<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00530
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 22, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00530

Full Text

Deud6me Ann6e, No 545


PORT-AU-PRINCE ( HAII )


Vendredi, 22 Janvier 1909.


Arthur Isidore,


j


J


CiRrilile N rM Nvmp


QUOT~IDIEN


ADMINISTRATOR


RIDACTEUR EN CHEF


Abonnements: I DIRECTEUR-FONDATEUR N 5 N
PORT-AU-PRIN Ui Mos. G. 00 Clement Magloire
Taos MMos. a 5.0
DEPARTEMENTS U Mois... 2.20 -Les aLbonements parent du IO et du I$ de chaUe
STors Mois a 6.00 DIRECTION-R DACTION-ADMINISTRATION moi% et sont payables d'avance
TRRANGER........ Tioos Mrs. 8.00 45, RUw RowX, 45. L m.mannicrl.in t.nr ou non no seroatipa reum


r Ifor~e elle *e borne Ai consacrer une siluation
La seule re efficacereconnue pir tou s
a D'aillours les ,uF ctions ,I miu i
DE rate, dtant gratuites, ne poiivent ltn-
S t\ re a q r ler qI'un person i i i- d' on-
r"a-acrer aux alTsires ,ubliqies l', loi-,i.
piue lui laisse 'le soii ido ses allaire-
-- personnelles. Or, c'ct bio ii I la carac-
Dans mon article d'hier, j'ai eu a naturels c'est-a-dire des clifs dten- tdristique tdu gentl.rnan .
dire un mot en passant du r6le des treprise installs dans la section et di- Grae A cela et en d.-liors dle tout
chefs de section au point de vue de la gnes d'etre agrdes comme notables. intervention ofticicllo, le g .inlernm i ac-
s6curit6 des personnel et des propriV- Ces notables,formeraient une assem- quiert dans son voisinage iune situ:laion
ts, dans nos centres ruraux. jai ex blee de magistrats civil don't le noin- prdponddtrante. C'est lui lqute 'on choi-
priin I'opinion que ce r6le n'est pas bre serait illimi6t, qui seraient ,16signss sit pour arbitre dans mainte-s contesla-
seulement nul, maiq qu'il est meme par voie d'6lection et par le suffrage tions; il est capable dc- donn-(i tnIt
contraire au but poursuivi. direct de tous les individus de l llo- onseil tclaird dans les circoistaiinet
Eu enlet, il n'est pas besoin de Io'i calitd sachant lire et dcrire et pourvus 'lifficil s ; proprit.iire fonil -ir et Ilirec
gues ddmonstrations,- tout le rmondl d'un moyen d'existence. 'eur ld'n atelier rural, il co-imat a ford
ayant des yeux pour voir et des oreil- Le titre de magistrate serait, apres les questions sourmi es A son jugmornnit;
les pour entendre, pour 0difier d'une I'lectio., confirm par une commnis- il peut done cont ilb iei .A fie reignr
faeon precise sur le temperament gend- sion du Prtsident de la RdpubLque. II aiitour de lui la p;ix socia!-, et c'est
ralement tracassier et oppresseur de serait purement honorifique, saul pour! l sa principal' f ,,clion. 0
cette classes de fonctionnaires militai celui d'entre ces notables A qui le vo'e AuI;u.sr MA(;IA)LOIl:.
rs. dte ses co'l1gues aurait delegu la dIi-
Q te voulez vous I les chefs de sec- reaction des services publics de la loc:-
tion sont avant tout des H dtiens por- lild, et auquel certain frais pPrsonne's RU I mm r ia'
tant epaulettes et tout le monde sait pourraient tre accords 'par la caisse
qu3 c'est par de tr6s rares exceptions locle et dans la. measure des ressou-
qu'on les rencontre bons, hImainz, ces de celle-ci.
progressistes et A la hauteur de lour J- dois dire que j n'ai pas inlvernle
idle. cette combination; c'e t elle qui se Mais n Haag Frires
Au vrai, 1'officier chef de section no pratique d ens los communes rurales I
runit pas les qualites qui concourent anglaises. IIi:p 3 'M erbre
6 designer les c reprsentans natur.'ls c A lai bise de I'administralion nl,'
d s populations rural s. II est, dan s le blique aig!ai-e, dit M. 1 S.int It- C Aft. Le mitrn ir ,s~ ; t;f est tr,
CPentr qui le prod *it, moim un ;pa- main, s trove I, ,mag s'rate, jtug oi b en sou eno en le- ) ix do term' soot en
tron qu un parasite. II n'aile paa ,'- paix, ch:rg6 de r gler, dans les t,'cer hiussse snr Ic, cu J i y i 'ii/z j u-s.
eflte, de -es conseils ; il ne paie ia s sessions, l.s queslion-* co.cernaiit i't.iI- Les mi-is rappr;.ch. ,s it I i ot t d:-
de sa personnel et de sa bourse pour miiiistr:;'ion g,'inrale du co-ut, tn mnands, tant par 1. d cuv r q'- e pa.- Ia
Its innovations et les progr64 qu'al y pourv a you're de pouvoirs judiciai- consori nat'oi, c.t d-rn c en yant
aurait lieu de rdaliser autant dans I'ad-i res fort etendus. Ce sort les magistrate besoin pour (fire Irs livr.ais'ns d.: fi I Jd
ministration gCn6rale a laqulle il qui arr ent la lisle du jury dirigent mois.
est mrl6 que dans lla sphbre spdciale la police, survPillent les prison, aJimi- les rec-ttes n'o it ps b i ,izl, Jdimi
de dl culture, nistrent les asiles d'alienis, president nu6 A Sintos, mai, on a so Qie la 13 n-
Loin de IA, le chef de section est gB la v6ritication des poids et m-sures, que de IE at doit p-6er son aid: aux
n'ralement ennemi de tout progr6s ddcident toutes les questions de voirie consignataircs de cift, de sote qu'il ne
dans sa locality, et, au lieu de payer et de finances, contrd6ent personnelle- se prodaira sans doute p.is li pression A
de sa personnel et de sa bourse, il ment I'ex6cution de I1urs dccixiors, la vente, q Ion craignait lorsqle nous
cherche d tirer le- plus de profit possi- etc., le tout sous leur respontsabhi4 avons 6crit notre derriere revae.
ble de la personnel et de la bourse de persnonelle... L'accueil si empress qu- I'empr int des
ses administr6s. Tout ceci s'appliqu'e a Ou done et comment s- reeutee ,e f. I5.ooo o00 de '1 tat de Sto-Pau'o' a
autant aux chefs de section qu'a'x corp pr4cieux, qui remplit gPatu;t trouv6, a fait, du res'e, t,~i b-nne im
commandants de nos communes ru- ment d'ausi lourle chores s ? P.arrmi pression aupre du pib' c. 0 O a t4glcment
rales. les propri4taires residaut dans I, co'n- iaterpr 6 eA la htuse Ia lnn'tation des
Ge qu'il faudrait done, dana nos sec- td, juossant d'une fWortre in lp ndant f quantitds A exporter d: Sti oi p:nd nt les
tions rarales, te serait d'eovoyer se et tenant dans lear pays le rang de g-n- annaes A venir. au ;si loigt:mps q-ie Ie
Voucher cn parasitm .avides de alons tlensw. Le mgiset* at nomen6 par stock de la Valorisition n sera pas
at de remetlrIe' l'adntistrati ooale l souverain pour, I dnAr do regnd et entidrement liquidd Poar I'annoe de la
fntrd Is mains do m a repr&ieetts cotte nomination n.a rton d'arbitraira; r6eotte o908j}o ( eir Juillet so o3 Join )


I'exportation de Santos est fixxe A 9.000,
ooo de sacs.
Or, voici les conclusions qu'on a pu en
tirer :
Rio, rdcolte 2 1/2 millions de sacs.
Rcl;u jusqu'au 30 Novembre
i.572.ooo sac
II reste pour l'Lxportition
jusqu'au 30 Juin:
r' Stock A Rio,ter Ddcembre 311.ooo sacs
2" Recettes er Dembre
jusqu'au 30 Juin 928.000 sacs
Ensemble 1.239.000 sacs
Li rdcolte actuelle de Sintos est estimCe
A ) 1, 2 millions de sics et I'exportation
est legalement limitue A
9 millions de sacs
R qu jusqu'au 30 Novembre


I; reste pour i'cxportation
jusqu'au 30 Juin
i' S'ock A Sin'os au
ier DIecembre 2
20 Rctttes du rer Dt-
c mbre au 3 Juin 2

4


II reste A exporter pour
;cs dcux ports 6 024 000 sacs
',i', potr les 210 jo'Irs du ler curant an
*1 Jn n proc I.in, 28,300 saic par jour,
ico)ire un-- consomm iton ljournaliere en
caf du R:d. il de 3 5.700 s.acs.
1.- s r( cites scront lIurd.s jusqu'au mo-
Intiit ou !e chitffe d 9 millions de sacs
w, rt attci'nt par I'exportation, et nous ne
persons pas que, jusqu'A cette epoque,
on pui se f ire une hausse important ;
I mais il nous semble qa'A partir de FEvrier/
Mars on dcvra se rapprocher de la liwite
de fr. 45 visee par le gouvernement de
St-Paul pour une liquidation suppl6men-
taire de ses cafcs.
Les cores du terme s'inscrivent come
suit :
Decembre fr. 40 25. Mirs fr. 38.75,
Mai fr. 38.25. Juillet fr. 37 75, Septem-
bre fr. 17.75
Le cafC Haiti a tde plit6t irrdgulier,
c'est-A-dire tres ferme lorsqu'on a pu croi-
re A une continuation du movement po&
irique A la source, et plus faible ensuote.
Oa a fait quelques transactions A des prix
en hiusse de f:. t A 2, mais aussi*6t quo
des offres plus sdrieuses se soot tait seatir,
ce qui n'a pas tardC, partir do moenst
ot Ic calme est revena en Haiti, les ashe
tears out, ici, dispara come par enchbs


t.73 1.ooo sacs


.516 ooo sacs
.269 ooo sacs
.78i ooo sac


I I I r






TANNEBIE CONiINENTAIF -34


TkW CAiA(2t C N')#) PP \ .

Port. al I1i~cs

GA. 'A C'


PREPARATIFIN ATI IAN7X ZSF it" AUX I. E IT i
lVente de c-aus urs. e-,s
leurs, pouir !-Tore.,h-> D) e. E


%( BoUTO0NS, ELAST;quy T l .'CI


En gros


et elt


S
i1Ii~I>'I


P.a(.e du C (.ha-Ap--ti-Mars
POIRT-A.U-Pi-UNCZ H AITI)

M 'o" II trr :mnre ALF I- F direetrice
APPA R~'TNE RSETIV'e- P4-Cop- AA


lflt(A(jj bJ~ler ,Qaarnr : 'ir:i
dowe r$ r o' -ti' -- c Fe !rjr dr'R' ''.


-*:r .,,c titt \ .. Nviu


PROW. Vt. P -. -
salisr rrbi Ifcar "a


Table 4'U?


GRAND PRIX


tiFms lx iH.V -. asU Ri S kf ,
..HORS COC ..

HOURS CONCOURS


l li 111 i BarIl)acourt
M 1 ile-;s A ,, Ment:on hono1.al ', M. -bre du Jury, Grand
prix, Ho:. ccncours dcans t utc;s le; 7Expositions depuis
18-1 ju: q:u 1907. ( Ancien et Nou:veau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des fortniles q'li ont fait obten>- au Rhum Barban-
court les m[nljills d'or de tottes les Expositions, a pris la suite
lee affairs de fen son mar'i!, et se ticiit A la mmrnehalle, sise 7, Rue
des C3 sar, la ladispositio:n t. sa nombreuse clientele,


don't les coiuiluntuitj seoront cCictt&- ";- 37C rii''r10 soit


que par


le pass.


Mr Joseph Sasson
Marcha nd-Ta lleur
Avise si graride C' ientri!'' qu'il vient
de s'install: hRue de.s Mliit-les No 12
en face dela Place (ef'rard,il leur an-
nonce aussi qu'il vient de recevoir un
grand assoitiment de Casinir, Dia
gonal, chluvio)tti-. marclindises fran-
Caises dcrnieres modes.
PRIX MoDI~ttIS

Tibere Zephirin Bell
Fabricant de chaussure :
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALIT":
PANTOUFLES MWCLES


K ~EIIfANCE
ONPL 4U ET1:E1,

42. R des Fronts-Forts.
CHAUSSURKS ZN DiCP6T,POUR LA, VWXT
Promptitude at soin aux comman-
des tanw ici qu'ou province.
(;.l~\a~us~ie de Dame fotlne et tra-
Vdi tOUjoUrs tuut ce qu'i) y a do plus
I'?rmes ane Iricalue et fri1nc;aise pour
Ue~re~~AtAlgantes et Commodefi.
Pourlus enfants le plus?. 1'aise.
Travail slide ex-cWut avec
lets pea ux do pr n8re.ormarque.
Assurance do grand rabbis.
Pltra, Cirages et iqu1qgs


A. de Matt6is &
Mlison fondue cn 1888.
-0 -t 0 I -


Co


uerliers aricli s recus
Parf.:nmeriA Houbigant; Ro-
yaI WlIo, aiit ; Fougt; e Royal ; Par-
fuin I Ital; Savo'u, Pou:ire ; etc. etc.
:ollit-t i-e partuinetl e trs 616gants.
'a t f'lnI I(ormln .4s:rts ; Lotion, Tri-
oph'rouu.
Lauta.r s, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Arc enterie de luxe, Bibelots,
\loustiquaires, Broases, Pipes, Fumes-
cigarettes, (:avates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La M tison a toujours un grand as-
ortiment de Bijouterle, d'Argenterie,
Ie Diamant, A la disposition du public
*n gDndral et A la portee de toutes
es bourses.
Ateliers d'iHorlogerie et de
.ijouterie : Gratvres, Confection
,ur comrmande.
Achat de vieil or et viedt argent,-
liamant et pierres pr4cieutes a des prix
t 'antageux.
ACHAT D'ACAILLES DR CAR" T
Prix exceptionrel

Mr C. L. Verret


Ta l.eur-Marchand
I 'nr avis A sa bi.nrveillante clien-
tie q:;ie a liaison No 7, Rue Travcr-
Aiere est toujours bien pourvue d'une
vari&t6 d'Atoffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITY' SUPERIZURE. COUPE ALAGANTZ
CRAVAIL SOIGNE. EXECUTION PROMPTB-
Prf~ trts rddaits I

CornoKinerie Nouvelle


6. 8. PETOIA
143,' GRAND'RD 143
I'ORT-AU-PRINGE
C(AUSSUrES EN TOUS GENR8S
EN DAPOT, POUR LA VENTK
EN GROS AT DETAIL.
x6&cution prompted des
commended tant ici qu'en
Province.


For:nes A homes ; 6,.autes et ra
iori .,,S. S.
(....;l- ,i'es dals: ( T)ermiire mo-
6e 'ar.rt ) t le p1lus CO mrode :
cL:aiuss -.re po- r enfants 'oufiaction-
a.'> :avc ls i',eauta de tou:es nuances
da10ae -,6iecticu et duire irrtprocha-
bics, ,11' ,:,. ;avAittag -ux
Cirages, pAtes et liquides
Pour chatssures dr l towln- iewcaro

Francisco DESUSE

Fabricant dechausaures
La Manufacture a toujours en d4p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMMEa, FIEMES, ENFANTS
Les commander des commerQants
de l'intdrieur pour'ont 6tre executess
dans unesemaine & peu pres.
23, Rue des Fronte-Forts, 23
1 PORT-AU-PIamc ( aAIr )


Ne mangez plus de paoim
S'il n'estfaitavec la "Pillsbury'a
Best."
La meilleure farine du mondd
Celle qui donne le meilleur pain1
Qui prodiit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a.
dresser a :
Ernest Castera
reprdsentant de la PILLSBURY'S WASH-
BURN FLOUR MILS Co MINNEAPOLIS
MILS
I I I I


JULIEN FLORUS -
Ancien dleve de la 26* Compagnie
d'ouvriers d'Artillerie ( Lorient )
Se ti'nt A la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A.
JUSTAGE, de REPARATION de coffre.
forts etc. etc. A de bonnes conditions,
Rue de la Rdvolution No 19
Visa iiis de la Chambre des Dipug

SUCRE TUIRBINI

Si vous voulez un par
proluit de la c'nne
Sans aucun ingredient chimique
Reclamez le
Sucre de MON-REPO0
don't la superioritd a atd reconni
par une Mtdaille d'Or obtenue
Jamestown ( 1907 ).
'Exposition Commnunale de I8
lui a accord la [,lus haute r6col
pense.
D6p6t Gdn6ral :
23; RU. ROUX,'23
( Ancienne Ru BONNi-FOI.)
Tafa 20 o/o Alcool 90 /
.j


Guerison do Ms RENAO
418*te de guberculose pulmonaire
PAn L'ELIXIR DUPEYROUX
Mine L ontine RENACI. T.'1tc replriseute I&
raue ci-contre. habits -t coma Uil t, com
.~ Mormuant
&. %Iarne).. El 0
iWori g7.J
degrk ocCU
k, t bOute h mbteu
lam I ase du
drolt.Elle
utie lassitude
me, toulaIt Ia
au point do
Makfder a d o
lait pint
dant tou I
e await passe les nuts iM' sur son lit CU
.1t 6t0 impossible do dorwuir couch6e. Son
6WLit ceompagna do ceucoemar eoffrayants
RAuW5 abonoantes. Elle await d#ji eu quetre
t505 et await ex pctort cheque lois un deini-V
l on euviro Ele a. pleigneit de doulew5
io ents;oelle avai des quintes de toul
6t vomiissat au aiments et crecheit boa
JO lut prescrivis mon atralteent A base d
DUPEYROPIX le 9j uillet ugo0 elle await
ds dix-sept I=ies et lo pus consteteP
drision. AiMms Renault m~e peamis do
MO AS but d'cta eUtl & -a
& DDUPEY
k Squaree do r~
PI LS. iur I a .g ALDaad hI L
bar% hgmse mUes OWpa ASus&
TsvMIs h euiesI1
U Asevvi MaC#~r as I.~
a a lob as N MWr


.i 1 I6 p, ..U ~ ; I.e6p b- aiq u e


BELLEVUE


__,_


j6.EUi.EORS
~eJ~l'r'Il cou-