<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00363
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 20, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00363

Full Text



Deuxieme Annde, No 367.


PORT-AU-PRINCE ( HlTI )


Samedi, 20 Juin 1908


Ii


'


m m


j2


QUOTIDIEN

ABONNEMENTS : DI CTEUR:
LE NUMPRO CENTIMES
pORT-AU-PRINCE UN MOIS. G. 1. C1 lem ent VCagloire, 1 1
DIPARTEMENTS TROIS Mois. a 3.60- Les abonnements parent du I-r et du 15 de chaque
iDII)ACTION-ADMINIS'TiATI'ON mois et sont payables d'avance
TRANGER ........ TROIS MOIS. 6. 45, RUE ROUX, 45. Les manuscrits irmsr6s ou non ne serontp. rendus

Pour tout ce qui conc-,rie r1l'A.-.r iistration ,d- J-:ur7:A. L, addresss .i 'r.:n.:..r Artbrr TSf~DOP., C4, !'.e Rc r o nr Bonce-Foi.


Pourquoi notre Cam


D'OU VIENT LA


FO
I


Nous allows aujourd'hui indiquer
tos succintement comment les
Suos, une fois etablis en Giande
Brupe, soot arrives a absorber tous
t sates peuples qui se sont super-
pos s Aeux sur ce sol.
TIotdabord, ce fur ia parties OOest
d territoire, le Wes ex, qui peu &
parriva a dominer tous les autres
St la igende d'Arthur et celle des
Q(*liers de la Table Rondo ont
m rtalis6 les dernitres pdrip6ties
dk laltte entire les Saxons de l'Ouest
t le Ceotes Bretons, leurs predeces-
aursen Grande-Bretagne.
Inotile de dire quo nos Saxons
"reat qu'une pense : cell de se
u avec apret6 sur ce sol nouveau
t ils le firent toujours d'apres le
miae ode de lomnainei independents.
Celtes, mal organisms pour se de-
re, earent rocours A leurs falcons
es de fire la guerre. Ils avaient
Sde lecher pied et de s'en aller
i toujours ; a la faveur de cette
retraite, les Saxons s'empa-
.t des terres et s'y fixaient en leI
ant. Par un brusque retour of-
,sf, les Celtes fondaient sur eux et
*lit tout 6tonnds de rencontrer en
"nKoe invincible resistance. Leur
k.ement redoublait lorsqu'ils se
iaent compete que cet strange en-
Sne les poursuivait pas et se
,twaient de les repousser.
andant & chaque retraite des
le Saxons s'4tendaient da-
Savee prs6vdrance et en s'at-
S sol de plus en plus. A un
t donna on n'entend pluspar-
ode-Bretagne de la race dd-
des Celtes.
l sCeltes absorbs.
ianx Jutes qui on se le rap-
grif tconduitles:Saxons surce
,its furent vite absorbs en
bt. e* de leur inutilite. Nous
I a ffet, que cet le6ment n'd-
4 minateur ; i ne s'implan-
e e i 0te avec le Saxon, il


dn ne l'opinion publique par le souve- rons, plus d'une fois, A constater que
Sr;in parmi les prolprietaires de la lo- I'flfort ades oppresseurs n'a jamais pu
calite. P ;qie glisser sur la surface resistante
IDans de osemblables conditions, on Ilue leur offrait cette society, et que
It con,;oit bien, le souvernin d'un tel toujours celle-ci renaissait victorieuse
RCE DES SOCIET ES ipie nepeutet ie que Iexecuteur en se retrouvant constamment elle-
do. ;s ordres reels de la souverainete mineme.
X populaire. j'entends de la souveraine-
t6 positicv que nous venons do voir P. S.- Je suis heureux de consta-
le dominant, le gouvernait. Mais comr- et non de cette souverainet6 theorique ter I'accord qui unit le Pacificateur
me ce dominateur r6gnait sur une don't boin nlombre de nations, grandes ( du 19 juin) et nous sur la grave
masse homogane et que cette masse et petites se laissent griser, sans pou- question de I'unite des origins hu-
ne s'occupait que de ses affairs pri- voir arriver A la .'ealiser. maines, etcen'est passansraison qu'il
vdes, it n'y eut pas lieu de rec~urir A Voilk un people ancient qui nous conclut lui-meme : Ce sont done
aucuuie orgariAation militaire torma- tontre, par I'exemple, que le regime des gens de mda~e race qui ont con-
liste. Guizot 6crit A ce sujet: a Quand politique eat essentiellement subor- tribu6 A former, les uns les forma-
la necessite de la defense ou le desir donnd A I'dtat social, etiV -vie pul~i- lions pa:ticularistes, les autres les
do I'attaque poussaient le souverain, que A la vie prive. On a beau re for. formations communau'aires. P Dans
il envoyait dans les bourgs et dans ier A. sa guise les fits historiques, il I'Etude sur le Temperament Haitin, j'ai
les campagnes un message portantt e impossible d, lecur fair, en l'oc- d'ailleurs eu I'occasion de confiriner
une pdee nue, qui criait : a Quiconque c:rrencet proiver autre close que ce- ce point de vue, a la page 125 ou on
tie veut pis atre tenu pour in hloinme ,'i I. carac!tre libre et ilndpend;ant peut lire : a II n'y a plus de races su-
de rien, qu'il sore de I ntisoon t ds S.xons IctIr vient de iCur cotns- ptrieures et de races infdrieures ; ce
vienne combattre a ; ajoute die taut attachtiement poiur leirs int'iets (,l 'i'il v a, cc sont des societ6s sup&-
Tourville, a sortait qui voulait. Et, privs, de l'aptit;de dc: cliun (l'ux rioures et dles socidtds inferieures, et
plus d'une fois, 1'histoireen temoig!e,A ;e suffire pl-inement par son do- cela au gr0 des principles qui se trou-
personne ne sf tit. imaine, sans e lecoars du soLerain ni vent a la base des constitutions so-
Le chef Jute s'arreta alors, dans les de I'aldmiinistration publique. Cete fa- ciales des peuples. ,
cas grates, a faire une convocation c.n d'etre le Iar a permis de subordon- Cela dit, et en confirmation mine
gnearale des propriktaires. a Mais la, !e.r Ia volornd du souverain a la leur, ,le cela, je me permets do dire au
comme tout ai 'lienre, veniit qui i,on- ipisqu.-, en (:as tde conflict entire cux Vieux Ddmocrate que, aux yeux de la
lait bien. Quelle dillerence ave' et I atorit( p;Ublque, celle-ci serait sciencP social, ce n'est pas I'origine,
d'autres homes de societes comniri- dans I'impo-sibilite de tiouver dans mais rlducation qui fait la race, et
nautaires auxquels la fiddlite tenant la n ise pop;laire, completement adon- cliaque fois qu'il rencontrera sous ma
lieu do devoir te ,i se. affaire., prices, le secours plume I'expression de a race a, je le
Bref, il arrival alors que, quand la ncessaire pour entreprendre quoique prie d'en faire le synonyme de o so-
chose en valait la peine, les Saxon- ce fait contre les droits particuliers, cidtd. a
se groupaient I9sontandment autour Iencore moins centre la libertl des in- Je m'en voudrais de finir ces r6-
de leur chef et celui-ci so trouvait dividus. flexions sans remercier mon contra-
ainsi subir leur pression plut0t quei La leon A tirer de ce spectacle est dicteur, pardon mon alli6, de sa
d'exercer la sienne sur eux. II arrival que lespeup'es, grand ou petits, accou- bienveillante attention et saan expri-
encore que les Saxons, afin d'avoir a tumds A renverser sans cesse leurs mer la certitude que j'ai, que lai et
se ddranger le moins possible et pre-Louvernements, tdmoignent que leur moi nous ne tarderons pas A tomber
frant W'occuper de leurs affairs per- !dsorganisation sociae les rend inap- d'accord sur les points principaux de
sonnelles plus quede tout autre, s'en- te7 obtenir la consecration de lurs la question social: il n'a qu'& se lais-
tendirent pour charger des affairs droits autremeat que par le bon you- ser convaincre.
publiques les prpropritaies riches, loir de la puissance publique, et que, A.M.
gens de plus de loisirs et plus intdres- par consequent, le plus sor moyen .....
ses dans les avenements a raison me- d'arriver A une stability politique sa-
me de importance de leurs affairs. tisfai-ante est, pour une society, de se
Et c'est apres que I'opinion publi- rYformer dans le sens du plus grand
que 6tait ainsi tombde d'accord sur la dAveloppement des droits prives et de
designation de ces autoritis sociales, I'independance de cos droits vis-A-vis habre d Rentants
que le chef, le so'iverain, respectant de la puissance publique. Chambre dos Rpr 6sntants
cet'accord, le consacrait en y mettant Nous verrons par la suite la force Sdance du Vendredi z9 fuin yoS.
le sceau de l'icvestiture officielle. d'une tell garantie, car la society an- Des l'ouverture de la stance, Is Cham-
Telle est I'origine des Migistrates glo saxonne que nous dtudions n'a bre procede au renouvellement de son bo-
anglais actuels qui soot encore de pas 0te preserve dans son histoire resn poor le mois de la season.
no jours a choisis sur la designation 'de l'oppressior politique, et nous au- MM. les dpduths Geoo Daroem, Pr,


- Ir -- I I liir~- I----- I r-lrrr ,- ~,, -----~ -- --- --






sident, J. B. Laurent et Enile Marcelin,
i" et 2"" Secrktaires sont rd6lus.
Un proccs-verbal est sanctionnd et I'As-
semblie prend connaissance de sa corres-
pondance qui, entire autres pieces. compor-
te : une lettre de M. H:Inib.il Pricc de-
mindant I'ins:ription a.i budget d'une som-
nme de iooo dollars pour l'impression
de ses ouvrages in;irulds : Co t. /e IDrit
AJdministratij et Di tiofnuir 1,< / '.Ju :nis-
tration Haitiie(m,.
Unc pacition de M. A -n"i:- Al.'ti'n
sollicitant un subidc dc Sot) gourJdc- i cur
lui perinctire de rctir--; dc I Inpri ln.r:.
llkraux sa brochure, rela .ant lc 1 i:te d
Cen:teiaire aux (onallv.'.
Puis, apres le vore do project de loi-
Jcannot, augmentant le cadre de la Police
Administrative des Cayvs, la scdaLcc est le-

Revue du March,
Depuis nos avis de la semiaine dcrni'ie,
le taux pour l'or aumrlicain a subi nil cart
aussi brisi.iuc qu'inat:t ild 11 inl tt.llt 1il v% -
iitablc d6sarroi dans li ctXrin"llerC. CCttci
haussc tst due, .aIsut--.- .o II t gr.ndc
quantitd de nickel .utivtc. p.ar !'c derniers
bateaux. On a ait Jcs .atiircs A 6o'J
et plus.
lspCtons qu'unc ib.tisc st produise la
semaine prochiainet, car les ngocians du
board de iner n'en pourront plus.
Les Traites sur Fran:i, i'oint donn c li -ul
A aucune transaction importan-e : on a tait
quelques atfaires A 2 1,2 ,
Les Cheques u' 'Paris son,: 1i I 2
0"
Lei Ch:ques ur 'Njew- Yo,ik sont i I 2 1".
Le Cacao est A Frs (6.- ct le C.tf A
41 /42.
Port-au-Prince, Ic 20 Juin 1908.
Loterieen faveur des Pompiers
Nous sommes inform s, et nous nous
faisons le plaisir d'informnr nos Icc-,
teurs, qu'une I OTERII s'organise actuelle-
ment sous I'heureuse initiative d'un grou-
pe de jeunes gcins de Port-au-Prince, en
faveur de la Compagnie des Pomrpiers ILi-
bres de Port-au-Prince.
La mason Georges Coby garantit I'Ad-
ministration de cette Loterie.
Nous ne saurions trop rccommnander cc
beau geste A 1'encourageante souscription


Ddc6s
Nous apprenons la mort de Louise .Aga-
the Idamie Iaf'rridre dce6die hier, a 5 heu-
res et demie du soir.
Ses funerailles airont lieu cet apris-midi
.i ; iheures precises A la Cathedrale.
Nos condoleances.
Tribunal Civil
Audience civil extraordinaire du vendredi
r9 juin i9o8.
I. 'ribunal sous la presidence du juge
1) Ma ,i.mn, a.isistd du Minis' re public
C mJlCnti Michel Pierrceprend siege.
A .auIc u d d6ccs de la Inmre de Me Laleau
S. rcr:t.i d E'at d-: 1. justice et avocet de
ce baricau le siege a dtA6 Iev en signed de
dcuil
Arrivage
'- e cntrc cc martin le uPrins der Neder-
land,.n) avcc les passagers suivants venant
de :
.!irlmi'c. Clis. O)rol, L. D)uquella,
GolIenbIr i. Mr Sylvera, lacques Bigio,
Pi. c, L. Labra1icl., A. Policarpe, Mme
C. lTh bi.id Jc.n llermna.te.
C',. E. Aftl.ick, A Assali, Jh. Ma-
laclii, 1. Lutgens, E. P. Aluar's, Pablo
I'ro. Mr ct Mmne J. Malfranche et 2 en-
tanit; Mr E. Cassis, A. B3nedidt, Mme
S:hiktl, E. Cayemitte, R. Dartigue, B
Placide CambrV, Mr et Mme J. Moise et
e cnf.nts, Mine Dechinau et i entant, St-
llubbert, Lt I entant, Mr Antoine Rigaud,
Mr N. N. Prusterne, iMme M. Toussaint
et I cntant, Mme Elvi Carniet.
Soct t6 FranQaise de Secours
Mutiels et de Bienfaisance
Messieurs les membres actifs de la So-
Ci ct -t leurs families sont pries de se reu-
nir, DinIanche 21 courant, A 4 heures 1/2
prccisis de I'apres-midi pour recevoir le
Commandant et Messieurs les ofticiers du
I CHIASWELOUP-LOUBAT 4.
cPr/sident,-F. CIIHRIEZ
r-Jr ...- J-- 1

NouvisE Prani geres


Dernidres D6p6ches


du public, facilite par le prix minine du
billet qui est de it Gor. I A;Is. illrl e fratnua la dis-.
Le nombre de billets stra de 5oo, t les C ie Ia (iam Sre continue la dis-
lots gagnants sent r parties comme suit: : I duida di te lirit sur ancesiiu, elle
d7;de o ; e de diia do tenir deux s~ances suppl&-
de o70 ; I de 2j ; ;3 de ro;et 5 de lneltaires, maidi e nercredi atin
Le premier tirage aura lieu It: 6 Aout liutirlette di credi atin
pour liaiter cotte discussion.
prochain. usancjourd'hii, a Cliambre commen-
Nons Nissa ee la discussion dle I interpellation tle
Nons avons rteu de M. Part, ,tudiant 1NI. (;ervais sur la politique Francai-
en droit, secretaire au bureau dc l'Arron- e au Mar oc, de I)escianel sur la po-
dissement dc la Ia Grand'Anse, le faire- Ilitique ,u Gouvernemeut au Maroc et
part de la naislsanc de sa title C.lilsl)lI. ,t Jaures sur les conclusions que
Nous retournons aix epoux Parct nos I, gouveriernent tire des derniers
meilleurs voeux ct complimuilnt,. tvtments inarocains. MM. Gervais et
RENSEIGNEMENTS IDesci inel pi)irent la parole, puis M.
M TOROLOGIQ T ES licholln donna le texte des instructions
adressees le 19 Mai, aux g6n6raux
d'Amade et Lvautev.
CO baiervratoire VM. Jauras la parole.
DU Hier le Sdnat continue la discussion
SIMIl1AIRE COLLEGE St-4. ARTIA t du rachat du chemin de fer de l'Ouest
Set ;'ajourna ensuite A lundi.
VErNDREDI 19JUIN Le Vice-amiral Bou6 de la Peyrere
BVEoDRED~i~ 9 JmuN a #td nommd commandant en chef
Baromtre i midi 74,m4' /" de la Division qui accompagnera le
um 24. 4 Pr6aident de la R6publique dans les
Tmpraturomayximnllum 3U.in pays Scandinaves.
a mcyenne diun 27 5 ILe centre toppilleur divisionnaire
Ciel nuageux touted la jourone ; trei clair Sagaie s'est lclou6 pits de Mol. I
a 8 h du soir. ne ; il tut allege d'uno parlie de son
Ora e au sudentre 2 h. et 3 hi. Eclairs materiel. On espre le renflouer Ai la
au nord A 9 h. du soir et I'ouest pendant mare de ce soir.
la nui e t. Le Gdnaral Amourel, commandant
Le baromitre est stationnaire. le quinziibme corps d'arm4e, est dce -
R. BALTENWEBCK d subitement.


MILAN. Leon 1)elagrange il'avia-
teur fraucais a fait aujourd'hui plu-
sieurs ascensions en a6rophane de-
vant des miliers de spectateurs parmi
lesquels le pr6fet de la marine. Le
siicces n'a pas Wtb complete par suite
de plusieurs accidents ;u moteur. II
a fdit quatre ascensions; pendant
I'une d'elles ii est r stt; en l'air qua-
tre minutes X:5 seconds A une Iiau-
teur de huit pieds Les spectateurs
I'ont chaudement applaud.
NF:w Yoitk. -M. Sherman a et1 ,lu
casdidat A la lPr6sid~:en- d e la Reipu-
blilque par la convention ationale
i dlublicaine si6geant i (Chicago.
WASHIN(;TON.- M. Taft a dolnt sa
dmni-sion 'de ninistre de la guelrre;
eite prendra ef'et du 30juin. Le get-
neral I[uce E. Prizlit ancient gouver-
neur g'nei al et amba's-a leur des E-
tats-Unis au japon a ete dsignt' pour
reinplacer N1. 'lftft.
PAIUIS.-- I ne dt<-pejcl du conrtl te
France A Casablanca alnnoince que lIa,
tribu des Eltraghmas a dans ue11 st"-
rie d'engagemnents defait les partisans
de Moulai-llalid.
AMISTEiRDAM 18. LO COliri; C4 des
sul'ragettes a decid ajoiiiurd' lui quc
le piocliain congress s. r- uniriait i
.\riieterre. Les sullragettes anglaises
avant plus be-oin que toute autre Ide
l'appui inmintdiat tle leuas s Lurs Ulne
invitation des aullragettes can; dtein-
nes a 6tte dtcliine Les dteltguees se
sout montr6es uiicontentes de ce que
la plupart des discourse out 6te pro-
nonces en anglais, tandlis que quiel-
(ques-uns seuioment I'ouit ett en fraun-
,ais et oni alleiand. Les sufl'ragettes
ainmricaines ont eu de la peine A se
fire entendre.
I ROM~.- Le marquis i ltulini qul
A diverse reprises fut premier minis-
Ire, ininistre de l'inteirieur et ministry
des Atlaires Etrangires est en ce rno
nent a I'agoui '. Aprbs un cousulta-
tion, les docteurs lBItccelli Murri et
Maresca ont declare hier soir que tout
espoir de gutrison devait ttre aban-
donnt.
CtICA(;O.-,,La seance ide lo conven-
tion RKpublicaine avait durC1 sept lieu-
res consLcutives lorsql'elle s'est ter-
mitiee piar le succts de la candidature
Taft.
Les ddlegu6s harasses de fatigue
ont renvoye a demain vendredi le
choix du candidate la vi:e-prdsidence.
MEXICO. Le co'g Is national a
cloturd sa session avant-hielr -,ir.
ILe project de loi interdisant aux teiran-
gers la pratique de certaities profes-
sions libdrales et I'acquisitiou de mi-
nes au Mexique a ate renvovt a la
prochaine session qui s'ouvrira en
septembre.
--- *- -- -


Revie Coimmiriale
DE LA
Mason Haag FrBres
DU HAVRE

.6 Mai 19f08
Cafe. L'article 6tait alors dans
une situation tr&s soutanue. Le term
avaii suivi le movement ,lu'une bonne
sttaitisique, combine avec une inter-
vention des haussiers, lui availt indi-
que, et nos prix avaient atteint fr 41
pour le rapproche, at fr 41 .1/2 pour les
mnois 6loignes. On pouvait croire a una
continuation de 1'amelioration
Aussi pendant une tris court p6-


riodle encore, la hausse a prsi,.
avons atteint ls prix de f, Ii4
/2.1/2 pour les dloignes, ha rli
ont attired une si forte quantlcs d
deuas en rdalisation et, untit "
les marches sp6culatifs o'ontou
sister. De plus, une me.ren a *
traire de la Ilinque de Fr astice
clarait ne pouvoi jolus fire d'ay
sur. les cafs de provenairne l'rsii,
autrement qu'ala base dle fr 11, adol
un novel encouragement .10Oa oIa
qui sont meconlents de I. val orsat
On volt dans cette d tmarche dk
lUti -une intervention dirighe cgo
v, lorisaliole t e 'est exact, Mr
est pas, vraisernabable ,lue ceI
rnmiIe en sera atteinite, etarit d onl
lhaute valetir commnerciale (les maito
I1in lieinent les eiagenmeis du iO
vcrnemeit tie Sao-Paulo
Cepelndlat, les comimentaires qu'o
avait soin li'v ratlacher onitait Je
'iuvrd, ,laIs I'int6riour, etont arrd
1lii iitit'-t .;piculatif qui commengitt
s. f.iire sentir, le rnltme qu'ilns oat e
ph'ltemenl t dteint le sentimentt favorabk
et .la mnilltre ,ilemande appartu p r
1, .ct1 dlisplonible.
El dlornier lieu, It nouvelle qli
goiivernmii enlt ~ie Sio-P.aulo, solicit
par tle commerce avait pris la rdsol
tionl l fire vernre 60000 sacsdei
c: i ". *ltonI s ai Htambourg et Rotter-
lamn, e.-t e'core venue se grefer
ctclle situation ddjAi embrouille.
('est line mrsure sage et louabc,
mr:is Jans l'e)prit des baissiers q
imialleureusement sont Idgion, dUlle
ullitie que le gouvernement deSio-
lPa ilo, a la suite de la reductioaW
avances alloudes par la BaUqw d
lFrance, se reuuerait dans a.m mat
vaise position.
()I iInterplete celle mise itn ult
par 1 necessity, pour la valorisatio0d
';thger de ses stocks, et I'on Doe l
pa;s aldmettie qu'il n,y a I an r alii
(qu'lie concessions faite au comminr
,'ii se lamentait depuis des moisM
ce que tous les beauv cafes lui tait
soustraits.
Penldant une quinz.ine de jours, I
comInentaires malveillauts aaront It
dlessus in ,intenant. Nous ne baisiro
peut-6ire pas beaucoup quant au tI
il ne faudra cpendant pas comptter
4le la Iiausse.
AujouId'hui les cotes sont:
Mai fr '12..,, juillet fr 42.50,
tomnbre f1r '2, 1) cembre fr 41t ,
fr 10.75.
Le cafe disponible Haiti a ~t
cornrnetc rnment de cette dernirt
riole assezx outenu.
On a dlIas,, i plusieurs rep
()n a passe, a
les prix dlonnes s ans notre irta
et on aurait volontiers achete 01l
plus .irdemment sans les contr-
survenus. (C'st come un it
sol t. Toutes les fois que I'on croit
tii de la periode de came; on sso
Stie l'impreuu. No comtoiois doe
trop tdt sur un reldvement des
du cafd Hlaiti.
Co'on-- VoilI on article pl
core fait du chemin depuis ro0
nier rapport. En cotant lag pro
de Gonaives et St.Marc aoUJOrd
67, Port-au-Prince fr 63, Jacmd I
nous devons dire que CS Oa
.'es prix au dessusde cEau I
nagubre. On avail Pty pfa f -
nible et fr 67 a lvrerportPir d
d;Artibonite au rmormnOlO 1
lait : courant fr 72, tSep"
Ddcembre fr 865.
Aujourd'huit teirsms1 '






Courantfr 75 "/2, Septembre fr 70tg1niral Termo Mondisir, pricidant le -6-( fr-r. Je suis orgueileux et foncidrement
,D Deembre fr 65, Mars fr 6 1/8. ndral Chrisphonte, arrival. Une demi h cre r: eilleux. J'ai orgueti d u bl.a et du
Sfilature reste toujours tries pen ap:es, come l'a si bien dit lui-meCn:. le b n. Je voudrais avoir cet orgueil de
dispose aux achats, on ne peut donc commandant d'Arrondissement dans Ile I istophe pour faire ce que je rave pour
ps esprer que les valeurs du cotton btau et viril discourse qu'il a pronorvc c n a g~,neralit6 si j'ktais .cul A voilolir ce qiie
oent deja saines; nous craignons au rtponse, rentra tourm ovial avecson dta mua- jc vcux. Je voudrais de plus qne I'ame ide
ottaire la baisse aussit6t que les nou- jor. Un quart d'heure apres son arrivee la Christophe fri incarnee en moi cir il tut
rdes de la prochaine rdcolte devien- grand'messe commtina. A l'issue du saint moralisateur, administra.eur, ct vftin ii sa-
otMde ,ouveau favorable. sacrifice les cormpres vont prendre leurs vait vouloir. Mais ne le pouvant pas, ie
Cmp6che. Sans changements. commeres et la procession defile en sui rest Chrisphonie. Le b;en quc je rcve. je
Gaiao. Le march est tres sou- vant la rue St-Michel a, pour contour- ne l'ai et ni l'aurai jamais pour i n group
tou oour les belles qualities, et I'on ner la ruelle des doux-cceurs et pour aller ni pour !a ville qui m'i vti naltre je l'ai
ayerait de beaux prix pour des bacheie joindre la rue a St-Gabriels I'une des nou- pour tous les points du Pays C'est bien
Sbelles dimensions et bicn nettoydes ; velles don't on faisait le bapteme. Arrivee dans ces sentiments que, toujours, je tra-
salheurtOusement tout le bois de cette au carrefour des rues a St-Gabriel n et vaillerai. Et le venerable vieillard, legd-
uorte que nous recevons de Haiti est Amelia Nord ,. encore une nouvelle, le neral Delor ainc, ferme cette sirie de dis-
de quality tr6s bass-, et trouve diffici- pretre entonne I'Asperges et commence la cou,s par ur court speech ou il adresse
element preneur, n'6tani propre A pres- benedictiou de ces rues ; elle long la me- un mot de compliment au G4neral Nord
uO'aucan usage. me rue *Amelia Nord, ct va contourner la et au G6enral Chriophonte.
Va'eur fr 2,50 a fr 6. rue a Chrisphonte pour se jeter dans la Vive le Prdsident Nord !
Cacao.-Les course nIont ces-6 cette belle et vaste rue a Nord Alexis qui Vive le genr.al Chrisphonte s'tcrit-t-il
quinzAine de baisser journellement; ce compete trois cents et quelques pas de long et Gnal Monddsir repartit:
qnia empty htila consommalion de 5Win- sur vingt trois de large. De IA elle descend Vive le Prdsident Nord!
toresser serieusement "a I'article ; elle a pour s'engager dans l'ancienne rue de la Vive a Popula:ion de la Rche-A B.ttau
inderalement prdf4r attendre. En Haitt nouvelle cite et venir remonter la rue Une voix dans la foule aj Rote
11 ventes ont ete Ires restreintes, soit Amelia A nouveau. De bonne heure, le Vie le curt a
d'environ un miller de sac-~ don't a pen Docteur Salomon a eu la belle initiative, Vivent les orateurs
prs o0; sacs de Cap ia fr 08 62 der- en s'entendant avcc le commandant de la
nier prix) et 659 sacs Jdrdmie it fr. Place, le Gdndral Monddsir fils, de faire Apres tous ces discours, le ddvoud tfrC c
70,62 1/. eriger une magnifiquetonnelle en osiers au Floribert fait la quite sur I'appel nomina-
Les arrivages en g6nderal, ont qucelqie carrefour des rues Amelia Nord et Chris- tit des compares et commeres. Grandiose
tadauce a se restreindre. phonteC ou toute l'assistance devait s'abri- quite oil il a recueilli dans les cent soi-
Les stocks en cacao Haiti sont de : ter un instant. C'est 11 que notre aimable xante A deux cents gourdes. La procession
Au 15 mai: 12.7,29 sacs centre 12.228 cure prononqa son beau discours. 11 s'est reprend la rue Chrisphonte pour retomber
cas as 30 Avril. applique A faire comprendre la n6cessirt de au bas de la rue St Michel et se rendre A
Sto(k gda'ral miles cacaos au ltavre : ces nouvelles rues A lapopulation. A lui rap- 1'Eglise. LA les commeres et comperes se
Au 15 Mai: 140.I40 sacs, contre I lV'. peler tout ce qu'elle doit garder de recon- sont s6pares les uns et reconduits les au-
06 sacs au 30 Avril. naissance au G.enral Nord Alexis d'abord, tires. La fte ne prend pas fin la. C'est
Cuirs. Prix sans changement. II qui a 6et divinement inspire en nous en- maintenant le tour des societes. Elles sont
'y a pas d'acheteurs. voyant le G6neral Chrisphonte a la iCte de au nombre de quatre et occupent, deux la
Mial.- Plus faible, fr 44)56. notre Arrondissement, A celui ci ensuitequi rue Nord Alexis, I'une la rue Am1lia Nord
Cire.- Ferme, fr 170. a su si pleinement justifier la confiance du et I'autre la rie Chrisphonte. Ellestambou-
Grane de c.ton. Fr. 13/10. President et repondre A son attente. J'a- rinent et dansent jisqu'A 7 1/2 hrs du soir.
__ dresse des compliments au g6dral pour Les G6ndraux Chrisphonte et Mond6sir tils
ses sentiment" de progres. Apres le curt, apres les avoir gratifies, les ont cong6-
Tribune du a Matin monsieur Robert Anglade lit le discours du giees.
Magistrat communal malade. Un autre et Fete pleinement rdussie..s'r satisfaction
beau discours ou, en peu de phrases, le de tous. Assistance nombreuse ven-,'nn
Echo Magistrat rappelle aussi la necessity de ces peu de tous les points de I'Arrondissemenr.
D- LA rues, les d6gats que la'mer avait faits en Gloire et honneur au Gdndral Nord
a190, important dans sa fureur Ues mai- Alexis d'avoir eu la main aussi heuteuse
Roche-a-Bateau sons, des meubles, des objets de valeurs pour envoyer ce digne home A la tete
cet mnme certaines valeurs monnaybes. de nore Arrondissement, lui qui n'a d'au-
Cst plus qu'un succcs, c'est un triom- Aussi la Commune sait-el c grc au Gnd- ire sentiment que de perpCtuer le souve-
ptlachr6monie du baptrme des quatre ra! Chrisphonte de ce travail. Elle l'en f&- nir de son Gouvernement dans tout P'Ar-
Aonelles rues que notre commandant licite d'autant qu'i: a prouve son d6sintc- rondissement qui lui est confie.
dArrondissement, progressiste general Pros- ressement et son devouCment en consentant Nous ne fermerons pas ces lines avant
r Chrisphonte, vient de creer en notre A faire ce travail sans avoir tired pas un sou d'avoir rendu un public honmmage A tous
idrsant quarter. C'est on triomphe ; de la caisse communale ni en avoir r6cla- ceux-IA qui ont pr~td leur gracieux con-
momphe du vouloir bien conduit et pa- me du Gouvernement. Elle tient A lui course au Gendral pour la rdalisation de son
tioiquement anime sur les obstacles de prouver qu'elle comprend ce qu'il a fait et project. Nous nommerons : Le g6ndral Del-
tmts natures qui semblaient se dresser lui en garder d'ineffaqable et bon souve- tor Aind, I'arpenteur Jean-Baptiste Beau-
coune par enchantement devant 1'homme nir. duy, Mme Vvc Mentor, MM. Mentor
e volonit ferme qui avait jetc l'intbranla- C'est maintenant le tour du docteur Sa Pierre, Rosemond Rochelin, les dames
bl eveox direde Ihommequisaitvouloir, lomon qui adresse un remerciment au G- Flav6us et Osirus Masson, les families Du-
C' auss une satisfaction, une joie pour ndral Chrisphonte, en des tcrmnes modes- cd Noel, Eustache et Rochelin, Mme Eris-
ie1 le monde, pour tous ceux-la qui ont tes, 6nergiques ct en un language quelque mon Lazard, Monsieur Salomon fils.
mw-C cette inposante f&re d'hicr, a cette peu choisi. II compliment le general de TITAN A SYSTAS.
fit qui a d6pass6 les plus belle s espiran- sa persistence dans le bon vouloir; lui
. Auai ette date de 7 Juin 1908 mar- parole du success qu'il a remport6 et qui de-
-lt IClune 6poque dans l'existence de passe les esperances de la population: Cie des Pompiers Libres
Spopulation, a-t-elle immortalise a ja- a Oui, la fete de ce jour, dit-il, est un
nature benefit eur, success qui dipasse nos esperances; vous
qPis hait jours djal que le General pouvez vous bliciter et monster au capitol COUrs d instruction
..Sphotle s'tait adonnr de corps et,d'es- vous, G6enral qui avez rravaille avec tant --
Pt au travail de ces rues, notre sympa- de devouement et de d6sint6ressement Lisle des pompiers qui doient se pr/-
t CU, le pre Jolivet, s'occupait ac- malgri les proph&tes de bon aloi. Aussi senter d la Station Centrale durant la
itout 1 lancer les lettres d'invitation avez-vous,- ne serait-ce que par la crua- semaine du 22 au 02 juin
ltoUt 'Arrondissement, que dis-e, aux tion de ces rues,- marque votre passage
i ~t iIsqu' Port-au-Prince en notre en cet Arrondissement de facon inoublia- A. BLANC, Conseiller. Benoit Mi-
at6al. Des samedi la garde de re- ble et en let:res a jamais ind6Clbiles. chaud, Jo-eph Doublette. Horacius
. .glnralrl, la companies des Chris- Apres ces discourse, le general, par une Placide, Leonce Placide, sous-offici rs
'si- a tla gendarmerie s'taient ren- heureuse, virile ct belle improvisation ct Octavius Jn-Pierre, Francois St-Su-
tie .' que deji avait mis une cer- succombant sur le poids d'une vive et sin- me, Paulhus Paul, Perdriel Sylvain,
ate agaite des la ville, ce qui annon- cere emotion, repondit. a Oui, dit-il, en Philippe Delva, Raphaiel Camille, Ruf-
iBeax." que tout allait se passer au substance, Messieurs, I'orgueil, que, tout fin Champagne, Renaud D)uval, Ther-
14 n enfant, nous apprenons comme un peche monfils Jubuisson, Clement Lauren-
, diUcihe A 7 heures et quart do ma- dans le catichtsme, est un mot noble par- ceau, Justin Etienne, Valmon Destin6,
"t" st.ifcommandant de Place, le fois et que la Religion doit accepted ec to- Victor 'antave, L6onville Theodore,


N1. Bonaventure, Justin Chery, 'Felix
St-Onge, Clement Thrasybule, Nelson
Miciel, pompiers.-
Liste de. pompiers de service pendant
l1 .,'omaine du 15 aL 19 juin et qui doi-
(ent.: suivre lecours d'Instruction pendant
C'.!e' semaine pour 1D::FAUT U'APPLICA-
TION.
Vraniuois Michel, Alplionse Louis
(:li rles, llenri Hliche.
I'ort-au-Prince, 20 Juin 1908.
Le Commandant,
Louis ITHEART

Arrive par
le dernier steamer

Mac'Nish's Kola
DE KINGSTON
En vente
Clhez Catinat Fouchard
Ruic du Ce ire

l.t soussign6 avise le public et le
commerce de cette ville que Madame
Richard tils, soin spouse, a seule la
procuration de sa maison dle Commer-
ce etablit sur cette place et que per-
sonne n'est autoris iA faire des re-
couvrements pour son compete, a
moins d'un ordre special signed de lui.
Gonaives, le tl juin 1908
RICIIARD ils

LA MAISON

N. Cordasco
Demande des ouvriers
cordonniers sur bane.
Inutile de se presenter
si on n'est p;s Iiabile.


Ligne Hollandaise

Le Steamer jPrins der Nederlande
partira dimanche soir Ie 21 courant,
pour St Marc et New-York.
Port-au-Prince, le 20 juin 108
GERLACH & C-, Aletzl

Le Docteur Gaveau
Remercie bien sinc-trenentt les nom-
breux amis et le public bienveillant
qui lui out dornni tant de, marques de
sympathie a I'occasion de la doulou-
reuse circonstance qti a si penible-
ment impressionnO tous dans la jour-
n6e du t1 du courant.- II fait, avec
L'aide de Dieu, tous ses efforts pour
reconstituer le plus t6t possible
son Cabinet d'Electrotherapie don't
I'utilit6 est reconntue par le public.
En attendant, le Docteur Gaveau
announce qu'il se tient a la disposition
des malades A domicile p-ur des trai-
tements medicaux et des operations
chirurgicales.
57, RUE FAROU.- PORT-AU-PRINCE
Consultations : 2 a 4 heures apr. mid.

GRANDE HALLE A LOUER
146, Rue R6publicaine, 14d.
S'AOn*-*w A M' CATnAT FOUCHARD.









TANNERIE CONTINENTAL

Port-au-Price
Port-au-Prince


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.


Vente des chaussures : Cavreau-glace, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( HOUTOwNN, EILASTIQLE ET [LACE )
En gros et en detail pour touted la R publique.


Er
SSTA URA N BELLE VUE

Place da Champs-de-Mars
POR RT-AU-PRINCE (H AITI)
M"ne Ilermance ALFRE0, directrice
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LU NCHS.
Installation modern:. ?t conforitble.. -- Vuesur la me.. Tempr*'!ure
douce et rdgulire. Les Tramways de ;s. ~tt I'Hd1'-Bellevu t-.Ustes les 7 MinutI~
PROPRIETY SPACIEUSE, S'OUVR-kNr SUR DEUX RJUES
PROMENADES JARDINS
Salle de rdception.--Piano. --Gramophone
Sonneries 'ectriques
Table d'Hbte """s ei ours, df midl d 2 h.-ures,
ITable d Hote g 7 .\, .ds d.u a<- *'t


VIN DE BO.DEIA UX

M.DOC VIEUX
PUR ET VERITABLE.
Barrique de 0 gallos ... )ollari
Daine-jeanne de 5 gallons (non comprisladame-jeanne) (;ouides -
Par gallon ... .. .
4 1/2 gallon ......... ............... ..
a 1/4 gallon .............. ... .


1P. 34
p'. 22
P. 4.50
P, 2.25
P. 1.15


En vonte, Grand'Rue ( Ouest ) No 134
G. Gordasco


N. B. Notre vin ost ivoOtt" (I3 ina llisons s.irieuses et lionnt''tes
deaux et gious le ventioE)II tel q(ie n olt.; le p C'C' p
garantissons absolunient I o et u i


Bar de la Paix
Ancien Bar Fin-de-Siecle
Vient de s'ouvrir sous la direction de


M. Nestor


Dalila


On trouvera dans cet etablissement chic,
complete nent restaur6, des consomma-
tios de premier choix, et un service qui
ne laie rien i dhirer.


Panamas i...
Eldgants, slides, arrives par le
C Monesd a.l
CbeK MtA LEONIDE SOLAGES.
St, ins dd FoVn&-Forgt.


de Bor-
nous le


A L'ELEGANCE
CORDONNERIE.
]E. SEI3EDE
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES UN DOP6T,POUR LA VBNTg
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former americaine et francaise pour
Messieurs ; 6ilgantes et commodes.
Pour les enfants le plusA I'aise.
Travail solid ex6out6 avec
des peaux de premi6remarque.
Assurance de grand rabais.
PAtte, Cirages at IAquides


ETUDE
PE
Me Charles Millery
NOTAIRE PUBLIC
53, Rue du Port ou Patfe, 5.
Heures : 8h rnidi et -" A B'*
Archives de Mes. Maidiou, Servincent, Car-
r6, P. Fr6d6rique, Solages ct Rosemond.

Un home
extraordinaire I...
Tout le monde a entendu parler du
pouvoir miraculeux des grands ma-
gnstiseurs, bien que, jusqu'ici, au-
cun homme de la c616brite de
Federico Garcia,
Graduj, diploma ct medaille de 1'Institut
X. LAMOTTE SAGE, Rochester. New-York,
ne se soit offert pour permettre A
tous de mettre ses talents A I'epreu-
ve M. Garcia ltonn4 (In sce'ntwi.is-


me manifesto par tant de personnel, Consignataire des fabricants do -
s'est d~clar6 prCt A mettre a la dis- chines a coudre v Singer et W5
position de tous son savoir et son elpr Wilson de New-York.
pouvoir merveilleux et presque sur- Machines A p6dale et A mainft
human. bon march exceptionnel.
A i l I,1 I A A-


%ieCz- L oIuses I)num1 M ai ci A1 i( onIL UiM1UUC
d'un tIre qui a donnd des contains
de preuves de ses pouvoirs miracu-
leux, voulez-vous russirdans la vie ;
voulez-vous connriite les secrets de
ceux qui vous haissent, les piiiges
que vous devez oviter, les ernemdes
qui guerissent vos inaux, adressez-
vous au Professeur Garcia, Grand'
Rue No 168.

Cor4onnerie Npuvelle


G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-P 1'INCE
C(HAULSSURES EN TOCS GENtES
Eg DEPTr, POUR LA VV.NT,'
S Q GkrSS ET DETAIL.
Execution prompted des
commands, tant ici qu'en
Province.
Formes A hommes ; 414gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de darnes ( Derniere mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures po:ir infants confection-
nees avec d(s Peaux de loutes nuanles
d'une selection et dur&e irrnprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquids
Pour chaussures de touu: nuances.


Chapeaux !

Chapeaux ll
Chapeaux111
PAILLI DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
JOSEI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAima TESTAR, d'installer une
FABRIQUI DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Losure
Pour tons les goOtf *t poor toute
Seo bourne.


Jerenie, 11 Mai 1908,

Dr. John Seetulsiok
Diplome du New York Instia &
Sciences,
Diplome dt Piladelpbe Optied C
le ,
Mlemnbre dipl6m6 du Allumial Aw
citation,
Membre du Psycholopical So
de New-York,
Membre du Hygienic Inbtk. h
New-York,
Membre du Hatha Lop's HiW
temple, de l'Inde.
Le Dr Seetulsingh offre m sade
profcssionnels au public d'Haif.
RUE DES PHILOSOPHES.- J~ER*I

Francisco DESUSI
Fabricant de chausWm
La Manufacture a toujourn
p6t un grand stock,- pour la
en gros et ddtail,- de chaBusal
tons genres pour
HOMMus, FIamxs, EnWtAM
Lea commands des co
de l'int4rieur pourront 6tre
dans une semaine A pen prub.
23, rue des Frontg-Forts,
PORT-Au-PmMCm (E )

Au dernier
FABRICATION DE CHAUSS
D. FERlABI R
A I'honneur d'a noncer A -
breux clients de Is Capitale -
province qu'ilvient doie
la Rue des Fronts-ForMt ec &ae
stock de chaussures, d .d
au N* 153 avec linsle tion n
Les clients SM tios0.
dana les meme s Ce" tio;
dire avec lee s5 a1 d'SMOP
vente en gros ; season
mee solos et Ia ats eW
re predr lee


PREPARATION


Maison F. BRUNEI
195 GRAND'BUE 196
Dirig6e par

L. HODEL!I
Anciemn membre de L, SociS t p
thrcpi'lw des m~ tres tiileutrs 7 if
V1Ant de recevoir un land cbj-oi
tofles diagonale, casimil alpaca, d4l
to, cheviote pour denil, etc, Reco--
de particulirement A sa cliietSo
belle collection de coupes de
de gilets de fantaisie et do pip
touted beaut.
Sp6cialit6 de Costumes de W
ces.- Coupes Franoaise, Anmglde
Amiricaine de la dernire Pwteft
La mason confectionne aussi d s
tumes mniltaires, habits brit
dolmans, tuniques, habits s
r6a. etc e*t, de tons grades.

EMILE ROCOURT


----