<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00563
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 2, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00563

Full Text


p~uzihxn. Ann6O, No 578


PORT-AU-PRINCE ( HAITI


Mardi, 2 Mars 1909.


w a


L


J


Arthur Isidore,

A.M..nHu. OUOTIDIEN


Camille N6r6 Numa


RADACTEUR RN CUSP


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMtRO 1 caNTaiss
M-AU-.PmNCr i G. .00 C16ment Magloire
UMo 2e U2 a os .. 0 --- I Les alonnments parttent do et da i5 de cLhaqu
TaoAT S Mos 6.00 DIRECTION- RDACTION-ADMINISTRATION mois et sent payables d'avanc
IrANGER....... Tions Moss.. a 8.00 45, aR on19, 45. 1L.A manucril ImArk o n non seeapm rsead


L'Eiploilalion S. T. L. e DIIini-Thor


II y a environ dix ans que sur deux,0.50 ; RMpublique Dcminicainn. 0.45,
ints distiocts dt-s environs de 'o t-, Colombie, 0 35 ; Chili, 0.30; Groupe
-Priace, s'6 sayait dans le pays une,de 1 Amdrique central. 0.27; Bolivia,
are nouvelle, celle du tabac : ces 0.15 ; Pdrou, 0.08 ; Haiti, 0.06 ; E-
x essays se faisaient, I'un & Du- quateur, 0 008 ; Uruguay. 0.002
nroay, en plane, so is la direction La production gan6rale se decom-
in group de capitalistes ; I'autre pose come suit, en quantities.
)iquli, ous la direction de I'asso- L'Amesique du Nord, le group do
tion Schewdersky-Luders-Terres I'Ambrique central, Cuba et I'ensem-
L'esal de Dumornay n'eut pas de b'e dit des Indes Occidentales *:
ite; i ne s'en tenir qu'A lui et sans 750.000.000 de livres; I' Asie 700 000.
suces de I'entreprise de Diquini, 000; I'Eirope : 650.000.000; I'Ameri-
se fAt peat-6tre empress de croire que du Sud. 125 000.000; 'Afrique
I la culture do tabac ne peut avoir 25 000.000 ; I'Qc6anie : 2.090 000.
venir on Haiti. Si 1 on veut teair compete que ia po-
1 eat vrai que I'histoire est la pour pulation du monde eatier, dvalute a
tifier par son temoignage encoura 1.600.000 000, se compose en grande
nt; car le tabac f'it la premiere majority de fumeurs et que I'engoiie-
ture de Saint-Domingae. Elle fat si meant pour L'art du fumPur est loin
risate et si prospere qne la m-! de diminuer, on verra aisement
pole en tirait un revenue aussi con- que la culture et 1'exploitation du la
arable que stlr en affermant A de bac sont abiolument des en'repris ,
states companies le traffic de de plein avenir et que ni les capitaux
n der e. ni les efforts d6penses dans ces en
A t d'ailleurs la principal cause treprises ne sont appeles A etreinfi uc-
sa ruine; et deputs, la culture du tueux.
ac fut nulle dans le pays, et nulle C'est ce que la Compagnie de Di-
re part contributive a la proluc- quini a comprise et c'est pourquoi ello
le6rale 6valu6e a I'heure ac- a mis tant de constance a surmoritr
le 3 billions de livres annuelle- les diffirultes du d6but et a asieoir
ot, 1squels repr6sentent one con- solidem tnt son important en'rj-
nmat par an de 25 milliards de praise.
rese 100 milliards de cigarettes. Si l'on pense, en eff-t, que le capi-
k coaptant dans cette colossal tal engaged dans l'exploitation ne s'6
a4uctio notre part actuellp, elle ltve pas A moins de 80 000 dollars;,
atnterait aelon un relev6 digno et que dix pour cent environ do ce ca-
lt hit, le mois passe, pir dea sta- pital ont et dans les primie,s an-
dl aIU6dricains, 0,06 pour cents n6es, annuellement absorbs par les
BttanZt seulement avant 1'E- frais gen6raux et d'installation; si, an
fournlssant 0.003 poor cent, surplus, on veut tenir compete de cette
Unay, qui product 002 pour circonstance que, assez souvent, le
I o chef d'entreprise, dans notre pays,--
It que nous y sommes, it Je le dis un peu par xp6rience per-
.linntile de fournir 1'6tat pro sonnelle et dans I'unique but d'en
ad tabae, do continent am6ri- fire un merite aux proprietaires de
Ianada en moins, cet 6tat dva- I'exploitation de Diquini,- est obli-
Sproduction du Nouveau-Mon- g4 de so livrer lui-meme a ui ap-
6a. pour cent de la produc- prentissag personnel, d'apprendr.t
Uira, d.aillee comme suit : uni-m6me le metier qu'il s'agit d'orga-
pBris 28 7 pour cent; Cuba,n tser, de diriger et d'enseianer anu
SiMei u blique Aprna tra; on se fera noe idee du me-
S00, ; MIexique .18 ; Piraguy rfte,- et do pri: materiel et moral


iont il a te6 pay6, qui (revient a;ix
entrepreneurs de 1'exploitation de Di-
quini.
Les Americains *considerent corn-
me indispensables et come un e16-
inent pr6cieux de formation, les ris-
ques et l s deboircs dans touto crn-
treprise. Paul de Ro;isie s di'
qmulque part comment le pI e de fa-
mille amnricain, volontairement et de
parti pris, s'abstient de conceiller
son fits lorsque celui-ci so live A
qnelque entreprise.
C'est que l'on consicire aux Etats-
Unis, et avec raiso,, quo rien ne vaut
I')asperience per-onnelle, rn6me chl-
roment achette,et q(l-3 tout conseil de
nature a eviter un ennui quelconque
est un mauvais service rendu a L en-
trepreneur.
Lea Americains disent de leurs fils,
quand its sont ainsien train d. se dO-
petrer, qu'ils a apprennent leur lecon a
Eh bien, les diffi ult6s don't ii'a fait
part I'autre jour le sympaithiquv, M.
Daniel Lud.rsa, en me dliant fair~,
avecl Ii, le jo-ir de la vi-iirt doi M dlia,
1, tour d, propri.tarire A travels les
cares sysn6riiques Ides chi inlps (do ila
bac de Diqi-ini. ii'ont ie:nis en mii,-
moire la facon ame.ricaine de se ',fr-
mer, et nops ailonis voir. par I4ta
actual de I'explniiltion S. T. L qu"
les 1 cons du dtb-it ont etk profita-
bles et que M Lutors a raison d'cn
parlor sans rancune
AUGUSTE MAGLOIRE
--



IRNSEIGNE] ENTS
MY~ ZOROLOGIQUES
Obseri rtoir i
DU
SIIINAIRI COLLEGE St-MARTIAL
LUNDI tr MARS 1909
Baromsre a midi 764. */*2
Tmpratur. ninimunm 21 3
(.maximum 30 .1
Moyeone diame de la temperature 25 ,9
CielIpresquclair jusqu'A 5 h.doso;r. con-
vert esaite. Brise do mea moddrd depois


Sr h. Pluic entire ir I et minuit : pluvio-
mnttre 4,3 millimerres. Baromncre A pen
pros constant.
J. SCHEME R.
L6gat i-n Americaine
II y aura, aprs domain jeudi 4 Mars,
une brillante reception A la Legation des
Itats-Unis, A l'occasion de I'entree en
fone ions de MM. Taft et Shermann,
come president el vice-president de la
RKpubliqne i toilde.
N crologie
C'est avec la pl>;s doulourcuse surprise
.pc nous avons enrcgistr, samedi la mort,
survcnue* a Jacmtl, de notre excellent ami;
le Dr Ph:lippe G acia Chsar, qui exeruit
depuis quelque temps, en cette ville, sa
profe,io;i de n mdecin et la function d'In.-
pecteur des &Cco!s,
Le Dr CUsar a co-nmercr5 ses deudes
classiques A I'crablissmient des Freres de
St Louis de Gonzigue et les a achev6es au
Petit SmLItnaire College-St-Martial, avec
Jis success constants, don't le souvenir
ex;,te ercore dans le dernicr etablissemeut.
A;,res avoir ccomnp!i A Part-au-Prince
i: c)c e des dti-dts ntd'i~clcts et ob:enu sa
C:. eiiiseiion de docttur-mnidcin, il alia
s'ctab':r .\ J cnut, rompint l'un dts pre-
wniers dc st ger.iattioj, avec la ficheuse
habitude des jeuncs mdecins de s'agglo-
merer a Port-.jo-Pr nee, en d6pit de 1 en-
comb-cment de cette profession dans la
Cipitale.
I e Dr Chsar ne tarda pas A se cder dans
Ih -ympathique society jacmlienne, des
relations et une clientele dignes de I'affa-
bilit6 de son caracqere et de sa vive in-
teiligence. Dpois quelques anndes, il s'y
e:ait crde une famille.
Nous ddplorons amerement la dispari-
lion du Dr Cesar, doot I'existence s'tait
fate utile et nous renouvelons A sa famille
I'expression de nos condo!iances.
On rolarne...
Port-au-Prince, ier Mars 1909.
An Directeur du Matin
Monsieor Ie Directeur,
Je sais que vous etes I'ami de la P C.S.
et que vous ne manqorz pas, chaque
fois que se prdsente l'occasion, de signaler
les bierftit; de cette Conpagnie Je dois
cependant vous rendre cette justice qu'as-
s z solvent, vous voas r&criez centre Il
irr6galarits et .les procddes nmavais qui







se .commettent sur les lignes *des Tra- merce du Cap Haftien, en date do a1 F6-
mways on do Chemin de ftr. C'est ce qui vrier 19a8, rendo contre lui au profit do
m'a encourage A porter A la connaissance sieur Bazile Charles, le condamne au pi-e-
do public, par la voice du oAatin, on fait'ment de I'amende qu'il n'a pas depose
don't j ai et victim, en meme temps que et don't le chiffre est de cinq gourdes ; le
toott ma famille. Voici : condamne en outre aux depens.
Nous assistions A la f6te de Bizoton, di- Pais la composition di jour entire en
manche, quand nous entendimes monster siege sous la presidence de M. le Vice-Pr6-
le train de 5 heores ia. Ayant calculE que sident, Ernest Bonhamne ct entend lei
le train suivant laissant seulement la ville affaires dc :
A 7 heures nous ne pourrions 6tre chez leudinE Jeudi et consorts centre Le-
nous, en y prcnatit passage ( et tenant b:au Durandice.
compete des cetards posib'es ) que vers 9 Le Rapporteur, M. le juge Chancy, don-
heuitL, nous la;s-Ines la fete. ne lecture de son rapport.
Nous attendions le train qui,vers 6 heu- Le Ministre Public, M. Eug. Decatrel,
res 30, pass devant nous a toute vitesse, corclut la d&chEance du pourvoi.
bri'a la station ct aux nombr.eux passagers S m6an Semervil et consorts contre
la politesse et nous aissa cn panne, ahu- Ruben Dieudonn6.
ris, desoles. Les cars cependant Itaient par- Mr le juge Chincy, rapporteur, lit son
faitement videos. ,rapport.
Nous retournons A pied. Surpris par la MN J R Delaour, pour les demandeurs,
pluie, no.as flmes trempC; j.isql'a.ax os. est etendu en ses observations.
Qiand done la P. C. S. ces.era-t-el!e de Le Minis-ere Public,M. Luc Dominique,
se f ... do nmoode et n'est-il pas necessaire conclut A la cassation du jugement entre-
de lui demander compete de scet acte de pris.
mtchancei6 et de grossierete que rien re Madame Vve Octancius Casimir conre
peut justifier. Annilus Clermont.
Veuillez agrber, etc. I Apr i la lecture do rapport presented par
Un abonnl. le juge Jeremie, le Ministere Public Luc
Pont A Bizoton Dominique conclut A la condemnation de
la dame Octancius CasimirA aune amended
Oa active les travaux de reconstruction Ia dame Octancius Casltmr A imbe nde
du pont en maqonnerie, afin que dtsparais- gale a dix fois la valdience timbre de P.
se le malheureux dtat de choses que nous 035 ; dare que toute audience lui sera re-
sigrialions dernerement. fuse, jusqu Ala quittance do PriposA de
L ntalrons dern recent. en a l'Administration de Saint-Louis du Sud,
L entrepreneur a install, en attendant, I c e percevoir la dite amende.
un ponceau prs de Ia voie frrrEe p charged de percevoir la dire amende.
un ponceau prcs de la voie ferrie per- I Vu heree advance le siege est level.
mettant aux cavaliers de traverser sans
trop de danger le passage diflicile: Tribunal Civil
Nous croyons savoir que le pont sera, Audieuce correctionnell du Lundi
livre au public A la fin de cette semaine. Ij er Mars 1909
Tribunal de Cassation Le Tribunal prend s;ege A dix heures ei
Hier martin, A dix heures, le Tribunal a demie du ma-in sons la presidency de
poctde a son roulement semestriel entire Doyen LEon Nau, assisie de Monsieur Au-
Mrs les President et Vice-president Iguste Montas, Substitut du CommissairL
En consequence Mr H. Lechaud passe du Gouvernement.
A la section civile et Mr Ernest Bonhomme L'affaire de l'Etat contre la Compagnii
i la section criminelle. Hlambourgeoise est fixEe A Lundi.
C'est une afaire d'une assez grande im-
SECTION CI'IL portance. L'Etat reclame A la Compagai,
Seco CILt Hambourgeoise des dommages int.rers,
.Audience civile du Lundi i Mars 19o9 ce pour avoir facility le depart de Jules
A ro heures et demie du martin le Tri-'Coicou sans passe-port, delit prevu par 1;L
bunal sous la presidence de M. le Presi- loi.
dent 11. Lechaud, prend siege et pronon-' C'est .Ve Lespinasse qui est l'avoc.t di
cc ;le arrets suivan;s : la compagnie. L'audience promet dt it
-C-.ui qui casse et annule sans renvoi interessante.
i'ordu'i'rnc' r:ndue le i1 Avril 1907, en! Affaire entendue
ref6re par le Doyen du Tribunal Civil dis Minis ere Public contre les nonmmsb
Cayes entire le citoyen Beauti Page Char- Lamercie Alexandre et Claire Dufresnc
les et consorts et la dame Julia Genesti, revenues de voice de fair.
spouse Beaute Page Charles : condamneI Le Ministere Public A la c damnation
la defenderesse aux depens, etc. de Claire Dufresne a on mois d'empri-
Celui qui qui caste ct annule le ju- sonnementr
gement 'du Tribunal Civil du Cap Hi-' Le siege est level.
tien, en date ,du 23 novembre 90o8, ren- R6ception cordiale
du contradictoirement entire Monsieur Acef
Joseph et le sieur Habib Joseph Amary L'Association des membres du Corps en-
renvoie I'affaire devant le Tribunal civil seignant de Port-au-Prince, don't ces jours
de Port-de-Paix et condamne Habib Amary derniers, nous annoncions la reconstitution,
aux depens, etc. s'affirme de plus en plus.
-Celui qui rejette le pourvoi exerc Reprmsentee, hier, par les membres de
par les sieurs et dames Jean-Pierre Jean- son Conseil d;Administration, elle fat cor-
Louis et consorts centre le jagement da dialement et offiiellement rescue par l'ho-
Tribunal civil do Cap-Haitien, en date notablee Ministre de l'Instroction publique,
du 2t Novembre 1907, rendu contradic- M. Murat Claude,son President d'honneur.
ioirement nttre eax et les sieurs Arthurt M. Joseph Chancy, present au Ministre
Petit et consorts. les membres de son Conseil d'Administra-
-Celui qui condamne les sicars Michel tion, pois Ebaucha le bean et noble pro-
Isaac et C* A verser au Receveur de I'En- gramme de l'Association.
registrement de Port-de-Paix I'amende de' Le Ministre Murat Claude remercia ces
deux gourds cinquants centimes par eao en- dames ct ces messieurs de r'honnear qua
course ; sursoirl statue sur le pourvoi lui echet d'Ctre lear President d'honnear
des dirs jusqu'a li representation de la 'et jura sr I'honnear qu'ils auront toot le
ni!ttance du receiver auquel cette amended concourse du Gouvernement et particulihre-
dit ~tre verade, etc. meant le sien ; car, ii se rappelle avec Emo-
-Celui qui declare le sieur Robert Eu- lion, a-t-il ajoute quail eat, one tois, aux
gne ,dechat do poorvoi par lal exer6c Cyes, A porter a parole poor une Asso-
costre le jogemeot do Tribunal do Co* ciation puarille don't le but surtoat talt de


venir en aide aux Instituteurs et sauo lves l N action, qu i's noos condoironti
balot6s par les vents de I'infortune.I re pere, qu-is sont incoteastab',
I'Association est doac en de tries bonnes lee seus auteurs rebponiablee des
mains. nements arbitrairea et pillards et 'i-
Le champagne coula et I'on se retire core s'il en tait besoin. mosle
gris6 d'ardeur, de f)i et de ptrioisme nement du General Antoil. Sima
pour la rbussire de 1'CE vre. cumbattre, les isperser et g3ga
En avant Mesdames, Messieurs l En troisitme Ctoile de .dvisoonaire r
avant nouveau champ de bataille.
Rectification Oui je suis pa tradition de family
C'est, M. Turnier qui eut dimanche der- par principes acquis, I'enormi
nier ce brilliant success dans I'excution de I'ennemi irreductible de la Rdvolouia.
diffi:iles solos de piston, et non M. Cl- des rivo!utionnaires. Intile de
meant Maignan. maiutenant que servant n Gou
meant Maignan. j- r prouveraj toojours hauewoaet 4
Administration postal large scandaleux de la caisse pub!iqe,
SERVICE ,NTERIEUR homicides accomplish en dehon desc
'de Ia Constitution. J'y repognerai d&
Lettres reeommandbes en sonffrance tI 1i fCorct de mon A ne uniquement
Messieurs V.. SilKs. Candelon Rigand. 1 1 Honnc c e" ac Bitn.
Camille Moliere, Camille Leon, lh. H6- C'cst en vain q'-e de petits r
rard Dumesle, Eqgene Damas, Louis Cgam- jaippron' aujouid hui a mes talons.
pana Bernard. Wer6me loseph, Charleyosse s~ame la rsponsabiht6 plLine et euit
Lui. Armand Nicolas. Eugene C. loseph. mcs aces. Je suis absolcment di
LevCque Morrisset, Murat Metellus. H. dpondc i touts lc attaque, q
Garmute, Toseph Paul. Antonius Lafon- qu cl'es puisscnt etre, d'oA qa'elle
tan,. Stivene Moise. Justin Cantave. Ch sent v.nir.
Vorbe. Mesdemoiselles Augusta Villard. Je v'ux monster; je dois aont r,
Cleur:'Malasa Mesdames Juposka Elie, Es- ter toujours, toujours nionter. Tat
trea Nelson. pour ceux qui, tenant de paralyste
Por-au-Prince le Mars ascension, seront a'teints par mes
t-au-P e le 2 Ms des ou par mes talons. v
Port-.u-Prince, le rr Mars 1909 En vous print de donner publicid
pr6sente, recevez, mon cher Dince
Lettre Ouverte I'assurance d! ma meilleure sympthi
& Mr CLtMENT MAGLOIRE THOS. A. VILMENAY.
Direc eur du Matin Ex-rddacteur en chef du journal a14'
E. ment ; ex-r6dacteur en chef de 1' t
E.. lit o : ex-r6dacteur des Actes offleic
Mou cher Directeur, Gouvernement du G 6nral Nord Alei;
do6lgu6 du G6neral Nord Alexis pour i
Le Nouvelliste du 26 Fevricr ecouli a pression de la rebellion de l'Artiboo0I
15 Janvier 1908 ex-aecuuateur speei
public un article intitul6e Etranges D&- litaire prs le98 onexllusaer s ptci
fenser et sign U. S. initialessouslesquel- des Gonaives et de Port-de-Pas.
se contre moi son parti-pris de calomnie
au point de declarer qu'on a tire A Mr N 1 tP
Poujet une balle dans le coo, parce qu'il
avait ose dire son opinion A la Chambre.UUI UU
Tout le monde sait que j'ai tirE une
bille A Mr Poujet, pour les injures graves DerDireS D6p6oh
qu'il m'avait taites A la Chambre, apres
qu'il ett formellement declare A des t- -
moins envoys par moi qu'il ne se battrait PARts 26 Le rapide Calais-Be
pas et apres qu'l eut renoavel6 par ecrit ponna hier, pros d'Avernes, on tna
11 ces temoins son refis ddfinitif et sa d&- voyageurs. On compete deux mortseu
Scision de se garder cependant en Itat 'de 11 torzi blesses.
Sgitifie defense. Le g6ner.,l Baillond est arr;.v 1
Je ne m'aitarderai pis a reliever les ou ii rrmlr hier, devant les trooP
omntestendancieuses de l'ecrivaio da *Nou- arson, la medaille mi'itaire an
+1lliste i d'A made.
Je sais bien que les professionnels de BOGOTA 26 Le cong'6 aS
troubles civils ne me pardonneront jamais ici aujourd hui poor eiaaminr it
d'avoir servi le Gouvernement du Gen-' signed entire la Colombie, b
ral Nord avec le devouement et la con-' que d Panama et les i a-Ul
viction que j'ai toujours affirms ouver- giant la question de la z,)n do Ct
element et c'est ce qui explique l'attaque dact cs q'lestion importantes.
dingle par U. S. contre moi Aujourd'hui a 6 6 inaugovu l
N'ayant peur de rien ni de personnel, je troncon de la line qui pernettlr
fais cette declaration solennelle : ver jusqu'A B.gata en cheati ui f-.
J'ai combattu A visi6re levee pour le BERLIN 26.- Le projei de .Voy
Gouvernement qui avait fait appel i mon E ats-Unis do prince hbritir r
intelligence et A mon energie. Je pro- Gui laume, n'est pas deinitiveme0'a
dame A la face de tons mes concitoyen L'Empereur serait tries dtsiress qf
avoir servi avec toute la franchise de mon fils ai!le visiter I'AmCrique do
caractire le Gouvernement du general Nord est probable que le Kromi nW
Alexis. J'ai Cti promu Genrai de brigade aux regates es yachts a$i
sur le champ de bataille de Marchand o6 Klassse .
je suis alley volontairemeat affronter les LONDRBS 6. A Ia Cha.blm
feux de l'ennemi qui ont dare de six hen- mones, M. Haldene secretaire de
res du martin A midi. Et si, A Dieu ne re, a announce que ie govecrtePO
plaise, ks ternels fauteurs de dsordres de glais etudiait, avec le pits gSr
ce pays s'avisaient, une nouvelle fois, d'ar- la navigation adrienne. On crdS
borer le rouge etendard de I'insurrection, Haldrne solliitera le concou
j'onvrirais ceries encore l'oreille ao sag- Wright.
gestions de ma conscience patriotiqaue e W Naw-Youx 26. Mass Syl~ i
criant que la Revolution ct lee rvolation- fille unique do Mine Ketty Greo,
naires A main armde snt le pre fa ; me la plus rich do monde, s'di,
qu'ils ont fail la raine et I'aba ement de aUjourd'hul ave M. MatheW







rikre petit fits du richard ambricaia, Jacob tion, si on observe me le conflict des Bal-
irep kans continue rsenter I'aspect -d'one
As o A. Ue dpche adresa rapture inyvitab e entire les nations
e a Mistre de lt Marine, anoce qac iot resaes. com niq Pui
4-~annes out peri dans Ie naufrage d L'aord a communique au Puis-
vaper PrEident Roca sances signataires de la convention de la
LA HAVAM2 a6.- Une comnfsIsion Haye, et des teligrammes ont e6t envoys
t otiqe a dd nommae poor demander A tootes les Republiques poor solliciter
a, Pr sident de Is Cpoutbique Cubaine lear appoi.
de fiire eulever I'Ecusson .tesgoot qep ol i s I
uveoe aore pal, pd Chambre de Commerce
ST Pk uBOUG 26. Ue grande redeCommerce
tivit reg-e an minist6re de a guerre. Le FranCaise
Tsar des Bolgares te0lra ici one semuae.
s1 dit qOie a r4olrissauce do roau- EN HA ITI
me i -dpndant de Ia Bulgarie par la s- --
sie entraoera Is Turpie A fire de meme. Messieurs les Membres d. la Cham-
M.t. AGUA (Nicaragua) 26.- On af- bre de Commerce Francaise soi.t con-
fme les Rpubliqes de Guatimals voquds en Assemblde Gdnr dle, le
tie Sa-Salvador essaient de troubler la Dimanche 28 Mart prochain, dans le
plix de I'Amnrique Centrale, en creant local de la Chambre, 4 Rue du Fort-
une agitation rtvo!utionnaire. Le Nicara-l Per, 410 heures du main.
gua se prepare A fire f-ce i ce mouve- Ordre du jour provisoire:
meot belliqauex. Rapport du President
DAVENPOIT 25 -- Le coirass6 Iludefa- Papport du Tresorier
ligabe v qui a ett mis en chanter il y a Propositions qui pourraient etre
trO sjolrs, pr6stntera cctte particularity faiths conformdment A l'article 8 da
q 'il o'auta pas de ch6mines.. R6glament IntBrieur.
SAv.FSaacaco 26. La Chambre de I'E- Port-au-Prince, le 28 Fdvrier 1909.
utt d: Clifrnie va deter a Cnrs Le Prdid n, PAUL SANTALLIER
asirictin d'interdire l'acces de; E's-Un's .... -- A9--, _t I
i tous les Asiat'qu(s. '
ST-PATERsBOUKG 27.- L'apecl sous ls A Lo er
dnpeaux d un grand nombre d, g 4vis'es
drapea one dmtion norme. d'gvar heul'e, p.ur courses en ville ou
ST- mirrors G 7.- Doano les circles promn-nades A la catnpagne excellent
ST-PIRSBOURG 27 Dans les ccrcles de matre att 1 de bons chevaux
diplomatiques on craint qu')l suit Japos- iL tus de maitre att,,l de bans chevaux
diplomaiqucs on crai qu imp S'adtesqer aux bureaux du Matin
sible de rdsoudre Ia question d.s Blk.ns ci I'on s'ir.crima.
ans arriver A un corflnt armn. _.i' i.-rir._
--''= : -- '-'-"-- .
On croit que I'anvasion de la Setbie par -
les Autrichiens seta chose faite dans une Oi dellialnde
quinzaine de ours. hal-
Les chtfi d:s g oupes politiques de la Collcctions ,le viuz journaux ha-
Douma out viate le ministre d.ts ffires tions de i'i;mpotte quelle poque. Les
Etangees : celui-ci a decta6 qule la Rus- offers sult t Cues au Molin.
sic ne considErerait pas I'invasion de la -
Serbie come un casus-belli, maisle Gou- Cont IaSterilite
vernenfnt Russe serait sans douwe obligE
d'agir sous la pression populaire. R,'me,e infallible pour esifemmes
Le journal t Novoe Vremya a dans d6sircuses d'tl-, ie rcs Merveillcux
un article de fond trCs patriotique dit: s!'. es d-jA obt ruus.- l)iqerdiion ab
ne la craignons pas ; si I'Autriche nous restante.
attaque, la Russic ne stra pas scule por -" i -__ .'
se d&fendre*. Adliill rlti'n poslale
VIENSE 37. D.ux h 'm iet q,'on sup-
posait atre des espi'rns autr:ch:eii,, out
iti lynchits par la f)ule a Ccttigne. LeS [tt'l'SO lieS ql 0.11
ST PATER BOURG :7 I.e ministry dre -b, p
aff.ires trangeres a rcfae de fire l uir la air4- Iad rSie, (lc lslres A Sor
dre declaratton au sujet d'un t0tiginmme l-S
urivl de B rlin et qui serai, drt-on, in-- Exelle co e President
Pat r le Gouvt. Allemand. Dars ce t&e- d'ti .iti solt pries le se
igrna.e, il est dit que si la Rus,.ie con- l
tinae a appuyer la Setbie, I' empire Mos- resent er a It poste, cn
covie pourrait se crecr de graves compli-
ctons avcc IlA'lemagne et I'Autr:ch. nos quichels, pour ree -
PARis 27.- Rente o0/0 97-90
BORDEAUX27.- Taias Martinique :45/48 voir les reponses ces
Guadelope 43 :45. crres
PARI. 27.1- Hier, la Chambre, aprIseorrespolldan eS.
voitr enteudao n certain nombre d'orat urs Port-au- P iuec, le I er Mat s 1909.
I" I discusion de la dE'imitaion de la _-
amptage Vinico'e.renvoya Ia suite de bin de de
Mne discn6oit i veodredi prochain. P o Tnn h m bien lev6, de t
chaine sE#fie londi,pour la continuation |lI ll IIll bonne famille
e la discussion de I'imr6 sur le reven"n. se tiouvann
Mr Jonnart est arrive hier A Mar eille et dans I'impossibiTi'4 ab o'ue de so ma-
lirtlt imm6dlatement poor Paris. II vicnt rier A auso des -pioilntments mes-
Ptendre devant le Parlemcnt lsI prjets quins quo I'o gagno dans le com-
relatifs aEx mires de I'Oucoa. meree, d6sirant surtou- 6viter I'iro6t
Mlr Viviani, prtsida h'er le brnquct des duchlibat acccptcraitvolonlieirs -avant
ndwnies de France et prononc un octobre la main dune jeune file
L.so8rs as gBt' modest se contentant d'unn
hl2 ,s28 Le grope parlementaire matela, et de deux oreillers. ( pour
idbitrage de la Chambre des dEputes, prE- commencer bien entendu )
h par Mr Destournelles, a comment la Autres conditions & d6battre au Bu-
e de souleverl'opinion publique dan reau du journal ou au domicile les
In Ie nations pour offtr leor media* parents.


A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

lDeniers arlipclp repp
Parf.Lmeriie H,-ublg ant; Ho-
al Houbigant ; Fougnre ltroal ; Par-
um lhtal; S.voi,, 'uC'e etc' etc.
Coffrets de parfumerie 6t A6 eants.
Parfunm reouu.md .~a'ris; L-sop, Iri-
copheroua.
iLam es, Fouets et Chamaois
pour buggy et buss.
Argenterie do luoe, Bibelots,
Moustiqu i res, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualities.
La Miisou a toujours u1 g.-raiid a.;-
sortimeat de Biiouterle, d'Ar~iLenterie,
de Diamant, a la disposition du public
en g4n6ral et A la port,) de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlog erio et d
Bijoulerio : Gravurce, Confection
sur command.
Achat de vieil or et v' sl ,argent,-
dtamantt t pierres prcie ue ( d <,. pridx
avantageux.
ACHAT D'ACAILLIS DB CARrrT
Prix exc-ptior.- e

Avis important

La C(hamrhi, de Comm-i r:c de Pott-
au-!' i :nc po :i. A la conuaissince du
public qiie, ul, son president signed
la oreslpo dance et tutes autres
pieces etnanant de cette Institution.
Port-au-Prince, 17 fevrier 1909.
Le pr'sdl t de la Cha nbrc d- Coin-
merce.
D. DELINOIS


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
'rravaux de toutes sortes et de
toiltes grandeurs.
Reproductions-Agrandissements

Avis
Buss et Buggy louer par here
our courses t,1 ville., promenade &
a campaunie A P tion-Ville. etc.
S'.tadessrr -tn No 15 0 ue du Maga-
sin do i'Etat ni face de la Glaciere.


Banque nalionale IGHall

Conform6ment aux instructions du
Secrestaire d'Etat des Finances, la
Banque Nationale d'Haiti a Ihooneur
d'inforimcr !cs porteurs de Dons, de
(:oxpon-, de Hons fractionnaires de
li D)ette intdrieure Convertie & Con-
so!idde, quiL' peuvI)tL t so presenter &
<"-,; guici' t. p., our iton heir une Septie-
me i6p;,i ltio(i ( T7ine ) de dix pour
IC(nt ( 10 o/o ) .ur l tmoitatit du Cou-
oI i'o N10. contre i es et sur presen-
!ration det- lo;.s.
Port-au-Prince. o28 FlAv itr 1909
._L _"_d _r_ _Y- --
A vendre
Une talle de billard avec accessoires,
t-'ns,'mb'e iit. omptoir (t des ,tnagres
Slout Coilsll'uit cn b oi. d'acijou.
S'adresser i JacuIl.. rume det la Pe-
We til Ialterie, ti M

Profuils Mlygienique; nor la Toilette


COO

ow
Now

M3


^ ---,f--*, it1 ipi.n auq-i- Ielle
LA F '1 I4I ioi une souplesio i un ve-
A | U JL ut6 comparable en Ini conm-
UntiquIhtarint son dliicieux par-
fum. El'e conserve 1'6clat et la fratcheur du teitit. catr cile Ast 0ouveraine
contre le hAle, les piqires d'insectes et Is drcptions (de l i iar'.
sans bimrutb, invisible, adhd-
LA III II J Il rente impapable, prepared
LAlspec ialm',nt poolr lea permo.-
nes quIi veu.-fnt avoir un teint
.areprochable; son parfum d6licat, son veloaut oat coztribu6 & fire d'elle,
la Favorite des Poudres de Toilette.
& bawe dA Cr6me Simon,
Sll I lpr6par4 s.lon lee princip
L MlesI uscrucpu!loude Ihylgtn
pos0A a un certain degra
toutes les qualities bienfaisantes et prservatticcs r! la CrAme Simon ; U
est pArticalibrement recotnmandd pour la Toilette des eufants ot pour lea,
dames don't la peau est delicate.
&gence G6n6rale et Dnp6t pour H-iti
A. T la MNOtt-.co poil
MAISObO JULES LAVILLE
3s, Rwe d Yago r. d4 r Itat, Os


POUDRE V'1101 BI TERRDO
ft ~pftsdu WWI agt OWMON
BAVObN -01,01:91r~r~
1.3=we a,,Lm rg nbgsvnspA= 43 uber 1e mitattoU


dit





I -~


GRAt-1) PRIX MORS CONCOORS

111Itin Harlbanconrt
Mdeuidr.es d'or, iaeuiion honorutle, -1<3 aore ei J r a ni.
18 jq u';l 19U ~97. ( Anoian et Kolrr--ve ,-Au e l.;
Madame Veuve BARBANCOI S.dT, s.uls (kp~i-
taire do Ia mar-y!kI Rhum Larb'a--ri c-l-i:i 't ct soult proprikr
tire des furmuwzs qm i out faitWobtertir a,, i-,Lf iJmbarban-
ourt itiS uwadilles d'or do touis ? Expihi ',ris!, a pris la suite
la aflaires de ru son Luri,et se ut h i a A mtrmhai e. sise 7, Rue
des C6sars, A la dispositfn de sa notahreuse clienthIe,
don't les couiriwardes aeront ex6czuL.s av,3e k l tu nftr szitt que par
le pass6.


A L'ELEGANCE
CORDONNERIE

42. Rae des Fronts-Forts.
CNAUSaURES AN D*POTPOUR A VOM3
Proruptitnit3e t -0 oin auIxr co[aS-
des tant ici qu*ru oprovirtee.
Chan.s.'res de )Drne rormnij 6?t -
Tail t.--ujours tout ce qu ii a do plus
SOuve 1--m.
Formtv):; aw lit '.:tr.3 at frarAntaiss poor
Momieurm' ; iI6'.4&anftos t cornmcdes
Pour les infants le plusA I'aise.
Travail solid ,r isy6ot6 aver,
Osn peaux de preonibremarque.
Assurance do grand rabals.
Pates, Ciraves ot Liquides

JULIEN FLORUS
Antt% -t.n 'Zc -t V& CCmpaguie
d'ouv!'Kers d At-1.1erie ( Lorieti )
- Se tiuut A I&ia position du public
pour Wolb zi aVUX dd VORGEC, Ot d'A-
SUSTAGN, dte RtPARATJON de COdre-
forts ete. etf.a(i dt! bovines conditions.
Rue do I& R6voiution No 19
isg..-ms del Ia Chamsbre des DipwOd


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avaentagewsernoe
connu do touted la R4publique ieant
ds rouvrir son atelier Rue F6rou,
( r des Msiraci ) NO 61, prbs de Me
r Canvin,
nombreuse clientele trouvera
oomme toujours touto satisfactio
S lee travaux qui lui seroet con-

Chez App. Cipoliu
,i5 Rue lRipblicaie en face de Mr
E. Robelin
Conserves fraiciues at'rvees par der-
nier vapeur.
Assortiment comnplet d'huile d'olive
pure, par gallon dumi gallon et par
Vin de Bordeaux : rouge et blanc,
Vmaaigres, mad6re.
Grand assortimeot complete de ii-
queurs.

Etude
DE
M* Charles MILLER
Notaire public
63, Rue du Port, 53.


AdaCeaup I I
4ighpeianri I
Chapeauxlll
5'AILLI DR PORTO-11CO


ILLAN


Lc- '1 u* c ;Jt*Ucau;r vient a boc le
,!Ot (%011-'s d'u.;L.)-wetrt, rt.#,arquabls


FABRIQIU E


Ci l~f~' 5I


Pl1Ae.L f
SQka\(I lov de~ ~nv.Pr


a .Locurson.
Ap,4LO ;j. r e .:
Frau *'jis co


)DEISUSE


Fabrican.t de chaussurcs


La Vanu~ciL~turv'
-in gracid s)ck
4ros ctt eu d6taii,
tous getiurt.s poU


a toujours en d4p61
pour la vente en
- de chaussures en


fl ommaS, FzmmFes, EnmiANT I
~ 'o' des commereants
h" i'int&'rieur pourront Ore Oe14ct6es
iane unle sernaine A pea pi-As.
2:3, Ruc u,4fl. Froati-Foit t, 23
PORT-AU-PRINCU ( aHAI)

Certi~ijiNbiuv'e11e


6. B. PETOIA
ft:. -1 -A' -P iNLAE
At4SUPP3 PN TOL'S Ri QNA3
D-'lr; FOURr L vNTS
W G. JICOa IF DtTAIL.
OInAD4A.Do prornrpt 6s
t al quN'
Prov13noo.
Forms i hommen ; 461g9at..et ra-
io nnelles.
Chauissures le dlames, DernideWwo-
Ce .I's PAri ) t) atICplus commnode:
hausoures pour enfants confoction-
u~es avoc des Peauz 4d toW Iuuemem
i'une s6loctlon at dcluir6rbr6procka
)1S8, A des prix arvatagenu.
Clirag~s pats t UuMM ot
Pevr ow um4 rei de ieui mno


Malon F. eBRV-NE

DWrig~. por

L. HODELIN
AnIo u b 0 ; La V-,.. -
Aropiqv. d43 WS~7rS 4.a ~a!4wrt ,, p-
Vient do recev,.ir uo .sv:b'a 04
;.)Jea igniz r'sr
Lo, Ch~eiotepou r d'840, *4.. Ha `-I vi
!o particIi0oret i '; d.i .t4:* an#
asoZ collezoioo de ocoup~ des do"um
fe &Iet~ta de fatal-Wae et da jpqau de
9p pcialitA* do Cuat utme do n%-
cc...- Coupao Fr&ar, AuglW.-t a
ADmdriccain do il deraiir* ptoictiun
La maison conlectionca auai des Cos-
tumrnes militairex, habitsa brodas
dolmans, tuiquejs, vabitv oar-
rs. eta eta, do toma g T5A

IW C. L. Verret
Tailleur- Marchand
Donne avis A qa bienveillante clien-
'Ble que sa maison No 7, Rue Travlr-
iiAre eat toujours bien pourvue dune
variete d'6toffes de la haute nou-
veauttS I arisientJs.
.2UALIT* SUPARIEURS. COUPS ItL*GANTR
rRAVAIL SOIGNi ExACUTICN PROMPTE-
PrLi WI*R rdiUitA I

Tib~re ZUphirin Bell
Fabricant do chaussure;
Rue Tiremasse, facade Nord de
[a Place de la Croix-des-Bossales.
A T UCIASM:
P-ANTOUFIEs m -.#-xjcs


Gudrison de o. Bonnal-abti,,
alleimI de lu tosberesie S*m
PAR L'ELIXIR DIUPEThkOyU
Ml. Ekicme IIc UNNAL-SARATIU, ran"-
pa plaut4gravurv ci-contre, wt a&




des

dtjre ocupan lot topouaom
.ou.on.r.ll.Jo.ubreecul et


vvJ qde s, rnsbA % t.
d'ault i ," Il ttit c mpktmm t rrt.U W
blbe. LDOD
doc ~


hwge:gelus c;
S'il n'ostfsitaveo !a "PUdluryo

La meilleuro Laruine do pa
Celle qui doiOnne Is rpsi
in---% %lit Ist l plus dQ
L1..'n le plus blanc
Le pain 1e plus 16gmt.
Pour touW inran mqe to I*

Ernest Ca-stor
repr(sentant do la P umasuaftWM
BURN FwUn au. G Co
Mizts


Er
II 'WrA' UUIN'ST- BELLEVUI"

Plcw d C Amps-hw.
PORT-AU.PRINCE (HAITI)
Mine Hermance ALFRED, director
-A.PP-%RTEMIENTS POUR FAI LLEt
Dim mz'S-.LUNCxES,
Installation wwoerw- t confortmie. k M M. I S 2
'Ow.. r21/ogullva. TAm rA Jam A'sdnss-,. I'MoteBl bu l--t W
PROPRItTE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEU RtUM
PROMBNADES JARDIWS
Sl. As r. i"WuMs.-Pimw....4ygp.
SouzPries E'ootriqu..


Tablo d'XHM-


4. 7 d8a ken IvesI 4w ~


TANNERIE CONTiENTU
DX ;
Port-au-Prince
CAPACITf 500 PE UX PAR JOUR
PREPARATION DIS PEA01 DE VIMGAT-QUAT'I (4) COII
Vente des ohausures : otvrau-glea, ver
leurs, pour om".mes, Dan-es et E tants.
( BorUToanE, ELAtIQm r La )
en gros et en d6tail pour tootO la5bPe


5
ri 4L~3 ?