<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00489
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 27, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00489

Full Text
peuxibme Ann6e, No 500.


PORT-AU-PRINCE ( HaT )


Vendredi, 27 Novembre 1908


j


QUOTIDIEN

Abonnements: DmDacrm: E NmfO t 5 crms
PORT-AU-PRINCE U a Mo. G. 2.00 C '.6rzent amagloiwe, -1
DPATEMENTS U Ms. 2.20 Le abonements parent du e ot da 5i de chaqs.
TET os Mons 6.00 RtDACTION-ADMINISTRATION moi et st payables d'aance
ETRANGER........ TRous Mors. 8.00 45, UR louxW, 45. iLasmwi ft oan a o *Mp w rm

Pour tout ce qui ooncerne 1 'ATAritrtration du Journal, s'adresr A Monsieur Arthur rSIDO E 45, Run lReux o Beoae-oi
I .


STL heur perdu sa place, s'dpuise du ma-
LE TRAVA tin au soir en laborieuses d4marches
pour trouver une situation nouvelle.
& En fait. vous voyez done combien
il serait difficile d'attendre, par un pro-
II y a quelel'iie temps de cel., un ils s'oc.:upent sont inutiles. Voyez plu- c6de de classement non arbitraire, les
blecii ile l'Pri., le Docteur ltuch:ir ,, lit. vdritables oisifs. Les fortunes qu'on
urenlait Ic,;llre pour avoir imagine a Le rolle Simpit Inouveau dans le but de ceeei lectionner ; le spo tsman croit utile de so t exposes A bien des causes de dd-
a budget fr.ait,; is de nouvelles res- fire de I'auto ; celni qui a fait cou- pdrissement qui appauvrissent plu'6t
mrces buligtluires : I'impot sur les rir declare travailler a l'amelioration leurs detenteurs. S'il y a des excep-
uifs. de la raci chevaline ; la mondaine qui tions, conclut p6remptoirement levieux
Vous avez, j crois, compris. II s'agi- court les bals et passe chez sa coutu- X, la r6gle est que la richesse ne se
a tout implement de faire payer aux riere le temps qu'elle nedpense pas maintient pas bien longtemps horse du
"ifs, par le move d'un imp6t. le droit en visits, est prtte A jolrer qu'elle travail *.
Sritre. 11 y a, disait le Docteur remplit de strictes a obligations a de En sortant de cette conversation, je
ichardl, 401 01.) individus inoccu- soci6t. me demadde encore, perpl6xe, comn
p an moins en France. Qu'on leur Ah !k p urdon, dis-je a X, n'allez pas, ment obliger ou manae persuader les
nlaDde i chacutu 500 francs pour mon cher, par vos paradoxes ruiner une gens de travailler, pour r6aliser la gdn6-
e'ils aient le droit de ne rien fair. itie qui incontestablement a du bon. A reuse pens6e du Docteur Huchard, de
Soit, 200 millions. La question social codt de volre collection-eur, de votre rAsoudre, au moins A moiti6, la qies-
a moitid ri;-olue. spo, tsnian, de votre amateur de courses, tion social '
Cest reelleIne:it un spectacle inique dle votre montlaine, il y a des gens par- ..
quecelui tie giis qui trouvent le mo- faitement ai I port6e de la measure fis-
lende 3e repo-er sept jours par semai- cale dludocteur lluchard. Par eremple, t I \i
*, alors que tant d'autres n'arrivent le llineur?
Pa le fire une fois par semaine el Mais la plupant des flarieurs se
Wetantd'autres encore, heureusement donnent dtes buts artistiques, tries ac- P.E SEIGNEMENTS
oins nonbrcux, en sont r6duits a rd- ceptds d'ailleurs.
damer pir la violence une ou deux Et le tourisfe ? I iwrEOROLOGIQU E~
hbes en plus pour leur repos. Vous tombez bien mal si vous --
Malheurcuse ient, la solution propo- classes celui-la parmi les gens qui ne OC b oervatoire
e par le Dooteur Iluchard offre de .travaillent pas : le tourist se fatigue DU
dicncertante. ,lifficultds ; car com- plus qu'un caissier. SIMINAIRE COLLEGE S -MARTIAL
iet obliger an travail un monsieur Et le gros capitalist ? 6
i de sultiauits moyens d'existence Le gros capitalist n'est pas du N
grentretenir, et confortablement en- tout un oisif, car il est extrdmement BA DI 26 OVEMBR ,
sre, son oisivet. occupy par la surveillance de ses va- Barometre a midi 762, 9
i ce sujet le vieux X, un philoso C'est come le propridtaire de nom- Tep6rature,m muum 3. 2
de mes amis a qui je me fais breux immeubles, qui a affaire A sesd .
part luci temps le devoir de cau- locataires, A ses entreprdneurs, & ses Moyenne diurne de 1 temperature 2s.9
des pojt 'dencv1,14o du: docteura ons. Cicl csair torte ia jourue, surtout aprds
g* mres pioiets. I'icde du docteur dits 8 h. da soir. A 6 h 40mars au S.d.
cd est estimable, mais trop sim- I Parfois, de tries honntes gens, dits 8 h. d soir. A 6 h 40Slairs au Sad.
trop belle, comme le osnt malheu- i sans profession s adonnent A de La brise de mer s'est table assez tard,
t ben d'aulres onorbes boes res2 h. seulement, pour durer jusqqu'S 6 h.
[ t biean daulres honorable boDnes e res. rges Vent dominant E. sec et frais.
Si Et, d'autte part, il y a des gens
ueffet, me dnmontre-t-i clair munis d'une profession, et qui ne tra- Quelques movements microsismiques
sl jour, les iodividus inoccu- vaillent guere : I'avocat sans clients, le dans ia nat, surtout A 3 h. do martin
0>e divisent en deux classes : d'a-, midecin sans malades, I'administra- Le barometre a encore month .
Scejux qui ne travaillent pas par- teur a d6coratif d'une society flnain- J. SCHERER
'ils ne trouvent pas de travail, ciOre, qui touche desjetons deprsence Tribunal do Cassation
a ne peut longer un instant A& pu :et n'administre rien du tout ; quelque- SetnoI CIVILS
8C malheureux t case de leur in fois, le d6put6 ou le snateur.
ensuite, ceux qui mbneot une II y a mdme ironie des chooses I-- ,.Audiece da ietdi, 26 n"mb re 90o8
tre aflairde en s'occupant de des gets qui commetncet A so secouer A dix heures et demie, le Triba soueas
inutiles et i travaillor vdritablement 0 partir d la pr6sidence de Mr Ernest Bonhomme,
Portant ces derniers no convien-. moment ot ils n'ont plus de profession. Vice-Pr6sident, prend sige et pruoonce
Ps facalement que le chases don't. Tel Ie bureaucrate qui, ayant par mal- les arrts sulvants :


Celui qui rejette comme mal fondi
le pourvoi du sieur Massilly Coupet con-
tre le jugement du Tribunal civil de Port-
au-Prince, en date du 14 Mars 1906, qui
annule l'emprisonnement du sieur Pierre
Change ;
Celui qui casse et annule le jugz.-
ment du Tribunal civil de Port-au-Prince.
en date du II Avril 1907, contradictoire-
ment rendu entire Romain Victor et con-
sorts et la dame Marie Louise Ras6lia
Friddrique, renvoie l'affaire au Tribunal
civil de Petit-Golve en ses attributions
d'appel ; condamne la d6fenderesse aux de-
pens.
Celui qui case et annule Ie juge-
ment du Tribunal civil de Jermie, en date
du 19 Novembre 9go6, rendu entire ic ci-
toyen Thomas Dannel et il dane Elisa
Lizaire ; renvoie I'affaire par deviant le
Tribunal civil des Cayes ; condamne la
defenderesse aux dipens ;
Celui qui declare la demand du
sieur Rigal en suspicion legitime centre
le Tribunal de Commerce de Jeremie non
receivable quant A present.
Puis entend les affaires :
Marie Francoise Duvet, centre Eu-
g&ne Germain.
Le Rapporteur, Mr le juge F. Baron,
done lecture de son rapport.
Le Ministere Public, Mr Eug. UDcatiel,
conclut A la dicheance du pourvoi, sinon
A I'irrecevabilit6 pour ddfaut de quality et
d'intiret de la demanderesse.
Veove Etienne Larosilliere contre
Veuve Thomas Dutton et consorts.
Le Juge Sylvain lit son rapport.
-Veuve Etienne Larosilliare centre Vve
Thomas Dutton et consorts.
Le uge Jermmie, rapporteur donne lec-
tue seon rapport.
Vo la cooin tte des deux affaires, le
Tribunal ordonne leer junction.
Me Solon Menos, Iun des avocats de Ia
demanderesse, e6t entendu en ses observa-
tions.
Le Ministere Public Elie Curiel, con-
clut i la cessation du jugement du to
Mai 90o6 ;-sur la aI2 affaire, au reject du
pourvoi ( jugement du i6 Aot 190o6. )
Le siege est levC.
Curiosit6s de la vie
LBS ISLAIRES Des JOU.RNALISTES AMf.U ICAINS
Les salaires des journalists sont tou-
ionrs trop 6leves quand on considre L'in-
fluence n fasce que ceux-ci exercent trop
solvent. Bon Anurique an boa ;ournaliste





gagne en moyenne vingt-cins mille francs aranx edtant overtt, Me V erite a donned
Pa an lecture de @es conclusions No I.
Les critiques dramatiques sont moins Mes Datour et Casimir ont itC enten-
tavoriss. Leurs appointments ne montent dus en lears moyens de d fcense.
pas plus haut que quinze mille francs. rs L oMinisaere Public requiert l'app'ication
mieux remundres son: les correspond--s dO Partick le 34 du code pnal contre les

donned les ennuis cc les dangers qui le at demte de temps, le tribunal a cve le siege.
la guerre russoj ronaise. M R Davis a] Buss neuf
reu cinq mile francs par semaine. Mais Ateld de bons chevaux, A louer pour
tous ces traitements sont dhrisoires A c6td bapt..es courses en ville, promenakds a
de celui de M. Arthur Brisbaae. Ss Cmo la champagne etc.
luments at.eignent deux cent cinquanpte r i M S N R;
mille francs par an. S 'aresserA M F. Stones, No I56, RLe
ill rgus d pr oe.e do uMagasin de l'Etat.
L Argus de la pr*ast e Io-
Qa 'a violent incenic avlt ditruita
il y a plus de six mois, est compl& ement LJi G a"'
reurganisi t rdinstalle au Faubourg-Mont-
Martre.
L'Araus des Revues, publication asp-
ciale, na jamais interrompu son apparition;
quant A I'Argus de I'Officel et aux Archi- COmmI e Iious1 I'avions
ves de la Precse, I'un et I'autre tonction- ,
nent come par le passe. annOnce, le G V. Lecon-
Mariage te, Secretaire d'Etat de
En l'Egliie Ca:hdrile sern cleb:e le |* i *re c rLriv
jeudi to dcemhre prochain le miriage de1 ln ierinellf, Oel r rI
Mile ETHER MOISE, fille du sdnateur Flo- bier soir, vellant dO
rian Moie avec no:re ami LUDERS MoisP. I
Nos meilleurs compliments aux futures Grand-Go tve. Le minis-


Cpoux.
Un nouveau Cercle
Les memnbres di nouveau cercle I'Es-
perance, agglomrnr.tio, de jeunes gens
lies par les relations de college et qui se
so'idarisent des maintenant pour les gran-
des luttes de de-nain reunis en assemble
extrAordniliire, out procdd, 1 l'lAectnon
d'tin nouveau vice-p;6siJeat de leur so-
cidtt.
C'est Monsieur Marcel Gouraige qui a
obtcnu la nwajorite des suffrages.
Mcilleurcs felicitations.
Ttib anal Civil
,A.udsince Ju Jeudi 26 Novembre 19o3
Le tribunal prend siege A dix heures du
martin, souns It poreidence du juge-Doyen
P. ]h. Dapoit Div, assisted de Monsieur
A Mintas, Substitut du Commissaire du
Gauvernernent, et a entcndu les affairs
suivanies :
II s'agit Ju divorce des epoux Simeon
Monroei G-rvais. Apres la lecture du rap-
port du Jug: J. J. Dsir, Me Oreste pour
la demanudercss- a donned lecture de ses
co,.clus;ons No i et requit ddfaut centre
le defendaur qui n'a point compare. Le
Maintsre Public entendu; dep6t des p'6-
ces est ordonne.
Puii le siege est level; v u I'abserce du
Jug-t-suppletit qui fIut parties de la com-
position du jour.
Audience co rectionnell du Jeudi
26 Nowrmbre IgoS
Le tribunal prend siege i dix heures du
amtin, sous Ia prdsidence da Juge-Doyen
A. St-Rome, assisted de Monsieur Lys Ia-
tortue, Substitut do Commisasire do Goo-
vernement.
C'est one affire d'une importance assez
grande :
II s'agit de falsification de la cire au
preiudice de la maison Hepple et Co,
dout les prdvenues sont Madame Joseph
Poo, n6e Cecile Delva, et la dame Amil-
phie Vachon.
Les pr6venues soot difendues par Men
Ddlatour et Casimir.
La mason Hepple et Co eat represeunt
par Me J. L. V6itrn
Aptds lei ddbats oraux, let dbats ge-'


Le G6n6ral


Le G`' T. Auguste char-
ge par int6ritm de la di-
rection du D6partement
(le Interieura Re nomn-
me@ Secr6tai e d'Etat des
Travaux Publicsen rem-
placement du citoyenF.
IN. Laraqu d6mission-


CnaOre.
LECONTE


Ire etait acconpagn6 de
M M. Fred. Lecorps, son
secretaire; Emile Au-
lain, D.ptnle A. Sam-
bour. le commandant
.Pierrilus, le G"' Duperre


LECONTE


Secr6taire d'Etat de l'Intdrieur et de la Police g6n6rale


Sylvain, commandant
de la commune de Co-
rail, Georges I.avaud,
directeur de la douane
de J6r6mie, Cambronne


Lafond, juge de Paix et
son greffier, 4 marines
du a Croyant .
On connait tous les
bruits qui avaient couru


'sur le compete de
messieurs qui out
laisser temps Jwrnj
eii armes. Aussi leunI
amis les ont-ils revAe
avec un extreme plaj.
sir.
Le jeune Rodn6 Baus.
san qui 6tait 6galemq
part avec le Minlst4
a 06t surprise & J6r6mi
par les ev(nements.


nouvllles EtrangBes

Dernibres D6p6ohex
--

PARIs 25.- On a des raisons de croin
i que la France suggtrera qu'un amiricai
soit choisi come president de la coming.
sion d'arbitrage qui doit regler l'incidea
franco-allemand de Casablanca.
PARIS Le roi et la reine de sueo
apres une visit de quelques jours A Pri
ont quitti cctte ville ce soir pour Kari.
ruhe.
Leur depart s'est effectue avec le c6rd
monial ordiraire.
LONDRES.- Le correspondent du Ti*
mes A St-Piersbourg dit que dams a
reponse A I'Autriche, la Russie adhere a
conditions essentielles do programme m*
g'o-franco-russe, c'est-i-ire A la libre dis
cussion de aon de nnn de la Bosnie et de
I'IIetvzgovine et des compensations a c-
cord r A la Turquie i la Serbie et au IMoo
tknmgro.
VIENNE. La nouvelle que le marquis
Pallavicini, ambassadeur d'Autriche Hoe-
grie, A Constantinople, avait et rappeld a
ete officiellement dementi auiourd'hoi.
L'ambassadeur a quitter Constantio
mais pour un brief conge sur sa demand
PARIt Les nouvelles officielles retae
aujourd hui indiquent qu'un accord est isr
tervenu entire la Turquie et la Bulgarie c
ce qui concern I'ind6pendance de la dae
'nire.
D apres cct accord la Bulgari consenti-
rait A payer A son ancienne suzeraine ae
indemnity de soixante A soixante dix mi"
lions de francs pour la Roumelie et
cinquante millions pour Ic chemin de i.
La capitalist on do tribut roumdlieu eg i
part de la Bulgatie daus la dette Tsqwn
sont laissdes A :a discussion de la coJ"
rence mnternationale.
PARIS 24. En raison de Ia rsuf J
com p! e des relations diplo mtiqe**
la France ct le VinizuEla la oeviSll
nonCant la venue du Prsident C. .
Pars aprns qu'il oara etC A w
a grandement surprise tout le mood.
est probable que le gouvernement (t
affectera d'ignorer sa presence duo
capital.
LoNDRES 25. Des milliers d'oewd
sans travail precedes d'une bainu a
tant 1'inscription Travail onu rolS
le gouverncment dolt choisir, oBt dW
ce. aprts-midi dans les rues des qufli
aristocratiques; on des marnifestf *
ce soir : d'autres manifestatIons das
genre vont avoir lieu, noO yvOlO -
Ssvoir aux habitants do Wa t W d st
"'f""'Cigind...g** I


Villehardouin


I a ___ ---,j





de 1'East End n'entendent pas mou-
* de faim.
CALCUTTA 25.- Le danger d'une insur-
:irtioo st aujourd'hui beaucoup plus
';d qu'il ne I'a tiC depuis de nombreuscs
Sdes attaques centre les fonction-
,'eiet les colons anglais se produisent
paqoe chaque jeur.
,i'ps.- Rente : 96 55.
Les souverains de Suede quitterent.hier,
&u se rendant au Grand duch6 de
be.
Le Conseil des ministries s'est reuni ce
m & l'iElys6e sous la pr6sidence de M.
tulres, le ministry des Affaires Etrange-
r retint le Conseil des questions ex-
re en course. Les ministres s'occu-
. ensuitedes de dbats des 'Chimbrts
It a discussion du budget
La Chambre apr6s avoir entendu It dis-
ms sor le programme de M. Picard, lcr-
siiu, hier, la discussion do budget de la
Mrine et vota le budget de I'annexe (de
Scaisse des Invalides de Is Marine.
Dins sa sance de ce martin, elle vota
kbodget du Travail et commence cet apres
sidi la discussion de celui des Affaires
Emranres.
L'Officiel public on d6crtt par lequel
N Foureau est nomm6 gouvernaur de la
Matinique en remplacement de M Le-
eux iad:nis A tire valuir ses droit~ la
attlite.


e ManIgz llus de paRin
8'il n'estfa tavec a "Pillsbu -y's
Be st."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
e pain le plus blanco
4 pain le plus e1ger.
Pour tous ren seig emnents s'a-
dresser :
Ernest Castera
reprsentant de la PILLBU'vY'S \VASH-
ICRN FL'UIk M IL Co MINNEAPOLIS
MILB


Losabo-ntSs de a Prov.nc3
lont pries d i vouloir bi-s nous
faire parveair le montaQt de
ltur reno av 3lteeate ea temps
Utile s',ls veulent 6viter tout re-
tarddans l'envoi du Joarnal.
Priere d'aviser 1'admiuni'tra-
tiode la moiadre irrtgulari-
t dans le service du a MATIN ,
tfin qu'il y soit de suite rem6-
di6


Mr C L. Verret
Ta:lleur-Marchand
Donne avi A -a bienveillante ';:i.n-
tble que sa mui .-n No;7,Rue Tray r-
sibre est tonujoir-- bien pourvue d uie
variAte d'.toiff" Jo la haute nou-
veaute pa'.ii-ioine.
qUAl.irt SI:PaRIMURn. COUPrs *tGANTK
tRAVAIL SOIGNct EXECUTION PROMPrT-
.Pri. tIrs r6duits I

D6mosthhne RO MULUS
Distlate nr-liquorlste, indu3triel
DiplOme et m6daille d'argent a
1'Exposition Universelle de
Saint-Louis, ( Etats-Unis
d'Arnerique 819o4 )
Announce ses clients tant A Port-au-
Prince (Ile dins les autres locali-
tA;, qu'il a tiaqsf rf sa mason si-e
ci devant A I'Aver!"e St-Martin, Por-
fail St-Joplh A la Rue R6publicaine.
ou Grand Rue, halle No 38, non loin
de la Gare du Noi d.
Port-au-Prin'e, le 23 Nouenbre 1908

6tel Bellevue -
I lllieux situ6, le plus con-
fot bla. Champ-de-Mars.--
(:ui.-ie r,.; onnde.-- Vue sur la mer-

Cordoi net-ie Nouvelle

G. B. PETOIA
431i.RANDT'HU IC, 143
P R, R -A UT- ,i, iE
CAL'S i'NS N To'S GRNFU.s
3 ~"~r-'T, toUh LA VILKT
It. O &T L 'IAAIL*
ix .-..- u proam'pte des
S r e:a, tant ici qu'en
Province.


(t~iiah'- al dwrier~s( [ kr16t aintcetabo-
d- de P'Lrix. ) .t le plus commode:
ch~aj;iwt>~~ por e!iyuits coafection-
nU&s ayed 1 s '; e1aL de !owles nuances
d'~no selection ek darl?.. irc4procha-
C-1.sagp, Mssas .-. lquides
~?r- ck.d., trwi 1 lp leu, ,t4088.


La Pharmacie W


. Buch


A. Ihouneu, d annoncer au public de la Capitale et de la Pro-
0noe que pour caus-i 'agrandissement, e:le s'et isltallde & Port-
-Prince Place de la Paix, 130, Rue du Magasin de
that. P
Execution rapid et soign6e des ordonnances,-
Produits pharnaceutiques en gros et en detail.
Fabrication d'Eaux gazeuses
Kola-Cbarnpagne.- Soda
L'1!oge de ces prodnits n'est plus & fire. los ama'eur. ayirt djhA appr6-
ti I'excellence de la fabrication, ea s'approvisionnant chez :
3. .BLOT
Qui conserve toujours son D6p6t,
RUB DU MAGASIN DE L'ETAT, No 67.


PLANTATIONS D'HAITI

Surre turbiin, en gros et en detail


D6pot chez B. Zak6,


8, Rue


des C6sars.


LE MEILLEUR VIN ROUGE
Six gourdes le gallon, Chez G. CORDASCO.
134 Grand Rue


L'Usine Chateaublond

A 1'honneur d'aviser sa nombreuse clientele de la Ca-
pitale et de la Province, q I'elle a transftr6 son Grand
D6p6t, numdros 24 et 77 a I'angle ds Rues, Macajoux et R4publicai-
ne ( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmacie St-Joseph

A TOUS


Elle reserve son meme et b
loyaut6 et la probity quii
putation tojours croissants.
L'Usine Chateaubl
veau D6p6t, Place Cath 'dra
( ci-devant Bonne-Foi. )


Sacs videsl..


ienvaillant acaueil Elle
ont faith son SUCOCS e


girantit la
sa R6-


nid conserve en outre son NOU-
il Angle des Rues du Peuple et Rouz.


Sacs vides!..


EntrepBt G6n6ral des Grandes fabriques
DE C LU rrv (INng) DUNKERQUE ( FItnce ) Er DUNDEE ( ;NGLETRIiB )
,%


SACS


spdciaux


pour


Caf6s tries
Cafes ordinpires


Cacaos
Les Tyes Courants c-nstamment en Stock par balles de 400 sacl
Depuis 18 centines or jusqu'a 28 centimes or
Pour grandeurs regulieres 65x110 contim6tres et 70x110 centimAtres.
Poils dte 1 3j4 livres jusqu'A 3 livres.
Sacs s'ir mnod6les et sur types l';s acbeteurs.
Prix i forfait pour livraisons mensue!les francs port do d6barquoment et, at
on le dd-ire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde
Vieanent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix axeoptionnellemnent avantageux


S'adresser a JULES


LAVILLE


AGENT ET DEPOSITAIRE GENERAL
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT


Mr Gwetano E. R. Penza
ITALIEN
Argerxteur. Dorcur, R6parateur
M tallique et des Vases sacr6s.
Offre ses services au public et par-
ticulibrement aux cur4s des Paroisses.
GRAND'RUE, No 17!
PORT-AU-PmINCl.


TWO-STEP BONNEFIL
On trouve Allol Allot "
composition de l'artiste Bonnefil
aux bureaux du Matin ", a l'H6-
tel Morch et chez le compositeur.
81. Rue Tiremasse, 81.
Prix : G. 8.


311 1


- --


-----~----~ -


et






SURE TURB:IE
Si 'vous votie:z- .un pilr
isrod uit do Ini c-inne
Surii.- Oulf rli'Ni *E1('OS1'e.
II&LAl~illi-i I(-
Suttre de AMN-1114 '.a S()


dont la "upl,':ic r i' a i'('I r,'w w e
par umw M'alail;v d'Orti oibtnue a
JeifYs!o\ n ( 190)7 ).
L,'E lui aa acco:ird6 la plus lhaute rcom-
pense.
D6p6t G6n6ral
23, RUE ROUX, 23
( Ancienne RUEBONNE-FOI. )
Tafia 20 o/o A cool

Coup de Clairon
Problrme politique contem-
porain


SO, nrateir d 1.3 -a
Prix O,F5O cc3Itj!fles


.i': 11Iti


ii 'QA ,Z~ "cC


D'HISTOIRE D'HAITI
De 14,2 4 90-1

Ou-r1,*.4c adorptl p i p).r D.p-irteorent
de IJ n!-,tru~tion i, i ii(,l
Arme- (1e Parils ), chviz ''. I Bo'ieg;.idr ',
3(f, Rue Lauaarre, A 1'I inputwio e'i~Aullm-.
A. Ildraux.


WA i- 1


ft U 7 r~ti
1% '.A.ANL'A r I rj


La. H 0__ 1 As
4rt~i rllrr~t ilS~~i~tPhilan--
hrV&:Qeul do. 'ia~ )r ci gor Lt de Paris

to. ih.!ri&.e :.o~zr r *Ij, i_ KReCOmMan-
(;;tuC~e ne
~.,U. i.;lli~ti3 a i:; *,v;R ,e cisimir,
._t zaz de
Sp6cialite do Cor -utlneb de no-
Cbs. (lGupes Fr ui.;aise. Anglaise et
AubAenickne d-j I derniore perfection.
La maison confectionnc?, auss, des Cos-
tuiames acl.-raires, habits brodax
4olrmau Lulrdqnex-, habits car-

1E-Xatel-3E~t ztevaxureL~m
ST-JOSEPH
(AMOLsEDRS RUES ROUX ET DU MAGA
SIN DX L'KTAT. )
Service bien organis6.- Repas
A la carte Cuisine exceleente
PALUPRItTAIRRE JOsmrn T!WfRJVTIFPE

Panarnas !...
El6gants, solides, arrives par le
a Montridal a.
Cbez WMu LEONIDE SOLAGES.
St, Rute des Fronts-Forts.


A Vendre
Un terrain de 40 pieds de facade sur
120) de profon lcur d&pendant de la
propri6d Jules M g-A a Bolos.
IPour lei condition s, s'adresser A Mr
A Mo.!iilt, Magasin S. M. Pierre.
Port-au-Princo, 12 Novembre 1908
I -


A. de Matt6is &
Mason fonde en 1888.


Co


Derniers articles recMs

Parfamerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Fougbre Royal; Par-
furn lMlal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs 616gants.
Parfum renomm6 Astris ; Lotion, Wi-
copherous.
Lampss, Fouets et Chamois
polur buggy et buss.
Arcenterie de luxe, Bibelots,
Mous!iquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
ci:;ivettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit4s.
l.a Ma:iion a toujours un grand as-
tortimnirnt de Bijouterie, d'Argenterie.
dc! Diainant, A la disposition du public
in ,66n6ral et A la portee de toutes
les bourses.
Atel ers d'lorlogerie et d*
B jout.eri3 : Gravures, Confection
-;ur command.
A iat de vieil or et viel argeyit,-
dia::an t et picrres Fprcicu:cs & dcs prix
a antaq.eux.
ACHAT D'ICAILLES D ( CARrT
Prix exceptionnel


JULIEN FLORUS
A ncien luve de la 26* Comnagnie
d ouvrier.q d'Artillerie ( Lorient )
s.'o !tit A la disposition du public
pour tou-; travaux de FORGE, et d'A-
JUSEAGE, dor REPARATiON de coflre-
forts etc. et. Aa de borfhes conditions.
Rue de la Rdvolution No 19
Vis i-vi.' de la Chambre des D/puts

Au dernier cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A i'h:ni;ourd d'a noncer A ses nom-
br!! x clioens de la Capitale et de la
-povitice qu'ilvient dese transfdrer de
la iue de# Fronts-Forts, avec son m6me
stock do chaussures, d la Grand'Rue
au No 153 avoc i'inscription ci-dessus.
Lc.s clients seront toujours servis
dans les memes conditions ; c'est-a-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vented on gros; sans oublier les me-
mes soini et la memo exactitude.
La Mdaisn se charge toujours de fai-
re prendre les measures a domicile.

Mr Auguste Fabius
Offcier d'Acad6mle
Ancien Professeur de Rh6torique et de
Second au Lyc6e de Port-au-Prince
20 ann6es d'Enseignement
dans cet Etablissement
Offie ses services aux families pour
des leons de : Langue et Litt6rature
Francaises, Langue et Litt6rature La-
tines, Langue et Litterature Grecques,
d'Histoire et de G6ographie.
S'adresser an Bols-Verna ( Impasse
Slavaud).


Hc:"FxLo" 31"--*BELLEVUE
RB$TA L7RANT
Plow. du CAmopve do-Man
PORT.AU-P RINCE (HMAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLEK
Daiz mjKS-3LUNONE8.
IwataUwkis U"wwdf1w st fftslI. ,ueSsw iW 14UW. Temgoaa r*
dvsce st aig t. a. Lot wqa eswwnsa r~al-Bdlmw tou t" Lus 7 a 7
PROPRIMT* SPfuixUM6, sOUAVRA T S8C DEUX RUES
PROMENADES -J RPDINS
SeUk do .*epU. s-Pl..--Gremrph.,M .
Sonineriesa iMotriquew


Table d'H6te


ws Us /owvtrd, o Mid i3 IAures,
de 7 4 8 hbwmws Lp u


V -


TANNERIE CONTINENTAL
DX'
Port-au-Prince
CAPACITII 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION


DES PEAUX DE VIKGT-QUATRE (24) COULEURS


Vente des chaussureS : Chvreau-glac6, Vorn, et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( BouToNN*, ELASTIQU rrt LACt )
En gros et en detail pour tonte la RHpublique
__ I I..I + .I ,I "- -


GRAND PRIX


HORS CONCOURSE


Rhum Barbancoii r
Mddailles d'or, Mention honorable, Membre du Ju ry, Gran t
prix, Hors concours dans toutes les Expositions d, p; .)
1881 jusqu'A 1907. ( Ancien et Nouveau Conti::en, )
Madame Veuve BARBANCOURT, settle dpposi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et setle, propri6-
taire des formulas quli ont fait obtenir au Rhurn Barban-
COurt les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient A la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombrense clientele,
don't les commander seront ex6cut6es avec le memo soin que par
le passe.


C hapeaux I:

Chapeaux 11
Chapeaux 11
PAILLI DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSi SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAni TESTAR, d'installer une
FABRIQUE Dl CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Sees 4d Celfur A LeeAw
Pear tous le goa et pour totes
ile bermes.


A L'tLtGINCE
OORDONNERIE.

41, Rae des Fronts-Forts.
CHAUsoUIUs sW DtP6T,POUR LA vOn
Promptitude et soin aux comma-
des taut ici qu'en province.
Chaussures do Dame former et t-
vail tojours tout ce qu'il y a de plUS
nouveani.
Former amricaiue et franchise pOU
Messieurs ; 61gantes et commoiaS
Pour lea enfants le plus l'aise.
Travail solide ex6cut6 av1
Assuraoe de grand rabais.
PI ate, reg t Lqoid