<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00527
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 19, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00527

Full Text



Deuxilme Ann6e, No 542


PORT-4U-PRINCE ( HAITI I


Mardi, 19 Janvier 1909.


f/


Arthur Isidore,


ADM INISTRATHUR


QUOTED EN


RkDACTEUR EN CHEF


Abonnements:


PORT-AU-PRINCE UN Mos. .
otso Mois.
DEPARTEMENTS UN Mois..
Tiors Mors
ETRANGER ........ Taos Motu.


C
*
* (
(
(


200
5.00
-? 20
6.00
800


DIRECT rE U -FONDATE Ul
Clement Magloire


DIRECTION- 1IDAA G'. I N-AO) \%NIS'T i4 A T'U P
450 RUT, ROUX, 45-


L Z NUMPRO -15 CENTIMI

Leo alorineme-ts partent do D et do zS do chaque
txoi ett sont payables d'annnws
Iea mxtcrits imorA ou no "n serout rem remuss


a.t srar l *t.


4 ~ ~- --- _________________________________________________________


REFORMS URGEN ES

II


De temps imrnmnorial oni a c rn)r.,
lie les [1rofesiions usielles dtaienit Ui
kcessit! nationale.
Nous avons e.- posA dans Ia numrra)
116ii i Jinvier du Matin no opinions
c ce sujet et nous avons irconis'6 la
Wforme die:3 inxirs hiitiennes par It
oftrmne de lens-eignement classique.
Nous avons dematid. de soigner la
irernitre education do i'erifant, corn-
nent proc~kera-t-on ?
Cette premit e 6ducitioii cozuV1preuI-
I& fok l'enseiiunemeat claisiq'e ct l'en-
pei4ernent des arls el mlers ;iutLi'-
ent (lit enseig emn 'at prof-essi )Jfel.
Is doivmnt match3r cote A Cete. L'un
3 peut aller sani I'uitre, les chos s
finsi orgmnises .. La salle dtdtudr~s
lassiqies sera d(one placed pre- i14a 1la-
klier. Len-ifitit passe (1- cell I[Ad i ce-
luici, y r.lste cart tines Iihurei a i m 1
miemerit tldes oilils u -uels se ralenI commp-
Le de leur utilitS slani-i la vi,- prdtilj-ie
1 ICouvrier, d-i piorefsionnel, appreuud
4 s'en servir, se famili irki~e ave,,- les m t
ire.s -i ren itres a Lratisform r en ob-
Ots d'a! t,s'riforme de leur emnploi d is
'ill Wisth. ccfitalemint s'arr.te, se-
011 sonl perch int o:r se g m A I i
lrri~iere profes-iiouinelle qiAi lii 'utirirf.
'e-t 1i IItstagc ohligatoire pa-i I-int le
8113 't1'3 f.to pritmflE anin't3. Ai ;-
,011J, on I'irzitiera aux secretri do I'i 1-
tis'rig et tojt I prticuliertn 3nt di ia
C.lh q ii est apettele assurer s )i
ien-dtre m it riel.Q imad il'sera assu-
Iti A La dicialiale iadispansable irnao-
113aux *Ipprnti etq'a'onatirdr idouvrt
*1Ilujdecs aptitu l-es suflisaritea pourle but
"1on se pro,)o3e, on lul fera suivre Las
Ours tech r i atis pen Uint daux autrds
0 Q O5 C)neautiv V 64 rjin I-+quelleI ii
9r4 habile & exercer sit p ofession. I1
sra dipIlmt contre-m-tre. Tel eswco a
"It Oil pro-1s & A 'L'traog1r pourI
'1pher dais obstacle4, rtujur vile a
rludr I'oavriar pj r &ir ab bg .q sciea-
Tqle qui na laisse ri3a a dsiurer. ap4
'Cble pir 00u61 6jaeat, &AIa carrib -0
'l embr-mase.. Et voili ce qi'iI devient
"gent do sfair potP r note milhareozI


i pays I qn nos g~,rres intes!ines out
alb'im.
La rfo,ine que noas rdelamno.i l;oit
ttre entreprise dans nos villes comm rn
tanrs nos campagnes, car elle s'impose
autant pour le citadin que pour le ply-
san. L'ui et I'autrd en ort besoin :a
nitmn titre.
II n'y a pas, en eIT-t, qlie I'in lii tri 3
miinuftctetri6re addvelopper ch z n i 1-;
il y a aIussi, et srtout, I'in l istrioe a ri--
cole, (qui vivote, i am liorer, a porfet:-
tionner, A protdger et i propager" dasi.
nai vastes forMts et nos plainest frtil.?;,
.'ar A tout bi n con-idIrer, I'agri'tiilt)-
re est I'industrie maitresse de I'll, itiet,
I'iniiiistrie n itionale essentielle. To"',-
tes (ldel doivent concourir i la Ir ts-
formation d notre 6tat social si pr1')-
caire. i a i'ti'isation des forces ij.:ti-
vas au sein de nos populations urbai-
neset rura'es, atin de promouvoir dians
uine large mesare I, prosp4rit6 d'Haii
p ir la pro luctioi des rich-sses.
Nous n'avon Ipas A medit.r ces iIlds
si souvent ressJssAes, no i av nlls A I *s
rendre eifectives, pratiques, ulilitaire ;.
Dtson'-aou4 bien que rnos n'arriv,-
rons aux r6sultat, desir6s, pour ddf!o.r-
nnr nos co.npatriotes de la pen-ee de
vivre uniquaement des einploi publi:4.
que le joir ou noas implanterouis m
thelio Iquieant I'industrie dans rno,
mourrs. CGe n'est qu'a cette co iitio i
qie le FjNcrIONNARISME sera ddlaisse
rnmme par ceux qai en oat le mono-
pole exclusif.
Faire autrement, c'est consentir A
tirer des coups d'6pbe d is l'eau, com-
m; on dit avec tant d'a-propos quand
on vent fire entendre qie nos efforts
s'dpuisent en vain, 1A oit action hu-
maine s3 manifesto sans discernement
el saus but determine.
E' derivart ces lignes nous n'avo is
pas la pr6tention de croire qie nosi
avous expose une mati6re nouvelle ;
uous ne f(disons que roproduire ce qu'
on a plus d'une fois dit'. djai, ce quJe
nous avons noas me6e, en d'autres
temps, d6veloppd en maints articles deo
journal.


Nousrev ienli oflsIaVc C d'aii t ies
*t rgU ml~ll-i I1 11,ce souj ot pI itia ut ii-
the'! publi.- poUr le mnioux f tire goiifer
(A ;uppr&rcier.
Bi. ST-ROBEirT.



Message Presiaenltiei


site 1i l! 1 i Itl,.ubli'j ie a
(lock d,! B,zrut, ; v i':j H M N
irif t Ii G a I C c le i
S It
,t :. ~ri ', V i~ J t'v;9r 19)9,

N to
SANTOINE'I1AVON
I'RL~IADENT DE; L It'&_I;L'QUE
A'c S C't Lire (lEt (LU i) `,)(It flttttt
de' la WAarbae
MI ;. r d!`aI-CS ,jlrc d
Fa i t cin, vi L: !o_:, le Bzu on


q u e ja I i,,i d t :; ( d j'k ., ); c. i11111
quLeS j~ii: WJS dL 'tl; 1 C. t CSc~U:C
Uf s c I ih ~d, c IuEdt i Ikrtic::cih.bCi11tI I
MI'o. It J_. ArC' Luc L 7 Iu.s sIc icet:s
r-leva'it, d: ki i r tt:ibr lLi s rcs;)Lcd 1i.es
s _n to i : i flit d t ; r
11mt1e II ou-inU:cs 1is. u~sA la
r~parathi-n d:-,ILV L U G i)iv n.mIIIill
ct des cd:o s ii-,cur, 1f L I%:Ls qu'ci
poirt in, 5curs d ii L I:,
L D3 zic~t Ir r c Id, iu: ci i:j'a Ic u,
in a--iI t.l, jz1 's1 it: e lfdornIX de
meure la i m aux rc,)ara.1 iu do Iz Ilvi Co
a Nord Atli. p, 1 al I:s q-ieM.) sieur c'?p-
ne, ch-f d trc s 'I .VAis, 11Aafafuirin.'
avroir req~i cet o-rd. c d""puts iii di dernier.
b_- sieur Ch i -n in, I.er J oxu r U chu:lier
de maria -. 4prtten jq qui i L!ch n it d
3u JIai obi rvd dttai ioa A( tirc provic:t Eg
t l'insufiiiin pJ-)i Jl yi sqi Ili om f
6. furnies pjir aci. v.vr It ri= ri)rar j dc:s
canots, CI)aI' c tmitiCMd rd:P.1iS pIuAiurs P
jours;eiM. Brtonua dt i q y adtn it
l'orgaais.iiuua zn~m: I-- &'c ib i 's_-nent si
dcpais quz iAua ler.eaC A &6joI)Ce AU do..k
une curifanimiqa si a +i 1 l'YS-- b,)a
fcxictioanemn-nt. It n"A Mlaaf~sc6 le d6- ft
sir de voir ciaqae szL-vic, ox'cupr ura: PIZ- C
cc ind6peadaute cc i a:z sjpacicuse pour en. c
assurer 1A mirch: rhgoli~ce.I


Je vous invite donc, M. le Secretaire
d'Etat, A fiire cesser ccs irregularities, car
je desire que l'6tablissement de Bizoton
fonctionne convenablement afin de repon-
die aux sacrifices que l'Etat s'impose pour
cn assurer 1'entretien.
Le chtf du chantier m'a encore parli
dl I'utilhtd d'un tourneur A metaux et d'un
chaudrctiniercn cuivre. Je vous invite done
A inetre la fonderie sur unmeilleur pied et
imcfireun rapport ddtaille sur tois les au-
trms points que je vous signal dans la
preente.
Vous dcvtz aussi rcmarquer, M. le Se-
cict.iic d'E.at, qu',! est souvent arrive
qu un ~laptaine de navire en relevant
I'ordrc d'ctfectuer un voyage s'empresse
de dciarer qu.: son b:tcau, n&cssitant des
rdparanions, n'est pas en insure de voya-
,ir >ur lihetrc. Ai-;e be>oin de vous dire
comb.en j-e ,cra.i sevre dins les punitions
0 :,: J'aur.a A itligcr A tout capiraine qui
S iu c ta Jans cc cas. Les accidents sur-
\- ius d ins i' .i Lx Je I'Etat doivent
S;c: Jrnnc(s Jc's I ur Ln:rre dans le port
C ic> rIpar.ai un' iniiediatement faites
all q, '1ls s o 0r o .jours en inesurede ren-
Jci: au pays les erviccs pour Icsquels ils
e'r,; etd cades.
Coimpant str vo;rc v gilancc pour I'en-
t re ex'cutio'i des prcdenrte dnt je vous
aI!t Itc i m'accuscr 1 iccpion, je vous salue,
.\ Ic Scridtairc d E at, :vcc une paritite
.unsi Jdrat, o:i.
A. T. SI'ON.





Asile FranQais
I. est bien an ioncc dins le public que
. Sjcitd franqtise de S:cours Mutuels de
B:enftisanc-. cornpte, comma elle 1 a fir
lepui troij anu des, donner, dans sa
;rande et mignafiu.e sAlie, un bil d'en-
ints le Dimanch: gras 21 fevrier.
E Ie a ritso.a d. p.n;er A divertir un
ieu les enfnts q it va it p.avoir prendre
eurs bats au son d'une charnaate mu-
iiqe, c me u. les grandes person ies y
trouveront part.
E te aurait di.'c qas 1Is travstimeats
iisent uniforms, par example en pierrot,
n pierrertt, ce qui f:rait on charmaot
mou d'ctl.
Noas en reparlerons althrieurement.


j


j


-- ------------- __ _____ ______ _~~~ r------


___ ~ ~_____~ __ ~-~1 c- h


`r~f y- -- -


rlr I I --I-


- -q


,)Wj


Cc-millo Ndrd Numm












Sception igrettable circonstance, ont voulu me don-
C muin Mr G zdez Maitre pl6 ni-i ner one preuve irr6cusable de lear bien-
C m nn M.r G zlez ,,~tre pleni -|veillante attention.
tentiatre de la Djminicanie a 6t6 requ j serai t suivre vos sages conseils
fin.ellement par S. E le President 'il vous pat de m'6crire, avec vos signa-
Huii, asist6 de Mr Claud-.:. MNoistre i o a ave siga-
Hlti, assiste6r de r Claus region d str plu rts, la letre que vous avtz jug6 neces-
s affiires etrangeres redep:ion des pus aire de m'adresser sous la date du 16
rdiales un escadroi de cavaerie es- ouvier courant et ins&re au ( MATIN 0
>rtait le Ministre dominic.in. nier.
Le Bal de la Chambre Je co nprends bien le sentiment que je
de Commr i ce e puis definir et qui vous a port a garder
Nous compl6tos aujurdhui notre incognito; ma saycz persuaI6s que vos
)mp e-rendu du grand bal de la Chambre mrs resteront ig iords d public.
e Commerce en l'honncur du Gdndral N e pensez pas A m'accuser de formlisme
,,r ,rire, ,ItA- isrtPs et saines


imon, en rCparant certailAcs omissions
ues a un surcroic de besogne
Dans le beau parterre de femmes ve-
ues pour feer le President de la Repu- v
'ique, nous avions aussi remarqu6 : Mrre
eptimus Marius, la digne spouse de no-
Se sympa:hiqie Minimtre de la Guerre,
lel'e Orlando, Melle Cox, Mme Charles
;aetjen, Mme Gornail ; Madame Tertilns
t ses filles ; parmi les habits : Di T..N'co
ts, H. Peters. P. Gourlat, Me Leo Alexis,
rthur Bonnefil, artiste, Emile Delinois, E
Cox, S Polynice, Mr. Gornail, D. Va- L
al, charge d'afthires A la Havanc, Mr Ch t
aetjen. .
Le service de la buvette sous la direc- ;
ion de M. E. D:reix, fut irr6prochable c
Haiti Politique et Litt.#raire s
Notre confrere parait )eudi avec le som
aaire suivant I
Notre cinquieme anrde. Pour nos Minis- I
:es, Antoine Laforest ; La nourrice, Is- I
ardin Vieux, D.vant les vagues, Thimo- 1
ie Paret ; Silhouettes da B )rd-de-mer, I
Rdtd gade et Toutt'suitt ), Lifor&t Noi
e ; Probklme A resoudre, Carmen de
:6 ; Psycho'ogie social ( l'Assaut des 1
onctions publiques, les Sans-Travail ),
Wntoine Laforest ; L'Annee terrible, Vi-
ronreux ; Autour du i Mars ( Li mort
ies6 ), F. ; Coup d'ail sur notre Flore,
. Brutus; L'CEuvre des Poetes ( criti-
jue ), Maurice Brun ; Quelques Notes,
rranqois-Xavier ; Pctites Notcts ; tc.
March de la Place Vallire
Nous constatons avec plaisir que l'on a
ichev6 la toilette du Marche de la Place
Valliere. Les deux vastes bati.ncnts points
:n rouge et Its pilicrs d&cores cn jaune
lonnent un coup d'oeil admirable et d'un
)el effet.
On nous dit qLe ccst Mr Chrrles Li-
lavois qui a d 6 chargL de 'a direction 'de
1'entrepri e et qu'il s est d&vo 6 cntiere-
ment A cette reparation qu il a su rendre
des plus parfaites.
Compliments.
Boite aux lettres
RI'PONSE
A la Lettre ouverte dun gr,oupe d amis,
( voir MATIN du 18 Janvier 109 )
Petion-Vil'e, 19 Janvier 1909
Mes chers amis,
La cruelle et douloureuse 6preuve que
je viens de subir non pas courageuse-
ment, mais avec resignation par la month
pr6maturee de ma fille ch6rie, m a appris
que ie jouis incontestablement tint a Port-
au-Prince que dans presque routes les villes
de la Repub'ique, d'une grande sympathie.
L'incident provoqu par la brochure de
Monsieur GCd6us G'6don est venu me
confirmed que j'ai vraiment le dioit de
computer sur de nombieuses et sincires
amities.
Je veux bjen co:rnme vous me le de-
mand-z et nonobstait mon engage rent
envers Ic public- m'abstenir de faire une
R/iew uconmable et documents A mon in-
wClsent provocateur, mais je desire au
in contmaire ceox qui, dans cette to-


aisons qui m'ont g iid6 d ins cette r6ponse.
J- demeure, mcs chers arnis, votre de-
voud et reconn.iissant.
ALEXANDRE LILAVOIS
Administration postal
SERVICE IN fRIEUR
Lettres tecommandies en .ouffrauce


Mile. Aline Duplessis. Eva Clement,
Euphrasie Durand, Charlemise Helie, Isa-
belle Flora, Mnes Sem:ram's Hector, Ter-
ulia Oreste, MM. Servilius Charles, Ful-
)ert Pajote, Rioul Daguilh, Jh. Nozaret
Morisset, Emile Ldon, Alf. Dupiton, Mac-
:imus Mac6an, Arthur Breton, V. Tous-
aint Noel, Alf. Legendre, Normil Alexis
i!s, Aug. Caudin Laussier, Dipuy Dzsjar-
lin, Eugene Raynaud, Helv6tius Manigat,
L yda Picciotto, Alvares Elva, Duro Coq,
lond6sir Delien, Justin Brazier, Pascal
Lafontant, Emm Bretoux,Nelson Debrosse,
Ant Pacaud II, Alexis M6nard, Charles
3auduy III, Dutel Beauboeuf, Jh. Fanord,
Clkrvin Dolee, G-'illot Jn-Pierre, Jn-Jac-
ques Brutus Cesar, Arthur Lamour, J
Lauriston \augues II, Desaix Daniel, Mme
Alc6 Milord.
A Cuba
La Havane.- Le nouvel an a donn6
lieu a une ceremonie qui marque le reta-
blisssment de la repub'ique cubaine. Le
gouverneur Magoon a en effect pr6sent6
au general Jose Miguel Gomez et A M.
Alfredo Ziyas, respectivement president
et vice-pr6sident de la r6publique, les re-
pr6sentants diplomatiques et les consuls
des puissinces 6erangeres, les chefs des
serv ces gouvernementaux, les juges de la
cour suprt6ne et des autres course, les
pre ilents des societes commercials, les
repi.,Entants des journaux cubains e:
itrargers, les officers de l'arm6e cubaine
et u i grand nombre d'autres personnel
6minentes.

RENSEIGNEMENTS
MTEOROLOGIQUES
---


O h aerv a t oire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

LUNDI 18 JANVIER


Baromnttie A midi
%minimum
Temnp6ratur-;x


764 3 -/-
18, 4
30, I


Moyenne diurne de la temperature 24 8
Ciel assez clair toute la journde et con-
vert depuis 8 heures du soir. Trcs IEg6re
pluie depuis 9 heures, marquant an plu-
viom6tre o,9 milim6tre.
B.rometre constant.
Agitation microsismipue de 5 h. 1 7
h. da soir et ce matin 9 A 3 h. et de-
le. .
Jo -RB


Noulvelles Elrangeres


Derni res Ddpches

VILLEIHRANCE IE4.-Un itrs grand nom-
bre de personnel visiterent encore aujour-
d'hui les navires de l'escadre americaine
0Minnesota,, a Vermont a et a Kansas *,
qui sont en ce moment en rade. D.'s
trains de plaisir partant chaque huit minu
eis avaient 6td organisms sur la ligne de
Nice et les wagons 6taient combles d'ex-
cursionnistes ddsirant voir les marines ame-
ricains
Les dates des receptions office ell-s n'ont
Fu encore 6ei ddfinitivement arr,&6es, I'ar-
iivee du cuirass6 eConnecticut, n'etant
pas encore certain. II est en effet attend
ici remain ou apres-demain.- La ville de
Nice a offert une coupe qui se dispu era
entire les diverges 6quipes de foot-ball d s
navires am6ricains. Le a Club nautique *
de Nice, de son c6e6, organise des re-
gates ou entreront les biteaux A rames de
1'escadre.
ROME 14. Le roi Victor Emmanuel a
requ aujourd'hui en audience priv6e, au
Quirinal, l'amiral' Sperry, commandant
de la flotte amiricaine. Sa majesit s'est
entretenu en ang'ais pendant plu, d'une
demi-heure avec l'amiral, au sujet di voya-
ge de la flotte americaine don't it a suivi
tous les details. Cette croisi&er autour du
monde est consider par le roi come un
exploit remarquable.
BUDAPEST 14.- A la suite d une explo
sion de grisou survenue dans les mines
de charb n d'AuKi ( pres de Veiszprim) A
6o miles au sud-ouest de B dapest, sui-
vie d'une explosion de poussiere de char-
bon et de flimmes, 240 hommes furent
ensevelis. Seize miners vivants et les ca-
davres de 15 autres ont 6tC trouvCs en de-
hors du puts de la mine, ou ils avaien-
tdC projects par I'explosion. Le feu a pu
6tre localism dans une parties de la mine et
l'on esp&re pouvoir retire vivants les
malheoreux miners ensevelis.
ST-PATERSDOUaG 14. On announce la
mort ici du vice-amiral Rojestvensky. Sa
mort est due une n6vralgie de coeur.-
L'amiral etait le commndanc de I'esca-
dre russe en Mai 1tpo, lorsque celle-ci
f ut entirement d6truite par les Japonais
Sdam la Mert do Japon.


POLITIQUE

On est venu nous demaider la cause de
la petite hausse qui s'est produite, hier,
dans le mirche. Nous avons etc A la vdrite,
dans I'impossibilite d'en donner la raison ;
ne6nmoins on a bien voulu convenir,
avec nous, que messieurs les banquiers
sont gens toujours capriciLux et qui ont
toujours un intret quelconque dans les
fluctuations qu'ils font sub.r A volonti
au movement du change.
On n'est pas certainement assez exi-
grant pour vouloirque 'es cho.es changent,
d'une facon radical, dans l'espace d'un
mois, que I'on arrive A une stability satis-
faitante en un si court temps quand le dC-
sarroi est si grand et les d&sastres si affreux.
Mr le Ministre des Finances a naturelle-
ment un programme financier A executer,
des measures economiques A prendre, les-
quels mettront les affir:s de La Rppublique
Sn dtat dans un delai moral n6cessaire.--
It faut bien que l'on soit de bonne foi et
qu'on ait la patience d'atiendre.
CAMILLE NLRk NMA.
r Ill


I_


MADRID 14. L'croulement poeig
de la Ca hddrale de Tolde, est toojouri
une cause de souci pour le gouvernemet,
Au Sdnat, aujourd'hui le marquis de Ca.
.avalenc;a a demand quees measure
se proposant de prendre pour empecher c.
monument h'storique de tomber en ruti
nes.
ST-PETERSBOURG 14. Vingt-huit no-u
veaux cas de cholera ont 6tc enregistrd
aujourd hui ; trois cas ont 6tC decouverts
i Helsingtors ( Finlande ).
LtM. I5 Le iinistre ch;lien au P6-
rou a 6t6 rappeld par son Gouvernement.
MESINE 15.- De nombreuses person..
ies qli v.iient quitt6 la ville apr6s la ca.
tastrophe, y rcviennent pour s'y fixer i
nouveau.
ME SINE 1.- De nouveaux plans sont
irac s pour la reconstruction de a ville.
La nouvelle ville, selon ces projects, serait
A un -.ille de l'ancienne ; ce ui em-
p&chai r de retarder p'us longtemps e com-
mencemin.nt des travaux. Le d6blaiement
de l'ancicnne ville durera au moins une
annee,
LONDRES 15.- L'c Express a rappone
aujourd hui une rouvelle, venue de Lis-
bonne, ddnon int I'existence d'un corn
plot rdpublica n. Quelques arrestations
ont d6)A eitc fiitcs. Li garnison a et6 ren-
forcee et se tient sous les armes, prete A
marcher. Les qjuipjges des bAteaux de
guerre qui se trouvaient sur le Tage soot
de mcme pres A atterri. au premier si-
gnal.
OPowro( 15.- La mistre dans la region
vinicole qui cst due A la crises du com-
nerce des vins, a eu pour resultat aujour-
d'hui de provoqutr dts desordres. Les
troupes qi se trouvai ent A Regna pour
assurer i'ordre, ont e attaqu6es coups
de fusil par la populace ; elle fur cependant
repoussde par les soldats qui charge rent A II
baionnette.- Le calme dans la ville a 6td
retabli et les troupes sont rentrees A leur
caserne.
Les e.;prits sont months contre les au-
t >ritrs au po.nt que si el'es ne punissent
par l'officier qui a abus6 de son autoritis,
de nouveaux desordres se produiront sans
aucun doute.
VEPph % (Hongrie) I L'explosioo
de griso. qui eut Iheu dans les mines d'An-
ki n'a fait pue 5 victims. Deux .ent
quarante hoimmEs furent enstvelis, mais
i';4 d'er.tre eux o:it pu ctre retires saints
et st: f1.
LE CAP I$.-- Q elques movements
sismniques ont 6ei ressenties tout r6cea-
intLr, dans diff6rentes parties do sud de
I A.: I u.. U.e secoasse a d6 ressentie a*-1
jourd'hui A Joh mnnesbjrg, mais n'a entral-
nd arcun dommage.
l\MILLE r16- Les instruments de I'ob
str. eOire du gouvernement ont enregis-
trc .ujourd'hui une secousse sismiqas.
qut sc serait product A environ 3.000oo
lonim res de Manille.
GLEWJOD-SPRINGS COL I6.- CinquaMe
p ,oiintWs ont tc6 tue6s et 63 blesses daam
une collision A Datsero, entire un train d&
voy)ag.Lrs et on train de marchandises.
eARIS 16.-Rente : 96.25.

PARIS. 16.- Le conseil des ministries,
ma in, A 1'Elys6e, sous la prdsidence
M. Fallieres, fut saisi des proposti
arr&eies entire le president do conseil et
ministres du travail et des finances.
proposition s accept6cs par le consell
ror.t transmises a une commission
toriale A tire transactionnel. Le
autorisai 1 presentation \d'un project d
i autorisant une promotion aceptio
dans la L6gion d'Honneur a o
1qersonnes ayant fait fire des
i I'aviation ou ayant pris pant s |
I de la route.











Hier, la Chambre continue la discussion
de I'interpellation sur Is Matoc. Elle avait
vot l'urgence, sur la proposition de M.
Lasies, interdisant le vote par procuration.
La proposition est renvoy6e.
Aujourd'hui, eat lieu sur la Seyne les
operations du lancement du cuirassi aVol
tires. L'opration a riussie.
Le compositeur Ernest Reyer, grand'-
croix de la Legion d'Hinneur est dic6dC
ROME 16. LCS corps du consul Che-
ney et de sa femme ont eti retrouv6s
dans les ruines du consular amiricain a
Messine.
M. Lupion, vice consul a n.tricain de-
clare officiellement pae 9.0ooo p:rsonaes
prdirent leur vie A Messine, lors de la
dernire catastrophe.

Administration Postale

Avis
Comme suite A l'avis iosere dans
les joirnaux Le Malin et le Nouvn elitte
en date du 18 courant lea dbeath s
du Steamer hollandaise Prins Mauritz
restees en souffrance a la 'oste A
cause du brusque depart du dit
steamer, L'Administration Gh6sralp d# s
Postes inform leI pub'i: et le C )m
merce en particulier que, grace a une
entente avec la Maison Herrmann &
C, Agents de la Compagnie Atlas,
les cortespondances seront achemi
n6es a New-Yo k, via Jer6mie, par
le Steamer a Piins Sigismund 9, jeu-
di, 21 du courdnt a 5 heures pr6cises
du soir.



Ligne Hollanlaise

Le s/i4 Prins Willnm venant
de New York et de St Marc, sera ici
cet apres midi, il laissera ce soir pour
Petit-Goive, Jjrmlnie, Cay -s, J tcmel,
et Cura' o
Port-au-Princee t 19 Jdnvier 1909.
GE F .ACH & Co
AGILNT.

H6tel Bellevuc -
I.I nlhiix sit, I, l l pils con-
fortable.- Champ-de- Mars
C*Iiisn e irrnomrn6e Vue str la mner-


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face de
E. Robelin


A I'honneur d'aviser sa nombreuse clientele de
Pitale ot de la: Province, qu'elle a transfdr6 son
Aep6t, num4ros 24 et 77 I 'angle des Rues, Macajoax et
ne ( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmaeie St-Jos


la Ca-
Grand
R4publicai-


mph


A TOUS
EUe reserve son m6me et blenveillant accuell Elle garantit la
loyaut6 eua probit6 qui otat falt son SU06 et sa R6-
Putation toujours crolssants.
L'Usine Chateaublond conserve on outre on Nou-
U .u D6p6t, Place Catbddale, Angle de Ras de People et Roax.
( c-devant Bonne-Foi. )


Mr


Conserves fratches arrives par d,,r-
nier vapeur.
Assortiment complete d'huile d'olive
pure, par gallon demi gallon et par
litre
Vin de Bordeaux : rouge et blanc,
vinaigres, madbre.
Grand assortment comnplet de ii-
queurs.


Panamas !..
Pour Hommes et pour Dames, chez
M"* L*ONIDB SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
Forts.
Accourez tous 11


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemeni
cennu de toute la R publique vient
de rouviir son atelier Rue Fbrou,
( R e des Miracles ) No 61, pris d Me
,Pg r Cauvin,
St nombieuse clienible trouvera
come toujours toute satisfaction
pour les travaux qui lui seront con-
fies.


Chapeaux


7I


Chapeaux 1
Chapeaux ll
PAILLI DI POITO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. laiu TESTAR, d'installer one
FABRIQOE DI CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coffre Id Louvre
Pour tons lee goats et pour touted
i..s ourses.


A Vendre
Deux buss en bon 6tat,
I eltch.
S'adresseraux bureaux du


D6mostheir e BRO
Distilate i r-liq ,-v i:-t ,
Dipl6me et n'..d ..ill 11
1 Exposition i. eiv
Saint-Loui-. i '.-
Anfionct I
Prince que d..i-s -
tes, qu'il a t ta sf t s:
commerce si ci 1 ..:
St-Marltin, i) r il S .1(!
116publicaine, [ton 1i .1
No 38, non loin de la (;i i


I:
*0


I 1
, II


On delmanle
Debons ouvriers tai 1 urs et un :;,ie-
coupeur habile.
Prix avantageux.
S'adresset Grauid'Io, N 1,05.
T T- W .


Li o .t Li


L. L4H~i;


Awtrsianm:,v' .-.--*a*- ,
thropiqgu des V-la 4'.43
Viontdz r-ei-0-
tolles diagv-xiae,, le,
to, chevlf IiloI c- jt
do pa0ticuiiiii-ri-t ;4 C
do t'!olp f
toute k t
Sp4cialiP' d3 ',.
ma CO'.T 't..i;c
Lamaipon C*)i:-:ii;v: j
tunes tiw~lc ;ii'
I'4S Ot.t r 2


Pco~idi~s I


A
4)

VIM


don't Un
Martin a


fum. Elle conserve 1.'
centre !e hale, les piq:r.


LA


ird roebabl ; son parfl .ri
[a Fa~voritoJdes PouiJrc -


Ui Ti i


~iU


Pour le Pr~sidcnt
I I. SiA UIDE.


pr 1a Tole


IAm WAAMOUG '41t Am
I ~Recomuumaads Pm %
9RIIRCII, DOUCIR
to Ipo du vege et deO nauIn
1101 V RomB1
!z" t:arn PAUS 11% jadu 'cLr b 6 etauler le

-~~l rg [t i.Ir mn'a ~Ique ell
ULI Vv_
iilllltr; ll:sion Ilui com-Xpar
~i~:~aidzL~iIfhiiIf1'I(4(l ltne S-iori pau e-
1c' U i# CAr 4 e't Zouveraiue
1 I'! -&a euptiasi dc. la peau.
sn!-;Lis!~~i iiiivis'bfa, adh4-
re ;;AipijP jI,3 pu~ ar Ce
Lih,(:.idit~~ Xl,.Dt pi les person-
!t1s jui v-ule.ut avoir u11tejzjt
-_ ')I'CO
Iu ''t riu6 AGir deIe


it Lass, Creme Simon,
LE ip opar ;s I ion n I-ti princ .Pe
le.i citipil ixde 'h gine
-* o-tek.aun cttain clW6
toutes iaJ 'lra il.j I.) .U et es ci pr6; i a'-vra s 1.- la Crqtie Simon ; i
eat particult'uain-3ut ri,) ai ,-ja-id, pour !.i T 't d.e antfanits et pour Ism,
dames do-it ki poau eit dtIicat'.
Agence G6:1irala et D~p6t Ha.r Ma ti

MA.dSON JULES LAVILLrb
93, Rus du Mtagasi& rdc ni., 95


L'Usine Chateaublond


a rrir~


I


Avis Commercial
Nous avons I'avantage d'aviser le
:ornimIurce que nous ouvrons sur
?te place, A partir de ce jour, une
t.iison d'iinportation sous la raison
- ciale :
F. ADDOR & Co
Monsieur Hugo Leisner, come
L -oci(' en aura la direction.
'ap-IiHaitide, le ler Janvi3r 1909
F. ADDOR & C.

On demand
De bons ouvriers tailleurs adressez
vous Grande Rue No 148. Chez Jh St
Cloud Mattre Tailleur.

Compagnie P. C. S.

Avis
I. Inrtir.,sses sont avisds qi'ils
I" i\vent so. prs.'nter, A partir de cet-
late. an Sige Social de 'la Com-
!agnie P. (. S.,. -si; an C(:mp de
M;iars, No 56, pour toucher les Inte-
i ts des obligationri- 5 0 0, dt' du ler
.li vierr au 31 D)tci-t mbte !!08.
Port-au-Prince, le 7 Janvier 1909.
*
*
iLes Iritressds sont avis&s que la
milli, e ii t oultlaux des Iusiiind ios pour
I'ainorlisseicent des obligations s 5 0/0
,;m'a tir a.e an soit, s'efl'ctuera le mar-
,ii, 19 janvi(t coutant, a 10 leures
I 2, tni Sie(1 Social de la Conpagnie
s-i au tiCh.uinp de-Mars N 56.
I.e Conscil d'Admiinistration dte la Com-
Ih; !n1 (ls Chemnins de For de la P'laine du
(Cul-dle-Sac.


9 t












TANNERIE CONTINENTALE

Sr ,-a5 -lPrince


.- ;'X PAR JOUR


PREPARATION (14


COULEURS


Vente des = : '. L 2, VOrili et.
leurs, pour iI- 1r..-2 .. fa

P C' -2 T E LA c, Q u oc S"Ilj;C T L A C A


.b
14 ~l


H-


IaI. publique


Place du C ho ps-da-Mars
PORT-ATT-PRINCE (HAITI)
me Herm.-nce ALFRED, directrice


APPAIITIWFNT4-'


P'*-IU FAMILLE


DIN MS-tr LCHS.
Installation mvi'-Ic&' ,n Vn.'.y-; -r tt:ir h Tent
deuce et rdiou.-Wri 'A.-I eleves te Us gc a7 Mimufse
PROPktiW: N- I -,(E';.-K k saUt.wA ,I LjEUX RUEkS


PROMM; .N .,&Dk


J AAHDINS


Salle riception.-P'./ Soner.ir-e E]~ ctricque
Iefs l ious ,,4* Midi I ,hore s,
Ta ble d1' 4 "t s w ,. rf,
-: 8 .7urt s.4r
-_-= ==-I- --- ---- .- .
GRAND PIBX HORS CONCOURS


11liinu Barllbancourt
MlJ Ailoes d'or, Mention honora~b, Me'nbro du Jury, Grand
prix, Hen., concours daris routes les Expositions depuis
1881 ju:,qu'ji 1907. ( Accien ,:t Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des fornulos qui ont fait obte :r au Rhum Barban-
Court les inTl.ills for ,d toutt( los Expositions, a pris la suite
les affairs de tfeti ,, .:a !, et se tieuit la m6mehalle, sise 7,Rue
des Csars, a 1., disposition ide sa nombreuse clientele,
don't lIs conltic !: ,r: t xe:ut, s avcc le meme soin quo par
le pass.


Mr Joseph Sasson
:Marcha nd-Tallcur
Avise sa gr atde C'ilite qlu'll vitnt
de s'installur Rue de.s Mi miless No '12
en face de la Plice (lell'i Ad, il !eur an-
nonce aussi qu'il vient doL rt cevoir un
grand assortment de Casimir, Dia-
gonal, cheviotte, marcli ,ndises fran-
gaises der :i.r'es me: kts.
PRIX MOD AIES
.-- .- _--- J "
Tibere Zephirin Bell
Fabricant de cbaussre -
Rue Tireinasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPiCIALITI:
PAJNTOUFLES MULES


tA .'ELEGANCE
O RDO NNERIE
A. anaa j
z2. R e des Fronts-Forts.
(:CAUSSURiES EN DtPOT,POUR LA VMNTB
;C'omptitude et soin aux comman-
d i tan ici qu'en province.
:,a.l;sjred de Dame forme et tra-
v, I ,:..uru tout ce qu'il y a do plus
SouiaUw,- an~liicaine et franQaise pour
M.es--;ur.- ; oelgautes et commodes.
Pour los enfants le pluat I'aise.
Travai! slide execute avec
azs peauax de premi6trmarque.
Assurance de grand rabais.
PAts, CGrages et Ltquider


P rl)~ S, L i C 1"


- deI I MaIiI&C


En grols (


A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.


Dernlers articles reous
Pirf-7meri-3 HoIJbigant; fo-
y-,! Hioubigant ; Fo(igire Royal ; Par-
fumn Idal; Sav'o)! Pl dro ; et-. etc.
Co etTr-t l de parif:luwicne trs- 1t uants.
ir'ffunm rcino:nmi(D 4 ris Lotion, ?ri.
cophero .s.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Bruoses, Pipes, Fumes-
ciL;a:!ettes, Cravates. Maroquinerie de
toutes qualities.
La Maison a toujours un grand as-
sortirnmnt de Bijouterie, d'Arpeenterie,
de Diamant, a la disposition du public
en general et A la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'Eorlogerie et de
Bijouterie : Gratres, Confection
sur command.
Achat de vieil or et vied argent,-
diamant et pierres prdcieu'es des prix
avantageux.
ACHAT D'ICAILLES DE CARET
Prix exceptionrel

M C. L. Verret
Ta leur-Marchand
Donne avis sa binveillante clien-
tele q;ie s a liaison No 7, Rue I rav r-
sirIe est toujours bien pourvue d une
variety d'atoffes de la haute nou-
veautd parisienne.
QUALITk SUPERIEURE. COUPE ALUGANTE
TRAVAIL SOIGNx. EXECUTION PROMPTE-
Pri.v trks rdduitx I

Cor: inn.rie NNuvelle


G. B. PETI0A
14.3,' aRAN D RU 143
!'OrT-ALU-PRINCE
CHAUS :UiLhS EN TOUS GlNRIas
EN Di'OT, POIR LA VENTS
WN GROSS ET DETAIL.
Execution prompted des
corrnmindes, tant ici qu'ean
Province.
Fornmes A homes ; 4 ,aute~ mt it-
tionn ll!v-,.
,haussl.rcs iSe *ld .o a!tr ( Derni re mo-
'e de, Parts ) et le plus coaamode :
cbhussures pour enfints confection-
Ut'?-. ave. -l .'s PeaauxL :e tooaes nuanceS
d'u;e s*it'iOu el, dur lrr,-pr bl-s, 9 j-Is jrix aivnttaglux
C.raqi,c pAtes et liquidea
pF0A- .h ,tSU4 UPI* d toAW t-0**
.. |- -

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dep6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMxzS, FEMMES, ENFANTS
Les cominandes des commerCants
de IinLteneur pouriont 6tre "execut6es
dans une semaine & peu preS.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PImJNC ( HAITI )


T~saa ~*)o o


Alcool 90*


- m


Gutrison de oMm RENAULT
alleletle de lIsbet tilu. fulIdodaire
PAR LELIXIR DUPEYROUK
MNeLtiintl,iic LEIN %l1 1. 1 ie elbretteait. lapholt.
or lt V I, 1 0, 1 flat) e'llm mun a
4 Cteuzsoultatlon I
I lvniigui;. Jo Id
titouval des Iisi
t'a birculeuiesdeV
deginr# occupy
,, ~aet jute 11t~euduto
P~ flitllflflfUCb ad
A~e dua pouhab

I f .El le Jor. Pbtsi
msende
j: drue, ttotffalt bla e
:Ya b~.).~h.mu poinilt do m 40
rutaudedr sl elk W*I
avaf l jor. Pow
elle &%a itibp e l~ eg sit a-pi mar son lit crIt -l
eat ct itrliuhipslplc de dornsir couclh6e.O. sk M M
tait ace....a ~lt 11 dt-4 caut.'nemars efrrayanuts e4
sueurs aboad attces. Elle avail d.'j & eu luare bIs
tysir-4 c avaait expector%4cheque un dem1-Vert@
eanp Ceilvis-m. ifEe se plaignait de douldeurs I 3rIM
Tioleillf-Is: c[Ie avait des qaiiutes de touX *afr8ay
et vmil ,:klt tims se., a limesit-t( et cmebalt br
Je liii ?ie(srivis tion traltriuemat & base C
DUPE' 11OUX Ic 3 juillet zjop tite awalitenj
de dix-se pt liire4 t Je pus cuiktler sr
kufrisoam. lme lcltault t 'a per..!. do p3 r
ba dana I but ditre utile J am
5. Square do MessipwN 5;
P.-SI. L'l.iaii I~~lr l cL ... aBus do lvt ;
haale, lode, law tinit!w i i 4.&Lt IJ&lit ed*I I~
wlsaguIe. Le 1l-uct d i ii *.ljr t1'.U. 4 oa 4 frl du h
Ik S 1 4 .m a l d e I ,u t. L, s e i. 1;4 1 4 Y 4 o rr h s
em Yeas cLass aee CLa. EtAh JAb'


Ne mangez plus dlepi
S'iln'estfaitavec la"Pillsbury's I
Best."
La mvilleure farine du monday.
Celle quii done le meilleur pain
Qui prodliit le plus de pain
Le pain Ic plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a.
dresser & :
Ernest Castera
repr6sentatit do la PILLSBUY*'S WASH*
BURN FLOUR MILES Co MINNRAPOLI
MILs

JULIEN FLORUS
Ancien ildre de la 26* Compagnis
d'ouvriers d'Artillerie ( Lorent )
Se tiiut A la disposition du public
pour tous travaux de PORGa, et d'A-
JUSTAGE, du REPARATION de cofre-
forts etc. etc. a di bonnes conditions.
R t- *.t Ia RIvwlution No 19
fi-L' d- la Chambre des Dip*t*


SUCRi TUJRBINE
i1 vo.is voulez un par
p. o uit de la c ?nne
Sans aucu ingredient chimique
II'-lam, z le
Sucre ie MON-REPOS
donit l.t sup tsioitt6 a et6 reconnue
par u; N M1!.laiie d'Or obtenue k
Jamnieowin ( 1IK)7 ).
LEx,), )-.ioi (oi tinunale de 1907
lui a .'!d ia plus haute r6com-
p(I S,.
D(p6t G6ndral :
23, I1U : ROUX, 23
( .\'<", nv Ru BONNE-FOI. )


'T.. I L LtEIEVUE


I,*--