<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00494
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 7, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00494

Full Text
peuxi6,r e Ann6e, No 508 PORT-AU-PRINCE ( HITI) Lundi, 7 D6cembre 1908













QUOTIDIEN
Abonnements: i.UIRO 15 CNTIS
PORT-AU-PRINCE UT MoIs. 20 Cl6t .agloir.,
Tlobn Mon. t.00 du ite d l echq
DEPARTEMENTS Uw Mois-. 2.20 Le abonnements partent do et da Pi ds chad q
Taois Mois 6.00 i ROIDACTION-ADMINISTRATION mois et ont payables d'srance
IRANGER ........ Trio Mois. a 8.00 45., tUE ROU, 45. Lmanumrits 1e te ou non *reratret Use

Pour tout be qui oonoerne 1'A4minstration du Journal. 4 .a ser A MonUsiur Arthur ISIDORE, 45, RUB Rloa o lBease-"d

PAS DE CRISES IN TILLe Sud n pas faita guerre aux ractre pacique t progressif de la
rPAS DE CRISES IN UTILLEjO hommes. Nous noq sommes mon- Rdsvolution et occuper prosoire-
trAs mAcontents, inlign4s de certai- ment l'autoritd executive ju'qu'a la
Les leons du pass. nes injustices, de gains empidte- ruion de'Assemble 'onale,
tements qu'il ne OItait plus pos- appelde A 6lire le Prdsidjnt de la
siblA.de tolArer. nant que tout R4publique.
Le 1i Mii 1902, la .pulation port- done pas absolument neuve : elle est, ot dit et qu tous semblnt reon- Le dret du ComitCentral r-
o-princienire dispersles Chambre- du moins, ires opportune et pulse naltre la justesse de nos revendica- dre public des Cayes, qui a proc'ams
asues des dernibres elections lIgis- dans de r6 eents tvdnements une for- tions. je m'aband e voontir la dchanc du Gnral Nord is
Itives come jurant avec l'esprit ce et une justesse incontestables. I'AclatantA manifestation que m'a faite come President de la R1pu!,que et
nouveau a que le movement rdalis6 Que Deputes et Sdnateurs s'enten- Port-au-Prince. Tout s'arran a. 't son Cabinet, fait ressortir la 4 qcessi-
i a td d'un Gouvernemeqtp soire qui
contre le g.ndral Sam .venait d'in- dent done pour dpargner au pays de ehacnn aura A apporter son alpi a la administre lern e ise qui
toduire dius la magobe des affairs nouvelles heures sombres et une a- R publique que nous devons sauver ndainistre ile. ir
ob iques. narchie dont Ilissue non 'douteuse malgrA tout. a tendant la reco 'A v
11 falldit, penr~!-on, recourir A de secait la perte, ou as moins la muti- L. Mhtin n'a pas A dire combien ii dtfnitife car l'A
aouvellos consultations populaires et lat I de notre i'ndpendaiuce si d'accord avec le Gal Antoine Si- que d'une Nation n -
charger de nouveaux mandataires du I mon et combien il le soutiendra dans pendue, A moins de 1'erposer al t
soin de designer qui devait etre le cette voie de sageqss qui.dAnote un ber dans I'anarchie.
luccesseur du prt'sident sortant. E BIlE vdritablo sentiment de patriotism. J'accepte donc le titre modest et
Qui ne so rappelle ce long inter- L flL moral de Chef du Pouvoir Excutif
riae do s pt mois qui marqua noire -. --9 qui m'a 6td defdre.
histoire politique de I'6lrarge inno- AVEC L Libertd Egalitd Fraternite Concitoyens,
ration des dtputes a ma rassas 0, G"' Antoine Simon RBpublique d'Hai'i Je suis heureux de vous adresser
d'ne campagle effrdnbe de press a mes plus sincres flicitations pour Io
1u couws de laquel'e les pires hor- G6nraliss me des troupes pmriotisme, ia sagessitaons pour l
reurs furent imprimtes, des scenes du Sud F. C. Antoine SIMON ltiot dint eous avez fit preuve pen-
violentes qui eurent lieu au Cap dant lea derniers dv6nements.
'occasion imnie des nouvelles blec- Samedi, 5 I)icembre 1908. CIIEF DU POUVOIR Ex9CUTIF Aussi ayez conflance plans les prin-
uen et d'o sortit le premier mou- ReQus par le G4n6ral dans son ca- Au Peuple et d l'Armde cipes de la Revolution, dans mon ex-
lement rdvolutionnaire de 'Artibo, binet particulier, nous edmes tout le pdrience et ma loyautd de soldat-ci-
t, des vio!nces qui s'exerc-rent loisir de lui cause librement. Son (ONCITOYENS, toyen et ma ferme resolution de con-
l Jdcmel, do I'inisurrection de Petit-isio cus rireostrburaulibre u de nos institu-
Goave don't les suites fur. t siregret- impression qu nou fut tres arable La Rvolution inangurde aux Caves tribuer au ibre jeu de nos institu-
e et ai t tat de ruins sest manifese par la gande satis- etdans les atres cis d Dpare- ions dmocraiques, au bientre de
E bien, out cela fur le rsu!tat faction qu'il 6prouve de la conduite ent du Sud, apr aoir accue- a Nation et A son advancement vers
Sbien, lout cela fut du Matin don't it admire le e et 'I t du Sud, apr; avoir acceil- a civilisation.
aOluctable des sept mois d'agitations d adr e t iavec enthousiasmo par les popula- a isaon
que le pays taversa alors et qui fu- programme. tions de I'Ouest, a obtenu l'adh6sion Crions tous ensemble :
lIt d'dilleurs st6riles pour tous les a Je suis content, nous dlit le (;tC dt- autres points du Pays. Vive l'Ind6pendance Nationale !
Prlis qui se disputaient le pouvoir. ral, de tout ce qui sest fait et de votre Acc'am6 en son nom come un li- Vive la aix publique !
C'est le moment, certes, de savoir attitude devant l'o-inion. Eh bien, b('raleur paciflque par les ville0 oh Vive I'Unionde la fimillehaitienne I
oiter des It'c ns d'un passe recent faites savoir la vdrite & tous, vons 6tPs j'ai passe, je viens d'Atre I'objet de la Vive la Constitution I
I d'une experience tr6s chirement bien place pour 6tre entendu de par- plus noble ovation de la part de la Vive 1'Assemblde Nationale I
Paye. tout, vous etes une puissance. chevalere.ique po ,ulation de la Capi- Donne a Port-an-Prince le 6 Dcem-
Aussi bien, nous ne cesserons de Que l'on sache donc, je vous le tale. bre 1908, an 105, de l'Ind6pendance.
ItBeiller de renoncer, si ddji elle a declare solennellement, quo los ar- Le manifesto rvolutionnaire des A. T SIMON
Pgeermer, A la funete pen de d, mdes du Sud, actuellement A Port-au- Cayes du19 Novembre expire, les
er inutilement le pays dans une Prince ne sont venues inquiter per- actes diA Comite d'ordre public de
ole ,lectorale grosse de convul- sonne. Quo les membres du Corps LB- cette vaillante cit4, l'acceptation des rm^ T1v1r1Twm
as et de violence nutiles, et de gislatif qui sont en ce moment dans principles Alev6s de la Rivolution
IS.voquer brief d lai les Crambres les Lfgations et ailleurs sortent, re- par tout le Pays, I'effacement spon-
Sslatives actuelles en vue de I'6lec- prennent leur vie habituelle :J- leur tan6 de la Commission institute po r --
UOn PrBsidenti lh, qui ^onstitnu & donne la certitude absolue que lenr le maiotien de I'ordre public a Port- A bord du e Sarnia.
heoure actuelle Ia tache n plus ur- existence est garantie. L'inviolabilite au-Prince, apres la cordiale et patrio-
pte et la plus impDrieuse. cons.itutionnelle ne peut 6tre froiss6e tique reception qu'elle m'a fate, tou- Samedi, vetr 5 heures d- l'apr6s-midi,
Nos avons eu dF A d'ailleurs en rien. trs les marques do plus pur patrio- les otficiers da u Dugiay-Troain a oat
YoLaasion d'etxrimer cette opinion a Tous les citoyens, proclamo le tis De manifestoes A mon intention traasbord6 sar le Sarni le GIl Nord
ase le rappelfc an debut meme des Gal Antoine Simon, fes f s me- et les sentiments bien exprimes de Alexis, ex-Prsident d. lI R~pabliaqe.
,4aements doe 908. mee do Gal Nord. s'il en avait,- ont I'armee m'ont sufflsamment ddsign6: Le a Sarnia a qq elqaes stMnts
Ll Peasee 6miee ajourd'hui n'est drolt & toute ma protection. pour affirmer de plus en plus le ca- aprts A destianuo,, d Ktngroen.




-.- -


tsljcIOFpO QL .-t GZ Q'. 5

CAii~i"Xm~ tcolrr
DU
SIUINAIRE COLL16E S -MARTIAL

D&uNACHI 6 DkcEsEE
Imromre*a midi 71, 61m


TmPIPratur. inwimum
maximum0~


Is,'
so's


W-W
Noycunediurne de a temperature 24,7
el presque clair jusque vcrs 5 h do
oir. Brii de mer rgu!i6ie. Le martin,
-amo hre msode.
.,L huoa6crc; et stationnaire.
J. SCHRER
Le Gal An*oine S mon
C'est a la aison du G I Ed. Dfly, so
Champ de Mars, qu'tst descendu le Gal
Antoine Simon, dont Ien ree A Ia Cap:ta-
le a ramene comp nei. 'i.f lIc calm.
Les troops du Sud, iibn disciplines,
se trouv.nt dans Its d:tfHrnts posters qui
er ontte~t- desig.d; et se font re mar-
quer pIiir attitude tranqcille et digne.
Comm ssions aux -ay,-s
La R solution ay.:nt ite proclamdc, di
we ses o missions ont etd form6cs Jans la
ville des Caycs :
V fomiti d'Odre public
Prisidert F. C. Antoine Simon;
Vice-prdsident : Chirles D-nnery ;
5fembres : L. Lub n. H. P. Sinnon,
Ph Agant. Larrieux pi-rc, Murat Claude,
u- Drtnoville Jean, Ls, Jh. V Delerme,
Nehms Nlson, R. Chilviri, Ed. Sylvain.
Commsmim charge du bureau de


vr.co~adistjensct
maga n;


Lubin


-. f-..
MlNssion charge du burea de la Place
Pr041 i : Gendral Ulyss Simon ;
MAbir : G6enral F. Messidor, Colo-
mel Ducasse Cassgnol.
Commission des Finances
Louas Jh. Simon, Ant. Pierre Paul, La.
Durand, Edmond Dennery.
Publication
Libert Egalite Fraternitd
*- R UBLlQUE D HAITI
Ponmtu-aiinc, le I Decembre 90o8,
la ioj de I'Inddptndance.
SF. T. ANTOINE SIMON
GAdtrallssime de I artmde
ORDE DU JOU
A I .1; elation de Por-au-Prince
Concitok,
Ce martin en'entrant 'la iCapi!ale IJai
dt tres dmp de,'accueil sympathque que
voos m'avez fati. Aus-i ai-je tena a vous
remercerimmediatement, ct, i voes felicd
er de 'attitude patriotique que vous avez
gurde jusqu'A cette heure.
Les circonstances preser.tes demandent
union sincere et le desinteressement de
Uom lea Haitiens. C'est dans le but de
sauvegarder les institutions et de garantir
la i de families que la Revoludon do
S a 6:6e fate et a re;u one si prompted
a iumime adhesion.
Je Vous invite, Citoyens de la vaillan-
t ville do Pon-an-Prince, A me facilittr
la tache delicate qui m'est actuellement
dvoloe d'assurer la paix publique.
Confiant en votre sagesse et en votre
patriotism Cprouves, j'espcre qu'il n
e sera donn6 aucune occasion d'agir
oatre les esprits qui menaapiont la tria-


quiliti publhq:e que nous devons ma:nte-
nir par I'ordrc tela liberty.
Vive la raix.
Vve 1 Indpcnd.ance national.
Donne A Port-an-Prince les jours, mois
ct an que dessus.
A. T. SIMON
Navire de gaerre Italian
H er cst enti6, en notre port, le nivire
de guerre Italien Fiermosca. long de 88
o mreres, large de 13 20, ayant ui\
placement de 3.595 tonnes portant 2
carons de 257 mj", 6 d: 552, 6 de 57,
8 dr 37, 2 mitrailleus-s, i lance torpille.
Etat-major : z6 otficirs ; EJuipage-
309 homes.

Convocation
des Chambres

Notus somimes en i-
sure d'aInnoilcer que le
t Miniteur paraitra a
I'cexraoriliiaire aujour-
d'hii, et quil ci),mpor-
tera le Decret du Chef
du PIouvoir Ex cutif,
convoqq ant I'A ssemblee
National.


*Fouchard se serrent la main, 6changmnt Ie mais dans Ie ciel tre;
baiser fratcrnel, moment ensemble en voi, la lune rayinnait dans
ture pour se rendre au local de la DgIdga- et vcrsait sa Jum:tre
lion ou est vidi le verre de champagne. gresse populaire.
Chez le Chef du Po-.vair E~z6 -..


cuUt4
Mr Fouchard est asis A c6 6 du Gen&ral
Simon. Une assistance nombreuse Ics en-
toure. Mr Fouchird se 1Cve en pregnant
la main du General Antoine Simon et li
di :
a General Simon, Ie vous rcmtrcie de
I'accueil cordial que tOUs m'avz fair; Dieu
a bDni vos armes, il vTOS a permis de fire
une marche triompha'e dEs Cayes iu'qu'ici
ou le people vous acclame j'stei:nt
Vous etes, en efftt, celui qui s'est lev6 pour
e saLver, pour chaser le dtspote q-ii al'
,pprimn pendant six an., I'a vo!'. ruinC,
qui a assassinC ses infants. Tout mon de-
iir est de me joindieAvous poar unir mcs
efforts aux votres, parceque je sais qi'avec
vous le pays marchers, co nie tous les
.utres pays, dans les vois d: la civi'isa
tion.
Je sais que vons donne tz la liberty A
ous, qu'avec vous les lois Fcront obser-
vees. la Constitution repectc.
r C'est pourquoi je vous app rte mon
contours le plus loyal et mon ddvouement
le plus absolu; nous marcherons la main
dans la main pour le pay;.
Mcs amis, crions tous en.e: b'e :
Vive Ic Chefdu Pouvoir Exkcutif !
Vive Haiti reigneire I .
Vive I'UTion I
Le G6ndral Antoine Simon a rp mJo :
Mon cher compatriot,


S. I Je vous remercie des sentimentss que
k r iIuill pIo i IPP vous ventz d'exprimer A mon endroit.
Ila fllllflllNous devons, en effect. nous unir.
Sx C'est l'un~on franche de nos Peres qui
--- nous a donned une Patrie, qui a fait IIn-
Le g6n!ral A Simon est dependance Nationale.
acclame C'est cette union qui symbolise le
-- drapeau rouge et bleu entire les trenches
2C C. Fouchard recu par le Chef du duquel notre illustre President PWtion a
Poyvoir Excufif voulu placer les armes de It Republique,
-- ces armes disposes en ftisceau qui nous
H er, A s he-:r.s de l'.aprks midi le chef tracent notre devoir; fiisons en effect le
du Pouvoir Executif, le Gdndral Antoine faisceau. unissons nos efforts, le pays a
Simon, A la :ite de son Etat major et de besoin du concours de t'us ses enfants, A
ses troupes, s'est rcndu au B :reau du port cette here difficile : crions encore : Vi-
ou une grande toule se trouvait massCe. ve la libertY, Vive l'Union.
Sur tout son passage, ii f. t acclam6 par a Nous avons toujours eu sur les IKvres,
des vivats nourris. Un monumnt aprei son le cri de Vive I'Union, mai; nous n'avons
arrivee, un cannot debarquait sur le wharfj ps tonjours fait ce qu'il fa'lait pour rali-
Mr Calisthenes Fouchird, son vieil ami ser cette union : crious done, mais do
avec lequel ii a eu A s'occuper, durant une fond du coeur : Vive 1Uniom !
longue periode, et en compete communion Ce cri est re6pet par touted les voix.
d'l des, des atfaires du pays. puis poignies de mains et flitcitations.
Le chef du pouvoir executif a fait A Mr Et le Chef du Pouvoir Execuif faith ac-
1-ouchard l'expos6 d.s evenements depuis compagner son ami par son Eat major.
son depart des Cayes jusqu'" son arrivee L'acclamato i
ia Port-au-Prince. .
I Port-au-Pr iceLa musique do Palais of'rait sir It Pla
Mr Fouchard A tout cela repond: ce du Champ de-Mars on concert an Chet
a J'ai vecu pendant six ans sur la terre du Pouvoir Executif.
etrang:re. Ayant appris que vous avez en- Des vivats montent, des faises moment
trepris de renverser la tyrannic. j'ai imme- en gerbes dans le ciel, et soudain do Pa-
diatement pense A vous apporter mon con- las, du Fort National, des Bateaux de
course pour arriver i ce but. Ce concourse guerre, le canon tonne : c'est is save pre-
est franc, loyal; parole d'honacur! Apres sidentielle, c'est l'arae qui manifes e
ces quelques tmots, c'st on stranger qui joie, qui communie avec le people en
faith entendre savoix d ns I'intkiet de notre iesse pour designer Illa de remain, ce-
pays. Mr Greger dit : lao que la reconnaissace populaire appal-
a Je suis eiranger de nationalist, mais le d'une voix unanime A diriger Ie disl.
hait en de cce&r et dAme; nois somames nee do Pays.
arrives 1 u JI: ce moments solenuels o Les acclamations montent plus nom-
chacun, de quelque nuance politique qu'il breuses, les soldats clairds par le feud ar-
soit, ne dolt penser qu'au bonheur de la tifice exulent, le Geudral Antoine Simon
RUpubl;que. Cimcntrz done ces paroles est oblige de so droberA l'ovation, tant
olennel'es que vous venex de prononcer i est eentourrd et presd.
en vous donnant one cordiale et frater- Puois ls coodiailles doe oe sortent dans les
nelle poignee de mains et on baiser de rues, allant grossiawm dans lear march,
pax inaltrable. et peut-6tre, manua kdtil d flbmkber.
Le Chef du Ptevoir badcatif et Mr tant cette mansulft 6 ialt1 iprowlre,


pur de
toute sa
d'argent


D~cembg4-
Spoend
sru I'aijj


1


----


Pour 1'Hislo're

Nous nous falcons vn plaisir de reo.
duire les documents suivants :
OAu. Cayes le ,er Avril z89s, o,
souss ;ges, venons rendre on dclatant ho
mage au general A. T. Simon, DeIljg
extr.o-dinare du gouvernement danm
DipaitemEnt do Sud, commandant dec
arrondi segment, pour la sigesse et l'amo.
du bien public qu'il a prouvC dans -
moment difficile que vient de traverser le
pays. Aussi, nous lui envoyons nos fili.
ciratri:ns les plus ch.leureuses et I'expres.
sion de notre gratitude.
Puisse D'eu toujours l inspire dans le
bien pour le bonheur de notre patrie et
celui d.$sa famille I
N.s dJI Jon,;.s I'ass rance nouvelle
d- noire profrnd respect.,
(Ainsi sigoi : ) Bouzi, C Castor, Bien.
vcnu, R. Chilvir6, M. Duyon, C. Phippi
E.1 Thomas,, E. B noi, E. Hall, M.J.
Ajollon, C'ema S: Jean, Augustia jen,
SN. Neptune, Magnan, Henri Labastil
J Mori-ser, L. Leon, Boisrond Canal, Ma-
erbe Pressoir, A Bauduv, Jh. Matard,
h. D: coudray, P. M Dilsoin, T. Chal-
vire, N Jn Jacques, N. Neon, Philippe
Apple, E. C. Beatfils, F. Martineau,'.
Vargron, DorariF Dupont. M. Daudier
Murat Claude, D. Conde fils, F. Jn Bap-
tiste, J. Jcanno Lann-s Apollon, H.
Bouijolly, Demosthene D luyon, G. Ba-
yaid, Theard.B Durcchcr, Meteos Labia,
C BLrattau, J. Banattear, C. Jo Franois
etc, e'c.

Cayes, le ter Avril 1896
Les membres du corps consulaire icett
residence scmpressent de rcndre homage
A l'ceprit de tact et de discipline dout
vous avtz flit preuve pend mt la vact~ce
prdid-.n ielle ; aussi sont-ils heoreux de
vcus exprimer ici leurs p'us vives ftlicits-
tions, aimant A spirer que les families ct
Ic commerce pourront toujours colpter
sr vouIs po~r le miintien d; l'ordre *t de
la s&curite
C(..t dans ces sentiments qu'ils voS
prient d'agrder, Monsi 'ur le DtCguC, I'as-
surance de leur profonde reconnaissance.
( Ainsi sigo6 : ) D. E Roberts, (Etsat
Unis ) E Corvington ( Venzaela ), D.
Phipps ( Belgique ) J A. Gerdes ( Ea-
pirc Allemand ), A. S:ndral ( France )
R. G.rd6s ( Pty. Bi ), F. Villedroula
( Dominicanie), Dr B.rgeaud ( Portogal
L. Buntoux ( Esp.gne ).
Extrait de la Conrowde No du 15 Avril l896
+


NoileeIes Ewnglrs

Dernitres D6p6ohS

PkKtf 3.- Un 6dit imperial pro
mulgu aujourd'hui, announce -
GouverIement actuel conUnei W
Politiqu e I'an ien Empereur ReBat
Hoi et a rdera au bout de neoGar"
une conatlution a l'E'npire Chbi001
CON8TA ImoPLr 3. Le gsnr&al Is
mail Mahir asha, anciennementaid
de-camp d Soatan, qui fat chalg6 d
fair une e qu te quand se ro
sit le mouvI nt r6volutionna r P
mi les ofo de l'arade, *
dernier. ar~lt issassind bier *t iu





i6D. l quarter de Stamboul par on
affir L'assssin eat en fuite.
PW" 3-- L'instruction conduitl
par Andr6 dans I'affaire Steinhei',
Sport aujourd'hui sur lei relations
nte iMme Steinheil et Mme Japy,afin
de douvrir si Mme Steinheil avait
des uisons pour de4srer la mort de
s, belle-mere. Le plus profound sc-
rdet t guard sur lea reiultats de I'n-
mrdgatoire aujourd'hol.
V.ixa 3.- Soixante mille reser-
iaes qul devaientetre renvoyes dans
Ism foyers le 5 D6cembre, vont 6tre
midtenus sous lea drapeaux et en-
voyH dans les provinces du sud-est
de !ttnpire.
PAPus 3.- L Commission paile-
mentaire des douanea m t la dernib-
re main a un project de revision du
tarifdouanier, Ce project sera soumis
aux Chambres vers lt fin de Janvier.
Ii a pour but de faciliter a l France
I'obtention de :coicess ons dan; ses
negocialions avec les antres nations.
ajt;*, ce pijet, le tauif maximumi
ItAel set a augmenti d: 20 0/o0 mai-
le tmrif minimum restera tel qu'ii est.
- Le tarif maximum sur les articl.o-
qui inltressent plus les Etats-Unis.
t,!s qu. lep c.=irs, lo caoutionc. Ics
medaux, le.,, ma'hine A 3 : 6ite, e!c,
etc, e Sr JIAN 3 Dix-sept pr-.i.rnes
ont pri ulan3i inct ternp~:e q.r, p-n-
dit 1~ rantc-luit heures, a fait rage
msr l( r6as de Terre-Nenve; dix ba
teaul de 6chto out d16 jets A la c6t
oA i se sont f ac isseo. La teinpt'e
keclat6 mardi soir et s'est bienit6t
tratiformee en un terrible ouragan.
NIWYORK 4 Le Pe Aident du
t OIfvlint d's nvoyer au C ngres un
ISag, par lequel il present et ap-
iITa d&,mande formelle du Goaiv-r-
nerent de I'Eut de St-Paul, tend tnt
ice que la garantle ffddrate soit don-
ee" un emprunt de 375 millions que
cet Bat va contractor pour consoli-
der Ies operations de la valorisation
du caf4.
Bitux 4 -- Le budget colonial com-
prend un credit de 650.09(0 fcs. des-
t'ir16t 'entreltien ld'co'es A I'usage
de; natils A Kiio-Chliu, ti, rrttotir al-
lymld.
WvAHINGTSN 4 Los trails du
rappq des troupes amni icaines ac-
tUt1iment A C(uba, vont e:re prochai
Dem~otdiscutps par le Gouvcrnrnment
Ce roppel aurait lieu par de6achv-
lt a expirationin du goivern
Untprovisoire an6ricain A p ttir du
tjavoier.
BO OAPEsT i Le brnit court que
Is forces noojintngrino commini-
trt0a ce matin 1o bombardment dc
4tro., pott arutiicehipn. C bruit est
"J aent ddnud d ftndem n'.
4. Un tIlegramme de la
C6ocidenla'e d'Afrique annoijce
erP d~ta herment Ge sp eits francais
Ler Cn'serieux eng*gem nt avec une
e de Maures qui suit des per-
4 Weiderablea et fut mis en de-'
pu'BW francais perdirent un lieu- i
S1pft 62 cavaliers.
Jt i 4. Le gouv* roeur de l'In-
dthion 16egraplie que lea quatre
ears de la band qul ternta doem-
SnDnnnr iun d6tachemnt de trou-
Ps (anCaises, ont, apres un jngc-
', excotis aujourd'hui.

I6tel Bellevue
Ie mieux situe, le pnls con-
Sortable.. Champ-de-Mars.-
",u renomnmee..-- Vue sur la mer-


r L MAHNES A CURE
I'M C. L. CHINES MACHINE C 0U-OUDRE


Ta lleur-34av hard
Donoe aviq A -z bienveillante c;ien-
tQ1e quo sa rusiOrl No*7, Rue Trav r-
ws.re eat ioujo -- bien pourvue d une
variotd d'etoffl 4i le Ia haute nou-
voautkA parisienne.
_aUATr SU PtRI3URU COUPZ Lt&GANTE
FRAVAIL SOMA3? EXACUTION PROMPTB-
Prir, irdi rdmitds I


Mr Joseph Sasson
.M archand-Tailleur
Avise sa g ande Clienele qu'il vient
de s'install-r Rue des Miracles N 12
en face de la Plice Geffrard, i leur an-
nonce a"ssi qu'il vient de recevoir un
grand ass.otiment de Casimir, Dia-
gona', ch-viotte, march~ndises fran-
Caises d-rnities modes.
PRIX MoDIERES
'Po t-au-Prince, le 5 Ddcembre 1908

Avis
Mr W. Buclh prie toun ceux qui
doivent rciu or la aPhormacie aimt
ChaI', de.i Gonaivue. do bien vouloir
ver-er le miontant de leurs borde-
reau A la in union Vve P. Lancelot & C*
qui leut d'nnera quittance.
Pott au-Prince, 4 DWcembre I908.
W. BUNCH

D*e1O1st lhl:tne lIo-vlU LUS
Distilate r-liquoristq, indu3triel
Dipl6me et medaille d'argent a
1 Exposition Universelle de
Saint.-Louis, ( Etats-Unis

d'Americrte 19o4 )
A.nonce ses clients tant & Port-au-
Prince qie dins les autres locali-
tes, qu'il a transf6r6 sa miaison de
commt-ce sise ci devant a l'Avwnle
St MiStin, Por'ail S!-Joseph A la Rue
R11pblicaine. ou Grand'tue, halle
No~3, I:on loin de la Gare du Noid.

ie ga'p Tansaltlanlique
b,., lld...d..........


Le paquebot r Montr6a est at.
tendu mardi 8 courant et partira le
mime jour A 6 Iheres probablement
pour Petit-GoAve et Gonsives.
L'AGENT
F. M. ALTTIERI


Banque taionanle daiti

Par decision du Cois il d'Anminia-
tration en dA'e da 9 ,iovembre, Mr
Paul Sinitalier est rnomntO Directeur
de Id Banqie Nationale d'Haiti.
Port-au-Prince, 5 DAcembre 1908.
Le Directcur
PAUL SANTALLIER

Mr GIet:mno E. R. Penza
IT ALIE -1
Ar e ateur, Dorcur, RBparateur
Mitallique et des Vases sacr6s.
Offre ses services au public et par-
ticulirement aux cures des Paroisses.
GRAND'RUE, No 17-7
POAT-AU-PRINCE.


SINGER"


Machine a main avoc couvcrluie tras Bilgante .... P. 12 or.
La mIT m a maii n plus lt;ganl!) ......... .... P. 14 or.
Petite, I)a.c en fer sins couv< zlure ..... P. 8 or.
Machine a pied o -r cordonnier ... .. .... P. 31 or.


chlez


G. (ordadsco


GRAND'ILUF 131 (Ouest)
--- = = ... .. =--

PLANTATIONS D'HAITI


Sulere lturbiine, !en iros et en detail


D6pot chez B. Zak6, i


, Rue des C6sars.


L'Usine CIt Ilelnblond

A I'honneir d'aviser sa nornbreuse clientele de la Ca-
pitale ct dle la Province, q t'elae a transfer son Grand
D6pot, numeros 24 et 77 A l'atdIl,, d s lti3s. Macajoux et R4publicai-
ne ( (ranll' ist )
Ancien local de l : l.liainacie St-Joseph

A TO US
Elle rs.'rv., son m6em. et biivai ;ant ac:aeil Elle rantit 1t
loyaut6 et la probit- qui out fait son SUCCS et sa Bl^
putation totjoura croisant's.
L'Usine Chateaublorid conserve en outre son No0-
veau D6p6t, Place Cathddral., Anale des Rues du Peuple et Rout.
( ci-d'vart Ponne-Foi


Pro uiis lyg eniquea pour la Toilette


-



Spet u !u SOga 9do* Mlbk
.- b t.. Y(:- ^X
-t -. -- -. --' --
---~ij'- *%*~J** -Q,-.,d


-.-- .. :a adoucit I'Apiderme auquel elle
-" donne une souplesse et un ve-
LA loutl incomparable en lui com-
m uniquant son delicieux par-
fum. Elle conserve l'el:kt et ia f'-ail"I- ir du teiit, car elle et souveraine
centre le hAle, les piqdres d'insectes 4-t h s eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
S- rente, impalpable, prepare
LA ; ;" : sp4cialement pour les person-
." nes qui veulent avoir un teint
,ireproch tble so0n paifuit (idii'Nit .-',I v-lout6 ont contribu6 & faire d'elle,
la Favorite dis Pouidr.s de Tou:l'
a ase de :r6me Simon,
E prparA selon lea principle
LE '- : plusscrupuleuxdel'hygiea
S"- ,J posde A un certain degr6
toutees ls qualitAs bienfaiante. et pr&eervatrices de la Creme Simon ; il
est particualirement recommand4 pour la Toilette des enfants et pour lea,
dames don't la peau est delicate.
Agence Grnerale et D6pst pour Haiti
-A^ l '-11kM r-o .,-ole
MASON JULES LAVILLE
93, Ru du Magcsi, e I rtat, 93 .


C;




oe.


t ....


I




__p


SUCRE TURBINE
Si vous voulez un pur
produit de la canne
Sans aucunc ingrddict chimique
Reclame.z le
Sucre de MON-REPOS
don't la supiriorite a did reconnue
far une Mddaille d'Or obtenue A
emestown ( 1907).
L'Exposition Communale de 1907
lui a accord la plus haute rdcom-
pense.
D6p6t G6ndral :
23, RUE ROUX, 23
( Ancienne RuzBONNE-FoI. )
Tafia 20 o/o Alcool

Panamas I...
El'gants, solids, arrives par le
a Montrdal 0.
Chcz M" LEONIDE SOLAGES.
9~. Rum des rr.ntra-Fovts.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
c- Dirig e par

L. HODELIN
Ancton membre do la Societ Philan-
thropiq Ae des mailres taillcurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'4.
tiSt diagonal, casimir alpaca, chevio-
t, aviote pour deuil, etc. tecomman-
d*o -srticuliirament i so clientele ane
belI collection de coupe iet casimir
ds~1letS de fatalsie ot de piqu6 de
toute bLiute.
15 u a ait6 de Costumes de no-
ces Coaueo Francaose. Anglaifte et
Aw-'-aine de la derniAre perfection.
)A mtnusna confectionne aussi des Cos-
tamrs Imilitaires. habits brod6s
dolirn U. t.anlques. habits oar-

Cordonnerie Nouvelle


-. 8. PETOIA
$43, GRAND'RUE, i143
VPO)RT-AU-IPRINCE
C"HAUSSURIS *N TOUS GENRES
IL DkPT6T, PoUR LA VINTE
Mi GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commandos, Lant ici qu'en
Province.
Formes A hommes ; delgantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Derniare mo-
do de Paris ) et Ie plus commode :
chauesures pour enfants confection-
n6eaavec des Peaux de toutes nuances
d'une selection et duree irr6procha-
bles, i des prix avantageux.
9ltMges, pAtes et liquidea
P jw easwwure do "outu MuaMW**
3tel.lE5est*tO sc U aI t
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA*
SIN DE L'ETAT. )
service bien organise.-- Repas
& la carte. 9Jesine zoellteete
Pao~rItrAIrs : JosBPa DESRIVItRE


A Vendre
Uti terrain de 40 pied. de facade sur
120 de profon.ieur defendant de la
propridte Jules MWgr A I olos.
Pour les coiitio s. s'adresser a Mr
A. Moliire, Maga.in S. MI. Pierre.
Port-au-Princo, 12 Novembre 1908
A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

Dermnirs articles rerus

Parfumerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant ; FougRre Royal ; Par-
fum Idbal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tres 6legants.
Parfum renomm6 Astris ; Lotion, Tri-
copherous.
Lamps, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Araenterie de lure, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualitds.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, A la disposition du public
en gAndral et A la portde de toutes
les bourses.
Atel'ers d'Horlogerie et de
Bijouterie Gravures, infectionon
sur command
Achat de vieil or et vied argent,-
diamant et pierres pr/cieu es A des prix
a,'antageux.
ACHAT D'ICAILLES DE CARET
Prix exceptionnel
JUT.Tr-N FLORUS
Ancien tleve de la 26* Compagnie
d ouvriers d'Artillerie ( Lorient )
Se tient A la disposition du public
pour tous trawaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE, de REPARATION de coffre-
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
Rue de la Rdv.lution No 19
Vis a-vis de la Chambre des Deputis

Au dernier cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A 1'honnpur d'annoncer A ses nom-
breux clients do la Capitale et de la
province qu'il vient dese transfdrer de
la Rue des Fronts-Fots, avec son mAme
stock de chaussures, d la Grand'Rue
au No 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les m nmes conditions ; c'est-A-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vente en gros ; sans oublier les m6-
mes soins et la meme exactitude.
La Maison se charge toujours de fai-
re prendre les mesures i domicile.

Mr Auguste Fabius
Offiier d'Acad&mie
Aueien Profeseur de Rhetorique et de
Second au Lycde de Port-au-Prince
20 ann6es d'Enseignement
dans cet Etabltesment
Offre ses services aux families pour
des loeons de : Langue et Litterature
Frangaises, Langue et Litt6rature La-
tines, Langue et Litterature Grecques,
d'Histoire et de G6ographie
S'adresser au Bois-Verna ( Impasse
lavaud).


H S. U" BELLEVUE
Place du Champs-de Ma
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme lermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation modes eat comfortable. ue sur la ser. Tempratws
douce et rdrgutre. Les Tramways desusrvent I'Hdel-Belevue toutes les 7 Mhi
PROPRITPI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de rdeeption.-Piano.-Gramophone.
Sonneries dleotriques


Table d'H6te


teow lea joura. do. uidA 4 t haut,
4. 74A8 awrea du si


TANNERIE COUNT
DiR


ENTALE


Port-au-Prince
CAPACITIES 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24) COULIURS


Vente des chaussures: Chvreau-glace, Verni et oou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( BoUToNNA, ELASTIQUE IT LACI )
En gros et en detail pour toute la R6publique
| -_ .. I .


GRAND PRIX


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Medailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqi'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continents) ;l
Madame Veuve BARBANCOURT, seule doposi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri-
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient A la m6mehalle, sise 7,Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientle,
don't les commands seront ex6cut6es avec le m6me soin que par
le passe.


Chapeaux :
Cbapeauxl!
Chapeaux 111
PAILLE DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec Ie
concourse d'un chapelier remarquable,
M. lJAI TESTAR, d'installer une
FABRIQGU DI CHAPIAUX
PLACE GEFFRARD
Solon de Coifput du Luvre
Pear tons o ego t et pour toutes
leo hO arse


A L'ELGANCE
OORDONNERIEl
E3. S:M3W1
42, Roe des Front-Forts.
CHAUSSURES EN DkPbT,POUI iLA v
Promptitude et soin anz COINM
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame form **
vail toujours tout ce qu'il y a dS 1
nouveaux.
Formes americaine et frangals
Messieurs ; 616gantes et coiniuo
Pour les enfants le plusA lai'ms
Travail solid eo6cuthA &
des peaux de premio6ArTO
Assurance de grand rabals.
PAtes, Cirages et LiquUi


11~11111~11~11~1111~111 11