<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00509
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 24, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00509

Full Text





ouxi6me Ann6e, No 523


J


PORT-AU-PRINCE ( HAr )


Jeudi, 24 D6oembre 1908


0-m


QUOTIDIEN


Abonnements: Dnuacrui-: LE WUtRO 151 CETIMVS
,U PRIN U Mois. G.O C2 axx00xo t aglo
pOA! PRINC Tuors Mois. 500
~ r.MENTS UN Mois. .. 2.20 -Les onnements portent do u" et do iS de chaqus
TA| Tiu.t ots Mois 6.00 RDACTION-ADMINISTRATION mois et sonpayables d'avanc.

TRNiR R........ TRols Mois. 8.00 45, lul RitO, 45. LAmsUocrlir IMeftsr oOl nonas moront P reade


qui couoaru'n e4 Iministration du Journal,


Arthur ISIDORE, 45, RUE ROUX O1 Ia Se-eti.


in m .


PROCLAMATION


M,:;a n ie aujourd'hui
premici I' :au-Prince, A la
i -io ,, nt de lancer


oine Si 'o.:


Ia P'a:-

le LLtY


.4e enet tiine, soot aussi insta-
,I.t 'ine Ic ; coiistructions dev&,s s ur


( ,nci'ovens.


!j profondeur de I'acte, 1
cii ld v somt uralt-i t s or1u ,b Ell accepiant avec reConna i -znce
Sla 'a,! -, :o0. et nous procure' I i.-Igne lolneulr qui m'est fitit je
0,:". ( 1 -1011 d; rtitrer 2u presid **- reurdc1 1'engagement solennel, dfvant
-, ,.en snrcres cnmnlimens I)Dieu et dpvant ]a Nation, do travail-


a Jk up i C- Lj o altu,_At Uwaga ... -- -
gicita 'o-, -- de ILIi red re co-nbi n
avon, absolue contiance d i ini
~TogrITV2. dans son nergiv et soi,,
oemct- ; nict an service du p\s

F.AiTOINE SIMON
NfIS~mI*N DEl l iLA. I \ H PUBHI4II1WV
Au F-L~p~le et A 1Armr e


Lkiserui I !&e Nationale, s'in-lironf
I aul,,:, i )I5 I I oit, I jlines (I ii i m '()i i
ruei~ I- t l 1i110 passiia e'.

't de. x de IWirIjvetirl di' l1
mi4r ..i-~tgatur~ e (I 'f:at. Si F
~eiil i' 11md&ent hwioy C c v-

tilli If -- edoutabls
t s II) !- i Inpo-w..La. N ition, cii
& mA l;r~ I l~ithalite Aticit'loll Ii..
nan~il'iii -~, a sani dotile voldil
IOliit"i c ii a cai'rii-rt qui,,pen&d
de quill illitp, ns, a iMt smi Ct '
&0. u c au ien pulic. Sold
m est t".'11oi n (1110 fq e j'al (-o ti i1
f Sol 111011 Pays avoc Ia phls vii
Re fovauill". t tkjIai coniscieiice d--
raoiI J' lmiini% tirA mon Opse qtue
ur as1tm,,ci I.' mainticli on le trioin
be d ilu-tiIltion ,iiatioiiales-
14a RA~ohit 'i ollui s'est inaugur6e
S'C4%*(e,; ,tqui ell moins di 15
rs, a'bai;,y6 le Gouvernernt du
I Nor-i Alexiq, non Foflempleit
kra tit, fait unique dans I histoirt'.
Lfentrllouiasme qu'elle a soulevw
hi les Il d'un bout A l'autre do
ai comporte encore cet
Feignemeoit digne d'elre mdditt5,
1 01 r6girnis fonl6i srea la violence
hIk-erreur, ofi l'intngue perfide Get


lei de totes mes forces, par ine a.1-
ministration resolument basee sur la
loi, a chas-er I'affreuse misere oft s I
dtli1bat I Pays, en ramenant I'aisi(ce,
tliiis (les fiamilles : a& endre an pen-i
ple !es Ilhert. s tells que les luid li
Tl-se'nt lt's lis. et la (Ionstitution ; a
iiiiposcr A tons ceux qui seront char-
.rs de gbrer la fortune de I'Etat, le
iret.ect des deniers publics ; a pirai-
quer la plus se6vre oconomie pir la.
a ipr.P ssion de certaines charges qui
i Isl'iit inutilement sur le Pays et par 1
,i i t'dlii:tion de certaines autitc:, i;
pi ot6ger I. (Commerce et touts l-s
industries don't la prospdrite fait Iev
bien-Otre .ronoinique de la Nation, 'n i
iiin mot, A doter le Pay. de tons ts
.' *inits proper 'a A y pro'n:t'i( ir
l',d ivi'r e t civilisation, an in'.-ve,.
toi.i.t d'ailleurs a resserrer de plus er
plis les liens qui nous unisseint anX
IPuissances Erangeres.
Jo promets par dessus tout do
mettr, touted mon pnergie A fair 1i'
,ion et la tusion des caurs ; car tine
expArieine de plus do tr ante ans f l-
te aux different posters ot il m'a tt,
donn6 d'exercer le commnandetneint.
m'a persuade qne la veritable caused
le to'is no* malhenu est, chez la plu-
part des haitiens, dans I'oubli de no-
tre origice commune et dans etie in-
diff.rance regrettab'e A pratiqier 1 s
saericfles. les concession que nous
impose prdcis6me:it cette communau-
tm d'originfe.
Poir raaliser ce program je fais
appal A tous les haltiens sans dastinc-
tion d'au uine sorts. A toutes lesa bn-
nes volonts, A ceuz qui Acrivent. A
cAux qui pensent, A ceou qui agissent.
Mon Gouvernemeno t ot overt a lous,
et je me flatts qu too euteadront ce


sincere appel que je leur adresse. Que
claquehaitien,quelle que soit sa place
sur I'6chelle social,, apporte franche-
ment son concourse A 1' tiivre du re-
lenement de la Patrie.
Vive la Constitution
Vive I'Union de la famille li'itienne!
Vive l'unit6 nati nale !
Donnm au Ii'ais National, A Port-
ant-Piin Pe. le 20 D',cembre 190), an
10159 de l'Indpendance.
A. T. SIMON



--- 37.11

'S;' G : ; MEN TSS
uti ) i-t O :L i OG QU ES-


DU
SEMINAIRE COLLEGE S -MARTIAL

MERCREDI 23 DiCEMBRE


BRrom~kre A midi

Temp-ratur' IrU
no umurzni T


763,5 "-/
20, 2
29. 9;


MoventiL dititne d: la temperature 26,0
Cuel nuagux le mAtin, clair darns a-
pr~s-nilui. co v.rt Ie soir. Q itiqles gout
tes de p'uie A 8 h. du soir ct a plusieurs
reprise s dans Ia nui
J.SCHERER
Revu.e des Journaux
SI.cuton )
C'et le g,'niraI Ralugal q 'i vient d'ire
nommle Commrnandant de la-rronjissement
,I *~jflfl.m fen rcnl ',l2cemrnt. .11i t,.A.,%l


mandant de I'arrondisecncnt dr Nipper.
qui s'ktait rendu A M :iaigolne et rCfugi4
au consulate Fran*ais de c,'tt ville, apres
la ddb.cle de l'Anse-a-Vcau, .a course de,
&evnements derniers, avant cru pouvoir
bdndficier de l'autorisation accord&e aux
autorit6s civilesde I'arrondir'steeniit de Nip-
pes, de quitter le consult ct de rentrer
dans leurs pCnates, a 6et arr:, a u moment
ou il sortait du consult ct ,onduit sons
tscortes aux Ciyes, pour \v :re livrC A ses
judges naturels. II paraitrait ,.t: plu':.urs
charges pitsent sur cct oftiier.
**
Monsieur Fontilus, rcvo.iud on ne sait
pourquoi de la charge de Commandant de
I'aviso Nord Alexis, a 1t rcemmnent
rcintegre au meme titre a bird du riene
avi0o.
Nous lui adressons nos comipl'ment-i

Nos amis Mcsicurs 1. nu it Pirtre.
F:orian Alfred, Her anHn li 'raux et (;cor-
ges Fouch6, out d choiisis par Ic Depar-
temeit dcs Finances pour t.-,uc-r et en fire
rapport,-- uiir I'ident dc-s :inbres-poste
rtu'is de 1'Etangcr, souisl c Gouvernement
d&chu, pour le service pub ic. On se rap-
pclle que cette afftire de timnbres avait sou-
lev6 un veritable scandale dani le monde
commercial et ofticiel.
Ces choix etant des meilleurs, nui
doute que I'opinion publique n'obtienne
plcine et ent'rre '-J'is't.ction, en ct qui
concern la fiCAition des rc-pon abilities
Eglise du Sacrecoar A Tur-
geF ii
Dimanche, 27 i l'l'lise d4 Sacrd-C,'ur
a Turgeau aura lieu la bInediction d'une
statue da Sacr4-Cacur et l'inauguration
d'un tableau de Notre Dame du Pcrp6tuei
Secours.
Monseigneur I'Archevcqu: presider, la
chr6mbnie et dira la messe.


ac U 1C IP J l i 1 C k III J ^ UU gFIIFn r l
Bctrouct, remercie. Le general B-rrotLe Tribunal de Cassation
est aCtuetit nent dans nos murs. SECTION CRIMINI.LI.E
Le pos-e q i vient d &.re d&olu au ge-
nCral Rgl dcvii nt de plus en p'us diffici' cAud;ite du Xercrdi 2 'Diembre i9oR.
A occup(r, parait-il. en raison du conflits Dix heures ct demie. Le Tr;bunal prend
des int&:ets en jeu A Jacmel. Souhuitons siege sons .l pr6sidence de Mr le Pr6si-
que, par son !act tt son amai::e. il en dent H. Lechaud et pronounce les deux
vienne facilcment A bout A la satisfaction arrts suivants :
de I,,us et no:ammtnt du Cht de l'Etat
qui l'a h.noa de sa haute confiance to 10: Celui qui case et annule e uge-
qui l'a hnment dnu Trikbunl coirr r.tirnn. lt l A. C.-


c. ucuuual o.U~rcrYIunne u .ap-
S* Haltieo. en date du 23 Juin dernier, ren-
Le geonral Joseph Augnste, ancient corn- do sor opposition coniradictoirement *a-


ses concitoyei)S.


I -III I
--~~- i


U


s:;t~i ramer A Monsiur










tre Thblamour Severe et consorts et le-
sieur Menard Valcourt; renvoie l'afii-
re devant le Tribunal correctionnel de
Port-Jc-Paix ct condamne le sieur M6nard
valcourt aux dipens.
20 : Celui qui declare sursoir A sta-
tuer sur Iopposition de Belamour Paul A
I'ordonnance de non lieu rendue le 3
Acit dernier, par la Chambre du Con-
sil de 1 Instruction Criminelle du Tribu-
nal civil du Cap-laiiien, en faveur des
prevenus Leon Aristile et Augustin Jotce h
dit Petit-Bois jusqu'a cc que lui parvien
nent eIt pi&cs de Instruction qui doi
vent complete le dos,'er de I'ataire et
condamne le gretffer du Tribun-l civil
du Cap-Hairien a Six Piastres et vlngt
cinq centimes d'amende.
Puis Mr le Pre ident prononce les va-
cance de tin d'annE et 6ve le siege.
Tribunal civil
.Andience civil du Mercredi 22 Dic. z903.
Le Tribunal prend si ge A dix heures
du martin, sous la presidece du Doyer
Leon Nau, assisted de Monsieur L. Cou
tard, Commissaire du Gouvernement.
Jugemcit prononve:
to: Celui qu' homologue la deliberation
du conscll de fimille des mineurs Filo-
nisse Blve, /Zrie et Avicene Tellus La-
fontant.
Puis faute d ad'aire le Tribunal a levi
le siege.
TribLnal de Paix
S.(.'nri ) St :-
Hicr a etr entendue l'affaire de Charles
Thomas centre Taldran Cantave. Me
Leon tils pour 'e d6fcndeur a obtenu un
jugement condamnant le demandeur A
fournir une caution de P. 30, en sa qualitE
d''tranger.
A la Commurne
Le Constil s'est rduni hier, dans la-
pres-midi, et a decided de donner un
rand concert sur la place de la Paix en
honneur du Gtndral Antoine Simon,
President de la Republique.
CL concert aura lieu dinanche 3 Jan-
vier prochain A stpt heures du soir.
A la tin de la seance, le Conseil sur
la proposition di eir supplant ManassE
St Fort Colin a donned un vote de felici-
tation et dc co. ti.nce au Magistrat Com-
munal.
Me Ernest Carm6leau Antoine
Le jeune et brilliant avocat, Me Ernest
Antoine pose aussi sa candidature A la
deputation national. en replacement du
rerettC Victor Cassagnol.
Nos meilleurs souhaits de success l'ac-
compagnent dans sa lutte electoral.
Ecole des sciences Appl'quAes
C'est M* Bonan \ qui prcsenta har au
President. 'les distingues professeurs ,de
I'Ecole des Sciences Appliquees.
Cordiale reception an course de laquelle
fureni changes d'txcellentes vues sur
la bonne march de cet utile etablisse-
ment que les services rendus A la jeunesse
tent apprecier chaque jour davantage.
General Septimus Marius
Ce martin est arrivE par l'aviso 'N.ord
.Alexis le Gal Septimus Marius, Secretaire
d'Etat de la Guerre et de la Marine.
Une voiture de la Presidence est allie
le chercher et I'a emmene au Palais Na-
tional oyi se trouvaient reunis de nom-
breux amis.
Nous lui souhaitons la biknvenue.
D6l6gation de Miragoane
C'est hier qu'a etc rescue au Palais la
deClgation de Miragoane composEe de MM.
Etienne Rinchere, Mel1us Pierrt-Louis,
Terneas Salomon, Ch. Lapagerie, Alfre
Tovar et colonel T. Inrangos.


Le Magistrat Communal
DE PORT-AU-PRINCE
Annonce au public que la criie de la
ferme de la boucherie a laquelle il n'a pu
cire procd& ICe 21 D.cembre courant,
ainsi qu'il avail et arret~, aura lieu, A
l'H6tet Communa', le samedi que l'on
comptera 26 de ce mois, A deux heures
de I apres-midi.
SITsIO VINCENT
D6l6gation da J6r6mie
La Dhelga ion de Jerdmie arrive lundi
a et6 reque au gouverncment par S. E. le
President A S!mon. Elle est compose de
MM. Pressoir 1er&me, president, Pollux
Nainviel, Dumas Silus, Aristomene Ma-
loire, N. Nicolas, A Giroute, D Nicolas
Villedrouin, L. Noel, V. Samedi.
Arrivage
Est entri Ie steamer Allegany venant de :
New York MM. A. Laroche, G. Kei-
tel, W. Ratoch.
Inague.- A. Henriquez.
Cap Haitien.-Mr et Mme J. Montreuil,
E. Hyppolite, Dr Doucet, S. Massac, D
Derosier, A. Francois, S. Mtnard, L. Vau-
gues, A. Laroche, J. Lecorps, J Tous-
saint, P. Voltaire, B. Bernard, Tassy, L.
Proph&te, S. Mompo nt, E Stephen, Kouri,
HWraux. gtn6ral B. Laroche, Ch. Leconte,
E. Dupuy. F. Bernadin, L. E Pouget, A.
Latortue, R Daguindeau, J. Manigat, G
Sterlin, H. Innocent, Th6odore, Jean, A.
Hector, M. Lambert, general D. Augus-
tin, D. S Frangois, D. Sylvain, H. Philip-
pe, A. Belizaire.
'Port-de-'Fa ix. A. Sylvain. M. Achille,
L. Poux, M. Louis, L. Villard, C. Tho-
mas, Mme Btstiun, D, lean. F. Vieux,
S. Ch6rv, A. Foitune, '1'. 'I'hophile.
Gonaives. J. Dubois, R. Cabeche, B.
Castor, S Etienne, Al. Dauphin, B. Bris-
ch, J. W. Pierre, J. Cabtche, D. Tous-
saint, C. Bernard, A. Pipiton, general
Alceus, J. Masicot. S. Buthller, E. Moreau,
A. Targette,-A. Gilbert, Belfond, Lopez,
B. Vaillant, A. Mayard, general Alex.
Delva.
Le Proc6s de la Dilapidation
National
Haiti'Politique et Litiraire ne devant
paraitre que le 5 Janvier, son Ditecteur
M. Antoine Laforest, a public, sous ce
titre en plaquette un article r6clamant une
*action 6clatante, une leCon rigoureuse,
profondes centre les anciens gouvernants.
Accident mortel
Hier un enfant de M. Horace Bance en
jouant avec un revolver en apresse par m4-
heur la detente.
La balle atteignit l'infortun A 1 'oeil gau-
che. II rendit le dernier soupir une here
apres.
Les funrailles auront lieu cet apres-midi.
Nos condoleances i la famille Bance.


Mo Br6dy
CANDIDATE A LADiPLUTATION NATIONAL
M* Joseph Michel Bredy don't nous an-
noncions hier la candidature i la deputa-
tion national, aux elections compl6men-
tairts de J.nvier prochain pour Port-au-
Prince est un jeune que de fortes 6tudes
classiqucs et juridiques ont faqonn6, on
module evident de ce que pent 1'effort per-
sonnel. Licenci en droit, M* Bredy en-
tta comme*chef du Greffe, au Tribunal ci-
vil ou il montra d'excellentes qualit6s et
attira sur lui attention de ses chefs. Le
regrettc doyen Dyer lui accordait ses af-
fections et le couvrait de sa puissante pro.
tection.
I Quand il laissa le greffe pour prendre
nag, se "baneau, parmi sea con~trss, it


fut bien regrettC par ceux qui travaillaient
i ses c6:ts. Aux Clectionsgenerales de 1905
il fat elu d6put6,- montra, a la chainbre,
un caractere independant et patriote.-Me
Brady fut rapporteur de la commission du
budget g6enral de la R6publique, rappor-
teur de la commission legislative charge
de decider sur la demande de suspension
de l'inviolabilit des d6putes Blaiae Lava-
che, Hermann Malval tt Olilon N'6nos ;
il donna sa admission, en cette qiualiti,
la maiorit6 des membres de c:tte corn
mission ayant rerfus d'accep er son rapport
tendart au rtjet de la demand de suspen-
sion. Nous aurons a revenir bient6: sur
ce Rapport. La temps devait lui donner
raison ;e enffet, la chimbre du conseil de
I'instrnction criminelle de Port-au-Prince
renvoyait ces deputies hors de toute prr'-
vention. Mt' Bredy representait, A la 25'1"
lIgislature. la commune de la Pctite-Ri-
viere de Nippes.
Nous lui souhaitons sincerement un
complete success dans sa nouvelle campa-
gne electoral.
- I | I '-

POLITIQUE
Voyez-vous ii n'y a jamais de chose
impossible dans la vie quand on a la vv-
lonte, le coeur, l'energie n&eesbaire aux
success des grades entreprise ; i y a quel-
que chose, en outre, qu'il faur avoir :
c'est le temperament, le courage farouche
de ne jamais reculer devant la rusp, nsabi-
lid de ses actes. M. le Presidert de la
R6publique nous donne une preuve cer-
taine, une reconfortante csp6rance, p.r la
fermnete et la volunteer qu'il met dJns ses
decisions, qu'il pourra gouverner le pays
avec 'outes les chances d'une bo ne ad-
ministrrtion.
La politique des petites chap-lles ne se-
ra certainement pas une preoccupation
constant de son Gouvernement, n'aura
pas l'avantage d'absorber tout son temps,
et d'etre funeste A la R6publique, comme
elle I'a C6C si longtem'is, avec les pouvoirs
passes Non, on aura trop a faire, trop A
organiser pour s'accrocher A de mauvaises
routines A de mauvaises passions qui ne
peuvcnt que fire du mil. l.a s'bilite ide
nos finances se reconstituer,une orienta-
tion nouvelle A donner I'ordre de cho-
ses nouveau, la'question de la Banque a
resoudre prendront tout notre temips et ne
nous permettront pas de nous attarder dans
des riens qu ne front It bonheur de
personnel et ne changeront pas la situation
materielle du peup'e.
CAMILLE NItRi NUMA
..E ---- -


Le Conseilc I'lOrdre

Des Avocats
Au Palais National

Hier matin ont t6 requs par S. E. le
GA' Simon les membres du Conseil de
I'Ordre des avocats de Port-au-Prince.
Me Pierre Hudicourt, le bAtonnier, pro-
nonqa les paroles suivantes :
Excellence,
Le Conseil de l'Ordre des avo-
cats de Port-au-Prince est heureux
de Vous presenter, au nom du Bar-
reauentier, L'expression respectueuse
de sea compliments a I'occasion
de votre elevation a la Premiere Ma-
gistrature de l'Etat.
e Avec les VOBUX qu'il forme pour
Votre Excellence personnellement,
l'Ordre des Avocata rouhalte que le


nou\ lu septennat soit le regne d6
finitif oe la Loi et de la Justice. v
Messieurs, rdpondit le Pr6sident,
je vous ,-inercio profondement de
vos complimients et do vos souliaits.
"ois pouiv( z etro persuades que mon
seul bIt stra de respecter et de fai-
re resp,'cter la loi. Celui qui se con-
tente d'el:re let Ministre de la Loi n'en-
coturt jaIi.*is de responsabilit6 per-
~.orii oll,. IPS recriminations ne vunt
jamai. i lui.
( S ;adI s-.,:it.t an Ministre de la jus-
ti ) It l-,lez vons les poulsuites a
digori c:iitre If Command'-nt de la
c ttin .1 de. l'Arcahaie qui a ordon-
n11 unr x iention sommaire le jour
:do m;a irrestation de serment. II eat
toinips q(iue c systeme prenne lin. It
t';tt I icere un example delinitif. J'ai
coiiimande pendant plus de vingt ans
jo n'ai i mais eu besoin, grace A
D);e de m'adresser A des moyens
pareils. v
Le Mini-tre MNrat Claude : a Mes-
sie.'rs Ies Avoats, si j'ai d lsire, un
moment tlonnr, occuper le portefeuil-
le d Ia liisti -e, c'est parce que, con-
naimsant depuis longtemps S. Ex. le
Pr&.si.lont, j suis persuade que -l'on
pient tcIliser un bien considerable
dan~ n c ( l),tpart Iment. Ce n'est pas le
G t ;lI .\ ,itoitie Simon qui contrarie-
ra leo miidromont le lil)re jeu des
ins-ittilit,.s. V\oil pouvez 0tre assu-
Is qine I'ilndt-penlance It plus enti6-
S-o,;i u, tie A la l IMagistrature. a
I. lI',, ier deo 1' )rdre, repreiant
*MIn-i. uri le Ministre, je vous remer-
cie :t r ltto nouvelle assurance qui
ie f.ir qu'e ocrtifier la haute opinion
iqul I',i avait depuis longtemps du
PiY'.iildoi do la IPpublique. Sa proc-
c i pstion do s'entourer d'un Conseil,
ofi I'on comipt qluatre jurisconsultes
de cr,rivire demontre clairement
quilI n'eiiteod pas etre priv6 des con-
soils de la Loi. Le Ministre de la
Guorii~ lei mmem vient directement
du Tribul)mia S' aiv' lior()lelli et distinction. '
1.-.iiis;t1. I on servit le champagne.
I),- 'om;ss stiront behanges entire M.
Maz.y.. Mitistie de la Justice et Ml
.1. I'. I l-atoar, membre du Conseil
de !')rle.

Tribune du MATIN "

Voici Ils paroles prononcees au Pa-
lai iNaioi,;.l dimanclie dernier par
no;r, iit ll'ig' t ami L ono., Hilaire,
A (tVa-'ir! dn la Prestation do ser-
nmet di Pllisident de la R6pub'ique.
Excellence,
En attchdant que la ville dc Jacml, cet-
te in:.rtcssaite- population qui, en ce mo-
ment, vibre d'heureuses et multiples 6mo-
tions A Foccasion du beau resultat de vos
travaux, ct iressaille encore d'allegresse au
bruit trop anxieusement attend, de l'ac-
clamation popula:re souverainement cOO-
ronnee p.r une sanction judicieuse et n-
cess.iire de I'Assembl&e Nationale. en at-
tendant que cette ville vienne par la voice
d'une d6elgation digne et autorise, pr6-
senter A votre Excellence ses hommages de
piense admiration et d'entier d6vouemcnt,
vous daignerez, a la faveur des circonstan-
ces qui me le commandant pour avoir 6t*
le premier Jacmblien A vous presser Is
main alors que vous vous acheminicz vers
la Capital, me permettre de dire A voue
Excellence combien je me rejouis et m' b-
orgueillis de saluer en elle le Premier Ma-
gistrat de la R6publique.
Certes, President, si l'ambition ct leo


- -- -- -on










Passions 6taient les conditions uni-
qoi puissent condnire icette haute
t, 1 cc faateuil que vous venez rt-
s aujonrd'hoi d'on eclat si pur t
l il va sans dire qus l'honntte cito-
des Cayes, le soldat d'honner qui
,int plus de vingt annies, a su corn-
Ir le DWpartement du Sud avec tant
distinction, serait plut6t dans sa chore
kntale au milieu des siens qu'il a ai-
eilime encore d'un amour profound et
Cutress. .
oa, une destine don't le mys ere a-
ijhapp6 aux plus clairvoyants et, de;
taments bien plus grands religteu-
ent congus dans ce brave et gne reux
r qui bat en votre poitrine, Excellen-
soot les sculs atouts qui ont fait de vous
Smiveur, I ibsrateur que toute la R6-
blique, dans un blan de concorde, de ju. -
ltt de patriotism providentiels, a ap-
I diriger ses pas chancelants vers
enir ....
L'Etoile di Sud, telle est I'expression si
itle et glorieuse qui caractbrise Votre
cellence et que partout, le people en-
osiasmb r6p&te. En effet, la Patrie, trop
gtemps 6garde dans des voices obscures,
Wes, qui la menaient vers un abime fa-
[vous rtmet aujourd'hui, President, le
nbeau presqu'dteint de ses destinies et
taptpl votre haut patriotism, vote
oaraveugle de vos conc;toyens, aux ra-
qualites de votre cceur pour la sauver
nnfrage qui la menace.
Grice, grAce, grAce 1! s'est elle icriee.
E, nous alors, ses pauvres fits itquicts,
avons ac:oiru, tremblants, aux cris
Ctem ere si douce, la seule qui nous
ionnde A nous autres enfan:s de notre
et sais-ssant en passant votre belle
dnnt 11 grandeur jette le ddfi aux
nobles blasons :
Diea, ma Religion, ma Patrie brus-
tent, nous nous sommes arr&es de-
vous, Excelleece, pour reconnaltre et
rernotre Liberateur.
Aissi, torts les principles que vous avez
;ouars pr&conis6s et convaincus, avec 1'ai-
ittous les citoyens de caeur, de la
k'ation du b:au Programme que vous
usimposertz, Excelltnce, nous crions
Vve i'E oile du Sud !
TVie le President de la Republique !
Vive la Patrie Reg6nkree I
IDembre 1908
LioNCE V. HILA1RE
r~ I


lqu nalionale d'ilaiti

Conformempnt aux instructions du
cretiqr' d'Etat des Finances, la
"que N tienale d'Haiti a I'honneur
former les in'6resses qr'ils peu-
t, partir de ce jour, toucher A
guich'es, par anticipation, le con-
No. 17. 6chdance du ler JAnvier
de la Datte Interieure convertie
Cosolid6e.
0rt-au-Prince 22 D6cembre 1908.

Ir Joseph Sasson
Marchand-Tailleur
vie sa grande Clientele qu'il vient
eiostall,-r Rue des Miracles NO 12
be de la Place Gefrard, il leur an-
9.} iussi qu'il vient de recevoir un
a lssortiment de Casimir, Dia-
k, eheviotte, marchandises fran-
hg dernieres modes.
PRIX MooDntt
"nU-Prince, le 5 Ddoembre 1908.


LIVRE D'ACTUALITI

Pour paraitre incessamment en un
volume de 200 ot quelques pages :


Oueslions qui de droll
Par
MN ULRICK DUVIVIER
Licencid en Droit, Avocat
PREMikRE SERIE.- Le Procis de la
Consolidation: les condemnations P6-
cuniaires.
DEUXiEME SiRIE Lis Budgets et
les credits supp:. nintaires.
L'augmentation par i'Erxcutif de
certain chiffres den allocations bud-
getaires votes par le Corps L6gisla-
tif. Le silence coupable des Cham-
bres.
Autour d'un rapport de la Cham-
bre des Comptes. ( Le rapport in-ex-
tenso qui motiva I'exil de M. Charles
Cameau. )
La responsabilit6 respective des
Cliambres et des Ministres.
Les d4charges de complaisance.
TiorISIt.E S&RIE. Le scandal des
C ,ntrats. eIss beneflciaires et les pre-
le-rnoms
Illlgalil0s et immorality.
(OiATRIEME SSEIk.- Les emissions.
CINQUIk:ME SWniB.- Les diff6rentes
acquisitions par I'Etat de prnprietes
priv6es et les diffArentes alienations
des biens du domaine.
Les manoeuvres frauduleuses, les
ench-res et les beneficiairts.
SIXILME'S.ERIE La loi centre les
levantins : les causes de I'indexcution
de cette loi.
Chaque serie sera suivie de notes,
pi&ees et documents.
Un volume: Desix Goudes pour les
sou cripteurs.


L"USINE A' GLACE
DE
Port-au-Prince
Prie ses clients de bien noter que,
le jour de Noel, le jour de 1'An,
le samedi 2 et le dimanche 3
Janvier prochain, son debit sera
ferm6 d 2 hevres trs pricises de l'a-
pres-midi.

Chez Roux Co

Viennent d'arriver :
Boubons assortis en boltes illus-
trdes et par livre, Fruits cristallises,
Marrons glac6s, Dragdes aasorties,
Chocolate A la creme pralines et &
I'ananas,Nougatines, Bonbons glac6s,
Nougat. Fruits au jus, Biscuits fins,
(Pernot) en coffret de luxe, Prunes
d'Ente, Raisins, Liqueur Marie Bri-
zard at Lafaurie, Champagne V' Clic-
quot et Bouzy, Vins fins. Cognac Pi-
net-Castillon, Phospho Cacao, Ver-
mouth, Torino China, Fromage pate-
grasse, Saucissons de Lyon, Chou-
croute garnie en baril, en verre, Jam-
bun Feris & Swift, Saucisses et lan-
goes fumees, Thon et maqueraux &
l'huile, Petits pois fins. Ancboisa
I'huile, Crepes, Beurre deo Pyrenees
et beurre Bruun, Pommes, Oignons
et pommen de terre par livre, Scaler-
lati suprieur.


Products Bygniiues pour la Toilette


,r-2.


4)

0
Ono


POYDRE- V-- il-OtE
"BVON Salem lr 90 rM eW .O
L MW No a, tft OWWslo IPA= Oft -jvdGW I" pgftot~lb


c-~Y C-7~ --' -w


I


6 1


Ri
mad


adoucit l'dpiderme auquel ella
S|donne une souplesse et un ve-
A loutd incomparable en lui com-
muniquant son ddlicieux par-
fum. Elle conserve l'dclat et la fratcheur dii teint, car elle est souveraine
centre le hale, les piqtres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
LA I I I rente, impalpable, prepare
spdcialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teiot
tireprochable ; son parfum delicat, son veloitd out contribud A faire d'elle,
la Favorite des lPoudres de Toilette.
A chase de Crmrne Simon,
LE I pr'parA s,!on les principles
L E lesU LlI Ies pins scrupuleux de l'hygicine
poI-;e uai certain degrd
toutes les qial it fs bierltii'usvits et pre-rvatrict ( de la (Creti-!l Simon ; it
est p trtiicliircin ,nt reaoincindd pour la Toilette des enfants et pour le,
dames don't IA pi t es: delicate.
Ageqce G6nerale et D6p6t pour Haiti]
.~. la 1eItropcole
MASON JULES LA.VILLE
9,. Rue du Magasin de I'ctat, 93
I I I |


A L'Ange Gardien
98, RUE I)U L SFERVO()II !)N.
Vous trouverez pour
les fetes defin d'ann6e:
Bel ass'rtiment de Dentelles
et Giipures, Souliers de bbe6,
- Chapsaux de fi'lettes,- : Bas
et Chaussettes,- Tissus pour
robes,- Farfurnerie, Jouets
etc, etc

On demaifndei
De bot) onvrier- ta' leurz .ir, i, z
vous Gra'; i- Hll No itS. C (: ,, Jt. St
Cloud Malt r- T't i ilt -r.


Avis
.Ie soussignd, dc'are au public et
au commerce en Iparticulier avoir
pet du la feuille d'appointements du
rno;s do Dl)ecnbre appartt nant a
Mclle (:lcnoroe G;effrard, cornmm di-
rectlice de 1'Ecole des (;otailves.
I'ar co4nst(quent je la declare nulle
et 1on11 avenue pour qui 'aurait en
s, possession.
(Gill.RLKS LI.AVOIS
ga4ayd!...
Grand Revcillon.
Chi-z Joseiph l)srivi~ res. Itel St
Jo',eph, demaiij 21 Ddcembre.
,ccourez en foul et vous serez
sa i faits.
(.onsommations vwridies et choisies.


Andre Faubert

38, RUE IIOUA, 38.
pEO T- T U-P :::XIN C1E


Vient d'ouvrir sur cette place une maison d'importation spticiale-
nt Dour la vente des produits ile la maraue MUNZER &


Bordeaux.


Fl & L9 de


On trouvera toujours chez lui un assortment complete des articles
du prix couiant de cette mason, aux prix les plus avantageux.
Vin rouge, Vin blanc
Vins fins en caisses, Champagne
Vinaigra, Huile

Vente en gros et en detail


r


r


I


1 7 ---- -ANE


wpm


me










SUCRE TURBINE CordonnerieNouvelle


i vous vou'ez Uri p ir
i~ro .-1- ido la c .nne
SSz?,.q jitctr inqrcrtrlient( clih~niqice
jU-g.4 llaiiiiyIf%
Suwcre Jo MON-LEPOS
d ijt la supdrio'it& a 046 reconrnue
pal une Wdiii':e d'OLi obteniue A
.IJanestown( (1907 ).
L'Eo'xposihnn Crntinale de '1!907
iui a accordeI la t lus haute r~com-

Ddp6t G6n6ral:
'23, RU RULX, 23
( Anc:utaiijte its IIONNmE-FOj. )
Tafia 20) o/o Alcool 900

Maison F. BIUNES.

D irig6a par

L. HODELIE
Anwir ,nm ^'We -. sl Sori.L4 P lhilas-
Vient d&, rec-vir -aa grani tJ d'6


lballe c; -a i r : e ~ ~.- c;
d. gi!At do sRJie et do plae de
tclute be-t
S 1)60 "1. llillw'6 -i GO&L Ll "*- oS f .., 0-
ces. --- :)W: r n'r Se, : Z -
Amrai, ine de !O *i-lrniAre Do- ;ctjon
La rnaisor- C : 'o': a-.Assi des .os-
turns. :n=.i!4waP-nj,; -6-bits brodl s
dolnma~r !' *pz. bsbiabka -ar-


G. B. PETOIA
143,'GR~ AND'BUR E. 143
PORT-A J-P I NCE
(C:AUTSSUJK.S '* TJlt; GWNRBS
Rm T*PT. PO( P L% VENTB
KN GROSS wT D*TA&IL.
Ex6oution prompted des
commnrsdes, tant ici qu'en
Province.
Formes A homines 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernihre mo-
ie de Paris ) et le plus commode :
.haussures poor enfants confection-
aoes avec des Peaux de routes nuances
d'une selection et dur4e irrdprocha-
ble, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquids
Pour eharasures de Soutes ,wane .

JULIEN FLORUS
Anrien dl've deo In 96 Compagnie
d'ouvriers d'Artillerie( Lorient )
So tient A la disposition du public
pour tou. travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE, de REPARATION de cofire-
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
Rue de la RAvolution No 19
Vis i-vi.s de ln Chambre de. DJput.

A Vendre


A l linprimerie di
volume des Lois et
Ganthtie, Anteos 18
de Cinq Gbu des.


MAC I -ilES A COUDRE
"j 1 ( i)


LIa tn(i- i-ie/

1Wac 2,iii


i Mal'in le
Actes
90-1899,


dernier
par C.
au prix


SINGER

'e .. .. P. 12 o0


: 'ri ;....-. rte .. ............. IP. Or.
, -" Il C v' t'' ..... ........... P. 8 or.


' i rj, j q


C Iez


P. 31 or.


- Cordasco


Slecher


(A


0
S.,
rh

P
t4


I. Ia elee de Cheval
Maison renomm6e pour la Sup6riori-
t6 des Articles et la Modicit6 des Prix
\Vic t d(1 recevoir un assortment complete d'articles
d1'e miii ,i e en for 6maill; bibelots; lampes a suspen-
sion: ,limnqiiets, lampes ordinaires, de toutes qualities,
\verri. inccles et boCltehes de toutes dimensions, mi-
rilrs, sells anglaises, chabraques, cravaches, brides et
Itos los articles do sellerie, articles pour buss, articles
,ide coialotinerie,de ferblante:ie, deverrerie.
Flanelle superieure pour costume. Tuyaux de tou-
tes dlimensiois et accessoires, tapisserie, peinture, paper
:' enveloppes, ciseaux pour tailleur et couturiere, etc, etc.
Vient d'arriver: Esprit de Vin 95 olo.


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors conoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continent.*)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi.
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban.
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient A la m6me halle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commander seront ex6cut6es avec le mnme soin que par
le passe.


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-an-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COOLEURS
Vente des chaussures : Ctvreau-glaoc, Verni et cou-
leurs, pour Houanmes, Daoes e:. Enfants.
( l:OUTo-'i, EILASTIQUB ET LAC )


En gro


-----U r-


to);: e


la RMpublique


Mr C.


Le


Ve rset
(


Ta lleur- biarchaind
Donne avis A A.i bienvillai'tr clieon-
tele qiie sa maison No 7, Rue Trav r-
si.re est toujours bien pourvue d uue
varie4t d'6toffes de la haute nou-
veaut6 parisiennp.
QUALITY STUPERIURnRP COUPE 1LEGiANTF
TRAVAIL SOIGN v EX.CUTI iN PROMPTE-
Pri. trds ral 'ut I
-c- __ __
De oiisth ene Ro ULUS
Distilate ur-liquori-t,, ini,,u3triel
Dipl6me et m6daille d'argent ci
1'Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'A.mrique 1904 )
Annonce Asesclients tantA Port-au-
Prince qae dans les autres locali-
tes, qu'il a transf6tir sa maison de
commerce sise ci devant A I'Avorine
St-Martin, Portail St-Josep A la Rue
R4publicaine, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gar ldu Nord.


SA L'LEGANCE-
CD --
to CO RDO *N cR TE
3. E2. I )SEIE
-I 42, Rue des Frount-Fort&.
S CHAUSSURKS N DkP6T,POUR LA VDlTB
- Promptitude at soin ai;x c:omman-
w des tant ici qu'en province.
S Chaussures de Dam n-9,'a(r. et tra
Svail tonjours tout ce qu ii y a de plua
s Dnouveaux.
Forms am6ricaine et francaise pour
Messieurs ; elgaotea at comn modes.
g Pour les enfants le plusA !'aiea
O Travail solide extcutr avec
I des peaux de prtstiArc- marque.
Ca Assurance de grand rabais.
I PAtes, Cirages t Ltquliea


Francisco


Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours eo depb~
un grand stock, pour la vente on
gros et en detail, de chaussures en
tons genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Los comrnu ndes des commercants
de l'int4rteur pour;out tre "ex6cutees
(dans une semaine A peu pr6s.
2., Rue d4s Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINC ( HAIT )

N u ger puins de parin

S'il n'estfaitavec la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser a:
Ernest Castera
representani de la PILLSBURY'S WASB-
BURN FLOUR MILQ CO MINNEAPOUI
MILES

E 6^tel-1. estaxxazir t
ST-JOSEPH
( ANGLDES RUES ROUX ST DU MAVW
SIN DE L'3TAT. )
Service bien organis6.- Reps
A la carte.- culaine ezoxlleaS
PparPATAums : Josi~ DESRIVIU

Demandez le MATIN
chez Joseph D6riviBre-


_ __ __ ___ ~~_ __ __ __ __~_


131 ( ouest


et. -,n di~l -ti


Ive 1 tut 0 t. i


GRAND PRIX


HORS CONCOURS


pourn


DEFSUSE