<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00482
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 19, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00482

Full Text
pouicibmO eAnn6e N. 4L93.


PORT-AU-PRINCE ( HAII


Jeudi, 19 Novembre 1908


QUOTID!ENm

Adbo M u Daru LIm mU RE N O 15 CMTIMKS
PORT.AU-PRI UK U=L G. 2 00 C=6m=oIt Magaoire, -

DIPARTC P-fI S Un Mao. a 2.20 Les abonnements parents do i" ne do i 4 d@ baqvs
Taom Mw a8 6.00 RDA ft-AION-ADMDSTRATION ois et &out payables Xavauie
MTRANGERF...69 Ta6 M Oim o n a8.00 45, 9Zm R, 45.4 I Las manuwc.rur In~r6 ou on D Doerost Pw resi

Pour tot oe qul @--own* 'Addmalnlatration du Journal, 'adresemr & Monsieur Arthur I8IDORE, 45, Run ILOuz on 3ass*3-P


Sc'est 1'Etat qui se proclame propri6tai-
SN PP P re de tout immeuble vacant t "sans
l l UU U UUU maltre et peut invoquer centre les
prdtentions des personnel intbressees a
rclamer, la prescription ordinaire de
10 & 20 ans selon le cas. La lot sur le-
[Le Matin a obtenu de M. Ducis Viard td sous Ie rapport de I'exercice 16gal de domaines dit, cependant en terms for-
qi vient d'tre nommd Juge au Tribunal sea droits. mels :
Cassation les excellent commentaires Bref... Nul ne peut involuer la prescrip-
siants sur la maxime Nul ''est scusi gno- Lisez-vous quelquefois les avis ad- tion centre l'Etat s.
re loi. L'oinion du noueat magis- ministratifs que public au 1 Moniteur a Ce qui est l'inverse de la thol ie de
M interessera certinement nos lecteurs.] Ie service des domaines. ceux qui pat lent ert son nom, pui'squ'il
Rien ne semble plus troublant que prend ce qui n'est pas A lui et le garden
Tous ave souvent entendu rdpter : la parties finale de ces avis qui font aprAs le temps fix6 par le code, et vous
connaltre, on vertu de la lol sur la d6fond de lui dire, A votre tour, le m6-
s Nuln'est conse ignorer la loi ce vente, I'dchange, la former, les conces- me space de temps expi6 : a Je suis
ei revient A ceei: aTout le monde sions temporaires des biens apparte- en possession de voire bien depuis 10,
hit avoir ce qui eat ddfendu ausbi nant A I Etat, que les propriet6s in- "5 ou 20 ans sans tire trouble dans ma
hion que ce qui eat permits dana toute occupies ou le sont indiment, vont er- jouissance, j'en suis done le propri6tl;ire
ocidt6 organis6e a ou bien c cbaque ci- iichir le domain national. incommutable. a
toyen est soumis A des r6gles et des or- Ecoutez coinme csea se dit: ( Passe Vous setiez bien vite cli isse des lieux
donnances qu'il ne pout ijfreindre ou "( le-ielai d'un .an, aucune reclamation si vouspersistiez dans vos prelentiionis,
violer miome s'il ignore ce qu'elles ne sera admise et le bien ddnonc~ et les agents de ce gran IMonsieur au-
prescrivent. sera enregistre au cadastre des do- toritaire qui s'appel!e I'Etat- te voii.
Cette maxime eat arbitraire, il n'y a maines et afferm6 au d6nonciateur. laisseraiertt pas fire une nuit de plus
pas d doute, car elle embrasae les II y a de quoi A faire perdre la tWte, des qu'ils vou~sauraient sins droit sur
Peos cultiv6s come les pauvres d'es- allez-vous croire, de suite, A tous un domain ii .galetentaoccup6.
prit; les uns et les autres doivent se ceux qui, le 35e jour dune ann6e bis- 11 est bien certain que toute propriety
oumettre a ce qu'elle ens igne sommai- sextile n'auraient pas encoresous la main ddnoncee come vaca.ine est inscite
recent les tires et documents necessaires sur le a c;dtastre de I' it e t compto
Mais le sourire vous vient de bon qu'il faut soum'ttre A I'administration parmi les biens du domaitne, une anniue
cOear toutes les fois qu'elle sonne es domaines dtablissant leurs droits apres los publications du journal offi-
Os oreilles, dtant persuadA que pres- sur les proprit6es d6noncdes ". ciel si des tielamations n'6taient pro-
tue tout Ie monde chez nous ne sait Pas le moins du monde. La Consti- duites dans le delai prevu par la loi...
ee qe veut la loi et ce que la loi no tuition et le Code protreent leurs int&- Selon cette opinion, il s'en suivrait que
eout pas. rts. Les gens bien avis6s savent au l'individu qui n'aurait rpa faith valoinl
II ne doit pas paraltre bizarrequ'une rest que 'Etat no reclame que ses ses droits centre un avis domin ial,
tlle opinion puisse 6tre emise, puisque biens propres. 11 est vrai que la loi dis- dans le course des insertions, ne pour-
ponne n'a prend patiquer ce qui pose n6anmoins : rait plus pr6tendre les revendiquer a
muIla force do citoyaen Le domain de I'Etat so compose 1'expiration du delai fatal. Ainsi, on
L'ildfrence dans lauelle il so notnmment : serait forclos mlm et si on delit porter
"mplait pour ce qui de vrtit atdren- S D tous les biens vacant et sans de titres authentiques et rdguliers. L'E-
Splus h. .M l r .. mltre tat A ce compile parviendrait, sans beau-
ds soutesir nau l e lb Mae 'o ela *a l e l asi q toutes coupdo fra a augmenter son domaine
i,,et.sires *I7 Si., proprlie o l6Wa pendant on an court space do temps an ddtri
.... .,,mqsales ww gefquft- le pr-"rised
conseWl s-oveat o ase d'nn longlmps font partly do domain a- meat des proprietaires n6gligents on
pas, aUl vent bis P'oester; mas tiooal et qu'elles peuvent etre cadas- indifferents.
t orgusoil, taollr-propr pushed trdes arbitrarement. Ce n'est houreusement pas ce qui
trs mesare, da sson iporance do co II on foIt pas entendre, en effect, par dtait dans l'intention du 16gitlaleur et
prescr, los ioan on A. I.a le mote VAcAr 0 ,SANS MA. I 'esprit de L. loi ella-m.me n'est pas tel
os prescrivent lee loio, 1wrusse Iaeas mots vAcANTS at aI ue ttIm dr
Wsre et alors ail m. s I but qu'i TRas autre chose que ce qui est dans que le couprend tout le monde raison-
sdratit aindr. q l' esprlt dal6gislateur; car iln'y a pas nant superfiiellement a ce sujet. La
Toates I,- b.. no eoq It^ l do terre video uon d6- prorite d'autrui ne eut j imais passer
tires, co vendris no mt m pas q unec evisager, masi ei bien, u -o -i as6ment an domain de I Etat, parc-.
itt, qu'on no tjla t celI construction quelconque m6me habi- quo pendant ses52 ourdros a ole .I -
_proposdo auasN. niteur laurait fait savoir a itous ceux
" oKPst -Dnt g r r itLoS a Protddhon a crit t"La propridti, qu'l a parteindra qu'un immeuble,
1 un p oS eo mrbemrsioiset ao vol. O" Or e rler et pls ,ups uans mature, a t6 dtnoac6 A
avoires a l a in, d om aloi s mers,^'l' ritd compdtento, comme dchu A


la vacance, et qu'on ne serait plus en
droit de le repondre si on n' tait alley
A temps produire ses r6clamations.
La loi sur les domaines irait A l'en-
contre des principles du cole civil sur la
propridt6, disait un hlomme de loi A
un reclamant qui s'eftrayait de lire au
journal ofliciel I'avis de M. I'adminis-
tratetr ;annont;ant que son bien avait
Mtd denonc& a la vacance. ( On no ravit
pas si lestement a un propridtaire son
bien.. ((Et comment clala ui demand
le rdclamant. C'est bien simple je vais
vous I'apprendre en deux mots. Ayez
la4 patience de m'dcguter et suivez
mon raisonnement. Ch loi dlt 9 qus
loute personae qui ddnoncera un bien
,lu domain non occupy, mais don't
I'existence serait ignore ou bien qui
setI;it irdtl-nent occupy par des tiers,
aura droit A une prime egile au product
I'nne anuee de fermage du bien dd.
noncJ own a dix pour cent de sa valour,
.*ipli s e.s rJtllement I'Eat. Voila qui e-t
Iietn d0elii. En vertu de ce texte former
-le la lui on nie pent rechercher que lea
bi-,s dlu ,domaine non ocupds., mass
do,at l'xisl ? ce resterail ignores ou bien
qui serait induinent occup/s par les
tier.s. Mais nous rem;rqluons que celui
qui a ,l,;none le Iien a droit A une
prime, Iluaitl estt lle accordde, aprs.,
'dit le mnAme texte,(li'ilaura dt6 constat6
ique le bic. e.sl rlellementt d I'Elat.
*Je comprendt maintenant 1'Atat de la
question ; mais vou. nie l'avez r6solue
qu'en pa; tie. *
*Quie voulez-vous encore?.
a Voici : I'administration supArieure
est-elle dans le droit lorsqu'elle accept
et la fail annoncer au a Monitenr a la
,ldnonciation d'un immeuble quelcoa-
que '.
a Certainement s'il et .isnddfiiment
inoccupe et qu'on en a ignore la pro-
prietaire on s'il ftait occupy par des
tiers sans titres. Cos avis qu'on publice
n'ont aucun autre but que d'appeler les
propridtaire. a pro luire leurs rdclamr-
tions et si ces riclarnations sont rdcon-
nues fonddes I'administion domaniale
y fait droit immediatement. N'aves vous
pis vu cela plus d'une fois d6jA par
a publication des contre-avis doma-
niaux ? '
Qauand on se presente dans ol.oourm
des insert ions. Mais apr6s Iadae f
On pout encore rdclamer dd me.


-..'IL ----- II






meat qu'on produit des litres on d A
forme. Faites attention quo I'Etat ne
retient que lei biens qui lui solt pro-
prm et don't il ignorait I'existence d'a-
pres le texte de fa loi.
Cela me suffit. Je suis renseigne.
Un dernier mot cependiint. 4Iis-
s*z-moi vous apprend!e quo I'Etat re
coeills auqsi les successions vacantes
en vertu d'une autre loi et 'out bien
fonds devenu vacant par la dispel ition
d'uae personnel more ab it, slat et
sans laisser de pst&rikt. Souvent I'admi-
nistralion ignore l'existcnce de ce. (lo-
maines ; la voie da ( Id ~lnciAtioa lui
prmet de le fire inscrire au calda;re
de la Rdpub!ique Jes.foriurnlit 16galei
*o foe rmfpies et les prescriptions du
code civil religieusement observes.
I I I


CONSTANCE


PERStvl ANCi


Cie des Pompiers libres
DE PORT-AU PR NCE


Port-au-Prince, le
an 34eme de
LE


19 Novembre 19'8
la Fond.uion


CONSEIL D'ADMINIST NATION
Reuni A l'txtraordinaire, a pris commu-
nication de la lettre ouverte publiee a son
adresse dans le a Nouvellhst. d'hier par
les freres Edgard et Georges Laroche, sous-
officiers de la Compagnie ;
Considerant que, loin d'employer le
proceed rigulier, ces pompiers insurbor-
donnes oat pris la vote de la publicity ;
que cet acte qui constitute une infraction
grave au eir alin6a de l'article 36 des
Status Gendracx, merite d'etre se6vrement
r6prime ;
Considerant que la participation au con-
cours institute par la Resolution du Con-
sell, en date du io Mars expire,est faculta-
tive aux pompiers et sous-ofticiers ; et que
les frercs Laroche,soas offi:iers, ne se sort
pas fait inscrire, craignant d'etre dvinces
par de simples pompiers ;
Considerant que le Cours d'Instruction
de Marche, de Gymnastique et de Mancou-
vres de Pompe institute dans le Corps ne
saurait *tre assimild, contrairement A l'in-
sinuation peu bienveillante des fr&res Laro-
che A une instruction militaire proprement
dite, et que le but de cette measure, etant
d'incolqueraux pompiers le principle de Mar-
che, de Manceuwres de Pompe et de leur
fire fire des exercices d'Assouplissemenit,
est absolument necessaire non seulement
A assurer la discipline, mais aussi pour
que chacn soit en measure d'apporter un
concourse plus rapide et plus sOr en cas
de sinistre ;
Coosiderant qu le mobile des freres
-t Weapt de jr It perturbation dans
f uljl r, et parsainsi, contra-
Si boeas marche do Coon d'Instruc-
don;
Paomouca le renvoi de la Compagnie
des sos-oificiers Georges et Edgard La-
roche pour cause d'indiscipline ; et ce, en
vets a 8Ume ot ome alinEas de 'ar.
le 40 des Statuts Ge6nraux.
Decide, en outre, que la prEsente RE-
olutiom soit publiEe dans les journaux
lotidiens, et affichde i la Station Centra-
A la diligece du Secretare du Conseil
d'A iaainitration.


Fait A la Station Centra!e les jour, mois
et an que dessus.
Les Mmbres du Conseil :
( Sign6 : ) A. L BLANC. H. PImna-
Louis, A. IIDORE, L CHAL.MEs, L. de
MoYA, A BORDU, P. Roy, G. H. JAcoB
Le Commandant, I.ouis ITH9ART
Pour Copie Conforme :
Le Seeritaire du Co-iseil, G. H. JACOB
__ -_ II_ -;_ ._ -'"




R iN S rI GtEM ENTS
MAPETOROLO-GIQUVE

3Ob e Xt- a3 toi A:
DU
SEmIN rIRE COLLEGE S:-MARTIAL

MERCREDI 18 NOVEMBLRE


Baronint.c I niidi
minimum
TcrnD~r ra~u 2


762, 4"/"
21. 7


-r..ax;xnum 31. 0
Moyenne diurne de la- temperature 26.3
Cicl asscz clair le martin, nuageux 1'a-
pr,.-.nidi. A 8 h. du soir orage au nord.
QuelquLS gouttes de pluie A 9 h.
Le barometre a continue baisser.
J. SCHERER
La m alle
Les ddTj-chcs pour Ncw York ct 1'Euro-
pe par le steamer hollandais Prin; Fre-
derick 11-ndrick seront fermbes diman-
che 22 du courant, A 8 heures precises du
martin.
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLE
4Audience du ,ICercredi, rS Novembre 1908.
II est dix heures et dearie. Le Tribunal
sous la presidcnce de honorable juge F.
Baron prend siege et prononce l'arret qui
ordonne un avant dire droit au fond ; -
la couinunicAtion de la demanded en ren-
voi du sieur Thcard D).vid aux magistrates
du Tribunal correctionnel d'Aquin tt en-
joint a ces magis'rats de transmettre les
pi&ci avec leur avis motive sur la dite
demand. .
II enendl ensuite l'affaire de Henry Allen
centre Veuve Menelas Dupuy.
Mr Jeremie, juge rapporieur, lit son rap-
port.
M** Pierre Hudicourt et Leger Cauvin
produisent des observations au nom de
leurs clients.
Le Minis:.re Public, Mr Elie Curiel,
conclut A 1irrecevabilitd du pourvoi.
La composition du jour cntre en siige
sous la prstidence de Mr H. Lechand tt
prononce l'arrit qui d!clare le sieur Mar-
cellus Josepi, parties civil, dechu de son
pourvoi contre le jugement du Tribunal
correctionnel du Cip-Hai ien, en date do
9 juillet dernicr, rendu centre lui au profit
do capitaine Avrna Morin.
Puis le tribunal entend les affaires de:
Belamour Paul, centree Lon Aristide.
Le Rapporteur, le juge Sylvain, donne
lecture de son rapport .-
Le Ministere Public, Eiie Curiel, dans
ses conclusions dit qu'il y a lien A sour-
soir A statuer sur opposition jusqu'i la re-
ception des pieces de l'nstruc.ion, et de
condamner le grcffier du Tribunal civil du
Cap-Haitian 1 25 gourdes d'amenle.
Thelismont Savere tt consorts centre
M6eard Valcourt. Le juge Sylvain lit son
ra ort,
I Ministare Pubhc, Mr Bug. Dcattel,


conclut A la cassation do jugement denon-
c.
Le r6le epui6, le siege est level.
Tribunal Civil
Audience civil ordinire di 18
? rwemhre 1908
Le Tribunal prend siege A dix heures
du martin, sous la presidence do Juge-
doyen D. Maignan, assist de Monsieur A.
Thibauli, Substitut du Commissaire do
Gouvernement et pronounce les jugements
suivants :
io Celui qui homologue la deliberation
du conseil de tjmille des mineurs Gabtiel
Octamna, Servilie et Marc Alphonse.
2a Celui qui homologue la deliberation
do conseil de famille do miner Cl6ment
Beault.
3o Celui qui homologue la deliberation
du conseil de famille des miners Alice,
DiLudonne, Therese, Lucia et Marie Loui-
se Mondestin.
Affaire entendue :
C'est celle de Babin freres et Co centre
le deputy Caius Lamnohe.
II s'agit d'une creance de quatre mille
huit cent quatre-vingts gourdes que Iks
Rabin freres et Co reclamtnt au d6pute
Calus Limothe, pour des achats de vin.
Me Francis pour Rabin freres et Co a
ed1 entendu a la lectrie de ses conclu-
sions, aini que Me Latortue en les sien-
nes pour Caius Lanothe, tendant i dire
que le jugement dUpos6 par Rabin fires,
conime caution,est nul, et a produit d'au-
tres arguments ; auxque's Me Francis
y a repondu.
Le Ministere-Public a con:lu A ce que
le tribunal tasse droit aux conclusions de
de Me Latortue. Dep6t des pieces est or-
donn6.
Puis le siege est level.
Tribunal de Paix
SECTION NORD
A etd aussi entendue A la dernicre au-
dience du tribunal I'affaire do sieur Os-
car Fristbtrt centre le sieur Herbert Simp-
son, sujet anglais, maitre tiilleur. A la re-
quate du sieur O.car demandant a son ad-
versaire le pavement de dix auncs dc drill
qu'i' lui avait donnees pour la confection
d'un complete que le maitre tailleur n'a pas
fait A son goit, celui-ci a soulev6 une ex-
ception tendant A dire qn'il est plut6t hai
tien qu'anglais a dcmande la nullit6 de
l'acte d'assignation pour 1'avoir gratifi6
d'ane fausse quality.
Me Casimir, rCpliquant, declare qu'il est
de no:otiit publique que le sieur Simp
son est stranger ct qu'aux terms de la loi
celui qui advance un fait doTt en adminis-
trer la preuve.
Le tribunal par un jugement,'ordonneau
sieur Simpson de fire la prcuve de sa na-
tionaliti par acie authentique; renvoie i'af-
faire A lundi prochain.
Expropriation
La Commission d expropriatim por cause


observations relativement Ia a pmoem"
introduite aux fins sus-indiqudes.
Ces propridtaires soot :
Mme. Lessage Mr. M.A. Beron
Mme E. Ducharean Mr. E. Bedoet
Mme. Sauva gre Mr. Pchinat
Mme. Aristide Me. Leaupi
Mr. R. Douville Mr. D'A bigv
Mr. T. Noel Mr. Racim AI
Mme. Destouches Mr. T. Ncola
Mme. C. Verdieu Mr. C. Vdcy
Port-au-Prince, 6 Nove1ak o8
Le prdixet de la CaomMsie I gEi
tion,
C. SAMOUR

D. GU.LOWs', FUws MATHON, sr.

A vendre du bon Tafit par bariique et
1/2 barrique rue duPeople, zo8, Place de Is
Cathidrale.
VIN SUPRI.UR, LIQUaUws AssozT's, As-
ROW-ROO3T SUPIR.EUR.
Avis aux sinistria,
Sous prdtcte que leors Bulletins sout
adhirds, de nombreuses personnel en oat
demand duplicate.
Afin d'viter que sa bonne foi soit sur-
prise, la Commission avise le public que
les duplicatas ne seront ddlivris qu'A par-
tir du 23 courant.
En consqq zcr :e, les originaux des Bul-
letins, don't les Nos suivent, serout con-
sidirds comme nuls pour la repartition en
course et toutcs celles a venir.
No$ 2060 2920, 3235 ,254,i986, 1984,
4020, 216 2634, 3471, 1441, 3096,1875,
2332, 1968, 2758, 549. 1128, 3094, 8
841, 698, 2872, 2664, 2809, 1399 469
1936, 1938, r462, 2338 405 1436.2348,
3619, 2581,2135, 1986,3617, i7c4,1187:
41 Bulletins d'inscriptions.
Le Secrhtaire, Le Prvldent,
H VocY C. RIGAUD
Bemrrciements
Mr. le Dputi Caius Lamothe, Made-
moiselle Alice Lamo he, Mr et Mme Elie
Lamothe et tous les autres membres de la
famille rem-rcient bien sincerement les a-
mis tant de Port-au-Prince que des autres
vil'es qui out bien voulu leur dooner des
marques de sympathie A l'occasion de I
Imot de 'ear regretted n.re : LORVANA
FORTUKi.
Its les print de croire A lear profonde
gra:itude.
Bonne Rcoompense
II a disparu, 3aprT l'incendie do 5
Juollet dernier, de I'emplacement du Ma-
gasin Central de l'Eat, one barre en coi-
vre de grande dimension.
Une.jonne recompense sera donak
A celui qui l'aura trouvet et I'aura rappor-
ire au Directeur de ctc Esablissement.
Port-au-Prince, le 19 Novembre
Art. SAmso


d utility public e c nstitu e cmformramst A lla .
loi du 5 Aodt o904.
Vu I'article 7 de la dite loi; i I v
Donne avis aux proprietaires don't les
noms suivent 'et centre lesquels I'Erat as A
d'Hd i pursuit l'expropriation des ter- Derni6res D6P
rains completant le quadrilat6re du Palais -
des Six Manistares, qu'elle tiendra se stan- BEruM 17.- Les jourunao c m gt un
ces au bureau de 1'Administration princi- A disctuer la situation et ft eat r
pale des Finances les mardi et jeudi de bien des chooses qui auklet p river
chaque semaine de onze h ures do martin l 'empteur n'avair pas cedd devat les be-
A midi, durant un mois. mandes du people.
En consequence, les intdressds soot in- Les organs u center qoi mt I f
vites A se presenter aux jours et heures catholique so montutt pi est -i
sus-dits, en conformity des dispositions de que lea sutes dams em a l iU.-"
l'anrtk 9 d la laoi, pour produire leun set qe'il m iada Isp wui, Q


- -- 0 M






lptle allemand trouve une nouvelle oc
0ion de manifester son mtcontentemeni
ronet fion indiscutable.
Les mrembres de la cour et d'autres per
aees supposant avoir une influence sur
.hlitique de 1'empereur sont attaques
aun grand nombre de journaux d'une
on qti jusqu'a present 6tait seulement
ek de la press socialist d6mocratique
* radical.
FANCKFORT SUR MAIN 17.- Le bruit a
-oru ici aujourd'hui qu'on avait tented de
ie sauter e train dans lequel l'empereur
loa tendu de Donaneschingen Berlin.
we cet incident s'est passe en terri-
wW bessois, ce sont les autoritis de
wnasuc qui ont commencE une enquate.
BuRsr.- La police de Brest a arr&te un
certain Wilhelm Von Braun, licu:enant de
serve dans la garde impiriale allemande
at occupant des functions judiciaires a
Berlin, sous 1'accusation de pratiques im-
aora'c s.
Aprts un examen rapide de la corres-
Spodance trouv.e dans I'appartement de
Wilhelm Von Braun, la police est d'avis
qu'il se livrait aussi a l'espionnage.
PARIS. M. Millits Lacroix, ministry
es colonies a annonci aujourd'hui a la
dumbrE des dLputbs que la question de la
session de l'i'e Clipperton situee dans
roctn pacifiquc strait soumise a 1'arbi-
age.
PARIS.-- Le minis&re du commerce et
ks postes et t6l6graphes vient de crder
n naoveau mode de correspondence : La
kne-te1Wgranme. D'apres ce nouveau svs-
Se les lettres pourront, sur demande, &tre
masmises par voie t6elgraphique de nuit
um deux bureaux quelconque de France
strifd'uu centime le mot, et, elles se-
lek martin rtmises au destinataire.
jDrD "- M. Sanchez Guerra minis-
i travAux publics a declare la Cham-
t les Dtputs que les bruits qui ont
mn au sujet de la reconnaissance de don
jimcomme infant d'Eipagne et si no-
uiation come capitaine general hono-
ire de 'armCe espagio'e taintt denues
k fodement. C(tte declaration a edr suf-
inmment categorique pour emp&cher une
kerptllation republic ine.
PEKs I8.- Li ville est cihne, dix mil"
Ihormnes de troupes rdgu'ieres assurent
ordre.
BRLIN 18.- Les assurances donnCes hier
'emapereur sont reques pluto froide-
at par la nation.
Puls i8.- L'opinion de la press fran-
st divisbe en ce qui concern l'eflet
national de la dicisian prise par
perur Gaillaume au course de son en-
a vec !e chance lier Von Blow.
KouS L'cmincrcur ass's-a aujour-
Si la Revue de la flotte japonaise
tu 18. Les fundrailles du Grand duc
de Ruuie eurent lieu aujourd'hui,
~pouille; mornelle fat dirigee sur
eute 96 70
Ck bre d-s D puts continue cc
disss ion do budget de la guerre.
idi apres avoir vote un credit
e. la organisation du service tEIe-
de nuit a Pari, elle continue la
e la suppression de sa peine
oat a discutC hier I'interpellation
aRhone, apr- s r-ponse dc M. CI-
.a ordre du jour pur et simple fut
visita aujourd'hui 1 cole profes-
et tnnagere rue la Tombe lsorie.
inion Talafse a Etd plach dans
iserv,. I


Nle man Z pllus de pRin!
S'il n'estfaitavec la "Pillsbu y's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser & :
Ernest Castera
representant de la PILLSBU'IY'S WAsH-
BURN FLOUR MILES CO MINNEAPOLIS
MILt

H 6tel Bellevue .-
Le mieux situ6, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cuai.i:o ronommee.- Vue sur la mer-

CorJonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA
i13,'GRANID'Ir UE 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURIS KN TOUS GINRES
N I) P6T, POUR LA VYNTZ
AN GROS BT DETAIL.
Ex^cuLton prompted des
commaandes, tant ici qu'en
Province.
Forces A homes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussuros de dames ( DerniAre mo-
'e de Paris ) et le plus commode :
chaussures p4ir enfants confection-
nes avoc dus Peaux de toutes nuances
d'une selection et dcuie irr6procha-
ble., A 'los pr'ix ava tageigux.
Ci.ages, pAtes et Ulquides
Poaur chcssuwreu di toutiLs uances.

M C. L. Verret
Ta lleur-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
telo que sa maiso4 No:7, Rue Trav.1r-
siere est toujours bien pourvue d'une
vari6t6 d'etoffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITY SUP9RIEBUn COUPE LIGA.NTE
TRAVAIL SOIGNm EXECUTION PROMPTE-
Prix tres rdduaits I

Mr G.etano E. R. Penza
ITALIEN
Argerteur. Dorcur, R6parateur
M6tallique et des Vases sacr6s.
Offra ses services au public et par-
ticulierement aux cur6s des Paroisses.
GRAND'RUE, No 175
POrIT-AU-PRINCE.
-. --eE- --
-'WO-STEP BONNEFIL

On trouve Allo Allo!
composition de l'artiste Bonnefil
aux bureaux du Matin ", a 1I6-
tel Morch et chez le compositeur.
81. Rue Tiremasse, 81.
Pr;x : G. 8.


L'Usine Chateaublond


A I'honne, r d'avisr sa nombreuse clientele de
pitale et dle la Province, qw'elle a transffr6 son
D6p6t, numdros 24 el 77 a I'angle d-s Rues, Macajoux et
re ( Grand'Rue ).
Ancien local de la Pharmacie St-Jos

A TOUS
Elle reserve son m6me et bienveillant accuell Elle
loyaut6 et la probity qui ont fait son SUCCo S et
putation tonjours croissants.


L'Usine
veau Ddp6t
( ci-devant Bonne


la Ca-
Grand
R6publicia-

eph



garantil Ia
ma R6


Chateaublond conserve en outre son Non-
, Place Cath6drale, Angle des Rues du Peuple et Roux.
-Foi. )


Sacs vides!..


Sacs videsl..


Entrep6t G6n6ral des Grandes fabriques
DE C(LCUFrr (INns) DUNKERQUE (FRANCE) ET DUNDEE ( ANULERRE )


SACS


spdciaux


pour


Cafes
Cafes


tri6s
ordinaires


Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balles de 400


sac


Depuis 18 centimes or jusqu'a 28 centimes or
Pour grandeurs r6gulieres 65x110 centim6tres et 70x110 centim6tres.
Poids dle 1 3]' lives jusqu'A 3 livres.
Sacs s'lr modules et sur types dps acbeteurs.
Prix at forfeit pour livraisons mensuelles francs port de d6barquement et, at
on le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde

Vicanent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix excepticnnellement avantageux


S'alresser a JULES


LAVILLE


AGENT ET DIPOSITAIRE GgNIRAL
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETA.T


LE MEILLEUR VIN ROUGE

Six gourdes le gallon, Chez G. CORDASCO.
134 Grand Rue


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours on d6p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, do chaussures en
tous genres pour
Ho MMS, FEMMES. ENPANTS
Los commander des commercan's
de I'int6rieur pour.ont tre execntetes
dans une semaine a peu prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-Pu-rNm ( HATI )


Ligne Hollandise

Le sis "Prins Frederik
Hendrik" venant de Jacmel,
Cayes, Jeremie et St-Marc, sera ici
dimanche matin le 22 courant;
il repartira le, mme jour directe-
ment pour New-York.
Port-au-Palnce, 19 Novembre 1908.
GERLAC &c C*
Aw"m.







SUCRE TURBINE
Si vous voulez un pur
produit de la canne
Sans aucu n ingrSdient chiinique
RHclamez le
Sucre de MON-REPOS
don't la supdrioritc' a dt6 reconnue
par une Mhdaille d'Or obtenue A
Jemestown (1907 ).
L'Exposition Communale de 1907
lui a accord la plus haute rdcom-
pense.
D6p6t G6n6ral :
23, RUE ROUX, 23
( Ancienne RL'EBONNE-FOi. )
Tafia 20 o/o Alcool

Coup de Clairon
Probl6me politique contem-
porain
PAR
LE D' LAROCHIE
S*nateur de la Rapuoliiue d'HaXti
Prix 0,50 centimes
I)DPOT : PI1AU \('w: A. ROBIRTS & CO

MANUEL
D'HISTOIRE D'HAITI
De 1492 A 1904
PAR \V. BELLEGAUIDE ET J. LIIiliUSSON
Ouvrage adopt par le D6partement
de 1'Instruction publique
En vente chez : E. Robelin, a Aux
Armes de Paris ,, chezW. Bellegarde,
59, Rue Lamarre, A l'Imprimeria Aug.
A. IkIraux.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancin mwembre dt la Societd Philai-
thropique des maitres tailleurs de Paris
Vient de recoivoir un grand choix d'.-
tones diagonal, casimir alpaca, chevio.
te, cheviotepour detail, etc, Recomman-
de particuli6remaent A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
do gilots de fantaisie et de piqu6 de
toote beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Frangaise, Anglaise et
Am6ricaine de la derniAre perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumea militaires, habits brodas
dolManse, tunlques, habits oar-
r s. eto *to. de tous grades;

ST-JOSEPH
( AXeLBDlS RUES ROUX UT DU MAGA'
SIN DE L'eTAT. )
Service bien organise.- Repas
a la carte.- cuisine excelleente
PaoPaI*rTA : JosupH DESRIVIMRE

Panamas!...
Elegants, solides, arrives par le
iMontrdal ,.
Chez MI. LEONIDE SOLAGES.
Ut, Rue de Fronts-Forts.


A Vendre
Uu terrain de 40 pieds de facade sur
120 de profondeur ddpendant de la
proprietd Jules Mbleg Bolos.
Pour les conditions, s'adresser Mr
A. Moliere, Magasin S,. M. Pierre.
Port-au-Prince, 12 Novembre 1908
A. de Matt6is & Co
Maison fondle en 1888.

Dermnirs articles repus

Parfumerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant ; Fougere Royal ; Par-
fum Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tres elegants.
Parfum renomme Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lainpes, Fuuets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualities.
L.a Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijauterie, d'Argenterie,
de Diamant, a la disposition du public
en g6n6ral et a la portde de toutes
les bourses.
Atelers d'Eorlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de viezl or e t ieal ..'gent,--
dia.;;ani ct ticries prci'c; es i des prix
atvanta:7e cx.
ACHAT D'ACAILLKS DE C9ARIT
Prix exceptionr.el
JULIEN FLORUS
Ancien edlve de la 926 Compagnie
d'ouvriers d'Artil!erie ( Lorient )
So ticint A la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE dd REPARATION de COflIe-
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
Rue de la Rwvolution No 19
Vis a t-is dr, la Ch.i;mbre dcs Deputls

Au dernier cril
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A i'honneur d'innoncer a ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
province qu'il vient de se transfer de
aRue des Fronts-Forts, avoc son mAme
stock do chaussures, d la Grand'Rue
au N 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les mmrnes conditions ; c'est-A-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vente en gros ; sans oublier les m6-
mes soins et la memo exactitude.
La Maison se charge toujoura do fai-
re prendre lea mosuresa domicile.

Mr Auguste Fabius
Offlcier d'Acad6mie
Ancien Professeur de Rh6torique et de
Second au Lyc6e de Port-au-Prince
20 annees d'Enseignement
dans cet Etablissement
Offre ses services aux families pour
des leQons de : Langue et LittArature
Frangaises, Langue et Litterature La-
tines, Langue et Litterature Grecques,
d'Histoire et de G6ographie.
S'adresser au Boi-Verna ( Impasse
I lavaud).


Hfi" BELLEVUE


Plasc du Ckampa-de-Mr
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
M=e Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNOBS.
InsstlaeUetgion Wodn e nforEts. Fueur Ie-w .- 2Ta|hre1r
doeue so ralktb. Lrel lusts derrwrs rmfer irSlrt I s 7Jf
PROPRIlTr 8PAULUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Blek de rdoeptio.-Piano.--Grcophoue.
So"n series Eleotriques


Table d'H6te


TAN


LI" ii jews, doMdI 42heres,
Le7 A 8 hres du so&


ERIE CONTINUE
DZ


TALE


Port-au-Prince
CAPACITf 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS
Vente des chaussures : Chvreau-glace, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( BouToMNA, ELASTIQUz wr Lct )
En gros et en detail pour toute la R6publique
... .. -- I I


GRAND PRIX


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Mddailles d'or, MentioA honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban"
court les m6dailles d'or de touts les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient a la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientwal
don't les commands seront ex6cut6es avec le m6me soin que par
le passe.


Chapeauxt t
Chapeaux I1

SChapeaux 11
PAILLI Db POITO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSR SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAim TBSTAR, d'installer une
FABRIQOU DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon Cfwe du Lawre
Pour tous l (otto t pour toute
leI boease.


A L'tLtGANCE
OORDONbERIr.

4s. Ree das Pags.Forts.
CuMAUssu M Df6etr,rowUn LA
Prom titud t oin asxcom
des tanIici qun provio e. tr
Chauassres do Dame forms .1
ail toajoars tout ce quil y a deo
Former an6ricaine et franooi
Messieurs ; 616gants et common
Pour lee enfants le plust I 'ais
Treavan BGrl esX6ut
dLs pmauz e p m nko

Pate&. srrM t UIVm


-4


I IC II --- ------- ~