<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00491
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 30, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00491

Full Text

brzibrne Ann6e, N. 502.


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


Lundi, 30 Novembre 1908


M .


j


J


QUOTIDIEN
,o"


Abonn
pORT-AU-PRINGE
DEPARTEM E;NTS


tements:


Uw Mois. .
Taois Mois.
UN Mois.
TRors Mois


.G.

*
* (


200
5.00
2.20
G.00


DO.acrzwa:



KDLAD LION-ADMINISTRATION


etRAN!'~'{ ....... Tiou Mis 8.00 .

FPour t1u c '1.1 :..C.LA.J to..) aI ii-t.O. dkt Joizrzla I g'~(j'i(..i


LE NUICRO ( 5 r:ENTIMES

LeS aaonneitents parent dui i et du &i
raois et s)out payables d'avance


4e chaque


Lo s wa uaw.srttg inskr~s ou non ne serontpea robik


A*r-.hur ii .1ORE 45, RuiE Itwux va ass-1.


P n 1 Xn ricains, Ie sort de Cuba est sensiblement u candidate liberal et 13,ooo au candidate
( )) lI -ViPP1P1 amiliori, depuis intervention amricai- conservateur.
U 1 ne ; jamais la grande lie n'a connu un pa- Voici la majority approximative des
reil etat de libmr et de fructueux dive- libiraux dans les autres province : Oriente,
loppement. 13,500; Santa Clara, i ,ooo Canaguey,
11pIrai que nos deux articles de la n'x staii pai il seraic n6cessaire de la crier D'accord, et, au surplus, ce n'est pas nous 1, 200 ; Pinar del Rio, 7,500 ; Matanzs,
anm passe sC.; ie @ cas cubain et sur tout de suite. ,qui nous itonnerons de si heureux risul- 8,ooo.
spbrT cercx*r.urb auquel nous xiosntt M. Roosevelt a dit encore, pour mon- tats, nous qui sommes si au courant des Un des 61ements de la ldfaite des con-
gue: in:,s:ines das le.qaeiL,.s nou, trcr a quci poit t c.tte doctrine a ses ori- vigoureuses quality socia!es qui di,tin- servateurs est I'impopularitd du docteur
Cm0os [e no- ,lancer d-puisnotreindjc gines vdrinables dans les tendances les guent la race anglo saxonne. Si, d'ailleurs Rifacel Montoro, A cause de son attitude
acc, ont cause6 dans les milieux au- plus certaines de 1'esprit am6ricain : a C'est un tel etat de choses est mis, ijuste titre, peu patriotique durant la revolution quand
une certine sensation don't 1'echo perdre son temps que de dire que la Doc- sur le compete de cette intervention, com-1 i accept le poste de secreraire de la tri-
rtriv ijusq''j nous. trine de Monroe n est pas reconnue cor- ment et pourqnoi s'htonner de cc que sorerie dais le cabinet du gouvernement
Les lines que j'ai d6tachees de la con- me prainipe de droit international. Person- nous avons dit ? savoir que : autonomy du capitaine general Branco.
iar, donnec sur la situation de Cuba ne ne tient A savoir si elle est om on non a Les insurgpi cubains n'ont pM ga La v;ctoire do general Gomez est inter-
an maitre de la science social ont d'a- reconnue ; cela nous est aussi indifferent c quils svlarst A leur r rolte centre I Es- pride coninme n verdict de l'approbation
6mu, et pirticliirement les passages que I'o inion des divers peoples strangers pagne, poisqu'ils ont changed une domi- sans reserve de la revolction de 1906 par
ants : sur la Dtclaration d'Indpendance ou le nation extrieure pour une autre domina- ls libdraux. Ces derniers occupent tous
SEn faith e: cofnmt on lavait -pr6vu discourse d'adicu de Washing:on. tion cxt6rieure, mais ils y gagneront, sans les si&ges au Senat A I'exception de trois
kpuislongtenps, Ii!e de Cuba est deve- M. Ro:>svelt a aioute ailleurs : rll nous l avoir vouiu, dCtre mis A une bonne &co- qui seront disponibles en 1910. Les
L poss.n~ron americaine, si I'o, faut une flatte de grands vaisseaux de le d'initiative et .T4'nergie. rsultats des elections poor la chambre
sous c terme les a pay; de protec- guerre si nous vou'ons pratiquer la Dec- a Toutefois, it faut qu'lls veuillknt bier des reprisentants sont incomplets, mais
tririne de Monrce et la fatre observer dain imiter leur; mares, au lieu de se laisser les libiraux y auront le- deux tiers des
tLardeub'il :. cuaiin. e.t d'nc con- es deux A.niriques et le-s ies q,'i les en- implement exploiter par e.x. car 1'Ang'o- sieges. Rien n'indique que les conserva-
n i ee i'avo r p.u pius d'lmdap.ndanre tourent. Si une paissance trangre. Saxon nest educateur que pour ceux qui teurs songent A protester centre le result
lajeuie lp6iblique de Pinama, crude cherchait a prendre i,:d dans ces pays ou savent fire de son spectacle une educa- des elections.
re pour c bes oins de la cause ,, nous sentons que notre influence doit ltre tion. Si les Cubains savent mediter citte Le gouverneur Magoon a envoy
on durnembrenmnt de la Colombie. souveraine, nous n'avons qu'une facon vrit et cn faire leur proftr, mais seule- une leltre de flicititions president
,Et le; autrc, Republ'ques sud-amri- d'intervenir ;fficacement ment dans ce cas, l'op6ra ior se chiffrcra et au vice president lus Augnderal
elies-me1.ni, .. sont en voie de ne I a dit enfia :" Nous ne voulons pas pou: eux par on bin6fice.# Go:nez 4 1 L'h3nneur qua
scOn.rv. Tr beaucoup plus d'an dpen- developer en poliii ue, en littirature, ou Les Cubains, diron.-nous en derniere vous est confi6 est augment. et votre oue
rtle qe i :'en eurent dans l'anti- en art: le nuisibl. esprit de clocher, cette analyse, ont I'air de a mediter cette vdrit sans doutc accrue par le fait que les Eec-
i' ls cir grecqu:s aprei la victorieuse exaltation cxagcrde de la petite socidte aux ct d en fire leur profit ; c'est tant n;eux tions ont Lt completes, loyales, et exprn-
n.(i, des M.IcJonen;. ,. depensde la granted nation, qui product ce pour tux. Mais I qui dn)ivn:-ils leur plus ment la volont6 des ilecteurs, enregistr6s
Les amis de CubL auraient vraiment tort que I'on a appelc le patriotism de village. heureux itat de choses ? C e.t 11 toate la aux bireaux de vote sans contrainte ni n-
pentr que crs lines ont pu avuir etd Po!itiquement, la satisfaction donnee & cet question; iadmnets bienque 7 uba ne soitpas terventio et conflrmment aux exigences
s avec quelqie intention defavorable; e.prit fur la cause principal des calaarmis a piys de protectorat juridiquement ptr- de la loi La confianae de vos compatriotes
ne tont qu constater I'&at de chost s qui ru.nerent les ancnnes rdpabliques plant ; mais, tn fait, elle est protege -, voos parvient sous la forme la plus haute
ant, depuis Iintervention americaine, grcques, les ripubliques italiennes du et cela est, nous semb'e-t-il, incontes- que le pays puisse vous donner.
point de rue des relations entire Cuba mnoyen :g et les petits Etats allemands table. Le general Gomez a r6pondu:
les Elats-Uni<. du siecl, dernier. Cet esprit de pairiotis- ,.-----L---'o-- -- -- dLa fac,)n don't les elections se sont
3ilenm e provincial, cette incapicit6 d'adherer. e vain"-"
Si exprcssoi s de a possession am- Ime provincial, cete incapacity d adhr '| faites me rend fier d'avoir et6 le vainqueur
',. ou de pays de p-otectorat ) sincerement & la nation entire, a e la i parce qule'eleindique que les Cubains
dt. dans !'occnrrenc-, formidable, cause premiere de l'anarchie don't souffrent *A sont capable de se gouverner. le ne puis
peCou-tre que I'on subit I'influence les Etats sad amiricains. m'empcher d'cxprimer la profonde et sin-
a taines idces preconcues. A-' rest, Ceux-c nous donnent le spectacle non pas cre gratitude que Cuba doit la grande
bien admits que Cuba n'est pas en d'une nation f[ddrale hispatno-amricaine, s. Le s Electicns uba nation que prevoit M. Roosevelt et que
,Uae possession anmricaine, n'ayant tendant du Rio G&ande au cap Horn, mais ,vous avez 1 honncur de representer.
itC reconnue telle ; aussi bien, d une multitude de petits Etats querrlleurs et Les rdsultats peu pr i comp'ets des Cette gratitude profond6mesnt pentr.
r des lignes que ji viens de repro rIvolutionnaire;, don't pas un nest compti elections, indiquent que la victoire des dans mon cceur de Cubain "
a-t il soin de dire a en fait parmi les pui;Yances. "li braux a 8t encore plus grande q& on
rot esprit au c t d enda- Qu'y a- t-il done d'extraordinaire, dins ne le croytt. Sur un to a' de I498 b u- ArrLtA
tout espritie am ricaine, les Etena- de tells conditions, que les entreprises reaux de vote on connait les resultal < of- NORD ALEIS
Sach polite ue amricaine, les Etats- amricints a Cuba, A Panama.... on all- ficiels de 1360 Its donnent au gaeral Prdsident de t'R/publique
chseminent vigouteusement ver uon leurs soient considr&es come autant d ac- Jo, Miguel Gomez t18,813 voix centre% U~ant des orrogtiv-s que lui accordent
rles asiresqui Nouasure-Monl ; ne tes conduisant a la realisation de ces ten- 118,329 pour le general Mario Menocal, les articles 98 et I 3 de la Constitution ;
aaires du Noucau-Monde e candidate conservareur. Les liberaux ont
de ARETE
de rt de ces tendances est la dances t victorieux dans toutes les provinces. AR ETE
Roowevooe, a do t que side Mais, disent maintenant les amis am6- Celle de la Havane a donn6 25 00 voix Article ter.- Le general Tangr&de A
lio R.oosevelt, a dit que a si elle Mais, diciw"


I


py- -~


o





guste, est nomme Secretaire d'Etat de 'In-
tEricur ct de la Police gendra'e.
Le general Villehardoin Leconte est
nommr Secrttaire d'Etat des Travaux pu-
blics et de 1'Agriculture.
Art. 2.- Le present Arrete sera impri-
me, publ.ed t txecu.c.
Donne au Palais Na'ional, de I'ort-au-
Prince, le 28 Novembre 19o0, an los5
de 1 Independance.
NORD ALI xIS
Un rapport Officiel sur l'Vnci-
dent do Casablanca
Le rapport de M Borde, le commissai-
re de police francais de Casablanca, sur
l'arrestation des dCesrteurs de la legion
etrangerc, ic.nt a'ctre publiC.
On dit que c'est ce rapport qui a deci-
de I'Allemagne A abandonncr I'attitude
qu'elle avail adopted au debut des nigo-
cia ions. Ce document est en deux parties.
La prclw !re prove I installation A Casa-
blanca, en fevrier I9u8, d u:.c agnce rd-
gulihre de desertion par un Al einand du
nom de Stevers.
La dcuxieme parties explique que six de-
serteurs de la legion &trangcre qui s'6-
talent refugies clit un Allnmand de Ca-
sablanca etaient pro ,gis par M. Luderitz,
le consul d'Allemagne, qui Ieur avait four-
ni des deguisements et des passeports pour
facilitrr leur fuite. Quand ils tctteretnt de
quitter Cassablanca, ces six homes etaient
accompagnes de M. Just, le chancelier
Ju cs)nsulat d'Allc:nage, et du drogmnan
consulaire.
Au motient ou ils s'embarquaitnt dans
le cannot qui Jevait les transporter A bord
d'uu paquebot Allemand en rade, I'auto-
rite militaire irancaise les fit arrc:er. Dans
la m6ele qui suivit, le canot chavira et
les d6strteurs durent eire retired de l'eau
par des marines francais. M. Just tenta A
ce moment de prevenir leur arrestation
en muttant leurs passports sous les yeux
ds mara.s, mais ceux-ci n'y preter nt
pas attention. II entra alors dans une
violent colkre et menace et frappa un
enscigue de vaisseaux franqais. Sa fu-
reur tomba tout d'un coup quand il
vit celui-ci sortir son revolver. M. Just
n'a pas ute trapped au course de cette
chautfouree.
Ar ivage
Est entree le steamer 'Prins Iillem III
venant de :
'N..w-York.- Mr et Mme E. Caze,
Mme Serie.
St-Warc.- Mme- Francoise Rameau,
Mile Umincie Guillaume, Depute Marce-
lin, Mme B. Bruny Rene et 2 enfants,
Mme Herminie Crispin, Marc Ddrac.
Gonaitve. Leon Sv\vera, Abraham
Cattan, Joseph Lafond, fIlias Esfes, Marc
Gagneron.
Administration postal
SERVICE INTERIEUR
Lettres recommandaes en souffrance
MM. Samuel (;Gees, Cesar Jn-Baptiste,
Louis Delva, general 13. Brissette, Mmes
Svlvina Louissaint, Renelique Jn-Baptiste,
Jn-Francois Trasybule, Mile Pauline Les-
pinasse.
Letres expidides par la Commission de r-.
partitions de fonds aux sinistris :
MM. Georges Alphonse, Mtellus Cesar,
Cherenfant Euride, A. Dorancy, Mme Vve
Marceau Hector, Marie Mont-Morency,
Anna Vernaine, Vve Bienaime Turenne,
Clermelien Denis, Fenix Turan, ElmE,
Cecile Michel Janvier, Mile Alice Guerin.
Dr Betences
Notre ami le distingue Docteur Felipe J.
Betences est arrive avant-hier apres-midi de
Jacmel. Son sejour ne sera pas de longue
darne, car il part ce soir mome.
Nous lui souhaitons bon voyage.


REN8EIGNEMENTS
MTi2O ROLOGlIQU E-


DU
SEMINAIRE COLLEGE S -MARTIAL

DIMANCHE 29 NOVEMBRE


liaroinre A midi
Tewp6raturelimnilim~
fmaximnum


761, s5'"
20. I
3. 3


Moyenne diurne de la temperature 2? 3
Ciel clair le matin, un peu nuageux I'a-
prks midi. La brise de mer, qui naval pO
s'tablir les deux jours precedents, a de
nouveau soutttl, quoique asscz faiblement,
depuis 3 h. jusqu'A 6 h. du soir
It y a eu d'as'ez nombreux movements
micro-ismiques simedi entire 8 h. du ma-
tin ct 4 h. du soir, ainsi qu'hier martin
entre 9 h. et it h 30'.
Le barometre, qui Etait en btisse depuis
-aniedi martin, est de nouveau en hausse.
LUNDI 30
Ciel clair le martin nuageux l'apri-mi-
di A 6 h. dn so'r, petite pluie : or/'",6.
.\ 6 h. 30" orage au N W.
Le barometre a hausse legerement.
J. SCHERER
Le ( Duguay-Trouin a
Est en-rd samedi command par le
Capi aine de vaisseau Keraudren.
Ce croiseur frangais a comme effectif 19
oflici rs d'etat-major, 59 aspirants et 418
homes d'equipage. Son tonnage est de
2 527 tonneaux, la force de sa machine
est de 2.640 chevaux.
Le a Duguay Trouin est armed de 6
canons de 138.6; 4 de oo ; 8 de 47 e "/"
et I de 37 -/- tir rapide, 2de 65 de
dEbarquement. 8 torpilles automobiles.
II vient de Kingston qu'id a I.iss6 ven-
drcdi dernitr. I es saluts d'usage ont etC
changes. It est part hier martin pour Petit-
Goave et est ientre aujourd'hui.
Le (Taocoma ,
Est entrC t clement samcdi. Co.nman-
dant John W\ood. 3200 tonnes, 18 ca-
nons, 17 officers, 260 homes d'eqaipa-
ge. Le a Tacoma a vient des Cayes qu'il
a lais'l vendredi. II etait dinm nos eaux
en Aofit dernier.
Le a Desmoines a


Ce navire de guerre americain qui
duns nos eaux en Mars dernier est
ce martin.


etait
entree


Tribunal de Paix
SECTION NORD
Le tribunal a entendu ddfinitivement
l'affa re du sieur Oacar Fr;stbert centre le
tailleur Herbert Simpson. Les expe.ts Eu-
gene Jn-Frarqois et Diogene Lafontant ont
examined les deux vestons refuses et ont
trouve que l'un d'eux pouvait etre accepted
et que I'autre exigeait des retouches. Sur
ce rapport des experts, le tribunal con-
damne le tailleur Herbert Simpson A re-
prendre le veston gAte et A le payer i on
prix A debattre entire lui et Oscar Frist-
Dert.
*
Charles Mervilus par le minister de M*
Karinki Casimir fait sommation au sieur
Emilio Cutbas d'avoir lui remettre on
chapeau de paille qu'il avait confie A sa
chapellerie pour etre coiffC depuis le 18
novembre. Cuebas refuse de s'executer de-
clarant que le chapeau en question lui
appartient et qu'il a 6t: soustrait de sa fa-
brique.
L'affaire est mise en justice, attendant
one solution definitive.


Convocation des Chambres
NORD ALEXIS
President de la Ripublique
Considdrant que la situation difficile
cr:ee par l'insurrection iclatie dans le Di-
pa tement du Sud necessite la reunion im-
mediate des Chambres LAgislatives ;
Usant des prerogatives que lui accord
l'article 63 de la Constitution,
De l'avis du Conseil des Secretaires d'E-
tat,
ARRiTE :
Art. xer. Les Chambres Legislatives
sont convoquies a l'extraordinaire pour
entrer immidiatement en session.
Art. 2.- Le present Arr6t sera impri-
rm, public et execute A la diligence du Sc-
cretaire d'Etat de l'Intrieur.
Donne au Palais National, a Port-au-
Prince, le 30 Novembre 1908, an io;e.
de l'Independance.
NORD ALEXIS
Suitvent les signatures des Secritaires d'Etat
Depart
Ce matin est parti le steamer Wester-
wald avec les passagers suivants A desti-
nation de :
St-,Catc : Mr et Mme Hugo Jurgensen et
enfant, Melle Darice, Hector et Hebert
PaulIre.
Cap-Haitien : Gaston Voltaire, Raoul
Piquion, Mme Vve Aug. Piquion, Melles
Espasie et Elistra Piquion, Des'ondes Eu-
zebo, Georges Se4ere, Melles Adeline et
Suzanne, G6enral J. J. R. Manigar, Mme
Emmanuel Gabriel et bCbi, Ducasse Ga-
briel, Etienne Gonel et Antoinette Pierre
....._= -I_-- -


Notre num6ro d'hier
etait sous press, la pre-
miere forme tire pres-
qu'entierement quand
est survenue la pani-
que qui, en un instant,
rendit deserts nas ate-
liers. L'6dition n'a done
pu paraitre. Le num6-
ro d'aujourd'hii portant
la date d hier, il faut
lire: N0o 502 et 503.



Noluve es Etangresp


Dernieres D6p6ohes

BERLIN 28. Une note officielle parne
aujourd'hui announce que le baron Von
Bieberstein, l'ambassadeur d'Allemagne a
Constantinople, a declare au sultan que le
boycottage organism centre les marchan-
discs allemandes et autrichiennes constitute
un danger pour les relations internationa-
les.
STRASBOURG 28.- Le gouvernement a
donned ordre aux troupes cantonnies dans
le district minier de la Lorraine de ripri-
mer tous les ddsordres qui pourraient- s'y
produire depuis la catastrophe de Hamm ;
les mineurs refusent de se rendre au travail
en prdtextant que les puits lorrains ne
prisentent aucune garantie de scorite,
quelques grvistie out tentd de detruirn


_ a --


une mine avec de la dynamite, ils ea
it6 enmpch6 par les survcillants
ST PiTERSBOUPG 28-- Le gnra
latziele chef de l'etat major general a
nomm6 membre du conseil de 1'
On croit qu'il sera remplac6 la tgte
I'etat major par le general Batianoff.
MANAGUA (Nicaragual. M. John
ner Coolilge le ministry des EtatsU
envoy aujourd'hui sa dimission &
shington. On dit que ce diplomat a
cette decision parce que son gouver
d6sapprouve son immixtion dans la
fares intericures du Nicaragua.
PARIS 28.- Havre: Caf Haiti Cap_
Rente : 96.75.
Le President de la Republique'
ce matia au grand Palais, le lie salon
tomobile. Les ministres se soot ru abt
matin en conseil de Cabinet pour l'-
dition des affairs courantes. La
continue la discussion de la loi des fir.
ces ; au debut de la seance du matie
ministry des finances deposa un project d4
loi ttndant a d6monetiser les monnaiat
bronze t leur replacement par des S
naies en aluminium.
Au debut de 1i seance de l'aprs-dl
elle avait vote le project augmentantded
millions le maximum des travaux
pl6mentaires autoris6s par la Comptg
des chemins de fer du Nord, no p
adopted par le Senat sur les socits de
course mutuels dans l'armCe et la mariaed
une proposition modifide par le sbnat
rantissant leur travail aux femmes en cOe
ches.
Les conscil!ers municipaux de Prag
furent recus hier A l'H6oel de Ville par In
conseill-rs municipaux qui leur offrirea
A diner.
MANILLE 28.- Le vapeur postal a Port
ring P faisant le service centre les diffdre,
points de la c6:e et ayant A son board
sieurs centaines de fermiers se rendant
la province de la Pangasina poor I 5a
colic du riz a sombre hier au soir pendl
une tempete, 0oo passagers et l'equipflr
anraiint peri.
PurT BURG 28.- la mine houillre d
la Pittsbutg Buffalo Co A Mariana est e0
feu, de 200 a 300 mineurs seraient d*,
la mine. On ignore leur sort.
PARIS 28. Le Petit Parisien ditqJ
I'Autriche a price le gouvernement
,ais d'inviter son ambassadcur A CoBolt.
tinople, M. Constans, d'insister aoprt
gouvernement turc pour obtenir a
tion du boycottage centre les marchaiW
autrichiennes. Ce journal dit quela Fr
refuse d'intervenir.
BELGRADE 28.- Le cabinet Serbe a dooA,
sa d6mission, mais ii restera neanmoinso
pouvoir quelques jours encore jusqu' i
que le budget soit vote. Il est probe.
que M. Daneff, chef du part stance"
sera president du nouveau ministtre
comptera des nationalists parmi ses
bres.
SAINT-PIERRE ET MIQUELON 2g.-
croiseur cuirasse franais "' amiratA
ayant i bord M. Paul Didelot, I
gouverneur de Ia colonies, cst
jourd'hui ici. Le nouveau go
cordialement accueilli par la
On croit savoir que M. Dide ot W
diatement s occuper de la que .
ecoles qui causa les recentes
On ne suit encore qu'elle sera Ia dwu
sejour de uI'amiral Aubes dana co
CONSTANTINOPLE 28.- Sur les
pressantes do marquis Pallavicini, I'
deur d'Autriche le grand Viiir
Pacha a ordonne i l administaUn,
douanes d'obliger la corporation do
I faix qui depend d gouvernmenmf di
le boycottage contre les.marcha 1
, chiennes et de proc6der a leur
I ment. Inspire par I comtI "}** J





h i;e corporation a refuse d'oMir aux
- du grand Vizir qui a declare au-
dihui au marquis Pallavicini que la
ate de graves dtsordres ne lui per-
tait pas d'employer la force.
WASHINGTON 28.- On apprend de sour:
t dignes de foi qu'une entente de grand.
9porgnce au sujet de la politique des
SUnis et du Japon dans le Pacifique
d'true conclue entire les deux nations.
tete est bas&: sur l'iddc d'encourager
'endaie Ie development et la liberty
mcommerce dans Ie Pacifique. EBle con-
4. respecter les possessions territoria-
co n tra c t a n t s m a is e n c o r e difi n ir
eon sulement one gran.tie mutuel--

e des deux pays vis-i-vis de la
L'accord a et6 redig6 sons forme
Declarations et comprend cinq articles


i Le G' Tancrtde Au-
guste, secretaire d'Etat
de l'Int(rieur a envoy
bier sa admission a S.
E. le President de a R16-
publiq e qui a conefie
rinterimnat de c porle-
euille au G"' V. Lecon-
te.



I steamer erins Waillen I,
redi le 2 ddcembre, il reparlira
ablement dans la soiree pour S'-
ret New-York.
Port-au-Prince, 30 Novembre 1908.
GERLACH & GO
AGENTS
A Vendre
| A Vendre


A I'lmprimei ic du Ma'in le dernier
alnme des Lois et Actes par C.
OGtthier, Ann6es 1895-1899, au prix
de Cinq Gourdes.
Pri6re d'aviser I'administra-
tion de la moindre irregulari-
' dans le service du a MATIN,
atin qu'il y -oit do suite rem6-
L"A


MT C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis & a bienveillante clien-
tele que sa maisoi No 7, Rue Tray r-
si6re est toujours bien pourvue d'une
variAt6 d'toffes de la haute nou-
veautd parisienue.
QUALIrt SUP RIUURl. COUPE L.AGANTI
rRAVAlL SOIGNI EiXiCUTION PROMPTS-
Pri E tri riduits I
S_-
H 6tel Bellevue -
Le mieux situ6, 1e plus con-
fortable.- Cbamp-de-Mars. -
Cuisine renommee.- Vue sur la mer-


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
i43,'GRAND'RUE, -143
PORT-AU-PRINCE
CPAUS.URBS EN TOUSB GNRlS
eIR uAPOT, POUR LA VENTX
EN GROS BT DiTAIL.
cxjAcuuon prompted des
coznmandes, tant ioi qu'en
Province.
Forms % homes ; le6gantes et ra-
tioiinelles.
Chaassiires de daines( Dernimre mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
n6es avec deo Peaux de touts nuances
d'une selection et dur6e irr6procha-
bles, A des prix avantageux.
C rages, pAtes et liquids
Po' ,- .*,. u..sI i> touted nwaces.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en d6p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en d6tai, de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Las comrn -ndes des commergants
de l'interieur pour;ont 6tre "ex4cutees
dans une semaine & peu prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCI ( HAITI)


La Pharmacie W. Buch

A rhonneur dannoncer au public de la Capitale et de Ia Pro
0eIO que poor cause d'agrandissement, elle s'est installed i Port-
-Prince, Place de la Paix 130, Rue du Magasin de
Execution rapid et soign des ordonnances,-
Prodaits pha maceutiques on gross et en detail.
Fabrication d'Eaux gazeuses
Kola-Chamrpagne.- Soda
~L'6loge de ces prodnits n'est plus a faire, les amateurs ayait dkja appr6-
' Iexc'llence de la fabrication, en s'approvisionnant chez :
:- n3, ..M~ "
Qui conserve toujdurs son Ddp6t,
I RUB DU MAGASIN DE L'ETAT, N* 67.


PLANTATIONS D'HAITI

Sucre turbine, en gros et en detail


D6pot chez B. Zak6,


8, Rue


des C6sars.


LE MEILLEUR VIN ROUGE
Six gourdes le gallon, Chez G. CORDASCO.
134 Grand Rue


L'Usine Chateaublond
A I'honoeur d'aviser sa nombreuse clientele de la Ca-
pitale et de la Province, q i'elle a transfer son Grand
D6p6t, num6ros 24 et 77 a l'angle des Rues, Macajoux et R4publicai-
ne ( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmacie St-Joseph

A TOUS


Elle reserve son meme et b
loyautd et la probity qui
putation tojours croissants.
L'Usine Chateaubl
Veau D6p6t, Place Cath6dra
( ci-devant Bonne-Foi. )


Sacs videsl..


tienveailant acueil Elle
ont fait son SUCCoS e


t


ond conserve en outre son Non-
tle, Angle des Roes du Peuple et Roux.


Sacs videsl..


Entrep6t G6n6ral des Grandes Iabriques
DE C.LLCUTrrf INDEX ) DUNKERQUE ( Fin.~c:) Er DUNDEE ( ANGLETSRRB )


SACS


speciaux


pour


Caf6s tries
Cafts ordins~ires


Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balles de 400 sacy
Depuis 18 centimes or jusqu'a 28 centimes or
Pour grandeurs r6gulibres 65x110 centim6tres et 70z110 centim6tres.
Poids de 1 3]4 livries jusqu'a 3 livres.
Sacs sur modules et sur types d-s acbeteurs.
Prix A forfait pour livraisons mensuelles francs port de d6baiquement et, si
on le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde
Vieanent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exceptionnellem, nt avantageux
S'a Iressr A JULES LAVILLE
AGENT ET DEPOSITAIRE GN9IRAL
93, RUE DU MAG&SIN DE L'ETAT


Mr Gaetano E. R. Penza
ITALIEN
Argerteur. Doreur, Roparateur
M6tallique et des Vases sacr6s.
Offre ses services an public et par-
ticulibrement aux cur6s des Paroisses.
GRAND'RUE, No 175
POaT-AU-PRINCN.


TWO-STEP BONNEFIL
On trouve Allol Allot "
composition de l'artiste Bonnefil
aux bureau du Matin ", a I'Ho-
tel Morch et chez le compositeur.
81. Rue Tiremasse, 81.
Prix : G. 8.


ya R8I