<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00548
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 12, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00548

Full Text






Deuoi6mO Ann6e, No 5863


PORT-AU-PRINCE ( HAIn )


Vendredi, 12 F6vrier 1909.


Arthur Isidore,

ADMINISTRATKUR


J


I


M


Camille Ndr6 N1,nmp


OUOTIDIEN
: :r2 .-' F &,


RADACTEUR EN CHEF


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMeRO 15 GENTIMES
PORT-AU-PRINC U Moa G. 2 o C16ment Magloire
TaoI Mos. 6.00 Les abontrments partcnt du I" et du 15 de chaqe
DtPARTEMENTS M Mos .200 DIRECTION-I~DACTION-ADMINISTRATION anois et sout payables davance
ITRANGER........ Taos Mos. a 8.00 45, v o w, 45. La. manunrl. Imrune ou non no resr wpa rees


Histoire
A L'USAGE DI
CHAPI
Hyppolite, nous I'avons dejl (lit,
6chappa par la mort aux humiliations
populaires.
La premiere chose don't on f6licita
le qn6ral Sam, a partir de son 61e-
vation & la presidency, ce fut d'avoiJ
ti6 le pays d'un gouffre et d'un abl-
ae. Cet home eat pu a la rigueur,
se contenter d'avoir e6t6 lu presi-
dent, tellement, au regard de l'opi-4
union, ii avait fait fair au pays un pas
gigantesque et colossal, rien qu'en
paraissant et en entrant au palais na-
tional.
a 31 Mars!... s',cria un discoureur
official ; dite d jamais memorable et
qui restera incrust6e,.en chiflres i.,ef-
faables, dans tous les coeur hailiens..
Qui ne se souvient, sans une re-
coofortante fiert6, de ce jour emou
vant ou les esprits les moins pes.si
mistes ne parvenaient.pas A vaincre
Sune aogoisse d'autant plus poignante
quo devant soi se posait, problems
encore irresolu, cette question path
tique, vitale : sera-ce I'effondrement
fual, ou la renovation superb de la
Patrie ?
Graces & Dieu I- Le ciel incer:ain
a'irradia de lumibre : la sagesse na-
tionale, repudiant ses errements pas-
869, consacra dans cette journee le
Uoe ann.e apres son election, le
96al Sam dcoutait Ie language sui-
Av't, dais sequel on lui disait qu'il
ait, o'en pa douter, r6alise pour
II tous leam ei eexprim6s jus-
QlA celjour.
Tout cela en une sale ane e I ....
IEoutez plut6t.
1. 31 Mars 1897, on commemora
avec t pomp accoutum6e l'6lection
Pr4~idenetlfe et, dit le compte-rendu,
SSon Exc. le Pr6sident Sam, aprbs
1e tournee en ville, en entrant au
IPalla i a eu ne grdable surprise.
SA p6ristyle,sons an are e triom-
_coqUtttaest dd6or6 dedraprls,
fUnars M do verdure, r'atedait


Sd'HaZti
ES ADULTS
TTRE XI
Mademoiselle...., au bras de M. Dan-
tes Dujour, chef de division au de-
partement du Commerce, lequel a
recu Son Excellence par les paroles
suivantes :


dans nos finances, une equitable dis-.
tribution de la justice, une propaga
tion de l'instruction plus en rapport
avec sa situation 6conomique, une
organisation de I'armee telle que, sans
cesser d'etre une garantie pour la
paix, elle ne soit pas un obstacle A
notre agriculture, 5 laquelle vous en-
tendez donner tous vos oins ; vous
avez preche le rr-spect des droits et
des liberties garantis par la Constitu-
tions, de facon qu' n ayant la secu-
ritA & Iintbrienr nntrA Irestige na-


a Le Matin s'associe i cette patioti-
ques manifestation, A laquelle ont pris
part dans la soir&c divers groups d'a-
mis chez chacun de nos six minis-
tres. ,
Apres tant de bicoifaits et de servi-
ces rendus a la Patrie, sur quel pi&-
destal de gloire celle-ci va-t-elle vrai-
ment placar do te:s gouvernants ?
Le piedestal, le voici :
e Le Comiit de salut public
Au Peuple et d I'Armie.


President, j'ai l'honneur de vous tional se rlevAt an debots. Aprts de longues et l-tiissantes
remettre ce bouquet an nom de vos a Ce plan ,d'aJ iinst ra.l in restera injures suie en ilence le people
SecrAtaires d'Etat. u des monuments imp isabs ds un moment de itime indigna
a Vos d6vouds collaborateurs, t- votre rigne et pent etre trijA considl- dans ait justie doan lgitie indignau
noins de vos efforts constants pour Yd come votre cred., pol-tique. i Mai, de uceux qui, dno contents de
lancer notre pays dans une vote nou- Ce que I'on admire surtout, Pr6r- -1 d cIpox ui, non coyni ent
aolle, ont jugd bon do donnerdA dlat le ddpouillcr. avaiclt cyniquement
Se, out juge bon de donner & la sident, c'est que vous 1no vons 6es confisqu6 toutes ses liberts.
commemoration de votre premiere p-s content de la pr4senration de ce cEnqu toutes ues lit entered
anniversaire & la supreme maiesra- programme, mais vous avez mis la reason au tr ieste government dur
ture de I'Etat ce cachet d'originalit6, main A son ex6cuition av.-c tant de nralu triste ovet i que nou
qui n',st pa, pour d6plaire. bonne foi et de sinlcrit.; que eeux edmes I'admirable spectacle de la vi-
c Tout ici a une signifilcation, u. mes qiie les n forows attegslent .
Pr sidento c flea rse sigiibtin mmes q:e loes rttrm atb'teigiet talii d'une nation reprenant ses droits
President : ces fleurs, c est 'emb' me v applaudissent sadI a, ribre-plensoe mdconnus et fouls aux pieds....
de la joie que tout le pays ressenti, II semb'e que cliacun se con- Toutes les poplalions de l'Ouest
quand,l'annee derniere, A cette meme vainq'ue qu'avec vous 1l s sacrifices etduSud, q ava ant soufet du
date, votre nor sortit triomphant dd et du Sud, qui avaicid tant souffert du
dte, votranom sortit triomphant de d'aujou:d'hui portent les germe a'u- rgime dirnt ave em-
l'urne ; cette jeune f'le, c'est le re- ne pros.pdri'd nati nale d br,-ve Ctehan- regime dAchnu, r podirent avec em-
prsentantdolaqjeunesse-- de. cete ce.. pressement & notre appel patriotique
Chez l et le etc.... a
jeunesse A laquelle vous vous intV- T Chez lea ancicrns, cttclo tape SecAG LOIRE.
ress-z tant,- vous apportent ses fdli- rait marquded'unn pierre'blanche: lle AUGUSTE MAGLOIRE.
citations et ses souhaits ; cet arc-de- rappelleoen effet,tavt da belles clho.es
triomphp, .. indique la victoire, peut- accomplies en si pen de otemps C'est 1 rDItI
dire "d fnitive du bon sons populaire qie vous avez si devirn r le secret
sur I'esprit d'insurrection qui a tenu du success. Vous laissez toutes les opi
notre pays si longtemps sous son onions s'dpanouir et, sous prtexte __
joug... d'ordre public, vous ne portez atteinte RINSMIGNEMENT8
a Cette date du 31 Mars qui par.It a aucun droit ni A aucune liberte... MT~TFIOROLOGIQUES
devoir Btre le point de depart d' ne
devoir rsfrmao l deciti de ddnos meurs A cette m6me manifestation,une au- O AbTa rvatoir e
pubtiques, mErta o on effet, d'etre f- tre voix s'dleva pour dire au gdnbrel- DU
tee de faQon qu'elle rested grave dans president co- SIftINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
tons les esprits. a Votre Election fut pour tous com-
S.... Le 24 mars venait d'avoir lieu.. me I'arcn-ein- du sal .... P JEUDI II FiVRIER 1909
Vous dtiez an Cap. Vote retour la Om no so contentait pa; de after les I
Capital prodisit un dtente spon- anniversaires pr scidentieis; les cabi. Baromatre A midi 763, 39 a
taohe.... D instinct, on det allk vers nets ministdriels dtaient aussi exalths, minimum 18's
Voui. Ona v dans Vous laromme- ainsi qa'en tmoigne I'ertreflt sui- Temp6ratureimaximum 34
s On vu vant que je ddtachg d'un quo'idien M34oyen1r
WouStr.y.. Moyenne diurne de la temperature 25.4
c Aussi bien, I'impatience avec la- di y a di d s :
quelle on attendit quo votre nom fat a Hier, 13 Dbcembre, A 3 here, de Ciel clair jusqu'l8 h. du soir ensuarite
proclame par I'Assemble Nationale, I'apres-midi, B l'occasion de I'a.niver- subitement covert. Pluie 8h. 25 mar-
n'eut d'Eail quno 'enthouslasme avec sacredd 1 a nominal i n des mtmbres du quant au pluviomatre 9.5 millimetres.
equ'el ilgat que eh.... a Cabinet actual, on a bu du champa- Brise de terre jusqu'i 3 h. 40 trts forte.
lequel il fat salae.... Brise de mer galement forte jusqu' la
eVor aves comprf,4quae porconso- goe au Palais National B la conserva- Brise de me garment forte jusqu
older otre pDotlqou do ps et decon- lion des bonorables citoyens qui diri- plute. Eclair et tonnerre.
oord, IftlWalt dro dr k- todgetrite geofl airse publiques. J. SC


I r II I I -












Tribunal de Cassation
SE(ICION CRIMINEI.LE
.Audience du Mercredi io fiurier 1o90
Dix heures et demie du martin. Le Tri-
bun.l sous la prsidence de Mr le IPrsi-
d nti II. Lechaud prendl sie: ct pronounce
len arrdts suivants :
Celui qui ordonne une information
dans la plainte tormde par la Commission
communal de Milor, centre le suppleant-
juge Sylvestre B1I;ziire de la justice 'de
de paix de Milot et le gjndral Joseph Bel-
fort. Commandant de la place du dit lieu,
prdvenus de vol avec escalade d'une valeur
de P. 153.93 qui se trouvaient dans le
bureau du receveur communal.
Celui qui rejette opposition former
par B6lomon Paul A I'crdonnance de non
lieu, rendue le 3 Aoil de I'annee &oulee
par la Chambre du Conseil de 1 Ins ruc-
tion Criminelle du Tribunal civil du Cap-
Hamiten, en taeeur de Leon Aristide et
consorts, prevenus de vol au prejudice du
dit Blomon Paul, d'argent et autresob)cts. I
Puis sous la nrtsidence dn Juge F. Ba-
ron, on entend les atfaires de :
- Ienry N. Allen centre Madame Vtuve
M. I)upu\-. ( Reproduction )
Mr le lute ]rdmrie, rrpporteur donne
lecture de son rapport.
Me L6ger Cauvin. pour la demanderesse,
est Lntendu en ses observations..
h.c Ministere Pubic, Mr oIlie Curiel con-
clut ia 'irrecevabi'it u du pourvoi.
positionn A l'execution de l'ordon-
nance rendue en tiveur de Ostine Alerte
( Reproduction )
Le Rapporteur, Mr le juge Anselme, lit
son rapport.
Le Minisrtre Pnb'ic, Mr Eug. Decaterel,
conclut an reject de l'opposition.
Le depot des pieces ordonne,- le Tri-
bunal, audience 'tenante, prononce l'arret
qui asse et annule l'ordonnance rendue
le 22 luillet 1909 par la Chambre du Cou-
scil de I'ln.,truction Criminelle du Iribu-
nal ci'vil, du Petit-Goicve, renvoie Ic nom-
mni Ostind Alerte par devant le Tribunal
criminal du Petit-Go.ive pour v Ctre jujg
contortn6tneut aux arts : 24(, 24 e t
2 1- du Code penal.
ViI l'lieure avancce le siege est levh.
Tribunal Civil
.Audience ,i:,iledus(criretii to 1,:vrier ,o9>
Le Tribunal a pris siege A dix heures
du matin sous la presidence du Juge-doven
Oupont Day, assisted de Mons ieur A. Mon-
tas, Substitut du Commissaire du Gouver-
nement.
jugement prononce
Celui qui maintient le jugemnent rendu
par ce;siege le 29 Janvier 1908 don't est
op position, declare les sieurs C:dorne
Guillaume Vaillant ct Delisiort Delice pris
en sa qualityt de tuteur du mineur Victor
Guillaume Vaillant non recvables et mal
fondis en leurs moyens d'opposition.
I.yon Hall et C* contre .les epoux B.
Armand.
2e Rosa Alfred centre Moise St Louis.
3e Ther6sa Eugene centre F. Clerge
Paul.
4e Etienne Mathon,'tuteur des mineurs
Amblie, Louis et Jeanne Gauthier centre
F. Hermann et Co ( Continuation ren-
voy6e A quinzaine )
AUDIENCE CORRECTIONNELLE
du Mercredi to Fv ier irgoy
Presidence : Doyen Leon Nan
Minis'ere Public :Lys Latortue
Jugement prononce
Celui qui renvoie Philippe Chery de
la prevention port6e centre lui et con-
damne Mm.e Chabeaud a Cent gourdes de
dommagmria u6ts.


Les affaires suivantes on *tC fixCes. vo
qu'elles ne sont pas en dtat ;
le Lumena Joseph contret Lahame (fixCe
A huitaine)
2e Eugene Pierre Jules coitre Michel
Georges ( A quinzaine)
3e Raymond aino centre liodelin (A-
huitaine)
4. Macklouf ainsi que I'aftfire Massina
Lat1jur sont fixees a quinzaine
Le sitge est level.
*


.Audic'nce civik edu jeudi II fivrier


1909


Le Tribunal a pris sie e A dix heures
du matin, sons la pr eidcnc- du jug- d )-
yen A. St-Rome, assist de Mr Alfred-
Thibauld. substitute do Commissaire du
Gouvernement.
Affaires ente.iues :
to Ch. Maignan centre Dyer ( defaut ).
20 Casimir M9bise centre Ceorges Desir,.
3J Les epoux Leon Audain con:re Po-
teau Jean-Baptiste. Continuation renvoyee
.i Jcudi procham, vu l'heure avanc6e.
M. Pierre Victor
Nous avons eu le plaisir de revoir notre
viel ami Pierre Victor, arrive par l'Altai.
Cet homme qui est ag6 de 63 ans, a
commence servir son pays depnis le rt-
gne du President Ceffrard, a l'age de 19
ans 1I a dte professeur d'ecoles, secretaire
de Place, secretaire d'arrondissement et de
D epartement, Inspecteur de culture. Gar-
denm.gasin d'artillerie, Commandant de
Place ( 2 fois ), Deput6 du Peuple ( 2
fois ), magistrate communal, Officier de
1'Etat Civil, Juge de Paix, ( 2 fois) subs-
titut du Comumissaire du Gouvernement,
Inspecteur A la Douine, Sdnateur de la
KRpublique, Avocat, en ce moment, com-
missaire du Gouvernement ofi it a pu se
maintcnir, malgr6 les obstacles dresses avec
pertidie sous ses pas et les combinaisons
d'adversaires ddloyaux que gene son hon-
nctetd. C'est un caractere, Mr Pierre Vic-
tor, conservateur par education, il ne s'est
jamais mele de conspiration ni de revo-
lution. Depuis le President Geffrard, it a
servi tous les Chefs d'Etat qui se sont suc-
cedd et ,'cst toujours acquit de ses de-
voirs A la satisfaction de tous.


Le tribunal a ordonne, pour la prochaine
audience,la comparution d'Alexis Cassy et
Desgraces.

Moringlane ayant depose la caution judi-
catum solvi reclamie par Lemonde Jules,
est admis a plaider et Me Valin obtient la
parole. 11 declare qu'en vertu d'un bail
passe entire le concessionnaire de l'Abattoir
et Moringlane, celui-ci est seul termier du
parcede 1 Abattoir. Un bcuf de Lenionde
Jules ayant blessed une mulede Moringlane,
Valin demand des donmmages-intdrets.
Me Colbert pour Lemonde ayant cte
entendu, le tribunal ordonne la comparu-
lion d'Arsene Duvignaud, oncessionnairede
I'Abattoir.
S*
Me Karinski, pour Oitema Vitalma
soutient une action centre la dame Vital-
ma qui est en instance de divorce. La da-
me Vitalma ayant demanded elle meme le
divorce. Me Karinski lui fit sommation
d abandonner la maison commune et de
prendre gite dans un autre appartement
louC par Vitalma pour la circonstance.
D'ailleurs le domicile coujugi a et6 vendu
A un tiers
Le tribunal renvoie l'atfaire A une pro-
chaine audience.
SECTION SLUD


Pauvre P. C. S. .
la condimne par ddfaut
dame Rosalva Fortune


. Un jugement
au benefice de la


Une lozataire devant 7 mois A son pro-
pri&taire, refuse d'accepter la gracieusete
qu'on lui fait d'abandonner les valeurs
dues,A condition qu'elle d6guerpisse Mme
Lelia declare au Tribunal qu'elle paiera
par terms mensuels. On lui accord un
d6lai d'un mois pour remettre la maison,
Elle n'est pas content.
Nouveau Journal
Nous avons recu le i' numero d'un
journal politique hebdomadaire qui s'edite
au Cap-Haitien sous la direction de Me
Murvil Noisy et qui a pour titte : La libre
parole.
Meilleurs vceux de succes A notre con-
frere.
Ce cle Bellevue


S'il n'est pas un home de grande ins- Le grand bal travesti que prepare le
truction, ii ace qu'il faut pour toujours Cercle Bellevue pour samedi 20 janvier
conduire les diverse tonctions qu'il a oc- s'organise de taCon telle que deja le suc-
cupees ces en est assure. Tout le Port-au-Prince
Tribunal de Paix delgant et :distingu6 se donnera rendez
C vous, en des travestissements originaux, a
SECTION NORD cette superbe fate, ou la Joie et le Rire
Un des fondes de pouvoir, Me Innocent teront sonner leurs grelots etourdissants.
plaida dans le temps, une affaire de dd- Les invites sont pries de faire tenir leurs
gucrpissement pour Fleurine Dorcinville r6ponses au comity le plus t6 possible.
centre Masillon Desmangles, ancien cor- Le Grand Concert
mis-grLtHtr au Tribunal de Paix. Apies le du Champ-de-Mars
proc&. la demanderesse refusal de payer ses Les entrepreneurs du Champ-dr-Cour-
honoraires a Me Innocent qui '1assigne en ses ont requ I'acceptation officielle du Pr&
consequence sident de la Rcpublique au Grand Con-
Li dame Fleurine declare n'avoir jamais cert inaugural du kiosque qu'ils donnent
constitute Innocent,c'est Me Valembrun qu' en son honneur.
elle avaitchargA du soin deriglercetteaffai- C'est jeudi I8 de cc mois que la musi-
re. Me Valembrun present A la bane de- ue du Palais se fera entendre au Champ
made la parole. II affirmed n avoir ja- e Mars, vers les six heures dn soir.
mais 6te mandataire de Fleurine, il a cons- Le programme sera uhtrieurement pu-
titu6 Innocent pour Flearine, et refuse bli
de se consid6rer comme criancier de cette AVIS O
derniere. AVIS OFFICIAL
Mais coinme l'affaire est'encoreptndante, L
Dsmangles habitant toujours la mason, Les personnel qu Ont
malgr6 les dires de Me Valin qui soutient l i des arts d'au-
l'existence d'one transaction sur proces Soliici des caries d'au-
qui avait empech l'6h caution du jngement dience du Pr6sident de
centre lui, Desmangles, le tribunal ordon-
ne A la dame Fleurne de donner mandate la R6publique n'en re-
pour exkcuter le dit jugemet.
Uu timoin eat entendu dans l con. eVr t r6pO Se que
tinuation de I'afaire da siear Lamarre Bd- le 22 d
I mond contre le G Rophili -. verS le 22 de ce mo .


Tribune du MATIN *



Aulour m'une peston

Ce que dit la Loi

Presque toutes Ies lois haitiennes sout
calqu es sur les lois francaises. Voici, ea
France, la loi qui rcgit lea notaires. Art:
de la Loi du 25 Vent6se $ germ. an X
( I6-26 Mars 1803 ) a Chaque notaire de
a vra resider dans le lieu qui lui se
* tixepar le Gouvernement. En cas de coo*
a t:ravention, le notaire sera consider
a come d6missionnaire: en consequence .
a le grand-juge mninistre de la justice, aprek
a avoir pris I'avis du tribunalpourra propo.
a serau Gouvernement le remplac-ment. ,
Ei. Hir'i, voici 1'art : 3 de la Loi do a2
Aoutt 862 : Cliaque notaire est oblil
de resider dans le lieu qui lui a 6tC tixd pf
le gouvernement, et qui et dksign6 dim
sa commission. En cas de contravention
le notaire est considdrd comme dmissio.*
naire il est pourvu A son replacement. w
Cet article don't les terms sont clairst
imperatift ne price A. aucune upuivoqu.
Grande est la difference qui existed ento
les derux lgisla:io's : tandis qu'en France,
le minister de la Justice, avant de fi
remiplacer un notaire consider comme d&
misionnaire, tst tcnu de prendre I'avisd
tribunal, en llaiti cette obigation n'eu
pas iniposee au ministry de la Justice.
Voila la question tranch6e.
Vovons lescornmentairesde ia loi franoain
a La residence est un liev ou le notai
est oblige d'avoir une demeure fixe et habi
tuelle pour l'exercice de ses functions .....
C'est au lieu de sa residence que le notair
doit avoir son etude, ses clercs, le dJpt
de ess minutes. L'dLude ne doit pas Us
divisde, c'est A dire tenue en plusiems
maisons.... Comme le notaire doit reside
dans I'interot de ceux qui ont besoin dl
son minister, il pourrait 4tre d aclar d*
missionnaire en cas d'absence prolong.
Une autre consequence, c'es: que le ga*
vernement paisse et doive remplacer It
no'aire qui ne residerait pas dans le lie
qni luiaurait d': fix6e Ls notaires sent ntw
nss pou ,- s besoins des citoyens ; leur nno
bre et leur placement sron, en enffet, cd
terrain& d'apres les localities. Si done 0
no.a re ne inside pas au milieu d'eou, h
Gouvernement ne doit voir qu'an diAl-
sionnaire dans celui qui rennce, par son uf
au pacte solenncl qu'il avait forms aveck
soc dte. Un jugemcnt ne doit pas ltre Nh
sa;re Ivur utn as qui tcntre dans 1''addiuil
traction generale, Ed : Clerc, tome II, p1,
18 et i9.
Apres cela, est-on oblig d'ajouter qa'
notaire qui s'est absent du lieu de sa dil*
dcnce pendant neuf long mois, est ddW'
sionnaire ? Le Gouvernement etait-il OW
ge d attendre, pendant ce laps de temps, b
notaire A qui des archives avaient etC co
fiUes ? Les int&rissCs. 6taient-ils toN
d'attendre le retour d'un notaire quai
dare lui-meme qu'officiellenmnt il avit li
invite, A sortir du consulate ? Le gross b
sens repond que non. Le gousV"ULiA
constitutionellment etabli dtait seal spl.9
savoir s'il fallait remplacer ce notaire :
un' question d'administrat io.n gta'k. t1
lugement n'est jamais nccssaire poar, .
tater Ia non-rdsidence d'un notaire ; I'
sition des scellCs sur ses auchivem
sans opposition, et la lev6e de ces
fite 15 jours apres, disent cases.
Voi lal question dans toue usast
M. C. L.


I~ I I --














ouelles Etragoeres

)ernibres D6p6ches
ILOG,NE 8 Le roi Edouard et li
Alexandra sont arrives ici A In
es et demie du soir, par leur train
ial, et sont repartis pour ,Berlin.-
oyage de Leurs Majestes s'est ac-
pli sans incident.
mILIN 8.- Un grand nombre de
naux allemands sont enlinrs A con-
ner la visit d'Edouard VII & Berlin
me un acte de courtoisie. et ils
tent que le people anglais n'aocom-
ie point de i coeur son souverain
Sce voyage. Cependant tons ces
le sont ecrits de la mutniere la
i courtoise.
SGazette de Cologne a dit : r Le
visitant Berlin et avec reine pour la
nibre fnis depuis son accession ai
e, ce faith a une important signi-
)a. Cette visit aura-t-elle les rtsul-
politiques qu'on en attend ? C'est
ne I'avenir dira. Tous les etlorts
r dissiper les malentendus existant
e les deux pyis, out bhonu, mn:is
00 sens des deux nitions--i' rs,
ont la m:ne origin, facilitera
Sdoute une mutuelle entente. II se-
insensi de nier que l'horizon poli.
oe est sombre. Si la visit dli roi
t, dans une certain measure, diss.i-
les craintes et ouvrir la vole A tne'
ciliation graldulle et pacilique, elle
ara nas dtd vaine.- les relations
re l'Allemagne et I'Angleterre de-
idraient dans ce cas de moins en
as tendues, mais elles i'amene-
nt pas un accord complete i
,ME 8.- la date de. elections g&6-
lies en Italie a etd fix4e au 7 M tir-
:hain. )'ordinaire, les elections ont
plus tard dans I'antine, mais on
bue gene6alement la lixiation le
a date A des craintes de complica-
s internationales qui se produiro nt
)ablement plus tard et (uiii entra-
ient la campa;gnie lectorale.
7ASIiiNs fON 8. NM. ArosemI ni,
istre de la It1publique de PaUnti *,.
,prescnt ,ujiijouir'ihii an p)ir tft-
it d'Etat et ;a depoe.6 ,ne pr,)ioi-
de son Gotjuv'rn inmiot contre lIa
ours fait rltveuirnel nt p iiM. H:Ninley,
Illinoiq, a I:h (:liChambre de.s Iepro-
anits, dans !equel le Preidlent doe
am3, M. Obaldia, 4tait seriene'-
Itattaque. Le ministry a declare
suivant ls instructions de son|
,vernemenl.
aRIS 9.- La France et i'Allelnagne
rent aujourd'hui un arr:angtnlgmt
if au Maroc. qui garantit I'iu'6griid
:e pays. La France reconnait les in-
ts conomiques de I'Allemagne aui
oc ; clle-ci reconnait I inrtlrdt poli-
e particulier de la Fraice dans ce
1.
ERLIN 9. Le roi Edouard et la
e Alexandra arriverent ce matii A
heares & Berlin. lUs furent recus
gare par I'Empereur, I'I mperatrie,
lmille royale et lee hauts fonction-
as do cabinet et la Cour.
"aIs 9 L'accord signed aujour-
1i garantit I'int#gri6 du Ma, oc et
Sle respect absolu des terms
acte d'Alg6siras. La France eat
r pue l'accord franco-allemand
lcb avec satisfaction A Londrq,
sabonlr et Madrid, et elle esper
I ra Blemnent I'approbation dui
tdua ,Maro auquel ti va Otre.im.
tenot oonreooniqui par Mr Re-
,t minister .de France actelle-


meat A Fez. L'accord franco allemani a
6tA s:gn6 an moment de l'arrivee du roi
Edouard Vll a Berlin et cette coinci-
dence n'est pas passee iraperue, l'au-
tant plus que dans les cercleb diplo'na-
tiques, on incline A penser qqe I'am&
lioration des relations entire la France
et 1'Allemagne e-t un desobjets de cette
visit.
M Pichon, ministry des allaires
dtrang6res, dans une entrevue avec un
journalist, a dit i ce sujet : a Aucun
acte ne pouvait tre plus utile au main-
tien de la paix g6ndaale o.
Le Temps consid6re I'accord
franco-allemand comme la prel'ie quie
l'6quilibre europeen a atteint une p&-
riode de stability telle qu'on ne l'a pas
crue possible depuis fort longtemps.

Q'i p" Transaltlantlque


Le l)aquebot Miitrdal partira samedi
13 courarit a 10 heures Irit pr4cises
du matln nour Petit-(oAve, Port-de.
Paix. 1.e (Cp, escales et I4 Ilivre.
MM I\.; pIs.ag, r-; sont prids d'etre
a I),d -a'u ii 1: :1 li)ures du ma-
tin au plus tard.

F. M. ALTIEBI

Ayant r,pudi, dpii longtemps
tout pseu.loniym t con-,)iditrant d'au-
tre part quel'arionyr nit e-tt une l;ichet6
je rappl lle, enicor lje f'Ois, au pu-
blic que tout 'rit lqe j tfais, ar
tide ou entreliot le jo rnil,- est
sign de mion L.oin ou de lines initia-
les.
Jo noe s i- point moe c.eiler ni me
dtrob i r itlx ires Snisal ili (s.
J icllel, It 10 t .vricr 190.).
lio,) ALEX.NDRE

Livres I'oec tsion
Nens eII, i Vi't o'I :i'1 pu:bli- 1'.1Vis
que I On )1i chf(l" ,', ,d 4) vr.i hal-
liets do h 1 toill-; 'i'-'" 'olllr ';ii)oI de
j,) rrl'n:iiX. liv *s do' i i'- I L it lice
'diP I o'f poIl r' 1-; (co)liilliOll- 107,
1 ue ,, ,',t,* 1 7 I 1n tI. a' e0 do la i 'l ar-
niaci uirl lIyv.i, d.
I IvII I'(cc( 'It<, en velin de
n11 jirtPinant.
C,)l--ctl i (*<)!cin|', et r'iei d,
Lin s Ian t PIliad il'1'
Tom. I VI. Vil, VIII. I elio. et bro-
ch*ls dt I. collietiioin Pi'adines.
-d. tlbraiix : 1.,ll uisitoiros
1. 1Price : t.ihl):lihation de la Race
Noire.
Blo,'1x : Cod- C.ivii.
Rep;,bliquij d'll ti : .Biltiu does
I ois et Actes, E-it, Etom. Chancy
cart.
a a Lois et tarifs des
S a douanes Fd. Hdraux
cart.
Bulletin des Arre's du Tribunal de
Cassation Anrees 190, 190), 1905.
E. Iathou : Annuair.i de Ldgisla-
tion haitienn 3 et l3 Annees.

Bonne occasion
Pendant quAlques jours tuilement
I'IMPRIMnaRI C. MAGLOIRE offre aux
gens d'affaires des enveloppes com-
ayriik e, titr4es au gaot de l'ache-
tiur, to prix de 15 GOURDES le mil-
@ier.


Compagnie P. C. S.
Avis
l.a Compagnie P. C. S. prdvient les
intAresses qu'elle met en adjudication
la furniture des approvisionnements
mensuels suivants :
lo 900 ( neuf cents ) metres cubes
de bois a brAl-(r ( L n mbtra cube es'i-
m6 par poids a raison de 4,40 ( quatre
cent quatre vingts kilogs lemette cube)
Le bois doit etre d6taill6 d- facon A
ne pas presenter des pieces ayant
une long ieur supdrieure A 75 (soi-
xante-quinza ) centimeres et une
6paisseur ou ,,n diamiitre depassant
vingt cent metres.
2o 30 (trente) tonnes de chirbon de
bois.
3o 200 ( deux cents) traverses en
bayahondA. bois bran, sans aube
blanch-, de 1m75 de longneur, Om20
de larger minima et Om15 d'dpais-
seur. .
Les traverses doivent itre drotes,
non fendues, scides aux deux bouts
avec deux surfaces planes ou paral-
tlles, travaillhs Ala hAcheou la scie.
Ces quantities ci dessus sont a livrer
mensuellement le long de la voie.
L'adjudication sera faite pour la du-
rde de six mois, A partir du ler mais,
centre le dep6o d'un cautionnement
s'dlevant a la valeur de la moitid d'une
livraison mensuelle.
Les ol'res sont A adresser. sous pli
cachete, au l)6p6t central, Champ de
Mars, jusqu la date du 25 f6vrier
1909.


LA DIRECTION
A Vendre
A lImprimerie du Ma'in le der
volume des Lois ^t Actes par
flanthier, Anndes 1895-1899, au
de Cinq Gourdes.
o il

0 ~ ~ (' J


Ioa


rnier
SC.
prix


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelis
Conserves fralches arrives par der-
nier vapeur.
Assortiment complete d'huile d'olive
oire, par gallon demi gallon et par
litre.
Vin de Bordeaux : rouge et blanc,
vinaigres, mad6re.
Grand assortment complete de ii-
queurs.


Banqe nalionale d'Haiti

Par decision ldu Conseil d'Aiminis-
tration en date du 9 Novembre 1908,
Monsieur CAMI'AI~NE s t nomm6 tous-
dircteurdf la Banqie Nationale d'llaiti.
11 est aulorisd a signer toutes pieces
g~neralement quelconques conjointe-
ment avec les chefs de service compd-
tents.
Port-au-Prince, le 9 fkvrier 1909
Le Directeur
PALL SANT.LLHIEl
--NESTOR

MF#Til PFIOII


L'excellent tailleur avantageusemen I
connu de toute la l1epublique vient
de rouvrir son atelier Rue FArou,
( Rue des Miracles ) No i1, pres dq M,
LAger Cauvin,
Sa nombreuse clientAle trouvera
comme toujours toute satisfaction
oour les travaux qui lui seront con-
fids.


iq ucs pour la Toilelltte


60


adoucit l'6piderme auquel elle
LA donne une souplesse et un ve-
LA U loutb incomparable en lui com-
a nL Emuniquant son d6licieux par-
fum Elle conserve l'6clat et la fratcheur du teint, car elle est souveraine
centre le hAle, lee piqdres d'insectes et leas eruptions de la pean.
sans bismuth, invisible, adh6-
Sa i ll II rente, impalpable, prdpar6e
A IAI I 1sp6cialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teint
,trAorochable; son parfum delicat, son velout6 ont contribu6 A faire d'elle,
la Favorite des Poudres de Toilette.
Wi A Lase de Cr6me Simon.
ii Irfdpar6 selon les principle
L IE Ol'l Ji I U lie le plus scrupuleux deol'hyiene
6 possade A un certain degr
toutes lea qualit6s bienfaisantes et pr6servatrices de la Creme Simon ; II
eat pirticuli6rement recomrnand pour la Toilette des enfants et pur lee,
dames don't la peau eat delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A. la M6tropole
MASON J~LBS LAVILLE
98, Ama ds* Mdufs de oZri, 98


3u r16 no ptow 6



POUDRE ISUOUTE
1B"s PA=
1. Wrl W. Irmbnn ft XWrI Ira ~ Q4416/fofa
9 ~ ~---- 1~rs'p-"C


II I --I I- C-~- ~ C ~-1 ~ L IL


w











Panamas !...
Pour Homrnes et pour Dames, chez
M:1' LIONIDE SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
For ts.
Accourez tous !!

Maiison F. BR Rt.: 4. .
1',5 S' Dirigmr p-r

L. HOOELU
A cie-s ir tmbv- is (a Sorite Phtalcw-
thropique des mattrfs tai!leurs ds Parl,
Vient de recevoir un grand chix d'd.
toffes diagonal, casimir alpac.i. -heio-.
to, cheviole pour deuil, etc, IH t;'irnan-
de particaiiArai'r :nt a e2sa 1ti' ane
bell colltntion da coupes dte c..,mir.
de giletu de fantaisie at de piau; de
toute bauta
Sp6cialit6 de Costumes ae no-
oes.- Coupes Frangaise, Anglais eot
Am4ricaine de la derniere pertection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brodAs
dolmans, tuntques, habits oar-
r". eto eta, do tous a-ades

Mr C. L. Verret
Tailleur-Marchand
D)nne avis A sa bionveillarite clien-
tele quet sa rnai-on No 7, ,110i Travor-
sire est touijo'rs bien pourvui d une
varidtd d'etoffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITY SUPERIEURE. (OUPE ELA~GANTE
TRAVAIL SOIGNi. EXtCUTION PROMPTE-
Prix trvs rdduit. !
II.W F I _-


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujour e:i dep6t
un grand stock, pour lA v-nt- en
giros et eu dettaii, de chaussarts en
touS g''e.-; p!)ur
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Los commands des coramrc 'ants
de I'inter:eur pour ont etre extcut6es
ltans une semaine A peu pres.
'23, Rue des Froirs Fo)ts, '23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )
-__ -- -- --
Cordonnerie Nouivise


G.B. PETO1A
143,'GORAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURIS EN TOUS GENREs
RN DIP6T, POUR LA VENTS
EN GROS T DETAIL.
Ex6cution prompted des
commrau4de, tant ici qu'en
Province.
Formes A hommes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernire mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
nees avec dos Peaux de touted nuances
d'une selection et duree irr6procha-
bles, i des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquids
Pear ekaussres de touie rmasnes,


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


EX&Iition PCo" pt0 t soigno) e de-i odonnances.
Ar alvses 'itntili ju.s- et techniques.
Anm-thodcaris dro-,irie (-; [i or,e e.iia(nt, ( 'fivr et autro
M61110de atwli~icairne ( tire essay


ine.kaux


d'apres la


Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Champagne A P. 6 la douzaine.


Droguerie en gjros
Propridtaire: W.


et


en detail


Buch


Pharmacien dipl6me allemand
1M. IBLOT conserve son ddp6t de Kola
Rue du Ma.,asin de l'Etat


H BELLEVUE
R STA URA NT BELLEE

Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermanee ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUTNCHS.
Instaliatfon moder~ru .; confortabli FVusurr la mer. Tempdratur.
douce et r -:..-'. -.' TraiLMways d~rtrvnt I'Hdtel-Belletvm touteslss 7 Minute,
PRO;RIETI SPAC!EUJS. -'()VRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Sail.c di rc pliuUi. --Piano.-Gramophowe.
Sonnerie rlectriques


Table d'Hbi't


GRAND PRIX


Rhum Barbancourt
Mddailles d'or, Mention honorable, Menbre du Jury, Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formules qui out fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient A la meme halle, sise 7. Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientele,
don't ies commands seront execut6es avec le m6me soin que par
le passe.


TANNERIE CONTIr
Port-a-Prince
Port-au-Prince


PREPARATION


Vente des chaussures : chvreau-glao6, verai et oou-
leurs, pour Hommes, Dames et Eafants.
( BouToNNA, E.LATIQUzoB Lact )
En gros et en d6tail pour toute la R6publique


TALE


e manlgez plus de p
8'il n'estfaitavec la "Pillsba
Best."
La meilleure farine du me
Celle qui donne le meilleurp
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignementf
dresser A :
Ernest Castera
reprdsentant de la PILLSBURY'a WM
BURN FLOUR MuIL Co MmNNUa
MILS

JULIEN FLORUS
Ancien 4Uve e de la S6 Comnmpa
d'ouvrriers dArtillerie (LoriW)
Se tient A la disposition du
pour tous travaux de IOROe, et
JUSTAGE, de REPARATION de
forts etc. etc. A de bonnes condi
Rue de la Rdvolution N* 1i


Via-d-vis de la Cha nbre da D*


SUCRE THRIll
Si vous voulez un pur
produit do la canne
Sans aucun ingredient chinsiq
Rdclamez le
Sucre de MON-REN
dont la supdrioritd a W red
par une M1daille d'Or obtena
Jamestown (1907).
L'Exposition Communale do
lui a accord la plus haute
pense.
Ddp6t Gdndral:
23, RUE ROUX, 23
(Ancienne RuxBoNNr-FOL)
Tafia :20o Alcool 9W
Gudrison de M. PHILIPPIL
altrint de fubercmlose puluutnnatre
PAS 'ELIXIR DUPEYROUI
M.I George, I'll 11.1 P1111 A 1'. m ,euujI'iu.de blt"14
~------- rl''celllc
1,.%1 r er 1

lI" il l.~c &
( r ;I It P

Me juidi t:I

paoug e, parc qjt'il ne ~Iccrliee rt mU

Fgf de Vomisliteme. de sang.
PLi repriabe, un duai iverm ativir Ich W
fut oblige. en all mars iJ. do ceis toUt
Tint I ma conimrnaatiiiou en jullot, 6. Is
Je lui trouilvai Ie poumon gauche allIII01
loejons tailericulcubes au edetl-di- dmgrc i
mon droit pruis dauis so qiiart vuuerwcur.J
via mon trairten(t'iut a boasac d yUM D
Au bout d'uau sarnua ii s H trotiva el icul c
dre %on travail. Ie a2 uuOvl.tgluPrC I
graisasq de 3 kilos, ne toussail, P
plus et 'taii completinesat gueri. I file
culrlicr foua cas darns le but d'COqre ItIl
es. lip.I1? )UI'
v 5.Squat. do U0
P.-S. L'Luair ]I' Dal~ a68* ho"
Iull, l Saisiua giyrarut l uad e da 6ld
"In" Isbc.DU drma, I.-atiug
fteffeb. I* Ab04 ms bm
so a low an.MWMm.(h.Ear"d. m ihU .


gova .'. A 4: ..;ux, idi 4 f kaure.,


HORS CONCOURSE


CAPACITY~ 500 PEAUX PAR JOUR
DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COOLERS