<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00535
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 28, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00535

Full Text






AanS, N. 1 0
a _


FrMTu-vs3.Mc3 (ganri


Jeudi, 28 Janrvier lt .


Arthur Isidore,


6


Camille N6r6 Numa


ADamnmw


OUOTIDIEN


Rt*DAcTmm mU G 1


bOw Now.t 2.0 DIRECTEUR-FONDATEUR I. a uCmf 1 M UNnupE
PIORT-AU.PN Ta m M 5. 2.00 Cm6ment dEgtoC
D]P AR TKMDIT fu W AoS. 4. 2.20 Les abonnements p n cut du at 4 i 4. docham
TJR Tm Um a6.00 DIRECTION-*DACIOXAn4DMD STRATION at =lut payables4 ~avm=
RAJNGZIOR...OoeooTaosUm. 8.00 45 MN 4oLmsunslcrift Lwno o& an am m armopw was"-


REFORMS


Les trois ordres d'enseignement, don
il eat question dans notre dernier aili
le, parurent A M. Elie Dubois inwufli
ants pour le ddveloppement des lettre
et des sciences dana un certain miliet
de notre society.
II y avait, en effet, A consider lei
besoins moraux et matrielas d un gran
nombre de compatriote, fore6s par l
nature de leun obligations d'aller vit
dans leurs 6tudes, afin d'embrassei
une carriere pour assurer learexistenc
et peut-6tre aussi cell de leurs famiille
malheureuses.
Or, une loi additionnelle A celle sui
I'instruction publique fat rendue A leu
intention quelque tempa plus tard.
Entre I'ecole primaire et le Ly6e i
fat done etabli 'dcole dite secondaire
Le programme des connaissances class
siques qu'on y doit acqu6rir diff6rt
fort pen du programme d'6tudes exi
gdes (tans les lycdes tells qu'ils sont or
ganiss.
Il y a n moins, notammeno, le grec
et le latin.- Ce n'ept pas I'enseigne
ment primair. sup. iWur qie I'enfitt.
en ce ,as recoit IA, ni non plus I*. n-i-i
gnement secoridaire pe. i a, comm-, onI
re comprend ailleuis e* qUi'ou est, a,
venu de ds-ign. r Ipar'app IIlion
e'knseignema.xt moder ,e.. II 9e pretenle
ici sans une forme qui autoi iselait une
d6eomination toot astre.
Nous devons, cepen-lant, laire qui'ii
aolt transformed en ce denrier enasig..e-
ment, car le proCramme de I'.cole e-
condaire n Haiutpeut s'y p 6ter avant.;
Pftsement. Le grec et le latio qui n'y
existent mas, conmen nous venons de
le dire, sont rrmplaced par I'epegnof
et Ianglais, doex lanes vivanes re-
"onnoes d'argente n deeit6 chez noun
lJourd'ha ; on pourrlit bien y intro-
4dr nali Frallemaud, autremi lgue
.*Oato admal as lyc 6 dJupsis rInd

alek-'S


SURGENTES compile des esr
GURT quis une notori
propres efforts
tive. Ce n'est
Iv de I'Ecolelibre
t ne home peut facilement ae preparer -une institute
A de nombreuses carrieres profession- nous pouvons c
nelles ou industrielles II pput encore, homes, deven
s par I'enseignement do la complabilit6 bile., qul so co
i qui y et aussi obligatoire, acqu6rir 1 travaux publics
suffisamment de conoaissances th6ori- tes les entrepri
Sques pour allerpratiquer cotte branches, liser dans I'hou
i on s'employant soit das lo commerce n6cessaire au d
a soit dans certaines administrations pu- bien comprise.
B bliques. Or nous allol
r Le dessia acaddmique, d'autre part, mes d'enseigneo
e dont on n'assure pas sufisammer t le vigneur dans n4
s ddveloppement par un materiel conve- rendre compete v
unable et avec I'aide de maltres posse- les exigences q
r dant I'esth4tique A on haut degr6, s'ap- besoins nouvea
r prend A 1' co e secoadaire. Cet art ou- I'Education nati
vrira certainement use excelleone car- diquerons, au fi
1 riere oa jeune homme,s'il lui eat donna recherches nous
de le posseder rationnellement, ainsi lea dafectuositds
- que dailleurs le prove I'unique por- en prdrentant I
B traitiateau crayonque sous po .dons et pporter.
Sqi n'a connu que I'dEole national de
esinoetdeppell uredirigdeact element Qlqlues erreu
par Mr Archibald Lochard. procdents article
S.. tament ; nous le
Toute ctite organisation etait, il eateesa tudes.
vrai, utile poor indiquer A notre pays
i la vote i suivre poor progresser et me n_
civili er rapilemn-,nt. Mais, en g6,oial,
elle na' pas rjpport6 tous lea fruit-s l
(quelle awtait d, puree que aucune d
cee deco'es ,a'a fouini ,1es sp-cili-lcs
e.t ai. z gUr.u I wonbre pour fire pro sa >- r
(nouvoir I'molultrie ubeza ous. '-
Iy y s ieu de am .liller bieu dlos cho-
Mea dtJ.aui ce p|luogramsne d'eaaseigie-
Sment puremrut cltaijep do:at sou- L. t)
faisoni l'appicatiou dams nos ecole-.
Beaecoup do litdrateursd'uoe gr .n le SEM l 4 InE C
diallnction en soat sortis ot sout dove-
nos la plupart des joeurallate de mar- MlC
qao ou des paiphblairt acomplis Dia, .
beausx 6eea cbarment polU espQrit Ipar Bamare A Mai
d'- pomes souvrot bi I.n pens6s en
Slts vers artisteomet to .rne. L'Ib;msaire TemprtatWar
nalioaoal a trouv6 *, n qelquao-un% d. a'
S6eriJvles d'au hbiul l-It. Mdi dr, MoYojcMne diuanr
oevrlers, det pru ..aoumr !s accomnpli. Ciel assca clair
P-WW 'en ravow poe. Bs contre-s at- de maer A ri b,
arfui la o ldre d- e- des e fbdo le hbateur.
'im mIse a dirstio6 dw belos.
C- --
I'~Ac l~u i


Li


asts am
alem.


)rits d'6ite qui ont ac-
6d respectablepar leurs
et leur intelligence na
que depuib la foundation
des sciences appliques
)n utile s'il en fat que
computer quelques jeunos
lus des technicians hi-
mnsacrent au service des
, & la mecanique, A tou-
es enfn od il faut uti-
nme instrit ce quti eat
6veloppement du travail
ns dtudier les program-
meot, actupllement en
os dcoles, afin de nous
s'iIs peuvent satisfaire
ui vont ddcouler des
tiz quo la r6forme do
ionale exigera. Nous in-
ur et A measure que nos
Slea ferons connaitre,
Sides plans d'6tu fes,
les modifications a v


s,
s


B ST-ROBERT.
se sont glss6es dans nos
des erreurs de date no-
signalerons & la fin de
B. St R.


I IDI'tEB

O 0 LOGIQUECS

mo i r t 3 W-b
DU
OLL16I SI-Xl&R u
27 JANWIER 19,9
761, 6

305
tJe Ia temperatures 22 ,4
outeI Is journme. Brve
p, M.noas forte, lais
Le barorMre est eu
irnlqs a imleurago-


Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINEP.LL
.Audience du Mercredi 27 janvier 1909.
A dix heures le pritoire do Tribunal de
Cassation est occupy par un public nom-
breux venu tout express pour assisted A
I'audience de ce jour.
Remarque dans l'assistance : MM. Cals-
thbne Fouchard, Louis Midouin, Mentor
Bataille, Brutus Jean Jacques C6sar, Bre-
ton, Marius Nicolas. D. Jeannot, Rodol-
phe Lafontant, V. Toussaint Noel, Aug.
Solages, Nevers Constant, Dr Destouches,
les iuges du Tribunal Civil, le Barrea, etc.
A dix lahures at demie le Tribunal soe
la pr6sidence de M. le Prdsident H. Ia-i
chiud tt en presence de M. Luc Dominii
que, Conmissaire du Gouvernement tW
des deux autres membres du Parquet,.
prend si&ge et prononce les arr6rs suivants:
-Celui qui case et annule dans tri*,
it de la loi et sans renvoi les jagementi
dc j e.r.,22 Janvier 1904 et 17 Aot de,
ia. meme ann6e rendu par le conseil spd-
cial militaire de I'Arrondissement de Port-
in-Prince. 6rige en Cours Martiale et ea*
co e les jl-g-'ments des 6 jain 1905 et a2
S pte nbre 1937 rendus par le Consel
Speciil Militaire de l'Arrondissement do
Port-ao-Priuce ; orJonne la transcri
tiin du p dstnt arret sur les registres d
Conseil Sc&ial Militaire de I'ArrondMis
. nrt de IPort-au-Prince avec mention a
-,irg, d .s d6c sions annulees; ordoomm
t.,el -mnct I'impression do dit arr&t dam
le pls prcchiin N* do journal fficiel do
SMloniteur *.
C-lui q- i se declare incompetent pou
connttrc l.a p!aizie du notaire LouisJsep '
Perpig 'anJ centre I juge Fernand Laraqs
du Tribunal de Commerce de Jermie, mto
voice les parties se pourvoir par devan
11i 1: Iroat.
Puis cnt.nds les affires de :
Verndus Cineus, centre Exantus Pier
Noel.
M. le juge J6r6mie, rapporteur, lit em
rapport.
Me Chsar, pour le d endeur,est enatim
en ses observatioDs.
Le Ministere Ablic, M. Eog. D 6c
:onclut A la cessation da o gement
- Theard David demandeor a
iou contr le Triboasl carandioaum
Ulan.
It Rapporeu, M. Is jup DM
s leip^ss de see l^K


AM*8






Me Constantin Benoit, pour le deman-
deur, est entendu en ses observations.
P Le Ministure Public, M. E'ie Curiel,
conctut A la recusation demanded.
Puts le siege est lev..
Tribunal Civil
lAVit ncecivile du w (ercredi 27 jantier 1909.
Le Tribural a pris siege a dix heures du
martin, sous la presidency du juge-Doyen
Dupont Day, assist de Mr Auguste Mon-
tas, subsiitut du Commissaire du Gou-
vernement.
Par commission de Son Excellence le
President, le sicur Dan.es Nau, a piate
serment comme officer de l'Etat Civil de
Pition-Ville. Acte lui a etC donned de sa
prestation de segment.
Les affaires suivamtes ont etC entendues :
Henri Lanoue centre la P. C. S. II s'a-
git ddraillement qui a eu lieu le ter
Janvier 906 don't le miner Christian La-
noue est une dts victims par suite d'une
plaie de dix centimetres de longueur si-
tuoe A la pantie moyenne de la jambe. Le
sieur Henri Lanoue, r re du dit mineur
vient demander A la Compagnie reparation
des tonts A lui causes. Me Mathon pour
Henri Laroue a donned lrcture de ses con-
clusionsainsique Etheart qui a e e entendu
en les siennes pour la P. C. S.. Le Minis-
thre public est entendu.
2 I1 s'agit d'opposition taite A un juge-
mtn t rendu par la Dame Vve Dcrlus Sa-
non centre Joslia Joseph; cette dtrniere
se plaint d'un trouble appor,' A la jouis
sance de l'eau qui arrose sa propriety A Ca-
z le. Sur la demand de Me Deslandes l'af-
lire est envoy e A huitaine aux fins de
repondre aux tongues conclusions de Me
Raymond, pros de cinq pages.
30 Madame Simon Paul contrt Chris-
tian P6tion.
II s'agit d'une valour de Cinq cents gour-
des que la dame Simon Paul a donnee au
sieur Christian Potion pour un prochs qu'il
ttait charge de plaider pour ele, mais
rien n'a e6: fait ; la dame Simon Paul
reclame au dit sieur Christian la dite va-
leur. Mes Mathon et Isnardin Vieux ont
e6t entendus en leurs conclusions. Le Mi
nistere Public tst entendu. Le d6p6t des
pieces est ordonni.
IG6n6ral Simon
Le Presideni Simon est all6 visiter nos
navires de guerre qul sont actuellement
en rade.
En regagnant la terre, le President fur
salue par des salves d'artillerie.
PIoo6s en d-faaacnxttion
Nous avons appris que. Mr G. Geddon
n'ayant pas, dans les 48 h., r6pondu 'A
Ia question qui i lui a ;e pose dans le
eMatin a du 22 Janvier par Mr A.Lilavois,
celui-ci l'a traduit en justice pour calom-
nie.
On se rapelle que Mr Lilavois a som-
m6 Mr Gedeon de lui -dire s'il le dEsigne
parmi les gens au.quels il fait allusion
ansle paragraph de sa lettre ains i con

c Voleurs publics I prevaricateurs cyniques
Sles coqauns se servent tonjours de ces
a mos poor dorer lear coquinisme poor
e se fire A bon compete n renom de ver-
to qui fasse dire d'eax pu'ils sont des
a hommes corrects ont le pays aura be-

a La Disaopline
TelTd et le titre d'un nouveau journal
i Tviest de praitre, ayant poor Directeur
Cauvi aied et poor adoatisaratear M.
jImiomaid Robin.
Tees o- aonM de sucoa s & aoes vail-


noutro, poursuivre one oeuvre passion de I Amrnittrat.on potptle
et de haine. Le ddpaches poor Kingston, New-York
Inc< ndie 'et I'Erope ( via Kigston ) parle si sSer
Hier A i h.urc rr&cis, l.; feu se dcla- Sarud seront fermies samedi 3o do cou-
rait dans la maisun inbabit& de Mr S. rant A kures prtkiw dre rapris-uii.
Cox, au Ch.ip-dJ-M.h i. La malle pour Saint-Marc. New-York
L'opinicn gererale esit ue cct incendie t rope par I steamer Print Na
a lu! r ui criin.lic 6La Lu kde sera terme vendrtedi 29 do
a allu6 p.r ua -ain criminelle Par- courant I 4 e prkis& de I'pr-sid
lmi d'aure s circonstuncc quoi Ie font sup- court 4 beure, prlcws laps-mgi.
poser, il tut noter que les premieres per- Port-au-Prince, 28 Jlsi er 19o9
ionnts accourucs ont trouvi les portes de Navire attend
la mnai-on ouvcrt:, q and les clefs se trou- Le vapeur 8Sarnia. ayant quitt6 New-
vairnt enr. it.s maiins d'un nouveaunlcca- York dim.nche dernier pour notre port
taire qui n .vait pas encore pris logement. Iest attend ici samedi 30 courant. II repar-
Les malvei:iants se sont done introduits tira probab'ement dans l'apr6s-midi poor
dans la mason pat des moyens inavoua' Kingston, Colon,Port-Limon.
b-. I ,. |Remerclmelnts
Le tcu s. diigea suite au sud, dvo emer ent
ra qutlques m isonr.ctes et s'attaqua la Madame Venve Raoul Berne, Mr et Mine
mi-sco habitie par M. Alexandre St-Vic- Maxime Cr6pip, Mr et Mmne Marius Berne,
ior. C'tst alois que l'H6.l-Bellevue fat Mile Camille Berne, Mme Vve Aug. Pas-
r ma son St-Vic or ktant aussi en flammes. enfnmts, Mr et Mme Auguste Pasquet,
Lts pompiers arrives sur les lieux pri- Mr et Mmne Paul Pasquet, MM. Valen-
rnnt imm6diatement des utsures pour court, et Dasny Pasqutt, remercient bien
co-nbattr, le fllau, aids par on nombre sinc&rement toates Ils personnel qui lear
considerable d'amis haitiens et strangers ont preid !ears coi:.aurs d ns lacruelle
accourus sponandnent a 1'H6tel : MM. 'preuve quivient de les fripperen li per-
Sttcher, G. d, Lcspinasse, les freres Pe- sonne de lear regretted RAOUL BERis et
tert, Iet nand Bar he, Duroc Momplaisir, leur en garderont une vive et eternelle re-
Aug. Dauphin, Jules Barthe, Baron d'Au- connaissance.
bigny, Eug Pouile, Charles Oriol, Abel -- ..
Raineau, Hall, Alex Roberts, J. B. Hudi- 6tel ellevu
court, Alex Catulic,Geffrard Chancy,Pierre o mitel plu s co
Hudicoarr, Ch'rl s )Juplessy, AndrC Fan- L e mieux sitt6, le plus con-
bert, R. Baussan, Justin Doucet. Joseph fortable.- Champ-de-Mars. -
Doucci, Odilon iMenos, Elie Grant, S. Cuiine reoommAe.- Vue sur la mer-
Vincent, Huneck, LUonce Laraque, Rons- --- ..
scau, E. St-I 6,L J. Nilo'as, C Numa etc.
Le Ministre de la guerre entra dans la LI I
court donna, des ordrcs precis. II faut,
dit-il, coite que coi:e, sauver 1'Hotel-Bel- ut accuserquelqu'un, comme
levue. I fat accuser quelqun, comme
Et ce fut fair come il l'avait dit : auteur de 'incendie qui a detruit quel-
i'H6,cl fat vsauv et le feu s'arreta aux d6- ques maisons, hier, vers leos deux
ptndances de la liaison St-Victor. lieures de I'apr6s-midi ; a Champ-de-
Qt('qucs minutes plus tard, le Pr6si- Mars.
dent Simon a cheval visitait les traces do Car la mason de M. Stanis Cox, ol
sinistre, le fau a ictats6 6ait inoccupde et allait
Dans l'aps-mdi. le G6ndrAl Marius 6tre, peut ,tre, dans vi -gt-quatre heu-
Dans l'apcs-md. le Gnral Marius, res, la demeure priv6e de M. Murat
ministry d. la guerre adressa publiquement Claude, Mioistre des Relation.s Er6-
dts complinen s au pompier Pdtion Ga- rieures.
rescher pour sa beUle conduit. Une fot to odeur de k6rosine embau
Dans la soiree, un service d'ordre asso- mant I'air,indique assezque los mains
rait la sdcii:i 6 au quarter du Champ-de- d'un criminal ont eu A imbiber les
Mars. appartemeuts de ce liquidle inflamma-
Compagn e des pornpiers lbree ble. Or, une enqu6te judiciaire s'impo-


11 nous est revenue qu'a la suite de lin-
cer.d'e d'hier au Champ-de-Mars, le com-
mandant de la Conpagnie des pompiers
librLs a convoque, A I'extraordinaire, son
conseil administration pour lui fire part
des incidents malheureux qui se sont pro-
dui;s sir le lieu du sinistre Le comman-
dant a rcmis ensuute sa deinission an con-
sei q-ui ne l'a pas accepted, le conseil
toui center ayai:t manifcste aussi son in-
tention d.: se dime tre. Immidiatement
l'asstmble g6ndrale a etC entendue et la
dissolution de la Compagnie a et6 decidEe.
Le conseil a ecrit ce martin an Ministre
de I'Iutcrieur pour lui notifier la decision
de I'Assemb'te generate.
A demain d'autres details.
Le Moniteur
Le AConiteur de Mercredi content dams
sa parties officielle le sommaire suivant :
Arr6ti confirant la quality d'Hartiea
au sieur LCon, French, danois ; Avis l.
nisteriels ; Sdnat: Seances des 19 et a
soat ( Suite et fin ) ; Avis de I'llspectdo
acolaire de Port-au-Prince ; PocC-verbal
de brAlement des Billets de calss de 5
ourdes retires de la circulation ; Adnas
SSon Bacellence le Prdsident de i Rap
bliqe de la population de Pidt-Trea d
NIppes.


se II oet 6td r,6cessaire que la jus-
tice trouvAt le coupable, afin qu'une
leQon soit donane aux malveillants de
profession, et une garantie offerte aux
families.
Le mal est quelque chose d'affreui;
quand ii s'empare des esprits, des
Ames A tendance d'hallucination, il
n'est pas de borne dangereuse qu'il
ne franchise.
CAMILL Nit* NuMA.

m-
A CARuDEUX
Le President Simon a r6poodp bier,
ial'amable invitation, qua'i avait reoae
de M. Borday, industrial & Cmaradez.
SL President 6talt & oberal acoompe-
ian des Secr6taire d'Etat, Reared
Hppolyt et Canal, Argan Cornm
maodant d'Arrondlanent, relIn
looelyn, Dr Sylvain, Iddpuat Pierre
Paul, dee officers d'ordoonqaelCbe-
valter, Bellort, DooOO, lDoe,
Paillre,Labio. Mules Cueletaa m
et Madeoelm. Citer, mtilsot -am.lj
bhval. L* mtru Buir de la
~mr~L I trdr ~ as"


thernur et demie. Le G6enralI M
eat reou avec empressement per
Bordayet M. Labrousse, director uMk
Uslines.
Nous remarquons dans la belle o
distance: M. Car'eron, Ministre ad
France et Mm* Carteron, M. et Ml
Paul Santallier, M. et MZ Labrousa
Simon Vi tux et sa fille, Adolph eCa
nal, Aug. Bonamy, O. Gabriel, Le.
pold Saint-Remy, Dr Dominique, ae
etc.
Trois c;ichds forent iris par aMil
Carteron.
ler.- Le Prdsident.
2me.- l.e Prdsidett et M. Carteroa.
3me.- Le groups au complete.
On fit ens~ite la vi-ite des UsinM
o6 Iatelier r6eani salua le Pr6siden
Simon avec enthousiasme.
La grand repas fut Rervi a onze h be
res et dmi ; il fut dMs plus copieox,
et arrosd de clh mpiane..
A trois heures, le 'Prsident etalt &
la visi;e des jai Jias quan il regut la
premiere estafetto du Ministre do a1
Guerre, lui annoinant que le fetu
nait d'6clater en ville. On se mit ne
selle & la haie pour rentrar.
En some bomin. j )urne, o. il y
Put beaucoupde discourse patriotiqaes
empreints de bovine diplomatic.



Nouisiles Etrangires

Deroi res D6poches
--
MAUSIaLLE 24. Mr Mastier, pret des
Boaches-du Rh6ne, a donn4 un diner hir
soir en l'honaeur de I'amiral Richab
Wainraight et de son 6:at-major.
BERLIN 25 Les soJailstes ont orgai.
s6s de nombreuses tviuions aujoarl'hal
dans difCtreots quarters de Ia ville, dam
lesquelles ils ont pr&conisi.le s
universal. A la sortie de ses reunioos, le
socialists ont 6ssaye d'organiser une ma*
nifesta- on qui dev it s: ren re devaot le
palais i:np&rial ; inais Its agents de polle
qui arriverent en grand nombre ont *a
pich les manifestants de nettre lear pco
let A execution. II n'y a pas eo de lats
avec la police, la foule se retirant tranquil
element devant les agents de police.
LA HAVANE 24. L's derniers solda
de l'armde de pac.fication qui a occnpd Cu*
bi sont partis de li H tvane hier aprCesel
di A bord do tra- s ,ri Prairie a de
Newport-N w Ce d '-chemn~ t ait coaw
pose d 400 ho11,1 s corn nanJds par It
licru:n.:n: c.,lon;et Frank i; J. Mosts.
Le dcpatt d.s nmarin n'a donn6 lieu a
auei.ne cCriw nie officiclie. Une fooal
d' lffici rs qui dcmciurnt quelque teaup
encore s C talent rullis le long do qail
ponr saluer Is mann,, A leur d6pa t.
transport Macclcl'an ', qi se soe
en cc moment dans le port, parira les
Janvier ; A son bord monteront les o
de Iarm6e qui occuipaint des em
dans les diffirents services adm
pour dtriger dans leurs tcavaux les C-
Squi ielont coonls plus tard la I .
WASUGT- 25. M. Bocharas a
form saujourd'hu le d6parteme l
quo Ia conclusion et la sigoatse- dA
toco!e talent proches. On croit: J
Buchanin quitters le V6 t'zeC la
ola deaie.
CaauU>ou ( Caroline de Sad) s
Mr Tafte et l personnes qul

' 5.1mm De msmbmg


III I I r I I r







lit ,ajood'h*iU~o dw -rmi Mt dI'
le plais de l DittI. La ice o aI
95.owC, a2 L'miirautd e rs a
ide construoire pluseuro cuirase.
mS IM -1eG6tl W=rI'', corm
ant en chef des tcoupe aqui s tou-
dans 1h region do tcmbitement de
a t6Ctgraphi aojourd'hai au con
jes ministres que 4.ooo cadavres
t (t& retires des ruines de Meine.
neral estime que le nombtre des
qui sont en ce moment sos lea de-
res doit atteindre $o.ooo.
1 26 -- Rente 3o/o 96.So.
LE 26. CafE Hal:i, Cap : $i.

Avis Commerelal
as avons I'avantage d'avisr le
merce que nous ouvrons our
place, A partir de ce loar, une
on d'importation sons la raison
ie :
F. ADDOR & CO
mnsieur Hugo Leisner, come
ci6 en aura la direction.
p.Hatien, le ler 'Janvi r 1909
F. ADDOR & Co.
W V;RW -


A Vendire


ux buss en bon 6tat, don't Un
!h.
adresseraux bureau do c Matin*

Comnpagnie P. C. S.
Avis
is numerous puivants sont sortis
irage des Obligations 5o/o, tiragef
a ou lieu 11 19 du courant :
No B 5
G 1('6
SC 311
C 131
D 93
D 112
E 115
>s coupons d'obligitions de P.or
(cent dollars chacun pont rem-
rsables an pair & la caisse de la
itpgaie centre remise des litres.
Conseil d'Administration de la Com-
ie des Chemins de Per de la Plaine du
se-Sac.
Le Vice-r dsident,
H. C. STAUDE.


A Veudre
'Imprimerie da Ma.in hI
ime des Lois et. Acte
ithir, Ann6es 1895-1890,
Zinq Gourde.


derniei
par C.
an prix


Chez App. Cipoln
155 Rur RipubKloneasm d de Mr
E.RPlbe"is
Conserves fralches arrive par der-
nier vape:ir.
Assortimout complete d'haile d'olive
aore, par gallo'i demi gallon et par
tre.
Vin de Bordeaux: rouge et blanco
vioaigres, madbee.
Grand assortment complete de ii-
quours.


Li j Hollandaise

L- steamer a Prins der Neder-
Aanden venant du Sad, est attec-
du ici vendr di le 2 courant, ii repar-
tira dans la soiree pour St.Marc et
New Yor k.
Port-au-Prince le 27 janvier 1900.
GERLA .H & Co
AGoNTS

On demand
Debon- onvriers taill *.rs et un aide-
Ctupt'I.r ijbil'e.
1'rix avantageux.
S'adresser Grand'rue, No 195.

Bonne occasion
Pendant quclques jours seulement
I'IMPRIMERIE C. MAGLOIRE offte anx
gens d'affdires des envelopes com-
merciales, titrees au gout de I'ache-
teur, au prix de 15 GOURDES le mil-
li,-r.


Cbapeao, x


Chalseauxr I I
ChapeauxzU?
PUILLI D9 POUTS-RICO
ACCOUREZ CHIIZ


J(IlK SxNS MIILLAN
Le 1oifftur article, qui vient avec I*
concosirr iun cbaelieat remarquablet
M. atdiz ThSTAII, d'iujstallar one
F&BRIQUR DE CRAIPIAII
PLACE GEFFRARD
salwr de C.iftsr da Levwe
pour tons too gotcb ot pour toutes
I's boro'I.ilu


L'Usine Chateaublond


l'honneurd'aviser sa now b reuse olientele do
10 at do laltPrOVinGO, quelle a transf6rd son
CP6t, nm6ros 24 at77 a lrasgle do@ Roes acajo4ul .1
i Gmaud!Rne~


I& Ca-
Grand
Rdpablicai-


Anien local de la p nracle St-Joseph

A TOUS
BUe rt-rv mon ami et 4Ovelit caoni Ell1 gparm
Iut6 i a probt4 qea ort it ran .uoo t
Uion toInour eroemwso.
PLXftnix nIiaiAtu' nmw-r v e oMM al.
^^^ ^^_^^^^^^ ^*- ^*m^Bipn^^^ i^^^^^^^^ C t r _- fl .A


A. de


Etude
DE


feF Charles


MILLER


s- taire public
53, R e du Port, 53.
- m I- t-s tmO'r i..ii":

NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantagensemeni
connu de toute la R4publiqua vient
de rouvri,' so i atelier Rue FArou,
( Rie ,tle Miracles ) N 601, prbs d M"
Leger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme tonjours toute satisfaction
pour les travaux qii lui seront con-
-- -_ m .. i ..


L'Usine


A Glace


DE PORT-AU-PRINCE
A I'honne-r d'avis-r ses
que vu la sairon et jusqu'A
ordre, son DLbit sera term le
che et les jouri de fetes A 2
trbs prficises de I'apres-midi.


clients
nouvel
diman-
heures


Natt6is A Co


Maison fonde en 1888

DerniMrs articles rpn
Partumerie Houbigant; IU
yal Houbigant ; Fougbre Royal; Par-
min Ideal; Savon. Poudre; etc. et.
(Coffrets ., parfumerie tr6s 614gantM.
C. Tfumr reromme Astrie ; Loi, e 2W
Larm ,, s, Fouets et Chamois
ponr bgky et buss.
Argentlerie de luxe, Bibelots,
houstiqu iceIf IBo:ses, Pipes, FumeD-
cigaretcs, Cravates, Maroquinerie d4
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortimnt d I Hijoutcri, d'Arg.sri,
de Diamantr. l a disposition du public
en g4ueral et a la portee de tootes
lcs bour.-es.
Atel*e s d'Horlogerie *t de
B jouteri~ : Gravure, Confectio
: ur comrande.
Achat d. i'-il or et viedl rgest,-
diamant et pierres prkcieuses A des prfe
avantonfeu r.
ACHAT D'CAI.LPaI DR (C ART
'- r -xCr, onnelr


= -- m m


DENTIFRICES

Cel1bres des RR. PP. BEnEdictins
DE L'ABBAYE DE SOULAC (GIRONDE)
Nouv.aux envoys de
SPECIALISTS ET PRODUCTS HYGIE"IQUES
DE LA MAISON A. SEG(UIN DE BORDEAUX
SEUL CONCESSIONAIRE POUR LA VENTE EN OROG

L'Incomparable Elixir Dentifrice
des R1. PP. B IuJetiictins par son usage journalier asms-
re la sant. dc la Gorg,. ld 1;I Bouche elt d t plus, par sui-
te de la solidity quj'i coLset-rv' auix dents jusqu'A I'ge I
plus avance, il 'facilite le travail d.r l; digestion en per-
mettant la masticalion complete des aliments.


RR. PP.


1146n6dictins (`N ic Ieic1x auxiiiaiw do I'Elizir.


La P e IDentiirice des


RR.


P. nB ine dictins est cnmployde s8ule o0
concurremment avecl'E-
lixir.


Les autes Poduits Hygi6niques de la Maison SEGUIN soont
Poudre de Riz adherente extra-fine a LA MADOn *;
Ea, de uinine, pr6cieuse pour stimuler le cuir-chevelure a
a e li, enlever tea pellicules.
Glyc6rine anglaise co tre lea gergures et la durete de la pe.
Eau de Cologne 16nitive extra-fine. eon flacon,tmoy so

Pour les aomarnd as engros: s'adrese a r'gence odnadle
t dep6t pouz a. Rapublique d'Halti
PORT-AU-PIUNCE ( HAITI )
IL. I. l6tratrpo1l
M 4ZO.sM TJ.S L.VILL.
ee,"ic I ABin. ?Z ice<, 5


I4a 1'o4rlrc I)Dentifricc 1des


I -- .r -


;"~J~'1
baii


4_m%~


- --


a






Panamas !...
Pour Hommes et poor Dames, chez
M1* LnONIDs SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
Forts.
Accorrez tous 11
*~ .
Maison F. Bit EIS.
i'1 GRA D' J 1
Dirigee par

L. HODELIN
Awnis m. w bre do 14s Set Paems.
threpiquw des mat ire Ilrsa de Prh
Viont de recovoir an grand cboix d'.
toffe diagonale, casimir alpaca, chevio.
to, cheviote pour deuil, etc, Reconmman
de particuli6rement sa clientele ne
bell collection de coupes do easimi,
de gilets de fantaleie et do piqa6 de
toute beaut6.
Sp6oialit do Costumes de no-
oes.- Coupes Frangaise Anglaise *
Amdricaine do la dernre perfeetion.
La mason confecionne ausmi des COo-
tumes militaires, habits broad"
dolmans, tuniques, habits oar.
rA. at.i t'-a. de to gtrades

M' C. L. Verret
Tailleur-Marob~ ~
Donne avis A sa bienveillante clien-
tble que sa maison No 7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
vari6et d'6toffes de la haute non-
veaut6 parisienne.
QUALITt SUP*RItURI. COUPs *LtGArIT
TRAVAIL SIGNN. ExACUTION PROMPTl-
Prix tri rdduwits
S I ... ....


Francisco DESUSE
Fabricant de cohaussures
La Manufacture a toujours en d6p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de hsoussores en
tous genres pour
HOMMzS, FgMMES, ENPANTr
Los commandos des commercants
de l'interieur pour.ont Atre "ex6cutes
dans une semaine A pen prs.
23, Rue des Fronts Forts, 23
PORT-AU-PrINC ( HAITI )
---- -- .... ,, ._ -._ _-_ ;.
Cordonnerie Notuvelle

G. B. PET01A
143,1GRAND*BRU t 143
PORT-AU-PINCE E
CaUSSUaoKS MI TOUS awgra
1M DAP6T, POUR LA tVaTBN
RO reaos T DtTAIL*
E6aoutson prorpte des
oo n raade, tant oi lqu*en
Provinwo.
Former A homes ; 614gantes et re-
"Onnellee.
Chaussuites de dames ( Ir~iArete mn-
doe s Pars ) et le plus conmm.dte :
chaussureo pour eoWa~ts conftction-
ia6a avoc dee Peoas de kloM v ms es
dunae as6ectloa st duare irreproel
is, a des prix ava&tatWem
olraaces pats l quid4w
a.r- ~Su- A s m b u


PRIP&RATIO!G


DES PEAOX DI VINGT-QUATRI (24) COULIORS


Vinte des chaussiares : Cvreau-glacc, Verni at
leurs, pour mommes, Dames s F-nfents.


oo0-


( Bouwoxw*, ELAIIUx vi Lao* )
En groset ean d6tal pour toute IkR pnbliqae


jj.,.A CXA. BELLEVUE
PUN*. do Chu-de-mw
P0 RTAU-P RRINOR (HAITI)
Wa. Bermanee ALFRED, dfrectrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINZRS-.LUNCHS.
lIjedo,. moderns te e aonortkb1e wfue m Is mer. TPMnpr&Gt r
dowa at rviglre. las Trmwways dowetruert 5Hd1uZ-D.U. Levwss Us 7 MImi.
PROPRItTS SPACJwugV, S-OUYRANT SUR DEUX RUIS
PRO3NADES JARDINS
SAU4 if 9*I 0ti. F'tia".- --e 1 0is.
Sonzeris E ecteriqu


Txdbl4 d'UWte


GRAND PRIX


ftev I". low, 4I4d am a e9sh ,
AS 7't8 irosanssgo&


HOURS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
Mdailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors contours dans touts le r--positionw depuls
1881 Jusqu'& 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madpme Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhlm Barbanoourt et seule propri-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dnllem d'or de routes lee positions, a pris la suite
la affairs de feu son marietse tient i la m6mehalle, sise 7.Rue
des CAsars, i la disposition de sa nombreuse clientAle,
don't les commander seront ex6cut6es avec le m6me soin que pas
le pass.


Mr Joseph Sasson
Marchand-Tal 1leur
Avise sa grade Clientile qu'il vi-i*
de s'installer Rue des Miracrle NN 12
on face du la Plce (GefM ard, it leur an-
nonce aussi qu'll vieun de recevoir na.
grand asseotinmeut de Casimir, Div-
g.mal, cheviotte, inmrchudises fran-
gaises ruieies modes.
PRIX MODtRk8

Tilb6re Zphiriu Bell
Fabricant de chausures
Rue Tiremasse, faCade Nord de
a Placede la Croix-des-nBoal; a

PANO PIU. MUWLUM


ALE


don't la superiority
par unie M daille
Jamestown (1907).
L'Exposition Con
lui a accord la pl
pensc.


a 6t6 re
d'Or obte
imunale d
las haute


D6p6t G6n6ral
23, RU4 ROUX,'"23
(Ancienne RusBonms-FO
Tafia 2 o Alcool I
""s .. .


A LIVGeIBNCE
c C) 14 D 14 24 9R IZ .

42, Rae des FronsFons.
(~AU5U mNS DTPOU LA V3MTS
Pruomt"d. st ain &OR colmmas
4ms taut loS quon province.
Cbasssurui 'it .brnsffle f5 SSt ta-
vail tou)sasn tout a* qulil y a do plue
arm. ramdosim. St fmgarim& pea
IJ~OBQt goal"mtO 0141M
Pa.88 inssmats.l I. pim ras..
T ain14 oot ebC ~M, vw
Mm. ~ mabda.


DR
Port-au-Prince

CAPAUITE 500 PEAUX PAR JOUR


ri


r-


le ilnge pills i
811 n'estfait aveo la "Pi a

La meilleure farine du
Celle qui done le meilld
Qui product le plus de pa
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16er.
Pour tous renseignemq
dresser & :
Ernest Caster
reprdeentant de la PIuLmURYes
.URm FLOUR MuIL Co
Mil

JULIE FLORUI
Ancies dlAe k sdelaN
d'ouwrie dArtileris (Lo
So tient A la disposition du'
pour tous travaux de voaeR, I
JUsTAGa, de REPARATION do
forts etc. etc. A de bonnie cond
Rue de la R6volution N
Pis- -vis de la Chkambre des


SUCRE TURB
Si usvo ouloz un p%
product do la c anne
Sans aucun ingredient chiu
R6clamez le
Sucre de MON-REI