<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00457
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 20, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00457

Full Text


;.Deusime Ann6e, No 468.


PORT-AU-PRINCE ( HAIn)


Mardi, 20 Octobre 1908.


J


r QUOTIDIEN

Abonnements: L NUO 5 CETIME

Taos Mois. .. 5.00
DVPARTEMENTS UN Mois. 2.20 Les abonnements patent do et do i de chaqae
TROIs MoIS c 6.00 R| ACTION-ADMINISTRATION mois et sont payables d'avane
TfRANGER........ Tiors Mors. C 8.00 45, RUN ROUX, 45. L auenscrtle tlas6s ou non oe serontm p rendu

Pour tout ,e qui conoerne iAdministration du Journal, u'adressr A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, RUE Rou x oa alonu-ni.

i kT I t'I'N I 'IIITI jsns et de constituer ce syndicate en Je crois, pour ma part, que le I)D-
1):'iJU IA I NAL IT iAI II iti mene. Je ne crois pas etre indis- 1,gud du Departement des finances
i re envers le personnage qui m'a com- comment exchs de pudetr. (i tin len
Smuniqu celte impression, pas plus personnel haitien choisi par la l in-
Senvers M. Santallier de qui ii dit I'a-,que devra, au point de vue lde la nmi)-
Su voir tenun, en renJant publique dans ralite, de la competence adminiisra-
ce journal une pareilla affirmation. tivp, offrir moins on bien il devra
II Eile est, en effet, tout A l'avantage do oltrir autant- ii ne s'agit pas de dire
Eo entratenantt l'autrj joiur nos le, entreprise. EnIsuite, du c6td du Gou- l'amour propre national et vingt ans plus do gtrantie quo le personnel
ers de la brochure du D)parieentt vernement, le sentiment que ses in- do sejour parmi nous auront, selon stranger.
is finances relative aux n'gocia- tWrets ne 'peuvent etres contraires A toutes probabilities, convaincu Mon Si cette garantie doit 6tre moindre,
tea entam4es avec la B inque Nt- ceux de la Banque : il ne faut plus sieur Santallier de la justesse des rd- ii y a incontestablement immorality a
Wlie d'Haiti en vue de la reprise que celle-ci, considdrde come une flexions q'le nous avons prcdem- imposer pareil choix a la BanqLe. Si
relations avec cet tablissement Providence prodigue, ait pour unique m3nt 6mises a ce sujet. Son silence, ellA doit etre ,gale, et c'est bien ce
ier, j'etais loin de m'imaginer mission de procurer des fond au en tout cas, vaudra approbation, et si qu'il faut penser en face de l'opinion
j'arais A revehir sir cette q ies- trssor, moyennant interets et commis j umais le I)alegu6 haitien arrive A Pa- de M. Santallier, qu'il y a lieu d'ad-
sions, et que la moindre de ses de- ris, il girdera, je veux du'moins l'es- mettre a I'emploi sur une large Ochel-
Iais difftreitets opinions rnm'tant faillinces sur ce point autorise A lai p)rer, le souvenir do cette houreuse le d'Hlaitiens # a la Banque,- je ne
iues sur ce sujet, vraiment gros montrer les dents. rectification. vois vraiment pas pourquoi ii y au-
1in6:t pour le )ays, je ne crois pais 11 faut se dire que le PaV, enr d- Cependait, la question n'est pas rait indignity, sans entrpr dans au-
oirmedtiroblr A l'ob'igationde leS linitive, n'a d'autres re.;sou;ce-s lque pour cela epuis6e et j, reserve mes cune discussion de chiffre, A fire ad-
muniquer, enles examinant, cle- les siernes propres ; que le I .:e du appr6ciatiois sur le rule destined A ce mettre le principle de l'egalit, de trai-
faisalit, dans l'unique but d'udi- (Gouvernement consi-tea les accruitre, syndicate hafiein. tement entire II itiens et Etrangers.
.sur 1i compete d'une institution A los administer et A en disposer Le second point' est relatif au p3r- Je crois que la place d'une tell
depuis qu'ell, 1exi-o, a dtj\ tant ave, le plus de regularity possible ; sonnel haitien, don't on demand qua coavent:o.i est dans la discussion qui
parlor d'elli,. q ue I'nt&ret de la Banque est de l'y soil exclisivement compose le servi- va s'ouvrir et pas ailleurs.
J n'ai pas I'intention d) remontor aider, se benefices dtant en rapport ce de la Trdsorerie national. En agitant lei ce point, auquel est
t" oigines, d'examiiner i'esprit de direct avec le deg.- doprosperite eco- La derniere lettre de M. Sintallijr, attache le sort d'une injustice long-
contrat, de vo6rifir si ses oblige t- nomique du Pays; que toute transac- lettre pir laquelle Ic Dlpirtement des temps entretenue A la Banque et sur
sont suflisantes ou s'il y lieu, tion vereuse avec las membres du finances cl6t sa brochure et qui r6- lequel nous espdrons rencontrer I'ac-
ormrment aux tendances qui se Gouvernement exerce une fAcheuse sume les different points d3 vu- d-i cord et la bonne foi de la aanque
nent, de les augmenter. Je ne rtpercussion sur I'dtat dconomiqua la Banque, me semble avoir vidd la elle-meme, j'espreo autant mttre A
pte fire ( ivre ni de jnriscon- general et restreint, par consequent, question, qui se trouverait a'ors so- I'aise le Dol6g e1 haitien qu'dloiner,
Didd financier. L .s textes qii 'es conditions de prospdritd pour la lutionnee come suit : la Ianque fd-,de lui la redoutab!e responiabilit,
ent la Ilinlue sont ce qu'ils Banque elle-meme. ra un large emploi. particu itrement d'avoir Mlud und q1iestion & laqluiele
:il est certain qu'aucun t-xte en Mais encore il ne suffit pas de se po0ir le service de Trdorerie, d'lii- sent attaches des intdrets respecta-
Ou en moins ne pent supplier lire tout cela, car ce sont IA des t.ens dans ses bireaux, a la condition bles, quoique priv6s.
boone f i ni la bonne volonte. lieux commiuns asiez solvent rebat- qu'elle reste mattresses de ses choix.
i la Binque a le desir d'etre utile tus ; il faut le pen3or et la vouloir se- MaSi it rest, ca sujet, un autre
.a; ell- le sera sous-quelque Id- rieusement. 0:, comment? point soalev6 par Ie Sacritaire d'Etat
S que ce soit; si ce desir ne .1 -s finances lui-meme et sur lequel
as, elle trouvea le moyen il ne paralt pas d'accord avec son
Pas, elle trouveta le moyen,
mmem grace & quelques Avant de commencer la serie denos Ddl6gu6 : C'et la situation qui devra
interpretations de ces m6mes considerations, je dois toucher A deux 6er faite A ce Iper-oanel.. Marce- Tribanal de Cassation
0se raidir les membres sous points qui ont 6t6 agites dans mon lin aurait desire q iil tft stipuld qoe SECTION CIVILE
des conventions dont o~ premier article, parce que les impres- les appointements de ce personnel
taserrde, et de so donner de sions de- quelques lecteurs ont etW seront identiques a ceux allouds A l duLundi, Otobre 1o8
iad6pit de tout. particulibr.ment sucit6es sur cesdeux aux employs strangers d ns les m6- Le Tribunal sous la pr6sidence de Mr
entrepiise cons'itude dans points. mes degr6s de functions. (c quoi le prdsidcn', H. Lechaud, prend sitg A
peut etre un levier utile au II s'agit d'abord du tam.ux syndi- M. Lilavois object qu'une pareille dix heures et demie du matn et enctnd
ou au relevement do ses cat d':udes a conitiiuer A Paris pour stipulation lii parait peu digne de la l'affaire de :
ociales ; un itablissement na- le develoqpement bconomique du gravity des negotiations engages, Madame LouisoCus Louis ei cos.rts con-
dbcrdit, de l'importance de la Pays. c-tte stipulation se rapporta3t A des tre Valerius leannot.
Sle peut par excellence. Pour 11 m'est revenue que, dans l'esprit de iintbiets priv~s. I Le Rapporteur Mr le juge J6r6mic, dmn-
aSx chooses soot n6cessaires: la Banque, ce syndicate devrait i6re Cette objection a-t-elle convaincu ne lecture de son rapport.
*. duc6t e Isa Banque, l purement haitien et que cell ci se M. Mrrcelin, rien ne le dit dans la M* Lger Cauvin, J. B. N. VAlembrun
et le sentiment de ce r6- proposerait meme, lors de ia discus- brochure, et alrs q lelques lecteurs our le demandeur et Michel Oreste pour
Stitre de stimulant indispen- sion a Paris des bases de I'accord m'ont demand de soulever ce point lc dEfndear soot respectivement entendus
'tSilat6r6t dans una pareille project, d'6mettre sea ide dans ce d'interrogation? en Icrs observations.


C








I.e iMinit,-re IPublic, Mlr Luc Dominique,
conclut Ai I i dcchl.iice du p. -rvci.
\u fciurc avancl e leest
Chlroniqul,) des Tribunaux
TR IBULNAL 1E PAIX
SIC ( 'ION SLi-D
Les d-:sous d'un Contrat
'li / pas L. ut, r :Ie I iiStoire
11elI t.f~i~t qu'uIrenouvLFcw- 1.ii. dS
$11 .. It i'.ci lIlts q~iii se pto,4JU oII' C-t
"aC '.O....L i.I tiavers Ic :Iol' .0ci,
Ncrc, .L l d.--i. p~i~ L m v ian,:LS p)'Us
Ou inoivi a vai es ct A des 6P0,'uCS IciI iii-
k~rcntcs.
Souve:1'-,o-us bien Le cc ccctbre pro.cc-
(ui a t.ilili, pendant un instant, troubler
'ordre public (n F-rance, ct, A ]a suite Ju-
MUC 0z11 suinbr9 bici des consclenccs Juc
I ~ ~ IH i) tu 'ai lo rs i niI iIi3 s lc S S
Ji 10 ton u tdu ''.ron RLv1.1i


C!it. -LV1. L 11 1 1 i, c .iigcs nyaWL-

inI.-, ti- r A.'\I d i ;tiLt. p o-Lr-

I (Io ',():I C- LI
I C Z -k
SL----------.C .. C'


t i--,u .r. C 111K C*
Ila I. C': i i.!ic r, Ic V-n 1,--I'. I

11.1'c I I I : ~i I rIi Vt) L I S 1C P .1: 1

At i: 1l, 1 't 'I A ,Ic It).I'
I j:~ o ~ L-II ou At it Lp I.(

I.!. .LC .a 1 L'i -IltlH UC 1111'Au tribunuI"
&L J1 i ii t 1:1 S11 d, 11'.1'i lpol tl ILuu Ie
11011V, prc ti VC dC/ C-I IlOU\C. n C vifl t C-1c2
phC 0i' .1-. IC- 1C-LiII', 'Uni'Vc u. 1
C'~ teA : ) 1k) tai: ilt, cI:0(vn lfranK uis Cl
fioIII 11 I'alfair.-, qui appcK I Ia .bar: ll
Sclnateurs R. D. et S. WV. pour C1'c-iir
dI *u x It pa: I-,: intLI' u v 'n U OP i n' LI 2 CC
cm. "u. ; '1 (l r dc H i t l n et1 st d Itve i Iu It C- -
prie: airc par t' ,n -act ion.
Ap1, 1 '. K osu. teN fats, M' (ILaStuAVI
Chau in: C C.IL iin.mla:tare Ide C i1'ict S r i vi

alyisi, hi ipottV- A -oriatidvvixaitC.










ti a e iC-llA-a Im pati a lv ';i pac in \ic'al ii:
Ve raui~iin; pt- mot M V.-li Vimr J.-
quc C, iIlc C' 2:nc i-raincr Iu avant










dc p:.:, 1 111., n i U 1 ---It U'l si) v I '.I
ra-t I-C1 1i -. ouv ie I52 .ie:l:.I



(i *.,tl 13 ll '' 1 V~.1 "i).' Ir L pM i lk-w
d'tl ~uc LI 1OUS 10m1ii11ts v

quc CLl.L' 1 1i 0 1111 1ii'"'t J')Al' VA, I I
qu ci, 1 pa- cs k -s ovil: jii"
criti'!. pu '.'Al )0UrI jU'Ll ILIil Zd' 1: L-Z. L
flatU 't o -. ii,.. t,1: ILLcc, \N)u-'. ,iI li
CDn :L .L,, %'VN c;la.IU:1 ttC tic yOu 1oir I re II
traiis ~ ;IIi ..;ui .1 ctc tai citrc sC-nI :'Citm
ctIe t ti LL .ui a amevic la nais saicc
die sc in a' l oi dr.
L- \IagiStrat Grejije sovzi au-,:::f
Me Claurmcie :Jen'ai pas A cRaler ici
Ics tr~ansacLioni Lde ton dienw, et 11In mim
porte peu de savoir 'origine du born,% ous
chercher.z vous-m me ; si vous 1.. voU!cz
je ne poursuis que le paiemcnt de ce 1)
A (?ee' donit Vlh'hance a pris tin Ldepuis le
22 Itiovembre 1907.
-Me Vat1in -P,-* isquIe monn -rnfr:-r#-


curi u -c,,; ic C~s ile
tic so ij r r.r c t ne ri C
PCn reCI ()
tao r C *1 c-o Ic gavee cl q
I~on !. '':- .i 1AI u
talit a .,I, r c' d'ctrcs av;_
dts de sl.. dales ;L-t:c.t t uj,'rs S CrIa
Scr aUx p1) tes, as, a t c tfc.
Ic V.12 vI c '.- : ; ns sC ,
situ~ .~.IIULL R~ D. cD t S WV. d6PO-
tiki~ i~t 'ur :j i.-aix LId.: i('hamlare 'u"
co'tra,1) p ir Ij C vi::ncd Ul unpont d'u-
tilr jHL) IC ,.-..i InsC-IL1 -te) d jirant 11
(,xi-t!L!c;iit d- nons c:l-ent;
d.-,.*l o-r er
vote.
-1-e Mu tr.a.t.A 1G(c flier,


-'
11 Tl? 01 :

CS I

!rC CI.


* .! \I- Vt' in~, lc%,ant CuttC
R. ). ct sW. du u-
I- IC r co-tri t
2 .1 Fliiiipuid-ur Lie
~ Kin .\Ics~icurs,,

Ic.! irc-; ti
o pIt-11 e-rit,

wi p,,,- dc'U vi

*. C
*. i. I01 r.
-' rml.\rU- i


o1 In Ottic le Lt: c
*f~ p. ~: 'i U -f Cj 1C IO C-

I;..' : 'C i' C 14r iIC flU
'-('. W!S J" 'I ::: :; rccb:m A or-



1 n
C-i~ ~ ~~~U .--' i ~-CI, sc iiiik


dI rLSpji; l : i .1 c-lu -- -' etcruen'lue tri-
bdar-: I 'in Ic Le t pd u t cs
I C': c S oIct .i rcindu A 1'au
dicn~c prOcla'lliC is.

t i.il'. it II C )u", d :U I.UX s CCou-C
davis I i oI.ourl:1:r, I. -,-is 'auat tc
U-':
A 'Ci ci n 1 s-- i -a i 'n pc.v tavi -



C WI -
i).ai; Can Cincilisic'


icudomnic', N.1me




m 1 i\v .: ,, -ATS o cij




SEMIN4AIFRL COLLEGE S -MARTIAL


iX.1 r rn u i
Temp3arotr~: c Ariid:


'59, 2V'U
22. 0


maximum 3 r. 7
Movenne diurne de li temperature 26. r
Le ciel a eit couvert presqu- toute la
journee. Piuie vers les montagnes depnis
midi. Orage sur la mer vtrs 8 h. du soir.
Un peu de pluie ici dans la nuit. Halo so-
laiie A 9 b. do minin. La'aisse du baro
metre s'est ralentie.
J. SCHERER
ariage
BAlle cedr noni.', samedi dernier, A 1'E-
glise de Sainte Anne oil se c6lIbrait le
marriage de Melle L'.IA CaRR1i avec notre
ami, Me HERIMANN MALEBRANCHE.
Bon nombre de pretres du S6minaire


t~i;' lgra nt. arLu r rp ence, leur
s-vrnpu1h c .' I S .I II ,I clc vc* ; parmi cIcx
tI' i r I' -iblllshenlent, le
R P. B .'t, -.t F 'ire Saint-Clair ui

La cjUC22 '.ir "4 -Ile Laura Carri6
q u a,:oc (),I; < 'r. L 'oho M L, ra nche ct
'imr Xle-lc AK \ Kranctic acco~alpagn~le
d~c 'FiiLt-'L ( .r:
L JL Id .>),l ltdUi- au pied de
1lau:ci p L:N' Prc vai ''hubY t Me

Apcs UIIc L'.Iri l:' Vjiic, on se rendit
L; Aolns de Ni.ne Vve.
j Car ivMI cLi u 'i Ii TLcccptlon. Se
1l 1 t it.II r rc c. S. Wnos en un
rtllIflirqii~l. yxc' ( -t Nr. Mentor Sejour
en un LI''icicux i'pi ii lame.
To L: -,j'II Ks c I.,o, -I i -u r au c li r-
nflant collpc C
Comrnm:s ioai d Rt~na'titian
C03 m )1 viola eK2'Iau? rl

-~ i. ~ L ~ lo j il t


t I I I t .': ULr o00.

I 10 1 11'
d 1 )1, dan
111y,7-1T i c


i c '' '. que,


III per



Co a1 1: i i 1u le
U -, 1I J i ii L!n
Po. o C* IC"I o)18,


L.-- b~' p:e':Id 'C- A dix hteures du
nia'n vi wL; p1. i ]eJc'c &dI Juge-Doyen
1). Pi. fI io.> -di-t5 e Monsieur L-vs
LvoI: L.vi.>:t: Iu Com:nmssiire du
G, : IvrI "


I


N':.. 1:0 In:IV d' ..oi:r Scnt


L o ta I- cc

ut Co olr:M

C.

1.V:..' :C1'. M-;ll Je Bric':.


Son E'ce'ence !e Pr6sident
de :: Rep:.bilqu- f-iit chanter
cdemrain. 6 1 2 h ures du ma-
tin F-n la ,; iapelle du 0 Msti6-
re Ex!tr eir uner messe ae
REQUIEM pour 1 repo : de
I amrs -
Marie L-,uise Arelia Pierrot
Epous NORD ALEXIS
Les amni- du G uvernement
se front, n Jus en sornines
assures, 13 devoic d'assister a
ce te pie. s- manifestation.



NOuvaiie s Elranlgres


Dernires D6pEches

PA.R-.-- La Bulgarie a reculd, vient de
de&larer Maour Pacha, ambassadeur de Tur
quie en France, et non seulement les dan-


gers de guerre qui apparaissalent hier
onut et &cartis, mais une entente To
Bulgare est maintenant en vue. L'ati
sadeur a admis que les deux pays t
hier soir sur le point d'entamer les
litCs ct ii a ajoutd que si son ddI
relatif la mobi'isation des troupes
ques dtait exact lit:tralement, il a
pas moms vrat que la mobilisation
did ordonnde precedcmment et
arretec.
^ARIS. Le roi 41phonse et la
Victoria sont parties d'ici ce soir poor
dri .
ToKIo. le Gal Comte Michitsura
zu cst mort ce martin A I'age de 68
Le defunt etiit commandant enc
la 4c armee Japonaise pendant la
avec la Russie.
DErRaoT (Mich;gan ) Jusqu'a pr
on innonce que les feux de for&ts
le nmichigan ont fait .7 victims. On c3
que cc nombre ne soit beaucoup plus e|
v., cir on ignore le s3i t le h'en de pIcr
soInnes demeurant dJin; des fermes sold.
1B l,.ADI\I. M. Milovansvici, le mini,
tre ds ..ltfaires 6trangcces est part aujo..,
!hui d ici pour rendre visite aux diveMn
Jhancelitries curophertnes auxquelles I
veut exposer les d&sirs de la Serbie.
II va d'abord A Berlin, puis A Londres,
Paris et Rome.
P.RIs S8.-- Le Ptit parisien d&
clare que I'Allemjgne a proposed A la Frab
ce de soumnitte au tribunal d'arbitragede
la Hive incident resultant de l'arrests.
tion des deserteurs de la Idg;on 6trangb-
r, A CaL.,blanca.
YiiO.\ t.. I.'s cuirascs d'escadg
aniLriciine qui font arrives ce matindam
cc port, portent les marques de la teni-
be tcinp6te qu'ils ont rcncontr&e. Co'
ainsi que le Keatsage qui avait
spare de la flotte n'a rtjoint que ce
tin les autres unites. Son 6quipage
encore occupy a reparer les avaries
par le gros temps.
Peu apres l'arrivde de li tlltte, I'atin;
Sp.rry et son t it-major sont alls salWr
le vice-amiral japonais Jero ljuim A boI
du cuirasse d'cscadre a Mikado g. Cet ofC
tiLit.r Itur a ensuite rcnJu leur visited
bord du (, Connecticut P.
I.'a-niral Spery a g.aik miLnt reCu la i-
e Ju gouverneur et du iair e de lavill.
Pl.itout ks officitr, et 'es matclots aIadi*
ca s Sont traits avec courtoisie.
Bi:RI.N 19.- Le correspondent viet-
nois du a Tageblatt v tel6graphie qnou
est annonc6 d'Antivari, port MontCndgri.,
qu'une bande de montndgrins menacTret
le consul autvichicn.
Les navires de guerre autruchiens
se trouvaient sur rade d6barquerent
marines pour la protection du consult,
qui provoqua une rixe qui dura plus
litures entire ces marines et les mo0t11
grins.
PiLKIN 19.- Un edit inmprial p
gue I'abandon du monopole de la
de l'opium par le gouvetnement.
PARIS 19.- Une dep&che de
nople confirm que I'ordre de
des troupts turques en Asie Minei
annual A la site d'one coo
I'ambassadeur de France A Con
et le Grand Vizir Kramil.
LONDRES 19.- Une agency de
announce que 1'Italie a donnh son
au programme de la conference tin
nale pour le reglement de la qucstti
Balkans.
PARIS.- Rente : 3 0/0 95,. 50,
Le President de la Rtpubliqoae
Fallieres offrirent aujourd'h ui n*
en I honneur de M. Ivolsky, mgiaji
affaires Etran gres russe.
M. MilliIs Lacroix prdsida bhier


1






I f.'e f-krai'c des soci&t-'s des an-


MRuau ira gura A Domfront hliosp:-
Ole'L'tc L1 icaisse d'c3pargne.
Mr. Cruppi CtA rcuiu A Chii oil ii
.a c i*:' j, leYulr' IU q tatrlcmc
&s st Crn; nonr, de la soci& 6
C.,lne ~!. Ci~!t r Ii~i fl'' op ulair e~s. I
gaa ,A% I c !,,are du Nord, le
ant tulll. Icucu (s ct Ic group:
djjre 1 i I I
.Gui l id ',, -,t -..'i dIins la Sirth,-
Sjj inlaugln c~iX :' o.0vcIles co!cs A
Ierly et \ Chimbre
Ljnua siMcdlc auj ,urJ'liui les inter-
& ions sur IL Ct AIS r'phes dans la Ma-
&If. Tii ) ,J1 repunJaujourd'hui
0 1iver; n:-p. 1 1a ,urs.
ie roi de vrJ v*' 14 1-it i ncog t
pI~ g>u 1 ci. rd'!:i P a i-r1cur-
;bolral d~ M ..:'r a ea nomm. G-.-
L~e n.2 lI.fl 'I i.> i\ Lie-
tdre et NI. I ;11tis: : ,.t
ekds.


,OUls BONrOUX
Agen t r '


Repr-


Q9 hut'. 1)
Part -.I


.3 a I*
~'j, >'',..
* .3 I I I I I.' .1 I
* I :~;, (~ A 'if


iI -


- 'I,
I I I 3113. ~ I~. Ii jZ'~~


Po~ldr"11)(11") tilliceC
A AITIS P NIQUE

XB,'Ni. 'll IOPLCNEX.EJ
Ma i 9 : )- II sjl I.CN
'$.: Ph-i, .' c; SL-An.ome


Are ot'


Prix 1 50
-wo rm.
M, 11id '.hu


Ian~n Pi e .1
Sec2n)i


() I -'tn -i:11 1- 1 c
II..een


i s,, i t I" x't 1 i it "',t nilt' 1.Ii-
n| 8toire ^ ,, ;,,. *, 1,i 10 .
San t i







1d"cision du Conseil d'Ad-
ion, la second signature,
rmnent au 3 de I'article
Stattis. siir los actes enga-
la Soci.-to vis-:'-vis des tiers.
ednn'e soit par Mr C(h. Rei-
t rlde 1 CoImptabiliti soit
tIi.* Desrue, caissier prin-

au-Prince, 16 Octobre 1908
Le Direcleur par interim,
PAUL SANTALLIER


Le Sec:r3liaire,


.\L'i) II. VOLCY, avxat.

PH ARM ACIJE


Emma:-iuei

I '


l~r~ I


Alexandre
le Dr AJli.
J: I'l-'ole Su-
I'.1 s-lrloces-ion
!i:;i tIola Emma-
minet Ia
H potur I'ext6-
.~j~e'ISc! UPU-
triwo-. do Messieurs
(I ir-de la C ~-
c e pi1
o~ I ctobt-e 1908


I1i11. I3ERGEALD

41 AL Vepteret
Ta i TNT a r. _- han'
Poii no a i 3j iv~i I I mte ci en-
tel' [s ~ -mi No 7. flue Trav-r-
silro ht t *- It ,)r'oarvue d'une
v~Ai l i.haute nou-

flt'Ai 1i->' t'I :&k .:)LPEE9LPGA1N'TE
iv x 'I.I \ hI IN PROMPTE-


POUR

NIS !u N 9[rlSTI~IELS


James Leffel & CO
I) Ia~ I ,j'toi parmi les
~a~i-In .i1 .' 1' *t~-rriset qui
Io I)I i it i A 16, it i)Ii i n m iale, a (1,6 i-
iIC de c r.~ K 1.. rten iotre
s o sa spid-
ci;i~tt' M: A CIAU-
IklEIiE. IPO'r~~s 'MI'ES, TURBINF.S
DE TI1I.i'i- ri IIIMENTIONS soint vendues
p a,' Ie" I;a I,' u'i. i 'a PF.'erqiflflonell3-
ment a-aa/o.'q uses et gcaranli s de pre-
mier c' oi.x.
(Cs ai ticlt' s-tit livrks sur le wharf
de NRw-Yoik -olilenent ernballes en
VUe Tune ti, lr~' f' verl~e.
On p II eI e.'i ci les sivlcinneni I P[
size Saibi. AM c1i I ( AEc1CAI1AJI ) ouI m.
ChilleS et lhiatr!3i' e- foactionnent de-
puis ph iur 1111110. s I satisfaction
du proprit'lairio, Ar M cchel Sylvaila
seul Ag, nt ilti ii ,il 1AIa F.brique
James Leff1 & CO
Pa iie d'a lres.ser toutes demands
de retiqpigunenwnts et toutes comman-
des an dit Agent.
489, Rue des Fronts Forts,
PoRT-&U-PIUNCE


Sacs vides!..


Avis aux Sinistr~s

I -C mnA i *I : II r Ir atition des fo Lis
d ,ecfmri aux *,'I"" ; Je incendji.s dS
6 6 C'0 ferI .. S'Crprcsse de po-
e- r; itnl.ress6i qu une
*t ~,'ir vrI taite A pirtir
12 Li! > ~ ~local Ic
C I 'hr D d Ic2 h-ur.-s
Les> Ic! 1 \licIs iconmen~cront
I, s Intcrc, .2 s, 1 o nt cn outre prids de
se PrL~sentcr pcr'):1ncllemnent avec feurs bul*
ktins Ct leurs iiLrLJ de propriit6.
Port-au-Pririce, r I torebe 1908.


Sacs vides!..


L (INn.) I )U.NKt:RQUh (F.itv,;:) :r DIUNDEE ( A ,.;.,:r.:: i )
sp6ciaux pour Caf6s tri6s
Caf6s ordinaires


Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balls de :40) sacs
Depuis 18 centimes or jusqu'a 28 centimes or
Pour grandeurs r6gulibres 65x110 centim6tres et 70x110 centienttres.
Polls de 1 311 livres jusqu'A 3 livres. .
Sacs sur modules et sur types des acbeteurs.
Prix A forfait pour livraisons mmnsuelles francs po:'t *le deba I' inmeiit et, si
on le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'lnde


Vieanent d'arriver par Balles de :300
Prix excepticnnellernent avantajeux
S'alresser JULES LAVILLE
AGENT ET D POSITAIRE (;G:: N AL.
93, RUE DU MAGASIN DE L'ET'r"


GRAND PRIX


Sacs.


HORS CONCOURSE


Rhum Barbanico url

Mddailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grail1
prix, Hors concours dans toutes les Expositions dcpuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, scii,1 d~posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt el sciilc propri6-
taire des formulas qui out fait obtenir ani Rhum Barban-
court les medailles d'or de toutes les I'xposilius. : pris ,es af-
faires de feu son mari, et se tient la rnla i.ne haalle, si ue des
Cdsars, No 7, a la disposition de sa ;inmhrtli,'. licenttl,
don't les comniandes seront extcutces avcc le mitn, 1 uin uI'e par
le passe.



TANNERIE CONTINENTAL

A 1'ocecsion de l'ouvertured e niotre siuccir-
sale (Rue du Quai No 83) nous avisons le pu-
blic en g6n6ral, que nous mettons en v, nte, un
assortinmet de chaussires clievreau !llac6 en
tousgenres pour Hommes, Dames et Enfants
aut prix suivants:


G. 11,95

12,45


Romultus

On tronvera aux Bureaux du Matin
le remarqtu ble lminadn tlibtorilue de
FKRNAND HIBBERT : ROMULUS, au
prix de Trois Gourdes le volume.


ON DEMAND A acheter le
Premier Volume tome premier
de
POUR L'HIISTOIRE
Par EMMANUEL CHANCY. S'adresser
au bureau du Matin.


Entrep6t General des Grandes fabrilues


Chaussures pour homes
a % Dames


~C -- I -- --


~_~D~~?T~


r


DE cmcurr,
SACS


Lc


I









A L"ELGNN C E

011D 0 WtJ J R 1- -1


42. Ro]e d,,-, Fro" v vt:
(:HAUr; 11)FIS FN DEP'~IP1."Cl LA VUNTKi~
0116e*-t in :'-,;I Coriman.~
dc.-i tawI ~I 1(11't'fl 11OVI!Ico.
CI,:tU -'vzC do lwayy.'m3 frjr'n- ct tra-
vail tonjOur's tout ce uii y a d&1 plus
notiveaux.
Former americaine et fr'anC-iise pour
Mes.;ieip'r; ; ei "nte.7 et commodes.
toat',l ,- enf~art.i le pusk -'&.i-e.
Tr,7~nv-iti S, ~ a vecc
dt~~ i ax3 dr e.,yj '2.rjr ny rrque.
A sQiz~..n~e d cga na',a ra a 1i


MAC A 7






res I bi a a it ii n


E1qlanc,:a Sohd t.' cfr.t&
(- ttfcNIi -, )i c .( t i d e s plus re.
comaIn andol)Ies.
On trouve usi Cirage7 ,our tou-
tes les chautzssur, v, noi*s et coulCurs
A des prIxi cncout,.goal!nts.


A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

Derniers articles reclus

Parf imerie Houbigant; Ro-
v,1l Iouibigant ; Fougre lRoyal ; Par-
irn l1 l-ial; Savon, l'ondrop ; etc. etc.
C (:o,'cts de pai fumeric tres 6legants.
'ai f;mn rerOinm Astris ; Lotion, Tri-
C'o]'hrou .
Lampes, Fouets et Chamois
pour i)bgy et buss.
Argenteria de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
cig.rettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualitts.
La M lison a toujours uU grand as-
soitiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, a la disposition du public
en Snderal et la portee de toutes
les bIurses.
Atelers d' Eorlogerie et de
Bijouteri3 : Gravures, Confection
-,Ur conmande.
A. *t/ I,.' vieil or et viedl argent,-
/ t.n ,t pires prdcieues ia des prix
,t (,.'tf(tL /-' I 1 .
AHAII.T D'ICAILIES DE CARET
Prix exceptions el

PanamasI 4...
i.l t -;, solid].;, arr'iv s par le
,i '4 n r,,' *.


N;
a


c;iz Ne M LEONIDE SOLAGES.
2?,, Ro des F'roa-ts-Forts.
La public est avisd que j'autorise
lr F. F. Stines A agir comme mon
gent A Port-au-Prince,
Le COMMODORE W. E. MEYER
de Bermudes


TA RF TE CON TINENTiALE
DE
Poi-rt-au-Prince
( 'A(. TE ;0 PEAUX PAR JOUR
PREPARATIfN rl r P4AUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
Vente des chaussures : c vreau-g)ac6, Vtrni et cou-
leurs, p-ur iHou-'ncs, Da-neas et E'nfints.
( I o()u'ri)"O EIASTIQUE ET LACE )


Enr wo')S


ett -*ia


1 n


dif.tMil pour toMte Li RpubIlique


i-. C. MAGLOIRE


45, RUE Rocx, 45
TtELfPHONE.


Journaux, brochures, billets de

marriage, cartes de fiancailles,

progranmmes, affiches, et tous
anutres travaux de ville.
Billets d'enterrement et cartes

de visit d la minute.


Bjc"'p-LrnARArnI BELLE VUE

PImCs du Champs-La-Mars
Po r-Au-PRiNcE (HAI 7TI)

Mine ltvmance ALFRED, directrice
APPAWTMlVENTS POUR~ F.AILLE
DINIERS-LUNCIS. -
inuiallation moderne at confortlak. Pus sur la mer. Temp~dwag,
dtjuce i r~guli6rs. -Le LsTramways 4sservant L'HOtl-Bcllegve J"48 i 71uh"
PROPRICT~k SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENIADES JAIRDINS
Salle do reception. -Piano .-Gramop",.
Sonneries lIectriques
Tabled'Hbt "w"'jour:,Q di; Wd.tA f hours,
Table d'Hte 4. 7 t cis48 hrs 4%se rs
-0 41


JULIEN FLORUS
Ancient lit'ce de la "?G' Cmpaggniie
d'ouvrifrs d'Arli!lerie ( Lorient )
Se tient a la disposition di public
pour tous travaux de Fr.RGE, et d'A-
JUSTAGE, de IE1PAIkTiON de coftie-
forts etc. etc. A de bones conditions.
Rue de la RWvolution No 19
Vis d-vis de la Chzmbre des Deputis

Chapeaux I
Chapeaux 1I
Chapeaux I l
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLION
Le coiffeur artist", qui vient avec le
concourse d'un chapl!ior rerarquable,
M. JAIMt TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon. dl Coiffi u du LOuvrt
Pour tons les goais et pour toutes
Sls bourasx.
S_. I_ .I I _I


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143,'GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
C.AUSSURMS RN TOUS OGNRUs
DM D P6T, POUR LA VNTBl
RN GROS "T D*TAtL.1I
Ex]aution prompte- des
oommandes, tant ici qu'en
Province.
Formes A hommes ; 6l6gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Derniresmo-
de deParis ) et le plus commode :
chaussures pour en ants confection-
n6es avec des Peau, de toutss nuances
d'une selection et durde irrdprocha-
blos, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquides
Pr hwus e w de toute uwsnes.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d6pRt
uti grand stuck, pour li vente e
gros et en ddtai!, de chaussures s
tous g.:nres pour
IIOMMES, FEMMES, ENFANTS
Las commands des commereaot8
de l'interieur pour.ont etre "ex6cutls
dans une semaine a peu pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE HAM

Au dernier crit
FABRICATION DE CHAUSSURIS
D. FERRARI
A l'honneur d'annoncer A ses no
creux clients de la Capitale et deol
[proviLce qu'ilvient do so transf6rert
la Rue desFronts-fJorts, avec son mAM
stock de chaussures, d la Greant
au N- 153 avec l'inscription ci-dOlal
Les clients seront toujours rwb
dans les memes conditions ; 'eS*l4
dire avec les 5 o/o d'escompte sOr b
vcnte en gros ; sans oublier lega
mes suins et la m~nme exactitude.
La Maison so charge toujours doe
e proudr i-Aes m .,snres domici

Maisou F. BRUNES.
19, GRAND'HUE 195
Drig6ee par

L. HODELIE
Ancir membre di la Seoe"d
thropique de matrs tai llrdo
Vient de recevoir un grd
toffee diagonal, casimir ailPaca,
to, cheviote pour deuil, etc.
de particulibrement sa 2 i
bele collection de coupes do
de gilet de faO tusie et do 1
touted beajt6
Sp6cialito de Costumles
098.- Coupes FranCisim, ApSh
Amdricaine de la dermniurd
La mason confectionfn a- %"
turnmR militaires, hb
4olmans, tunxiquo ,
r6m, etc to, do tow as


I--- -- I -- ___~ I