<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00453
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 15, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00453

Full Text

Deuxirnme Annde, lN 464.


PORT-AU-PRINCE ( HA~I )


Jeudi, 15 Octobre 1908.


QUOTIDIEN

Abonnements: DEIrLE U O 5 CENTIMS-
Uw Mors. G. 2 00 LE NUMRO 5 CNTIM1 SS
PORT-AU-PRINCE TROIS Mos. .. 5.00 C016Laez.t 1M agloire,
DtPARTEMENTS UN Mois. 2.20 Les abonnements partcnt du i" et du i de ch:qu
TROIS Mors t 6.00 RKDACTION-ADMINISTRATION mois et sont payables d'avance:
rTRANGER........ TRors MoIs. ( 8.00 45, U ROU I, 45. La manuscrits Inscr6s ou non ne seront p. rend
_J~L~-_rr-~_~9E~QCI~CI........C7 "hY_ -- L~-~-


Pour tout co qui concern l'Administration du Journal, s'adresser & Monsieur Arthur ISIDORE, 45, RUE Roux oa ,a8ne-yoi.
LET TRE D'UEI EX I E listiqude de Duvergd sant peur s. Cet'se-Rouge, le 21 .Invier avoc Mr Fir
L nergumne ne se content pas de min, common me I'acctuse 'act- d'ac-
donner des instructions les plus for- cusation de la Chambro .In Conseil
meles au chef de la section rurale oh en brochure. Dans I'inttriot d,. la v/-
est situde mon habitation pour empe- rit6, je vous price de bien voutlir don-
Saint-Thomas, le' Oclobre 1908. re et j'ose pouvoir affirmer que sans cher, avec le pouvoir de ses paulet- ner public cep te itroe s 11
Monsieur CLU.MEST MAGLOI1E. n Ire 'culI pr/s nee, I'armne assidgean- tes, qu aucun habitant vint m'ai- prochain num6ro do volre int'ire.sant
te serru Mai e -n ,prde de la Ville apres der A travailler, tout en se disant otre Journal.
Directeur du Matin 1 dlbhAcle d.) la Coupe-du Limbe. mon ami ; il commit encore la plupart En attendant, jo ,ous price ('a.grer
Port-au-Prince, Or, lorsq l'en Novembre 1902 j'ar- du temps, la hardiesse de profdrer A Monsieur le Directeur, nme hii cii i,-
Monsieur le Directeur, rivai A Saint-Thomis, oh s'6tait d6ej mon adresse des paroles les plus ou- c rres salutations.
instal!6 M. Firmnin, apres sa faite hon- trageantes en me traltant, a Gendral
SSans vouloir entrar dans aucune teuse du 14 Octobre, aux Gonaives, brave des.fnornos ) croyant m'inciter JN. Cus. PALMYII.
onsideration particuliere relative A j'allai le pripr de m'acorder la per- A des actes de violence, qui puissent -- ---
lh beutenco paor.onc-o co.r# ..N., In.ii. rit dhnoser ma malle chez lui lui fournir t f c; sio. de se dibaras-
par le judgment en date du 7 Sel)- ipenaft (ilux ou no0s 1iUUICt, ,-- ,L L e se d aras-
tembre dernier, ni incriminer quii quo t-dire just 1 tmps ndcessaire pour Or lorsque la nouvelle de la prise Chl p d u
c soit, qu'il me soit permis de si- aller vi,iter .nc manison don't la pir d'armes des Gonaives arrival a Plai-
galer A mes juges une erreur grave priitlaire tr'avait faith rem-ttre la cl f. sance, tous les citoyens soucieux de
qgiiofirme le jugement par lequel j" Monsieur Fit rain me refusal tres ca- sauvegarder leurs inturts, et de dd- Voici quelques renseignements qlu nolus
sois condamnd A 'la peine de mort. '.toiquem1rnIt ceit:- permission, me fendre le Gouvernement se rendirent sommes heureux de donner A nos lc.-
LeTribunal lui m'a jug6 a commit traitanlt cominoe s'il no m'avait jamais immddiatement A I'll6tel de I'arron- teurs at suiet des embcllisseminets quc
on violent outrage A la vdrit6 'orsqu'il coiini., ino daignant pas minme m'of- dissement. Mais dis que le G1" Duver- recevra bientSt notre grande pla.-.
'a condamn6 a mort sous l'incul)pa fir I ne chaise your m'asscoir. Cet g6 sans peur, qui se vantait d'e're le La longueur total des rillcs qui do
tion d'avoir fait parties de I'exoxdition tIle d'i'ie si inoiir i nralitude et qui plus brave et Ia plus grand politician vent entourer le Champ-dc-,1,rs cst .'cYn-
di vingt cin I exiltds politiques qui 'i0note I maavrisLe education de ce pour avoir 6tW aide 'de- amp de feu viron 1300 metres ; dlles out et6 coim i:n-
pirtirent de Saint-Thomas le 18 jan- vanitetix plerson. age, pour lequel j'au- le G" Hyppolite, cut appris la sou dees aux Etats-Unis, et la prckmiere exp!:i-
Tier 1908 avec Monsieur Ant6nor Fir- rai rOCl la mot, priovoqiia chez moi mission de la Commune de Pilate A la tion doit se faire vcrs la tin du nois cou-
min, etdbarquerent A I'Anse-Rouge unoe iprofiide indignation, si bion que revolution, il n'cut rien de plus pref- rant Les barreaux sont cn fer plein dc 3. 1
-121 du mrme mois ; selon que I'at- jO r'-o,', d,- reitrdr immn diatement s6 que de fire seller son cheval du de pouce de diamrtre et Ics piastrcs de I
test l'acte d'accusatlion de la Cliam- Co IIAiti nom a atos ngre ld ,, et de boucler pouce ; leur hauteur e: de 2 metre,..
bredu C-nseil on brochure. A pine arrive a Port-au-Prince, je ses malles N)us avons vule nodelc e c ce rillie
On se convaincra du contraire, fus arrti'.e et dlpos6 en prison. Aprs s tte attitude d G Sa peur n qupar leur anct leu ,
lorsque j'aurdi fait savoir au Maltin doex mois de d,~tenion, je fus trans- tarda certainement pas A jeter une laissent rien a d6sirer. Cc Sont i1 de v-
que depuis six ans j'ai rompu totale- fir5v6 ,' n la prison du Cap-Haitien part panique gn6rale dans touted la ville, vdritables grilles de pare q11i, av'c I'n
enlt toules relations poliicques et pri- Io Mancel da:ns lCs menotes et qui se trouva, des cc moment, dans hauteur de 2 metres augment'e di la l.i.-
tle avec M. Firmin et qu'A I'6po- dans les fErs, oh je subis une nouvel- la plus complete anarchic, si bien teur du soubissement,produo-at n i1. ci-L'
ue de son operation A l'Anse-lRouge Ic doten'tion de cinq rois, puis jug6 quo les soldats du 37e regiment do semblable a celui des grilles qui enflouc:
[Itais assis paisiblement sur mon ha- ot condamnr a perp6tuit6 par le Con- arrondissement don't la conduit le ( Pare Monceau a de Paris, conti ah.n
station ( Maux ., situee en la sec- sil s,;ci.l militaire du lieu. jusqu'alors dtait digne d'admiration, avec les autres constructions A relcvcr I',;
ion Laville, Commune et Arrondiss-- Biientt ;: Chf Ie l'Etat nous ren- ne tardbrent pas a fire defection. La pect de la Place.
met de Plaisance. Que tous coux qui dit a la iibrt6 par un acte de cl6- situation, devenant de plus en plus Un kiosque pour musiciens, plus felv
ou des oreilles pour entenIre, m'en- monce don't, personiislement, jo insoutenable, tous les citoyens qui et plus large que celui de la Place de la
et pll d lui de la Place du la
tndent:-Siltest unhaitien quid6tes- n'ai jamais cess0 de lui rendrt td- s'6taient rendus a I'Hl6o1 de rarron- Paix est actuellement en construction A
tet progress urne extreme r6pugnan- moi n g ,.ico qu'il 6 ait libre de me dissement a I'appel de l'autrit6 du- Paris etarrivera prochainement ici. Le plan
eto profon mpris pour Fir- laisser en pou tout e temp rnt s rtier; c t pendant mon de e mosque que nous avons u u
iui, don't les seules vertus sont F'in- mentio.an6 dans ma condamnation. absence que le brave gndral a Du- u, est fort gracieux. Le soir il sera
tidE, l'hypocrisio, mensonge ot Refgi6 depuis str mon habitation verg6 sans peur abandonna iDche- y est for grcicux .e si, l set
4 c'est bion moi, Is gdnral (ec qui pewu Ctre attest6 tant par les meant son commandement. C'est ainsi ses ca e pur chlaes a m ies pntln-
Charles Palmyre ; rt en voii les au oritds q.ii par ljs n1otabilitis do que pour me soustraire A la vengean-n s ai ue p orchue p cn ps,
ese Iy et en vi l op un lampadaire central de lampes, 6gale-
sons:Plisanc ) j ne la quittai que co de rnes ennemis personnel, je r-men lumires intenscs a.
TTus ceux qui dtaient au Limbd on pour oaller clerchher tin refuge aux Gc- solos d'aller mettre ordre sur mon
l02,0n qui ont lu las ordres du jour natives, apris la fui'ec du Ga! Mo-cau' habitation ofh je rdsidais et de me Le pourtour sera garni d'une balustrade
ales Proclamations faisant la rela june (lui commandait I'Arrondisse- rendre au Consulat de France, aux en fer ouvrag A. laquelle fera suite, sur un
lo des assauts rdildrds quo nous li- ment de Piisance. ; Goonaives, avant m~me l'arrivde en des c6tcs, deux jolies rampes bordant un
'&reat les troupes du gi6nral Nord, Voici comment cela arrival : Depuis ville de la nouvelle de la mort de Jean escalier de 8 marches.
'nt quelle est l'impor:ance ella longtemps d6j5, je me savais stricte- Jumeau. Le Concessionnaire va aussi fire instal-
ti9ddrand e ds r6le que je joluai meant surveillm par Ie G1 Moreau jeu- Comme vous voyez, Mr leDirecteur, ler prochainement des banes en fer pour
i-mb, a c6t6 du general Ney Pier- ne, qoi s'-tait baptism do nor caba- je ne pouvals pas me trouver A l'An- 'agriment des promeneurs, une partic de


~_~i)
~____ ____ ____


I







ces bancs arrivera bient6t ici, ainsi que des
vases A flut rs, arceau en fer, etc. qui
contribueront A 'ornementation de notre
future s Central Pare i.
Nous allions oublie de men'ionner que
le kiosque, innovation heureuse, sera pour-
vu d'un plafond acoust!que destine A fai-
re ressortir l'harmonie des corps de musi-
que de la Capitale qui, nous en sommes
strs, ne manqueront pas de ,'y fire enten-
dre frdquemment.

Tribunaux

Voua. p blions avec pltisir I'inporltntl
disclours pronoeiced 'd 'outverture det Tri-
bunaurx par Mr T. Laletau, Secrdlaire
d'Etat delay Justice.
Magistrats,
Le plaisir que j'dprolive A prendre part
i l'audience solennel:e de la rentrre des
tribunaux m'est toujours nouveau. Le De-
partement de la lus'ice qui suit avec beau-
coup d'interrt la march de vos impor-
tants travaux, et qui se plait A admirer 1'ac-
tivitd consciencieuse et intelligence que
vous d6ployez dans i'exercice de vos deli-
cates fonctions, trouve, chaque annee, l'oc-
casion, ci, cette imposante cerdmonie, de
rendre ofticiellement un 6clatant hom-
m.ge a la Magistrature :out enticre.-
Durant le course de l'annde Judiciaire qui
vient de s'ecoulcr, la Loi, don't vous dtes
les interpries autorises, est demeurde en
vos mains respectde. Vous avez fait preu-
ve d'iimprtialitd dans les rgglements des
aftaires qui vous 6taient soumises. Ainsi.
vous continue A justifier la reputation
d'intelligence, de vertu et d'inddpendance
qui a deji placed en bon rang la Magis-
trature haitienne. Le Gouvernement qui
tient A honncur d'aider la Magistraturedans
'v-vre a 'elle pursuit d'une bonne er
mais cess6 de demander aux Chambres
d'intrcduire d.ns notre Idgislation des re-
formes tendant A ce but. C'est ainsi qu'a-
pres avoir constatC que les audiences civi-
es a, 'Tribunal de Cassation ne suffisaient
pas pour la prompted expedition des affai-
res don't la section civil est journelle-
ment saisie, par suite de la multiplicity
progressive des recours en Cassation con-
tre Ics jugcrncnts rendus en maticre ci-
vile, il a demand au Corps L&gislatif de
modifier 1'article 8i de la loi du 9 jan-
vier 868 sur les attributions de ce haut
Tribunal. Grace a cette modification
qui a td consacrde par la loi du 6 Aout
i9,8, le nombre des audiences civiles de
ce Tribu',al a dt augmientr. C'es!
dans ce mmnie ordre d'idCes et en vte
aussi de la siip'ication des forces et de
I'att6niation des trais de procedure que la
loi du 21 Acat 1907 a 6t6 vote. Cette loi
mIodtie. come vous le savez, p'usicurs
articles du code de procedure civil, les
dispositions Ie 'article 8 du du dcr, t dii 22
Mai 18.3 sur la r~ forire du Jroir civil ct
du droit critninti, cellcs d s artic s i.r,
rcr alina ct 2 de la loi du 26 Septemb-e
1895 et les prescriptions des a.tic'es 636
et 637 de la loidu 26Juiller r8;8 por-
tant modification aux tires XI tt XII du
code de procedure civil. Ctte d rniere
r6forme s'imposait surtout.
Avec l'ancien deat de choses,, les frais de
procedure etaient trop dispendieux, des
lenteurs incalculable favorisaient 1'esprit
de chicane et entravaient sensiblement la
bonne distribution de la Justice. Je sou-
haite que TOUs les tribunaux de la Repu-
blique fassent une just et saine applica-
cation de cette nouvelle loi de procedure
qui a 6tr aussi edictee en vue de fortifier
l'autorite de la Magistrature et de sauve-
larder le prestige de la Justice. i


Certes, les diverse r6formes don't le
Gouvernemcnt a eu l'initiative sont loin de
rendre comp'c'e notre legislation.
Vous devcz vous rapp-Ikr a ce propose
que I'ayant deji reconn,, je vous disais
I ann6e derniare que beaucoup de nos dis-
positions ligales devenant inapplicables, ii
y aurait lieu de fire une revision gen6-
rale de notre legislation et de coordonner
routes nos lois pour les rendre plus com-
patibks avec notre 6tat social.
le viens une nouvelle fois cette annAe
vous confirmer que le Gouvernement s'ef-
forcera de travailler dans ce sens et qu'il
compete sur votre concours eclaird pour
opdrer cette ceuvre q:i revetira, aux yeux
de la collectiv:td, un caractre pa'riotique
incontestable. ...
Messieurs les Avocats, vous vous tes
toujours pdentres de l'idde qui preside A
I'organisa'.ion de vo:re Ordre. Dans vos rap-
ports profLssionnels avec les juges vous vous
dvertuez A maintenir cette harmonies si
favorab'e a une bonne distribution de la
Justice et qui resulte d'une communaute
de goi-s, de sentiments et d'aspirations fai-.
te pour entrttenir les sympathies recipro-
ques. Je souhai:c que dans le course de la
nouvelle annee judiciaire qui s'ouvre
aujourd'hui vous renforciez ce lien de cor-
diale solidarity qui dolt toours unir le
B.rreau a la Magistrature.
Laissez-moi en finissant, vous rappeler
quelques conseils que dans un discours de
rcntrbe, le c6elbre Dupin adressa aux avo-
cats de son temps : Continuez A joindre
I''tude de la science A la pratique des af-
faires ; aidez a l'expddition des causes par
la brievete des plaidoiries ; loin d'af-
fiblir le discourse, la concision donne du
n rf a la discussion surtout devant la Cour
de Cassation qui n'admet point la contro-
verse du point de fait, et qui n'ipcline que
vers la logique du droit.

Me Edmond Bailly

Le barreau de Port-au-Prince a eu
naturellement le plaisir bien agreable
de recevoic dans son sein, ces jours
derniers, et, par mutation, M Ed-
mond Bailly qui I'avait, A un moment,
abandonn6 pour celui de Saint-Marc,
en faveur duquel il avait permute.
Aprs 3) ans do labeur constant,
de liddlitd Aa sa chlAre profe-sion que
r- ndaient pair tis bien delicate les


















Me Edmond Bailly
Avocat
am* Depute de Saint-Marc
lourdes responsabilites de certaines
functions auxquelles l'appelaient son
m6rite et sa droiture de conscience,
M* Billy dut quitter Saint-Marc, oil
il eut A remplir, avec dignity, la char-


ge de Commissaire du gouvernement
et le r61e de Bitonnier de l'Ordro des
Avocals.
Les vednements de janvier 1908
devaient l'obliger a cette decision.
Ses manieres affables, son tempdra-
mnent de lutteur contribueront certai-
nement A faciliter ses relations avec
ses confreres et A lui amener une
piompte et brillante clientele.
Des succes de barreau sont peut-
atre A l'attendre, pareils A ceux qu'il
eut A la tribune de la Cliambre.
Me Edmond Bailly est en ce mo-
ment depute de la ville de Saint-Marc.
II est de ceux qui occupent une
place marque dans 1'1lite du parle-
ment.





RENSEIGNEMEN TS
METEOROLOGIQUES

Obacr'vatoxire
DU
SEMINAIRE COLLEGE S--MART!AL

MERCREDI 14 OCTOBRE
Barometre A midi 761,5 "ml
minimum 22. 5
Temperature maximum 3. 5
tmoyenne diurne 27. o
Le ciel a &tc presque clair toute la jour-
nde, sauf de 3 h. A 5 h. La brise de mer
est revenue.
Lo barometre est en baisse lente depuis
deux jours.
J. SCHERER
S. Er. Mr Carteron
"i- r.- ---. -* "- .-. Z ,uL 1. b'L
rendu, hier, au Palais oui il a remis A S.
Ex. le President de la Republique, la d6-
p.che de condoldances que le President
Fallieres lui a adressde.
Le General Nord fut tres sensible A tant
de marques de sympathie.
Depart
Hitr est parti le ,steamer a Qudbec ,
avec les passagers suivants A destination
de :
Havre : Pre Rend Baltenweck, Melle
Anita, Mr et Mme Cossous.
'Pte h Pitre : Fernand Schmit.
'Porto ZRico : Pedro Michel, Antonio Si-
bello.
Petit-Godve : Ernest Antoine. Philippe
Sterlin, Salomon Constantin, Vve Mica-
nor Michel, F. Ch.riez St Firm -1, Mir-
tel'e Fontin et erfant.
Cap : T. Guilbaud. Mme Chliuta Ci-
vil, Rdsia Bien-Aimd Mclle 'Th6ti-e Phi-
nor, Mile Celine Doucct, Mile Climence
Doucer, Cohene, consul Lambert.
Echo de Jacmel
Insertion demnndie
II est brut. ici, que Me Pe&ion Delbeau,
indus.ricl, a &et nomme Directeur de l'En-
registrcment de Jacmel'.
Si le faith est rdel nous ne pouvons, en
cette circonstance, que louer Son Excel-
lence le President Nord Alexis de cet heu-
reux choix, 6tant donnd que Me Phtion
'Delbeau raunit toutes les aptitudes voulues
pour exercer cette important charge.
UN AMI.
D e16gations
Sont deja arrives, A Port-au Prince,
les delegations suivantes, portant des com-
pliments de condoleances, A Son Excellen-
ce le President de la Republique :
GoNAwVEs: Deputes Auguste Durand, pre-
sident, Beauharnais Jn-FranCois, vice-pr6e-


I ~-


sident, le general Poiteien, J. R. Chenet
P. A. Dauphin, Oc Jacques, N. Carri*
Jn. B. Pelissier. "w
JACMEL : Lauture, administrateur des fi-
nances, Ernest Belande, Catulles-St-Jean,
commissaire du gouvernement, J. A. V.
les, Craan, magistrat communal et Pr.
dent. g
ST-MARc : D&sinor, magistrat comma.
nal, depute Kdnol, Aug. Supplice, Chap
les Destinoble.
A St-Louis de Gonzague:
Le Superieur de l'Institution St-Louis
de Gonzague rappelle qu le eCours de
Commerce commencera Ie jeudi da
courant, A 5 h. de l'apres-midi.
Se faire inscrire au bureau de I'dconome
Buss neuf
Atteld de bons chevaux, A louer pour.
baptemes, courses enville, promenades
la champagne, etc.
S'adresser A Mim F. Shines, No IS6, Rue
du Magasin de l'Etat.
Remerciements
M.Nemours Mitton et son fils,les family.
les Carrie, Mitton, Bouchereau Berthad
ct tous les autres parents adressent lean
plus sinccres remerciements aux amis qui
les ont assists de leur sympathique con.
course A l'occasion de la maladie et de li
mort de leur regrettee 'Warie Thirise Loui-
us Filix Catrid, spouse Nemours Mitton.
Port-au-Prince, 14 octobre 10o8
A Cuba
Les d6sordres politiques commencent i
prendre une certain acuity i Cuba. Une
reunion des conservateurs qui a en lien
dernierement a Sancti Spiritus a donna
lieu a une dmeute, au course de laquelle
plusieurs personnel ont 6et blesses. Une
reunion du part fiAgre, cc soir, Ila Ha-
vane, a et6 interrompue par les libraUx,
qui n ont cessd de pousser des hurlements.
Sancti Spiritus est la ville natale du ge-
n6ral Jose Miguel Gomez, l'ancien gon.
verneur de la province et en ce moment
candidate I la pr6sidence. Le maire de ls
ville et la police sont membres du part li-
beral. Le general Mario Menocal, un an-
cien liberal, en ce moment le candidate con-
servateur A la prdsidence, etait arrive dans
la matinee par train special, accompani
d'un grand nombre de ses partisans. Des
milliers de gens, pour 1a plupart A cheval,
s'etaient ports A sa rencontre. On se ren-
dait compte,des le d6but.que des desordres
allaient se produire, car bon nombre de
partisans du general Menocal se trouviient
dans la foule Au moment oii le cortege
se rendiit au lieu de reunion; il fat assail
li de tous les c6:es. Quelques instants plus
tard; la melee devenait general et an
conservateur etait mortellement blessed par
un policeman.Les bless6s 6taient nombreux
dans les deux camps quand l'ordre fut cn-
fin rdtabli.
Les dangers da baiser
De la Revue Scientifique
Le docteur Martinez montre, dani les
Arehiles de mddecine des enfants et dans le
.Annales d'hygidne publique que I'habitude
qu'ont certaines personnel d'embrassr i
tout propos les enfants est ddtestable, c
qu'il est hors de dome que le contact deIj
levres est souvent I'occasion de la trans1i
sion de maladies. contagieuses. Le msb:
de la care dentaire pourrait se propager
ainsi. La transmission d'affections coanta
gieuses aigues, telles que la rougeole, l
grippe, la dipht&rie; la scarlatine, la co-
queluche, le coriza, etc... est frdquentc. :
Le danger de transmission de la tbe '
close par le baiser est encore plus grave,
d'autant plus qu'elle est insidicese :ano d-
but, on peut croire a une lesion de grant
tage, I un bouton d'acnd, A de l'tmpdgti)





Cee'st que plus tard, quand la lesion a
mress? en surface et en profondeur, que
diagnostic exact est fait. II est done uti-
ld'ltre mis en garden centre ce danger et
de ne pas toldrer les baisers que les enfants
Kdonnen: cheque rencontre ou 1 l'dcole.


ioiivpiIp V.tranDiirPe


I


IlUULUIIUU JLU ULLUyUAIUU

Derni res D6p ches

- COsTANTISOPLE 13. Le boycottage des
urchandises autrichiennes est observe
avec une tell force depuis plusieurs jours,
que I'Ambassadeur autrichien s'en est plaint
i ,i Porte.
Le grand Vizir Kiamil Pacha a repondu
Sl'Ambassadeur que le gouvernement n' -
uit pisresponsable dece boycottage et qu'il
ne pouvait pas ob'iger le public d'acheter
ce qu'il ne voulait pas; it a ajout6 que
l police avait rcqtu l'ordre de veilkr A
ce que les clients des magasins autri-
cbicas ne soient pas inquietes.
A la suite de cette declaration et d'or-
res semb'ables donrdes par le comitd
de I'Union et du progrc;, les g i'ds p,-
ties la porte d;s miigsin. autrichicns
ont ti retiies, le byco:tag: continue ;n l-
pg tout, plus vigoureusement que ian.tis,
et le commerce autrichicn souffre beau-
coup de cet tat de choses.
Les navires au'richiens actuellement ici,
De peuvent trouver ni passages ni mar-
chndises pour leur voyage de retour.
Le service de la Compagnie du Lloyd
nrich:en est piralysd a Constantinople.
Le piquebot a Galicia a est part de
Comantinople samedi soir sins un seul
tongeur et sans fret.
rA13. L'ancien titre de tsir des
lhlgares que vient de prendre le prince
Ferdinand a augment encore sa popular
itdsoulevant l'enthousiasme gdenral dans
le pays.
i nouvelle publide Paris, au sujct
d'uo ultimatum k nvoyv par la Bulgarie a
Turquie est oftic -Ilcmient d6men ie.
losDRES 13 L'un des premiers rC-
it!ats de la crises actuel!e d ins les Balkans
Sit6 connu aujourdi'hui. le gouvernemcnt
lais, ay.nt d(ec de d'abandonner d'une
h(on definitive son project de rddad ioa
s armement.s
Les constructions navales vont reprcn-
re immddiiatcnim.t sur une vaste elielle
tl'arme: de crre au lieu d'etre dimi-
nCesera ang'-ncn-e, cla a d discu:Ld A
ne reunion du c b.i-et qui a cu 'ieu ce
i et quolq :c ccs mtnsures n'aicn." pis
eCore et annonc& s officicllcre .t on pcut
s consiCdrer commect rtaine-.
Pts 13 D'ap:&i le < Fig.iro* Iles
e$es de Franc nnt rcq,' une c-cul.tire
Scardinal Mrry dtIl Val Secrdt ire d Etat
a Viticn, leur inttrdislat d'-arsiser A
ranir aux contfereices dans les 1:acul. ;
CU.VEN 14.. Le ball: esp gnol
'Cisllu qui pren.li part A la course
Ptrlaco jpe GorJon Bennutt est to:rb6
&s Ila mer du Nord A 6 milks de lile
:lgoland. Les deux adronaues out dtd
_%fpar un bateau .p&heur.
ILy.1-- D.ux des ballons ayant pris
)a course de la coupe Gordon-Ben-
SOot manquants. Ils ont quittd Berlin
'a3 72 hcures L'un est le gallon alle-
i4d Busley D et I'autre le ballon suis-
'Heloetia ,. Jusqu'A prdsenr, I'adaostat
SParucouru la plus grande distance est
.'Uni anglais a Banshde a qui a couvert
mailles
iTPT' soRG .- I y a eu des ddsor-
at versitaires a St PNtersbourg et A
wMBRE. six navires de guerre an-'


glais vcnant de Malte sont arrives ce Tia-
'in pros de I'lle de Rodes.
JAFFA ( Palestine ) Le bureau p t-'
Autrichien fut attaqud cc martin ct :1i
partie de son mntvriel detruite par une
blide mCnde p.r dts igitatcurs politiqucs,
n1 consequence de l'.inexion de la Bos-
nie ct de l'Htrz-govine par 1'Autriche.
ST PITERSBOURG. 54 nouveaux cas de
cholera et 27 ddces ont det enrigistrds au
course ds dternieres 24 heures. La situa-
tion des riragers A Tabriz est critique.
PAR s r4.-- Le Prdsident de la R6pu-
blique rendit hier au president du sdnat
et de la chambre la visit qu'il cn avait
rescue. Le marriage de Mile Zola avec Mr
Leblond, attached A la presidency du con-
seil, eut lieu aujourd'hui. Le ministry de
ia guerre etait un des temoins du fiance.
Le centre amiral Manceron est promu vice-
amiral. Le; capitaines de vaisseau Mallet
Charles Poid'onc et Guillou sont promus
contre-ami-ajx. Le conseil de guerre ma-
ritime dev.int le'icl co:nparaitri le capi-
taine de frg.ite, commandant du Nive "
se rcunira le 23 Octobre se Havre caf6 Hai-
ti Cap 43.

Slt6tel Bellevue.
.*'. Ini'i- silt,', 1i plus con-
fu)ibt;tbl.-- Chamnp-de-Mars.-
Cuisi!, ronomrnce.-- Vne sur la mer-


Sacs vides!..


Mlouvement maritime

VOILIER, :
'Di u-Merci, Petite-R v:,-re ; St-Franfois,
Gr..nd-Godve ; St-Jacqurs. Commerce, Fra-
ttrnit,, Petit-GrA've ; St-.Ioseph Pc t t-Trou.
Ces bAteaux laisseront ou ce soir ou sa-
mecd soir.
Avis aux Sinistr6s
La Commission de rdpartition des fonds
de secours aux victims des incendies des
5, 6 et to Juil'et 1908, s'empresse de por-
ter A la connaissarce des intdressd; qu'une
premiere rdpartition leur sera faite A partir
du lundi 19 Octobre courant au local de
la Chambre des Deputes, de 2 heures A
5 heures du soir.
Les premiers versements co nmenceront
par les propridtaires.
Les Interesses seront en outre pri6s de
se presenter personnellement avec leurs bul-
letins et leurs titres de proprid.6.
Port-au-Prince, I4 Octobre 1908.
Le President, Le Secrctaire,
C RIGAUD HI. VOLCY, avocat.

N DEMANDE A acheter le
Premier Volume tome premier
de
POUR L'HISTOIRE
Par EtMMANUEL CHANCY. S'adresser
au bureau du Matin.

M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne a'is sa bienveillante clien-
tble que sa maison No 7, Rue Trav r-
siere est toujours bien pourvue d'une
vari6t6 d'ktoffes de la haute nou-
veaut6 parisienne
QUALITr SUPIRIEURE. COUPE IELGANTE
TRAVAIL SOIGNI. EXECUTION PROMPTED.
Prix tres rdduits I


Sacs vides!..


Entrep6t General des Grandes fabriques


DIE CALCUrr
SACS


Cacaos
l.,s Types Courants constamtnent en Stock par balls de 400 sac-,
Depuis 18 centimes or jusqt'A 28 centimes or
Pour grandeur rdgulibres 65<110 centim6tres et 70x110 centim6tres.
[Poils de 1 t 3] livres jusqu'A 3 livres.
acs sur modeles et sur types dos acbeteurs.
Prix A forfeit pour livraisons mansuelles francs port de d6barquement et, si
on le desire, Droits pays.


50.000 Sacs de 1'Inde


Pri6re d'aviser 1'administra-
tion de a moin-vre irrhgulari-
to darnq laservic du A MATIN
afin qu'il y coit do suite remd-
di6

PHARM ACIE

Emmanuel Alexandre
Le riblic eot avis6 que le D' Jlh.
Bergoaud, Pharmacien do I'Ecole Su-
pbrieure de I'ariz,prond la succession
d s affaires de la Plarinmcie Emma-
nuel Alexandro, et qu'il so met A la
disposition do la clien'ele, pour l'ex6
action p)'pltnllo, singnde et scrupti-
leuso des or 'onnances de Messieurs
lo doct urs el Mdd-'cins de la Cpi-
tale.
Port-au-Piince, 1-t 9 otobre 1908
Dr Ji. BERGEAUD

nr A nquste Fabius
Officier d('Acadmlic
Ancien PIrofesscuir de IRhloriique et de
Seconide an LycCe de Iort-pi-PIrince
20 ainnics (dilnseignemcnt
(1ans cet I'Etalissementi
(Offro st.-s -t'rvices aux famiilles pour
(l-s I cons de : [Laine et Litt ra'ure
FIan; iis( -;e Lani ig e (.t I it Irature La-
tines I.ar.uii 4t i tI t',lt 'ur Gre ques,
d Hlis!oire et dc Gogralhlie.
S'ai'e.sser an Bois-Verna ( Impasse
Lavand ).

Poudre Deulifrice
ANTISEPTIQUE
DE
A. BONIIOMMNE, PIIr MACIEN.
Prix A I Expo-ition comrnunde du
ler Mai 1907 do Port-au-Prince.
Ddp6t: Pharmacie St-Antoine
Avenue John-Brjwn ( Lalue ).
PORT-AU-PRINCE ( HAIrr )
Prix de la boite G. 1.50


Sacs.


L (I[Ne) DUNKERQUE (Ft'ice) ET DUNDIEE ( ANc.LrETrE l )
sp6ciaux pour Caf6s tries
Cafrs ordinaires


_I __


Romulus

On tronvera aux Bureaux du Matin
lo irmarquable Roman historique de
FEIt 'AND HIBBERT : ROMULUS, au
prix de Trois Gourdes le volume.

La soussignde a l'honneur d'infor-
mer le public qu'elle a dtabli en cette
ville h partir de cette date, une
mason de Commerce.
Aux Cayes, 1" Octobre 1908.
Madame PRESSIA JEAN

POUR

NOSINIUSTRIELS

LA FABRIQUE
James Leffel & Co
Dont les Usines competent parmi les
plus importantes des Etats-U(ris et qui
jouit d'une reputation mondiale, a dei-
d16 de constituer tine Agenca en notre
pays pour tous les articles de sa -sp-
cialitd : MACHINES A VAPEUR, CIIAU-
DIEIIES, LOCOMOTIVES, POMPES, TURIINES
DE TOUTES LES DIMENTIONS sotlt vendues
par elle a des conditions cxceptionnellz-
ment avantageuses et garanties de pre-
mier c' oix.
Ces articles sont livres sur le wharf
de New-York solidetnent emnball6s en
vue d'une longue traverse.
On peut en voir des spicimens;i 't *
sine Saint Michil ( ARCAIIAIE ) oU nm.
chines et chaudieres fonctionnent de-
puis plusieurs anndes a la satisfaction
du propridtaire, M' Michel Sylvain
seul Agent pour Haiti de la Fabrique
James Leffel & Co
Priere d'adresser toutes demandles
de renseignements et toutes comman-
des au dit Agent.
43, Rue des Fronts Forts,
PORT-AU-I)RINCE


Vieanent d'arriver par Balles de 300
Prix excepticnnellement avantageux
S'adresser a JULES LAVILLE
AGENT ET DAIPOSITAIRE GENI"RAL=
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT








QU RD t3() :-~ N ;-3TA~IEr


42, Rd. d: Fc -!
C:IHAUSSLIIES E N, tt( ',i P(JIJ I l.A VL'NTE
P1 ornpititm1'.'io l z ciiI a:ux comn man
dtes tala iCi quei province.
(ClauL;-;rt-rs dce d )ae.rD former. ot tra-
vail toujoir.; toui cc qtil y a de plus
l:ut'iiiQ- afl~itine et franmiise pour
Md;;icur~i ; ~!hinte et c uonumnodes.
Pour lul s ci fan~ts ji3 p1 nrs4 l'air;e
Tvalso i i de cx~ cu t, avoc
des p rile jtcmi rornarq~ie.
As~tL'aiCur~i do E.r~arad rabais.L
N,;sa r Liller u -~- -


N


MAo A IS

Coi asco


1 ;.ti otile \Iaisun qui pcuu I r&~poiudr
: toll) lIs ctap'ioCe- ;lti ion guit.
L~a aisioi! lit [):!Is a..-Ar! ia, oft I,011

La \lNimsi ni qui mcloici ) 14m.l mzilleu-
La i Mai1501Lpi venid A meilicur
1).L I cl16.
01ti t)IVC dariS SCS soldiers'
E1lt~gance, Solidit'- et Propretd-
(CeLte Maison cst uime das plus re.
Oil tI'OLIVC atlij CairageS pour tou-
ef co p' cursg
dei-, i"'ix ellc~out'Ll"Tr51i1ts.


.,___~A de---- Matt-is &


A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.

lePniers articles recus
Parf!omerie Houbigant; Ro-
yal lloubigant; FougBre Royal; Par-
furm IlIal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tr6s 616gants.
Pa fum renomm6 Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualities.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, A la disposition du public
en g6ndral et a la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et vied argent,-
diarant et pierres prdcieutes & des prix
at antageux.
ACIIAT D'ACAILLES DE CART
Prix exceptionnel
"_L--_, .-_

Panamas !...
Eldgants, solides, arrives par le
< Montrdal a.
CheNz MUe LEONIDE SOLAGES.
22, Rue des Fronts-Forts.


Le public est avis6 qtfe j'autorise
Mr F. F. Stines A agir comme mon
agent A Port-au-Prince,
Le COMMODORE W. E. MEYER
de Bernfudes


T AMiNiERIE COTIBflENTALE

Port-au-Prince
CA PA:IT: 50.0 PEAUX PAR JOUR
PREPA.l~TION DLS PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
Vente des chaussures : Cavreau-glac, Verni et cou-
leurs, pour i-oames, Damaes et Enfants.
( lOUTT,'.~-, E:.ASTIQUE ET LAc )


En~~ s}~


(%t ell


dbtaiI pour tote la Rpublique


S ip. Co A


MAGLOIRE


-P 45, RUE Roux, 45
-- TILIPHONE.

Journaux, brochures, billets de
marriage, cartes de fiancailles,
rog),gramnmes, affiches, et tous
autres travaux de ville.
Billets d'enterrement et cartes
de visit d la minute.


'H r BELLEVUE
RIsTA URA NT B-LL
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Mme Ilermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderns et confortabl. Fue sur la mer. --Tempraturs
douce et rdgulire.--Les Tramways desservent I'Hdtel-Bellevue routes les 7 Minst
PROPRIiAT SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de rieeption.-Piano.-Gramophone.
Sonneries Eflectriques


Table d'H6te


JULIEN FLORUS
Ancien dleve de la 26e Compagnie
d ouvriers d'Artillerie ( Lorient )
Se tient A la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE, de IRIPARATION de coflre-
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
Rue de la Rdvolution No 19
Vis d-vis de la Chambre des DdpuLs

Chapeaux I
Chapeaux 11
Chapeaux 1! 1
PAILLE D1 PORTO-RIl:O
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Lo coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIMB TESTAR, d'installer one
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du touvre
Pour tons les godet et pour touted
Ias bourse.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PET01A
143,'GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRIS
DN DIP6T, POUR LA VENTS
EN GROS XT D*rAIL.!i
Execution prompte'des
com'"mindes. tant ici qu'en
Province.
Formes & hommes ; l6gantes et ra-

tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernire mo-
do de"Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
nees avec des Peatt de routes nuances
d'une selection et durde irreprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquides.
Pour chaustrs i toules nuances.


ius Us fours, do "ldt d T heurs,,
di 7 A 8 hires dusoir


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures.
La Manufacture a toujours en d6p6t
un grand stock, pour la vente en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
IIOMMES, FEMMES, ENFANTS
Los commands dcs commervants
de l'intdrieur pour:ont etre "exdcut6es
dans une semaine A peu pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE (HAITI

Au dernier cril
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A l'honneur d'annoncer A ses nom
breux clients de la Capitale et de la
province qu'ilvient dese transf6rerde
la Rue des Fronts-Forts, avec son meme
stock de chaussures, d la Grand'Rs
au No 153 avec l'inscription ci-dessu.
Les clients seront toujours serrw
dans les memes conditions; c'est--
dire avec les 5 o/o d'escompte sor Is
vente en gros; sans oublier les m6,
mes soins et la m. me exactitude.
La Maison se charge toujours deW!a
re prendro les mr surm a domlile.
Mason F. BRiJNES.
195 GLRAND'KUE 195
Dirig6e par
HOIDELIN

Ancien membre de la SociUU PlM
thropique des matires tailleurs d P51
Vient de rocevoir un grand chof.tI
toffes diagonale, casimir alpac, ohB0
to, cheviote pour deuil, etc, Recoa
de particuli6rement A sa clienthl:
belie collection de coupes de cxa.i
de gilets de fantaisie et de pig16
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de fO
ces.- Coupes Fraunais, Angl .u
AmAricaine de Ia dermire pan "
La maison confectionne auS des o
tumres mnilitaires, h bts br"
dolmans. tuniqued s uo l 0,
r"s. *to eto, de toes tgraf


I __