<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00350
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 5, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00350

Full Text



Deuxiame Ann6e, No 355. PORT-AU-PRINCE ( HATI ) Vendredi, 5 Juin 1908









-- I i i I



QUOTIDIEN

ABONEMENTS : DIRECTEUR L
PORT-AU-PRINCE U MoIs. G. 1. LE NUMIRO 10 CENTIMES
PORT-AU-PINE UN Ms.. .G.I. (Clezxent 1VIagloire, __
DfEPARTEMENTS TROIS Mois. a 3.60 Les abonncrnnts parent du 'er et du I5 de chaque
MRIDACTION-ADMINISTIAT'la IN nois et sont payables d'avance
M'TRANGER........ TaoIS MoIs. 6.
45, RUE ROUL, 45. I.es manuscripts insbr6s ou non ne seront pas rendui
. Par tout ce qui oonoerne 1'Administration du Journal, s'adrtss-- ~ .: nrstrur Arth:'r t.IDORE, 45, IRLe Roux o0 Booare-Foi.
S ...... *.. .- .- -


.'iII(): i t :,i! (1i. i- 1m oral 1ti 1 tout fvivaij' il, lai suRi 'iio iiI-- do Ce'Ole so 'i-
ll*nlim nt r,. ieux. a6 oirt d vi d< l ';:ietieon c oll1..-
S1y ()r, .t ( I rint i, d t., n>c m '1n vetil- ive [l.s t1('tients so i:ix t t ojle-
Pourguol note Capagne anglo-saxonne?
SZ I,,- tP)s, rmn lch r Montasse, d'lto-i nir un profit coImmini et niiown:l.
r.orcr ,l'utn! <'gale e itni vous 'et Le terrain dn d6lhat ainsi db1lae1'1
LETTRE A M. ANNIBAL MONTASSE 1. Jackson Pouri I'revie de haute dis son seiOi. je vaik tHi jirimttrO
wmoralisation que I ous deux vous ;,c- d'examiner vtre f;ta.(ri (dI compiron-
comIpliss-ez avoc une conscience t'gale dre la r6forine social anglo-saxonne
I J'ajouterai mtme, sans crainte d'at- que j'ai expose dans ino.. livro et
trister M. Jackson et dans le seul but dans mes 6crits.
Mon cher Montasse, edition de notro relevement social. de vous procurer une satisfaction per- A.M.
Votre remade est (lone relijieux, ct sonnelle dans le eas oil votre senti-
S vooa dois plus quo quelques Ii- cela suffit pour expliquer I'acuite do enment religieux serait intolerant, que -
p '; Tons avez droit ma plus sd- la controversy religi.ouse entretenue pe'soiinellmenrit je suis un crovuait n^T1, iI.
S180 attention pour la faon cons- dans le pa-y par vo"!s et It advtrsai- 't qlule jo sluis'ositivemt nt attauchl A! Vmn iP l
Aiet extnrordinaire don't vousvons res qui, a t iitne tt q sn voIrc toImer, liieuse,a v tos dogm Is, I11 Ue 111 dul UI au
-di-Pg pour fire admettre, taut par doute, croient : I'eflicacit6 exclu.sivoe voIe l:lise.
Ws Vsairea que par le public hai- de Ii solution religi-.use. Voila iui me met 4 olumeo.t ;A I'ai- DL LA
mir, la formule religieuqe qui doit, II ime sitrail f.wile do vous liont)llir :so Iloui voui caIisr, souis i'S our..-son ar
WN ionOs, assurnr le salul du pays. que c'est I uin- erreur tn l6tablissant, ge4oe p:ol, i;:,'it.n ,i e. si.e ,C,,t MaiCSOin ca F4rreS
Vous devez penser st, a ce titre, A I'aide de qouelues faits iprob.aits paix social faite do to!t 'ian'e et fue, i DU HAVRE
I0re t croisade v morale- pour par- tirds do Ihistoire gincrale, que les accoiJdz-rc i toutc' f!r attllti,,i
hr llangage d'un mien adversai- 6potiues es plus car.:ctd;isdes par le on ice IenIeo)itre u'1ie que dani
Sintdresse, puisque, tout aussi d6veloppement de..':sprit moral i'ont; les s, ielts angl,-saxonine.. 12 Mai igo".
it, coest A elle que je suis redeva- pas c incidd avec cclles do prosAdrii- I 'ot riez-vot:s f,ilent'en imgin'r. caf6 Comime nus I'.Lvo,, Jji. dit
me considerations que vous av1, 'f '- '
considerations qie vous avez socid!e ; cet que la religion no ,enit ,a1i', lOs so '*i,'t iatines o 1 g I.*IralI .Ik hauIsiers font prcuvc d'une grande
eeu mar le Temperament haitiea j imais, pas plus dans le s'ns fav .- i ,ts',tnr((li lui. 1s. contfance. LL. cngagements sur M.i ont
cest de vos dernires causeries table que dins le sens dtfavor,.,l,l. a ,t le :' i u t irnore, sous 1,. n,,' .: rcp(rtp sur I.'oig,'c. ou bien. autre
b c'~rt p6cisnment cet int6rt qui it e tenue poor responsible de I'eta! ito Cof/'u'c' of (.'harities and (r- trs, bonne no ., c.ifcs ont ('t. rcus.
!4pire fa pens6e de vous prdsente social. re, ti, V.,i i luelle- a ti a -. coipo- ,rrt di ilrs a rtut tait b i, ,,' ,
Sqelques dclaircissements, non Et, croez moi, mon cllet Monthsse, sito: ,:c~ ion p-n1l.tic t la dcrniicre ,luintiine, Ct
mdandaucune intention pL som- la science social, en Ie cproclam.nt, ,.j,, Gi <, :clte.- cest la cause d'une avance c csiblc der
i s otare s unique lave la religiont- de qiielquee confits- de 1 i't ,o ,; W il'i.m P.tet. #v.,. c:..s du term.
or qe hamp d'actioon, car ji, ion qlu'eile so r6clamle d'ailleurs de ( .rot --' n: ) .1 M lhnd ; Tos. .1. Voici du rested nos prix:
s que l'am6liora ion social, bien des ,-c-sationst irijit::V et :w .itV: k 'i ,, t.- al- :-l ai ft.. tllior t nOijuillet fr. ScpttcUbrC
P pa le but de I'c uvre morale bsoilage d n m me t pio ps dm te toUt &- ,C :,'* i; M 0I I.- 'I I, 1 1 l'' litldi f.r 13.25, D ,40cembre fr 42.50 Mars tr t2.
que T1us vez e ntreprise dans vos mords de cons.'ience. Dulefa "tp- s. retire d I' des orphlis La statistique du mois d'avril a gah-
es saiusi qu'en tmoigient vO ticulire, elle devient ainsi un v't ii- ji M. A. Fuller c o, president meant trouvt bon accueil. LT diminution
*Jecrnis ble lterain d'entnto 1 t de dde;itne- t(. la .Soci,*i;' imp:irri-t- htna ,ai;tire du Visible Supply a fait de nouveaux pro-
SJe crois quoe ce qu'il faut rdelle- neit -cnWro les confessions Ics Ics plus, d seco v; EtYts- nis, u pen dant lon -
apPnliqueot milieu, ce nest pas de opposes et rdaliso ainis, par I I k. Thoni d1,,teut-, W SPliquerfollment tel ou tel syste- pression d'un des geranes les us pe- de l 'h6;ita.l .ls fos dil \;la'VII1 et annoncent cette fois-ci de tres beaux dd-
Szoaique, m ais c'est de perfection- nice isemeut seconds des discord t1e I'a.sil de-s oiphPlifrs do I Eglise du bouchis, au contraire de 1'Europe, oii l
par 6ducation active et per- humans, ( je pourrais en dire au- ci,,t; F. W. Damran, president de campaign de bass a faith rage.
s tale at rs d'Ame haltien. Qu8 tant do la politique ) la premnirae des la; Socitli d(e Saint-Vincent de Pauil;i l diminution du stock mondial est de
st'io LSuvr I s6cialistes so met- conditions qui ouvrant A I'humnanite Ilip.li He Ilb, p,.d. 1g t li e I;t so(- 5s1 ooo sacs. t'anne derniee, il ya eu
'*. Qu'is a souviennent le chenmin do la frat rnit6 universille ,ci6tisra'lit. de bicnfaisance, etc, etc. augnentation de 6o.ooo sacs, par centre,
qae If organizations sociales Je vous prie de noter ue je n'en- marque .ul s'tgi t i d'-no a. iintion n96 de 32.000 S.
l t esr6 6 mt elonlos qoe fa- tendsas Iier 'efflcacit do 'action Rmaquezqu'is'agi)d'unas
ls eIIieures chances do dd- morale, mais -on in-ufflsance, en tout soiation de bien public et, par con- On peut croire que le mois de mai fini-
th Pr'ospdsit-. Cara n cas son ind'pendance vis-A-vis do I'ac.; squent, d'une enterprise de vdrita- ra aussi par une diminution sensible des
r P prit uilit4ociale. stocks du monde, sunout si les recetes
1talt chrutien eat totjours tion social proproment dite Je crois ble 'ilit sociate. stocks do monde, surout si Ics recettes
Svra oent patriot. surtout en I'efficacit6 chez un people Je suis hcuroux de pouvoir itablir, brisiliennes naugmentent pas. Concernant
S oe pe s plus absolument do sentiment relidieux, source rinci- par cet example, I'ind6peiidance, qu ces dernires, on pretend touloors que la
ioraleo et doe 'action pale de la morality, et, come hom- j'ai affirmde plus h.ut, lu sentiment rdcolte actuelle est bien fine, et que la
i eff par leas reprsen- me de science, je nfglige volontiers religieux au regard do la question so prochaine sera plut6c en retard A cause
eo ri argument tir de le diBerences secondaires ui peu-' ciale, et je suis sur tout heureux do e ploics tombes dernitrement.
'* c laStes a ) la prin. veBt caracterisor les confessions re- puiser et exemple dans une socidtd La situation ainsi dpeinote ddu march
P, or P M dir raque con. lgleouas, pour appr6cier surtout 1e anglo-suone, comme t6moignage spdclatif, a's pa encore Lit besau








d'impression s-ir les prix du carf donx ct
no:amment sur le Hti:i II y a enco:nbre-
ment de ces derniers. Nous avons eu un
moment vers la fia d'Avril o6 les valeurs
avaient mene I'air de vouloir l: ser for-i
tement, et c'est seulcment, grace A
un effort de la part d'u-i ddtenteur que
la forte baisse a ~te vi:' ; d-puis, 0o.
est plus ferme, et nous cotoln pir suite,.
une leg1re reprise. .
Voici ce que nous croyons pouv,'t. ins
crire :
J&rdmic cpierr4, Cayes et Aquin A fr.
41-41 1/2-42.
Cap, Port-de-Paix fr t3-43 1 ,2.
Jacmel nature a fr. 45 1/2 6.
Gonaives, IPetit-G cive, Suint-Mirc in i-
chin6 6Lpierr6 a fr 47-51.
Trids second quality a fr .t )-52
Gonaives, Petit-Go.Av.,, S:-Mirc ct Port-
Prince tris fins A 56 j)9.
Le contract No 2 vaut en disponible A fr
52.
6 inois de juilet ir. j2 I 2.
II est diftizile de dire ce quc va ,rtre la
march des prix du cafLd Haiti II ya 6vi
demment du trop plein. En d'autres an-
nees, nos arbitraiustcs s'en ch irCaient,
mais dans les conditions actuclles du mar-
ch .i term, oh le report manque coim-
plhtement, on ne peut fire ccs aff.!res. 11
n y a done que la consommation qui puisse
acheter, ct, depuis lontcmps d6i3, cclle-ci
s'est habitue A marcher sans stock.
La situation de la fcvc ddpcnd done
entitrement des receivers dc consigna-
tions. Voudront-ils vcndre ou bien seront-
ils forces de s'y resigner, par suite de trop
forts engagements, tout est 11. Et cepen-
dant nous comptons sur des stocks trs r6e-
duits en Haiti vers la tin de la campagne.
Aujourd'hui nous avons un stock de
173,182 sacs.
Coton. -- Cet article reste toujours
faible parce que le disponib!e ne s'enleve
pas. Ieureusentent les marches A term
suivent d'autres impulsions ct aprcs de
fortes b.aises comme nous en avons cu. la
nccessitd demand que des reactions se
produisent. C'cst dans ccs moments lA
que le coton Haiti regagne de sa valeur
perdue.
Apr"s avoir connu des ventec .1 fr. 61
pour des cotons Artibonite .i livrcr, on a
cot6 aussi bas que fr 59 Mas l r. prise
du term ( fr 6 depuis le plus bas ), nous
vaut aujourd'hui les cotes que voici :
( Artibonite Go-iives, Stint -M :: ) fr.
63 64.
Port-au-Prince tr 6o06i
Jacmel et Caves fr 67 6S
Cacao. -- II reste faible. On vend A
fr 75 des Cap de bonne quality et cela en-
traine aussi les autres provenances.
Les stocks sont devenus trop foris.
Voici du reste des chiflrcs tres instruc-
tifs a ce sujet :
Ca 'ao Haiti ct 'RIpullique Douminicaine
Importation : 1908 21.35 sacs centre


1907


I9.576


Dibouches o10.821 16:399
Stock au 30 Avril 16.ot11 o.s19
Stock general 145.7o6 a 84.826
Nous coons :
Port-au-Prince, Jermic Cap quality lo-
yale et marchande fr. 75/72/70
choix extra fr 74-78
quality inferieure fr 65-67
Cairs.- Tendance faible Importa-
tion: 5 o Haiti ses et sales secs ; 162 J6-
rime avec appret ; 127 Port-de-Paix secs
et sals secs; 6o6 Cayes secs.
Debouchds : 374 Cyes secsA fr 89.50 ;
395 Halti ses eu sales sees A fr 80; 40 JE-
remie secs i fr 87.50; 126 Port-au-Prince
sea A fr 87.50 ; 186 Por-de-Paix sees et
adSs a A 78,; 185 Sanche ses f r 78.


Sto;k: 232 Cayes sees; r..42 Haiti secs
et .sais secs : 162 J'remie avcc appr&t; 57
Port-dc Paix sees et a.'d sees ; 268 Go-
naivcs scs ct salds secs.
Carmp6ch. Lcs camp&ches Haiti
sont plui6t un pcu plus fermes.
Ven:cs : 25 ix Grand.s Silines sur quai
A fr 5,o0; 2; tx dito en magasin a fr 5 25;
io,) tx Cap pr.pard A fr 5.50.
Mi ,, cire etGr.iine do coton
Sans changements.
rents en caf/s Haiti durant
la dernite quintaisne
I.;o5 sacs Cap Fr. 42 44.50
3.525 trits 51 53 50
300 I vieux 62
1.321 1 Pt-au-Princc tries 5 t.50 59
iSo J.acmel -46 48
loco 1 tris 53-.0 54.50
.100 c Caves 41
750 a GCnalivCs 56 57, 5
2S8 S a trids A liv. 56
120 a cpierrss 52-75
1.065 Petit-Goive ttris 52-57
loo a tries A livrer 58
o10o 40,50
576 L picrrci 4.I 42
i 2 .Mi iago.'ie triti 54
250 a trids a livrcr 53.50
5;o v Port-de-Paix .42 44
88 a S.int-Marc 51
60 a trids 59

12 103 sacs





REN1SEi N EMENTS
'SrEORO LOGIQt Ue


; -' Ot.LtE St- iARTI
1 8' All' COlLL0E St-MIARTIA I


J ID 4 ')I


- 6i ~u),v!.
1)


\n'iniinim 24"0,5
rem fr-.: t .:. ti maximum 33" 2
'nv'-ytcrer. diurnic 27" 7
Ciel nuigcux toute la journey
Hlio solaire dans la marinee.
cai.tirs \ I'oiest et au n rd .1 partir de
7 h. du soir.
Halo t couronne lunaires A S h. du soir.
Le b.iro;nm:r. s'est relev dans la soirde.
R. SALTF~VWECK
Tiib ,nal Civil
Au.dinci civil: du juin z9oS
Le Tribunal sous la prdsidence du juge
HI. Mondestin, assist du Substitut A Mon-
tas a rendu le jugement suivant :
Celui qui ordonne la partage des
succession ct communaute de feu le gene-
ral Jean Baptiste Alfred Badere.
.Affaires entendues:
Gordius Guibert centre sieur Derosier
Narcisse.
V. G. Maklouf centre J. L de Piccio-
to.
Vertulie Pierre Robert centre D6-
mosthnes Lespinasse.
Puis le si&ge est level.
Ferne Nationale
exp6r mental, de Turjeau
Les parents de cinq 616ves de la Ferme
de Turgeau ayant cru qu'il etait nEcessaire
de reprendre leurs enfants qui y avaient etW
admits apris concourse, sans prvenir I'admi-
niratlion sup6rieure, lea Dpartements de
I'Agricultwe et de l'Istructon publique


ont ordonne une enquete a leurs agents
proposes A la surveillance et ou contr6le de
cet 4tablisement : l'lnspection scolaire et
dcux ing6nieurs de l'Etat.
Les investiga.ions ont porter sur l'easei-
gnement professional thtorique, sur les
extrc;ccs pratiques et la nourriture. I1 a ate
constant appert procCs-verbaux signs du
dircteur de la Fernie et enquete du Magis-
tr:. communal de l'Arcahaie ou habitent
les elves parties, que l'enseignement laisse A
ddsirer, que les enfants ont tcS soumis A
des exercices pratiques vio!ents dispropor
tionncs A l:ur Age et tore', pie la nourriture
qui Icur est donnfe est insuffisante, que le
directeur veut assimiler les boursiers de
I Etat aux gens de son service. Si malgrC
l'insuitisance dcientiti ne du dirccteur, il
,s'.t tt trouvt en lui un bon administrateur,
soucieux de la rcsponsabilit6 qui lui incomn-
bait, digne de la conliance p'acde en lui, les
didparements int&resses eusssent pu Ic con-
server, cn le faikaut aider des professeurs
pour l'enseignement et des i ist actions
;cchniques lui seraicnt adressies par le d
parlement de I'Agriculture. Mais il leur
tst parvenu en niame temps un autre rap-
pot oflicicl qui diab!it que le d'recteur a
gaspihld les deniers de 1 Etat et par son fait
,t par sa negligence ; mauvais chefde chatu-
:icr, it a achete des ma'driaux et fournitu-
.-s don't la to:alitt ne se retrouve pas dins
les constructions ; mauvais comptable-cais-
sicr, ii n'a pn fournir des pieces justificati-
i.1s dcs cri urcS pac.ls ; rnmuvais adminis-
trateur, il porte an compete de 1'Etat des
dcpenses injustitiabls qu'il nc pouvait ja-
mai; etre autorisd a fare.
C'est ainsi que Ie frcre Ganaliel Marie
a ttd rvoqud ett r:mplace a la Ferine du
Turgeau provisoiremtnt par le fire Elpide
jusqu' ce que la Congregation des freres de
1'Instructionchl6tienne trouve le specialist
que lui deminde 1 Etat A la dirtion de cet
etablissement. ..
( Bulletin official de l'.Agriculture et de
l'industrie ),
S6nat
.5ancc du ]jc1Ji 4 juin 190S


Apr&s lecture de la correspondence, le
Grand Corps intend le rapporteur du coni-
Su d,- 1'ntcricur ui done connaissance
d'un rapport favoFJle au Labaratoire de
Bacteriologie du Dr Audain.
Le s iiateur Baussan r.ai ,,tle tnsuite au
Scnat le rapport qui avail t6 depose fan-
nie d.rni&re favorable A s3 proposition de
loi centre la falification dts vins 11 de-
iande que le rapport soit imprimtn et dis-
tribud.
Vendredi y juin
Vingt-dcux s6nateurs sculement ayant
rtpondu i l'appel nominal, la seance n'a
pas pu avoirlieu.
Drame nocturne
Un voleur, du nom de Frere M6 Tous-
saint, a 6t6 surprise cette nuit en flagrant
dWlit d'opration chez M. Julien Dieudon-
ne, Rue du Champ de-Mars. Une lutte
corps a corps s'est engage entire M. Dieu-
donn6 et le voleur qui, dans l'action, a eu
le poignet gauche coupe de trois coups
de manchette.
Frere M6 Toussaint rendait cette fois-ci
sa troisiCme visit nocturne A M. Diendoa-
na, et dCji il avait 6tt A sa second visit,
surpras par le propri6taire et avait rdussi a
se degager aprs on premier corps A corps.
Cette nuit, la chance a tourney centre lui
et c'est grce A I'active vigilance de M.
Dicudonnd aide de sea voisins, qu'il a pu
etre saisi et mis pour quelque temps hors
de combat.
II a et d'ailleurs remis entire les mains
de la justice.
La police require pendant I'action a'a
pas manque de fire son devoir avec son
empresnment babitel.


Premiere Cornm union
11 y a eu hicr, A la Cathedrale, ne b.
lante c6rimonnie de premiere commuWij
pros de 400 personnel se sont approach
de la Sainte-Table. Remarqu6 sarnt o
tr6s grand nombre d'efants.
La messed a 6t dite par I'aumroier del
chapelle des Frires qui a dgalement fait k
sermon de c.irconsanee ;- et aconfirma.
tion' jonnke po Moiseneiu-R ichpn.
L.a ccrdmonie a 6tI reliauss-e wr I'o-
chestre du Lyc6 et celui du Colle Ia.
overture, diriC par le maestro Asta-. C
dernier itablissement, outre ce sucCs s'
fait aussi remarquer par le grand noutab
d'elves qu'il a prsent&s a la Sainte-Tab.
Le a New-Yo. k World pubbl
un Numrro de 200 page
Pour feter le vingt-cinquieme anniva.*
saire de sa publ cation, sous la direction de
M. Joseph Puli'zer, propritaire actual d
notre grand confr:re, le World, qui est n
des journaux les plus repandus des Eut*
Unis, a donnh samedi soir une grand rece
tion, a laquelle assistaieit, outre de lauua
personnalitis po'itiques amiricaines, de
representants de tous les journaux amri-
cans et de la press nondiale, don't h
prcsse frangaise, repr6sen:6e pir le corre-
pondant du Clatin.
A l'occasion de cet anniversaire, le World
a publiU hier un numro inonstre exception-
nel de deux cents pages, admirablementil-
lustrdes, et peasant presque six livres ; c'e
un record en fait de journalism, car jamis
aucun quot:dien n'avait, jusqu'ici, tira un
si grand nombre de pag s.

Une d4p&che des Cayes nous apprend I
mort subite, en cette ville, de Monsicr
Ludwig von Brocken, associd de tla muiso
H. Munchmeyer & CO.
Nos sinceres condolanices a sa fmilL,


BotRe aux Lettres


LIBERTY
No 2


tGAUTL F FRATEUNII
REIPUBLIQUE D'HAITI
Jacmel, 3 Juin 1908.


Le MWagistrat Communal
Monsieur Clement MAGLOIRE
Directcur du Journal Le Main.
Port-au-Prince
Monsieur le Directeur,
Je crois necessaire de tai
I'auteur de Particle intitu -.
de la misire : pooa I'Admin :
munale 9; ebt mon ennemipi
longtemps.
Ma ruponse A ctt article e :p
Jacmel. En distant: d'autrm- :-:,
teurs des deniers publics et. p
dire, et c'est qui cst sans dc s s:
certain on quelqucs adminis-rs. si1
leurs, d'autres ne signifient ',O :us I '
tre jge, Monsieur le D;rectrOr
claircissemert necessaire, P'oUr i
pensde e soi pas faussmet irv
Veuillez, Monsieur le DrecteSI,
ner public A la pr6ente, ct agr
salutaions bien sinceres.
AL.



NouveUes Eal

Derni~res D1b6ppb

MEQUIEZ j. MozW jjd S
pare des femases do d $i "
cells de son frre Abd A3


~









borlp s que leurs femmes seraient ven-
oess'ils ne se soumettaient pas iinmc-
&liment A son autoritC. Le gndaral Bagda
Siayant porter I'affaire devant le conseil
J Affaires Etrangcres, on lui a conseilli
-ldemander l'intervention du corps diplo-
atique.
PUN 3. Les restes de Zola out di
rations ce soir au Pantheon dans un
ecorbillard suivi seulement de la veu-
w Oa romancier, d'autres membres/ de la
l et de quelques amis intimes, tous
Wi tn voiture. Le cerc'ueil a 6e- plac6
;r on catafalque dans le transept sous la
I-e coupo'e ; des milliers de personnel
i~daent rassembl&es devant le Panthdon ;
us manifestation hos ilc a tdc tentce mais
's pas about. Pendant la nu't le corps
Magard par des anis de Zola. On a de-
6i en outre aprts la grande cremonie
ql iura lieu remain defernier 1 Panth&ln
M public jusqu'A samedi. A la suite de
ee manifestation; on .a dcidd' de renfor-
c r le service d'ordre pendant la cerrmonie
de main. Le public a ctd privenu quc
toote personnel qui tentera de provoquet
desdesordres sera arittec imnddiatement:
lruesru conduisant au PI.thi'on ctaient
rtement gard&cs et aucun ras tnblem nt
a'y talent tolPr6 pendant la soirdc.
4o 6tudiants out t airrled-s rLtelus au pojtc de po'ic rL jtuqu'A c qi.
kIr exaltation soit caln:.ce.
ST-PITERSBOUR;.- Le bruit court d.l;I
InI milieux ofttiicis quc l'ainbjssadcur dcI
France ayant rc;u l'ordr, d'allcr S.I'ULr l
roid'Angleterre lors;uc cclui-ci ar.ivcia A
Icnl, d'autrts mcnmres du corps diplo.na-
tque ont demanded l lurs goivernemtnts
Vsuivre son example. !
ST-THOMAS.- Les nouvelles envo'ovL
ici signalant un cas de peste bubonique (
ii de diccs et deux cas suspecs sont in-
Sates. II n'y a pas du tout de peste bubo-
.iue ici et I'on ne craint mrime pas que
4idemie fasse son apparition A St-Tho-
ms. II y a eu un cas mortel a Port d'Es-
gie ( Trinidad ) ct deux cas suspects;
tc'cs i sans doutc l'origi; c de I'erreur.
GUAYAQL' IL ( Il:.]l:clur ). L'cpidCiinic
dpeste bubotinituc sciiible ab;olumcnt
cnray depuis Ic S M Ii. I., s nouivcaux cais I
ot atteint le chi lre ie (2 ,cu'e n nt. ( n fi
Centegistr 19 dc.s c, st.o gurisc n 11 v v
'seCe 27 malades au azaI.rct.
' PAs 4.-- An cousi- de It cd:n
"i ftt lieu aujourd'hui au Pav'cn .i
occasion du transftrrt d corps d iJ I.
U s, un rddacteur i l-i .ir m ili'air ..
onom de Lcui (;r, ri t'rl deux c<,tps
Srevo.lver sur le in ijor A lr. Drcvfus
fut b'esst au poignIlt ,Tuche. L uis !
kGtqpi fut inmtditacn'.cnt ar:,te.
Atjordhui u ut lieu la translation des
t'ares dt Zola au P.anhli9o.. hI. l)oti;ncr
ie Proit ia un di-ccurs. Au course de la
i~rimonitc au:en commandant Dreyfus fut
M. dG u coup de revolver au bra-, par
te. GapoI ridacter de !a a Presse mil- v
uicrs d L essure ncst p-s tre; grave Au g
a des journ'es d'hier et d'aujourd hui ai
p eTdaq uequesr bgarres sa s gravity. On IT
PL e" o iron o300 arrestations. g;
I commandant Gerard, crdateur de la
lte plate. est ddcedd.
I t ,, (3ont nigro). Les debuts
P'OCes olitique qui se judge actuel- te
'ihcr tge parai"'ent t abliir que le
wrotie( rges de Serbie fut mal.
nindtqui avait pour but le renver- m
Nli c. ernemnt Montenegrin du
41 Actuel.


SLes membres du part ou-
chambre des communes pro-
Ord' hui contre la visit que
lterre se propose de fire pro-
a Czar.
'awe : 95. d
' alr distancee de M.


d l

Di
as

ni,


I; hron refusa dc fixer ] 'a.te le !:11.
U: pee~lauon sur Ic~s &Ltnee~incns de F :
-:r:ce. Le miinitrc des colonic, rcLA
t::c detnaiidc d'intcrpcllatici Jd-. N1. S 2
'e du T mni. I.se s'nt SC c6uni:
s' S Otirea.ux po~ur ilwlnifer um:ctLUI1 1 1*11
n pour Ic b)Ldgc': 1L' 1909.



A. dee Mattsis etC0.

routes lei (IAt! ,;nce. I ares (115
tes, i)FIIV1tltes,(iS pJ fui-~i Ial ~l
i ilia subi i 'ot d, e'at. Son Sou-
rire, Floramye, Vivitz,
dles b5lIJlix o 01'1 I ior-.uIlit !,I
llierrIeC Ucl;ilit t ct iaulrai no, tie 1lii-

Iei Iculs o.1 Sts '7ir N !t C -(m ll !a h. -

d a o u r 014zlo lt t 'i s d e C I i i s j zl -
I elId(It, s dt 'l !II 11 d 411-

tol l"cIa it(' is ul Coln de

A de Alaltt is N'. Col


.r~S, it i~ci IE':~ itc~ e~~ *. ;Ij )flUl~ iT.k:)
ves jad I' CLOZet tX '1A j4J~lItt4i lou 11-
te-s C(-. t l volitt s atil O'vfilt -s, l' t-, ob
eots itiIi-pon.-ablos (I iti,: I uaino la
ViO. i- 011t Ch(i.' i VICK U- t f
T'une graririe rcli* -;", pour tOuS les
RtLtS et pjour* touteCs 1.1 bou-Is es.




fle Qie Transatiantique





p '.r I..,.L_' jtZ


.Port-au-Prince




Nflcssjoii i' ~ l os .41i9'tl I0.aI 't's solt C ( n-

:i ~ s lii's *~.*v ; do !'I; *.

asir dea ei' datC (
Loor~di e du jolic coinprondra~I~a


1! :t I i:



ill. il, a. .\


)I (Ii IS ~

4 .!.. f9I\'I t I .

I'll -:


* 9



91

I ,


''I




ISA.I 1


I,
/ .'


a' J.


F- BF1I.~Tc', r J i*'

F 4B RIC

t..:Xi9


f Lj


131-f-MEL. BVRE I...
Ii la lus avdlitageuse




I int e c.-t sanss iivalo, Brune
41.onde ki c atisoie do 21 litres.
I p Ia 119 I,(d ''0(t 4pri.r de 0 dollars la
'19' i I 74'S a U t PI'il~i.


' hez L.


de Gassion,


1 )1": N I % IiA M G,(. S IR
.~1-3 Br do la Po te, GRAND'RuE



.. i~: ,,uveTlleh


8. B. PETOIA
1 G !AND'R. N D'R U E, 143

F', GENRE1S
V II !-- *VKNTH

2X. -: ~ pte des
n i -C-i 01 queen

Oit A-:iritcs vt ia-


I I 'ntt- tc~cnrifetti(,yI
2 u Ies imances
Sc durt'e irn-Oprocha-


Si.


., )Ates et liquides
*~99 .- .St('.. dl /t'a2.~. lU nflcCS.


Pi]iJ i JijJ 1:4B !ij1 Toilette


ff 1 yll & 2 I X

J. LI~,ON 53, Far2 a:rb St-KartL... rI.1


., ,


S1d


ltecc-.mandfw pour ME M
BflliCffllf, RDOIJCIt(
VULOUTESR
ge peau du viwagoet des Nkes

a-4ck.)Ocr Jc,5 jmItatian6 b
IY 111111oZl Cli


*_ 4 I 14.1 I ~ cii 1 Iu11OVl 11

9 "-;wiwjx 11jr--
,r~ '!1 --t -.ouvorai nle
la&. Ia peau.


'lilt I .,(;ur I#-.; [( rsori-

;':I L A4 faire d'elle,


i- pu '''l i _.____a_ i-.d : nra e S imron
es, la rn niche d s a llflai 'r-, ete, le. s
_2o Proposition et di:cUussionl d,'toutcs LUE pl T,"liu" sruiuIleux del'hiyg eno
lesure3 propres lt asureer la Lb,.iione l is'-do ad un certain degr6
larche de I'eii'rnptise. touted I s ,iuaiiLs b,.,,. ,.-,.' '. ,. ; p)rtis v.A! rice. i,. la Creme Simon ; il
3o La formation du nouveau Conseil est particu!il-reiierit Creconiinandtl pou; la Toilctte de;s infants et pour les,
Administration. danes don't la peau est d4iica!e.
Messieurs les Ac*ionnaires qu, ipa Aence G t t r Haiti
uite'd'empechement,ie pourraient pas Aence c-nrar o ot D~p6t pour Haiti
sister l Assemblde, devront sy fire Ia l%/ otol
rprdsenter par des mandatair's mu-
is de pouvoirs en rigle. MAISON JUIES LAVILLE
Port-au-Prince, le 2 Join 1908. 9.', Rue itV .Waain, d Il'Stat, 93


I~Dv wow


I
I


.1li r


i
r

I
1


U
1
lw

~
,ce


r~ ~AC~ ~F r,

Tf';'








WEA':N T---*BELLEVUE
liPT JRANT11( : m!--L-~ C~i.
Placee du (A.
PO R '- A P P fTlAN, C! *"R A T r I.)
MIt'lTeruan(ee1 ALFREt
T616phcns, 2320


APPARTE'iENT'


P dI('It FAM 11. ILLE


DINERS --L.U NCOHS.
Isiallation mtoderns et comfortable. V. r ha mnr. -- Temprature
douce et rigulire. -Les Tramways des r.'et I' 'tel- f. ll~'cue toutesles 7 Minutes
PROPRIiTE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR t)EUX RUES
PROMENADES JARDING
Salle de reception. -Piano.-Grato! hone
Sonneries ~Ilectriques
Ta able 'll tae iouri le jour', d' mnd' li e2 ht'^ .
Table 1 i 40 7 -N ,, vi -


Imp. C. MAGLOIRE

45, RUE lHotx, 45


Journaux, brochures, billets de
marriage, cares de fian aille.s,
vrogramrnes, affiches, et tous
autres travaux de ville.
Billets d'enterrement el cartes
de visit 4 la minute.


TANN ERIE C :ONTIIE NTALE
DE
Port-aut-Privce


CAIPACIT: ,A)0 Pi-AUX FAI JOLUI
DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS.


Vente des chaussures : Chvieau-glace.


Verni et


cou-


leurs, pour Hommas, Dax:es et. Enfants.
( I 4UuTO'JNl.- lKLAsT-I UE E lrc,., c)
En gros :et ca lli tnil pollis toaite la kiipublique.


A LELEGANCE
OORDONNERIE.


42, Rae des Fronts-Forts.
C IAUSURK 8 N DikP6T,POUI LA VENTE
Promptitude et soin aux comman-
dos tant ici qu'en province.
Chausaures de Dame forme et tia-
vail tonjours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former americaine et francaise pour
Messieurs ; 6lgantes et commodes.
Poqr les enfants le plus& l'aise.
Travail solid ex6cut6 avec
des peaux do premi6re'marque.
Asurance de grand rabais.
PAts, Oirageos t Liquides


Tibere Zephlirin Bell
Fabr-ica.-t de chaussures
lu' i Timnasse, facade Nord do la
Pla.c dJ ia .rux-.es-Hossales.
Announce a ses nombreux clients et
au public qu'ils trouvaront chez lui
un assortimeut complete do chaussu-
res pour dames, hommes et enfants,
confectionnees avec des matdriaux
de premier choix.
La mason s'occupe aussi de toutes
sortes de reparations.
SP&CIALITME:
PA &N' O FLES M yULES

Panamas ...
El6gants, solides, arrives par le
a Montrial s.
Chez Mu" LEONIDE SOLAGES.
S9, Rue des FrontForft.


KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S a KOLA PUBI '
T'IMAZCNISH'F c IRON BREW
En Vento
chez Calinat Fouchard
R~:d du Ccntr'~
La Maison d'Importation
Acres te B3alloz>ni
Port-au-Prince
40, RUE BONNE-FOI, 40.
Auinonce A ses nombreux clients
qu'elle s'est nouvellement assortie
d'une g 'andl quantity de Chapeaux
pour hommos eli tous genres, foimes
Panama, (Canotiers.
Tousle I.; ti). tiux potent l'adres-
se ti- Ia Li; aisot.
VE:NTE: E-N CIt'OS I:T EN DI)TAIL
.BIntI:LoQT do tous genrcts en bron-
ze et cn cristal;
pL.NDLEs.- de t .Us cnr'es; de BJ(,u-
TEI Ii;, (.I.- i.:lI.S (et d A G. 'E TEuIE
de ;la ai ki ; (: t !i. fl
I, .,-x '.' .. fi.n; e.t-.l.es.
(; (,G.rL ls assurt'it:,l-'it' d. i'o d fleurs
ILA
Meiuilere enarine
da Monde
Celle qui do::ne. le meilleur pain.
Qui i rod.:,i i Pius de pain.
Q:i donr l <'l = pjli !e plu:d'b! aiC e"
le L'-IUs v l.e',
': e; a P il:rry's B1st de b
Pill a,: .V.. ,ur,, Flour Mila ( Co.-
Mainsjapo!> '
L 'ItI* ]"" --- :.- .
Demostheie Romulus
Distillateur-liqui, oriste-in-
dustriel,
Dipl ind et meedai le'd1 'E.rpos.ition Uni-
versellc de Saint-Louis ( Elafs-Unis
d'Amirique)
\Ariionc. A ses clients tant A Port-
an Priiceo que dan-s lIs autre locali-
tts, q T'il a ttaisfr' sta maison de
conltnI rclC si.-s ci IlVa:tt I'avenue
St-Martin, A la rue Wlpublicaiine(Grand-
!Iue ) halle N- 38, noin loin de la ga-
re du Nord.

Chapeaux !
Chapeaux l
Chapeaux Ill
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec Ie
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'iDstaller une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tons les gotL et pour touted
les bourses.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUK 15
Dirigfe par

L. HODEUL
Ancicn membre de la SodWi Pal
thropique des mattres tailfe de Pee
Vien, de recovoir un grand 4oix 4 .
toffes diagonale, casimir aIpM, cheviq
te, cheviot pour deuil, etca, m
do particuliroement i san c i -
belle collection do coupMe--stui
de gilets de fantaisioe t do -q-A
toute beauty.
Sp6cialit6 do Costuns do no.
ces.-- Coupes Frangalse. Aaie ad
Amdricaine de la d iernir nectio,
La maison confectionne a! d6 C2.0
tumos militaires, habts brodds
dolmans, tuniques, haLbts car.
r*#. ca- etc. 4d tons Crados.

EMILE ROCOURT
:onsignataire des fabricants de ma.
clines A coudre r Singer et Whel
eltr Wi!son v de New-York.
Machines A p6dale et A main d'un
bon marchic exccptionnel.
Jer d ie, 11 Mai 1008.

Dr. John Seetulingh
Diploma du New-York Institut do
Sciences,
Diploma dt Piladelphe Optical Col
lege,
Membre dipl6m6 du Allumi i Asb
ciation,
Membre du Psycholopical SochN
de New-York,
Membre du Hygienic Iotilat dI
New-York,
Membro du Hatha Lop's Hindoo
temple, de i'Inde.
Le Dr Seetulsingh offt r s suW
professionnels au public d'HBAi
RUE DES PHILOSOPHKS.- -" MM.

Francisco DESUSI
Fabricant do cbaussrer
La Manufacture a tojOp r
p6t an grand stock,-- b, -
en gros et d6tail,- de cbhu-
tons genres pour
lHOuMxs, Famusa, EnIMs
Los coinrnanAes des c
do l'int6rieur pourront 0t171 I j:
dans une emaine A pen %.
23, rue des Fronts-Fort,.
POar-A-lr NI(S., AT


UATUIT IE




Ad waL....a* ..
PI ,.r..-
*WBB NisS


PREPARATION