<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00418
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 2, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00418

Full Text






peuxi6me Ann6e, No 427.


j


PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


Mercredi, 2 Septembre 1908:


J


QUOTIDIEN

ABONNEI IHTS : Dcrm: LE NUMfiRO 15 CENTIMES

PORT-AU-PRINCE UN Mos. G.. 2 00 Clem ent M agloire,
TUois Mos. 5 O0 _Les abonnements parent dua r et du i5 de chaque
DP RTEMENTS UN Mois... e 2.0- moist et aont payables d'avance
TRoIs MoIs 9 6.00 R DACTION-ADMINISTRATIONmoet ont b d
TTRANGER........ Taos Mos. a 8.00 45, uot ROUX, 45. Lumanuacrits in6r on non no e mront pasrendum

Pour tout ce qu nv ernu 1' A4vrunlstIration du Journal, s'adressr A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bone-Ioi.


CHOSES COMMUNALES

VOIR LE No D'HIER

Budget des D6penses, -Exercice 1907-1908.


IDSIGNATIONS


Indemnitis du Magistrat Communal,
Secretariat du Conseil,
Perception et comptabi'itCL
Service de l'Abattoir
des harloges drs Eglises
.Fournitures de Bureau
Insta.uition du Cabinet du Magistrat
Frais d'impression
Abonnements aux journaux, publica-
tion des Avis
Publication du Bulletin Communal
Confection des r6les d'imposition, de
Patentes, des droits Locatifs,
Eclairge de l'H6tel et Frais de Rdu-
nion
Location a Communal
,Appointements de la Police Commu-
nale
So /o accord aux Ministeres Publics
pros les Tribunaux de Paix
Habillement de la Police
Service Technique, (Personnel )
Nettoiement general des rues, ruis-
seaux, place publique A P. 75o
par semaine
Construction et reparation des Ponts.
Rejection des Rues
Materiel polir les travaux
Construction d'un hangar pour le
materiel roulant
Prix de 25 Cabrouets et 5 tonneaux
d'arosage et 3o jeux de harnais,
P. 2.9vo dol.
Square et osque de la Place Sainte-
Anne
(Cr6dit suppl6mentaires P. i.ooo)
Sa a a a Elie
Dubois
Trackde la ville pour le Service Tech-
nique
Service de la Concasseuse
a Cimetiares
4 a Bienfaisance ( Hospice,
Assistance publique, etc.)
A Reporter ,P.


Valeur votee Valeur depens4ee


P. 3.600
5280
13.03. tQ
3 561
480
6000
500
400
500
1.000
1 500
500
1.800
5.040
50
1 000
5.100

39000
6000
15000
2.000
1.000

17.460
4.700

2.600
800
4.368.
2.500
6.900
146.405.10


P. 2.520.
2.819.96
8.981.02
1.627.82
24-
518
327 26

220.10
a *
4 (L
375.
1.005.
2.193 30


2.37-S.


2-2.883.10
2.999 :38
11.882 40
2.025.73
331

5.816.04
5.700.

2.070.

528.60
1.2,8.50
4.496.
P. 84.06t.81


Ditl'rences

P. 1.080.
2. 460.04
S4.274.48
1.936.18
236(
82..
135
72.74
270 90
1.000
1.500
125
795
2 8W4.70
50
1.000
2.726

16.116.90
3.000 62
3.117.60

669

11.643.96





800
3.839 40
1.251.50
2.404
P. 63.430.02


DtSIlGNATIO


N S V'alt.ur~ \'ot.'e~ Valeirr d.;pen~s; et

Report: P. 146 iZ10 P. 8. 1 X
17011 1 If- 14


Service des Epaves
Celebration de la Fete de 1'Agricul-
ture ( subside )
(Frais faits par la Commune P. 400)
Concerts publics et rejouissances
poulaires
Fiais de representation du Magistrat
Service du Contentieux
Frais judiciaires
e de Profits et Pertes ,ccord6s au
Reaeveur.
Subveu-ion au Col!'ge Louverture
a a I'Ecole du Soir
a a Compagnie des Pompiers
Contribution de la Commune au
fonctionnement du Laboratoire
de I'Ecole des Sciences Appli-
qu&es
Frais des Assembl6es primaires et
electorales
Subside A la Soci6te Biblique
Encouragement A la publication des
cvuvres litt6raires et Scientifiques
Remboursement des Pr&ts
Appoiu'ements arri&rcs
Service d 1l'amortissement des an-
ciennes creances
Depcnscs Imprdvues
P.


2 000 2.400.


2.000.
2.400.
1.200.
600
5- 0
000
360
200


600
2.000
30.)
300
12.246
10 000


15 000
1 000
198.641.10


1.785.50
1.8.5.
200
431.50
400
246
150
100




1.088
25


116..)5
9.713
7.443.34
26 991.75
589.12
P. 138.434.31 P.7


P. 63.439,02
332.21


ff

214.50
5i5
1.000
228.30
100
210
100




912
275
183.50
2.533.
2.55.066

410.8,
73.994 27


Comme vous le constatez, Messieurs, il place St-Anne.
y a une difference en faveur du Budget. Signalons aussi deux petits excedents
de 73.994.27. difference entire la valeur de depenses,l'un de G.25,73 sur le chapi-
votee et la valeur d6pensee. It est bon de tre Matriel pour Its travaux et I'autre de
vous faire remarquer tout .i- suite que si G 70 sur le clhpitre Travaux de la Pla-
les G. 73.99427, excddents de credits, ce Elie Dubois.
ajoutresanux G. 38 4o 3r, valeur dd-
ensue, donnunt u1 chi8re u1i dpasse le Je crois devoir attiner votre attention sur
total des valeurs vottes,soit (. g98.64,Io, les G. ,6.6" fo at Ia dirne n-
total des va .iur vn sonr e' r 1 .4 0 tre la valeur vote et celle depensee poor
c'est parce que, en course d'exercice, vous tre vaur ote et celle dp r sae pour
avez decide que M. d'Aubigny, qui s'est nettoitemen giniral des rus, ruiseaux et
rendu adjudicataire, an to Ddcembre de paces publques. Vous vous rappelez que,
I'annee dernibre, de la ferme de la Bou- en vertu de 1'arratc du 22 janvier 1907
cherie, garderait les 2oooo gourdes, mon- concernant le rtglement pour Ie service
tant de ladjud cation, afin que sa ctiance d'entretien de la voiere, a ville avait ete
sur la Commune pit etre amortie d'autant. divisee en dix sections de voierie. Dans le
Par consequent, au lieu de G. i5 ooo vo- nouveau service i y avail, A la t&e de
t.es pour le service de l'amortissement chaque section, un directeur de voierie
des anciennes cruances, nous avons amor- ayant sous ordres une iquipe permane-
ti, en reality, pour G.26 991 75.11 y a aus te de'dix homes. Voici comment nous
si Itnoter que vou avez vote, pendnmt comptions employer les G. 75o hebdoma-
I'annie budgtaire, un credit suppldmen- daires allouoes par Ie budget.
taire de G. tooo pour les travaux de 14 to actions de voierie; so hoanms


1 i
1 2



i 2
3 2
3 3
3 A


I


13


I I ----


I













par section A G. )
so Directeurs A G. to
20 mules a G. 6 ( louage)
6 mules A G. to ( Ces 6 mults plus
fortes ctaient destunes A tirer A
l'occasion lestonneaux d'arrosaie)
26 cabrouettiers A G. 3 50
Une equipe volante de 1o ho iien:cs
AG. 3
I directeur de I'Cquipe volant
8 cantonnitrs affects au Palais Nal.
Service special du dimanche dans s
march&,


00oo
too
120


60
91

30
to
2.

15


G. 750

Eh! bien, les affairs de la Commune
sont te'lVi qn'il ne nous jiama's tdp pns-
sible de depenser :ctte valeur de G. 75o
par s-mainAe. Peut-Ciie nous ect-:. arrive
de nous en approcher ui:e ou deux fois
Dieu sait pourtant si, dans c(tte v:ilc de
Port-au-I'tince, ou des pertonnages d un
rang social elcv, rpropr tires de belles
maisons luxueuseiniit mcub!t s, :rouvent
tout nature! de v.dcr clhaquc inv;i' i curs
ecuries et autrcs, I deux iuttr,,s Jd lcurs
salons, dans la rue, ans souci de leur
prop.c santd,- lDieusait s'il n' aurait pa,
ieu au contraire de triple le nomb-e dr
cantonniers pre~us da:;i ii notie d'emploi
qui pr,.cxdc... Q :,iq:'i;! en sit,,i taut
que nous avons pu ul inttnir i;no:re o-g -
nisation des scictions de vo 'rie et v fair
travaillcr Ic, Eq aipcs pertnman tes, ininc
reduilts,iC service du ncttoicinfnt genera'
des rues, ruisseaux et places publiques a
march d une ian n crm e salisftiii.n:e. Si c"
service laisse A desirer aujoard lui, comme
c est visble,c'est quc nou: n'avons plus que
G. 250 A d6penser par seniiinm I1 taut nIm
me dire (. 2,0o pour la ville, puisque, sur
les 20.il Ny a Lnviren 53 g urj s pour le
service du Palaii.Sixsec ioiii en.ieresont &'
,,npprIriies,et les quipe,,, dandles s.'ction,
Lonserv~es, reduites A et A n'.n ; i ):n
ues.

Voici, pour donner nn, i lde precie de
ce service tel qu'il se futt depuis deux
mois environ, la feuille dress e et signCe
par le Conducteur gn&ral des Travaux
pour la semaine du 13 au S8 juillet 1908.


Ier SECTION
3 Cantonnier, a P. 3 par semaine G. 9
Mardi, Directeur, pour sa semaine t 8
3e SECrION
6 Cautonniers A G. 3 par semaine a 18
Dsirand Directeur,poursa semaine a 8
5e SECTION
6 Cant mnniers A G 3 par semaine a 18
Demosthene, Directeur, sa semaine a 8
Escouade volante
8 Cantonniers A G. 3 par semaine 24
7" SECTION
3 Cantonniers a G. 3 par semaine a 9
Emmanuel, direceur,sa scnmaine a 8
5 Mulcts A G. 1o a 50
I Mulet A a 8 a 8
6 Cabrouettiers A a 3.50 I 21
Faustin, surveillimt de initeriel
pour sa semaine G. 8 I18
Pour le Servi'e dan< la cour tdu
Palair 'National


cabrouet attel6 par semaine
mulets a
cabrouctt crs a <
Cantonrnirs <


a 10
a 12
S1 50
* 2


Total G. 2510oo
Cei,;ific sitc rce ,t :'irital'le, le prIsent total
,leux 6int it inquiate tf une gou,'Lies.
Port au Prin.c, le IS Juillet 1908.
FLORVILLE.
La feuille s'dlevait a G. 488.50 pour la
semaine du 2j au 30 tini Elle e&ait de
G. 396 pour la semaine do 27 au ter
fdvricr et elle a atteint G 690 pour la
semaine du 9 au 15 Dtcembre.
Vous voyez donc, Messieurs, que cc
chiffre de G. 750 est striczemeat suffisant
pour que la ville prdsente un certain as-
pect de prophet~, pour qu'elle n'ait pas
I'air d'une ville completmcent abandonn6e.
J'espere que vous le maintiendrez dans le
prochain budget palgrd les grands embar-
ras due moment.
Quant a la question de rdfect'on des
rues, notre opinion est que les resources
ordinaires de la Commune ne lui permit
tent pas de s'en occuper uti!emeni, et
qu'i y a lieu ,le se decharger d&rfiuitive-
tuent de ce soin sur 1'Etat. Le r6le de
1'Adninistra'ion Communale consistera A
entrct nir les rues qui seront faites par le
Department des Travaux Publics, A les
rdparer meme au besoin. C'est d'ailleurs,


sur ce point, la seule attribution que la
loi donne aux Conseils Communaux. ( Art.
5o et parag. iI, de la loi du 6 Octobre
1881 ). L'objection qui consisterait a dire
que si l'Administration Communale s'oc-
cupe d'6tablir des places et jardins publics
clle peut et doit aussi faire les rues, na
aucune base !dg le. Car si la loi ne charge
les Conwels Communaux que de I'entretien
et de la riparation des rues, elle indique
bien clairement, au conraire, que l'tablis-
Setent, I'entreticn ct la disposition des
quais, des places, promenades et jirdins
publics, rcntrent priecisment dans les at-
tributions des d ti (onseils ( Article 5o
par.ig. 18 de la loi du 6 Octobre I88r )
Les nombreuses Itttres que nous avons
adressdes A M. le Directeur du Service hy-
draulique, au cours de cet exercise, te
moignent des efforts que nous avons fiits
pour 6tablirun service d'arrosage au moi.is
dans les principaux quarters de la ville.
Ces efforts sont rests sans success. On a
finalemtnt laisse comprendre A nox agents
que le Service hydraulique avait d'abrd
I assurer l'alimeiita ion price ce qui
n'etait dejA pas si a;s6 avan d-e repon
dre aux doltances de la Commune qjir
apr s tour, ne demandait l'eau que por',
la jeter dans les rues. Force nfous fut done
de temiser tranquillement nos tonneaux
d'arrosage.
Lz f;n d J (nen



Greve a la P. C. S.

Depuis ce imtin, le
service des Tramways
est s spendd, une par-
tie du personnel, sur le
refus diune augmenta-
tion de salaire, avant
declare Ia grreve.
A demain les details
complete.


C k ENSEIGNEiMENTS
MItT1PoROLOGIQlajg

C) hle Tatolr v
Du
SENlt4AIRE COLLEGE S.-UARTIAu

MARDI ier SEPTEMBRE
BArom~kre a inidi .,( ..2.


,minimum
Temperature maximum
moyenne


diurne 21.1


Ciel nuageux tou'e la journcc ; coo t
a partir de 5 h. du soir. A 6 h.as
pluie accompagnie d'orage : 1o,2a/.
Le barometre est en baisse.
R. BALTENWECK
Mariages
Ce martin a 6tie celbr En i'Eglie n
thedrale le marriage de Mile SERVIIIE Fu&A
gois avec M. RENE BATRAVILLE.
Les epoux ont et condui's & I'atl pr
Mine S. Lalontant et Mr Ii. Amblard.
*
Nous avons reu le faire-part du marin
de .Mlle INDIANA Cox avec M. IUES Gom .
NAIL, qui sera cle6brd en 1'Eglise CathMdr
le, le samedi 12 aout courant 77 beum
du matin.
Nos compliments.
Fiangailles
Nous avons recu de Kingston 45, Ha-
nower Stret, le faire-part des fianfailles
Miss MANUELITA GLASS avec M. JoaM
TIMMER.
Compliments.
La Q'lestion dujour.
Nous commencerons bientdt laputlia
d'une serie d'ar,icles de M. Fleury Fquie
en rdponse A ceux du Dr N. August.
La question du jour est discutCe p!
notre d stingu6 confr&re avec eclat et co&r
tence.
T616lgrammn e fun6bre
Une dcp&che arrive hier announce I
d&ics aux Gonaives de CARICtIE ST LAD


FEUILLETON DU MARTIN


DU 2 Sm'VI~IAINI1908


2))


ROMULUS


XII


Le lendemnin, S lanvier i88., A deux
heures du nutin, Octave Merlin qui Ctait
en faction A son pose de La Croix, vir
une oimbre sortant Ju c:td du Bel-Air, qui
s'avanauit vers lui.
Qui vive ? cria-t-il.
C'est moi, le general Romulus.
Avancez.
Qu'est-ce qu'il y a ? interrog. a le
chef du poste, en se montrant.
Je viens vous dire qu'il n'est pas ne-
cessaire que vous vous derangiez pour vous
rendre au Fort Nemorin. comme c'dtait
convenu. Kenscoff va passer vous prendrt
avec tous nos amis valides, dans un ins-
tant. Nous gallons A 'Rflichi.
Quoi fair ?
-On sera mieux 1. pour organiser la
sorni, A ce qu'il a et6 dit.
C'est bien.
Bt Romulus alsa rejoindre Merlin. I


Vers les trois heures.un
d'hommes armnns suivis de
fant: chiargis de bagages,
Croix.


grand nombre
femmes et d'en-
arrivrent A La


Le froid :;ait vil et le cicl ttincelant
d'ctoiles.
0):1 e compta ii v avait trente six
.xid-,, i: pcu pros autant de Mirage Anais,
y compiris les cubains et Joseph Lamour.
Douze exild& maladies etaient rests dans
la vile ainsi que cinq ou six MiragoAnais
dans Ie m:eine dtat. Des femmes, ad-
inirables de courage et de devouement, de-
nmturcrent au chevet de ces infortunds :
c'dtaient Mine Massil'on Roc mere, Mme
Boutin et sa i'tle Lumena, Mme Lamarre
et ses filles Lormela et Matoute Hogu
Lormlia, la vaillante que rien o'4brania ja-
mais ; Mile Marie Gaubert qui du vivant
de Bazelais, faisait la cuisine du Chet
d'ex6cution et Mile Tertulia Tertulien
don't la mere, tres devouee aux exiles, e6ait
more durant le siege...
II semble, dit Mayard, que Boileau,
est parmi les maladies rests en ville.
-I1ltait avec nous i Nemorin, rpondit
Kenscoff, mais c'est i peine s'il peut mar-
cher. Appuye sur le volontaire Eleazar
Milord, il s'est trained vers Saint-Romme,
distant qu'on ne le prendrait pas vivant et
qu'on ne le prendrait pas mort non plus.
Vraiment il ne pouvait pas nous suiOre.


-- Hdlas g6mit Djoie, je suis deji Et, en effet, A l'arme blanche futenale
dans ce ca,. je ne pits p!u, fare un pas ce rempart.
Pauvre ami' Une abondante provision d'eau dowi
Mais, il me semble, Messieurs, re- ,'Y trouvait dans des barriques--lespl
prit Mavard, que Mathurin Le,-os devrait vres insurges pour qui c'6etit du oecMta,
&tre ici avec nous. desaltdr:rent A ne plus pouvoir bo qff'
II doit nous rejoindre a 'ifi&h, i
dit Romulus. En avant En avant criait-0
En avant, alors I toutes parts.
Sur ce mot, on leva la ma:che, aban- Ce fut alors que se produisit la' din
donnant le pauvre Dejoie qui etait rest sion. Les uns prirent par la roa3
assis par terre, le dos appuy6 contre lePont, d'autres contournkrent la SaS
rem part. O guest. ou essayerentde se rendre a DUfo.
Au Fort R chi, la petite arme fut re- Cest dans cete direction que' see
joint par Mathurin Legros qui la divisa d't n aLegros qui vi C rrefouvr-D ui
en trois fractions : une avant-garde don't dun genrl au Carrefur-DcsruiSS
faisait parties entr'autres, Joseph Lamour Romulus, tres abattu, church
les deux cubains restant, Manuel et Pedro, Merlin ; il avait perd son is
Romulus. Merlin ; un centre compost du transperc6 d'un coup debaionnette,
gros des exiles et une arriere-garde corn- combat pour enlever le Carrenor qu
pregnant une dizaine de Miragoanais hom- seaux, il y avait A pine un qu
mes du people, protdgeant les femmes et re. Se rendant compete qu il ne '. C-
les enfants. rait plus Merlin, et se voyant tout It
Une fois que les choses furent ainsi ar- la grande route d'Aquin, l'infort k
rtides, I'on gagna le more au sud du mulus se dirigea du c6ti deDupa"
Fort Rtfl6ehi, et apr.; bien des peripetis Les femmes et les enflnts gimnol
et des chutes variees dans les crevasses, morne pour la plupart. C' tit Ih
I'avant-garde alla tomber dans un remprat dade.
de l'ennemi au Carrefour-Desruisseaux. ()
-Carao I L'armo blanco I harlrent les FM3RAND Oa
deux cubains.


--










r, Is veuve de St RCmy, I'auteur de la
Lyr Toussaint et de Pition et Haiti.
gos condolrances A la famille de la dd-
Ibe.
I tggistiat communal
de Port-au-Prince
En vertu d'une circulaire du Secritaire
(t de l'Intcrieur, en date du 28 AoOt
elj, au No Io1, invite tous les Syriens
ublis j Port-au-Prince A se presenter A
l'b6el Communal. munis de leurs der-
2crs passe ports, le lundi que l'on comp-
sn7 Septembre courant, A dix heures du
.mt i l'Htel Communal, les jour
V* ct an que dessus.
STINIO VINCENT


lonvelles Etrangeres

Dernibres D6p6ches
LE MAKS ( Sal.uh ) o- Le vent ui
mfl6it depuis quclqucs ours ayant i-
1inu1 de force, N. Wilbur Wr;ght en a
ofitice martin ptier reprendre ses exer-
Uo l1ger acciJ cii: urvenu d&s le debut
na de nouveau inm:rrompucs.
En sortant I acrop!ane de son hangar
ride de M. WVright a endoimmngt la
tide d'acier du gouvernail.
L'aviateur amnircain n'en a pas moins
purists tenter un, ascension, mais il a
ti oblige d'arriter presqu'imm6diatenment
kmtoeur, car au lieu de fendre l'air hori-
matlement la machine le fendait en obli-
En raison de 1'avarie du gouvernail, l'a-
Aplane a atterri avec violence, ce qui a
icuse de nouveaux degats. Aussit6t a
Ftn M. Wright a entrepris de reparer
a appareil.
MELBOURNE.- I f&es fe officielles en
1honneur de la visit de la flotte amri-
aine ont eu lit auiourd hui.
Les rues de Milbourne regorgeaient ce
r d'une fou'c cntlouwiaste qui accla-
mit les marines amcricains.
WASHINGTON. Le president Roosevelt
I approuvd les plains des nouveaux cui-
1tes d'escadre lIlorida P et a Utah *
oatla construction a tIt autorisee pen-
1la derniere session du congress.
LONDRLS I .- Une ddp&che du corres-
rdant du t Times a Tanger dit que
'Allmagne cherche a devancer les autres
Pissances en envovant 'secreement son
lsuIl Fez dans le but de prouver a
laki Hafid qu'elle tst la premiere A Ic
co0naitre et a placer pres de lui un con-
riler.
LIYOLRNE ( Italic ).- On rapport que
croiserur cuirasse de Io ooo tonnes de
te module que les croiseurs italiens
lN et Amalti construits dans les
t' Orlando de cette ville est destiny
laine japonaise. L'attachn naval am6-
A Rome a envoy it y a quelque
.0 rapport A ce sulet Washing-
Ta' uelques jours, pendant une vi-
a chantiers Orlando, le prince Louis
Siroberg demand quel etait l'ache-
ucroiseur en question mais M. Or-
lui tit qu'une reponse evasine.
uo. Oans un duel provoqui
'U~ uerelle politique, M. Manuel
a Hte or du journal conservateur
te a t. tue hier soir par M.
rteda, rdacteur du journal libC-
P porter et candidate au con-
IL- Lf a8* anniversaire de Il
d I fine Wilhelmine c le loc.


anniversaire de son accension au t6ne fut
cel6brd hier avec beaucoup d'enthou-ias
me dans toute la Hollande; le ministry des
Affaires Etrangeres donna un diner de ga-
la au corps diplomatique ; la reine W\ilhel-
mine n'ouvrita pas la prochaine session des
Etats G6enraux.
BERLIN ier.- Les afaires Etrargeres ont
adress6 aux agents diplomatiques allemands
accreditts pros dts gouvernements sign
tires de l'acte d'Alg6siras des ins-
t.uct:ons A I'effet de faire connaitre A ces
gouvernements que l'Allemagne est de l'o-
pinion que la rapide reconnaissance de
oulai Hafid comme sultan du Maroc par
les puissances int&ressies serait pour le
mieux des intreats de la paix.
PARIS rer.- Une tempete sbvit sur les
c6tes de la Manche et de l'Ocean. On craint
des d6sastres maritime.
LONDRES Icr. Parmi les naufrages oc-
casionnes par la tempted de cette nuit et
qui dure encore, on signal la perte du voi-
ler a Amaion a a Port Tarbot, Pays de
Galles ; 28 personnel de 1'equipage ont 6Ct
noyecs.
PARIS.- La santd de M. C1emenceau
est meilleure.
On signal un nouvcl engagement en
Mauritanie. Aprcs un combat acharne, nos
IIt, : ;) :,; 'rsCl cnt i Maures qui s'en-
tuiY n la .it -si!c nombreux cadavres.
Nouw, L 'I.cs u:- tuc et six bless6s.
I'ne vio'c;ne :err .pte sevit sur les c3tes
Lt Jla s 1l' i: ricur de la France.
)in signalc de nombreux siuistres.


AVIS IMPORTANT
"LE MARTIN"
QUOTIDIEN


D:; RE-ITIO-ADMINISI RATIOS
45, Rue Roux, 45.
A partir du ier Septembre
clain, le Larif d'abonnement
vant sera mis en vigueur:


1 mois

1 mois


PORT-AU PRINCE:
G 2 3 mois G.
Ditl'ATEMNTS :
G. 2.20 3 mois G


pro-
Sul-
sui-


5
6


ETRANGER
3 mois G. 8


A. de Matt6is


& Co


Mason fonrile eti 1888.


Derniers articles repus

Parfarnerie Houbigant; Ro-
val Houbigant; l'ougere Royal ; Par-
ium 1r lal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tres 61lgants.
Parfum renomme Aslus; Lotion, Tri-
coflis.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de lux3, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses. Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualities.
La Maison a toujours in grand as-
sortiment do Bijouterie, d'Arjenterie,
de Diamant, a la disposition du public
en gdndral et & la poit6e de toutes
les bourses.
Atele-s d'oo.:logecie et d
B jouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et viedl argent,-
diamant et pierrs prdcic tes des prix
moders.
ACHAT D'ACAILLBS DB CARIT
Prix szoepttonnel


I L'Usne de P rigoy
S(Caye ,)
Informe sa nombie. seclient6le qu'elle
;a repris la f..hI)ication de ,son sucre si
ju-tement rccherch6.
()n en trouvera loijoiuri ;l Port-au-
I'ince, chez M. Robl,- ts DulItoii &: CO
89, Rue ( out be, Place dit tI Pair.

Changement d'('A resse

Le Dr Arthur Holly
A I'avantago d'annoncer au public
qu'il se tient A la a Clinique Saint
Jacques a dansla rue des Miracles,
No$ 28/30, en face de l'Imprimerie|Na-
tionale.
10 Ses he..res privdes sont : de 8 A
11 heures du martin, les Lundi, Mercre-
di et vendredi.
20 Tous les apres-midi de 2 A 4.
3 Les jours de Cliniques g6nerales
sont les matins de Mardi, Jeudi et
Samedi,8 A I11 heures.
II I_ I r


A L'ELEGANCE
CORDONNERIE.
E -*
42, Rae des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DEP6T,POUR LA VENTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'eu province.
Chaussures de Dame forme et tra-
sail toujours tout ce qu'il y a de plus
rouveaux.
Former americaine et francaise pour
Messieurs ; 616gantes st commodes.
Pour les enfants le plusA l'ais3.
Travail solid execute avec
des peaux de premiere marque.
Assurance de grand rabais.
PAtos, Ciracesa et Liquides

H6tel Bellevue.
Le mieux situti, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars. -
Cuisine renommr e.- Viue sur la mer-


Sacs


vides!..


SMme Vve I. B. DEHOUX
19, PLACE DU PANTHEON, 19.
Annonce au public qu'on trouvera
A louer, A son domicile, Chaises
neuves, verres, fanaux et ca-
barets pour marriage, enterrement,
etc, etc.

Avis
L'Usine a Glace de Port-au-Prince
a i'honneur d'aviser ses Clients aux-
quels la glace est livree & domicile,
que par suite d'un accident arrive &
sa voiture A glace, ce service sera sus-
pendu durant plusieurs jours.

Mr C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tele que sa maison No 7, Rue Traver-
siere est toujours bien pourvue d'une
variety d'6toffes de la haute nou-
veaut6 parisienne.
QUALITY SUPIERIEURE. COUPE ALEGANTE
TRAVAIL SOIGN.. EXECUTION PROMOTE.
Prix tris rdduitq

Avis Important
Ui irofesseur otfre ses services aux
p)eres defamille, ne serait-ce que pour
les vacances.
S'adresser au bureaux du Matia.

Avis Important


Afin de proteger notre noin ain-
si que nos articles centre toute
concurrence dJloyable, nous avi-
sons le (Commerce en g6ncdral que
dSsormais les teIrllaiies d(e miant-
gue de notre fabrication porteront
en caractt',res indIl, miles I'e poilds
net et exact de la mant,'gue qu'ils
conitiennent.
HELSTEAD & Company
JERSEY LITY. N. Y.


Sacs rides!..


Entrepot General des Grandes fabriques
DE CALCUTTA (IINE) DUNKERQUE ( FANCcE) .T I)UNDEE ( ANGLETEiRtr:


SACS


spdciaux


pour


Caf6s trids
Cafes ordinaires


Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balles de 400 sacs,
depuis 2 ) centimes or jusqu'A 30 centimes or pour grandeurs r6gu-
liires 65x110 centimetres et 70x110 centim6tres.
Poids del 3J4 livres jusqu'd 3 livres.
Face sur modules et sur types da s acbeteurs.
Prix A forfait pour livraisons mensuelles francs port de d6baiquement et, si
n le desire, Droits pays.

50.000 Sacs de 1'Inde

Doivent arriver incessarrmernt par Balle de
300 sacs.
S'adresser a JULIS LAVILLE
AGENT ET DEPOSITAIRE GINERAL
93, R US DU MAGASIN DE L'ETAT


rr r r -I
ic











Fraiveisco I)ESITSE
Fab. i IlL d~l cha .*S3U'[, s


f41415 P f1 l(l1taIl,
toCi' ~'lnre; p our


f totjfIlr S C.1 dj'ot
li)1o I-I- itdo ell
die chluausstir's till


114 I IF .E. I'E S \.\I IN IeN .\NT
Las comrnMni les d- s colinlaeil 's
idr l'intjriteur pour.'on t 'tre 'ext'cu!ies
idan4 lune sernaine a pou pI)s.
23, Rue d s Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )

Changement d'Adresse

Le Dr Edmond H6raux
Informne ses clients et Io public en
gine6ral q (i soon cabin et est trans-
f6rd, 1 Rt3 diu entire en fa'e du
Petit TheAtre Svlvain.
IPorvu d'appareils Alectriques (lii,
grace aux r6cents progr&. accomplish
dans la science constituent des aronts
thdraplntiqui,.( do premier ordre. il
entrep-endra Ie 'raitement dos mala-
dies suivantes :
Cancer, lupus, n'u:asthd ne n vrai&ie,
hystnrie, hypocondrie pirdlysle,. atax;e lo-
comotrrce, rhumatism g u to, sciatique,
arthritic dcformante. chore; p rJlvsie .-i-
tante, asthma, pilepsie, di'atarion de I'es-
tomac. diarrhl'c chronique, ictere, troubles
fonctionnels du cceur, artrrio-sc'e'ose, im-
puissance gdnitale, phtlisie, goitre exoph-
talmique, Jdiabte, chlorose. ob&,itd, mal
de Brigth, dlephantiasis, h6morrholdes,
ambnorrhee, dysmrnorrhde. hdmorrhagie,
uterine, mrrire salpingite. fibromes. ainsi
que des itats morbibes tcl< que : anmrnie.
cachexie et sterilitt de I'homme et de la
femme.
Consultations de 7 A Q heu-
res dui martin et de 2 A 5 heures
du soir.

Au dernier crit
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer A ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
provilc.1 '1 I'il viant de s. tranosfr4or de
la Rue des Fronts-Frt. ave son mtrme
sto,'k de( fi.i 1s;.U'-, d la Grand'Pj.' ,
an N, I tve,,.- I'iiis-ription ci-d'I sstus.
Les 4'li.tlt.it "i .~ ,it ton) joi'.-.rs ~ ,r.vis
dans Les mirn.'Is con-litions ; 'tst-A-
dire avc les '/',, d'ns')tmnpte sur I
vento en gross ; sawns oibb!ier los mnr-
mos' soins et la mrnrn. ,ox t,'i iIo.
L.a Maison se (cha;o tonijours ,e fai-
re p'redrie les masure.p A domieni'

Chapeaux !
Chapeaux I
Chapeaux I
PAILLE DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable
M. JAIMr TESTAR, d'installr une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tons lea go6ts et pour touted
1 bourses.


Photographie
Artistique

jI. M. I)UIPLESSY
12', Rue du Centre, 120.
( I'lt'rjla P'1h-tra :i ; it i y-rl t Io'lflU -
tel C(ommunal).
(TIIAVAUX DE TOUTES SORTS S; R
SOLIO Er P1LATINO. )
':artes tres artistiques, nouvellercntt
refues.
AGRANDISSEMENTS, REPRODUCTIONS.
ATELIER DE LUXE
Prix Mod6res
NOUVEAUT :
Cartes Mignonettes, par douz. P. 7
Photo-sole.
Offre ses services au publiTdo Port-
au-Prince, aux gens des autres loca-
lites actuellement A Port-au-Prince.
Venez essayer l


Maison F. B RUNES.
1% GtRXNND'RUF, 195
DirigAe par

L.'H -ODELIN
Anct'i m-vw-%re a eI -Societe ,"lhit'a'-
V~trot;4 14"'0 0,40. -, es tt;-lv',,us de. 1, dm
Vien a rtec w-ol! 7U!.- jj--d ch-iAj d'4.
Wdes i i.-Agolille, Ca -il!: 'l., ililr ~i:-

te ci-.d k. U -. JeuiaSKr m-



X~n-rie~in do Ia derujidirc perfection.
: r.srsi ccatcouonne aussi des Cos-
tam%% i.Lr, habil.a brod6s
4clMa:.ViS Luiques, habits car-


CordounerieNi-muvelfl


G. LBE. PETOJA
i 143,VGRAND'RUE, 143
PORT-A U-1' UNCE
&-iAUSSUIRE EN TOUS GEKRES
RN DtPOT, POUR L.A VRNTU
wEi (-Hios ET P*TAAT....
Exrcu'ion prormpto des
commandos, tant ic- qu'en
Province.
Ki a ~lemme-p; : -lr;ntes et ra-

,le ~'c)et k:i' )mniodo
011 IiM- u vs loo'1 I'elif-11-i ts eorofotelion-
ll,Cs wV-0t, dt 'c: (i c t(.We's wilonrrs1'
T'urwe slectiot, et duy-.'-(c i-rrprocha-
blae, ,i-x-I vri.x 'ix v4'tag-liK..
Ciragsis, pates et Iq'ides
Pour rh-7uh-z.vi,v d.' -.ut#z 4 a,&w Cds.



=- j. *. b....

IabI Y 7 y



I t. du
Ctrtrdit Vi-jufocfe~l r cl, a~
ID, ruO Roch:;;ou. :.rt
Ad-ess
*i Pr c' 1')'C



TANNERIE CONTI
..K


ENTALE


Port-au-Prince

(.A PACITE 500 PEAUX PAR JOUR
PREPA4AIiON DFS PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEUOS
Vente des chaussures : Cavreau-glace, Verni et con
leurs, pour Hormmes, Darnes et Enfants.
( BOUTONNA, ELASTIQUE ET LACE )


En gros et en detail pour touted la R6pubUi



ET
H TURANT BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars

PORT-AU-PRINCE (HAITI)

M Ik Hermance ALFRED, directrice
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIAR
DJ NER3S-LUNCHS.
^FtlitIa!'c ,clern.: ,t conforLtab. Vuesur la mer. --Tempdratur
Iou ,* r.' i. i 're. Les TrTL'wwa.ys d.t .:-'sennt I'Hill-Bellevue toutestls 7 Minl
PKR-trHZ!T1 SPA(IEUSE. S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROM'ENADFS -- JARDINS
Sa-ie d# rd.eption.-Piano.-Gramopkhom.
Sonneries Electriques


tus zes four:, do"lSdi f kersa,
&. 7 $ 8 hotures du eir


GR4ND PRIX


HORS CONCOURSE


Rllum nBarbancourt


MEMBRE
1881 Exposition d'Haiti
( .Menlioni i Hl ori(, .bte )
181 Expositio d'Haitr.i
Mtldaille e Ir 1 c';sso
183 Expposition d'A msterdam
M dP(l ille d'oi
1SS5 E:.position d'Aivers
Mledaille d'or
I s8 Liverpoo
Medaille d'.\',A r-,,t
18,7 Havr3
Mledaille d'Argenil
1889 Paris ( Exp. Univ,; selle. )
Medaille d'Arg,,nt
1891 Kingston ( Jamaiqu )
1)iplOme d'honneur
181 Medaille d'Or
Paris Hors Concours
i Membre du Jury


1893 Chicago
Medaille d'Argent
1895 Bordeaux
Mddail'e d'Argent
1896 Rouen
Mlidaille d'Or


DU JURY
"1897 Elbeuf
Mddaille d'Or, Hois Concours
Membre du Jury-Grand Prix
1898 Paris
Medaille d'Or, Membre du Jury
1898-99 Paris
Dip'6rne Hor. Concours
1893 Phi'adelphie
Mention Honor.ble
1901 Buffalo
Mddaille d'Or
1902 Paris
Dipl6me de Grand.Prix
190' St-Louis
M6daillle d'Or
1907 Spa
MWdaille d'Or
1907 Paris
MWdaille d'Or
1907 Londres
M6daille d'Or
1907 Jamestown
M6daille d'Or


Hors Concours, Membre du Jury
Madame VEUVE B \RBANCOURT, seule d Barbancourt et seule propridtaire des formulas qui ont fait obtOnir aM
Barbancourt les Medailles d'Or de toutes les Expositions a pris Is so"
affaires de feu son mari, et se tient A la meme halle sise Rue des
No 7, A la disposition de sa nombreuse clientele don't les comnmD j
ront exdcutdes avec le meme soin que par le pass.
Imprimerie C. Magloire, 45, Rue Roxu on BonaF-oi, 45'


T;,,.Jil% (IM '* t.,'