<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00349
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 4, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00349

Full Text




LATE )




'JuxAime Ann6e, No 354. PORT-AU-PRINCE ( HATI Jeudi, 4 Juin 1908
-I"











QUOTIDIEN

ABONNEIENTS :DIRECT'rR:
PORT-AU-PRINCE U Mois. G. I. C16m eznt IVEag loir e,LE NUI1 )NI
DAPARTEMENTS TROIS MOIS. 3.60 -Les abonncmcnts ptcnt !u c. .. :
RkDACTION-ADMINISTRATION mois et sont paiab'cs dJ ':. ,
ETRANGER........ TRois Mos. a 6. 45, RUE ROUX, 45. Les manuscrits .:s r-,s o- gln nor n ,

Pour tout oe qui ooncerne 1'AAmiylistration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue R.oa n Uo..-
aI'taatt i daoit pas prov' iivolulion iutl
pt oduit d'un, impo,.sition de I'entr|ep i-
I s.,|miais, I'imlpo. itionl isc;aledoit Iluttt
tallecter l-a multiplicity d'altaires atx-
-uelles I'entreptise donnera lieu. La, IV
NOU VEAUX POIN TS DE VU E ,onne politique 6conomique anglaise
et ambricaine s'est toujours prnoccit- (SUI: !.r n )
Spde des moyens de reduire les taxes --
Nous nous sommos d6ja longue- gnards laissent venir A eux, familiro- et de faciliter les communications. Nous avons parcoumi, :l I ****. t
1mlt'tendus sur les avantages dco- ment, presque dans leur case,,des En voici un example. En Europe, vrai cert.tins volumes *li, It l!,l~ ,H. 1
aiques qui doivent r6sulter de l'a- bandes innombrables de pintade mar sur le 'continent, les Gouvernements de la science social; nijoi .ivronj.- fi.
depion par les Chambres du contract ron ; car ils no se nourrissent pas de ont toujours vu dans la poste une, pas avoir dndm1l le inoivo.tu e.it .1,
ianhbard visant a .1'6tablissement viande, c.s paysans. L'svocatier source de even's pour le fisce t l'or scientiflque de ces 6tu.les -oii.I*<. N -
it-ligne de navigation haitienne. pousse chz ',Jax en massif, et ils con ganisation des posters s'est accomodtc tre rapiJe lecture, nous a. ptrtmi.;
oons rest a passer briAvement en sacreront les avocats seulement A en- A cette nmari~re de voir. Pour les An- pendant tie reinarquer i 1. iik ,I- :.,.i
ewe lesavantages fiscaux que com- graisser le betail don't d'ailleurs ils glais, au contraire, et les Aintiicains, cole dispose d'un. now.i i,.tli,.
prtecette creation. ne mangent pas la chair et qu'ils des- ce qt'ils voient dans '. ,oste, c est la d'invesatgationi Iiito.riize.
II est dore en endu que la ligne tinent la boucherie parcequ'ils ju- distribution des leltres, des i ;..*aux, Monsieur A. Mlaloire st ..at~ .
tell qu'elle est propose doit donner gent les prix suffisamment rdmundra- des paquets. Pour eux, transporter I.es surtout dans son r&.ont volu n, .tr
ane impu'sion puissanto au ph6no- teurs pour compenser les peines du letters, c ct, la close essenticlle ; certaines deviations a. .1:. .,,,
a1e6conomique lucratif de a la plus voyage jusqu'aux marches urbains. car c'est faciliter les coininunicatioi,- social. 1I strait bon 'eil ,.. 1. n
rnde circulation des marchandises. Pendant que les villp.., principles et multiplier les affairs. me m6tho.le i'ive-lil it0, p 1: .,-
t travers le territoire et finalement, ser nt a souffrir de "criso du bati- La a post A bon marli6 c-. t unIl origins. LA se trouv.,'t t tI i .
iersduaterritoire. mnent par I'effet de la cherte des craltion anglaie.En 1871, n pibli- et les mauvais cts, J- I r
Ds products qui par leur abondan- planches, on verra les populations de ciste fran'ais dcrivait: En Arinriqute, I'h itien acluel appri,, iit l. .1 o
dmans une locality v sont des non- Mirebalais et d(s Verrettes taller dans un journal circle sept fois par scnai- temps I'esclave oa 1Ila IP ,1 ,,,.,
Yers d'usage iront aux mains dans de I'acajou les portes de leur habita- Iie pour une d4pense do 7 francs pi tralnant a sa suite ,tn Il vi.,It ,,.-.
Ilquelles iIs deviendront des valeurs tion et des chefs de section dans ces an. Aujourd'lui on pave pour le mt- ge des pr(jugis aooloni ux.
dasage. C'est--dire qu'ils passeront regions confectionner des a ceps > ioe service 18 francs par al A lla post A un autre point de vi. r, -;i,
Plus grande masse du domain de avoc le bois pr6eieux (!) du ccdre ftanicaise ; ajon)tez a cela lque o o,)- nes olTrnffnt a I'b ..ie ,t
Pouction, pour enter dans le do- aromal. vcrnetnent fraK;ais ,rI6^ve 18 flralc. *les points l'tu1iles q.'i ,.' 1..
iaie des changes et de IA, passer II faut multiplier I'dchange, augmen- de dioit de timbre. Entro un journal ,I'agrejbles surprise. -; ir P ;o ...
'*domainede la consommation, do ter la consommation. Depuis quelque ftranitjas et ui journal aminiicaiin a(ii na foi! on diaait qu ell,. out n ,,,'!,.
kconsommation que la fiscalit6 in- temps, tout le monde et le Gouverne- se parent .() trancs, 11 y a une dille- taillees suir lemnme rnol,!e Qiu.:.io. it
os et don't elle tire en quantity ment parliculi6rement s'alarme de la lfenc de 29! f rancs do ddo it. inst iort-au-Prince, comnnait :i i.u 1. )-
m'Ortionnelle ses revenues. Touted dimunition de la production natio- pour la post, ainsi pour touts les pr6s toute Haili urbaine. En 1mI.a n. I
fOde ici, A Port-au-Prince, a enten- tale qui eat cause du marasme li- autres branches d adininistration dans ,leux sibcles co pelit pays a coiou p, I -
I moins une fois quelqu'un do nancier dans lequel nous nous debat- les deux pays. tiellement trois ,lomination4 ,fl-.n.tett..
SPViDce s'6tonner de la chert4 d, s tons. Comment la production ne dimi- Entre les deux systlmes fiscaux O)nt-ulles pasd sansr rdagir en aucunt l.-
th, du lait et des cocos sur les nuerait-elle pas quand le producteur lo lecteur d~cidera quel est le meil- ,'an sur ses mnurs ? Nu- 'ex tiat,
Ueh de la Capitale et vous dire ne trouve pas B changer son product leur s'il se dolitne la pilne d'envisager 0'onw pas pour I'iastant ce ilobl',u.
ea chez dan do oi co me se frais quelle et la ichesse qe cacu de En tout cas I'uid ;n ..
pt pIea cos chose ld ne se en-de transport ces systemes a procure respective- populations rurales 'exi.te pa,. Pou.
Ul0, mals se donnnl. Et cola L'Etat no a'assurera ua accroisse- ment au Tresor en France et en Amr- lu a avoyag sariruseme,,t, cette jqii-
m, uw xIct. Tandis quoe dans leo ment de resources qu'en facilitant, a' rique. l lion ne soulcare pas die ,l:ergcnc,.r "\iii-
HPmportance politique oJ s'ag- I'aite de routes de terre et de nor, ous croyons avoir bien d6montre tsi dan le Sud, sur ue 1: ri pY a. 1aAt
Smond normal de con- le long d 6tes, I'arrivbe de la ma- a nos lectours combien lo project a, bourg de St-Michel, pour s'enfoncer
nI e nistora des* co o o mmerc da Ix od Blanchard doit fire de bien au coin- vers le midi, en suivalt le. course tle It
ete de la rare, des oca- recommerce dan le ie. merce national et combien, par con- riviere de Cite-de-Fer l'rune part; sui
imtarieur tlavisent de loca- as t c'est on mauvais calcui do you- tre effect, la situation du Tr6sor pu- urie autre line, pa-.sant .i qu.Ilues
rieurt essperdrnt se mati- toi consider Iitma rt fiscal imm6- b:ic en tirera de b6nedictions. lieues d'Aquin pour se perire dalns A.\ r-
I'indusperide. le diat daon c d ortes d'ntr pris. II Pour en linir aujourd'hui, notons rondissement do Nippos vers I'Ansp..:.
dimsement de Jacmel, taut, en tant qu'elles soit haitieanes. que Snateurs et Dputs jouiront du Veau, d'autre parl, on renontre dans
Smanvaise rmencot de aet de cfat--dire qu'elles prennoent int6rt, doux advantage, pendant la durde des cet espace ainsi limits, quelques ,opu-
*ea ysr e grvotea ot voent dos beleol dpeaon tout ce qui sessions itgislatives de voyager con- lationa vraiaent originaleus. FoMtrs-,le.-
verr pavement voent des a loe dane dgrver de fortablement ur la ligne cotibre DBlaws est le Gred-altraction Jel'arzon-
lMrolts du mis or made Hopdn concerne leur donnor lea plp large comme il convent aux 4lus du Peuple lissement d'Aquin par Ia vive intelli-
te d morne le IHopl-MhLn tier nl f i one r Soverri-... n f de la Prin- eace de habitanto, leur petite in.
gBme ,U ia coont-.a p icalon. Io Ab C ab ble cesse autrut.o locale, lear entente admirable,


--- ----I~- (I








leur goit bien d6cid6 pour les chores son Siege social A Paris, pour la mise en
de l'esprit. A Sainton, Bisnrette. la- pavement do coupon de Juillet 19o8 de
mais uu, la Ravine et autre.- lieux sem- l'Emprunt de Francs jo.ooo.ooo.
blables, on trouve une population don't Port-au-Prince, Ic 29 Mai i908.
certaiins reprdsentants sont des tlypes The Gonave Island Develop-
caucasiens sur lesquels les chauils bai- ment Company
sers de notre soleil tropical meltent L'entreprise march avec entrain et 'lle
une Idgre brtume qui est come un se transform au fur et A measure, grAce A
grain de beauty, ajoute a leurs traits ; i'activit incessant qut anime les efforts
a I harmonic de letir contour. Un autre des nombreux ouvriers d6ja enr6les.
fait digne de rem.arque, c'est un gotl M. Russell, directeur de la Gompagnie fit
esthdtique fort marqud chez routes ce driger une jolie petite chapelle pour Ia
populations. A ce compete la petite pay- population, en attendant la 'construction
sanne du sud qui ne o uittera pas sa d'une cole primaire.
section pour gagner la ville voisine sans On a commence la coupe des bois et
6tre en rbgle avec le proctocole en usa- 600 magnitiques pieces d'accajou sont
g dlans cette section, l.isse loin der- pretes. Les routes se priparent ; il y a di-
ribre elle sa cong6,ire des environs de ;i un parcours de 6 lieues sur 12 de large.
Port-au-Prince. Une large hospitality, 11 est dans l'intention de la Compagnie de
une bonne galtd,d6gagde de la contrain- relier routes les peti:es villes entire elles.
to nature du paysan, voili pour linir ce Le wharf de la Pointe-i-Raquene est
qui caractdrise encore cette accote jeu terming et celui des Etroits A moitid faith.
no lille, don't I';agresste bcaut6 esl par Les plantations occupant un grand nom-
fois aussi troublante q'l'ensorceleuse. bre de bras et de vastes exploitation se
D' J. C. DOISAINVIL. preparent. II v a environ cinq carreaux
L plants de cotton.
Nous souhaitons la plus complete reus-
L T ] ~D site A cette entreprise de progrOs qui per-
rnetra de mettre en evidence nos pr6cieu-
ses resources, en mrme temps qu'elle pro-
M curera un travail honnete et rCmunerateur
R ENSEIGNEM OENTS A nos concitoyens desceuvres que sauvera
MKIT FOROLOGHIQUES cette nouvelle vie d'efforts energiques.


R.i:oraazrc A midi


765,7"/-


,minimum 24" 9
Tern prat uremaximum 28,5
moyenne diurne 260,0
Ciel couvert toute la journde jusque
vers S du soir. Temps brumeux et plu-
vieux danis 'apres midi : od4/'.
Orage a differentes reprises.
Vent d'ouest assez fort et mer agite 3h.
Couronne lunaire A 9 h. du soir.
Le barometre est rest assez elev6 jus-
qu'A 4 h. de I'apres-midi ; il a un pen bais-
s6 depuis ce moment.
R. BALTENWBCK
Un drame & L6ogAne
De notre correspondent :
M' D.verne GCd~on A l'occas:on de la pre-
miere communion d'undeses enfants, jeudi
dernier, jour de I'Ascension recevait quelques
amis chez un parent du june communiC,
M. Ostin6 Alcrte qui se trouvait parmi
les invites cut une altercation avec M. Ge-
deon. Celui-cile frappa de plusieurs coups
de cravache i la figure.
Alerte, la rage dans le coeur, soriit et
alla s'armer. Gddton, de son cotd, appela
des agents de police pour fair arreter son
adversaire.
Quelquts instants aprcsils sc rencontrkrent
et A la demand que lui fit Alerte sur les
motifs de son acte de brutality, Gedeon
repondit par un coup de baton. Une lutte
s'engagea alors, Gedeon d'abord bless A
I'ceil recut un coup de poignard A la poi-
trine. La mort fut instantanee.
Alerte se livra A la justice et fut, apres
l'interrogatoire d'usage, expCdiE a Petit.
Goave.
Le defunt magistrate venait de se rema-
rier avec une demoiselle Duvivier. II etait
cousin germain de M. Ged6us GCddon,
ancient secretaire d'Etat
Ssor6tairerie d'Etat des
Finances


Conformement aux instructions
dit Departement des Finances la
National d'lalfti a 6 invite A


do Chef
Banque
Buous.


Courses I...
Le match du at Juin courant promet
d'etre sensationnel.La Folieveut sa revanche
et Vertigo, tout fier de ses lauriers, est
pret. Les enjeux ne s'6leveront pas A moins
de 1o.ooo gourdes, les deux coursiers
ayant un nombre legal d'admicateurs pleins
de confiance.
Le fury sera composd'de M. Georges de
Lespinasse, Victor Gentil, John Cooke ct
Eug Roy, avec comme arbitre souverain
en cas de contestation, le senateur Charles
Regnier. .
Pau..c.--inte et superb reunion sportive
qui s'anaonce A la grande joie de nom-
breux amateurs.
Nouveaux Ponts
On nous apprend que deux nouveaux
points vont tre construits par I'initiative
priv6e aide du concours de S. E. Le Pre-
sidLnt de la Republique et du council des
SecrCtaires d'Etat, I'un A l'angle des rues
Fdrou et du Reservoir I'autre au March6
St-Louis.
Ces constructions se font sous I'habile
direction de l'architecte Montbrun Elie.
Chambre des Repr6sentants
Les deputies ont eu hier une stance A
huis cos a laquelle assistaient les secre-
taires d'Etat de l'Intzrieur et des finances
appcls pour la carconstance.
11 s'agissait des indemnites e1gislatives,
et les Inviolables de la Chambre base en
ont reclame le paiement en or, toot
en dclarant laisser au Treor, un tiers de
ces indemnites, soit too dollars. De sorte
u' au lieu de 6oo gourdes, ils toucheront
dorenavant 2oo dollars americains par
mois pendant la session.
Nous ne savons pas encore dans quel
sens la question sera reglce.
Arriv-age at D6part
Le steamer Constancia est entree avec les
pasagers suivants venant de :
Jermie J. Dupoux. F. Brutus.
T'Pit-Go&ve. Maitre Benoit, F. Flerongile
Dr L. Rigaud, E. Lamothe. D. Fleury, J.
Girrot, E Belin, Mile Matthieu.
Le PrinS Ssigismnd venant du Cap-
Haitien et des Gonsives avec les passagers
savants : E. Dacosta, M. S. Leftvre, M.
Debrosse, 'E. Dupuy, Shentob et Mme W.
Butwisle, est reparti dans Ia soiree ayant


A son bord, i destination de Jiremie:c
Catherine Rouzier et enfant, Ga Rebecca
Cloud, J.E. Mansour.
Brdlement
I a :et proc6d6 sur la Place de la Paix,
le lundi ire Juin courat%, 9 heures da
martin, aubrAlement de o&rm e de Vingfl
cinq milk cent treize gourdes em billets de
caisse retires de la circulation, confbrm.-
i la loi.
Tribunal Civil
Audience civil: d 3 j hi trpo
Le Tribunal sons la presidence du juge
Day, assist du Substitut A. Thibault a
contiuun I'affaire suivante :
Gabriel Augustin contre son spouse la
dame Lucrace Coicou, (Divorce ) Conti-
nuation renvoybe i huitaine.
Une nouvelle composition sous la presi-
Jence du juge doyen _Nau entend l'affaire
suivante :
D'Aubigny et Co centre les sieurs Webs-
ter et Ce et Beckr ct Co.


A. de Eatteis et C'.

Tontes leas ~1gances rares. discr6-
tos, bruyantes, des parfums d'un char-
me subtil et ddlicat, --Son SOU-
rire, Floramye, Vivitz,
- des bijoux od s'enorguellit la
pierre 6clatante et hautaine, do mi-
nuscules objets d'art ou sourit la grA-
ce triste des perles, des boucles d'o-
reilles qui s'6tonnent de leurs former
variee,, anneaux de flangailles offrant
le symbol d'une 6ternelle jeunesse
d'amour,orgies de colljer graciles,
de lourdes cha!Aes mai.ives, des cas-
cades 6tincelantes d'or, de rubis, d'6-
meraudea, tout cela fait un coin do
paradise de la mason
A de Matt6is & C
qui est situ6e aujourd'hui A I'Ancien
H6tel Central restaure et embelli.
Ces italierr,.nt gard6 la nostalgia
de toules les lnrtaisies d'art admi-
rdes jadis chez eux et ajoutant A tou-
tes cos frivolitds attrayantes, les ob-
jets itilispensables que i6clame la
Vio, ili ont chez eux un assortment
d'une grande rich-sse, pour tous lea
goits et pour toutes les bourses.


(




I


USINE A GLACE
DE
Port-au-Prince

SOC1 TI ANONYME
CAPITAL 150.000 DoLLans
Messieurs les Actionnaires sont con-
voqu6s pour I'Asemblee G6n6rale rd-
glementaire du Mardi 30 do courant,
a 3 heures trbs pr6cises de l'apr6s-
midi, au Si6ge principal, rue du Ma-
gasin de l'Etat.
L'ordre du jour comprendra :
1o Le rapport d'usage urt les comp-
tea, Ia march des arffaos, etc, etc.
2o Proposition et discussion de tootes
measures propres & assurer la bonne
march de I'entreprise.
3. La formation du nouveau Consell
d'Administration.
Messieurs les Actionnaires qui, par
suite d'empchoment,ne pourrafentp
aaister arAseemble, devront sy re
representer par de mandgtaire m-.
nis de powroir on r "
Port-an-Prooa, Is i ula 10in I


Now .aones rem rinraessat
Ient vwa nt qui met /In d la plie t
msdie judic-aire dongt f lec'rsn 1
a Matin 3 ont dS bies a triouir.
Le Tribunal de I'opinion publiue .
ptemment rdani a rendu a audience ~
.Mique le jugement suivant :
Vu. prematrement, le dicnurs prooa,
sr l'Autel de la Patrie le ter mrai "
Ipr e sier Stinio Vincent, Magistrat C
munal de Port-aa-Prince ;
Vu, deuzinmement, la replique d
sicurs Corvigton, Vales S*l et Aup.
Vu, troisidmement les considratioms
Procureur general, Le MATIW. sur la sCd
ce social en general, et 1'6tat social i
titn ea pa trmie;r ;
Attenaaqn la sieurs Vali~ Salis, Al.
guste et Crvngton, se disant tudima
en droit, repochent i Vicert : to d'&*
recommana tou t unimert de ferme
les "coles de Droit, replies Je d iaSdn,
29, d'avoir mrconnu le priripe suivu:
e La fatalite de s los coaooiiues et so
ciales se moque.de toute agitation strilet;
jeme, d'avoircommis une triple errea
oubliant : que I'encombreiient des pro
fesuion s s et nalson directs de leur puc
sance remuneratrice ;
Q'en dehors du monde moral, no0
sommes pris dams l'engreaage d'un uoiT
sel diterminismc; et en s'imaginit:
a que I'etodiant en droit est E n person
qui se couche tard et se lve t r, qui ~,i
cortise, et emploic Ie reste de son tem
A s'abrutir sauf A passer des txalens ap~
deux on trois mois de prOpartion essn-
flante. P
Sur te etr grief:
Attends que poor ce dire Auguste, Ca.
vington et Vale. Salts dddrcent eu-x-
me avoir la. le discour entire la,
goes; eqa'en litsno le discoars de M.
cent ous n'vosarvo n ulle r:t figure
coimmendst'n qui fait l'obt de cc
mier grief, que cest n eit de l
nation desdiui sieurs Vales Stes, CoM
ton et Auguste,
Sur le a2me grief :
Attend que s il est vrai qe a 'vo"
tion des nations so faith souiant des
immuables, a la science aoci~ l nous a&
appris dans one certine mesarc Adi j
ner ces lois, cc n'est nullemet m&coo
tre le principle de la e fatalitd des lois
noomiqucs que d'en signaler les f
d6viatons. *
Sur le 3eme grief":
Attend que s'il est elcore vwr
a l'encombrement des profssion 'Cs
mason directed de leur piusmi r
ratrice a on conoit difcilarnt qU
d'avocat qui ne procure ps mise
plu surissa tes ttiesl judi uov
raon compensatrice de sa c
soit si courue; -ils
Attind qaue Vincent Twries
jeones ei d'allerle Imains possib
ter kur tente I'Ecol de Droi. o i
cole de Me4dcine s .t prfa~te"met
forme au principe pr&itc ; quc r,
cette pIrew Cr erneur da O ne giCf
core n effet de as I uvele rute l
lire d'Augue. Valte Sal C e
A vioca t ,a1 o lris i dSs
nae d'u anoi.c elddhPfl i ia_ l


an dmas m nature
terminisme eat
pour ce qi a trait
dn rocad ; qu par
preadre autremot
one errear de is p.
Atendu qu'il a']


C) bi~a e rva t o i re
DUJ
StMINAI S COLLEGE St-MANRTIA

MERCREDI 3 JL'[N


I -- -I -









An fond : considrant quo Stinio Vin-
A, YtMagistra Communal de Port-au-Prin-
se trouvait le ier Mai dernier, par un
doir do sa function dans l'obligation de
Iooncer un discours ;
Consid6rant que pour ce.faire l avait I'en-
it liberty du choix du sujet et des iddes
i&mettre; que par ,uite, il ne pouvait s'in-
qiiter de ne pas tomber d accord avec
Stieurs Vales Sals, Auguste, Corving-
Cons.id'rant da'illcurs, que si le corps dso
uvocats, avait A rcdire dudiscours en ques-
an, Corvin ton, Auguste, Valks Salks,
av0catsen herbc, quoique promettant beau-
coup, nesauraient pritendre le representer i
eug seuls; qu'en Lupposant mmre que leur
6hention serani iujsttiie, ill devraient pri-
enterleur act# de constitution qui ne fi-
gure nullement au dossier,
Par ces motifs -tribunal, apris en avoir
dilibiNr, paisant outre sur le desistement,
dit qu'il n'v a pas lieu A tenir compete des
gries de Vals Sa!'i. Corvin ton et Au-
gaste, les reiette nminen ma fondc6, dis-
pense les dpeins. Vincent avouant n'avoir
rien invent.
Donn de inou, ce 4 Juin 190o8.
0. Pinion, Joyen ;ug, Lepublic, juge,
i. Lite, supp6eint juge.
I I


ouvelie s Etrangeres


Dernieres D6pfches

LonDiRLs.- L. g6niral sir Renvers Hen-
ry Butler, qui pendant quclque tempt a
et commandant en chef des troupes an-
glaisesdans l'Afrique du sud pendant la
gurre Boer est iort aujourdh ui.
MADRID La a Gazette 3 officielle an-
nooce aujourd'hui que l'accouchement de
h reine Victoria est attend pour la fin de
Join.
MOGADOR 3.- ILa tribu des Anflouos ap-
puyCe par de troupes ch&rifiennes atta--
qua la tribu des M:ouuuis dans le volsina
gedo Mogador et la dcfit aprCs un combat
charnd La tribu J c Mtougius laissa 10o
mortssur leI tIrraiin t) ignore les pcrtcs
des alnflouos.
RABA.T 3. Lc g;.rijl BJgdani. conallllr.-
din en icfr.:ds roup s du Sul-an Abl El
Aziz st arrive, ici .ve-c -,.on armne complete-
ment Jfsorganiuee', Ies vo!ontaires des tri-
bas rent immrdiaticrleenr; licenciLs scules
Is troupes rkgu' )rcs torment la garnison
de la ville.
PAiIS 3.- LcU avsassins de M. Steich-
celet dJe belie-r11c Mine Japy, n'ont
oC0ore pu etre atrr'ts inalgrd. le vigilantes
techerches de !a police.
LownDRE 3.- Le Derby Depson, a e&t
h IMAM Ginistrelli. La c6te de ce che-
Stait i oo centre un second Primer
So doc do Portland ; troisieme Liangui i
M. Barclay Walker.
MowrifAL I.- M. Louis Frchette, Ic
ttet litterateur canadien frangais, vient
o rir dans cette ville, des suites d'u-
Wtratqe d'appoplexie. M. Frchbette qui
yLe de 69 ans 6tait le plus distinguish
a.es de lettres canad ens franng is.
"nn de ses ouvrages ont 6t .coaron
WP l'Acadimie tranqaisc; il 6talt of-
de h Lagion d'Honneur; parmi les
has crits par le difunt, on cite la
4 j n exil *a Ptle.mele D a les
orltalies Fleurs de neige S. La
d n u people et a les tuilles fo-

,Un syst6me frangais pour
i scs courants alternatifs en plact
1 g. .Continus qui prtend-on pe r-
1i0mploi de 12 appaiils le sn
" It u idrduction d st" rifs iti


prisenti aujourd'hui par M. Mercadier, son
inventeur A Ia conference international de
*i16graphiv en ce moment en session ,.i.
CONSTANTINOPLE.- L'absence de nouvcl < s
de I'agent consulaire de Nathy la capi:4le
de I'ile de Samos o6 la population 'est
insurges centree le prince de Samos ct le
gouverneur de I'ile s.. consid&re comnne
significa:ive ct done lieu A des coinmiui-
taires. En raison des rapports contradictoires
sur la nature des troubles il se pourrait que
les puissances envoient une commission
pour faire une enquete sur place.
HELSINGFORs.- Le Gal Von Beckinan,
gouverneur de- la Finlande se trouve
anrs l'impossibiliti de former un cabinet,
let chefs de partis finlandais d&cliniint d'cn-
trer dans les conibinaisons ministmrilles.
PARIS. Le chanteur de caQrs concerts
Paulus qui cut son heure de c6lebrite 1
I'Cpoque du bonlangisme est mort.
LEIPSIG.- M. Schirbara, auteur alletiaid
connu, a Cttd condamnd 12 anndes d'em-
prisonnement pour avoir divulgudt des se-
crets militaires allemrands A une puissn-
cc curopCenne.
PARIS 3.- Le proet de loi pour le ra-
chat du chemin de ier de l'ouest a dt6 de-
battu auiourd'hui.
Le ministry de Travaux Publics, M. Bar-
thou a dCfendu le gouvernement contre
I'accusation de colleztivisme. II a fait ie-
marquer que des Rdpubliques conservatri-
ces des monarchies patlenientaires et mrnme
des monarchies absolues avaient parfois
trouv I'eiploittataion des chemins de fer
par I'Etat preferable A I'exploitation prive
On a public cc soir le nombre des con-
currents inscrits pour le grand prix auto-
mobile qui aura lieu A Dieppe. le 6 juil-
let.
II y a en tout quarante neuf machines ;
34 franiaises, 6 italiennes, 6 anglaises, z
allemandes une ambricaine.
BRUXELLES.- On ai,,unce que le trait
d'annexion du Congo sera acceptC par la
France, pourvu que certaines modifications
soient apporties A Ila rontiere du Congo
franais et Belge et qu'une reduction dans
le tariff pour le transport par chemin de
fer des marchandises entrant au Congo
tran-ais et en sortant soit .taite.

Cgi Q" Transatlantique


Le stealii rI Q iebe t.',l attenidu )i-
mailche 7 ctut in et I)t rlira; (liidli s
t; houies du otir l|)o(Ii St Marc, tit iii-
ves et PL til-GoAve.
L'At;.NT,
F. M. ALTIFhRI


III --
Photographie
Artistique

J. M. DUPLESSY
120, Rue du Centre. 120.
Enltrdla Phliiaratcia ld yid ot 1 11-
tlI Communal).
(TRAVAUX DO TOUrGS SORTS SLR
SOLIO Er PLATINO. )
Cartes trhs artistiques, nouvelleneat
revues.
AGRANDISSEMENTS, REPRODUCTIONS.
ATELIEI DE LUXE
Prix Mod6r6s
NOUVEAUT* :
Carter Mignonettes, par douz. P. 7
Photo-sole.
Offre ses services au public de Port-
ao-Prince, aux gens dos autrea loca-
ltS .actuollement i Port-au.Piince.
Venez essayerI


r,


LA COMPAGNIE
)E
Developpemeint de i'lle
de la Goi.;ve


Avise It4 (, n' islet r t It1

tecr d It-a e pt 'I Ito o II t -I
CSmu agmetai If ('tlit,50'It d II
tiot) ns 0 ll 00n S n(. l* ;tI';o Ct
.e ... 1A.. ..... .....mt ..1 .


blitt ii
*\ 42,.1


e t (Lu cL r i 'i ll (! I t i e v l t t ( jjl i-
gnie ne se a it-sponsaible plIAt aut -
nes dettes oni enri igeinents condtarets
par It tilt (;L'.TLVEs II. \\'KI:'\it.
l.a (:coip, tnie de Itd veloln-ll1inb'nt
de i'll de la (io) ve ,. profit d (1, I '-
casioiin pour annonic) r qule M 1i11'm ic
IIENRI ( FGF.I est son soul i' p s l-
tant ein Haiti.
Le Prdsidetl de la a Cml,'li'' i.
D tveloppemet de I'le dcl .'i G.'i''a n
(:1Ai LES \\. lUt'. 1..
Port-au-Prince, '29 Mai I.hs

Au deprnier cr i!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer A se irnm-
breux clients de tr Capitale et de la
province quil viejt dose transft'rer de
la Rue des Fronts Forts, avec son tni"mne
stock de chaussures, d la Grand'Hue
au No 15' avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les memes conditions ; c'est-A-
dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
vente en gros ; sans oublier les me-
mes soins et la meme exactitude.
La Maison se charge toujours de fai-
1e prendre les measures & domicile.


BULIRE L.. BULIREL..
I.; LI ifl1ll~t1 1 ', lIa l~~ii' I1 ,2~
et t llc. tci-;

i ;HANi)'-ro e-,t-;,in; i tE.- lo Bruno

ou3 blonde I-II k itI tivl' L-~rurt
la 61rou I(ls pr. I.'e v.'7tar. 1-t
f ill I~tIttr('s I' lt tI'~b


unez


L. de Gassion,


A C- ~1- w \F ) Ni t I 4R
It au Bar de Iia PP tL), tOAGR Ui:



Cordontierie No uvelle

G. B. PETOIA
143, GRAND'RJE, 143
1u lIT-A U-1'KL (V
(:ffA1:',--,UtkE: N IO~s h GHNRES-
RN Dl-6)T, PJ)UR LA VKENT
GHu HT fL~TA1L.
Execution proixmpte des
commandos, t:int icM au'(jn
Province.
de ticItarh IA o't I p 42oilli-; ,t I a-


de tleS ,I rclis I t, i cl *n ?,il

d'une s"jIectiori et (II"ei lrts;)pioeha-
bles, A de's ri x avartiaiieux.
Cirages, pAtes at liquides
Pour chiussures de toules nuances.


Produits Hypiiqu e s pour la Toilelte


uRecommand6s pour
W 9R m E IfHgCj4I, AIDOUCIRl b
SAVOM a pu du viag aot dw mine

On 8. I, U, F rbomg8 t-XMatl. PAJI iU -clucbr lq 9mltation6


Bf.(i,'l,'Il I '*l ,!,'i ,' Iii *jI.f II i'i;)

i -r i -- R -- liUli rui,ql ti~ it -,11 ,,:"l,'I,'tl X i -
fum. Elle conserve l',cVlat et la fr;ichiui tI tir tit ra e
contre le hale, les piqrres d'inisectes ct 1#..s ,; [ltr i. 1. peau.

L A p "','. l,, ,"
!GM-; lIt dvill[ ti lliti
nItprochable ; son parfum delicat, son velo.it:'- i.nt contribujul A friie d'eile,
a Favorite des Poudres do Toilette.


A ) i-i' do Cr6rne Simon,
L) 1p ) '-pak .-selon l es it IiplI ,s
L(E (, I los rt rip;,tl--t!iix od- l vj> !nA
LE y poss5Ido, A un certain ldegro
touted les qualities bienfaisantes et preservitrices I ai (lirine Simon ; il
eat particulierement recoinandd pour la Toilette des enfalts et pour les,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A%. la MV6tropole
MAISON JUL. S LAVILLE
9., iu dtu Magwui de PKtot, 93


C I I I r I









H I BELLEVUE
Place du Ch mps--de-Mars
PORT-AU PRINCE (HAITI)
AMn," Ilerinance ALFRED
T416phon'e, 220
APPARTEME' TS, Po R FAMILLE
DINERSS --I.UNCS.
Installation modern et comfortable. Vue ~sar la mer. Tempdrature
douce et rtgulibre. !.es TramwiaYus d'..s ',ce, t I'iitel-Bellevue routes les 7 Minutes
I'POPRIlFTi SPAC:IEU.S, S OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de reception. Pian;o.---Gramophone.
cr" ne ,rs ilectriques
Ttble d'IIte oius los ours, de md' d 2 heures,
TableD d li 7 .: Jlrrr du soir


<4 Imp.


C. MAGLOIRE


~5, hUE ROUX, 45
'I 0-t-II ONE


JourLnau.x, brochures, billets de

marriage, cartes de fiatcailles,

i)rograummes, affiches, et tous

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et cartes
de visible d la minute.


TNNEERIE GONTINENTALE
DEr
Port-au-Prince


PREPARATION
Vente des <


CA'PACITI' 500 PEAUX PAR JOUR
DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.


chaussures : Chvre-?u-glac6,


Verni et


cou-


leurs, pour Hornrnmo. D:' -o e, Enfants.
( l~c)uF(c,~i'Nk V':L\-'Tly,~ 1T LAC )


en (ldlail pour toute la R6publique.


A L'ELEGANCE
CORDON NER I E.


42, Rue des Fronts-Forts.
CIIAUSSUInES EN DkPOT,POUR LA VENTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'eu province.
Chaussures de Dame former et tia-
vail toujours tout cc qu'il y a de plus
notuveaux.
Former amkricaine et francaise pour
Messieurs ; Mlegantes et commodes.
Pour les enfants le plusX I'aise.
Travail solid execute avec
des peaux de premi6remarque.
Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquidea


Tibere Zphirin Bell
Fabricant de chaussures
Iue Tiremasse, facade Nord de la
Pla-e de la Croix-des-Bossales.
Announce A ses nombreux clients et
au public qu'ils trouvoront chez lui
un assortment complete de chaussu-
res pour dames, homes et enfants,
confectionndes avec des materiaux
de premier choix.
La maison s'occupe aussi de toutes
sortes de reparations.
SPiCIALITf :
PANTOUFLES MULES
-- --- -
Panamas !...
Eldgants, solides, arrives par le
a Montrdal a.
Chez Mu" LEONIDE SOLAGES.
22, Rue des Fronts-Forts.


KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S e KOLA PURE v
MACNISH'S IRON BREW
En Vente''
chez Catinat Fouchard
Rue du Centre
.


La Maison
C reste


d'Importation
BE3allo i


Maison F. BRUNS.
195 GRAND'HRUE 195
Dirig6e par

L. HODELII
Anwien membre de la SocideU P
thropique des maitres tailleurs d P74
Viexnt de recevoi un grand choidC
toffee diagonale, casimir alpaca, chri.
te, cheviote pour deuil, etc, RecoonM
de particulibrement A sa clienttle g
belle collection de coupes de carIo'
de gilets de fantaisie et de piqui6 -
touto beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no.
ces.- Coupee Francaise, Angilai
Amnricaine de la derniere perfectio
La maisou coufectionLe aussi des Co0
tunos militaires, habits broda
dolmans, tuniques, habits car.
r6,. etc etc, d. ton; tradas.

EMILE ROCOURT
Consignataire des fabricants de ma.
chines A coudre r Singer et Who
eler Wilson v de New-York.
Machines A ptdale et A main tfi
bon march exccptionnel.
Jdremie, 1i Mai 1908.

Dr. John Seetulsingh
Diplomd du New-York Institut de
Sciences,
Diplome dt Piladelphe Optical Col
lege,
Membre dipl6itid du Allumini Ase
citation,
Membre du Psycholopical SocetM
de New-York,
Membre du Hygienic Institut de
New-Yot k,
Membro diiu atiha Lop's Hiad"o
temple, de l'Inde.
Le Dr Seetulsingh offre se"s 9stlW
professionnels au public d'Haiti.
RUE DES PIIILOSOI'HES.-- JII

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussursU
-La Manufacture a toujours 09
p6t un grand stock,- pour is la
en gros et d6tail,-- de chaussurW
tons genres pour
HoMMxs, FxxMus, EnAurrs
Les commandos des coIMI-K
deo 'int6rieur pourront 6tre 9t I
dansa ne semaine A pea pr. .
23, rue des Fronts-Forts,
PORT-AU-PrI N ( Ain .


Port-au-Prince
44), RUE BONNE-FOI, 40.
Aunonce A ses nombreux clients
qu'elle s'est nouvellement assortie
d'une grande quantity de Chapeaux
pour hommes en tous genres, formes
Panama, Canotiers.
Tous les chapdaux portent I'adres-
se de la maison.
VENTE EN GROS ET EN DITAIIL
tBIBI:LOT de tous genres en bron-
ze et en cristal;
Grands assortiments de LAMPES et de
PENDULES de tous genres; de BIJOU-
TERIE, de LUNErTeS et d'ARlGENTERIE
de la Maison Christofle.
Beaux cadeaux de fiancailles.
Grands assortiments de Pots d flours
LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle quj donne le meilleur pain.
Qui produit leAlus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus leger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CAStfERA. RPaw4gais,,t

D6mosthe'e Romulus
Distillateur-liquoriste-in-
dustriel,
Dipldmd et medaill d I' Exposition Uni-
verselle de Saint-Louis ( Etats-Un;is
d'Amrique )
Annonce A ses clients tant A Port-
au-Prince que dans les autres locali-
tes, qu'il a transftdr sa maison de
commerce sise ci-devant iA l'avenue
St-Martin, A la rue Republicaine(GCandd-
Rue ) halle No 38, non loin de la ga-
re du Nord.
_ .- I .

Chapeauxea
Chapeaux11
Chapeauxu 1i
PAILLE DB PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAtM- TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon do Cioff wr d Louer"
Pour tons les gotcs et pour toatab
les bourse.


B`~l~f~q~t~b
~ir~LZI ~


E I lr" '