<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00495
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 8, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00495

Full Text
peuxi6me Ann6e, No 509


PORT-AU-PRINCE( HAITI )


Mardi, 8 D6cembre 1908


I


)


& 0


QUOTIDIEN
I---- i~~ I ~- --I ---- ---------- --. ---


Abonnements:


PORT-AU-PRINCE
DgPARTEMENTS
ETRANGER........


Ux Mots. .
TioU Mou.
UN Mos..
Tiois Mois
Taois Mois.


C.G

*


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


C31]6m.oo Lagloire,

REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUN 1011, 45.


II


LE NUM.RO 15 CENTIMES

Les abonnements partent du I et da iS
mois et sont payables d'avace


d ckaqs


Las saan ucrits 1mse ou Eon UO mrmii m epa sm


Pour tout ce qui conoerne l'Administration du Journal, s'adreser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rus Roa es e aSe-li

le Chef u P ir lais, je ne desire que bien vivre pour bien 'les avez prononcdes, tout nous st an
mourir. gage de votre sinckrited. C'est de tout
SC l u PU i Exc UVous me voyez pleurer, je ne peux pas notre coeur que nous crions encore : Viv
me contenir, c'est que je pense a cette le President d'Haiti I Vive l'union de
AU PALAIS NATIONAL grande responsailit. que je vais endosser tous Ies citoyens a
Servant la Nation et devant I'Histoire ; c'est
er e encore que je pense A ma famille qui est L'orateur est acclam6. Noueaux
Hier aprs-nidi, apr une tourn6e C'est cla qui m'met, c'est cela qui loin de mo en un si beau jour, ma mai- cris de la foule transport d'nthou-
devillee Ipr Cd de Pon arm~ e 0tue me met des larmes dans ia oix, c'est eela son, a ma ville des Cayes, A mon cher d&- siasme, vivats prolongAs et nourris.
deneuf, la Clef du Pouvir Exvcutif qui oppresse mon cceur jusqu'A le briser. partement du Sud. puis on passe au champagne. Apr6s
anrait au Palais National. I)vant lui, J vois Ia souffrance du people, l'itat pres- Qui me remplacera li-bas ? Qui aimera quoi, chacun va serrer la main au
dans des buss s trouvaient les mem- que d6sesphr du pays, je sens quelle mon people comme j'ai la conscience de nouveau Chef d'Etat, et la foule s'6-
be duComildde I'ordrepublic,et une lourde charge m'attend ce fanteoil qai l'avoir aimed ? Dieu y pourvoira. cole important la meilleure impres-
rando foule envahit la salle d'aadien- est le term de ma carnire, oui, je sens Mais tous ces regrets disparaitront de eion, agreablement surprise davoir
e. LA, rMe Maximilieu Laforest, doyea ma responsabiliti. mon cceu!, si loin de ma petite patrie, je reconnu un coar si sensible dea la
es membres du Comiii6 adressa la i-db
role au Gal Antoine Simon. Aprs C'est poorquoi, je vous en conjure, ai- eux fire du bien lagrande. En ce mo- vaillant Soldat'du Sud.
Iavoir flicitet de sa victoire, et I'a- dea-moivous tous, adez-moi franchement. mne, je ne sus pis un citoyen du Sud,
roir compliment sur les nobles mo- aidez-moi religieusemen?i fire marcher le ni le ched d'un deparemcnt, je suis iun
biles die la r6voution t'iomphaute, ii pays dans des voies meilleures Soul, ie e Haitien, le chef de la Ripublique et c'est l I
hit ressortir la connfance que le peu- pu1 rien: un gouvernement est une grande tout le pays que je dois aimer d'un gal
pie manife-te en faveur du Chef du machine qui n'est mise en movement et amour et dun egal devouement ; ma tcche
Pvoir Ex<,utif, et souhaite que les n'a son jeu rdgulier que par la coophra- sera facile si vous vous unissez tous a moi
avofrrnchement pour m'uide, I rhlieer Ite l
esprances populaires ne soient pas tion et l'accord de tous les citoyens, avec franement pour aide. A riser le R ENSEIGN qNTS
d4Cues. II termine par des voeux le secours de tous les bras puissants, de bheur d people. TE ROLOGIQUE8
excellent pour le gouvernement qui tous les c eurs honntes. Comprenons en- Ma devise est rDieu, ma religion et
1 s'inaugurer. fin que cc qui a jet, cc pays si bas, ce sent men pays ,. Pourremplir mes devoirs en-
SChef du Pouvoir E uif, essa- nos discordes civilas, nos querelles inces- vers Dieu, ma volonte seule suffit, mais O bs rv toir
Le Chef du Pouvoir Enxcutif, essa- tss, nos vieilles passions qui ne cessent j'ai besoin du concours de tous mes con- DU
yant vainerent de contenic son 6mo- de nous dominer et de nous conduire citovens pour sauver mon pays. Criez done cD
tion, avec des larmes dans la voil dans des chemins mauvais. Ce qui nous tos avec moi, ct d'un ccear sincere : Vi- SEUINAIRE COLLEGE St-IARTIAL
entrecoupte par des sanglots s'expri- pd cest de ne pas outer la voix sup- ve l'union Vive Haiti reg6nur6e I Vive
me comm suit ( Nous dvons ce pliante de la Patrie qui nous convie u- la liberty LUNDI 7 DCEMR
discours admirable a un de nos col- union. c'est de ne pas vouloir meme Ccou-
laborateurs qui l'a stenographid. Ce ter la voix de Dien, de Dieu qui nous L'assistance tr&s dmue interrompit Barometre midi 762, $*/*
serait dommage que de si belles pa- command de l'aimer d'abord, et ensuite plusieurs fois ce discourse par des ap- \
rolesnde de Iusseet entendues qta parTempdratur mninanum
roles ne fusseit entendues que par de nous aimercommedesfreres. Si Dieu ne plaudissements, et les dernibres pa- Temperature, mu,
Uo public restraint ; nous ne doutons nos aime pas et semble se retire de nous, roles furent accueillies par une joie ma m 3,
ps que tous ceux qui le liront ne 'est qe nous ne nous aimons pas entire frntique. Le Chef du Pouvoir x- tture
sent nus come ux qui ont eu no. urqoi fut-il qu'il y ai tnt6t cuif avait trouv6 ce language du coeurene durne de
I'avantage de I'entendre. ) des piquets et des cacos. tant6t des natio- qii seul au cleur arrive. Ciel clair oute Ia iourne. Brise de rmer
Mes chrs ioncitoens naux t des libCrau ? II ne dot yavoir On applaudissait encore quand une r'guliere c rssez forte. Queiques move-
Me chrs oniquv des haiens, tou s brt dmevoi s've, cest cell du d6put dmentsisqus dans I'apres-midi ct pe
Mon motion est grande A cette here. cr, tons unis dans on common effort Moavi Morpe. baromtre et indcis.
e je considire, en ffet, ce n'est Pas pour le salt de la Patrie. President, dit-il, ces paroles qui vous J. SCHEE
Sbrillant cortege presidential, ce nest J.
.P racclamation populaire si joyeuse t C'est I'amour de mon pays et non pas soot monties do cceur avec des irmes
jue s ns sincere, cp ne soint ps les crr I'ambition qui m'a conduit A ce fauteuil ; ont toochk profondiment toos ceux qui Administration Potale
e a foule sien liesse, non, pas du toot, i'ai entendu les lamentations du people et ont le bonhear de les entendre. Je me Letires recommandles en sosfrafi
i ,tout, je vois autre chose. Je vois le j'y ai r6pondu. Je viens prier tous les fais l'organe de tous ceux qui sont SERVICE INTRIEUI
Pa t oi ce pays est tomb, le dcgr de vrais patriots, A quelque part qu'ils aient ici poor prendre en lear nom et an
ire oUi ilpy est duit ; ,e sen que c e appartenu, de s'unir imoi, de me secon- nom du Pays 'engagement solennel de Melles Ida Maignan, Laure C.letin,
c people acclame en moi, c'est un sau- der dans I'aeuvre difficile, mais non pas im- ne pas vous marchander le concourse que Climence Jr6me, Mmes Arthur Vernard,
Sar, Un mdecin pour ses maux; je n'en- poible du relevement de notre cher et vous nous demanded poor le bien corn- Charline NazCre, Mrs Ernest Lon, Me-
s as seulcment lres cris de joie, j'en- smlheoreux pays. Je sus au term, au mun. Nous jirons de vous 6tre fiddles, mores Nicolas, D. Jean Louis, Edner Hp-
ttd les cris despirance. Tout cc peu- couronnement supreme de ma carriere ; je et de travailler avec vous de toutes nos polite, L. D. Berroom, D. Sam, Cor~kls
pIe est aux prises ravec Ia isre Ia pls- n'ai plus rien T dsirer pour moi, je ne forces A la retaliation de vos r6ves poor Giordani, Oswald Jean, Commandant b
ese, tous ces occurs ouffrent, et c'est veux exster que pour a ralisation des le bonheur do people, car votre pass tout 0- Rgirment. Thl6maque St-Cair, Ch.
Sfod de ces Ames douloureuses que reves Qoe je porte depois longtemps dans d'honneur, les paroles que nous venos Bouchereau, Narcs Leconte, Clervai
sea cette acclamation unanime. men ccur pour mon pays; : ans ce pa- d'enendre, I'Emotion avec laquelle Toas Dolce.


II I lr


I


-W I~ II I I II IlrL Il


DuMTX":





Exil6s
Outre Mr. Cilisihenes IFtuchud q e
nous a.on, annoncc hier,sont auss artivci
de Kings:ou :
M M. Edmond Defly, Henri L'bidoo,
Th. Wiener Evgene Carrie, lltnri La-
noue, A. Sansaricq. H. Martin LUo Lu-
marque, Lavalliere Cadet, Dive Page, Des-
tin, Maurice Jn Baptiste, Lamarre, Sguor
et Salomon Bouchette, LCor, Riv;ire et
Edmond Etheart, Henri En ile, S--Elme
Mathieu, Engune Alexandre, Fatal, F. Te,
moth&e, Lindor JosuC, Chenet, Lapierre,
Joseph Lanoue.
Arriv, go
Ce martin est entrC le steamer francois
a Mont eal a avcc les passages suivants
-vamtr de: -:
'Bordeaux.-- E., Kernioan Mms Felix
Armand et 4 enfants, .Mrme Tancr;te A -
g sie, Aug. Gae.jtns, Ed. Lespinasse, M.
et Mwc Auby, R ,P. Vital, .Pre Gen-
droin'eau 'M <.t MwDe Joseph Dina, .Flix
Justin Sanz.
St Thomas.- M et. Ame. Lcmoyne,
Mine ther'.z, Ml es Cheriez, MArcel Col-
Van, Nolidt Alexandre, F. L Cauvin,
C.sar Ducasse, Scneque Pierre, D, Mon-
"plaisir.
Puato-Plata. Juan Bevuttta, Gayetano
,Camso, Ga' Orest Zamor.
Cap-Hlatien. Joseph et Andre Jacques,
.Pietre Simon, Deput6 Ducheine, Louis
St-Vil, Mme H Gabriel, Noemie Joseph,
S. Sham.i, J J. F. Magny, Clement Ster-
lin, Louis Midouin, M. et Mme F. M.
Aliieri, Ed. Duplessy, G. Duterville,
Chlrmant.
Le comit6 r6volatio.,naire
Sides Cayes
Ce matio sont arrives, par terre, les
teembres du comit6 r6volutionnaire des
Caycs : Messieurs Charles Denne:y, H.
PanTCus Sannon, Mur.t Cl ude, Durinvil
Jean;, Jeannor, Augustin jeune, Philippe
Argant,Jh. Simon.
- -Not rsltis envoyons nos meilleurs com-
plimi nts Je bienvenue et les pr;o:.s de
ctoire A toute la confiance que nous met-
to j cs etcx pour continue Itur pr6cieux
concours au gn&ral A. Simon.
Omission et Rectification
NousavQnsomisde dire que Mrs Br.dy et
Chapoteau furefit charges d'accompagner
Mr C. Fouchard cht7 lui etqu'en arrivant
Mr Br6Jy "dit A Madame Calisthcne com-
bien fe g&nral Simon rest a tach6 A la
vie'le ami i qui le lie A son miri,et com-
bien 1aiibut personnellemcnt, il sera un
divoue intermidiaire entire le general et
Monsieur FLchard avec qui il a de bonnis
relations.
C'est Monsieur Huneck qui cut A pren-
dre la parole, dans la reception au port,
au lieu de Monsitur Greger, comme nous
l'avions relate par errenr.
S. Delegation
Cette nuit, sur le eVertiire ', sont par-
tis, en delegation, pour le Nord, les cito-
yens Vdlbrun Gauthier Durosi r, Zaki-
rie Tho nas, Ch. Fo .tii, pour s'adjoindre
A eux, A St-Marc, Limage Philippe, aux
Gonaives. Cictron St-Aude A Port-de-Paix.
Ghneral Biliard jeune, Artaud et Guil-
baud ,-s Cap.
Cos. d6 6gus ont pour mission de fire
entendre la parole de Paix aux populations
du Nord et de leur communiquer le rk-
sulat auquel a ab ati la gran e acclama
tioo faite an General Antoine Simon, Chef
da Pouvoir Ezecutif


H 6tel Bellevue
Le mieux situe, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars. -
Ca~sine renommnb .-- Vue sur la mer-


POLITIQUE

Nous 6mettions sincLrement I'autre
jour notre opinion concernant le
mrailoien des Chmlbrin-s, opinion que
nous somm:s heureux de voir parta-
g-r par le Chef di pouvoir Edecutif.
Le decret lance, Messiours les mem-
blresdu C )rps I gislatif ne mettioni
aucune lenteur A etre a leur siege
ufln de proceder A I'd6ection presidan-
tee le et consacrer c r;ainemert Is
manifestation popul ire.
Eh bien qnoi I le fait accompli au-
quel le pair oti-me oblige de se sou-
kmeltre, n'est pas I'ew vre de la vio-
lence. Les necessitd (de I heure I'unt
amene ; la Mitualion damis laquelle se
tro.ivait la W',ublique, I'effacement
bref, inopind du gdniral Nord dbvant
la ri.I idit6 d evs nements da Sud
l~gitiniett ce qui est faith et centre
lequel jon ne saurait comprendre au-
cune r6erimination.
L'nteiflt g6ndral fera taire bi n en-
tendu certaints co!'res, et, les abne-
g tions de chacun resttron. comme
tn sactili:,- iecessaire au bien-btre
de la 4Bspub'ique.
(C'est le vcu quo nous emettons
franchement, voulant avoir la certitu-
de que tous nous comprendront et
que les violentes passions front pla-
ce A la sagesse quo nois devons avoir
actuellement comme I),us;sole.
CAMILLy NERE NU.IA


Noiveiles Etiangeres

Dekrnitres D6p6chs

PARIS .5. Itnte : 97.
Le Sunat vota hier un project de loi
adopted par la (:hambre, tendant a
fixer le regime douanier applicable
au carbure di calcium. II adopta
ensuite, en d uxieme ddlib6ra'io.i,
un p-ojet de'loi relatif A la publicity
des acles intsressant la propridt6 im-
anobilitre ~t la roforme du regime hy
po ht'caire. ainsi que le project de loi
portant cre tion de six nmplois d'at-
tach.s comm 'rciaux & I'Atranger.
A la suite d'une intervi-w donnee
par I'amiral Germinut A un journal au
iujit d la penuiie d aliments ddns
'es aisonaux, I'amiral fut app 1 A Pa
ris pour four ir des explications; il
fut reqii par MM. Picard et CI6men-
ceau.
M. Jonnart, gouverneur general de
I'Algwrie, fut appele A Palls pour s'en-
tret, nir avec I~ president du conseil
de diverges questions, notamment du
lhoix du prf-;t d'O -an don't le poste
Pst vacant par suite du de:-s de M.
Malvei bi.
LON mREs 5. Le correspondent du
i D ily Telegraph A la IIaye dit
qu'une dep6che de Cuoragio announce
que qu'res nivires de guerre ameri-
cainm y ibout attendus au commence-
ment du mois de j.nvifr et qu'il est
certairi q i les E'a's Unis appui ront
la Iollande ,'ontre le VAnezdiea.
VIeNNs 5.- Deux vapeurs charges
da troupes ont qiitte Fnime hier avec
des ordres ca 'hetes. D ux autres 6ga
lament avec des troupes les suivront
domain. On suppose que leur desti-
nation es' Cattaron.
PAlRI 5 On announce que Moulal
fHaf4, le nouveau sultan du Maroc, a


definitivement accept I'acte d'A'gdsi- Fallibres, :de i la ,onformement I la
rds et les conditions que les puissan- proposition de MM. Cl6meoceau at
ces out mises A la reconnaissance de Picard que l'amiral Germinet sera
sa souverainetl. releve du commandment en chef de
Rom 5..- Dans un discourse qui a I'escadre des evolutions de la M6di-
produit une grande sensation la1 terrannee.
chambre des DLputes, L'ancien pro- Le conseil s'occupa ensuite des d6
inier ministry, M. Fortis, le meilleur bats parlementaireset dcida d'accp.
orateur de la Chambre, a dunonce ter pour lundi la discussion de Iia-
I'annexion de la Bosuio et de l'Her- terpellation de M. Denys Cochin, an
zgovine par .'Autriche. II a ddclar6 sujet des offciers de Laon frapp
que l'adhesion loyal & la triple allian pour avoir assist & nne messe anu -
ce devrenait chique jour pin difficile. moot qui fut prononce par Mgr P-
Ce discourse 6tait surtout dirig6 coutre chenard, ev6que de Soisson.
'e ministry des affairs 6trangeres Une avant-garde de spahis fut at.
Ai. Titoni, pour 1'appui suppose qu'il taquce au Col Danourl par lea Maro-
a pr6t6 1 Autriche. 11 exprime I'op:- cains. Nonu avons eu 0 tues et ti
,-ion publique italienne d'une faCon blesses. Une brigade t1l6graphique
qui ne peut manqu r de faire impres- fut 6galement attaqnue par les Maro-
sioa a Vienne. cains au col d'Jirada. Nous avons eu
RoMB 5.- Un 6boulement de terre an tu6.
qlui s'est produit sur les flancs du La greve des ouvriers de la ligno
Mont San-Lucano, p'es d'Agordo, a du M6tropolitain du Nord et du Sud
dd:ruit les villages de P6a et du La- est terminee.
gunaz Vingt-sept cad rives et dix b'es- BonDRAUX 6. Oa est sans renel-
s9 ont etd retired des ruin -s. gneminjt precis sur les intentions de
PARIs 5.- U' e depecbe de Vienne Pisident.Cistro ( du V6dnzudla) qul
dit que la succursale de la B nque est attend la semaine prochaine I
austro hongroise B Catlaron, annooce Bordeaux. Das wagons-salons atten.
que la ville est bombardee depuis dront le dictateur v6nezudlien an d6-
hier martin A 9 heures. Cette depeche barcadere de Paulliac, A I'entree de
ajoute que, malgre le dmnenti du mi- la Gironde. Une voiture d'ambulance
nistlre de la guerre, la nouvelle est I'attendra A Ia gare de Bordeaux
exacle pour le transporter dans un hospital,
PARIS 5 Le juge d instruction a si cela est necessaire. Oa dit que le
continue hier matin I'interrogatoire President Castro est accompagn6 d'u-
le Mme Steinheil. L'opinion ?gendrale n. douzaine de personnes, y compris
-st que cette fdmme a organism et 1's membres de sa famille et trois
ex.'c Ate touted seule l'assassinat d son m6decins.
,nari et de sa balle-mere. Rien n'a VIENNE 6. Le bruit curt qu'en
4t6 idvedi de ce qui s'est piss6 an compensation de I'annexion de la
course de I'interrogatoire, mais on sait Bosnie et de I'Herzegovine, 'Autri-
lue la prisonnibre a fait preuve d'un the a pris charge d'une parties de la
sang froid et d'une presence d'esprit dette ottoman. Si cette nouvelle eat
remarquab'es.- La scene du double exacte, on peut la considerer come
'rime vAi .re reconstitute en pr4sen- devant servir de base A une entente
le Mme Steinheil de laquelle on es- austro-turque.
pere ainsi obterir des aveux com- Uie interpella ion demandant la d6-
ple's. mission du baron von Arce.nthall,
NEW-ROCHEL ( New-Yoi k ) 5 Le ministry des affairs dtrang6res autri-
vica-amiral Joseph B. Goghlan est chien, a [ 6t ddposee aujourd'hui i
leced6 subitement aujourd'hui la dibte hongcoise. L'auteur de cette
Ngw BEDFORD 5. Le croiseur am6- interpellation accuse le ministry d'f-
ricain a Yankee qui sombra, ii y a voir trompe 1'Empereur t la Nation
environ dix semaines sur les r6cif en leur di-a it que lIs Puissances
de la Poul1, dans la baie de Buzz ird, avaient cons "nti I'annzxion de la
st qui fut renflo id .vendredi apris- Bosnie et de I'llerz4govine.
midi, a de nouveau could ce matin, BERaLI 6 Li nouvelle de la pro-
en se rendant ici accom.agne de deux chain publication du journal de
remorqueurs. 1 Emprear Guillaume a provoqu6 ici
PARIS 5.- Li corrCepond mt vien- une grande s irprise.- C- volume
noise du a Petit Pa-i-ien t 1grlph;e d ins lequel sont related tous les 6v6-
A son journal qu'au course d'une con- nements qui se sont proluits depuis
versation sur le moIvement des trou- que ce Souveram e8t monte sur le
oes autrichiennes dans l B3snie, le tr6ie, eat intitul6e Vingt ans de RB-
biron von AEhrenthal, ministry des gne a. It se compose de 800 pages et
Affairs Etrangeres, aurait declared est relied en peau.- Tout le mood
que les mesares prises par l'Aufriche p urea se le procurer pour la some
ivaient 6te rendues necessaires par de 6 marks.
quite de l'attitude billigdrante do WASHINGTON 6.-- M. Root, secr-
%fontenegro et de la Serbie et, q a'en taire d'Etat, et M Pardo, ministry
outre, il serait donnd une lefon a cs prruvien aux Etats Unis, out sigo6
deux Puissances au printemps pro- aujourd'hui an trait d'arbitrage e10
hbain, si elles continuont A maintenir tre les E'ate-Unis et le P6rou. Cto
la meme attitude. le premier trAdt4 de cotte nature
Sr. JAN 5. Le vapeur excursion- see entire le Btats Unis et nne
niste a City Chicago. a sombrd dans blique de I'Auerique du Sad.
leto go'fe du Saint-Laurent, pendant la
temp6te qui a ravage lee c6'es de
Terre-Neuve et du Labrador. -L'6- Le D.cteur Alexandre Riboul,
quipage de 28 homes a pri. II n'y decin de Port-au-Prince et de Ia WF
avait aucun passager. cult de Paris, a I'honneur d'infor.
PARIs 6.- Le president de la R6pu- m r le public quo, ajnutant desored
b'ique s'est reodu aujourd'hui a la ga- p son nom cela i de son grand p*
lerie Georges Petit, oe 11 visit I'espo- maternal le Docteor Fourmer de w
sition internalionale de peinture ot cay, il signera cornme suit :
de sculpture.
SL conseil des ministries ce martin, D' ALUKADI RIBOUL de P3asc.
S1a I'Elysee, sous la prdsldence de M Cap Halttee *to Dceambt 400.


m mom I~_





Dec6s
4ous venons d'apprendre la nouvelle d e
a sort do gindral Iorges Lgagneur, chef
i Is division de Jer6mte, actuellement i
poet ao Prince avec les armies du Sod.
Complimentsde condolkances A ses com-
gPoOS d'armes et A sa famille.

On demand
De bons ouvriers tailleurs adressez
ie Grande Rue N* 148. Chez Jh St
Qood MaItre Tailleur.
3- ---
Le soussign6 D Jean Philippe. di-
roteur de la prison des hlommes de
tte ville, announce au public que les
Zegas des mois d'Octobre et Novembre
'dAlvant a la some de soixante cinq
ptrdes chacua soot adhire6. En con-
qauence il les declare nuls et de nul
efft.
Port-au-Prince, le 7 D'cembre 1908.
L. Jn PHILIPPE


A Vendre
A l'Imprimerie du Matin le dernier
lame des Lois et Actes par C.
Gothier, Annees 1895-1899, au prix
de Cinq Gourdes.

Pri6re d'aviser 1'administra-
ton de la moindre irrtgulari-
ttdans le service du a MATIN
lin q.u'il y soit de suite rem6-
Nos abonn6s de la Province
mt pries de vouloir bien nous
ire parvenir le montant de
lar renouvellement en temps
tile s'ils veulent 6viter tout re-
tard dans 1'envoi du Journal.
__ =r -- -

le mange plus de pain
riln'estfaitavec la" Pillsbu y's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
L4pain le plus blanc
Lepain le plus 16ger.
Pour tous renseig aemen ts s'a-
b~aer A :
Ernest Castera
ntant de la PILLSSUY'S WASH-
FLOUR MIL3 Co MINNEAPOLIS
F- -
IFrancisco DESUSE
lhbrioant deohaussures
i lManufacture a toujours en dep6t
Pand stock, pour la vente en
to detall, de chaussures en
eIares pour
HiOMMIu F Mxzs, ENrvurs
oftm Or"landes des commerQants
'trieur pourtont etre "ex6cut6es
"ne semaine i peu pres.
s Rue des Fronts-Forts, 33
PORT-AU-PuNCE ( HAM )


M" C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis i sa bienveillante clien-
tele que sa maison No.7, Rue Tray r-
siere est toujours bien pourvue d une
variety d'6toffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITY* SUPiRIKUR. COUPLE tLGANTBI
TRAVAIL BOIGN*. EXiCUTION PROMPTK-
Prix trs rdduits I

Mr Joseph Sasson
Ma rcha nd-Tailleur
Avise sa grande Clientele qu'il vient
de s'installer Rue des Miracles No 12
en face de la Place Geffrard,il leur an-
nonce aussi qu'il vient de recevoir un
grand assoitiment de Casimir, Dia-
gonal, cheviotte, marchandises fran-
caises dernieres modes.
PRIX MODIRES
Port-au-Prince, le 5 D6cembre 1908

Avis


Mr W. Buch prie tons ceux qui
doivent encore A la Pharniacie Saint
Charles, des Gonaives de bien vouloir
verter le mointant de leurs borde-
reau & la maison Vve P. Lancelot & C*
qui leur donnera quittance.
Post au-Prince, 4 D6cembre 1908.
W. BUCH

D6mosthbne RoMULUS
Distilatenr-liquoriste, industrial
Dipl6me et medaille d'argent a
1 Exposition Universelle do
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Am6rique 19o0 )
Annonce see clients tant A Port-au-
Prince que dans les autres locali-
tss, qu'il a transfer sa maison de
commerce sise ci devant A l'Avenie
St Martin, Portail St-Joseph A la Rue
Republicaine, ou Grand'Rue, halle
No 38, non loin de la Gare du Nord.


Cie ale Transaplliniue

Le paquebot a Montr6a i est at-
tendu mardi 8 courant et partira le
mmemo jour & 0 heures probablement
pour Petit-GoAve et Gonaives.
L'AGENT
F. M. ALTIERI


Banque naittonale d ail

Par decision du Conseil d'Adminis-
tration en date du 9 novembre, Mr
Paul Santallier est nommne Directeur
de la Binque Nationale d'Halti.
Port-au-Prince, 5 Decembre 1908.
La Directeur
PAUL SANTALLIER
R -
Mr Gastano E. R. Penza
ITALIEN
Argenteur. Doreur, Raparateur
Mtallique et des Vases saor6s.
Offre ses services au public et par.
ticulierement aux cures des Paroisses.
GRAND'RUE, No 17!
PoAT-AU-PRINCe.


MACHINES A COUDRE


SINGER"


Machine a main avec couverture tres 6legante ..


P. 12 or.


La m ma9 &h main plus 616gante .............. P. 14 or.
Petite, base en fer sans couverture ............. P. 8 or.
Machine i piod pour cordonnier ............ P. 31 or.


Chez


G. Cordasco


GRAND'RUE 134 ( Ouest)

PLANTATIONS D'HAITI


Sucre turbine, en
D6pot chez B. Zak6,


qros et en detail
8, Rue des C6sars.


.

L'Usine Chateaublond

A l'honneur d'aviser sa nombreuse clientele de la Ca-
pitale et de la Province, I I'elle a transf6re son Grand
D6p6t, num6ros 24 et 77 A I'angle dds Rues, Macajoux et R.publicai-
ne ( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmacie St-Joseph


A TOUS
Elle reserve son mtme et bi-nvi!lant acceieil Elle gjrantit la
loyaut6 et la probity qui out fait son succ6s et sa R6-
putation toijours croissants.
L'Usine Chateaublond conserve en outre son Nou-
Veau D6p6t, Place Cathldrale, Angle des Rues du Peuple et Roux.
( ci-devait Bonne-Foi. )


Produits Hygieniques pour la Toilette
.U T


-, Remcommuadhs peer w..
C 5REME IBl nacua, oADOUclt

SAV. AON SIM N UuoTe
8PO UDRE 1 ,venoours .

S SZr. 6.3 9N, grnabourg St-XtutIa. PAI m 4efu6r 1e6 mitotat o

adoucit I'6piderme auquel elle
L donne une souplesse et un ve-
A lout6 incomparable en lui com-
muniquant son delicieux par-
fum. Elle conserve l'dclat et la fiatchour du teint, car elle est souveraine
centre le hAle, les piqdres d'insectes et les eruptions de la pean.
sans bismuth, invisible, adh6-
1I rente, impalpable, pr6pards
A aspcialement pour lee person-
nes qui wulent avoir on taint
sureprocharble; son parfum delicat, son velout6 ont contribu6 A fair d'elles
la Favorite des Poudres de Toilette.
A base de :r6me Simon,
SI prpar6- selon les rincipe
LE lea plus scrupuleux de l'bhygibe
possede A un certain egrd
toutes les qualities bienfaisantes et preservatrices de la Cr6me Simon ; 11
est particulibrement recommand6 pour la Toilette des enfants et pour lea,
dames don't la peau eat delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
4A la ML4tzropole
MASON JULES LAVILLE
9S, Rwu du Mageain de rtiFm, 98







SUCRE TURBINE
Si vous voulez un pur
produit de la canne
Sans aucun ingredient chimiquec
R6clamez le
Sucre de MON-REPOS
don't la superiority a 6tW reconnue
par une M6daille d'Or obtenue &
Jemestown (1907 ).
L'Exposition Communale de 1907
lui a accord la plus haute r6com-
pease.
D6p6t G6nral :
93, RUE ROUX, 23
( Ancienne RuEBoNNs-Fo. )
Tafia 20 o/o Alcool

Panamas !...
Elegants, solides, arrives par le
, Montrdal 0.
Choz Mu. LEONIDE SOLAGES.
22. Rue des Frotnts-Forts.
I
Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigbe par

L. HODELIN
Ancient membre do la Socist4 Phil.an-
ktropique des maitres laillcurs do Paris
Vient de recovoir un grand choix d'4.
tonfes diagonal, casimir alpaca, chevio-
to, cheviote pour denil, etc, Recomman-
de particulibroment A sa clientAle une
belie coll^ctioa de coupe* de casimir,
de gitets do fantaisie et de piqau de
tjatet baut6.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ora Coupe, Francaise, Ang!ais et
AmAc-cuine de la dernibre perfection.
La aius )n confecthonne auasi des Cos-
taumas militaires, habits brod4
dolmanus, tuniques, habits oar-
r4ea to *ot 4d to-s graiess

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143,'GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSUR8 EN TOUS GeQNRS
EN D&P6T, POUR LA VKNTu
RN GR08 ET DETAIL.
RExcution prompted des
commands, tant ici qu'en
Province.
Formes A hommes ; l6gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernire mo-
de do Paris ) et le plus commode :
claussures pour en ants confection-
nes avec des Peau de toutes nuance
d'ane a"lection et dur6e irr6procha-
ble, & des prix avantageux.
Oirags, pAteS et liquides
POW ch.w-.sevo 4. touts wwacres
IN tel- R esta jjxant
ST-JOSEPH
( AnoLEDos RUES ROUX UT DU MAGA,
BIN DI L'RTAT. )
Service bien organis6.- Repas
A la carte. cuisine exoellente
Paop Rat rAs : Josawa DESRIVIeRE


A Vendre
Un terrain de 40 pied- de facade sur
120 de profondeur dipendant de la
propridt6 Jules MegA & Bolos.
Pour les conditions, s'adresser A Mr
A. Moliere, Magasin S. M. Pierre.
Port-au-Prince, 12 Novembre 1908
A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

DerMiers articles recus

Parfumerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant ; Foughre Royal ; Par-
fum Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tres le6gants.
Parfum renomm6 Astris ; Lotion, Tri-
copherous.
L ampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Arcenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, la disposition du public
en general et a la port4e de toutes
les bourses.
Ateliers d'HEorlogerie et de
Bijouterie Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et viest argent,-
diamant et pierres precieutes & des prix
aantageux.
ACHAT D'ACAILLUS DE CARTr
Prix exceptionnel
ON &
JULIEN FLORUS
A nrien dlave de la 260 Compagnie
d'ouvriers d'Artillerie ( Ldrient )
Se tient a la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE, de REPARATION de coftre-
forts etc. etc. A de bones conditions.
Rue'de la Rdvolution No 19
Vis d-vis de la Chambre des Ddputds

Au dernier cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer A sea nom-
breux clients de la Capitale et de la
province qn'ilvient dese transf4rer de
N Rue des Fronts-Forts, avec son m6me
stock de chaussures, d la Grand'Rue
au No 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les memes conditions ; c'est-a-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vente en gros ; sans oublier les m6-
mes soins et la mAme exactitude.
La Maison se charge toujours de fai-
re prendre les mesare A domicile.

Mr Auguste Fabius
Omcier d'Acadftmie
Ancien Professeur de Rh6torique et de
Second au Lyc6e de Port-au-Prince
20 anntes d'Enseignement
dans cet Etablissement
Offre ses services aux families pour
des lemons de : Langue et LittArature
Francaises, Langue et Litt6rature La-
tines, Langue et Litterature Grecques,
d'Histoire et de G4ographie.
S'adresser au Boli-Verna ( Impasse
I lavaud).


HET, BELLEVUE
RKS A URANT
Piace du Champs-do-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice

APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCIS.
Insauieok, modernew t conferltahi. Prussr la mer. 21mpdatwrs
douce et ri4gufre. Lea Tramways desservent I'H6del-BelUe outestesa L 7 Miu
PROPRItTE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle d rdeption.-oPiano.--Gramophon.
So,,vneries Electriques


Table d'H6te


to= I"s jotowdo "Sidi9a 9 ho.,
do 74A 8 h~r" daneir


]IIIMM 5 a

TANNERIE CONTINENTAL
DO
Port-au-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS
Vente des chaussures : Chvreau-glac, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Eafants.
( BouTONml, ELASTIQUX rr LAC* )
En gros et en detail pour toute la R6publique
I-c- --`- ~------ ..


GRAND


PRIX


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors contours dans toutes lea Expositions depuis
1881 jusqu'A 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marqur3 Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mar, et se tient a la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commander seront ex6cutees avec le meme soin quo par
le passe.


Chapeaux I:
Chapeaux I

Chapeaux I
PAILLE DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIMI TESTAR, d'installer une
FABRIGUB DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon do Cffwure de Laoure
Poer tous los gotts et poar toutes
lea bourOs.


A L'ILGGANCE
OORDONNERIEl
E3. -SE-0-
42, Rue des Pronts-Fof.
C-4LUaURMs I D~PrTPOU IA 1 VY
Promptitude et soio aux COmmOPU
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms t tr1
vail toujours tout ce qu'il y a de pA
nouveaux.
Formes am6ricaine et frangaise pW
Messieurs ; 616gantes et commode.
Pour les enfants le plusA 1'aiM.
Travail solids ex6out6 avO
des peaux de premi6renara*q1
Assurance de grand rabail.
PAtes, Ciraaes et tALi