<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00390
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 30, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00390

Full Text

Deuxisme Ann6e, No 399.


PORT-AU-PRINCE ( HAiT )


Jeudi, 30 Julltet 1908


J


QUOTIDIEN

ABONNEMINTS : DIRECTEUR: LE NUMERO 1 CENTIMES
PORT-AU-PRINCE UN Mos. G. 1.. 1 Clxm enxt N agloire, _1

DEPARTEMENTS Taois Mois. 3.60 -Les abonnements parent du .r et do I5 de chaque
KHDACTION-ADMINISTBATION mois et sont payables d'avance
MTRANGER ....... Taois Mois. 6. 45, RUE ROUX, 45. Les manuscripts ins6r6s ou non ne seruntpas rendus

Pour tout oe qui concern 1'A4rmiyristration du Journal, s'adresaer A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Rooz on Boone-Foi.
II Ia I I


Pourp oi ntre Camp


LE ROLE


ESSENTI
xN


Le r6le de la fdmille est essentielle-
ierit de donner I'educat on aux jea-
h w gn6arations.
DAns la famille patriarcale o iginai-
o. cell don't sont sorties toutes les
ates et quee l'on peut, de nos jours
core, rurt rendre en action darns
eN contrdes centrales de l'Asit, cette
location est entierement realisde
dans la famille. L'individu nalt, gran-
dit, se developpe, se marie, procr'-,
etmeurt, sous la tutelle obsedante et
etueelle du patriarche, chef de 1
ile.
Pourquoi cela ?
Uniquement, parce que cette forme
simple de society ne connalt pas de
complication resultant du Travail; la
nature pourvoit laigement au moyen
d'eistence en produisant I'herbe nd-
cesaire A la nourriture des animaux,
Isquels, A leur tour, fournissent A
f0on9 le lait, la viande et les peau.
d"rCsaires a I'alimentation, au vete-
mfat et & I'habitation de ces homes
prilitifs.
Dans ces conditions. I'int6ert de la
fmille eat d'6tre nombreuse, puisque
cb.que individu nouveau tend, par
PaPPort de ses bras, A offrir une nou-
ell participation au travail common
mes, poor cela, augmenter les char-
a de la communaute familial, 4tant
come je viens de le dire,
e C'est la nature qui pourvoit spon
ient Ai toutes les necessit4s de
t aors, le patriarch, don't l'auto-
St n6cessaire pour faire r(gner
eCipline dans cette agglomration
Parfols de plus de cinq cents
nhIe'ls, n'a pas a e pr6occoper de
itn 1aux jeines g6nrations aucu-
*acattcon a6ergtque et variee;
9t~a .so r6duit & leur traosoettre
.. qu'i a lai-mems regue de ses
rwU,.Ioa point de vue moral, phy-
a" t electnel.
qp PsI-desus tout, oblige co.
Sd omtr uMN latiqiUo r poor-1I


fl0 iaen no, la residence d, la famille particu- spr par suite la longueur moyenne
ln ariste confine au domain, A la risi- des bois decharpente sur la plus gran-
S dence d'une au're famille, nnais les ide l.rgeur possible. Dans le second
maisons d'haxbitation sont parfaitement c;s, on remarquera 1'emploi de la tui-
isoldes I'une de I'autre. le plate ou n tuile-feuille a, de I'ar-
EL DES FAMILLEES Le type de cette habitation consti- doise, du bardeau, du chaume, qui se
ELDES FA iLLESi tue ce' que la science social appelle p'.rtent aux toitures aigiies recouvrant
I le domain', agylomfrd.. des batiments sans profondeur et uti-
Jetprie Il lel-teur de ne pas s'elTarou- lisant la longueur des bois pour don-
voird'elles-intmes etdirectement. 1 'd- cher ; j'ai promise de ne lui parler ner aux couvertures, par un surcrolt
education integrale des enfants, e'est quee l lang~ig de tout le monde ; je le pente, plus de resistance et d'im-
I isolement ; car dans ces vaste espa- vais done lui dire en deux mots la peritnabilit6.
ces oh le terrain est a tous, cliaque constitution f.imiliale cachi6a sous Les lines de rencontre de ces
funlle s'installe au gre des avantages cette expression de A domain agglo-, deux modes de couverture sont faci-
que ce terrain offre pour L- piaturag,; medr. 9 les a constater en France. Ells n'ont
des beted. Or suppose un mom -nt Mais auparavant, je voudrais attirer ri n de common avec Il difference des
lI quantity de terrain n6cessaire pour attention du lecteur sur la relation climates, et ns sont pas ddtermindes ab-
faire paitre an troupeau de plus d.i intime qui existe entie I'org.inisation f-olument par la proximity des matl-
mille b6tes et vous comprendrez aise- familial, et le mode d'install:itioh au fo riaux La tuile creuse est employee A
ment qu'une si forte multitude de yer. Ilestparfaitenentexact dedireque :30 kilombtres au sud des ardoisieres
gens et d'animaux soit obligee de le mode d'dtablissement du foyer do d'Angers,dont les products remontent
constituer par elle seule une colonies mine route la constitution social d'un vers le nord jusqu'en Normandie et
complete el pourvoyant par elle-m4- peuple, car ce n'est jamais le haisard aux environs de Paris. On peut ob-
me A tous les b-soi's physiques et qui preside aux conditions de cette server I'usage de la tuile creuse et des
moraux. installation, mais bien la manitie toits al)aisss pros ,le la frontiere es-
Tel n'est plus le cas de ces families don't les families entendent accom- agoole, et pres de note nouvelle
lorsque, de p6regrinations en p!re.gri- plir leurs functions essentielles. firontire allemande. La tuile creuse
nations, elles ont dd modifier, dans le M. de Pr6ville va plus loin; il mon- emerge du milieu des oliviers et des
sens que nous avons vu, tontes leurs tre dans son etude savante sur les rangers, dans les stations d'hiver de
conditions d'existence. Socidtds africainas comment la seule I'lheure'ise Provence, comme elle ap-
Quelle distance entire ces families toiture des maisons d'habitation r'- p:tralt a travers les chataigneraies, sur
partriarcales de la steppe et les fa- vele la a constitution intime des fa- los plateaux humides et froids du Li-
milles saxonnis Nous avon-s vu miles. a J'olre au lecteur cette ,ou- inousin.
comment les diff6rentes circonstan- rieuse page de profonde observation: e Chaque region, conclut I'6crivain,
ces de leur laborieuse migration les a La toiture des habitations, par la porte, pour ainsi dire, 6crite sur son
ont port6as A s'dmiett r, A s'dtablir en forme qu'elle affecte, se rattache d'ot- Ichapeau v, la constitution intime des
manages .s8pars, A ne plus pouvoir dinaire auxdispositions desbatiments. families qui I'habitent. a
computer sur le concours de Ia com- Tel genre de toiture convient aux Ceci dit, cherchons, de notre c6te,
munaut6 de famille, en un mot a constructions rtroites, tel autre gen- A d6couvrir les rapports existent en-
6changer leur formation communau- re aux constructions largos ou pro- tre le mood d'installation des foyers
taire contre la formation particula- fondes. Or, la forme des habitations anglo-saxons et I'organisation des fa-
riste. occupies par les ouvriers ruraux est miles particularistes.
Bien d'dtonnant, dans de pareilles lide A I'org:nisation des families.
conditions, que les m6t:iodes d',du- 4 Si le groupement au foyer est nom-
cation aient A leur tour change, puis- breux, pour une cause quelconque, L'administration du a Matin
qu'il s'agit, pour les families qui ont 'habitation affecterades dimensions rapplle aux abons de la Ca
subi cette evolution, de preparer les large. Si, au contraire, les manages
jeunes g6n6rations & de tout autres sono rdduits, I'habitation tendra vers pitale qu'ils no doivent rien ver-
conditions d'existence requ6rant au I'6troitesse. Dans une grande par'ie ser, abonnenents ou autres
plus haut point des aptitudes varies de l'Europe, on pent reconnaitre ain-
Dasnes sur I'nergie, l'initiative et I'in- si, en voyageant, les limits qui se- que sur REQUSIMPRIME8 et
d6pendance individuelles. parent des regions distinctes; cells signs de M. I'A ministrateur
Cependant, dans cette evolution, oh les foyers r6unissent, suivant la
quolque chose est rest de l'ancienne culture, plusieurs manages, et cells Pridre d'aviser 1'aritnristra
formation : c'est I'isolemcnt de la fa- des foyers A mdoages s8par6s ion de la moindre irrgula
mille. Sans doute, cet isolement nest Dans le premier cas, on observe-o e
plus celu doe I steppe qiu, nous I'a-ra I'usage do la tuile crouse on o tuile dans le service du e MATEN.
vons ditv, det telq'izeclut prosque romaine s, qui permet do donner aux afin qu'il y soit do suite rema-
tout rapport de voisluag. Le doma- toitare une former bass, et d'util- d16.


;--- ----- -- --- ----------- -- _._ __~ i ______ --- ---








Revilucommercalll
DE LA
Mason Haag Frbres
DU HAVE

7 juillet 1908.
Cafe. Nous avons un liger mieux
i constater, exprimb par une hausse d-.
termc, et par des transactions plus libt-
rales dans les sortes auxiliaires. Pour I1
caf6 Haiti, les atfaires atteignent le chiffr,
respectable de 8/io.ooo sacs, principah-
meat de cafes trids.
II faut se feliciter de cc riveil de la dr-
mande. II a rendu impos,ib'e un miouve-
meat qui itait sur le point de naitre. Nos
d6tenteurs avaient commence n faire des
concessions, et il est certain que les pre
mitrcs transactions n'ont c c possibles qua
parcel que I'on avait pu ahceter A bout
uurchU; depuis lors, les ati.iircs se sontl
faites par contagion, et cela Ina!gre un
ratlernussement qui a raicned les prix aux
cotes que voici :
J(remie 6pierrc F. 41 et demni ; Aquin,
Cayes 4 1 2 42 ; Por:-de-Paix, Cap na-
ture 43 43 2 ; Jacmel. 45 '45 i 2 ; Go-
nalves, Pc it-Golve machine pierrt, 48/'52
( le choix est tres mddiocre ) ; 'Tries choix
52'i4 ; Tris tins Port-au-Prince, 54/57 ;
Gonaives tries, 57 1 2 ; Petri-Goave et St-
Marc tries $8.
C'est A ces prix que la majeure partic
des transactions a eu lieu. Pour des qua-
litis biissantes, on a aceepte des limits
plus faib'es, co-nme on a pave une trac-
tion plus cher toutc, le:. t ,i qu'un lot
excep,)oonnel a ltd en vct1-.
Pour acheteurs, nous avo\n, trouve quel-
ques arbitragistes ct la consommation,
cettc dernicre agissant ea provision des
mois creux d'importation.
Li hausse du terime ( nous le cotons :
Jui!let fr. 42.25, Septetnbre tr. 41 75,
DCcembre tr. 41, Mars fr. 40 So:
a de nouveau excited les passions de Ia
place. On a accuse la valorisation d'avoir
accept et mis en magasin les livraisons
de juillet. Nous croyons qu'on faith fausse
route en miittant sur la sellette la valori-
sation proprement dite ; cependant il est
avtrC qu'une clique ayant des ramifications
au Brbsil a, en effet, arr6et les filiires. Le
micux a done eti plus ou moins artificial,
cc que nous voudrions souligner pour ex-
pliquer la facility avec laquelle les diten-
teurs de disponible ont accepted les propo-
sitions qu'on leur a faites.
Nous nous trouvons au commencement
de la r6co'te du Bresil r6colte qui doit
nous donner entire ro 12.-12 millions de
acs- et. s'il n'y a pas de soutien, on de-
vra pcrdre partic des valeurs actuelles pour
toucher le point auquel on trouvera re-
ellement acheteur. Ct point n'est pas en-
core trouvC, et nous persistons A croire
que le vrai depart a la hausse n'a
pas encore eu lieu. A moins de nou-
velles tout A faith mauvaises de la tforai-
sons t19o9-o, qui viendront en Septembre
eu d'une autre champagne valoriske, le ca-
f6, laiss6 A ses propres mCrites, pourra bien
toucher fr. 40 pour le term.
La statistique du mois de Juin vient de
paraltre. La diminution du stock visible a
faith de nouveaux progres, De 14,589.000oo
sacs nous arrivons A 14,I12.oo0 sacs, en
diminution de 457,0oo sacs.
L'annee dernitre, il y avait une aug-
mentation de 3o,ooo sacs contre une di-
minution en 1905o-6 de 485.000 sacs et
en 1904-5 de 514.oo000 sacs.
Les sortes auxiliaires ont augment pen-
dant ce dernier mois de a2,ooo sacs; les
anndes prdcdedntes, il y Isvait eu rdguali*


remcnt une diminution comme suit: Tr.bunal de Cassation
1906-7 : 79.000 sacs. SiTION CRIWINELLE
19056 : 6 6.oo0 sjs. .AuJie,'e du nutrcredi 29 juilt 190o
1904-5 83 coo sacs. Le Trbunal sous la pr6sidence de M.
Le stock cependat n'tIes que de 1,507 le Vce-pisider.t Ernest Bonhomme prend
ooo sacs, centre 1,627.000 sacs I'an der stage A dix heures et demie du matin et
Mier. ementd I'atfaire des hCritiers de P. E. Lara-
Au Iavre, le stock des cafes Haiti est que, contre une ordonnance de la Cham-
de 180.920 sacs. contre 210,oo7 sacs en bre du conseil de l'Instruction criminelle
1907 et 298.069 sacs en 1906. de Jedrmie en faveur du notaire Smith Per-
Dans le stock ci-dssus ne sont pas pignand.
comptis Iles cafes en coOrs de d6barque- Le Rapporteur, Mr le juge Denis, lit son
ment qui representent environ 7,oo sacs c rapport.
Coton. CGt artic;l reste lourd. Nous M' I. L. Dominique I'un des avocats


dcvons en dire de m nne pour le term
qui depend presque exclusivemn-nt du
temps, le soleil et la pluie faisant la r-
colte. Tout parait aller A merveille. De 1 j
un arret trTs mnrqut dans les affaires sp6-
culatives. On ne peut pas acheter, puisque
I'cncouragement manque, et quant aux
vcntes, la slison n'est pas encore assez
avancCe pour n'avoir pas a craindre un
revirement possible dans la march des
choses. Pour le cotonl disporiblc, I'arret d:-
la speculation signitie tun calme plat. Les
transactions sont des plus resrcintes, en
general, et nullks cn fait de coton laiti.
Nous ne connaiss us qu'une transaction
en St-Mar: livrcr, .1 fr. 64.
Les cotes nomina'es sont : fr 66/64 pour
Gonaives et St-Marc.
fr. 68 66 pour Jacmel et Cayes.
Cacao. Cet article continue A biis-
ser, et malheurcusement sans affaires. Si
nous avons encore pu parler 1i dernicre
fois d'un petit courant d'atf.iires, il taut
dire cctte fois-ci que lis transactions sont
tout a faith insignifi.ntes.
II est curicux de constater comnbien la
consom:na:ion peut restrcindre ses besoins
d'achat. On charge de sucre le chocolate,
et de ce fait seul, on c;.Icule une diminu-
tion de ito i o/o dans la consommation
du cacao. On mene une champagne de
baisse conmme pour le caf6, et cette cam-
pagne porte ses Iruits.
Nods cotoni le cacao Hai.i fr 56 60 sui-
vant qualitC, mais il f.ut dure qu'on ne
pratique pas de ventes.
Campfche. Tres lourd ; les prix
restent sans changement.
Cutrs.- ImportaTions : 463 Haiti secs
et sales sees, 13 balls Cayes sees, 89 San-
chez sees. DeboJch6s : 225 Haiti sees
et sales secs, A fr. 72.- S'ocK: 463 Haiti
sees et sales secs, 402 Jeremie sees et avec
appret, 13 balles Cayes sees, 89 Sanchez
sees.-- Tendance calme.
Miel. Soutenu Fr. 5o-55.
Cire. Plus faible.- Fr. 1,68
Graine de coton.- Fr. 14-17 1/2.

ii DI I. ai


RENSEIGNEMENTS
MUETEOROLOGIQUES

CD L be Orva toire
DU
SEtiINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

MERCREDI 29 JUILLET
Barom6tre A midi 761, 9*"/
minimum 22. 9
Temperature maximum 33. 2
moyenne diurne 28 2
Ciel clair le matin ; convert I'aprts-midi.
Temps brumeux.
Eclairs au NW dans la soiree.
Le barometre est en hausse.
Lhgkre secousse microsismique N W. a
It h. 33- do martin.
R. BALTENWECK


d,-s deinsnJdurs et Solon Mcnos, pour le
defc,:deur sont tntendus en leurs obser-
vations
Le Minister Public, M Eug. D&catrel,
conclut an rejet de I'opposition des con-
sort, Laraque et au renvoi de Smith Per-
pignand de la prevention pore6e contre lui
\'u l'heure avancde le siege est lev6.
Tribunal civil
A.u liene oii'ilc o&diinaire dJ 29 aillet ioS8
Le Tribunal sous la presidcnce du Juge
lDovn Maignan et le Juge P. Jh. Janvier,
renuplissant les functions de Ministere Pu-
blic, a rendu le jugement suivant
Cilui qui horuologue la diliberation
du cnseii de famille des miners Emma-
nuel et Raoul Killick.
Nouvelle composition.
Presidence P. Jh. Janvier, Juge Maignan
remplissant les functions de Minitie Pu-
blic. a rendu les jugements suivants :
Crlui ui r.coit en .a forre la dame
Cinria Larous. opposante au co nnmande-
inent du 6 Deccimbe 1898, au fond, main-
lient ce dit comninandement pour qu'il en
sorte, son plein et entier effet conformd-
incnt au dispositit du jugement du ix No-
vembre 1898, rendu par le Tribunal de
Paix, sexyon sud de cette vil'e, et la con-
damne aux dCpens.
.Cclui qui recoil en la forte les consorts
Allena s-qualxtsr oppoants au jugement
par cc Tribunal le 19 tevrier 1908 ; rejette
les exceptions soulevees par les demandeurs
en opposition ; dit cependint que le sieur
Felix Lambert est d6chu de ses droits sur
le nonzant de l'etat des frais. Au fond
maintieiit le jugeinent du 19 fivrier 1908
pour qu'il en sorte son plcin et enter etfet,
et condamne Its Allen aux d6pens.
Necrologie
Madame Veuve C6licour Nau, Monsieur
et Madame Laurore Nau et leurs enfants,
Monsieur C'ement Beauger et tous les au-
tres parents,
Omt la douleur de vous fire part de la
inort de Warie MCarguerite Zoraide Gaston
MContagne, leur s(euret tante, dcedde hier,
d ro heures du soir.
Et vous prient d'assister A ses funerailles
qui auront lieu cet aprcs-midi, A 3heures.
Le convot partira de la maison de son
neveu, Monsieur Laurore Nau, sise Rue
Lamarre, No. 6t, pour se rendre A l'Eglise
Cath6drale.
Nous prdsentons nos sinceres condolC-
ances aux parents 6prouves.
-Les amis ui n'ont pas reC'i de faire-part
sont pries de consider le present avis
comme invitation.
Institution Vve Aug. Paret
Madame Vve Aug. Paret a 1'honneur
d'annoncer aux families que la rentr6e des
classes en son itablissement aura lieu le Ier
undi d'Octobre.
Port-au-Prince, 28 Juillet 1908.
D6part
Voici la listed complete des passages par-
tis hier sur le steamer a Prins Sigismonds
A destination de JCr6mie:
Ch. Season, Saint Macary, Mme A.
Jrome, Mme M. Lestae et infant, A.


Rousier, Mme P. Rousier. L. A.
P. Guilbeaud, C. Caze, H. Prin, L.
que, Victor Gauthier, A. Dumasj.J,
D. Fourcand, Mme S. Fourcand.
Ecole des Sciences Appliqu.
Le concours d'admission a eu lies h
22, 23 et 24 Juillet. Des 6 candidas,
crits 4 ont etd admis A I''crit, et a2 oS
tenu, la moyenne, d'admission i IEcodf.
sont MM. Yvan Gerd6s et Francois M
gat.
C'est hier qu'eut lieu la cirimouie i
premise des dipl6mes i la 3e pro af
composCe des 61kves Michel Velen'l*4.
pelletier Jeannot. Des certificates avaims
obtenus par Christian Dietz, E
France et Victor Montasse; Ces ac
cats sont accords aux 4lves qui, tom
nayant pas eu la moyenne exigible pok
Diplome, ont cependant obtenu on ,
bre de points, supiricur i la moIWki
total des notes des trois annCes d'to ds
Cette fete scolaire ce fut une vri
ble fite pour les laurbats- tait prtsid
par M. Laleau secr6taire d'Etat de 11.
truction Publique qui remit lui-mmm is
parchemins aux deux dipl6m$s ea im
adressant de touchantes recommendation.
Remarque dans I'assistance M. S. A&
cher, President du Sinat, Mgr Pich,
archeveque coadjuteur, le curi de la C&
thedrale, les Sup&rieurs du S6minains
de St Louis de Gouzague, le directamutr
M~oniteur.
Compliments A tous, professeurs ct di
pl6m&s.
La Nouvelle Revue)
Nous avons res;u le fascicule do nooi
Juin qui content la fin de l'etude sorrA
mour, de Dantms Bellegarde. la fin d11d
tude sur la poesie d'Arsdne Chevry, dlD,
racine Vaval, des posies de Jean I,
P. B., etc, et la suite de Etapes, pilrm
trois actes de Amilcar Doval.
Les Sinistr6s
Nous recevons la lettre suivante:
Port-au-Prince, 28 Juillet 1908.
Monsieur le Directeur,
Comme victims de l'incendie des 5l
6 Juillet, nous demandons i grand a
qu'une commission compos e den da
tables de chaque quarter et d'ua nel
soit ajout&e A la commission charge
distribuer les secours aux sinistrs.
Les valeurs deja distributes ne l'ost
ite dans les forces, car beaucoop d'.
vidus, nullement victims des dernini
cendies en ont bnetficik au dutrinct
v6ritables sinistres.
Nous vous saluons bien respectlO
ment et vous remercions d'avance.
UN GROUP DB SINIST3b*
Huile de Coco
GARANTIE PURE
Pour toutes espaces de machines. H1m1
capotte de voiture etc, etc.
Par gallon et en detail.
No 8t Rue Tirrmasse 81.
Presqu'A l'angle de la grand'roe(
Joseph).
eLota. Pour one qoantitis
fournissable au fur et A mews s
de gr6 A gri.___


Noulelles Ehigd

Dernitres DApo l

RavAL 28 ( soir).- La viSitf
dent Fa1lieres s'est termipD0 Sors i
banquet a board do cui t)'
a eipl I Tar ea t -s na





ijwdes adieux empreints de la plus ST PiTESBOURG D'aprs nne in-
1e cordialit. formation reque de Theran, Fe Shahl i de-
L'escadre franaise a alors level I'ancre .t cidi d'adopter au Parlement person la min-
Spartie pour Christiania. thode russe, c'est-A-dire que la Chambre
1 Pichon et M. Isvoslky s'accordent base sera Clue par la population et la
r diclarer que la visit de M. Fallires Chambre haute ,sra pour moiti6 aussi
ircmperear de Russie a servi A montrer blue par la population et I'autre moitie se-
kcomplet accord qui existe entire les deux ra choisie par le Shah.
Bions, mais qu'elle ne produira aucun CANTON 29. Le typhon du 28 a cause
d~gement dans les relations internatio- des ravages beaucoup plus grands que seux
ed1s. d'abord reports. On rapporte qe des
PAus. Aprs une se6ie d essais qui ont centaines de jonques ont could et des mil-
Mpiteement r6ussi, le Gouvernement liers denatifs ont etC noyis. La canonnitre
'bais a fait acquisition du dirigeable anglaise e Rob a et les cannonieres fran-
t3ipublique construct par M. Lebau- raises a Argu a et a Vigilant ont e-6 sC-
yt poor remplacer la a Patrie empor- rieusement endommag6es.
Si lya quelques temps par une bour- SWINEMUNDE 29.-- Lempereur Guillau-
me est arrive ici sur le yacht imperial
CASTELA.MAR.- Un temps splendid a 4 Hohenzollen. a
fbaris hier le lancement du croiseur- CONSTANTINOPLE 29. La rise politi-
cirass t San Giorgio P. Le navire a pris que est toujours aussi vive. Les demonstra-
ssession de son element au milieu des tons en faveur du Sultan peuvent A tout
ccamations d'une fouled de I i.ooo person- moment se retourner centre lui. Un irad6
es qui assistaient la ctremonnie imperial publiC aujourd'hui convoque le
Pars.- Les travaux de la commission premier parlement pour le I*' novembre.
foco-amnricaine r6unie ici en vue d'une
ntente douani#re avancent rapidement, la Changement d'Adresse
caemission tenant trois seances par semaine.
La mission principle de la commission Docteur Mathon
es de se livrer A une enquete sur les plain- BOIS-
esdes comrncr;ints francais et amnri BOIS-VERNA,
tins afin d'arivcr A fire disparaltre ccr- I:N CE DE Mr. I :CTOR JN-JOSaPH.
tains reglements vexatoires au moyen de CA ItINET DE CONSULTA TION :
concessions mutuelles. 9 1, uae Roux, d c6do de I'l'primerie
LONDRES.- L'amiraut6 vient de prcn- J. Verrollot. 7 1/s? d 9 1/2 heures.
re une premiere measure pour r6tablir la du martin.
discipline dans la marine. Sir Perev Scott
qui evait encore pendant une ann&e comni- VIRITABLE
mauder l'escadre des croiseurs vient d'etre /
womun au cominandecneiil d'une pttite KOLA-|CHAMPAGNE I
adre qui visitera l'Afrique du Sud, l'au-
Mac prochain, A l'occasion de la conven- 6 GOURDES TA DOUZAINE
r pour da ffration des colonies de A Vendre chez G. Blot
r*i.o du Sud.
Cai e(le nouveau commandement en 67, RUE DU MAGASIN DE IgETAT
alite pas une promotion, il est evident Seul rep,'dsentant de W. bUCH
I'mrautc agit ainsi pour vviter A l'a- (GONAIVES).
wtr de nouveaux malentendus entire sir
ery Scott tt l'aniral Lord Charles Be-
raerd. U s tel Bellevue.
Lao Un des chefs rpublicains, i Le mieux situ6, le plus con-
kedputi Alfonso Costa a provoque une fortable.- Champ-de-Mars.-
fvtelle scene A la Chambre des deputies Cuisine renommee.- Vue sur la mer
uoordhui lorsqu'il a demand l'arresta-
ton de tous les membres du cabinet Fran-
Squ'il accuse d'etre responsables de Changement d'Adresse
oMatdu Roi Charles et du prince i
e P. Les sousignes ont I'h',naeur d'avi-
RaOu Le Pr6sident de la R4publique ser le public et leurs clients qu'ils
it hier soir A bord du cuirasse Vtrit I viennent de transferer I'atelier d'6-
a diner en l'honneur des souverains rus- b6nisteria, a LE PROGRPS du nume-
Y is. Ie ro 116, au No 132 de la mrme rue,
U iall fitaensuite ses adieux a la ancienne mtison A. DEMA'ITEIS &C0
aill lp6riale et a onze heures le cui- La maison informed aussi qu'elle a
1ec V& rit appareilla avec le rest de besoin de bons ouvriers 6benistes.
SI"are rans venderendant Christiania Port-au-Psince, 30Juin 1908.
is la seance d'hier la Commission du MARTINO & FERRARI
6dt examina le budget de la Marine.
As la discussion de la suppression Chapeaux !
pOrs militaires de Roch fort et
'Lureut,e dernier conserve come da- Chapeaux ii
t de construction i Rochefort, la
gKi^of des services se fera progressive- Chapeau I I
o n commission vota ensuite certains PAILLE DI PORTI-RICO
maismats fait etat de l'imprvision
";e de douze cent mille francs ACCOUREZ CHEZ
deseftation dm retraites des inscrts JOS SAN MILLAN
,: JOSi SAN MILLAN
Ui0Otl orange clata hier dans la ri-
jalttenne causant des ravages coasi- Le coiffeur artiste, qui vient avec le
~ 9 cipalement dans les environs concourse d'an chapelier remarquable,
uvwid.. JAlxa TESTAR, d'installer ane
tsl s 29.a Une dbplche de FABRIQUE DE CHAPEAUX
so qu'n engageme PLACE GEFFRARDe
l pfs de Co stock ( Te ) Sales. d C fiMr. dou Low*r
out EtE dirigis sur le lieu de Pour tons 1 goAiu *et pour touted
I1 bonras.


A de Matt6is


& Co


qui est situee aujourd'hui a 1'Ancien
HOtel Central restaure et embelli.
Ces italiens ont garden la nostalgia
de toutes les fantaisies d'art admi-
rees jadis chez eux et ajoutant A tou-
tes ces frivolites attrayantes, les ob-
jets indispensables que reclame la
Vie, ila ont chez eux un assortment
d'une grande richesse, pour tous les
gouts et pour toutes les bourses.


PA
Bo
An
0-,'-


A. de Mafllis etl C.

'routes le ,tl6gances rare dicie-
tes,bruyantes, des parfums r 'un char-
me subtil et ddlicat, Son Sou-
rire, Floramye, Vivitz,
- des bijoux ono 'erno: ,llit la
pierre eclatanr! et haitainjie. de mi-
nuscules objets d'art oh sourit la gra-
ce triste des perles, des boucles d'o-
reilles qui s'etonnent de leurs formes
varide-, anneaux de flanQailles offrant
le symbol d'une 6ternelle jeanesse
d'amour, orgies de colliers graciles,
de lourdes chatnes massive, des cas-
cades 6tincelantes d'or, de rubis, d'4-
meraudes, tout cela fait un coin de
paradise de la maison


MAGASINS DE LA METROPOLE
Maison JULES L.VILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETA&T, 93
Viennent d recevoir par les steamers Frangais et Americains
les articles frangais de premiere fralcheur :
ktds de foie gras truffds Saucisses d'Oxford
)udins noirs Saucisses de Cambridge
idouillettes Maquereaux i l'huile- Amieux


uervelas
Fromage croote rouge
More.


Sardines lines- Louit ftrres
, dits Tete de Moutarde en pot- a Ma Voisine *
Pickles au vinaigre et i la moutarde
Saucissons de Lyon


Petits Saucissons d'une Livre environ
Jambons d6soss6s Beurre Bretel, bolte d'une
Fromage de Gonda (patte grasse lioll.) livre
Biscuits fins Olibat, Boltes de 2 liv. Bibre francaise, Marque Atlantique
Bonbons assortis. Brune et blonde
Beurre de table de Normandie
En bolte de 4 livres P. 1,40 or.
Cigares de la Havane en bolle de 25 c'igares
Genre Londres et Conchas
Prix exceptionnellement avantageux
i ..


TA


CONTINENTAL
DX


Port-au-Prince

CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULKURS*
Vente des ohaussures : chvmreu-glac, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( BouTomxM, ELAsntU rrT L T )
En gros et en d6tall pour toute la R6publiqu.


__ _I


Photographie
Artistique

J. M. DUPLESSY
120, Rue du Centre, 120.
(Entrela Pharinacie Bayard et I'H6-
tel Communal).
(TRAVAUX DE TOUTES SORTS SUR
SOLIO Er PLATINo. )
:Cartes trds aritistiques, nouvellemnt
refues.
AGRANDISSEMENTS, REPRODUCTIONS.
ATELIER DE LUXE
Prix Mod6r6s
NOUVLAUT :
Cartes Mignonettes, par douz. P. 7
Photo-soie.
Otfre ses services au publicde Port-
au-Prince, aux gens des autres loca-
litts actuellement A Port-au-Prince.
Venez essayer I
LII1---'.-'.--r-r -
Avis
Une proprietdt sise Rue de la R6u-
nion, attenante A celle de feu F61ix
Salnave No I' est inise en vente a
un prix mod(r6.
S'adresser an No. 1-8 Grand'Rue.
Port-ani-Prince, le juillet 1t08.






Au dernier cril
FABRICATION DE CHAUSSUIIS
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer A seas om-
brcux client, de la Capitale et de la
province qu'ilvient dese transfer de
nl Rue des Fronts-Forts, avec son m6me
stock de chaussures, d la GranlRus
an Nu 1I3 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront tonjours servis
dans les m mnos conditions ; c'eat-&-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vents en gros ; sans oublier lea me-
lue'.; oins et la meme exactitude.
L Maison se charge toujours de fai-
re preudre les measures A domicile.
LA NO br V'.L -
MAIurn A' A OOU0D

L'HAITIENNE
Une bonne aachi-
ne a coudre aun
prix boil marcb.
La machine % on
long bras, one arge
vnavette qui s'eai10
elle-m mde e e aiguil-
le court qui se met d'elle-m6me ia pla
ce, uue cannette qui se garnit autema-
tiquement au moyen d'uue rouo folle
sans qu'on ait besoi de fire archer
la machine. Elle eat bien const.rite,
bien linie et gentiment ddcorde. Cette
machine eat faite en deux geared. ur
une base en bois ou en fer P. 8or
Sor one
base on
boi et
aresUhe
jol ieaou
verture
Ildgre
en bois courb .. . .. P. or
Je serais heureux de vous voir essayer
cette machine, soit que vous m'eavoyle
vos ordres ici directement soit que vous
me les adressiez par I'entremise de voe
correspondents de of & Port-au-Prlace.
Avec chaque machine j'eavoie ea.
augmentation de prix, lea accomoer eat
pieces suivantes:
1 soutacheor 1 brodeur
I plisour I ounateur
4 ourleurs (gran- I pied-do-blcb
deura asortes) i burette d'buile
1 guide avoc via remplHe
6 canettes I tournevis
1/2 doueaine d'ai- livre d'iastnatdae
gualles
Cette machine eat faite spdcalement
taillers et couturibres.
Nioolas CORDA800,
8EU1. AGENT
157, Rue Ripublicaine ow grMdhe,
Port-a4-Prines.
Vous trouverez galeent tosteW Ie
Machines i coudre de Singer Mm lte-
tore C.


Arrlv6 par
le dernier steamer

Mac'Nish's Kola
DE KINGSTON
En vente
Chez Catinat Fouchard
Rue du Centre


Un home
extraordinaire ..
Tout le monde a eniten'iu parler du
pouvoir miraculeux des grands ma-
gn6tiseurs, bien que, jusql'ici, au-
cur homme de la c6lebrit6 de
Federico Garcia,
Graduel, diploma et m l;daill de 1'Institut
X. LAMOTTE SAGE, Rochester. New-York
ne so soit offert pour pernettre A
tous de mettre ses talents A 1'dpreu-
ve. M. Garcia etonno du scepticis-
me manifesto par tant de personnel,
s'est declare pret A mettre a la dis-
position de tous son savoir et son
ponvoir merveillenux et presque aor-
humaia.
Avez-vous besoin de la clairvoyance
d'un 6tre qui a donned des centaines
de preuves de ses pouvoirs miracu-
leux, voulez-vous reussirdans la vie ;
voulez-vous connaltre les secrets de
ceux qui vous halssent, lea pieces
que vous devez bviter, les remedes
qui gu6rissent vos maux, adressez-
vous au Proresseur Garcia. Roe
Roux, ci-devant Bonne-Foi, No 55.


ut... ~ ueu~bt&TIxs


uaison uu M nauINIM
195 GRAND*RUX 195
DirigW par

L. HODEIN
A -%,i.ss WIMSWO" d l4Seciet Philan.
lhrvipu iqi" isa ,vtresL taillaurs do Parts
Vint -Ir r*i-Pvoir urt grand choix d'd.
to:1.4s 4nis1~~, ~ ciruit alpaca, chovio.
to, cid04-1410 p our louts. e M. coaammn-
te y.r..rcuhr.1mc A ia clletfilleuse
ev-16O-toof J-4 ouped 140 cCasimir#
le rift. 1-e fautaisio at do piqu6 do!
ogut4 beautA.,
06ecialit6 do Costumes do no-
oes.- Coupes Fraugaie Anglabee at
mAmrioainO do la derni"e atslos.
La mason confectionne auueids Cos-
tumes. militaires. habits brodl
'lotmans. twuuiquee habits Oar-
4 a. *to *to. do toss grad",


.-r~ --- I

Meilleure Farine
dn Monde
Celle qui done lo meilleur pain.
o prodoit Io plos do pain.
Ql done e1 pain Ie plus blame at
Splas 14geer
Cst la Pillsbury's BOt de la
P0labbry Washburn Flour Mil Co,-
Mi slsapolls Mins.
Cra. CASTERA. Rhprhm Ni.

Tibare Zpbhirin Bel
Pabrioaavt de oeaussurm
Me Tiremamee, fatade Nard de la
tRime de ol Crotiz.--e .eelo.
Annonce A ses nombreux clients et
au public qu'ils trouvaront chez lui
un assortment complete de Chaussu-
res pour dames, hommes et enfants,
confectionnees avec des mat6riaux
de premier choix.
La mason s'occupe aussi de toutes
sorts de reparations.
SPICIALITI :
PANTOUFL-S MCUO LL8


Imp. C.


MAGLOIU


45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.


Journaux, brochures, billets.

marriage, cartes de fiancaill

orogrammes, affiches, et t
autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et cartf

de visit d la minute.


ET
H SRT BELLEVUE
Place du Champs-de-Mar
PORT-AU-PBINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILIAR
DINERS--LUNCHS.
ir,:allation moderrv- It co,'ortable. Vuesur la mer. -Tempratwe
,on-. ,t .r ,'.i rf., -- IL.,. TrarWtuays desservent l'Hdtel-Bellevuse toute sl 7Jf I
i ,W IRtFT SP \CIEUSE. S'OUVRANT SUR DEUX RUES
P ,RO EtNADE4 JARDINS


Table d'


Sall.- de riefeptic e-Pia-to.-quosr h~
Sozineries Vaeotriques


Ho6te


A L'TELGANCE
CORDONNERIE.

42, Rue des Fronts-Forts.


CHAUSSURES EN D]P6T,POUR LA VENTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame former et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former amiricaine et frarcaise pour
Messieurs ; 6legantes et commodes.
Pour les enfants le plusA I'aise.
Travail solide execute avec
des peaux de premi6remarque.
Assurance de grand rabais.
Pates, Cirages et Liquides
III -
Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours on d6-
p6t un grand stock,- pour la vented
en gros et detail,- de chaussures en
tous gAores pour
HoMMus, FaMMnS, EuNFrrr
Lea commandos des commercants
de l'intAriour pourront 6tre ex6cut6ee
dana nee semaine & pen prbs.
23 rue 4d- ronta-Forts. 93
PorT-Au-IPRIWC ( ArrT )


ltuo le iours, do Mid 42 Ahewn,
do 7 A 8 hpvras du rsei


Cordon nerie NouvelB


G. B. PETOIi
143, GRAND'RUE, 14i
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GZUl
EN DBP6T, POUR LA v
EN GROS ET DI IL.*
Ex6cutaon promptly d
commanrdes, tant Ito qil'
Province.
Formes A homes ; 619gantes 4
tionnelles.
Chaussuros de dames( Derrms
de de Paris ) et le plus co(w00
chaussures pour enfants cop868
n6es avec des Peaux de touEbt~
d'une selection et dure irrFplw
bles, A des prix avantagLeI.
Cirages, pAtes eti qid
Pour chauure8a de logt" '"

Auguste MAGLOI
Informe ses clients qu'ils
s'adresser a lui, aux B.rS1
in, pour tous renseigOneb
nant le fonctionnement: 1"
pea A gazoline etft 04040 iS
Allumoirs lwcltrique ; 30o de
Alectriq4es d pile ; --SI_- d
touted picibede rechaBle W rv
leur itre n6oeeaorSe.


NOR


--.Now