<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00522
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 13, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00522

Full Text
Deuxi me Annie, No 537
I -


PORT-AU-PRINCE ( HAr )


Mercredi, 13 Janvier 1909


Arthur Isidore,
Arthur Isidore,


- -I


J


J


w ditFW'Al) w


Cpimille NMr6 Nurnat


ADMINISTRATEUR


QUOTED IEN


RtDACTEUR EN CHEF


Abonnements: -DIRECTEUR-FONDATEUR .U NUM.RO A 5 (GNTIMES
PORT-AU-PRINCE T U Moi. 2.00 C16ment Magloire
TXors Mors. < 5.00
PARTEMENTS UH Mo. 20 Les abonnmenrt: parent dna et drn t de chaque
D1EPARTEMENTS Ui Mois. c 2.20 bl d'
TRois .Moas 6.00. DIRECTION-RTED)ACTION-ADMINISTR ATION ,-os et sont payables d'avan.r
PTRANGER........ Tiots Mos. 8.00 45-, rV9 ROUX, 45. L.. t =nancrit Inlsr6* ou non no seonS P. ratdus


LE pension, voulut bien me rdv6ler sa r-, ver les moyens de prendre son essor. Les
gle de conduite: programmes des gouvernements passes ont
SE O AJ 4 7 a Voyez-vous, mon chlir. disait-il, la ass z pompeusement promise A leur tour de
J U U R N AL ISM E 11-AITi.E press consi-st en ceci: quand un ami la proteger afin de la rendre prospre,.
comment une faute, une irndlicatesse. pour que maintenant oa nous en avons
II on doit crier quand mrne : Bravo I besoin plus que jamais, nous ne cherchions
On s'iaine volontis, go is bravo Qaand un adversaire fait quel- A l'ameliorer serieusement. Personnel n'i-
On s'imagine volontiers, gr-e e chiines.ogricosles ou idpustrielces, les que chose de bien, ii ne faut pas h ignore que c'est par elle que 1'Etat peut
oertainese des prcotal ues, lque e informations les. plus preis es et lb s siter A affirmer que c'est d6gofttant. v exister, cir malgrd I'infrioritd des pro-
ournalisme sacerdotal est la riglo. plu< complrees sur toutes les bran- Vraiment e Ijournlalisme .haitien a duis qu'elle done, c'est elle qui assure
Au point de vue politique, it fau- ches de l'activit6 humane, commer- de qui tenir. par les modestes revenues du fisc la stabsli-
irait etre farouche d'ind6pendance, ciale, agricole industrielle, scientifi- AUGUSTE MAGLOIRE dse nore pays. Orvesi,el en dspit de nos
i'avoir jamais de mots tendres pour que, tel est le menu quotidian que dissent ;ios civiles, elle est encore un
e gouvernement dtabli, savoir conve- de gigantesques journaux, les plus puissant ficteur a la march des affairs
nablement fustiger les parts politi- grands du monde servent A leurs lec- ". j '' publiques, combien grande serait son ac-
ques, en un mot, perdre de vue les teurs. o It on dans 1'volu;ion national si elle po-
contingences sociales pour n'avoir Pr6cispns davntage. ." < vait, sous l'influence de sages measures ad-
pour oussol que la vrit tout Nous sommes en France. Jouvreminisratives, recvoir les encouragement
nue et fraichement sortie de son diL un observateur auquel je laisse l P N:wqG.4 M ";:. TS qui lui sont indispensable. Cela se passe
puits. de commentaires. Iifaut vouloir, voi
Les autres points de vue sont A 'a- parole, trois ou quatre journaux ap- T ) commentires. II faut vouloir, voila
partenant A des opinions, odiffeeate. tout.
uivenant, et si l'on o veut se faire une E voici ce ue 'y rouve. r n se p.iyant de mots, au our des f6tes
just ide de lla fagon don't, mAmeu en Eai te, un premier article, dit ar- d'apparat, en i'honncur de I agriculture
journalism nous sommes des cher- ticde d G6n ot on n'a fit que jtter de la poudre aux
cheurs d'idal, nous n'avons qu'a con pure d6climation. Le rdacteur prend SINAIRE COLLEGL S -MARTAL ,yux des naifs q ui allaient au pied de I'au-
suiter la plupart descprogrammes-,ins- un faith recent comme platform et le tel de la Patrie recevoir avec une couron-
critsautrontispicedespremires livral- comment de manitre A prouver MARDI 12 JANVIER ne de laurier, celui ci une houe, celui-lA
sons de nos-journaux,et nous consta'e- qu'il faut renverser le gouverneient. Bariomtre.A msdi 763 9 -im une mancht.tie, ce dernier une bouteille
ronsa5quel point la press se persuade 'i est de Inopposition, ou biern q'i iimum 'd e liqueur falsfite. Cela s'appelait une rd-
que c'est elle qui doit assurer Lie rgne simpr est de lo uteni s' ai Tempr reinini. I co npen de.p Mas en reAl.t ce n'tait autre
de la justice p, la restauration t des est argent de e souvenir te. s apar- um 29 chose qu'une mystfi :-ion. Faut-il conti-
ld ertes publiques r, la renaissance peu d c ts articles de fond qui nie Moyenne diurne de la temperature 21,8 nuer a leurrer de la sore nos laborieuses
e routes les morals. renferment en grme une dozire Ciel sans nuages sauf qielques stratus, populations des c.,mpignis ? Non. D4s
AU risque de souer sur touts ces revolutions Brise de mtnr a midi. Temperatir,- moyen- cene anne coupons court cette contume
ilusions, je dois dire que l'observa- ne tres bise. L': birometre continue en qui ne profile en rien aux int6rtts ginn-
tion montro que le ton, les allures, <......La procupation consant hausse. : raux de a Nation et ouvrons la voie a no-
les idres directric-s d'un journal va- de tout ramener .u blame otn I t J. SCHERER tre principal industries national sous des
rient, patfois extremement, d'un pays lounge du government a s re pces mei.lers. Ce qu'il y a fair
A 'autre. trouv-r jusqu', la quatrinme pag-., doe ectification inehoa quement pour promouvoir dans
.Ici, en eff-t, nous versions des telle sort que les fails divers d'un Au Directeur du journal 1, Ma in a les centres agricols d'llaiti afin que la
journaux so ,oser en conducteurs de journal conservatorur ue conviennenJt prodictton soit plus brllante, plus abon-
foules, en directeurs, de consciences; ps toujours a un journal r6publicain, ,Monsieur .le Diarcticur, dan e, entreprenons Ie tindis que nous en
ils sont cent et plus, qui daclareln et r6ciproquement. : Dans nontarticle initu! Rcep ion c, sentons 'imprese nessi'. L'homme
:a:pdAnsmon:rlcle 6ttru!,R iR cewionpcton c- ,ntons l'impdr;euse ndcessi,6. L'homme
tous viser au rel6vement national, Voyn. par example, ls comp. diared" Ma Brddy paru 'sur votre journal des champs ne demand qu'a marcher ; il
poursuivent tous des buts- moraux et tes-rendus de la Charbre. Ce qu'on du 9 janvier courant au t." 534 it vous oudrait multiplier ses eflornspour aug-
patriotiques et, au demeurant no s'en- desire, ce n'est pas d'iiustruire lle ee- iJaira de hIrc'- la ;* page 3* colonies, mzen:cr Ics resources qu'il nois offre cha-
tendent pas, malgr6 la communaute tour sur les qie-tions soulevAes par.-7y line une accolade, dans u J.ffu- que annde n arrondussant sa bonrse du
affich6e de leurs vues et des leurs des discussions parlemntaires ; il ed'affections;. i sot bsen-.im ;D.ssabie fi-it de son travail ; maisil se voit livri
programmes. La divergence et 'hos- s'agit surtout de peindre en charge dl' f/ti ec etciau lieu de-sure: accolade a lui-memr, rnv a toue exp&rience,sans
tilit6'0clatent des qu'il s'agit des per- les orateurs du parti adverse et d odns.une afaire d'aff.ctions &mon bie ai. :aucun secours p6cuniaire. Et pourtant .
sonnes : chacun declare son part et fire briler.quelques grains d'encens m6DsDetStbes, tds fu'est,* e'c-etc.,.:. differentts 6poques, on lui a promis.'dcs
son homme plus aptes que to -s les devaut.ceux qiti sont infods au me. Av ec mes renerie.cats'. : prims d encouragement ? Les lui a-tion
autres A effectuer le. salt social. me group que lejour.al ; aussi est-il ;; .. V.G.. don.ees ? Jama;s...
SL, au contraire, nous voyons le assez facile de determiner les attaches Petit. bo.t a 1 .t .. Ces temps ont .vcu. Une nouvelle rm
iouroahme: tout ait dautres affai- politiques .d'iit dpuite inco niii e) ie e ; t et ouverte i s"s aspiratioai. Faisoas pon;
p,.. "l .tsuverte a ss aspturat&o'aL frisoa$ pour
e; : l' -tat des prochaines r6coltes peasant les Bloges. qii lui soet d.d..:r.. o: : ostieurlec Direcetr. ,. :lui ce que nous lui disons en. toutecom
ir portance deS nouveau, debou- n spar teeo te l o l tle duils.... ',Trop .ouve td6jtonia cr:ti'de belles :cienzc. Neressemblous pas a cenuxquon
ch6s -commyrciaux, lea r-sultats de e J'ai personnellement conn u 11 ir tlories i~s, Ie ,lJ vlop emet, ildc;4agrii joI an plus maln sur son sort pour.micu
Iexp6rimentation des dernibres ma- journalist qui, dans-un moment d'ex-cualtuiWeduos uiasasongerUi!l.hiitrooarexploiter.sa naivctl native. .


I II I ~i


i .






L'homme qui vient d'6tre appeld A la
t6te de la Rdpublique se montre dispose,
par ses lumineuses et patriotiques decla-
rations, A donner A son pays les poussecs
n&cessaires. II est en outre entoure d'un
conseil de citoyens dclairds bien disposes
A se preter A ses heureuses dispositions.
Point de doute que le campagnard ne soit
par lui considCre.
Une chose est alors absolument neces-
saire pour la mise en oeuvre de ses des-
seins envers ses concitoyens laborieux :
la Paix. Et pour l'avoir, cette paix, il faut
que tons y concourent,en faisant taire les
passions qui pouvaient les agiter,en travail
ant,chacun dans sa sphere d'action,a rame-
ner l'union et la concorde dans les ccurs
haTtiens, en faisant enfin, renaltre la con-
fiance dans nos rapports avec l'dtranger,
par le respect de nos institutions d'abord
ct ensuite, une cordiale entente de vues
entire nous ct nos visiteurs exotiques.
B. ST-ROBERT
Arrivages
Le steamer Salvador avait a son board en
arrivant ici venant de:
Petit-Gobve.- L. Kanpmeyer, H. La-
bastille, Em. Jackson, Mmie Hortense Do-
minique, Corneille Delbeau, Devieux,
Jean Destine, Isaac Bigord, Fonrose Briere,
Len Sylvain, Alexandre Hanani, A. Dure,
Ph.Duri, Fernand Lamothe, Jh. Michaud,
Edgard Lochard, Vve Geffrard Robert,
Mile Irene, Robert Wamington, Augustin
Leblanc, Alfred Lafontant, Armand Mono-
siet, Raphael Bigord, Lafont Rigaud, Gas-
ton Siclait, Rose Devieux, Thdobald
Blaise, M. cesperini, M. Allegrimi, M.
Ulric Monosiet, Pare Dambalais.
hn transit pour Gonaives.
Cap-Haitieu.- A. Nicoulz.
Porto-Plata.- J. M. Richardson, Estal
Morales, Stella Morales.
St-Thomas.- C. A. M. Mac-Guffie.
*
SEst arrive le steamer Assyria venant de:
St-Thomas.- H. Mond6sir.
Puerto-Plata.- Carmen Pierre-Charles,
Lamarre Saintilus Jean, Madame Sudig6
ct un enfant.
F6te Jubilaire
Ce martin beaucoup de monde A la Ca-
thCdrale oh eut lieu une imposante cer6-
monie a 'occasion du vingt cinquieme
anniversaire du sacre de Monseigneur Ker-
suzan, ev6que du Cap-Haitten. Le clergy
etait au grand complete.
S. E. le President de la Republique
dtait son siege, entour6 des membres de
sa mason civil et militaire.
Le chceur fut occupy par de nombreux
personnages officials.
Monseigneur Kersuzan du haut du
tr6ne de l'archeveque Conan a adressd la
parole a la foule, par un discours profbnd
oi ii mit toute son Ame de pretre et
tout son ,amour pour le pays oh il a
pass la plus grande parties de sa vie.- Sa
benediction et ses vceux furent pour la
prospriti d'Haiti et la sante du President
de la R6publique.
Belle et edifiante c&ermonie religieuse I
CEcho de Plaisance
-G" C. ROBILLARD
II faut signaler la belle conduite du g6-
niral Cimarosa Robillard qui s'est faith
aimer par la population de Plaisance de-
puis qu'il a Ct6 apple a la tete de cet
arrondissement. Soldat d'honneur, officer
de m&rite et de distinction, il a su ins-
pirer une tell affection A ses administres
que le voeu de tous est de voir le Gendral
Simon lui accorder sa confiance et le main-
tenir dans son commandement.
Aucun reproche ne peut kIi 6tre fair et


son 6pee restera fidele au gouvernement
qui s'annonce sous de si brillants auspices.
Administration Postale
Les d6epches pour Kingston, New-York
et I'Europe, (vii Kingston) Cayes, Jacmel,
Santo-Domingo et St-Thomas par le stea-
mer 'Prtsident seront fermees demain 14
du courant c 1o heures tres pricises du matiA;
Et cells pour Gonaives, Port-de-Paix,
Cap-Haitien, Porto-Plata. S. J. de Porto-
Rico. St Thomas, Guadeloupe, Martini-
ue et l'Europe par le steamer QuIb:c seront
ermees ce soir a 4 hbures tries pricises.
Port-au-Prince. 13 Janvier 19o6


Le


Magistrat Communal
Port-au-Prince


de.


Donne avis aux contribuables strangers
6tab!is en cette ville et qui se livrent au
commerce ou a une industries quelconque,
sans avoir fait au prealable la declaration
prdvue par P'article rer de la loi du 24 0-
tobre 1876 regissant la matiere, qu'il leur
est accord un ddlai de trois jours a partir
du 12 Janvier courant pour se conformer
au sus-dit article et solliciter de Son Ex-
cellence le President de la R6publique la
licence n6cessaire A l'exercice de leurs pro-
fessions.
Passe ce delai, I'Ad iinistration Com-
munale expediera leurs nomsau Commis-
saire du Gouvernement pres le Tribunal
Civil de ce resort et demandera centre
eux l'application de l'article 65 de la loi
du ii Aoilt 1903 ainsi conau :
La demand de licence doit etre fate
a A partir du ier au 20 Octobre de chaque
i ann6e, sous peine par le contribuable
Sd'encourir une amended :dquivalente au
a quintuple du montant du droit de li-
r cence auquel ii est assujetti. En cas de
recidive, I'amende sera doublee sins pre-
judice des peines port:es pir article 27
de la loi sur la r6gie des impositions di-
recres centre le contribaab!e qui se livre A
I'exercice du commerce, d'une industrie
on d'une profession qui lui est interdite.
Fait a l'H6tel Communal, les jours,
mois et an que dessus.
( Signd ) STi~IO VINCENT.
Bonne Rlcompenss9
Est promise A qui rapportera en nos
bureaux un trousseau de clef; gare pen-
dant la semaine de fetes.
A Vendre
Le reste de I'habitation aDerosiaire,
Cafeybre, situue au Fond Ferrier.-
S'adress,-r A M Murat Labissibre.
Port-au-Prince, 22 D6cembre 1908
Navire attend
Le vapeur SIBIBIA, ayant quitt6 New-
York samedi directement pour notre port,
est attend ici vendredi 15courant pour par-
cr dans la journte pour Kingston, Colon,
Port-Limon et New-York.



Mouvement iiplomatlilue

Paul6us Sannon

Mr Sannon qui vient d'etre nommi Mi-
nistre Pldnipotentiaire d'Haiti a Washing-
ton, est homme de carriere. Apres quell
ques annees passes A l'Ecole de M6deci-
ne, de Paris, Mr Sannon abandonna les
etudes midicales et alla s'inscrire A l'Ecole
des Sciences Morales et Politiques ( sec-
tion diplomatique ). De retour en son
pays, au service duquel il venait mettre ses
connaissances, il fat nomme chefde l'admi-
nistration des finances de Jacmel, il ymon-
tra des qualitds d'ordre et d'administra.


teur qui attirerent sur lui l'attention da
gouvernement du Gdneral Nord Alexis.
Cest A cette place de confiance qu'il fut
fait, quelque temps apres, choix de Mr San-
non comme Ministre des Relations Er-
terieures. Sa gestion fut sage, et toute
pleine de correction. Ne pouvant s'enten-
dre avec ses colleagues du Cabinet sur la
question du droit d'asile, partisan, lui
de la protection que les Legations accor-
dent a nos concitoyens, A la suite des con-
vulsions politiques, M. Sannon resigna ses
functions de ministry et se rendit. en pre-
sence de menaces, A la 14gation de France
d'oi il fut autoris a s ,rtir quelques jours
apres.
Mr Sinnon est aussi un ecrivain de mar-
que. Parmi ses ouvrages, le dernier: Essai
historique sur les 6venements de 1843, l'a
clas 6 au rang de nos bons historians.
Dans le Statin du 29 Fevrier 1908 ce ta-
lent fut signaled comme suit ; A sa
sortie du Consulat : a Dini la vie privee
oh il entire, notre disting.ie compatriot
consacrera ses loisirs A des travaux histori-
ques consciencieux comme ceux. qui lui
valurent son beau renom avant qu'il en-
trAt dans la politique. a


NounvIlle Etranigre


Dernires D6p6ches

PARIS 9.- Le correspondent de 1'a E-
cliir Rome declare que le roi Edouard
VII a intorm6 le roi d Italie qu'il avait
l'intertion de visiter Rome pour presenter
au roi Victor Emmanuel ses condoldances
personnelles, au sujet du tremblement
de terre. La reine Alexandra, dit ce me-
me correspondent, doit accompagner le
roi dans .sa visit, qui se fera incognito.
Cette visit aurait lieu, parait-il, vers les
derniers jours du mois de Fdvrier.
Le meme correspondent ajoute que le
voyage du Tsar de Russie A Rome aura
lieu dans la premiere quinzline de
Mars Apres les courageuses actions de
sauvetage des marines russes en Italie, le
courant d'opposition centre le Tsar, a
completement disparu.
PARIS 9.- La decision du cabinet don-
nant son adhesion complete A la r6solu-
tion du Parlement en faveur du maintien
de la peine de mort en France, doit ame-
ncr. sans doute A bref delhi, I'execu-ion
de quelques criminals dans le nord de la
France.
PARIS 9. Un sac postal contenant des
valeurs et d'autres papers important fut
.vol6 n plein jour sur un wagon postal
stationne sur la Chaussee d Antin. Le
montant de la perte s'6leve A une some
d'un million de francs ; la police n'a
trouv6 aucune trace des voleurs.
GENLVE (Suisse) 9.- Les habitants de
ceite ville ont constatd que les eaux du
lac de Genave pendant deux jours, trois
semaines environ avant le tremblement de
terre d'Lalie, s'eleverent et s'abaisserent
avec un curieux movement de typhon.
Un phdnomene analogue fat aussi cons-
tate lors du tremblement de terre de San-
Francisco. Ce ph6noman. est attribute A
Faction souterraine des gaz.
MADRID 9.- Des depeches arrives de
Las-Palmas dissent que le village d'Agarte
a ressenti un violent tremblement de terre
d'une longoe duroe ; le. movement se
faisait sentir de l'est A l'ouest. Quelques
maisons tomberent en ruines; les habi-
tants effrayes s'enfairent sur le bord de la
mer. On ne signale cependant aucune
victim. Les -habitants craignent que la
ville subisse le meme sort que Messine.
PAars p.- M. Bunau Varilla, qui a


I NNW"


dmis de nombreases critiques an sojet
a, cons-ruction du canal de .Pamani
t6legraphi6 A M. Gustave S. Schwab,
New-York, qu'il etait pret a se rendre d
cette ville pour fire une confdrance saur
canal'de Panama, a la condition que
Chambre de Commerce approve la pr
position faite par M. Schwab. A ce sou
Mr Bunau Varilla assure qu'il est A m&a
de faire ressortir les raisons qui rend
le systzne d'6cluse adopt dans la co
traction du canal, non seulement dan"
reux, mais impraticable.
SLA HAYE 1o.- Les affaires dtrange
de la Hollande, de la France et de la Gr
de-Bretagne conffrent entire elles au suj
de leurs differends avec le gouvernem
Venezualien. On announce ici que les tr
chancelleries agiront de concert dans le
pourparlers avec M. Jos6 de J. Paul, 1'
voyd vdnezuelien accrddit6 pres des pua
sances europdennes.
PARIS rI. Rente : 96.70.
BORDEAUX II.-- Le Prou est arri
v6 le 9 Janvier.
PARIS II.- Le Conseil des ministry
s'est r6uni ce martin sous la prdsidence do
M. Fallieres. II s'occupa des questions quo
soul&vera la rentree de Chambres, notaa
ment de l'ordre des travaux legislatifs. IA
gouvernement demandera a la Chambr
de discuter, apres le renouvellement do
son bureau, les credits pour le Maroc,
puis la question des mines de l'Ouenz at
de reprendre, pour achever le d6bit, I'im
p6t sur le revenue. Le gouvernement pro
poscra a la Chimbre de statuer rapid.
ment sur le project tendant A accorder 1'am*
nistie aux inculpis de Draveil et le minis.
tre de la Justice insistera pour qu'elle ter.
mine l'examen du project en course de h
discussion de la peine de mort.



Autour' aes Elections

Des reneignements puisds a des sour-
ces autorisees *nous permettent d'annon
cer que l'incident que nous avons relate
sous la rubrique a Jeu electoral P ne pro
vient que d'une simple erreur due a I'in
experience d'un secretaire ad hoc.
En effect !e secrdtaire du bureau provi-
voir,-, M. Schomberg s'dtant trouve et
retail, et comme ii fallait reprendre le
operations- it dtait deji dix heures,-M-
Bouzi a dte dsign6 pour tenir sa plact
momentandment et contr6ler la r6gularitC
des cartes presentdes.
Dans le mrme registre, un registre de
2.000 pages, se trouvent la listed electora"
le close le 31 Dicembre dernier ainsi
que d'autres listes des annees prec6dentes.
Peu hibitu6 au service, M. Bouzi, au lien
de prendre la lis'e de cette annie pout
contr6ler la carte pr6sent:e par I'dlecteut
Frehel Torchon a ouvert le registre sra
une des listes prdc6dentes et naturellement
n'a pas trouve le nom de M. Torchod
correspondent au No. de la carte d'iceiuai
Mais sur I'heure la m6prise ayant tR
decouverte, et l'inscription de M. Tot;
chon ayant e6e reconnuereguliere, cet 6lec,
teur a et6 admis A d6poser son bulletin
dans I'urne.
Le president du bureau provisoire affir-
me avoir loyalement expliqu6 a M. Tor*
chon cet incident qai d'ailleursnes'est pros
duit qu'au sujet de cette scule inscription
et qui ne saurait avoir, dans ces condi-
tions, aucune importance.
Pri6re d'aviser I'administra,
tion de la moindre, irregulari
te dans le service du MAW](N
afin qu'il y soit de suite reame
die







MACHINES A COUQBDE "SINGER "

Mat~Iine & main avec coavarture tres'.lginte. ... P. 12 or.
La m6i0e a main plus 16ganten. ...... .. ... .. P. 14 or.
Petite, base en for sans couverturac. ..... ... P. 8 or.
Machine a pied pour cordoinier ... ..... P.. 31 or.


Chez


G. Cordasco


GRAND'RUE 134 (Quest)


H RIST UA 13N BELLEVUE
Plaoc du Clzmrps-dA-Mars
PORTkU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice

APPARTEMENTS PO)UR FAMILLE
DINVEIS-L1. UNCHS.
Installaoto ervnilae et econ fortabl. ua sur lato w Tp.mp4ragtu
ace et rioulihre. LA TrDamway" doxgoveL a' Iffliel- Qclleti. routes lWa 7 M s~uij
PROPRIETt SPACIEUSE, S-01WVRANT SUR DEUX RULS
PROMRN.ADES JARDINS
Sa de d rkdtion.- Piaino.-Gramop hons..
SouDerieu Electrnques


Table d'HIte


H.&A.


jluUs dog tg K idi d2 hor
7 A 7*8 Xruw ix saer


Stecher


It o


A la Tete de Cheval
Maison renomm6e pour la Sup6riori-
t6 des Articles et la Modicit6 des Prix
Vient de recevoir un assortment complete d'articles
de manage en fer 6maill6; bibelots; lampes A suspen-
sion; quinquets, lampes ordinaires, de toutes qualities,
verres, m6ches et bob6ches de totes dimensions, mi-
roirs, sells anglaises, chabraques, cravaches, brides et
tous les articles de sellerie, articles pour buss, articles
de cordonnerie,de ferblanterie, deverrerie.
Flanelle sup6rieure pour costume. Tuyaux de tou-
tes dimensions et accessoires, tapisserie, peinture, paper
A enveloppes, ciseaux pour tailleur et couturibre, etc, etc.


Vient d'arriver: Esprit


CD



C')
I

U)


de Vin 95 olo.


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince

CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR.
SEPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24 COULEURS'
Wte des chaussureS : Cxrvreau-giao6, Verni et oou-
'. pour Rommres, Dames et Eofants.
('BorTon x, ELATsrIQu wr Lct )
BAroa at an dAtall nour toute la R6publique


Si ll Trasatllnll

Le steamer Qmdbcr, sera ,de retour
mprcredi 13 et partira le m me jour
A 5 hsures du soir pour Go-.aives, le
Cip-Haltien, E-cales et le HAvre.
L'AGENT
F. M. ALTIERI
II II I I I I I l


Chez A


pp. Cipolin


155 Rue R/publicaine n face de
E. Robelin


Mr


Conserves fratches arrives par der-
nier vapeur.
Assortment complete d'huile d'olive
pure, par gallon demi gallon et par
litre.
Vin de Bordeaux : rouge et blanc,
vinaigres, madere.
Grand assortment complete de ii-
queurs.

A vendre
Un buggy Feltch tout attele
S'adresser au < MATIN *.

D6mosth6ne ROMULUS
Distilateur-liquoriste, industrial
Dipl6me et m6daille d'argent &
1 Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Am6rique 19o 4)
Annonce Asesclients tantA Port-au-
Prince que dans les autres locali-
tes, qu'il a transfdr6 sa maison de
commerce sise ci devant A l'Aveniie
St-Martin, Portail St-Joseph A la Rue
Republicaine, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gare du Nord.


Compagnie P. C. S.

Avis
Les Intdresses sont avises qu'ils
penvent se presenter, a partir de cet-
te date, au Siege Social de 'la Com-
pagnie P. C. S., sis an Champ de
Mars, No 50, pour toucher les Int6-
rets des obligations 5 0/0, dts du ler
Janvier au 31 Decembre 1908.
Port-au-Prince, le 7 Janvier 1909.
S*
Les "Intdresses sont avis6s que la
mise en rouleaux des numrros pour
l'amortissement des ;obligations 5 0/0
par tirage au sort, s'effectuera le mar-
di. 19 janvier courant, A 10 heures
1/2, au Siege Social de la Compagnie
sis au Champ-de-Mars N o 50.
Le Conscil d'Administration de la Con-
pagnie des Chemins de Fer de la Plaine du
Cul-de-Sac.
Pour lc President :
Le Vice-Prdsident,
II. STAUDE.

Avis Commercial
Nous avons l'avantage d'aviser le
commerce que nous ouvrons sur
cette place, A partir de cc jour, une
maison d'importation sous la raison
social :
F. ADDOR & Co
Monsieur Hlugo Leisner, comme
associd en aura la direction.
Cap Haitien, le ler Janvier 1909
F. ADDOR & C.
........ ~ ~ -- --7 -' ... ----
On demand
De bonds ouvriers tailleurs adressez
vous Grande Rue No 148. Chez Jh St
Cloud Maitre Tailleur.


Prodluits Hygini ues ur la Toiletie


Si Rcommand6s poor '
am= BISPCIR, RI)0CIq I a
S POORE uo I uc1EOUTE
V D M L Upk l~U LLI*o du visage et do&e Main&
A ON U-SININ ?
ZU -1 10W.1 59,b. wi'mSt-Nauth.PAMlSM chuAr 1e6 fmltatlon6




fut-n. Eile conserve l'dclat et la fralcheur du tmrot, car elle est souveraine
cootre le hale, les piqresa d'insectes et los eruptio1s It- t la petn.


sars bisniuti, invisible, adh-
la Favorite de s Poudres d Toilette.
lou iAicom arable en lui con,
E Li L 15iJ ll 1 mumq'pr6pai(t sion dliieux paii



fu. Ee conserve clat et la fratcheur pl t, car elle est souveryaine
cootre le hle, les piqbres d'nsectes et prs rupvatricis de la rme Simon ;
saris bisniuth, invisible, adhb-







est partiofffierement recomnmandd pour la Toiette dces enfants et pour lee,
Iardprochable; son parfum delicat, son velout4 out contribute A faire d'elle,

a F favorite des Poudres de Toilette..
enoe 6n6rale td Crpe Simonpour
L A prparA seon lesla ineo o
LEes p j in scrupuleux de by e
touted les qualiL4 bTentaiiantes et pr6evrvatrices de la Creme Simon ; ii
est partioUlibrement recornmand4 pour. la Toiltte del enfants et pour lee,
dames dont la peau'est delicate..
Agenoe G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A. la 1VE6tr'zop61


MA6I1ON JULES- LAVILLE
93, Ru. du again *rl eir(fU 93


C I


'





Cordonnerie Nouvelle


6. B. PETOKA
143,1GRAWD'-l7-5. 143
PORT-AU-"'. -1I'N(E
CHAUSSURVS h:N TOM; PUNNRK4
IN Dt?':1-" 'OtC LA VKN-TI
IN GROSS YT :DkTAIL*
Execution promp;- 3.oas
coarnaizado-.i. t.4tsc1 qia 'o
Province .
Formes A hommes ; 1l,-antos et ra-
tionnelles.
Chaus,-;-.)., d.i) m darmo ( D)r-a'4rp, -in &
de de Parts ) ut le plus commode
chaussures pour entfnts confection
n6es avec rie-es Peaux de touted nuance:
d'une sdl'.ctiou ot durte irr6prochs-
bles, A des r) rix avantageux.
Ctraq ptt, Patr et liquiden
Poll 4-?re'r c MC''3i',4 cC


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours oe d4pb'
un grand stock, -- pour la vente eiz
gros et en detail, de chaussures er,
tous genres pour
HIoMMES, FEMMES, ENFANTS
Las commander des commercant
de l'interiour pourront etre "executees
dans uno semaine A pen pres.
23, i:tr, dos F:'or:s-Forts, 23
PORT-AI:-PRINCE (HAITI )


A. de Mattdisii&` Co
Maison fondee en 1888.
-a do I


Mi C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tele'que sa maison No 7, Rue Traver-
siere est toujours bien pourvue d'une
varidtd d'6toffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITi SUPERIEURE. COUPE ILIAGANTE
TRAVAIL SOIGNE. EX-CUTION PROMPTE-
Ptrx trss rlduits I


L'Usinie Chateaublond


A I'hoinneor d'aviser sa nombreuse clientelee de
pitale et (Io la'Province, qu'elle a transfdrd son
D6p6t, numnros 24 et 77 A l'angle des Rues, Macajoux et
ne ( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmacie St-Jos


la Ca-
Grand
Republicai-


5eph


ATOUS.
Elle reserve son mrme et bienveiilant accueil Elle garantit la
loyaut6 et la probity qui ont faith son SUCCo S et sa R6-
putation toujours croissants.
L'Usine Chateaublond conserve ,en outre sonNou-
veau D6p6t, Place Cath6drale, Angle des Rues du Peuple et Roux.
( ci-devant Bonne-Foi. )


GRAND PRIX


HORS CONCOURSE


Rhum Barbancourt


Medailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors conoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveaui Continents ). '
Madame Veuve BARBANCQURT, seule: d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seiile propri6-
taire des fornmules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de to'ltes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient a llam6mehalle, sise 7, Rue.
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commander seront.ex6cut6es avec le mrme soin que par
le passe. -- "


Mr..Joseph Sasson
Marbhand-Tailleur
Avise sa grande Clientele qu'il vient
de s'installer Rue des Miracles No 12
en face delaPlace Geffrard, i leur an-
nonce aussi qu'il vient de recevoir un
grand assortiment de Casimir, Dia-
gonal, cheviotte, rnarchandises fran-
Qaises dernilres modes.
PRIX MODIERES

LIVRE D'ACTUALITE


q


uerniers articles re us
Parfumeri' HEoubigant;' Ro-
yal Houbigant; Fougere Royal ; Par-
fum Ideal; Savon, P'oudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs 616gants.
Parfum renomm6 Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie- de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-.
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualitss.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, A la disposition du public
en general et A la portde de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
* Achat de vieil or et vied argent,-
diamant et pierres prciesues h des prix
avantageux.
ACHAT D'1CAILLES DB CART
Prix exceptionnel


i L' ItG DANCE
OORDONNERIE

42. Roe des Fronts-Forts.
CUAUSSURES. JN DAPOT,POUR LA V"h'Th
Promptitude et soin aux comman-
des taut ici qu'en province.
(Caussures.de Dame former et tra
vail toujours tbut ce qu'il y a de pla.u
nouveaux.
nOUY8UU%.
Formes am6ricaine et francaise pour
Messieurs ; 61egantes et commodes.
Pour lea enfants le plus l'aise.
Travail solid execute avec
dms pea ux de prem lre marque.
Assurance de graud rabais.
YV,-#t. ri ,-,,- .*1 I'iouttCu


H6tel Bellevue -
LA: mieux situ4, le plus con-
S fprable.-. Champ-de-Mare.-
GCuisin renommie.-- Vue sur la mer-


IBe Mangegilis (I} i:p
S'il n'estfaitavec la "Pilisii r'o'
Best." -j1 J
La mcillcure farine duimoTqoe
Celle qui done le meilletpain
Qui produit le plus d 1paain
Le pain le plus blanc
Le pair le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a
dresser : -.


repres(
BURN
MILS


Ernest Castera
entant de la PILLSBURY'S W
FLOUR MILES Co MINNEAP


JULIEN FLORUS


Ancien dl&ve de, la 260
d'ouvriers d'Artillerie


Compagn
( Lorient


rASR
IOUs,
olw


Pour paraitre incossamment en un
volume de 200 et quelques pages :

Questions a QIi de rolit
Par
Ale ULRICK DUVIVIER
Licencid en Droit, Avocat
PREMIIkRE SIR1E. Le Proces de la
Consolidation: les condamnations Pd-
cuniaires.
DEUXIEME SIERIE. Les Budgets et
les credits suppl6mentaires.
L'augmentation par l'Executif de
certain chiffres des allocations bud-
g6taires votes par le Corps LUgisla-
tif. Le silence coupable des Cham-
bros.
Autour d'un rapport de la Cham-
bre des Comptes. ( Le rapport in-ex-
tenso qui motiva 1'exil de M. C-:arles
Cameau. )
La responsabilit6 respective des
Chambrps et des Ministres.
Les ddcharges de complaisance.
TROISIBME S9RIE. Le scandal des
Contrats. Les- beneficiaires et les pre-
te-n irs.
IIl4galit6 et immorality.
QIJATRILME SiaI.-- Les missions.
CINQUIfIME Sfnri. Les difftrentes
acquiitions par I'Etat de pr,-prietes
privdes et les difr.frentes ali6nations
des biens du domaine.
* Los manoeuvres frauduleuses, les
enchAres et les b6enficiaires.
SIXI..ME SIRIE La loi centre les
levantius : les causes de l'in6x6cution
de cette loi.
Chaque s6rie sera suivie de. notes,
pieces et documents.
Un volume.: Deux Gourdes pour les
souscripteurs.


I
M1!


DLepot G6enral :
23, IRU: ROUX,'23
( A ncie.ti RUEgBONNE-FOI. )
Tafia 20 o/o Alcool 900


Pour Horineis et pour Dames,i
LI.ONIDE SOLAGES, 22, Rue des FP


torts.
Accourez tous I 11


4
, -


Gu~rison de M. -MOREA
atteaizt de tuberculom.e pulmonatre
PAR L'ELIXIR DUPEYROUI
.M. ariui UMOIEAUIX. eue rcprLeute uIV pgb
vure cl-coll I c. f i.-I e'll i AL Courbevole et
chez b cd Icl~ U .i Ma 1rtciI Mar13~ (Sein..eL-Ota~
neur mole l
beaucoup et
&Taitnaligri
m ,trau
!111, avalt
V. joiur CL niit,
...~,valt I a d
ge i in terro
etudes. S&
mena A 1D
t a on Yers
let rmg. JO
va une61
culeuse dul
rsi;;FOccun C
muperieure dti*1b6irnon kaizche., SiktIOU
ment A base d'E.IXU DUPEyHOUX, I'ont
tement ct radicalemesit gmt-rl. .AqJoUrd'hb'&
grease" do 12 kiloga et *oa parents n'Ont
publier son cas dans le but d'tre utdU
semblables. ,' DoUDPEYROU
5T, square de blessin4
P.-S. 1. EIzir Dupeyrouxest.& base 0
hWre, lode, imasin et glye6tophosphate do cbau. 11
voquant Is formation dantitoxine. tuberUCUISw d
sasguin. Le Morm, dEllifr Dupeyroux. 0ntO6 do h
TIrtemewni d -Is. tuberculeae'm4Ip ypa rI
oe a enta dm Mme cl.L 3SWO ph" Aaff"pA


I _


i


So ti':t !a disposition du public
pour tous uto.aux do FORGE, et d'A-
JUSTAGE. l c REPARATION de cofflr
forts etc. v-re. A\ Jj bonnes condition
Rno doi* !. t Rv.lution N* 19.,
f'.l-i.-,,A' ,-;. 4,, (,, JP ,nbro, des Daps



Si vo.s vou.ez un pur
pro:-dit de la c mnne
Sans aucua ingredient chimique
HItclanm z le
Sucre e -MON-REPO
don't la suptrioiite a et6 recon
par unoi, MN1aiile d'Or obtenue
Jame-town ( 1907 ).
l'Expo-'io: i'ornm alo de 1
lIi A a,-,ordo la pins haute rce
pc. se.