<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00523
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 14, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00523

Full Text
Deuxi6me Ann6e, No 53'


PORT-AU-PRINCE ( IHiTT)


Jeudi, 14 JanviQr 1909
/


-Im- -1


Arthur Isidore,


u


J


Camille N6r Numa


ADMINISTRATEUR


QUOTIDIEN


RItDACTEUR EN CHEF


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR .. NUMWBRO CENTIMES
PORT-AU-PRINCE Ux Mos. G. 2.00 C16ment Magloire
Tiors Mors. c 5.00 ment a ire
DPPARTEENTS U Mots ... 2.20 Les abonnements parent du i" et du I$ de chaque
DPRTENT Moas 6.00 DIRECTION- RZ.iDACTIIN -ADMI IT~ ATTO ~T rtois et sont payables d'avance
ATRANGER... ..... Tols Moas. c 8.00 45, IXVE OUX, 45i L 4manuncrut Innsr6r ou non no eronepu raduu
I~~W~S I -1-- -~~rm r..' sa i.r~ fl


L)

JOURNALISM
II


A C'est surtout en temps d'6lection,
continue mon observateur, quo cet
sprit de clan se donne libre carriere.
e ne connais rien de grotesque conm-
e un journal de province huit joers
vant l'ouverture d'un scrutiny. Des la
remiere page, les noms des candi-
ats recommandds s'dtalent en lettres
inormes ; puis vient le recit de leurs
ertus. Tous ceux qui ont porter un
abre sont des hAros ; on s'dtonne
Ju'il reste encore dans leurs vines
me goutte do ce sang prodigu6 sur
ant de champs de bataille :
Les avocats,-et ii y en a toujours
ule,- lne prennent pas seulement
es int6rets de la veuve et de I'orphl -
in, mais ceux de tous leurs conci-
oyens, sans distinction d'Age, de sexe-
u de condition. Tous ont une.conm-
6tence indiscutable, une hautoesciei-
:e juridique, un desint.fressement
sans borne, etc.
a Les propridtaires sont qualifies de
savants agronomes ; les m6detcins
ront plAir la vieille renommee d'Escu-
ape; enfin, pour coux don't on no
,rouve rien A dire, I'dpithlte d'. 6-
ninent compatriot a vient sauver
eur nullit6. *
Dans los camps adverse, c'est tou-
.e une autre chose.
La, 1'[reintement quaud mem .
vient faire la control parties 1, t'.ipo-
.hdose quand mene, et, combine o0 a
,auss6 li ton tout d'abotd, on lancet
injure A pleine bouche, recherchanit
i dessein les expressions les plus
lures....
q Qu'un ddsordre quelconque se
?roduise dans un 6tabllssement 'con-
3rdganiste, la press religieuse va
I'emparer du fait po'ir en tirer d'in-
lombrabies articles. E4t-ce pour roeu-
3eigner ses abonnds ? Nullement. An-
'un d'eux nw f it 6:ever ses enfints
Sch1z les cur6s *, mais it fint bieni
nmtretenir lur haine.
SA. l'oppos6, si vous ddsirez vous
enir au courant des faits et gestes
les institutions laiques, c'est aux
ournaux conservateurs, aaz journaux


E prentis et domestiques de toutes l'hstruction publique, il diabora le pro-
sortes. eramme des hautes 6tudes classiques qui
E H A ITIE N Apres les annonccs, viennent par fut approuve par son ministry et par Ic
.A- ItJLHITIE J Lordre d'importanc3 les nouvelles gouvernement. Demissionnaire, Mr Syl-
d'affaires. Lejournaliste anglais enre- vain retourna au barreau qu'il devait lais-
[r gistre avec avidite tous les tdroigna- ser bient6t pour la magistrature assise.
gesrelatifs au movement des affairs C'est done A son siege de juge en Cassa-
religipux surtout,qu'il faut vous adres- commercials, agricoles ou industriel- tion quest all6e, le chercher sa nomina-
.er. Ceux-ci A leur tour, ne laisseront!les. Dans un number du Standard tion c MINISTRE PLtNIPOTENTIAIRE d'Haiti
rien passer, soyez-en str. Ce ne sontu qui m'dtait tombe par hasard sous A Paris.
pas des renseignements utiles que leur les yuux, j'ai compete neuf lettres de
clientele r6clame, mais des arms' c genre, don't l'une, venant de Mari-
pour la lutte incessante des paitis. oba (Canada) discutait longuement rl% V 1
Voila bien, je crois,la press fran- une question de chemiii de fer, et i .
gaise, telle que nous la connaissons. don't une autre discutait I i sysieme
Les differences qui s'observent vien- des 6goilts A Londres. --
nent de ce que chez les uns la note: Les immense quotidiens de 1'An- R N SEI N.E.MENTS
politique ou religieuse est' domi- 'gleterre sont bourres do fails de ce .hMET OBOLOGIQUa E
nante, tandis que chez les -utres genre que, en France, les publications .
c'est la distraction, la lecture facile sp6ciaies, de sciences, d'agriciulture
quea 'on recherche. Partout le fond ou autre s, o- rai-nt seules presenter 'Jk e:":A :i
est le meme. i A leurs lecteurs. DU
En some, lejournalisme francais AGST MAGLOIRE SEMINAIRE COLLEGE S-MARTIAL
est une lutte pour s'emparer du pou- AUGUSTE AGLOIRE. MIN
voir ; chacun porte dans cette b.tAille MERCREDI 13 JANVIER
quotidienne ses habitudes et sa tour- .Barometre a midi 764.7 ""
nure d'esprit ; les uns font de grands HUmO
raisonnements. les autres poussent TempOrYOatur r ini 17, 7
de grands cleats de rires, mais tous /rnaxi,.urp 30, 0
poursuivent le mtrne but : etre m;l -- Moyenne diurne le la temperature 23,2
tre de cette machine puissante qi G3orges Sylvain Ciel beau toute l iournee, nuages sea-
distribue les places et les favors. Mr Gorges Sylvai est ne r 866 en ment vers les 6 hereo. Li temperature
J'ai tenn A citer tout au long c.to Mr Gorges Sy est n en 866, enle baromr commence bis-
page d'observation et je liens ujoa- terre d exil, A Porto Phla. Ren're dins I se relr e meant .
ter que son auteur, M. H. Saint Ro pays ave: ss p.rn's. il fat pl.ac u Sni- er l mSCHERER
main, n',:st pas un politician en' vei- na"ir de Port-au-Princ. pour fire ses I* SCH
no de recriminations, mais un t s- dtud-s; il .e signala. ,ar son i -elligence, Secrtairerie d' tat del'In-
vant rompa A la pratique do la i~-. son a-si.iie :.u tr.aiu Envoye a tOrieur
thodo d'observation et r6darteur A Pa.ris pour ies ach-:vLr 1 e::r.t an college Monsieur J. M. Ric'ilsi, sujet An-
I une des plus importantos re.vtes s,) Stanis:a< d o il si)r :t. apr ; 4 ecl.xrAus ghis expuls. ptrarr~Ec d1 3 f6vrier 1908
ciologique.-:s de France. C',st done une ucc po.r a!ler s'ins:rire A lI Facl e dest admnis A sojourner sur Ie territoire de
voix pa tfait-ment autorisoe Droit oU it d :v.tic bte)),r, e 03 cor-rant la R publique d'Haiti
Mais traverons 1 dtroit et v.-yons religicusencnt Ie plrogan n'- Jd 1'6:e, Messieurs Auguste de Catalogue et LUo
Main ternt ce quest le tjourinavsme son dip:6 ne de liceiri cnn drui:. Les pe- de Catalogre, cAtoyens franqais,- Georges
em:n a leter.re. it difficults de la vie o:. s s doute Benttc, Chtrle A. ac Giffie, sujets An
en Angleerre. contranrid es a'.prations de Mr Georges lai, Raphael Sinchz, ciroyen Co.
CG qui arrMte d6s l'abord les y.-ux, Sylvain ; toui:t.rs es:-tl qu'il dt relurer P gain,- Romeo Montas cioyen Dominia
c'e-t la multiplicity des annot- Port-au Pri:ce, pour uMei re s:ss coais- cain.- expulse par arrcCs des 19 D-
ces, et le fait n'est pas exceptionnel : sanncs, :on *:tcivimt a service de la R pu- cenmbre g6 6 F-vpier rgo8 et 7 Meir
(e Daily Telejraph en cootien. habi- blique. Nous I. trouvons a La Virit 19o8, sont adniii A sbjourner sur le terd-
Htiellement trois pags, et quelles pa- oh ti collib ri act.vtmrnc t avec' les Jacques toire de la Rpub'ique d'Hthi,t
g-- I Le Daily Newt, quatre pages le Nicolas Ldger, Enmanuel Leon, Lira Port-au-Prince. le t3 Janvrtr o909
Sta'(dard, trois pages et demie. M ot. D ar
Et, ch'snt digne d'etre ,-o:e'. ce I! far on des fonJ.airnr de I.Ecle de e e
sont ,e'es annonlces q.ii iotl~r.-'t dr-it d- Port-2a-Prnn:.- oi il oczura long- Voti hr pr le cQum!e de la Compsg
tout d'abord le lectnr anglaik : offre. te,.ps utin clirc e e profescur, un des 5 her par le Quec de la Compue
at demands d'emplois des instit-:- -emb-enbrs fdnJ.ueus d. It Socit de ele G eGrr.ile Transacannuque A destination de:
trices, gouvernante4, dames de corn- gislaiona ,o:it it rcsti.le ptrp6i;ul Secre- Gonaives.-- G'n4ral Fdix Cantave, -A.
rania intandants. scrdtaires. an- taire. Chef de division au ddpartement de Ch6rubin, F. Geffrard, Mr. et Mne Ga~s*


I L ~I LI I I .----_- Y I -- --- I


9


i)tt6u'c a&&&a f~jj ip .%06 -I -




pard Moreau, et 3 enfants, Lebon Che-
valier, Elie Lopez, Depute Beauharnais
Jean-Francois, Jer6me Dubois, Mr le G6-
neral et Mme Oreste iZmor, Etienne
Dorndval, Em. Jn-Baptiste, Em. Anselme,
Robert Cab&che ct enfant, Berlin, Veuve
Thiesfild, Abraham Morri, Isaac Baboune,
Mme Charlesin Lupervil, D. Cdsarion,
Georges Martelly, Mme Lebegue ct sa
fille, Fillette Benjamin, Pascal Elie, Romd-
ro Montas, Gdndral Boisette, R. Ewald,
Murat M6tellus. Louis fils, Guillaume An-
drd, Amilcar Edouard, Jean-Philipe, Nar-
cdus William, lienri Bonhomme, Placi-
de David, Villard, Arthur Candy, J. D
Riboul, Jean Fragd, Constant Damperre,
Etienne Cdlestin, Weber Belfond. Anatole
Gamier, Pierre Raphael, Daumec Boyer,
Jules Ddbrosse, Prdval, Dr. Ddsir.
Port-de-Paiv.- Mme Tulia St-Eloi et
enfant, Melle Casimir Jn-Francois, Abra-
ham Jabour, Edouard Douyon, Dr. Vieux,
Tarluy Vicux, Athanase Laforest, Roche,
L. Brsset, Louis Lalanne, Jh. Btesh, Dr.
Ligond1, William, Pierre Letaudon.
Cap-Haitieu.- Josias Montreuil, Veuve
Jean-Baptiste, Petion Mdnard, Xav.er In-
nocent, Sdnateur Jn-Bernard, D6putd Go-
nel, Morisset Gonzales, Develson Frangeul,
Solon Mompoint, A. Deabes, Mme Bo-
yer Daguindeau, Esphanie Bdlizaire et en-
fnt, Mme Camille et enfant, Belomon
Bdlizaire, Ldon Poug' Dether Gibriel,
Addlaide Mathieu, Tassy, Sdnateurs A.
Beliard, V. Hilaire, Laurent et Etienne
Magloire, Fdlix Jeune, Ambroise Joseph,
D. Charles Laurent, Sdnateur Laroche,
Deputy Eug. Pierre-Louis, Mr et Mine
LUon Gabriel, Epaminondas Hyppolite,
Ch. Leconte, Dr D. Doucet, Elmiren Lau-
rore, Ddput6 Daguindeau, Jules Daguin-
deau, Ch. Zamor, Luc Brea, L. Ducasse,
Camrobert Gourgne, Joseph Lecorps, M.
de Catalogue Tessier, Ldo de Catalogne,
Mine Chdry Augustin, Chimene Isidore,
Pere Benoit, Depute Lancelot Lyon, Mile
Bien-aimd, Mr et Mme Edmond Dupuy,
D. Claude, Pare Guidec, Frere Pascal,
Socur Elie, Monseigneur G. Conan, Mgr.
Pichon, Emilie S.guineau, JosdliaJoachin,
Mme Cdsar, Samuel Gabot, Mine Mitton,
Esther Colas, A. Francois, Ddputd Cre-
pin, Dme Louis, J. Toussaint, Lavalliere,
rudhomme Pierre, Gdneral J. C. Artaud,
Anthime Latortue,Narbal Latortue,Lormd-
us, Sdnateur Vincent ain6, Florian Hilai-
re, B. lu-Noiil, Mgr. Pouplard, A. V. T.
Jn-Francois, Succcs Ballu, Sainvil Nicolas,
Victor Joseph, Mgr. Beanger, A. Saint-
Jean fils.
Le Ildv e.- Pdre Boy.r, Mme Aimlic
Boeuf, Ludovic Sdgur, Pere Poulin.
Arrivage
Est arrive le steamer 'Prxesident venanl
de:
Aua.- Ignacio Gonzalez.
Jactel.- Francis Hall.
Cayes.- Mme Ed. Sylvain et enfants,
Mr Sylvain, Thdldus St Firmin, A. Kouri
P. D. Marsan, G. Bourjolly. P. Abonzade
Mme Ph. Argant et 3 enfants, Mile C
Argant, Mr Alexis Chalvire, Ant. Labas
tilic et 2 enfants, Mme "vve Chevallier e
enfant, Mr Bl. Delbeau, Y. Veriset, M
Ch. Anglade, Mile A. Mondessier, L. Dd.
lorme, Mr Joseph Rousseau et enfant, Mi
P. Thard, J. B. Policard, F. Duthiers
A. Strohm, A. Jasmin, G. Pradier, Jose a
Juan Rodriguez. Mere Simon, Mr Alex
Dumas, Mme Vve J6erme, Soeur Leonie
Mile Hermestime, Mile Christine, Mm<
Morse et famille, Mr D. Henry, Mr Al
mius, Mr Prdvoil, A. Tdlemaque, Ernes
Lion, Joseph Moise, William David, Bo.
ges Rouzier, Mr Henri, Mile A. B&rice,
R. Wall, general A. VolnC. Mr J. Sainm
taude, Mr Glaude, Mr Leon Lestage, M.
Brezault et infant, Mr Chassagne, general


E. C. Charles, Mile Finisterre, Altred
Corvington, Mr A. Lysides, A. Sinder,
Henry Faucler, Joseph Dumoulin et en-
fant, J. Dubois, C. Bourdan, Cl. Caye-
mitte et enfant, Dulel B-auboeuf, Cledanor,
Camille Pouyelet, Mile Melanie, Vez Ca-
yemitte et enfant, Eth. Ldoville, Laurent
Gourgue,Julien Taluir. Mr B3uzi et enfant
Louis Rimpel, Chassagne, Marcel Jules,
Francis Frdddric, Mr Belort fils, Guerrier
D. Destaye, Fourquant, Thomas, Wilener,
Laraque, Mr Caillair.
Carnet Mondain
Gen ille reception chez Mme Vve Roux
ou l'on f1tait, en 6legante compagnie, les
fianqailles de la gracieuse et distingu6e
Melle MARGOT ROCiH auec notre ami, 1'ac-
tif et laborieux sportsman HENRI Roux, a
la physionomie de jeune lutteur, sympa-
thique A tout le monde.
Remarque dans l'assistance choisie :
Melles Mirie et Thdrase Roumain, Vieux,
Fouch6, Claire Bastien, Maria et Tullia
Baussan. Louise Pietersz, Mmes Chapo-
teau, Ph. Carlstroem,Emile Lavelanet,etc.
MM.Dr Rigaud, Durand,Denis, Bastien,
Rodn6 et Ed. Baussan, Charles Cameau,
Rent Faubert, L. Lamothe. Edmond Rou-
main, Auguste Elie, Andr6 Laroche, Max.
Laforest, de Lespinasse, etc.
Entralnants, tawo-steps, valses, polkis
et l'on se separa ssez avant dans la nuit
en renouvelant des vaeux de bonheur
aux heureux fiancds et des felicitations A
leurs families.
R. B.
Arpenteurs-G6o m6tres
Les Membres du Conseil principal d'ad-
ministration sont convoquis le 18 du
courant a huit heures du martin.
Louis OSSELIN
,Arpenteur- Glomftre
D6c6s
Nous apprenons la mort, cette nuit, de
THERMISIE SMITH, dite Zizie, aghe de 77
ans.
L'enterrement aura lieu cet apres midi,
A Turgeau. Les fundrailles seront cdelbrdes
A l'Eglise Ste-Anne.
Condolbances A la famille.


Fiangailles
Sincres felicitations a Melle
GuRINlet M. ERNETO LOVELACE
avons requ l'616gant faire-part
cailles.
Maria ge


MAYOTTE
don't nous
de fian-


En l'cg'ise paroissiale de Petit-GoAvc
s-ra c6lebrd le 27 Janvier courant le ma-
riage de Melle JULIE MONOSIER avec M.
HORELLE JtROME.
Nos compliments aux futurs 6poux
Autour des elections
Ce martin, a iI heures, d&s l'ouverture
des travaux, le bureau provisoire de l'as-
semblde a decide que conformdment a
l'art. 21 de la Loi Electorale, les bulle-
tins pour l'dlection du 'Pr6sident portant
plus d'un nom, seront considdres comme
nuls
M* Oreste est venu ensuite faire une
declaration a l'assemblee. II a related qu'hier
sur le rapport de deux candidates MM. le
Docteur Janvier et Ernest Antoine,doulou.
reusement anxieux de la tournure que
prenaient les elections, il a det au Palais
National connaltre les sentiments du Pre
mier Magistrat. S. E. lui rdpondit que
la liberty 6lectorale etait absolument ga-
rantie, qu'A tons les candidates indisticc-
cement, il avait souhaitC plein succ6s et
les avait encourages A faire valoir leurs in.
fluences personnelles.
Cette declaration tut salute d'unani-
mes applaudissements et des vivats ecla-
terent en l'honnear du President Simon.
On ddpouille l'urne en ce moment.


Nomination
Hier, a midi, Mr Hdraux, ministry des
Finances et du Commerce est alld proc6-
der a l'installation de Mr MacJonald
Apollon, come administrateur des Fi-
nances de Port-au-Prince.
Mr.Apollon qui vdcut lontemps ei Eu-
rope, particulicrement a Londresoh ii fut
secrdtaire de Lgp-.tion, est un 'personnage
tres connu ici. I fut dais le temps di-
recteur des postes aux Cayes, ensuite ad-
ministrateur des finances, A la mome ville.
Appele par le President Hyppolite au pos-
te de secrdtaire d'Etat de l'Instruction pu-
blique et des Cultes, il s'y maintint avec
dignity ct montra un ferme courage tn
presence des attaques injustifides de quel-
ques gens. Le grand cabinet auquel il ap-
partenait avec les Edmond Lespinasse,
Freddric Marcelin et autres s'effaqant
aprcs b:en des luttus, Mr Apollon qui
avait toute la sympathie fut rappel dans
la nouvelle composition et aux momes
portefeuillcs. En laissant quelques annv-s
apres le minister, il rentra dans la vie
privde, resta prcs de de quatorze ans hours
des affaires de son pays.
C'est done cette inaction d'un home
capable de rendre service a la Rdpublique
quest venue rmnpre .-a nomination com-
me chef de administration des finances de
Port-au- Prince.
Le Magistrat Communal de
Port-au-PI since


Donne avis aux contribuableq strangers
dcabis en cette ville et qui se livrcnt au
commerce ou A une industries quelconque,
sans avoir faith au prdalablc li declaration
prdvue par l'article rer de la loi d-1 24 0.
tobre 1876 regissmnt la matire, qu'il leur
est accord un dilai d trois jours A partir
du 12 Janvier courant pour se conformer
au sus-dit article et solliciter de Son Ex-
cellence le President de la Rdpublique la
licence necessaire A l'exercice de leurs pro-
fessions.
Passed ce ddlai, I'Adninistratioa Com-
munale expddiera leurs nom-nl"a Commis-
saire du Gouvernement pr;i le Tribunal
Civil de ce ressort et demandera contre
cux l'application de I'article 65 de la loi
du Ir Ao t 1903 ainsi conqu :
a La denmalde de licnee dit 0:,' fiite
a partir du ier au 20 O: obre de claque
a annec, sons paine. p.ir le contribuab'e
a d'encourir une amende "dq'u:v.lente au
a qnintup!e du mootait du droic de li-
< cence auquel il est ass'ijezti. Ei cas de
recidive, l'amende sera double suns pre-
judice des pines portdes pr l'.Irticle 27
de la loi sur Ii r6g:e des impositions di-
rectes contre le contribaable qui se livre A
l'exercice du commerce, d'une industries
ou d'une profession qui lui est interdite.
Fait A l'H6tel Communal, les jours,
mois et an que dessus.
( Signed )STL"NO VINCENT.
Bonne R compens-)
Est promise A qui rapportera en nos
bureaux un trousseau de clefs dgard pen-
dant la semaine de fetes.
A Vendre
Lo rest de l'habitation tD6rosiaires
Cafey6re, situ6o au Fond Ferri-*r.-
S'adresser a M Murat Labissiorc.
Port-au-Prince, 22 Ddcembre 1908
Navire attend


Le vapeur SIBIKIA, ayant quittd New-
York ismedi directement pour notre port,
est attend ici vendredi itcourant pour par-
tirdans lajoutnue pour Kingston, Co on,
SPort-Limon ct New-York.


Tribune du "MATIN "

Port-au-Prince, le 12 janvier 1909.
A
Mr P. Frdddrique, directeur politique etI
grant du journal l'Impartial. t
Monsieur le Directeur,
Je viens de lire dans le No. de cc jour!
de votre journal la defense de Mr Sam.
son, dirccteur du Inagasin Central de l'E
tat a laquclle je rdponds laconiquement
pour ne pas trop abuser de votre journal
qui avai: si gracieusement mis une note
en ma faveur dans le No. de samedi der.
nier.
Je rf&er vos lecteurs A ma plainte padres.
sde au ddpartement des finances qui sera
publide dans le plus prochain No. du jour-,
nal a 1 Action a et qui se trouve actuel.
element au ddpartement des finances. Cette
plainte content toutes les explications A
I'dgard de mon affaire avec Monsieur
Samson.
Je ne relieve qu'un mensonge de l'auda.
cieux directeur que je puis prouver et que
ma plainte dtablit.
II a donned 1'ordre A Mr A Vialla eti
Mr Wainwrightde lui rcmettremes appoint.
tenments de Novembre ct Ddcembre et non
cd'lui de les harder pour itre riordonnancis.
Ce n'cst qu'apres votre note et une assi-
gnation que je lui ai envoyde pour compa-
raitre vendredi martin a la barre du"Tribu-
nal de paix section nord, qu'effrayd, il a
couru au minis&ere des finances pour dire
verbalement au ministry que mon argent
dcait en dcp6t.
Veuillez noter, Monsieur le Directeur,
que depuis le 22 d6cembre dernier, cette
valeur a dtc confisqude par le Directeur
du Magasin Central de i'Etat, pour sans
doute, ses besoins de fin d'annde.
Avec priere de donner publicity a ma
lettre, je vous price de recevoir mes saluta-
tions les meilleures.
L. M. BOUCHEREAU
*
Po:t-au-Prince, le 13 janvier 1909.
Au Directeur du journal l'Impartial
En Ville
Monsieur le Directeur.
J'i did f',rt tonnd d'apprendre par vo*
tre .;o du 12 courant que M. Montreuil
Gui launie aurait apportd un paquet a moo
adrte cintion ant de l'argent que m'aur ii
lenvoyd le Gcndral Nord Alexis, dans le
but de prendre Ics arms en sa faveur,
centre Ie gouvernement d:abli. Homme
:iitn.ccnment conservateur et gouvernemen-
tal, c'cst mral me connaltre que de croire'
m6me qu'une proposition pareille pour.ait
m'etre faite.
J'ri s.rvi mon piys, comm comimr-
dant inlitaire et jimais on n'a eu A me
reprocher aucun ?cte de trahison. Le PrCi
sidcn: Ilyppolite me confia d'abord le corn
iwandant de la Place du Trou, puis le pr6-
sident Sam m'envoya a Vallires oi je fus
maintenu par le President Nord. J'ai tou-
jours justified la confiance de mes chefs et
n'ai jaamais trahi.
Je suis soldat depuis 3 i anndes et ai ac*
quis dans la carri're I'habitude de 1I
soumission parfaite au gouvernement dta-
b'i. C'est ainsi que je reste gouvernemen"
tal aujourd'hui come je l'at det hier.
On a rdpandu beaucoup de mensongel
centre moi. Je ne suis pas I'homme qu'on
a'dcpeint, mais quand on veut entacher I
reputation de quclqu'un, on venut quae ce
haches soient ind6l6biles.
Je lis dans le mime No ma revocation r
mon remplacement.Je remercie le PrCsiden
Antoine Simon qui veut ainsi me permel
tre de me retourner dans ma famille, a.
. Trou que j'avais laiss6 devuis to an






vais dans le temps, fait plusieurs dimar-
s aupres du Pr6sident Nord, de son
nistre de la Guerre, du dlggud Jean-
lies pour obtenir ma r mission. Elles
ivaient pas about. L'annie derniare en-
re, par mes lettres du 7 mars, aux nu-
ros 169, 170 et 171 je demandai ma d6-
ssion au 'Pr6sident, au Ministre de la
erre et au DDidgu. ce Cut inutile.
Et vous dites, M. Ie Directeur, que M.
mtreail m'a apport6 'de l'argent pour
ndre les armes. En faveur de qui done ?
6ndral Nord qui m'e laissa dans un
ritale dedale et qui s'embarqua me lais-
it avec mes soldats sans les rationner ?
Plusieurs personnel peuvent vous dire
Ls dernires paroles au General Nord :
President, puisque vous m'appelez, j:
:ns; vous m'expediez, j'irai A la mort,
ais la situation est perdue. >
Comment pourrait-on m'envoyer de l'ar-
nt pour prendre les armes, quand de-
is long'emps je voulais regagner mes
nates oil se trouvent mes travaux d'ha-
tation, guildive, machine A vapeur, etc ?
Vous parlez du Magistrat Communal de
rrca-la-Source centre qui j'avais exerce
s violence pour fire triompher un can-
lat. Cette information n'est pas sign6e.
Magistrat Communal est mon ami. Ce-
qui vous a annonc6 ce fait est un ma'-
illant. II fera pire demain centre vous.
ne suis pas un despite, ayant dt6 le-
comme Iout le monde.
Le proverb creole dit : a Quand vous
yez un homme tomber dins 1'eau, ne
z pas. *
Vous serez bien aimable, M. le Direc-
r de publier cette present dins votre
rnal. Le Prdsident Simon trouvera tou-
rs en moi un citoyen respectueux et
ou6.
Avec mes salutations.
G'1 MILLIONARD.

ouvelles EtraIgres-- -
0uPtplul |TaPP


Perni res


Ddpdoclhes


ARIS II.- Quoique la situation poli-
ue dans les Balkans paraisse plus claire
ce momnentt, giAce aux explications
annes A I'Autriche par M. shlova.novich,
re ur u'timatum qui lui ctait envoy
Vienne, et surtout A cause de I'em-
's-emnent avec Irquel le baron d'XEhren-
i a:cep,' en principe le paiement A la
trqute d'une i,,ndmnit6 pecuna.ire en
our de I'annex;on d: la B snte et de
erzegovine, une inqui&tude continue
endant A rigner ici.
On consider le baron d'Alhrenihal
mine oiseau annonciateur de la tempete
i doit s'abattre sur l'Europe.
L'opinion franqCise est que la politique
I'archiduc Franqois Ferdinand, prince
ritier du tr5ne, A qui le veil empereur
se entierement la conduite des affairs
Politique &rangare, est un retour aux
Lditions conservatrices de I'Autriche sui-
es autrefois par le prince Metternich.
PARIS II.- M. Jos6 Paul, I'envoye spd-
I du VWnzu6aa, est arrive ici ce soir,
n"ant de Bordeaux.
PARIS II.- On announce l-s change.
nts suivants dans le corps. diplomati-
e M. Dumaine, ministry de France A
cXco, est nommd membre de la corn-
ssion-frontiire des Pyr nhes; il sera
placC Mexico par M. Lefaivre, mi-
tre actuel de France A Cuba, qui, A
Sour, sera remplac6 dans ce poste par
Bonnardet, conseiller d'ambassade A
re.
MaUiNma i.- Un temps doux a rCgnC


ici pendant ces derniers jours, circons-
tauee d'autant plus heureuse qu'elle per-
met aux rdfugi&s et aux troupes de vivre
en plein air plus contortablement. On res-
sent encore quelques chocs, mais le peu-
pie paralt y e6re accoutumd et ne s'en est
pas effray6 outre measure.
PANAMA I Une explosion primatu-
rde a eu lieu hier a Caracas dans la -zone
du canal de Panama : un homme a etd
tue et huit autres dangeureusement bles-
ses.
ME SINE II. Les recherches conti-
nuent ; on d6couvre de temps A autres des
personnel vivantes.
PARIS ir.- L'ambassadeur d'Autriche-
Hongrie a informed officiecllrent M. Pi-
chon, ministry des affaires Ctrangres, que
son gouvernement avait offer A la Tur-
quie le pavement de 2.500oo.ooo000 lives ster-
ling pour l'indemniser de l'annexion de la
Bosnie et de 1'Herzigovine par 1'Autriche.
CONSTANTINOPLE II.- Le bruit court
que le conseil des ministres a rejete l'offre
d'indemnit6 faite par l'Autriche-Hongrie
pour indemniser la Turquie de la perte
de la Bosnie et de l'Herzegovine.
ST-PATERSBOURG II.-- Soixante dix cas
de cholera asiastique ont ete enregistres A
St-PCtersbourg, au course des trois derniers
jours.
BERLIN 10.- L'ex-prCsident Castro est
maintenant hors de danger.
WASHINGTON o.-- La recolte du cotton
en 1908 a fourni 12.470 226 balles de co-
ton :soit 2.518,72r de plus qne l'annee
prnc&dente.
PARIs I1I.- Le Conseil des ministres
examina, hier, en vue du prochain d6bit
devant le Sdnat, la question des retraites.
Le ministry des Finances est autoris6 a
deposer un project de loi simplifiant consi-
dirablement la procedure de la liquidation
des pensions civiles. Le ministry des tra-
vaux publics fit approuver son intention
d',tendre au r6seau-ouest les garanties ac-
cordses aux agents et ouvriers du r6seau
actuel de l'Etat. Lc ministry du commerce
fit signer un project de loi relatif a I'expo-
sition en France des brevets d'invention.
Le Conseil decida de demander au Par-
lement, A titre exceptionnel, un credit
d'un million pour les victims du sinis-
tre de la S;cile.
L'amiral Leopold, commandant de la
division envoyee en Sicile, est arrive A Pa-
ris; il rendit compete de sa mission cc
matno an minis &re de la marine. L'ami-
ral a 6te rt q' p r le Prd ident de la Repu-
blique
M. Duja.-lin-Bca-tmretz inaugar. hier A
Ferryvil'e (Tunisie) un monument ilev6
en faveur des victims du t Lutin a et du
a Fatfadet >.
Ce martin il y cut une quadruple exC-
cuiion capital A Bethune.


Derriere fleur


Apr6s cinq jours de


lulte, te premier
de scrutiny pour
tio i du Pr6sident
reau vient d'etre
16, des bulletins
616 trouv6s en
dans I'urne.


r tour
1'61ec-
dubu-
annu-
ayant
moins


Les travaux seront re-
pris a 2 heures.


LigneHHollandaise

Le steamer a Prins Maurits a
vonant dru Sui'dt de St Marc, est. atten-
du ici dima;ncle maintain I,' 17 courant.
11 repartira I- imcrmri jo,)r ;\ midi di-
rectement pour Nt w-Yo k.
Port-au-Prince I1. 14 .l:ivier 1909.
GER ~.CH &ScCo
AGFPTS
I~ ~~A -~ I_ nn- [L_" ~


Chez App. Cipolin
155 Rue Idpubliraine. rn face de
E. Robelin


Mr


Conserves fraiches arrives par der-
nier vapenr.
Assortiment complete d'huile d'olivo
pure, par gallon demi gallon et par
litre.
Vin do Bordeaux : rouge et blanc,
vinaigres, madere.
Grand assortment complete de ii-
queurs.

A vendre
Un buggy Feitch tout attel6
S'adresser au C MATIN *.

Dlmosthe 1RO VULUS
Distilateur-liquoriste, industrial
Dipl6me et mrdaille d'argent 6a
1Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Amdrique 1904)
Annonce Asesciients tant Port-au-
Prince que dans les autres locali-
tes, qu'il a transferd sa maison de
commerce sise ci devant A l'Avenie
St-Martin, Portail St-Joseph A la Rue
R6publicaino, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gare du Nord.


Compagnie P. C. S.

Avis
Les Intdress6s sont avises qu'ils
peuvent se presenter, a partir de cet-
te date, au Siege Social de 'la Com-
pagnie P. C. S., sis au Champ de
Mars, No 56, pour toucher les Int6-
rets des obligations 5 0/0, dtls du ler
Janvier au-31 Ddcembre 1908.
Port-au-Prince, le 7 Janvier 1909.
*
*
Les '.Intrresses soit avises que la
mise en rouleaux des numeros pour
l'amortissement des ;obligations 5 0/0
par tirage au sort, s'effectuera le mar-
di. 19 janvier courant, A 10 heures
1/2, au Siege Social de la Compagnie
sis au Champ-de-Mars No 56.
Le Conseil d'Administration de la Com-
panme des Chemins de Fer de la Plaine du
Cul-dc-Sac.
Pour le President :
Le Vice-Prdsident,
II. STAUDE.

Avis Commercial
Nous avons I'avantage d'aviser le
commerce quo nous ouvrons sur
Ottoo place, A partir do ce jour, une
maison d'importation sous la raison
social :
F. ADDOR & CO
Monsieur IIugo Leisner, come
associ cen aura la direction.
Cap Haitien, lo ler Janvier 1909
F. ADDOR & C.
Il-- .....r -- .... .... m --rr
On demand
De bons ouvriers tailleurs adressez
vous Grande Rue No 148. Chez Jh St
Cloud Mattre Tailleur.


Proails ygieniues pour la Toilette


o


4


4I
-


Itcoumnnadis pour .'

CR~MEMS tSAll C; 1,ADOcI
POUDRE I V2JEkOUTHE
g~VOEQ repm du vIlage et d0 memor
'. 6.1, 59, t Tboug StXatla. PAIM3Lb 3i1e a r W e6 jmttatlon6
B


rjr~.j4 .vgujaprt1d*


CD
U,
V0


ati(bei'Ct rtI'i'pld&rttw au(luel elle
donin luni esoti1lelsst t tin ye-


I i L U Il M 1 tll lout6 incomparable en lui com-
muniquaint son dtdlicieux par-
fum. Elle conserve l'6clat et la fratcheur d,, teirt, car elle est souveraine
coutre le hale, les piqIres d'insectes et Ie.s 6rupuions de la peau.
saris bisnmuth, invisible, adhb.-
LA rente, impalpable, pritparfe
spdcialamnt pour les person-
nes qui vcllout avoir un toint
srAprochable*; son parfurn ddlicat, son volout6 ont contribu6 A fire d'elle,
la Favorite des Poudres de Toilette.


LE


[F"iN SIiMI


A t a,4- dii Crrme Simon,
Inr*APaSitl # 4-il) !i5 plIt [ leiptSk
le~s po-Lfupuileux iKle I*iygit~ne
posKr!d A tiin certain dogard


toutes hss *os .i -1lt-..iuii:t4 et prd -do'VItt% i1i l Ia Cre
ast particul1fr-ibn-rit raco~nmnandd pour l Arozittitt odot enfaiu
dames don't, Ii poau est delicate.
Agence Gdndrale et D~p6t pour Haiti

MAISON JULES LAVILLE
93j RuB du Magasin de .'Etca, 93


seno Simon ; i
its tt puur les,


I ~-






























APPARTE-MF UANT -'-t3A


4.-" S..


PREPARATION D p '


AiuLE


D IN x .N7.TE G


Inutallation modlrpfn U. -. .-
dotwa St rifoulitri' LAi ~'f.;-I..v -. .. -- r... '2!":w- kaCtsj !.s 7 Minutra


2 i- ."I. 0


Sailsonn'


Table d'


GRAND PRIX


*.. I, e- L .'- "


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
MIdailles d'or, Mention honor xcle, M!embre du Jury, Grand
prix, Hors concourse dans tl. utes les Expositions depuis
1881 jusqu'd 1907. ( Ancibn et Nouveau Continents)
Madame Veuve BAR3ANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum .sm-.J rbancourt et seule propri6-
taire des formules qui ont faith oit.ienir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or :i ton l:. l-.s Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son maria, et so ticint : la ml mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition do sa nombreuse clientele,
don't les commands seront ex6cutees avec le meme soin que par


le pass.


Mr Joseph Sasson
Marchand-Tailleu r
' Avise sa grand C ionu'i..i t'i I :
de s'installer Rue des li:a i:ls N' 12!
en face dePllahce Geflaaid,il ic i r an-
nonce aussi qu'il vient ':: i :c voir rW,
grand assortment de Casimir, Dia
gonal, cheviotte, marcli. idises fran-
gaises dernieres modes.
PRIX MODERES


I I J I II .-- - -L.2'
Tibere Zephi iin Bell
Fabricarnt de chauss re-
Rue Tiremasse, hfaade Nord de


la Place de la


Ci'oix-des-Bossales.


S~IWANCE


-L -. 5 a1E

.!:1. i 5;,. 19J)LiP,JOIR Ld VIATB
S.I !soian aux comman-
* **.-. *.*-..-. iame dforme et tra-
S; t-ult Ce qu'il y a do plus


vo anlmjc-inew o et franealse pour
,*,It,.--.-.ltj*"ar ; et commodes.
Po;u1ta 1 entants le plusA l'aise.
zc-:ulc, ex.cut6 aveic

; .z .aci grandxai roamar


SPICIALIT'*:
PANTOUFLES M*VULES.


*1 4, UiJ URS


Vente des c hcI-,., A f. .- et COU
Leurs, pour omr-ii. *


En gros


)
~- .(~


wit -"


R6publiqne


- -- rflutufle. -0*- A~a


L T
RISTA UR AUV.'T


.il.


a.7 l


-r Ir III~aLC I-- I 5


A. de


Matt6is &


TANNERIE COINTI'ENTALE




CAPA'.C 5. iU:;- .---; : !


( RT TACA ).E-,;SIQ': T .cr~


Maisou fond,'oe en '1888.


Derniers articles rePius
Parfulmeri' Houbigant; Ro-
yal Houbigart ; Foagrei Royal ; Par-
fum Idal; Savor, Poitrre ; et,, etc.
Colfret:, di) per(fu: te'no; trs It r ants.
Par.fnr.- rlo-m(2tO,'t s:.r copherous.
Lanmpes, Foutas et Chamois
pour buggy ot buFs.
Argenterie. d~ luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravatus, Maroquinerie de
toutes qualitis.
La MAison a toujours un grand as-
sortiment de Lijouterie, d'Ar-enterie,
de Diamant, a la disposition du public
en g6ndral et A la portde de toutes
les bourses.
Ateliers d'Florlogerie et de
Bijouterim : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et vied argent,-
diamant et pierres prdcieuves a des prix
avantageux.
AcHAT D'ECALLLRS DE CARIMT
Prix excepti.onr el

Mr C. L. V'erre't
Ta .. .I r-- a rch d
Donic avis t -a bi-,.!v' il:,nto clion-
tele que sa maison No 7. Rue Traveir-
sibro est toujours bieu pourvne d'une
varitt64 '1'.toffes de la hauto uou-
veaut6 parisienne.
QUALITY SUPERIEUItE. COUPE ELIEGANTE
TRAVAIL SOIGNI. EXECUTION PROMPTE-
Prix trds rdduits I

Cord 0 : r No velle



i ., GR. XN D R SO'. 4S

Cl. .:i TOGUS G NRS
BKe D!;.-) r O .; i..A **:,-

),xffcution prompls iso-
comse .i, ^.ni 1<1 :.;' :Cs
Province.
Forces hoinmma.. ; s.cu5ieus vat ra-
tionnllo-s.
Chaissu:- r; <,i dai!;e-;( j)ernire mo-
de d Pari- ) ct lo plus ,.olunod- :

d'uny ;. s r, 6. yr ,. It -
,' : t -. ? .'- i : .*4-
P-a; '., .^ *o y .. w. ) -. ... .

Francisco IDESUSE
Fabricant de ,chait ssures
La Manufacture a toujours on ddp6:
un grand stock, pour la venote 'n
gros et t,,- detail, do chuussures enr
toui g9,rc,.s ,'our
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Los commandos des comlllllltr'iis
de l'interieur pour:on? etro 'extcutdqes
dans une semraine a' pea prls.
23, Rue des Froz~ts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE (HAITI )


Place du ('h(r-dc-41%.z, -s


Mine flopmaun! .- AVF I), directrice


~- --- ----


So tient A la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A
JUSTAGE, d( REPARATION de coffre
forts etc. etc. a do bonnes conditions
Rued do la R6volution No 19
Vis- -7-vi. de la Chae bre des Diput


$UCRE ThRUNll
Si voas voulez un pur
prod-,Ait do la c.nne
Sans aucui ingredient chimique
Rdclamez le
Sucre de MON-REPOS
don't la suidiorirt6 a dte reconnu
par uie Mddaille-d'Or obtenue I
Jamestown ( 1907 ).
L,'Expo-i:io i Communale de 190
lui a ac,'or6 !a plus haute reco
pe)se.
D6p6t Gdndral :
23, RUE ROUX, 23
(Ancienne RUEBONNE-Fol. ),
Tafia 20 o/o Alcool 900o


.Parnamas !...
Pour Hommes et pour Dames, chl
M"e LEONIDE SOLAGES, 22, Rue des Front)
Forts.
Accourez tous II


Guerison de M. MOREAUJ
atteint de tuberculose pulnnatre
PAn L'ELIXIR DUPEYROUX f
AM. Marius IMOlI:.\;, que represent la photogt
vure ci-contre., 'cst nII: (.'n I si Co)urbevole et hatbl
chez sesa p::-i it .Marcil- Marly(Scinc.et-Oise. De
tieuf tuois i tous
trauicoup et craeh
abondamment. I
S' avait inaigri do 1P
S' vres, trauspirait t
nuit, avait la flhrL
S" c jour et nult, Dewl
vail plus dormlr
Stalat 1r28 faUt1ue.
maladle 1'ava o
Sg6, Interrompre
Setudes. Sa mer'
Smena & ma Co
S :' station verslse J
S t. let Ito. Je lul
vat une lealont
o *8 *. culcuse dui a
sf, g.j aAv, .. f^ ^.... duoccupant Ia &1o
superieure diu p'oinolt gauche. Six moist de tr
ment i base d'tLIXIH DUPEYROUX I'ont CO
tement et radicalemeuit guuri. Aujourd'hul ail
grailss de 1a kilojs ct ses parents m'ont pevmi
publier son cas dans le but d'etre utile n
somblables. D DIUPEYBOUXL
5, Square de Mlessne, PDo
P.-S. L'Elixir Dupeyroux eat i base de cr6aot4 "Il
hwtre, loe,, ta in et wlyc.o.phoaplmte, de chax. II agt -
voquant In formation d'antitoxnoa tuberculeuase dans lo
aiouiu. Le flncon d'Elixir Duperouz, entour6 doe Lds I di
trialeant do l tubercuk *empioy& par I Doeuro
v e tat ehsw B- Chb. Kwap, ph Ar aUd rl


Co


Ancien dleve de la 26*
d'ouvriers d'Artillerie


'Ne mane z plus de pain
S'il n'estfaitavec la "Pilisbury
Best."
La meilleure farine du mondi
Cello qui donne le meilleur pan
Qui prod(uit le plus de pain I
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements sa'
dresser :
Ernest Castera
repr6scntant do la PILLSBURY'S WAsa
BURN FLOUR MILS Co MINNEAPOL"
MILS

JULIEN FLORUS


Companies
( Lorient)