<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00514
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 4, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00514

Full Text




Deuxi6me Ann6e, No 529
.1 II -~ I-Q--- 6--1 I I r Ci~ri


PORT-A U-PRINCE (i-Tz)


Lundi, 4 Janvier 1909


CI


Arthur Isidore,


ii1


j


so -mwi


Camille N6r6 Numa


ADM INISTRATEUR


QUOTIDIEN


REDACTEUR EN CHEF


Abonnements: DIRECT rEUR-FONDATEUR 5
PT-AU-s RIN E 5.00 1n Maglire
DtIPARTEMENTS UN Mots. .9 2.20 Les abonnements parent da re et du i$ de chaq%*
TROIS MoIs 6.00 DIRECTION -RtD.CTION-ADMItSTRATION mois et sont payables d'avan ia


ETRiANGER ....... TROIS Molt. a 8.00 45, RUE ROWU, 45. Lea maw
3 sac ... ................. -----..-- -.. --- is, II ,l11, I ,lll1

ESon Excellence conscience intime de chacun pour La musique execute ensoite la Vague et
que I'on ne s'6carte pas des engage- entame la second parties da program ne.
Tn i nninn imnn ments de sagesse consentis entra Te joyeux retour rpis redouble Lugdunum,
Ss A l tons, des devonements et des apouis Zampa et Marseille en!Ovent ies applaudik-
i ipromis an Pr&sident de Ia Rdpublique segments de l'audi-oire. Au moment de
don't le discour., au iT.r janvier, s'a- I'ex&ection des mering'ies q ii.c6:urenc la
Pr6side> de la R ppubliqi joutP A des pag-s d'histoire nalionale free. le Prdsident se leve ; tous les regards
que le temps conservera aux 'g^nnra- de la foule sont fix6s sur lui. II sort prd-
tions de demain. c6dd du mag;strat qui 1'accompagne jus-
Nou prounv:, s aujourd'hui 1ag ia- LA RIDACTION qu'A la voiture.
ble plansir d'of Fir h no; lecteurs la ,- ----- -. -o_,_,.. Et ce people en liesse, cette vivante
Ssident Simon. uie joy"use de la g ande confiince du
Psident Le Pr6siLdent A. Simnon G6nral Simon qui est siir de l'affection
sa:11' ..; peut-etre plus noe ,s- qu'il inspire A tous, cette immense popu-
J--,.', ,:-e'r a-i. assist aut grand con-
Se la vie de S. E assisted au grand con- nation dans laquelle se trouvaient tous les
cert de la Place de reprdsentants de la soci6 6 liisse 6:later sa
satisfaicion en d'enthousiastes et fr6n6ti-
la Paix ques vivats. Le cortege pr6sidcntiel 6dait
-- loin que les acclamations continuaien- tou-
Acclamations popi-laires jours

C'est A 8 heures 5 minutes, au moment t
oi. la fete bittait son plein et qu'une foule
de 7.0 o personnel environ se pressai.
d ns les quarters avoisinant la Place de l
-. ; Paix et la Place elle-mrme envahie qu'on La dit h t
entendit les sonneries ioyeuses de clairor.s La Vari6t6 haltienne
6clatant en des garde h vous brets. Toute d'1lecteurs
: I'attention se concentra dans la direction
: ,-d'ou venaient ces notes claires. Un mo-
'. : ""'" ment d'at ente. Second garden h vous et dans Pouqiquoi done 1-' suff'ag. univ r- -
la vague humane qui s' carte difficile- sel ist-il d'urne app'icaiion si diffi
.r ". ment paraissent l(s fines te.es de l'attela- rile ? Pirjrq ioi done Ils g ,uver.,p-
,-' l- ge prbsidDntiel inetits, fant ici q i'eo Franc, 'sor t ils I
Oa ne pzut pas dire ce qui se pasa a -i imp6ii-useme t sollicit&s a s in- ti
cette minute solcnnelle. Des app'andisse- mnisc-r d ins s 61escions et pour- P
dont nous pm A rpt acpr es ments qui vont plus nourris A measure quoi seo croi-.nt-ils ob'ig s de diri- C
des ligono P d'u ret acer" qu'avarce le cortef.t torment une ovation riger ou d' a cl irer a la ma-se q
res cigns plus .dune fois et qe d au- 4clatante et quand, l'entrde du k:osque des plecteurs dans le choix de leurs q
Stress cofries ont eu anssi A presenter illumin6d l'dectricit6, le Pr6sident met candi 'ats ? C *s immix'io.s sont-all 's a
Jug a niubi ticd. Copend t nons pied a terre, c'est tout simplement du de- do simples. accid-.nis tenant ai ca
tugons uil. d'alirer laltntion de lire. pric- p r.o im e d s go)v-,tirian's o0 ir
tout e morde sur la transformation Le magis rat Vincent, en habit de cd- sont-ell des praliq .es iihtventi s At
dubite qu i s'est produite au milieu rdmo ie, l'6chirpe bico'ore A la ceinture la march d I Olre politiqu ? q
ou issnt dsur a librerespiration dent va recevoir Son Excellence A la grille. La Au'ant de qule lions qq,.< nous Hl- p
oaissent des po- mons qui deman- musique du Palais execute le salut pr6si- lons,: examiner en essay ,it de nous qi
odaent de l'air.- Le lib-ralisme dun dentiel et le G6ntral Simon ayant A sa melire le p'us p s pjssibl3 dj la v(- tf
o unldat n'et pas doe ute chose assf z droite le Dr Edmond Sylvain est introduit titd. ca
commune, en IIai!i, pour qu'il ne dans 'in drieur du joli pare. e
fasseax oparclra t no frappe les C.r- Le Pr6sident est conduit a sa pace Le defaut d, since; i'e d ,,s la ,ra- '
Reanqui orn is q' oppressait on d'honneur al milieu de nombreux invi- tique du siiffr.-gA i,.vers-.! !ie..t, se p!
mane e ian rt, et qul rtclamaient tes parmi lesquels nous remarqrons M. ton nouq, A tq talitA d.s l6mict ,rs
ne expansion nlcessa;re A l' nteli- Carteron, ministry de France, Campuzano, d'ab..rd, ensuite A cello des candi- n
enre...
Sur C chirg6 d'affiires de Cuba, des personnages dais eux m&:nes. re
S terrain dos garanties indivi- officials. Par une aimable attention du Voyons, en premier lieu, la situa- tit
ue 11 fot 1o mrnde sembl. 6tre magistrat communal, des place s specia s lion des 91 cteurs. pc
acorI n'y a apl s done rien A avaient t r6servdes aux reprdsen'ants de Q.i est ,lect!e.r ? r6
re sinn qu'A se rapporter & lala press. L'6lecteur, d'apr6s notre Constit'-'au
I.u


auscrita ins6r6s ou non ne seront pas rendut


lion (art. 150), est le citoyen qui,
ag4 tde 21 ans, est, de plus, proprid-
taire foncier, ou exploitant d'une fer-
me don't la durde n'est pis moindre
ie cinq ans; on qui exerce une profes-
sion, oa un emploi public ou une
industrie.
Oj le voit, c'et IA un veritarl3 cens,
giA.c- auquel c-ux qui, par la stabi-
itt6 1 e laur situation, sont le plus nd-
cr-saires et Ie plus intdresst s a l'or-
dret social, sont requis p5jur designer
par leur vote anx asemi1lessprinm ti-
res les individuw qulilS j-,till, lua
dign 's dd conduire les atil;ire Fpu-
b'iques.
C'est bien IA, en effTt. ce aqi a ins-
pird au 16g;-liteur constituant la s6rie
fe conditions auxquie'es est attache
la quality d'Mlec'ear (` ii est interes-
sant pour nous de coL;stater que la
premiere de ces conditions est d'etre
( propridlai-e foncrir ,, et A coup
-ir, proprietaire foncier ne coi.nais-
;ant pas i'absenteisnm puisque le
legislateur rang-,. imm6Jiatement
apris,al expli ilont d'une f-rme don't la
duree n'Es, pas moindrede cinq nis,.
C tte remarq'ie confi:rmn tout ce
que nous avons dit prc6edemmpnt
-ur la fjcon inegale don't les affairs
)ublique int6ressent les membres
lu coi ps social.
Encore que, A noire sen-, if y ai,
eu de enforcer dar s le sens reslric-
if lei conditions qui client cette es-
)e:e de cons ele toral dtabli par la
constitution il st clair cependant
pie, Fn consid-- rant les textes teis
1'i;s sont actuellement, nous ne Ihs
pp'iquons guere en reality.
11 i'y a pas, en effect, d'Haitiens qui
e s'imaginent e re d'emble lec-
urs, par droit de naissance, parce
lie: Haitien. J'en connais pour ma
art, et ln(us en c< nnaissons tous,
ui no possedent aucune propri6td
r ciere, ni ducune profession, ni au-
ane industiie, et qui non seulement
xerce nt la lnitude de leurs d'oits
'lecteur, mais encore constituent les
Ius fdrouch s chefs de bouquemcnt.
Et cependant les coateils commu-
aux, qui sont appelds A ouvrir les
gisires d'siscription -t A agreer I'ap-
ude Blectoia'e de chaque inscrit,
ourraient bien, en s'aidant de leurs
tes d imp6ts lo atifs, de patents et
trees, contr6ter la veracitd des d6-


r ---- ~-9- 1 I,- I _---e--- --,,- I ~----C1


m a









clarations et meme, par le t1moigna-
ge des pattotis, ve)fietr l',dintite des
individus attaches aux atlcers agri-
coles et industrels.
Au surplus, concoit on un l1ecl ur
impuis.sant & 6cire ou A dechiffrer
son bulletin Ce v\ote? a conniIaisfan-
ce de la lecluie el del'dcitutve st une
condition si uDjnpjt iuse que viainlt nt
le 16gislaieur ie pouvait sorger la
formuler, surtout In pr6 ence des
textes constitutionnels :
SL'tenseieneiiert est libre.- 1 'ins-
truction prinmile st obligatoir-.--
L'instruction publique est gruluite ia
tous les degr s.
Comintent supposed u. ars cela (Jli'un
individu puisse att( indre ses 21 ans
sans savoir au moins li'e et ecriie ?
Et pourtant .
Doauisezde ce rapide cpercu ce
que peut etre, ce que doit etr,, ct
qu'est n r(alite la masse eltciorale
haitienne et dEmandez-vous ce que
peut iu e 1'E x rcice de la a sour- rai
netd notionale P, du suffrage univ rsel
en de telles mains, et.. ( onclu( z.
AUGUSTE MAGLOIRE.


RECEPTIONS

Au Palais National

Les receptions offizielles de la veille
du jour de I'an ont eu lieu cette annie
avec un enthousiasme exceptionnel. Une
foul nombreuse de personnages de mar-
que occupair la grande salle des audien-
ces. Le President Simon entourb des
membres du Cabinet regoit les souhairs
_de bonne anni,. de tous les Corps cons-
titues : les membres du Corps diploma-
tique, commencent la sirie des discours
qui vont se suivre ptndant des htures
ra.r PreCide~r du .Comitc permanent du
Senat, de ctlu de la Chambre du Com-
merce, du Cie-g6, de la justice, etc. etc.
A tous ces discours, le Presidtnt de la
Repub! quc, tant6t ses ministres re'pon-
dent par dis rtmeiciements allec.ueux
emprcinis d'cxu me courtoisie. Un ser-
vice d'ordre' organism par Monsieur Re-
naid HyFpolyte, Minisire de l'ini~ieur,
avec ]'aide dc-oud du docteur Edmond
Sylain et du personnel du Palais cut
tout le succes voulu. L'inrprcs-cn f L.
des plus agreab'cs et chacun se retira sa-
tisiait de tant d'amabilidCs cfficic'lts doni
on avait p-eidu l'habitude depuis si long-
temps.
On but le champagne, avcc des \ceux
cr petrait i re ni tre inceritd, A la
sant6 de S. Ex ct la rrcsperite dec son
Gouve n mt nt.
La ,oiree fur tc te irtim ,tict:'e lP famil-
le, ihs dames du Palais s'an.u&irent
joyeusemcnt, avtc l'Ertrain que denntni
toujours l'abserce des soucis et les pre-
miers Ages de la jeunesse. Melle Ccles-
tin Simon tlis aimable tnvcrs Its nou-
velles affections qui lui viennent, recevait
avec plaisir tous ceux qui I'entouiaicnt
et les mettait entierement A I'aise par
une reception franche, simple, pleine de
naturelle.
En ville
Les rates de Port-au-Prince eurent une
animation filvreuse, par une ci:cu'atior.
intense, par tout un monde encombiant
les voits publiques, les magasins, les ba-
zars et autits Le.clair de lune facilitait
les promenades qu'egayaient des musiquts
militaires q.i allaient partout fair rston-
ner le son de leur cuivre. Port-au-Prince
se ranimait et sentait un souffe de corn-


pl6te liberty. Toute la nuit fat consacr6e


au plaisir et aux amusements
dans families que dans les
donnees A la foule qui tenait
mainesse.


divers, taut
rues aban-
A y rester


Le jour de Van


Vendr'di A 6 lt res du
cautions du Fort National


martin les
annonct-, r


par uie s,-olve de 17 coups de cai onj
qu'unr anirie nouvelle commrenQiit
ct qi.e les espriences al airnt ret1Mi-
tre plus vives, plus puissantes avoc
le soleil qui sot levait ce jour-la.
Dans le mot de official, on est entij-
remenit a a cla emonie, a liaqllh-
ou v( ut donner tout le caracltre, tou-
te 1 importance voulus.
L'armne, en grande tenue,ptend sa
ligue de bataille sur la Place Petion.
La garde se distingue par 1'6clat de
ses uniforms varies, par le main-
tien et la correction. On sent qu'il y
a un video, qu'il y a l'absence de quel-
que chose: 'on va tout de suite le
combler. M. S. Marius, ministre de
la guerre et de la marire, v6tu d'un
complt mi'itaire, bleu clair,- un
dolman- superbe, fait son entree
sur la Place, oi il vitnt installer le
general Philippe Argant, nomm6
commandant de l'arrondissement de
Port-au-Prince et Cyus Antoine Si-
mon, Commandant de la Place. Ici
nous ouvrons une parenthese pour
rvoyer A ces dC.ux officitis do dis-
tinction qi viennent d'avoir la hau-
te confiance du Pr6eident de la.Repu-
b!ique, qui les aappel6s & des posters
eleves, tous nos compliments, os
meillteures felicitalions, en les priarnt
de croire a notre devouement pour
le gouvernement don't ils soot les
lieutenants.
A neufheures et demie, le Prysi-
dent de la Republbqu-i laisse le Pa-
lais et arrive a la Place 'Petio:i avec
!cs ministries Renaud Hyppolite, Ed-
mond H6raux, Septimus Marius, Ca-
nal june, Murat Claude et Magny. II
y est salue par les batteries de la
garde, par une salve de vingt et un
coups de canon. La proclamation du
g6n~ral Simon, bu Peuple et a FAr-
mee, que nous publierons i(i m.me
cst lue par M. J. Marcelin, secretai-
re du tonseil des Secr6taires d'Elat.
Immediatement apres, le cortlge se
forme dans l'ordre protocolaire pour
se iendre A I'Eglise ouf le Te-de,,m
est chaitte. Le choeur est occupy par
Its membres du corps L*gislatif, la
pi esse et d autres peisonnages offi-
ciels. Les archevlques de Port-au-
Prince, Conan et Piclho, sont A leur
siege. Le plre Levasseur quo tout
Poit-au-Prince connait, comme un
eminent predicateur fait un discours
des plus tlenaiquables, des plus 6lo-
quents au Pr(sident faisant des voeux
pour la prosperity d'Haiti et le mair-
tien de son regne facifique.
Apies la ctremonie eeligieuse, le
Pi(side(Lt Simon, cn voi!uie, avec
fout son Cabinet et sa maison civil
el militaire fait une 'ongue tournde en
ville. On remarque dans l'escorle
quelques dames de la lamilie presi-
dentielle, en victoria.
Apr6s-midi
Dans Yit res-n.idi it y eut courses
de chevaux au Champ-de-Mars qu'u-
ne petite p'uie a gAlees. La fou'o s'&-
tait disperse pour ne pas 6tre trem-
p6e.


T,,f SOTaav IDI'li

SN ~' NIGN EMI i TS
MEI-TEOP OLC GIQ E 1

Ocsiser-vPai t oixo
DU
SEMINAIRE COLLEGE S -MARTIAL

LUNDI 3 JANVIER


Banren~te a rnidi
,min nimur
Termp ral ur ae .


7625 m/m
22 O


-maximum 32, 6
Moyenne diurne de la temperature 26,4
Ciel nuageux le maiin et couvert dans
'api,--midi. Brise de mer pendant un
moment vers 4 h. Poussiere. Tempera-
ture au dessus de la normal. Le baro-
metre base lentement.
J. SCHERER
Projections cinmrnatogra-
ph ques
La f&tc do jour de l'an a 6td cloturde,
comme la journee du 20 D2ccmbre, par
Its projections cinimatogriphiqits de l'ap-
partil dt- M. Auguste M g'oir .
D&cidemenr, le gouvernenient du G6n6-
ral Simon ga e la population port-au-prin-
cienne. a en juger par la joie delirante
par laquelle elle a accueilli les scene? mou-
vemenites qui se su c6daient, sur la place
du Pantheon, debordante de monde.
General Philippe Argant
Le g6ndral Philippe Argant, le nouveau
Commandant de l'arrondissement de Port-
au-Prince, n'a pas besoin d'une longue bio-
graphic pour 8tre prdstnid A la population
de la Capitale et des communes de son
arrondissement.-- Deux fois il a eu A oc-
cuper des sieges A la Chambre des D6putes,
il a eu done A l gifdrer, A fare des lois, A
lever sa voix au nom des liberties ct du
respect du 6 la Constitution national.
Or it salt done combien est sacrde la lib.rt6
du citoyen, combien est ndcessaire au pou-
voir civil l'appui d'un militaire 6clair&.
Officer d'honneur, il est Homme du
monde, il l'est aussi bien I
II aura, nous en sommes sUrs, l'affec-
tion de Port-au-Prince qu'il saura conser-
ver, de m6me qu'il restera A la hauteur
de sa tAche, justifiant par ainsi la confiance
du President de la Republique.
G6n6ral Cyus Simon
Le nouveau Commandant de la com-
mune de Port-au-Prince, le general Cyus


- ~L II ~I I I L L-- ----- r C L IrrJb~LI8 I~b~l I -, ~-rls


Dans la soir e
Dans la soiree, sur la Place du
Pantheon, ii y a eu (oncert. fus6es, et
projections cinematogralphiques En
,somma :xceI1ente jo.urnAe ch oun
s'est oubli6 dans les plaisirs et dans
la joie.
2 Janvier
L. samr di 2 jarjvier, sur l'\spla-
riade du Chalnp-df-M-irs ut lien, no
grande rivue militaire eni honneir
du f ndat',tr de 1'Inddpendance hAi--
tienno, JeAN JACQL'FS DFSSALINFS, a
l;.quelle a assi'-t le Pre-:ident Simon.
Le canyon a loul116 ei souveniilr uimo-
table de 1iHornme qui nous a donn6
nne pattie, qui a su r ous f;-iri d,-'s
homes libres. L'armne a dfil6 de-
vant ja statue de Dessalinis, et, les
drapeaux d s regiments s'inclinaient
respeclut usrrert devarit ce h6ros
qui restera (et rnell ment grand et
g'orieux.


C'est avec infiniment de plaisir que
nous annonqons les fiincailles de Mile Lu.
CIE LACO.BE avec Mr TURENNE CARRIE, in-
genieur l6c:;rcien.
Tous nos compliments aux jeunes et
distingues couples,- ainsi qu'aux famillei
Lacombe et Carrie.
Plainte
Le souss;gnb avise le Publiz que dix
huit exemp!aires de 1'Encyclopedie m
derne confids A M. Develson Frangeul lu
ont ird.sousiraits par le dit sieur profi an
des ivenemerns du 14-au 15 Mars a
suite dtsquels le soussign6 dut s'asileri
.i Legation de Frarce.
Une plain'e a dt6 ddposde au Parquet
VICTOR MOLkUS GERMAIN
Gal M Ifort Jeara-Frangois
C',s 1.- G31 Mi'fort Jean-Frangois qa
vient d et'e noinm6 Commandant de I'Ar
rondissemtnt de Fort Libertd.
Le Gal Milfort est un homme de bien
un officiEr d'honneur qui i6pondra avaota
geusement A la grande confidence qu'a pla
c6e en lui le President de la R6pub'ique
Cercle de Port-ac -Prince
C'cst Mercrudi :6 Janv er, qu'aura lieu I
grand b i que le Cercle de Port-au-Prino
offre au G, ral Antoine Simon, son Pri
sident d honneur, conform6ment Asesstal
tuts. La Musiquc da Pallis s'y fera enter
dre.
Le Bal du Conrrmerce
Le bal que la Chambre de Commerc
ofire au Prisident de la R6pub'iqie as
fix6 pour le 16 Janvier. Nous croyons pOO
voir annoncer que les femmes des mein
bres de la Chambre de Commerce seroi
toutes des dimes pitronnesses de la fena.
1-
Mesdames D6linois, L. J. Nico
d'Aubigny; Mesdemoiselles Etienne.a
Chancy ont rendu visit, au nom de^
Chambre de Commerce, a la famille
President pour lui dire, u-ne nouvell
combien on sera content, heureux d
posseder a la fe e que l'on va e
honneur. ..
Reception des plus cordiales.


Simon est un jeune qui suit avantagensc,
ment la noble carriere de ses chers parents
Au poste de confiance cu l'a placed le Pt.
sidenr, le nouveau commandant de Pla
de Poit au-Piince, continucra A se distij.
guer comme officer d'avenir et A prodi,
guer A ses concitoyens ia plus large protect.
tion. It constrvtra ton mnmee caractre
doux. av.ninr, qui Iti amenera bien de
sympa h:es.
Le Verti6re
Le Veit ere,aviso de guerre, part demand
pour le Nord Ds cirits de passage sontr
la disposiion des Senateurs (tDDpu'ds qul
dUsircin rtntrcr dans feur famille.


Deces
J. B. LAUDUN. Nous Enregistrons avec
dou'eur la mort de ce laborieux qui laisa
se apres lui une famille nomcreuse el
6ploree A laquelle nous presentons noi
meilleures condo'.ances. Ses fundraillei
out eu l;cu !e 2 Janvier au milieu d'ul
concours emprtss6 d'amis. Ses collguet
de la Chambre des Comptes ont ddposd
sur sa tombe une couronne que le Prsiq
dent de la Chambre dcs Comptes, M. V
Gauthier, a accompagnde de quelques pa.
roles emues traduisant les regrets du
Corps auquel a appartenu le difunt.
ANTOINETTe MERCIADS CiLIE CObY. -Dd
cddde ce matin, A 8heures, A I'Age de denu
ans et demi. Ses fun&railles auront lien
remain, A 7 heures et demie du martin,
le convoi partira de la mason mortuaire,
sise rue Lamarre, derriere le Sdminaire.
Nos condoleances A la famille de la jeu.
ne ddfunte.
Fian lles







, Haiti plt'qle et litt~raire .
Domain paraltra la oRevies en son nu
m6ro cloturant sI 4- arnne, avec le tres
intiressant sommaire suivant :
Ekction da Prdident; Premier C b:
n I e nu au ThdAtre, Fr6ddric F b-
bre ; La v;e, Chirles Birbay; D'uil et Ven
geance' X ; Conte des Roik, Georges
L-scovflir ; Le Proc. de la Dl;apidaiion
National, Antoine Liforest ; Georges A"
din, Dr D Gison Dilencourt ; La Fusil-
lade sommiire. Ex6cation Capitale som-
maire. FeFelon Dip'es~is ; Massillon Coi-
cou, Arsnc Chevry ; Un n'int d h:stoire,
A. Brce ; L'annee terrible, Gustave Vi-
g I .euX Fiche~s (Prcid6s c.rdiaax),
Antoine L-f rest ; D.scours de Georges
Sylvain ; Peti-es Notec.
Oa trcuvera le num&ro en vente a
I'H5 el de Franc', an Caf6 des Amateurs
et A 1'Imprimerie de 1'Abille, an prix de
60 centimes.


Noue11es Etrangeres


Th


D1),8 p !chhe s


ChezRoux 4 Co

Viennent d'arriver :
B3)ib-ns' aqs'rtis on bottles illus-
trees et p:ir livr Frlnits crista lisds,
.Marrons glvc C:hocolatsil I I'anaias, N ,ug tl'i ies, Bonbonos g acAs,
Noug t. iFriils aie jus, Biscuits fins,
(Peiii n ) ii, coffret dd^ luxn, J'ri'.es
d'E.li ., Iliirins, Li lueur Marie Bri-
zird et Lafamiii, Cqampagne Vv Clic-
qiot et Bouzy, Vins fi is. Cognac Pi-
net-Castillon, ) hospho Cacan, Ver-
mouth, Torino China, l'romrnge pate-
grasse, Saucissons de Lyou, Chou-
croute garnie en baril, en verre, Jam-
bon Feris & Swifr, Saucisses et lan-
gues fumes, Thonet maq-eranx A
l'huile, Petits pois fins, Auchois A
I'huile, Creces, Beurre dss 'yv (6nde
et b-urrd B-uun, Pommes, Oiguons
Ot pomrnes de terre par livre, Scafer-
lati superieur.

On demand
De bons ouvriers tailleurs adressez
vous Grande Rue No 148. Chnz Jh St
oIlCind Ma.illtr T illanir


k^i "A I -- -- -- l- ul lalllA I I I. OiLClUL

ROME -8 (soir). Les dernieres dipe- Tibere Zephirin Bell
ches ven:cl de MNssi-e (Sicile) annoncent Fab icant de chaussures
que les deux tiers de cette ville. ont ted
detruits rar es iremblements de terre. Rue Tiremasse, facade Nord de
Le nombre des tubs et des blesses est tr6s la Place de la Croix-des-Bossales.
6lev6. O. a 6galcment recq de tres graves SPrCIALITI
nonvelles de la p-ovince de Reggio (C-.-
labre), oL le ph4nomfne a product de ter- PANTOUFLES MULES
rib'es d iAs. Les details maniuent encore. ---- -- "-
Les tro's provinces de Cosenza, Catanz ro
et Reg i) d. C-labre ont tC d6vast&ss Th. D.OSSOUS
pir ce trcmblernent de terre, don't les
effects ont de' ressentis dins tout le payi. En faca d. 1:i Douane
Li v l: d- M:l.-sin o 6t en pirtie d6e- Bo.bons fins de a Fiddle Berger :
trite e: Ci te inondlde A Messine, des Dragdes,pralines, papillottes,pAte d'a-
centaines de mnaiso; se sont crou'6es et mandes, bonbons, chocolate; caramel,
il y a eu un grind no-nbre de personnes cerises, etc. etc.
tudes. Fruits cristalisds en boffes illustrdes
Us piq cb )ti Washington et .Mon- Nougat de Moijelirnar,
tebzlio v qui etiieiit din; la ride d- Mes- Marions g'aces.
sine, sOTr p-icis p)ur Ctr.ne charge s de
sble, sTir Pt.ts r si etfrayCe qcar'is ne Julis sacs en satin pour bonbons
bles,4; TI' i t 4tiieric si etfraydi q,'i':s ne
semblaies:t pa-. cinmprendre ce qii venait Une varidtd extra de boltes, paniers,
de se p s:r. Its disalent seulement. qu'ils sceaux, album, tramwdys remplis
croyiienr l.a fi di no-d.: arrivee. de bonbons fins pour cadeaux
Cni p1.i.lb >t; oit encore quitt4 Cata- de i ri d'annde.
ne pour Messine afin d'aider au transport D mignos pairs de figures
des blessA, ql e 'on co:npte par milliers. des botes de dates, raisins,
dit-on. D ris la iron montigneuse, la Prunes d Ente, etc,
population s'est rdfigide dins des grottes Fromn:,ge Grciyrre et PAte grasses.
oh les plysaris et le; pte-res, les soldats et Saussissons de Lyou.
les gens .d n.ssaiic-, vivent en comrniun. Jamibons : Monte-Vernon,
Its couchl-t A terre et allument de g-ands Ferris, Swif..
feux pmur reair A I'cirrt les a-nimaux sau-! Sardines A I'huile, Maquereaux
vages. A Ali, province de Messine, 2.ooo A 1 huile, Aspergos, Thon, Conserves.
jpersonnes sent sans asile. I Phospho C icao.
CATAE (S:cile 28 Les raptors re- Liqueurs assorties de Marie Brizard
qus d! Pale- me, I cipirale de l lie, disent Vins fins rouge et blanc,
que la s-cous;e sis nique a eu une durde --,-__
de trence d:ux seconds. Les comrnunici- --
tions td'graphiqu s et t6~Iphoniques, de Avis est donn6 au public et au
mlme que lt circ nation des trains, sont commerce que deux chdques portant
interrompues. SeIs, les cAbles sous-ma- la date du 21 Novembre courant, aux
rins pirant de Palcrine, foncionnent en- numeros 481 (t 482 ,i'ont pu e6re
core. retrouv6s : its sont d6clar6 nuls et
TOULOUSE ( HatIe Garonne ) 28. Des et non avenues, duplicate en devant
secousses sismiques se sont f Bign6res d: B gorre, Ooron et dans d'au- Port-au-Prince, le 26 D6cembrd 1908.
tres localities. 11 nty a pas eu de d6ghts. Auc. RAMEAU
ADEN (Arabie) 28. Les six cuirasses -- -
d'escadre ambricains qui composent laI Magnifiques Panamas
flatte da contre-amiral Sperry, ont passed Pour Hommes et pour Dames. chez
len..e d report, faisant route pour Suez. M" L )NIDE SOLAGES, 22, Rue d -s Fronts-
r4 -e nava'e est pirtie de Colombo Forts.
(CeylanJe 20 DUcembre. Accoarez tous l!
, \ : m .. '


Prodluits .bygiipiiiies pour la Toilette

a -.--E j n



SAhVON ***1411 *** ** s
J. SIMON, 59, Yautourg St-Martlan, PARIS a '(gefuaer le6 jsmltatnoi a g *
Recjonmmd~s pour i,.,



w- w wB w '-, '- -
ILp



I ~ I 1Idonie urie souplesse et un ve-
j I J lout incomparable en lui co-
,nuniquant son ddlicieux par-
Am. Elle conserve l'Elat et la fratcleur du taint, car elle est souvera
coute Ie hale, les piqufres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bist uth, invisible, auul dh



la Favorite des Poudres de Toiletto.

A Lase de Cr6tme Sil
LE incomparaon les pri ntcMI
lE plu i sccupuat so delicieux pe
. orve 'polat et la fa eur du tssde un certain egr6
toute ls a alit f bie d'itnse s t prs rsva.tices de la Crmea Simon ; i
dest p wcoiutice-nat repo'n n l poac la roilette des enfants et pour lee,
dames dspcialt la ent pourt iles picrso.

Ageace Gr0a6rae et DAp at pour HCaiti]
LE'- la V rop les ole

MASON JULES LAVILLE
98, Rue du Magazin s r I'at, 98
911, Rue du Magasi'n ..- I A'!at, 93


Andre Faubert
38, RUE ROUX, 38.
Os R T- A.T U-YI RP C : E
Vient d'ouvrir sur cetle place une maison d'importation sp6ciale-
ment pour la venle des produits de la marque IJUNZER &
FILS de Bordeaux.
On trouvera toujours chez lui lun assortment complete des articles
du prix couiant de cetle mason, aux prix les plus avantageux.
Vin rouge, Vin blanc
Vins fins en clisses, Champagne
Vinaigre, Huil-

Vente en gros et en detail



L'Usine Chateaublond
A I'hon.etur daviser sa nornbreuse clienti1e d- Ila Ca-
pitale ,t .le la Province, qu'elle a transfdr6 so- Grand
D6p6t, mnmeros 21 -t 77 I'.t ile des Ruea, Macaj) ux et Republicai-
ne ( Graud'Hue ).
Anrien local de laPh:rm:icij St-Joseph


AM
Elle reserve son nime et b
loyaut6 et la probity qui
putation toojours crois, ants.
L'Usine Chateaubl
veau D6p6t, Place Cilhl Ira
( ci-devant Bonne-Fo )


FOUS
eiv i:vlaint ace-iil Elle
o:,t fiit son SUCCoS et


g rantit. I
sa R6-


orld conserve en ouitre son NOU-
.1 Angle des Russ du Poupla et iTw.


- -------- L ~ -rs ~sr L II


_I I~ I- -~-- --L~, ~(bCgmg~PP~-IIL1~IR


ASIIP ~-~-C -= -~- 1~









SUCRE T URBINECorfonnorioN~iuvelo


Si vo is vou' ez --i pr
Lproi-_itde ac nne
Savs aucun inlr'lieu t chimique
I-cJam~z Iot
Suere.,-.e MO.N-REAOS
don't lIa sunp(iio' iI a eto I conmne
part uine M > iai' e d'Or ob tei tme A
Jamnesttown ( i907 ,.
fL 11K~posi cc :J rdrn m i d.~ 1907
lui a accov(-rd la plus Ii uute rIcorv-

D6p O-t G~n~ral:
23, RU ROUX, 23
( Ancienne i{uxBONNE-FOI.
Tafla 2 o/o 0 Alcool 9Qo




Diriq e Prg





ti.tte~ ;;: *.~:~-~r~ -: -, ;10
dev e4

to qa i-_,
St.- 7-- K ::)$x'1 '1

CAsmf--- r-
L-i nm f i il ie m
t u w ~- a' n~r.
'.lb~zr~i.~~~r~2~~


Jt43, 'TRA.ND RU 7E. -143
P -kT -A-t' SINCE
C"AUS -:' ;s aK'; rouS GNRXBE'S
iN [.'-iT. r'rp LA VKNTIK
PrA GROSS kT DJkTAkL.
T'4XcmoCC. "^- rnpte des
-ctora aa d sI uant ti Qu's
Pro since .
For'n is A hormmn s ; Al6gantes et ra-
il)D U1P1 S.
Chaussures de dames ( Dernigre mo-
,I de Paris ) et le plus commode :
rhaussures pour enfants confection-
ndes avec des Peaux de touted nuanres
d'une selection et duree irreprocha-
bles, A des prix avantageux.
3irages, pAtes et liquideg
Pour ekaussuresv do ouie s-a awns

JULIEN FLORUS
A ncien dleve de la 96e Comnagnie
d'ouvriers d'Artillerie ( Lorient )
So tient A la disposition du public
pour tons travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE, de REPARATION de cofire-
forts etc. etc. A de bonnes conditions
Rue de la Revolntion No 10
Vis .-vis de la Chamybre des DDpufs
I -W -a -


LA Venture
A 1'Imprimerie du Ma in le
volume des Lois et Actes
Ganthier, Ann6es 1895-1899,
de Cinq Gou-'des.


haGK nES A GOUL 66E ,

~I~~Z~~i-Pa rr~iun ave~s co Ivdrtare ce ete~3BLt a


dernier
par C.
au prix


Ste 1 o
te, .... P. 12o


La immune a main p'us 14girntea .. .........
P etite ibas on fo r sins couvjrturJ :r. .. .... ....
MIIachine a piece pour cordoinier .. ..........


.. 14 or.
P. 8 or.
P. 31 or.


Chez G. Cord isco
GRAND'RUE 131 (Ouest)


Hn


Stecher


A la TOte de Cheval

Maison renomm6e pour la Superiori-
t6 des Articles et la Modicite des Prix

Vient de recevoir un assortment complete d'articles
de menage en fer emaille; bibelots; lampes a suspen-
sion; quinqiiets, lampes ordinaires, de toutes qualities,
verres, meches et bobeches de toutes dimensions, mi-
roirs, selles anglaises, chabraques, cravaches, brides et
tots les articles de sellerie, articles pour buss, articles
de cordonnerie,de forblanterie, deverrerie.
Flanelle superieure p ur costume. Tuyaux de tou-
tes dimensions et accessoires, tapisserie, peinture, paper
A enveloppes, ciseaux pour tailleur et couturiere, etc, etc.


r-L
CD

0)

P-I
0

41
0-l


Vient d'arriver: Esprit de Vin 95 o0o.


Rhum Barbancourt
M6daillies d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'A 1907. ( Anoier et NoIuveau Continents)
Madam l Veuve BARBANCOURT, seule d6po-s
tairede la marque Rhum Barb-incourt et seule propri6
taire des forinales q ii ont fait obteair au Rhum Barban.
court les in-Sdailles d'or de totes lcs Egpositioas, a pris la suite.
les affaires de feu son mari, et se tient A la mamehalle, sise 7, Rue'
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commander seront ex6cut6es avec le m6me soin que par
le pass.
--. .,. *.--- .-

E !RI I CO LM- TALE

Port-au-Pricee

CAPAC-IT~ 500 PEAUX IAR JOUR
PREPAY T I'N DES P'AUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS
Vente des chausslres : re Cveau-glac6, Verni et con-.
leurs, pour or frames, D, -- .nes et Enafants.., *.
( Bio-TO ":, ELASTIQUE ET LACI )


E~. ~i~%


_______ ~~~s~sa~-;;"~g~t~ ~ j 7Y7'~-.:~'mI 9 '~:-wfg- u----~- r cSIS


Mr C. L. Verret
Ta i1e .:r-Mar,.hand
Donne avis A -a bienveilltntre clien-
tele qie sa mai;on No 7. Rue Tray r-
siere est touiours bien pourvue d une
vari6et d' toffee de la haute nou-
veaut4 pariSiern.r .
QUALI E SUPEiRIEURE COUPLEE ELEGANT
rRAVAIL SO'IGTNE EECULI PR-O)MPTE-
Pri c f r.c- r.h.ts 1
,m 0,'-,ow 4 ll pwiK i.:. *;--.. I," \s." :- ,-,*^*~: ivbi-Spgas s sta
Deimosth. e Ro ULUS
Distilatea r-liquoorist -, i ndustriel
Dipl6me et nm6daiile d'argent b
1'Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'A mriqn6 e 1904 )
Annonce sesclienis tant A Port-au-
Prince que d.ns les autres locali-
t6s, qu'il a transf6re sa maison de
commerce si-e ci devant A l'Avenne
St-Martin, Porlail St-Joseph A la Rue
R6publicaine, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gare du Not d.

I I
&AL LL *t1 C E
S0 RD 0 N N RS P
13 r3. ;
42, Ro.e des f ronts-ForT,.
CHAUSSURdES EN DEtPOT,POUh LA VR-TB
Promptitude et soin aux comai.in-
des taut ici q!u'~'e provi~lnc.
Chaus.sares diti Od ra" [focrt- lt *ra
vail toujours tout ct qu ii y a de ius
nouveaux.
Formes am6ricaine et fri-caise powu
Messieurs ; 81eganlts et commodes.
Pour les enfants le plush !'aise
Travail soQd ex-cut~- av-ec
les peaau dae pre-.(3 r-~ narqule.
Assuraace dc grand rabais.
Patea, CIrajea e Liquilda


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours ei dep6t
un grand stock, pour la v nto en
gros et en detail, do chaussures en
tous genres pour
HtOMMES, FEMMES, ENFANTS
L_, (; co rmm rn des dos commrerCants
de I ilntiieur pour:ont etre ex4cut4es
,ians une semaine A peu pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORPT-AU-PRINCE ( HAIT )


Pe ffinaagez plus,, ie pain!
S'iu n'estfaitavec la "Pilsb 'y'S
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tousrenseig aements s'ai
dresser A :
Ernest Castera
rtpres nntrt de la PILLSBURY'S I V.SHw
BURN FLOUR MIIL Co MINNEAPOLI,
MIL-; x


S6i > tel- ReestauKrY
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- I
1 la carte cuisine excel
PR.OPRjiTAIR : JOSKIPE A ESRI


jTLol~


tep
vi


Demandez Jleph AJri
chez Joseph Derivi4o


0




C;,



CI)
a)


a)
Fa-(ID ,
me-


I, ~p -I a -. -- ---- --- Ud9119C ~ ~~-~PL_ ~_ 4 _~ -3F-- -B-)h~Ylg~BI-~--~ -b ~BI~kL__ Iltslsllllllll8llj~lIlliW~-~CLI~L~


----


HORS CO`NCOU~a-


GRAND- PRIX


cp c:
.a g s 6~I1 ~ \a i
r 1
ta
--
1111 bi)lfC i-i; ReP libliaoe~
0


cY: A