<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00513
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 30, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00513

Full Text


Deuxi6me Ana6e, No. 27 '
L. -- ,------9


i


J


PORT-AU-PARINC ( tm


Me r-oedi, 30 D6ombre 1006


QUOTIDIEN-

Abonnements: DuECIR LE NUIAtRO [A NiUMMOi7
PORT-AU-PRI UwKMose G. 2.00 r,Ill 6Z aZpt AdGOl043e 0
~~~Tiot Mats. .00 Clm~ a ~ t.
T R M o n.U w M a0s 2 0 -[L os a bo n n e m en ts p m nen t d o i w a t d u i is d o
DPRKETS U os2.0maim et moat Payabies dayaacs
Tiors Mars 6.00 5tDACTION-ADMINISTRATION
sTRRANaGm.......r- I. Tams Mots. 8.00 45P 133 r 45- g~ ,n lg, .

pour toat C00qui "l 'r)"@ l'%dminijtratiou d4u Journal, s'oadress A Monsieur Arthur IIDOA 45, Rua leu .u3.u98


LE SUFFRAGE UNIVERSAL

SA PRATIQUE
III


R1publique. a
Malgre tant de faits qui surabondent
sous ma plume, je me hAte (pour ne
pas fatiguer le lecteur par leur nnu-
meration.
A la suite de ces elections de 1877,
la rAn. bhl nn brmnrn sfnan n\. d a Af


b", de 18,5i2 a lai- da. ire avait appliques ie ieUllcains remon tLlrenl allu pou-U
L'Empire de 1852 a laiss dans que 'Empire avait appliques centre voir et commenchrent par protester
1'esprit des Francais des souvenirs si eux. 'Vycyz plui6t. centre les proce 1s Slectoraux des
bralants et si amers, que I'on poir- A la veille des elections, ils proce- conservateurs. Mais patience.
rait 6tre tent6 un instant de croire derent A un vaste remaniemint ad- En effect, aux elections de 1881, je
qu'il avait le monopole justifle d, ministratif et judiciaire, dans lequel lis que, a Belleville, a le gouverne-
tous lea m6faits blectoraux don't nous furent r6voquts et remplacs: .54 pre- ment soutipt ouvertement la candida-
vois parl6. 35 secrtaie ndraux, 125 mtre de Gambetta centre celle de
SII n'en eat pourtant rien. Nous sOus-pa ets, une foule de jugus de M. Tony Rdvillon, encore quo celui-ci
'lyons dsj dit comment, dis sa nais- pa, de ecteurs, d'inspecteurs d'ac- t un rpublicain. Je lis que, encore
dance, le suffrage univer.el a cons ne gnde specteurmaires subi- une.fois, A l'occasion de ces elections
tamment et4 mystifl ; il I'adet avnt, U e rane sort et inutile dajuer I'administration et la magistrature
pendant et apres l'Empire Pour nous. dut furent purtes a; que les electionss,
en convaincre, nous n'avons qu tA dles mairtmes dsprouvaient du c6- faites, des protestations arri Arent en
continue Dumtration desi. nateurs de la gaucheoppo o rasse de toutes parts, mais que la
Aprbs lea d6sastres de 1870 et I'- On criait sous l1Empire de voir rd- majoritA les caita sane discussion.
tablissement du Gouvernement de la voquer, pour avoir 6t trouv a md J'entends notamment M. Laroche-
tablissement du Gouvernernent de la voquer, pour avoir t trouve m ou s'c tribune A pro-
:D0fense najionale, le premier act- lancolique dans s& propaganda s, M. de pos de r'lection de Lodave
:de Gambetta, entendez bien : d la B anchardiere, maire deBazouges- po a protesttion qLo jtiens
Gambetta- fut le fameux d6cret qui, la-'Vrouse, parce qu'il dtait l'ami per- formula a crte tribune porte unique-
Au mipris-de la loi Alectorale, credit sonnel du candidate de l'opposition, meot sur I's termesdu rapport, qui
toute one categorie d indligibles, M M. Andren de Kerdrel. semble vouloir fire entendre qui
parmi lesquels tous les anciens ddpu Les protestataires d'alors, devenus mbl. Araza 'u pfa jni do ben ndece
ls oq fooctionnaires de I'Empire. & leur tour goavernants, frappentd d- I candidature opais joi d et bn e
Toujours la formula : vive le suffrage revocation le maire vice-prdsident cettl candidature offici.le ea t as
univer.el, pourvu que lea ennemis en du Sdnat, le comte Rampon, ii eest, alisue de tos i Ie
"soient exclus I curieux de voir pourquoi. Une let- eist ieaors que, e tours les rensoi-
gi,,,ments Qp*i me Font pa-,tss c,-ous
Aussi blen, Ia chose parut si mons- tre du prlet de l'ArdBche lui eosa ux ddus mmii, i
trueuse aux yeux des r6publicains qion ne cou(jstait ras l faona ad- siule que, dans celtte election. ello a
de 1870, elle rappela te'lement le mirable dent it deira n a c mu au co araire exist de la' a la plus
touveni, s encore rncen's do la candi- ne ; mais qua, par lea opinions qu l for elle, et qo M. Arrazait n a tbis
dature offlielle pratique par I'En- 6mettait et les relations qu'il avai,rgemenpro Joai pas volu
pire, que, sans retard, on dut rap on pouvait facilement voir q'il Atait 'que I'on p onflur. Je di 1p vosilence
porter le d6cret de Gambetta. favorable & la r64lection des 363. que jai pu approuver les terms d'un
Mais la rdpublique nouvelle dovail Volt on une diflfrance entire le c.s rapport qui att~nue par trop le ca-
fatalement verser dans lea excel Alec- de M. de la Blanchardibres et celui rac',re otflcid! de cette can lidature. 9
toraum, mme lea pires, reproch i du comte a lapon ? JeUn vo M is
nagubre i l'k4apire; et dbs leas lec- qu une : c'est quie t premier a dte AGsTI .MAGI.' ) RE
tions do 1877 accomplies sousle gon fuppA s ou I'Empire, et le second -- V IS..- -
vernement do 46 mai, on vit les a8, sous la RBpubfque. CARTESDE VISITE
.ciens peracuto6s de I'Empire devenir l,es nouveaux prtfets, dit un
eoux-memes de farouches pe'isecu- Acrivain, ouvrirent Ia 0ampagne .lec- Poor envoyer vws shahits dJ fi d'an-
4eurs. to ale, en dibsolvant tomesa es asso- n6e, commandez I'(lprimerie C. Ma-
' En eflt, ce soot bien les an- clations qui pouvioent 6tre nospectes gloire des carter de visUte ligiues c fines
;Ciennes viclm de la candidature d'opposilion : comiese agricoles, so qua voos seront venues I des pria d fiant
'officiilel qo dtlonmaent on ce mo- cietds d'orpbhon, cercle,aetc. v toute concurrence.
lmentiipMaoV Comsa chefi do ar-- Le minisra de I'Interieur alia jus-
t11 cooJrsatr: re sent -M. de oro- qun' fair aflchber les naoas dos can- Priere d'avtser I'admlnilstra-
il Bat de Msao. Or. didats officials ur paper blanc en tion de la n otvre trrgulari-
SS. pr ar por leas aisant soivre doces mots : a can tA dan I-se- do d 4dA a ATIN N
Sa des osediat- didats dowa efeIOt a mar- atan q A'i y oit do 4 utate rexCx
5r- Mtouetcm obel d4e W Ma -udo prudent 4. l0 a s 4
n o ". _


AUX ELECTEURS
DE
Port-au-Prince

Mes ch rs concitoyens
Au commencement de cette ann6e,
le deuxieme Depute de la Capitale
venait a pine d'obtenir son sifge
qu'il fut saisi par la mort.
Port-au-Prince avail perdu l'up.
see meilleurs et laborieux enfants qoi
ne sera jamais trop pleard.
Je connais parfaitement vos aspire-
tions,pouravoir vecu longtemps parmi
vous. J'eprouverais une flerte inexprti
mable, si je pouvais continue A con
courier A la rdalisation de certaines
satisfactions auxquelles vous avez
particulierement droit.
Bient6t I'urne sera ouverte, et eoos
aurez A remplacer votre deuxibme
Repr6sentart A la Chambre des D6-
pules.
Je me tltlie de solliciter votre sal-
frage aux prochaines elections do 10
janvier, pour occupercette place don't
j, ne suis pas sans en ignorer touted
I'importance.
Representer Port-au-Prince, quel
honneair et aussi quell lourde ree
poniabililt Eu effet. c'est dans one
(Cpitale que se concentrent le plus
de besoins Pt de sentiments divers
qu'il s'agit de contetter ou de res-
porter avt'c un gal esprit de justice.
Je me crois dispense d'exposer so-
cun programme, tant deja conno de
vous tous. Je vous dirai seulemea t
q, e je ne serai pas moins quo je n'ai
det A la 25, L~gialalure.
Dans c-s pensees, j'6prouve le bloe
vif plaisir, met cher Concitoyeas, de
vous prier d'avoir I'extreme bienviel.
lance d'agr6er I'hommage de o *S *in
timents profonddment patriotlquep.
J. M BREDY
Licencuid n 'Drit, aoea do #sw
reau de 'ortl-au-Priae, a rim geff-
fie ek rbrfdu Tribunal civil id IJs,
ancien s'prlipar s 'ds PWqe a l

CadfbDAT A La DdPurTATrOIrNATIONAL


- -- "--~-~- --- ~ ----~ ~ -1 -Ir ~







FAUSSE ALERT

Ch.z le Ministre Heraux
A la nouvelle faussement repandue dans
les quartiers du commerce que Mr Ed-
mond lHraux, ministre des Finances et du
Cot:nimrce, avait donned sa demission,
now, nous sommes tmpresses d'aller nous
Iciticgncr au pies de lui, ct, il est r6sul'e,
pour nous. de cet;e cntrevue que le board
de iner a etd vic !me d'un \ulgaire ca-
nard, iinagind pour xovoquer un coup
de bourse.
I)csindividus aJant joud a hausse oni
pit,,uv le b.olin dc se couvrir A tout
*prnx ils n'ont pas recule, pour cela, de-
vant des mno\ens inavouables. 11 revieni
aux banqticti s honntcts de ne pas favori-
scr cc j u propre A jetcr tin njuste dis-
credJit sui le gouvernemenct et A ar'men-
ter la gcle d s t janillcs.
For: de la conulince du Chef de l'E'at et
des .issutlnces bIiervtillantes qui lui on;
:e idonnis c d tous les points du pays,
Mr I mnin stre litrauix c-t frmncment dd-
., a d x txecttcr le programme qu'il s'esi
ttaeI dJ rtenuttic l'otd!c dans nos tinancet
et deic es:aurtr noire ciddit ; niais vi-
'demnn: c Iec se ra pas dans un jour ni
dcux. 0).; c connuit pour un laborieux,
tln 'p-.r.s'C. ra:t ; en fait il ne s'est pas re-
pose un : taint dt puis son entree au mi-
t: i.; L D)s la scmaine prochaine on
c<'f tinmr, CLa, .lon l'ordre qu'il en a don-
ne, le biriltcn:.n: du papier monnaie qui
se pion ulvra sains inliteuption jusqu'A ce
quc n.tiS cit sov-ons dtJbarrases. O)rdrt a
etc .i I tOlnlrt envoy Ne\v-Y'ork de dd-
truirc ;cs niatrict. avant seivi A la confec-
tior, de ncs billets cn circulationn ainsi
que dc la nmonnaic de nickel.
On voit donc", que Mr Heraux ne se
contintc pas d'exposer ses ptincipes, mais
.q.u'il ls applique sans retard.
Nous savons, par ailleurs, que les agents
d aflaires in:erlopes qui, dans un interet
de ipc,.ulation rtcourent A I'arme delovale
du mut I son'ge pour ssayer de miner le crd-
dit puL ,ic cn1 stront pour leur court
hontte ; ic gouverntment les connait et
nr'hesitera pas, A l'occasion, A leur appliquer
Irs di-;posi'on,- riroureuses de la loi sur
Its cour i rs L:" agents de charge et mC:me
prendre cniiic tux des measures d'(xpul-
sion.

3- -



MTOROLOGIQC E.

013 ]ZO sog -v Et t co i X
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MARDI 29 DicCEABRE


Baromntre a midi


761,3 -j-


Temp6ratu1rermlnimum 21, 9
(maximum 30, 6
Moyenne diurne de la temperature a$,o
Ciel tres nuageux toute la journey. A
3 h. de i'apres-midi, pluie au sud-ouest.
A 7 h. du soir, &clairs au nord-ouest. De
8 h. 1o0 a 9 h., petite pluie, qui ensuite
a repris A 9 h. 30 : inappreciable.
Depuis lundi a midi, nombreux mouve-
ments microsis:uiques, paruculierement
ce martin A deux heures et demi. Le baro
metre est toujours en baisse.
J. SCuHPRJR
Les voleurs
Pendant ces derniers ev'ements, c'est-
A-dire au course des icendies d. luillet t


le jour de 1'embarquement do Gencrat
Nord, beaucoup de condamnes de droit
common, voleurs celebres et dangereux,
criminals rdcidivis*es se sont evades de la
prison. Ils infestent en cc moment la ville,
entrant la nuit dans les maisons habitCes
qu'ils pillent avec la plus grande audace.
C'es: avec plaisir qu'on nous apprend
que la police pourchasse ces voleurs dEjl
condamnes par les tribunaux afin de les
reintdgrer en prison pour y purger leurs
pteins.
Navire attenau


Le
drtdi
soiree
mon.


vapeur .iarnia est attend
icr Janvier 1909. II partira
pour Kingston, Colon et


ici ven-
dans la
Port-Li-


Dec6s
Les funerailles d'EDOUARD BENJAMIN, de-
cddd h er woir auron. lieu cet apre-midi.
Condoleances A la famille du defunt.
Nouvelle Publication
Nous avons requ une petite brochure
intrtulde Haiti, sa monna e,- es douanes.
par Mr Georges Sejourn6.
Remerciments'a I'auteur pour son gra-
ciLux ,nvoi.
Bonne occasion
Madame L. Lagojannis avise st nom-
breLse clientele et le public q'i'A partir
d'aujourd hui, toute personnel qui aura
achlcr dans son magasin pour au moins
)o gourdes, rccevra comme prime UN BEAL
TAILEAUL ISTORIQ.LE.
Magnifiques Panamas
Pour Hommes et pour Dames, chez
,V I 1::') Sn SOLAGES, 22, Rue d-s Fron's-
1orts.
Accourez tous !
Fermeture de la mall
Les d6peches pour Kington, Colon,
New-York et I Europe ( via Kingtot )
par le s',s Sarnia seront fermees ven-
dieJi rtr Janvier 1909 a midi precis.
Port-au-Prince, 30 Decembre 1908.
1 nomination
Nous entegistrons avec plaisir la nomi-
nation de notre ami Mr Durinvil jean au
post elev6 d'administrateur des finances
des Caves. C'est un heureux choix.
Mr Durinvil Jean qui est licencid en
droit, avocat du barreau des Cayts, n'est
pas nouveau dans la carrier administrative.
Appele par le Prdsident de la Rdpublique,
A cette place de distinction, il justifiera la
haute contiance que vient de placer en lu
le Gal Antoine Simon.
Qu'il recoive aussi nos meilleares feli-
citations.
M6dai le offerte au President
d'Haiti
a La Liberti public la note suivante dans
son dernier numiro :
Les Medailles commemoratives ou de-
coratives offertes par la partie pensante
d'une Nation, ont toujours leur significa-
tion propre et leur eloquence ; car elles
symbolisent ou un grand evenement ou
une noble action.
C'est dans ces sentiments que a La Libfr-
t realisant le vceu d'un group eclair
de patriots convaincus, vient d'ouvrir une
souscription pour la preparation d'une
medaille d'honneur qui sera offerte A Son
Excellence le President d'Haiti dans le plus
brief delai possible. Les coisations seront
vcrs6s A lImprimerie Amblard, rue do
Centre No i 6 A l'adresse du Directeur ou
du Grant do ournal. a La Liberted Les
souscripteurs dela province so serviront
de la m6me adresse. Lea noms de ceux-lA
qui auront vers serot publids avec le
mOntant de la cotisation au fur et i me
sure et A chaque encaie partielle.
J Un comit d honnoer compose de hba-


RECEPTION
Au Palais National

La d.'._a'ion de la ville du Cip Haitien
char lc dc porter A S. E le G6ndral
Antuin Simon. Pr siJent dei ..Rlpublique,
des par',,*c de fli cia'i .ns, i 1'cccasion de
son .i\''-emeLt:t L.a Pt:,:nire M.igis'rature
de I'.it. :.1 ct I qie :unidi, 28 Dccembre,
au Pa.i i, N.:ional.
Ia J 'l5gation tst compose de MM.
Josa-, Mo':trcuil, pr sident, Edmond Du-
puv, !oscpli Lcco.ps. I. Lauriston Vaugues.
Mi;foi; Je. n Fraiino; Solon Mompoint,
Lid out i'r tph1i, Jcscph Toussaint, Bien
ainic i,-btrard, Bover Latort&e, Lon
Pot.g-:, Lcu,:,ce Tansy.
Ie Pesidcnt de la Rdpublique a ecoute
avc%,: t in bic:;vtii.ante attention les parol s
suivan .s, que !ui a adressIee- le president
de la dcd''._:a- Cn.
Monsieur le PreidLnt,
Au I lmn dL la vl.e du Cap-Haitien.
no1.101 '' :icitLr Vor Exc,. :, nc, de
So1n Ki~,Lux 3 c.:clment A la Preinitre Ma-
gis'irturc de !' at.
C'es I aIororc d uin jour nouveau qui fait
Ilaitrc i'esprarce d ins tous les(ceurs, apres
les annet s d'angoisse qui out mcurtri l'ame
de Ii nation.
Rien ne peut r-ieux marquer la recon-
naissance national que Votre 6elvation a Ia
p!u, haute distinction que puisse desirer
un Soldat-citoven.
Vos armies victorieuses ont march de
triomphe en triomphe jusqu'A la capita'e
de la R6publique, parce que leurs ensei-
gnes portaient :Libertdet Justice, ces deux
grandes choses qu'avait proscrites le regime
odieux qu'en ij jours Vous avez renverse.
II Vous reste, Monsieur le President, A
reconstituer le faisceau d'union que des
combinaisons subversives d'ordre public
avaient rompu.
Le pays attend et espere
Nous avez dit des paroles profondes qui
resteront gravies dans Ii m6moire de Vos
concitoyens ; Vous avez dit que Vous n'en-
visagez pas les honneurs du Pouvoir, mais
bien les responsabilitis qu'il comporte; que
Votre seul souci est de travailler A la pros-
plrite de notre chbre Patrie, au bonheur
de Votre people.
Vous pouvez risolument, Monsieur le
Presiaent, entreprendre I'ceuvre de r6or-
ganisaton social que Vous avez concue
pour la sauvegarde de notre autonomie,
le respect de nos Institutions ddmocrati-
ques; l tAchr Vous ser facile, car 1 con-


Tribune du MATIN"
Port-au-Prince, le 29 D4cembre i9o8
LETTRE OUVERTE
,A S E. lc GinrIal Antoine Simon
AL PALAIS NATIONAL
Excellence,
Celui qui a l'honneur de vous adrese
ces lines est arrive A la Capitale jeudi, 24
de ce mois A 4 heures du martin.
.Aussi s'empresse-t-il de vous adresset,
A 'occasion de la nouvelle annee zo99,
Sss so,:haits les plus inches et sec viva
felicitations du prompt retablissement de
la paix dans le pays.
lcJllknce, il ya longtemps, oui long
te mp que le pcup'e, le pauvre peupl
avait besoin de cette paix, d'un patrioce,
d't n coT.ur gdndreux. d'un libfrateur caps*
ble ide suver le pays, respecter ses IofS
et realiser jusqu'au bout ses patriotiqua
eiperances.
Pour ma part, j'ai pleine confiance dma
le t:ct supeieur qui vous a toujours gol*
d6 Aussi Tous les hommes de bien, tos
L.s viais patriots sont unanimes A recoe-
n.,i re en v1ws le pouvoir novateur qul
chthrclihe reliever le prestige de la nation.
A.ant de former ma le:tre, je prendsla
liberte d'adresser a Son Excellence, me
co.-'plimtnts les plus chaleureux et Il
plt rtspecrueux pour les difitrenies nomi*
natr ,nsqui ont 6e flites en la personnel de
Mit strlt Septimus Marius, Edmond Hi*
raux, RenaudHyppolite, Murat Claude, c.
Avec ces homes qui nous paraiseat
tres sages, on pourra esp rer on gred
changement dans les affairs.
Vtuillez agree, Excellence, la since
assurance de ines sentiments respectuoeUm
ment ddvoues.
VICTOR VOLPWLIIRE, de Jacmel.
Champ-de-Mars, No 71


Nriveiies Etranerers


Derni6res DB6p6.ohl
PAUIS 27.- Le a Matin v dit qe Yr
que don't a 6rC I'objet le rrbidsli _
licres, a donu6 lieu A one enoqo 6 -
part des repr6sentants au ories6 do
monarchiste. Cet acte, dit leI j *
enti6rement dsapprouvd par eI S WSw1
tistes. Le comtedee Girardine, le sC4si
paniculier :du prince Victor, diddr Q4
cette insult ne petit Itre conaiddkd qM
come 1'acte d'un d6s6quilabr6. SM a
prouver cette attaque, le m srq -M d
sambo, dpo6u et che d
.dit que Iagreuoar 'esS t 4


-- I 'lr


tes personnalit6s sera charge de remettre course loyal de tons les vrais patriots V
la medaille au grand homme d'i't2t qui l'a est assure i quelque point du pays 'qe
bien mdriiee par ses ventus civiques I hasard les ait fait naltre.
Nous nos assecions de cce r A la En nous chargeanr, Monsieur le
manifestation que notreconfere proposed dcnt de porter Votre Excellence desp
faire ani Prcident Antoine Simon don't roles de felicitattons, de paix et de co.
nous admirons aussi le caractire elev6, cords, la commune du Cap-Haitien, a
inddpcndint qqe ire. ent en relief ses hau- nom de ses membres et de la population
tes vertus civiqucs. capoise tout entire, faic des vmeon si.
a Chants et Pleurs certs pour la prosperit de son regne et is
c, seivation de es jours precieux.
Ct snct Ics po:-iLS de Fdnelon Duples- Vive e PrCident d'Haii.
sis de IS4t9 .i i88,. edii~,s pir Mine Lu- Ie Pr*sidnt pondi J remer
cc Atcliin Lay, ni)ce- du po&te. e o dtnt s pondit Je vous remerd
Nots avons :tr~ avec plaisir ce volo- de vos suuiits et de vos excellentes p.
Inc de rs qui scrap sirement analyse ail- roles. le trivadle A unir tous les citoye i
leurs t.ar des critiques spkciaux. dan'" un cuinmun amour de la patrie. L1
Seipartis poli;iqucs pcuvcnt dre compares
rratum d. s vers ; ceux-ci rongent les chairs et d&.
Dans le discours de Me Jules:Rosemond truisent lorganisme, ceux lA rongent he
A -on Excellence le President Antoine Si- meilleurs resso-ts de la nation. Plus
mon, paru dans no d'hier, au lieu de : divisions afin de pouvoir r6aliser quelqu
errcur de ''espionzna,'. lire : horreur de bi' n pour le pays.
' csp iont na c. ..


_ #







F:at Fatjires, ii a crum atteindre la Ripa-
ioeq. II a ajoutcependant quc. Mathis a.
robiablement agi avec cette conviction.
BERLIN 27.- L's dissensions qui ont
idatt dans la marine de l'Empirc, seront


c,
r


ment de terre a tait ce mat;n de nonm-
breuses vic times et cause d'importants d&-
its en Calabre et en Sieile. Les rappor's
iDlt encore incomplete. A Catane. les
Ahoci qui durarento2o seconds, furent
aivi d'un raz de marie qui d6truisit
ks doczs ; et autrcs bitimen:s voisins du
nvage A Agosta, des glises et plusieurs
maisoji s'6croulerent. A Caltaniser. Min-
CO B)rgia, Ceradi, Centrache, Olivadi,
San Vito, Pomerano Nicotera et Tropea,
de nombreuses maions fnrent d6truites
NAPLES 28.- Le roi s- prepare A se ren-
dre en Calabre.
SCAPTrowN 28 Les Hotten-o:s de la
poss s on allemande de l'Afrique du sud-
onest, se soot revolts.
'HONG KONG 28 Le steamer anglais
Taion a 6:e capture par deux croiseurs
thinois pres de Kumchuck. On ignote la
cause de la capture.
SI -.-. -- --


"ga qui gangnin
Grand rdveillon demain 31
bre ch-z Joseph Desrivibres
i S'-Joseph )
Vini oub I 1 1


a-


II1
Ddcem-
( H6tel


Chez App. Cip lin
55 RBu Ripublicaie en face de Mr
S Robelin
Conserves fratches arrivees par der.


vapeur.
GAsortiment complete d'huile
e, par gallon demi gallon
Viln de Bordeaux : rouge et
itiaigres, muadre.
ranl aom D'meat 6omplet
-w- --


d'olive
et par
blanco,
de ii-


I 'ul~ultaal@plim coup
,-,
8hm Mare -
tVa, tr owww


nonce aussi qu'il vient *n rocevoir un
grand assortimtnt tie C.simir, Dia-
g )na, cheviolta. intrc:h i9dises fran-
caises d$rniires morle s.
P[ix MoM, i:s

Tibere Zepliirin Bell
Fab icant de ch;iussures
Rue Tiremas', fIl'a-le Nord de
la Place de la Croix-dles-Bossales.
SI'LCIALI l :I
PANTOUFLES M RULES


Thi. Dossous
Ea f.4ce i' 1 Douane
Bofbon fis d- u zillea BeBrger a:
Dragdeps,praini1 ies, pi o tlles,pate d'a-
mandes, bonbous, chocolate; caramel,
cerises, etc. etc.
Fruits cristalises en boltes illustries
Nougat de Montllimar,
Marronrs rgaces.
Jolis sacs en satin pour bonbons
Une variety extra de boites,.paniers,
sceaux, album, tramways reruplis
de bonbons fins pour cadeaux
de fin d'annte.
De mignons paniers de figue.,
des bottles de dates, raisin,
Prunes d Ente, etc,
Fromage Grjayre et PAte grass,
Saussissons de Lyon.
Jambons : Monte-Vernon,
Ferris, Swift.
Sardines A I'huil,'. Maqupreaux
A I'huile, Aqpergos, Thon, Conserves.
Phoepho C tcao.
Uquears assortles de Marie Brizard.
Viao fos ronae at blanc,


Chez Roux 4$ Co

Viennent d'arriver :


Produis fgieni( ues pour la Toilette


4
La
c3-


CD


4

CD


rochiinement exposes devant les tribu- Boubo-is a<- .tis en boltes illis-
psox, en raison da proc&i en diffamition trees et I.pr 1'Ir ,, Fruits crista;liss,
latente par l'amiral Tirpitz. le secretire Marrons ;l :- Dr.g-.es asso tiep,
i la mirine, a, cipitaine de vaisseiu en C(torolts :, la clen' prilinds ,'
pr.aite Bcrgd. C- dernier mis i la retraite I'aHi'nai, ,1 citiess, I)nbons g ,K.,':s.
avec un demi-solde en 1906, pour con- Nomg it, "Friits an jus, Bi-sInits lins,
duite indigne d'un officer, a ricemment (Pertmot) en colTr.i de Inxo, Pl'rines
wat6 de justifier sa conduite dans un arti- d'Ente, IRaisins, Liqueur Mario Bri-
Spubli4 pir une revue et que I'amiral zard et Lafaumie, (:iaiapagne V" Clic-
6Vn Tirpitz et d'autres offi:iers supcieurs quot et Bouzy, Vins li is. C.)gnac 'i-
S'la flotte, considerent come diffima- net-Castillo:, i ho-pho Cacao, Ver-
aWire. mouth, Torino CChina, Fromage pate-
Auov 27. Les habitan's de Tugan, grasse, Saucissois' de Lyon, Chou-
village situe i 2o mille au nord d'A- route garnie en bail, en verre, Jam-
moy, ont refuse hier d'obeir a l'ordre des bon Feris & Swifr, Saucisaes et lan-
satoritis leur interdisant de semer des pa- gues fumees, Thon et maqueraux A
vots A opium. It s'en est suivi une hchauf- 1'huile, Petits pois fins, .\Anhois A
fouree au course de laquelle un officer et I'huile, Crepes, B'urre d.s rPy6ndes
dix civils ont C ttu6s. Li population de et bourre Bruun, P.)mnimnes, O(gnons
Tongan a pris les armes. Cinq cents horn- et pommes de terre piic livre, Scafer-
mes de troupes se dirigent sur cette loca- lati superieur.
liti pour y retablir 'I'ordre Les autori|,s ,,
sont decides A mettre en vigueur I'edit
imperial interdisant la culture des pavots. OI d(IlrI(lde
ROMtE 27 MM. Wright, Farman. Dela-
grange, B riot et Esrult PeTterie ont De b,)ns ouvrio ,, leu,-. a lssez
pro:nis de prendre p rt A nne course d'a3- vo (' A II I -. (I .'~ J-i St
toplanes A Brescia, en Aoi't 19 9. C:oud i dtr Ti 1. rt.
LO'DRKES 27. Trente personnel ont ---- -- -
Wte Ebcses hier dans une paniqie case
par un incendie dans une salle de S-rat- iMr Joseph Sasson
Iot oi se donnent des vues cinCmatogra- Marchand-Tailleur
hiqu s. Le feu lui-ireme n'a fait que peu Avise sa gran,,, c itle qu'il vient
RE 28s. Un s srieux tde s'install.r Rue des .Mira-les No 12
S28. Un trs sieux tremble- n facet de la Pl;cp (;etfltard. ii leur an-


Andre FaIuberl


38, HULT RIl


38.


o I'C>ET- AI t.XJ-ErII= C IrE
Vient d'ouvrir sur cette place line mAisoll 'ilinpoit,.lion sp,,iile-
ment poir la vente des produlits dle la narlpqe IUUNZER &
FILS de Bordeaux.
On trouvera toujours clez luii in assortimerntl cnoriiepil dls articles
du prix couiant tde ctte maison, aux prx I s I )lps ;av.atateux.
Vin rouge, Vin blanc
Vins fins en caisses, Champagne
Vinaigre, Huile

Vente en fTros et en letlail



L'Usine Chateeaublond
A I'honneur d'aviser sa nolnbreuse clientele d., la Ca-
pitale et de la Province, qu'elle a transfer son Grand
D6p6t, numAros Q2 at 77 t I'agle des Rue-, Macajoux tt R,'pubiicai-
ne ( Graod'Rue ).
Andien local de la Pharmaci St-Joseph

ATOUS
El]e reserve son m6me et bieavai'lant a a:.iil Elle g irantit i.
loyaut6 et la probit6 qui out fait son sucCes et a R6.
putation tonjours croissants.
L'Usine Chateaublond conserve en outre son Non-
Veau D6p6t, 'Pace Cath4drale, Angle des Rues du Peuple et Roes.
( ci-devatt Bonne-Foi. )


CRIME 11 BuChIRRI ADOUCIR
POUD- V1kOUT13R

5.51 5mr~ 1aobsu x tulatib. pAnl o fDt eta 1e6 r mitation6
rW AWr


_~___


MW


,, --- -e ___ -


|


adonciti I'61,11erint. x. .:1:uel elle
doLtmA ulidw iI;ides-e ut Ufl V8
lout(" i ncozn C ar hi '11a o ( II 1t11 cow-
@ Elam =flmlutIiquit -)io dtieliciceux par-
(ur. Elle conserve I'dolat et la fraickIev dii teiv't. !;trl o'at souiveraine
contre le hAle, les piqrIres d'insectes et les eruptions d( I peau.
san,; bktwiiit ii, l\~ll? adtid-
LA Irei ite, ii iJ I r 3are
3 ~jl iiM iI [1] 11 ppwiem11 ~or Ieq P-rsofl-
Sk ne qui dv t UI tei[
.irdprochable ; son patfum dt~icat, soIn velojt olt 'ca ibu'i fa c d'elle,
la Favorite des Poudrlas do Toilette.
a La d 2 d 6rre Simon,
LF )m'f )at, sei'ii Ie-o p1incipes

routes I'ss jilit b(e, ut v et iI ( :a ; ii
ast partit,*Iiirdfl-l a t et I)'fl(flfnand6 pour ia Toilette- de- ,'2'..< I H pur lee,
,James dont la peau est dMlicate.
A ,inc, Gn6rale et Ddp6t pour Hai tU "
A6 ltA M&trcrpcl e.
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Maguauint 1; I' as. l, 93
-no


A L" A I I







SUCRE TURBINE CordonnerleNouvelle
Si voos voulez un pur. a P T IA

Sans aucun ingredient chimique
Rdclatnez le 1. 143,GR AND'BUE, 143
Sucre de MON-RE POS PORT-A U- -'-INCEO
CHAUSSUEx. .?s T.,:S Gwl saS
don't la supdrioritt a a t' reconnue w D*P6T. PO1.9 __ Vi NS
par une M1aiie d'Or obteiue A m OROS o r UETI IL.
.amostown ( 1907 ). Nsoutson promptL des
I'Expositioi (eominumal, de 1907 x6Uonpromptse
lui laaccord la plus Ihaute rcom- commander, tant ici qu'en
pense. Province.
D6p6t G6n6ral Formns a homes ; 6legantes et ra
23, lUWE ROUX, 2: tionnelles.
(Ancienne RU BORNN-Foi. Chaussures de dames( DerniUrma
( Ancienne RuBONE-Fcoo ) de de Paris ) et le plus commode
Tafia 20 o/o Alcool 90chaussures pour enfants confection
-- nes avec des Peaux de touts nuanGc
Mason F. BRUNES. d'une dslection et duroe irrprochi
bles. a des prix avantageux.
195 .AND'K I :U 195 Ciracres, pAtes et liquides
Dirigee par Pour ehauses dIo times wmw.

L. HODELIN JULIEN FLORUS
Anci*n membre die a So tIropiqu. ies 'a --._ z ax aiura d. Parn. d'ouvriers d'Artillerie ( Lorient )
Vient dee revlivuir I;; .nd c:n:ix d'-. SP tient a la disposition du public
toftte diaigo.I ,:. :'; <*I. Vi' i', neviu- pour tous travaux de FORGE, et d',
le, ch~ovitc ui .e iel *:, ,-< :a. JUSTAGE, de REPARATION de coffr
de articui, -.ia..ur a ,. cli:v:Aiie on forts etc. etc. a de bonnes condition
bele cilet :.t d n e.o J imi Ruedde de la Rdvolution No 19
de gilet de 1autAis8ie et Je p-dque de Vi-d-tis de la Chambra des Dipu
toate beaut6
Sp6oialit ~,i Co.-U a's de no- Ve
ceS.- u raiasis, Aknlaise* A Vendre
Amdricaine d ia deruiere pertection
La maison confectionne aussi des Cos- A l'imprimerie du Matin le derni
tumes militaires, habiLs Lrodea volume des Lois et A&tes par
dolmans, tuuiques, habits car- Ganthier, Anndes 189-18989, au br
rs. eto etc, da tons grades de Cinq Gourdes.


M&.CHINES, A COUDRE

Machine a main avec couverture tres B6B6inte


I-


I.


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Menbre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes lea Expositions depurl
1881 jusqu'& 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6po*i
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propD
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhu1r Barbam*.
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la wfl
les affaires de feu son maria, et se tient a la m6mehalle sise 7,Ra: *
des C6sars, a la disposition de sa nombrouse cliMU*,
don't les commands seront ex6cut6es avec le m6me soin quo pr
le passe.


ic
A-
e-
s.
tis


er
C.
rix


.INGPER"

P. 12 or.


La m6ime a main plus lisgantea .. .... .
Petite, base en for sans couverturer .. .......... .
Machine a pied pour cordo inier ... ..... .


Chez


P. 14 or.
P. 8 or.
P. 31 or.


G. Cordasco


GRAND'RUE 131 (Ouest)
M


H. & A.


Stecher


A la Tete de Cheval
Maison renomm6e pour la Sup6riori-
tW des Articles et la Modicit6 des Prix
Vient de recevoir un assortment complete d'articles
de menage en fer maille; bibelots; lampes A suspen-
sion; quinquets, lampes ordinaires, de toutes quaht6s,
verres, meches et bobeches de toutes dimensions, mi-
roirs, selles anglaises, chabraques, cravaches, brides et
tous les articles de sellerie, articles pour buss, articles
,de cordonnerie,de ferblanterie, deverrerie.
Flanelle superieure pour costume. Tuyaux de tou-
tes dimensions et accessoires, tapisserie, peinture, paper
A enveloppes, ciseaux pour tailleur et couturiere, etc, etc.
Viedit d'arriver: Esprit de Vin 95 olo.


06
S3


IJ
By


0

0


TANNERIE


'ALE


Dx


Port-au-Prince
CAPACrIT 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARA'TI DES PEAUX DB VINGT-QOATRI (24)COULIURS
Vente des chaussures : Chvreau-glaoe, Verni et ooe*
leurs, poar -ournmes, Dames et Enfants.


En gros


e t 1


( BoUToANI, ELASTIQU wr LACiK )
I detail Dour toute 1:


Mr C. L. Verret
Tal: le-r-M archand
Donne avB A sa bienveillante clien-
tble que sa maison No 7. Rdi. Trav-r-
sibre est toujours bien pourvue d'une
variate d'etoffes de la haute nou-
veautO parisienne.
QUALIrI, SUPPIRIBURE. (iUOIPB ALGANTI
TRAVAIL sTOGNI- FAECUTION PROMPTE-
Prixc tras r4daits I
_~-.-I ~---7 -~ -- -- -- -- -- --
D6mosthine RoMULUS
Distilatear-liquoriste, industrial
Diplpme et medaille d'argent &
1 Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Amdrique 19o4)
Annonce a sesclients tant & Port-au-
Prince que dans les autres locali-
tes, qu'il a transfdre sa maison de
commerce sise ci devant A l'Avenne
St-Martin, Portail St-Joseph A la Rue
Rdpublicaine, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gare du Nord.
W -

A LtLtGANCE
OOR DONNe RIE

42. Roe des Froats-Fort.
CHAUSSURKS LE DNPOT,POUR LA VWIT
Promptitude et soin aux comman-
dos tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame former et tra-
vail toujours tout ce qa'il y a do plas
nouveaux.
Former am6ricaine et franmain poor
Meaaieurs ; 6l4gantes et commodes.
Pour lee enfants le plua I'aiem.
Travail solide exeout avec
des paux de premi6remarque.
AI Arano do grand rabbis
PAtes, Otrages t iquitae


W, -b AL


a R6pabUqli


Francisco DESUSE
Fabricant do pchaussurs
La Manufacture a touours on dis
un grand stock, pour la vents
gros et en detail, de chaseaure-e
tous genres pour
HOMMaS, FLmmBS, ENrAmNT
Los commands des commerqal"
de l'int6rieur pourront tre 'aeotj
dans une semaine A pea pros.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PUINC ( Ar )


Re mangez plus de pail
S'il n'estfaitaveo la "PllUsbur
Best."
La meilleure farine du moemi
Celle qui donns le maillew. pel
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l ger.
Pour tous rensaegnements o
dreoser :
Ernest Castera
reprfsentant de la PI.LSUiT
BURN FLOU MaIL CG o-


ST-JOSIP,
( ANCMQDU U aU ROmU 0gWAMi
am D Lnn o ?

Paooref u: JosmIat

Iaewn J 10Sh
CehuzJmph IMja


0


I I I -


-- ---


GRAND1 PRIX


HORSt CONCOVIS