<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00485
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 23, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00485

Full Text

auxibme Ann6e, No 496.


PORT-AU-PRINCE ( Hai r )


Lundi, 23 Novembre 1900


'


QUOTIDIEN

Abonnements: D cran: mLto 4 5 r

PORT-AU-PRIN U tMo. G. 2.00 C15iemt M tloire,
Tlo Mosn. a 5.00 Le ambonemment pianmt ddu o et d IS do shdq
DtPARTEMENTS Ux Mois. 2.20 mset at payables ds'vam
TDoiS Mots 6.O00 DACTION-ADMIINISTRATION a
TRANGER........ Taou Mons. 8.00 45, aou aOVa, 45. st miurf Imos em me% meMlt*wg m

Poor tout oe qui noromre r'Ad4 mnistration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORI, 45, Ru Resa Se sM-Wl.


AS A CX bondage que cette assistance discipli-
Snde; 11 y a toujours des gens pour qui
ASS TANCE PAR LE TL la r6gulaitd, si utile qu'elle soit, eat
un joug.,

Nous rdpudions I'autre jour la doc- meant de la maison. Les assists sont lo- Nos abonn6s de la Province
trine deceux qui, peut-ttre avec les meil- gds, nourris et reooivent un modique sont pries de vouloir bien nous
oeures intentions du monde, penseit salaire. Des sortes (d'conomats leur fire parvenir le montant de
que les riclies et les ais6s sont les dtl- fournissent des vtMements et des instru- leur renouvellement en temps
bi~ er des pauvres.et des infortunes. ments de travail. La nourriture est utile s'ils veulent viter tout re-
Aux pauvres, disions-nous, on ne dolt abondante, mais I'alcool eat interdit. tard dans 1'envoi du Journal.
qe du travail, le travail tant d'ail- Le principal travail consiste A de- ---- .
lon I'e~lment moralisateur par ex- richer des terrains ingrats et stdriles,
deoce. Mais comment procurer tou- ce qui ne demand aucune instruction i
jms du travail A la masse flottante des particuliere ni aucun approntissage
padres qui surnagent a la surface de technique. Les assistdsqui sont foibles,
otre socit ? 'a de dem" invalides, sont naturellement -
La tiche est d'autant moins aisde disper~nss de donner la some normal Rli:NSEIGNE MENTS
1I la plupart, la tr4s grande majority! de travail. MkT 1OROLOGIQUE8
spauvres, n'ont guare I'air de se dd- a D'apr6s les renseignements donnas -
sener pour trouver du travail. 11s ai- sur ces colonies ., celles-ci seraient Obicsrvat lire
ment itiniinent mieux recourir a des pr6cieuses aux ouvriers don't le m6tier
subterfuges, sans doute plus ing6nieux, comporte des a mortes-saisons a, et DU
mais d1notant chez eux peu de souci aussi aux lib&rssde bonne volont6 qui, S NWINAIRE COLLEGE St,-IARTIAL
de se livrer au trav.,il. en sortant de prison, sont exposes -
Vuis avez sans doute lu dans le Ma- ne pas trouver de l'ouvrage. Les assists DIMANCHE 22 NOVEMBRM
Savant-hier, je crois, cette histoire sont actuellement au nombre de pros Barometre midi 76t, 6"/-
d pauvres le Paris qui avaient ima- de quatre mille, travaillant sur une su- m
pod .e prendIre des enfants en loca- erficie d'environ :six mille sept cents Temp6rature. minimum 1g. 6
ion, dle leurs parents, pour exploiter hectares. maximumm 3o. $
uorlidiuemernt et tirer quelque profit a L'ouvre ne vit pas par elle-mAme. Moyenne diurne de la temperature 25.o
e la commiseration du public A la vue En ellet, comme on le d6vine, le travail Ciel presque clair toute la journey
dces petis inis6reux. Le moyen, je fourni par les a colons a n'est pas dueQelques 1rs mouvements micron-
Ious le demand de plier au travail des travail de premiere quality. II y a done, ques res-midi et
ns qui y snt si peu disposs ? dans le budget de ces tablissements, mues ns aps-midi t pendntla
Je viens de trouver dans un journal rupture d'dquilibre au profit des dA- nuit.
lepos6 d'un systlme d'assistance qui penses. On a calculd que chaque assis' : Lement estrevcoinu pen ps A sa htul-
rnt d' tre applique en Allemagne ;il codte 59 centimes par t6te et par jour Iteur noaln, even pe prs
" concern pas tout A fait le cas don't A la bienfaisance publique et priveteur normHRER
t" parlons, car il int6resse pr6cisu- ( car les colonies ouvribres, fonddes J. SCHERER
*at les pauvres qui d6sirent travailler. par des particuliers sont subvention- Arr6t6s
4 nproduis ci dessous, pour ceux que n6es par les divers pouvoirs publics )
Sql.Ution peut intdresser, le language a Malgr4 ce d6flcit, on estime que la NORD ALEXIS
S)ournal. soci6t6 gagne A I'existence de cetle 'Prsident de la Apublquw
SCeux qui n'ont pas de travail ne cuvre. En effect, un mendiant soutire Vu 'article 190 de la Constitution et la
pas moins dignes d'inltret que en moyenne 2 fr.50 par jour aux pas- loi du i Avril i88o sur I'tat de siege ;
mqui en ont trop. Oa sait qu dif- saints. En le faisant travailler, m6me Considerant que le gEnral Antoine Si-
"its syastl es d'assistance par le tra- d'une manibre imparfaite et d6fectueu- on ex-Dnl1gu6 du Gouvernement dans
m ont 6th essays on divers pay.. Er se, on r6alise dans une notable dcono moe ex-Dstgue du u a lvearnemz Cayes
0-Maign, celui q(ui paralt avoir le mie, ou plut6t on la fait rdaliser A l'en- I'tendard de la rmvolte ;
"iha reussi est celui des a colonies semble de la population, moins solli- Etque des measures promotes et ner-t
troires. cite par ces qudmandeurs. En outre, iques sont cessaires pour o touffer dans
Ces colonies sont des tablisse- il y a I'amilioration morals qui ne n uf cette tentative insurrectionnelle ;
4,t, g"nralemmt raraux, o& 1'on re- peut se chiffrer. Ae :
ol1 Sfal5enqumle ni fornalites,l tous a Mais il va sans dire, -( et e. llaii ARITE :
qui demandent du travail. Las so- nous pouvons hautementen tdmoigner) ART. eir. L'Arrondissement des Cayes
aioon impose eat la promesse de que bTen des mendiants professionnels est declare en tat de site.
-ler et de o conformr.an rfgle airment encore mieun leur lucratif vega-J AT. a.m-Le present rr6te sens Imprl-


mE, publiC et exzcute A la diligence des Se-
cretaires d'Etat, chacon en ce qoi Ic con
cerne.
Donne au Palais National, i Port-au-
Prince, Ie ao Novembre 9o8, an lose.
de lIndependance.
*
Considerant que e ge&nral Antoine Si-
mon, ex-DElEgue do Gouvernement dans
Ie Department do Sud, a level, oau Cayes,
1'etendard de la revolt;
Considrant qu'il imported, en vue d'une
prompted repression de la rebellion que
toUtes coanvostknions soient interrom-
pues entse cette villas at I dehors ;

ART er.- Le Port des Cayes est declare
en Etat de blocks.
ART. 2. Le present Arrtt sera publiC,
imprime et exdcute la diligence des S-
cretaires d'Etat de Ia Guerre at de la Ma-
rine et des Relations EtErieures, chacun
en ce qui le concern.
Donnd ao Palais National, A Port-au-
Prince, le o2 Novembre 19o8, an zose.
de l'Independance.
Commune de Port-au-Prince
Le service de la voicrie done avis au
public que, partir do lundi 23 Novembre
courant, la circulation des voitures sera
suspendue, rue Roux (ci-devant Bonne-
Fo ), de l'encoigoure de la rue do People
i cellc de la rue do Centre, pour cause de
reparation.
Port-au-Prince, le 23 Novembre 19o8
Plaoe pour deuz
Do Gauoir :
Un jour, MM. Bran et Taft se troevent
par hasard indmAe dms traway
complat A riotgrid S riq MWM dare.
Ausst6t, ls desa candidate bo9edium ,
dEsireux chacan d'ofir m place : ais M.
Bryn, plus loer qo soe aersaire, arrive
bon premier e etmerrcid p uV gr
sooarue.
a Une voix de perdIe so9ge M. Taft,
qui $ rassoit ea rongeant son frein,
quand. toot A coup, deut autres dames
apprassent sur la plate-forme. M. Taft
reboOditetc6de son unique place au deux
voyaeuses,, qui sie*y iol t le plus com-
modemet deu mood.
Cette fois, cest Big-Bill v ( grs Gul-
Iamo )-- c'st lasid I popi ire a
baptism M. Taft- qul u siephe.


v





Boltt aux Lettres I n- l"nn t----rma librcs s'est occup i des ddbats parlementaires. aousiasme. An coonr de so disconus
ou ., s rnirs la ll 'iisiInP que notre II y f entendu que le government w l majestd a cxprimne I rsPr e
imntialitL rons sft le Jdvir d: p.liher en 1 U I UllUrait ttan ses e alrts aupras de la Chamb ble esprit civique actuei conDmUe rit
Imprhali momsIkzivoir d .p.,bli Clueait
afflnwM eetrndanrt qu si parfois ds erreu s et do Snat pour obtenir le vote du budget loir et que rica nea Srridrait entr
s glisunt dans nas information, elles ne avYt l fin de I'annee. ne et le people.
eotUrairementA I'opinion du doctrer, jai rirr s D6p Otheos L. ministers s'occupl nt de I'accidcl Chacun iremarquer qu'sa lien d
intiireses. smarve au a" Condr 4ont .Is siluati j viser son discourse come il d lit
,, ." .. ~ect OUjours critique. abitude, I'cmpereur l 11 one feniltg
Port-au-Prince, 21 Novembre 19gotl I La Chambre des diputes a ie Termps T nt devest beau, 4Ie oa pe seci c a due Bnilo
Directeur du Journal Le .e "latin *sui Vui a I'enanisite Ia ctdit de. espere pouvoir fAire ce apte-waidi daiot- -LONDR.- M I, er Ballow.
V d d tUsl ddsadn par le minisire d ded bonnes conditions utle noIecl'e ten, .r r a secre dom 0a
rV. nain-.'e.ten,, ptoure Itsessais unonve.
_.. x cs porI a construction d, tive pour son renflouement. O, ht ,h r-tr 4 croisear ci.
Moocher Directeur, ons t d'aroplanes al chera les reponsabi!it s engagpes p"r ct _as ude cc ni re a 1 0pric
S ee c -nr dcelleden'impoftr-qui-eeflo-
En pub:'int, po r une premier f. .. ..accidn celes.du commandant direct e et dere l id lr
camp'e rendu de I'audience de Jeuda d r- ..IN 20.- Pendant la ance2 d au ueliles deschefs. sio a
mer da tribal de commerce, voas y vez liurd ha u Reichs ag le drut" socislise j Le mninisre des affairs trang6res offrit l ts da L scond
al lesser ne inaci- e I r. -. l-irC ", .AnclCr d. Blow r crLnicsentants de la press sudoise linvis ,-ri .
-tai que s is.: moa ie c co- cavc Ieinp1.curmals i~enaete misehn par Aaris par la prese frse f&ise l'occasionl a at I. -Tr uds'11
no ell, rlis i le r nt dU Belo ea d cheipeliresse st'1re c vc que iT9 j pn euds lbh
fire. La demand d cu.tion I n fo' le Priselt L chlncelir ire dil de la visi e des souverains sudois. Cidcn quTo ep rs nt saet ns pr.
produite p.ar 'avo.atj. 'ai cu; sI pl.ment. ber lts finalcts imnpriAles a diL M. rnir, La chambrc continue hier et cc martin le c ent nsde parcilles cirstancg .
sisterr p.ur coanari:e !e. mo .i de c..tte i mals ii d~vrait d'abord uous dlte qutls ont budget des tr.vaux publics. P i. En raison do fat que M.M.
demand prente de fiqgan insolite. Apreftt 6 le rSuiz.ats de son ent;tien avec lemn- J'PARIs 21.- Une dtpeche de l'Indochi- WVilbur Wright et HCOrv Farman ot
avoir vainenen t essay de se rntranchr. pcLr iLt qu.les son: les garanties qu'il a ne announce qumn d6achcmcnt de rois tous deux rempli lets conditions stipulde
derr.,re.. s. d!umarche au,.tC du doyen demin.l s ct ob e:iuc; ; no.re politique fra .;ises a riussi A atteindre les bandits par I'adroclub poor I atributiol du pri
pour obtenit one co.position sp.cia'e et modia e n -us a con luits A note mascre qui, i' y a q.e.que temps .n as.asiie un off 'rt a letrop'a e qi' s 'everait une al
heinous r eet i.fance, i wmcat fintIo. 1i qu actuelic nous im1o des colon fran uis du nom de Dubarry. Ces Ititud. o3 m_ tt, 1 0 mant de a
par avoer qa'il n'avat pas de motifs t- r dipcnses inscnsees pour 1 araie, a marine bandits on offer une resistance d'sesp pix a tid double ct paragd etre les dea
ax poor-appoyer sa demand. Ic ts colonies e people demanded des a- r&e. Tous on, tC to6s. Un soldat frangais aviatus.
C'ait triste. Ds lors, ion but ta.t ran ls centre a continuation de es a galement 6i6 t.. PiN. Les membres do corps diplo.
uteint. I'6tais simpleme.n I'objet de soup- penses et contre celies dl gouvcrnement B.RLl.-L'empereurs'estrendu c maintain matique ont prdsene, slo.otdhui, leun
;ons injustifublem et ia iutmtifis qui uc peu- personnel A 'hotel de vil'e de Berlin. C'est la ire vi- condotlance de la pt de lear Goover.
rent certainement pas m'attcindr. Je quittai BERLIN 20.- L'empcreur a pris A cacur site quil y a faite depu:s son accession an nement respectif au sojet de la mort de
alors mon siege, mais ii est evident que je les r¢s 6nements, il embl tres pre- tr6ne. Elle a motivee pir la clbra- l'empereur de Chine et de l'impratrice
pouvais le gerder. occupD et il a renoncd i ses vis ites Kiel tion du centiene anniversaire de la fon- douariere. Pour la premiere fois depais
En vous print de publier ma kt re, je et i Hanovreain qua ses parties de chasse; dation de la municipality berlinoise, Guil- la mort de Iempereur et de I'impdratice
rous demand, en mime temp, mon chI r on parole de nouveau dun sd'our de deux laume etait accompaed du prince et de la le prince Chinga ru, aujourd.hui, A
)irecteur, d'agr6er l'expression de mes mois que sa majesty ferait A Corfou aux princess hdritiere. L empereur a t& recu tete d minist des. Affairs Etrangois.
neilleurs sentiments. mcii de fdvrier tt de mars prochair. On ave, respect, mais sans d monstration d'en- AJJACCIO.- Le croiseur coirass Coo.
se demande cc qui arrivera pendant son
D' ST LLGen PERRIER absence, ses mEdecins lui recommandent
Do6s0 cc voyage come nLcessaire A sa sant6.
Hier p-iROME 2o.- Le ministry des affairs LE MEILLEUR VIN ROUGE
railles de Mari Rose Irma Jean-Simor, in rangers M. Tittoni a rendu visit cet
des de Ma os Irma Ja- n, aps mdi a roi Georges de Gr6ce avec
qdciddd La vei le.it o
Nos condola ces anx parents de ia d anmi- Six gogrdes le gallon, Chez G. CORSCO.
Stthe re.- M. Tittoni a assured h roi Geor-g
unte, particulirement. i Mr Emile Nelson ges ue les sentiments du ro Victor E
t Me Vve Elie Mnos, ges quc les sentiment d roi Victor Em- 134 Grand Rue
M.ne Vve Ehe Minos ses nveu et manuel ttaient ceux do gouvernement du
,e. a r pcupleitalien et lui a, en meme temps, ex- '
Arivage et d6part r pok 1'attitude de l'Italie dans la situation PO U N O S IN D U ST R IELS
Sauedi est entr6 e s s Prins Ff^rik intcrnationnaie actuelle.P U N O IN UI L
He*drik avec les passages suivints venant ST PETERSBOURG 20. En raison du boy-
le: cottage arti-autrichien organism en Tur- La Fabrique James Leffel & CO
Jatmel Albert Rousseau. quie at en Serbic. le Ministre du Commer-
Cayes : G. Marchand, Louis Bontoux, ce a decide d'envoyer dans ces pays six
Mme Georges SCjourno, Mr et Mme Lyon agents sp.ciaux. pour y divelopper la .Dont les Usines complent parmi lea plus importantes des Etats-Unis et ga l
Hall, S. Fougere, Francisco, F. Fougkre. vente des merchandises russes ; c'est jouit d uno reputation mondialo, a decide de constituer nne Agence en not
Jidmie : Mme C. Lescouflaire et scr- apres s'en Stre consulted avec diverscs cor- p'ys pour tous les articles do sa sp6ciilit. : MACHINES A VAPEUR, CHAU-
rante. missions composes d'industriels que le DIRBaq, LOCOMOTIVEs, POmI,
St-Marc: AndrE Guillaume,Lou's Dclva. ministry a pris la decision ci-dessus. TURBINES DE TOUTES LES DIMaI"
CONSTANTINOPLE. Le choix des elec- TIONs sont vendues par elle a
1 est reparti hier soir pour New-York teurs qui devront elire Its membres du ides conditions eceptionnelus
avec les pissgers suivants : nouveau parlement a pris tin aujourd hui mrnf! a an!agewes et garm
Mr Alfred Hbelb, secreraire de la Lc- dans ct e rvile, Les Ekctions l 6gilAtivts ies de premier choix.
Mr Alfed Hebl, secrire dI aU t.ront li11 le 29 novemnbre.
gation Allem.gne, Mile Hermance Bap- ILTELi nor- Ce artidep ont ivr sa
tise l i S. TP iiT ii rt.'ItG L1 d POui, l rnor- 'p i 1.,, R' /llC?'!q :,o. artic:l el 80nt hvrs sata I
telle du grand Duc A:x's ad c ddpo.e: q# le wharf de N-w-York solid
Admnistraticn Posti'e sajourd'hui tn grande ponpe dar.s :e ca- meut .ruballe en vue d'auo
SERVICE INIERILUR v,.Yu dJLs Lollunuffs a lalor.ercsse St-Picire longne traverse.
ti S, Paul.
Ptrts rCoumauandV4s en sorfrauce L T'zir anomnpagna A pi.d de la sa- On pO t em vmt.d Ta
MM. A. Jackon. (a), J. P. Bouchereau, "ion du chcmin de fer justu ila forteres- Ca1ns1i ) l nA6mi3bO et
[as)u avi uali6.er, Candelon Rigard, se le corps de son or c. Li rou:e suivie d6? fouMtMM p
bell 11 NA,:A mn, Schusuere Neilaae par le cori gc tait gard6e par un cordon t 1 So
NMamd I ople. B D[eimomie. Losis de troupes. II n'y cut aucune manifestation d roj 4 a lt o
DMat, 4t.i, L Dubots, Gl AndrE il. LoxDES. Le roi et la reine de Suede do proprodb rI, 6 1h
Imm., Mmie Marim AlMWice, Mme C.. ont quiu& Londrts aujourd'hui pour Sto- Sylvain, seul Agent pour Haiti de la Fabriqau Ja O S ll es Lp
mlie Lecone, Mm B ont, MiHeri co I patrouiile austro ho Monsleir SYLVAIN offre ausi & de.s prix arvantas ds maU.UAge_ .ln
a Lmc, M Ly r groise stationnIe sur la fontitre serb a dti capacity diverse et de toute oliditd, pouvant 6tre sanevrds er de
Pon-su Prince, 23 NOvembre 1908. rcrforcde par suite d Evdnements cents des hevaux ou des bacufr et prodaisant de 50 190 llons de jus dde h
qui se sont prodaits A Semendria oh les par heura, de mame que des moulioe i vapear de tooas le s diomI on d
P l*&r 'avir l'admtnistra- troupes series tiherent sur plusieors ingd- Fabrique D. F. Sutherland des Eta.Unis dontr i et. eol 1ae
tlan ei la mainot tre lrrdtlri- nieurs autrichieas se trouvant sur la r e poor Haiti.
oppose do Danube. Ces articles sont livrds i New-York solidoamat oMasL. m-1
4dan leservioe du LAT I PAis al.- Rente 96 75. Pri're d'adrmer toutes a mand4 de resigaeseimts tr ot *ss-inn -
tn. qu'll y soit d matst rei6n Le conceal des mainires rtuni ci mati au dit Agent.
A. A I'Blyaie ss a p iadence de M. Fal- 48, AIe d5e IdaiJewrti,-- POa.r-AUO.P lm.






u" oqi s'est echouk, hie4 pendant des
mauvres a eti renfloud adjourd'hoi.
So varies n sont pas si importance qu'on
k croyait.

VIITE DE BIER DE NINEURS
U sera pro.dd& sur la mise a prix de
p. 3o chiffre fixE par Iexpert commis, le
rdi, Ier D6ccmbre 1908 a 3 heures de
rprqt-midi en 'dtudede Me Astrel Lafo-
a, otaire, sise en ct e ville, grand'rue,
Sl vente au plus offrant et dernier en-
hUriser, d'an terrain enclave et no, de-
W pu une cloture en r ioe, situ der-
ijle lSminaire : ii measure environ
Speeds de faale sor 40 environ de
oodeur ; il est born a u nord par la
rove Baddre, au sud et i I'est par Mada-
e Jardine, nee Corine Audain et I 1'ouebt
tot par Madime Marie Louise que par un
ooloir common de trois pieds.
II appartient aux miners Alice, Dieu-
dono, Thdrase Lucia et Marie-Louise
NMkstin, lesquels ont pour tuteur Mr
Lbrisson Jules, proprietaire, demeurant
et domiciliU i Port-an-Prinee.
Pour tous renseignements s'adresser i
W Astrel Laforest, depositaire du cahier
es charges ou a I'avoca' soussigne.
CLAUDIUs GANTHIER
Port-au-Prince, 21 Novembre i908.
m"--'-


Mr Justin


Pescay


Avise sa nombreuse clientele que la
Boulangerie S'-Antoine
i tou-ourse Lalue, en face des
AbW de St-Joseph de Cluny.

A LA PR ARMACIE
Emmanuel Alezandre
C6 Yaille I
La Pharmacie Emmanuel Alexandre
tenonce & sa nombreuse clientele
Wq'ellevient de recevoir pour cette
l d'annde un grand assortment de
Udicaments nouveaux et de bonbons
Sque : chocolate, raisins, prunes,
g6e, noogats, pastilles de men-
pastilles de gomme, etc, etc.
Ige vend en gros et en detail et
to0urs a un prx tres modern.

Francisco DESUSE
Fabricant dachaussures
41Manufacture a toujours en d6p6t
Ond stock, ponr I. reute en
esn itail, de chaus'ures en
SPnre pour
|lOMltt, FumMe,s ENPAwTs
l'fCOsud. dea commaerants
Uriear pour;ont 6tre "excut6es
Sne smaine a pea press.
Rae des Fronts-Forts, 23
*for-AU-1PHcZ ( HArI )


WO-STEP BONNEFIL
rouve AllIo Allo "
psItiWon de l'artiste Bonnefil
,MTeaux du Matin ", I'H6-
,h et chez le compositeur.
81. Rue Tiremae, 81.
Prix : G. 8.


f'6tel Bellvue -
L L mieux site, le plus con-'
fortable.- Champ-de-Mars.-
(:usine renommde.- Vue sur la mer-


ne mangeO plus de pain
S'il n estfaitavec la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
e pain le plus lger.
Pour tous renseignenents s'a-
dresser :
Ernest Castera
reprdsentant de la PILLSBUvY'S WASH-
BURN FLOUR MILES CO MINNEAPOLIS '
Mli<


Cordonuerie Nouvelle
-- ~

6. PETOIU
14 3,aRAN D'XF.u s43
PORT-AU-PIINCE
CHlAUSSURIS BN TOUS GENRKE
EM D*P6T, POUR LA VOETe
IN GRO8 rT DtTAIL.
Exz6ution prompted des
oommandes, taut ioi qu'en
Province.
Formes A homes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
.Ch qsgasres de dames( Derire mo-
de do Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
enes avec des Peaux de routes nuances
d'une selectionn et dur4e irrdprocha-
bles, a des prix .vantageux.
Otragea, pAtes et liquides
Pour ekawfuru de tou." "wnegs


Mr C. L. Verret
Tailleur-Mlarchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tele que sa maison No 7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
variAt6 d'6toffes de la haute nou-
veautd parisienne.
QUALITY SUPIRIEURB. COUPzE ALGANTE
TRAVAIL SOIGNt ExtCUTION PROMPTK-
Prix fras rduitu I

Mr Gaetano E. R. Penza
ITALIEN
ArgeLteur, Dorcur. Rpparateur
Mdtalllque et des Vases sacres.
Offre ses services au public et par-
ticuliOrement aux cures des Paroisses.
GRAND'IBUE, No 175
PoRT-AU-PalNCI.
Avis
A vendre du bon Tafia par barrique et
/a barrique rue doPeuple, 1o8, Place de la
Cathidrale.
VhM SUPRItU, LIQUEU M ASWSOTIB, Aa-
aOW-ROOT aUPBR lUR.


A Vendre
A I'Impmrimere da MaTn le dernier
volume des Iois et Acte par C.
GaOthier, Aonees 1896-189, au pril
do OCnq Gourdes.


L'Usine Chateaublond


A l'honneir d'aV isr sa nombreuse clientele de
pitale et de la Province, q 'elle a transf6r6 son
D6p6t, riurmnos -24 et 77 i i'aigle dis Rues, Macajoux et
ne Grand'Rne ).
Ancit'n local de la Pharmacie St-Jos


ia Cao
Grand
RMpubbUci-


eph


ATOUS


Elle reserve son nr6me et bienveillant accueil Elle
loyaut6 et la probity qui ont fait son SUOObS et
putation toijours croissants.


L'Usine Chateaublond conserve en outre sc
veau D6pot, Place Cathddral,, Angle des Rues du Peuple
( ci-devant Bonne-Foi. )


Sacs videsl..


garamit il
saR6M


n NOU-
st Roux.


Sacs vides!..


Entrep6t G6n6ral des Grandes fabriques
DE C.ALCUrrf (IND.) DUNKERQUE (FaxGcs) ET DUNDEE ( ANGLETRRs )


SACS


spdciaux


pour


Cafds
Cat6s


tri6s
ordinaires


Cacaos


Les Types Courants constamment en Stock par balles de 400


sacs


Depuis 18 centimes or jusqu'& 28 centimes or
Pour grandeur rguliUres 65 110 centim6tres et 70Ox0 centimatres.
Polds del S 4 livres lJsqu'a 3 ivres.
Sacs star modules et sur types des acbeteurs.
Prix a forfait pour livraisons measuelles francs port de d6barqueuelt et, t1
on le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde

Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exceptionnellement avantageuz


S'adresser JULES


LAVILLE


AGENT ET DIPOSITAIRE GINRAL
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT


La Pliarmacie W


Buch


A 'ihonneur d'aunonce- au public de la Capitale et de la Pro-
vince qne pour cius. d'agrandissement, elle s'est irstallde a POtt-
au-Prince, PlacI de la palx 130, Rue da Magada de
I'Elat.
Execution rapid at soignee des ordonnances,-
*Prodaits pharrmaoutiques en gros et en detail.
Fabrication d'Eaux gazeuses
Kola-Champagne.- Soda
L'tloge de ces products n'est plus A faire, les amateurs ayaot d4j& appr6-
ci6 l'excellence de la fabrication, en s'approvisionnant chez :

Qut conserve toujours son Ddp6t,
RUB DU MAGASIN DE L'ETAT, Ne 67.






SUCRE TURBINE
8i vous voulez un pur
prodait de la canne
SaWn aucun ingrJdlient chimique
Reclamez le
Sucre de MON-REPOS
don't la sup rioritd a 616 reconnue
par une Medaille d'Or obtenue A
Jemestown (1907 ).
L'Exposition Communale de 1907
lui a accord la plus haute recom-
pense.
D6p6t G6n6ral :
23, RUE ROUX, 23
( Ancienne Ru BoNNE-FI. )
Tafia 20 o/o Alcool

Coup de Clairon


Problerre


politique contemn-
porain


PAR
LE D' LAROCHE
S6nateur de la R6publique d'Halti
Prix 0,50 centimes
DI) POT: PHARMAOIE A. ROBERTS & C

MANUEL
D'HISTOIRE D'HAITI
De 1492 6 1904
PAt \V. BELLEGARDE BT J. LHERfISON
Ouvrage adopted par le Ddpartement
de 1'Instruction publique
En vente chez : E. Robelin, a Aux
Armes de Paris D, chezW. Bellegarde,
59, Rue Lamarre, A 1'Imprimerie Aug.
A. IIHraux.

Maison F. BRUNES.
196 GRAND'RUE 196
Dirigee par

L. HODELIN
Ancient membre de la Soeeltd Phas
thropique des mattres taillnrs de Parrs
Vidnt de recevoir un grand choix d'd-
tolfes diagonal, casimir alpaca, chevio.
to, chaviote our deuil, etc, Recommaan
de particuli recent A sa clientele an*
bale collection de coupes de asimir,
do oileta da fantiisie et de piqs6 de
totfe h eut6.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise Anglaise et
Amdricaiae de la dernire poert-tlom.
La m-ison confectionne anssi dee Coe-
tumes militaires, habits brod s
dolumns. tuniques, habits oar.
rtus ato *to. de toe gramdel:
ECH tol-= etaExx-a.axat
ST-JOSEPH
( AXGLssDnes aRo ROUx rr DoU MAG
SIN D3 L' TAT. )
Service bien organist.- Repa
SI&a carte.- oulaine exoelleente
PlaoerrAitirg : Josuw DESRIVItR

Panamas I...
Eldeants, slides, arrive par le
ILe Jn.cw 0.
Ches M" LEONIDE R-q0AO4g
2S, Rue des F"e.st-Ferb.


A Vendre
Un terrain de 40 pieds de facade sur
120 de profondeur d'pendant de la
propriLet Jules Mgge & Bolos.
Pourles conditions, s'adresser & Mr
A. Molibre, Magasin S. M. Pierre.
Port-au-Prince, 12 Novembre 1908
A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

Dermcrs articles recas

Parfumerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Fougere Royal; Par-
fum Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs le6gants.
Parfum renomm6 Astri ; Lotion, 2Ti-
cophrouf.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijoutere, d'Argenterie,
de Diamant, B la disposition du public
en general et a la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie: Gravures, Confection
sur commando.
Achat de vieil or et viest argent,-
diamant et pierres prdcieuIes & des prix
arantageux.
ACHAT D'*CAILLRB DR CART
Prix exoeptionnal
JULIEN FLORUS
Ancien dMve de la S8 Co~mpagnie
d'ouvriers d'Arillerie ( Lorient )
Se tient & la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAOG, de RtPARA'ION de coflre-
forts etc. etc. A de bonnes conditions
Rue de la Rdvolution N 19
Vis-d-vis de la Chambre des Diput l

Au dernier cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRA RI
A Ihonneur d'annoncer i ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
province qu'ilvient dee s transf6rer de
a Rue des Fonts-Fort, avec son meme
stock de chasnsures, d la Grand'Rue
an N* 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les mAgnes conditions ; c'est-A-
dire avec lee b */o d'escompte sur la
vented en gros ; sans oublier les m-
mOs solns et la m6mo exactitude.
La ason e charge toujours de f-l.
re preadre l- meares domlo l.

Mr Auguste Fabius
Omcfdr d'Asd6mie
Ancient Profaseer de RhEtoriq e etde
Second au Lyo6e de Port-au-Prince
20 anneo6 d'EMlgMwment
dans cot Htabllsmenmt
Offre s se services aux families pour
des lecons de : Langue et LUtt6reure
Francaises, Langue et Littrature La-
Udses, Langte et ttlratare Grecques,
d'Histoire et de G4oraphi.
radroaser a Bos-Verne (Impasse
laraud).



[fi A, BELLEVUE

Pha do Cd-u ifMrVs
PORT.%&U-PRINCE (HMAITI)
Mme Baermace ALFRED, directrice

APPARTEMENTS POUR FAMILY&
DINERS-LU N CH3
hWO&IMgaM uodWW St -A .- d Ir.ewla m 1 u. !bpovriral
d..we wordwWrm.-u --diAw.. lev Im7 fipg
PROPRItI t MP aCaKUS, BOUVUTT U0 DfUX RUIES
PRO NAIDES JTARDIN8
Balk do. vduperm.-Pumw.-Granwpb~.
Sonaorles leotriques


Table d'H6te


TAN


seo IN low", oMidid t wm s,
do 7 A8 howw sdusoir


CONTINENTAL
DX


Port-an-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAOX DE VINGT-QUATBE (24) COULEUIS
Vente des chaussures: Chvreau-glace, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( Boutronx, ELAsIQUs rr LAce )
En gros et en detail pour toute la R4publiquo


GRAND PRIX


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concourse dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'A 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madrpme ,Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprib
taire des formules ui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son mari, et se tient A la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, k la disposition de sa nombreuse clientAe,
don't les commandos seront ex6cut6es avec le meme soin que pa
le passe.


Chapeaux I :

lkapeaux l
Chapeauxi I1
PAILLK a s OBTO-lC
ACCOUREZ cHn

JOSE SAN MILLAN
Le coiffler artiste, qu viout avoc to
,..o.rsT ddn chapeler remarquable,
M. JAuu TBSTAR, id tmdlwr ns
FABRlIQO DE CEAPEAUX
PLACE GUEFRARD
sam de Cdo "AW d Lsw
pePW Isr nro eto ptetr eta-


A L'IL GAHN
OORDONNbERI.

42, Ir deW PoMnts-FoM.
CghUamUR s aD Db fr,POUR LIL
Promptitde eot soin a O
de tat i qu'en province.
Chausuree do Damee former df
vail togjoor tout ce qu'll y s PI
nouVOSux.
Formse am6riaoo et fran Qi0M
Meisun r; 6ltante et
Pour eS eonfants le plus l' 1.
Travai solid ex6out65
*oe peaux d proi*PrW~6
AureO doe Pgrnd rabiMS.
latis O1'aa et Luqut


- -- r C