<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00562
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 1, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00562

Full Text


Deuxl6me Ann6e, No 577


PORT-AU-PRNCE ( HArMrI


Lundi. ior Mars 1909.


'7


Arthur Isidore,

ADMINISTRATOR OUOTIDIEN


Camille N6r6 Numa


RHDACTIUR RN CHuP


Abonnements: f DIRECTEUR-FONDATEUR I., NUM#RO C Ti4GS

PORT-AU-PRINCF U MorM. G. 2500 Cl6ment Magloire
U Mos 2.20 Let a& o a. -"-.'.-nts parent d i- et da xi de chaque
ToDPARTMEN w 6. 00 DIRECTION : .C. iON-ADMINTSTRA'I : : :.et sont payables d*'ranc
ITRANGER...... Tiaos MoWs. 0 8.00 45. 4 s so0, '. L.r manuscripts. tsmere on OO n sereaIMes~


Rgrandir ses connaissances, on von-
lant paser d'une maison d'Mducation
imaire A une awnre irnmmdiatemint
plus'lkevce, irait do, preftrtnce y dip-
XII :anader son admission. Eu I'ob;'rna; t,
S, le d' tre rribu aussi pourrait perfectionner dans cet 6ta
La multiplicit des 6co'en rales rie d'6tre rle si Ii t bliss inewn, ses premi>;.' E6tidi"-
ouss6e avec vigteur el sansdiscenne-- que po, ible et le service de ses )p- *ve plus. aisance et y acqiu4rir de
peotde 1880 A 1-8 7, n'6tait cert-s pa.s poirtements doit 6tre fait reguliire- nouvelles connaissances plus Mten
Smoyen le plus stir A employer, dis nmert pour l'ob!ig-r A roster so-! dues et p!us pratiques, d-s coninais-
debut, pour rApandre l'instruclion pose. On pourrait alors exiger de lui dances scientifique. suitot, simpli-
obliqui dans les campagnes, selon un contract par lequel, il s'eigag-rait f ,e, mais substantielles, pouv:rnt le,
I lettre et I'espiit de la Constitution. A exercer son apos'olat pendant trois d stiuer tine ,rat-:! '.< prof-ssion-
I v avait & tudier pr;alab'ement 1i ann&ts an moins. nelle en rapport avoc ses aptitudes.
eux oh il f-llait les inaugurer, atin Tl cst ce qui araiaitdi t fir il I' o1 primer sup *ri u-ro la
e savoir si une fois installees, ces y a une' trenlaine d'ann6es. -olution A done, r in i jproblimr d,'
coles pourraient continue leur fon '- I'Bducatio utilitair que person n'W
lonnement avec facility. E,(tre 1* .ol#1 piimnaie et 1'erol so- su oi pu ,,-o adrie itepuis qi I'el'ssei
Ensuite, se renzdre compt t d'ine conltair, sp6c-iale, il y a place po1: g-iem nt national a pris c hlz nous un
i lon claire et precise de 1'6tat d. ia, I'e' -pi-'l"r llnt primiire sIupArit, ui plt essor consid r'abl,, soj, I'infl n-o
population, du nombre d'enfants qui vu dans I'une de nos constitutions et des iddes p'rgror.-istes qiti agitejit
ourraient tre appel6s A la freq ten- qt'auecunr loi sp4ciaie n'a j nin ,is ,r- on Hdti l.s espr's.
Ition des etablissement in pleine garni-s. la creation d'un (abi.ss~- i)euis lo:ntemns- d-j; *I a (, qu-e
ctivite, d-s moyens po-sibles tl'exs- ment moyet, si j peux dire ainsi, d (i.1 d pr' pser ;a (: *' p Lfg !.'it
nce des maitres d6sign6s pourlea d vient umg.-nte do plus sn pint,, ;in ;iae !oi pour l''gar.ist,:, *. i-
iger, sans qu'ils aient besoin d s, tenaint (i, I'o: n sent ia n6cessitA le rU- v-lle insti!utl on q*"' no;si- ptr'c. :,~i<. ,
6p'acer Irop souvent. pianiIre I'on csignement prof-si ini,'! ur dont o'aileins *'u-ilu;. ,- 'is'. :'.,- a
Eq troisiim lieu, preparer les lo- sur unoe Ipl:s vast 6ch-lle. Pljs q'e 1A lmoitrer,. si ino 1. ,nte4 n i -:IA'-
utx destin6s A atre les naisons d'6 J ma"1, .' ft poirvoi les local r ( ol.'s qi' oi. r -
ocation des sections et. s'il n'y n mportu:es d'-s provincs d ,;;. p,'r r i.oni a;x 1) si .- d. I I
vait pas d, comfortable. en construi- d 'n g nr nouveau d'6tud,'s, o rpa rations v-.i: e: ,.,,,. I' pein- sris
aimm6diatemnent aux frais de 1'Etat. palrn't "' jeu nJ s g-rns sans f',rturP' faction aux rclamitiors po)plaires!
Linsi le d6partement de l'Instruction et i"',t- 're mreme orphelin, san- acuel.os Ott a hs i. rall-il A <.n,
!ublique pourrait i-tre assure que los pro h.s parents pour les Alever, A une b!er cette I iuri qui e is lt d:
coles rurales cr6des ne sont psa dp- 6JOic-t o- mi-lux appropriate a leur.~ n' tre rox1. ., eSiv-' sit:re, pare-
0urvues de ce qui est indispensable soiris Iquo celle donn6e da:ns no qu'ell r-xig.r ,i .p-e n. I;e!i-
lear fonctionnement, la maison co'es pimn:ires urbaines. a'i budg-tde l'E'a. Q 'atportc.L pays
tant la chose principal d'aillears l'enseignement prinaire superieur est plein de vitality ; il accep'e:'a celtt.
ur la tenue dos classes et la con- est appel6 A rendre d'immens.` sor charge pour kls fc!:ir.a an r.'ecu-:il:ir
ervation du materiel sco!aire. Enfin vices an pay- A divers points d- vu--; Ce nest point :i'.ill-I s iL ; o rai
scoles doivent i6re placeea au et des le jo:ir oh il pourra fon.tion,- son plausible pour un ruinitre corn-
lntre de la Section, au veu meme d, ner sArieuscment, aves des maltres patent de refuse r cette innovation,
i Constitution ct I'instituteur choisi bien r6tribu6s, A la hauteur de cette car il sanra. s'il vrut r,.a'iser ce pro
our en 6tre le directeur, un hommrne besogne, il y aura une transformation gres dans I'enseignr.men, trouver pir:
one Comp6tence p6dagogique sutffl- notable dans les moe-rs. les habtu- tlle hroiFnse corn)inni-non des sorn-
nte et d'une haute morality. Dans des des populations 61oign conditionsn, nos Acoles rurales,.ur centres. La prospbrit6 meme de cOs de fire f.ce aux oblizaf onrs q :in-
eil114B st contr6t!es aux terms de loca!itis s'en ressentira immediate- posora l'acole pimin-i s.ipr ~ .'
prescription de la loi de 18'4 qui ment. une fois instalo'6. IF topoaCeri d'
1e les inspecteurs de l'Instruction Tout le monde s'a-corde A penser- reductions sur certain services d"
ablique et les Commissions locales et peu'-etre pas sans raisoio qn'i son d6partement et les aftect,'a aver
surveillance, occuperaient actuelle sortir do I'ecole primaire, I'-r rfint le suppressions dls sinecures- il y
ent one place distinguee dans norre droit indubitablemrnt aller an LycAe, en a toujours dans les b:lgets A en
iverit en raison des r6saltats ob. ququell quesoient les tudes dejA fai- tretien d novel tabliseement.
uns. b:est. C'est une erreur longtemps enra- L'enseignement prim-ire snpArie-jrI
Mais n'oublions pas de dire, pour cin6e dans l'esprit populaire et il n'est qui est longtemps souhaito dane notre
Itar ce chapitre,que le mattre qui pas facile de la dbtruire. universitA ne sera pas une no'veautI
epteraitcette mission delicate me- Mais si nous avions I'cole primai- chez nousempresson-no'is de le dire,


e'ar on a d6jt essa't" do Io pratiqler
,Ian, ;IlusietIrs de i'os colli-cgs. et je
crois m ano qu'il existed dirms certaities
classess de inos 6colos! congr.ganistes
Ie no s'ayirait qiie dolui longerr un
p au plus de dsveolopp*-meitt (liant aux
natitres qu'on y fait iturfier sous
t')rme d Itons do cIio-i. L.'i[ipec-
ion scolairj a s-itiv.nt entendu les
rofeseeurs do sciences oxercer leurs
ei.ves A It c:rnaissancee dt notions
616mentaires (de chimie et d'histoire
naturelle avant un but pratique dans
la vie.
Ceutd tntlp inlJo d'in.. r'iiiri la iounes-
se nl'tst pas smins lii otitir do' prdcieux
,t van~tages, car tandis clue l'enfant
-i;pailiae i i sAassituiler tout ce quo
I ii apprend son maltre pouir possdder
la I~ lagiwv, i parA, i0en richit son
Al;iv. (a I 1li A 1111 rost net
.mii 'ont apppI&s A A ii o'vrir la voie
't-; industrie'~ s'il sait tir.pr p:irti in-
el I igomreneit de son instruction.
B. ST-ROBERT.




fRNSEIGNrbMENTS
M T' ORoIL.oG1Quu
foC~b aer'at aix.r
DU
S1.4INAIRE COLLEGE St-NARTIAL
DIMANCHE. 28 FAVRIER 1909


Daromkxre i midi
:iru~raturej um


762, =/04
21,0


trsimru.m 30 ,3
Moyenne diurne de la temperature 25 ,8
Ciel assez clair vn'-nlnt la journic et
convert depuis h. da soir.
B ,ne brise e mer. Pluie faible A 8 h.
20 n. marquant au pluvio,6rtre 2 "',6.
Barometre en hausse.
J. SCAUawlt.
Secretairerie d'Etat des
Relations Ex 6rieures
Samedi, 20 d courant. a 4 hears d
I'aprts midi, S E. le Prtsident de I Rd-
publique a rcqu en audience officielle
MonsteurJ. A. CAMPUZANO, Charge d'Afairte
de Cuba 1 Port-au-Prince, lequel a remis


- I II I I II








A S. E. le president d'Haiti la Lettre de
S. E. le MAJ,)R Gendral Jo'L MIGUcEL Go-
ME/, President de la Rdpubqlique de Cuba,
en response Ila notification de I'cecction
du General ANTOINE SIMON A la Pr&eidcnce
d'Haiti.
En cette mcme audience, V. CAMI' Lx-
NO a egalement remis au general A SIMO)N
la Lettre portant notitication'de l'eection
du MAJOR General losL MIGULEL Gosit. A
la Presidence de la Repubitque de Cuba.
RLception des pitis cordiales. a i cou:s
de laqutlle a cttL exprimn, de part ct dau-
tre, :.- vif dJ sic dJ v.)ir sL ress rrcr chaqiJu
jour davantage les liens de franche anit'e
qui unissent lec deux jine, Rpe.pb!'ucs
S. E. le Gdn6ral Simon
Le President de la Rdpubliqne a en-
tretenu hier matin Ics chefs dc Corps tt
les ofliciers des troupe de line de la gar-
nison de Port-au Pririce. 1i Icur a fit comn-
prendre combien est lourde 'a rcLpoui,-
bilite qu'ils ont envers le pays et leur a
deinand d'avor i teniir, co.nme le vcu; la
loi, le cadre des regiments tixt A 25o
hommes u Qiiand les necessi:-s exigiront
que je fasse a,,pel A un chf 'de corps pour
avoir son regiment, je ne tolererai pas
que celui ci me soit prdsentd avec un cot.-
tingent incomplet. Je veux, c-n'inue e
President, que le prtstige de l'armee soit
relev6, que les troupes de line presenttn'
le In me aspect que la girde du I'a!as t
Bassin General
Le gouvetnenimnt a sign6 samedi .ivcc
Monsieur Archer ( Etats-Unis) le Con-
trat consent entire eux pour la refection
du Bassin general. Muni des documents
necessaires sanctionnant sa quality de con-
cessionnaire. Mr Archer est part, sur le,
steamer hollandaise pour les Etats Unis oi'
il va s'occtper de la quitstion drs capitaux


Arrivage
Hi r cst entrd le steamer Prins Willem
III avcc Ics passagers suivants vcnant de :
Cayes. B Ramean, Durastin Victor,
Hetiry Ligonde, Hilaire, Mme Charlotte.
Ma-tii et enfant. Mme lEmnlia Ecelis, Dan-
tc l'orcnrina, Flavie Porcenna, Louis Cal-
lard, Mile Leonie Cal:ard. Mr Jocelyn et
2 enfaint-, Em. Argan,, Monseigneur Pi-
chon, Mr O.:vier St-Cloud, Moravia Mor-
peau, Mile Jeanne Cardoyo. Regina Clo-
diu,, Mine Claua D4joic, Miles Lourouse
Dartiig: Fany Dartigue. Nalebb, Zrike,
M1.1 Cora Dcsprisscau. Altida Figarreau,
R. S:-Flrt, Denis, Mile Alice Colbert,
Mane Nuod Ptistcne, Mr D. Douyon, Mile
Ft.tel Chcvallier, Mile Eugenie Buteau,
Antonio Brutus, Gal Labossiere.
ic',:mic. -- Mr Joseph Abib, A. F. Les-
tag., i'ressoir Jr6ine et enfant, Georges
Pratt, i. Laurent, Mme Ney Cayemitte et
2 ctirln:s, Brice Ftius, J. Cleri6 J. E.
M.,n-oiir, Emile Chassagne, Mme Marie-
Lie Nocl, Arthur Dbgraff, Mme Clement
Boucher, N:co.as S6vere, Mmie Flora S&
vere, St Prcux. Abraham Chima, Clerand
Ch.asag.ne.
Ndcrologie
Nous apprenons la mort A Cihos ( Fran-
ce ) d M V* Pierre Baldy, la rand'mere
de M Il:illion Gustave et Paul Marcelin.
M- V' Baldy est decedie le 6 f6vrier, A
1 :lL dc 9, ans.
Cor.doldances au parents de la defunte,
qui 'nalgrdison grand age, avait conserve,
luci!e-, routes scs facultds. Elle est mor-
te des suites d'un accident.
*


Madame Vve DLiL'A ABRAHAM,
cc inatin a S heures.


est more


Le convoy partira de chez Mme Vve A.
S .. ...d. /, P l le rt l r '


et autres Nous croyons savoir que toutes ,1 ,l1, U ,IL U ". r ''
1 J rendre en IEgilie Cathedrale de
les pricautions ont dtd prises par le de- rere n Eie Caihedrc d
partement de'r Travaux pub'ics pour le t 7 i 'Jures.
coT --- Lo .ondoldances A la famille.
conrro e des :iava, ix pa.r lIs in entllurs dl
mninis'cere u.tin d'avoir une reconstruction Nouveau Consul
parfai.e. I'absence de Mr Archer n'ira pas N ,:tc ani le Dr Roche Grell
au delA d'un mois. ....


Annuatre Statistique
Nous avons rcqu le 20 fascicule de l'imn-
portante publication de Mr S:nio \'ii,
cent. Cette pir:ie continentt d'uti'.cs rcen-
se;: r ements d6inographiques du plus haut
intfret.
On en trouvera en nos bureau au pt.x
d Une gourde.
Pour demain
Nous avons rceu i:op tard pour -:re pu-

blide dans le N" d'aujourd'hui une Lettre
ouvere, Tn rt'ponse AU S du a Nouvel-
lis'e adressCe A i:o:re Direcieur p .r M
Thos. A. Vilnenay.
C'.te lettre paraitra dans notre edition
de dminain.


;main ma-


ier nous a
i f r I-


IaL 1. I 'aii i oll i U nuus nIIItn cerLi s a nii -m -
nation .iu poste de Consul d'llaiti A San-
tiago de Cuba.
Lxccll,.r tioix bien approuv6 par les
nomlbreux amis du sympathique Docteur.
Au Bureau Central de la
Police


Out etd installs come inspecteur et
ouIs- nspecteur en chef de la Police, les
g6ridraux Chdiy Augustin et Eustache St-
Lot.
Li population attend beaucoup de l'ac-
tivui, du tact et de intelligence de ces
; ,.O\aux chef. pour arriver A mettre
.: nmain sur les audacieux volours don't les
n:c~tl!ts estent si souvent impunis.
Bizoton les Bains


cho La fwte organisee a l'6tablissement de M.
Vendredi apres-midi, 26 Fevrier, dans Bazile Marius a eu hier tout le success
les bureaux de Monsieur Georges Baussan, qu'on en avait espere. Un coquet theatre
architects, il s'est form. sous la denomi- 'enguirknd6 de feuillages divers et de fleurs
nation de COTTE-PLAGE-CERCLE, un ec'atantcs otfrait l'originalit6 de son ins-
cercle ayant pour but d'offrir aux families tallation improvise. C'est IA, devant
des distractions varies, en creant A proxi- un public choisi que fat execut6 le pro-
mite de Port-au-Prince, sur I'habitat:on gramme, la satisfaction gindrale.
Cotte, une station balneaire, avec tout son M. Jules Rosemond ouvrit la fete par
confort et ses plaisirs. un discours de circonstance ou il rappela
Le Comit6 du Cercle est ainsi constitute : l m.moire de ceux qui inaugurrent le
Dr Destouches, Prsident, Dr T. Nicolas, the6tre en plein air A Bizoton les Bains, I
Vice-ptsid.nt, F. Fatton, Trsorier, Em. Ic 12 Septembre 19o6 : Massillon Coicou
VPrzeau, Secretaire. et Christian Mews. It 6voqua aussi le sou-
Przau, Secretairevenir du poete national Oswald Durand
Membres : G. Baussan, Dipute Pierre- don't le nom, dit-il, pesera dans la popula-
Paul, Pierre Hudicourt, Emile Peters, Luc riti de cette champagne don't les attraits'
Thiard. etaient si chers A son ccarr.
Tabac de Diquini On passa ensuite A la panic musical
Lire demain notre premier article sur qui valut de fr6ntiques applaudissements
les plantations de uabas de Diquini-Thor. A MM. Cl6ment Maignan ( solo de pis-.


ton ) Calvo ( violon 1 Balmyre ( piano ),
etc. Quant A Candie, l'enfant gltd du pu-
blic, il fut acclaim fic'; ce fut du desire
quand sa belle voix comrncnq1 I'execulion
des chansons cro'es d'actualite.
Le service des consommations, bien faith
assura aussi le succes de ceite fe e don't
nous f6licitons l'arni Buzile, toujours ave-
nant et aimab!e.
Une locataire de mauva.se foi
II s'ag;t de li Co:nunane de Port-au-
Prince qui doit aux heritiers Guignard
deux mois de loyers, s'tl-van t 1 la some
de trois cent goardes.
L'afftire cst venue devant le Tribunal
de Paix section Noord.
MC Millet a &t6 tries sevre dins ses con-
clusions. 11 n'est pas permis, dit-il, A tne
pareil'e administration d'etre d6bitrice d'u-
ne is minime valeur, que si l'on consi&re
les revenus pertues par la commune, on
est oblige de se deminder l'emploi qu'elle
en f,1i cetc.
I! C,:::'.ut que tout locitaire de mauvai-
se i i doit etre expuls6 des lieux loues et
demand le deguerpissement de la Com-
mu ne
Le Tribunal accord un delai de deux
mnlis A la locat.iire qni est aussi rcconnue
de :iauvaise foi


.Adl inistration postal

ILes personines qui out
adresse dtes lettres ti Son
Excellence le President
d'tlaiti sont prices de se
presenter a la post, en
nos fluichets, pour rece-
voir les responses I ces


correspondanees.
Ilo tt-au- Prince Iu ler Mats 1909.


loiiTilOe Etraingeres

D r?"itres D6p6clies

PARIS 25.-- Le doyen des diplornates
am6rica ns, M. Henry Vignaud, qui depuis
3.4 ans cait secretaire de I'ambassade des
Etats-Unis A Paris, viLnt de donner sa di1-
mission pour raisons de sante.
NEW-vORK. 25.- Le grand chirurgicn
americain F. Bull, est mori hier A Savan-
nah ( Georgia),
CONSTANTINOPLE 25. La foule a atta-
quC la prison on etait enferm6 Nedjab Pa- I
cha qui devait aire jugs aujourd'hui pour
les tortures inouies qu'il infligea autrefois
aux Armeniens. Les troupes ont reussi A
repousser les emeutiers. Plusieurs person-
nes ont 6t6 blesses
NEW-:YORK 25.- Un accident de cheminn
de fer a eu lieu pres de Norfolk. Huit wa-
gons out etc d6truits. II y a eu sept tu6s
et de nombreux blesses.
On announce la nort du fameux joueur
d'&checs : Eugene Delmar.
OMAHA ( Etats-Unis ) 25.- A la suite,
de I'assassinat d'un agent de police par un
sujet h6llenique, des troubles sirieux ont'
eu lieu et de nombreux grecs ont d s'en-
fuir devant les menaces don't ils etaient
l'objet de la part de la population.
La colonies grecque a tClegraphid an Roi'
Georges pour lui demander protection.


PARIS 2j Au conMeil ds Minisaft
martin A l'Elyscc, Mr Pichon resumaar
vers incidents sur l sri.S, orientale.lI
l'expos6 des negociations et des te-r
faites par les grades Puissances,
d'arriver au maintien de la paix.
Mr Picard donna une rdponse
opposa au m6moire produit par Mr
laux, au sujet de la demand de a
pour la marine. Le conseil discutera C
rdponse dans sa prochaine s6 nce.
PARIS 26. Rente : 97.75
Le President de la Republique et I
Falli'res offrirent hier soir un banoqut
l'honnelir de M. et Mme Loubet.
La Chambre continue, hier, la diq
sion de I'imprt sur le revenue. Elle e
men;a avijoird hui la discussion surke
limi-a'iin de la Champag.e viticole.
.Le Senat continue hier, la disci
de I'interpellation sur curtains fits reM
. l'a !:ninistration et A la mise en yv*
de o S colonies. I.'interpellation at
ter nine nar uin ,rdJie -1i jour, app
vant les declarations du Gouverneam
Mr Chdron et le docteur Roux soo0
vis A I'vreux pour se ren Ire compt i
lff'ticaci' dt s measures prises pour e"
1'tpidemie de mhningite cedrbro-sp
en descroissance chi.- les rnilitaires,-
qui s'dtend parmi la population civil.
Le dessina'eur Car.n d'Ache estdidl
(h,,),,tLx Trti is M minique:4
48; Guad!otplc : 4.4 )
IPARkis 26( ). cosildre ql'une
Ire entire a' Sertbic et 'luirriche est
nue in'virable. Li siu.aioin inspiree k
coup d'inquiiudcs, ct Con cramnt qi
contlit gdnral n'6c'ate

bien 6leyl,l
Piune hommc b"anefamp
danis I'irmp ssibilit al)-;olue deo s
ricr A cause des alppu'~intmentsl
(qins qiuo 1'on -avne dans le as
mercoe, d*,siiruit surtourt 6viter l'i
di c6libat accepterait \,olontiers-l
octlobt --- la main d'une jeune
au rgmrt imodeste s; contentantf
matelas et de deux orpillers.(
(omIinlnet'" I ien eintendu )
Aulrt'rs conditions ,; d6battre al
reau du jourInal ou au domicile
parents.


Bainque nalionlal fi

( ionformbwnt int t a-ix instruction
Secr;taiie d l:tat des Financbk
loriqoie Nationalt d'Hllati a a'ht
d'liif'mortit es porteiirs ei, Bon&
Couiponl, dp lions fractionnainl
14 lDette Iii'tiielure Converlie &
solidee, quils peuventl se pr6ft"
ses goicliets pour tou..-her unes
me i6paltition ( 71me ) de di
C(.nt ( 10 o,'o ) sur le montatt de
por No 10, contr- rep; set sur
station des Bons.
Port-au-Prince, le 28 F6rier

DEMANDEZ
L'Annuaire deL
nation Haitienne, pv
Etienne 'Mathon, contenant lIe
secretss, contrats, arretis de
nde 1908, au prix de D
GOURDES, chez M. Verrol,
primeur, rue Bonne-foi et 0
Etienne Mathon, 87, Rue do i


~._------'-' L ~------- ----
---
-------


I L~L I LI--~--~--~_ -1 -~


I









Companies P. C. S.
Avis
La Compagnie P. C. S. pr6vient les
at ress6s qu elle met en adjudication
a furniture des approvisionnements
nensuels suivants :
1o 900 ( neuf cents ) ni!tres cubes
le bois A bruiler ( Le mitre cube es i-
n6 par poids A raison de 480 ( quatre
:eat quatre vingts kilogs le mette cube)
A bois doit etre d6taille de facon A
e pas presenter des pieces ayant
me longueur supdrieure 75 ( soi-
jante-quinze ) centimeres et une
Ipaisseur ou un diamietre depassant
ringt centimetres.
2o 30 (trente) tonnes de clharbon de
)ois.
3o 200 ( deux cents ) traverses en
iayahonde, bois brun, sans aube
dlanche, de im7. de longueur, Om20
le larger minima et Oml5 d'epais-
lear.
Les travers s doivent ti' di o tes,
ion fendues, scides :,ix deux bouts
ivec deux surfaces p';nes ou paral-
bles, travaill6s Ala IliAle ou a la scie.
CesquantitAs ci del-sus sont a liver
ensuellement le long de la voie.
L'adjudi, ion sera f, i t pour I di-
de six moi-) par'i i di l--i i s,
ontre le dtpo d(i'uti cautionuJneienii;
levantt A la valourd d la inoiti,' d'une
vraison mensuelle.
Les offres sont h dresser, .so;s pll
achet6, au I)t',pot cerltal, (:lamp de
lars, juslqu la l t I at du 22; I't ir
909.
LA I)IRECTION

et Mine Laporte-L A FFITE
(NEK. ARcIcHn)
60 Avenuedes Gobelins, (W), (Ia'ris)
Offrent leurs ser vi:e,- anj coming 1 i e
t aux families, tant *ie Port-au I' ince
ue des autres villes d'Ilaiti, jiou
Dtes cominandes de mirhll;llal;,es,
ins, articl.-s de toilettes, de mno-le et
bijoutelie, etc.
Oa peut exAptier les co,'nInii',s
l'alre-se ci-d 's s et pour t eigenelntit s',,i.i. -ser dU b 1,a ill *l
i)urnal.
-- ` ll .... II''-' z "-- ;-
A veiit re
Une table de ,i'lard avec a;:cessires.
semble un [o up oir -t d's t'1es
tout construi' i bois da *. jii,
S'adressor A .1lainel. rer de It Peh -
ItBatterie, a Monsieur Edm ond M.1ie.


Pout, paraitre prochainement
L'Erreur
RMvolutionn aire
F.T
NOTfAE ETAT SOCIAL,
I'AR
A L'(; UST E MAXGI1,0111E.

pa!- ci ve~nto;te A 11 111ol'irle ne 11Ma
tilt, au Prix de Deux Gourdes I'exern-
plai re.
Nons engaireons tio lecteurs A lire
le NVo'u me qui, paIt a fa(:o n don I ii
recti liedo, ttri&,; iritte1,ress;int-, nos it.; dte
vue suI, la itp(r ode colonialep et les
promier-cl to~mps de nlotr( isloire,
constitue, sorin i'expression employee
pal' I'auteii F d lns -son .\favtIt-propio;,
I a li r0fit o h Ii i i-de I' Ilisloir-e
di Haiti( 11~i 1 d1',isql ef,; lu lIE. do !nt ous
avorin s nini Ia iarlmi;i' pmati.3 sous
pro. st, Ia (jr eiwin:do gtn6r'ale, et
qIi p i arilr a a ssi I res proc haine nent

Livres d'occasion
N-ii-- *tiimIVo1o-is aoi plIIblic i'avjs-
e~t ~.-1 o~vrg~sbai-
rt iiiicL1N IIV colls uulense
1qjF 0111,i -4 00s criitiotis 107,
1e .'1 (1t'r,,' 107 en on e de la pltia-

Liiw; ) 4Ckne S)t iN, Oil ente cds
.4 1 1 to di'
CCIt I I4)pl,le!e et re'ite de

Tomei 1. VI, VIl, ViIlle ~ et bro-
clit;, (it, k ullt i oti o)l Pradiilics.

11. PI 1(-. I(, I11"cih-1allmrad-1 lIa th'e
Noire.

lc '* p hI qn ( I I Wi f do I vI


C'


t~~
cat
T I ( Id! i f der

I'- Pii 10t I1. 1le1. NY
cIa it.


I II a 1 j : \ni n'.


Pri6- ,-d';Ivisr I'adrni n-iiA ra
tion d-3 .a moindre irr-g'ular-i
te dana i'eservic- du a MTIN a
dfin q6a'il y ,.ot le suit zea-o-
di6


H IA URNT BELLEVUE

Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Mme Hermance ALFRED, directriee

APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINKRS-LUNCHS.
Itallaion Modernf et confortale. Tuesur la mrr. Tempdratu.
t rg .ygulirs. -- L Tramways desservent I'Hdtl-Bellevu toutes les 7 it, -,
PROPRIfTE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES

PROMENADES JARDIN8


w

..W

am
*


A. de Mattsis &


Co


Mlaison fonmi~s) I ,-8.



Partim ucceI- .io 11 40 co
yal Houbiv:.a ; .t-! ; *s
f UmI I1I',4al ; S;. u P. 1`.14

cophert-iQW.

pour bu,9Y et Ltbu.iS.
A ~rcesnteer e reJzc, ~~'s

cig~arot.fts, C liVs(d-~ Mriz'uqui..ritl de
toutes qua'itds
La NI iisi)!ia t~uio'jr-A vaII'ra i as-
Rord ri -w d-. Bij,.-zrter~, (VA- )er ,,;a4,rIV.
do D!,- a la", a ~ a lul.. (:U
en r~'k ,t~a1#et A Lt pdei(t'1'Sj~
i*es bvulne5.~s
Atel-ars d' IG: -L '.1

str rvsndt3.
A.4:ha de vicil or el 3ed -gv, -----
diamant et Pierre;
CHAT D'JkCAJLLV-S DD IAE .S
PrA i i *xiair t


Avis imp.-P.t lan,


[oC (Ii nnibi -'- (dCrn:,m r I n r

public ((is-, ,.,eul. ;.,!I PI .-4:i
la coiresplo! datic V, Ir.t. -
pi& es d ijW,)&t'dde C ei, Inii*Al .)II
Port-au-Prinuce, 17 f 19vr P Ii).
Lo pr'sid ut d,, Chla brIr d-
m)1Fce.


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY

Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sortes et de
t<(~,t,- grandeur.
lteprod uct ions-Agraudissements

Maison central
darts. E-r M-I'IgRS

L. public of lo, canotiPr. pirticu-
liereilent sent avi.-tss qia 1 p iriir de la
publication lu present avi4 ii est for-
mollement ddfenda de dibarquer sur
le warf qui conduit au b tin-de-mer de
I' t::blissement.

Ln pubici est avi-s qu'a partir du
lundi 22 idu couratit it devra s'adres-
ser A la Directioi pour toutes com-
mandles ou reparations.
I.es commander ou les iparations
qui tn'auront pas tsi autorisdes par
la Direction seront saisi s et vendues
ati p ofit de I'E'at.
LA I)' PCTrION

Avis
B-.ss et i.yl/!!y ;A louIr par here
pout couls,.. ,rn vile, 'promenade A
la camwi ,.iae i PAtion Ville. etc.
S'dlcesser an No 17. I Rue du Maga-
sit dte I'EItl eii face de la Glaciere.
-. -lI ... .-...


P -,ir ii ,inmmes ct poar D :nes, chez
V1"- ..' i:XN SOLAGL;. 22, R: d s Fronts-
Forts.
Acco:,1_- tons '!!


- ------.-.-- ~ -


1 :I ri ;


* '1 I


'I)


!1~~ I


?Sa Recoirmandis pour
-'g, r DOECIR
v-i~ourrF-R
In ptou C- vigaie et do *maine
3 Vo'jft
'T. EI~fcf u. Zr lo I~Labi~~r~14 mitation6~
n n
i~,i~~lr;s~:.:tf ~ jJ-~C -e


it
~I, 2 .F 4

Ifiinii E:! 'e cori.-;er v.' I. ii 1: i


coitr" Ce~* t

LA 14TOTl*


la Favo,i,.t *. t


LE C~lliD~LB
tonltes '11s1tlij-'A.;
eost p tnt ic uli. rern. .t 1 e' a uudq .r
dames lont la pe.Au i


* '. .4,
a."?


" : ili utl;1 t, I A elle
*j,~sOet III) e-
o ,!'ie '-' mi com-
par-
'*W* '-4 p-UveraiD6


I t
rsr~xre n t'visiblie adhd-
iiii .J. r p rdpards
S.1k, ?,. j: 1p l res person-
*. I r~riVoir un teint


A fair., d'e6le,

?I :.;_; d' ) e Simon,
j E.1;,,9 *-.i' 105 nificipel

.'n1 r degr6
r v L':I .: c 0 la Cut flt, S*crnou ; I


"Iflf d4 rdAopgieos..Pie's..GrausOphois
Soue.rein tIlctriques

Table dviad t 'oft* 1" '"-0w da m a d It hvres,
T~t~ d'l~t &c7 A8 hourea 4% xvir


gonee G)neral'3 et Dep6t p7r,3L.i


MAISON JULES LdAVILI- .
93, Rus duMagaasn 4# I'cltas, 93


_ I ~ r -- ~I








Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


ExIcution promote et soipgno dos ordominancl-s.
Analyses scientiliques et lecliiqlucs.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre ct ait :e int'tanx d'aprbs la
methode amiricaine ( fire essay ).


Fabrication d'Eaux


Champagne a P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Propridtaire : W.


Buch


Pharmacien diplO6m allemnand
M. BLOT conserve son ddp6t de Kola
Rue du Magasin de I'Etat


TANNERIE CO


TINENTALE


DR
Port-au-Prince

CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR


DES PEAUX


DR VINGT-QUATRE (24) COULEURS


Vente des chaussures : clvreau-glace, Verni et
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( BouToxxN, ELASQUz r LAct )


cou-


En gros et en detail pour toute la R6publique
=== -,


HOURS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'& 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule deposi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son maria, et so tient k la m6me halle, sise 7, Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commands seront ex6cut6es avec le m6me soin quo par
Is pass.


A L'tLEGANCE

QORDONNERIE.

4s, Rue des Fronts-Fors.
CeAUsURas W DP6T,POUR LA vTUr
Promptitude et soin aux comman-
des tn ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vil toujours tout ce qu'il y a do plus
nTveaux.
Former amdricain et frangaiee pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour lea enfants 1e plus 1aise..
Travail solide e6ut avec
des pena de premiIre arque
Asaraace de grad rabels.
PAtes, Orage St e iqutg es


C.hapeaux I &

Chapeauxl I
Chapeaux 1
PAILLI Dl PORTO-RICt
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui ient ave le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIm TESTAR, d'installer uae
FABRIQGU DE CHAPEAUX
PLACE u"urrmARD
Su d C-Cffwr. I.re uswm
Pear toes les gpt et poew teute
il bores.


Etude

Me Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.

Maison F. BIRUNfhc.
1A GRAND'WKUK 19:5
Dirijge par

L. HODELIN
A x.ien membr & la Soeima Phila.
strepiqu des mattress tailUurs de Paris
Vient de rec :voir an grand choix d'0.
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio.
to, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
dI particuli6rement i sa clientele ane
klle collection de coupes de casimir,
de gileti de fantairie et de piqu6 de
touted bea'tB
Sp6cialit6 d:: Costumes de no-
oes.- Coupes FranUaise Anglais et
Amiricaine de la dernire perieetion.
La mason confectionne aussi deo Cos*
tumes militaires, habits brodte
dolmans. tuniques, habits oar-
r6s. eto etc. de tosl Irades
Mr C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tble que sa maison No 7, Rue Traver-
siare est toujours bien pourvue d'une
vari4et d'6toffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITr SUPARIIURM. COUPLE LtGANT3
TRAVAIL SOIGNi. EXeCUTION PROMPTX-
Prix trs rdduits I


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dep6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMKmS, FEMMES, ENPANTS
Les commands des commeraants
de l'interieur pourront &tre "executees
dans une semaine A pen pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCa ( HITI )


^^ --""--"--- '"- --aaw-a -
Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETO1A
143,!GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CAAUCSURSS IN TOUS omKRU
aM DIP6T, POUR LA VaNTM
WN eROs BT DETAIL.
zautlIon prompt des
ommo andee, tant o14 qu'en
Province. -
Formes a homes ; didgant. et r-
tionnelles.
Chaussures de dames ( De ndre
do do Paris ) et le plus commode:
chaussures pour enfants confection.
nsee avec des Peau dA towat maem
dune selection et durde irrprocha-
blee, & des prix avantageox.
COig., PAtes *St liquids
Pewr e*ahinumre de tIeo e win s.


gazeuses, strops et vAritable Kola


NESTOR FELI
L'excellent tai leur avantageose
connu de toute la R.publiqoe _
de rouvrir son atelier Rue F
(Rue des Miracles ) No 61, prBs di
LUger Cauvin,
Sa nombreuse clientele tro .
come toujours toute satisO
pour les travaux qui lui serot
fes.J
Chez App. Cipolin
1 55 Rue Republi-aine en fac Im
E. Robelin
Conserves fraiches arrives P'
nier vapeur.
Assortment complete d'hbil d'
pure, par gallon demi gallon P
itre.
Vin de Bordeaux: rouge f
vinaigres, madere.
Grand assortment conmp i
queurs.

H6tel Bellevue
Lt mieux situ6, 10.I
SCiinfortable.- Champ-
'Cuisine renommde.- Va9


G :,'!ison de M. Bonnal-Sbaib.
itImll ile Iibercuilose fuiJI,EnE.mn,
E iELIXIR DUPEYROU1
M .. N AL.-SAIATI il, ,*
L i. i, *i,1.1i.i \ c--iiir u t I lrer. r l n a r is i'14i4 .f



.i7- 'e' 'Y t
r n .. ,~, ,, ,:e .ar aeD ~


S II.. .... i .I.. A, i| ll 'l l t .
"e.. a e p Fluue M11,


Leiis dMLXIB DUPEYbOUX lanc



lil e tait coe pl tnau l t i l. 111
e llr it: d i l Square l e me' hr










/,,- Ir t e h -Ilu.s asnde h ga
,I1 El' liot i lii( l t,M i .t x o ti It" l . lit ll.- i, n dt ile pt i ie l 6 eh x. IIt
i d'owiil 1. tirserii dD'Uii-tiOU l(etculeu I g'.
&: tIt. n fac i a d'li spo 1iup-Iro i, ento uri ib dI
coolcis venel cbmMN Col. Eveld ph%1' t, iAwlM'


Noumntosezplusi omeai
il n'estfaitavec la P w

La meilleure farine du .e.i
Celle qui done be meilleursiU

rie pain t e e lua 6Ile I geI
Pour tous renseignemolc i





JULIEN FLORUS
A'lcien dive do la P?* Cont pg
dLouvrierit dArtillrie ( Lor)
So tient A la disposition do pil
pour tous travaux do PooSt, 1
jUsTAoe de RiPARATION do 0
forbi etc. etc. A de bones coDd ift
Rue de la Revolution N*
is-senta-s de la Chambre dU'i i
+ --


PREPARATION


GRAND PRIX


___


I -- ~ -- -;-- -