<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00564
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 3, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00564

Full Text


Deuzxime Ann&e, No 579


PORT-AU-PRINCE ( HAiT )


Mercredi, 3 Mars 1909.


Arthur Isidore,

A.m UOUOTIDIEN


Csmille N6r6 Numa


BIIDACTRUR mN CHEF


hEbonn~r ntso 2 DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUItRO 15 CMN TIIES
UK MO. ..G. 20
TwoR To Mo. 45.00 Cl6ment Magloire
Umom.. 2.20 aameeupm otra oi teaw
mfTAM MON 600 DIRECTION-RIDTACTIO N-ADMINISTRATION ois at sot payables dmac.s
m.J1u... Tam O Mo1. 8.00 45P lRg lvx, 45.- Lee mubcrtu It as6rg on non as wren pm remau


Histoire

A L'USAGE D
LIVRE II.- C

Les Conspirati
v
Le gundral Charles Hradr aine, dit
Rivibre, est nomme President d'Haiti
3 30 d&cembre 1843.
D& le mois de janvier 1844, au di-
re de Madiou, on se mit A conspirer,
ous pr6texte que l'Assembl6e Cons-
ituante avait octroy6 au pays un-
;onstiution impraticable. On tra-
raillait de tous c6tes, dit-il, & fomen
er des insurrections, dans le Sud, le
iord et la parties de 1 Est. L'opposi-
ion n'ivnrrait naa la rrnit ides ha-


itants de I'Est de se s6parer de la
l4publique; cependant elle no fai-
Ait rien pour le contrarier, parce qu
lie n'avait en vue que la chute de
iviere Ierard.
Avez vous bien comprise ? Un mois;
pres rI'lection d'un President, on
rille A tel point de le renverser que i
ciemment, intentionnellement, I o
isque de d6truire l'unit6 politique de
lie, r6alisee sous le gouvernement
rce6dent.
'A Miragoane, continue Madiou,
Jacmel, I'opposition assez forte,
fait failli d6border l'autorit6 de Ri-
iBre Herard.
Nous ne comptons pas au nombre
Sinsurrections haUtiennes celle de
Parties de l'Eit, qui, dans la nuil
27 au28 f6vrier 1844, reprit son
dependance.
Vers avril de la m6me ann6e 6cla-
dans le Sud Iinsurrection d'Acaau,
in lieutenant de gendarmerie, ai
de Dugad Zamor, un ancient tam-
ur-major do 13" regiment, et de
SClad, ancient adjudAnt- major
Ia garden naUonale du Camp Perin.
Insurrection, qui souFeva d'a-
la plane et une parties des rnor-
de I rroadiesement des Caycs,
tarda peo A envohir la ville m me,
Scelle do Jr6meaP, pour no s'ar-
c 'af Pont de MiragoAne.
S4 e of raMne mois d'avril,
0rrt Solre le Nord don't il pro-


S**ti II compete do'c a son actif : 2
S H a t insurrections.
Pier rot, qui succeda A Guerrier le 13
ES ADULTES Avril 1845, eut ainsi sound la main un
Sand nombre d'individns arrests
OHAPITRE XIXI onmmc nuteurs et compiles de la
;4( cnsalpiiration rivirrisle.
ons haltiennes Si Guerrier avait 'e renversA du
-:on'oir, on <1it certainpinert tilr4'
Lous cts prisonniers pohtique ; qui,
some toute, eussent peut-.'re ac-
dame la scission d'avec le reste du cepm noueau gouven ent a
pays. Pour affirmer nettement ses in- cei Ge ouveau gouvt mrnt au pou-
tentions sparatistes, ii cr6a le dri- vr Pierrot, pour rotinuer Iillu
peau national du Nord en ajoutant voi pr, dcert seur a cc ptia de fire
une 6toile au drapeau haitien. II nac- prcs tous es enen:is du gouver-
ceptera do se rallier qu'apf~i la py proc&s A tous ces enneirm du gouver-
ceptera do se ralier qu'apr-b la pro- nemecc t precedent de mai r,teni
clamation do Gus-rrier. nement prdc ent et de mair.teni'
declamation dan le pays lea mmrnes agilatiors po-
Enfin le 3 Mai 1844, une conspira- :itiqu. s
lion A Port-au-Prince pro:lama d& fi i Ais-i hi i, quafr: moist apr-s sa
tivement la d6ch6ance de Rivireo HA- iomioi.,tion, en septt'mbri. 1.15, tin
rard. Eile e tai conduit par MM B group. de conspira.eurs, als s'!tre,
et C Ardoiiin, Maholicire, Aug E ie!, soir, con 'ert.s A la Croic de.s Mar-
J. Paul, ugene Nau, Louis Etli^a-t, tyrs do 'Pol au-Pince suir I- I p1ai A
Saul I iautaud, H. Lucas, F. N Bro prendre, s, dirig.rent dli c6' d uard, Sauveur Faubert, V PIlsatice ~tr ssier.
Joseph Verna, Bellanton, Hyppo!it*-, Ariv%-is ce post,., is b'< s;,-rii i
IIonord Fdry. et flie .t pi-:o nier le cli f d. b Itil
Et ce meme 3 Mai 1814, on pro-la- i io Bo',ft q,'i le ga.rdait ;:i ii~ .t
ma president le general Guerrier, qoi d'!on, vingtaine dihommiu I' s,
preta ser nent le 9 Mai. r. ndirent ensuite a l4ogar, o do':: il-;
II y -ut done 3 insurrections durant !s'nmpaierent presque sans coup f4irit
les quatre mois de la presidence de et ne dutent ceder que devint les for-
Riviere. ces glonvernementales exp*dides en


Le gouvernement de Guerrier eut.
dbs son installation, A fire face A
I'insurrection d'Acaau qui persist A
rester sous les armes, bien que le
nouveau president eut, pour se I'at-
tacher, pense A le nommer comman-
dant de l'arroniissement des Cayes.
Gueriier n'eut la paix avec lui que
qoand il I' ut deman16 & Port au-
Prince. def6er au jugementd'une com-
mission d'enqubte et emprisoo nn
Ai commencement de 1815, 1 an
cien president Rivibre Hdrard, con-
flant dans une sorte d'acte de rappel
que lui adres-erent quelques-uns di
ses anciens amis, laissa Kingston, o&
il subissait son exil, et alia debar-
quer aux environs de Jacatel.
Repousse par lea autorit4s militai-
res, il promena sa persoono sur la
plupart de uos c6tes, fomrntant par-
tout l'insurrection et mettant sur pied
touted la faction rivieriste.
C'est en plein dans cette station
que mourut Gterrier, le Ilb Alvri 184.


1813 A 1847 et sous les pr6sidences
rtunies de Rivibre, Guerrier, Pierrot
et Rich6 : 8conspirations.
Ce qui porte notre lotal & 28.
AUGUSTE MAGLOIRE


; -

RENSEIOGNMENTS
MIETOROLOGIQUtIS
Obsorvfatolro
DU
SIMINAIRE COLLEGE St-IARTIAL


MARDI 2 MARS 1909
aromwtre A Midi
Temperatur ek


76;. m/wO
21,1


'maximtum 3 ,3
Moyerne diurne de la tcmprature 25 ,3
Cie! clair d ins li natinte et un pen
n,'iciux dans l'aprs.i-midi iusque ve s 6 h.
Biise de mnr modrWe depuis r lh.
Blom re en biisse.
Agitation microsismiq';e vcrs 5 h. do
ma i:m.
I SCIIERKR:
Tribunal Civil


toute hate de Port-au-Prince et de Jac- .Audience civil du er Mars t9oy
mel. Le Tribunal prend siege a dix heures
S Avec ci tte inii-rretiow, iI Ta:it du mnin sons la l'6sideace do Doyen
*compt.r, priur I.t p d-il .Ile i d Pier- L6on Neau, assistE de Monsieur L. Coo-
iot, celle dle Rich qui, te 27 fevrier tard, Commissfire do Gouvernement tt
1846, fat proclam4 I'reileint d'llaili, prononce Ics jug.ments suivants :
A Saint-Marc, par le 3* regiment d'ar- Celai qui permit au sieur Georges Mar-
tilletie, les 7e et 8e, la gdnd.rmerie, chlad de citer son spouse, la dame Alice
le 20e et la cavalerie. Rignier devant ce Tribunal.
Rich6, r onme6 en ma's 181i', ent, 2. Ce'ui qui permit an sieur Le-
comme don de joyeux avenement, monde Occean Ulysse de citer son kpo*.
linsrrr-clion d'Acaau, qie rous re- s, la dame Maiie Elisabeth Zolma Hilire
Irouvons comma-dant do I'arrordis- Cay mitte devant cc Tribunal.
'ement de Nippes et qui, aitaqud6 par Composition du jw r, Prisidence A.
les forces du Gouvernenmea~ t traque St Rome, Ministcre Public; L. Coutard,
dans les bois. apr6e avoe i vacu6 le pronounce les jugements suivants :
fort' Saint Lturpnt a de I'Anrse-- .3o.- Celui qui debate Casimir Mote
Vean oh ii s'6tait d'abord ,refugif, re do ses exceptions fin et conclusions, lai
brtlia la cervelle, poor no pas tomber donee act de reserves de droit qu'il de-
anx mains de 1'ennemi. made; dit que I'inscription de faux cp-
Rich6 mourot onz- mois apre6, ge contre lai et son advrsaire est irrgp-
sanr que rien de notable purse 6tre sIre ( le Giser Georges Desire ) maintain
relev6, en fait d'iasarrectoon, onsB dau toute m hr n et teneur le jugeame
sa iprd1dence.oo de dfnut de visag-s. Ferier p197 et
Nas po OO done computer, de coodama Cadlmir Moble sa ddpeas.


I







40.- Celui qui declare le sieur Char- renvoie la cause au Tribunal civil de
les Verrette et Madame Vcuve Murat Des- Port-de-Paix, en ses attributions d'appel
vallons &e-qualites, non recevables quant i et condamne la difendresse aux d6pens ;
present, en leur demand. Les renvoie A se 40 Celui qui rejette le pourvoi form
conformer i la Loi; les condamne aux par B'anc Stuart centre le ojgement do 8
d6pens. mai o908 du Tribunal civil de Port-au-
3".- Celui qui rej-tte comme mal fon- Prince, rendu entire lui et Mme Lucia Ma-
d&Cs les exceptions proposes par Lysius hotiere, veuve ALgaste Vall6s.
Hyppolite,dit qu'il n'y a pas lieu de donner Puis entend definitivement I'affaire de
i ce dernier 1'acte qu'il demand re!ative- la Socie6t agricole et I idustrielle de 1'Ile
ment a sa demand d'inscription dr 1 faux de la Gonive.
centre le commandment du 21 F&vrier Me* Camille Lttortue et Michel Oreste
1907 ; dit qu'il n'y a pas l;eu de taire pour leurs clien s sont entendus en leurs
droit A la demand d= communication des observations.
pieces reclamde par Lysius Hyppoliie, re- Le Ministere Pub'ic, Mr Eag. D6catrel,
jette les dommages int&r'; s par lui recla- conclut A I'irrecevabilite sinon au rejet du
m6s pour d6faut de justification, ordonne pourvoi.
de passer outre A 1'adjudication, comdamne Le siitge est lev6.
en outre le dit sieur Lysius Hyppolite aux
d&penc, et fixe au 5 Avril prochiin I'adjudi- Tribunal de Commerce
cation definitive. Hier apr6s-midi -e sont rdunis au local
6a. Celui qui permit au s!eur Dumas Tribunal de Commerce, les commerants
Rigiud de vendre une propriit6 fonds et ayant patent des trois premieres classes et
batisses situde en 'cete ville, rue du Ma- ont proc6d6, sous la Pr6sidence du Corm-
sin de l'Etat, en fice de l'Esplanade du missaire du Gouvernement, Mr L6once
Fort Saint-Clair au dessous de la mise Coutard, aux 6lecions des juges consulai-
prix res don't le mandate avait pris fin.
70.-LeTribunal a entendu le huis-clos Ont lt' llus: Remy Bastien, Doe ;
des 6poux Josepli Justin Apres la lecture Docteur St-L6ger Perrier, Emmanuel oi-
de la requctedonn6e par Me Liger Cauvin, se. H Brisson, Jh. Gara, Th. Dossous,
le Tribuiil a rendu l'ordonnance qui ren- Alix Rox, Fernand Coupet, F. Mend6s,
voice les dits 6poux A l'audience publique luges.
du quinze Mars. Grand Concert
Aflaires entendues.
o1. lsnardin Vieux centre Alfred Au Mardi 9 Mars prochain, aura lieu
guste, continuation renvoyee A huttaine. l'H6tel Bellevue, A 7 heures 3o du soir,
20.- Henry Borday contre succession un grand concertoffert par Mu- de Mon-
Flavencourt Castera ( dfaut. ) tenegro avec le concourse des artistes Lud.
C Lamothe, Balmyr, etc.
Nous y reviendrons.
.4udienwe civil du mardi 2 XMars 1909. Marriage
Le Tribunal sous la pr6sidence du juge En l'Eglise Cathbdrale sera c6elbr6 le
doyen D. Maignan, assist de Monsieur jeudi x8 Mars le marriage de Mile JULIE
Alfred Thibauld, substitute du Commis- BOISROND CANAL avec MrCHARLES PIERRE-
saire du Giuvernement prend siege i dix Louis.
heures du martin et prononce les jugements Sincercs compliments aux futures 6poux
suivants
Celui qui declare Vincent G. Mac-
klouf dcicu de son inscription en fiux Bolte aux Lettres
contre le proce<-verbal *de constat dress __
par Ic luge dc Paix Emmanuel Blain le G5 LIBERTL EGALITE FIATERNITi
Septernbre 1506, condamne Vincent G RiCDUBLIQUE D HAITI
Mick'out A 25 gourdes d'amende et en REDUBLIQUE DHAITI
rtepration di prejudice cause P. 200 NW 71 Port-au-Prince, le 2 Mars o199
f uides de dommages intreats en faveur an io6* de l'Iod6epndance
e J. L de Piccioto, etc, cic. i Le Magistrat Communal
C-lui qui en!rine le rapport des tx- de Port-au-Prince
pertv des succession et communate Am- u Drecteur du Journal atin
blard. Au Directeur du Journal Le Natin
Puis entend les affaires suivantes : Eu ville
Camille L4on contre Paul Volcy Monsieur le Directeur,
Dordor Dorcelian contre Veuve D.r- J'ai lu avec un certain 6tonnement, dans
los Sanon. le numCro du a Matin du ier Mars cou-
I ribunal de Cassation rant, one note injuste concernant la Corm-


SECTION CIVIL
.Audience du Mardi 2 Mars '9yo9
II est dix heures et demie du matir, le
Tribunal prend siege sous la pr6sidence de
Mr le Vice-Prssident, Ernest Bonhomme
et prononce lea arrcos suivan.s :
10- Celui qui case et annule le juge-
ment do Tribunal civil de Port-au-Prince,
en date du 22 Aoit 1907, contradicioire-
ment rendu entire la Compagaie P. C. S.
e( les consorts Heurte'ou;- rtnvoie l'af-
faire au Tribanal civil de Jacmel.
ao- Celui qui rejette le poirvoi do
sieur Castaing Fran;ois, centre le juge-
ment do Tribunal civil do Cap-Haitien,
en date do 24 juillct g908 rendu entire loi
et le sieur Habb E'ias ; condamne Cas-
taing Franqois aux dpens ; etc.
3 Celui qui case et annule le juge-
ment do Tribunal civil do Cap-Haitien en
date do 29 Avril 9go8, contraditoiremet
rendu entire le sieur Angustin Blaise Ber-
trand et la dame SulfidePierre-Louis Azor;


mune de Port-au-Prince qui y est qualsfi&e
de locataire de mauvaise foi a.
Je m'empresse done de venir y r6pondre.
L'administration Communale occupe de
puis tant6t sept ans la maison des heritiers
Guignard et a joujours pay6 regulirre-
Sment ses loyers, i tel point que de I'aveu
Smme de cette note, elle ne doit que
deux mois seu'ement.
A mon arrive I la t6.e de cette admi-
nistration, je .me suis fait- un devoir de
verser aux propr&:aires le montant d'une
mensualits, soit P. zio, me riservant de
solder lear compete d'ici quelques jours.
En tenant ainsi i ses engagements vis-a-vis
de ses propritaires, I'administration Com-
munale, cce me scmble, A qni I'on rdclame
cette mason pour toute autre raison qn
pour celle de non paiement de loyers, ne
saurait avoir agi de mauvaise foi, come
le conviendra, asuranent,le public impar-
Stial.
Que i proprittaires de cette will a-
;raient dIir avoir une paIrille locaire


Le qualificatif employ6 A son endroit est
done injuste et pourrait 6tre, plut6t,retour-
nI A l'auteur de la note en question.
En vous print de donner publicity A
cette lettre, j'ai I'honneur de vous r:!trer
Monsieur le Directeur, mes salutations dis-
tinguies.
CYRILLE LIAUTAUD
I I---- ---I J ~ .
Chamrnrede Commerce
DE
PORT-AU-PRINCE

Circulaire aux reprisenta tsdespuissan-
ces itrangires. membres honorairee de la
Chiambre de Commerce de Port-an Prin'e.
Port-au-Prince, 18 Fevrier I909
M
La Chambre de Commerce de Port-au-
Prince voudrait ardem-nent que les liens
les plus reserr6s l'unissent aux Chambre.
de Commerce, aux industriels et produce
teurs de votre nation et de ses colonies.
Pour realiser cette ambition, notre Insti-
tution qui, heureusement, possede un lo
cal are6 et spacieux, pense que enre autres
facteurs. une exposition des products du
sol et de l'industrie de votre pays et de
ses colonies y trouverait une place digne
du rang qu'elles occupent dans le com-
merce mondial, et serait, en outre, une
exeellente occasion d'entretenir les mei!-
leurs rapports entire votre contr6e, ses co-
lonies, et Hai'i.
Or, la Chambre de Commerce de Port-
au-Prince vient vous prier d'etre son avo-
cat obligeant aupres des Chambres de
Commerce, des industries et producteurs
de votre *contree et ses colonies, en
leur exprimant notre vii d6sir de nous unir
6troitement dans un but d'intiert common
et en leur offrait A titre gracieux, dans
le local de notre Institution, une place
pour les dchantillonages qu'il leur plairai
de nous envoyer.
A la reception de ces echintiilons, la
Chambre de Commerce de Port-au-Prince,
par la voie de la publicity, ferait avec
plaisir la reclame necessaire.
La Chambre de Commerce de Port-au
Prince, dans cette demarche qu'tlle entre-
prendaupres devous,est guide par l'int ~i
que vous voulez bien lui manifester corn
me son membre honoraire, et espere que
sa tentative aura votre puissant et bienveil-
lant appui.
Dans ces sentiments, la Clhmbre de
Commerce de TPort-au-Prince vous prie,
M.... d'agr er avec ses sentiments antici-
pis, les assurances de son profond dowa--
ment.
Le Prdbident de la Chambre de Commerce
de Port-au-Prince,
D DELINO.S

L'Administration du MATIN in-
foime ses abonu6s qu'ils ne doivent
rien payer, abonnernent ou autres,
quo centre requs imprim6s et por-
tant le timore du journal.
L'Administrateur,- Arthur ISIDORE.


PROPOSITION
oontre le cAlitbt


aux a Jeux de i'amour et du ivrO,
pour, en fin de compete, semprisonterk
an manage indissoluble.
II me souvient qu'oo en parla tat Mi
bien que la musique des 4 carabine.i
module aussi bien que le grondeafer
* Bange a rdveillerent les 6chos dease
Palais legislatif. Meme an ddpont,je
aussi vers6 dans les Finances quedauh
mondanite sortit une proposition de loi0
gitimant les drois d'un amour interminu
et capricieux. A la minute prsente, aso
avons 'air de verser dans l'excds comit*
Hier c'etaic le manage bi-possible oai
ddfini. Que sais-je ? Aujourd'hui C't
cilibat.
Un des numeros d a Matin de la
maine drniere a public une Proposti
de l'initiative do premier suppei at
MNgistrat Communal imposant une tau
cinq guides par an aux clibataires adb
d- 30 ans et plus Peut-6tre meme det,
8o ans, le silence de la a Propositim
4qua t la limi.e dAge, nous incittct
croire ces dern ers encore aptes i... a
rier. D'ordinaire, chaque imposition
velle a pour vertu d'iveiller uneiMprTa
rnauvaise chrz les control bks. Ct.
dant, pour cecte fois, les celibatrires, eg
s'en sont gausses, i!s to out pris i le
aise.
Prenons n6anmoins 1a chose au sidet
Uae srrb'able measure a-t-elle sa ni
d'c're ? Es" elte ad6qua'e aux primn
aux a vri Ls c.ntrales a qui forment
assi,, 1 J .ore legislationn ?
Le untiage cst certainement an
grave. Un acre si profon'l, si irremi
que nous ne blAmons pas trop ceao
pensent quo. toute la vie est i
suffi;ln:e poar y refl6chir. Le l.gis
pour lus memes motifs, mats, avec
le raisonnerrent quelque chose de
ex essif, a place le marriage dans oan
biar.ce degag&e de toute contrainte.
sa s-gesse, it a admis les fin.acilles a
leur a reconnu le caractere d'acas
d'arcane attache. L'individu qui TeM
initicr doit-dtre entierement libre &d
decider. I! ne doit puiser qu'en lai
les motifs de 'actie accomplir, ce
doivent ftre a subjectifs v si je pais
Oi la Proposition faite a
Communal sue la contra:nte. La rctan
le veut imposer aux cdlibitaires n'e
mn.ins qu'une sorte d'6peroa pos
avarcer Ia bece quinteuse. Le fait
le l. diminution du nombre des
a commnenc A se prodaire ea Frainc
I'annie 1851 II est 6tonnant que lM.
Lcroy Beauiieu n'ait pas troavc ce
d li'cnrayer. Nous savons qu'l todi
gumient la question et, dans l'E
francais du 7 dccembre 19o0, Cait
idce autrcment ing6aieuse.
Nous ne savons s il prendra f
iu C,. naiel Communal de voter la
post ion de honorable coaseilIer
nous admirons I s nobles iatenf.ie
cs: un fait indasiable, c'est qo clle
d.-is les cartons des Archives de i&
sous 1'Adminis ration de no:re 4r,
ct tres estim6 StCnio Vincent. Nota
Ions croire cependant que le .t1e
est rerve .
En attendant souhairons lai on
soi mcil .
(r~aCv


-- ---- I~ a~
Nous avons recu I'ar'icle suivant: n
consacr4 A la proposition faite au Con- N Oll
soil Communal par le' supplant du
Magistrat, notre ami Manass6 St-Fort
Colin. Derair
Il n'y a pas longtemps tout Port-au-
Prioce s'inrt Ersait A d'4ame d'n jene' PARIS 27. Au
couple qui plagea t Marivau, en josant que le President


slir

es D6p

joord'hoi, on I
Roosevelt sit


----- _I L -







de veoit (ire one conf ence a la Sor-
bon, A son passage aris an IeO.
Une jpidmie de mEniogate cibrso rI
nale vient d'1later aa 6e chasseurs A Llle
I1 v a une quinzaine de cas.
toRu S27. L'emprnnt ar4eot. de
50 millions dc dollars, a de dsooscrit pla-
sicurs fois.
TGKIO 27.- Les journoau japonasi pa-
blicnt des articles 6logieux poor les- ma-
rins des Etats-Unis, au sojet de I'heu-
re arrive de l'escadre mricaine i
Hanmpon-Roads.
HArouAG 27. Hier, au moment de
I'Scosage du vapor cKaiserin Aogusta
Victoria*, I'6chelle do navire s'est brise
o0 matinrs on 1 6 tu6s et 17 personnes
oat 6t blessecs.
ToL*B 27.- Le cardinal Sancha, ar-
chevatue de TolCde, est mort.
LoNDRES 27. Trente suffragettes ont
6it arrttees hier poor avoir cause do de-
sorde sura voice publique. 'Sur lear refuse
de s'ablenir de toute m inifes-ation dans
l'avenir, elles ont &t6 condamndes A un
mois de prison. Beaucoup appartienoent A
I mweilleure society de Londres. L'one
d elle est Lady Constance Lytton, file de
I'ancien vice-roi des Indes.
LONDES 28.- On a su offlciellement
aujourd hoi que les deux conseils secrets
tens hier pir les ministers, ont cu rour
bat de combiner le programme de cons-
traction des navires de guerre pour I'an-
ane prochaine. On croit qu'on ebt tomb6
d'accord, que l'escadre de la Grande-Bre-
tagne doit au moins tre gale A celle de
ds llations.
MADRID 28. Mr Ramon Mctdtz A'a-
ni qui, depuis 1904, d6fendait les rdc a-
atioms espagnoles devant la commission
tablie A Washington, a dt noomm6 ch.f
de hI police de Madrid.
S~ANHAIa 28.- La conference inerna-
nationale contre I'opium a eu sa dernit&e
sance aujourd'hui. A l'unanimitd on a
admis que 1'usage de l'opium est funeite
et doit ttre aboli par toLs ks pays.
WASHINGm O 28.- La commission de la
Chambre s'est prononc6e fAvorablement
pour I'augmentation de la subvention don't
jonissent les vapeurs trnsa*lantiques. Dans
cc project, on designe la some de 3. 5oo
ooo dollars pour subventionner les Com-
p'g:-ies de navigation qui font LA travCr-
versee entire Its E'a s Unic et Its R pu-
b'ques de l'Amirique du SuJ, !e Jaron,
Ia Line ct liAustralie.
CONTANTINOPLE 28 Le prO rCOl~
austro-:urc irinchan, toumcs s diffcul.
murvenues en;r,- les de x gouve;nme n s
Pr quite d: aI'nntzion de I H.rzigovine
PrI'Aoiiihe, a et sign auIourd'hui.
n ver u de c-t accord, la Turqoie obtient
11e icdemmn'te de to m llions 800 ooo
dt 1n pour la perte dts det provinces,
i !e boycottag- des marchandises auoti-
hi nnes cess-ra aussit6-.
Low DEs 18. Mis rcss Despard; saM.r
e sir John Frerch, ct un grand hrmbre
dautres stlfragettes arrt6es le 18 Irour
oir a-taquk la Chambre des Comtunrs,
"ote cor.dai-e aujourd'hoi en p isoi.
BIkaLL 28 U i jc e home a d=d
arr"tC aojourd hoi ao moment oh il ,ro'ait
wTr are f mne. n3 croit que cet in-
div:duo st on dts aoueurs des 36 atasqee
Crltrt les fmmes pendant les dean se-
3Nir dern ires.
fears Yom 28 On dhsigne comment
A-~ scttaires dans le cabinet da Inrd I
ln r C. Knox, Secrduire d'Iat;
esJektIM Mac Veaght, secretaire des firan-
Cs; Jacob M. Dickinson, sccrdtaire de la i
err; Georges W Wickersham, procu-
ur.ginral'; Frank H. Hi'chcock, direc- i
ge era des commissions; Georges I
\ eyer, secretaire de la marine; jRichand j


A. de Matt6is & Co


Baliger, secrire de 1'iaier; amest
Wilso, secrtaire e 'Agriculture; Charles


Nage. secrtaire do commerce. j Maison fondue en 1888.
=.i- rcr Rente i/0r : i8. l rcus

Chamhre de Commerce Uer"'ers arieles reans
s Parfumezie Houbig-int; Ro-
Fran4aise3 at Houbigans ; Fouare l.val; Par-
EN r H ITI fum Idut"al; Savoll, J our*.. ; etc. etc.
__ Coffrets de: parfur:-irie t, .- 61tgpants.
Messieurs lea Membres de la Cham- Parfum renomm' .-s ri ; L,.-ion, 7ri-
bre de Commerce Francaise sont con- copherou.
voquds en Assembl6e G6n6rale, le Lampes, Fouc:s et Cthainois
Dimanche 28 Mars prochain, dans le pour buggy et buss.
local de la Chambre, 4 Rue do Fort- Argenterie de luxe, Iib-ilots,
Per, A 10 heures du matin. Moustiquai-es, Brosses, Pipes, Fumes-
Ordre do jour provisoire: cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
touted qualitas.
Rapport du President La Maisou a toujours uu grand as-
Papport du Tresorier sortiment de Bijouterle, d'Argenterie,
Propositions qui ponrraient itre de Dtainant, A la disposition do public
f[aIts conform6ment A I'article 8 do en g6noral et A la port-\ de touted
R6gloemnt Int6rieur. les bourses.
Port-au-Prince, le '28 Fvrier 1909. Atel ers d' Eorlogerie et de
Le President, PAUL SANTALLIER Bijouterie : Gre tures, Confection
our command.
A Loa r chal de vieil or a i viet argant,-
A L ur diamant et pierres p'ricieua's des prix
Par heure, pour courses en ville ou avantageux.
promenades & la champagne excellent ACHAT D'ICAILLRS D CARIT
bun.s d % mnalre ait 16 de bons chevaux Prix exo ptionnel
qaldrjiuixr s1 raler u b i Mahlin


St r'- Q, U a UxUI UI a A UU u SR
oft I'on s'inscrira.

On demand
Collections de vieux journaux hai-
tiens de n'importe quelle 6poque. Les
offres soot rescues au Matin.

Centre laSt6rilit
Remede infaillible pour lesifemmes
desireuses d'Atre neres Merveilleux
suce 1s dtja obtenus.- Discr4tion ab-
to!ue. Ecrire A Mr le Dr Paul.- Poste
restante.

Pour paratire prochainement:
L'Erreur
R6volutionnaire
IT
NOTrE ETA SOCIAL,
P. R
A cUGcS7E MAG I.OIRE.
U. v ,L'ME bro "hi4 d pros de 3'0
pag~,. ei vent.i A ,'linpr;,iu~rie *un A'a-
fin, au prix de Deux Gourdes I'ex.m-
plaire.
Nous engageons nos lecteurs A lire
le vo'ume qii, par la fagon don't il
rectlifs de tre6 int6ressants points d *
vue sur la p6eiode colonial it les
premiers temps de notre his'oire,
constitae, s Ion I'expression employee
par I'anteur dans son Avant-propos,
Sla prefa.'e ob'igde de I'ilitloire
d'Haiti 4 l'u',g-9 d.- adlulte., don't nous
avons mis la premiere parties sous
pressed, sor la demand gea rale, et
qi taraors aussi tr&s procbainemPit
M. et Mme Laporte-LAFFIT E
(NaE AacHun)
60 Awsuedes Gobe'is, 60, (Paris)
Offrent learns services an commerce
et aux families, tant de Port-au Prince
qoe des atre a villee d'Halti, pour
toutes commands de marchandases,
Tins, articles de toilettes, do mode et
de bijoutet ie, etc.
Oo peut exp6dier leo commandos
A l'adresse ci-dessus et pour tons ren-
signoments s'adresser au bureau do
Journal.


Avis important

La Chambre do Commerce de Port-
au-Pl ince poti ~e la connaiss nce du
public que, soul, son prei lett signed
la orrespot dance et totes autres
pie 'es 6manant de cette Institution.
Port-au-Prince, 17 f6vrier 1909.
Le prisid nt de la Cha nbre de Com-
sDerce
D. DELINOIS


Sl yque ou la Toilee


w



do


m ml --' ~



P011D1__,E

*3. M33U1, 5, mama St.XUnoIA= l33- 31"Wt I"hjinW
-3s~r strat8~tt,~E()~~~1~/~te


IL


-adoucit i'6piderme auq'ul elle
Sdonne une souplesse et un ve-
LA I lout6 incomparable en Ini com-
am muniquaot son d6licieux par-
fainr Ele conserve I'6clat et la fratchear du teint, car elle est souv.raine
centre !e bale, les piqdres d'insectes et les eruptions dei la pear.
T*sans bismuth, invisible, adb6-
idiII ii I spdcialenment pour les persoa-
nes qui venlent avoir un tenat
.e6proch iblo ; son parfum delicat, son veloute ont contribu6 A fire d'elle,
la Favorite dits Poudres de Toilette.
A base de Cr6me Simon,
S A i ii pr6parA salon lee prince
E les plus scrupuleuxde r'hYao
poss6de A un certain E1
touted les qualit6s bienfaisantes et pr6servatrices de la Creme Simonl ;II
est pirticulierement recommand4 pour la Toilette des enfarta et poor les,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A. la M6twopole
MAISON JULIES LAVILLI
935, a dr a gsMaritf d"ot, 98


~LI- V# --O


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CVNTRE
Fravaux de toutes sorts et de
routes grandeurs.
Reproductions-Agrandissements

Avis
Buss et Buggy A louer par here
pour courses en ville, promenade A
la champagne A P6tion-Ville. etc.
S'adcesser au No 150 Rue du Maga-
sin de l'Etat en face de la GlaciOre.


Banque oaHonale d'lH

Conform6ment aux instructions du
Secretaire d'Etat des Finances, la
Banque Nationale d'Haiti a I'honneur
d'informer les porteurs de Bons, de
Coupons, de Bons fractionnaires de
la Dette Interieure Convertie & Con-
solidde, qu'ils peuvent se presenter &
ses guichets pour tougher une Septie-
me r#partition ( 7tme ) de dix poor
Cent ( 10 o/o ) sur le montanrt du Cou-
po!i N 10, centre re;uset sur presen-
tation des BOLS.
Port-au-Prince, le 28 F6vrier 1909
I l
A vendre
Une table de billard avec accessoires,
ensemble un comptoir et des 6tageres
le tout construct en bois d'acajou.
S'adresser A Jacmel, rue de la Pe-
tite Balterie, i Monsieur Edmond M6gie.


I


I






GRANiD PRIX HORS CONCOURS


Rhum Barbancourt
M.- ti'es-; d'or, Mention honorable, Mombre du Jury, Grand
pr x, Hors concours dans toutes les Expositions depuie
18'.,1 i 'squ'A 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madrncl Vouve BARBANCOURT, scule d6posi-
Laire dela ;ji'' Kl-hum Barbancourt et seule propri6-
taire d,- ,r:, lzi s rpri ont faitobtenir ai Rhum Barban-
court 1:s ': i ailaies d'or de touts les Expostions, a pris la suite
les affair.es dIt fe', soil mari, et se tient A la m6mo halle, sise 7, Rue
des Cs ; a. a dla disposition do sa nombreuse cliontble,
don't les ,.'auna'i ide seront ex6cut6es avoc le mnAme soin que par
le pass.
.. ,. -- I I


A L'eL


- -m


CORDONNERIE


42, Roe des Fronts-Forts.
CAussURns EN DkP6oT,POUR LA V7Tr
Promptitudo et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dmrne former et tra-
vail toujof r rtout. qu'il y a de plus
aOuveaiuai.
iF' na b m Ai r e at ft ra f'aion ls rwn I


IrulmUn e ( ir A. l ot5l- L1 -a UL n avaw pvWW
Mesieur8 ; 4legantes et commodes
Pour les enfauts le plus I'aise.
Travail solid ex6cut aveW
des peauz de p-eani6remarque
Assurance de grand rabals.
PAtes Oir.acmea l*t Ii-atlle

DEMANDED
L' A nnuaire de L6gis-
lation Haltienne, par M*
Etienne 'Mathon, contenant les lois,
Aarats. .nntrats. arrAt6s do rA-


n6e 190i, au prix de
GOURDES, chez Vern
primeur. rue Bonne-foi et
Lienme MathLo, 87, Rue di (


DEUX
rollot, tin-
Cbez me
Centre.
,, -- -SrE


Cu~s'ivon de M"- LJAMBERT
a.toi i ah .ap I ber, ,d.)%r iL ,s pit 'aire
PO ELIXIfl DUPEYflOUX
N',~I 1P I A ze). li e t lk `I .'.1tF.C 3 1 I,.(- i la ii i.dl I
re.-4-- 1 Swe.a 'ti Iit
j 44 III 3% % liii e ill di
I eiitmI a ItI II elat
(Fillll2llt .( J
rej.4tei~. ~Ii II IL tit
fil l 4ilig44s delgarder
Ic lit ear ecle elmit tel-
'7n.idc-itt ible qu'qlli
B Ilie louii.vail jolus Fuaro
chei~r. 'I n Ioliftled(cilt
a,.;welesk laI raitresita
-.ilk* Is tUltIas ; elk
mate comstilla par cr-
*" IP(141.i wlC c a etcomn-
1 41.1iii4' iiJ A aulwic ma
1i .iei~tt-jirid le4An
lrO((\'itl ~ ~ ~ ~ ~ ic .I. I~~(I~11~CL(( 1dlJ~jlleut eli.
Se It-04h1) it i .Ai..1I "'ili t qu..ivC puat Ire ?A
4' i i l l .,) 'I:IM11% id.I 155du auwizmw MOl.J le i
o cap:4-iIv q.uat. 1 vAlllaivcur des adeux OUWOMS01 Ic
tier- ardij.iiitiguh.Ei oug~ili
craci.1. tIw., iiiitajl t Ulal t ri's opprcbee Cet tris anal-
rI'tj. It. ;,I.% ar-. re, otil p314c l aittlc-cendo A too livres-
iI-aJ Ac tL aalcisr' *ni(rclv.iIle, u'avCii aUCua
foreC.. ~Li.11. al lt .i ii ine g i tI ititma t 1wiiefrraill do
crtisaw!'- WIe -Ihtpmail(. Ji Iii fEl,%il)lai de COntiieICr mout
Inurlt: iwm. i. loi I'ELIXI1 DUPEYROUX, etbe
SJh: l 04H'-7 e,:n ,1!* C4)hI) '1 ItIIuI(4it gsrieC. Eli.
nIA "'id SCI 4 *r.ki..ca- 4".l i% I'Vle ou *IJX..U
*Co.r -4 r JiLICYROUS.
*'St ptaiiard' eic IC,5. i'r
I.. I I. .. a IWE'. ?.uLEi E~i Al~ 1(4 CIJdb a'id wal
*~~~~~~01 tA .* .a 'rr.h.mAto d clAu %W 5 mem pru. d
~ *~,, I... IE 4 ..431.AILO libIpSLL.lv4Iw Usmdom Is aimm
*EAi&I. Li facun daiaior lupciruus, tme6 asdb _umhb44
trxlE EE IU a e per be~
to va vle Cho C. as Mm C.


Chapeaux 1 t

Chapeaux !!
Chapeaux 1It
PAILLI DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le co-.ffeir artiste, qai vient avec Is
cocours d'un chapolidr remarquable,
M. JAIM. TESTAR, d',nstal'er une
FABRIQUr DE CHAPEAUX
PLACE GkEFFR-kRD
Saloe' da Co;furw du Louvre
Pour toea lee 1 r c at t pour touts
1 s boursem.


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussures


La .Manufacture a toujours on d6p6t
in grand stock, -pour it vente on
gros et ju d;~'aii, de chaussures nD
-ous genres pour
llOMMES, FEMMES, ENFANTS
Les commander des commeroants
le l'intdrieur pourront 6tre 'ex6cotsee
plans une semaine a peu prbs.
23, Rue des. Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PINCE (HAITI )

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143,OGRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CIAUSSURS6 N TOUS GBNRIE
ME D*P6T, POUR LA VENWT
EN ROSe XT DkTAIL.
]zA6uton prompt des
ommand-e, tant loi -qu'ea,
Province.
Formes & homes ; 616gantes t ra
ioannelles.
Chaussures de dames ( Dwernre -
U do Paris ) et Ie plus commIde :
Chaussures pour anf nta confection-
aees avec des Pa.m doe tfeue miUa
d'une selection ot darue irrpresoo
bles, A des prix avantageax.
Otrags pAte et liquide
Pewr .awmmr d. d.LAvow u .


Maison F. BRUNES.
195 GRAb D'UE 195
Dirig" par

L. HODELII
Anti m wmbred de is S.edoi PhiA .
kropique d4o mactru t aiUlrs de PorI
Vient de recevoir un grand choix d'6-
offes diagonal, casimir alpaca, chovio.
*, cheviote our denil, etc, Recomman-
Ie particulibrement A sa clientele un
elle collection de coupes de caumir,
'e gilets de fantailie et de piqu6 do
oute beauty.
Sp6cialite de Costumes do no-
;es.- Coupe:. Frangaise Anglali e'
o mdricaine de la deraire perfection.
a malsion confectionne aussi de Coo-
anuoe militaires, habits brod~
tolmans, tuniques, habits oar
&as. *to *to, do to-as graAle

M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tele que sa maison No 7, Rue Traver-
i~ire est toujours bien pourvue d'une
vari6et d'6toffes de la haute non-
veautd parisienne.
')UALITi SUPIRIIURE. COUP 9*IGANT3
rRAVAIL SOIGN*. EXeCUTION PROMPTU-
Prix tres redsmit I

Tibere Zephirin Bell
Fabricant de chaussure3
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALIT#:
PANTOUFLES M 3LES


Chez App. Cipolin
155 Rue Rlpublicaine en face d .
E. Robelin
Conserves fraiches arrives pard
nier vapeur.
Assortiment complete d'huile d'ol
pure, par gallon demi gallon at J
litre.
Vin de Bordeaux : rouge et blaue
vioaigres, madere.
Grand assortment complete do b
quours.

Etude
DE
Me Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.

JULIEN FLORUS
Ancien d1o6e de la 96O Compragr
d'ouvtriers d'Artilleris ( Lot* s)
Se tient A la disposition du puik
pour tous travaux de PORGB, et tL
sUSTAGO, de RaPARATION doe 0cs
forts etc. etc. A de bonnes condition
Rue de la RIevolution N* 19
Fis-d-t'is dl la Chambre des D4.


NEST T0R FELIW
L'exeollent taller avantageaseum
connu de toute la lRapublique rta
de rouvrir son atelier Rue F4e
( Ra des Miracles ) No 61, pr6s d0
Leger Cauvin,
Sa nombieuse clientele trosu'
come toujours toute satdel
pour les travaux qui lui seront e
fl68s.


ET
H Nr32 STA URA NT BELLEVUE

PIG" du C pw I w-M.s
PORIT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Howrmance ALFRED, directrice
&PPARTEMENTS POUR FAMILLE
D)4 sjm-3LUNC~s.
Installation mousone of confeorbhf. ruimr isowur. Tsvtrat
'ouCe af rigtli~r. L"u Trmawaya s dmu.ru, l'Hktm-B~l e im a las 7 IfiW
PROPRIkTt SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES -lARDIIN
Sak1 4. -M AWWO.
Sonneries 3Ileotriques


Table d'Hbte


TAN


do7 dhav8.ow" du mwr


IERIE CONTINENTAL
DR
Port-au-Prince
CAPACITi 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION DIS PEAUX DE VINGT-QOATRK (24) COUOLli
Vonte des Ohaussures : Otvreau-glao, rerni *ot
Lours, pour Hamm w, Dames et Eotafnts.
( BouToma, ELAnTIQmU LC )
En gross et en d6tail pour toute la R6pnl


- I I I I r -- ---------- ~311


I-- ~-