<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00539
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 2, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00539

Full Text




Deux 6 m Aun6*, No 5S4 PORT-AU-PRINCE( (HAr) Mardi, 2 F6vrier 1909.
Not~8 ~ m .*


~& U F 7


Arjtur' Idore, Carmille N6r6 Numa
.10N1"TOU OUOTIDIEN RIDACTRUR EN CHEF

Abounn stein tst : DIRECTEUR-FONDATEUR NU.RO 1 5 Cn'I S
AUL MS G. 2.00 C16ment Magloire
Tlo Mols. a 5.00
U*----e------oa. 2.20- ILes abonnements parent du x" et da 15 de chaqu
D"TTwoT MM 6.00 DIRECTION-RADACTION-ADMINISTRA TION mois et sant payables d'avance
trmA4G5P........ RItm Mo4s. 8.00 45, a oWX, 45. !.,a &LIS.sit mar.BU ou o no mre-tpa mre _

FORM S T R GE NT E Enfin,il ne perdaitpoint do vue la lec- fl, mmm ra l
Slture qu'ilconid~rait come une chlio-
REFORMES URGENTES IsUi YddC COilllrCialc
es excellent, ;aulant poimr, fortifier la
Im6moire de l'd ev que pour j'habituei
V de bonne here au livre, le moyen DE LA
le meilleur pour un jeune hoinmme Iaison Haag FrTres
I d'agrandir le circle de ses connaiE,-
i trumre use aton., st sla civiUser. talent de mettre entire les mains des sances. Le a T616maque i en ce DU HAVRE
ette v6rit6 a pass d commen- comimencants, k qui l'alphabet avait temps-la 6tait en grande vogie dans
tairs appris ia connaissance des lettres de les 4tablissemerats scolaires; c'dtait
hirensi s one la a la langue franqaise, un livre de lectu- le livre de lecture pr6f6rd des instita 5 Janvier ioy
l mie w *MC I&Otn .ro. re, une ardoise, un cashier d'6criture teurs pour leur classes sup6rieure. Qui CAFI.-Le mirch6 A term a finalement
Le Igislateur constituant a compras socompagn6 de la ldgendaire plume de nous ne l'a eu entire les mains, montr6 beaucoup de fermet6. Une inter-
S is* 4. O 0e "or. hiatoiretr d'oie. VoilA le d6butde la m6thode. puisqu'il 6lait en usge .1i 'ns nos 6co- ruption de tr fic, sur la line principal
la ci4 deo 'd liostructioln Et puts, quand it 64talent assures des les jusqu'A la fin de la Pr.sidence de d&. Santos vers 1'mtinieur de-'Erat St-Paul,
%011K uWWWemathsde la progrbs r6alis6s dana cette pre- Geffrard. a eu comme consequence de trs petites
cw<&Ahl auttoeans ... mi6re phase, its introduisaient dan receitts u dit port. t cette diminution
-*u e -os btoilelt es lesleear classes il oe pouvait y en Les constitutions ni'ot jamais cos- recets 6 di fort. c cete diminution
NAltA tlert depots t bsrs-indd- avoir qu'une une grammaire, un s heur.usement do dire : L'ensei- ecialet assent tr
pendance, ont ft lea attributions des arithm6tique. le aSimon de Nantuiia. gnement est libre ,. Sius I'empirp de purable la spdcvero, u'en a prouant le
dsn4a peuvoire do IEtat, ne voyons- une g4ographie dans laquelle I'enfant ceLte disposition, les .ol.s ne tard&- P uo serrer e d er, ci poursaut Ie
nous pass q'ellu e a'oat jamais manqu6 spprenait & connaltre lea noms d- rent pas A se multiplir et A se dve an 4os- Pour l Dcembre ; fr 39 0 por
do preacnre ce quipouvait assurer tous les pays des cinq partiesdumon- .lopperL m6nme, an point d o vue des ir 42 P r e f 39
uoe -pae rspectabe e education de,tandisqu'il ignorait encore cex de tudes, si bion qu, avatla fonda- et 38
nationate dams Notr organisation po- la patrie de see peres. La deuxi6mettion du Lyc6e, il existait d jA i.n on ot I'ie m.e ses lors
ltiqis. Elles font aux administrators phase de lEur enseignement permnet- deux colliegs de g .rors t de jemaes Une acc'mi n L O n.ta,-e s'est alors
de la Chose Publique imp rieui de- tait done aux jeunes gens de lire cou- tille. o6 s'enseignaient I- s mtibre t snir. L s rte" t, s so'it de nouvcau
voir de distribmer Is pain e Iintelli- ramment, de possdder lea rudiments ,d'un ordre plus .el. vA. Selon le pale norms lbles, et plu1s c se ib es au -
eop ttoot o:l'ignoarance retenait de la grammaire jusau'au particip et tfondamental en vigueur nctuellemelr t us braeur. Nous t ons; cccainsibnes au ic-
I. popatations a l"6tt de nature, lea principles essentiefs du calcul jus. L 'instruction primair, ,.' oblig'ati- po r ateur. Nous aon cu ainsi ure rnac-
Maia los tourmeates intestines qui u'aux quatrer6gles de I'arithm6tiq le re et linstruction publiq".- et gratuit- sur s
ot puris naissance avec note amao- la pouraient aller, au-dela selon klur A tous les degrs. Cp -ount 1A ssu- us.d u n
eibtidon, ont arr6t6 dana lea vint pro- bonne disposition et celle des mattres;, I ent des dispositions q-ii accordent, rLs : 1
m annoes du sibcle cool, oes- mais alors ils atteignaient la Rgle d a jeunesso d'imrnens-s avantae, r. J r.38,
sor qu'il fallalt donner aux 6tudes class Trcis simple. C'6tait djB beaucoup. c atr ailleurs, I'er,sg. met primi.. r fr, 39 Juil .38
siques. Savoir lire coiramment, obarver u.-eul est gratuit 1. }1iat no prendl A -:t S,1 c, bre fr 38, 50.
Ait arvrr de las moralisation des rgles du participe dans u'- Acrit q(Iel- chargI-, dan ,s *- '1': t d.'A St nous av1.ns J coRast t.r, dins nore
masses iuullte fut interrompue par conqie, raisonner un problmnW o e i t 111. 1# la pr1* 1 .i ec .revue in ser-ller ch
intervale. C(pepndaot te principle un.i Trois im ,le, plagaient un jei.in lom- MNis ,'h Z nrous, ', li later st d~ ~c revue, pouvons dc:n aser-aier ch
fOions acr6restlisi uable.Leosddi- me bien haut dans I'estime de ses p:is 1)81o-ux. pl-is lb *, e.t, J'es t- uche:eurs, n du p)uvoIas dre auiouris-
fba. tedtmC(. alh q ',1 rend U i :,,,,.,la serrte, dhuii, q,ie la hitisse du itrme I'a Liif dis-
4eteurs quoe initiative priv6e avaitl rn- mattres ot mame do public. 1 v re nd un t i un u. ser .ritre O n'a cpendnt plus pays les
rol6s n'abondonnwbmt points tAche .. la n1at)) fa'ilt *t a. j nes .en px extremes main o est acheeur de
qu'il s'6taieont impose. Il a inspir- : LA ne s'arr6tait pas cependant, cette qui ont fait I urs clc.sses prmanii ,. bai x extries e it-Gs ove St-Marc et
T10t des plus mobles sontments eon instruction trea rudimentaire qu. ac lIs moyens de poiLrsuivre leurs Mt.u-G a 'r / en c e-GA de-cafsa-rc
favour d popt tioans et poussarent, querrait Ilenfant. II pouvait poursui- d,-s anI delA des rdiinents sans .to Gi G naives A fr. 58/58 /z, et de cafs pa-
ausrl loi.oga~S purent, tos les sojets vre osa 6tudea un peu plus loin, si astrein's A trop de frais Comibicn do Luri t cim3chin..s epier;i cf. 50152.
qutW-venflnt i r duos leur onsei- lee moyeos do Fes parents lui per families malh.,ur-uses n ont pas dsj Les lots tant soit peu ddfectucux come
Peaeit I s voia qulav r homme0 mettalent de rester sor lee bances un bt1 n-i; d, s bienutiits dA la gratui 6 quaitd sont pl1.6 delaiss s ; it cfu lea
blt'ot l disinae dt roest de anno de plus, pour revoir lea m6- de instruction publique! coter de i A 3 f. au-dessous de ces coes,
k Irtaoa. Los connalssances qu'll meos matibres traitfes en des ouvrages. pratiqu&s sculement pour les catis de
ou et & leds braves no fbr- plus complete et possdder, en ontre, B. ST-ROBERT. co,,ix.
miN.t PDs, U est vrai, un bagage In- dos notions gnRXralemsr le science ', Jacmnel et Cap tri6 fr. 57.
t n.' ane oa r leedoran i Port-dcd-Paix fr. 48,9, Cayes, Aq4in4 ct
& oes~temps primltifs. C'4talt le point 4es econs de chases. Le mature exer- iie d'aviser l'adeninistra- J~r~mie ft. 48 7 ia, par suite de la raret6
io dUpart de Is diffusion des In- qalt I'lntelligence do son &l&ve & It
lbre..- redaction de certain petias anet. ti- tion de la moindre irrigulari- des ar ivages.
Qumi 'smued?4gude s esetatoot rim des bons waters josque Ia con t6 dane 1e ser vics dd M ATIN~ s De temps en CLmS, on trove, A Iivrer,
l!?'L. d eto p,------e- on doe Florean plSt qi'"i y soat dio stite rem6- eld 1r que ce qc valent lea lots en
Its 3'eu avalent pas. UIs mo conten- et les Ill expliqualt comme 11 pouvait. d16 disponible, et nous notons des staizes,


-_-_--- ____._I---








- --- --- -.--


en cafes de marqnes connues, a fr. 59 et


60 pour Gonaivcs tries. et A
Gonaives nature
Contrats no 2 Janvicr/Juin
Triages, fr. 2512
Grages, fr. 63170.
D'apic les nouvulles que
des inarch.ds voi in-, In:, prix


5o pour


fr 5415 5-

nous avons
d< s Haii y


sont cL'alemient ern 1au.t~s?, n11.1S s.ins per-
metxcr encore de C .mparaison atvec notrt
pjLCc. satif p,!it trt potir 1-sc, hes nattitr
et mach I 6p I crit, pmr I cs ,, u 's l, st
tappr,,:Ioimt 5eaU.L-'k p Ic i owre Ixairi'&
(.)CTON.- Ce: a r,;icl i. te csxcss1v; -
ment ca.il:n. Lus tei. rc& .-:pc~culatlf. nitn-
trent, de cmps A a tre, cd tinimie' V Ici-
tes di ,haulsse, %iui -i pai tnt p rs uC
3iiss-,k~tEn gc-ncrai, (iii n.! .a, de 6.po-
iitio is pour Ih spccilatiOn. tet moins en-
corc quand il siait d d u1 articc q+i. cn
&hot, lc ses !)as prix, i1'.1 lien de stedui-
sari:w
!.,- terme cote commne suit
7 .'Al' ft. 7 3 ,
S)n tie t-prl> ue pcU du coton lliir
II n'~ trr via u autl. 1,he que quelquies pz its
!,)t,.. vii dnchs%o, ui VAU,
p.-iv Lrt*Io ,.15 trnc'%.) i iiedre iC1-OrL
M~Er -(" dL!.i 0U ',i .Ll: c OitC. No-
rnir.aTr. 'i lt i tfiudiait vuir ir. 34133
Sans cih.iugement e
tendincc pluto') lourdc, na!grK le ch'tfrL
I r& rCet L t t. t'S i It ort a i o s cc tte a ir;c.
~11 a i1AV re 2 2.4,12 uli .-tii
COte211) Lt 2 24 1 p, ,r:r c,) t i i cv
pri 'c !es(pcctlvcrulcntr
Vents n urchargcmeit laciriel bLihu cs
A lt, 3 ;rr ci U cA1 rg 1m L G randcs-Sa-

livrcr.
CACAO. La in d: l'iznC arrte Ls
atffires. L.cx grandes hicela'rieTs fonii

c6tx les b.&-oi ris dc Ia on t .um :a: 'on cre'%..
par It )oude ['an n'LX :. .I Il .I

sprix .font cp-idani sutcUiuiU A fr
52: ) 1 po u ti-i,1Wcuurant A cjai. dc
clw', ci, Li f)9462 p, irXc,.3 i n e
II 11ta Vc- endu ctre iulnzalne:82 saCS
ircniec, Use .c Gr.uLdcrt, dLrbirquemen-
a fr. S); X sac. Wo, deb-rquemenr, A
fr )6 :,acs dito, dc'tr,;uenwnt, A f,
i6 s.acs Port-ie Paix ct 58 sacs Cal)
drbarquemncit, ir. ). I ioS JC' r nm i t
debarquernent, A fr. 54.
CUIRS. Importations : 7o Gonaive!
SecCs Cet SalSt secs ; i 8 Haiti sec et aaltl-
secs. D- bouchies nuls. --- Stock
dive is.
CIR -- Soutenu. Cors : fr. I 63.
NIIEL (alriie. Cojis:Ic. 52 112:-5
GRAINE DE O'Ii)N4. Cours fr. i 3j1





1I~EN SEIGI (FJMiE N T :
MV4 TOROIOMIGMEI EN
t k~o 3r- %r &*. t 4: i w- 4.
DU
SthI9f4AIRE COLLEGE St-MARl'-0


LvNnI 1er Fi~VRIER 1909
Barvnii~tre A midi
T p u Dillllnu m
Tempp~raturs,


766. 2",;'
22,1


,29j
Moyenne diurne de la temperature 24,o
CuL tres couvert toute la journee.
Vent sec soufflant en j lie brise pendant
la n nt avec un ciel clair. Le barometre
atteint s;u maximum.
Agitation micro;ismique vers 2 h. da
martin. J. H
J. SCHERER


fr.


it Cit ,i i it in lc 1- rapport p:;sente Mariage
au grct; Jj- c: T'ribi ml, le onze Septem-, En 1'Eglise St-Jos-ph sera ced~bre le
b). 1908, d ins I'a.it ire des sicurs Annulysse mercredi 17 F6vrier prochain, le marriage
To. -ainr cit D) as Figaro; dit q,'ll n'd- de Mile Anae; Fabien Anddrb avec Mr Man-
cli t pas pour Ie minim~r.nt que le serment nevil Delvi.
sot d,_', aiu sicir Annulvsse Toussaint, Nos compliments aux futurs 6poux.
Or.di-ne q:i'ne r ouvelle expertise soit Pet'te Tribune publ'que
I :;.i aL. sicer, s Char'es Dupuy, Char-
les Dictz, Plaisimon Pierre-Pierre ( II s'a- Exploitation agricole
g 'e ftl cn eriturc ) et condamne An- Dans un pays oiu la press est libre, le
n 'y,,c I' 'ussaint aux depens. ipeuple en ressent to'jours les bienfaits, au
2 Ctili quui condamne Eugene Vieux A bdnrfice du gouvernement.
payer la dame Vve Ed. Corvington, sans L'interessant article sur I'agriculture pu-
dela la a,omnie de (deux cent quarante cinq bli6 par notre confrere Arthur Bonnefil sur
dol .:r, mot:tant d'un bon souscrit avic les l'Impartial du 23 Janvier semble avoir
inti: cis rcC,)niu.s dans la lettre du 19 F6- dejA ses fruits. Un contr't des plus avanta-
vr-cr 19 7, ordonne I'cx6cuton provisoire geux pour l'exploi'ation ics fruits Iropicaus
sans caution et le condamne en outre aux est pret pour cettc session 6lgislative. Les
depens. bases de l'installation et de l'exportation
j* -- Cclui qui ordoine les partage et sont en principle arrtetes avec une des plus
liquidation d! la corn nunautd qui a exist grandes companies d'Amerique. Le people
entree Mlonicur Henri Amblard et la dame aura un reel advantage A tirer de cette inno-
Ros.i C,,riiec de Meja A laqielle les parties5 ovation, c'est pourquoi, nous qui desirons
onI dolt, c c. etc. sinc&rement voir progresser le gouvernement
Affaires enter dles : du General A. Simon, souhaitons d'ores
et deji plein socces, A cette entreprise
-" Colo Julien centre Bonaventure Du-t di li s &, cette enterprise
t.;... toute d'utilit6 pub'ique.


in ; continuation renvuyee A nuiain-e.
20 Marthelly Aritide co.itre les consorts
Sajiste Toussaint.
30 Eugtne Mathieu centre les consorts
Salomon Etienne.
Puis le sieg- e.t l:ve
Mr R. Hertzb3rg
L'h(,norable conseilier a la Legation Im-
periale d'A'lemagne Mr Hertzberg vient
d' re l'obict d'Line distinction de son gou-
vernemtnt qui !'a decore de 1'ordre de
I'Aigle rouge.
Nous presentons toutes nos ftlicitations
au conseiller aulique.


D6c6s
Notre confrere Beaubriant Beaubrun, di-
recteur de la 'Raison a eu la douleur de
perdre sa mere, d6eede hier & 6 heures
dn soir aux Gonaives.
Sincr&ts condoleances A la famille et par-
ticulierement a notre confrere si cruelle-
ment prouv6.

H 6tel Bellevue
Le mieux situ6, le plus con-
fortable.- Champ-de-Maws.-
Cuisine renomm6e.- Vu our is& gr-


T-ibunal d e Cassation
SECTION CIVIL
Au.inince dn Lundi tir Fe'v-ier 19o9
A d:x heures et deinie d, rimtin, le Tri-
bunal entre en siege sus la presidency de
Mr le Pr6sident, H. L'clhaud et prononce
les arrets suivants :
Cclui qui case t annule lc jugement
In Tribunal civil de Port-au Prince, en
date .! xi Oc'obe 1907 rendu contradic-
ttliri.uaCrn, en :C John D. Metzgcr et Co'et
Ic sievir Salnm,,n fils ; renvoie l'affa;re de-
v-:,tl, I' .bl .. il civ', i' jacniel ; etc.
C(.lui qti dcl -'re le :ieur GttTrard
S." :- Ii ."- c'i d- son pourvoi centre
I uger.)n i du 'Ii'nona' civil d,' Cap-Hai-
t i. .*t i .d. i L.-t 1 5905 rendu centre
lti au p' it.d Jd: 'a ditne IPhanelia Phanor,
spouse Jt.'icn Saint Flcur ; etc.
I'uis .ntend hl s alff ircs de :
I. J E. Sidn: y centre les poux Re-
na : Hvppolite ( Reproduction )
I,-- R .,,por'-cur, M r e juge Birtr n lit ,,] ,
ra, .. t
'i I ncis, pour ie deman-
St .' B, ) 'n p uir Ic; d, fendeLrz
s<. :( .. t,:. Ju. en leurs observations res-
pe tivci.
.- ... c I. b'ic, \Ir Luc Dom ini-
.. co. t .;u T-,i d' Ju pout voi.
I.1 l.iine VC.uve Bil ignore ct consorts
co:iLr '.i dame KR g'l Vomn.-r ( Reproduc.

SI-1 1 ,'' r,, ., KRipp-r'_uir, donned
I :c ( n r i i r .
S\i r,,.r Pb ic, Mr Luic Dominique
S co t r iu otirvoi.
\u i'L i.ur i .ivaincce Ic sieg: -st s levI .
Tribunal ( ivil
A u. ',nce :: Ju L ,n.hi t ir FJ,,ricr it o\
t T"'iunai' p,' 'J sige a d.x heure
p."ci dini*mat'. n ()2s la psidence dt
t i>'e.-d,,en A. Si-Rome assisted de Mr L
C, ,.t. Con'niuis air du Gouvcrnenent
J!'- ;'..-:c s prononcd :


Tribune du a MATIN a
Port-au-Prince, c ier Fevrier 1909
Me P. F. l:!.cldrique i
Direct.ur du Journal I'l Impartial
Monsieur Ic )irecienr,
Pour repondre a la 'no:nm&e Vve J. M.
Wis:, propo, de sa lettie a vous adressda
je lui dir.,i, qi:u 1- nomm~ J. M. Wims
tut exccu-' le lutili 27 J.aivier 1908, d'o-
dre du Secr6taire d'Etar d: la Guerre, Df-
S14gutb xtrio-di"i .'-, en marche centre Ila
'-dvolution de I'Ar.io,, nit.. aprs que celui-
Ci lui eit faith subr rn interrc gtorc ent
;r,3c-.nc- dii Sena't'ur Linnue Slerlin et de
bL)n i(d'Wtres personn~s Elle s'oublie donc
de beaticon. en o'-n! cit ,r mon nor d'une
f''n mort d- son maria survenue par suite d'une
qutetion de rvolrticon(
Fn attendant 1oe i';intente contre elle
une action en ditTa. nvion ,
le vouIs sale en li P.irie
G IHor(,;;s CHOULIOUTE ST-LOUIS
.Avocat diu lurrcau des Gonai',7i
Madarnm Antoine Sitrion
i Par I, navire .C ienrrMe Nord Alexis
,.st partie pour les Caves. Ma lime Antoine
SSimnon, la d;gne ep-us, dU i Pseiident de
la R&publique,
s Madame Simon a e accomp'gnee a
- bor l par le Gndr.;.I Simnrm, 0oi mnari. par
,ous les memnbrcs d sa funlle, pa.r Mes-
e vieur,; les Secretaires d'Etat, Mr le D'rut6
Pit rre-Patl., Augstin jeune, Chef de Cabi-
e net dlu president, Dr I1F. Sylvain, du pro-
t6cole et quelques amis dI, palais. La s4
parnion A bord fut des plus touchantes. A
la descent, S. E tot salute par one salve
de 17 coups de canon. Le voyage de Ma-
9 dlame la president ne sera pas de longue
s durde. Elle regagnera bient6t Port-au-
n Prince ou elle i ddej acquis tant d'affec-
* tueuses sympathies qu'accentuaient encore
* hier, les nombreux bouquetsqu'elle a reCus
A l'occasion de son absence.


Je suis,


STkPtii DhwNs. i


Port au-Piince, 1e itr Fvrirt 1po9m,
Missieurs T. St-Justi et Augwle
Eq W
Mes chers amis,
Veuillez, je vous prie, accepteer
repr~sentcr dans le diff6reqd custa4
MN. Stephen Dennis et mol. ..
A cet effer, vous voodrez b',4 va
tre imeddiatement pa rap.prt
amis, MM, I. C. Lai trifti et V.,
Ea cette attetite, e vous prle
la meilleure assuraone de ma"
duration, "#.:.

e '. k. '
Nous, soussig6ts, Tribonien 5i
Aegeste M. Donyeaot
sieac Marion D0n* aM
suite A la lettre-cartel de
I. ** ,'


Service Hydraulique
II nous revient que de nombreuses pe
sonnes habitant es rues R6pobliciT
Roux, du Centre, Traversi6re soot ali
prescnter leurs compliments A la nounv
midministraiion hydraulique pour leur a
tenta:ion d'eau qui leur est remise a
bien des ann6es de privation et de vatUs
rfclames.
II est A demander, s'il y a plus de co
petcnce et de bonne foi de la part de cem
qui adininis'rent cn cc moment notre se
vice dts eaux ?
En tout cis, nous constatons avec pl1
Sir une reprise acti ;: dd0109=M b tnot
ou I. canalisation a e~ obstruie.
Not s nc nous empresserons pas d'envol
nos felicitations I VinqR4nle Louis o
pour 1'energie qu'il dep'oie dans sa tkch
non plans, atr- mintistre 9 _mfmwU _
pour son contr6'e et)a some d'effao
qno lcr&lcmefedi sbetib es pour le bin.
6re de la Republique.- Ils 1 remr
nos s ce ~m &polth ents d'tdflrati
quan: rteu ser. plus ou moins a point
qu 'd nous sera ieLtaio I* C" 41die Vo
avez travaitli. *
A-te ,bn' I .. ."
M. et Mtg, Laporte-LAF(,,JI
(NkE ARCHER)
60 Avenue de; Ge1Alsf O, {Paris)
OfTrcent leur. sePvlcts au commer
et aux f.imilloe, tant do Port-au-Priom
que dlo autr s villes d'Halti, pow
toutes commanders de marchandis%
viis, articles de toilettes, de mo4el
de bijoutetie, etc.
On putt expedier les comment
A l'adresso ci-dessus et pour total
seignements s'adreser an bourm
journal.
Vn- w


DIFFEREND-
DENNIS-DUFANAl

On now demanded rinsertiaw
pieces suivante :
Port-au-Prince, It 31 Janvier I9.
Monsieur M. DufianaL

Monsieur,
A la suite de ce qui s'est pss hic
tre nous, une reparation par les armesg
pose.
Messieurs :. C. Laferriete ct iV.i
their, mies amnis sont charges de I'
de vcuts ct d,: rgler avem; vos
conditions de Il rencontre. A


:-c. ti









Dennis, sommes presentss A trois hetres
:1die .de l ,r6&f^di bez Mopeur
. 6 thi, oa. so trovait Monseur J.
crricfe, 1s deux tdmoins de -Mn
car Dennis, dans Ie diff6rend qui exist:
nortre celui-ci et notre client.
Apres l'change de nos pouvoirs resp .c-
L. nous avons fit, de part et d'autre,
'_aposC des circonstances qui ont amene
leprojet de duel. Nayant pu tomber d'ac-
cord sur la qualitC d'offensd, les soussig:;&s
ont propose one nouvelle reanion pour
le lendemain i it heures du main, a I'cf-
a d'arriver, s'il y a lieu, A a formation
d'un jurv d'honneur. Cecte proposition
syant 6t rtcjc. e et les parries .ne s'etat
arrt6ces i aecone decision dfinitive, nous
nous somrnes trouv6s dans la n6cessite de
SaMI; sharer et de dresser le present pro-
idc.ve.- l que nous remettons A notre
client pour en faire ce que de droit.
'. Bi at clos a -.jIr, irr F4vri+r f909,
an o6 de I'lad6dpeDdoce.
T. SAINT-JUSTt, M. DouroN.


Qayipllo5 EtranpgreF


Deri.: ires D6pches
CATANI. ,o. leD. c l-res secossC s .sis-
aliques ont :l r.ssentics a Messine hicr
,-MALAGA. Une secousse sismique a ttie ici hier matin; aucuu domm.:ge.
A INo0ui 30.- Le gouvernear
tvHhyci d'Andrinople, t lbgraphic quc
IlaBulgar;e licncice.les tservistes rdccm-
ment lassemb!ds A la frontiere turque.
CoLos 30 Le croiseur a North Ca-
rolina v ayant a bord M Taft, est arrive
i Colon.
RoMs 29. On dioicnt la iort du roi
eenelk d'Abyssinie, don't la santd ct
mauvaise. mais non d&esper&e. :
Pt'NTA DEI GADO ( Ajores) 30. Le
cuirasse hollandaise Jacob van Heems-
kerktn P est arrive ici hier.
WASHINGTON ;o. Un message souhai-
tant a Cuba une grande prospirite, a et6
envoye par le President Roetvelt au Pre-
sident et au Congjs cubains aojourd'hui.
PARIS 30.- M. Henry White, amb .-
sadeur dts Etats Unis en France, est rtvt-
nu de la C6te d'Azur enthousiasm6 de la
reception qui a e6t fate l'cscadre aine-
ricaine par les francais.
SPARIS 30.- Une note officielle a paru
aujourd hui distant que les Puissances eu-
trapennes travaillent activement preve-
air l'ouverture des hos ilites en re la Tur-
uuic et la Bulgarie les deux pays ayan: dd-
i fait des preparatifs de mobilisation.
'i BURLi 0o.- La premiere experience dc
machine volante a 6td faite hier en pu-
blic par tin aviator framgais, M. Armand
Zippel, i Tempehoffield. Plus de 5o ooo
pectaaeurs s'etaieOn rendus sur le terrain
0 devaient s'effectuer les essais.
MESSINE 30 La population de la ville
s 4ie tits alarmee par quelques secousses
sitmifques qui se soot ftt sentir juste un
.sis aprts Ia catastamhe. Depuis quelques
)OUrs, les habitants Ir ville paraissaient
Es3adds qu'un noutau tremblement de
ftre allait se produire encore, plus skrieux
qie le drrnier. La plate tombe sans dis*
fntliuer et a arrkt meAn6eacnt les tra-
tai .
D.OouTI ( Abyssinie) po On annon-
o, ciqoe I'Empereur Menelik est strieu
tmCenot malade, mais cependant aucune
nouvelle ne confirm sa mort.
Cot -AxNTMrOLB 10.-- Les journaux an-
PCent-n o te roi Bdoard a fait remet-
S- Sultan, ,comm present an so~crbe
ral d'arma' iovrMnat de s eorles.


MAAILLEu o.-- Une bande de malfai-
tears armC ont pille trois dep6ts A Lagu-
na, tue t30 personnel, parmi lesquellks
pinsieurs femmes. Leur crime accompli,
ils ont reussi A s'echapper. Les g ndar-
ines sont i leur poursuite.
PARIS 30.- Les somnites du monde ar-
tis ique cientifip:;c et litteraire de France
se sout rdunies, hli.r apres midi, A Pont-
aux Dames pour rcndre un dernier li m-
inage au ce ebre auteur francais Coquelin,
qui monurut inercrdi dernier.- Le corps
de l'rtiste sera inhumd daus les jardins
de la a Maison de retrai:c des vieux artis-
tes v fondue par M. Coquelin.
PARIS 30. On announce ici que 1'ini-
tiative de la deuxieme rop. sition qui
doh Eire fiie pour terin:i.r dctiii' vc-
ment is cruise dans les Balkins, est due A
sir Eward OGrey, secretaire des aftaires
Etrangeres de 1 Angletrre. Cette affaire se-
ra fiite de concert avI.c ia France la Rts-
sie. I'Auti he [Hongrie it I'A''emagne ;
cir Ics l' issanccs ont reco.aiu qal. linitr-
v-intio ,'dit,:e o0.1 dcix pussancCs s u'(s,
Scrai: in,. tliga;e.


NESTOR FELI

(I. '1 1 1 N i d1 1S 1 ti i
( UI ..e s ''.4'.le ) N" 61, pres d' M*
L 1" (-'lin 'lii, I


Io t I av ti! x (I
lit U;.


clll-oi~i~ le rouvera
toute satisfactionl
.1!ji ',.,I s.r it con-


R A. ? I
Le C()Iz~ S1' tj I.IJ.dti.


..'~'A
de"h


.I.. -.


I 9*


S -- -- i. .. 1 *---- -
Chez pp. Cipolin
15.5 Pu,' l/publib-ai' ', face de Mr
E. lobelin
(,lon.srv.; frtai' oh arrivt6e. par der-
tnier vape,:r.
Assortiment complete d'hiile .l'olive
pure, pir gallon dmrni giloli et par
litrP
Vin de Bordeaux : ro'ge et blanc,
vinaigres, mad6ro.
Grand assortimienlt complete de ii-
(lItlp rs.

A Louer

IUne maison haute situde dan. les
qqartiers- d~ I'Expo,'i'ion presqu'en
face du Dr Lbon A'dain.
S'adresser au Dr A.Moli6re.

Au Bois Verna
A vendre deux terrains situes au
Bois-Verna.
.6'adraesr & Me J.M. Brady, avocat.


74' DENTIFRICESS

S (t"1,bres des RR. PP. Benedictins

JDE I.ABBAYE DE SOULAC (GlONDE

1.-1, 1 'i Nouv.aux envois de
iSPCIALITtS ET PRODUCTS HYGIEIQUES

? ~~~E L) LA MASON A. SEGUIN DE IORID)EAUX
SL. CONCESSIONNAIRE POUR LA VENTE EN GROS

I Incomparable Elixir Dentifrice
i't I t. PL P. B1nc dictins par soi: ur ,g jountaliel assu-
SIt' LA, ante de la Gorge, de lai Houclie elt d plus, par sui-
tc. d., la solidit6 qu'il conserve aux dents jusqu' I'Age 14
-zI vanc6, il facility le travail d(,: la digestion eo per
:!. Ut li mastication complete des aliments.

I i I'l ,lodre Dentifrice des 111. PP.

I{ClI6dictiilS est le pr,'ii ux aux;i.Jit'.. I'Elixir.


La Pite 1)e itiricce des RR.
tf t 'sule ou
lC: I'P1 li1P. Ile'
  • Ls aus Pouits Hu d R Pa lMisxir.

    Les autes Poduits HyIginiques d la Maisun XIJI UIN sont


    Poudre de


    R z adhlreiite cixtia-firme a LA N!';DmNE *
    a Is %I U i I L It I I I, % r I- I ...lr hovJ AlnrA q At


    Eau de Quinine, 011IL-Vel. It-I ;'hC11'eS-
    Glyoerine lanitjlaise CO ti s i C t co e's de ia peau.
    ila, on, moven fla-lacon
    Eau de Cologn9e l4 fliti extCXa-filltsc'. >t1t pt tit fla"c


    Pour les commanders en gros: s'adress- A I'Ager,-e
    et d6p6t pou a R6publique ,'Hai'i
    TPOI -AU PIIIN(IE ( IIAITI )


    MA&ISONI JT T "k

    _~~M" ,~b~~~u~~r~~


    [h~n~sIh' 6 J11VIULUS
    Distilaate-ar- liquori-Al-, llndustrifIrl
    Dit)16ifl3 et med,.i11e V urgent ?
    1 Exposi tijci Univer-ele de
    Saint-Louis. ( Etatin Unis
    d'An'ncrique 19c4 )
    Anlnot.i[we 2. 'secl'l tiiont A I'm t-a
    1Prince qI'e uJ-111" leg tititCs lot ati-
    td.,,- qW11i ;i I im W-1 e, a 111,tismi tie
    C~hlil~f (j) ~ 'i t.IeV,&flt 3 V~ '
    St Mlaitlbi, I ou)ail St-Joseph A la It t i
    t' Ublica tie. ooi ti'ld .Rue, hl Ic
    So 38, non l(in de I d Ioa ar.du Nod
    c----- ---I- -~ r- ---
    Etude


    M* Charles MILLER
    Notaire public
    5:31,Rue hu IPort, 5:3.


    L'Usine &


    Glace


    VE PORT-AU-PIiINCR


    A I'horinetir d'avikir soq
    que vu la sai-on et jiisqu'A
    ordre, son Dftbit sfra termtS le
    che et los jour doe Wfres A 2
    trbe pr6clses de I'apr~s-midl.


    clients
    nouvei
    diman-
    heures


    A. de


    Matt is &


    Co


    Mal s -.) I t o. I I


    Derniprs. arti es re us
    Pa rf.' ifld ti igant; Ro-
    yal 1t I i .' t Royal ; Par-
    Ia lic ; *e'i. ; tctC. etc.
    CoM t -i ( t; i' I tit i le I t' t .i1igantq.

    LQt h rou:w.
    et cham oia
    pv1 i~)!)U bt'V t Lci;:
    Argyerite i f- H1xLt131jlots,
    Moustiquai;k.9, Ii' & l ipes 'Fi~Lumes-
    ciT7arettos, vw's.- 'daroquinerie de
    toutes qual~rl.
    L.a Maisuo:. -i ( I.!!Li? gI and as.
    sortiman w 1 lfpic, ;vr.e. d'Arntrolevis,
    de Diamwani A la dii'o-z't~c)-.oiA du publi;
    eu gOndral oi f 1 do toutes
    les bourses.
    Atelies d'tfo, lcfie et de
    Bijouteric Grr ,,,z, Confection
    sur comanide.
    dchali de -i, ii o e' ;iesl arg at,-
    diamtant el piurres pr'* -- esA des ptix
    avantageurx.
    AcHAT D*AJLLPAS DR CAR='t
    .P-rix eaoeptc.ny.el


    _ I I u _II I r I I I IIIII --


    4


    Gencale










    P~ji r iIinq-, )- i 1) chcz
    N9l I 1i ) Sol. ~2 2, ( rints-
    For 1,
    -z o0-s!


    TANERIE CONTAIN
    DtI


    ALE


    ,2 PEAL 101-1
    S.. ~.;i~X ii ~LT-taU.TRE (24 COULNURS


    . r


    A-#
    tllY0


    t 16- :

    te, c~:1'*~ .4
    do 'i *- 4



    do

    do] rj~' 'T.'C -
    rt ~ r.


    e-,.,nte cit. haussures: C.ivr., 1 u-g'ac6, Verni ot CoW-
    i !.U.5 P~i I '---s, Dr----uS e, Eaan ts.
    (BoUToM'Er, ELLiTIQUZ r LAci)
    `' 11 & in dAtail pr.r toirto i la Rpublique


    * '


    -.,


    % I
    '-,-


    S ;- .


    2Mr L. U Veroet,
    aia ;j a a vi -


    varimt6 I u

    QUALIHE S1P ii-it i Iv. li v I 01-1' IK LEk.UGANTK
    TRAVAIL -uIt. -* M




    *. 4' 1 1':-S


    tt)!j.. 'r -



    do I tit-' i .I e
    tI~i' -, *., i.~,,'. S I


    1 IL 1 !


    .V.i 1.






    ompt idot


    .Oinptb deft
    kn,6~
    rCob.


    p. t44T-~ :~


    .*


    pr


    r.. .,- *1.
    Sr' GkiLS kiT
    ~.iehcu I~A. n pr
    COa~r... r~ ;1 ta
    Pr~vrl


    LI t.ri \ T *.rir~ *.. Pi e ru~. ,z4 r;,
    Lit'



    d'une y 'r

    P w usswr .do i,&az rnmm.


    11


    TN
    U37AR URA NT


    I


    BELLEVUE


    Piwe du Clamps-d.-Mdars
    PORTA.AU-PE BN C(HAITI)

    SnL-e Hermance ALFRED, directrice
    %P PA-RTFMENT POUR FAMILLE
    ~INE.Ri~S- -i U2~r OEIS.
    I:''isr(i a~~ri., In.. -~ 1. -'i ;rntC' i'2 r- :.i~~l w n ,- :.~ r.~mpt'rar u v.

    )T-'. -i 4.- L-': A 9 '4.;UR EUX RU!in
    .*lNd


    .-e .r


    GRAND PRIX


    HORS CONCOURS


    Rhuin Barbancourt
    rMd.-ill es t'or, Meation honorable, MeI~abre du Jury, Grand
    prix, Hors concours dans t 3utes les Expositions depuis
    1881 jusqu'A 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
    Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
    taire de la uitrque Rhurnm arbancourt et seule propri6-
    taire des for.aules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
    court les m6dailles d'or de totes les Expositions, a pris la suite
    les affaires de feu son mari, et se tient a la m6mehalle, sise 7, Rue
    des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientele,
    don't les commander seront executees avec le m6me soin que par


    Ie passe.


    T'x. Joseph -*-- Ssson

    M1 ra t''- IL z d 'T IQS I e ta r; N 1

    t &di,, iI: '..w CGeili ~ id, ii !eur *ani-
    I )YC(? :-,i q;wril viofnt oo0 rocobvoir un
    g ;indl ;a-:*~. tiuii do Casimir, Dia-
    gonal, cheviotto. marctihaadis.- 4fran-
    Caises dcrni~Les modes.
    PRIX MODIkHAS


    Tibere Z6phirin Bell
    Fabricant de chaussures
    Rue Tiremasse, facade Nord de
    la Place de la Croix-des-Bossales.
    SPCCIALITI:
    PANTOUFLES M GLES


    A LILEGANCE
    .c') DOilNN~RI

    L. ~r41: des Fronti-Forts.
    QCUULUUK"s RN DP6T,POUR L Amui'm
    Promptit ide et soin aux comman-
    dts tatit ici qn'en province.
    h:Chu---witwes de Dame forms et tra-
    vaiI toujcUrs tout co quEil y a do plus
    Foirwes amEricaine et frangaiso pow
    Mo-,siturs ; MI'5gantes St commodes.
    Pour l4os infants le plus& Paise.
    Tram il lide *rxout6 avec
    Ic ,-tv de premi~repuwazque.
    Assurarice do grand rabals.
    P4tva. &Ciraigo st ILqquldft


    I


    JULIEN FLORUS
    Anciewn did de tIs I Cr mupq i
    d'ouvriers d'rtillrie (Lorian)
    Se tient A la disposition du pah
    pour tons travaux de roROa, ot d
    JUSTAGE, de RtPARATION de o l
    forts etc. etc. & de bonnes conditia
    Rue de la REvolution N* 9
    Pis J-vis de la Chambre des D*


    a


    SUCRE TURBII
    Si vous voulez un put
    produit de la canned
    Sans aucun ingredient chimiqU
    R6clamez le
    Sucre de MON-REPO
    don't la superiority a ete reoo
    par une Medaille d'Or obtena
    Jamestown (1907).
    L'Exposition Communale do I
    lui a accord la plus haute ri
    pense.
    D6p6t G6n6ral:
    23, RUE ROUX,"23
    ( Ancienne RusBoNNs-FOL)
    Tafia 2C'o Alcool 90
    --~ ~ *
    A Vendre
    Deux buss en bon etat, dd
    1citch.
    S'adresseraux bureau do a I
    Now


    Gu6rison do Rae DI VI
    *ItAvas e d. Iubmemiupub"OffbW
    PAR L'ELIXIR DUPEYRO0
    Mm. Gabrielle I)U ME~T?. qse gptUie W~
    gravure ci-coztre, nte en ift i & t- al
    sa2 r u e d e s R o oe ", q ua r tl or & a L a
    oestaall
    bdes u eash
    rPOuesocas


    Immirri


    do~ r 3P-6
    tuberculeux et le pumom Can ~he 00~
    = dreWa& a u m at4. a c r ,au M I base .
    Y I)um- se bM mveait "as +suit
    Mnois do traitegnent i base 4111AXI
    bLue UULell thtalt co lisl0tessCat It. 4r,6
    permis de publier son cas dams Is u
    ses smblables P v)qrs~qtLg
    5F lkua" do Um
    P.-S. L'arlar (,rl~ru wp r)GA bas d
    bagre, i~de, uabia at -Npw* do shows._
    wycslit In fur~utwn ;;Z=i
    NOWWO. IA &www d'I1gl i r IS
    wvge~ ~Jaf do Is e r_
    so de ~ I~ `U ~r


    I I- II I


    -- --


    I I I


    I


    r


    I


    I


    'Ie mangez plns de m
    811 n'estfaitavec la "Pillabu~
    Best."
    La meilleure farine du mu
    Celle qui donne le meilleur
    Qui produit le plus de pain
    Le pain le plus blanc
    Le pain le plus 16ger.
    Pour tous renseigneaenta I
    dreser A :
    Ernest Castera
    repr6sentant de la Pu.Lsqavu's WM
    SURN FLouR Mus Co Muimmu
    MILS


    - r
    3;


    ,'k