<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00351
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 6, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00351

Full Text



[pl euxibme A nne, No 356.


PORT-AU-PRINCE ( HArTI )


Samedi, 6 Juin 1908


j)


QUOTIDIEN


_~i SIICLUILT-- *---t -


ABONNEMENTS
SPORT-AU-PIINCE UN Mois..

, DIPARTEMENTS TROIS Mois.
E TRANGER........ TROIS MOIs.


.G. 1.

. 3.60

. 6 6.


DIRECTEUR:
C1emaemt L~agloix'e,

RIRA)AC(TION-AD.MIINISTRA T1 uN
45, RUE FOUX, 45.


LE NUMfRO 10 CENTIMES


Les abonnements parent du I" et du 1i
mois et sont payables d'avance


de chaque


Lea manuscrits ins6r6s ou non no seront pas rendus


PrL tout otce qu Cnci en [A' tfIifinisLratiou dxu. Journal, s'adresser IA.r.hur ISIDORE, 4S, Rue Roax on Bonne-Pei.


*


Puruoi notre Camp


LETTRE A M. ANI


Best doac biea eutendu, mon cher
Imotasse, que I'o ganisation social
idtene peut ttre obtenue par le setul
pePo de l'6vangilis.tion, ni mtlne
F '6vanglisation coInmme moyenl
rincipal. La religion, co tes, est
ppel6e A fournir sa contribution tout
come les cultures intellecluelles,
aIis ensemblee loe tcs d6iments d'&6-
ratioa estsdetin6 A0 t ei utilis" pour
bbut social de touted autre facon que
dla fagon propre au prietre, au pas
.tar, A I'instituteur.
Sidonc A vos cet.s et aux cotets de
lJackson, e me suis lev pour parler
I autre language que vous, la dolimii-
"on ainsi faite de lnotr'd ciamii)
action devrait il me semble, facili-
rI accord entru nous ; nous auIioiin
W nous rencontrer p'uis(iue nos ac-
Sse nt convergentes et out la nmi-
soi6t6 pour oljet. Vous n'avez/
Slair de penser ainsi et c'est co
p"eipliq q que nous nous soyons
I.a : vous avez francli la limit,-
i sparait nos deux actions et vois
ore userez de mettre en garden cont!re
-atre invasion.
plais aion intention c-st de vous ex-
liquer pourquoi, dans mIn projot do,
formee ociale, j'ai porter tout natu-
oliement mon attention sur les soO:i-
o d'origine anglo-saxonne, et pour-
i Iai 66I sollicit6 A presenter leur
kPsatip 80ociale come module A
ote pays.
i4t 1dabord, laissez-moi attire
S attention "ur un fait qui a pour
i treK grande valour dans le
,41bfCrt que, tandis que je trouve
'iera drs adversaires, tres achar-
PSrff course r6crieret pour dd-
raa OYpalthie pour l'o-ganisa-
OCiale nglo-saxonna, j9 n'en ai
ltea6Sun e seul qui ait trouv6
b loacle universal 6tal6 & ses
O ISltr forme social existan-
b S~UbStituer A la mienne.


( C 'inijuIre t nuioi- pouvon- lire danis 13 tion ido faux formelle et A un mode de
/ l(h Iunn I-9 1 /" ,l I M irs .,,' lt,, 11 [tlr1'.'1- ,i-,'ussion dignedu d6bat.
I1 UU U d;tr.s l )I:,lue!l- I nolins &'tait Notre collaborateur et ami, le Dr
trait iisti.- so'elinel. )Dorsainvil, public actuellement une
-Vou;s Om 11n.e, inon cher Montass-, ctude sur I'Evolution social, suscepti-
SI BA L MONTA SSE navez .ps compljlteinet 6c1pp0t a ble de donner satisfaction A ceux que
NIBAL MONTASSE cette tendance, car jt lis dans votre pout interesser la marce de l'esprit
Scauserie qule co qu'il faut A note mi- Iuinain A travers les ditferentes for-
lieu, c'est a de perfectionner, par une uies revenues dans le course des temps
I education active et persevdrantc, I'd- par I'instinct sociologique.
On tie combat ma fiton de voir que ot d'drne haitica. Nous ne ferons pas double emploi
pour tomber dains I'utopi ct dans 11 faut bien que I'on me permette, A et sans remonter aux origins socio-
l'idbologie et pour clh tcllor, clicun Inon tour, do regimber un peu : 'edu- logiques come notre intelligent col-
,tans son it. .gination, qlielqy1 formne cation na'ionale-cst chose trop respec- laborateur dont le point de vuo est
s-ocial ,~.t.iti', pjlt. ,lo t)ig1)' b i table, l'1t tatueldle la s;ciet hiaitien- sommairo et necessairement incom-
n1 0o pit)is.e do la rt-alisatin1. ino est, dle l'aeu de tout, trop ddplora- plet, je vais essayer, mon cher Mon-
I'un diux, coutumiier dos g tn11 'ali- tble, les intrL'ts qui reg!ent actuelle- tasse, de me renfermer dans notre
(I~. vague.t otrit (ie d le s;crei't d'uine mnlt le jeu des nouv:tnents sociaux sujet qui est d'expliquer -scientiflque-
existanice fco) is et hlar'molnieu-, a nous umenacent trop,- pour qu'i soit meint le secret de la supdrioritA de'or-
quoi tendtl tout '&ducaion vraimenlt sag de contiinuer i tournIer le uos d ganisiaton social anglo-saxonne, re-
digrl de ce nom, c'et, pou- les peu- l'e~rew:ple et aux fits accomplish qu'of- prsoentant le plus complete de la for-
ples come les ilndividu-, do sf frent depui.s dessiclvs ala 1mi[ditation mation particulariste.
ddvelo)pper dans liv .< Jc S.e a(ptll- ties p upls les societs anglo-saxoI- A. M.
des ; et ii ai clrst':iLeI q;i t lt3 te s, pour; qu'll soilt 'ru'' nt tie *ddai- .-, ,_ __
S;pl 3 1rt3is c0i x )i i il )' iter ) (: lque (e iq cho ;, ti 1l actuel,
ois 1. no .:^ i i.lis, de ddinonstr. itt, our cou- i O on HP0iln
inent aux Anglo i IxI5, iI i- '1 r aveug ,ilul.it lai suite des cher-
leman, nau l) nois, aItx Jap))1 cl- cheursl dS lun.S.
iX Slaiss ls, ux l ls, aIx lol,)1.,tri- Mai- j'ai Ia plt lten utoni do ptt'ler ait
dau -SSuSse, MIx liles, aux Ilol -i-a
dl t I~lrn t noin o e t ,, i m rndll tll
.Is, A LoIs ,Cui 0diit d ya a 7 lu tt lt:;--, lntet ipoeur lproloser 'a Sou- cc tiltre, la Ruvue d'europ
chose a iprIdre. Notez qu oa s' st 11ote pays .noto 'or a-et di'Am4rite plublie un article do
Iloni g tid, lad nIOul sigialer L cs. d St l social anglo-saxoune I; si Monsieur E. de la Charlottrie, don't
,.u'i v a c'presdret i de ch il de Imur pouvon scietlquem at expli- nous extrayons les passages suivants:
-4) uii.es; n11d ., r cat te sdi~ip'io: it",, en rdv er le Le mois dernier, 1 l'occasion d'un sou-
(.) Isloee tci-c )1lus tart, u j):t sret. lvcment rdprimn, la R publique d'llaiti,
ial qiotitien. voyant prol) i)!e ,t d6but te nlllt.,e c lliun.oe social notre ancienne colonies de Saint-Domingue,
dalis la pens-e de M. Sylvain luel- salors uii'il ani'dtait arlwt:v de p:irler pour a fait une bien favorable apparition
q(ue veine A exp'oiter, oerivait : la premniere fois des -ocidthus comnu- dans les colonies de la press parnsienne.
a NoNus voulon; deln i\der A tou' nautaires et d.is so,:i. *'' ;I ,,ti:' la-ihes. Et c'est peut ttre par ces braves d4p-
'e p s ;' ton:s co x qiii m ir-la il -'est ti'o v'- ;In t'"; t i )Ii c )ale c i- ch's et par ces notes hatives des jour-
A la t1te de la civilis-ion le ret trad:c'tur [olr file ui !!t eln garde. naux quelle s'est rivl6e A un grand
de leur force ct de leur prosp'i'it, contre toult svstmalntisa:io. it qiAi, A nombre de nos compatriots qui connais-
Nous convions no3 compatriots i un' Ii'avance, d6p!orait L),ur' ml)i do me saient a peine son nom.
neuvre d'dclectisme. Nous pensions que voir ver er dan. ce qu'il appelait Cette ignorance dtait injuste; et la con-
lo mim-)nt est venu pour les Haitiens ( l'esprit 1de systlme. C(:'tait du naissance qu'ils croient en avoir mainte-
do se f4ireun idili de vie plus .otfor- mtnem coup mettre en glide, on le nant, est plus injuste encore.
me d leurs. vdritables in4tdr't etaux rkt- concoit bien, centre Ie d6cor scienti- Elle merite cependant notre intret,
lit#s de la civilization contlemporaire. lique sous lequel je prdsentais les fails cetti june rdpublique qui s'es constitua
Pour cell. le q'oitilioan s~ proposait d'observation social qui sa trouvent A I'ecole de nos institutions, o Ie sou-
d( fAire dnfilor devant les yeux des au fond de la champagne du Matin. venir de la France est restC trks vivant et
lecteurs les.grands peuples qtii miri- 11 m-e revient done de justifler le ca- tres doux, ou notre langue est parole avec
tent d'etre nos e6uzateurs, en expo- ract!re hautement scientifique de ces plus de purect que dans beaucoup de nos
sant les conditions miterielles ou mo- fails, et ce rdsultat obtenu, je no serai provinces, par huit cent mille citoycns.
rales auxquelles ils doivent leur pros- pas fAch4 d'avoir mis tout le monde Et c'est peut-etre le meilleur service que
p6ritd. en face d'un ordre dd connaissances puissent rendre A leurs lecteurs ls erg
Miheureuseinent, au lieu de reali- des mieux agenedes et des mieux d-,- etvu', que de reprendre en les etudiat
ser celte promesse notre confrere a r ontrees et d'acculer une fois pour et de remettre en actualitd sons lor wrai
Jugd plus prudent de so r6fugier dans touted la contradiction a une inscrip-'jour les questions, les pays a es pera


I I


___ ~_ e __


w


I I I ~--- ~~~srrrr r I I I ~ __


6"00


A.


a -








!iiItts qiie It prci;c qulotilieinne a bous- ville (19 tows 1e4 poinit. hle nos more'
culv i" ,- nesa' i asard dc,:5 'tutout. doT atM')lntagigI4.
It rtn', ct I0 1, Im icvi.C01tS. ( es .-,ecoui-4 COti-;ii.cif t eni pro4ui b
d-s gi 'les platit.tt io'is Vivriit~es (j U'
1~, 'rI I' C* I 1) ;11'', U,)C "SAII '*'I'iico p~o- '1* lk ati-I: DO-pai'-
U) i L ~~I ,('I I~u di im iious'' mi ii 'I-it N .u ont (`t6 it (tus ~.-;il tinl
Icii)ii.t'lit Ic ii )r,1 : N tri c f uvinl ,ir,!s vif seitirn-'nt ei Cconnats.-;ice
hOtiatue t*. roc- c: cii-. c, 1116i I It ,C, Itl Ils tout e les cla -s- e4 01 i po),,uI.i-
'cbntde ct rarctinctt a'vril L. 110-1 CO flA 114t6quu111Icseutle VOA, 11
Le PrYl.ide:nt actitelleI,. R~publijuel, ri enpour eXvlter S. E. Ie Putsilent
d'! hivi c CO, all Ccxvri ra.r1 de c c!-.ec''ritains de LI [.,y~iubliqute, till concert.ou uiall3t
d.JcpresSL r.ico:itclit et Je cc ue' de lou *igo el C( dfi t biow-i jetions A Suit a-
EDIL' 01*'IItI, %t(i taluies Images de 1ournaux, aIl't.Lt" jpl ~~gIliIIt 11 ,!1;1iI
i 1 !It.11-A 1' 111., liI-' vII I '7 [i ii ii a tijvi siji. (ll iiact" t
lilt flo p-(O 11119,t
i.4ttaietncvi I.: palmitfi An.1C cclz lui est P l) iA tIj )., .111 I'lit i t(U-
di ', : culte, -t p )tvii' .tft-- t+'r :'I I 1)hiItiii- Ic de 'aur~ole ,ie)gor
!lr sun pavd. r dL[I. tit de callmle et d,.:aip oruc son front, quelqu'eu soil d,j i
Ir'll11i.1 A; lui t ,:tc depuiS pl'li ,le I't' t.
i dnieicr uisqu% sa vic ill I1 N014iicit 1) 1.- A mli
:1. ittp i 'tto~i 'icr tpJqc illi-6 sgrt SCS X IT355si 11est cotiturnier du geste Iin
1:1 Li wi J),)" .111, i: it aIit su suPt (1uluju I11s cUiSyo!I- d ti a lire
ttouvcr '~nergi* htiulmrieusc d'toutfer ici oi0re admiritatioji.
tin: v.' I i icore i a r v~i ct Xd 'ctiipc her Eit IM,), adot, (&11'11 i.it delo imten
Lrv jI C spitale, seller A Iuit~iem ce


IL.. :i lr r I r,- d i :i ,,. I II q'uc s-I-e ,r
tears devrnien: tcrnniitre avant de autta-
,ur, csL une des plus belles eL des plus
IcIlEpijes, enn tn itie temlps 'que des plus
I J. t
Neul, 11 a pu.rrIvi a iII I
LI.nt .I prL':i.dencc. U ic per I(),I ~'d e 1i x c i
vile savis e'x.:np'e d I ms Iliitoire lia
:lennti, et ce W'est pa, la durLtw d'une rtl-
pi(,t,) I orl 11 '.: ess. r,, r qu' c pargn e
.~tit -e re d s niirc'~ qtiii peut soulever
tilli sen tB d'h111 Xi)rr-cur Idi lc(xur de
ceux qui tusillaeui:t !a Cmiiune i1 y a
irrri:e ains. .tu noin de l'unizttcd 1.A itric,
ct jui unt l t'iit des statues A A hiers.

itiicLadr esdi'e~ plar M. F Mlarcelin
iSon Excellenice le GMnral Nord, i
occasion du 5i1iie aniniversaire de
scoll (ec':iO, uLu a *vu0 coriclut ainsi
COllt]nieiiz, api Ci etet ckture, coatinucr
A qei c due s gens qui parlcnt si pure-
It Ilct otr bele il nt' iw e ii at.i1aibe pulssent
.1c &%,.) s scomaic t on a e,,aye de
ii IsIlIr: L Le s cul fiti Ld'une culture in-
tt-l',cLcttid .iLlv: i D~parfaite des lioinnmes d'E-
1.ir, W'est-c.!e p ,;ULin sl'r giratt d'une civi-
11 .ttloli 11 avant rici envierr a celle des
peuples d Elurope?
E'. DE LA CIIARLOTRIE

AXi14 .s 'ce,, 'o ?de Jfine i ~llrariie~lc szuvant;

Mat aniuituite

Presidenftielle

11 est 'Ic e e 'c"ites qui tit1iiottiil clhez

itt iCedflt Istfucs Oid lliie 1e ut

tci Pioltirutle u'l i rditioni Eli pies ~Ice
tde l'd5cIsI 41 q1u, t end ei en n joul s le
muordle ullitailie, -- Ai faie tie 1'intert
par-ticulier la i gle die nos actions, toute
mIInIIifestation die s Aktitwruts altruistes
est r~couxrortainte pour Ies Ames ioblas
et grandes.
Aussi combien est giand el beau, par
i'enseigneinent (gui s'en dthgage et par
les eidtitnents qu'il traluit, I'dcte de
notre VWimrd Chef d'Etat, Son Ex-
cellence le Prsident Nord Alexis qui ;
rewiseigta1 sulr Ia gIrInde -misere qut r&-
f iie dans les earniupignes 6prouv.es de
-arrondissernnent. ie Jacmuel, misCre dtle
A une affreuse disette qui a pour cause
une s~cheressc exception nellement lon-
gue s'est empressA, avec ute spoutandi-
tW qui Lui fait le plus grand bouineur
d'exp~dier dAi secours au Magistrat
communal de Jacmel, pour Wtre distri-
budf mau indigents qul affluent en noire


i la Police gner.ale, ii onvrit gtnlireci-
seItont sa bourse, i des prisonnier' politi-
que; |qui viiaient ld'te rlihi6r-s apr6s
1lnoe luu,,:oe ltditction sous le Gouverne-
'iin 'rt va:incu ct parmi lesquels se troa-
v.aietl plusieurs jacmncliens.
Souveatt, oh trits souveiit, ur'iint sa
I ngite ct ricire, il a eu soit a ouvrir sa
horse, soit a donner avec bonheur i leo;
plrotluits dle ses chi mps, au.si va-,tes
quefertiles,poursoulager des infoitui 's
on attinuer I'ellet des .lisetles. Car,
coin:ie l'illustre Cinciniatus, ce type
iirnmolrel du Vieux lminain, hiroi lue a
la gue, t et d'une simplicltd sublime
d.ttns la Paix. Son Excellence est aus-i
un guertier doubld d'un arnaut enthou-
si tste des champs.
D1j:i let Matin s a loud en terms
que nous ne saurions atteindre I'acte
d'atiirable bonte quoe e grand cuerr
d1 S. E. la CG-1 No- I lai a dicte, mais il
convient qu'une voix parties de Jaacnel,
c' ll3 qii sigi al tici mine, cette lmise-
Se ai l"rttenlio n publilque, viennie aussi
i I'unisson dliti a iCatin a dire, en face
dcu loute la R6publilque, mncrci a Son Ex-
cellence, au nomn I population da
Jacinel, pour soin beau moavonment de
commnisdration et de bienfaisante gnd6ro- i
site.
Li postdrite en g.Ardera l souvenir a-
rjdabl, et iinperissable.
J tcrnal,2 Juin 1908.
ROD. ALEXANDRE


RENSEIGNEbMENTS
Ml.T tOROLOGIQ tr

CO haervat.Catoire
DU
SiMINAlItE COLI.CGE St-,AITIAtI

VESDREDI 4 JUIN
Baromitre A mridi 763,o0/rn
inimaum 230,7
recp6ratu re maximum 330 7
moyenne diarne 280.0
Ciel trs nuageux toute la journ6e assez
clair vers 9 h du soir. Couronne lunaire.
Rosie ce matin, 6 J-iin. Depuis deuxjours
vent d'Est assez fort.
Le baromatre est en hausse.
R. BALTENWECKI
Arrivage et D6part
Hier sont arrived par I steamer Prins
Maurits 1es passgen suivants venamt de:


S Curacao : P. Gauchen, II. Wilson.
Jacmel : Fayette.
Cayes : Laulun Francois, Morcau Moris-
set, i'. Paulin, C Cherustal.
Sont parties par le mceme stramer les
passagers suivants pour St-Marc :
Louis Delva. Lion Mirtelly, Mine Ed.
IMarcely et enfant, R-n. Martelly, Albert
Marrelly, Melle E'nilie Chauvel, Melle
lliaie Etienne.
Ramen s au devair
Que!quc' mniebres de la chambre des rc-
pr&scint:ts, 1 W\VasY'ngton, ont 'c dernic-
IlicTt lis htros d'u'e as.s;z piquanze avcn-
ture.
Pendtnt une rccente seanIce, I'; chlfs du
parti rdpublicain .1 la chimbrt, s'apcrquretn,
ani momenllCt lu vote, qie Ic l quorum ^
1'ict tir pas atcint. Une rapid cenquit ava.nt
trit ddconvrir q'e iIc; rcpreseitants ab;cl;ts
.sistaient A in .garden p.iartv\. A !a Maison
Blache, le a speaker *, M. Cannon, donna
ordre an scrg.nt d'.irmes de fire arr.:cer
par ses hoinimes cca Icgdiiatciurs trop peu
oucicux de leurs d.voirs.
Con!iciit les dJput.'s du sLrgent-d'arnes
tiit-i!s pu ob:cnir I'en':re de la Mai'on
Ila.nche i? ci! i rcstc 'nvst'rieux. Ce qui cst
c'rta;:n c c't u'its v sot cnt ntrs ; car es re-
prcsLintm;s se tro.vaicnt Jans la Maison
Bl!.inche minc-. II p'euvait, le temp: dtait
ftoid, et li n'v avr i- as, .A pr''prement pir-
1.r de ('ga'd i:-p; .tv *.
O0i raconte, q, M. .oij\v >rth, gendre
du prdsidcnt iRoosevelt, fut aicc au nmo-
inLnt ont ii opdrait uie sivavite rc:raiie vcr-
les stages sugericurs dc It tsi:s.i Blaniche.
Le rcprst-lntant D\awoni, de l'l,.\l, fut ar-
r:d .1 la porte nimme. Mtcux encore, iM.
Intff, de l'Etat de Pensylvanie, causait gcn-
timent avcc Mme Roosevelt, lorsqu'un 1d-
p 't0 du sergent-d'armes lui frappa lge're-
inent sur Npaule. et lui ditV 1 M. Huff, il
tbut vous rendre sur le champ la cham-
brc -. E: M. Ilutf obit.
C'tst ainsi que furent arrntdIs une tren-
tainm de repretcntanti car theoriqucment
ils se trouvricnt b.l et bin en eta: d'arres.
station. Penauds tt de fort nmchanle hu-
incur, tons furent ramcns \ la chambre
dans des voitures ct des automobiles que
Ie scrgent-d'armns aitss procures, Lit l'on
put procdder au vote.
D-s Idgislateurs ranenes A leurs bancs
comme des &oliers pris .: tfaire l'dcolc buis
sonnitre N'cst ce pas vraiment original ?
BOit- aux Lettres
Port-au-Prince, le 4 Juin 1908.
Monsieur CLtMENT MAGLOIRE
Directeur du ACatin


Mon cher Directcur,


En Ville


La note parue dans votre journal de ce
jour sous la rubrique: Chambre des tepri-
sentants est fausse et peut porter le Pays A
croire que les Deputds du Peuple ne voient
que l'or I veulent l'avoir quand mmeme!
pour l'entasser ou ?... Certes : pas dans
certaines Banques I... Jamais, ami et cher
Directeur, il n'a td parl6, dit et soutenu
dans la seance a huis-clos d'hier que dor.-
navant un Deputd touchera deux cents dollars
amniricains par mois pendant la session.
Moi qui vous parole, je serais le premier
A combattre cette proposition, avec le
change actuel, dtabli par ceux, qui, vam-
pires, ennemis d'Haiti, boivent et sa sueur
et son sang sans jamais en etrr alters.
Bien votre
BAILLY,
,Avocat, 'Depurt au Corps I2gislatif
-Le Catin affirme que dans la stance
A huis clo de mercredi dernier, il a etc
question, A la Chambre des Representants
Sd'ne question d'argent.


SLes Deputes veulent 6tte pM
au taux de 200 /o,- -oit neu gS
par mois. Voila l'ex.acte verit.f D'aif
un message a tdi adre~s6 dans ce 'sC
Secr&taire d'Etat des Finances, nw l
ue 'D'u,,u cents gourdes soit portdeselfa
e chalue put6 ditns lcs credits sani
menta'res ; ce qui fcrait une iou3
charge pour I'Etat de 106.400 gIrd~e
an.
Revue du Maroh
La more saison bat son pleind o ce
ment au bord de mer Les achettrs4
commine ics vendcurs sont rare s
nmits ne son: pas prescds de converir I
Gourdes n'avant pas de remises a fire
le moment. Lts vtndeurs eu-mb
avant suffiamtnrent dc fonds poor sati*
re leurs achats de dcnrces ne s'emprea
.aus non p'us de convertir leur stoc d'd
Cepcndaat on a fait qucliques peti:.sve
tcs de P. 1oo A P. loo.- 603 O,,
taux de cloture hier soir.
L,.s Tra'tes sur F;aiiie pour le raisol
cxpliquies plus haut o-t gagn6 /2a *',
.1 trouvb preneurs A 4 de prim.
Les Cbdques sur 'N,iIv-York oat he v
dus A t i 2 o0o de prime.
Nos denr cs A l'Etranger, n'ont prs
de changcment.
Le Cafd est toujour .1A Frs. 41/41.-a
disque le Cacao se mai.:ient an cOMssgsE
1e la sena;ne dcrnidre : Frs 62.
G il Camnor Jaan-Bap~sta
Iiler a laisSd p r le C~ -naire notrl sy
pathique ani, le Gal CimnerJean-Bpl
Co:n;n.n litat de I'Arro i.iss;;nent dt Si
M.'r:, apres un court sjour parmious.L
A- posted d'h )n;cur ct de confiam:ee
ii remp!ace le combien regrettn C
liqu:on m)rt au cha:np d! gloiLele
C. Jn-Baptiste saura fire appr&ia f
vernement A la dltense d luel M 9tlit
est toujours prete.
Tribunal Civil a
Audience civil extraordinaire is4
S juin i9o8.
Le Tribunal sous la presidence
I). Maignan assist du Ministrre P~i
Innocent Michel Pierre a entendu ks
res suivantes :
-- Cdlcse Jacob centre le sicur id1
Po'ynice.
Madame Th. Dupoux etR
centre la veuve PWtion Riviere.
Puis le siege est lev.



uelles
Hol~vcllc 8 Ira I


Derni res D6p 4i

PARIS 4 L'incident qui s'
aujourd'hui au Pantheon a Wa -91
de sensation a Paris. Chacaa n
le motit de cette tentative d"'
gory ne pouvant etre considdki
finatiqucdomino des pv1' s,
est de plus un home idchi, s,
jouit de I'estime de tos cux q.u
naissent ; quoique ne de parents ra
s'est toujours montre bji foran ,
relations avec bon nowbre d'officie
rieurs lui ont permits d'&rire 0 '
sauce de cause bon nmnbre d'ut(
des questions militaires. Il.lut P
respondents de iourSauZ fran'--is q
virent les grandes m cuvres ae
et franCaises. Ses amis s den"- I
a pu l'induire i commecre cet te
Paris Un group e Ic dedpu.'
th aujourd'hui A i chambre D
loi reduisant A dix clnCes I
ment des lettrema 4A dlltl i.
ter et i dix ceotiaIt mD i "
1W prix dM mAuap sl0FgmP#








.- Les journaux de toutes 1
diplorent la tentative d'assassin
Dreyfus. L urS opininions difflre
ai concern la cause de I'at'enta
;aulois auquel Gregori a collab
c le Parlement de ce qu'il a rav
i ce6rmonic d'hier des discord
menceraicnt A s'apaiscr, il ddsaF
;i aleincnt Dreyfus quise di un so
esaluer le triomphe l'auteur de
organessocialistes eto uvernenmentau
mnent cct attentat qu'ils attribuent
ce men& dans la prcsse royalist
ionliste. Le r Rappel v dit que I
er de Gregoti a fait plus de mal a
alisme qu'au Drcyfusisme.
SUs.- Au S nat M. Barthou continue
ticours qu'il prorcon;i au course de
mdemnires seances.
Chambre aujour''hui renvoya A jet;
h prochaine intcrpellation sur Ics 6v<
nts de DravLil. Ellc commence ensuit
discussion de la question du colonel d
it au sujet des emplois civils riser
sax sous-officiers.
ADraveil de nouv\aux icIidCets sc pro
ret A I'ocsasion de I'cnterrement e 1
me; grace au sang froid du sous-prefe
'ycut d'autrcsvictines que !e captain
andarmerie gricvemncnt b'ess4 A la tcte
KLurr-PErTLRHot .; 2.- I)'aplrsideS an
nations reues ici ia situation po!itiqu
lerse s'aggrave rapideinent; la nouvell
It shah se scrait rfugi A 1la !Icgitior
AiT hr.an est formintllcirent dl'nenti
icelle annonlant :son depart dc la ca
et son arrivcc au palais de I3ages
Ak confirmed.
PUs i. La chaleur cst intense ; l
mecre marque 33 dcgrcs centigrade

$.- La balle n'a !pu encore etr
lte du poignet du major Dreyfus don
continue A .tre satisfaisant.
5.- La Chine a lejet la requ6te
.apon de placer 20 hoinnes sur le ter
ie chinois pr&s de la fronticre corbenne
r s'emparer des chtfs insurgts coreens
tenteraient dc ipasr surs a sol chi-
ir.

ITibune diu "Matin"


IONTBRUN ELIE

k Memorandum
.nM bdlies et diffJrentes rdpara-
Uons faites par Motalbruit Elie
depuis 1870.
tChambre au Morne A Tuf, 2 Maison
Bord-de Mer ( Montbrun Elie ),
re National, Grand'Rue, 5 Maison
Giteau, 6 Maison pres Louis Ri-
Turgeau ( Montbrun Elie ), 7 R1pa-
n Chounoune Blain, Rue Bon-
8 Poste, Rue des Miracles, 9 Mai-
Guisse, To Maison, Place de la
Sappartements, Simrmonds, II 3
ltcombe, Rue des Fronts-Forts, 1
CarrC, Rue du Quai. 14 Halle
Bord-de-Mer. i Halle Preston,
F. Bruno, 17 Maison M' Fer-
du T6l~graphe sous-marin i
de Tl16graphe sous marin de
et Barthe, 18 Maison Aux
Paris5 G. Serre, 9r Maison H.
d Roe, 20o Maison H. Laforest,
Foi, 21 Maison H. Laforest,
are, 22, D'Aubiny, Rue du
a12 Halle Grand'lRue 24 Place
is ts de Chbne, 26 Weber &
l11 halles, Roe Amdricaine, a7
Bord-de-Mer, 16, Ban.


es que, termin les Halles, monti I'horitne VFWTE DE BIER DE MIHEURS
at e Ile paratonerre, 27 Maison Poitevin, Rie __
nt dcs Miracles, 28 lHalle Poitevin, Rue dJc; i vertu d'un jugemi t rcnii par Ic
t. Miracles, 29 Miot, Rue des Miracles. o al civil de I'ot-aiu Prince en date du
- Place de la Paix, 3 x, D'Aubigny, Rue du Juin vil deuf cn huitnce en dae
- c Cntre, 32, Miot, Turgeau. 33 Miot, Tur- g:t ia dJilb~ation du consi ,l faini!le
cs geau (Marcelin ), 34Poulle, Bois-Ch ne, de mineurs llr.tacius Lt Ma i ilecor
p- 3, Miot, Rue du Fort-Per, 36 Maison teflue sons Ia ptiidec : du g de pa;
I- Babiol, F. Herrmann, 37 Rue des C" de la Capitale, section drl, Ic, \gt qua
la sars, F. Hcrrmann, 38 d Rue, F. Herr- tre avril e cte anr et a3'r:-lsant la
mann, 39, Suirard, Rue do Centre vc te d -lai mr;ti, lur r'r:.na.t d is l m-
S40 B. Rivire, Rue des Miracles, 4 Sui- me.ble ci-.ipr. dsignd :
A ,ard, Rue du Centre, 42 Simmonds, Rue se ,
te des Miracles et du Magasin de l'Etat, 43,. I sera procdd, le vnudrcda que Ilon
Ie Weber, Glacis, Rue Amrricaine, 44, C cor .ra dix neutJuin courant, dix heu-
u Fouchard, Gd-Rue, 45 S. Lafontant Gd- 'cs :in i en l'd:udect par Ic minis'ire
Rue, 46 Warf de la Douane sos Salomon, de MP kitbcr V lienay notaire A Port-au-
ie 47 Warf de la Douane sous Hyppolite, 48 Prince, s ise rue du Ccitrc A la vente au
es Mombrunfecit, Arc de triomphe, St-Jo- plus ofirant t t dernier cnchdris'.cur ds
seph-Portail, 49 Trace du Cimetiere, Sud droits et pretnt ons des tnineurs susnonm-
- et Est, o5 Pont devant la Banque, 5t Pont rods consisiant en la moitid d'une propric-
d- devant Roumain, 52 Pont devant Denis, t6 fonds et bktis se, s i;e ce tte ville, ruc
:e 53 Pont devant la Banque, 54 Pont de- du Magasin de i'E:a', dc la cmotcnancc dc
le vant la Pharmacie Roumain, 55 Pcrce- dix sept plds de facade sur soixante ncnf
Sent du Fort-Per, 56 Route de Turgeau pCedsd rufro ur, bornle,sA.voi: au nord
A la Chapelle, 57 Route de Peu-de-Chose, par Cyrille JosLph ; au sud, par Madame
- Holly et Poulle, 58 Reparation Maison Vve Ldmond Chauv,. ; A IEst. par la inc du
a Laroche, Place de la Paix, 59 Reparation, Magain de 1 I ct l Ouecst, par les he-
:t Maiscn Woolly, Bois Chne, 60 Mauso- riiers Duval ;
e Ve de M. Vilievaleix, 61 Les enduits des La dite vn'e aura liu sur la :iii A
. Cinq Minsteres. 62 Reparation de la Doua- prix de deux mill, ccnt gourdes hixc: par
- ne, 63 Pose de la Fontaine devant la l expert, outre ls charges de lenchere
e Douane, 64 Pose de I'cau sur le Warf de . .... cv P. 2. loo
e la Douane, 65 12 points devant differentes Aux rcquate, poursuict, t diligence du
SUl ics de Port-au-Prince, 67 Introduction sicurAlexandte Brutus, tutur desdits
c de Ccrbillards pour les Pauvres, 68 Route niicurs, assist du sieur Fr.dnric Iklcor,
- d'A!ex:s Jean Joseph, Bois-Verna, 69 Cons- lcur subrog tuteur, tous dux proptii-
- truction du Pont aux Bambous devant l'Im- tires, demnurant t doinicilihs A1 Poft-au-
pCratrice au-dessus du canal que j'ai 6tabli I aice, ayil.t pour avocat Me Luc Theatr
e pour jeter 'eau dans la Rividre du Bois- Pour plus samples rnscigneincnts, s a-
s ne au Trou dArgent 7 Construction dresser A avocat poursuiva:t ou a M* K.
du poCh au Trou d'Argent, 70 Construction Vilmenay, notaire commis A cette fin et
d4 pont au Trou d'Argent, 71 Construc-
e tion de la pile du pont m6talique de la dcpositaire du cashier des changes.
t Croix des Missions, 72 MicS, Rue des Port-au-Drince, le 6Juin 908. ;
Fonds-Forts et du Centre, 7; Miot, GI- Luc THI2.RD, avxat.
Rue, 74 Miot, Madiou, Rue des Casernes,
S"' Miot, Rue du Centre et Bonne-Foi, 76 VENTE PAR VOIE PRtE,
Elie, Turgeau, reparations, 77 F. Elie,
s Halle Miot. 78 F. Elie, Halle Riviere, 79 AU-DESSOUS DE' L'ESTIAIIOA I
. Turgeau, F. Herrmann. 8o Gentil, Rue -- s
Bonne-Foi, 8r A. Bourjolly, pres du Ly- En vertu de la grosse en forme ex&cu- rd
cee. 82 A. Bourjolly, vis a-vis du Marchb, toire d'une obligation hypothicaire, au rap- c
83 Reparation Dou3-a Petit-Goave, 84 port de Me Louis Etienne Christian Four-
Maison Vdrite, Rue'Pavte, 85 Eug. Les- nitr et son college, no:aires A Port-au-
pinasse, Turgeau, pour Evariste Laroche, 86 Prince, en date du dix-huit Ao nt ail ncuf
Carrelage en Barsacs des Cinq-Ministeres, cent six, enregistrde,- d'un commande-
87 Reparation de la Route de Turgean au mI ent demeur6 infrucineux en date du sei- t
Chemin de Lalue, 88 Le point en fer de- ze Mars mil neut cent sept, aussi enregis- i
vant la Banque, 89 Maison Pasquet, Rue tri,-- d'un jugemcnt du Tribunal civil d.-
des Miracles, 90 Reparation, Ma'son Ce- Port-au-P:iine, con'radictoirement rendu 0
Lest, Rue Bonne-Foi et du Quai, 91 Repa- centre les parties, le trois D&rcmbre mil
ration, Maison F. Fortune, Lespinasse, Rue nuf cent sept, nregistrd ct signifies. EIn
du People, 92 R6paration, Maison Cevest, i verru aussi d un jugement contradictoire
Rue du Centre, 93, RCparation, Maison du Tr buna' civil de Port-au Prince, rendu A
Miot Rue Amiricaine, 94 Reparation, Mai-, le-vingt-six Mai d. la presente anne, enre-
son Bar Fin de Siecle, 95, Halle Moreau, gistr; ct signfi autorisant la vente an
Rue des Fronts-Forts, 96 Reparation, dessons de la crcance de sept cent qualre-
Roncy Gerlach, 97 Reparation, et mason vingt cinq dollars ( 785, dollars ) du reque-
Morcau, Rue des Fronts-Forts et Cour- rant;
be, 98 Deux points deviant Simmonds, Rue 11 sera plrccJ6d le ma ii nnut ini:i cu- c

des Miracls, 99 Maison Lafcrricrc, Ru, rant A trois heures de l'aprc,-mnidi, par le
Lamarre, 26 Aoit 1906, o10. Reparation, minis -re de Me As:rcl LIafrcst, noitare,
Maison Ernest Dalencourt Turgeau, o01 en son Etude A Port-.au-Pr.nce, Rue R6-
Rdparation, Maison Suirard, Rue Rdpubli- publicaine, A la vente aux .Lnchcrts pu-
caine, 102 Une Remise, Rue du Centre bliques et au-dessous de l'estimnation d'une
103 Construction toiturepour Hamann, 104 propridte fonds et batisscs, sise en cette A
Construction du Pont Nord Alexis, Rivie- ville, Rue du Peuple, coinpo-.;e d'un em- -'
re Froide. Monfleury, ro1 Reparation, Vii- placement en deux portions con'igues a
la des Roses pour Kesler, c6 R4paration, don: la premiere mrsure qua'orze pieds
Toiture Banque, 1 7 Rdparation, Paraton- dtux pouces et six lignes de flaade, sur
nerre Banque, io8 Ezra Benjamin, porte, quatre-vingt pieds de profondcur, bornee
0o9 2 points pour Betch pros Stecker, Ito au nord par Francin Thdzan, au sud par
Reparation de deux appartements de la les hritiers Rominin, A i'est, par la
Maison Simmonds, Piace de la Paix, repa- deuxieme portion et A l'ouest par la dite
ration faite en 1891 ct rdparee en 1908, Rue, et la deuxieme portion faisant suite m
riI 2 points construits, Rue Bourjolly et dans la cour, contena't cinquante huit 6
rue Bonne-Foi, 12 Un pont rue St-Joseph pieds dans son c6td nord, quarante et on
et Rue Bonne-Foi. I pieds dans son c6t6 est et vmngt pieds dans
MorUsBU ELIE chacun de ses c6tas sad et ouest et bornOe


au norJ par Djoic, 1.L l.ilc 11n1
Th~zan, a sud par c, Iit.iritici' sfl! \
tor Poil, :I I'cst, 1 pu S.'ri ( tc 4 t .',
crion Louis, S.1iint-11luI:LiF1i '
l'%"::Cst par ul p.I 'j) 1Lgc COMi iI1fl!.
A rqi XLILI. l dL Mo 1 ('11 1(, Swlu it(

A-V aU, ayant pour avocit, Mce(atuilc
St Kcnmy, au caoitinct. uucqi 1i i(.it iOett`1i0
de domicile i IPort au-P1rince.
~ ntre la dame \icti ia Jcimi1 Vi.cttiora)a.
V v oleus Germiaiiii,rde ni
Pour plus Incior 'ni.Ii
dresser au niotirc IH&ik
cahicr dvs chairgecs.
Port .iu 1-lrirhcL. !it- j0fi l 1 I


VENTE PAR V0ti PAHEE



M e i i L o U L s x 1 :. t :I ll .c V.i 1 : 1 : : .'
te du dix jAI .: l r ii :. '. .. ii,
buuna Civil c o,2 : i-al
Avri-l igoN, uL:ii : nt i
ra pi)cv2dC 1c jLudl 011t.,
zCJU~ A ou ,t: 1C i ., 1:1
Ct 1)11- IC 11111 1.1i~C11- d, .M 1I I

dC AU Ljrt-A!:-llc \.I)


quc .)OIlCu iNur o:Iil~i .;:I iwiii
SLUI" d'U11C Ujl(!1
ell COt.U..V I"-
fla il dc C,111 1 l il.. !1&11, J
de i cilquant:t.- ci-- 1 ic V d1 :i
te-dix piEds an ct.9 :utj
une profodeur de cit'%-I:) I
et born~e au Nord par M, I'W.
ai Sud par MnxcCile R.ln).mc .

F ar e he mn i'i d u u Nor L Jr I
Oue.St par ITizat ; sui, .tn 1)4.41 .'
verbal darpeitaige de J. M. \'i.trd, itn
te du seize H.f\ic fIP-11LUf c-

se pursuit, C .J it..l '_ t
iC ex,:cpion iil i c. j'

Cy.........,)
A la req uete d :Mlr I i 'I I,,, ,! 0
Ic Mint: Edniorld Gtin.2:'1. 1i
u, agissant en sa titi1Iic ::-l
Jutricoe di: Mile Sivi~i Ih 2
feine..rant ie~t doll.2:.. -



Por AMIousard RliLi, _ene \Ltur
imbroise No 12 cu I McLdn.uid (Jb,,:
1positzaire du camier des chalrjs.
L':IZvcact puml-fil-flaill


E-KiCtel t _kee tax -ut -vv 3 t
S T-J OS E P H
(ANGLe )E&:S RUL'ES II4UX ET DU MAGaA-
fIN DK LKErAT.)
Service bien organisC.- Repas
la carte. cuisine excellente.




rC1 Traisalanique

Le steamer Q'16b9 : eh attend Iii-
anctio 7 courant et parlira lundi 8 ci
h.~urea du soir poac St Maorc, Gonai-
s~et Pc~tit-Godvo.

F. K. ALTICRI


-'L,-i--`--------~-- ---~ -' -















*t I




LA
IA
[wi
.'la ~a Pa
I~e F'.1\7


-
\.L


I'l.:


I,..tl ,It -. tI -
tl~aiiaj. ti~a? pt


LLP~ ..!
I *
St iD. *


ewmarEnd2rs pour
ICHIR, RDOvaS R
fULItOIJTEI-
fiu wis~ge et d"imono
Ubcr 1c6 3itotdoU6tr








SF 141) tlt


-.fo
I ~ ;'.. i' -I
.*~'*,a

a I.' ''a!.- j~ AI~!' L.


Atiuriuc Ucui~r~Il ~ D6p6r. pouI- Haiti

MNT AIS ON J T.L1; LAV L TJ, -
4,;. ;, j. u 0)ld~jr 'C ~~.l,~



IAUhLFIL GCUNTINL-NIALE'
DE


PREPARATION


DiE. P-.' UX &)', t S6T-1UU AT fl E 24 ) COULEurcs.


Vente des chaussures : Caivreru-g'ace, Verni et cou-
leurs, pour Eiorninlo,. D'rmes ut I-frifnts.
1: r" I ":* i e 1 1 I, e : i r i ..\ )'


Eull (ros el


A L'ELEGANCE


CORDON NI-R" LE.


42, Rae des Fronts-Foits.
(CIAUSSUIES EN Di:PC'T.POUR LA VKNTE
Promptitude et soin aux commnan-
des tant ici qu'vn province.
Chau-sures de ).oine fo rieo pt t o-
vail toujours tout ce qu'il v y; d, plus
nouveaux.
Former amq6ricaine ct fr.nc ics: pal,,
Messieurs ; I'gatiitf..; et commodes.
Pour les eiifaiits le plus\ l'ai..
Travail solide executL avec
des peaux de prerni6rermarque.
Assurance de grand rabais.
PAtte, Cirages et Liquides


ruit te'pliriii Bell1
d(3 l d Ctusures
o f Not-d do la
I A f 'c S'1o lOibrexIClX i ents (-.
;10 I tlbill, qo' is ti-Oli':i'ol-n I clez Iui
1 1 c i 1 n i p l e t d e C.h m s s u -
I S, 110111, (1 animo, I ornIfcs c etifants,
con tect lomi&I es avec des matltriaux
de p'Fccnier chI(ix.
Lai in:.-6k4n s'oecctpe aui;si de tOuites
soiles~ de i tru at ions.~



Pana'flas !..
Elgants, solide-, arrived par to
4& Montreal v.
Chez M"s LEONIDE SOLAGES.
22, Rue des Fronts-Forts.


Products llygidli por Ia Toilette


LA&
Meilleure Fariue
du Monde


Celle qui donne le meilleur pain.
Qu p.odkit le plus de pw.in.

(.\~ a 'il~b~x'sBest de I
Pil ; bu.: ",A U Fkhur&!'.s Co,-
Minneapol"; MiuD.

-- -a-- _-, ----- .
DernostlihOie Romiulu's


Distillateur-liquoriste-in-
dustriel,
DipljmJ et ncda1illld a I'Exposition Uni-
tersellc de SaiitI-Louis ( Etals-Unis
d'Anh!rique )
Annronce A ses clients tant A Port-
a~u-Prii'ic qeo dans les autres locali-
t'-s., i'il a l transfer sa maison de
i' mniinlcrei sise ci-devant a l'avetnue
St Martin l, laii e Rlpub!icaiine(Grand-
ILe ) ihalle No 38, noi loin de la ga-
ce du Nord.

Chapeaux
Chapeaux I
ChapeauxI
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goacs et pour toutes
lea bourses.


KOLA


KINGSTON
MA OA NT is 1f' !0 !%1,UF
En Ven!e



~~o rru~)')Q I- U- P1~rs~~r -ruiC'~r



che* z atium t Fotchl

1"~~, ~i :. I in j
-"I at I ). III 1itU )TE
VI1N-1-1: 1-- v N si*r :N IT.AII.






Gr~iads ,n!*tit, Pots d fleiurs


Diplomd
Sciences,
D)iplomd
lege,
tMembre
ciation,
Membre


du Ne -York Institut b
dt Piladelphe Optical C
dipl6md du Allumini AM
du Psycholopical Sodl


do New-York,
Men-bre du Hygienic Institat i
Ntw-York,
Mmnibre du Hatha Lop's Himdo
temple, de l'Inde.
Le Dr Seetulsingh offre us Savr
professionnels au public d'Haiti.
RUE DES I'HILOSOPHES.- JtRM

Francisco DESUSE
Fabricant de chausurS
La Manufacture a tonjouonrs
p6t un grand stock,-- poor 1I
en gros et ddtail,- de chsausurl
tous genres pour
HOMMKs, FEMMES, E VANTS
Les commands des co
de l'int6rieur pourront 6trOe
dans une semaniae tpeU prI-.
23, rue dos Front- Forts,
SPORT-AU-PRIn c ( aUm

Au dernier cr
FABRICATION DE CHAUSSUBIS
D. FERRARI
A l'honneur d'annoncer A seA
breux clients de la Capitals et 1
province qu'ilvient dese trans8f6W
a Rue des Fronts-Forts, avec Sson
stock de chaussures, d4a cid
au No 153 avec I'inscriptiOn Cd
Les clients seront toqjou rs .
dans les m6mes conditioos;
dire avec les 5 o/o d'escoIMPele
vented en gros ; sans o .i.er
mes soins et la m6me iCta"
La Maison se care toq .tO
re prendre lea mesurS 6 d oi"


Maison F. BR
195 GRANID-RUK 19
Dirige6 par

HODELIN
t*c'ur i, la Sodtcil PbilJ
1k .~'jde %. ,-J. p':s.cS faiilj do P
V,.-m:t dr' I~c.-d!, lilt g3nd choi Is.
I tsT! di:agoaic, casiliri alpaca, cheow
to. chteriote )CUU lidtuiI, etc, R;;OmQm.
do uarticuli r;intrjt A sa clieltlg lg
1,ai1e, folleutiojr de ccupes do
do g6ilets de fantt~aisi et do 7:
toate heallt6.
Spdcialitd do Costumes do ro
ces.- Conpe.4 Frarwaise, AnglaiW ,
Am~ricaine tie ]a deruinre pertscma
La maisimn cnfectionne aussi des
turgos xnl.ta:;As, habits broah
dolmaus, tuniques, habits amI
rds. 3L.-Jj\, dc toate grzIA-ls.

EviuiAE ROCOURT
C isioijatair-e de, fibricants de ms
chiAtes it oudice # Singer et WI*
ciF:r WAilson t tie New-York.
M~chinlc~. :~ lIt'&~lIL et A main It
bon waui~aclj6 ecxcetlitiorinel.
Jft'*'%mie, 11 Mai 1V08.

Dr. John Seetulsingh


- I '


1f


I


Clf