<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00541
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 4, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00541

Full Text






Deuxinme Ann6e, No 556


PORT-AU-PRINCE ( Har )


Jeudi, 4 F6vrier 1909.


Arthur Isidore,


j


Camille Ndr6 Numa


OUOTIDIEN


ADMINISTRATOR


RADACT3UR RN CHEF


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR L NURO 1 CEN
UM .G20LE NUMERO C5NTIMES
PORT-AU-PRIN I U Mos. G. 2.00 Cl6ment Magloire
Tiots Mois. 5.00
DSARTEMENTS UN Mos. 2.20 Le abonnements parent du i" et du i$ de chaque
DN TSors Mors 6.00 DIRECTION-RiDACTION-ADMINISTRATION mais et sont payables d'zaanwe
fTRANGER........ TRaol Mois. 8.00 45, 1W tO3, 45. Ls muanuarisi laAre o non inr reon pas reamu
... ? .... ~ ~ ~~~II I I I .. I III


istoir e d' t i ti ennemi qui allait frapper son p6re;
H istoire d' H a t 1 qui, comme Justin, en'aca dans ses
bras l'auteur de ses jours et cria au
A L'USAGE DES ADULTES barbare soldat : g Soldat ne tue point
Cr6sus 1 Le soldat de Cyrus fut plus
CHAPITRE VI human que Tibdrius, le Perse recula
-- devant 1'6normit6 du meurtre qu'il
allait commettre ; le 23 f6vrier, le pd-
Le 8 Mars 1867, Saint-Mare s'iriur- premier moment de panique, lea in- re et le fils out mel6 leur sang dans
gea contre (;GTra.rd, sous le comman-a surges 4taient entries dans la portion un common martyre.
dement de Nissage. Nous avons vu la de 1'6difice occup6e par le Chef de a L'excution de ces treize victi--
poesie salier avec enthousiasme I'a I'Etat, ils I'eussent infailliblement fait mes, sans sommation 1lgale est un
riv6e de (tffrard au pouvoir ; avet' prisonnier. Geffrard, r6veille par la assassinate ; l'execution du pare et du
une constancy, rare, elle ,'hanta aussi fusillade, dtait accouru sous la gale- filt est, de plus, un acte de vanda-
sa d6gringolado danis cos vers de Du- rie ext6rieure, arm6 de sa carabine et lisme. Les Jannissaires de Turquie,
case Ilyppolite que son biography r6solu sans doute A vendre ch6rement lea Mamelucks d'Egypte, les soldats
proclarne un a chant de victoire et sa vie. II n'avait A ses c6t6s que ses les plus fdroces auraient Wt6 attendris
d'all6gresse : gendres et quelques offciers de ser- en voyant ce beau couple s'abreuver
S8 MARS vice. On 6tait si pr63 les uns des au- d'amour-A longs traits sous le plomb
E MARS tres, qu'on entendait les insurg6s se homicide. Les guerriers de ?l'antique
Au Nord voyez dans la splendcur immense, concorter enlre eux.... V Grece, 6mus tie cet assault de gene-
Beau de care, lure un nouveau soleil. Mais grAce au, ralliement subit des rosit6, auraient mis bas les armes
Concitoycnis, c'st I'astre d'esprance oftiiccrs rappelds par I'honneur mili- pour I'admirer, et leurs marbres en
Debout! debout! c'est I 'astre du r6veil. taire, Geffrard, c au jour, idominait la auraient perpttue le 'ouvenir. D
Ahl trop long emps nous soutfrons en si- situation, quand la nouvelle lui par- Le lendamain, une nouvelle cerd-
[lence] vint qu'un group d'insurg6s s'6tait monie out lieu & la Cathldrale, puis
Reveillons-nos de ce liche sommeil retranch6 au fort Lamarre. Ordre.fut une quite au profit des pauvres. En-
naturellement donned de les deloger; fin, une requete fut fate par les
Rallions-nous en treres I mais plut6t que de so laisser emparer t amis des patriots morts au fort
Entre nous plus de guerres I par I'autorite, a calmes et stoiques, Lamarre a, pour r6c'amn'r que cette
Dieu soutiendra nos bataillons planant deja au-dessus des adversit6s place fut baptisAe ddsormais de I'ap
Que des tyrans I'engeance de cette vie, et les bravant,ils se lais- pellation de a Place du 23 f6vrier. a
Ecume d'impuissance ; s6rent fusiller... Cette rehabilitation aervit-elle d'en-
Contre eux bculs tournons nos canons. Parmi ces 13 insurg6s, so trou- seignement aux successeurs de Gef-
vaient, on le sait, Prosper E'ie et son frard ?- Non, pas plus que le 23 f6
ain:-Mr s Ivc la vix dc Nis.. :', i til Ju.stin. vrier 1867 ne servit de legon aux r6vo-
Le ve i di N),r so, f i- I 1.b. rt C ice aux relations des insurgE s lutionnaires futures.
Voici vn rr ct le ib'. sutf ..g victim s et B I'intert po'itique, une Et pourquoi done ?
Et le d;aia, dc la F,.atrnite inaiifotationt i:nposanto fu. a la clhj Nousddgagerons plus tard la 0-,
NoblegAerricr, Dicu b6uit ton courage, to d ; (l iar I, org.ni-id en lour hon- ponse a ce double et formidable pour-
Ton dpvouumen: p.r le pcuple est ccmpc IIeuri. i.t restes des a treize marly- quoi.
res du 23 fdvrier a furent exhoums AUGUSTs MAGLOIRE.
Montas, Ulyssc, A l'appel de la g'oirc. da fort Lamarre et transports au ci- ...
En r~pondAnt, se smnt donni la main. mtiAbre dans un camion, trois cor- -
Et Ch vallier conduit par la vict.irr, billar ls et ut cenotaphe suivis, tout POLIT ITQU E
De Gonaivcs a conquis le chemin le long de la Rue 6Rpublicaine, par VLITIWU L
Braves proscri:s, au temple de mimoire. un convoi d- plus de deux mille per-
Vos dix-sept noms s'6crirontsurl'airain sonnes. a No3 bones femmes, leI
vieillards, les enf4nts, accouruo sur Le scan4ale d6nonc6 A la douinc de Mi-
L'int6ret m6me de l'actualite me fAit le souil ,les masons, r6citakent dos ragoane et qui met en fort mauvaise pos-
le devoir d, ne pi p-sser sous si- pri4e.s pour ces illastres d6funta ,. ture tolt Ic personnel douanier de cotte
lence un incident r6volutionnaire des dit le compete rendu d'on journal. ville, nous obi ge A remontcr un peu au
Plus signiflfatifs qui marqua les der- a L'histoire de I'bumanilt, qui pass, t A consider tout le mal qu ont
niers tempi du gouvernement die compete ddji des milliers d'amwn es,, it i la R public e les pr6varica!ions
Geffrard. s'dcria sur la tomba des Elie, uo lee- successive auquelles se livraient tous les
Le 23 Fdvrier 1867, des coups de oe orateur, cite pea de ces beaux cmplo6s fiscaux du pays. C etait avec un
oeu retentirent dans la court m6me du exemples,et I'oo.r6pbte encore le opsn sa -gnoe piuvantable que le dernier de
Palais, vera minuit et demi. Si, d:e de ce fil de Crt4 b l6 imast, qua rqe- ag pts foaionnairts s'avisasi de ar-
UP historien du temps, proftant du couvra Ia parolpM 1 vr d'uo l4t tgr avele Trdor le produit de no Ila-


p6ts; sOr de l'impunite et d'une regrettable
tolerance. Cela a longtemps continue
et menacait de devenir une coutume ad-
ministrative. Mais. cependant, on a calcu-
e1 A faux ; on ne veut pas croire que la
situation nouvelle qui nous dchet, en ce
moment, exige un changement complete
daus nos troeurs et ,ne entire morality
dans la gestion des affaires publiques. Ceau
qui ne veulent pas le croire et qui veulent
e;re des enetets en seront pour lears
frais ; car ils auront, en ce cas, toujours
un mot A dire avec la justice.
CAMILLE NERt NUMA.
-~r-c _- -- --




REN SEIGNEMENTS
M.T. OROLOGIQUIE
C>Ibiftc v raItolro
DU
SEMINAIRE COLLEGE S:-MARTIAL


MERCRED1 3 RVRIER I U9


Barom.tre A nildi
Temp. ratu re


765. o'/"
20,


S. ':30.0
Moytnne dint;.ic !e I 'euinperature 24,6
Ciel prc.quJ' c .':r to ne It joarnoe,
devenant clair deputy 9 h. tu soir.
Brise de tnmr dcpu miii ;o, faible.
Le baronim.rc c )in n.a:e A baisser.
I SCHERER
Revue des Journaux
( De la Disciplie )
LE CKIME DU 1 MARS
...A bien co aii lrer, st les ex&:uteurs
du a Mars sonrt lCgalm:.it et matrielle*
meant comptables au payi de cet assasinat
il n'est pas mnois vrai que ceux qui 1e
oat excites a prendre lis armes, out rw
lourde r.sp.n-sabilitv orale : ils s ot,
disons-le, les prc;n irs auteurs de lear
mort ; et quan.l d. part sais oat pouss
le d6vouem-n" luqu'as sacrifice de lew
vie, il faut etre cruci, ii faut avoir u
cceur de pierre, d'p.isstr en indi6ff.reg
toas les cgoistes connus pour, an lieu de
lear accorder one larme, essayer de drrr


- _. II I I












one advantage de parti de leurs cadavres. p
SOh que nos dissensions politiques n
nons ont value de veuves et d'oiphtlins v
Trois partis se disputaicnt le pon::vo:r a'.
dUeart du President Sam : Fouchlrdistcv, v
S6nequistes, et Firministes. Chacun vou-
lait que sa cause triomphAt ; c'etait Ic droi: c<
de chacut. te
Mais quand les compr6itions pouvai.knt c
conduire a des sacrifices humans, Fotu-
chardistes et Senequistt ont rcculi devant
la possibility de verser le sang de leur con-
citoyens ; ils ont rt fus6 d'arriver aux hon- m
neurs, sr les cadavres de leurs amni ;
c'est un sacrifice qu'ils ne se croyaient pa:
en droit de faire. !
Un part, un seul, mit de c6t toi.s c'. I
sentiments d'humanite, un seul mit en
pratique cette idee de sacrifice A long ie,
dc ses partisans ; de sorzc que, dcptiis
1902, jusqu'en 90o8, cc sont periodiqe e-
ment des hecatombes sans laisser aucin re
mord%, aucui, rcgrt:t au cceur de qui en
6tait la cause. Que de gens tues : ceux du
Cap, ceux du Limb6, des Gonaivcs de
Saint-Marc, de Dessalines, du Port-de-Paix
de Mont-Rouis. de 1'Arcahaie, du Pe:it
Goave Quel cor'ege d'ombres pour u:i
seul home Est-ce que tourts ces tue-i
ries ne stffisent pas pour eteinJ~re l'al:'eur
do pouvoir ?
Oh! assez de sang I
Profitons des l)ns que no':s donntt
le Zvrncnimetts po)ir rentrer ea nous-T1C
,uc, et nous rappclcr que no'is ne drvo-,s
jamais tcntcr de rcglcr les d&crets de l.i
Providence ; mArchons la main dans la
main, saus haine ni rricre pcnsee. dans la
vole du progress et nous accomplirons (eu-
vre qui vailic ; cmployons le p.u qui nous
rest A vivie A console fes veuves ct les
orphelins que nous avons contribute A jc-
ter dans le d6sespoi t et la misre ; pen-
sons d cornmais A c-ite ceuvre de paix et
de conciliation que preconise Celui qi
gouverne auiourd'hui ie pays ; reparons.,
s'il se peut, les torts que nous avons occa-
sionnes a la Patr'e, eltl nous pardonner'
peut-etre les sacrifices de larmes et de sang
qu'elle a A nous rcproher ; car ce sera l'a-
nathene, s'il ftllait encore tuer, pourqu. i ?
Pour la satis-action d'un orgueil sans inm
sure.
Oloffson, Lucas& Co
Nous avons re us dcux circulaires, I'l '1
annoncant que la mason Lyon Hall & Co
est dissoute d'un common accord, l'auite
avisant qu'a par;ir du ter Fevrier, u1.-
maison de commerce est ouver'e sur ct -re
place sous la raison socile O'offson, Iucas
& Co pregnant la suite des athires de Hall
& Co.
t Tribunal de Paix
SECTION NOHD
SLa Veuve Covil denande le paiemr nt
d'une valeur de 'Dix dollars, monia:'t d'un
bon qte lui a souscrit le sieur Henry B-r-
thoumieux.
Le Tribunal faith droit A cette demirde
et accord au d6biteur un ddlai de 2 moist
pour se libirer.
*
Justin Charlmers don't la comparution
avait Cte ordonn6e declare .avoir pay I'in-
tegralite de la valeur reclamee par Kawas
freres.- M* Parry demand la communi-
cattion des livres de ces derniers, en ver-
to de I'art. 8 du Code de commerce. Chal-
aets demand A faire le serment. Le Tri-
bonalile lui dicte et iIl jure avoir verse le
reliquat des i dollars qui lui est reclami.
SII rest la second reclamation de 37
dollars que Charlemers est condamne a
payer sans delai sons peine d'emprisonne-
meant d'une anne. 4 Les dommages-intCritr
eont ecartds.


Jules Prizeau riclame de oJusnin


Sdra-


hin I58 gourdes don'tt celui-ci se recon-
ait debiteur Le Tribunal sur les obser-
aiions ;de M* Joseph Fabius, se declare
competent et renvoi les parties par de-
ant qui de droit.
Choe curieuse : le Tribunal e Paix est
omp6tent pour 15o dollars qai reptrsen-
ent au taux actuel 975 gourdes et in-i
ornptent pour 15 8 gourdest
-

DLvese Marc. pour Solon Atezaudre de-
nande le pavement de 8 gourdes poor on
nois de loyer dL par Raymond Bazil qu'il
rut aussi faire dgguerpir.
Le Tribunal accord A l'infortun, loca-
uire 2 mnois pour rem:ttre la maison et
i conda'nne a payer sans dClai le mois do,
ce qui est faith sur !c champ.

Lamarre Edmond se plaint de ce que
ec egndral Rophili_ Jn-Biptiste, alors com-
: andant de la Place, se soit laissE caller A
ds aces de pillage et de vandalism chez
lu i
L'altlire est renvoyee.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINE.LLS
Audience du "mercredi, 3 fivrier z909
11 est dix heures et de.nie du martin. Le
Tribunal sous la presidence de Mr le pr6-
sident i. Lechaud prend siege et pronounce
its arte s suivants :
Celui qui declare admissible la rCcu-
s.uion tn masse exercee centre le Tribu-
nal cotrectionnel d'Aquin par le citoyen
Th6ard David, A raison de F'action par lui
introdui'eidevant le dit Tribunal centre le
s:ur Excellent Neptune prevenu de diffa-
mation et d'injures.- Dessaisit le tribu-
nal suspected de la connaissance de I'affaire
dont it s'agit et d6signe le tribunal cor-
rectionnel de Port-au-Prince pour en con-
nai re.
Ce!ui qui casse et annule le juge
n:ent du tribunal correctionnel de Port
au-Prince, en date du 27 juillet 19o8,-
rcndu sur appel, contradictoirement entree
Vermeus Cineus tt Exantus Pierre Noel
Velivoie l'affaire devant le tribunal correc-
ticnnel de Petit-Goave et condamne 14
si-ur Exantus Pierre Noel aux dEpens ; et
Puis entend les affairs de :
Belamour Paul centre LEon Aristidi
et cousorts.
Le juge Jeremie lit son rapport.
I.e ministere public, Mr Elie Curiel
co..c'ut au rejet de l'opposition.
Plainte de la Commission Commu
nal de Milot contre Sylvestre B6lizaire
juge-suppleant A la justice de paix et 1
commandant de la Place du dit lieu.
Le Rapporteur, Mt le juge Baron, donn
lecture de son rapport.
Le ministire public, Mr Luc Domini
ique, conclut A une information par rap
port au juge de paix.
Le si6ge est lev6.
Tribunal Civil
Audience civil du Cercredi 3 Ftvrier 90a
Le Tribunal a pris siege i dix heuor
du martin sous la presidence do Juge-Dc
yen Dupont Day, assist& de Mr A. Moi
tas, substitute du Commissaire du Gouvel
nement.
Jugements pronon s :
Celui qui declare nul l'exploit de s
gaification avec commandement do jugi
ment du huit Octobre mil neuf cent s
fait aux consorts Pierre et PEtion Faube
par la dame Lorina Pinchino et condam,
cette dernitre aux dEpens.
2 Celui qui admet Ia demand en d
vorce produrte par la dame Marie Ro
Tulcie Fiar centre son epoux, le si
Simeon Morose Gervais et ordonne sa
parties de procdder au fond.


30 Celui qui autorise la dame Ccilia t
JuanimDavis Glasson, spouse du sieur t
JOwPkibujamin A se presenter deviant
1icier de l'Etat Civil de cette ville de r
s Banliene pour prononcer.le divorce ct i
s1damac le sicur Joseph Benjamin aux C
d4peas.
Al .e entendue :
Let iamby con:re la dame Cigelise Bou- i
it I
Nouvelle composition :
Jpe-doyen : A. St-Rome. d
Ministry Public : A. Montas.
Jugement prononcC:
Celui qui declare nulle l'enquate du 30
Mars 90o8 dans l'affaire do Docteur An-
noual centre la veuve Clement Beilegarde,
ordonne une nouvelle enqu&te devant le
Juge V. Valmi, dit que, pour I'apprcia-
tion de la quotiti de la criance reclam&e
par le Docteur Annoual, le jury medical
sera appel6 a donner son avis et par le Tri-
bunal statue ce qu'il appartiendrr. Depens
reserves.
Puis le sege est lcve.
Nomination
Mr Dumas B. Bertrand, ancien (fficier
de 1 Etat civil, a 6te commissioner Jge de
paix de Ganthier.
Nos compliments.
Annuaire
Ceite utile publication de Me E'i:.nne
Mathon vient d'e:re livr&e au public.:L'an-
nuaire de lIgislation haitienne qui est A sa
5e ann6e rend d'utiles et apprtciab!es ser-
vices & ceux que la nature de leurs fonc-
tions met dans la n6cessiti d'etre au cou-
rant des choses haitiennes.
L'edition de ceite annie content les lois
votes par les Chambres 16gislatives en
19o8 et les principaux arretes dinteret g-
neral.
D6c6s
Nous apprenons la mort de Bris Joseph
SLveille, Ex Sina eur de la Ripublique,d6-
cWd6 hier soir A $ heures.
Maison mortuaire ,56 Rue Geffrard.
e Les funerailes auront lieu cet apr6-midi,
; trois heures precises en l'Eglise'Cath6-
drale.
e Condoleances a la famille.
c Communiqu6
Secrdiairerie d'Etat de I'lntlrieur
Le Secretaire d'Etat de l'Interieur et de
la Police Generale avise les interess6s que
, les lettres de furniture pour habillement
de la police administrative que son prCdt-
- cesseur avait aotorisees sont nulles et non
avenues; la date du 15 D6cembre 1908 i
e laquelle ces fournitores devraient etre de-
livries 6tant pCrim6e et que la valeur prC-
e vue au Budget pour cette d6pense est pui.
s6e.
Pori-au-Prince, le 3 FCvrier 1909.
-d

Tribune du MATIN '

'9 Unerectifclation pour I'Histoiz e
es Nous autres de la Commune de Tibu-
3- ron qui sommes ici, venons poor l'intCret
n' meme de I'Histoire reliever une erreur
r- qu'on a tooours laiss6e glisser dans les
manifests de la division de Darbouze ten-
dint i fire accroire qu'elle allait op6rer
i- centre les arrondissement de Tiburon et
e. de la Grand'Anse.
ai La lettre do general Darbouze adressse
rt a gneral Marion Dufanal publiee dans
'e le smcnulli'ste d'hier, nous a fourni l'occa-
sion de reliever one fois pour toutes cette
li- errear. L'Histoire en proitera.
se Poour ce qul concerme la Crommne de
ur Tiburon, elie a et6 la premiere A se mani-
mt faster en faveur de la Revolution. Presquo
en -moie temp. qae Jd4rmi, Tiburon s 4-


ait prononc. II n'en a pas det ainsi do
reste de l'arrondissement.
Ce qui le prouve, c'est que de tout I'u.
rondissement de Tiburon, des jeunes ges
et mmemedes pares de famille de cent
commune out etC les seuls A suivre la RI.
solution jusqu'a la Capitale.
Ce qui l'atteste encore, c'est que Tib.
ron 'a eu a recevoir la visit d'aucune d46.
Ration parties de J6r6mie pour venir prodc.
mer la R6volution, comme cela a e4t fi
dans tout le re.te de I'arrondissement.
Port-au-Prince, le 4 fdvrier 1909
--~-- ----U

louvcllcs Etranigers


Dernibres D6pfches
PAtRS 31. M. Lefevre Pantalais, pnr
mier secretaire d'ambassade A Athbnes,
6e: noinmm premier secr6taire i l'amba
sade de Washington, en replacement d4
M. dts Portts de la Fosse, transfer
Tunis.
IANOVRE ( Prusse ) 3 1.- Les manife.
stations socialists qui ont eu lieu aujour.
d'hui ici, pour protester centre les lol
electorales prussiennes, ont donna lieu 1
une collision entire les manifestants et h
police. Les agents ont fait usage de lean
sabres, une centaine de personnel ont d
blesbcs ; de nombreuses arrestations ot
6te operCes.
LA HAYE Ier.- M. Jose de J. Paul,
l'envoye du Gouvernement VudzouCliet
pour reggcr des diff6rends du Vanezu&
avec la Hollande et la France, est part to
jourd'hui pour Bruxelles. M. Paul resu
en Belgique jusqu'; ce qu'il ait re~ug&
Caracas des instructions relatives A la 4.
gociation de certaines questions qui0 O
surgi depuis son d6pan du Vnezuela. I
se declare saisf it des rcsultats de ses d
marches et croit a une enteute prochain
centre la Hollande et son Gouvernemem.
PARIS ler. La comtesse de Lessepr
la veuve du come Ferdinand de Lessep,
l'illustre ingCniaur francais qui entreps
le percement du canal de Corinthe etl
celui de Panama, est more ici aujourd'h.L
ST- PTERSBOURG Ier.- On announce q
Mr Kinyxsoff, ministry des finances, a
done sa demission et qu'il sera nohma
ambassadeur de Russie A Paris.
SAN-FRANCISCO Icr.- On croit quo'
nouvel incident americano japonais va 6
sulter des mauvais traitements infliges
un 6leve japonais par ses condisciples 6
1'Universite de Californie.
CULEBRA ( Panama) xer.- Mr Tafit
les ingenieurs qui I'accompagnent, og
inspect tres soigneusement aujourd'hoi I
qua:o ze miles de la Culebra. Le co!o*dl
G-.. :ls, li.f de travaux, a promis Ai
Taft que les navires pourraicnt traivet
le c-ntl le ier Janvier 1915.
MELBOURNE Ier. Le steamer angIe
a Clan Ranald a a faith naufrage pres dl
di.hburg. Le capitaine et 45 hommesa
I1'puipage ont te noyCs. Ls I8 a*
ont pc etre sauves.
MONTRAL Iter.- Deux secousses
ques out etC ressenties : la premiere j
Spe avant minuit, la second id
heures du martin.
ST PkTERSBOUG ier. Les rapport0
tre la Turquie et la Bulgarie s'amelioarl
PARIs 2.- Rente 3 o/o : 96.8o.
Le conseil des ministres s'est rCal1
matin A 1Elys~e, sous la presidency de
F~lliires ; la majeure parte da co dj
etC consacre A entendre I'expose
par MS. Picard sur 1'etat actuel de at
marine de guerre et des measures q dl
raicnt n~ceauaires pour 1'utilisation ,i,
forces navales actuelles. La lecture de
ppos donna lieu A ld'chaags de









observations; mais a discussion propre-
meat dite ne commeucera seulement qu'au
conseil des ministry de samedi.
M. Pichon entretient, ensuite, le con-
seil de l'itat des afaires turco-bulgares.
PARIs ier.- La chambre continue la
discussion de I'imp6t sur le revenue. A la
fin de la seance, elle discuta I'interpella-
tion de M. de Pressensi sur les proc6d6s
de discussion don't use devant la 'chambre
M. le president do counsel. Aprh avoir
entendu M. de Pressense et la reponse de
M. Clemenceau, la chambre adopt par
35 voix centre 122, I'ordre do jour sui-
vant, acceptA par M. C'lnenceau : a La
chambre, relrettant que d.s questions per-
sonnelles soient porties i la tribune et
onfiant dans le gouvernement pour pour-
oivre la realisation de son programme de
rformes sociales, passe i I'ordre du jours.
CULeFRA ( Panama ) Monsieur
aft coo:inue la visit du canal de Panama
compagndde plusieurs ing6nieurs.

Avis
DevaLut m'absenter du pays, j'an-
once ;u commerce et au public que
r Catinat Fouchard est charge de la
liquidation de mes offires."
En consequence, jV d-lare qvie
es procurations tlaLt lui qu'a Mr
ntoine Fouchard Lont et demouien'r
a&q effet.
Port-au-Prince, ler f6vrier 1909
C. FOUCHARD
II m II _


Kf. et Mme Laporte-LAFFITE
(N6E ARCHuCR)
60 Atenuedes Gobelins, 60, /Paris)
Oftrent leurs services au commerce
I aux families, tant de Port-au-Prince
ue des autres villes d'Haiti, pour
,utes commander de marchandises,
ins, articles de toilettes, de mode etl
e bijouterie, etc.
On peut expedier les commander
1'adresse ci-desstis et pour tous ren-
.ignements s'adresser au bureau do
urnal.
I I . -
Priere d'aviser l'administra-
on de la moindre irr'gulari-
Sdans le service du a MATIN,
n qu'il y soit de suite rem6-
16


NESTOR FELIE
L'excellent tailleur avantageuseument
connu de toute la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue FArou,
( Rue des Miraclei ) N* 61, pr6s di M4
L4ger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
come toujours toute satisfaction
pour lea travaux qui lui seront con-
fles.


b*,peaux
Chapeaux e1
Chapeanx I t
PAILLS Dl PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeu-r artiste, qui vient avec Iv
concours d'uu chapelier remarquable,
M. JAIMU TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Sclos de Coiffwre du Louvre
Pc: r :'nus let xuAis et poor toouts,
l! r Liiat3. *


Au Bois Verna
A venlre deux terrains situes a
Bois-Verna.
S'alresser & Me J.M. Br4dy, avoca

DEMANDEZ


a.
p


L'Arnuaire de L6gis-
lation HaXtienne, par j*
Etieneie Mathon, contenant les lois,
decrets, contract, arr6ts de I'A -
n6e 190, au prix de DEUX
GOURDES, chez M. Verrollot, im-
Primeur, rue Bonne-foi et Chez M*
Etienme Mathon, 87, Rue du Centre.


0


Bonne occasion


Pendant quelques jours seulement
I'IMPRIMRIEr C. MAGLOIRE offre aux
gens d'affaires des enveloppes com-
merciales, titrdes au gout de I'ache-
teur, au prix de 15 GOURDES le mil-
lier.


Pharmacie W. Buch
Place de la Paix

Execution prompted et soign6e des ordonnances.
Analyses scientiflques et techniques.
oalyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m6tanx d'aprbs la
thode americaine ( fire e-say .
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
bampagne & P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Proprimtalre : W


Buch


Pharmacien dipl6m allemand
M. BLOT conserve son d6p6t de Kola
ReI de Mgowsts de rIt


J 11


"'rr .l:.


I


Les autes Poduits Hygi6niques de la Maison SEGUIN oont
Poudre de Riz adhdrente extra-fine a LA MADONE 0;
Eau d Quin.ine, pr6cieuse pour stimuler le cuir-chevelure e
Eau de Qumminie, enlever les pellicules.
Glyc6rine anglaise co tre les gercures et la duretd de la pea.

Eau de Cologne 16nitive extra-fine. enflacon,moyen fl -
con et petit flacon.


Pour les cormandes em gros: s'adresse A 1'Agence
et d6ept pou a R6publique d'Haiti
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )
i- la MnCtrov-..ole


G6n aIe


MAJSOX J3ULIS LAVILLE
,93. Bus du Mauai' dp e'1at 93


Io


D6mosth(,te ROMULUS
Distilatear-liquoriste, industrial
Dipl6me et m6daille il'argent
1'Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Am6rique 19o4 )
Annonce Asesclients tant& Port-au-
Prince que dans les autres locali-
t6s, qu'il a transfer sa mason de
commerce sise ci-devant I 'Avenle
St-Martin, Portail St-Joseph & la Rue
R6publicaine, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gare du Nord.


Etude
DE
MW Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.
T V-A--mA- w A *o---f


La- VBZlue


MaceU5


DE PORT-AU-PRINCE


A I'honneur d'aviser sew
quo vu la saison et jusqu'a
ordre, son D6bit sera ferme le
che et les jours de fetes a 2
tr6e precis de raprbs-midi.


clients
novel
diman-
heures


A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.


Deriiers articles repis
Parfltmerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Fougre Royal ; Pa.
fum Id(al; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tr6s 61lgants.
Parfum reuornm6 Astris; Lotion, Tri-
copherou.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots
Moustiquaires, Brosses, Pipes Fuaoe
cigarettes, Cravates. Maroqurrioe d
toutes qualit6s.
La Maison a toujours Un grand aw
sortiment de Bifj'oute, d'~dArgta
de Diamant, A la disposition do puabl
en g6enral et I la porter de tootee
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravrru, Conaetio
our commander.
Achat de ,eil or et toe ages,..
iimnan *t pierra prdews des pie
ACHAT D'*CA LU aDR Canau
Prix eoeptionnel


I


I


--I --s


w


mDrMl


6eAlbres des RR. PP. B6n6dietins
DK L'ABBAYK DR SOULAC (GIRONDI)
Nouvdaux envois de
SPCIALITS ET PRODUCTS HYGII.IQUKS
DB LA MASON A. SEGUIN DR BORDEAUX
SEUL CONCESSIONNAIRE POUR LA VENTE EN GRO

L'Incomparable Elixir Dentifrice
des RH. PP. Be6ndictins par son usage journalier asu-
re la sante de la Gorge, de la Bouche et de plus, par soi-
te de la solidity qu'il conserve aux dents jusqu'& I'Age e
plus avance, il facility le travail de la digestion en per-
mettant la mastication complete des aliments.

Lat Poudre Dentifrice des BR. PP.

|l6li dictins est le prdcieux auxiliaie de 1'Elixir.

La Pate Dentifrice des RR.
PP. nldicitisnsest employee souls ou
a concurremment avecl'F.
lixir.










Panamas t...
Pour t omincs et pour Dames. chez
M* LomNwin SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
Forts.
Acco,.rez tous !


'i's


;* hbson F. 40b


Dirig (s rr

L. HODELIN


A,*-,wit "w39or ;,e Lj som,,,,4 pila".
th- roviyuf -4tift*-'IX tq Part%
Vientt de rol~nvoir un grarnd *th.r d'WAS
totfas di-tgon'de, c'simir :opac, jzevio-
to, cheviote rjour deuit, ..'. Recovartian-
do t)ArtIcul1A16rement -a clientAle une
befle -oflecti-' de ccupes de cg'imiir
de .Xiletr do fantaisie *1Jd .A40 do
tout* beauty.
Sp6cialt6 de Costumes do no-
ces.- Coupes Franoaise, Anglaixe SI
Amwirlcalne de la derni~ro oerfection
La nmaison c ifectionne ra. d es Cos-
tia.-oes ilttaires. kab-.- ; rcxd6a
4013US 'k mnicll ucks, ft-Ii.bits~ar


M C. L. Verret
Tra iaieie r-Ma c -hand
Donnne avis A sa bienveilI:nte clien-
t b itI%,q sa ti[aison No 7. flue Travir-
si-re ent toujours bipn t;(ourvue d'une
VaiitW d'ktoffes do i; haute uou-
veautO parisienne.
QUALITt SUPiCRIRIRK.C (OUPS LAGATUS
THAVAIL SOIGNE. EXtCUTION PROMPTS-
Prix Wrts riJdaits I

Francisco IJESUSE
Fabricant de cha ussures


ia M anuf actuie a toujours eu d6p6t
un grad s-tock, pour la vente en
Krtos et en detail, -- -Je chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Ios n.omrnriandes des commorCants
dt I1'intlrieur pour.ont &tre 'ex6cut6es
, dans une semaine a uu pres.
23. Rue des Fronts Forts, 23
PORT-AU-PRINCB ( HAITI)

Cordonnerie Nouivelle


G.B. PETlIA
143,IGRAND e --U 143
PORT-AU-PRINCE
CAULSsURBS aN TOUS GEINRBS
EN D*P6T, POUR LA VXNTs
mn GRos ST DETAIL.
Execution prompted des
bomm.andes, taut Ici qu'en
Province.
p Formes a homes ; 616gantes at ra-
tionnelles.
ChaussurAs de dames( Demiure e-
t d Pdarf ) et le plus commode:
chaus-ures pour entfant confection-
nees avec des Peau., de touted nu"anc
4'sae election et.dur6e irt6procha-
bles, a des prix avantageux.
Cirages, pAtse et liquids
fi *a

TANNERIE


1mITALL.


DR
Port-au-Prince
am ----,
CAPACITE 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DI VINGT-QOATRE (24) COULIURS


Vente des chaussures : Chvreau-glac6, Verni et
leurs, pour Homrnes, Dames et Enlants.


cou-


(Bouwoxnx, EL aTIQu rr Lact)
Fu gros et en d6tall ponr toute a R6publique


EU:>IM03T rA EIrmU~x BELLEVUE

PIk"e dus CarM a-de2MRs
PORT.AU.PRIN WOK (KAITI)
Mme Hermonce ALFRED, directrice
APPARTEMENT POUR AMILLK
DINMRS-LUNCHES,
IntlaUclui amodems at con otfrble. Vi" surr la wr. 1.' mp*vau mr.
d~o4w ci rigsd~re. Les Trameways dsservent HI'MteL-Baltevu tfout uss ,'4 7Mi-us-
PROPRIETEr SPACIEUSE, S'OUVRANT SiUR DEUX RULS
PROMENADIES JARDINS
Salle 4;, r& cE~JIQi. --pia.-G Oraphe".
Sonu.iries ~lec~triqunrnr


b4 :- jc'slrs*, & Midi d I ruse,
v 7 8 &p h~4 dusavir


GRAND


PRIX


HOURS CONCOURSE


Rhum Barbancourt


MOdailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'd 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son mari, et se tient a la mnmehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commands seront ex6cut6es avec le m6me soin que par
le pass.


Mr Joseph Sasson
March nd-Tailleur
Avise sa grande Clienttlh qu'il vifi
de s'installer Rue des Mira,'les No 12
en face de ia Place Geffrard, ii leur an-
nonce aussi qu'il vient de recevoir un
grand assortment de Casimir, Dia-
gonal, cheviotte. marchandises fran-
Caises dernieres modes.
PRIx MoD*RIt

Tibbre Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SpfcO U fL i :
PAWTOUXFLKS MX7LS


A L'tLtGANCE
OORDONN RIE
3M. S P 9E
42, Rue des Fronts-Forts.
CRAUSSURSs EN DP6OT,POUR LA VzwrT
Promptitude et soin aux command
des tant ici qu'en province.
ChQAssures de Dame form e t tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plunk
nouveaux.
Formse americaine et francaise pou,
Messieurs ; 46gantes st commodes.
Pom le eonfants le plusa 'aise.
Travail solid ez6cut6 avec.
des peoux de premi4remnarque.
Assurnce de grand, rabais.
PAtwe, Oirages et Liquide


re manllge plus de pill
S'il n'estfaitavec la "Pillsbury,
Best."
La meilleure farine du mond.
Celle qui donne le meilleur pi
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignements s's,
dresser A :
Ernest Castera
repr6sentant de la PILLsBU.u's WAU
BURN FLOUR MILS CO MINNUAPOU
MILS

JULIEN FLORUS
Ancien dlve de la 96* Compagwri
d'ouvriers d'Artilerie ( Lorien )
Se tieut A la disposition du palW
pour tous travaux de FORGB, et ab
JUSTAGE, de RiPARATION de cola
forts etc. etc. & do bones condition
Rue do la R6volution No 19
Vis-.-- U. d. la Chambre dcs D4i
*>rn I-n r 1-- *--iiBino-- i niMB


SUCRE TURBII
Si vous voulez un pur
produit de la canne
Sans aucun ingredient chimiqw
Rcclamez le
Sucre de MON-REP(
don't lat suphriorit a et6 reco
par uno Middail!e d'Or obtenow
Jamestown (1907 ).
L'Exposition Communale de
lui a accord la plus haute r
pense.
D6p6t G6n6ral:
23, R(T. ROUX,'23


( Ancienne RumBoNnU-FoI.)
T;ifia .2-o Alcool 90'
A Vendre
Denx buss en bon dtat, dosi
I'it. /I.
S'as-.i :uxbtireabx dat a

Guerison do Mmo DU
".Ioa di & wueahe puks
PAi L'ELIZIR DUPNYRO
Mme Gabrielie DLJMEZ. q-e .pr-
gravure ei-contre, n~e e en tigsSlat-Qu
rue des koge, quarter de LaCh
Depuis
toussait
mentt i
i des c
~transpiS
'- i a vait 48

We so +J
toa
+kcet ay


tubemculaux st le wm CauqW
au r ua la be a lra r
Mme Dumetz 6Wt co- &st
perwesdo -ublier *on Cos a ge ii
DUE
ad A
vsqmsm k r( wool
Le ftihuidS
Goan VMSdo ON ft '1 ON&U


-Nou


-C
I ---- -- -------- r


~=~5~~f~ dfff~k4