<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00406
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 19, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00406

Full Text


euxi6me Ann6e, No 415. PORT-AU-PRINCE ( HAiTI) Mercredi, 19 Aoot 1908:













QUOTIDIEN

ABONNEEMTS : j DIRECTu: LE NUMIRO 10 CENTIMES
PORT-AU-PRINCE Uw Mois. G. 1. Clenent 1i agloire,
DEPARTEMENTS TaoIs Mois. 3.60 -- Les abonnements patent duo I et du I$ de chaque
kIRDACTION-ADMINISTRATION mois t snt payables d'avance
ITRANGER........ Taois MoIs. 6. 45, RUE ROUX, 45. L mauanscrit Ilmr6 oea non oae erontpae rendus

Peour tout ce qui concerto l'A,, mnistration du Jor.:,. .d-esser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue tRoux sc 9on-i-f-ai.
Ssur la facility que l'on a & en retenir de cet examen microscopique, sorti-
la forme. I faut done frapper la vue ront les rdsultals les plus extraordi-
d U U l Il'n u lve. naires pour le d6veloppement intel-
On obtiendrait ce resultat par le pro- lectuel de ceux qui s'v livreront. L'ar-
c6dd suivant. Chaque ddclinaison, deur de cette conviction et lo nom-
\ chaque couj gaison, aussi bien pour bre considerable d'annies pendant
Comment adapter A I'enseignem :t mnme bion douies, il est soiv\.nt iin- .-s verbes reguliers que pour les ver- lesquelles le% partisans des etudes
delangues anciennes la mnthode .- t o possible, malgr4, tous les eliorts, d. b) .s irr6guliers, s ro'lt trajwiicits iso- latines r'ont professes, paraissent
viraec taut de succe par les parent's comprendre une version prise, coliniQ l '-ment. soit A la main p- I P enfnts iulnr avoir fait negliger le fond iour la
plorl transmission de la langie mi-- on les donne ordinairemeirt, .u mi- !ux isituiues, soit au moyen de l'impri- forme. La forme est peut-ttre admi-
rmll l? lieu d'un auteur, sans que I'enfatt sa- mere, mais en gros caracteres, faci!e-j rable ; qnant A nous, nous lui prefe-
hfa t remplacer la parole par deo cie ni ce qui precede, ni ce qii suit; ment li-ib'es A distance, sur des ta rons le fond et nous prctendons que
rkMe. It s'agit de lectures 6tenducs et cetto impossibility est u';o cause bleaux carlonnes mobiles, qu'on sus- les 6coliers connattraient tnieux celui-
3qrenant chaque fois une pay~-. paissantO da' decourageinent emp4- pendrjit aux murailles do la salle de ci en 'lisant intbgralement I'ouvrage
"l Lcertairn nombre de pages. Or, chant tout tlTort ultLrieur. v It est cer trauail, dans un ordre m6thodique oh d'un auteur latin qu'en analysant
1itlet possible .1-i'en mettant enttre lain qu'eni donnant A-tous les erifantl'Oleve se reconnaltrait> rapidement. avec 'autant de scrupule quelques-
ANWins de 1'6leve le text latin ou to moyen de venir A bout de leur. dj- de fa;oni A trouver trs vite la conjtgai- unes de ses phrases.
reee Asa tradaction en regard. LI voir, on !.ur done un encourag-!nent son et la dndelinai-on don't il aurait Pour les esprits extr moment ra-
taetion donned instant inmnent 1. qui suicito i'elrort en le r-:omp'nsant. besoin. On pou'rait eticore transcrire res auquels l'dtude approfondia du
e de cht qu-3 mot et de chatli: QjU' dviwunt la gia undntir avec ca les paris'doe c.-s tableaux qui de- latin peut procurer une culture plus
Arase, san.s ob'igr I'ieve A firnu, iOLvoau syztinme p5d1go-ije IIt c.- tnanderaient le pli 'o d'tspa'eP, sur u111 parfait, plus raffinde,notre methode
Sides dic:ionnaires,de. recherchu-s ce taini qu' nous abusono itd It giairn- atlas de grand fon mtt don't on cxe m- est aussi A conseiller. Elle leur don-
long'es, q.a+lq scfoi; infrutueuses, in iidr d.'i s I'en.signementt t ql'ici plaire serait fourni A chaque eleve. nera en effet rapidemen intelligence
tljouors lantid.euses. e ico e o effort demand ce;t hlors ,:e < I'd!.ve aide do sa traduction rt de cette langue, chose indispensable
Des traiautti-n; entire maies mins de proportio;is avcc le rsultat obtonu entourtr des conjutg isons et dts dd- pour en pousser plus loin I'6tude, au
rwes, mais c'et le reiversem-nt do a Je ne veux pas qu'on abrutisse cet cliniisons toutes oxpo; rs a sa vue. lieu de les obliger A se trainer sur
rdred 6tabli Pas tint que cela. infant a, disait Mo:taig.d.e, a propose sora atrranchi de cos reaoterches qua les rudiments come It fait la m6-
e seulement donier a L'6leve le de l'etude de la grammaire. En n protitnt ;aucunement A I'intellign-- thode actuelle. Pour 6tudier une lan-
Syn. qie le mli re est oblig d'em- fiit I'etud3 speialt et horse text. des cc, iuii !a rebaitent au-contr'ire et ar- gue dans toute son essence, it est
Sour lui mtni3. Pourquoi c lIejlhnaisoits et d 4 conjugiison)l n'est r4tent A cheque instant onon essor. II clair qu'il tant commencer par la
natitue poar celu'-.i une facility, pas indispensable pour arrivrr a I'in- abordcra sans ditli 'ul!t lI loctto comprendre. C'est le contrairo qu'on
-til impitoytbleinent interdit A te!ligence de Ialaanai : I'Linfant dans d'un tex e latin (qi'il pourra ainsi aesaie. tous les jours, de fair fire
.aPouru,)i i voie ficile, et son pays et I'alulle 6tabli en pays 6- comprenlre de suite, sans nucune aux enfants. Cette ltude approfondie
.idpoIr 'u Iet la voidi difficile, in- tranger les appreueneut tout simple- t6lid, pri'imin io et sans mattre. devrait 6tre laissde anx candidates A la
1iioab!emant longae et sans abou- meat en les ont-iadant. To;to ptrson- S'il app orlt urio alttrntion, me no or- licence et au doctorate et etre aban-
sMnentpo r I1'autre aie qui lira d(s textes tatios a (qu tn- dinaire, A c3 travail, il pourra ensui- donn6e pour li mass des candidates
rM s8mrne, I s-ult moyen pra iq( tit auflisA ,t et cola n'est possible to reprcnjre les passages qu'il aura au simple grade de bachelier, qui no
Apide d'apprendro une langae et qa avec una traduction, aprc eIra cpmpris et les exp!iquer sans traduc- peuvent en profiler et qui n'en ont
rot mettr da-i l Imn.noir. le plu les flexions des mots par la lect-re tion. I! ira de plus en. plus vite dans que firee*
mots et de phrases possible, m6me de ccs textes. cet exercico et arrivera ainsi a lire en _
Pdn Uleve aura Ih et compris, c 11 convient done d'6tpargner A l'616- peu de temps un ouvrage enlier, de
wt facile avee une traduction. ve 'ennui et la perte d& temps qu'en- faCon a le s-isir d'ensemble, a en 1 I t
onquioz_ volumes da latin, il trainent la n6c ssit6 d'apprendre par connaltre routes les matibras et & se
le latin. c.ur, dans la grammaire, lea d4cli- les approprier. A
le travail de 1'616ve, consiste- naisons et les conjugiiaons et d'y fai- c Quand l'61ve aura ainsi lu et
Slire et & comprendre one ou re les recherches necessaires pour compris douze ou quinz, volumes de La oire de W. Taft
ri pages de latin. On lui reti- trouver le cas de: motse ddclinablea, latin, nous le rEp6tons & dessein, it
-tuIte la trauc'ion et it seraitai iosi que le personnel et leo tomps saura le latli. De plus, it connaltra M. Taft, candidate du part rpublicain
sar le texte latin se l. Vous des verbes. Pour cela M. B nois: pro- ies pens6es et les faiths contends dans i la prtsidence, a d6jA entam6 sa campa-
P obliger on tlvoe a compren- pose un systemo ingeni 'us. i ces volumes, ce qui semble-t-il, goe lectorale ; itl vient de la commencer
in version doonn suivant le II part de co pr6~epte d'Horac.,, que n'est pas & dtdaigner. En effect, *i t'6- par one cre d'amaigrissement.
ttaels, mais vous pouvez par- ce qui arrive A I'entendem :nt p-' le' tude du latin produit sur la culture' M. Taft qu amne A la bascule le chif-
3it exiger qu'il prepare A I'aido yeux se ixe inieux dans la rm an ,ire do I'intellig nce des eftets aussi mer fre respectable de 295 lives, estime qu'un
btradction, un certain no;nbre quo ce qui lu parviotat par lej or .ill,.; veilleux qu'on le pretend. ces eflets pareils poids, admissibl., honorable et me-
I, d.e pages, do fac on leos tra qu'on conserve plus facilemnni ia me- s produiront ruieux ainsi, qu'en me decoratif dans la vie prive, peut de-
**auite i livre ouv r t. Cci, moire de la forme dun obj,'t I tni- ltudiant minutieusement e' poJr ain- venir dins la vie publique une cause de
ti.oins d'etre absolumnent d&- neas ou trbs 6clair6, que cell' d'un si dire a la loupe, come on le faith graves embarras..Uc embanpoint trop flo*
intelligencee oourra toujours objet qui le sorait po ; qu' la dimen- fire aux enfaits, la tournure duane rissant chez on home aussi en va.e qg
iqu'& certaines natures, sion et la nettet dea objets inflAent phrase latino, aveo la conviction quoae 't onchef d'8ta, est propre i exciter l'n







vie, A fo:nentcr les haines de classes, A ai- Siance dm mardi iS Aodt 1908
pgrit les m ontentements. A la seance d hicr, la Chambre vota 'CT-
Cette seJle co.isidsration impooerit A rentss lois prolongeant de deux annkes
an president de repoblique, vraiment sou- le dlai accord pour executionon dei con-
cieux de es devoirs, de sicrifier a la con- treats suivants *
corde civil les trdsors que voile wson r R t Em Nlsn-
charpe et la g .ce opulente qul gonfion PSena!teur C Rigaud rct Eile Ntelon.--
gilet. M. Taft eat en outre d'avis qu&n Papeteri,.-Dt'putt Narc~ Lecoate.- Eclai-
ventre trop rpanoui ontituea0n1 rage elec riquc des Gonsaves.-- Dpout Jh.
vetre grA et Augustin jeune.- Eclarage ilec-
de bagages don't on home po'itique. qui Dgral et Augustin jeune.-- Eclairae ptc-
pretend ,ctre actif, ne pout guere qu':tr. rique des CTyes ct de Jr6mie.-- DIput6
gn6. P. Williiam.- Eclair.age 6lectrique de Port-
Lt rspect de sa function, come I'inti de-Paix.- D put6 C. Gabriel et Thomas
ret de I'Etat I'engagerait doic encore I im- Parct.-Wharf. du Cip et de Port au-Pin-
mo'er sur I'autel de li patrie ces chirmcs ce.-Sinateurs S. \VWiliam et R DAvil.-
cftbarrassants. Pont sur l'Ebt6re.
Une dernre conidrtion aurit dcid On vote ensuite une loi criant une char-
M. Tafr A cct acre J'lcroisme. Le fa.uteuil w de Sous-ChefJe bureau A Is Ch mbre
presidentiel, d:.e, parai'-il de Washington ds put et une autre sanctonnant le
Ccts,. circon,tance le rend particuliercucnt contract LUon Nau.
vw.',:;able Mais \V.ihirigon. qui Ctait Par ce contrat, M. Nau ost autoris a
asset maigre, I'avat command s.a tai!le etablir sur l'Artib)nite et ses afflueLns une
qui 6tlit t.x; i- M. N ft.ft april, un re:our ligne de chalands A vapeur ou remorqueurs
sur lui n4inL c, ses 295 Ilivres. aura;t 66 pour le transpor: d -s denr&ec et des mar-
aien .\ recoliwai re qu'oia lc pc.re d- la chandises et ce., po:;r u- p'riode de tren-
constitu.ion av.,it pa.s t ne pascrait pas te ans i engage A cttectuer un depart
1'enfant. chaqeic s-inai:e de la Grande Saline et re-
C'et pour.luoi, M. Ta.i ',-ut sc fire tour.- Ieco7cesionnaire fera le service
maigrir. La cure fine, on po,:rra calculer de la ru c de la Grnde Saline aux villes,
Cxat iLImCi s chaltnccs : sa surfac.a ;'ecto- bourg ct auircs licux de l'Inierieur.
ralc sera en rjaion inverse de c:lle de son Li Chaimbre statue sur les cummunica-
assiette. tions du Senatt et alopte les modifications


Chambre des D6pu 6s
Seance du lunJi 17 Adlt sroS
Comtne on est A la fin de la session, les
travaux lIgislatifs A liquider absorbent to1-
tes Ics seances qui sont tr&s laboricuscs
Aprc. Ils formalitis d'usage, on a en-
tenlu lecture du Rapport de la Commis
sion des Comptes gdn6raux conc'uant A la
d.charge des Secrctaires d'Eat qui ont g -
r6 les atl res publiques pendant les cxtr-
cices 1906 1907. Un alin6a de ce rapport
fournit I'occasion au Secritaire d'Etat des
Finances de prononcer un vibrant discourse
ou il faith l'apologie de son Dpartemer.t.
La loi modifiant 'article 44 du code
d'Instruction criminelle est ensuite vote
et le Depute Valembrun faith le d6p6t d'u-
ne proposition de loi augmentant de So o/o
les appointments du personnel de I'ensci-
gnement superieur et de contains membrcs
des Ecoles secondaires.


apportes par le Grand Corps aux budgets
des Relations Exi~rieures, Cultes, Travaux
publics, Agriculture etc.
Aujourd'hui, seance tress important.
Timbres-Poste oblit6r6s
Mr EDOL'ARD FiiRRE desire ach,'-er des
timbres haitiens obliter&s A une gourde le
cent. 19 Avenue Magry ( Chemin du Petit-
Four ).
D6c6s
Nous apprenons la mort de CnrYsos-
THOME PIERRE IRANCIS, d6cidd a Pttion-Vil-
le ce martin A to heures et demie. Ses fa-
n6railles auront lieu denman. 20 Aoft, i
2 heures de l'apres midi, A I'EgiseSt-Pier-
re et I'inhumation se fera au chmeti~se ex-
tCrieur de Port-au-Prince.
Nos condoleances A sa famille.
Les amis qui n'auront pasrc;u de billet
de faire-part sont pries de considerer le pre-
sent come invitation.


E NSEIONEMENTS
lsETIOROLOGIQUES
-
Obmaervatoiro
DU
SEIINAIRE COLLEGE S:-MARTIAL

MARDI I8 ABOUT
Barometre I midi 72, 8"/"
(minimum 20 3
Temperature maximum 3. 9
fmoyenne diorne 26 2
Ciel tres nuageux le matin : presque
clair entire ioh du martin ct 2 h de I'apres-
mi ; covert apres 5 h. du soir.
A 6 h. 1s ; coup de vent tres fort (16"
par second ). suivi dorage et de pluie ;
28,0 m/-. La temperature sest brusque-
mtnt abaisste jusqu'A 20,3, pour se rele-
ver pendant la nuit.
Le barometre est en baisse.
R. BALTENWECK
Comit6 de souscription au
Profit dea Pompiers Libres de
Port-au-Prince
2"* LISTE DE SOUSCRIPTION
Report dela Liste G. o146
Me Edmood Oriol G. 2 ; R. Geffries
G. o 5o; Dr. Jules Borno G. ; R. H.
Gardon G 5. Compagnie d'Exploitation
Agricole et Industrielle G. 5 ; Me Auguste
Bonamy G. zo ; Frederic Elic, Usine a
Glace de Port-au-Prince G. 5 ; Gerlach &
C G x : W. Hepple &C G. 5 H.
A. Stecher G. 40 ; G. Blot G. 5 ; Th.
Dossous G 20 ; B. Zke G. 5 ; Antoine
J. Audain G 3 ;Joseph Nadal& C*G.ro ;
Sa Grandeur Mgr. Pichon G. 2 ; Pere L-
Guidcc G. 4 ; Elie Bedouet G. 2 ; David
Chancy G. to.
Total 2me Liste at 49,50

To:al Gourdes I.195.50
Total ire Liste or amEricain P. 1 9
Riverend Pasteur Picot 5
Justin Thomas 5

Total or. P. 139
Br och' re
Nous avons rccu une brochure int tule
Por Patria, editae 1 I mprimerie Amblard.
Tou.es nos felicitation a l'auteur, M. le
deputE M. Morpeau.


Marriage
Jeudi, 27 Ao t sera c6Clbrd 'e l',P.
Ste-Anne, A 6 heures et demied i
le marriage de M. WDdrat Cawuric.Sr e
Mile Maria Jean-&rnard.
Nos felicitations aux futures epox.



Noiluelle Etrolei


Derni res D6p6ohes

PARIS 17.- D.s dCpeches d'AlgieA
noncent quun nouveau soul&tdeuat s
pre sur a frontiere du Maroc e q'am
armCe de 25.000 marocains se pr=
attaquer le poste franqais de Colombl
char et de Bon Anan. Le general Lyaut
est arriv e Colomb-Bechar, oia il orgau
une colonne volante de 4.000 cavali.
L'avant-garde ennemic manocmrrepi
de Boudenib.
Dans les cercles officials on d6clar,
ce soulLvement est le resultat des esm
tions des agents de Moulai Hafid qt
sont rdpandus parmi les tribus do Tif
et le Haut guir
TouLON Les funrailels des lives ca.
nolniers tues le 12 courant par I'esplo
sion d'une gargousse A bord do batime
la Couronne a ont eu lieu aujourd'hi.
Le gouvernement a decide de desafkc
le batiment &cole a La Couronae 3 pi-
cc qu'il n'otfre pas toutes les garantias
sec'irit pour son equipage.
LONDRES.- D'apris .le a Daily T"
graph a le gouvernement anglais seprp
se de lancer un grand emprunt qi seir
A faire face A I'augmentation de la Ioo
necessitde par les armeaents to0o
croissants des puissances stranger.
BERLIN 17.- La prochaine mrivia
de M. David Lloyd George, le chaoci
anglais de I'echiquier est fortemeat
mentee meme daus 'es cercles oflcields
st visiCe .ait jusqu'ici considered coomm
n'avant pour but que l'tiudde e l'orgia
:ion des pensions de retraites.
Certaines personnel insinuent qic .
L!oyd George discuttera aussi la sitia
navale avec l'inmntion d'arrievr v ane "


FEUILLETON DU a MATIN .


DU 19 AOUT 1908


(13)


R OM UL US


VII


lire les lettrcs pressantes ecr
lais A ce personnage falot, qu
jamais exists bien que la
des C6tes-de-ter, en AoIt, lu
tribune. Cleovil Modd dtait
inmythe, qu' un certain mor
sidict Salomon s'est servi
centre Baz:lais. O). sait qut
appartiennent A tout le union


Romulus etait parti A cheval le martin les i lihes revolutionnaires.
mnme de I'arrivde de ces messieurs ac- Cependint Miragoane qui,
comnpagaant trois exiles jacmeliens Duper- 27 Mars, avait ressemblW A
river Cazeau, Kenscoff ainE et Viciere Chan- ftae, cut un tout autre aspect
latte dans une mission aupres d'un certain midi de cc mnime jour. Des
Cldovil Mode, des C6tes-de-fer. Les mis- bataille singlante avaet eu lie
stonnaires ne parent sans doute caller bicn deeux heurs de la ville, circa
loin, car its furent biaet6t de retour. C- intensity. Co.nme plusieurs
Cleoville Modi etait I'homme sur qui Bi- avaient accompagnE Boileau
zelais semblait computer le plus. Chanlatte s'etait chargE d'aller fire degm
qui, parait-il. le connaissait, fut plac6 au mandant de la Place du a Ty
a Carrefour Desruisseaux v -- endroit situL savait camp I 1avec une cer
Sl'intcrsection des routes du Pont, d'A- mes, I'inquietude s'6tit cmi
uin et de Jacmel par la montagne afin les esprits. Bient6t une pub'i
enter en communication avec lui. quant voir que I'ennemi 6tait chass
Jchanllt la vresenc e de cs :messieurs a que du c6t des a Soldats de
sur le pied d, guerre A MiragoAne, Clo- tion *, il n'y avait qu'un ble
vil Mod ~c se serait mpressE de venir a Beauge, de Port-au-Prince, ur
la tatce Ce Ss Iommnes leur apporter so tireurs parmi les exiles, tous
contours puissant. De cette faion on se- lents.
rait assez nombreux pour lever la mar- "Bien avant la publication c
che sur Port au Prince. leau avait eu som d'annoncei
C'est une tristesse, en verite, que de la population, en parcourant


ites par Baze-
i peut-Qtre n'a
prise d'armes
ii tat Ctd at-
tellement on
nent, le PrWe-
de son nom
e les mythes
de surtout

au matin du
une ville-en
dans l'aprcs-
bruits qu'une
:u au Pont A
:ulrent avec
Miragoiiais
Laforest qui
uerpir le corm-
ran : ,Tu'on
taine d'hom-
paree de tous
ication fit sa-
6 du Pont et
la R6volu-
Css1, Annibal
i d.s plus fins
tireurs excel-

)fficielle, Boi-
r sa victoire i
la ville as


granU galop de son cheval et en criant a
tue-trte A chaque carrefou :
Nous tailli yo !
Un poste fortihfi tut im:nl i ittem:nt 6ta-
bli au Pont sous le comm:nn I ,tnnt de Ge
lus Bienaiim.
II n'ekait que temps, des tr.apes arri-
vees de Petit-GoAve attaquereir sans suc-
c6s le Pont, le lendemain 28; Gelus Bien-
aime blessed dut remettre le commande-
ment au fameux Desormrs Gresseau. Les
troupes du gouvernemenr- les c envahis-
seurs i comme on les appelait furent
encore rep3us;6es le 29. Le 30, les a-'isos
I'Egalitd, et le 'laynaud, parurent devant
le port et commenckrent i debarquer des
soldats A la Source Salee. Le saniedi i
Mars au martin, le rempart du Detour,
dans la ville meme, 6tait attaquC avec im-
petuositC par la Garde presidentielle qui
ne fut repoussee qu'apres trois heures
d'une lutte tree chaude.
On pent dire que le President Salomon
ne perdit pas une minute dans ce moment
critique ; il prit l'offensive avec une vi-
gueur, une promptitude dans la dEtermi-
nation qui deconcertaient d'autant plus les
exilds--ue Bazelais, d'apras des correspou
dants de Port au-Prince, leur avait affirmed
que le President d6goitc ne cherchait
qua ne occasion pour abandonner le pou-
voir et quitter le pays...


En attendant, l'investissement de lanI
fut entrepris de facon si serieuse parlin's
assiegeante forte bient6t de pr:s de 7I
hommes qu'en moins de douze joan,
sormes Gresseau, quoique victonritC,
dvacuer le Pont trop eloigons pour 't6
au Carrefour-Desruisseaux qui n'at 41
un kilometre de la ville et encoMe ,
pose A voir ses communication mCo
avec le Quartier-g6neral rvoltidOit,
il recut I'ordre du Chef d'etktiP
de rentreen ville apres on deram erCo
dans lequel il perdit deux de se C
pagnons : Etienne Supplice et Oh
Lass*gue. Miragoine cut i pluora k
de Turenne Sorcl et de CIobokL10i
Les troupes do Goovenmes" I
les ordres au Secr6taire d'Btat
Manigat, deleguC du Goorverot"a
genraux 'Anselme phAte, l'
quant, V6riquain, Pal-EtiiW'W
P6tion Pierre Andre et Plaisil !Wc1W
mandant de I'Arrondissemeto dr-
qui s'tait enfui en cannot, de cha ejA
es troupes do goUvefw ,
patient le Detour A l'onest, l s
la Nouvolle-Cite au Sad, le aj*
A l'Est ; au Nord, les av wiso l
Ouest les canons des ilo ws de l
; ient leurs boolets &MWg ~' lI
rin. D'tsore F l es m
des sources qei fm jlWO I


__


. __ ___ __ ~-'







- qai permettrait A I'Are et A
r eM-go de rddoire learn e mi-
bIxzEs.-I- Le bruit court avec ptr-
Jca que Is sant do ror LEopold e3t
bmtIent compromise. i
oas lcs eercles de la cou on dit ceen-
It.que les nouvelles *reeos de a vnlle-
daoe ou le souverain so trove en ce a;o
eat. ne justifient aucnne i #oitude.
L HAVANE. Dn reponse 'ilnviauoi
i president Roosevelt de loi rendre vi.
dit Oys'erbay pour ausr avec lui de
k tiomtion A Cuba, le gouverneur Magoon
aeoaipagon du copitaioe W. H. Ruse do
ije de carral:ric quitters la Havane de-
. pour se rendre A New-York.
LODtbE. D'apres une ddpche de Ge-
ae les chefs du parni Jeunc Turc se
rmmiroot dans cette ville i la fin d'Ao6t
power y discuter la deposition do sultan et
k choix de son successeur.
Sunday ( Nouvelle Galles da Sud ).-
La population attend anxieusement P'ari-
rv de la flotte amtnricaine.
amuI. Scnor Veloz, chargE d'aff-ai
s do Venezuela a present aujourd'hui
mslettres de crcnce.
WASHINGTON.- L'immigration aux Etats
Un;s dans I courant de Juillet 1908 a
&t de soixante douze pour cent i,,f6ricor
i cellc de la pcriodc co-rcspond.antc de
I'foe precidente.
Paus.- Renie frar.iaise : 96. 5.
HAVaE. Le vapeur a Westphalia a est
rriv ce martin au Havre venant de Cura-
so et do Venizuela.
Use harks compose des habitanis des
tribes d Tife!et et comptant de 20 A 25
ilk combatants menace le Sod Oranais.
Da esores de s&curit6 ont tdi prises par
let 0ral Lyautty.
N. Thompson assist hier i une seance
r kICommission d'enquete sur l'accident
& 6I Couronne *. On espere qu'il n'y
'Nps de nouveaux dicC parma les bles-
S.

Avis
L public est avi9d quo j'autorise
r F. F. Stines A agir comme mon
%geut & Port-au-'Prinv*.,
Le COMMODORE W E. MEYER
de Bermuda
;i UN


ten & Ioa ville, avaient ditournd l'eau.
Fpce fat sax aassig ds de recourir A I'eau
spaits. Les privations commevnAient et
C dkes, les maladies.
ILsesprits les plus 1Cgers entrevirent
dora a'ne rEvolution pourrait bien na-
tr nem de plaisant.
En tfet, jamais drame plus hbroique,
On Pm It et p'us sanglant ne so d-
Sci.ant un people ignare, quo celui
Itces" aela hommes ips de chimeres,
h s da laa moiti d'un village,
I d ,slaeeds, bombarded et mitrail s
Sbnt pont par une arm&se dcrasate -
m. istan quand mame, rsistant dix
I*,Bn. soeulment aux balls, aux bou-
0?? iwcesndies, nmais encore aux mna-
am atiguea, A la .aim, au dsespoir
. ljusqu au derier iour, trap or-
l3R Pour se soumettre parement e
i"Oet come on le lurdemandait--
r g-jt quelques-uns en eussent la pen-
l 'Comprenant dans un eclair quo la
s*rit dans leur mort grandiose et
cdA tlmoignerait uon jour en faveur de
, oludprise justement i cause d'un
w'ti:rdgl de la vie. d'an agenouille-
i d.t bevat les instincts et d'uae
O -maladive i dire la virit...
FmMAsmo HmimRT.
(.4 uia r)


SLe Ministre do l'Intrieur ran asjour-'
d'hai pour Roaccio oi il asisti re aux
obsques de M. Arsne Ilousaue.
Le contre-aminl de rEserve Michel Fer-
dinand est dcdde.

La Maisou Martino et Ferrari pour
cause de liquidation, met en vente, A
des prix moddrds, le stock de men-
bles qu'elle a en maasin.
Elle te tiendra toujours & la dispo-
sition du public pour le commander
do meubles de tout style ot sur cata-
logue.
2


A. de Eatliis et C'

Toutes let l1gances rare discrb-
tea, bruyantes, des parfums d'un char-
me subtil et delicat, Son ou-
rire, Floramye, Vivitz,
des bijoux od s'enorguellit la
pierre 4clatante et hautaine, de mi-
nusicules objets d'art o psourit la grA-
ce tti te des perles, des boucles d'o-
reilles qui s'etonoent de leurs former
variA~-, arneaux de flanaailles offrant
le symbol d'une 6ternelle jeunesse
d'amour, orgies de colliers graciles,
de lourdes hates massive, des cas-
cades etirnelantes d'or, de rubis, d'6-
meraudes, tout cela fait an coin de
paradise de la maison
A de Matt6is & Co
qui est situ6e aujourd'hui & l'Ancien
H6tel Central reataure et embelli.
PaowuatrAra : Josap DERiIVIlRE
Ces italiens out gard Ila nostalgia
de totes lea fantasies d'art admi-
r6es jadis chez eux et ajoutant a tou-
tea ces frivolited attrayantes, lea ob-
jets indispensables que reclame la
Vie. ils out ch z eux un assortiment
d'une grande richesse, pour tous les
gotts et pour toutes les bourses.
-T -- Iv -
Un professeur sErieux offrc ses
services aux families pour lemons A
domicile.
S'adresser au Bureau du A/alia.
Port-au-Prince, 12 Aoit 1908.


A L'tLtGANCE
OORDONNERIE.

42, Rae des Froots-Forts.
C.AUSSURa8 NM DkPIT,POUR LA VhWIT
Promptitude et soin asu comaman-
des taut ii qu'en province.
Chaussures de Dame forme et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaoa.
Formee am6ricalne et franoale poor
Messieurs; ldgntes ot commodem.
Pour I e enfota le plau A'aie.
TravaUfl eolde ez ut6 areo
des peaux do preomnirenarquo.
Asurance de grand rabais.
PAtes, Cirage o t Liquide

Pananma 1...
sTa *lidei, arrives par le
Ches Mp iUNIDE 80LAGES.
s9, 4e df ~nO.re.


Doci r C. Gavea
IEDECElN, CHIRUR GIE
ACCOUCKEUR
Dipl6mI deo 'Uiversit6 de Harvard (E. U. A.)
A I'honneur d'informer ser clients,
les maludes et le public tn general,
qu'il a touwett son
CABINET D'ELECTROTHERAPIE
128, RuB oD CcENra, 128.
( Maison de feu Dr Ducatellier )
Les maladee savent aujourd'bui qu'-
ils peuveot etre guders par IElecsro
drpie scientiflquement applique
daos 1a plupart des maux don't souf-
fre r'humanit6. Ils ont on intedrt spe-
cial & so voir gudrir sans une opera-
tion chirurgicale delabrante don't los
suites sont souvent les plus graves.
Outre le traitement de3 affections
spdciale de la femme, de maladies
chroniques tnfdrales ou locales, des af-
fections gdaiuo-wrimaires, cell. du sys-
thaU nerwux, de la Peas. du Nes, de
Is Gorge, des Oreiles et des Yeux, le
Dr Gaveau fait le traitement A domici-
le du Caner du Sin et de la Lye-
phangite Croniquea.
CONSULTATIONS rT TRAITMr NTS
De 7 d 10 hrs du mating et de 2 d 4
Ars de rap* es-midi

Mr C. L. Verret
Ta lleur-Marohand
Donne avis A sa bienveillante clien-
thle quo ma maison No 7 Rue Trav-r-
siere oat fermee depus le lundi 17
courant j'asqu'A lundi 31 de ce nois ;
A cause de son voyage aux Cayes.
II donne anssi avis an public que so
moaion eat tonjours bien pourvue
d une varidfid'etoffes de la hate
pouveaute parisienne.
QUALI AI SUP-RIIURE COUP ELIGANTE
TRAVAIL SOIGNi. EXECUTION PROMPT.
Prix tIrb r'duit I


Avls
Une propriety sise Rue de la Reu-
nion, attenante & cell de feu F6lii
Salnave No. 140 est mise en vented
an prix modern.
S'adresser au No. 148 Grand'Roe.
Port-au-Prince, le juillet 1908.

Avis
Le soussiagn a 'honnenr d'informer
Ie public et le commerce qu'en Iab
sence de Me CHs PsvAL. part le 13
courant pour I'Earope 11 demeure
charge de sa procuration.
Port-au-Prince, le 17 Aodt 1938.
LEon DFJEAN Avocat.


Changement d'Adresse

Le Dr Arthur Holly
A I'avantage d'annoncer an public
qu'il se tient a la c Olinique aint
Jacqoaes dansla rue des Miracles,
N* 28/30, en face de l'Imprimerie Na-
tionale.
o1 Ses heurr privies sont : de 8 A
II heures du matin, lea Lundi, Merre-
di et uendredi.
90 Tons les aprbs-midi de 2 A 4.
3o Les jours de Cliniques g6nerates
sont les matins de Mardi, Jeudi let
Samedi,8 A 11 heures.
i _.....


S.


Paret f Co


Se tiennent A la disposition do public
poor location de voitures, corbillards,
chairs, etc.
L'ENTREPRISE GCNe-RALE DES POMPES PU-
NsBREs don't I'organisation a dth perfection-
nee est toujours prete A rendre les grands
services qui ont etabli dcfinitivement sa r&-
putation en la rendant indispensable aux
families frappdes par le malheur.
S'ADRESSER A M. S. PARET, 73, Rue
des Cesars.


- ....-


MAGASINS DE LA


ETROPOLE


Maison JULES LIVILLE
93, RUE DU MA.GA.IN DE L']TAT, 93.
Viennent de recovoir par lea steamers FranQais et Am6ricains
les articles frangais de premiere fraicheur :
PAtes de foie gras truffT Saucisses d'Oxford
Boudins noirs Saucisees de Cambridge
Andoilllettes JMaquereaux Ai 'huile-- Amieux
Cerelas Sardioep ines- Lonit frres
Fromage crolte rouge, dits T6te deJMoutarde en pot- a Ma Voisine a
More. I Pickles au vinaigre et & la moutarde
Sauclions de Lyon
PeiUts Setcloms d'une Xtre environ
Jambons d6sows6a Beurreo Bretel, botte d'ane
Fromap de Gooda (pate grade boll.) llvre
Bisauits Is Ollbet, Boltes de 9 lv. Bl6re ftranqse, Marque Atlantique
Bonbons sasortis. IBrnu et blonde
Beurre de table do Normandie
En boste de4 lives P. 1.40 or.
Cigar do la avt eno en botem de s cigares
Oearn Ld-si et i C.Olua
Pria AuPtloaS Um_ at advantage


I







Changement d'Adresse Photographie
i f. v *f etif ldruA


Le Dr Edmond II6raix,
I11formt- =e.s cIiert.4 I,- public eln
g~bnc6 .al 41 IC) 'on 4-.1biir iet st I Ils-
f6r 1014, 11(- do COUJt-. en llft-e du
Petit TI'Iri; re S'i\:in.
griice arx r6c(Ii' qs pI-ogti accomplish
dans Ia scien.'~q Vit'.0tltent des ~i-ints
Iirajpeut;iqw- fit, ir'r1ino tr dr' iil
entrl'eI-cIdra le firailemnerit des nmala-
dies suivantes
Cancer, 1upus, neurasth~nie, nevralgie,
hysttrie, hypocondric, paralysis, ataxie lo-
comotricc. rhumatisme, goutte, sciatique,
arthritc dc~formante. chore; paralysie agi-
tante, asthme, tpilcpsie, dilatation de l'es-
tornac, diarrht'c chronique. ic'&c, troubles
fonctiowinels du iccur, art!&io-sc!e-05e, n-m
puisafnclC '-nialac, plithisie, goitre exoph-
tairique, liab3ic, chlorose. ob&,it6, mal
de 1Sri.-, &IOp1vttiniisis. h~morrhoides,
amitnorrhtie, Jvsmn~norrlicle. imorrhigie,
ut~rire, int~rite salpingite, fibrones, ainsi
que des .Yits m niorb-:T'1-- tc kque :anernie,
cachcxic et stCrilit de I'lio-nme et de la
femn me.
Consult itions dn 7 f. t heu-
res d.i matin e t dP 2 A 5 heures
du soir.

Au (ferneps cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
1 IhonIneUr d'a'i&w'mc.3r a Aes nom-
bri"uz clients de [a (Capitale et de la
poviwice q 1ii'vi.nt dose transf*rcrr de
la Rue dw Fro~s-IYortqt. avec 4oo fim6ne
stock de clv:usaure3, 4d la Grand'Rue
au N* 153 avec I'inscription ci-dessus.
Los cli'-it-; seront toujours scrvis
dans les mnmegi conditionq ; :'test-A-
dike avy-: l* 5 o/o d'escompte surt Iti
veunt-i on gc~oi ; sans oubli-r 1,-, mA-t
M') -; .4,3. [s et Ll 11 me e K te h 1 .1
La M ti3 se cbhatg- toujouw de fai-
r.- preriIrn Ies mtw imre.4 A d4c-i:O~.


i do %hausurez
Si.\.sI ga tours o en d6-
u t na OrrJs1 t'i pour Ia vents
all 111 44 oL' -ail,-- dA I-qaussuroeoen
to-:s Pnre4)!u r U

do I ijrjt'Aj.-r i .)umv'ront ?vx 8qz4CutAe o





Chapeaux II
Chapeaux III
FALLIK DI PORTO-IICS
ACCOUREZ CUIEZ

JOSIA SVN MIIIAN
Lm eoiifeur artiste, qni vient avec Is
concourr d'un chapaiier remarqnable,
U. JkdME TESTAR. d'instZ;aler U04
F48RIQUE DE CHAPEAUX
I'L.ALCE GLFF~RARD
Saloi. dr* C=oti7:rac d Loui,,e
Pour tous leB goftuv et pour touts'
i1e bouru.es


I Lsm %N6% .


#1:~I~ Mi 1 '4FS
-12 Rue du (,;-ntre. .120.
ie! G>'nrnit- :0'~
(T~itAVAUX nF -1,FES SO1T9S.. 8v.R
S)LIO F.* F LATINo. )
I~r~l IrJ. ,; aejigbptcs, nouvelleateW
A' V;.\ i IIs SEM wr-, IWAIR ODUCTION'S.
ATELIER Ili-. "LUXE
Prix Mo'iires


NOUVEALATE:
Cartes Mignonettes, par douz. P. 7
Photc-soic.
Ii fs dt i. ) )tk1I~rf"!Pll-
Ve :loca-


M-ig'""


d q ,J:s~5.r


V.Of-l Aa rth7-I-,;.;: c : Uli. Iiifid chail X-4.
tot tfS J r;40o.a123, C-siyiLl "paca, chsieo.
toy u<, -.- ,) Ite p.,;ur 4ieuil. ?'(;, Rocemm--l-l-
le 4 ircuii'-remi a *i clisnt-'* tAne
lI e do far.-ur'js toA do piquo le
Stp aii*i %l ti-sG u msAs d a
"es.- Co-zpaa Frao't At'i* z
Ama(riciains do ia d~r';~.te per~ztr.:i.
La rmiaison c.ai?' 'oo"' i-~ C-':-
tumr ?flilltaires. htabits b ro -
d':i1 $~ 3'T:.~Uz*?L'r% :I-':y'i~ a.


Cr : r r o I

re:.5! F, T 0~n
143,.A 7: vG AU. 2

CIIALt SSURr.:iS UlCY :
RN DEE5OT, PC1R L.A VZ.T1,'
RN GROSS XT DTATL.
ExAc'a ionl promote. d
commmnndes, tant ici crife-)
Provinc"i.
For. :s L. onmez ; 616gantes et 1--
tionne! 1~?S
(ha 1 -00'P j On. (ferirwmo-:
de de Pario t et le p..- anmod :!
chaus'-ures I;o'ir te;i:X.s coicf.Ction-
ntes avc .t4t Pesya.' de Ic-tfes rNanwes
d'une s-Olection et durne irr~procba-
bios, 4O3s prix avaritageux.
Ciraqe&. pAtes et liquides
Pour haussure.i d., toule-a n eem.

~~~~~~elez~vouz partIgp
CRAT'JITEFJEUT
AI Atj rp(.,r-IAN TMAGE

AL M-~ IL~ 1) i-l;" l.FXZ


ig, rue r-.chchounst, Parlm
Ad -es -
ti ~~~~Otl~Y~aird 'c~elo


Er
I TAURA NT BELLEVUE
Place du haw4px-df-]iita9
PORr-AU-PRIINCE (HAITI)
': .trmaenne. ALFRED, directrice
T616pbionp, 2240

APIPARTEMENTS POUR FAMIL1-LE
Div hKS3-LUNCHES.
lsuiallatioin modern oIt COforlabl. Pus awe' a Is Twmo A--
do" oaf rtuNr8. Les Traeuswaya dessortjant 'atei-B.llu. towg le 7 Hh.
PROP' IU111Tt SPACIEUSE, S'OJVRANT SUR DEUX RUES
PROWMNADES JARDINS
Salsa do.rdcep lion. '-Pianw.--Gragwpho.w.
Sonne-rie' 1ectriquen


TaI Pf f' Oato


i~ ls J iours, do lMdi 4a t h9 awr
do 74A 8 hmIwo du enr


T ANERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince

CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
Vente des chaussures : Cavreau-glao6, Verni et cou


leurs, pw.ar

En gros


Hommes, Dames et Enfants.
( Bolu*oNt, ELASTIQUB ET LAA )


et en


d6tail pour toute la Rdpablque*


Les jambons et lards "Swift"

de leur marque "Premium"


LA~js jarnbons et lards Swift marque
Premium sont bien coonus et prt firdz
toute attire marque. Ltur popularity est de
o leur q(,aliti rtgulibre, ainsi qu'A leur beB
appare'nce et A leur goat ddlicieux. Le S mo
SSwWift's Preliiu n U. S. Inspected sont ils
(lquws au f.'u sur la couenne de chaqueopib
q i est einbali&e planss do la tile et do papit
laccliemin. En achetant des jamboas etd
lards, veillez A ce qu'on vous livr la M ars
a Swift's Premium. i

Saindoux pur Swift"

marque Feuille d'Arg "


.1 -


S' :?f C'est du saindoux tout-A-fait pOrsO
sort du fondoir, mis en seo0aux m1talli
0^ ,. m6liquement fermes, 3, 5 et 10 livrN.
<-. saindoux type det''Amdrique, ii joit d--
reputation, et la vente en eat norfM.'

Ces articles se vendent A I'6picerie d4
Zak6, chez Mr Justin Thomas at t -10 W
Mr Henri Brisson.


I I II


r