<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00568
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 8, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00568

Full Text

Deuxz6me Ann6e, No 583


PORT-AU-PRINCE ( HAT n


Lundi, 8 Mars 190.


- -NNW


Arthur Isidore,


)


Caonilte N6r6 Numa


ADWIMISTRATZUR


OUOTIDIEN


R*DACTUUR M AMW


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LZ NUMMRO 5 crm
PORT-AO-PRINcr Ux Mon. *. 2.00 1 C14rm t Magloire 1m
TiotS Mois. 5.00
TEMNTS U Mis... 2.20 --- Lea abounements pautet du t doe x d o dhqm
TioPs Mons a 6.00 DIRECTION-RIDACTION-ADMINISTRATION mois ct soet payable d'sawM
ItRANGER...... Taot Moss. 8.00 45, UawN mo, 45. Lsane sarltMr Ie nO f m m nM
-- II 459 I ... m m i 45-I


Histoire d Haiti
A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE II.- CHAPITRE XXI

Les Conspirations haltiennes
VII
L'anee qui suivit la conspirdtion Cochon et du Fond Bleu, marcherent
da n6fral Aim Le~gros, c'est- dire saus succas sur Corail et sur Jdrdmie.
a 864, eut lieu, au Cap-Haitien, ce!- L'annOo d'apres, 1866. le general
leda gOenral Ogt Longuefo.se. Victorin Chlevallier s'irsurgea aux Go-
e Vient ensuite, critSpencer St-John, naives -t I'insuirection fut rdprimee
M autre affaire, oC Salnave, future avant huit jours
resident rdvolutionnaire, fit son ap- Le 23 frv ier 1867, so produisit A
portion d'une fafon assez int6res- Port-au-Prince une importaute insur-
ante. reaction, a avec ramifications dans la
a Geffrard, apris le complot de cour du palais presidential. ca Le
Loognefosse, avait envoy au Cap-Hal- president. dit un *icrivain, ne dut son
tie, pour y retablir l'ordre, le gene- salut qu'au sang-froid d6ploye dans
ral Philippeaux, ministre de la guerre cette occuerienc. v
Une conspiration, dans le but de le (:'et la suite de cette ronspira-
thr, se forma dans le corps de 1'ar- tion, qu'eurent lieu, au fort Larnarre,
tillerie, et Salnave fut charge de l'ex6- les dpplorabl-s he atombes don't d4ej
ation. nous avons eu a partner.
a Un soir, le ministre jouait aux nous a s eu parlor.
cato, usir sos une vranda, quand x Enfin, le 8 mars 1867, la dernibre
Salnave, ache derriere un ar des insurrections centre Geffrard A
SIo, l ti n u ar cl aata i Saint-Marc, sous le comman-
a1. o coup de carabinet Slget
d0t Ia ball ricoc de merit des gAndraux Nissage Saget
rapp p de ricocha tem ap. 'avoir et Victorin Chevallier.
akpp6 prbs de la tempe. *


semble respectable de
tions jusqu'en 1869.


45 conspira-


AUGUSTE MAGLOIRE
P. S.- A la suite de moo article
sur r'exploitation S. T. L. de Diquini-
Thor j ai re,. de M. Elders com-
munication d'une Rtude faite par M.
Renoz, Consul general de Belgique
aux Antilles sur la culture du tabac 6
Cuba, d'of it resort que le rende-
ment en poids, indiqu6 dans mon ar-
ticle come 6tant d'environ cinq
pour cent, est sujet A beaucoup de va-
riations selon la grosseur des feuil-
les, leur nombre par pied et la pro-
portions des plants qui ont pris et
pouss6.
J'y lis, en effet, : a La difference de
grandeur des feuilles fait varier le
poids de chaque a cuje a, ( perche de
quatre metres de long contenant 200
couples de feuilles ). Naanmoins on
admet, en moyenne, que chacun d'eux
represent 3 1/2 livres de tabar. oit
1,610 grammes. En suppozant 40 000
plantes et 12 fe'uilles spar c postura a
( plant de 10 centimetres environ de
haut ). ces chiffres nnus conduisent A
un rendement de 3,861 kilogrammes
par hectare. a
Ce calcul nous amenerait A dvaluer


approxinaativement la prochaine recol-


Nous avons omis I'insurrection qui, Salnave, qui succdda A Geffrard en ta- de Diqnini-Thor & 19 320 kilogs
tn 1881, fut tentde dans a'Artibonite 1867, fut A faire face A une sdrie d'io- (5 fois 3.864 kilog.. )
ar !e general Legros prre. surrec!iors partielles, qui abso bb- Je rectifle d'autant plus volontiers
AprVs I'insurrection d'Og6 Longue- rent toute sa pr6sidence et qu'il est que M. Leaders a ajoute : Nos
aeM t la tentative d'assassinat ion- ilnutile de mentionner specialement. champs cette annee ont poses pres-
e Is general Philippeaux, Geffrard Des avril 1868, Saint-Marc se so-, que sans perte, par suite du moyen
~&tu one tourn6e dans le Nord. leva, puis tout le Sud. Une double noas vons enin trouve de nous
tu laquelle une conspiration fut scission s'organisa, avec le Sud sous pro urer de bons sujet do transplan-
urdl*e & Port au-Prince, A la suite;le commandement de Domingue, et station.
do laelle MM. Lamy Duval, Prosper le Nord, plus pr6cie6ment I'Artibonite, A. M.
SL.,rS5S Doslandes, A. Germain, sons celui de Nissage. -- -* -- -. -------.
rat d6fk6ts an jugement du con- ^tte longue uerre civil ne rit L'Adwtniistration du MATIN in-
S ptcll de l'arrondi8sment dte l gue guere.m civit eA iforme ses abonn6s qu'lls no dolvent
aP-Prince.l arrondissement de fin que par Io renversemoent doe S.-rion payer, -bonnement ou autres,
EnSu-Pin. .nave et son execution, qui eat lieu e que oontre regus morim6sn et por-
Stiw5, clata la longue et fameu- 15 janvier 1870. tant le timore da Journal.
e iStction du Cap, qui se prolon- Aru .
S7 mal an 9 Novembre, St don't En comptant les conspirations qui Arur E.
a dit quo Salnave "tait le bras, eurent lieu sous Geffrard, en y ajou-
Sla t6te. tant lea 4 de Soulouque, et en comp-
u oe les forces gouverne- tant pour une seule i'eosemble des, Pri6r d'aviser 1'aAmwinistra-
iuttmilent colntre cette formi- explosions populaire qui marquerent tion do la moindre rrd gular
f.WsCftiont, do 6meute t6ci- Is prdidence de Salmavo, nou. arri- t" dans le. rvlce du M TIN
SI Sud. Notanment, de vns & 0 total 17 qul jointes a8x fi qu'll y soit de suite r'em
IB* P enist des actions d Fond 98 pr6Wcdente. roprsdsetont n o *on ,di6


RUNSBIGNNMNBNT
MAtT*OROLoSIQUB5
C:Obmezwwvtcoize
Du
SIMINAIRR COLLINS Et-MANTIAL
DIWANCHE 7 MOA ig


Baroruetre i midi
Temp6ratu MiGM
re)maniu


92,1
Jo's


Moyenne diurne de la temperature a2 ,5
Ciel tries nuageux dans I'apr&s midi seu-
lement. Pluie et orange 7 h. 5 m. do soir
donnant 32 8 millimAtres.
Birometre stationnaire.
Agitation microsismique ap.$s ainuit.
J. SCHERER:
Les gaiet6s de I'interview
Lire, dans l'Iupartial de samedi, la suite
de 'interviLw du g6ntfal Jules Coicoo,
oiu notre directeir est pr6seot come an-
teur prctcondu de ctriaines fasses lettres.
L'accusa:ion de a bourreaw a ne tenant
pas, par-i-il, on se rabat sor autre chose...
Et c'esr JulIs Coicou, 'bhomme qui ne
connait pas son A B C et qui signed son
nom d'une griffe, qui se qalifie expert
dans de pretendus faux en ecritore ...
B-uffe-t-il scs interviewers ea les for-
Want i bluffer leors leaers ?....
a Cotte-Plag-Cerole a
Les Baussan, depais deu sas, oat pris
uns bruit, I'iniuiaive udtle d'd"labl m
I'habitation Cot, i dexs pes de la Capi
tale, one station baladaue de premier
ordre.
Sur one plage lsp~idide e saie, erode
de beax arbres frutaties aimi ng, d'e
source d'caa vive, s'es dledme e = am
eligante et spa e costacmuti, apper-
teat A Madame Vv eRid.
Les rues s ot Utracd. Use- phe p-
blique o0 sen IEgli, a de choirel a
reservee.
Les membres doa omuve Cede s'o*.
ganiseat activemet per coAmp r Ifol
vre, soDs Ia direcdoti ...emw dOe Do.
tear Desoeches, PAdisems P-Domr
Tntla t iftas, vil- rIIa u
AS amWlles lmk"i us-wmm A





Cotte-Pla: -Cercle, pretend-on, outre de
,(nn


I
N6orologi.e


ba.is de ,mr deldcieux, mais ncore onu I Nous apprenons avec regret la mort, a
resaura,;tdi ,i ; distract ionsvaries. IJdrimie, de Monsieur Allain ClIric, an-
Au.:,si chacun .mps-t-t-l d'avoir t cien president de la Constituante en 1889,
bi ,n ;.rchc un bout de tcrre A Cotte-Plage. l d a C e
rc n bot de tre A Coe-Plage. avocat, grand pcre des deux pootes Etzer
B It.e a'. x Lettres Villaire et Edmond Latorest.
i> MarsNous envoyjns nos compliments dr con
Ms doldance aux nombreux parents du ddfunt,
Monsievr P. F. FR D RiQUE prions pirticu'ircement nos amis Vilaire
Directeur de I'lmpartial e( Laforest de croire A nos doulourcuses
En Ville, sympathis en I.4 circonstance.
Monsti'r D)ir 'etur,
DI).i: It: N" cl t srncdi 6 Mar. couranrt dc Les f ires Horace et Arthur Dorci
'lmnpirtial n mn t .proche d'avoir fibri- Alexandre et lelrs enfants, Mile Jeanne
lI tia-h.s- I.e:rc., pe{itiqtes pocir jus- Dorcd Alexandre ont la douleur de fire
tfic, l-xcll I)onl dcs C;tlnent L:tfnRian, Pllrt A ltirs nis de la mno:t de leur regret-
Dc. ,tichtl., ttc. UtL. nouvelle ftoi, la hai- d frre, beai-fretr (t oncl :
ne de n ,s .iaJvcsairts lt a ma1 inspires. Dr Eugine 'Do cd ,lexandre
I .VI w,,t is trier' ctr de D)tcIdd c t e n:.it ; 1A 'ge de 54 ars
ces p ai'cts i i n11' p.rti d'.buord dans le Et les invitent a ses fundrailles qui au-
,tniteur. t Ic ParificaItur. ront lieu dtrmain mat:n A la Caihidrale.
A s p ... r ',,.n ,.- ,cs Icttres Le Convoi pir'i-a 'e la Rue du People,
soCi C I i *i: m:I :' tlIss.,c ct qu'on ta con- pr6s de la mairon de fru pere William La-
tcs!r I'aith ntic; t c.;om:ncnft pourr.iis-le les tond.
avoir ftbrl:;,'s. piq' l'A 1''poque, jc n'd- Sincres condolcanc, s A la famille dprou-
tais pas en li'rt ? Ma prison p:-venive v6e.
connunc.-, ,i :T I1c 17 acut .903 ne Hotel-Bellevue
9'achltva ki ) aptes mnolli proccs qui cut lievi
s'achva !'ap1ecs inU pros qu cut lieu Le grand Concert d'adieu de Mile de
SN v 't rappe encoe Montentgro est renvoy a au mercredi to
la b lie ;' ia;.it.iL i.- Mi'* Pr.dj! soutenant M
la Itgiriine d6fLense. No nation
II ne tait ..:stcr s.'accrdditcr aucune l- Nominat.on
gcndiC, d.i,. un miilici ou les respon.abi- NM Karinski Casimir qui dtait norre re-
lti. d,'~ .'lcent si f.i:i cmenit. C'est pour porter pryO les Trabunaux de Paix vient
cela ql'i j' vous 'e'mande I'insertion de d'etre nomm6 juge de paix aux Gonaives.
cettc le:trc di:ns votre prochain numnro En lui pr sentant nos compliments,
et \vus p:,scvntc, Monsieur le Directeur, nous sommes convaincus qu'il justifiera
mcs salutations empressees. la confiance do Gouvernement.
CLanESr MAGLOIRE. Arrivage et Depart


I',U .iu-Prin-c 8 Mars 1909
M: Cleimnct Magloirc,directeur du Matin
Mon clhr Directtu',
e i-, 'i ~oir <" ^ pub 'e dans le
M alta h 1, J a i 1 .: i1 .:>tr.r q .ue j'ai adres-
s Xe i 1 -* I' -tes '. pour mnoi.je
v ,. ,. -. \ _: ;Sa.z cOnitne mlai leI
,:fn ..\ ; I'lt iti:- M axi qu'sIS
inl nt p,, 1' i. di aicr c hr.lirche. r bicn loin
pui.,1,'l ,'.It a. co te d'eux.
Avc~~I; l, nes rrnmctciements d'avance,
THOs A. VILMINAY

}Pr: ai -',Ci ce, 8 M. S 1909
A Mr le Direct:ur de I'Impartial
E. V.
Mr le Dirccteur,
i),, i p 1', lp.ti ~de cmcdi dernier,
jlu '.,C.coiJ d'c.iie que pour justifier
I'excutin dic C!cment Lafontant, Des-
touc:lics. e:c, de fusses lettres furcnt pu-
blic'-s das Its journaux et il cite mon
noi parmi ceux qui les auratent ecrites.
Ie n'ai niliti dans le journalism sous
le Gouverntment du Gnedral Nord, qu'a
partir du mois de Mai de l'annCe 190o.
L'execution don't il parole ayant cu lien en
ianvier 1904, comment pourrats je com-
mettre I'acte qu'il m'attribue ?
Les malveillances de mes ennemis s' pui-
seron: en pure perte, puisqu'elles ne peu-
yen: empncher que les faits revtent vrais.
L',t Port-au-Prince connait le nom de
I'individu, l'intelect toujours en redingote
at coma qui, s'6tant fait amener an Pala
par l.arencu: et Marc Aurtle Derenoncourt
&dionca an g6neial Nord Maxi Monplaisir
et consorts pour one sornme d'argeat.
En vous priant de donner pualicit i& la
prm nte, recevez, Mr le Directeur, mes
civilit6s enpresseus.
Taos. A. VnILMuMA


Hier est entr6 le steamtr Print Wil
'em IV ivec les passagers suivants ve-
nant de :
St-Mar:. MrJcar.-Plilippe, Hugo Jur-
1ensen. Estime Jeune et enfant, Fernand,
L. Vcritc, Labastille. Mime Vve A. La-
brousse, Mr Louis Delva. Depute B. N.
Marcelin, Pere Paulique, Horatius P.erre,
,Ime E. Ba''ly, Marccau Desinor, C. Sd-
i',ur, A. Dupiton, A. Larose, Mile Alice
iinard, Ch Pierre, A. Du.and E. Bail-
ly, Martin fils. E. R'gavd.
Miragodne. M. Dambreville.
Petit-Goavc Mr t Mme Bardinal, Mr
St Mme A. Jer6me, Mr Ph. Antoine,
). Brigno'le, Ph. Chdrest, Mme Ver-
talila, Mrne Rose, Mr Henry.
New-York. Mr 0. Cutts.
I1 a laissC dans la journey A destina-
tion de:
Jdir'nie. Dr R. R. Ewald, Mr Justin
N. Cayemit;e, Jeanne Fwjad, Mr Eagene
Laurent, Mr Arthur Ddgraff, Mr Ney Caye-
,*itte, Mile Flora Cayemnitte.
Cayes.- Mr Gouney Em. Morpeau,
Olivier St-Cloud, B. L. Delbeau, Mr Ba-
yard, Mr C. Bcaufils, E. Simon. Mr Guil-
.,lau Pradier, Mr Fortund et enfant.
"- I_ I t


Years lea Cayes

Sur le Vertihre qui conduit aux Cayes
la general Ulysse Simon, commandant
delo a Place et de la Commune de cette
ville, sont parties hier: Mr et Mme L
Chapoteau, M- et Mme Huneck, Mr et
Mme Andr6 Faubert, Mme Henry Ron-
zier, Mme Angibout, Miles V6n#ztlia Si-
mon, Corine et Pauline Rouzier, Mrs E
Pincombe, Ludovic Lamothe, Cator, L.
Ducoste, Trabeau Rouzier, I St- Rmy,
Eog. Delerme Henry Labastille, Ddpu-
te Pierre-Paal etAntoinier Simon; Aug
et Charl Gatgens; ce dernier reporter
da eMt s poor cotte excursion.


Le depart fixd pour tix heures pr-
cises du mnatn n'a tilI s'dfectuer que
vers les quatrti heu de l'apaes-midi.
On dut me rsigner A passer toute la
journ6e au bureau diu port. Ce fut ce-
pendant tin 1r6lude do voyage des plus
tgr6ables A huit lIeures, 11, Cator olire
le dejeuner au re~tawrant de la Glacilre ;
on y tnangea gdi-meint, avec I'appetit
babituel fdes touritec.
A 10 Iieures1,2I A sat sortie tie la
Grand'messe. le Pr&46sident, accom pa-
Vnd des rwinistres Chiuele, Magny, Hyp-
polife,Canal et S. Marius alla au bureau
-Iu port pr6seior ss hioinmages a cOs
messieurs et Iamps, leuir offrir du
chltampag4'e et IeII souli.irer Line hleu-
reuse Iraverr~e. oCn w.Jt eneliailifn l de. tant
e1'atnbilites t Ido la palt du President
Simon q'iii preiid coiig6 et regagne le
ikaias.
Lb temi se soel lcatiierie, rires
.Ot ili Its ell ti 11;fnits. retires, o ii'West

eliCul-e- live ic l Ole rni fl(iiIe de trois
mnill livircs do gl;iet-; ii fa N atalors pen-
s rA I a t~tbhe, 1,I.t fiui toiiaW le it-, %-ell-
re70S. Lt- WI) ~b uiev Iut',iiPaui Icornrnan le
ie diner ;! I ll.,;el tjde Fraiice.
Uni S'v IrterllI el 4oitili'o tL1 LI trelk-(Vtux
COUVcits fIs uit-iAL IA'res, ULIC lle on-i'o-
inatinou s.aboniid a!e tie bijrc et de chiain-
iIleiioC 110115 twirii'aIe agvietbllmetit la wl-
te. Ctt~le t(Ai", less ft-1111nes [IOus surpas-
sent.
4 h1Curte, VerliLre est coquettemneilt
pavoise ; o sot reiliet el route' pour le

Palai-., setrleune'it Ivwi aiccorrlr i irir le
(al U1ysst vt es IIc4u2leux excuISiAll-
nristees: Mile CeeIeftiwa SiwlOn. Nlnio- UIV-4-
Se Simnon%. tire Lubin, I)r Sylvaii ,
Mlarceli n Jocef\ 'j, rD lauchard, Nntu-
iKio.
Cowrine dillit to'rte laI joup-rri, le
chef dles m( uvcltiienit du Pooit, Ii ts ai-
roalles eivets s 14 I t'tes ,I pa).tge (),,-
I it le ulmimpaLe c(illdep.v t j.r, on
t'At A bord.. On se setge "1h I MiiI, On (lit
bon voyage iA ceux qui par foit et on se
se scp- re.
Les Mtapes sont : %ir;lgv;i'je u(C ,'oil
a couch blier soi',JPrtirne (Lqe IFiu vi-
sitera aujourdlhul. Cves oih l'on s111,1
ilemain ;on y y p~seri l llatr ,A ciiiq
jours qui serwit emplovf's aulx bals,sou-
pers et excursiouis eli plairle; l(s (la-
mes presst-tities out tolites vovag6 avcc
leur amazone.
II e!.t prubaIblo 4q cs'-i rio ~ ieur1 et
alliess acctmlm gitdent M;adame la Pe6-
sijente altenidue ces iourts-ci.


A la Station central
des Pompiers libres
,.m--..

R6union crdinaire de i'As-
sembl6e G6nerale.

Hier, belle reunion a la Stat'on Cen-
trale ou avait eu lieu I'Assemblee gdnd.
rale des Pompiers.
Les pompiers en grand uniform r6
pondirett, presque tous, a I'appel a 10
haures et le Commandant remit au nomn
du Conseil d'Administaation des s Men
'ions Honorables a des sous officer
et pompiers qui s'etkient le plus distin.
gues dans les incendies des 5 6 et 1(
juillet 1908, 27 Janvier et 20 Fevrier d<
cette annde.
Le commandant install ensuite 14
petit Etat-Major et I'on monta dans l
salle des d6lib6rations.
Lee rapports des difdrentes eoa
missions chaun s de v6rfler la Caism


Set IA materiel ont 60t4 sanetio
mou ifications. Apres le rapport
mandant qui fat approovt
te, une discussion courtoise
centre le Conseil et les ponpierN
jet du Cours d'instruction qai
titae dans Ie Corpr, par
Cons eil.
Les pompiers Fils-Aimad
et Lilavois qui eurent & prsedr
tour la parole sur cette im
solution, protestbrent d'abord 4
bonnes intentions et dirent,le
qu'il n'assimilait pas ce coan
trucieon a on course mili tal.
qu ii entendait en Wtr' exempt
me ancien pompier ; le secd,
ma le dksir de voir le Coe@ l I
ger les h'ures du Coura, car,
taiiies 6poques de I'annde les
soll courts ou que les nuits
gues a. Cette sortie du confrAre
saint init toute la salle en boa-e
meur.
Et cnifln le troisieme confrtir:
lavois protosa de fair Ie conre
heure.,h 7 heures.
.e commandant r ponD1 a-
poinpicrs 10 que le (onseil ne o
cxempter lesancier.P pompiers
iuisqu'A un moment donnd Im
veaux pompiers les surpa eA.rM
.in u les premier ste verraienti
le metire I pied 1I'dtrier pour
ire I,- lern'iet s.....
S ,,-,i,> : ilue Iheure choisie
'on-i .iI e-t la plus piatique, si lis
;,iers -out toujours en ininorimt
i eures-- voir mAme 5 heurs I
Enfin l)eniai Dandais, sor
ublient l; parole et dans uo po
course tres applaud, se mootre
acliarnd du course d'instructioa
appeld A rendre de grands
Corps. .-
C est en vain, dit-il, que I'om
river par des scombinaisonas i
rette Iltsolutiou. II prouve pal
Ii que ce course doit exister et
exemples recent ou des ddli
pompier s, -ous ses ordres, fai
le contraire de ce qui leart
mUi .111j.
Ies applaudissements unaniMd
firmiiint cc course autour duqouri
tant de petites potins.
C'e t au confr6re Thdlor Per
venait I'honneur de cloturer ls
Dans un Al'gant et 4loqueat
il d(m rn.nds: le retablissema-t
boei de medicaments dans 10
(C-tte proposition charitable
ruent soulenue par l'asseibltd
lui crie:
Vive le Commandant.
Vive le Cl
O.js e separa a I here.


A-

NonvdlesicE

Derui6r.s D

S RoU 4.- Une violeaT
Sde grand ddgaiu on ctt
s maisons on t e ditreifs.
A gare, le mit a
) coup de vent. 11 n'y s p6W'
B deprsones. -" B

B aojoord'ho i l'oevenrUe
i Den son diAco UsI a
tion pour is tmaqmlri
* RoTaa etp r
e toes. .*





L .- e A6oo d's. ac o do
4Wulwbt ae de colonel Vives,
dm- p1 16NS26S espagol l'a6-
ab t dou m 4avec uIne vloclud
q,'s des imos 'es s bri6 ; les
plws n 'ste auc conu mal.
prices Malrie Thd-
rrC'dud e dd'Astriche, marine as
o6 de regent de Bavitre, et morse
A 4.-- Le bureau central des tl-
ade catte ville, a 66 complttement
per an incendie. Les demoist es
ipbooe ut pa so pper et il o'y a
ea rgirr aucun accident.
S.- Tote Is journaux de Paris
"i des devils sensationnels sur on
qui vieat d'amencrl'arrestation d'un
M d rain nomm1 SIrgent, accuse
r tyris cruellement quatre en-
qu'ils avalent sdoptde.
4.-La note de la Russie i la
a caus one excellcnte impression
uca ( Autriche) 4.- Six officers
Suolk t out Mt surpr.s par one avalar.-
Tous oat pei.
aSINGTON 4 Les c.oiseurs Cali-
s et a Pensylvania a commands par
Swinburne ont retu l'ordre de
Panama i destination du Honduras,
iltg~nt de skrienses cranites de guerre
maDGTON 4.- Plus de deux cent mil-
nes soot dEjA arrives ici pour as-
ia l premise do pouvoir as nouveau
Taft.
,oope de dames de la haute socie-
omt 1 Mme Roosevelt une snperbc
de diamants. Le president Roo:e-
radet n lunch d'adieu aux mem-
li on cabinet et aux diffirents per-
politiques qui ont etC ses colla-


-- w
rs on bref discours, le President a
cWi que jamais le pays n'avait eu des
veurs plus devoues que ceux qui, pen-
11 7 ins, I'ont aid6 A tous les travaux
Irn administration.
P 4 Rente 3 /. : 57, 95.
Chambre continue hier ct aujour-
i la discussion de I'imp6t sur le reve-
SAu debut de la seance d'aujourd hui
Coastans dposa une proposition ten-
It Ourriron credit de secours aux ou-
W ch6-neurs de Mon-lnUc Li prop si-
ma dti renvoyCe la commission. -
Chambre adopt la proposition Buisson
dMt tablir un examen annuel de
rruction primaire des conmcrits.
SSota', aujourd'hui prit en contidi-
Mi la proposition Straus, tendant i
iir t'article 2 do dCcrE du a Pr.airial
IM, sur la z6ne de servitude des cimc-
s dans les rilles, et vo:a le project por-
abrogation de la loi du ir' Mars t899,
Te.i la revisiondes process crimInels 6t
Ctionnels.- Seance mardi.
I iEral d'Aamade venant de Madrid,
am i I a fron.ihre franurise o4 il fut
per le dlgudo do ministre de la guer-
Sthinal et le dilegof reparirent en-
Spur Paris
Sell oneuverntr de 3e classes des
a nobta gouarneur hono-
IlNutGTyox 4.- Mr Roosevelt a remis
ud'b.i e pouvoir ex&catif A Mr Wil-
STft, el PrEsident dts Eats-Unis
4 sA.
L Cor9sa dlewd eI traitcment do prd-
A *.ooo dollars.



tfT SUt pour Diaes, ches
IL -- WAr *, d"m P a*
owl -i


Avis commercial

J'ai Phonneur daviser le pub'!i: et
le commerce qu'a purtir de cette -lale.
Monslepr Thdmistocle Lafontan't eitre
comme associd dans ma maison don't
la raison social rest la m6me.
Jacmel, le lIr Mars 1909.
ERNEST BULLANDE

A vendre
Une table de billard avecaccessoires,
ensemble un comptoir et des dtageres
le tout construct en bois d'acajou.
S'adresser A Jacmel, rue de la I'e-
tite Batterw, Monsieur Edmond Megie.
-...... -m- -
Avis important

La Chambro de Commerce de Port-
au-Prince porte A la connaiss.nce du
public quo, spul, bon president i-igne
la correspondence et toutes auirt s
pib'es 6manant de cette Institution.
Port-au-Prince, 17 fevrier 1909.
L pr sid nt de la Charmbre de Core-
D. DELINOIS
_...I ---
A Louer
Par heure, pour courses en ville ou
promenades A la champagne excellent
buss de mallre attrl6 de bonds chevaux
S'adresser aux bureaux du Malin
ou l'on s'inscri'a.
II


A. de


Matt6is & Co


Maison for~dbe en 1888

Dermers articles re us
Piarf merie HO.. bigant; Ro-
yal fioubi-aut -; Fowigiire HoycIl ; Par-
Mirn Mlkhal; Savon, I'oudre ; etc. etc.
cOfff-eN d--- p41-fillmenre fr,-, --b ;ClAY) t S

Lnm -,%, Fc'uct et Tham' F
j-our bujggy et buiss.
Argen erie do luzoi, sib-1i8s,
Xlous? ijl"1:trrs Brcisps, F pips, hr:,s-
cigaretrte, Cravates, Marouimierie do
routes qualit6s.
im' N 1 rA A twou2ouir m ii'3 iru;l as-

-,f t, Irkauterfe, d'Ar-3enfer'ss
sit-AI D: :', va-, A it *Jispos-4ti'a au public
oil i'4e 4i et I I;. purtao dIe t('tes
A te -s d' orlogerie ot do
Bijoi t-e-iim GAra, urci, Confection
jIrhm 0 vg*'ignl or at vial argeW,-
de'wniur et piomrvee vte'rr e Ades prix
a.9ratagaux.
ACMAT O'CAILLUS DR CARE
Prix .zoept1ofnnel

Confre la stwril!We
Rembde intaillible pour los femmes
ddsireuses d'Atre snres Merveilleux
snccs d j0 obtbn us.&- Discrdtion ab-
solue. Ecrire & Mr Is Dr Paul.- Po0t0


fl6tW Believue
IA miM l tu6, 10 plus coo
hwfbIO.- Mk~p-de-mars. -
CsIWO* '"a .-m.nVoy S Is oIr-


PHOTOGRFI AFRIE
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier (de itixe
120 RUE D):
Travatux 1 lofI-:():! dv
olutes grar f (1 'rs.
11ep:'cvrvuctIpi (s- A: iniWi-n-,

Mad.!rne V-., -A 1- P
terdit t-t m*?t oppo i Fr ai 'Iito, imbli
cation sur dC's jourtauix wt a.,' ttx m ut
dcs pm-ier-s /crires pm- t !0m'
Monnsirtr A de1oIrn'omnuiyrr,-, rj.L Iijj
p; -,r coliii qui etiff-inl rait et tvj
d'ktre ploutsuivi ei) J~iisf(te Mfiii A. It.
Poamnmayran prend cetio 'I
cause dii [a dispartition du wanjeciit
des piivres do( soin mati
Jacrnel, MIars 1909.


cie gae Transiliwinue

Le paquebot Qu6bec eat attend
MIrcredi 10 courant et partira le
r.t'me jour A 6 heurus du soir proba-
S!" rent pour St Marc, Gonaives et
t iit-Go.ve.
lort-au-Prince le 6 Mars 1909.
I'AuGNT
F- .a. ALTI~ RI.

Avis
BLs.S et Ifquggy ai louer par here
i()ou courses t n ville, promenade a
li champagne & Pttion-Ville. etc.
S ,i.'-. -i at N I 15 Rue du Maga-
siri dj i'Etat eu face de la (GlaciLre.


--WII II_ ___-' --i


Pharimacie W


Place


Buch


de la Paix


E x (etei tito p 1 cd oIi n a i f-s.
A a ly e, soie.A Ii 1: t:
Analyse.-: w. ; I A ... I I.ivre~t ..Iilt'es zue"taux &Fltpris la
M 611jode am, iii.,. i. ( I, ('; i
At,:icatj,)n d'Ei-'ux gaz-3.'sas, sirops et vth'iltab1 Kola
Champagne 1- 6'tine.
Dru~jueri, a JrQs et en detail

Ph i -.xac_.n diidhrr~e all-:nand
Mi.I) djit de Koula



Pfod s pour J.1a foilelle
Z; -" 7, & k:, A s; MR&
cuim ai 1j0MfluADOUC1


I- ~POUVRE V HOIJTHER
BBO, 43e~G1uret B1e6~
j. SIMON, 69, ftnh=P, Bt-YuMar, s P A X jedurcr W g ~Ctattb=

Iii ti ; -'tue auquel elle
'Ii a Oor i eSe et un Ye-
LA PIB. iL:0ItmjJarablft en lui coM-
W W In1. W Ooii dtlicia~ux par-
flIa. Eile conserve 1'6cl et A k rt':cheur u :l *! car t#lle est souveraine
contrt: le ikat, lea iquit ar ..-rup -. c -i lrU14.Its '.p 1a poau.
sdl_),_ biswuutii, invisible, adh67-
Eel .'* inpalpable, pr6pard.
Li. tfI 1,c. 1rnent pour les person-
ru;.; q':i veulant avoir un taint
1U i4Pr~wtjbable ; ..ooiparfuln Ait.jt son veo'i'!.sow co ~j4;.*trbud a fair delle,
la Favorite tcs Poudres de oi cileLte.
A lbasa de Cr6zne Simon,,
LE Iavl IItMIpr~IIJ : slonlea iinciges
L lor Wils serupuleui deylbyv one
poc;ie & un certain GeV#
touted lea qikalit&u b;in:4isatites et prdservatrice-i de oa Cr6me Simon ; il
wt p rti S9A1: nt :--Y au A pour la Toilette des infants at pour ie,
dames dont la peau cjt d.Thite.
Ag ene G6nerale at D6p6t pour Haiti
1Uk laNe' tnctrcpole
WIATSON J'FJULGS L WVILLF
10$.t gh dvO ilq.W 0#dCdC, 95




GRAND Rall HOS S ColCOURS

Rhum Barbancourt
MedaiUle d'or, Mention honorable, Mernbre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes lea Expositions depuis
1881 Jusqu'l 1907. ( Anolen et Nouveau Contineuts )
Madame Veuve BARBANCOURT, seula dbposi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
oourt les m6dailles d'or de toutes lea Expositions, a pris la suite
las affairs de feu son maria, et s tient & la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, & la disposition de sa nombreuse clientele,
don't lea commandos seront ex6cut6es avec le mime soin quo par
Ie pass.
,


A L'ILtG


QORDONNERIE


4o, Rue des Fronts-Forts.
CEAUSSURS aRN DAP6T,POUR LA VarTr
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'eo province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
souveaux.
Formes americaine et francaise pour
Messieurs ; 46gantes et commodes
Pour les enfants le plus I'aise.
Travail solid ex6outd aveo
des peaux de premiireimarque
Assurauce do grand rabais.
PAtes, Otrage et ULiquide

DEMANDED
L'Annuaire de L6gis-
lation Haltienne, par M*
Etienne 'Mathon, contenant les lois,
,diraa t cnntrats arr&At s de A -


n6e 1909, au prix d<
GOURDES, chez M. Ve
primeur, rue Bonne-foi el
Etienne Mathon, 87, Rue du


e DEUX
rrollot, im-
t Chez M*
Centre.


On demand
Collections do vieux jourr aux hai-
tions de n'importe quelle dpcque. Les
offres sont revues au Malit.
Gusrison de Alme CAN'IIfR
PAR LCELIXI1 1DUPEYFOUX
SImIUCC4 Nil II. ': 1.' o -c.4 : 1 ti.. LI, CI-
Z r'l A #1 hall (i d swr,

l I e Nili3.' *& 1:1a
.. its- r an%&It iii.I
1 r: it e. 1 o tia %;I

34i~~~ E~I t I~ itush grai~tnhaI ahir t.%aid l cra-
SUPYRUEulesoilf ai ci
e. e r ar itlb ek t uhAleJ
eI At d. urotdi desaIit
.,Sg re Ot It U iIt.'.I :lv cs.
Ali'e u cia d e ittl h 4 da
999A99099 rt le 15 juillet 1100; rile 4 iait C'O111'14'te
mmi gueria. Nime Ca.nie'r itsI Ia prisif tic rjlier
son cas da le but~ d'Mre u 1114.J p a b%4.,4
.91tae de Srl"%iasr. ,I. Parls. j
h- ~ L'&Wxir Plm- val rlit lowso de t-r -Ar vamO ti
bft% kwi, 401"6 d :ha. 1a.i r" M.-
Lo VAC a~t dPYliz if tra.-U ol~rtit at. m ow-ditde is
ambof takmp %* pa~? I~r I* lk ile IP 11-1114,11
"ItI oiii 441 Sw.IJ, phw A111antmi, 6 wft~oP f-o


Chapeaux I c
Chapeaux !1
Chapeaux !
PAILLE DI PORTO-RICS
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec It
concours d'un chapeher remarquable.
f. JAmm TESTAR, d'instalier uue
FABRIQOU DE CAHPEAUX
PLACE GEFFRARD
Saleo do Cciffw. du Lou.vr
Pour tons lea gota et pour t. atue
le boaurns.


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussires
La Manufacture a toujours en d6p6'
in grand stock, pour la veuite er.
4ros et en detail, de chaussures eo,
ous genres pour
HommaS, FaMMES, ENmANrs
Los commands des commerQants
le I'interieur pourront Atre 'ex6cut6es
plans une semaine a peu pr6s.
23, Rue des Fronts- Fortb, 23
PORT-AU-PINCE ( HAITI )

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
148,!GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CeAUsSIuxs am TOUS OQENR
M DPb6T, POUR LA vEXNT
*o 8o8 Tr DAAIL.
Wdoataon prompted des
ooe rmae eSa--, tent loeii qu'em
Prorvioe.
Former & homes ; 14gantes et ra-
ionp.elles.
ChoaeSare de dames ( De r ureme-
Sder P.rs ) et Ie plus commode :
shasures pour enluts confection.
ades avec doe Pe.o dI teot s -mm
doe election at dur6e irr6procha
beie, a dea prix av stageux.
Outrage, pate t 1lqudeS
hewM- eh ^ew do Mfew" w.eam.


Maison F. BRUNKS.
19 GRAND'RU 195
Dirig- par

L. HODELI
Aw um bre do la Se wsU Phaim.
krepnque de im<4fr tfuewrs d4 PHa
Vient de recevoir un grand choix d'o.
toffes diagonal, casimn alpaca, chesno
to, cheviot pour deuil, etc, kacommaar.
do particulieroment 1 sa clieoat1e *un
belle collection do coupe do c umia
do lots do fantaisie ot do piqu d.
tote beaut6.
SPtoalit do Oostunlm e do no-
o0s.- Coupes FrangaMl Anglaieo
Asair no do a rs nr r on
La maoison no ante des Cod-
tumes militaires, habits brodt
dolAmms, tunlques, habits oar
rs. eto sto, ad toss grades
-
M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis & sa bienveillante clien-
tele que sa mason No 7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
variety d'6toffes de oa haute nou-
veautd parisienne.
QUALITY SUPARIJURE. COUPE PLtGANT.
TRAvAIL SOIGNe. EXiCUTION PROMPT'-
Prit tr a rsduits I

TibBre Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALIST:
PANTOUFLES MO LES


Chez Az.
155 &Ris "n u
Conrves frniteaiob
nier vapeur.
Assortment ARt si
pure, par gallon dm 1
Vin do Bordeam : re |
vinaigre, madre. "
Grand assortlmemt Csqa]
quours.

as
DI
Me Charles
Notair, R ped
53, Re de Port M


JULIMN


An.ses imv d Is,
So tient la dispoatt-.
pour tons travmu de
JUSTAGe, do ab&aAhsw
forts etc. etc. A de lbel-
Rue de la lt
Fis-d-vis do is Cbuutem


NESTOR F
L'excellent tailtourael
connu de toute Ila idl
do rouvrir son atMr J
( Rue dwe Mireles ) eN*6,
Leger Canvin,
Sa nombrease cliuel
comme toojoumr teoo
pour lea travaou qai lai
feis.


c>M W xRETSr URANx BELLEVU

Pf.. du CAruspo-de-Mu
P ORT..AU-PRINCU (IEITI)
Mine HermniCe ALFRED, dfrectrI#
APPARTeMET POUR FAMILLE
DIN3RB-.LUNON5.
IPtaolatsi mdmod*a% es cmsfort.. Vusew I& ow.
jouce et rigvU&S. -L"a Tramwa' diuv.ru rNosol-Bd5...
PROPRft SPA-cJvUSK, S'OUVRANT SUR BM 0
PROMUCNADZS SARIN


Sall do rdeepYeP -4ruuupI
10Pl P~~a-


Table d'H6te


seo o"aseuaS, do a 2 hews%
do 74A8 ow do so


-TINnUE COnTmEM

Port-au-Prince
CAPArTt 500 PEAU PAR JOUR
PREPARATION DIS PIAUX DD VINIT-OUATMU (Ml1
Vente des ohaussure : omtwI I
leurs, pour Xominm, Damesa t nakate.
( BDomod*, an l Iar m .t )
En gros et en d6tai por totm I h!


NZ


WE=


-