<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00551
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 16, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00551

Full Text

pDuxzi6m Ann6e, No 566


PORT-AU-PRINCE ( HarIr


Mardi, 16 P6vrier 1909.


lit 1111
Arthur Isidore,
ADMT..naTM OUOTIDIEN


0






Cz~mille N6r6 Numa


RtDACTSUR 04 CUIR


Abonne.mnts: DIRECrEUR-FONDATEUR L NUMtRO f ENTIMFS
PRT-AU-PRINCr TMon.. G. 200 Cl6ment Magloire
TaumMm. a 5.00
a Mo hs. a 2.20 Les a' onu caments partcn1 da I" et de is de ckaqe
DARTTMo 6.00 DIRECTION-R.DACTION-ADMINISTRATION moist et sot payables d'a~ance
RANGER..... Tao Mso. 8.00 45 #i tow, 45- Lam annuerirm sul6rs on n non" .nroms re.tts

O SES CUBA IN E gn6 du palais de Ia oprsidenee au pays pour son patriotism et son esprit de
quai par le vice-pr5sident Z.yas, par conciliation.
les membres du corls diplomatiqiue, Agriculteur et soldat, il nous faith singer
par le corp- judici uire et le; ofli "irs. au Cincinnatus de I'antiquit6. Et dans an
cubains et am6ricains. pays oiu touted les rcssources proviennent
Uoe fois de plus, le gouvernement ton. l'expdrience decisive cette fois. de la richsse du sol, iI est avantageux de
s Etats-Unis vient de prouver par Tons le cabains 4 laires doivent s voir un chcf d'E'at non moans competent
actes qu'il est sinc&rement d6-i rendre compete du p6ril et on espbre Un messao soulhi;iant i Cubi un- ecn agriculture qu'en science militaire.
x de voir la r6publique de Cuba qu'ils soutiendront le president Go- grande prosp6rit6 avait Mte envoy par C'est dans les tonctions de gouvernear
goutroer elle-mme ; une fois de mez et le government de la nou- le president Rlooswvelt an president el du dopatement du Sud a e la revolution
s, il a remis aux dlos du people velle r6publique mieux qu'ils ne sou- au congress cub ins. Ce mrss:ge est le trouva, et lui demand le service de se
Cuba, au president Gomez et au tinrent ie.prEsident Palma. ainsi concu : mettre a sa tite. On faisait appel A son pa-
ngrs cobain, la direction de leurs a Le gouverneur lagoonn, ainsi que triotisme cn lui erpoant les ruines acco-
opres affairs. Les troupes amri- je lui en ai donnO I'ordre. vons remet- inuldes par le viil ard de 94 ans, Ie gne-
nes qui occupaient i'le deptls tra le 28 janvier Io contrblu et le ,ou- ral Nord Alexis qua s obstinait, ma'gri son
ux ans sont rentrees aux Etats- L'instillation offcielle do premier vernement de File d i C',)a, et il de- grand Age, A conserve on pouvoir doot
his, et c'est maintenant azu Cubains president de la R4publique cubaine clarera que l'administi.ation provisoi- ses mains d6biles ne savaient plus fire on
I'il appartient de fair r~gner dans a eu lieu le 2, Janvier dernier. re de Cuba est teriuinde. A cette occa- usage convenable; aussi le gadEral Simon
ur pays I'ordre bas4 sur la liberty. Ia fin du contr6!e americain des sion. je desire vol s r,.1rA I'amiti6 suiv par dix mille noirs des plus rdsolus,
Tous les amis de Cuba souhaite- aflaires cuba;nes a d16 iqnaiugore par sincere q i'ont ies Etals-Unis pour marcha-t-il sur Port-au-Prince en soulevant
nt bien sinc~rement avec le Pr6si- le depart di gouverneur Magoon el votre pays ainsi qui, le-4 -onhails qie s'-r son passage les acclamations de la po-
Int Roosevelt et son secr4taire de la de tou4 les fonctionnairs qou vaieanf nous ftorWons pour la dI ure It I, pulation tout entire ?
erre, que la nouvelle experience 6t6 plac3 s A Ctb i par les E'at.-Unis. suices de vo're adminiisti. .ion. Notre Pour donner une id6e de I'affaissement
commence soit plus heureuse q4e Les AmBricains on" quilt6 I'lle aussi- d6Iir I. plus ciheir t pi votuds rlequel elait tombE A ce moment cc
premiere. 01 se souvient quille 16t quits +ur, nt remis 14 po0ivoirs. diez dails vottr p .- le. itd.e-4 de paix, i 'alheureux pays, il suffit de savoir que le
ste finfut cell. du president Palma; don't ils avaient 6td provisoirement d, ju ti:e et tie liibeilt Nous el.A- clhnge atteignait le chittre fantastique de
nac6 pAr une insurrection arm6e chargAs, entire les mains des C,.bains rons H mi qlf I'eatnitioBi r(li a exi- .oo000o ojo environ. Contrairement A l'ordre
abandonn6 par la plupart de ses Une iinenense foule se tenait sur eorte la ropabli.ite de (:.ii,:a et l. r6 de choses taabli, le change, A announce de
is, il dut rclamer I'intervention do la Plaza de Armas. Tous les spec- pub'iqne des Etats Unis contlineI'raA la j evolution, loin d tre plus violemment
Uveraemint de Washington. La tateurs se dAcouvrirent quand I. prt- exis'r comni pat It, pa I pas. per turbc, s'amliora subitement ; et on
nmiere r4publique cubaine avail vd- sidrent Gomez se prA.-enta au b t'on AI g.n-r1Il Jos\ MMig i.1 Gomn-7, le p uvait suivre la progression de sa march
; le pauvre Palma ne s'en console du palais oti I eCh-f de la justice lIni nouveau p 6sident de CuI,, la t,-1 favorable paralltlemen; A cell de l'armae
ais et mourut de chagrin. C'6tait a fati prefer serment. Los dignitairee ral Luki E. Wrighlt. seci.taire do. la rdvoluionnaire
patriot anim4 des roeilleures in- de I'Eot, les mmmbres do corps di guerre dsa Etals-Unis, a envoyS le It es ecendu a nuurnd hu A 450/o.
tions. mais qui manquait doi doig- plomatiquo et le. envoyde i p ci.uix message suivant : Ls novel es parvenus annoncent qu'il
4cesaaires por diriger I'epinion en brillan's uniforms s tenant au- Ac es 'us codile va dscndre ncore pour atteindre ans
ine. prb du president, Ae.optIz rues pius cordials f6 un avenir pean loignE, on chiffre normal.
oocitations potUr %t(.it-a m)ne, por p3 le t retrait successif du papier-ruonnaic
endon justiceau president Roose- M.Magoon a d prendre le president congroe ppr l e Cuba Let sucessf d papier-monn
t. A moment mAme o le& trou- Gomez a sa residence A ooze hures enter, A oeaio do inta- i e sons ce nouvau gouvenement
f6dmrales occupaient la Havane, et demie du martin. Is out 416 escor- tion t la prosidene i e voris souhai- delaircit I'hlizon financier. C'tait I p one
dlclarait qua intervention dea t6a par une troupe de gardens ruraux. te on ne chanceet j d- ir e votredes measures los plus oranstes a prendre,
t-Unis serait temporaire, son unl- Le cortlge a tratvor6 la ville ati ga administration soit couron 6e de sctr e par c
objet 4tant d'dtblir an nouveau lop Pau d'app'audissemElts se B ont c s. Po',e la rIonb'iq.e cubaino measure, par le prisdent Nord A le is, c
verrement autonomy pour rempla- ieves an milieu de la foule en habits o pai t rosprit duis rapidement le pays A a ram e. La
cell qul venait de s'effondrer. de fte qui Bs tenant dans los rues. faclit avec laquelle on en saoit meta m
Roosevelt a tenu parole. II a fall les Cabains re soot contents d'agi- s- ait, autorisait penser qu'on avait d6 im-
1 ans pour accomplir l'meuvre terlears chapeaux en 'hoonne.r du pat ainemnt compreadre l sage dan pe.
Irde, mai on a consternment agi ouvea pr6idet et du governor instrument d dit: on allait -
Sto sens indiqu6, dbs le premier ambricaln. pocortre do but poursuivi I
r par le pr4sidcnt des Etats-Unls. M. Magoon Pt le prdident Gomez d Les mtoes de Sihel'cher, le plus im-.
Il-el ft, daillears, a4mirablement oat rdpondu i ce s"aat do people cu- EN HA II nent des nig ophiles 1i oavait por Haki
Spar Taft, alors sor6taire b ,aln la e droie t I ne admiration i pro oade qou'd. ia d-e
Ia nere. de ga che. sgnait que do nom de perle des Antilles,
Crbalnstferontbien,croyonsnous, M. a liod a quittd Ie qual i midi L'ordre rgnoe eo Uaiti I La Rpob'que ou de nation-saor, doivent s r&joeir de
pastenterone troisibmefoislafor- 40, ddns un cannot qul I'a conduit a noire a i ii par comprenJrc que la guerre I'av6nement do nouveuo rigm. Ave
.Sila ouvelle r6publiquede Cuba board du culrass4 a Maine Le oui- civil ne'ait pa, on proc46 de nuverne- elles rtejouissent ton lea rs ei
t aboutir comme la ptemilre A rasd apres I'avoir astlu a pris aussi- meant, aussi le: C7 dEc:sibre.danrer a t-elle que. ratacbe ta perle de Astille, le
reaction t t a guerroe civle, t6t a mar ouivi dlU cnlrase a Missis- fait choix comme pr6sidetn da ge8dral Si-, souvenir lasiI par nooa o do e ,
e trouveralt-on, A Wauhin- sippis. Le gouverneur a Mt6 accompa- m. on des homes des plans apprici6 da tioo, pals eI 4ommerIents qa, de loas


~-Y '- '-I-*- ~ --- I I I






da:e ddji. y ont install des comptoirs on
y entretiennent des correspondents.
Le genEral Sinon rompant avec les usa-
ges funestes qui presque de toot temps
avaient regne en Haiti, et taisaint de la
faveur le rgime 16gal, a en la sagesse de
s'entourer de cllaberateur in-trui, et
intelligent, demandant A leur patrio-isme
le soin d'all6ger sa IAche. Parmi ses mi-
nistres nous remarquons M. Hdreaua. char-
ge do portefeuille des finances : M. Septi
mus Marius, charge de celui de la guerre ;
puis M. Murat Claude, de celui des rela-
tions extirieures.
Le premier est, parait-il,frt enteoda en
finances. et sa personnalitE a la a te d'un
service d'une si haute importance est un
gage de sEcurite tant pour les nationaux
que pour tous les Fran;ais ou strangers
comptant des inter6 s dans ce ptys : c'est A
loi qn'incombe la delicate mission d'ope-
rer le retrait partdel du papier-monnaie.
Le second home, paralt-il Energique, et
resolu,saura maintenir l'ordre dans one
population trop souvent disposee A entrer
en effervescence au moindre incident. En-
fin, le troisikme, par st prudence et sa
moderation donnera la diplomatic 6tran-
gere avec laquelle sa prise de contact a d6-
iia ek des plus favorablement accueillie,
les apaisements necessaires.
Un de< premiers actes du President
Simon a r6 de rrunir les negociants etran-
gers et en les assurant de son vif d.,ir de
fire regner la concorde dans toute I'Cten-
due de la R1publique, ii leur a sur'out
promise de flire personnellement les cffmrts
les plus cnergiques pour donncr au com-
merce une sdcurite absolue tout en provo-
quant le d6veloppement. Ce language au-
quel on n'6tait guere habitu6 a produit la
plus salutaire impression. Le President est,
A tm double titre, autorise A parler ainsi :
come chef d'Etat d'abord, et come
agriculteur ensuite.
En effect, maintes fois, il a 6tC victim,
de mme que tant d'agrculteurs haitiens,
de la mevente de ses recoltes ou de l'in-
suffisance tie leur prix de vente. Les dE-
predations de routes sortes, I'atteinte
portre au respect de It proprieti,le pillage,
I'anarchie, devenant A des epoque-s prio-
diques le regime pour ainsi dire habituel
de cet infortune pays, et paralysant non
seulement le commerce exterieur, mais
les transactions les plus insignifiantes d'une
province A une autre, tel a 6 t 1'etat de
choses connu usqu'ici.
Tout porte i croire qu'un des hom"cus
de valeur de la Republique noire. A9.
Antinor Firmin, va pr&ter I'appui de son
influence et de son entendement en affairs,
au nouveau goovernement. Le rCsultat
en sera des plus heureux, car apris Il
secousse violent qui vient d'agirer I'le,
son concourse eclaire n'est pas plus superfal
qo'il n'est i dedaigner.
Le programme du nouveau President
est intelligemment compris. II indique la
necessity d'appeler les capitaux etrangeri
pour contribuer i la prosperity du pays,
et entreprendre les travaux publics qu
sont i des plus varies. Les 6co'es, lei
mairies, les ministries, on certain nombre
de chemins de fer sont A construire. Mal-
gre Ia proximity des Etats-Unis, les sym
pathies dn people haltien restent toojour
acui ses A la France, la grande nation don
la Republique noire a empruote la lno e
ea taisaUnt e laoage parlementaire, admi
istratif et judiwitie.
Nos nationaux y sont accueillis avec an
favor marquee, et si le commerce alle
mand y a pri eus pis une divine d'aa6u-
un developpement de certain importance
moire indiffereace, pour me pam dim moa
inaction, en et la sea caue.
Dams l'appel als ae capital i.tagm
c'et ir FP~rac qsi eat srnoal vlio.. i


pOreanitd de nos rations aec la prlt
des Antilles, les intdrs considerable equ
ooas y avons pendant si loogamps ortere-
tenas, poisque totes les plmations
etaient entire nos malns, aons cent une
position privilgi6e, c'est i nows d'en a-
voir tirer pati, le moment paraimian
propice.
Ju.as Tumysu.
a Le Moade Ecuonsique
a Janvier 1o90
I... --

POLITIQUE
II serait naturellement iotdArOsant
de savoir l'impression qu'a produite
-ur certain esprits la lecture do nntre
premier Port-an-Prince d'hier: Cha-
ptl- XIr de 1'Hittoire 'Haiti d rutsg
de# ndulf. %
11 est A admettre que I'nn a dl r6-
flechir profond4ment sur les transfor-
mations p6riodiques que subiseet cer-
tains Wtrea en prApence des int4r6ts
qui les guident et des situations qu'ils
nonvoitent et lea trouver ausi asses
laids dann leurs moments'de lIchete.
Ces brntales constatations ne peuvent
qne nous amener A enragistrer un
abaissement moral, non pas dans la
masse inculte. mais dans la legion
des homes eclaires qui former ce que
nons appelerons notre M6ite.
II est, en o'tre, donlonreox, pour
nous, de consacrer A Hal'i. ce qu'nn
dA nos vieux confreres, M Jules Doe
lafosse disait de la France : a II y a
actuellement en France assoz do ta-
lents, mais pas'assese de caractbres. *
Nous no savons oaq si on continue
encore dans nos Colliges et Lycees
le course de lepons do chooses. Nous
avouerons, pour notre part. qu'ils "1-
rent,de notre temps,tr6i intreesqnt s.
On gagnerait B les y reprendre, s'ils
v 6taient suspends ; car des leonns
de choses ausi curieoua~ qoe celles
que nous a devoiltes Particle de fond
du Matin d'hier doivent 6trebien sues.
CAmtrLz N6at NutA.
-



RUBM SIGNUMUNTS
M*TTOROLOGIQUXTS
Sbew01rxrLatoixe
R DU
SfIMAIRl COLLIII St-MARTIAL

LUNDI 15 FVRIvB 19o09


Baromktre i midi


765, aiat


remprature. 'inimumi n8
maximau 31 ,1
Moyenne diane de Ia temperature 24 ,
Ciel asse clir jnsqu'a 6 h. do soir.
Bonne brise de mer depuls midi. Me
ooulease.
Baro mwtre comstamment &lev.
J. SCH -a .
Ga4-rIl Antoine Simon
Le President Simon a f(at visite hier a
pesioonat do SI Joeph de Cluoy oi
fat requa vec n plasir agrale par I
bomnea saes qi 'oOt guide damas I'a
pelcdo do I'caUikm-lf.
Le PI~da a- s enti eachame d
-Ini da omagl at a dos& .r I'oca
skS don vides mas jeain 12 a
sea^^^^^^~ d ^^s ^r^^^tW ^ ^^^^^9B ^^


nlaniU-aes fits, Marie Toussmint, Hector HypC o
Noes enrgistrns avec plaisir le fi an- Borlla Adras ls Charles,
ailles de Yle JusMOS MIAAMU5AsU avec Bllebrone Co ,
r LocALant, L atone Mnlftis, C
TMr Loacs AnompliA n. 130 Rg, Radius Raymond.d, R ,.
To s noS compliments. lo Rosemood Kerniuan, Germain,.O
Tribunal Oivil g"ne Pierre-Noel, Jh Baltaard, AndrC
Audi esr civil de Luadi r/ Fd rr 109 nor, Ant. Desdones, Henry Cha
Le Tribunal sons la pridence do Joge- Samson Guillaume, St Pierre- DimaB
doyen A. St Rome, assisted de Mooseur Auguste Estime, Dant6s Domingue,
L. Cootard. Coromissaire do Gooverse- vestre St Hilbire, Valvv St last.
meant pred sibe A dix heur do matin dore Pierie, Robin Colas. Nordeus i1
et extend les affairs sivaoter lippe. Mhtnlos Casuste. Geffrard Belhi
Les consorts Paul D-rcuwmoa*ft, con- Crane, Claude filts, Moliere Isidore, C i
re Vincent G. Makloof. mo he Azor, Turenne Benjamin Ls. C
Lyvius Hyppolite centre les consorts D R. Et gene. Ledoi In. Simon, Bm
Allen. V ia longue plaidoirie de Me D6- Casimir, Moleon Chacha. Elie Dos
v6t poor les consorts Allen, le tribal nas Joseph Hyppolite, Mile Emma Pi
pa entendre que ces deux af&ires. Louis.
.Adiwence correctiowel di ludi M. et Mme Laporte-LAFFIT
rt Fvrier 1909 (N*z ARCHKR)
Le Tribunal sous la orlsideace do do- 60 Avenueds Gobelins, 60, [Parbi)
yen Leon Nan, assisted de Monsieur Mon- Offrent leurs services au comml
tas, substitat dq Commissire do Gouver- et aux families, tant de Port-au.Prdi
nement prend s;'ge a dix heures et emend que des autres villes d Halti, pi
les affairs suivantes: toutes commands de marchandc
Themistocle Louis revenue de vol vins, articl-s de toilettes, de model
de t6les'au prCjuoice de Thals Jean-Mary. de bijute ie, etc.
Le Ministere Public conclut que le el6- 0On peut ezpedier les command
ments do delit reproch6 au prevent n e- & 'adresse ci-dessus et pour tous r
tant pas rduis, renvoyer hours de course le *,ignements s'adresser au bureaol
prdvenu. journal.
Lecture Pierre, privena de blessures
volontaires sur Turenne Saint Ldger. -
M" Michel Oreste por le prevent et
Solon Vienz poor le plaicnant oat et en-
tendou en lears observations. Le Minist--
re Public a concl i la condemnation do
prevenoa six mois d'emprisonnement et
demand as Tribunal d'appliquer le mini- Derni6res Dtpeches
mum de la pine. --
Puis le siege est lev. BERLIN 12.-- Apres une visits de
Sytdioat d-e agents do Change tre jours dans la capital allemande, le
Voici Ia cote offcielle fournie par le Edouard et la reine Alexandra sont
Syndicat qui a entrepris one ceuvre des cet apres-midi i 5 heures pour Londre.
lus utiles par la publication quotidienne Ils out tt6 accompagnrs A la gare
e ces renseignements. I'Empereur et 1'impdratrice c par t
OI AMxikcAt 560 */* les hats foncrionnares de 1'empire. -
Billets de 5 gourdes 4 1/4 */0 se sparant, les deux souverains se
Nickel 4 /4 embrassis sur lajoue.
Consolides */* 43 */* Quoique les jouroaux continent I
Consolides 3 o/0 23 */ que I'on doit pas p s'ttendre ce q s
o1 Janvier 42 */* visite des soverains anglais done
Provisoires 41 1/3 */* resuhats tangibles et positifs, ils expr
Titres bleas 2o o* Ia croyance qu'elle contribuera A a
Tires roses I o/o les relations entire les deux na ions.
Riz Rangon as lives P. 9 Le chancelier de Bulow a re I'm
a Pa.tna l rance que l'Angleterre approuvait,
Savon caisse 6 reserve, la convention tranco-alle
Hareng aur 1to relative au Maroc. Cet accord qui est
Harg ael .65 sidire come devant fire nature de
Beurre Chaloner lives 9.50 leurs sentiments entire les deux
a Ocoonor a II contratantes, contribuera a console
Mantgue 3.50 relations amicales entire l'Angletrre
Berre de table I livre 3.50o 'Allemagne.
Kerosine t torque 8.00 CHnALONS su-SAOn a12.- Une
Farine ( Baril 1 56.oo mue au moyen des ondes Herzieez .
STabac amnricain livre 2.oo invented par on ingdaieur frauois
d administration Poe le GLet, sa e t anc aujourd'h a
Loire. Lea essais ont compltemlt
8] Sawvac asa A~ca On dit que ce novel eoain est desm
7 LkVr e*M U m uUfrm plus puissant que la torpile
Marine Emile Alexandre, Mmes Elina ille mesore trente pieds de lonlg
r Francois, Tancrde Belotte, Thermitius, une charge d'explosafs de x8oo lvte;u
Hendrick Coqmann, A. Brei, CIdonne poids total est de 8.ooo lives.
Narcisse. Dormelie Dorvilas, Occillette PARIS 12. I fait excessiveommt
Milien. Mrs Duval Coles, Neltus Nelson, non-seulement dans cette ville, a i
Eugene Guilbeau, Alf. Dubois, CDan Jean, dans le centre et le midi de la
Fleurimond Fleury, Theagoae lJdr6me, BRST 12.- Un vapear anglil.
a Duthard Limage, ,4monthnes Alexandre on ignore le nor, seat je t
il 2, Marie Francois Em6rente Bigaille, Ste- sur un ecueil et a cole au large
e phen Faustin, Jdr6me Add, Maurius A o- san. Sept personnel oat t oT I
s- Ion Mazime Martin, Philippe oo rate de 'tq ipage ha e l tem
Kiber Audig, La.doun Ro Moreau fugier d as ales cots de sa
9 La Midhel,l Clitandre P~fo, Os- 6d recueilli par en bateau piloe.-
- car Laroche, PoapU Rom, Hea cident eat d6 an boolllard.
Sle. Jr1ssi^s, c iduWlanor ( so Novele.-Zitoal|Cd
Boope Ja-Charles, arikbw Le Lbia Lpaquebo e Ps dt







Seamship Co, de Wellington, a sombrd
bir soir ao large de Cjp Terrawhite
OQuequesl pnaers et plusteurs membre
de I' dqipge out t6 sauvo6s; maus on est
~us nouvelles des soizante-sept stres. On
oppose qu'ils out prin.
.jATr-P IOUG 13. Assure des ym-
Mhae de totes les grades puissances,
i Goaverement Russe a envoy ;hbier M
dponse i la dcrniere note de la Turquie ;
l accepted. en ptiucipe, les propositions
de causcii.
CouarMTwIoPL 12. La Porte a infor-
e Is Rassie qo'elle acceptait en principe
os dmer.tes poposittons relatives an rt-
glment de son diftrend avec Bo'gare.
VaU.-ViaosA (Portugl 13.- Le. rol
JdBpae est arrive ici cet spres midi; it
as d re t ala Gare par le roi Manel.-
Os dit qa'sprs avoir ssist6 as lance-
mt de son yacht de course A St Sibas-
io le 9 F6vrier, le roi Alphonse se
irta i Pan ( France ).
.StP.rrmssCUG 13-.- La prEfecture de
li a emis un mandate d'aret centre
sim Gorky, I'rminent dcrivain russe,
Pius 13.- Rente 3 0/0 : 97 5 .
Le consil des ministries, cc martin A
rlyse, sous la pr6sidence de M Fallieres.
mt shence entierement consacre A l'era-
ms des questions rclat:ve- A la premise en
S*a de notre m rine de g:erre.
La Chambre terminal hier 1. vo e d" lui
Ie I'amnistie A l'occasion dts venements,
Draveil. Seln les vies d ,i 4 B iLnd
COImcnceau, qui posa Il ques-ion de
iet malgri intervention d'i n
mnounbre d? dpwti*i. les fo,c'inn-
lire roquo~ et anti -piriotes ne s )tt
ampris dins I'amnis'ie.
M. Cruppi est arrive hicr A Nantes et
e9a rcndu ce matin a St-Nuzaire er it vi-
ke port, Its bissins i flot tt I':cole
wnelle. II ass sta ensuite a un ban-
o&et par la Chambre de commerce
I aaunicipalil I.e Ministre rephrtit
sote A Nantes oh il pr6s'da la sainc- de
Chambre de commerce au coou de la-
Qelle le president exposa le projet de de
arnermnt de la Loire pour fire do port
Nantes un vaste basin fi3ttant, cons-
e-.par le lit actJel du fleuve birre en
S et en aval du port.

A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

riers rtIicis rePPs

Part.zmerie Houbigant; Ro-
i Houbigant ; Fougere Royal; Par-
m Idoal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Colfrets de parfuruarie trbs 61igants.
'uan renomm6 Astris ; Lotion, Tr .

Ln0pes, Fouets et Chermots
buggy et buss.
enterie de lux,. Bibelots,
quaires, Brosses, Pipes, Fames
tte, Cravates, Maroquinerie do
qualitAs.
SMaison a atoujours un grand as-
nt de Bijougert, d'Argsire ,
Di3s"st, A la disposition du public
6rSl t A la porte do tootos
orsnes.
At4el rs d'Horlogerle et d.
co. e Groures, Confection
1 de l eig or et. viet ap~se.d,-
W IpiPrve prcdde Ac&T WD'cm.im DU CamU
Prtx exoeptionr e


I


BaI se Ua ar d'llaih

Conform6ment aux instructions do
Secr1taire d'Etat des Finances ct do
Commerce, la Banque Nationale d'Ha
ti a I'hoonsur oformeles intores-
ees qu'ils peuvent se pr6eenter A sea
goichets pour toucher une vingt-doo-
xibme repartition sur lee Empiunts
suivants :
Gouvernement d Hat, 6 oo -
i o/o int6r6ts do l Doembr 1908
au 31 Janvier 1900.
Gourernement d'Halti, 3 o/o -
/2 oo int6r6ts du Imr lenembre 1908
au 31 Janvier 1909.
Contre rego et aor presentation dee
bons.
Port-an-Prince, le 8 Fdvrler 1900.


Chr6Utens, aoooure
toua I
Nous avoos I'avantage d'annon ,
au public qu eles reparations entre-
prises A Il chapelle de la Croix-des-
Mo~'ins yant pris fin. la fte orga
,i- a. s.-e' I'nnrour dA S. Es. le Prdsi-
4e 1 'll iti et fix4e au dimanche
21 f vri-* ,enurant. La messe sera c6-
I brie A 7 hts 112,
*- -
Compagnie P. C. S.
Avis
La C impagnip P. C. S prdvitut les
intteresse, qu'elle met en adjudication
la fourniure des approvisionnements
mensuels uivants :
In 900 ( neuf cents ) metres cubes
de bols A brdler ( Le metre cube es'i-
m6 par poids a raison d 480 ( quatre
cent quatre vingts kilogs lembtte cobe)
La b) 4 doit 6tre detaille de fagon A
ne p v- presenter des pieces ayant
une long eeir s'lphrieure A 75 ( soi-
Xantle-quiifze ) centimbres et one
Apaisesur ou in diaribetre d6passant
vingt ceit in6 r s.
2, 30 (Irente) tones de chirbon de
bois.
3o 200 ( d, uxi cents) traverses en
byah lnd, bois bran, sans aube
blanche, d, im75 de longueur, Om20
de larger minima et Om15 d'6pais-
seur.
Les traverses doivent 6tre dio tea.
non fondues, sci6es aux deux bouts
avec deux surfaces planes ou paral-
Il6es, travailles A la hAcheou A la scie.
Ces quantit6s ci de-sus soot a livrer
mensua lenient le long de la voie.
L'adjudication sera faite pour la du-
ree de six moij A partir du ler mars.
centre le de, d'un cautloonement
s'6levant & la Iflerde Ia moiti d'uue
livraison mpnsnelle.
Les offres soot A dresser, sons pli
cachet, au D6p6t central, Champ de
Mars, jusqu'a la date da 25 f6vrier
1909.
tLDa000.
LA DscrmoN


VENTE9
PAR CONVENTION SPICIAL9
-
Le vendredi 19 F6vrier courant, ,
trois beuoes de I'apres-midi,en 1'dtu-
de et par le mini-tbre de M* Edmood
Oriol, Notaire, demeurmnt A Port-au-
Prince, Rue Roux, il ser a4jog4 pu-
bliquement au plus offrant et dernier
ench6riaoeur, l'irreoble, fonda et
batisses- les dites bAtiess conslsttat


ajourd'hui seulement# n on carri en
maeoonorie 6difo sur la facade sis
A Port-a-Prince, Roe do Peuple, me-
AUrant vingt-deux pieds dix pouces
do fQcade ; autant sur la facade oppo-
se** aor one profondeur de cinquan-
te-dZea piedm dix pouces, borne an
nord per Lafargue Riraud, au sud par
Tertlus Nicolas, A I'est pr Racine,
A I'ooest par la Rue dui Pru le ; A la
reqoete de Messieurs Alfred t At thur
de Mat eis, comm grants. proprietai-
res de meubles domuicili.s a Naples
( Itali ), demeurant A Port-au-Prince,
ayant pour avocat M* Michel Oreste,
soussigne ;
Contre Monsieur Jdr6me Salomon,
propr.6taire, domicilie et demeurant
A Port-au-Prince ;
En vertu d'une obligation hypothe-
caire souscrite par celui-ci devant M*
Louis Etienne Edmond Oriol et son
coll6gue, notaires A Port-au-Piince,


Ie quatre avril mil neof cent hbst,
eoregistrhe, dOment fignfl6e an 46-
biteur avec commaodement;
Sor la mise A prix do deux cent-
soixante trois dollars, or 8nm6ricaiOt,
augmented de vingt poor cent ;
Cy ... ..... .. .F. fs,.
Pour plus ample renseignement,
vo'r le cahier des charges et let autres
pi6eCs d6poess chez M* Edmond
Oriol.
Port-au-Prince, Ie 15 Fevrier 1909.
MICHRL ORESTs, Avocal.

Etude
DE
WM Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.


"Pr"o"i lygieniques pour la Toilette


0
0

Ii


T A


rID r-M r C I VM ilYId


CD


adoucit I'dpiderme auquel elle
donne une souplesse et un re-


J 11 to ii]gUTi U Ii i I lout6 incomparable en lui com-
muniquant son dAlicieou par-
tum. Elle conserve I'dclat at la fratcheur du teiot, car elle est souveraino
centre le hale, lee piqAres d'insectes et les eruptions de la pear.
sans bismuth, invisible, adh&-
L *TUlj lU|jrI| rente, impalpable, pr6paree
spdcialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teint
*r6prochable; son parfurn ddlicat, son veloute ont contribute A fire d'elle,
la Favorite de.s Poudres de Toilette.
A base de Cr6me Simon,
I ri pare selon les principle
L lles plusscrupuleuxdel'hysine
T V ISlIM possede A un certain degr6
toutes lea q'latlites bienfaisantes et prdservatrices de Ia Cr6me Simon ; il
eat ptrticulibrement reco;nmand6 pour la Toilette des enfants et pour les,
dames don't la peau est delicate.
Agency Gen6rale at D6p6t pour Haiti
4A. la M6tzropole
MAISON JULES LAVILLE
98. w M Af .ar d4 rFgIai, 99
MI ..... .. -,EEC


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Exzcution prompted et soigaoe des ordonnances.
Analysem scientifques et techniques.
Analy e des minerasi d'or, argent, ruivre et autres m6tant d'aprbs la
methode amricaine ( fi'e rvay ).
Fabricion d'EauX gazeuses, strops et veritable Kola
Champagne & P. 8 la douzine.
Uroguerie en gros et en detail


Proprilaire: W:


Buoh


Pharmaoina dipl6mm6 aliemand
M. BU)T coussire -on dd9pt do ola
Ae. du mems 4 d4 r11.


OH U *o 8 vH ouTr
"8.VON5 d'""M Wb 86ds""
..Wsao :- Il
|||^J.oa tekl uurl>*ilbSrUB- -

_ _1 __


1







Panamas !...
Pour Hommes et pour Dames, chez
MHe LEONIDE SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
Forts.
Accourez tons !

:iDison F. BRUNES.
145 6;'AA'D'IRUE 195
Dirig6e par

L. HOELII
A.visn msembre d4 i SUed U Phils.
Ihropiqu~ da maattre tkillourw d Pwh
Vient de recevoir un grand choiz d'S.
toffeea diaonale, casimir alpaca, chevio.
to, cheviote pour deuil, etc, Rcoammn-
do particaiAbrenm'at asa clientle nue
bllell l-cition de coupes do eauimr,
do gilets de fautaisie et de piqu6 d
toute beauty
Sp6ctalit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Frangalse Anglaki et
Amnricaine de la dernit pfetoa.
La maison confectionne ar des Oo-
tumes m iiitaires, habits brodAs
dolmans, tuniques, habts oar-
rds. eto etc. do tou grades

Mr C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tble que sa maison No 7. Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
vari4t6 d'6toffes de la haute non-
veaut6 parisienne.
QUALrrt SUPARISURE. COUPsE r*L*AAT
TRAVAIL SOIGNt. ExiCUTION PROMPTB-
Prix trs rdduits I
I~ ... I I


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours on d6p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMMES, FaMMUs, ENrANTS
Los commandos des commergants
de l'int&rieur pourront 6tre "ez6cut6es
dans une semaine a peu pros.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE (AAITI )

Cordonwt rie Nouvelle


G. B. PETOI..
14.3,VGRAJND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURBS mN TOUS GENRES
EN DIP6T, POUR LA VY"TB
Wm GROSe T D*TAIL.
Ex6cution proptot des
command, r tant Floeui 4'W
Province.
Formes A bommes ; 616gantes t ra-
tionnelles.
Chaussures de dames( Dmers~reo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfats confection-.
n6es avec des Peaus de oteles nmmo-
d'une election et durde irrpreooh
blues, i des prix avantageax.
Cirages, pAtes et liquaide
Pmw ehawseres doe t~I s mMns.


haapeauxp I

Chapeaux t t
PAILLS D9 PORTO-lICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
LI coiffeur artiste, qui vient avec le
co"nce.s d'un chapelier remarquable,
M. lamu TBSTAR, d'installer une
FABRIQUE DI CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Sleds de Ceiff e du Lowure
Pour toums legc et et pour totes
lam burues.


A L'ELEGAMCE
-
OORDONNERIE.
.E. s.EM E
42, Roe des Fronts-Forts.
CHAUSSURKS IN DtP6T,POUO LA VYTWr
Promptitude et soiu aux comman-
des tant ici qu'en province.
Cnauw:s'res vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveanx.
Former am6ricaine et frang ise pour
Messieurs ; le4gantes et commodes.
Pour les enfants le plus laise
Travail solid excut6 aveo
des peauz de premi~reimarque
Assurance de grand rabais.
FPAtra C(ireo*ywq* *t LitaWcru*-


Hipr A'6U'Js UMx-aBELLEVUE

PU e du Ch~issp.-de-ra
PORTPA-P RINCE (HMAITI)
Mme Hermance A.LFRED, directrice
APPARTZEMNTS POU'R FAMILLE
DIENS3RS-LUNCI U.
hsotalm*Io's USomwvi a o w rbL. tu.sur t usr. Tempspdrev..
deosme 0 I gu~r. Lw Trarno.pa drAsermnt I'1el-BoleBwv. foultm ks 7 Vixuu
PROPRII't SPACIU!UST, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
P ROMUNADES JA kiD1NS
S.Uo dm wiptirk. -Pi al.-eaGtia-apsou


Table d'H6te


GRAND PRIX


Soya las 1oN**s a" 4 2 Jiai~vas,


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Medaille d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
t181 Jusqu'a 1907. ( Aoei~r et Nouveau Continents))
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire dela marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
oourt les m6dailes d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son maria, et se tient A la mAmehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
dent lee commandes seront ex6cut6es avec le m6me s8 que par
le pass.


TAiIEME COITIINETALE
DR
Port-au-Prince

CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DIS PeASg DR VINGT-QUATRI (24) CODLEI
Vmate dOS ohaussurea : Ohvreau-glao6, Vert I
lowr., poor Nomime, Dames et a tante.


gas


con-


( BouTo9nI, X&OruuM ur LAc* )
13 gra asta dnti pour tonte Ia R&publiqu


Nl miangeplus ie pill
S'il n'estfaitaveo la "Pillabury
Best."
La meilleure farine du monds
Celle qui donne le meilleur paig
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour touareseignerrhnAts ~'.
dresser A :
Ernest Castera
reprdsentant de la PILLSaBUY'S WAS.
BURN FLOUR MILES Co MUINNmAPO
MILS

JULIEN FLORUS
Ancien d4 ve A. la 96* CompagsOp
d'ouvriers d'Artilevr ( Lorted )
Se tient A la disposition du pubUe
pour tous travaux de FORoG, et d'k.
JUSTAGE, de REPARATION de coflr
forts etc. etc. a de bonnes condition.
Rue de la R6volution N* 19
Vis-a-vis de la Chambre des D~Wmp


SUCRE TURBINI
Si vous voulez un pur
produit de la canne
Sans aucun ingredient chimiqw
R6clamez le %


Sucre de MON-REPOS
dont la sup rioritd a 6td recomam
par une = 1daille d'Or obtenno I
Jameqtown( 19(07).
I!'Exposition Communale de I0
lui a accord ia plus haute rioW
pense.
Ddp6t G6n6ral:
23, RUE ROUX,-23
(Ancienne RuEBomu-FoL )
Tafia 20o cool 909

Gu~rison de M1 V. SARRAS
allteinie de tujberculoae puolawiaire' et larYadI
rPARl ELIXIR DUPEYROUX'
Vine Valvisiane SARlIAZINI, rp.aLracC eft -
W'&biieal it io rvirtante Ia psIotogra, re cnai v
lasi 2 tie d itit-laCef,Paris earlierr dui JJ1
r -lest i'I.j ites). 1
gltr faTIC leiff
ottarie, i~iictindS
tra trachoale,
".-- )-- r i et% q t il i Is 00
beam Colap 506
m Cis lie Is
4.rltat pas.
ellse mIe h
-e A exiaC~cIo
a vril l C g!A4-f
Zus refro
eu loussant un dcaui-II I e de m-aUg. Us mitdeeIS
l'ctvrayaa I e;ampagui.;1i4. use abouadama
gle se produisit encore; jlus, 11 04deci
r~peiit perdlsc. Elie "m & &a n& wita.tioza ia
hre oM. Jr eai Irouval dos lsoss 111berc
drimcitnie degree occpant IS poapn1o11 df0
emit:.r ct le sowumet die ouino gaellcht. I
a& Voix O:111 couvelae SI an larsyiile1U
allit %.a Wra .aitlt. JP, Ii pascrslers Ina I
a I.alle aFELIXIB DUPETROUX. An bana l eal
Ica Cra',d 6 tliatiilueraell III toosz s fillwaill
et 31-ills irll'letcu.Cl le Iarynx alla 3nieux Is
alait eeaIgr.Ai.s do g kilo w @1. Ia .l deccrlibi
tia t coaaipliltement pu tj Elia e pernifs4d.
sKa Cas dansa Lea bet d lva s tale &6 sw.
46 -- Lnwi5w d,..L
lli-w% iodt-, Iselin at~ Y e(LI
wt--tmi Ia A.M T -u
wigmi"YG. Le Soft" 44trog a as
waemu A L e d Ve
biakmm 4. h


- -Z-- -- -- -- -- MMMMOMM"


-