<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00385
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 24, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00385

Full Text
opeusime Ann6e, No 394.


PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


Vendredi, 24 Juilet Q908


- --


J


QUOTIDIEN

ABONNERIMTS : Drcux: A fl .
AIBONlo M IITS : DUBCT-rUI:. LE NUMiRO 10 CENTIMES
PORT-AU-PRINCE UN Mois. G 1. Cl.6 emnt JMa lolixe, 1A

DtPARTEMENTS Taois Moss. 4 3.60 Les abonnements parent do i~ et dou i de haqae
&fDACTION-ADMINISTRATION mois et sont payables d'avance
NGER........ Trs Mos. 6. 45, RUB ROUX, 45. Les manuscrits inte6r6 ou non mre ont pea remd a

Poar tout oe qui concerns 1'AA virI tration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux o0 Bonne-Poi.
__ __ J_ .._~__ __ _


'an d'entelte?


LETTRE A M. GEORGES SYLVAIN

Monsieur, rence a I'dgard d'un Tocque
Voos terminez par les lignes sui- d'un Faguet. v
stes one lettre sur la question so- Comme c'est un propagateur
cimt, parue dans le dernier fascicule nd des iddes francaises et de
dm IHati litteraire et social u : est a recun en France, qui I
*L'bere nest pas aux theories'd'6- language, il mWeat ainai parr i
oeh. duire de votre proposition de
cNotre scc.;tde prouvee rdclame le de vos iddes arretdes sur de T
eceoOr de tous les bons citoyens. et Damolins d'une part, sur d
l nous faut faire trove aux dissenti- queville et Faguet d autre part
meots passagers poursubvenirdecon- lie formule que voici: Je pr<
crtt la d6tresse d'une population, qui mes adversaires de ddsarmer e
't jamais connu de souffrance pa- tant le brandon de discord
rille. C'et A cette jolte bienfaisante sent par de Tourville et Di
quo je me permets de convier mes que tout a Francais cqltivd *
contradicteurs. v toris6e ignorer r complete
Icutez ma hardiessegrande;mais et en nous en tenant stricteme
do tells paroles sont de cells que je qui est a recu en France, te
sigerais, moi aussi, le plus volon- example, que de Tocqueville
irs du monde. Et je suis heureux guet. a
que lea debats qui nous divisent pro- Passez-moi, je vous prie, la
ettent dans ces conditions, de nous de penser que c'est pousser t
pr6enter un peu de terrain d'enten- trop loin l'Haitien dans la voi
ato. mitation francaise; vous finii
EIcuseZ egalement mon temp6ra- nous fair d6passer le model
meot peut-etre trop cr6dule : je suis notre trop grande perfection.
0on e peut plus dispose a croire en M'est-il permis de croire
SIncerite de votre exhortation, en moyen vous paralt commode,
spit n6me des quelques points a- que, uniquement, vous avez
c~es conteuues dans le m6me nu- tater un peu de science soc
ro0 de a Haiti littdraire et social a que vous avez jou6 de malh
A que, avaht toute proposition de Voyez plut6t. Vous avez dcrit
wnmemint, vous teniez probable- propos de Le Play :
at ne pas laisser au bout de votre a L'id6e morale penetre toul
eU.- vre du grand 6conomiste. C'es
v es bien cependant ne plus tradition morale d'un id6al cc
-j la me, puisque vous la tenez que repose l'organisation de la
_Pe do fourreau. le-souce, le type supdrieur q
quel est le moyen propose par reve de raffermir et de voir se
a Poor r6aloser cette a trbve 2 ? tuer, pour fe plus grand bien de
6WA charge Spectator du soin nitP. a
a lr dire, ou p[ut6t, pour etre On ne peut pas etre plus p
olS I'avez dit, par la bouche de la famille-souhe que vous
ir or Je lis en effect, dans sa de I'6tre, puisque vous vous ra
trs centre moi, pensez vous- du
Tdi quo'un Frangais cultive peut, Le Play qui estime que ce typ<
fLt al Pouor sa reputation, mille est sup6riear. Or,
onm1 lea travaux 'de vous que ce type de famille 6e
' yWS f SU sIi U l sne railt implement repriesnt dans
SootleMr 1a aliadi4ff&l cif tbumaes par... l taosm


villi
r ac
ce
parl
Sde
pai
our
e
, la
opo!
on &
re
emo
est
mer
ent
Is,
et
fac
un
e de
rez
e, p
que
pa
E V
ciale
ieur
ce
te I'
t su
omn
Sfa\
u'il
per
Thu
parti
ve
ange
c6td
e de
sav
lt t
Ies
lie


glo-saxonne ? Vous n'en croyez pas diatement dcoute. vos paroles pren-
vos oreilles ?- Consultons alori M. dront de I'autorit6. ,
Demolins dans son course ( Science So- Et M. Demolinsajoute littdralement:
ciale, tome I ) : Voila bien I'esprit de tradition. ,
a La second zone ( il s'agit des Vous le voyez donc, Monsieur, vous
tri i zones sociales de I'Europe) em- etes parfois Anglo-Saxon sans le sa-
brasse les pays situds au Nord de voir.
I'Europe: la Norvege, la Suede, le Et come vous me semblez beau-
Danemark, I'Angleterre, la Hollande coup tenir a A la force et a la vertu
e ou et la plus grande parties de I'Allema- des traditions a, ii West pas inutile
gne. Dans ces divers pays, la famille de vous mettre sous les yeux l'ex-
har- patriarcale est presque completement trait suivant, toujours du course de
qui dliminde; c'est la famille-souche qui M. Demolins :
e ce triomphe a et 'J. Demolins ajoute : Li troisieme zone social a com-
d6- a Le Play I'a conMatt li presi. : spread surtout Ia France et a pour con-
ix et Les familles-souches, dit-il, forment le ire la Champagne. 161 domioe Ie type
ville fond des populations du Nord. de la famill. unstable.
Toc- II n'y a pas lieu d'irpsiter, n'est-ce Sous cette influence, routes les
Sjo- pas 9 institutions sociales.... pr6sente les
se V a traits caractdristiques des socidt6s de
car- Vous avez crit encore :chasseurs. Le travail et la propri6te
prd- a Cette meme observation, appli- leviennent instables comme la famil-
)lins qude A la complexity des phtnomrnes le: des partages pdriodiques ambnent
au- de la vie social, I'avait ( toujours Le la liquidation de I'oeuvre entreprise
it, V Play ) convaincu de la force et de la par chaque g6nde ation ; l'autorit6 pa-
A ce vertu des traditions, et ne lui aurait ternelle perd la plus grande parties de
par cArtes pas permis de concevoir qu'on ses functions essentielles. Les diver-
Fa- puisse mdtamorphoser de fond en ses institutions sociales envahissent
comble, d'apres un type adopted, une la famille et tendent A se substitute A
ult6 socidte vieille d'une formation dej& elle. Enfin, et c'est IA le caractere
peu seculaire. e dominant, l'esprit de nouveauti 61imi.
a I'i- Or, cette force et cette vertu des tra- ne I'esprit de tradition et triomphe
par ditions, saviez-vous qu'elles consti- complement.
)our tuent precisdment I'apanage de la fa a Si vousvoulez reussir aupres d'un
mille-souche, c'est-A-dire des soci6- auditoire compose de Francais, n'in-
ce tts... anglo-saxonnes Permettez- vsquez pas lI passed, la tradition des
arce moi de vous offrir encore le temoi- anctlres ; ces expressions paraltraient
)ulu gnage du course de M. Demo!ins. malsonnantes et les seuls mots d'an-
. et r Tout le monde, dit-il, connait I'at- ciens usages suffirait pour fair con-
?- tachement de la race anglo-saxonne damner d'avance tout ce quo vous
ci A pour set traditions et pour sea coutu- pourtiez dire : aucun people, d aucune
mes ; elle conserve de vieux usages dpoque de I histoire, n a plus ompIIu-
oea- uniquement parce qu'ils nt ancient : ment brisd avec soe pa.d. Poor re
r la les divisions administrati-es de I'An- applaudi, pour que lon vous suive
nun gleterre sont faites de pieces et de les yeux ferm6s; il faut d6clarer quo
mil- morceaux cousus les uns aux autres ce que vous proposed est absolument
ett b des 6poques tres diffdrentes; I'ins- nouveau, que cela n'a jamais 6t ex-
p6- titution de la pairie, les reglements de periment6 nulle pait, en on mot, que
ma- la Chambre des lords et de la Cham- c'st une nouveautd et non une tradition.
bre des communes sont des coutu- A ces homes qui, en moins d'an
san mes, eles n'ont guere 6td modifl6es. siecle, ont d6ja essay rvi*gt-deo
nez D'ailleurs en Angleterre, toutes les ri- constitutions nouvelles et fates de
sz former sont lentes, slles ne se font pas totes pieces, proposez-en une vingt-
Sde brusquement, mai, lentement et succeass- troisibme, ila vous 6coakerot tavora
Sfa- vemuent. On ne fait jamais table rase blement, a condition que vous len
iez- pour tout reconstituer a nouveau. garantissiez que cellc oet assm
tout Adressez-vousa un auditoire anglais dite quo lea pr6cdent... *
so- en invoquant le t6moignage e la Jo commence I aperoevoir le o
an- oviet Angleterre, Tvos eres imme6. tis do voter arvrion pour Ito sl-e


Ou esct notre ten







ce social : elle ne dit pas des cho-
ses pr6cis6ment agreables pour vous
Apres toute cette dissertation so-
ciologique, je trouve, vous en con-
viendrez vous-meme, 6trange de
vous voir vous 6crier, dans le falsci-
cule suivant de Hat'i littdraire et so-
ciale: Je ne pretends pas au titre de
sociologue, mon I sans expliquer
autrement votre presence dans cette
galore !
Malgrd cette protestation, je lis
pourtant sous votre plume cette nod-
velle lecon:
a Cette Ecole, que son premier mal-
tre Le Play aimait A appeler I'Ecole
de la paix sociale...... et vous vous
interrompez pour ajouter, en note :
a II eat piquant que ce soit moi, pro-
fane, qui ai tvlMA cette particu ari-
te ai M Auguste Magloire. (n frt4init
a penser que la documentation de
nos sociologues locaux sur I'histoire
de leur propre Ecole. peut compor-
tur de tulles lacunes !... ,
Rappelez-vous bien le point de d6-
part de cette petite controversy de
mots : vous avez pretendu que Hen-
ri de Tourville fut reconnu 4 chlif
de I'Ecole de la paix social, apres
la nort de* Le Play. 3 Ce que j'ai hum-
blement contest en vous demandant
ce que cola voulait dire ; c'est la re-
ponse que vous mi'apportez aujour-
d'hui, en m'aflirinant que Le Play ai-
mait A appeler son Ecole r I'Ecole de
la paix social #. Vous laissez done
tomber votre premiere affirmation, i
savoir que de Tourville fut, apres Le
Play, chef de I'Ecole de la paix so-
ciale? Soit; voyons alors pour la se-
conde affirmation
H. de Tourville, du viuant m4ur de
Le Play, avait crde personnellement
un a enseignement mvthodique de la
science social base sur la pratique
des voyages d'obsOrvation, et Ia
Play lui-meme en a dit : a Le fonia-
teur de I'teuvre est ind6pendant des
pouvoirs pr6pos6s a la direction des
trois autres ( Societd d'economie so
ciale, Biblio.:hque social, Unio is
de la Paix social. ) Les Unions v
de la Paix social 6taient autant de
groups d'6tudes distincts ayant pour
organe common la Rdforme social.
Et c'est tout. Votre second affirma-
tion est done tout aussi en I'air que
la premiere.
Tout ceci. Monsieur, a pour but
d'expliquer combien vo re moyen de
trove est commode pour vous. Vous
ignorez c complitement a la science
social, come d'ailleurs tout a Fran-
cais cultive a qui se respecle, et,
sans plus vous g6ner, vous imagine
implement de me proposer d'exclure
cette h6tesse encombrante aln que
nous puissions follemen, nous em-
brasser.
Si nous prenions le parti contraire'?
Pourquoi n'apprendriez-vous pas la
science social pour cimenter plus
intimement l'union entire nous ? Vous
ne croyez pas y avoir interest ?
Ce serait IA une profonde erreur
don't je veux essayerde vous ramener,
avec, bien entendu, votre permission.
AUGUSTE MAGLOIRE.


H6tel Bellevue.
Le mieux situ6, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cuisine renomm6e.- Vae sur la mer.


RENSEIGNkM EM TS
MiETiOROLOGIQUES

Observatoire
DU
SSIINAIRE COLLEGE St-IARTIAL

JEUDI 23 JUILLrT
Barometre A midi 762, 4"/"
minimum 22. 5
Temperature maximum 35- 1
Imoyenne diarne 28. 2
Ciel nuageux le main ; covert I'apr6s-
midi ; clair A 9 h. du soir.
Orage au sud A 2 h. de l'apres-midi
a 2 hr 35 pluie : 3,f'li'
Eclairs l'uuest dans la soirCe.
Rosee ce matin 2.
Le baromrtre est ldge.ement remonti..
R. BALTENWECK
Marriage
Mardi, 21 courant, une assistance choi-
sie se rcunissait dans les salons de Mr et
Mme Themistocle Lafontant, a Jacmel,
pour feter le marriage civil de Melle CLE-
OBULE LAFONTANT avec Mr ERNEST BELLANDE
Les tmmoins etaient, pour la marine ; Mr
B. Charles Thibaud et Me Jn Baptiste Me-
gie ; et pour le marie, Mr Rodolphe
Alexandre-et Me Jarbath.
Le lendemain, la benediction nuptiale
leur a &t donn6e A l'Eglise paroissiale de
cette ville. Ces interessants epoux ont ete
conduits a l'autel par Mme Themistocle
Lafontant et Me Catulle Th6baud.
Accident
Un accident a eu lieu iier soir sur la li-
gne de Bizoton-Carrefour qui aurait pu
etre tres grave. Une plate-forme laissie aux
soins du g6ndral Oswald Jean en train
d'etre charge de roches a deval6 la pente
de TI.or et s'est jetee sur le train mon-
tant A 7 heures du soir. Une collision s'est
produite centre le pose de Thor et l'h6tel
St-Charles, a la suite de laquelle la plate-
forme d'un car fut brisee et la cabinet du
No 12 endommage. Un manoeuvre de la
Compagnie, un nomme Fleury, fut tu6 sur
le coup. A part cela, le mcanicien, le
chauffeur, 3 receveurs et les passagers An-
cion Martin et Hogarth oat eu de legeres,
contusions, sans aucune gravity.
Necrologie
Vous etes price d'assister aux fundrailles
de Octavius Hyppolite 'Dijean, de&dde ce
martin ; 4 heures et muni des sacrements
de l'Eglise.
Le convoi partira de la maison mortuaire
(au portail St-'oseph ) pour se rendre a
I'Eglise St-Joseph, cet aprus-midi a 3 heu-
res pricises.
De la part des families Bastien, Cantave,
Constant, DWjean et Granville, Auguste.
Huile de Coco
GARANTIE PURE
Pour toutes especes de machines. Harnais,
capotte de voiture etc, etc.
Par gallon et en detail.
No Si 'Rue Tiremasse 81.
Presqui' I'angle de la grand'rue ( Saint
Joseph ).
{ota Pour une quantitE de gallons
fournissable au fur et a measure on traite
de gre A gr6.
Changemrnnt d'adresse
M Ch Cesar porte A la connaissance de
ses clients que son cabinet est transfer
au N* 206 Grand'-Rue Maison Vve Perri-
gord.


Rectification
Dans le numoro d'hier an lieu de :
Nicolas Alexis, passable
RHiTORIQUE
Espagnol : Tintifort Agnant to
PiIILosonIlE
'Dissertation francaise: T. Agnant E
Lisez
Nicolas Alexis, assez bien
RHtTORIQUE
Espagnol: Pierre Agnant, to
PHILOSOPHIES
Dissertation francaise : Tintifort Ag
8 I/2


8 i/a


gnant


100 Dollars de r6compense
Mr Louis Joseph Janvier a perdu dans
la nuit do to courant deux porte-feuilles
en cuir anglais, d'un pied carr6 chacun,
contenant des papers qui ne peuvent ser-
vir qu'A lui seul et non A d'autres. It pro-
met une recompense de too dollars or am&-
ricain, A qui les lui rapportera45o, Grand-
Rue.
Arrivage
Ce martin est entree le steamer a Prins
Wilhem IV a avec les passagers suivants
venant de:
'Njw-York : J. Mews.
Saint-ACarc : Pre Charles, Andre Guil-
laume. Mme Francois Rameau, Armand
Thacy. Julia Thacy. D. John, E. Brisson,
Mme N. Odrigue, M. Desinar, Sylvia Mat-
thieu, H. Petit Pierre, Evangeline Ber-
geau, Diogene Narcisse, C. Joseph, Mo-
risset, Altid. Dupiton.

__=L --,
Nlonvlles Eatrigres

Derni6res D6p6ohes

COPENH'SGUE. 22 Le president de la
KUpublique Frangaise,M. Fai.lres a quitti
ce soir Coptnhague pour se rendre A Stoc-
kholm, Le roi, la reine, ks membres de
la famille royale et le. glands dignitaires
de 1'Etat lui ont fAit leurs adieux sur le
quai d'embarquement. Une foule immen-
se a assist a son depart.
BRUXELLES Les autoritis viennent
d'entreprendre une champagne inergqiue
centre les anarchistes et les gens soupCon-
nis d'entretenir des relations avec eux.
QUiLBEC (Canada) Sit6c apres que
((l Indomptable a je:6 l'ancre le prince
de Galles a debarque. It a 6&t recu sur le
quai par les membres do gouvernement et
le corps dipiomatique, le premier ministry
Laurier a prononce un discours de bienve-
nue auquel le prince a repondu. S A.
Royale a 6t6 ensuite accompagne A la ci-
tadelle. La population n'a cessi de l'accla-
mer pendant son passage a travers la ville.
PARIS On announce qu'au mois Sep-
tembre le roi de Suede des visits officiel-
les en Angleterre et en France.
MADRID.- Uu protocole changeant les
temps du concordat conclu en 15 1 entire
l'Espagne et le saint siege a &t6 publiU au-
jourd hui.
Cette modification vise surtout la rdduc-
tion du nombre des dioceses de facon a
diminuer les obligations de 1'Espagne en-
vers le Vatican.
BOGOTA ( Colombie). L'assembl6e
national a inaugurC hier sa session an-
nuelle.
Le general Alfredo Vasquez Cobo, a ete
nomm6 president et le Dr Carlos de La-
Cuesta et le general Juan Iguaran, vice
Presidents. M. R. A. Orduz a et6 uomme
membre de I'assemblCe par 1'tat de Ca-
lan. L'assembl6e national va s'occuper de
questions politiques eteconomiques et d'uu
trait avec 1'Euateur.


HONOLULU (Hawai). La flctte ci
de I'Atlantique est parties cc soir 6 h.
pour Auckland ( Nouvelle Zlaitad).
* Mininesota a est restC en arrialte
attendre la malle de San Francisco.
It rjoindra la flotte avant son arrid~
Auckland.
PLKIN 23. L'itat de la santm de l'0
pereur emp&chera la c6lbration de I'
niversaire de sa naissance qui devait at
lieu demain.
ST-P:TERSBOURS 23. Une dCptche.
que de Tabritz relate que le combu i
rues a repris ce martin, les revolution,
res sont !es maitres de la ville et le-.
verneur est virtuellement emprisono
QUEBEC 23.- L'arrivic dl priacri
Galles a ei le signal de I'ouverture 6
fetes officielles de I'anniversaire dul
centenaire de la foundation de Quebec p
le francais Chimp'ain. ces fetes soat at
brillantes et ont attire i Quebec une fo~
immense.
LssoNNNE 23. Des rapports recas k
Dclli laissent croire A un prochain souI.
vement des indigenes de i'lle de Ti.m,
archipel malais.
DANENARK.- Hier le President de k
Rcpublique et sa suite firent leurs adim
au roi, A la reine et A la famille toyale, la
remerciant de l'accutil chaleureux qu'ii
ont pariout rencontre. Its s'embarqure
ensuite sur Vdritd se rendant A Stockolm.
L'Officiel puble ce matin un dCaa
chargeant le ministry des Co'onies de l'i-
terim du Ministere des Finances.
Le Ministre des Finances et Mmie Ci-
laux sont arrives ce martin Marseille a
sont repartis cet apres-midi pour la GOrP.
M. Ruau quittera Paris ce soir,se M-
dant a Vichy.

BOITE AUX LETTER

Port-au-Prince, 23 juillet 1908.
Monsieur Alexandre Nelson, cordooiUa
En Ville
Monsieur,
Vous in'avez faith dire, le to do coona,
a la suite d'une sommation en paie"
faite A la personnel de votre cohabitt,
d'avoir A respecter votre femme en l0l
quality d'aide-de-camp, et que si je paw
tais a lui envoyer du paper timbre, O0
me feriez prendre par la police, ddpOU
prison, et qu'ensuite vous feriez soli
dent rapport de ce que j'auraisa"
contre le gouvernement le 5 juillet "
rant, c'est-A-dire le jour de I'inccndik
J'ai tenu a vous mdpriser purefel
simplement, car je ne sois pas deS
compagnie : je ne vous ai jamais O
au .ap. cd
Je porte un nom de famille res ti
et toujours respected.
Qui &tes-vous ? Cependant I'Aitfr
raissant devenir plus grave, je vous 0
de declarer publiquement, de relaU
on mot, les propose seditieux aueC v
tendez avoir entendus de ma Voow
dire l'endroit et I'heure o its out
fer6s. Sinon, vous serez consiadrte
traltre et pariure aa serment quc
avez preti d'6tre fiddle At 1 p o
votre Chef, ou come bandit,et -
laut. Voila tout.
Maintenant, mette wvu faced ~s f"
conscience. Vons avez 24 henres PO-fIW
dre A la pr6sente ; autremeot, ie
publicity A l'acte infime que oois
contr: un citoyen absolomeot Pa-
Je vous salue Monsieur,
GC" C. Jar.P* i
P. S. Coete letre a a s
soir A Mr Alexandre Netl qa
de Is receoir.


- ---



I






Bien de famille perdu
Un de nos amis franais, personnage trs
,aerquable, nous crit de Chatillon-sur-
irn pour nous demander de lui aider a
lrover un portrait d'homme du XVIII.
idk rpondant A la description suivante
* Dimensions approximatives : o'" 55
6, hominme a mi-corps, grandeur nature,
S tourn6e a gauche, bclairage venant de
h droite ; figure rasCe portant 45 ans, tres
a lumiire, re reste assez sombre ; bonnet
& velours sur la tte ; costume ncglig6
ritnrieut ; pas de col ; gilet ouvert mon-
ant le haut de la poitrine ; la main gau-
cdeppuyee 'ur un livre, lequel est de-
Si, malgri les nombreux ev'nements
.i ont eu lieu dans le pays, des guerres
r lrnmdpendance jusqu'aujourd'hui,ce por-
unit, qui date de plus d'un siecle, se re-
troovait dans quelque collection publique
oa prive, on est instamment price de nous
eaviser aux bureau du journal, ou ii se-
nit dbattu ave.- l'interesse les conditions
muquelles il pourrait etre cede.

Photographie
Artistique

J. M. DUPLESSY
120, Rue du Centre, 120.
(Eairela Pharin cii1 B3iyarJ et I'HO-
tel Communal).
(TRAYAUX DE TOUTES SORTS SUR
Souo sr PLATINO. )
Carti trds artiitiques, nouvellement
AGIUNDISSEMENTS, REPRODUCTIONS.
ATELIER DE LUXE
Prix Mod6r6s
NOUVEAUTA :
CAts Mignonettes, par douz. P. 7
Photo-soie.
Offre ses services au publicde Port-
au-Prince, aux gens des autres loca-
lits ctaellement a Port-au-Prince.
Ven-z essayerI
d


tiru DE
DE
Me Charles Millery
NOTAIRE PUBLIC
53, Rue du Port ou Pavue, 53
Hears : Bh A midi et 2- A 5hs

Changement d'Adresse

Lte sOUsignns out l'honneur d'avi-
wt o public et leurs clients qu'ils
-~ineot de trinsferpr I'atelier d'd-
noistprit, a IE PIOGRES du nume-
S116, au No 132 de la meme rue,
"sinoe prison A. DE MAITEIS &C"
mason informed aussi qu'elle a
4wia de bons ouvriers 6b6nistes.
P~otu-Pince, 30 Juin 1908.
MARTINO & FERRARI


(
I


c
I
d
r
te
je
d
g


Chapeaux !
Chapeauxp!
Chapeaux!!I
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec Ie
:oncours d'un chapelier remarquable,
I JAIxz TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tousles godta et pour touted.
as boursex.

VfRITABLE

KOLA-CHAMPAGNE
6 GOURDES LA DOUZAINE
A Vendre chez G. Blot
67, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Scul repredentant de W. BUCII
(GONAIVES).
-- l- -


A. de Mafllis l1 C .

Toutes le- le6gances rares discre-
tes, bruyantes, des parfums d'un char-
me subtil et ddlicat, Son Sou-
rire, Floramye, Vivitz,
- des bijoux ot s'enorguellit la
pierre 6clatante et hautain. de mi-
nuscules oUjets d'art ot tsoirit la gra-
ce triste des perles, des boucles d'o-
reilles qui s'dtonnent de leurs formes
variees, anneaux de fiancailles offrant
le symbol d'une eternelle jeunesse
d'amour, orgies de colliers graciles,
de lourdes chatnes massive, des cas-
cades ktincelantes d'or, de rubis, d'd-
neraudes, tout cela fait un coin de
paradis de la maison
A de Matteis & Co
uui est situde aujourd'hui a l'Ancien
I6tel Central restaurd et embelli.
Ces italiens ont gardd la nostalgia
le toutes les fantaisies d'art admi-
6es jadis chez eux et ajoutant a tou-
es ces frivolites attrayantes, les ob-
ets indispensables que reclame la
Vie. ils ont chez eux un assortment
'une grande richess,, pour tous les
otts et pour toutes les bourses.


Pri&re d'aviser I'adzministrau
tion de la moindre irr6gularit6
dans le service du a MATIN
afin qu'il y soit de suite remE-
di6.
On trouvera
IU AI UTINT


SINS DE LA


TROPOLE


Maison JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT, 93.
Viennent derecevoir par les steamers Franqais et Amn rioails
les articles frangQis de premiere fracheur :
Pat6s de foie gras truff6es Saucisaea d'Oxford
Boudins noirs Saucisses de Cambridge
Andouillettes Maquereaux rhuile- Amiesi
Cervelas Sardines fines- Lonit frbres
Fromn ge croute rouge, dits T6te de Moutarde en pot- Ma Voiaine
More. Picklea au vinalgre et la moutarAe
Saucissons de Lyon
Petits Saucassons d'une Livre environ
Jambons d6soss6s Beurre Bretel, bolte d'une
Froinage de Gonda (pate grasse holl.) livre
Biscuits fins Olibet, Boleos de 2 liv. Biere francaise, Marque Atlantique
Bonbons assortis. Brune et blonde
'Beurre de table de Normandie


En bolte
Cigares de la


de 4 livres P. 1,40 or.
Havane en bolte de 25 cigares


Gence Londres et Conchas
Prix exceptionnellerent avantageux


COMPANIES P. C. S.
AVIS

A l'occasion de la fete patronale de Thomazeau, dimanche 26 Juillet cou-
rant, le public est provenu qua Samedi 25 Juillet, en outre du train r4gle-
mont tire de 3.30 p. m., UN XPRasSS laissera la Gare du Nord A 4 HnuHas
de I'apr6s-mide pour se rendre directement & Thomazeau.
Horaire du Dirnarche 26


D6parts de la Gafe du Nord
Train supplementaire: 5.30 A. M.
( ce train ne comprend que des pas-
sagers de III' classes FOURGONS et NE
PREND AUCUN VOYAGEUR A la GARE DU
NoRDn mais SEULLMENT en course de


D6parts de Thomazeau


Train reglementaire
S*a


suppldimntaire


5.30
10.40
3.00
4.30


route).
Train Raglementaire 6.30 A. M.
Train svayplmentaire 7.00 a a
Train R1glementaire 10.30 a a
a 3.30 P. M.
Pour les trains supplementaires du dimanche 26 et de I'Express de Samedi
25, la Direction ne diliorera qua des Billets ALLar-RcrouH, valables pour tL
CIRCONSTAIKC du SAMEDI an LUNDI INCLUSIVRMENT
Contre-avis
Le public est pr6venu que le Train supplementaire qui doit laisser la Gare
do Nord, dimanche 25 du courant, A 5.30 heures du matin poor Thoma-
zeau eat supprirae.
LA DIRECTION.


Avis


Une propriety sise Rue de la RAu-
nion, attenante A celle de feu Fl6ix
Salnave No 140 est mise en vente a
un prix moddr6.
S'arlrasear ila N.n 148 Grand'Rae


i j a j L J L ..u .* .. .* .. .* i X az-l *
AVL'S nA 'H tel-Belevue Port-au-Prince, le juillet 1908.
''loppteur en 'chef de la Police --- -
kmi.rative de la Capitale announce 3 ate-Es.testazraxemt Vin de Bordeaux
ft amecins et aux particuliers qu'il Ct-JlFE. V de
h ee n ses bureau quelques vo- O Le vin de la maison Boub6e
de m6decine et d'autres ouvra- (ANID8 RUr OUX T DU AG f d Bordeaux s vend cez
Oat$ dposs en bureauxIN D9 )frdreS de Bordeaux se vend cbez
d drnog inpo ense. bureau Servie bien organise.- Repas Mr App. OLPOLIN, 155, Grand-rme
Ip reir s oen p de veon A la cSarte. ouisine exeolsne.1. en face de la Compagnie Generale
M6 r centre requ. .Rouarus : JsomE DlSRIVItAE, Trnsatlantique.


Changement d'Adresse
Docteur Mathon
BOIS-VlNA,
EN FACE DR Mr. HECTOR JNx-Jos8Pi.
CABINET DE CONSULTATION :
95, Rue Roux, d cdtd de l'I'primerie
J. Verrollol. 7 1/9 d 9 1/2 hours.
du martin.
I--- -"

Panamas i...
Elegants, solides, arrives par le
MontrEal .
Cbez M& LEONIDE SOLAGES.
99, RA dme Fen Frts.


I


q







Imp. C. MAGLOIRE

45, RUE Roux, 45
STILPHONE.

Journaux, brochures, billets de
marriage, cartes de fiancailles,

Programmes, affiches, et tous
autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et cartes
de visit d la minute.
4 A


Tibbre Zkphirin Bell
Fabricaat de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de la
Place de la Croix-des-Bossales.
Annonce A ses nombreux clients et
au public qu'ils trouvaront chez lui
no assortment complete de chaussu-
res pour dames, homes et enfants,
confectionnees avec des mat6riaux
de premier choix.
La mason s'occupe aussi de toutes
sortes de reparations.
SPECIALITEi:
PANTOUPFLES MULES

Un home
extraordinaire I..
Tout le monde a entendu parler du
pouvoir miraculeux des grands ma-
gnetiseurs, bien que, jusqu'ici, an-
cun home de la ce61brit6 de
Federico Garcia,
Gradud, diploma et m6dailld de l'Institut
X. LamorTr SAGE, Rochester. New-York
ne so soit offert pour permettre A
tons de mettre ses talents A l'dpreu-
ve. M. Garcia 6tonne du scepticis-
ae manifesto par tant de personnel,
s'eet d6crar6 pret b mettre A la dis-
position de tons son savoir et son
ouvoir merveilleux et presque sur-
umain.
Avez-vous besoin de la clairvoyance
d'un etre qui a donned des centaines
do preuves de ses pouvoirs miracu-
leux, voalez-vous reussirdans la vie ;
voules-vous connaltre les secrets de
ceux qui vous haissent, les pieges
que vous devez eviter, les remides
qui gu6rissent vos maux, adressez-
yous an Professeur Garcia. Rue
Roux, ci-devant Bonne-Foi, No 55.

Arriv6 par
le dernier steamer

Mac'Nish's Kola
DE KINGSTON
En vente
Chez Catinat Fouchard
Rue du Centre


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6o par

L. HODELINW
Ancien membre de la Socite Philan-
thropique des maftres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
totles diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviotepour deuil, etc, Recommn-
de particuli6remeat A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
touted beautA.
Specialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Frangaia, Anglaise et
iAmr ricaine d a deritre pertetion.
La mason confectionne aussi des Cos-
tumenr militaires, habits brod6s
Iol:naas. tuariques, habits oar-
ra. e .o t c-. 4d toes Grader,

LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
le plus l1ger,
C'est la Pillsbury's Best de Is
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Era. CASTERA. R.wdewiswrl E

A Vendre
rAL r~ IIt Ul t tDU I MARTIN 0
Au pri. d'uie qour e
CONSEILS AUX MI:RES
Par le Docteur HYSON

Auguste MAGLOIRE
Informe ses clients qu'ils peuvenr
s'airesser A lui, aux Bureaux du ,Ca-
in, pour tons renseignements concer-
nant le fonctionnAment : lo des Lam-
pes A gasoline et l manchon ; 2o des
A llumoirs itectriques ; 3o des Lanternes
lectriques 4 piles; ainsi que pour
toutes piecesde rechange qui peuvent
lour Wtre n6oeasaires.


TANNERIE CONTINENTAL
DR
Port-au-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24)COULIVI


Vente des chaussures : Chvreau-glace, Verni et oo


Leurs, pour


Homes, Dames et Enfants.
( BOUTONA, ELASTIQUE ET LAC )


En gros et en detail pour toute la R6publiq



H A URBELLEVUE
Placw du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme llermance ALFRED, directriee
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vuesur lamer. -Tempdratur
douce et rdguliAre. Les Tramways de.sservent I'Hdtel-Bellevue toutesles 7 Mfmiu
PROPRIIET SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle d4 rdception.-Piano.-Gramophone.
Sonneries electriques


Table d'H6te


A L'ELtGANCE

CORDONNERIE.
tE. SEI= E;
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DEP6T,POUR LA VENTED
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme et tra-

vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former amdricaine et franraise pour
Messieurs ; el6gantes et commodes.
Pour les enfants le plus l'aise.
Travail solid execute avec
des peaux de premieremarque.
Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquides

Au dernier cri!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A l'honneur d'annoncer A ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
province qu'il vient de se transferer de
a Rue des Fronts-Forts, avec son m6ame
stock de chaussures, d la Grand'Rue
an No 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les mAmes conditions ; c'est-a-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vente en gros ; sans oublier les m6-
mes soins et la meme exactitude.
La Maison so charge toujours de fai-
re prendre lee meeure A domicile.


t&s sle fours, de mdi d f heures,
d4 7 d 8 kemr, du so.-


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143,'GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURIS RN TOUS GINR1S
KN DAP6T, POUR LA VMN
eN GROS Tr D*rAIL.'
Ex6cuton prompto des
conmmanndes, tant ici qu'm
Province.
Formes A homes ; 16gantes et rt
tionnelles.
Chaussures de dames( DerniW"'
de de Paris ) et le plus commod :
chaussures pour enfants confetti*"
ndes avec des Peaux de toutes scwO
d'une selection et dar6e irr6proCIh
bles, A des prix avantageax.
Cirages, pAtes et liquid"
Pour chaustures d tout Nw"0'L


Francisco DESUSE
Fabricant de ohaeos-


La Manufacture a toujounrs
p6t on grand stock,- pour l
en gros et dAtail,- doe cbhnur-
tons genres pour
HoMMas, FsmUss, l, rAiW.,
Les commander des -o
de l'int6rieur pourront lWOS
dans uose smanle & pO* 1b
23, rme des Frotsr' -'
PoiK^A**IOLA 1^a


--o -.-- -M m


a