<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00428
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 14, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00428

Full Text




Deuxibme Ann6e, No 437.


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


Lundi, 14 Septembre 1908.


)J


QUOTIDIEN
I I
Abonnements : D.BCnv=: LE NUMPRO 15 CENTI'MES
PORT-AU-PRINCE U M s. G. C e0m er t M agloire,
Taois Moas. a500
DtPARTEMENTS UN Mois. .. 2.20 -- Les abonnements parter.t da I1r et du i5 de chaqae
T TROIS Mos a 6.00 RIDACTION-ADMINISTRATION mois et sont payable d'avance
TRANGER........ Taois MorI. 8 8.00 45, RUE ROUX, 45. Le manuscripts ins6r6s ou non ne serontpa rendus -

Pour tout ce qui conoerne 1'Administration du Journal, a adre'ser a L onsiour Arthur ISIDO ~14 5. ~ Ru Ce,,n'.e -o-

Sa ni r A n I n dunt 11 avait pratiqu6 "la courtoise g. d, ; tnufllexion devant I'an,'n
ho1pita'itl. Pas un trait n'en fat re- maitre Y-a-fil done plunienrs o. tt.
U U 1 tract ; et c'est encore a cetle, sour- gories d'llnitiens, don't les uns so
ce q(u'en pays ang'o-saxon vont pui- raient etrangares aux sentiments ,dt'e
ser tous les m6disans qui ont )3- autres ou fant-il penser, selon le Ijot
soin de se donner de< arms centre energi.pie d'lEngn ieH oy ( qe tnoti
Larace b,'.iIm -he pent,, -ous qIelllt m .ifLestAt;ions .inoire. ol'anise **n sa lai i et la race noire avons a la noslalgie d, l'esrla'agqe? '
latitude qu e -,sot, so payer n'i~mu.- tfaveu:. a Le, Franr(iis dit volontiers du M. J. N. Lger a rappele qu'une
lquels nl mvi s ; jraitenientki t ivers I.-s fail I- lw p a':t ass. z: chlez mal des autres et de lui-meme : c'e-t brochure parie chez vous, Doctolr.
lace noire, etl aura toujours pour nous mintine, I'll ttien le ilus pale n'a un d6faut. Mais il est capable de re- an Cap, en 1814, intitul.e a L! .,s,*jt'l,
ejustifier do puissants 'ptrtextes ti- clhauce d('UOcup)tir Lque 1lo situations tour : c'est une quality. colonial ddvoill mentionne ls cruan-
r4ideses pr/tetitdus devoirs de a ci. inttrieonurs tlalns touted enltreprise par- E, 6bloui de cetll haute quality tts suivantes exerctes par los colons
Iiu'ion. r S.':i p))rt ant j amais'"quel- ticuli;-ie cr, |par le lulIt ot si franqaise, ie francophile en q'ilation FRAn.CA., sur lears esclaves :
quo fragment d I'humninit6 foncee se int~m-io noui- crt-cns une in-titut'on proclame la France la nation a a a Poncet infligeait la castration A
perit,dans n'iin po toquelle conj3nc- natiatioale, telle la l:anquI ct qile nous moins infrct6o de pr'djg6 tid race! i sea estlaves: il fit m,-urir sa fiil-
te, quelq'ie nmouvement de mtlian- la c,)ntion-, I 'urop[cAi, l'tl1i;naen Je souris voloqiers de pilie de voir natnrelle avec laquelle il avait eu des
ad'ailleurs jiiftilie centre sa sour- hi:iien n'v 1a pas utie situation plus patfois argmrnenter A tort ei A travers r,-ltions incestueuses, en lui versant de
do et seculair antag )niste, toute la tivoriste. centre tout sys'oine d'6ducation an- la cire bouillante dans les oreilles.
get civilisa; d, ut're-in r so r6volte ; I' gTu 'nrial, 1. blie' in ,' n 11no, r- glo-sixon, mais ii y a lieu de se re- *Corbierre fait broiler vif ; il fitl .n-
car oser sc in1 unifester centre la fra :- l u.te tpas ii it sori n onde, soil cer- volter positivein nt de voir dos mj1l- terror an garden et un Ioeuf mort.
tioon blancihe te l'hlu anit est un cri- :-.e, se 1s te.s a' lui ; ce sot lt dies tie o ou des noirs liaitien, par ce que Chapuiset (dans la plane du Nord '.
meins:rit a i ode de la civilization f.itis c':t1n is .I' tltout le no,!id: et i; r'v des fa ilitd pirticuliecei lcur airont faisait ouvrir le venture d'un muLet
so isle nom 1 < .rnPiophi)bie. a pas lie i dkiis-te:. permnis d'aller se frotter contre la ci- mort de malidie et y faisait coudre
QJoilue ce cr ime ait etk reprocliht Aus naguere encore par la oresse ftrantli- (qjlel lue Otoun.nomenlt on vovant, d ins senter le F'anqCais co n na a stranger sait fnsuite enterrer home et b te.
Mau peuplo Itattien, il n'est cepen- es ino\ens de cornti'adidtion, le Doc- au prdjuig de race. Jouannean, A la Grande-Riviti;e,
dnt pas vrai que 'elui-ci soit .rxao tour N. Au.uste tocher A cett quis- Quo les: )ti i oI Dominicaiis fit clouer un de ses noirs A une in'i-
phobs; il a perdu, avec 1- cult de lion do la iprti'ntion blanche contre nourriss3nt do la ran:un centre raille par let oreilles qu'il coupa on-
se anetres, I souvenir de I'ancien- ie nitgre o tl la fi is int so lement p ,ser l'oppression, il est fort compr6hensi- suite an ras de la tite avec un rasoir ;
Be oppression. El:t son defaut de ran- .su i'Au .o-saxon A 1'en croir., le ble q'l'ils inet rnent cete rancune il les fit griller et contraignit la vic-
car vient de s-)nd ignorance; au fir l'ran:ai.s ne conn'it pas Ie ptrjtg;0 de dans 1'Espigno', qai a te6 leur nmatr,; time A les manger.
Si measure (lue les Ilots de 1'instruc- race et si la population noire quipeuple que I'Inde, c.nqu6rant demiin son a De Cokburne, chevalier de Sainm-
tion l'inondoiit, on lui obs:urcit do les Etats Unis relevait ld pitlfdrence autonomy -, garden le so ivenic dtl'uI Louis, (A la Marmnelade), enterrait
pli en plus los fait los plus consis- de la domination fran:uise, il v a b au domination, il sera tout natural qie se.; esclaves jusqu'au cou et jouait d
Iits de son liistoire. Si bien quAe, A temnp reeure a.tuello, la hourgeoisie hai- condition inf,;rieuit. .Afro-Ambricains ddsEtats-Unis voient, Enn ry, faisit inlttre ses noirs vi-
l one, si l letemps recommend client Nous- sornines obliges d'in--ister un dans un temps p!us on moins pro- vants dans le four A pain.
IPiderait vo!toitiers les troupes colo- peu sur cctte question, car elle pr u- ch un, leur situation socially s'am-lio- D sdiunos pw-, d~ns I'Artihonite,
oles,- pourvu qu'elles restassent ve A quel point les mn -illeurs esprits rer et qn'un fond d'amerturne subsi-se fit brur'.r- vifs pl us doe '5 noirs, hom-
kfrcaises- centre les bands de so laissent pa foi- aveugler par la ).pas- dans !eur eu irsu, il sera lgilimo qlue Im s, femmnes et e'fivnat~.-- Jarasav
?ossaint Louverture ou de Dessa- sion. e ressentiment aille droit A I'Arn6ri- coupait la league A ses domestiques
U. Ce n'set d'Ailleurs pas la premiere cain. uour ttre servi par des muets.
ePendant pour nous tous qui 1i fois que nos contradiceurs jouent de Eb biei, en d6pit de c-tte logique, K Baudry, conseiller honoraire au
i unpeu, iln'est pas possible que cette corde et l'un d'eux 4crivait re- voilA qu'il se trouve des II utiens et Conseil sup6rieur de Port-au-Prince,
Sne soyons plus ou moins xano- comment, a propos de 1'aventure dei pas des moindres qui, sentant la I abitant au quarter de Bellevue, lit
c car nous connaissons trop par M. Jules Bois et de sa rectification in- necessity do designer une catdgorie p6rir sous Ie fouet son confiseur, pour
fcrits et par les fails observes les tresste les ligtns suivantes. de blancs an ressentiment des do.s- e punir do n'avoir pas hien reussi
10inents que conservent A notre en- 4 II y a eu un ministry anglais qui, c *ndants 'e T'onissaint-Louvertire o t de la confiture.
oitles blancs d'Europe et d'Ambri- apres avoir pass clh z nous douze de D3ssalines, laissent de c6t6 les Madame Sivenant I)ucoudrai fai-
r. annees, re,:t et clioyv dans la meil- descendants de Leclerc ot de Ito- sait donner 2 A 300 coups de fouet a
our ma part, en proposant A I'imi- leure so-ietd haitienntl, a minis sur le charnmblau, que le tenap3, parratt- ses esclaves et faisait ensuite verser
o00 de mes concitoyens la forme compete e notre nation et de noire il, a transforms en amis suits de dans les plaie, d- la cire A cache-
"'oale anglo-saxonne, e ne crois pas race des lug inents, emprciuts parfois la race et allongent sans trembler ter brilante. Madame Charette, :
leJe me sentirais le courage d'ins- du plus faitaisisite parti-pris. le doigt sur.. I'Anglo--Saxon St-Louis, mattait A ses es-laves des
en Haiti aucune Alliance anglo- 4 Comme la boutade de M. Jules Comment c'est ie Francais qui a maqques tdo for fermrs au cadenas et
~Oe,.caril n'yapas a espdrerquele Bois, le livre de Sir Spencer Saint- Bt6 le maltre:de ce people. et quel les laissait ainsi mourir de faim et
S_. quel qu'il soit, ( saufquelques John valut A son auteur de3 pro- maitre I- et c'est I'Anglo-Saxon qu'on de soif.
2 0 o 0s aussiintdresaes que rares) testations et des rectifications dd- vient .de l'engager A hair; pierce que a Latigup, A Cavaillon, fit scier les
L A jmaais flatt4 sincremeot des meant motives de la part de ceux soi-meme on ne veut pas etre ddran- quatre membres de son domestique


I I II -~ -











Joseph et le tit ensuite "ntvrr'er vivant.
Guiilgaud, ( Cayes ), Nmili Fonid
Itotig ) Y it 4('ani.; Pt R ).;I I I ( .1 '
fnie ) fais-iitett re clialn It iI-
clave- ; Ad s pote,trll ft I....; Iati:-t-..ie'it
s'fen Skift. 0
E~t c.'es, (Amrtro It! h Sion
1'on viewrirar. rioti- I; 1-w c1- -of -j!1,11' i
refuse Iegii' ihI' i l
ses Etats! Vt 'o,'i 1, il I I
qu'H-illiaud d'4Xt ilL lI k!.-nco-
Ions d1o Savit-DoIiIl' Ii., Li tit I'-
colons fani:.!iA, -;. s -enib ; a s 'A s L'
ne soont jaiiiims rai~' h I
sont iurnaitis ut i' itlit t
tous ls blame~l~lC, .. mmcs avo li ts nir;~~grps
its oub!irnt souvert iou'e e -I c%! do
vertu. i
Nous com i( ir m- ait-0%I- yr j if. 1-
Vaiit hes yeux do quel 'IolI tit i

1glo-S.ixon (lS I*:t; tmn Ll (lii I I
inais atteint itdris la ii um.iat*.,le ~*
de rifflineinert qw uttA ctil d
voir ?


Boll J.1 It, fis~iit 11 )0lf 1 :1.-; rW C
FF


et ri j iiiu3 ( i olP? e 11? ..,0i s Id 1c11,11

pas, Rwctteur '?
Et lo ?........
Mlail, Oil nols dit (I') q j1'le

A iftracte[ ,et on noiw dit: ( V\t/.z JhI-
I t4i Bois. Et GusttA-e il'XIt!ix? E'( o-
cliinat ? Et T(Ixier ? Et EA- i'1lt- MIe!-
ve ? Oct. e", (Ill-tild Ont-il-, r~ra"`
IUs mit si ~en enl t ractiq u t () Lit r'-
cernriment tilli3 colijti.- s.d: Ssmai
S4of est venuefl nOltS ; ratitior desa
terie !...
tin .ier' ier inot ( 'I' qiie ii. C s
latin i tos, (jiii st Inmblnr't voij 1 I 011 IIi,
sauf de bons lives dViii;toiro i'd Ieiir
pays, se douitent (l)uIe 'rs(icllo totites
les. ns- Clfiofns d19.-Ir Sj etwtiC'St .4011n
ont 1t46 puiis~es dans les ovrages
P z11`IViz de de ioreau de St My' t (le
Victor Sch(rP'her, fe g'i, !it abol'tioa-
niste do l-88. ainsi quo' dans le.
aimables al rjiw a ialS ds cds olivt''-
neiirts it
Non. laissons ct-itoe cordt I.l Vi-
bre mal sous les doigts c-( si nouis coin-
tinuons A en joer, .lo1101-2.('1o01
r i s q ue d e r a p e t i s o r e l ( it ,1 ,'Ii
satns le vouloir win-, douiti, c cI x minx
quels nous .lcvonqs, vtis(. ct mt)i
Doe~leur, cette indtst~tndamie (Itit,
comprorettons taUnt... (t (It 14
merions imiuis~ari's i ref tiro, di~z*~ra'-
rds que nous sonime:; 1;tr I'tidticotion
quo vous savez.



La IIeslion dl Jour

VI
Nous nous 6vertuons A ft ire toucher
du doigt aux haitiens leq Ipoints par
losquels peche I'Aducation francaise,
quo jUsqu'ici ils ont copi~e 3erviemerit
*t maladroitemerit. Le Docteur Ne-
mtoutrn Auguste trouve qu'en cela nous
~omplissorii une oeuvre dtateshble,
crlmiinelle miem, et Ii s'tCpaumone t~
moms ddinontrer lea beautts, lea avan-


Itages et I, -s 'nl; I .ur,4 4 1il cliltiii' e
(l ()111 (1t-11. I 1O 0 t Ibao.
jaa Iiiii' C pit & I ti b t It e .1
i I I II I )
I.e 1t a I I I -yI.



ti" I I;II I I I ~ 1a C I )I i I t
1 (11-1 111 11'i li s .11;rlprelil"l en"




q ~~ue ses m~fhodes di~iqrcio n
4 111(IIIt;ii ci l (, IIt
11)1)1 111 A.nSi c inm e )a't
lt IN1 ,!) 1



J(kI (O'jale ;.U I If il' / ll a- l's
L e FrIi t i 'IIl, I oklk*/p:l.t v ie'i
4r I Se' Me hodt-s' pl Wi rucioi pr t inu5
la sci `h- moilone ll aceotdol e.apsc
u tncnhI, vo rop l i avec teu
p'.' ;iju Irnouild av.; l ) ii u- -eitnmi-s

I(:* E~tat i 'll 1"114ti do ll r~ I'l ii* tie r I 1 du D







'it i y*Is e t I fp uit* cv 'fII I r I .. 11--,

rn ~I P P1011" 11dint it N ,),id ;aqide Nat
SIlS i / It' i pfaut lis-Ii S l
c larget. it




Ell eit bi eIi ?o' 1;out toai





et apr"s "'1uc Ii\'" Vdtiteds fdrquik S stae
N o I I -,i I )I I !1 1)CA lie






!O1 i itiaii de UjI t)!l et he~l~ 'S~ QIOJ'ilti~
jiut prc tite! cct3I i'ti (t1le '.pi;_- hit A[Out


CIe!iiite n is %)i rtoi-& t'.rttlix t-quit N tie
Gil phs r Ict s jefvloe.s 1,(y ;iodu Dr


Arii-ti At- (-it ifaiit-nv FzcQcr d ut~ince
I., 16tre poul S'el coav iII-t., 11 ll'.a;
ainhi mt lie .o i e-z irit ione ideo lie der.


O11 es t Tac corulrio l at ec? lit'; -z' V-lll I

et apr;.., 4111o I-It vtcorl ifli des fail; Se Sor
ainsi imposot, a la graw e conscience






ItC 1! i a-a' It fo! m n Y d

Vii1 I t zc n r
il on lira ii t-p '- d
rt ~:~u ~;~ ti A s eotitre.4irt, et A fo


SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

DiMANCHE 13 SEPTEMBRE
Barometre A midi '59, I'/'
,minimum 22. 8
Temp6rattre maximum 29. 5
mryernn-' diurn. 26. 4
Ciel covert toute la jourrie. Dans la
matinee quelques coups de tonnerre loin-
tain et petite pluie inappreciable. Eclairs le
soir.
Le barometre est en hausse depuis midi.
R. BALTENWBCK


r S. Archir
M, S. Arh'r, president du Comi'6 per-
manent'd S.nai est parii hier sur Ie
Montreal se rcndint en Europe, en mission
special po'.r le Gouvernement.
L'Indust :3 d-ans la R6pu-
bl qu3 d3 Panama
Qioique la cuiil:ure Ic. binan:s .s: l'in-
dutric principal ct d it la cultivation
s'a a.rndit d'.,;idc .n .ai e, on faith p!us
d a tc:,tion A. It cutl:uc dies proJuits sui-
vant; : Cacto, don't cls n.itifs sont 'es
sculs cu'tivatenrs tt qui font s.chcr les
grains au soleil au lieu die e fire avec
d'appareils spdciaux ( la valear de cet ar-
ticle se ca'cule pour I deportation, comnine
ayant une valeur de P. 6,ooo ); le ciout-
chouc. qui se produit main-e ant en tris
petites quantities, pourra:t avec plus d'atten-
tion devenir une indns'iii pofitible.
II y a dans la Repub ique environ 65,
o0o ttrcs de betail sur pid 2,,coo co-
chon, 3,000 chlivres, I7,' o chllvaux,
ct I,SOO muilcis.
La to:alitc dis gains du ch:lmini de fer
et la line de vapcurs dr Panama pour
l'annce tiscale jus-u'au 30 juin 1906 se
sont lev6es A P. 3, 917, 8 0, lesquels
co:nparbs a.ec ccux de l'an"de prdcedtl nte
montre une augmtl nation de P. .8 1 229
I c nouve:ncnt commercial d'Furope avec
I'Aminiquc Ccntrale ct Ie Mc'iq'e via-
I'ithm:ne de Panama, montre une anugnen-
taiion de 2,62I tonln-s, it poor les ports
de l'ocean: I'aciti nq e, 4,1 to *on:'n s.
I.e nouvcmnint comnmercit'. dic l'Arn-
riquc Centrale et du Mexique vers 1'Euro-
pe a cu une diminution de 7,826 tonnes
et Ies pots de l'Ocean Pacitique, 6,897
tonnes.
La to'alit6 ensemble des deu' directions
montre une a3gm!ntation de 13 pour
cent.
Ordro des Avocats^
Conf)irmmen.t A I'article 6 des Regle-
men:s, le BA:onnier convoque Messieurs
les Avocits de ce birrcau le mcrcredi I6
du courant A 1o heures du matin au local
du Tribunal civil, po:,r proctder A 1'elec-
tion du BAtonnier, du S:crdtaire et du
Conweil.
Port-au-Prince, le 12 S.-ptembre 1908
Le Sccreitire Jd C,,nseil,
RODOI.PIE BARA.U
t rthur Bonnefil
ARTISTE PIANISTE
Organiste, Cbef jd'orchestre, C uinpositur
Renouvellement de stock p ,ir rdpara-
tion des pianos.
Travail garanti- Prix connc ncicu<
81 Rue Tiremassc ( St-Jo-,lph )

Obambre de Conmm-rce
Les cultivateurs et les Ind istriels du
Pays, haitiens et strangers, sont pri6s d'ex-
pddier A la Chambre de Commerce de
Port-au-Prince, dans le plus bref delai pos-
sible, les obcrvations ct les renseigne-
ments qu'ils jugeront necessaires, concer-
.nant leur industries et leur culture, pari-
I culirement leur nom, leur domicile, la
moyenne de leur production par trimestre
ou semestre.
La Chambre de Commerce espere qu'ils
ne se montreront pas indifferents A cette
demand a laquelle se rattachent leurs
propres intrets.
Le Prds;dent de la Chambre de Commerce.
D. DtLINOIS.


bonne musique quand its sauront qae
composition estde I'aristeB.nnefil ,-t,
organ ste, chef d'urckestre, conpositew.
C'est sur les instances de quelquaa..
que notre modest musicien s'estd&i~
A donner suite A cette publication. -l
nombrc des exemplaires sera restrmie
une cerraine quantity doit 6tre tep"
aux amis de la province et le reste d
les colonies anglaises, notamment i la
mai'que oi dBjA le talent de l'airte
C.,.vs si hautement apprCcid, a fait hla.
neur A no:re pays don't il est un digt uils
C'cst pourquoi nous recommandoms a
aliiateuri idici d. s'inscrire A temp pMr
l:urs exemplaires chez l'auteur 81i l
remsse, 8t, ( St Joseph ) le coa
t-re de P. 3 gourdes pour Haiti et A
lings pour I stranger.
La compo,iion est faite dans des co -
tions d: simplicity de facon 1 en facilim
'cx&cution aux 6leves de moyenne fore.
Qut!qucs autres morceaux de l'ariste pea-
vent ;tre galt ment publids selon l'tipor.
tance dcs d.minandes, de f con i garsua
tint soit peu lts f:ais d impression. Um
proclaine note annoncera la date do pe
mier tii-ge.
Administration Pcstale
Lettres recommnandJc's en souffran
SERVICE INTERIEUR
Sunateur Robert David, Mine V" Albert
Louis Gousse, M. Serre, Miriette Jaanier,
Philomncne Grggoire, HortensiaGerrier,
jlovphine Dorismond, Espdrance St Louis,
lvdia Picciot:o, Edouard Dorismond, Jo*
icph Pre Paul, Augusain Joseph, Benjamin
Blaise, Fieury Giraud, D.mosthenes Sam,
j. J. M Manigat, ( 2 lcttres ) colonel Oc-
tavien Pierre, Perceval Audain, Jn-BaptiM
Conz6, L. Dugue, m&anicien, T6Cilaqi
St Clair, Merianne Charlemagne.
Port-au-Prince, 14 S:ptembre 19o8
Departs
liter est prti le steamer Monta~il
avec les passagers suivants 1 destinatioads
Havre : Sl(ateur S. A-cher, Saer Sm
Caradee, Marie Eugini-, Pire Le Brcm,
Mr et Mine J. Deleuze et enfant.
Cap Haitiers : Sceurs S:e Henri, Ste A&n
toiAm.tte, Mr tt Mine Edner Hyppolite, Ma-
ria Desauguse, Superieure des Scean
SAint Joseph de Cluny, Seaurs Rosaliet
Athanase, Sdnateur Laroche, Melle Syli
Hyppolite, Mine Pragie Balmire, NoEit
Joseph :et enfant, Sinateur D. Nelson, F.
Stapenhorst, Mm- Verni, Abel Hyppolit
1)eputt Borgella Sev&re, Charles Michd.
Laure Cl4estin, Cl.nent C41estin, MU
Ismeide Celestin, Mmne Roembae N-14
itne Theagne Prin, Mme LUda Gauthit
et enfant, Gn&eral J J. Manigar, DhpI
Gerson Desrosiers, Faustin Rdsia, MineA
Georges et enfint, L. I .idore.
'Port de-'Paix : Pereaud, Pierre Ie'
doux, Louisine Seraphin, Paul A.Y,
Edouard Douyon.

Par le 1 Prins Willem I :
St Mare : Michel Saich et enfat,
Habib, Rcdolphe Gageron, Mmoe A
seau, Melle Louise Claue, Sith D
Fremy S6joura6, Paul Lormier,
Jean, Georges AnugA Melie L.
Mile H. Angus, Willham ..ug. I
Deslandes, Dr Roche GreHlier. MS ,
16us, Antoine Semise. H. P PS
net, Antoine Nonez, Cinq saoeu a1t
Joseph de Cluny. -.
tiw-York: Joseph L. Hachtussh.
tor Gentil, Ernest Castera, G. ScheIw
ky.


110o !! Allo W- .
Tel est Ie titre d un entralnant Two Steps Par le a Prsident our Klt9a
actuellement sous press et d6dii A I'ami S. Papillon, Mr et Mme A. .A- i
C. A. Moore de la ldgation amiricaine. Mr et Mme Alezander, Robio
II ser certes enlev6 par les amateurs do ant, Mr Joed Ramon.


~77


A I I I a A -1 a a a











Nomination
Noos ap, renons avec plaisr qne pai
missionn de Son Exc. Ie Presiden
Siti, Mi le Dr LUlio Hcdicourt a h
sm6 Midecin cn chef I l'Hopital mi-
hure de J nrd.n.e .
C'est un bon choix.- Tous nos com-
meflnts.
Avis Cornmme: cial
Le public et le cominerce soit avi-
s que Monsieur OTro TIscHIE est char-
0 de notre procur4tion.
Cap-Haitien le ler Septembre 1908.
TISCHER & Co


nonvilles Etanoeres

Dernieres D6p6ches


Photogaphi


Photographic
Artisti; e

J. M. [DUPLESS\
120, Rle .i C1entre, S120.
( i trail ,"I 3 :,i._3 B.iyar I e. I1 1 3-
t I Cormmnal)
( TRAVAUX DE ROUTES SORTES R
SOLIO ge" 'L TINO. )
Car'i t I, a'rfn!ifiques, nouvlle,''.
reuWes
AGRANDIS EMENTS, REPRODUCTIONS.
ATELIER DE LUXE
Prix Mod6r6s
Nouvaat*t:
Carte Mignonettes, par douz. P. 7
Photo-sole.
Offre ses services au publicde Port-
au-Prince, aux gens des autres loca-
li!fs a. *- lt'ment A Port-au-Prince.
Z-fn .z y'ye,'
--, . .


ALBANY ( Autii lie ).- Lcsca.drc ami- Le p;h'lic est av:;,' q(. faiatosi
ricaine de cuirassess est entle aujouid'ui Mr F. F. Stinr.s i a agir ccmme mon
17 heures du matin et mouill6 dani a Por]AI U-Pi-
ice de Princess Royal. Une foule immen-"
a ussistait, sur !c rivage, l'arrivee des na- Le COOMMODO4E WV. E. MEYER
wires americains. de Bermnuda
Le premier ministry M. Moore ct I'ami- ....mr -- _
nlSperry chang,,rcnt des .:lus d cd-.rur-
t.ie lu IlI laLe T r E hnI ond HI6raux
SAINT-JFA. Onsaar ) L2.-- ls ,l e -; .l .nts t I', public en
des manoeuvres dc l'armnic al'ctnn Il se i, (-l ( ui' i!on eabi, et e-t trans-
soat termin&ts .ujourd'hui. L i.,nreur fT: .'. 1IG t ;i (> C'.,tro. c face du
Guillume sc monte tics sa iaf.it des rb- I'.'it ThAAtro Svivarin.
sltaus obtenus. IPo'rvi d'a)pr'ilfs 6!ctriques qui,
Le Gal Wood. parle cn termers ch.i- grac anx r":,ntls pr.zsI accomplish
korex de la fa;on don't ii a 6ti trait par drans li scinncr covnititii.nt des agents
remper er. II tp.rtira remain pour Paris th4rape:itiques de pr'fmier ordre, il
par asster aux gtandes manoeuvres de entrap endra 1. 'rraitement d-s male-
rraee franqaise. dies ,uivantes :
,'LIDMES 12.- On announce que I'all;an- Cancer, lupus, neurastheiie. nevraigie,
a protestante chcrchera A empicher la hyst&trie, hypocondrie. par:.ys:e. ataxie lo-
pcrssion des icmbres du congress euca- comorrice, rhumatist-ie, goutte, sciatique,
nique. arthrite d5formante, chorCe; para!ysie agi-
NIWCASTLE ( on lyne Anglt(.rc ) 12.- tante, asthme, 4p;lepsie, dilatation de 1'es-
tcuirWass6 Ma ns-Geraes qui 6tait en tomac, diarrhde chronique, ic'ere, troubles
astruction par le gouvernnmerit bresi- fonction-e'; d, ce,,r, r-'ro-C'e-ose, inm-
l6eaa 6t lancc aujourd'hui. Ce cuirassd puissance g6nin.le, rhth;l ie, gottre exoph-
asr un deplaci. nit de 20 0oo tonnes 'a'inique. di .lte, clilnroe. obWit,, ma!
ttsra armr dL 12 canons de 12 pouces. tde Brigth. 6 lphintiisis, hemorrhoYdes,
Deux autres na !,cs du m' ne module que .;-nnorrh6e, dvs-!s r'orrhee, hemorr'hige.
kc. Mi"asgeraes. sot actuellement en utcrr'e, mniri c sa'pinaite. fibrmes. ainsi
construction' pour le compete du Bidsil qie dec: .iats -,orbibes tel qne": an6mnie.
WASHINGTON 12. L'aerop'am:e de M. cachexie et stqrlirt de I'honme et de la
OviileWright a bttu un nouveau re- femme.
ord en restant en l'air durant une heure Consultations dt 7 a 9 heu-
Sto1 minutes res d'r martin et de 2 a 5 heures
PAIS 12.- On pretend que l'cmpe- du soir.
ttorGuillaume aurait paItrd c n autom;o- ,.
1e et incognit) sur le tUrritoiie fiangais. Mr C. .-. Verret
PAu.- On announce otficielletnmnt que
h ote franco- sdu Maroc a Lte dfinitivmncnt redig6e Donne avis t sa bionvillinte c'.ien-
t evoye A Madlid pour y ctre verifiee. 1.e q t.: sa m ison No 7. Rie Traver-
1M sonrctour elle stra communique aux sibre est toujours bieo pourvuo d'une
Piancet. varit6 d'6tolfte; de la haute nou-
TAMGE.- On rapport que la popula- veaute parisiene.
" de Mogador le dernier rempart d'Abd QUALIru SUPI:RIEURE COUPE IL GANTE
SAiz a proclamt sultan Moulai Hafid Q S
e a souverainet de celul-ci a TAVAIL sGN. EXCUTN PROMPTE.
par la trib des anflons. Pri,: tris rdias r s 1
i. BeCHA-R. De nouveaux details -- --- --
riso sr 1I rcene vicooire do colo- o -,,,-pfegArt r
lisr ls tribes marocaines con- ..
sdafns les environs de Bondenid T
nt que celles-ci ont ea troit mille i
nus hors de combs t, :.

e estauraxxyczt ., ,,; ', ...'"
ST-JOSEPH J..t; 1' :
(AROLEDB8 RUES ROUX lT DU MAGA- / '-A;-^ ," ,
SI. 8N DB L'STAT. c.
j1^f bien organism hepas a,-n -lt |
cuisino excelleentep i --
r ta:i1 I: Jo1 DES1IVLitPE. ,a


)acs vides!..


Sacs videsl..


Entrepol G6neral (des Grandes fabriques
DE CALCUTTI"A(I.,li:) I) NKERQUE ( FuACE) I:T DUNDEE ( ANoGLRTRRL )


SACS


spdciaux


pour


Cafes tri6s
Cafes ordll nsates


Cacaos
sI, Types Curants oonstarnment on Stock par balles de 400 sacs,
deipui 2 ) centimes or j asqu'A 30 centimes or pour grandeur* rdga-
lieres 65xl110 centimetres et 70x110 centim6tres.
Poids de 3]4 lives jusqu'A 3 liv~s.
Sacs Rur modules et sur types des acbeteurs.
Prix & forfait pour livraisons mensuelles francs port de d6barquement et, si
on le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde
Vieunent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
rix excepttcnnellement avantageux


S'adresser A JULES


LAVILLE


AGENT ET D IPOSITIAIRE GItNIRAL
93, RUE DU MAGASTN DFE L'ETAT


COMPANIES P. C. 5

AVIS

Le Public. est pr6venu qu'A l'occasion de la fete patronale de la Croix-des-
Missions, le service des trains centre la Gare du Nord et la Croix des Mis-
sfons et vice-versa sera etabli comme suit le lundi 14 du courant:


D6pa-t de
A. NI. train

a

P. M.


la -are du Nord
r4glementaire 0.30
luppl)4mettair' 7


rtgi:mentaire
supp!Omentaire
r.'glementaire
supplh-. entire


830
10.30
2.20
3.30
4.


(Caye
Inform .a noojbrei.s 'Iif ,"irl qvi'ele
a reprise la fIaf it;aioii la -son sucma si
jtisterient recljwacltS.
On en troevnr.i tojotr..t Ai Port-aitt-
Prince, chaz NI. Roberts I)utton & Co.
89, Rue Courbe, Pla 'e de la Paxc.


Mm" V" I. B. DEHOUX
19, PLAcs DU PANTHI.)'t, 19.


Annonce au public qu'on trouvera
& louer, & son domicile, On h es
ne-:Ve', vei.e '.' : fn.irx t ca-
bar.- ts pour marriage, enterr-ment,
etc, etc.

Panamas( ...
ElIgants, solidcs, afrriv^s par le
a Montreal .
Chez M" LEONIDE SOLA Gi S.
22, Rus ders brOonla-Forts.


D6part dela Croix-des-Missions
A. M. train supplimentaire 7.30
4 reglementaire 8.05
4 supplementaire 9
rgglementaire 12.45
a supplementaire 3
r6glomentaire 5 05"
i supplementaiie 6.
-au-Prince, le 11 Septembre 1908.
LA DIRECTION

MAISON
N. Cordasco
La sculo Maison qui peut r6pondre
A tous les caprices du bon godt.
La Mai-on la plus assortie, o I'on
trouvera des cha, ssures de toutes es-
pbces et A ton : prix.
La Maiso., qui emploie les meilleu-
Ss fournituires.
I.a Maison qui vend A meilleur
macicbt'.
n0, tiouve dans ses soullers:
Elegance, Solidit6 et Propret6
Cette Maison eat une des plus re.
commandables.
On trouve aussi Cirages pour tou-
tes les chaussaures noirs et couwktrs
A des prix encourageants.

Mr G. LION
7. Rue Rigaud Bois Verna
Informe le public de la ville et des
environsde Purt-au-Prince qu'il achete
des a present au comptant lea feuilles
de pitres, oeilles d'Anes et glatha.


I










Avis ImpIlortalt


Aijia el irtejg'-rj i' iutre 111)111 aiii
rc
S(IM,(e IloS .1t1-11smcoitre toulte
Coilcii rc i~' If'I v~ II'',11011--i avi-
~c0taS 4e (:'~lrjIlcr~ce c'II ~~t4rtI e
4011S lell
giie (JC iioir'e' fos 1,0 iiblanc'ie f 111ier
enu varti'le'-rt's Ii~~')I~ t l)E
1tit1 e't eXac cL iiticii jlu

HEr.LSTEAD 8c Company
JERSEY CITY. N. Y.

Francisco DFSUSE
Fabricant de cha'..ssures

Ill g ad ,-.t Ii m iI t ve I It "' ell
Ogil) t t i e ('11a:-.sure. en ll







A. de Matt~is & Co



Dcerliers articles rec s


mDoclru C. Gaveau
MEDE; IN, CHIRURGIEN
ACCOUCHEUR
l)i|l( ti i 1 1 "'ni\ crsit 11 i r\iartl (1:. L'. A.)
A 1 li f i ,* r I' n. ii <"r s ,s clients,
I n i ui! ,<1, .- < I l' ibli en g^ n ral,
' i'l ro* la > / t s n
C lBINET D'ELECTROTHER4PIE
128S, RITE I)U (C.:NTnE, 128.
( MCaiwo de feu Dr Dachatellier)
Les malades savenl aujourd'hui qu'-
iis peuvent 6tre gudris par I'Electro
thrapie scientiliquement appliqune
dans 1a plipart des maux dent souf-
fre I'huninit6. Is ont un intdrkt spe-
cial i so voir guirir sans une opera-
tion chlirurtiicale dilabrante don't les
suites -oiit souvent los plus graves.
Outre le tra'itmenot des affections
Sp 'clle'al('. d la f'1 t nm -dk maladi-s
,'r,,oi,l rc. (,i ,4 ra/o's on? locales, des. af-
fee,'li, oas idqJ it, -uriia ire., cellei du sys-
ft n" ,'r, o r', ,'o li Peau. du Ne', de
la Go;,,,-,e, s O)',l .s ei e'. Y',ur, le
I)1, <;;v.,; f.it le 'raitem ent A dom ici-
I, u / ,'' ,l t S'ciZ et de la Lym-
1, ha i'/l Cl' ( ,hoti,/u1 .
(:.UNSI.T.\AI'ON ET THAITEMENTS
1), 7 ,d 101 h,'. ,- pit & i et de 2? d 4
h.; 47c Vl'ap -s mnidi


V BIiIU' E= S.


195 ,.2;k ND'RUE 195


Dirig6e par
Parfurmnerie Houbicynt; Ro-
v.-Il lo~ib.';11t ; V llg ;rre Roval ;Pa-""E I
trim [16arl S 1vo~ni OIri e ; t".. etc.HE
(Co:'m t o do tieparfin mei ie trs MIti'ga tits. ACAcie'i mnembre ."A la Societ Philan-
'arftini inoin ni;Lo T thrri-c :z'.t vives taillei4rs de Paris
m Vi-rtt de recevoir un grand choix d'd.
ampeti.- Fouets et Chamois ofle-i diagorl.,xi, casimir alpaca. chevio-
.9-, .\c~iote pour deni, ,4c, Recomman-
M rousn'iqi e-i 'Ix, I u~tivui.1a ricp'.r-t A sa clientele une
(igarellets, Cravates, Maroquinerie de "e0i-3 0 -1 dcoupes de casimir,
toutess 'jiitlitPs. .P i d -;ii' .et do piqu6 de
L~a MI is.-olna toujour., 41i) gr'ahii as-! tut-
soi'tiiiintit de Bijouterie, d'Ar,;enterie, i SpAiaite de ~ostumes de no-
de Diamnrn, A la dispo-itioh du public zes.- -i'lPes Franeaise, Anglaise et
!t eri. 'iPe !e Iai derni4re perfection.
le tOIcon.e cc!%ctionnle aussi des Cos-
;! .l ai"Lres. ~habits brod6x
Atel~ -s d'Efn o logerie et de' Irs. :JA~.-/ t. niquc-z, habits car-
Bijout.erie : (;Gr(vlats, ., Confection! r.k.


SiJ Co(illithtl'.
Achal de vicil or el ried *'q0i ,-
diarnant et pierres prJcieu es a dtes p)ri.,-
n oddrds.
AcIIAT ) (CAIIJ.-, I)E I :ARET
Prix excepoti onnel

Au dernier cril
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A l'honneur d'annoncer & ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
province u'ilvient de se transferer de
a Rue des Fronts-Forts, avec son m.:ne
stock de chaussures, d la Grand'Rue
au N- 153 avec l'iisrl'ip'ioll ci-dessu-.
Les client- ser'cit toiours servis
dans les mnmes coildition- ; c'est-a-
dire avoc los 5 o,' d'e-comptte sur la
vente en gros; sans oublier les m6-
mes soins et la miein exactitude.
La Maison se charge toujours de fai-
re preudre les measures & domicile.


*-.. ",t,, t" J I
t ;r.fi ilerie Nouvelle


,, B.. PETOIA
i- 3, GrRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
( sAUSSURES MN TOUS GeNRX8
MN DliP6T, POUR LA VUNTR
UN GROS T DT*AIL.-'
Ex6cuuon proamte des
corprrml 4es, tant of qu'en
Province.
Formes A homes ; 61egantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernihremo-
*, de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
n.es avec des Peaux de touts nuances
I'une selection et duree irreprocha-
bies, A des prix avantageux.
Uirages, PAtes et liquides
Pour cha.urem de towt mewSeM- .


Cbapeaux !
ChapeauxIt
Chaepe:ui 1 1!
PAILLE DE PORTO-r!rO
ACCOUR EZ CHEZ

JlSE \ S \ 4ill.LN
Le coiffeur arti!!e, 1 is vi-it avec It
concourse d'uo ,*I i!t-!e.r ret arq' iable,
M. JAIMn TESTAR, d'iustallecr uoe
FABRIQUI DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure da Louvre
Pour tous les goAcs et pour touted
Ias bo irs.r s
9 V


A L'tLtE ANCE
0ORDONNERIE.
3. EMPD3
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DEP6T,POUR LA VDNTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures tie Dame forne et tia-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouLveaux.
Formes amdricaine et franCaise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les enfants le plus I'aise.
Travail solid ex6cute avec
des peaux de premi6remarque.
*Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquides

Avis Important
Ur professeur offre ses sci vices aux
peres defamille, ne serait-ce que pour
les vacances.
S'adresser au bureau du Matin.


PREPJ


POUR

NOS INDUISTRIELS

LA FABRIQUE
James Leffel & Co
I)oiit Ies Usines competent parmi le
pIllIs i rnploel at les dl.'s Etats-l;rIis et qlj
jiiit l 'iine reputation mondiale, a did.
It <1le conslituer une Agence en notre
p;iys pour tons les articles de sa sp6
cialitd : "'MACHINES A VAPELR, C lCr
DIERES, LOCOMOTIVES, POMPES TURBINS
DE TOTES LES DIMENTIONS sont VenDd
par elle a des conditions exaepstiowm .
nent avantageuses et garantit denp
nier c'oix.
Ces articles sent livr6s sur le wharf
vue ('une longue traverse.
On peut en voir des specimens PU.
sine Saint Michl ( ARnCAHAIE ) 0o m-a
chinos et cliaudit'res fonctionnent d&
puts plu;ieurs anndes A la satisfaction
dIu proprietaire, M' Michel Sylvain
seul Agent pour ILtiti de la Fabrique
James Leffel & CO
IlP i,'re d',lress.r toutes demands
1i' reiiseigllements et toutes comman-
.ts au dil Agent.
4:., Rue des IFronts Forts,
l' )1T A U-PRiNCE

Le Dr Arthur Holly
.\ I''vantage d'aLioncer au public
qu'il se ientt A la < Clinique Saint
Ja- ques o dansla rtie des Miracles,
N- 28 :)0, en face de I'ImprimerielNa-
tionale.
to Ses heares privees sont : de 8 1
11 lieures du matin, les Lundi,Micrt-
di rt vendre' i.
2- Tous les apris-miidi de 2 & 4.
.I L.Po jours de (.litniques g6ndrales
sont los matins de Nardi, Jeudi et
Sanecdi,8 A 11 heures.
-- U


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
RATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS,


Vente des chaussures: Ctvreau-glace,
leurs, pour Hornm es, Dames et Enfants.
( RaniToV lMN ELLASTIQ:E ET LAC^ )


Verni et con-


En gros et en (dlail pour toute la Republique.


HT' BELLEVUE
Plae du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice
TA16phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLK
DIJ R n-LUNCH S.
Installation moderms .t eonfortale. Fuesur la mer. TeMpdrat~I
douce t rdgulilre. -- La Tramways deusrvent l'H6el-BellVe toutes I 7i
PROPRICTr SPACIEUS-, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salke de reption.-Piano.-Gramophonp .
Sopreries Electriques
Table d te S e fours, do sid A hores,
Table d'6te ~ o 78 avra w ds Wr


I