<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00532
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 25, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00532

Full Text


Deuxi6me Ann6e, No 547


PORT-AU-PRINCE


( Hanm)


Lundi, 25 Janvier 1909.


Arthur Isidore,


ADMINISTRATEUR


U


C


J


. .'-*:,'.


OUOTIDIEN


Camille N6r6 Numa


RgDACTKUR EN CHEF


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR NUM
PORT-AU-PRINCE lx Moi. 00 Clement Magloire 15
Tiois Mos. a 5.00
DIPARTEMENTS) Uw Mos. a 2.20- -- Los abonnements parent dou I' et do 5 ds chaqu
STaos MoTs 6.00 DIRECTION-R D A (:TI'N-ADM I N'T KATION mois et wrot payables d'avance
ETRANGER ....... TOIs Mos.s. 8.00 45, ZtR ROV, 45. Le man~acrits inm6r. ou non no srespas readue


La rtforme 9e 1'


Un project de I

Le giand e.prit que fut Elmonr d P.
rt pas manqu6 de comprendre, av
sa profonleur d'esprit habituelle,
quel point la rdfomrne d4o notre admi
niitration rural tconditionlnait nol
reflvernent agricole ainsi que I'actciv
prore le chacun de nos centres rurau
J'ai trouve, en ellet, vres posthnmes utn ,rojet de loi s
I'adniniistratio.i a urale., ,lont je repr
duis ci-ie?.sous les di)()poitions gdtmu6
los pour faire ressoitir los 4ditfrenri
points communs existalits entre ce te
te et nos vues Lts passages que no1
mettons en italique sont ceux of ino
Pe nous rencontrons pas avec l'e;
nD.ut publicist ; nous disons plus lo
pourquoi.
4 Ait. 1.- II est 6tabli un buroa
administration dans chaque sectic
de commune rurale ou quarter.
a Art. 2. Le bureau de section e
dilig6 par un citoyen quii prend le t
tre de Magistiat de la section.
Art. 3.-- Un conseil composed d
trois citoyens notables et du juge d
section assisted le magistrate dauis l4
Cas prdvus par la present loi.
Ait. 4 Le titre de notable es
konorifique. Le magistrat est pay6,
ngoit de la caisse publique 35 piastr
per mois. II est logd par I'administra
Mon.
Art. 5. Les notables et le ma
0istrat sont nommes par le Prdaider
de la Rdpublique sur la pr6sentatio
candidates par le Secrdtaire d'Eta
SI'IntUrieur.
I Lea notables doivent 6tre domicilite
Ot rsidants dans la section. -
* Art. 6.- Le Magistrat est charge
i* Des functions d'officier de l'dta
-il et de la tenue dles registres y re
its, conformdment A la loi.
b' Des fonctions ddvolues par la lo
.f'eficiers de police judiciaire ayan
ASo magistrais communanu et do
2ZmiamP r4 do pole.


de la 1Rpublique, et les candidates choi- Le Moniteur de samedi content dans u
OffminiofPatinn Pur n 'tables sonte ala e nomination du Prsident Le Moniteur
is iis par le Secrtaire d'Etata de I'n- parties officielle le sommaire suivant :
trieur. --Arr~tk conf'rant la quality d'Haitien
-- Danrs la nrtre, au contraire, les can- u sieur Frantois Honora Georges Jacob,
loi d'Edmond Paul didats e: .e'int dQignes par les cs'ic- leur Franis HoCinrcuai Ge rgsSec ta
1atours cap s do la section et confim/s suit franqais ; Circulaires du SecrCtairf
Stopurs cipbles de la Rection et confine u d'Etat des Finances et du Commerce anx
par h I n'r.sidnt de la Rdpnhlique. Administrateurs d2s finances et aux Direc-
lul 3o Du service postal ; A I;a in de I'article 7,nou,,soulignons teurs des douanes de la R-publique; Cir.
'ec 4* Du service domanial ; les mots : a danr lee cas on il. sont con- culaire d ecraire dEtat de a Ge
5 Desfontions d nt, par qu s'agissant d'admi-u aux commandants des arrondissements d
Pouvoir excutif pour tout ce qii con- nistration locale, il est difficilement la Ripublique ; Avis minisCriels Lettre
t cerne I'aliniriistration communate,i no- concevablh que I'administration supe- du Commissaire du Gouvernement pras
t tamrnent I'execution des lois et r-gIe- rieure puis e pr6tendre prescrire di- le tribunal civil du resort de Port-as-
x. ments relatifs :I la sdcurit des p.. 'o re'rnt des mesures,sans tre oblige 'Prince au Secritaire d'Etat de la Justice
'u- nes, A la protection des propritts d'a voni : Irdalable I'assentiment et couvrant copies de deux de ses lettres a s
ur des travaux, auu dtveloppement et ; avis intre s represents par l ges de paix et aux officers de l'Etat-civil
ro- grogres des cultures, I entretien P :., m:raistrat de section et le conseil des de la Capiale ; Snat : stance du ax soAt
.'- oon tat des routes et chemins pul!ics, not bls. 908 ( Suite ); Adresses A Son Excel-
ts au maintien de l'ordre et de Avec c ,tit project de loi, I'agric- lence le President de la RLpublique des
Squillit das les campagnes, et, cssrat d're milirie populations ds Verrettes, Port-Salt, Tr-
's b6ral, pour tout ce qui concern la g-- ,gne le Ih st*curitb aidant, I s activities beck. Prtite-Riviere de Nippes, Pestel t
is tion des introuts d6volus oar la lui individuelles se porteraient vers les Grand-Gosier.
i ll'administration communal. travaux de la terre,.... en attendant, Dp
in 7. bien entenalu, la r6alisation de la se- I-part
S Art. 7. Le attributions des no- condecon.lition que nous avons formui- Est parti le steamer Cal/donia avec lee
'tables sent lde, a savoir que les citoyens in nour- passagers suivants pour :
D' mettre des veux touchant la pos'- risent plus I'espoir de r/ali'er dans les Petit-Goave.- Gnndral Octave Tessier,
u prit6 do la section ; functions publiques une elevation et Mr C. Ioigt.
D'apprecier ses besoins et de formu- une fortune rapides. Jdrlmie.- Mr Iustin Joseph, Brennus
st ler une opinion sur toutes les measures AUGUSTE MAGLOIRE Coubi, g6nral Dorlus Fourquant, 6dn.
i- qui intdressent le travail agricole et ral Fernand Denis, Mine Camby, Gran-
que pourra proposer le magistrate ; doit, Mr Chassagne, Louis Rimpel, Mae
De donner leur avis sur lea prujets I mpska Eli. MrEth4nier Laville, DiputE
l de I'administratior, supdrieure dans le ; J I Joseph fleury Sanon, L. A. Thimotd.
Scas o4 ils sont consult s. (. Cap-Haitien.-- Mr Albert Richard Mo-
e c Art. 8. Les magistrates de section wetarz.
jouiront, pour l'exercice de leurs fonc- RUNS8EIGNEMENT Remercment
st tions, de I'autoritd, des prerogatives et M PTEOROLO i 0 RemercUments
il det immunites attaches par les lois Madame Veuve Raoul Berne, Mr et Mme
as aux functions de magistrate communal.. Maxime Crenin Mr et Mmne Marin Ben-


I-

It
n
U
s




i
t
I


. ---.a -%. a


0 TV


Eh bien, il n'en faudrait pas davan- U quiet, Mr et
tage pour r6aliser de rapids progrts r qe -A nts, Mr e
danse os campagnes, autant au point -r "- "E COLLEGE S -Ar I ;AL jiaMr et Mme
de vue de la paix et de la stability so- -. court, et Da
ciale qu'au point de vue du rel6vement DrMANCHE, 24 JANVIER 1909 sincCrement 1
de notre agriculture. Barometre i midi 76 ontpret6 leur
Lee passages que 'ai inscrits, en ita- 73 9 preuve quiv
lique, aux articles 4et 5 sont ceux otu ,r'emp rtur."""".'.ln. 19. 9 sonne de leu
je no me rencontre pas avec l'auteur du /maximum 29, 6 leur en garden
proiet de loi, en ce qu'ils tendraient Ai 2 nnaissance
tenir la vie locale trop rattacho Moyenne diurne de la temperature 23 ,7 connaissance.
aux habitudes centralisatrices. Ciel assez convert toute la joarnce, s'4- Le concern
Pourquoi, en effet, fire payer par claircissant pour la nuit Tempirature nor- C'est dans
la c "iepuNique lees molumentb et le male ; barometre en hausse lente. Prdsidente qu
loTement d'un magistrat local? I Agitation microsismique de 7 A 9 h. du Concert offer
11 st vral que., ans la pensed d'Ed- soir. tenants
msaed Panl. mnnurtratas t les no- L SCHBR R et A as fail


Berne, Mme Vve Aug. Pa-
Mme Albert Rivire et lears
et Mme Auguste Pasquet,
Paul Pasquet, MM. Valen.
isny Pasquct, remercient biet
routes les personnel qoi leao
rs concourse dans la crelle
vient de les frapperen la per
ir regretted RAOUL BamM et
eront une vive et eternelle *-

.t d'hier soir au Palale
le salon priv' de Madame la
'a eu lieu hier soir le grand
t par le Maestro Duroses a
o President de la Rdpubliq.
t.


,F- -


'Z mm vmfm"r


IL1







Reunion des plus intimes ou n; se trou-
vaient que que'ques habitues du Palais.
Le beau programme que nous publions
ici meme fut ex6cut a perfectio i et au
milieu des applaudissements des amateurs
d'excellente musique.
: PREMiLRE P.RTIE:
Io- Salust Son Exiclle n:c ; 2' St"rS:,Iad
de la reine, musique de J. Svlv stri, par
I'Orchestre ; 3o La fusion, grandtl valse,
par M Basquiat, Orchestre ; )0 L.' Silcn
ce militaire, par I'Orches:re ; 5' Sol, dJ
Piauo, par Mme VicTor Glles ; 6o (Grand
maman, Orchestre ; 70 Solh de pianno, tI
Lync&e Duroseau : 8' Dour souvepun, Or-
chestre ; o9 Solo de violon, par Ernmanucl
Duroseau o SthCeingue, ( Souvenance )
violoo et piano.
DEUXILME PARTIE
1* Haydde, ( grande fantaisie ), par l'or-
chestre ; 20 Lelia, valse par I yncde Dvro-
seau, Orchestre ; 3 Impressions pOtLiquels,
Orchestre : 4 So'o de 1 iolon, ( L'exil6 ),
par Lyncde Durosaau ; 5o Serinade d'autre-
Jois, Orchestre ; 60 Sourire d'Avril, vals,',
Orchestre ; 70 Solo de violon, par Mine Au-
guste Daumcc ; 80 Valle d Osso, valse
Orchestra ; g9 Me:ringue ; I j Saiuft
Son Excellence,
A la fin du concert, Son Exch-llencc 1It
President A. Simon dit A Mr Durosau :
Je vous remercie de cette marque d',,t-
ten:ion accord6e A moi e: A ma familic..
Vos enfants viennent de donner une pici-
ve de ce que peuvent I'dtude et l.i voc.1U'tL.
Cc sont, de leur part des progris rdeli qui
peuvent servir d'exemple aux autres. a
Mr Victor Gilles, le gendre de Mr Du
roseau repondit au nom de la famille :
( President, en vous presentant sa fa-ni!le
et en vous offrant ce concert, mon beau-
pere a voulu vous t6moigner son attache-
ment a votre gouvernement et vous mon-
trer en quoi ii passe ses loisirs apres qu'i!
eut fini de remplir ses lourdes obl;ga:ion:
A la Chambre des deputds ofi ii occupe u:n
siCge.
a Nous buvons a la prosptritd de vctr-
famille et formons des vceux pour la co.:
pl6te reussi'e des projects que vous ent-c-
prendrez pour le bien-dtre de la KRpub.i-
que. v
On but le champagne tt on se re:ir,
enchant4 des charms d'une si agrcab .
soiree.
Pour demain
Lire dans notre numcro di' domain !a
belle audience donnee h:er au Palais Na
tional par Son Ex. le President de la Rd-
poblique.
Arrestation
On nous informed que le Gal Berrouct
ancien commandant de l'arrondissemcitl d,-
Jacmel, a et& arrete san.edi dernier e: de
pose en prison.
Nous ignorons les motifs de cette arrcs-
tation.
Nomination
Le Ga Digrammond Jeune, ancien ddpu-
t ao Corps LCgislatif, a et nomrnj Com-
mandant de I'Arrondissemeni de Nippes.
A Bizoton les Bains
Une manifique installation faite par rM'
Maris Bazile offre aux visiteurs un bain
de mer des plus agriables.
Se reudre A Bizoton les Bains une pre-
mitre fois, c'est prendre i'habitude d'y
erwenarr toos ses amis pour jouir des a-
nutages de la charmante station balnaaire


c1 e jIgn.:r par la seule enumeration de sa
tortuone. que vo;ci :
Le total s'eleve A lI somme de 40 mil-
l-.:n; de francs, a'nass6C depuis 1889, soit
c:" mains de dix ans. Ce!a parait bien au-
dcssus des economies que 1 on a tant re-
pF.;chis A ceriains h6tes de l'Elys&e.
Ccttc fortune zelle de I'ex-president
C -"ro avait des origines varies, telles que:
I i-mor opolt, di betail, du tabac, del'alcool,
.i -e!, I fr.appe de la monaie, le phare
de Puerto Cabello. la proprit& du Chemin
ii f.-r dce Core, la possession de presque
t,:Itcs lts .tc:ions du che'nin de fer de Ta-
,hira, la propriteI- des quais de Puerto- i
Ci.-i,,, d ujo r-nd.:ment de ro,ooo pesos
pir mois, lI dr it excla-sit de navigation
, l Zilix. sur Ic lac Maracaibo, sur Ie
KiR Or eutiqu, l'etablissement de b6tail
i" 1 Candeleri. A Apure ( 200,000 pe-
s' ), iem A El Blanco ( 150,ooo pesos),
1l haras de Mariara ( 250,000ooo) pesos, les
tr .Iivways de Caracas, les brasseries, I'usi-
e' ctric.rd et de gaz de Caracas, les
I .1. bituiia de Bcramdez et de Zulia,
.-iphone, lestramways, les quais et le
i' r% Je Carupi:;o, erc etc.
Ccte ,enutrnratio'i Lloquente peut se
p ,1ci de tout comnentaire.
D)e mauvai.t-s Ianiuesaioutenz que la for-
S dii prcsidcnt CIstro a pu ,,re grande-
S. :t tavorisce par la coi;fiscation des biens
l (w enrtnmis politiques.
Nominations militaires
I. C,>::i'na1d.int Moleus Colonel du
t,. .!mrnt de I'Artiilcrie d.: la Garde.
-L. Capitaine Georges Germain-Com-
.! :,i du icr Batailtlit des Tirailleurs.
-- Lt Capitaine Charles Bonny- Com-
;. lid rt du 20mre Baaillon des Tirailleurs.
Louis Alerre Capitaine adjudant-
nmator du icr Bataillon des Tirailleurs.
-iEienne Charles --Cpitaine du 2me
BIa.illon de 1'Artillerie.
Fiangailles
No -s avons rccu le fa.re-part des fian-
S'Ucs dei ALPHONAINE SYLVAIN avec Mr LI-
I. () RIGAUD.
N )s co:npliments.


EXCURSION

I;ic, ;,,tL s-nmidi. la amille du Pres-
-<1 t, Simon a fait une excursion, a
:it-V:ile, avec M. et M-e Carte
ron.
\jme Siicrn et \Imv Caiteron dtaient
(ltitrs ine voituiir, t daiis tine autre soe
t, *.ratent M. Careruon et M'me San-
', ;; .4
:i\Nient A cheval, MIles Marie
~NIa .leine Co i toro;), C4lestina Simon,
Mi LTiys-e Simnn et V4nezilia Si-
tIII ii ; Mrs S.aitallier, Directeur de la
i !'ipl'e, Marcelin J feelin, Secre aire
du (,onseil, Dr Sylvain, chef du pro-
tcoie au palais et le 6pute Antoint
Pierre i'aul. A la sortie du Palais A 3
It l-res M. Mews photographia le group
pe.
II nous revient que les excursion-
nistes furent des plus satisfaits de leur
aprs-midi.
lis furent regus A Pdtion-Ville chea
les Seurs, ot un lunch fut servi aprbs
q-i'on att tet de nouveau photogra-
phiC.
Io re our au Palais fut trcs cor-
dial; tout 1e group accompagna en-
.uite M. le Ministre de Franceet M-
Carteron & la Legation.


Fortune de M. Castro T Otel Bellevue
Us co espondence do V6ndzala ditr Le mieox situ6, le plus con.
e I'e-pri~ident Castro etalt "assurmeut fortable.- Champ-de-Mars.-
fe k IonMirm le mieux payd da modee, Cuisine resomme.- Ve su*r la mer.


Propos e patlrio


Tout enseignement est bon I approfon-
dir.
On a pu lire au bas d'une date de I'al-
manach A cffeuillcr cette lumineuse pens&e
du grand iu.o : & La Providence ne mau-
i dit et ne dishrit aucun people ; les
a nations qui perJdnt I'avienir, le percent
c par lt,.r faute o.
11 n'y a p.s d.: :,ociitd organisde qui soit
nc A la Ih berti ti A l'ind6ep2ndance pour
c -ser de vivre, aprCs avoir faith I'c.'sa d-
se goaverner au moyen d'inati:utions po-
lt' qits c.pablh-s dc diriger ses legitimes as-
pirations.-- Tout people qui s'aflirme a
une destine A accompiir ; ii ne lui faut
qu'une chose pour qu'i atte;gne son bu:,
c'est de se resigner en adpit dLs difficu'te-
des temps, A ma:rcher dav s 'a vote des pio-
gres, cn se somnet ant aux Icg'cs qu'im-
posent ia raiAson cit i jusu-ce. La Provi-
dence bdnit alors ".,ntes ses actions p-lis
qu'eiles sont co:tiormin A a loi na.ureil,.
sans laquellel r.Ln nI' se i.lit de gran.1,dcbeat.
et i'utilc en vu., du bi u ti-c common
Si nou tx.ninon. de p.'-si combicel
nous avons conuiis dc f.ut. dj.puis que
les aieux nous oul tirans:nis le patrimoine
hainicn, nous n:c tardcroii pas A reconuai
trc u::, !,oi, d 1 p ursu:vre, a i ts nlto s I4S-
s;r, la rout:ie A pnicoair doin, i noble p,'i-
ste d:u nou; lecver vc s Ic-, hli utc d'_'stidcs,
nous nuj-, s vnes1 o;'nplipl .iux CUuses qui
d&,o.rg.ui tt us p up Ci LEt les condarn-
nttlt A Ia mort morale. Li Providence,
maigrc nos erreurs, n'a jamais dliisae
no.re :nialheuieux pays qui peut encore
tenter de nouveaux efforts pour se reliever
de ses disastres. Un sicle entier s'est
couplee pout voir se donner libre cairiere
nos dissensions intestines, nos orgies, nos
exactions et nos depr6dations de touted
sortes. Et pourtant nous voiiA en I'an de
grAce 1909, dans la plenitude de nos
droits, ess.yant de nous ressaisir pour
nous mon'rer .lux yeux du monde civilisd
commit d'spo.e A :-uivre Its grande puis-
sances dans Icur accencior vertgineuse.
C'est que cttte Providence qui cache set
desseins nous a rdserv6 une mission doni
la portee nous a ,ons:ammei) 6chapp,
A I heure ac:ueIC; nous ne parlons qu(
de principle, a siuvegardr, A pratiqucr
Mais nous s mblons ne dire iout cela quc
dans un but in crsse. qic parcel qu'il faui
A chacun de noise une grras-e situation dans
:'Etat. Or ce ne strait la que l'assouvisse
ment d'unc vulgaire ambition et rien quv
Sccli. Une chose, cependant, doit domine
notre esprit a cette minute supreme, o0
l'esperance d un ave,'ur meilleur nou
sourit, c'est le remede qu'il est urgeti
d'appliquer aux places saignantes de la pa
irie agonisante.... mais pltine de save en
core.
S Ceux d'entre ses enfants qui sont les plu!
vertueux ou sont census l'etre, doivent I
penser et faisant abn6gation de tous senti
ments contraires, s'appliquer I aider 1
Spouvoir tres dispose a aller au plus viti
r dans l'oeuvre de r6egenration qu'il faut en
Itreprendre. Leur optimism aura vaince
chez lestiedes et lesindiff&rentsle pessimis-
me alarmant qui fait que les patriots d.
Ssesperent de I avenir d'Haiti. Et ainsi, ih
Sauront indiqud A tous la voie A prendr
pour one reformation social decisive, im
Smdiate, que les beaux jours qui s'cn sui
vront s'affermiront indubitablement.
Et la foi renattrr dans les coeurs et I
patriotism ardent que nous r6clamons dan,
Sla conduite des affairs publiques viendn
comme par enchantment, inspire les cs
priu, les riconforter, les frtifier.
I I'y aura plus alor que des canracte


'nobles, des temperamments opiniAtre, des
homes en un mot.-- Les meneursn n
seront plus nulle part ; les agiteors poli.
tiques auront renonc6 a leur jeu in&me.;
les emerntiers seront sans action par 'atti-
tude menacante que prendront d6sormais
les masses, don't la naivete et I'inconscience
ont &te si souvent exploit6es, pour repoe.*
ser les propositions de rdvolte taites as
nom du droit et de la justice 6touffds sat
l'oppiession, comme on sait si bien dirm
dans ks dcrits.
N ot.bLions pas que hours de I'idke de
bien tiire, il n'y a pas J1,. sa!ut pOssibl
-pour u:c society. Et. tant que Ion per.
'sistera d.ms la voi fr:neste des 6meutes
armnies, ..a.s ou.i de savoir ce que sen
dcin.in, la nation si:ivra la pente rapid
'de sa d&cheance et tfnalmuent, se perdra par
.sa pioprc ifute.
Tel est le sort qui nous attend si nos
ne mettons un terne aux convulsions po-
litiques,
Et .a Providence qui a jusqu'ici etends
ses mains b erfiisantcs sur la race haitienne
ne s.ra pas 1'ouvridrt de sa chute dCfi-
natzVe.
B. ST-ROBERT
.. ... J __..Z I_.

Bonne occasion

S'(lant (luliques jours s.eulement
-1'1.MPitMERIE C(. MA(;LOIRE offre aum
g1i0is (F'allHir'es ldes envelopes com-
In I r i.hl-s. tit i'es a. ao'it tie1 I'ache-
teln., ;: ;i ix loe I1 GOUDilIES le rmil-
lier.



N ees Elraiig.re
i'



s


S -ujet dOrnires il ds de s pays
r
; LA HbAYE 20.- Danss une interview,
iM. Pantl, Qenvoye sp ueial du V6 tzuela,
.it-: iit i u'il e tai d t entieremei t satifs
s tfaii *. r -ullt 1-* sa mission' auprie
t du (;i-. ,. t'ri e nt Fran ;ais.
SAa -utjt-t ides ,li tlr'rids le son paut
e c, c la 11ol t11l -, M. Paid a aj, mtt quo
I truit-es piinIdtles t 'ccoru ent
e le,, a Ilxrne, aiuiis etaient maintrerna

s se ltd-s Istent ela &rgler, notaniientl d
abi-es reations avecs rels diolns t plomy-
e tljn s 2 n'r 1. l llan l et Ica V4nd






r zdommage.
s ni-., M Ttie:. ,I, un. s- jet l ,llaidai<,
it MONT LEONE 20i,.-s L'observatoir 6s
e1 Iuittrs pp i deula les troubles.
M. dul tc ieessisrera ici qu e equ nain ie
11 :se rIsa ra ensuilee Ade ondres, a Be l
s lir, a Berne, alin do bien mo2trer I
y -ire d nzuela u rVic 'entretenir d'am
daes relations avec oes dif'relts par
e SMtYRE ( Tarquie d'Asie G) 20.-- U
e ioiveau choc a &t6 reseenti ici ce m&
Slin A 2 hres 19. II n'a caused aucal
a dommage.
MONTE LEONE 20.- L'observatoir l
emegietr6 ia:i, depuis It 28 Dtcembr
s des .fcous es sismiques qu'il a cl
e sies ainsi par degree de violence: 29
(Iu premier degrl ; 29 du second ;
p du troisi6me ; 19 du quatrieme 4 ,
cieq ieme et 2 du sixi.me. .J
e RoMf: 20.- La Reiue H-argull
s mere du roi Victor Emmanuel, se.ri
r dra au Japon au moi d'Avril prochl
.e et elie y pasmra 3 moiu. Le Gouf
cement Japonais a 6t6 tout r~cemj
a inform4 de ce voyage. S Mete J *







nom avoc alle son agto mile, afin de
polvoir visitor le pa i loisir.
ALr nrnwOT ( Angleterre ) 20.- L'ad-
roplane avec lequel Ie corps d'a6ros
tiers de I'armee anglaise faith ses ex
pdriences ici, a eo oncore aujourd'hui
ud accident
., BERN 20.- Le chancelier de Bllow
Soda's un discourse qu'il a prononce de-
vant la di6te prussienne, a dit qu'il
avait fait tout sou possible Sour protd-
ger la Couronne centre les calomnies.
MANI.Lp 20.- Dea ddpechb reques
aujourd'hui de la province de Tobayas
( le de Luzon ) dissent qu'un phenom6-
ne qu'on croyait 6tre tont d'abord une
eruption du volcan Lagnah, est une
trombe qui a'est abattue sur le Mont
Baaahai.
La zone qui a dt6 ravage per la
tempete est tres vaste. Le gouverneur
de la province signal do nombreux
terrains compl6tements sacag6s, les
grades routes rendues impraticable*
et des points dlev6s.
RoME 21.- Le plus grave problem
quo rl'alie a maintenant A rdsoudre est
celui de pouvoir aux besoins des 200.000
personnel r6fugide.r A Naples.
WASHINGTON 21.- La Chambre des
Reprdsentants a aboli le consulat amA-
ricain A Messine et a cre un m6me pos-
te a Catane.
CONSTANTINOPLR 21.- Plus de 600
maisons sont delruites a Pboee. Les
chocs continent. La population se ie-
fugie dans les montagnes. Le ministre
de l'interiour se rend sur les lieux pour
porter assistance aux sinistres.
ST-PitTRSBOURG 21.- De nouveaux
cas de cholera et 16 dcs ont 6tA en-
registrwsau course des dernidres 24 heu res.
. Ii-I I I-'- ---- I
Chapeaux 1
Chapeaux It
Chapeaux 1!
PAILLI DI POBTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSeI SAN MILLAN
Le coiffeinr artiste. qui viert avitc -f
concourse d'un chapelier remarqiiaht!
M. JAIMs TESTAR, d'installer une
FABRIOUI DO CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salosn d Coff7ru d uLewure
Pour toas les goats et pour tout"s
as boards.


Maison F. BRUNFS.
195 GRAND'KUK 195.
Dirigte ps r

L. HODELII
Ancise mm- de id SoCe-d Philea-
threpsqve des wares; tailUlrs de Paris
Vieat ie recevoir un grand choix d'd.
otiem aci ,oz.:ae, casimir alpaca, .,.vio-
.a, ch-vio.e poor deuil, etc, H$coamau-
le parliclierement A sa ciltaitei, ne
I)lle collection de coupes de caimirr,
le gilets de fantawe et J piqrie de
oute beaut6
Spo ialit6 de Cos. : ., o-
oes.- Coupeo tVrAunvx A-ilsi'o **
Amdricaine de la irre;iir a .-ctioa
La mason confec tonne a;rssi des Cos-
tum es miitai-Uas habst. i. roe
dolmans, tuniques, hhits oar-


Avis Commercial
Nous avon a I'avantage d'aviser le
Commerce que nous ouvrons sur
cette place, A partir de ce nour. une
mAison d'importation sous la raison
social :
SF. ADDOR & Co
Moanieur Hugo Leisner, come
associe en aura la direction.
Cap H ition, le ler Janvier 1909
F. ADDOR & Co.


Au dernier ert
FABRICATIONDE CHAUSSUKJHLS
D. FERRARI
A l'bonneur d'ann'incer A Ys v ow-
breux clients de la Capitale et do la
Province qu'iI vibnt do se txaastdi or de
Ia ,Ru. odesronts-flotrs, avec son rnlrr,
stock de chaussuros, d la Grayad,'?rx
.u No 153 ave IirfAcrip'!icn Ci-deaS
Los cliherns serOt toujours soriv,
Jans las mOines coaditi'rnt ; c'est-c-
dire avoc l~s 5 oh, dtb&Co"[ :e U 1,5
vente #Du v ; r Us i Ut *u b i' S to -
MOS tI I $. 1 T J*!i'''l ,;
La MIi~un s6 ('b-,reiC '4- h a
w ~~~ irr!I et m'~utar~P Iciu cicile.
Pri6-e d'aviser -'aJu cn i
tion de 'a 4rr g-flruri
t6 dic' 1- se rv d a a -:Var fA s,
.-Ifia q -"il y -, 0i l e zz. L2Le, ]a uos-


L'Usine Chateaublond

A I'honneur d'aviser sa nombreuse clientele de la Ca-
tOal et de la iProvince, qu'elle a transfdre son Grand
)6p6t, numdros 24 et 77 & l'angle des Rues, Macajoux et R6publicai-
S.( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmacie St-Joseph

A TOUS
]le rdorvoe sQa m6me et bieaveillant accueil ]EU garantit la
UMaut6 et la probit6 qui ont fait son suCC6s et sa R6-
,tation tooumoar crossants.
IL'Uin. Chatoaublond conaervd an outre son NOU-
SPt Pae Catddral, Angle des Raee do People at Roax.
^w~n ~Houro-IU)


L'Usine A Crilace
DE PoRT-AU-PIuNICS


I'horinei1r (I.: v'i-r14
'I'lo u I'l ai-uii or
t);dre, tsotIi) l~ it -- r tte iin lo
cite et les jtirs 41-s fitte.- a2
trf~s prrci-l-i teI' Je -ni~i


clients
iiotivel
Itelues


Panamna -..
Pour lHomriis et ,o(ur Da.nes. chez
Mu" L ONIDE SOLAGLS, 22, Rue des Fronts-
Forts.
Accourcz tous i!

CoInpagnili P. C. S.
Avis


Fortis
t ira e


Les nuiiij6roq suivants -o .)t
;Ii t ir a, Ic.(1, 0 1)1u i 'to 0 o,
qui a eu iheu Itji 9du coilrart
No P5

C 1l 31
41 1) .11--
a 115


C es :,omt,, I 1 4l~lriitr i
100 ( celitt 1:0 :1 4 -1;, i : fi Ie I I )-
b on rsabI1) iI i t !,t do~ --
Le Conscil ''Auministriiti de4la (am
pagnme (itds (: Cheminis l & cr la ioie.hi
Cul-de-Sac.
Le Vice-Pr('uda


011 Oil lllan(Ie
Debon ouvrieer, taiillour-; et un alide-
Coupleur lhab..
Sid aresser ( I'" 11IU, tN-)19,-)


Prodtai's arlii


ID mosthmne ROMULUS
SDistilatear-liquoriste, industrial
Dipl6me et medaille d'argent &
1 Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Amerique 19o4 )
Announce sesclients tant A Port-a&*
', 'noe qu( dn rs les autres locally
!. ~. qu'il a transftlr6 sa mason de
',itn'e! Ct' i t-e i (t'v;t nt a 1'Avente
.'t Ml tini, i'ortail St-Joseph & la ROO
I'* t'blirciri, ou (Grand'Rue, halle
No ;8, i.on loiii de la Gare du Nord.
*4.f.m.. L 6, --- a- =--
ESTO'R FELL
I xcee lent taIIleur avantageusemen;
coiinu de toutr la RI4publique vient
de vouvrir son atelir Rue Fdron,
( Rle ides Miracles ) No 61, pres de M*
l., A r (am in,
S: noiiibi use clientele trouvera
ciun, tojo'Iiur' touted satisfaction
in l i.--, tiavaux (qu lui seront con-
ti, s.
-C ~llt~IrLIIa


C'he z


.1 pp. Cipolin


Rue lilt, e'll ftce de Mr
I-'.I k,)b eI 'ljIS
(. );."'v frli it-es arriv.Yls pr: der%

.,oglooet par
litre.
ii' I d roitgret blanc,
vi:iaigres, ru~idi e.
t-.r t!coiaplet de ii-
Velul'~s.
A Vendre
Dliix en boii Mtat, dont Un
S;iai c:,ser aux bu i atjx du a Matins


pr la Toile


now"
M"Itccommandis pour NEW
CREM E 9I(JI R$~c9niR, nnOUCI
POUDRE SI OVOUTER
IDto peou du ie Vgt ie .SIn
ISAON


i.21 I.~'ji Iei'rie auquel oil*
LA I i i .iiouplesse et un vee
-t 4 1 1 1 'ki* te Li1paI able en lui con2-
I~iAiAtI4I''' ~-'I~ d*licieuz par.
furn. Elle conserve I't I t t i.4 ftrichieur1i .rt.tr- tAw est souverfain
contre le hale, lo piqtre. d'i i. t1: '* c- *rup-rions dec Ia peau.
san- biszlAuth, invisible, adbd-
LA I II reIrlJt.I, impalpable, prd
spA-cialktment pour les persogbe
Ilk"A qui veuleut avoir un taint
.&rdpro..hable; son parfuiI ddlicat, son vfedoi1. oii-o coiiinbutl A fair d'dl,
Ia Favorite des Poudres de Toilette.
6 ,base do Cr6me Si'os,
Le I pr.lparA seloni les
LE res plus scirupuleux de'h n
PO4srde A un certain daF
toutes lkc qu~litts bionfaisantes at pr6i-)rvatrif;es de la Creme Simon ;
eat ptrticulibreinent recornmand4 pour ia roilette des enfants at pour 1%
dames dont la peau eat d~licate.
A.gence Gz6nrals e t D6pdt pour Haiti
-.A let lM 6-t >poox1e
hISBOX JULES LX&VZLLE19
98t A dw doM de lxd 0, 95


- I I


--u~r' r-- u


I

t


.











T


IERIE CONTMENTILE
DX
Portmau-Prince

CAPACfiT 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24 COULEBRS
Tente des chaussures : Chvreau-glao6, Verni et oou-
leurs, pour Hormmirn, Daxmies et Enfants.


En gros et ei


( BouTomx, ELASIQUs wr Lact )
a detail pour toate 1


i aR6publiqut


sr
I:r oxA" arpNx- BELLEVUE

PIGce du C 0p-de-Mers
PORT-LU-PRINCE (IHAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice
APPARTKEMNTS POUR FAMILLE
DINMRS-LU N CE S.
IntaDllGSEn moemw e ot leor(ials. -- Vwesr la "rw. 7'eporajur,v
Wceg t rigulbr.. LeA Tramways desservent 1Hdit4-Bollvum 1Utes ~sj 7 fnSIut*
PROPRIETS SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RULS
PRiltomXNADL1-S IJARDINS
S.U. do riesplmer.-.Piane.-Grmonpheom.
Banneries M lltriques

Tab]ed'H6te 's '""1 4w@md"4a e."iutrr
do 7-4 8 hum As er


GRAND PRIX


HORS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'& 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
SMadame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
.aire de la marque Rhlum Barbancourt et seule propri6-
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
Oourt los m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient a la m6me halle, sise 7, Rue
des C6sars, & la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les cormandes seront ex6cutees avec le m6me soin que par
le passe.


Mr Joseph Sasson
Marchan -Tailleur
SAvise sa grande Clientele qu'il vient
de s'installer Rue des Miracles No 12
e face de la Place Geffrard, il leur an-
aonce aassi qu'il vient de recevoir un
grand assortment de Casimir, Dia-
gonal, cheviotte, marchandises fran-
galmes dernires modes.
PaRx MoDtaI

Tibere Z6phirin Bell
SFabrioant de chauasures
.Rue Tiremasse, facade Nord de
la Placed la Croix-de-Bossale.
SPfCIArUT:
PANTouprLs MUVZI


A L'tLEGANCE
Q O RD OJ ,m ,anIE.

42. Roe des Prots-Fors.
CAUsUanauS m Di aer,rOUR La vTirr
Proa utitude et soin aun commas-
des tant ic qu'en province.
Chasmaures do Dame form et tra-
vil touoors tout ee qu'il y a de plus
nouvesul.
Forms amdWrlcine at ftanaise poar
Mesleurs ; 614gantes et commodes.
Poour enfants le plus iraeie.
Travail solide z=out& avec
dos p ul do proinlre aarque
APa amaesa ad rabal.t
Petos asses qt ZJqeuedes


A.d.M o tNi I


A. de Matttis & Co
Maison fond(e' en 1888.

Dernicrs articles rgcis
Parfnmerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Fougere Royal ; Par-
furn Ideal; Savon. Po1uire ; etc. etc.
Coffrets de parfuni! ,. trs elegants.
Parfum renomm6 s .ris Lotion, Trn-
copherous.
Lampes, Foue.s et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit4s.
La Maison a toujours ua grand as-
sortiment de Bijouterie, a'Argenterie
de Diamant, B la dispoition du public
en general et A la por!e de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et dc
Bijouterie: Gravures, Confection
sur command.
Achat do vieil or et viiet argent,-
diamant et pierres prnciewes A des prix
avantageux.%
ACHAT D'*CAILLES bE CART
Prix exce -.'r onl- el

Mr C. L. Verret
Ta 11eur-M1Tr -hand
Ionme avis A sa bi:, illante clien-
tele quo sa maisou N 7. Rue Trav r-
sibre est toujours bit.a pourvue d'une
variWt6 d'etoffes de Id haute nou-
veautO parisienne.
QUALITY SUPRIZURZ. COUPE iLGAlNT(A
TRAVAIL SOIGNA. EXiCUTION PROMPTB-
Prix trWs rc ,AtsI !

Cordonnerie N: uvelle


G. B. P TOI
143,I RANJL -D E., 143
PORT-AU-P NCE
CNAUSSURIS IMN TOUS GUNRUS
aN DP4aT, iULJ Ls..A VS1Tr
an eROS XT DrTAuL.
ExCz fit'on prompts des
commandos, taut ei qu.'en
Prove inca.


Formes & hommes ; )1Aantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de damei ( Dernire mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfa:ts confection-
nees avec des Peauts de toutes nuances
d'ane selection ei dt:rde irr6procha-
bles, a des prix avantaks-ux.
Ciragea, pAtes et lquldes
Pe. r shaua swu s d f.*.eI mnwe, s

Francisco DESUSE
Fabricant de.chauseurea
La Manufacture a toujours on d6p6t
un grand stock, -pour la vente en
gros et en d6tal, de chanuserem en
tous genres pour
Houmus, FnmmEs, EnufAmr
Los commandos dea oroimermants
de 'intbrieur po uront btre "exdcntdee
dens uneo semin a peu prAm.
| 2, Re des Pronts-For, 3
I Ponmy.i-p4 mcm (mm) ,


e augez plIs ie Dirt
S'il n'estfaitaveo la "Plaa bmrj f
Best."9
La meilleure farine du meads
Celle qui donne le meilleur pa
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignwmeots a,.
drmeer a :
Ernest Castera
reprbentantt de la PILLSaanUY' WAam
DURN FLOUR MnIL Co MnmrAuoa
MILt

JULIEN FLORUS
Ancten dve de la 96 Comepgnis
dourters d'tArilri ( Lorlt )
Se tient A la disposition du pubi
pour tons travaux de reoEn, et d'a
JUSTAGe, do RiPARATIO do ooflr
forts etc. etc. a de bonnes conditions
Rue de la R6volution N* 19
Fis--vuis de la Chambre des Dipus


SUCRE TURBINE
Si vous voulez un pur
product de la canne
Sans aucun ingredient chineiqu
R&clamez lo
Sucre de MON-REPOI
don't la superiority a t6 reconn
par une M6daille d'Or obtenue
Jamestown ( 1907 ).
L'Expositiou Communale de 11
lui a accord la plus haute r6co
ponse.
D6p6t G6n6ral:
23, RUE ROUX,'23
(Ancienne RuxBomwx-Foi. )
Tafia 2ro Alloool 90*
8-


Gu6rison de Ttilla Marg. BAM
E 'E; 1. 1. El" 114let *dlix s l. lieU .1(1 u r
VAII (I.HXL DUPiE;kiO[X


1. IP4.
r-.

11 IM II~b
... ... e a~
l otI,*a iI. I

ari I. I 1 114at
9.6 lilt i l l a 'i c I c am i a t I *ure
AlToi.e43rid.J'aw-ic .41.4o I tve,4.t,.0;*L 1 :ov104
a id6, ae ramo lliU -d it I it at
-kt*.X '0181160 1111 V tl S,3 14 a*T..'1t11 t' 1"' h'V
61.411. ellls- ~It :~ a '. '11it. 41 ipas %tl
; ''z'iiiar A 1.4 11'. ti4*41*fIu~:eu8
Ievilrmallf 4-14-311i t 4 -101 iI Si..iu. .,
r!uikato d. t. ai.Iwo. t "&is I 4 1di 6 4 4, b mIQ*1
I., iA I.. VI.LI I
se~~~~~~~~ rd diL *-..* M I~IiU~h.
~ 3 ~v :
II~ a


I _


a