<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00368
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 26, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00368

Full Text



Deuxl me Annee, No 372.


PORT-AU-PRINt-': ( H ri


Vendredi, 26 Juin 1908


J


QUOTIDIEN


ABONNEMENTS :
pORT-AU-PRINCE Us Mois. .

DIPAItTEM ENTS TROIS Mois.

MTRANGER........ TROIS Mois.


.G. 1.


. a


3.60


0 6.


DIRECTEUR:
lemenzt Magloire,

REDACTION-ADMINISTi' ACTIONN
45, RUE ROL'X, 45.


Ih2 NUMP.MU 10(CENTIMES

I.! abrniuncmmN prtntn du Cr et du is de cbaque
:noIs et sont payables d'avance
t.n mana-lcrits- Ir1s&. oui non ne seront pan readus


Pour tout ce qui concorne 1'Ad ministration du Jourual. s';aciresser ) .. -ibi 'r O 45, Rre Ru.1 am Boua-Foi.


M. Geores S1S1


ANALYSE


et INSTR


Nous disons que, contrairement i't
ceque pease M. Sylvain sur la foi de
IquriN Jectures superficielles, I'ins-
Iteit d'analyse ne conduit pas di-
Iclmeot a I'tude de la fami!le. Par
estr ment d'analyse a, nous enten
slaNotendatured'Henri de Tour-
lteetY'est bien ce que 1'ecrivain de
Saitlitciale et littlraire a entend,
usa4. d.sigowr scieminent ou
i- Mind il parole d'un a instru-
ald'nde detini par ceux qui i'ont
critet pfectionnd. *
loasoyvrons done la Nomenclature
foc labrme intention de nous en
r por I'6tude d'un milieu social
6a,- goit quelqu'une des a diver-
Mr6giao de pays, don't parle M.
vlin,- et nous no is trouvons en
Decede vingt-cinq classes de faits
,ainsi d4nommdes et dnume-
':leLieu, le Travail, la Proprid-
Its Biens mobiliers, le Salaire,
lFamille ouvribre, le Mode
teoce, les Phases de I'existence,
aronage, le Commerce, les Cul-
Satellectuelles, la Religion, le
age, les Corporations, la Com-
leS Unions communales, la Ci-
i.s Pays-membres de la Province,
Pim*ce, I'Etat, I'Expansion de la
I'Eanger, I'Histoire de la race,
e Bang de la race.
U s11o5 s disons, dans toute notre
d*r neophyte s, quece champ
rp Was et que nous n'ambition-
de aee labourer de ce champ
petiteSPace reserve A la Famil-
IM. Sylvain, interpretant la
des maltres, nous persuade
it 7 et Demolins prescriveot
I tl analyse social doit d4cem-
d ste. par la famille comme
teat le group le plus sim-
N, iinentaire,.... '616ment
:P I fonctionne tout 1'or-
nons sautons incon-
i #aptidnr classes de faits
Ir famille
i. de Tourville lui-mAme
ate nous dit: Je vais vous
Tableau. La premiere clas-
WiPrend tout ce qul cor-


F 1 II 7 .* h I'0tude e I1'Ep lq'ar t'(i1 lll' i t;lll i It I- ,/e int'rosante pour qu'il n'ei
Ir 1jll 1 ( fl mode I'.iid' diue' 1-.s iillt',r ordrcs de pio lpri'lA sa-'uw C icro.-.sen it on i *-t fto l llmfnli.it. I.En paarlant des a in
UMEPNT d'A, IALYSE. l'aide duquel on s'c1ive dti la i1inoi!- vesligations patients, minutieu
lldre a la Ilall te. d s., directs sur la constitution e
-- C'est. alors.-- rnais ,lors s:eu lelillt, I'e'xistence de II famille haitienne,
pose le Lieu physique oi' vit une so- commie dirait M S1ylvai ;an barrea I-qiieles doivent aboutir A un(
cidtd: sol, sous-sol, air, plants et ani- que I'olbs0rvaltur s )i'i! s iitil sufli- c(lassilicticon scientifique D, M. Syl
maux : c'est le theatre de I'action lsimrment i.armn pour aboirbl r I' tude v..ii n'a pas I'air de se douter que
dressed par la nature ; ce sont les con- de la Famille. Q(ioi. tl~ o mI' ni l' I'oin depuis n lbien longtemps, la famille hat
editions matdrielles promieres, poses pczt etrr? dei fire ddjit .ix iidicatiin-' tie.ane a lttd inetliodiquement investi-
A I'installation de cette soci6td et :i de M1. Sylvai;j. on s1o lI, In lrait i; I'avis .eq,'a et classfe par la science social
son existence mme. C'est come le au;oris6 de M1. d' Toiurvillo. (li.sa t 'et prdcisement le rdsultat de c4
moule d'argile don't ello dolt subir que w on nc sai'ait a~ii Vr. n ordie cl issemnent et les raisons scientific
d'abord la forme. .. II est dorc natu- inverse sans -e ri utter a del, gr'ando.-s (lqes qui le determinent, qui ont dou
rel et ndce:;qii...dA commeWer par. diflicultes do m6thoJe, bien que, leureusement inspire notre caiPm
le Lieu. convient-il, !a Famille, t d t figure gne social et qui nous souteonnie
Le maltre( il s'agit de de Tourviile, en I1te, pnisqtLa' ociale corn- constamment dans notre entreprim
et non de M. Sylvain ) continue : a nmence par lI mnono& T n de a-.d- de relevement, en d6pit des obtacle
secon.e classes de fails comprend c uii mille. qu'essaient de dresser sur nos pas
regarded le Travail de I'liomme, ta- L'analyse soc'. ee c 01o n 'e Ir la tous les mobiles dquivoques don't
vail materiel, manuel.... Le tr ail est mono Traphio Ia t. iil' -; voiii ce nois essavons d'avoir raison.
pour I'hoinme comme le c 1plinent qu'ii y a *le biln acqnlis i t ." q 0 i a Nous allows done ollrir A M. Sylvain
du Lieu ; c'est l'action p aquelle ii donned le change it M. Sy\.i-' .a1 .int la onogirapltie tant souhaitde de la
se m!t en rapport ave lui. Cettte de Ie porter ai parl.'r si C' n1. fiia-iiitit I .irnile ihaiitieinie, don't il croft etre le
classes de faits est intimement lide a do a Is mtliode e ot d(o eroir.~- i qe lIr. inier a soupl onner la notion.
la pr6cedente. P I'instrum2n' dai;al-, (portait di- -
La troisiimeclasse de fits 6tant la rectement sur la cla-se Ide fails so-
Propri6ld, 1'auteur de la Nomenclatu- ciaux reprdsont.s par la ftamille
re explique que c'est le ph6nomene 11. Sylvain a do:c visih'm ,nt con-
socia qu'amene imm6diatement etind- fiondu a a)alyse t ( ilatrumeit
vitablement le travail: toute la visde d'analyse v. R -J SEIG NE .MENTS
dans le travail est de s'approprier Cependant, ce poin-.t ipulrrnent clas- .- rETr lO ri.rrQTES
un bien quelconque. La ppropiet est jsique etant ;aiisi rtgld, M vSylvain Gu -
aussi dtroitement jointe au travail peut nous dire qu'il en convient fort,
que le travail au lieu ; c'est une sdrie mais que la monographie de famille (f.13b e t-vatoire
n6cessaire... L'6tude de ces deux clas-' restant tout de inMie le point ,le d(- nU
ses de faits, travail et propri6td, est part de I'analyse so .isle, nous parais- v' tr.l -E C,1 LEG St-IARTIAL
inseparable. > sons toujours passibles du reproche .
II nous apprend, pour la quatricme de d6faiit de m6thode pomr n'avoir JkU)i 25 JUIN
classes des faits sociaux, les Biens mo- pas product cette monographiie. ,m- :di 6 *o
biliers, qu'ils sont come une pro- II est certain qu'une fdmille des *" 763, o /
pri6t6 infdrieure ( la propri6et par ex- campagnes du sud haitien differe, .tara atrmaimum 14. i
cellence 6tant la proprid t on ire, ) par certain c6tes d'ordre secondaire ,,-ene, .r dirnm 3. 8
supposant chez cox qui la poowent, d .ane famille des campagnes du m.. yenee d.irne a9. 5
a quelque degrd que ce soit, beau- nord : les vices ou les qualitbs peu- L1 Lir le iiatin, un peu nuageux
coup moins de qualitds sociales : ce- vent diffdrer d'itnn'itd, i'une de ces I' a" -iniJi. covert A h. Ju soir.
ci est un theme connu. a 11 nous fau- families A I'autre. La fixation de ces ()rage au NE vers 5 h. du soir. Eclairs
drait done dtudier cette classes de traits diffdrentiels- absolument se- 1 ouest dans la soiree.
fails en quatriAme lieu. condaires, r6pdtons-le ne serait pas Le barometre est staionnaire.
Puis aprbs, viendrait le Salaire, inutile pour dtablir la ggographi? so- R. BALTENWECK
w autre genre de biens tres distinct ciale de notre petit pay.,, une -orte Tribunal de Cassation
au point de vue social,... forme in- de contribution a I' eivre de carto- SECTION CIVILE
fime de la propri6t6. Le Salaite se graphite social longlemps ievde
place au dessous des Biens mobillcrs par Demolins et que ces coilabora- audiencee du jcudi 25 Juin 1908
proprement dits. Son d.ude s'impo- teurs sont actu Allemeint en train de c Tribunal, sons la pr6sidence de Mr
serait en cinqui~me lieu. r6aliser pour la France. le resident, H. Lechaud, pread sifge A dix
Enfln, il nous faudrait, come si- MSais ce n'est sorement pas ce que heures et demie du matia et pronooc les
xwU. classes de faits sociaux, border M. Sylvain veut dire, car la chose et arrets suivants :


I

t
I ,
B




B


I

I
I


- ----- ------ ~urC --'' -- --.~ --. --- '- ~1


a m


I


|







I-- Celui qui casse et annule le juge- ront pour lclairer vos nombreux lecteurs
meat du Tribunal civil de Jeremie en date sur le motif de la nomination de cette
du 27 Mai 1907, rendu contradictoi- commission composee d'ailleurs d'avocats
recent entire lesconsorts Couba pere cj distinguees, je vous serre, mon cher Ma-
la veuve Fabien Couba. renvoie I'affaire de- gloire cordialement la main.
vant le Tribunal civil des Cayes; etc. CLAUDIUS GAUTHIER,- awvcat
2" Celui qui declare Gaston Leroux
purenent et simplement non recevable en .
son action en prise A parties contre le juge Port-au-Prince, 23 Juin 1908.
Paul6ma Jean-Jacques, du Tribunal de Paix Au Directeur du Journal a LE MATIN 0
Section Nord de la Capital ; condamne En Ville
le dit Gaston Leroux A l'amende de I'art. sir
947 du code de procedure civil que le Monsieur le Direceur,
Tribunal fixe I vingt-cinq gourdes ; le Un article injurieux pour mon honneur
condamne eu outre A cent-cinquante gour- de soldat ct ma r2putarion d'honnete hon-
des de domiimages-intt;rts, don't le paie- ntie home, ayant I la date du 18 cou-
ment est ordonne par routes les voices de rant, paru dans voare journal, sous la si-
droit, et meme par corps, en sa quality nature de quelques individus sans nulle
d'tranger-;- fixe en cas de non-paiement valeur de St-Louis du Sud, ie viens vousj
la durde de I'etnprisonnement a six mois; prier de vouloir bien me decliner le nom
u Celui qui declare la dame Veuve de celui qui vous a remiss ce factum pour
Athanase Michel, es-qualirE et consorts de- I'impression.
chus de leur pourvoi centre les deux juge- Les signatures de cette piece sont A la,
ments du tribunal civil du Cap-Haltien, connaissance de tout le monde dans le Sud,
en dare des 23 Janvier ct 12 juin 1907, les uns des repris de justice, les autrts des
rendus entire cux et les sicurs ct dames jo- fonctionnaircs indignes, chassis de I'Admi-
seph Michel et consorts, etc. nistration pour abus de pouvoir, exactions
4- Celui qui qui declare sans objet le ou ddlits politiques.
pourvoi du sieur Edmond Severe centre Je ne m'occuperai pas d'eux et je vous
Ie jugement du l'ribunal civil du Cap-Hai- fais la present seulement parce que j'ai
tien, en date du 9 juillet 1907. des raisons de croire que les calomnies
o Celui qui rejette coinme mal fon- dirigies centre moi ont pour auteur v6ri-
des les deux pourvois exerc6s par le ieur table, un certain individu qui, au moyen
Valcour Sylvestre conire les deux juge- de perfidies et de mankruvres infitmes,
ments du Tribunal civil du Cap-Haitien pursuit un but politique tres dangereux
en date des ler et 21 mars 1907, rendus et que je dois divoiler bient6t.
contradictoirement entire lui et la Veuve Danis 'attente de votre reponse, je vous
Mdnelas Nelson ; salue, Monsieur le Directeur, avec la plus
Puis entend detinitivement la continua- parfait consideration.
tion de l'affaire : LABOsSILRE
Edwin Stephen centre les epoux H.
Etienne.
M* Solon MEnos est entendu en ses ob- Pour repondre au JCi exprime par le Gal
servations. Labossirre, wnus pnbiinas lz leIttre suivante
Le Minis.ere Public, Mr Eug D6catel, par laquo/lle le dJput &Combecur nous deman-
conclut au reject du pourvoi. dait l insertion de la piece incriminie :
Vu 1 here avancee le siege est level. Port-au-Prince, le JuinI9o8.


Tribunal Civil
Audience civil du ]eudi 2I juin igoS.
Le Tribunal sous la prcsidence du Jugc
I. Mondestin assisted du substitute A. Mon-
tas a rendu le jugement suivant :
Celui qui rejette l'intervention volon-
taire des sicurs Joseph Riboul & Co dans
l'instance pendant entire Me J. B. \V.
Francis et Fernand Riboul ; valide une
saisie arrCte du sieur Fraucis entire les mains
de Joseph Riboul & Co ; condamne Fer-
nand Riboul a payer au dit Francis, sans
terme ni delai par routes les voices de droit,
en principal interts ct frais, avec exccu-
: i -


e sieur le -cur du Journal
LL MARTIN n3
Mon che onstie-,
Qu'il vous plaise e recevd'. sous ce pli.
une lettre ouverte, adressde a S. E. Le Pre-
sident d'Haiti, par la population de Saint-
Louis du Sud, que je vous prie de donner
publicity dans une des colonies de votre
journal, et ce, le plus prochain, don't le
montant cst a vos ordres.
Veuillez aussi, m'envover cinq numd-
ros du journal sur lequel paraitra cette let-
tre ouverte.
En attendant, reccvcz, je vous prie, I'as-


inUn provisoIe sans caution, la sotniu- c c surance de mes salutations irts humbles.
P. 2.383-74, pour honoraires du dit avo- MOMBELEUR.
cat d apres un compromise du 1o juin x895
Le siege est level. Echo de St-Marc
Bolte aux Lettres Notre ville a grandiosement fetee la
Port-au-Prince, le 25 Juin 1908. i Fete Dieu cette annie. Cette mani-
Mr CLEMENT MAGLOIRE festatior. religicuse a eu son plein succCs,
Directeur du Journal Le .MATIN. et ce, A la satisfaction de la population.
SDans cttte circonstance nous ne sau-
Mon cher Magloire, rious manquer A un devoir ; celui de fe-
J'ai lu avec plaisir la note parue dans le liciter d'une fcon toute spEciale la vail
N d'hicr de votre interessant journal, re- late dame Emilie Acoune, Vve David
lative i mon recueil des a lois et actes. a pour I'heureux resultat qu'elle a obtenu
Poor pulveriser tout commentaire desobli- daus le reposoir 6rigi chez elle. C'est bien
geant, je vous prie d'annoncer i vos nom- A raison qu'elle a eu de de tops, des com-
reux lecteurs que I'initiative de fire con- pliments qui sont bien mEritis. Une assis-
tr6ler mon texte est partic de moi : de- tance, mais tout ce qu'il y avait de choisi
puls le retentissant process Giordani ou l'a- tenait A lui donner le concourse necessaire
vocat de la partic ennemie semblait fire dans la circonstance ; et, en retour nous
naitre un veritable doute sur I'exactitude avons eu, apres la procession, la surprise
des ttetes des a Lois et actes,, pour dis- d'une rEception intime dans la Sacristie
siper tout doute, j'ai Ecrit aux Secretaires / une piece I 'interieur ) et Sapristi !! ii
d'Etat de l'Intirieur et de la Justice pour y en a eu pour tous les gouts ; tandis que
les prier de bien vouloir reconnaltre A urtout on venait de chanter : kola, bitre,
mon texte son caracttre official, de 1A la Villejoint adlibitum etc.
formation de cstte cnmmisiop. I Ee some apr6able religion safternoons
Bipdrant quo es remasiiaements suffi-et moilleare flicitationsA Mme Vve David.


F
I
I
I

t
d


Cl
ii
ii
p
n


Messe d'Actions de GrAces
Mr Stephen St-Phard fera chanter le
Lundi 29 Juin courant en 1'Eglise St-Fran-
Cois, une messe d'Actions de GrAces A
I'Autel de Notre Dame du Perpetuel Se-
cours, pour demander a Dieo la conserva-
tion des precieux ours de Son Excellence
le President de la Republique, de ceux de
Madame Nord Alexis, et particulibrement
pour le maintien de l'ordre, de la paix
et de la tranquillity, en tC6moignage de sa
profonde reconnaissance de la haute atten-
tion et de la haute sollicitude don't le
quarter du Bel-Air a 6:6 l'objet de la
part de Son Excellence a laquelle sont di-
volus l'honneur et la gloire des travaux
de refection des pricipales rues de ce beau
quarter oublie, abandonnE, depuis qua-
rante anis.
S6nat
Sai:nc,' du jt'udi 25 juin 19oS.
A la seance d'hier, apres la lecture de la
correspondence et sanction des proces-ver-
beaux, le grand corps a procdd & la nomi
nation d'un secr6taire-redacteur en rem-
placement de M. R. Duplessy, elut archi.
viste.
Six candidates se trouvaient en lutte : ce
s:o;t, MM Leo Alexis, Ed. Depestre,
Placd Divid, Victor Cauvin ; Lys La-
tortUL .t 1. mond Dupoux,ce dernier a etc
eluapres trois tours de scrutiny.



rniollres Etraneres

Dernieres D p ches


PARIS 24.- D'aprcs des nouvelles reques
de la c6te occidentae d'Afrique, excites par
les evnecmpts du Maroc, leis tures qui
habitent au Nord du Aj ftlJ egal se soAt
souleves centre la domination frangaise.
Ces depeches ajoutent que les rebelles
ont nmment attaquE deux d6tachements
de trout s indigenes, l'un de trente deux
homes Ll'autre de 47 et qu'ils leur ont
inflige de s pertes.
Des d~pe privees reques de Dakar
disent que ces c detachements ont ete
annihil.
SoIssoNS ( Aisne ).- Le nouveau diri-
geable militaiie a Republique a fait ses
premiers essais aujourd'hui.
Le grand navire aerien charge d'un
poids de 28 oo livres y comprise I'equipage
est rested en I'air 35 minutes, A une altitu-
de de 300 pieds.
LA COROGNE.- Le vapeur Espagnol
* Larache a venant de Buenos-Aires s'est
perdu dans le voisinage de Nuevos, 40 de
ses passagers sont arrives dans ce port. On
ignore les details de ce desastre.
LA GRANJA ( Espagne ).- L'enfant qui
est ne msrdi martin au roi et A la Reine
d'Espagne sera baptism le 29 juin. Son par-
rain et sa marraine scront le prince rEgent
Luitpold de Baviere et l'intante Isabella.
LONDRES 25.- Une depeche du corres-
pondant du a Daily Mail a a Teheran dkt
que les bazars ont, de nouveau ouvert leurs
portes aujourd'hui et la tranquillitE s'est
maintenue pendant toute la mating ; ce-
pendant au course de l'a rs-midi, les cosa-
lues pot bombarded quel ues maisons aris-
ocratiques, ou ils croyasent que les chefs
eI l'opposition s'etaient refugis suivant
'usahe.
Le pillage a fait suite au bombardment
a population a aide les soldats dans
:ette besogne, cette depeche ajoute : ( La
erreur regne A Tehran, car on ignore
usqu'A quelles violence le Shah eat dis-
eos A e laisser aller ; il prend en ce mo*
nant.dea meurfe poor mere un term)


aux ataques des terrorists centre le s,
trouilles cosaques.
PARIS Rente franaise : 94.35.
La Chambre continue ce martin et
apres-midi la discussion relative i ka
gementation de la duree du travail d
Ies 6tablissements industries.
Le Senat continue la discussion do po.
jet du rachat de l'Ouest.
M Caillaux A la parole.
M. Chdron s'est rendu inopinemet i
Anterre pour se rendre compete de la si
tuation sanitaire de la garnison.
M. Thurau Dangin a 6t6 elu secrdtai
perd6tuel de l'Acad mie Franqaise.
Le nouveau ballon dirigeable *La Ri.
publiquen commenqa hier ses essais pl.
liminaires.
NEWLONDON (Connecticut). L'qoa.
pe de I'universiti de Harvard a batt
celle de I'universiit de Yale; cette lute
nautique annuelle provoque le mCmeia.
terkt aux Etats-Unis que celle entre Oi.
ford et Cambridge en Angleterre.
T~iiRAN. Les esprlts sont tovjrm
tres surexcit6s et l'on craint de nouvella
rencontres entire les troupes et la popla-
tion; le colonel des Cosaques Persas ms
russe a e6t nommE gouverneur de Tcbd
ran. Le ministry des finances s'est rtfgi
a la ligation italienne; le shah a ordooae
qu'une maison soit bombarded chaque jou
et aussi que la chancellerie do par!eeat
soit a nouveau canonnee; de nombra
deputies se sont r6fugies la ligation a-
glaise: le president du parlement s'est plh
sous la protection du ministry de Fran;
le vice-president a Ct6 emprisonn ; less
sidents europecns sont indignes dessa
cites qui sont commises sous leurs yea.
PARIS. Le guuvernement a daema
au parlement d'autoriser un credit de 40&
ooo francs pour faire face aux dipema k'
prochain voyage du president FalUmi
1'Etranger.
LA COROGNE. Le nombre des victM
du naufrage du steamer espagnol LsaoAd
s'ed!ve a 85.


Cie des Pompiers Libra

Cours d'instruction

Lisle des pompiers qui doivent u pO.
senter d la Station CentraU dur.uA M
semaine du 29 Juin au 3 Juillt
ALFRED ORDU, CON8seilr. De
Landais, Julien Raymond, Jh. Pul,
Benoit Michaud, Joseph Doubl
sous-offid rs.- Alexius Alexis, AdIa
Loiseau, Aurele Bauduy, Armandl,
ALopold Pierre, Henri Ricb6,. 10
S. Salomon, Victor Prosper, JaW
Faustin, Ruffin Champague, Albt
Georges fils, Louis Lochard, Cbhad
Abellard Milthiade Abellard, oJo.
Georges ills, Alphonse Louis ChatU
pompiers.-
Listl des pompiers de service pd~
la aemaine du t au 6 j6 a st qw
vent suivrelecours d'Instrukwcf n
cete semaine pour DAVPUT D'APP

Cl6ment St-Sume, Valmon
Port au-Prince, 26 Juin 4908.
Le CommWanda
tom trms O


I ____ ____

A Vesadre
Un grandest joli plaOO dO s
cord s crolsaes poor ag"4 d
S'adresmr oo nt4d S
Rue do Peuple.
PreRvpa d40l'eoeabs I







jciaion agricole
Do CENTENAIRE
DR
,srodissezent de L6ogAne
otas du ir Dimanche de Mzi
-jorite tant rdgulierement cons-
par 1'appel nominal des members
Srbains que ruraux, la pi6sente
est dkclaree ouverte.
SConseillers dc la Grande-Rivitre
lecture du proccs-verbal de la
rebtes dance, lequel emeure sanc-
out soilicitd la parole et dd-
Sconiointtement 'que les planta-
depo a Grande- liviere perissent
d'eau, ils piient 'lonic 'Associa-
Id rappeler Ic svyndict a une ob-
plus regulitre de ses devoirs,
cette situation contiarie les plantai
i temps.
L President a dem inde si tous les
ibuables de la (I;anvde-Riviere ont
la rtponse negative di triso-
at du membre Julini S-vraphin,
commandantt de cet te conllmune,
de la perco'(itio lles l-roits
qui explique diverse diflicul-
das ce service, par suite ie cer-
ieireurs i rtpriner, il est adrnis
p1.syndict n'titant pas Ipy6 reguilib-
net, doit kt-e negligd, cepen-lant
ia bre M. L.ilssisre, g6n4ral comn-
Mluat cet arrolnlissenment, ayant ent
b Ie bien-ilre tle la masse devant
Mirit colleclif danis les platntationsi
suivant la devise de rdunr,
Sand bien au piolit du plus
Sombre. lte faire de sen mieux
lreoer de I'eau suflisante aux
L'oliation proctle i la-rdcettion
cite.P Saint-Oigl' Herdouet, ap-
icollaborer, come membre ru-
de IAssociation en lieu et place
p embre de lat section rurale des
licencit pour cause de mala-
u rapport oral il i suite que lout
passableme nt bieii dans les
tns. Au point tIe vue de la pro-
r6colte les vues :,out partagtes
t la situation dle temperature
oc chaude 4les terrains caf6iers.
a-Chanlelle, les cafeiers don-
pa de chose en ceritains endroits,
qu'en pertains aulves on cspt-re
lte meilleure.
lPreident, dans une belle allocu-
.aprimneson regret ,l'avoir oubli
I'Associaticn ri participer sui-
Lportde de ses actions ;i la mani-
agricole du ler Mai ; pour rd-
rtoub!iei invite l'Association a
irau plus grand complete le 15
or lici per aux rjouissanct s
nitbles admirateurs des progies
le gouvernement.
S I sur le travail agricole, il
iax planteurs de redoubler
SGO un mot de travailler sans
rin de tvipler la prochaine r6-
nsituation sinon agrcable entie-
.ais au moins meilleure 6rant
advantagess de la culture; tra-
n^ courage, ent augmnenlalt
ae personnel, vous aurez
U double bonheur au profit de
tille et de la collectivild. J'ai
ueoas yeux ,:es gens de Jac-
ijjalt douzr charges de marine
Hg qui doit etre dl r6sultat
e efforts, et Iar son rap-
Sune belle recompense .


anix pines du producteur, done en fai-
sant votre bien-6tre personnel vous i
soulagez la misere des autres; Lrv'ai
llez, travaillez, je vous le conseillo,. atLes
le travail a pour reIsultat la satisfac ion MaisHon .1l1,
personnelle dev;ant le bien-6tre social.
Passant a un au!'e point de vue, con- 93, RUE DU MAGA
tinue-t-il puisqte malgr6 nos ddsirs Viennent derecevoir p
et nos efforts de toutes sortes nous tie Viennent de recevoi r r s se
pouvons reussir a 6tublir, suivant notre les articles fr :Qais de
project, le jardin botanique ; ce que PAt6s de foie gras trttlrt
nous regrettons, je proposerai avant Boudins noirs
longtemps, apres une entente avec l'ad- Aouil ettes
ministration communale un moyen Adouillete
d'encourager les planteurs. Cervelas
Ce moyen doit sortir en principle de From ine croiite rouge, dits Tete de
Administration communale, s'asociait Mor .
aux grands pouvoirs publics, cependant
comme il rentre dans notre devise de S*IU'SSOI
propager les plus nobles idees agri-
coles, et de rtaliser les plus grands Petits Snucissons d
biens possibles pour ;a coniruunaute
suivant la sphere de nos actions, nous Jambons d6soss6s
serous des stimulants, pretant aides Froinage de (onda pattede grasse lholl.)
constants. Biscuits tins ()bat, Bol's de 2 !iv.
Je partage cette vue, r6pond les is t os d
membre, M. Labissiere qui a rdgulidre- Ilonbors assortis.
ment obtenu la parole. Depuis mon ar- Beurre de table
rivee, je ne cesse de travailler pour le
bien-trtre tie mon commandment, les I:ni biite de li
cullures d4t1 cotton, de cacao et de di-
verses autre- ilenr6es t.iieit nglige- Ciares de la Ha
je me sis fait ap6tre de 1'agriculturt, Cgares
p-rtoul j'ai 4td dcoutd et mes efforts ont Genre Lond
pour recompense la plus belle reussite
commune, puisque les planleurs m'ont Prix exceptionnell
satisfait, je contribuerai volontiers a
leur ilonner aussi satisfaction. Dans It --
commune de lAogaine, seule Des- Arrive par
sources, n'a'pas encore repondu A toute le dernier steamer
mon attente, j'espire encore que pro-
chainement elle viendra collaborer se-
rieusement EA I'weuvre commune quoi- 'Nish's K ola
qu'on dise souvent que les t ~rrains i ac'Nish'
Dessources ne veulent point la culture DE KINGSTON
du cacao, m.siL-.? d itse souvenir que
le colon est la plairic'q. i croit partoul; En vente
je co-npte fort sur vous, conseillers de C z C t chard
Dessources ; prlchez le travail da: Chez Cat
votre voisinage, I'ahonolance chez S Rue duesetre
sera votre recompense. --
Aucun membre n'ayant manit td le o m a
desire de )rendre la parole et l'heure CoI
avancee la stance est lev6c .
(Sign6 AcIHILLE Bl N N planter,
president, N. C. GAETJENS, tresorier, --
B. ALFRED, MM. LABISSIERE Exous, ar- AVIS
penteur, JUSTIN SARAPHIN, A. Louis DE.
MESMIN, I. IIEURTELOU, S. LEDAIN, '.
LOCIIARD, I. BEHRCY, N. INNOCENT, JOl.'- Devant renouveler
US JoLc,)EIHIn, D. COLLENET M, D\U- le 1 Juillet prochain
TrUCHE, 0. .BEJOUIS. de libre cir-
cls cartels de libre cir-


Pour copie confokme:
Le president, A. lENEDICT

A Vendre
A LA LIBRAIRIB Dl' ( MATIN
Au prix d'une gourle

CONSEILS AUX MERES
Par le Docteur HYSON

Auguste MAGLOIRE
Informe ses clients qu'ila peuvenr
s'adresser A lui, aux Bureaux du a-
tin, pour tous renseignements concer-
nant le fonctionnement : lo des Lam-
pea gozoline et e manchon ; 20 des
Allumoirs /leclriques ; 3o des Lanterns
slertr.ques d piles; ainsi que pour
toutes piecesde rechange qui peuvent
leur etre oecassaires.


culation, 6mises le t"'
Jarnvier 1908, la Direc-
tion prie les porteurs
de ces cartes de bien
vouloir les presenter
en ses bureaux, sis au
Champ-de Mars Apar-
A. gl x A m an Ynn- WQ


de la MeWropole
Is JAVILLE
SIN DE L'ETAT, 93.
Learners FranQais et Amrricains
premiere fratcheur :
S.ucisses d'Oxford
S.oucisses de Cambridge
Maquereaux a 'luile- Amieux
Sardines lines-- Louit frbres
lMoutarde en pot-- Ma Voisine a
Piickles au vinaigre et a la moutarde
s lde Lyon
l'une Livre environ
Beurre Bretel, bite d'une
I i v ro
li-rve fran':aise, Maique Atlantique
Birune et blonde


de Normandie
r 1. o .
vr~es P. 1,i0 or.


rane ,n boit te '-, wi:ttres
res et c(onclhas
ement avantageux


dA. e Malleis l C .


rTotes le-; tltrtances rares. discre-
tes, bruvautes, des parfums d'un char-
ine subtil et d6licat, Son Sou-
rire, Floramye, Vivitz,
- des bijoux ol s'enorguellit la
pierre 6clatante et hautaine, de mi-
nuscules objets d'art ofi sourit la grA-
ce triste des perles, des boucles d'o-
reilles qui s'etonnent de leurs formes
varies, anneaux de lianc;ailles offrant
le svnmbole d'une Iternelle jeunesse
d'armor, o'iies tie colliers graciles,
1tdo lourdes chains massive, des cas-
cades Otincelantes d'or, de rubis, d'd-
iieraudes, toLft cela fait un coin de
paradise de la maison
A de Matteis & Co
qin est situe Lt ijourd'lui A I'Ancien
Hltel Central r'estauri et embelli.
(es italiernsoi;t gard6 la nostalgie
de toutes les tfaitaisies d'art admi-
rt es jadis chhz cux tes ces frivolitbs ;attravantes, les ob-
jets in4dispentsables ilqe reclame la
Vie. il.- ont c(hez ( ux un assortment
d'une giande r:;hcls.?, pour tous les
goots et pour toutes les bourses.
SA vendre


Tar U eAU 4AC wC *A&- I
atin de pouvoir en ef- rlne prpr
fectuer l'6change. de la conte
A partir du er juillet piedde pre
prochainrtouteslescar- Pourles cc
tes de libre circulation victor Colle,
roses sont annuldes; lforap -rle te
I Port-au-Pr
seront seules valables .
les jaunes. GUANDE
Port-au-Prince, 20 Juin 1908146
LA DIRECTION.I s'ADSSRI A


ietd, sise A I'anglc des
ore et (e la Rdvolution
anance de Trente quatre
ofondeur sur Vingt deux
onditiQos s'adresser A Mr
au.bureau central du TO-
restre.
ince, le 23 juin 1908.


HALLE A LOUER
R6publtcaine, 146.
M' CATIAT FOUCHARD.


i







TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-acu-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
Vente des chaussures : cavreau-glac6, Verni et cou-
lours, pour HLommes, Dames et Enfants.
( HIUTONN9, ELASTIQUE ET LAC )


et en


detail pour toute la iRpublique.


HcT' BELLEVUE
ET
HIS TA IURA NT BELL
Place du Champs-de-Mars
PORTr-AU-PRINCE (HAITI)
Mie- Ilermance ALFRED, directrice
T616phone, 220
APPARTEMENTS OUR FAMILLE
DINERS--LUNCHS.
Istallation modern* et comfortable. ue sr la mer. Temptrature
duu:e el rdgulitre. Les Tralwtuays deservent I'Hdtel-Bellevue routes les 7 Minutes
PROPRiITi SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de rdccption.--Piano.- Gramophone
Sonneries lectriques
Table d'HI6te t" lus ours, de midi d 2 heures,
Sde 7 4 r hosr a du soir


VIN DE BORDER UX


MIDOC VIE% .-
PUR ET VERITABLE.
Barrique de 60 gallons ........ .. ... oll.rs
D)ame-jeanne de 5 gallons (non comprisladame-jeanne) (ouirdes -
Par gallon -....... .. .
t 1/2 gallon......
a 1/1 gallon ..


P. 34
I'. 22
1P. 4.50
IP, 2.25
P. 1.15


En vante, Grand'Rue ( Ouest) N" -134
G. Gordasco
N. B. Notire vin 't impovtsi dtd .laisons s& 1'icuses et IionuitTtes de Bor-
deaux et Inous le veiidoiis tel que nou; Ic 'Qecevons. C'est pouiquoi lious le
Kgarantisson- aLi.- Ol umen t )U i,.


Chapeaux !
Chapeaux !
Chapeaux li
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
coucours d'un chapelier remarquable,
M JA m TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Solon de Coiffwe du Louere
Pour tous lI goftia ot pour tootes
lee bhoursa.


I LELEGANCE
CORDONNERIE.
0. S=E3F-3E?
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN D&ftP,POUR LA VENTI
Promptitude et soin aux command.
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme et tra
vail toujours tout ce qu'il y a de plui
nouveaux.
Formes am6ricaine et francaise pour
Messieurs ; e61gantes et commodes
Pour les enfants le plusA I'aise.
Travail solide ez6out6 ave
des peaux de prezmi6ro'marqu
Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquides


G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
RN DEP)T, POUR LA VENTED
EN GROS ET DrTAIL.
Execution prompted des
commandes, tant ici qu'en
Province.
Formes A hommes ; el6gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernidre mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures Dour enfants confection-


Photographic
Artistique

J. M. DUPLESSY
120, Rue du Centre, 120.
( Etrela IPharln tcio B yard et I'HS-
tel Communal).
( TRAVAUX DE TOUTES SORTES .'"R
SOLIO Er PIATINO. )
Cares tr,'s artistiques, nouvellement
revues.
AGRANDISSEMENTS, REPRODUCTIONS.
ATELIER DE LUXE
Prix Mod6r6s
NOUVEAUTI :
Cartes Mignonettes, par douz. P. 7
Photo-soie.
Otfre ses services au publicde Port-
au-Prince, aux gens des autres loca-
lites actuellement A Port-au-Prince.
Venez essayer!

Cordonnerie Nouvelle


nees avecJes Peaux de tp .s nuances La Manufacture a toujounrs
d'une selection X^ e irrprocha- p6t nn grand stock,- pour Is & '
bles, A dcs prtx avantageiix. en gros et d6tail,- de chanussul ,
ragese, pAtes et liquides tous genres pour
Po chaussures de toutes nuances. H o s, Fes, E _
r HommzS, FzMMES, ENPArIs
LA L Les commander des com
M -e ar" ie de l'intdrieur pourront 6tre *I
MeOillem Farine dans une semaine A peo pris.
23, rue des Fronts-Forts, 33
dlu Monde PORT-AU-PRlINC ( Arr )
Celle qui donne le meilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et Au dernier
le plus 16ger,
C'est la Pillsbury's Best de la FABRICATION DE CHAUSSO
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,- ERRA
Minneapolis Minn. D. FERRAR
Era. CASTERA. Rspgistanm. A I'honneur d'annoncer A sea
LA MAISObreux clients de la Capitale et
LA MA N province qu'ilvient dese transfdit
-" --'- ... .-. la Rue des Fronts-Forts, avec so'
Le Docteur Gavieal stock de chaussures, d la ...


r
r
*
2
.


Remercie bien sincerement les nom-
breux amis et le public bienveillant
qui lui ont donn6 tant de marques de
sympathie a l'occasion de la doulou-
reuse circonstance qui a si pdeible-
ment impressionne tous dans la jour-
nee du 11 du courant.- II fait, avec
I'aide de Dien, tous ses efforts pour
reconstituer le plus t6t possible
son Cabinet d'Electroth6rapie don't
I'utilite eat reconnue par le public.
En attendant, le Docteur Gaveau
announce qu'il se tient A la disposition
des malades A domicile pour des trai-
temeots m6dicaux et des operations
chirurgicales.
57, RUE FaROU.- PORT-AU-PRINCE
Consultations : 29 4 hours apr. mid.


au N 153 avec l'inscription ci-i
Les clients seront toujours 0
dans les memes conditions; c0
dire avec les 5 o/o d'escompte I
vente en gros ; sans oublier 10
mes soins et la mame exactit d
La Maison se charge toujoonW
re prendre les measures A dael

ETUDE
DE
Me Charles Milte
NOTAIIRE PUBI Q
53, Rue du Port ou P^ad
Heures : 4i A idi t
Archives doe Me. lAdloa.
r6, P. Fr4d~rlqur, Soa eW


En gros


AL AlU P.nc.C.1-6 TfIlAO

x ;f .' [:la.OB

e ,-








L. HODELIN


toffes diagonale, casimir alpaca,
te, cheviote pour deuil, etc, Recom m,
de particulibrmncut A sa clientI N
beaie collection de coupes doe coii
de gilets de fantaisie et de piqu6 b
touted beauty.


La mason confectionne a nsi de C
tumes m ilitaires, habits brlefi
dolmranls tuniques, habits ao
r&s. etc ~t.o. do. tn Irsdrdm.

Francisco DESUSU
Fabricant de chaussurU


%J- %.'% V '%- %AIL qL M


- ------