<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00364
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 22, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00364

Full Text



Deuxibme Annde, No 368.


PORT-AU-PRINCE ( HAirI )


Lundi, 22 Juin 1908


* m


J


QUOTIDIEN

ABONNEMENTS : DIRECTEUR: I 1
PORT-AU-PRINCE UN Mois. G. 1. .lexm enat Mgtael0oire ENTIE
DIPARTEMIJENTS TROIS Mois. t 3.60 -- Les abonnements parent du I"r et du 15 de chaque
HRtDACTION-ADMINISTRiATION mnis et sont payables d'avance
FTRANGER........ TROIS MOIS. 6. 45, RUE ROUX, 45. Les nanuscrits insbres ou non ne serontpas rendus
.. ,it I i ..I" I -- it -- ..... --.. ---i--i
Pour tout ce qui con:ernne 1'AAdministration du Jour:;al, s'adresser A M 4.onsiefr Arthur TIDOP.E, 45, kie iouri .:- Bonne-Foi.

Siaient Saxons suri l.s lives de l Ia maine co-a-dire ;ant 1713, on est littd-
du Nord, v en avait-il qlui sortaieint rIlelment ioulevers% par la ressem-
Su ffl ig pays d'Angelln, du Sclulesi\ig, du blanceIdes situations.
e ilieu des Angles. me que les Saxons, aprns
Je reproduis ces dtalk poimi expli- I'installation ties Angles, 6taient res-
FORMATION DU TYPE ANGLO-SAXON quer comment es Angles, etre a e d a anche et
avancts en culture. savaienit aplrt- rs e ire la tuer do la Manche nord
Scier. 'imrtdu Iles collins (ii c(uronnnt le nord
cier I'inportance du domaine *s ;.
X 'taie, .d iit, de deli iaxl dos la Fainise, et que les Angles em-
taient, d cc fatl, des demi-Saxolissaient ou sebient emplir tout
Nousavons vu comment lesSaxons, dominateurs et des conqu6rants; aus- auquels il ne manquait que le s(ijor p lissaient ou seblaient emplir tout
Grande-Bretagte, ont tvincd les si les avons-nous vus impuissants a sur les cates Inorvviicnes de la le rest, jusqu'aur limites ointanes
opllaes celtes ddsorganis6es qui s'appuyer sur les Saxons dans Icurs mier du Nord pour deveniir conm-et indcisses opl disparaissaient les
y 6taient installees avant eux : ils entreprises belliqueuses et finalemen' pletement parti:tlaristes et abandon- dbris des populations intighnes; de
soot lout simplement crampon ns se contenter d'etre leurs souXerains, ner les derniires traditions commu- cuaime les Arnglais, avant 1713,toc-
usol aec une tenacity tell que les pour la mor.l, la facade, I'eTfet d- nautaires. cupaionent e Amtbri que e tertoi-
idesccites n'ont pu que battre en coratif. Leur absorption s'est effec- Malheureusement, au lieu d'6mi- re aonts AIntre g'Antlanuie et Iw-
raiteconstamment devant eux, en tu6e sans obstacle. grer dans ce dernierseflte ls so trays- months hldghanysq depuis e New-
Sdeleurs habitudes belliqueuses. Au moment ou ceci se passait en plantlrent directement en Angleterre Floride, et les Franais dtendaient
s'attachant au sol, les Saxons l'ont Grande-Bretagne, les autres petiles, et 1, ij'ayant pas antdrieurement ap- rid el r s daet
de Il faton particuliere propre a nous le:verrons plus tard, se la 'saient pris la vie particulariste sur petits do- leurs possessions derriere les monta
r formation : ils se sont installs dominer par leurs souverair sous; mainfes spares, ifs se sotit muis a Allighanys, au nord, AIouest, au sad,
petils domaines isole les uns des forme, tant6t d'aristocratie militair-, s'aeca;,arer de plis do. terre.s qiu'ils sans limits, dans les colossales r
tres, de telle sorte qu'aucune habi- tant6t d'aristocratie de n*lssance, tan- il'en p*ulvaicnit cultiver. ln fos 'n 'i s .qui font aujourd'hui le Canada
coImu,'e n'a pu les relier les uns t6t de la f&.odalite, tanrot de la su- liossesion de ces immnses oni et les tt-n ba dHudson,
autres. Ia on coors du Saint-Laurent, les Grands-
redtr, cibordination d'un propridtaire A unanu- Ilu'ils n'etaient nullement ,pr(epa:-s a ts l' mensevalledu Mississipi,
Cependant ce mode d'installation, tre o d'un domain a un autre. Ici, fire fructiier, ils les ont alfects co.'tait A eux. Les noms du Maine, de
t en assurant I'inddpendance des rien de pareil: des proprietaires ganux to t et travers a de grades et de pIe- (ubee de S int-Louis, de la Loui-
nages, les a singuliercment dispo- en droit, plus riches seulemeni les tites donations, et c'et ain.si que les siano et bie d'aues core nt
. s'unir, le cas chl6ant, pour uns que les autres, et s'entendant pi personr:aged de inarqie se torinaient poir te attester le sod'encor
jurerun danger commun ou pour cirdment et spontandment pour sea ulne c dormesticit de lautran t praour e attester le souvenir.
iser une action collective tendant remettre aux plus riches, come 6tant' un grand entourage de, a lideles. t Eli lien le siicle n'.tait pas lini,
no profit common. les plus intdresses, du soin de s'occu- Cte sont ces grandes donations qui 'lue cette race anglaise. IposAe sur
Ilsemblerait, a prior, que la forma- per des ffaires d'interet common. inarqucnt I'origlne dc! ces innoinla- le rivage de I'Atlantique, avait tojt
a particulariste, par le vigoureux Aussi bien, lorsque les Angles en- l lsabbayeset montastoe.s aux min'urs absorbed, tout assimid, tout ramene
timent dinddpendanidance private rent abordd le nord de la (rande-Bre- scandaleuses, qui ont tant i.ldigrl lei, vers son type. ,
Iserouve Asabase, dit avoir pour tagne, its ne durent pas trouver fa- historians de cette 6poque. Disons,pourfiniraveclesAngles, que
t d'affaiblir le sentiment de soli- cile de vivre en dominaterssu r nos Centt ciuquante anis apiSs qu' les c'est de la combination avec les Saxons
t6 social sans lequel il ne saurait Saxons. Angles avaient ain-i envalii la Gran- de leurs a individualit6s supirieures a,
ter de groupements forts ; ii sem Les Angles dtaient de formation de-Bretagne, ils dtaient partoat frap- de leurs individuals d'blite P, qu
it que le sens tres ddvelopp4 de communautaire; c'6tait un people du p6s de decadence, si bir.n qie dans est sort le type anglo-saxon.
ie priv6e dAt, dans cette forma- type goth qui, dans le bassin de la le choc qui eut lieu, en 752, entric (ux Quant aux elements inf6rieurs, in-
' e fortifier au detriment du sens Baltique, s'etait un pen plie A la cul- et les Saxons, ceux-ci n'ont eu qu'A se capable done favorable transforma-
I iVe publique et,lpar consequent, tore, maid sans rien perdre de sa for- montrer sur le champ de btaillei tion, a leur type a disparu d'oue gs
prtedice du sentiment de nationa- nation. pour cause la fiite precipitee des aeration A une autre au choc de la
.* ias las fits, tant dans le pa ss Les fameux royaumes de Mercie, Angles et de leur roi. Et en 823, dans concurrence journaliere a
daas lepresent, sont IA pour Eta- d'Est-Anglie et de Northumbrie ont one nouvelle et definitive bataille, les g'..
le contraire ; ce qui me dispense ete fondes par eux et nous savons que Angles furent ddfaits et durent re-
lto demonstration A ce sujet. ces royaumes s'epuisaientreciproque- connaitre I'autorite du roi saxon i" 1
. st ais horse de doute que la ment en luttes instestines et dans de Les Saxons, dit de Tourville, a ont i
de la vie prive eat seule continuelles rivalites de suprdmatie. fait vis-A-vis des Angles, en Grande-
de toute force social et que Le pays des Angles etait le o er.iant Bretagne, precisement ce que les An- --
s ocit6s ne setrouvent bien oriental du Schleswig, au centre du- glais, dans I'Age moderne, ont fait' Secr6tairerie d'Etat
s en vue de la d6fensecom- quel se trouve la contrde A laquelle vis-a-vis des Francais avec lesquels des Finances
qe quand elles se sont don- ils ont donnd leur nom, Angeln, et ils se sont rencontrds en Amerique A Par les steamers Prins Willem I et Prins
P aor Ssimes I'independance pri- qui se trouve centre le flord de Schle.- l'origine. Eitel Freidrick des 14et r6 Juin courant, le
Ill.tive individuelle de leurs wig et celui de Flensbourg. Ils dtaient, a Quand on regarded, d'une part, la Gouvernement a reju des Ateliers de la
11 done de proches voisins de la Plaine carte de I'Angleterre, au sixieme sie- Scowill Manufacturing de Waterbury, par
O 'ont pas connucette for- Saxonoe ; et a peut-6tre, dit un histo- cle, et, d'autre part la carte de I'Amd- 'intermddiaire du Consul-leneral d'Had i
Uc sL n'etaient quo des rien, parmi Ins migrants qui deve- rique du Nord au dix-huitieme aiecle, New-York. Is some de .De mw t eu


_ II u Y-II Il I- rl---~--- -- -- --


6".0







gourdes en pieces de nickel de o5 centimes,
pour les dCpenses du service courant.
H ENSEIGNEMENTS
METEOIROLOGIQUES

Obaervratoire
DU
StMIINAiRE COLLEGE St- MARTIAL


l)IMANCU I21 IL IN
B4aumitre midi
(nuihinuli1


7(2, 7
23


Termperaturemaximumn 34.
Imcycnne diurne 27. 7
Ciel nuageux Ic matin,4couvert I'aprs-
midi, clair a 8 l du soir.
Orange au srd vers i h. Pluie ; l : ; ,
5"'". Eclairs .au nord Ct .a I'ouctt dans la
soiree.
Le barometre Lst en baisse.
1. IHALTNWE(CK
Naissances
Mme B. Augustin Samson, n&c Latortue
a heureusenment iis au monde ce maiin
un garCon.
*
Mme Dieudonn Legros, nec Sanon, a
egalement mis au monJe une tiller qui a
requ le prCnom de DiI:ui >) :. <-
Compliments aux dpoux Sanison ct l.ceros
et meilleurs souhaits au.x bblls.
D6part
lier est parti le s's I'rins Der Ncder-
landen a avec les pasyagcrs suivants :
Saint-Mar, : Mine Tarditu et dux en-
fants, Mme Destin St Louis. Mile Maria
Acoune, Albert Deslandes. S St-Armand,
F. Capois Belton, Mme l.',nise Audain,
LConce Brouard, Calixte Pr.dte, Mme Md-
lina, T6ophile Bra, Mine Cangd Th6odule,
Mile Theodule, Mine Marc Philippi.
'N/t<' York: Jules Gonzac MI. Napolco-
ni, tierzb-rg. Chancelier de la Legation
Allemande, Moore, secrt-aiie A la 1.6-
gation Ambricaine. F. P" isicr, Mmiii
Vve Knaebel, K. Muller et ses ent mis,
Clement Pierre.
Administration Postale
SI:RV\'I ISTriRIEUR
Lettres recommand&es en souffra ncc
Lelong Stgur, Augustin Mondesir, Des-
sex Danel, St-Louis Alexandre, Leonce Au-
ustin, Fernand Fortunat, Gr&goire Obas,
Stephen Dussuan, Christian Regulus, Ed-
mond Laborde, 1-cu Foug&re, Frer, Elpide
Marie, Alincar Jn-Bon, Elthliard Lieuent,
Ed. St Vil Noel, Gal Xavier Ldtiang. Ti-
berius Charlot, Mile Asra Rimvy, l-dIonore
Richard. NMmes Osias Gourdain, Lucie B-s-
son, Mr Edmond Raymond.
Port-au-Prince, 22 Juin o10S.
Bulletin official
Nous avons regu le dernier Nuimnro
( Mars-Avril ) du 'Bulletin ofji/il du 'Dc-
partement de la Justice contenant le text
de ditl rents jugements et arrtks ; la pre-
mitre parties du Rapport de Me Pierre Hu-
dicourt au Ministre des Relations Exe
rieures sur les travaux de la Conference de
la Paix ;la suite de l'Etude juridique de Me
L6once Viard snr les enfants naturels, etc,
Compagnie P. 'C. S.
Nous joignons notre voix 'i celle de nos
confieres pour demander que la Compa-
gnie des Tramways revienne A son ancient
oraire qui permet la circulation des trains
jusqu' neuf heures 20 minutes du soir.
D'ailleurs les motifs qui avaient n&dessi-
te le changement d'horaire ont cess6 d'e-
xister depuis longtemps, le couvre-teu 6-
tant actuellement sonne A to heures


Hygiene Infantile a
Sous ce titre paraitra remain un impor-
tant ouvrage ou, sou! forme de Conseils
aux meres,notre distingue collaborateur D'
Hyson indique les soins A donner aux bi-
bjs don't la fragile existence ne saurait
Ctie entouree de trop de sollicitude.
L'IMPRIMERIE C. MAGI.OIRE a accord ses
nmilleurs soins A cet utile ouvrage qui se
vendra lne gourde et que toutes les meres
auront intcrct A consulter.
Nouveau Pont
I.'cntrepreneur Montbrun .Elie a termind
compl! ement le point en maonnerie qui
relief la rue Ferou .i la Place St Louis..
C'est une veritable fate pour les habitants
de ce quarter populeux.



- Revie coffommerciale
1)1-- 1

DE I.A
Maison Haag Fr6res
DU HAVRE

(6 Mai 19i08


Venues enL c((fs Ilaiti dtsurant
iNs dcrnitre v/uin:aine


:tlS sac

20 i

135
X)(

'A(K


'20k) a

210
101)
:NS






101)



40,) S "


Cap


Fr S: .50


;1 ti is
f triages
r
d i ivrer 4


onpierrs 'ii
Pt-a '-I1ce ies



.Iariwls
.1 tie file I

a liaiveit I
Gonaivestb it~s
a iA livi er




llirt-G~ldve friag.
na'itures


.16temie 6piein-s
a A livrer
I oi't-de-P.iix tries
AunA1 ijl ivro.r
N1iragoatie hts,i
Saifit-Miare tries
a tpiea'rils


AW





Zi7
015) 08i







"k2.
242.58
52
s,4 520
0.)


>0


5, 5.0 536
.2 5053


I't ave I tr. A liv. 59


Nous avons dj~ parle de 1'.Album opopu-
taii, artistiqii' et historique de M. Alex.
Midiou. Voici la lettre adressie au Corps
LUgis.laif par M. F. Madiou demandant les
frais ndcessaires A l'impression de cet ou-
vrage.
Album Populaire

Messieurs les Deputes,
J'ai 1 honneur de soumettre A votre
haute appreciation, en sollicitant votre
bienveillant concours le project d'une
edition de l'Album populaire aristique et
hibto:ique de teu Alexandre Madiou, mon
pare. ancien senateur de la Republique.
Pendant de longues annees une pensee
patriotique l'avait porter A se livrer A des re-
cherches minutienses et patients qui lui
permirent d'amasser les materiaux n6cessai-
res pour une galerie national de nos Ilus-
trations de laguerre de I'Ind6pendance et
de nos Chefs dEtat.
L'auteur se consacra A ce travail come
artiste et historien, en poursuivant le reve
de doter son pays d'une oeuvre essentielle-
ment haitienne et d'utilit6 perdurable.
Sans qu'il pOt se Batter d'avoir atteint en*


ti:rementson objectif,car deux ou trois por-
traits qu'il eut vivement souhaiti voir fi-
gurer dans sa collection etaient introuvables,
il n'itablit pas moins une large galerie
national que sa mort survenue peu de
temps apres l'empecha de publier.
II est certain que cette aouvre est appe-
lee rendre de grands services au Pays et
A nos concitovens en familiarisant les nou-
velles generations avec les figures des hom-
mes illustres qui ont pr6pard notre Ind&-
pendance, qui l'ont conquise les armes A
a main et nous en ont fait le pricieux legs.
C'est grace au labeur ptrsdverant d'Ale-
xandre Madion que nous avons pu con-
server les traits de ces grands hoirtmes et
les faits saillants de leur existence. II de-
pend de vous, M. M. les Dpputes, que ce
grand travail ne soit pas perdu pour la
pcstdriid.
Cet Album populaire artistique et histo-
rique que je d6die A Son Excellence le
Geniial Nord Alexis, Pr6sident de ia RU-
publique, en souvenir de la cclebrit.on
grandiose de la fete des Aieux, le i" jan-,
vier 1904 aux Goaaives a re;u un accutil
emprs-s de la part de tous ceux qui en
ont pris communication.
Veuilkz croire, je vous prie, M. M. les
Deputis, qu'en m'adressant a vous aucun
sentiment de lucre ne me guide et c'est
dans le seul but de rialiser une entreprise
vraiment d'intdret general que je vous de-
mande de vouloir bien me faciliter les
moyens de procdder a cette publication
d'une rdelle valour instructive et qui rd-
pond A une n6cessit6 publique.
le viens done MM les Deputes solliciter
de votre patriotisme eclaird le vote d'une
valeur don't le chiffre A tixer, e t laiss 1A
votre jugcment pour les frais d'impression
de cet Album populaire A un miller d'ex-
emplairel. et m'engage a remettre la moi-
tie de l'dition au Gouvertanent.
Dans l'espoir que vons daignerez prendre
en serieuse consideration ce qui fait I'ob-


nombreuse assistance Alerte a ,t.
au visage par Daverne GM on. C
tendu ; et Mr Gide Gddeon quis'
attard6 a reliever des points de dCtaih
gnifiants pour rftablir sle faits n'ae
cependant de le nier, ce don't je il
hornmage.
Les bien informs dissent nime
lerte n'en etait pas A sa premiere -da
station de la part de son redoutableal
saire, que bien d'autres, i Uogs 1
sonviennent du fougueux athlete que
Daverne Geddon qui, i la faveur I
function de magistrate, avait, 1 riia
'lsmael biblique. le poing lev contma
le monde.
Que voulez-vous ? cette fois-ci Alt
du agir, geste de capon revolt6, selon r
pression populaire, et son coup, pont
premier ou non, a ,t6 fatal ..
Comme il doit passer en assisesai
nelles, le verdict du jury fera connaitr
a eu raison ou tort dans cette malhere
aftaire.
Uei victim 6tait toujours a plig
deplorons la triste fin de Daverne G(a
enlevc pr6maturement aux sens, a
n'imputons pas A crime I Alerte d'aviri
venger son honneur.
Dans le cas d'une nouvelle ripl.ua
la part de Mr G6dd Geddon, je lui i'
dernier mot.
Mille remerciments, Monsieur leD
teur, pour votreaimable hospitalitO, k
tin etant toujours A la recherche de i
ritt et faisant de l'excellente besogue.
Lio GAts.






Dernibres D6p6od


jet de ma demand, je me souscris, M. M. WASHINGTON 20.- Le Prdident i.
les 1Deputds velt a lanc6 une proclamation a-2
Votre tris humble serviteur l'adhesion du gouvernement americaisi
SFERNAND MADIOU. convention de Paris de Mat 904 lPi
suppression de la traite des blanches. T
BOITE AUX LETTRES nations ont adher6 i cette convomt.*
PARIS 20. La statue de Ih FAyp
LeogAne, i6Juin 1908 Paul Bartlett donnee la France "
S. fants des dcoles ambricaines qui vist
Mr Cldment Magloire, coule en bronze sera inauguar I4
Directeur du Journal aLe MrATI\ 0 let sur la place du Louvre.
Port-au-Prince LISBONNE 20.- La s5rie de dba
Monsieur le Directer, eux auxquels ont donn6 lieu Saf
es avances faites A la faiille ropyle
Ce n'dtait nullement dans le but de po- mis de decouvrir le fait que la miaje
I1miquer avcc Mr Gid6 Gdddon pas plus tie des advances faites au dfuBt r0
qu'avec aucun autre membre de la famille furent employees A remboutser des
de feu le Juge de paix de Ldogane que je rheques prises sur les domaies de
vous ai fait la communication parue dans gances avant la mort do roi Looui
votre No du 2 Juin courant. PARIS 20.- Le concourse hippilqa
Lafin tragiquede ce plr; de famille double ouvert cette semaine. Les chevau
d'un magistrate est un fait assez grave par y ont remport6 lear succs habit.e
lui-meme pour m writer d'etre signaled, et Eleveurs americains y ont fit de
puis n'est-ce pas servir la cause de la viri- achats.
t6 que d'avoir retrace dans son int6grit: le MILAN.- Henry Farmn a vnisiD
drame 6mouvant de Leogane. d'hui I'emplacement o0 LMi
Mr Gdd Geddon remplit, certes, un l'aviateur francais fait evolarson
pieux devoir en essayant de racontcr a sa ne. M. Farman desire saentad m
facon les circonstances dans lesquelles a Delagrange au sujet d'ne CVeu .
trouve la mort son regretted free. rative, mais rien n'a enco
Nul ne songerait vraiment A l'en blamer L'aviateur anglais est pr Pa r
et pour moi je n'y eusse rien trouv'e re- mais il scra ac retour a Mil ls
dire, si pour parvenir A ses fins, mon con- assistera A la troisitme app11
tradicteur ne m'avait pretd un peu trop blic de Delagrange.
gratuitement une arri&re pensde de pari- LA HAVANS.- LeDr Thom, p'
pris. Et d'abord sa refrutation est-elfe d6- vice de la sanmt fait l'essai I
cisive ? apparel destinI A enisyer
Peu imported que la querelle eit dclaIt de la fievre jaune. II conssD s
entire les deux champions chez Mr Willing- assez grande poor eanlober t
ton fils plut6t que chez la sceur de la vie- de masons et son inlyeutcar
time. Le fait irrefutable, tangible et qui matters la sfmigrt5nmo .'
demeure sans alteration c'est qu'en plee tes les maiu so bs S .s-'
premitre communion, au milieu d'une aux mountiqauS do .'d-Mg


44


50


'S







e espagools en ce moment soignns ohil visit a le concours central hippique. (
-oitl de Daiquiri, province de an- Hier A la Chambre, M. Jaures r6pondit A
s-ot atteints de la fire jaune. M. Pichon.
I gooverneur Magoon a sign un d- La Chambre vota ensuite par 34; voix
Sin erdisant aux capitaines de navires centre 126 l'ordre du jour suivant accept
rfwoyer ou de debarquer des hommes par le gouvernement:
i permission du capitaine du port et La Chambre confiante dans le Gouver-
k oasentement de leur consul. Toute nement pour assurer sans intervention dans
Sanvention A ce d6cret sera punie d'une la politique interieure de I'empire Cheri-
Lde de 25 dollars. fien, la defense des droits et lintirets de la
GUAYAQUIL. La ligne de chemin de France, conformnment a l'acte d'Algesiras
i construite a travers les Andes pour re- passe A I'ordre du jour.
a Guayaquil, le port principal de la R6- Le contre-torpilleur a Sagai'e fut re-
blique A Quito. La capital est mainte- mis A flot hier.
mat terminee. Cet &venement a etd ce- II a une longue dechirure a l'avant, plu-
br par de grandes fetes. sieurs toles enfonc~es et l'hilice poussee.
RIODE-JANEIRO. A Amparo province Le torpilleur 191 est 6chou6 pres de
& San Pablo un incendie s'est d6clare au Guigneville. En raison de graves varies,
onrs d'une representation cindmatogra- ce navire est consider come perdu.
phiue au course de la panique une per- Pendant les operations de sauvetage, un
somnea it toulke aux picds et a succombe marin fut noye.
ses blessures. Six autres ont &t trWs
pavement bl-ssees et leur vie est en danger.
BIEST 19, Le centre torpilleur a S-
pie. a 6te rentlouk et remorqu6 dans le.
pon; il vi tre mis en cale seche pour
V'o4n pisse se rendre compete de l'impor-
c e e ses varies. AVIS
ALGR 19. Le torpilleur francais No.
191 a Wth jetc ce soir sur des recifs pen-
dait ne tempcte ; cet accident est arrive Devant renouveler
basle voisinage de Sidi ferruch; le contre le er Juillet prochain
orpilleur tPiques a reussi A sauver tour
rI'qaipage les suveteurs ont fait preuve les cartes de libre cir-
ftl courage heroique. L'un d'eux s'est culation, 6mises le ter
Sena tombant par dessus board. v ier 1 8 D-
Prs 19. Li nomination du secre- Jaivier 1908, la Direc-
ainT Taft a la prsidence de, Etats-Unis tion prie les porteurs
considered cornm: certain par la press de ces cartes de bien
franise. Le T'Tcnpi, dit que les services
qee. Taft a rendus A so1 pays justifient vouloir les presenter
pioment sa nomination aprEs un expose en ses bureau, sis au
dso activity et de lt facon heureuse
dontil a conduit les ntgociitions avec le Champ-de Mars par-
Jacp e eVatican, Ce journal attribue le tir du 25 de ce mois,
as du secretaire de la guere A sa droi- afin de pouvoir en ef-
tireetsa tranquille tenacity. Le tTempsi
nminepar ces mots: all sera un puissant fectuer I'dchange.
audidat et un excellent president.* Port-au-Prince, 20 Juin '1908
LODES9 Le correspondent du LA DIRECTION.
,Globe > A Rome dit que seize nouveaux
ndiaaux seront crees au consistoire de
Sepmbre prochain : il ajoute que deux Arriv6 par
mrts mricains et un anglais recevront le dernier Steam er
Uh E 19.- Le consul national a re-
cqmmandi au conseil federal la revision ac'Nish's ola
k l constitution dans le but de fire du 1
Commerce du bli et de la farine un mono- iDE KINGSTON
kle d'Etat.
ST-PITERSBOURG 19.-Le gouvernement Eu vented
SsSC vient d'ordonner une enqu.te Chez Catinat Fouchard
pr connaitre les terms exacts du dis-. t
COrs que l'Empereur Guillaume a recem- Rue du Centre
ment prononc6 a Doberitz l'occasion des
Uceuvres de cavalerie. Photographie
On a pretendue que Guillaume II aurait Ari i
dt entire autres choses que l'Allemagne Artistique
ita preie A se defendre centre tous les TIT "
enemis qui pourraient 1'attaquer. J M DUPLESSY
U ournaliste influent, M. Struve, a 20, Rue du e2ntre, 120.
bai dans le a Slovo a un article dans
Si demand an government Russe ( Etrela Pharmacie Bayard et I'H6-
S pnratiquer une politique franchement tel Communal).
.illemande, les intf rts de la Russie (TRAVAUX DE TOUTES SORTES SOR
l at m nant concentres das lalibra- SOLIO Er PLATINO. )
04 des populations des Balkans du ioug Cartes tres artistiques, nouvellement
t Torque soutenue par les allies .teu- reues.
i t s AGANDISSEMENTS, REPRODUCTIONS.
*TI ao.-La tribu des Dejebula qui ATELIER DE LUXE
e erc ce moment les environs de Tan- Pri Xr oderes
a dCds de reconnatre Moulai Hafid NOUVaUT* :
." sltan lgitime du Maroc. Elle se Cartes Mignonettes, par douz. P. 7
. ttaquer l'armee d'Abd El Aziz photo-soio.
Sia* ttrae campe i 4 miller plu s loin. Offre ses services au public de Port-
I'e t: 70 au-Prince, aux gens des autres loca-
i h. de la Rubliaue s'est re lits actuellement B Port-au-Prince.


Ls Migasins de la MItropole

Mason JULES L VILLE
93, RUE DU MAG&SIN DE L''T AT, 93.
Viennent derecer-oir par les steamers Frannais et Arnmricains
les articles francais de premiere fraicheur :


Pait6s de foie gras trutl'is
Boudins noirs
Andouillettes
Cervelas
Froiiage cruotte rouge, dits
More.


Saucisses d'Oxford
Saucisses de (:ambridge
Maquereaux a l'huile- Amieux
Sardines lines- Louit frtres
T te de Moutarde en potl- Ma Voisine
Pickles au vin:i;mre tt iA la moutarde


Saucissons de Lyon
Petits Saucissons d'une Livre environ


Jambons d6soss6s
Fromage de cionda ( prte grasse hioll.
Biscuits fins Olibet, Boites de 2 liv.
Bonbonts ossortis.


Beurre Bretel, boite d'une
; livre
Ilii t fran..aise, arqliie A tlantique
Blrune et blonde


Beurre de table de Normandie
En bite de 'i livre- 1'. 1, 0 or.


Cigares de


la Havane ,t, iwit ie 25e (nigires


(;enie Londies et (:ouchas
Prix exceptionnellement avantageux
I


Le -Loeteur (iaveati I p MII tP.iN P.t ['Y


nemercie bici sinc;-rieltilnt les Inm-
breux amis et le public Ibieveillant
qui lui out do nim taut de im:rques de
sympathie A l'occasion de la doulou-
reuse circonstance qui a si p6nible-
ment impressionnr tous dans la jour-
n6e du 11 du courar.'. '- II fait, avec
i'aide de Dieu, tous ses e)rfflrt -pour
reconstitutr le plus tot possible
son Cubinet d'Electrotll t'iraie doint
l'utilit est reconnue )par le public.
En attendant, le Docleiur (;aveau
announce qu'il se tient a disposition
des malades a domicile pour des ti.i-
tements medicaux et des operations
chirurgicales.
57, RUE FPROUL.- PonT-.--P'IIINCE
Con..ultations : ai 4 heure. apr. mid.

LA MASON

N. Cortdasco

Demande des ouvriers
cordonniers sur bane.

Inutile de se presenter
si on nest pIps Ihabile.

LA

Meilleure Farine
du Monde
Celle qul donne Ie meillear pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
Ie plus leger,
C'est Ia Pillsbury's Best de sla
Pillsbury Washburn Flour Milo Co.-
Minneapolis Minn.
Ers. CASTKRA. RepEomwa.' .


n. uu mululLu u u .

T'bjtes j:< ;' I* Iiccs rares discre-
tes, bruyanttes, des parfums d'un char-
rne subitil et d6icat, Son Sou-
rire, Floramye, Vivitz,
des bijoux oi s'enorguellit la
pierre (' cltante et Ihaiainie, de mi-
nmscules objets dart oif sourit la gril-
ce t iste des perl.'s, des boucles d'o-
reilles qui s''-tonnent de leurs former
vat iie-, a;nnea'ii de fi;ia ailles offrant
le symbol d'iuni, ete nelle jeunesse
('amrnor, orgies de colliers graciles,
de lourdes clihines imassives, des cas-
cad,-s :ltirncela tll rs d'or, de rubis, d'6-
rneraudes, tout cela faith un coin de
paradis de ia nIi.ii-on
A de Mattkis & CG
qui est situte aujtourd'liui A I'Ancien
llite! Central iresttutn' et embelli.
Ces- it eli, .-, out gard(' la nostalgia
de ttoults es fanlaisies d'art admi-
roes jadi-s hez enx et ajoutant A tou-
'tes ccs rtivolilts aittra\yantes, les ob-
jets inlisipensables ql, irclame la
Vie. ils out ch/z eux un assortment
d'une grande nichesse, pour tous les
goots et pour touted les bourses.

Auguste MAGLOIRE
Informe ses clients qu'ils peuvenr
s'adresser 5 lui, aux Bureaux du Ma-
tin, pour tous renseignements concer-
inant le fonctionnPment : lo des Lam-
I pes a gasoline et a manchon; 2o des
A llumoirs lectriques ; 3o des Lanternes
4dlectriques d piles; ainsi que pour
toutes piecesde rechange qui peuvent
leur etre necessaires.

GRANDE HALLE A LOUER
146, Rue R6publicalne, 14d.
S'ADRISSER A Mr CATMAT FOUCHARD.


4m








TANNERIE CONTINENTAL
DE

Port-au-Prince
CAPA(C!T .00O PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS.
Vente des chaussures : c :vrequ-giace, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( IOUTO~NNE, ELASTIQlE i'T I.AC )
En gros et en detail pour toute la lRpublique.


ET
ft3'rTA PliANT BELLEVUE

Place du Champs-de--ars
PO T-AU-PRINCE (HAITI)
MIlle Ilermanec ALFRED, dilredrTticte
T6l6phone. 220
APPALRTEMENTS POUR FAMILLE
DINEIBS-LTJ NCHS.
Installation mod.e7. pt coInrortabie. -- Vis ;ur la npr.r TemPirnaturi
d.uce al rt rgniJOe. --- I Cex LeS Tramnwaysrja !~tr i-Belleviue toutes Lcs 7 N1
PROPRIlfTg SPACG!EItE, US'OsUVR.NI SrU1 I)IEUX RUE--S
0RO MENADES JARDINS


Salle de reception.--Piano.- Gramophone.
Sonneries Electriquea


Table d'HOte


taus lea jours, de midi d 2 hewres,
.a 7 3 hrKw-vs dul zit'


VIN DE BOR DEAUX

MnDOC VIEUX
PUR ET VERITABLE.
Ilarrique de (10 g;llol s l I !l.s
Dame-jeanne de 5 gallons (non1 coinplis ladamlie-je.in ie) G(utldes: -


P.Ar


gallon..
1/2 gallon
1/4 gallon


(I


G. Gordasco
1. B. Nt o virj *4..-;t till iC't dl do imisor-, st'ienises et lionntites do It r-
deaux et nIou, Ic veiinioni tol piqe IIi)l I' I.'CoVoliS. 'Cest pourquoi i nous I
garantissowns al)- oltirninit pur.


Bar de la Paix
Ancien Bar Fin-de-Si6cle
Vient de s'ouvrir sous la direction dc
M. Nestor Dalila
On trouvera dans cet etablissement chic,
comp!6tement restauri, des consomma-
tions de premier choix, et un service qui
ne laisse rien a d6sirer.


Panamas i...
El6gants, solides, arrives par le
e Montrdal ..
Chez M" LEONIDE SOLAGES.
99, Rae des FEhrontFors.


A L'ELEGANCE
CORDONNERIE.
E. SEI;PUE
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURKS gN DBP6T,POUR LA VErTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Formes americaine et francaise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les enfants le plusA I'aise.
Travail solid ex6cut6 avec
des peaux de premi6re'marque.
Assurance de grand rabais.
PAtea, Cirageas t Liquides


ETUDE
D)E
Mie Charles Millery
NOTAIBE PUBLIC
53, Rue du Port ou Pav,'e, 5
Heures : 8' A midi et A"fs B 65b
Archives de Mes. Madiou, Scrvincent, Car-
r6, P. Fr6d6rique, Solages ct Rosctnond.

Un liomiue
extraor'dinaire I...
Tout Ie monde a entendu parler du
pouvoir miraculeux des grands ma-
gn4tiseurs, bien que, jusq 'ici, au-
cun home de la c416brit6 de
Federico Garcia,


t


1


Gradus, diplorne et mi laillt de l'Institut
X. LAMOTTE SAGE, Rochester. New-York,
ne se soit oll'ert pour permnettre a
tous do rnettre ses talents ia I'preu-
ve. M. Garcia 4tonn d(lu scepticis-
me i anift-st4 par tant de pei-,ronnes,
s'est dtclartl pr)t A metre Ai la dis-
position de tous son savoir et soni
i)ouvoir inerv'illeux et prres:'t s F
human.
Avez-vous bosoin do la clairvo\yanerc
tinu. d'un L tre quii a donni, des centaines i
de prtreuvds dot sOs pouvoirs inii' cu-
leux. voulcz-vous rutissirdains la vi( ;
voulez-vous connaitre los secrets de i
ceux qui vous haissent, les p igos
que vous devez viter, les remtides
qui gtierizsent vos rnaux, adreissez-I
vous au Professeur CGacia, irand'
Rue N,' 168.

Cordonerie Nou.velle

G. B. PETOIA
141 GRAND'P UE 143
\ :ORT-AU-PRINC:E
CHAUS I RES EN TOUS GENRES
P). 3 Es DEPOT, POUR IA VENTS
eN GlHOrKT DECrAIL.
'. 2- Ex6cuon prompted des
'. 4 .0 commandos, tant ici qu'en
p 2.05 Province.
P'. .15 Forines A homes ; 6lgantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames( IDerni,,r' Ino-


de de Paris ) et le plus commodi :
chaussiures po :r enfatnts cofecti i-
ndes avec des Peaczu de toutes ,iuanccs
d'une selection et durIe iifrplrocha-
bles, A des prix avattageux.
Cirages, pAtes et liquids
Pour chraussures de tfouew* nuaiwns.

Chapeaux I
Chapeaux!!
Chapeaux !!
PAILL0 DB PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSi S4N MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable
M. JAIMZ TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon d Coiffure du Louvre
Pour touo les goita et pour toutes
lea bourss.


Maison F. BRUNt S
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN

thropiqv. drs waoitr se tai..urs de Pgi
Vti.: t de R -'ce'voir un gr.nd choixd'
to*it'a ,l*tagooiArit, casimir alpaca, che I.
te, cheviot.e r r douil, e'c, Reconm,-
Ie uarticuii4rercent A sa clientele IU
belfe collection de coupes de caalb
l- i,-t;: de fantaiie et de piqu t
tou.e beaut. -
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.-- C-utrpe. Franuaise, Anglaise t
vAmricaine de la deruir:e perfection
La roaison ccnfectonne aussi des Co-
tunr:s mnilitaires, habits brodt
o" ~nr~sn tuniquun, habits car.
., e'..c etc. de *C~4 g'"'cde*.
=-- .-----~
EMILE RIOCOURT
CouIsignataire des fabricants de ma.
cliines A coudre i Singer et Who
elf r Wilson 7 de New-York.
Machines A p6dale et A main d'n


bin


maic~iC exceptionnel.
Pr~~trmie, 11 Mai 19W..


_ ____ ,,! N
'r;nF(; o ESUSE
Fabricant de chaussur
La Manufacture a touoars ea1
p6! un jr p.u stock,-- pour la rve
en, 'os L. d4itail,-- de (haussure
tous genra ; pour
Ho.mMES, FeMKiz, ExPAnrT
I ts fomrm.rnd.aes des commicirq
je 1'i .:c'ri-r our-w ir'rolw bt:e exlcl r
.Ito;a ui: u :e-aia2 j :.o u pris.
.2, rue des Frou:s-Forts, 2S
PCo ---. h-PewC ( HAII)
__ =----- **** -

Au dernier cril

FABRICATION DE CHAUSSUld
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer A ses 80
t rcux clients de la Capitale at ds
pjiovince qu'il viett deso transf6feb
la Rue des Fronts Forts. avoc son
-tock de chaussures, d la GrOa9
an No 153 avec I'inscription ci-daeU
Les clients seront toujours e'
dans ls rne mes conditions; c's
dire avec les 5 o/o d'escompte sur
vente en gros ; sans oublier les
mes soins et la m6me exactitude.
I.a Maison se charge tOujours d
r pr :ldrO les measures & doeami l


ja


IP7 n Xra"*,o ( nvic%/r\., -+ ?%To -4 '")A