<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00560
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 26, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00560

Full Text



Deu6ibme Ann6e, No 575


PORT-AU-PRINCE ( HarI )


Vendredi, 26 F6vrier 1909.


Arthur Isidore,


J


Camille Ndr6 Ntuma


ADMINISTRATOR


OUOTIDIEN


R1gDACTEUR tN ( CHiF


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUM tO CE 4TEIS
PM-AU.-PI s UM.. G. 2.00 C16ment Magloire
p~I-U.P Taos Mon. 5.00
U.& MITs UM 2.20 Let abonerments parent du i et du I5 de chate
Tams Mos 8.00 DIRECTION-RIDACTION-ADMINISTRATION mol et sont payables d'aance
ItRUNGER...... Talos Maor. *. 8.00 45t S3s o r, 45. Ls manuuserilt lmar6 ou non no sremtlMa reaiu


Histoire d'Ha ti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE II. CHAPITRE XVII

Les Conspirations haltiennes

III
La Republique haltienne est cr66e, tme gouvernamental est d'autant
mns I'Ouest et le Sud, sur les ruines plus appreciable par ses contempo
ar6gime imperial, et c'est son fon- rains que cette respectable figure r6-
ateur lui-meme que lea homes de publicaine est mise en reli-f, d'une
e temps ont place A la t6te du g u- part, par le souvenir encore vivant
rnement. du regime imperial de Dessalines, el
Le nouveau Chef de I'Etat West pas d'autre part, par ie regime royaF de
element I' a austire rdpublicain. que Christophe qui, ltant President, se
9 sait ; ses sentiments politiques faisait d&jA appeler: .S n Allesse Sd
pot rehaussds par de pV6cieuses rdn'ssime Monseigneur le Prdtident, no-
litds personnelles : la bont6 de ret t s gracieux Souverain.
Sceur, particulibrement, est un Asi surplus, tout a dt6 arrange, dans
ribut que lui out reconnu, avec une le nouvel ordre de choses, die fon
imi:6 remarquable, le jugement A conjurer les impatience populaires,
ms contemporains et celui de la i elles tendalent& Analtre.
rit6. Le regime a vie a 6te supprimb et
La tyranuie politique vient de voler une pr6sidencs temporaire de quatre
6"lats sous les etfets de l'explo- ans crte.
a populaire q e nous avons e Si vraiment les Haitiens conspirent
nt depuis le milieu de 185, t avec un semblable ordre de chores,
me r6alisa d'autant plus vio em- c'est q.ie l'rne de ce people est g ui-
at que, d'instinct, tous sentaienti grene.
'il ett dt6 dangereux de prdre la Or, voici ce que r6vele l'histoire na-
ie avec un homme comme De:sa- tionale.
as. P6t.on dtatt nomm en ma,'s 1807
Plus de tyrans *, tel est le mnot pour ui'e pbtriode de quatre anrnu~s,
dre nouvetu E e-. fait, nul pls el jnil t de la meme annde, c'est-A-
Pa'ion n'6tait apto A fair d6sor- dire qlatre mois apia,4, I. g'n6ral Ya-
is h" le d-sp,'isim yo,. comptant sur I'appui do; offi-
Pdtio. le ddboar'ir.e a Papa bona ciers et .oldats de la 21 et de la 21%,
S*, tel es south leas ppellations; onw4ira ouvertement centre lai.
rates par -sqaitl es on le ddesi lrefJgi6 d es monlagnes de L/o.
t; et elles 6taient si justes qu, g one. du ( 6 6 du fort C-imp:a. sa re-
sO. d; distance, l'histoie les ra- traioe fut r6v~4Ie par le capi aini Pe-
de nouveau et lea consacre A I r t-Breui', d I'artil erie de I Ao in,;
a perpetuellede P6tio. et Yayou. cernd par une troupe d
Stosceu qud nos jou grenadiers, d"chargea sea pistolets
wtencore de liberty, d'sUgalit sur eux et tomba victire de son au-
respect dtl & Ia consaitulion et aux dce.
de clairvoyance et de lumibre A Six mois aprb,, 6clata la conspira-;
r par le Chef du gouverne- tion de Magloire Ambroiae, conmman
dans I'administration des affi- dant du department de I'O eist, en
publiques, j'itvite tous ceux-la A m6me temps qu'uue recrujescence
e par la peo1se lea trois pdrio- de I'osnurrection de la Grande Anse.
plsidentielles de Po4ton. En d6cembre i'07, Magloire Am-
Ssoot r6eUllnmt ee chose broise, comptant sur laI d9 don't il
4lvumt urIrer le saint national, avat 6t6 colonel at noe partie de la
ti *sauv6e* av4e P6tion. Son sys 2, '6vada de Port-au- rice, ot il


etait retenu d'ordre de Petion, et se
rendit A Jacmel avec les officers de
son 6tat-major et ses guides, dans le
but de se faire acclamer par les trou-
pes, qu'il avait qu-lque temlps com-
Inandees.
Arrate par David-Troy, il se lit pro-
curer du poison le jour meme et
mourut le lendemain.
Deux atindes apres, en janvier 1810,
conspiration de Gdrin, aidd d'une par-
tie des troupes de 1'Anse-A-Veau. Cer-
rn et sur le point d'etre fdit prison-
nier, ii se fit sauter la ret velle ; apre-
quoi un sapeur lui tianclia la tete.
En .ette mmne an ee 18 0 insurrec
lion de ligaud q';i, sotis son com-
man lemeint, maintint le Sud en un
etat organism de scission.
En 1811. conspira'ion li general
Delva ; il fut condamn6n par une com-
mi-sion militaire A cinq aan;.es de de-
tention, et fut mallieirewsement as-
sassind en prison le 21 d tminb'e 1813.
lt 'capitulons : Yavyo, I ; Mag'oire
A mbroie, 2 ; G(~r i, :3; G(oliaii alns la
Grand -Anso, 4 ; Delva, 5 II v ciit l
conspiraliois durant 1iadiiiistration
r'publi aine et ddboanair., de I'-li iI
Tan is que ce, i se Ipa-sit ( iain


RUNSEIGN EVENTS
MP.TtOROLOGIQUES
C) : oma r-vr atctoi ra
DU
SEIIMIAIRE COLLEGE St-MARTIAL
JEUDI 25 FLVRIFR 1909


Raromktre midi


TemnpernturO "" r t
Gai In uiD


76~ 4 ,


21 3
29 ,7


MMoycnne diurme dc I.t 1, IDl)1iJ~ure 25
Ciel iluaget x totC e ]La jourde.
Brise de ncr dic :rs borne hcure.
Pluie a Ao101 2o Tr 'rqtuant au pIuvio-
tro-'tre 3A 'l;r~r~
Baro mlltre -ti b.wsc.
J. SCHERER.
PL c v us(d eS J r,-, L rnau i

l,; iti I~t N1.:i.cciS~


I Oueatst et dans ie -Su1. iv r'oaUfl C hi I It-te l dpro litwar
de Cliristoph'i, dans lF Nor'd, cnri I- l'eiiccn .a'ej -'i Fi. ai t t-kI IX I It hicr
fait : Linsurrection do I'ort-dt-"aix ta.ous rua ulis-o: a It' 'it9t; rappe-
sous les ordres de Rh '1cca, ai(M d'-s 1I,,ir-tiOit, 1.(.i. I' 1 ;il pas 11114 re-
le et 2o bataillons de la 91w~ ; cl-iIlo dtii p tir laiI; ii'ia-lti l ';u&L f'.is,
Gros-IMorne., s mt&., I-s oQiti iido I i.'sl '% ie~aux bo ijiql-m Tit counpot-tenat nos
sez, aide d id dt'-fa ,l..'niea ( dit i.. LjI 4Ia, *1 s etl o as v Is v f1(MV01 I110OVc.11.3
ulitLa Iorg''e et It *I Oilue in InIIeC-biel h Ito, I-
t.1011 du N]11 S ms le -i t I Ai ii II, jj ilt xris l et ix I;a-
tio Larnarre. vires agn#'rIII's ria'aall~renit ithns la
Sail, dans le Noid, ~ iu-.ur :1' io'u- r.a le (e Il-a's- II ee, det le contle.
dans la m i o aimt& 1807. ;1?uit-ttl Kmcs ft C laidi entrait en
Ce West tias tlout. ( ha -w uI ununuiiincalion -tvt Iv-4 df4tenteurs du
contre les irasurgts. jhou~oir. II ne t;git; iii gle lieu moins
Au M le, en Mars 180J, Ic sdsatleuti que d'affermcr -m (;.uvernc-rnnt arad-
Timoth6, accused de rcbetlion contre ricain, une pa:r I jo d oiotre tori itoire
Lamarre, fut tud. fe MOle SiS~t-Niculas.
Dans le Sud, le 17e c'Lauimeiit 'ii-i -: Ctes le 1frt-iiler, t larrisson n'au-
su~g.a, aux Cayes, oio'tre 11:,jd Ivalt pas 1-u, de btl enm bl)iIc, faire une
'dans la jourride du '28 juin 1811. L, pleille (tnmaaIe rche y oir 4L6
Soil, 2 nouvelles insurrections. Co cotivici jor uui JuIf s it Ilix ; et ]a for
qui porte au total A 10, le nombre des ce murilirn rtion' ii appuyaik cetto dd-
cowiipiratitins qui curt'nt lieu dans march Iais-ait coiii,wIeIIlrt3 qu'il s'at-
1'enseaflblo des administrations deItendait A uiine pikie i t, po--sssion im-
I Ouest, du Nord et du Sud. 'iediate.
Et nous comptons, ue dnflnitive, au C'est qlue dati- Ioc C.urs de la rivo.
point ob nous arrivoas : 11 conspira- lution du Nori, 1ors(j a le gdndral
tionsI atltennes. IAnmelme Propb~te, apr~a avoir ernport6
AvuounT MAGLOIRE le Trou, menagait tout le DNpartmeoet


I r-e ,,~~ -, ~ I -
- -- -- ------ ------ --- ---r--- --- -- --- ~__ _._ --






du Nord. lea rdvolutionnaires avalent La Del6gation du Cap IT
fait des ouvertures, auprAs du Goover- e martin st revenue du Cap la delga- nL OU11sj
nement amdrieain aliii d'avoir son aiden est revenue du Cap d -
em avor son a tion ie le Gouvernement y avait envo- -
et lui avait promise le Mole Saint-Nico- -
las, en retour do ses services. e. Ces messieurs ont t6 immidiatement Nous sommes en measure de dlire,
e gouvernement des Etats-Uni e-s o s ot ler pportavec conviction, que e Gouvernement
nait done rclamenr avec tous lesU d- Prsideat Simon. actuel est entierement dispose a aI-
tours de la diomarie la promesse qud Satis it do succrs qnils ont obte- border la plus large :protection A la
lui avait 6t d maite. II devait d'aut mt no, le G1 Simon les a f0licit s d'avoir so pens6 A a pre-s ; mais a tout-. cho
moins s'attendre A une lin de ono effacer la ligne de d6marcation qui exis- so, il y a des burnes que la seag~se
iecevoir, que la minister des Rlalions initr le Des et ses ad- command et que la raison d'Etat
ExtBrieures auquel il s'adressait, 6tait ini y avi nturllement ue d impose ; on ne peut ouffrir certai-
prcisament celui qui, durant 1a r6vo 11 ny avl que sus- nes licences de langags, des incon-
lution, luiavait otffrt le M6'o. c ceptibi:6s, des malentendus qu'un peu venances que la bonno education re-
Est-ce quun home qui consent A disaabilett. e t dadresse arrivertent fe prove ct quo la stret6 d Etat ne sau-
Ect-a bominahereide uivr content dodisuarahtre. Le President est enchanti de rIuit qo p a n ,o aner. Ord Etamettre
ct ace abominable de r parie dt npas condaner. O, admetre
son pays a strangerr ne mdrite pasla b: fie par ses dubgucs. il espre qi. l'o s'acharwn avec une violence
I'anat hme, a jamais, et, si la main di- e vie I hextnrme centre les lieutenants du gou
vine nous a tire d'un si mauvais pas, oe1'enente sans reason apparent.
Cap et qTe tons 11-bas par lear conduite ens raaso appren te
ne devons nous pas eviter, avec le plus c.et qe t daus l'unique but d'atteindre une
grand son, cet hom n ld cir s rflclhie contribieront A 6tendre la grand: ulvre de d6sagregtion, dans I'intret
arrivait la direction des allaires et olicude quil a pour cette intressante d'une cause quelconque ost quelque
uis trouva en face dune rvolutios sympth chose que leo ouvernement ne tolerera
quil se narouvai en face dun e olutio II nous sera peut-tre possible d offrirpa
qui menagyait db tii~mpher, no nous domain quelques detailsque nous flurni par
livrerait-il pas, pieds et poings li6s a ela n quelques "memrs de la d ion Ntlanoins. il est a croire que le
convoitise amdricaine. ront quelques membres de la dl6gation. del#gu6 Jean-Gilles, imbu de la haute
Combien grand a 616 le danger I On r6clmane. .. confiance qu'a en Ini le President de
Quelles angoisses a eu ce people, si P isque l'entrepreneur n'6tait pas pret la 11publique, n i pretera nullement
oublieux aujourd'hui II savait tout. pourle travail de refection du pont de attention aux attaques don't ii est I'ob-
Les honteuses compromissions dans Bizoton, on ne sait pas pourquoi on a jet, et, qu'il resteri un actif et 6nergi-
lesquelles on 6tait entr6, h6las pour tnleve l'ancien et interrompu routes com- que 'icutenant au C 6nral Simon. (On
triompher dans une guerre fratricide ; munications entire Port-au Prince et Thor, n't 'ivc'a ceit ricmenet pas A miner
il s'6tait rappeld de quelle importance Diquini, Mariani. Carrefour, etc. le potvoir en froissant ceux qui le
sera le M61e tant au point de vue stra- Les pauvres habitants, qui apportent soutiennent.
t4gique que commercial, au percement leurs denrees en ville, les citadins q'i CAMI.LE NlE NUMA
de I'Isme. sont en villEgiature dans les environs, les
L'dmotion avait atteint la proportion propriCtaires de cabrouets sont au dises-
du d6lire ; et, malgrt le danger qu'il poir. Hier, le ministry ambricain et sa
y avait a le fire, un journalist coura- femme qui se tiennent A Diquini ont failli
geux protest. 6tre victims d'un grave accident.
Que cet home qui a faith mourir On bien qu'on reconstruise immediate-
nos concitoyens si souven1 et sans re- ment. dans le plus bref d61ai possible, le Nous publions ci-dessous le texte
pentir, qui a disposed de notre argent, nouveau pont en maconnerie projete, ou d'une proposition faite par M. Manas-
sans notre consentement et sans scru- bien qu'on rEtablisse le passage afin que s6 St Fort Colin, er "supplant du
pule ; qui a failli comprometre notre chacun puisse vaquer A ses affaires sans magistrate communal, A l'une des der-
autonomie, pour le triomphe d'une risquer de se casser le cou. On ne doit niires seances du Conseil, en vue de
revolution fratricide ait dt6, d'apies le pasoublier que l'endroit est on des plus combattre les effects A Port-au-Prince,
a New-York He.ald ai enivr6 d encens frequentes, car il conduit A Leoglne, et qu de la prostitution, et du edlibt.
par un home d'ELat amdricain, nest- tout le monde aurait A souffrir de l'tat Le Conseil a confi, I'examen de
ce pas pour avoir reconnu la facility de choses qne nous nous faisons le devoir cette proposition A une commission
avec laquelle on peut obtenir de lui, de signaler. compose des conseillers com nunaux
mme le sacrifice de son pays, pourvu Arrivages et D6part Dr Domond, Dr Fleury et 0. Bance.
que I'on little son incommensurable V lise des passages
vanity. Voici la liste des passagers arrives h er Messieurs,
11 y a danger pour nous de laisser le matin par le steamer lb tenant de: L lecture attentive du premier fascicule
pouvoir tomber entire ses mains. Kingslon : M. S. W lner, Emm. Sciar, de 1a 'Annuaire statistique de la ville de
Ce que nous venons de dire u'et S. Hccahvarnii,.H. Juste,iMelle C. Mongo- Port-au-Prince, que vicnt de publier notre
que le proldgromcae de 1'examen que ns, A. Estines, Laurenceau, Philippi, ami Mr Stenio Vincent, nous a suggbre
nous nous proposons de faire des docu- Marcel Sales, B. White, Hnri Petit, qutlques reflexions d'ordre special, mais
ments que nous avons en notre posses- assez graves pour imdritcr A notre avis,
sion : Ton pcht te suivra d'stre I objet des preoccupations du conseil.


Avis de depart
Les dipeches pour Kingston et Colon
par le steamer a Sarnia a seror.t fermres
cet apres-midi A 2 heures pricises.
Celles pour New-York et l'Europe
( voie directed ) par lesteamer sAlle hany*
seront fermres domain samedi 27 du cou
rant A i heares tris praises du martin.
Et celles pour St Marc, Ncw-Yoik et
1'Europe par le steamer hollandaise ePrins
Willem III seront fermces dimanche 28
do courant A huit heres trds precise du
matin.
Port-au-Prince, 26 fivrier 1go9
Revue:du March6


Ol A.MRICAIN 545 0/0
Consolides 6 "/" 4; */0
Consolides 3 0/0 23 0/o
io Janvier 41t /2 0/0
Tires blens o20 o/
Titres roses 2o 0/o
La cot officille du Syndicat
de change qui paralt tous leb
heures aa martin done tons
.reascigne-nm t ancesaires ao
me boams d'Jsaires.


des agents
ours A 1o
les saatres
families et
4


Est entrE ce matin le s/s a
avec las pasaagers suivants venant
"N/w York : M. et Mme J N-
Mile L. Bourke, Mile M. Burke,
Balcom, L. M. Nacoles, Georges
denrky.


Sarnia a
de :
Liger,
Mile G.
Schiew


Le steamer a Calabria est reparti hier
soir avec les passages suivants A destina-
tion de :
Petit-Godve : Philippe. Antoine, Eugene
Cherest, E'ie Lamothe.
ltdrmie Mme Castor, Henry Chassigne.
Cap-Haitien : Mr O:to Haag.



Ligne Holandaise

Le steamer Prins Willem III,
venant da Sud, sera ici dimanche ma-
tin le 28 courant ; il repartira a 10
heures pour St Marc et New-York.
Port-au-Prince le 20 F6vrier 1909.
GERLAORl & Co
AOaMCts


En attendrnt que le Magistrat mo
senate un project de riglementautio
prostitution Port-au-Prince- et
made qu'un vceu special du
vite a le faire,--je propose a o
rapper d'une taxe spkciale de CiM qI
par an tons les c6libataires mAles W
Commune i partir de I'Age de 3)o
de decider que le produit de cet'
sera aff-cte, moiti.4 a I fondation et i&r
tretien d'une ecole communale et mi
notre hospice de St Vincent de PauL
LE CONSEIL COMMUNAL
Vu les articles 5o, 22* alinad. d(
sur les Conseils Communasx, aet
a!inea de la Constitution ;
Consid&rant qu'il y a lieu d'l r
une sore de dcfaveur administrative
tat de ce6ibataire ;
Cons;derant que l'organisatioa
des families est une question di.
vital pour le d6veloppement de la
Considerant que la rareti des
Port an-Prince est une cause: d
ment des mcears ; que le c6lie t at
sentiment de la responsabilit6 et red
generations indifferentes au boo o a
cial en les 6!oignant do travail h
et assidu qui, seal, assure la I m
paisible des besoins de la vie fa
qu'il engendre surtout des maladia,(
peuvent compromettre I'avenir de Is
A arr'td et arrete ce qui suit :
ARTICLE t". A pirtir du ir iO
prochain tous les celibataires mill
I'Age de 30 ans acco nplis. scronta
envers la caisse comrmuua'c, 1i e o
individuelle de c;nq piastres par.an.
ARTICLE II. Le product de cete tai
affected moitie a la foundation et i fe
tien d'une cole communale de g
et aussi d'une cole communale d
files, si c'est possible, et moititl
pice communal de St Vincent de M
ART.CLE III Le present arrd
imprime et publiE A la diligeoc di
gistrat Communal de Port-au-Print.



Noivhiles Egra

Dernibres D6p6oh

PARtI 24.- Rente 3 /o : 97-50
PARIS 23.- La fe e du a mid
a etc. clebrCe avec encore beaUoe


It ne s'agit de rien mo:ns que du dCve- d animation que les anaees prdc
loppement trop lent vraiment de notre or- D. nombreux masques se p
ganisation familiale, base de toute society dansles rues et des i here del'ip
normal, et de l'avenir Inmme de la race di la bataille de confettis sur Is
haitienne presque compromise par une mi- boulevards dtait gCnrale.
ladie qui se repand de plus en plus et qui P',r 24. L" Pr'siddnt J: Is
trouve sa principle source dans cet eat blique, a:compagin- d M. PichA.
anti-social qu'on appelle le celibat. II n'y rendu ce main c.h' MVIt. Gasq It
a eu, en eftet, A Port-au-Prince, que 16o dar.e pour voir la maquJ.te do Si
marriages clebrees pendant I'annee 9o07 m:s au concourse par le Gouvernd.
19o8. Cela ne faith m ine pas deux maria- gentin pour commCmorer l'i
ges par mille habitants. Les qua're cinqui- de la REpublique Argentine.
mes des naissances sont des naissances illE- A la sEance de la Chambre,
gitimes, et la syphilis, 1'horrible syphilis, Mr Bisson, president, pronooO
achieve d appauvrir et de corrompre le funebre de Mr Bnzech. La
sang de la race, puisque une enquete sur tinu ensuite la discussion doe
l'etat pathologique de la ville a fait cons- le revenue.
tater que c'ettir,apr; le paludisme, la ma- Le gCntral d'Amade, venint ea
ladie la plus commune A Port-au-Prince. est arrive hier A Tanger et cst
Aucune situation n'est plus grave. j'es- destination dOran.
time que rous avons pour devoir de pren- BARROW ( Analeterrm) 22.-
dre des measures qui attinuent de quelque rasse Vanguard P, a 41 la.od
manire, si pen mime que ce soit, les con- hui avec succ6s. Mme Reginald
sequences disastreuses tant au point de rue na, femme do premier lord de
moral et social qu'au point de vue de la' a baptism le navire.
sant publique, do relchement de nosI MADRID 22.- II ya e de
rnaurs et de cette espce d'aversion des secousses de -trembf.ent de
nouvelles ge6ndrtions poor e marriage. I e sud-est de l'BspaSgn. L*


-- -- ---





.3- -e .- -ft=--y


cusses ont tC l6g6res ; mais la derniere a
diar 3 seconds et a 6tj assez forte.
Dars bien des endroits, )ls habitanis
trappsde panique, se soont enfuis dinw
tles rues. Une sttC SCCousse s'est encore
produlte Elche dans ia soire ; bien des
pirsons ont tE endommag6es et les ha-
bitants epouvantes se sont enfuis dans la
catpagne. Les memes scenes se sont pro-
doites Crevillante et dans d'autres localitis
sites dans les environs d'Alicante, ou
le tremblement de terre a &t aussi ressen-
ti. Avant les secousses, la mer & Alicinte
tait tr ; agi'e. le
MADRID 22. On f-te cette annie le
carnival avec plus d'entrain que iamais ;
on remarque la presence d'un grand nom-
bre d'atrangers, notamment de visiteurs
anglais.
BaULIN 22 De nouveau, le myst6-
neux individu, qui a djia attaque tant de
femmes dans la rue, a bless6 ce mtin,
d'on coup de couteau a cuisse, une jeu-
ne femme ui passait dans une rue d-
serte. Ute ois de plus. le Jack-l'6ventreur
de Berlin, a reussi I s' nfuir.
LONDRES 22.- Une dt'pche de Buenos-
Ayres dit que les pa;sagers et I'6qiipige
do paquebot a Presidente Rota v ont et
auvis. Q'iatre navires cont parts de Bue-
aos-Ayres pour se rerd'e sur Ie liu du
sittistre.
Le a Priidente Boci s'est &ecr u stir
la ce entire Putrto Manuel. Le feu s'est
eaiite declare A bord, et les prem' rs rrF-
prts disent que l'6quipig! et 200 pas;a-
ers avaient peri
PAU 22.- Mr Barthou, ministry des
Travaux :ub!ics, a fait anjonrd'hui ure
ascension avec Mr VWilbur Wright ; I'ae-
rop'ane a tffttue plusieurs virages mer-
veillecx, puis cst rcvenu a son point de
dEpart, o6 il a atterr sins incident.
PARIs 22 Les funeratlles du marquis
de Noailles ont eu lieu aujourd'hui avec
les honneurs militaires. Des couronnes
oat ete tnvoyees par l'empcreur Guillau-
me et le Sultan.
TULA ( Russie ) 22. Six p( rsonncs ont
ti ecra stjourd'hui, au cours d'une paniqne dains
in ihiA re, cu une pellicule de cin;lna-
tographe a Fris t u
BERL'N 2; -- L'a t;tde tIn naqCntt e la
Serbiet ths d isp-itimon militaires pris-s
par I'Autrii h i, 'nc'' I. G.nverre'ten
Francais, dns l'i!:tdrt de la p-ix, A in-
hetvenir c.~ 'ne I 'r-diiv, tir. Le Gover-
ne meant A Itiniid a a&6 invite i se join-
dre 1 la cO, ur:ss de la Fra."ce.
ST Pin'srIKuou(; 23 L'tnp r '.r Ni- 1
'as vint A S--P cr b 'irg cct apri mi- (
*t i(rldi, vis :, ai rol Ferdinand de ,
,g8iTc qui habi:c le Palais d hiver.
empercur a de ncuxealn p rcouru 1.s rits I
ns escoltes et tt salue resptctueust ment
Sla population. I
WAHsNGTOH 23 I. Prds;d;nt Roose-
a est ten r A \VWahirgton, vna-.t de I
pton-Roads.
NEW Yok 23. Ties forte btisse A la r
rse des valeurs
Ps 23. -- Rente : 97 75.
MM 'Cruppi et Ruau furent nencdus cet 1
ti-mi.ir pr la commission d.s doualles
la Chanbre au suj-t da proj-t d, r-vi- c
dlu arf general douanier. N
Lo gEn6ral d'Amnde, rtmrant en Fran- I
qeltt Casb'anc.a hier pojr Tanger
ilrepartira pour Oran. Le depart
lie as1 milieu des manifestations sym-
thiques.
Ue Epid~mie de fievre typhoide s'est
r Vannes parmi les troupes de Ia A
I y a quarante maladies et 4 d4- F


A vendre
Uno table de billardavecaccs-oires.
ensemble un (omptoir et des ',;grs
le tout conslruit en bois d'ac;,j 't.
S'adresser A Jacmel. rue de lia P -
tile Batterie,Ai Mo isieur Edmond M.gie.
S .....
M. et Mine Laporte-LA. FITE
(NAE ARCHER)
(60 AE'< nuedes Gobelins, 60, (Par.s)
SOffrent leurs services au commerce
et aux families, tant de Port-au Prince
que de.a autrs villes d'Haiti, pour
toutos coinmandes de marchandises,
vins, articles de toilette~, de inoJe et
de bijouterie, etc.
On ptut. epeddier les commander
Sl'adresse ci-dessus et pour tous ren-
seignenmnts s'adresser au bureau du
journal.

On demand
Un jeu de hirnais en bon 6tat.
S'adresser au bureau du journal.

DEMANDEZ
L'Annuaire de L6gis-
lation HaItienne, par Al
EliiennI e athon, contenant les lois,


dI 'Yret-, cornt!ra4, anit '~s de
n6e 190 ', Ia,ix it.
GOU RDES, chlz .M. Vei
primer. t, e lIonne-foi et
Etienne M.tthon,, 87, Ituo ,lu


l'An-
e DEUX
rrollot, im-
Chez MV
Centre.


Comp IgniO P. C. So


Avis
La (4Ump:igine 1'. C. S. prsvieiat lee
ii'ti I-' I fl't im.;-! lj e d dicafi or
la fouorii!tir,' rJ(], -:, ;q ro vi.ioimernents
In .9m) ( iieiiC cities )i es (tiitl e
de bois A 1), 61 rt ( L-' vui-'ro tijbvi es i-
?T6~ par pwis II. i-' id -IN) ( q 'zatre
cent quatre i ~i:~t.0s k lg; r te cubI))
lieP i, )t )t' .tI IS Ii'3 avanti
two 1011'r :w, 1, aiAiT-( so)i-
on -; ii a : It) sa ijt


VilIVI ('e'll 1~11);, c- S
Vl~i1b' (o m *
2 ') ()r:31) e 14)'ji dk!' c Cit bin de

biyalt Dud b .) ;b1)n.m, ans ti obe
blan c I i (I-i i-,; 7)d I .i sa t ,0 1
de largearitr tiuna -'t ( ub td'6i pais-
se ur.
L .es trave ;-s- do1)1 v it(r i i.dro tes,
non f Idue-;, cft deujx bouts
avec d&rx smrf ve-f-s p;tres ou pIara!-
~'(l I r.tvaiI& i A kl A Iui d o 'a ia si'Ael
Ces (1 '1; a nuit 6 -i k4-s!s sort Itivr
neuisue~ier' I)-i~cli eT 1,(!j, d,-[a voie.
L'adjudi. ion -;'erA f .i-e lpour lhdu-
re de six mok, ji d paraic.dht ir rwvrs,
conre lre Ic dp'51 d'u it cati ironne uitf I
.4''-lcvant A la vaI.,nr (1,3 la moiti d'tune

Los offrh s sr~it ?A atfre:-ser, sous pli
~a~:Ii~,ati Dljz i t,itra!, Champ de
%Iirs 1,jit1IA 'a (to da feriei-
L.A DIRIECTON


Parnamas;I..
Pour H.mt-s et pcwr D mes. chez
411. L~kOXWI SOLAGES, 22, Rue ds Fronts-
Forts.
Accocrrez tocs I I


. do Bmattlis &
lsiad~iso n fon4'e l : ? *


llewniers a :'i C fr;
Pari mLzzn ie 1I 2.

n2HIi 4.Atil; t> c! II
14wtfi a

cophcrous.
La t p -., !-!,
pour bunly ct tal,


tout"s qnawis6s

sorum-ut (4.
do Di*aID,.sa, .a ihk:

I"& btuaitgs.
Atel a -% d
Bijout'3sri-e: Gro ;u~v.
gar comu'cude.
Ach-it die rui %r vA
diatm vavt Pt f., 'rre,.
avanta-prl u~r.
A:C6AT D's'd ALLIES 11V
PI !' .L


Co


4..


j '. t~


Avis in i p. i iap



It ItbliC (1;1 U, .tI ~ :i jte .
la .01 rc 1 : d.iixv -clit e '

Port-au-Prin ce, 17 fvi I. rIto,)


Le pr.'sitl Pi't d l h 1 ',7h de



.' .4 1
r~P1a1 *i r21 j;


I'
V


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLES8Y

Grand atelier de luxe
10O RUg DU CENTRE
Travaux de routes sortes et de
'w tes grandeurs.
Reproductions Agrandis'ements
A I'occawion des carnavals:
Portraits en travesti avec ou sans
colneurs.


Maison central
DARTS ar MEC'IRS

L, public et les canotiers particu-
!i,'.,rnn.rit .,ent avi.s0 qu'* partir de la
Ipub'ic.iion du present avis il eat for-
Inell(,rnl n d6fendu do dbarquer sur
I', wtrf qui conduit au bAin-de-mer de
I t'tablis ement.
*
n pub ii. ost avis6 qu'a partirdu
S:,:u:li 22 .lai co'-rant ii devra s'adres-
A ia l)irection pour toutes com-
itni. ils ou rlearations.
St'S C imllnaldes ou !e,; itparalionf
'r1 ui';aitrul;,t Ias E'ts auiorisdes par
Si D)irectior seront saisis et gendues
S iip i('it do l'Elat.
LA I)D SECTION

I le I ou-sign, D)irlct-ur d'enregis-
l nent e la viltede Jac1n I, anionce
.iu t',.aii : qu'iI a f;it chltix do Mon-
si- r .loulrt Louis Fra,,;ois comme
omin)l is -ignat ire ct qu'en cette qua-
It it itl l oid do sa signature.
j Jacme!, Io 17 t sviier 1909.
P1i. B 'czTUX


---- -~ r., -u


1: -ilpdw la Tofleole


I "X 6Vwurj'vTw t


S AVOR
SCU 5.31.9 1 &uaa, lbourg St.-Eart~n PARIS 'rr ~ID~e~u6t 166 jaltsttom6



pi. 1~ *v'~r.n.~ iaic~ i~te-,tlt ..h cI UnI y
~'*a i3 ." .i ti1-orparatble ran iui curn-

(LIfl E=!e conserve i't:'it c~t I. ai'tc~ht~ur 11 r. ': 'r die(~ e.-t sourveraino
"Ma '
I F '7 ReJ3 RV







av o"ij viaih4ii avoir -n t otw
I Wet ld ~~IifW 1:A;Iii :1 !. S)-V'w.a Wz' 0 bu',& ai (Dol





Io itvorit-It !. 'lAI.ir- w'je I'oio
1A I w 10 1 -ki as db C jrBeos Snimon,
f.Afn E!r e cn serve ct fcShI ctieur ,i rIue souvDrincI~es


I
4
(


l3E Vj~j k L B U 15 l i Le jL~ scaapuioutllX de Ibygh
po.Asde A Aicertidili dOV
routes les jIil ei, ej-:li,.,- et 6scrv6s iictujs tic Ia Crome Simon ; U
0-st p.wtwhiQru trn t r '( 5iiid pr ia Toriloe dos enfants et pour loW,
amres don't Ii p -mix 'I *.::a .
A.aG. s Gzi'i'a> ., 4p *t pour Haiti


AISA~C)N J'ULE LAVILLU
93, Ru ii'V7 1agass n it rziJ, 93


I rr


~L~L7~- U-"- I~


--


3
I


- 4 .


u~jrf~uJ. ~ r




8- -'~..Z--- I-'- -C -


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


E-c'xcutioui plr-omipte et soigndc des or-dornnances.
Analyses sieuitiliqires ct tecClii(jUeS.
Analvstts d. i uinerais dor', ar'gelt, ( uivro .4 autics
mn6thode ame-ricaine ( fire essay ).


Champagne & P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros
Propri6taire : W.


et


m6tanx


d'apres la

40 Kola


en detail


Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
M. BLOT conserve son d6p6t de Kola
Rue du Magasin de l'Etat


TI AERIE CONTINENTAL
DXi
Port-au-Prinee

CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION


Vonte des chaussures : Chvreau-glac6, Verni et
lours, pour HIommes, Dames et Eafants.
( BouTOMNx, ELASTIQU rrT LACA )


En cw4L::


GRAND


eteon


PRIX


cou-


d6tail pour toute laR6publique


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Mduiilles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuls
1881 jusqu'd 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
tairo de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire does for.miles qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les mdailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son maria, et so tient a la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commandos seront ex6cut6es avec le m6me soin quo par
le passA.


A 0 u 0 TC N ERI.
CORDON NRIE.

42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DAP6T,POUR LA V ENTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chau aies- de Dmrne forme et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Formes am6ricaine et francaise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les enfants le plus l'aise.
Travail solid ex6cut6 avec
des peaux de premitro'~marque
Assurance do grand rabais.
PAtes, Ciragfe et Liquides


Chapeaux I t

Chapeaux 11
Chapeaux Ill
PAILLI DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable.
M. JAIMx TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure dw Lovre
Pour tosu lea goats et pour touted,
J ls bourass.


Etude


DE
Me Charles


MILLER


Notaire public
53, Rue du Port, 53.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancie m.mbre de la Soeit Philan
thropique des mattres tailMurs de Parti
Vient de recevoir un grand choix d'd.
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio.
to, cheviote pour denil, etc, Recomman-
de particulihrement i sa clientele san
belle collection de coupes do casimir,
de gilets de fantaisie at do plqu6 do
toute beaut6.
Speoialit6 de Costumes de no*
oe0.- Coupes Frangaise Anglaise ot
Amdricaine de la dernire operfetion.
La mason confectionne auss des Cos-
tumes militaires, habits brod6
dolmans, tuniques, habits car-
rd. eto eto, do toss grades

Mr C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis a sa bienveillante clien-
tble quo sa mason No 7, Rue Traver-
siere est toujours bien pourvue d'une
vari4t6 d'6toffes de la haute non-
veaut6 parisienne.
QUALITr SUPARIKURZ. CoUP, iL* GATr
TRAVAIL SOIGNi. EXtCUTION PROMPTE-
Prix itrs rdduits t
4W ---- --------- ---^----Nowi


Francisco


DESUSE


Fabricant dechaussures
La Manufacture a toujours en d4p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de chaussures en
tons genres pour
HOMES, FIMMES, ENFANTS
Les commands des commergants
de l'interieur pourront 6tre executess
dans une semaine A pen pr6s.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCc ( HTI )


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143,!GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURXS EN TOUS GKNRXm
KM D*P6T, POUR LA VEWTS
EN GROS BT DiTAIL.
zx6outlon proimpt des
oommandos, tant oi qu'en
Province.
Formes A homes ; 4elgantes ot ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernire mo
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection
nees avec des Peauc de routes nuances
d'ane s61ection et dur6e irr6procha.
bles, i des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquides
PFr sehassures do totUs nusoes.


Fabrication d'Eaux


H 6tel Be evue-.-w
Le mieux situd, le pi105N
fortabie.- Champ-deO-M'
Cuisine renommde. Vue sout ls

Gufrison de IL LEONWN
*tteint de &uberCuboe putmos ,
PAR L'ELIXIIR DUPEYROVS
Uharles LEONARI),plombferl.Ors!
oavure cl-contre eat n6 on
ce), et habite 6 bli, rue Pillor, It R
': : .. .. .t L
rr



dou' d
tri


Su e Ido 2
le tidn
Jsse du polallgI1ble gauelle %Ion ta
d'EIJXUrt DUPEYJROUX &mL*Iior OIL
do qumla sermalnes. Au Commi
'9'8 M Winard 6talt complttelft Ira
.pubIDulier sonr cas dans le u
semblaulesr. Ir p psVtpE',,
S SquE d dM d
,,-L'Ellxlr Dwyr u est bvmk d, :a_
hhm IW@ tanin at C ampwgpbaw douU do" i
J bdisma do ku ba'bwulm 16 Is
vftW* dmw oMm. C SMeOp


gazeuses, sirops et vdritab


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)YCOULEURS


I-11 I Ist Il III -- -- ~D


S'il n'estfaitavec la "Pillabi
Best."
La meilleure farine du mo
Celle qui done le meilleurpe
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanco
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignenme"ts
dresser A :
Ernest Castera
repr4sentant de la PILLSBURY'S W$
BURN FLOUR MILSd Co MiNnKAO
MILES

JULIEN FLORUS7
Ancien dlive de la 26@ Compagnq
d'ouwiers d'Artillerie (LortWi)
So tient A la disposition du 'po
pour tons travaux de FORGe, et "i
JUSTAGz, de RnPARATION de cofi
forts etc. etc. A de bonnes condition
Rue de la Rdvolution N* 1i
Vis-a-vis de la Chambre des D4
I

NESTOR FEU-I
L'excellent tailleur avantagenase
connu de toute la Republique til
de rouvrir son atelier Rue Fa
(Rue des Miracles ) No 61, pres d!
Lger Canvin,
Sa nombreuse clientele tron
comme toujours toute satisbtrd
pour les travaux qni lui serontoU
fis.

Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face d
E. Robelin
Conserves fraiches arrives par
nier vapeur.
Assortiment complete d'huile d'
pure, par gallon demi gallon dt
litre.
Vin de Bordeaux : rouge et b
vinaigres, madbre.
Grand assortment complete d,
queurs.