<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00471
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 6, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00471

Full Text



,iW6me Ann6e, N. 482.


PORT-AU-PRINCE ( HAi )


Vendredi, 6 Novemhre 1908


I..





j


1.


QUOTIDIEN


Aboun
4WBTAU-PRINcE

p&LRTEMENTS

b3LIGER........


Elements:
Ux Mom. .
Toiar Mon.
UN Mo s..
TRoms MoIs
Taou Mor. .


200
5.00
2.20
6.00
8.00


Du=Tm:nn
C336mzlet Mvaglo owa,

RRIACTION-ADMINISTRATION
459 RuE RLOUX, 45-


LEC NUMftO 15 CXNm=us

Les abonnements penent do i et do is do duqmp@
mois et mot payable. d*"so
L mamusuet It m s lmow m n asw


__ ___ __ __ __ --- -I -- --


j nr tout as qui concerns 1'Asmirdstration


du Journal, sadresser A Monsieur Arthur ISIDOZR, 45, Ru. os e- snu-


IIIESTIoN IVHY InwFN SOCI!LF


1. -AaW am w am ME


11


mand- pee mindiants entropios
lhiagreux :iii no-is tend la main,
Iovons g.niralerUent une infor-
4 ique aux abois, qui rcquiert
ement toujours imm4diat,
b 6prise d'une tr i louabl'
o, noui faisons l'aum6ne
tion g4ndreuse de soula-
"tement.
rovent, nous avons d:vant
qu'une infortune physique:
oa c St estropi6 eot peut-
l trfe p-obablement une vic-
4*ua propre imprevoyance ou
l ignorance, quelquefois de ses
Om de ses debauches.
I pr est qu'il s'ignore parfois : sa-
t que leg maladies et les maux de
eorttes sont des attributes esen-
I*lt humnins, il se consider
s frappd d'une fitalite centre la-
htoote vo'ontA eat impnissante,
Mt simplAment plus malhaureux
'aStres. II nA s'imaginp pas un
hItant qip, dans la limited des
Iov ersonnelles, chacun est
SWat de sa regle de conduite, au
1l* vue physique comme au
id1vue morIl.
W 'ivrognerie inv~tdr4e qui a
dwu.ci et quii lui a doin6 sa
dmaciee ; c'est le libertin'ge
rnin6 cet autre et qui I'a frapp6
"*MSomption pr6coce. Parfois,
Justice personnelle qui fait
: ce manchot, un jour
,a'est vu couper le bras ;
80 pour cela ou simple-
lt-iil la profession de.
Scelle de voleur ? D'autres
fanteat eabeolument in-
Nt Irresponsible: l'hdrddi-
sa victim.
b ce8 cas, et dans tous ceux
st imaginer, .il ya place
Iuaistance autre que cell
'e immediate II y a lus :
saercee se chinae parfois, &
en latentions du bienfalteur,
aarle de prime a la ddbau-
R11,. don't I'organisme eat
Pr Irivrog0erie, ne peat rn- I


IriiPs. quii nn o dpandent de personnel
'et. (mi -,ont di,;n-insateura abOlusS de


lerir argent ?
L'inconvnient de donner aux pau-
I vres de la rue et aux malingreux est
trer che-z lui sans passer par chez le done dolible :il exited d'abor"l pour
m stroqpiet prendre l'absintle en fai- tout le mond ; ; cP trees inte(t. de
sint la grimace, ou sans se le faire viennPnt e ix-mNmes de. gin.rateur.
vendre en bouteille, dans la pensee inflationon ; i's monisonnent les
de se bru'er lag rga avant de se cou- sains sans diminupr pour cela leur
ch r. proprA mal; ensuite. il existe, cel
Cet autre, don't l'intemp6rance et la inconvenient, pour lae pauvres eux-
gloutoanerie ont d6labre le tub ~ di- mimes: ils sont dej& victimee de
g'stifet que des maladies de 1'esto- leui!imprdvoyan 'e oa de leurs dArB-
mac ou de I'intestin oit rendu d'une glAmf nts et volea que nous leur
malformation effrayante, ne peut con- offrons, par les resources que nous
sentir a se jeter sur son grabat avant leurs apportons. le moyen de se pas-
d'avoir d6pensd le dernier sou amas- ser du seul role d'amendAment pos-
se de la journey, As'ass rer I'indig's- sible pour eux : I'hospitalisation.
tion du lendemain. On peut certes se dire qu'il n'y a
Ce troi-ieme enfio, don't I'ame est pas dans le pavs.- prenons Port au-
rest6e veule en d6pit de l'impuissance Prince pour example, asRez d'asi-
physique, va, la nuit venue, prodi- les pour I'Vnterne.'nent d'enx tous.
guer ses petites pieces de nickel col- J'amnts bian; mais Pi notre intention
lectionndes durant le jour, a d'abjec- est d'obligpr le pauvre. pourquoi ne
tes assidues de quelque lupanar des pas le portpr A roster chez lui et ne
pauvres. Ipas I seconrir A domicile ?
Je serais confuse de calomnier dtes N4 rt ripz pas; j1 unis loin d'a'-
pauvres, mais tout ce qoie je viuns 'tendro tant de dtvoneomnt du com-
de dire est dans le domain des cho- mun do-s mortels. M'is ii ne manque
ses possibles et des choses qui exis- pas d- bonne,; Am -Q i'en connaia
tent. Et puis quoi ? d'ere devenu plus que'q 'e unps, pour ma part, qui ont
miserable ou intirms, am ine-t-ill n- leur rayon do pauvroe, pour lesquels
-cessairement ? rend-il meilleur ? les e&les rtI';1ill.nI d.,ns IPlp maisorns
pauvres on les infirmes n'ont-ils plus anio.- lo soin de ctha-'nn Si on pou-
de vices ? iisit so .onii'r i mot da iq Po-t-aq-
Vous avez entendu l'autre jour Jd- Prin ,, on couperait croirt & !'hibi-
rdmie vous dire le language de Thrcras itlie dte ,lonn r dire.'temrit de I'ar-
sin Pierre, une providence des pau- gpnt a.x paiivres, et nous verrions
vres : ... Mon guide, dit Jeremie, certailem ,nt d'aitres coeir- charita-
m'apprend comme on fait la charity bles se joindrl. re;ix qie e connais
avec discernement. On ne recueille dAjA poir p rtager ainsi, au grand
pas lea pauvres seulement pour les profit des pauvres et de tout le mon-
noorrir, mals pour lea arracher B des de, I vre des hospices iniuffi-
habitudes faneates. L'argent qu'ils santa
recoivent directement, ilsl'em loient II ne 'agit nis s illimnn di fire
A un mauvais usage II no taut pas l'aum6ie, il s'ag;t 1i ila fair avec
qu'ils boivent, il ne taut pas qu'l s discernement s. et ausi. I'intfret
se nourrissret comme ils I'entendent. se melant a toites is sa Tire, hu-
La temperance est impodae a tous, maines, en se preservant so'-m6me.
chacun est soumi4 a ,une hygieie que
presrit le m6decin Th6rassin Pi-rre ----
Fnterdit I'aum6ne directed aux pau Pri"re d'aviser 1'admlnistra-
vrea, dans l'tablissement qu'il dirige, tion de la moindre irr-gulari-
alore que, la riguour, itls rait PS t6 dans le service du a a ATIN*
sible do survoeillr oemploi de ces
dois pdouniaires. Q se penser lors afin qu'it y soit de suite remna-
do 'aew6noe falte sAu pauvres des die


TIUIIM IDtIJ7lS
R SEgIG3I3M3INT5
MtrTItORO LOGIQUIM


DU
SININAIRE COLLS69 sU-NASTIAL

Jirgi xs Nov k una
Barortntre A midi 7699 4'/"


Temp6raturoam o2. 5
maximaa 28. 9
Moyenne diurne de la temperature 4.9
Un courant bas venant de I'oaest a 7 h.
du martin. Ciel convert toate Ia journae.
Hilo lunaire A 7 h. do soir.
Le bzrometre est monte an pen.
J. SCHERER
Tribunal de Cassation
SECriON CiVILzt
Audience dujeudi, j S'Wenemhr I po.
II est dix heures et demie le Tribunal
piend siege sons la prdsidence de I'hoao-
rable Juge C. DEjean et pronounce Iarr*t
qui rejette le pourvoi exercd par le sleur
Cajuste Bijou centre un jugement do Tri-
bunal civil de Porr oa-Prince, en date do
2~ Juillet 9go6, reudo so profit do Dr.
Louis Jean Bijou ; condamne Cajuste
Bijou aux d6pens.
Cette composition fait place A cellk
preside par Mr. le president H. Lochsad
qui pronounce lea arrts suivamts :
-Celui qui cams et maule le jiagemst
du Tribunal civil do Cap-Hattim, em date
do 24 octobre o196, read coqtadic" i
recent entire les dpo x Edwin Sadpi et
consorts et les poua Heary wisiWa et
consorts; revmeoie rdm dtva t le
Tribunal civil de Port-d-Palz; condmne
les dafendcars auo ddpes ;
-Celaii oi rejett, coma me al fode,
le pourvoi du sieur s oaWe Pierre Loe
centre le jugement do Tribunal civil do
Cap-Haltien, en date da 7 joina 907, M a-
do cootradic'oiremea t entre *l. et las mo-
taires Colbert Saphasia Janmias con-
damne Boge. aer Loui a dse e ;
La compositio da o or en mP e W
som Ia ps2dece de oMr.le V n d ,
EBrne Bobomiea pmen mi e a1*-
mes saWivai :


_~s -__ ~__ __ __ I-


C


I I
- ~ --- -- ---~- --- --~~- ~-- ~.- ~----


__


I


__


I


Lr-









-Celui qui rejette le pourvoi do sieur
Armand MerAon contre la sentence du Ju-
ge de Paix de Port-au-Prince, Section Sud,
en date du 14 9ctobre 9go7, rcndue con-
tre lui et au profit de la dame Alliancine
Nonceville ;
-Celui qui casse et annule le lugcment
du Tribunal civil du Cap-Haitien, en date
du ji octobre 1907, contradictoirement
rendu entire les sieurs H. Becker et Co et
le sieur Aly Verne, renvoie l'affaire par
devant le Tribinal civil de Port-Je-
Paix.
-Celui qui declare Ic situr Moleus St-
Filix dechu de son pourvoi contre un ju-
gement du Tribunal civil de Petit GoAve,
en date do a Mars o908, rendu sur appel
et contradictoirement entire lui et le sieur
Dufrene Dcayette.
-(-elui qu case et annule le jugement
du Tribunal civil du Cap-Haitien, en da-
te du 13 FEvrier 19o8 contradictoirement
rendu entire la dame Leda Tessier et le
sieur Pierre-Louis Narcisse ; renvoie I'af-
taire au Tribunal civil de Poit-de-Paix.
Puis entend les affaires de :
-L'Etat centre Edmond Gregoire.
Le Rapporteur, Mr. le juge Laraqce,
donne lecture de son rapport.
La continuation de I .ffTire est fixee 1i
l'audience de mardi prochain.
-Examus Combeau, centre Madame
Findlon Virgile. |
Mr le Juge Laraque, rapporteur, lit son
rapport.
Le Ministere Public, Mr. Eug. Dccatrel,
conclut A la decheance du pourvoi.
Le r6!e puise le siege est level.
Tribunal Civil
Audience civil de Jeudi, j Novembre lyoS
Le Tribunal prend siege A dix heures
do martin, sous la presidence do juge-Do-
yen Dupont Day, assisted de Mr. Thi-
bault, Substitut du Commissaire du Gou-
vernement.
Affaire entamee toujours en continuation.
Samuel H. Jacobs, Mme et :Mr. A.
Trayer contre Dr. Lebrun.
La communication des dossiers a Etd or-
donnee au Ministere Public pourqu'il puis-
se donner ses conclusions par ecrit.
Pierre et Petion Faubert contre Lorina
Pinchino. Affaire renvoy&e a huitaine.
Jugement prononce :
Celui qui fixe 1 audience du 26 Novem-
bre courant pour la passation du divorce
des epoux Simeon Monrose Gervais.
Nouvelle composition.
Presidence A. Champagne.
Jugement prononce :
Celui qui declare admissible la recusa-


tion tormae par la dame Louisiamise
reille contre le Juge V. Valme.
Le sige est level.
Fiancailles
Nons enrtgistrons avec plaisir Its
cailles de Melle MARIA ASTRLE avec
CAMILLE STINES.


Lau-



fi n-
Mr.


Sincerts felicitations aux jeunes fiances.
G6n6ral V. Leconte
Une salve tiree hiet A board de I'aviso
haitien Cetenaire annoncait le retour des
Cayes, do GenEral Leconte, Secretaire
dEtat de l'Intirieur et de la Police GEne-
rate.
IL Ministre qul avait donnE place dans
so cannot au depot Mc Donald Alexandre,a
trj rce au debarquement par les GenEraux
Marc Drenouort, Chef des movements
du Port, Paul Cameau, Inspecteur de la
Police. De nombreux amis venus A sa ren-
contre I'ont revue avc plaisir
Les honneurs lui ont etC rendus par les
marines du Port et one escouade d'agents
de police.
Echo de Petionvlle
Le 3 Novembre, I'iatdresante popula-
tdoe do Ptionville s'est emprusde de .


pondre A I'invitationdu general Alfred Cel-
cis, Commandant de la Commune, pour
conmmmorer le souvenir de M=" Nord
Akxis, qt i personnifiait d oquemment la
haute mansuetude. Rien n'a manque A
cette pieuse cerdmonie de dcuil rendue
imposante par le concours que chacun y
a apport dans la sphere de sesattributions.
Le Rev. et ze!' Pi're Lequiem. cure de la
Paroisse off:ciait. Mr Louis Borno Secre-
taike d'Etat des Relations ExtCricures etait
present. L'estimable Pere Plomby tenait
L'amonium. L'orchestre militaire et kcs
clinteuses ont tour a tour fait entendre
des airs tt des chants hirmoniques fune-
birs. Le rccuil'ement respectueux d'une
assistance' nombrcuse et distinguee a con-
tribud A fire de cette ceremonie une
soknnite bien reussie et pour le general
Celcis, un motif de devoir bien accompli.
A la fin une grandiose reception faite
a i'hi6tcl de la Place, c.u chacun, salistait
ava;t un mot de pieuse souvenir, et de
profound. reconnaissance pour la cht:e dis-
parue, que regrette le Pays. le general
Ce'cis a remerciE coet: bile r,uuion, qui
lui a donned un concours merited auquel it
s'aitendait, cornaissant la loyautd des sen-
timents de ses administres envers le Pre-
sid-nt de la R6dppb'ique don't le chagrin
ect devcnu moins amer A cause de la
sympa'hique parc que ses concitoyens ont
prise a son deuil.
Celle que regrctteront encore longtemps
des Am-s sinceres et reconnaissantes, res-
tera dans !e souvenir haitien, le type ca-
racteristique du devouement et de la hau-
te b n:e.
Ilonneur A ceux qui ont su la presenter
en example.
Arrivage
Ce matin est entrE le steamer Hollan-
dais 'Prins l'illem III avec les passagers
suivants venant de:
Cayes. -- Mr Georges Bergeaud M"* Prus-
ternes, Deby Dubreuil, Mr William, Louis
Theard, M"' Laporte, N.m. Dumai et 2 ser-
vantes.
Jrimie.- Mr S&vere, A.Jannim, M" Fe:.
n6lia Mitton, Melle Davivier et 2 enfants
Mnl Joseph et enfant, Mr Gaalbeau, Franck
Boney, PNtion BJacy Fils, Andre Guil-
bkau, Dr Roche Grelli!r, Georges Ga-
veau, M'," Carme B!anci.et, Georges Vilai-
re, M- Delcina J'1 Louis et enfant.
Nominations
Mr Eugene Bouchereau vient d etre
nomme directeur de la douAne de Mira-
goAne et Mr Leon Alvares Graville, admi-
nistratur des finance de l'arrondissement
de Nippe.
Tel4grarnme Fundbre
Une dep&ehe rcCue de Saint Louis du
Nord nous announce 'a mort de :
JEAN WILI.IAN
fils d.s poux Philomr W.liam.
NJS condoliancts.


Programme de la R6ception
d,- Monseigneur Conan
S. G Monseigncur I'Archeveque arri-
vera A Per au-Prince le dimanche 8 cou-
rant.
Aussit6t debarquCe, S. G. se rendra, se-
Ion I'usage, & S--Joseph, oi des apparte-
mentslui auront Mt prepares au Pension-
nat N. D. du Sacr6-Cceur. Le soir. A 4
heures et demie, S. G. quittera St-Joseph
pour se reidre A la Cathedrale. Elle sera
conduit en procession, sous le dais, scion
l'usage
Les trois paroisses de la Capitale sont
invitees A prendre part A cette procession,
dans I'ordre suivant : en te.e, S;e Anne,
Cathedrale, St Joseph.
L'ordre A Etablir dans chaque group
paroissial est laiss I'apprdciation de MM.
Cures. Noos conseUlons 'ordre des


1
fi


I

d




cl
d,

U


processions de la Fete Dieu, soit : cole
fiJles, confreries.- Le clergy et les con-
grty gnistes qui ne seront pas avec leur
ecoles precideront le dais.
Les honimes qui voudraient prendre pan
A ctttte manifestation sont invites A pren-
dre pace d-rricre le dais, qui sera port
par les paroisiens de St-Joseph.
La procession suivra litineraire suivant:
Eglise St-Joseph, Rue Americaine, Cour-
be, des Cedars. du Peuple, Fronts Forts.
A la su te de la procession, Mgr I'Ar-
chevque adressera la parole A l'assistance
Un sa!ut solennel du T. S. Sacrement
c'6.urcra la ccremonie
Mort de Estrada Palma
AN\c., PRE-IDENT DL L.\ RiPL'BLIQUE CUBAINE
SANTIAGO DE :cc'.\A Estada Palma
cst'mort i Santiago de CubA cette nuit a
i heures 20. Le gouverneur Mag on a
rer.du un decret ordonnant la f:rmeture
des bureaux d'administration jusqu'a I'cn-
tcrrc'"ct .
Les ftinurailles seront nitionales avec les
honneurs dtis A un President de R4publi-
que en activi'6.
L.-s 'roup.- prrteront le deuil pen lant
30 jouls.
U i train spCiil dans lequl v:endront
le ti's de M. IE'rad.i Pal'ma et on ancient
sdcr;tair de !a Prdsiderce M. j. A Bell
v MIn.'i arrivera s.as doute cttte nuit, ve-
nan: de la tv.ivne, pour transpor-er les
rests du pr, mi.r President Cubain dans la
Capital.
( e ,,ir A 9 heures le corps sera expose
A la Mairic d- Sintiago. Un service func-
bre aura lieu demain, i j heures aptci-
midt et le tr.anport du corps par le train
spLcial A Ia Havane s'effectuera aussit6t
apr&s.


Noouveilcs Etrangeres


Dernieres D6p6ches

BERLIN 3.- Une note otficielle pub'ide
cet 3opis midi dmncn: que 1'Allemagne a
dema.Jd6 .) la France de punir les auto-
rit&s frarqaises A Casablanca pour Itur con-
duite invers 1'attache du consulate alck-
mand et que des excuses soient faites A
ce consulate.
L'Allemagne, y cst-il dit a seulemenr de-
mand6 A la France d'exprimer de brefs re-
grets au sujet de intervention des autori-
tes militaires dans les privileges du consu-
lat allenand a Casablanca.
PARIs .- L.a situation crc6e par l'inci-
dent dc Casablanca est si grave que M.
Cambon, ambassadeur de France en Alle
migne a donna, .is dem:ss'on aujourd'hui A
M. Fla ,iit.s, sur lts consci s de M. C'-
itnceau a refusL de l'accepttr. Une reu
union d>s niinistres a eu lieu cc midi A
I Elye c sous la prrsidence de M. Fa!lires.
M. Pichon, minis:rc des atfaires erangeres
it connaitre la position exacte du gou-
vernement relativement A la question d'ar-
bitrage.
Mr Clemenceau, indigne de l'attitude
de I'Allemagne, aurait adresse une note A
Berlin insistent que I'arbitrage soit acceptE
sans reserve.
PARIS 5. -- Rente 95, 5o.
HAVRE 5.- Cacaos Haiti 50164.- Cam-
pano 72176.
Le Conseil des ministres reuni ce martin
iL 'E'ys&e sous la presidence de M. Fal-
ieres:s'est entretenu des affaires exterieures
:n course et des dEbats A l'ordre du jour
les Chambres.
Hier la Chambre apres le d6bat qui ritt
oute Is seance, renvoya la suite de la dis-


s cussion sur la peine de mort
Sprochain. Elle discute aujourd'th
s budget de I'agriculture.
Au Sinat M. Destournelles de
Sinterppclle sur I'encouragement A
A la locomotion adrienne. Au dEbut td
seance M. Damien est valite come ..S
nateur de la Sa6ne et Loire.
Le peintre Hebert, membre de I'imtic
grand croix de la Legion d'Honnae a

PARh 4.- L'attitude adoptne r a
iuagne au suj(t de l'incident de
renouvelle les inquietudes deji
par cette affaire, il s'agit, comme a
sait, de la desertion d. plusieurs
allemands engages dans la Ldgion
g&re. L'Allemagne a demand de
tre A 1 arbitrage la question du droit
national au sujet de son droit de
ses sujets qui, ap:6s avoir desert de
arnck, se sont engages dans l'arme n-.
qcise.La France accepted cette proposiil?
A Ia co::di:ion que les arbitres tiendadn
compete du flit que les agents officials d
1'AlLinagne A Casablanca oat prowalq
des desertions. Le cabinet de Berlin
refuse cette contre-proposition, la France
decide de molitier son attitude. Le bal
court que 1 Allemagne a demand le t
pel du consul de France A Casablanca,
on ne p, ut obtenir la confirmation de ce
rouvelle.
Une note officielle publiee cet aprt
midi announce que la France insistera am
fermett sur la question d'arbitrage tant 9a
ce qui concern le droit international q
les fits, tl'e nc s',xcuscra de l'action J
ses officers que si les arbitres decide
qu'elle doit le faire.
Le a Temps dit aujourd'hoi qs'
croit que l'Allemagne se lance dams ]
diversion centre la France dan le It
de de:ourner I'attention do mauvais *i,
product par les recentes declaration
'empereur.
BERLIN 4.- Les rela ions entire Ia
ce tt l'Allemagne sont de nouveau w
bles en raison des efforts de celle-ci ps~
ob:enir du Gouvernement francs Il &iW
en liberty des soldats allemands de Ia U.
gion Etrangre qui ont tenti de drlt
ACasab'anca et des satisfactions pourles Mr
d.sant matvais traitemcnts inflig&es
fonc!ionnaire du cons'ilat allemand dr
cette vile.
PARIS 4 -- Le Docteur Nazim et les as
tries delegues du comitE Jeune Turc qd
so ;t depuis quelques temps A Paris, a
price M. Doumergue, le minisire de I
truc ion pub!ique de nommer une f 0
mission de professeurs franais poor
treprendre la reorganization dou sys
d'Instruction publiqi e en Turquie.
CANNES ( Frince ) 4. Le miariap
vil du prince Louis d'Orleans
avic a pr nctsse Maria Pia de Bort
Cd cddebre ii aujourd'hui, l'inflnte
bel a e.t venue tout exprs 1 Cannes
a.sis:Lr a la ccrenmonnic.
Sco DE CUBA 4 O- n. s'attendd i
te M. Thomas Estrada Palms Ia
pre&id nt de la RKpubiique C
homme d'itat est gravement
puis que'ques jours.


C g pTra


S 1e.


Le steamer "FERDIN
DE LESSEPS estattendoai
che 8 courant et partira 10 le s
A 6 heures du soir probe
pour Petit-GoAve,St Marc et 0o
Port au-Prince, 5 Novemb@ vL
L'AaIT.
F. 1. Al.T-TI


a I








libres' I.. so.usignd, Chef de bureau A
I'Administration principal des Itan.-
C-Ps, declare nul et no- avenue, s ,n
r C.ua pour appointments du trn'is
'1 octobre 1908, montant A soix;ante
quinze gourde?, lequel reQu a Otl
'-xpddi6 par poi'e a sa femme. sous
le covert d'une I tire.


d'instruction
..- -


Port-de Paix, le 2 Novembre 19I
Csk VI LI, JU4TE .lagrJN I


)8.


*goms des pompiers qui doivent se
mtera la station central pen-
tia semaine du 9 au 13 Novem-
rSI us. o. MANUEL
QJACO JCOB CoGsillkr,- Julien Ray-
ep Doublette, s-oierRs,- D'HISTOIRE D'HAITI
Oacr Polynice. Ldopold Pierre, Albert
gaes fils, Lon Cyville, A. ~Lou:s De 1492 a 1904
Cars, Christian Bias, Justin Camille, PAR WV. BELLEGARDE iT J. LHuLtssON
QCment Trazybile, Armand fits, Hermann'
Ciacy, Nestor Michel, Philippe DJva, Ouvrage adopt par le Ddpartement
de 1'Iastruction publique
gcius BrIn, Au,'le Biuday, L"on Fon-' n vte chez bli e
Ruffin Capgne, PrdieSy'vail,' En vee chez E. Robelin. a Aux
mSEi n, ERun nCnuelVicr, APrSi,'s. Arnes de Paris ,, chezW. Bellegarde,
Med Nz n, E: nanuel Victr, pon- .5.9, Itue Lamarre, a 1'Imprimeri Aug.
Prt au Prince, 6 Novembre 1908. A. II'raux.
Le Conmm Indant, n
Louis IPTHIlAkRT.


fM C. L. VerIretl


Ta lleur-Marchand
Donne avis a sa bienveillante clien-
e que sa miison No 7, Rue Trav.r-
di est toujouirs bien pourvue d'une
w*it6 d'etotTes de la haute nou-
iad parisienne.
MA SUPt RIBURE COUPE tLtGANTE
SOIGN9 EXECUTION PROMPTS-
Prix trAs riduits I
C; .. ______ __


lu[it U LUtUUlU Uu


I e s/s aPRINS WILLEMIIIs
venant du sud, sern ici vendredi ma-
jtin le 6 ct., il reparlira dans la soir6e
pour S*-Marc et New-Yo k.
Port-au-Prince le 5 Novembre 1908.
GERLACH & C-
Agen's.


A Vendre


p des Pompiers


Cordonnerie Nou velle


G. B. PETOIA
143,'GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURIS iN TOUS GeMNRES
MD D*P6T, POUR LA VENTi
EME GROB rr D*TAIL.1
Execution promnpte des
commands, tant ici qu'en
Province.
Formes A homes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernihre mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour entants confection
aoes avec des Peaux. de routes nuances
d'une selection et durde irrdprocha.
bles, A des prix arantagaux.
Cirages, pttes et liquids
P. Vr ch4eWtseK* d& tmrtf9 wr"rVc


Macons


On
0ons


demand de hons ouvriers ma-
pour travail urgent.


Buss neuf
Attel6 de bons chevaux, a louer pour
baptemes courses en ville, promenades A
la champagne etc.
S'adresser A Mm* F. Stines, No Is6, Rue
du Magasin de l'Etat.


Hotel Bellevue. U" bon piano Otto-Berlin, prix ItO
oii Bellueu. [ dollars.
1 Le miiux situd, le plus con-1 Un bon boggy avec hainai, prix,
fortable.- Champ-de- Mars 250 gourdes.
Ike renomase.- Vue sui la mer- S'adresser au No 52 tlue des Cdsats.
6


POUR NOS INDUSTRIES
La Fabrique James Leflel & C

I let Usiies competent parmi les plus imp rtantes des Elats-Utiis et qui
ld'ane reputation mondlil:e, a dtcid6 ld cons ituer une Agence en notre
'CPour tons los articles de sa spcil:it" : MACHINES A VAPEUR, CIIAU-
DIlRES, LOCOMOTIVES, POMPES.
TURBINES DE TOUTES LES DIMEN-
TIONS sont venues par elle a
dles conditions exceptionnellt-
ment a antaguPes et garar.-
ties de pre.r.ier choix.
Ctes articles Osent livids sur
le wharr de Nr~w-Yok solide-
meeit emballes en vue d'une
tongue traverse.


On p ut en vcir des spdci-
reens b I Usin, St-.Mic el AR-
CAHAIE) oil mat hines et chau-
dibr s foncilorinent depuis plue
Sicurs :tnn4ep Ala satisfaction
du proplittkire, V. Michel
IMn, real Agent pour I 11ti de la F.brique James Leffel & C
eur Svlvain ofTre aessi a de itx avantgeuX des moulan an mules, e*e-
"U bcro D6 aIllons de jus pwr heurm, do mrmeo qua des moulinA vapeur do
'imensions de la Fabrique D. S. Lutherland des Eta.-Unis don't ii oes
Sont pour Haiti.
tt "ca sont livr6& A New-York solid rnent encaisscs.
S4d'adresser toutes demanded de renseignemeits et totes comnmn les
Agent.
43, Rue de Fronfs-ports,-- PoT-AU-PRINCE


LE MEILLEUR IVIN ROUGE

Six gourdes le gallon, Chez G. CORDASCO.
134 Grand Rue


a


*


Sacs vides!..


Sacs videsl..


Entrepot G6n6ral des Grandes fabriques
DE C.I,,:U"rr\t (I.Isw.) :)'JNKERQUE (FI~vNce) Er DUNDEE ( oINGLETRRE


SACS


spdciaux


pour


Cafes tri6s
Cafes ordinaires


Cacaos
Les Types. Cotrait. constammnent en Stock p:r ballet de 400 sac,,


[)epetis 18 eeuittimies or jisqi'af


28 tefltioncs


or


Pour grnil-iure r..ilir,*s (i'% i)O centimbtres et 70x110 centimetres.
Poi Is d1, I :i.\ iive,-.. j 'iu'4-'1 3 I, vrI.
Sacs 'alr m-,,i.6i ft P~uir types I acbeteurs.
Prix A forf.tit pmlr Iavr-si.o',4 m-.u.ielles fr.ancs port de ,6barl.emeut et, ti
on le dtl.ire, Droits pa s.

50.000 Sacs de I'lnde
Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix ezoeptionnellement avantageuu
S'adressr JULIS LAVILLE
AGENT ET DEPOSITAIRE GENERAL


93, RUE K M AGALBIN DX LZTA


Coup de Clairon
Problene poli'iqje contem -
pora n
PAR
LE D' LAROCHE
Sdnateur de la RApuolique d'Haiti
Prix 0,50 ce itirns
DIPOT: PIHAltMACU A. ROBI RTS & Co
--- I-I


Cours


~-----------


--- -


E-I-o tel-r] estat ranc t
ST-JOSEPH
( ANGLE DES RUBS IOUX BT DU MAGAO
SIN DR L'ETAT. )
Service bien organis6.- Repas
1 I1 carte.- cuisine excelleente
)aKOPRitTIA : JosPs DESRIVIItE
1 -- ,w
.Los soussignes, Mr Corneille Dio-
mide et Mme Abdelkader (Tlysse, nde
Diombde, annoncent A tous les notai-
res de la jurisdiction de Port-au-Prince
et ne pas passer aucun acte de vented
en faveur de n'importe quel prdtendu
acquSreur pour lis terrains Terlonge
qui se trouv-ut dans la commune de
P4tion-Villt,. notamment pour 1'em-
placement No 21 bi-, de la rue Ri-
gaud, don't la contenance est de 60
UiEds de facade, sur une profondeur
td 180 pieds et born s'avoir au
nord par la dite rue nigaud, au sud
par Mr Edga d Cheiinet, Al'est par Mme
Florian Mois3 et a I'o iet par qui de
droit.
Sous la reserve express de toutes
actions en nullilt en revendication
on en dommages-intdrets A intenter
centre qui de droit.
Corneille DIOMEDB
Mme Abdelkader ULYSSE








Francisco DESUSE
Fabricant de ochaussures
La Manufacture a toujours on d6p6t
un grand stock, pour la vented en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMES, FEMMES, ENPANTS
Los commands des commergants
de l'int6rieur pourront 6tre "ex6cut6es
dans une semaine A pen prbs.
29, Rue de Fronts-Forts, 23
roRT-AU-PaRNCE (HAI )

Panamas !...
El6gants, solides, arrives par le
a Montrdal a.
Chez M" LEONIDE SOLAGES.
22, Rue des Front-Forts.


Au dernier cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A 1'honneur d'annoncer A ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
province qu'il vient de se transferor do
a Ru des Fron-Forts, avec son meme
stock de chaussures, d la Grand'Rue
au N* 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les nm6mes conditions ; c'est-&-
dire avec les 5 */. d'eecompte sr Ia
vents on gros ; ans oublier loe me
moes sons et la memo exactitude.
La Maison so charge toujours do fal-
re prendre les mesnures a domicile.
Le public est avis6 que j'autorise
Mr F. F. SUnee & agir comme mon
agent & Port-au-Prince,
Le COMMODORE W. E. MEYER
de BermWues


sr
oH Tr-, BELLEVUE
Pt du Chw9p1e-do-Mrs
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice

APPARTEMENTS POUR FAMILLg
DINERS--LUNOC.
Inauo sed~mo -en -- weeofor. WTe r;-o sr. -se &aow
do.e et r .4W- d--Ieuservemn rBMe-se -.a..s 7.9
PROPRIMT SPACIE:US:, S'OUVRANT SUR DEUX RUE -
PROMENADES JARDINS
Salde defpt ion.-Piae.-oGri Meho,
So"ierie mfeotriquo w


Table d'H6te


bwa ea Ios, de Ml" 4 1a4 e.,
do 748 hw.. wAn asr


GRAND PRIX


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
MAdailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'A 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des fortiules qui ont fait obtenir au Rhurn Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son maria, et se tient A la mome halle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commander seront ex6cut6es avec le meme soin que par
le passe.
--- l .. .


TANNERIE CONTINUE
Dt e
Port-au-Prince
CAPACITt 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION


TALE


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (241 COULEURS


-- --.. -- --- ----- % 4F -- w
Vente des chaussures : Chvreau-glace, Verni et
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.


( Boutroxt, ELAsTIQUa wT LAct )
En gros et en detail pour toute la R6publique


Imp. C. MAGLOIRE

45, RuE Roux, 45
T LgPHONE.

Journaux, brochures, billets de
marriage, cartes de fiancailles,
Programmes, affiches, et tous
autres travaux de uille.
Billets cdenterrement et cartels
de site d la minute.


--cou-


Mr Auguste Fabius
Officicr d'Acaddmie
"Ancicn Professeur de IRhetorique et de
Second au Lyc6e de Port-au-Prince
& 20 annees d'Enseignement
dans cet Etablissement
Offre ses services aux families pour
des l cons de: Langue et Litt6ra'ure
Francaises, Langue et Littdrature La-
tines, Langue et Littdrature Gre.ques,
d'Histoire et de Geographie.
S'adresser au Bois-Verna (Impasse
Lavaud).

Chapeaux I
Chapeaux 1!
'Chapeauxl!
PAILLE DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
JOS1 SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIM TESTAR, installer une
FABRItQU Db CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon d4 Coiffwr du Louvrwe
Pour tons 1o goAts et pour touts
l s boourss.

A L'tLEGANCE
OORDONNERIE.

42, Ree des Pronts-Fors.
CluouEuM 3M nDbftr,pOUi LA TOM
Promptitude et coin aux comme.-
doe tant ici qu'en province.
Chaussures do Dame former t tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
rForme am6ricaine et frangaiso pour
Messieurs ; 66gantee et coa~.iwi.e
Pour le eonfants le plusA 'aise.
Travail solid ez6outA avec
des peaux do prmitror.marqMu
AMuraoe de grand rabais.
I Prtes, Olrags et UqJdesa


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUK 19
Dirigad par

L. HODELIN
A dcitfe m bre de l Sod. PMte.
tkropiqi. des mtrm ilwsm de Pwt..
Vieut de recevoir an grand cbhea o '-
toffe diagonal, casimir alpaca, ckb.
to, cheviote pour deuil, etc.
de particUi6ment a a limtMe
elle collection do coupes de
do gilets de fatatsle et doe p
touts beaut6.
Spaoialit d Costumes do
om.- Coupe Franai A ll -iw
kmaricaino doe l dla nie p.Mlj
La mason confectionne au I=40 P
tumen militaires, habits beoibi
Aolmans, tuniqu as, habits o
1.a. toa eta. de toe grades.


A. de


Matt6is : Co
I


Maison fondee en 1888.

DerniMrs articles rh1

Parfamerie Houbigant;
yal Houbigant; Foug re Royal;
fum Id4al; Savon, Pondre; te .
Coffrets de parfumerie trio
Parfum renomm6 Asris ; Lo.eS,
copherouw.
Lampes, Fouets et M
pour bugy t bou.
Arganterio do lue,
Mouiquaire, Broe,




les bourso..en
too-r aq dt. -
La MaPor a to oaan g
sortimest da .a '
do DZamwitf, & la diapodile
eD ia~nral et ala portie d oi
lea boursee.
Atellera 4d' orlogetriJ
Bijouterie: GfwVme,
smr conamandc.
AMS d W Mlor # eI T
di"Amm nwpi.ws ni *4
IOU- ; ---
ACcA-T D'*CAZUJ DU CO3
Prix msptiond-1