<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00343
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 27, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00343

Full Text




peuxirnme Ann6e, No 348.


PORT-AU-PRINCE ( HATI )


Mercredi, 27 Mai 1908


I


J


QUOTIDIEN

ABONNEMENTS : DIRECTEUR:
lrz ezt I a.gloixr e, 'LE NUM]iRO 10 CENTIMES

lPORT-AU-PRINCE UN Mois. G. Les abonnements parent du zer et du 15 de chaque
DEPARTEMENTS TROIs Mois. 3.60 Rt1DACTION-ADMINISTRATION mois et sont payables d'avance
fRANGER ........ TROS Mos. 6. 45, RUE ROUX, 45. Les manuscrits insdr6s ou non ne seront pas rendus

pour tout ce qui concern 1'Administration du Journal, s'adresser A Mn-sie- r Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.
_ I ... .. --- ~O i" ILE ~s+'~~L---~ r "'-_._--"I- _"-- ....... ---- l 7 ''-~"" ~~ua----'- ,, --


Tonud'abord un vigoureux stimulant
ritre port & l'dchange entire les
adhits nationaux. Les occasions en-
B les divers sieges agricoles et in-
slriels de la c6te devenant plus fr&-
entes et peu dispendieuses, le pro-
rIleur, d'une facon plus jmmadiate
lhs stre, se rendra compete de ce
imanque A son produit pour I'dle-
Sen bont6 et en prix marchand.
Irmi les repercussions favorables
le doit provoquer le fait, notons
Psmaintenant et en passant celle-ci
Be I'argent circulera un peu plus
gas rint6rieur du Pays, que les fonds
Ontreprises agricoles et industriel-
Senpourront etre augments et que
s irons d'un pas plus rapid vers
quilibre vital entire l'exportation et
importation.
Uae bonne parties des tenanciers de
Routes, ces intermrdiaires de calami-
U et de ruine pour le cultivateur et
our le fisc, par contre-effet,-- dis-
rattra Ce sera le commencement
sge bonne action que devront, du
e, POursuivre et achever, la cr6a-
Sde bonnes routes vicinales et le
vement de 1'exportation.
Q6,Uo veuilie bien retenir que l'd-
sliseient de cette line avec les
PUlations que comporte le con-
de Monsieur Blanchard est une
action pour les petits produc-
s sproduits haitiens, est-il conve-
,, Bont transports un tarit maxi-
kUet fret qui ne pourra, dans tous
ieu M tre supdrieur, A 25 schel-
l% olit( six dollars or ) la tonne
O 1Ilogs.
SI e fret devra 6tre beaucoup
i 1ev6 qae celui d'aucune autre
SComampagnies de bateaux qui
I t actuellement quelques un
ti1irts T fi sont entendues en
iifer lear tariflcation.
i1te, lles font payer & 1'Ex-
ar tonne de 1000 kilos :


Caf6 35 schellings soit 8 do' 40 or
Cacao .. 40 schellings 9 a 60 or
Elles font payer A l'Importation par
tonne de 1.000 Kos.:
to Faiences, sacs vides, cimet ts,
bouchons et tous articles lourds et en-
combrants, legers et
communs: 45 cs, soit 9 dol. or (Ap t).
20 Les articles de
Paris, Mercerie, Meu-
ble : 55 fes. soit 11 dol. or (appt)
3o Les vins, conser-
ves, provisions plus
10 /o de primage at-
tribu6 au Capitaine
du Bateau 80 fcs soit 16 dol or (appt)
Si l'on veut considdrer que li: -ne
c6ti6re Haitienne projetde doit deter-
miner l'autonomie de nombre de pla-
ces productrices qui sont obligees de
faire des frais considerables pour le
transport A dos de b6tes, pa:' des rou-
tes impossible, de l.'urs products aux
ports d'embarquernent, l'on compren-
dra ce que nous disions tout A l'heu-
re que la production va etre stimu-
dle et I'exportation augmentde. La di-
minution des frais de transports sup-
portes par le cultivateur et l'indus-
triel des localit6s de l'int6rieur aug-
mentera le nombre des expdditeurs,
la quantity, puis la quality de la ma-
tiere indigene de commerce. L'impor-
tance des chargements qu'y gagnera
ia ligne, lui permettera ais6ment ce
tarif reduit qu'elle propose.
Et, ii n'y a pas A en douter, les ri-
chesses qui dorment invioldes A l'int-
rieur, acquerant ce moyan de d6ve-
loppement, la Compagnie r6alisera
de ce seul chef d'une puissante ex-
portation, des b6ndfices qui lui per-
meltront largement d'affranchir pour
un peu l'importation des formidable
taux de frets que nous avons indiques
et qui l'atranglent.
Un autre point de notable importan-
ce devra faciliter A une Compagnie
National de bAteaux falsant la navi-


nation caboi re, i'Ptablisseent dle'des droits affectant le corps des navi
scos prix sur une b 1,); favorable au'req de commerce.
Commerce. La production y gagneraient 6nor-
C'est ceci. L a I.i ,~i 14 S1ptembIe in ment ot la production, n'est ce pas
1878 sur les Pharei dispose dans le l'organe vital, le coeur de I'tre na-
teuxieme paragraph, de son article 6 tional 6conomique, lequel se portant
que K les batiments trangets A voiles bien distribue m~caniquement, n6ces-
ou a vapeur paieront a leur entrCeo sairement la sant et la prospdritd
dans le port ou A leur sortie un droit dans tout le corps social ?
de 6 centimes par tonneaux de jauge, Les autres lines de nationality
pour chaque voyage. Et c'est ainsi Mtrangere qui, naturellement, ne
chaque fois que ce bateau entire dans voient leur int6r(t que dans les trans-
les eaux haitiennes ou en sort pour ports et qui ne penseront jamais A
la navigation A long course. augmenter leurs sources de b6nfices
On voit ce quin transatlantique pn mrtilpliai, u LI,~LV foract u Lta
- important, jaugeaIt dans les 14 mille trepriseHaitienne, des faciliftsAlapro
tonnes, c'est-A-dire capable de pren- duction, lesautres lignesfavorisent les
re un fort chargement, est ob!ig6 de gros chargements qu'ils trouvent sans
payer de droit de phare et c6ombien, les chcrcher, aux ports exp6diteurs.
come consequence force, les Com., Elles n'ont aucune piti6 pour les petits
pagnies sont obliges de restreindre ndgociants Or, les gros capitaux
la frequence de leur navigation en- manquant, oCi trouver des commer-
tre 1'Europe, New York et nos ports, cants nationaux capables de s'attri-
combien ellessont obligees de rdcup6- buer les avantages concedes aux for-
rer ces frais par la majoration de laur tes eargaisons ?
fret- toutes choses qui ne sont pas Par tout cela, on volt assez les bien-
pour donner l'essor A notre commer- faits sans nombre qui doivent d6cou-
ce international et A la pro auction in ler pour le commerce HaiYtien de la
t6rieure. mise a execution du contract Blan-
Mais, la loi sur les Phares, declare chard.
par centre quo les ba'iments natio-
naux A voile et a vapeur faisant Ie
commerce de cabotago sont exempts BOITE AUX LETTRES
da paiement de ce droit de li.hare. P
Or, le con:rat sollicitd par Moi)sieur T T
Blaochard promet expressement I'eta- ( SUITE ET FIN )
blisernent special a d'uan? ligne c6- Port-au-Prince, le 15 Mai 1908.
tire desservant les ports de la Rdpu- Monsieur CLLMENT MAGLOIRE
blique sous pavilion haitien. Direteur du
Les caboteurs a vapur ou a voices rceurdu Matm
faisant le serviced'une telle ligne n'au- Monsieur le Directeur,
ront pas a payer de droit de phare, La preuve meme des difficultis economi-
quelque soit leur jaugeage qui pourra ques actuelles r6sulte de la preoccupation
ainsi 6tre aussi 6leve que possible en constant du Pouvoir Excutif, A procurer
vuede fortescargaisonsd'exportalion. toute garantie desirable aux agriculteurs, A
Les bateaux de la Compagnie, ainsi leur fournir des machines, a leur donner
avantag6e, ne seront assujettis au des conseils scientifiques dans des circu-
droit de phareque dans les ports prin- laires ministerielles, a les recommander en-
cipaux ofi elle operera le transborde- finA I'ouverture de chaque session, dans
ment du chargement pris de toute la un message, A 1'enti&re bienveillance des
cote sur sa line do navigation au Chambres Idgislatives.
long course. Ici, nous exprimerons Ces faits lamentables, don't presque tou-
meme cet avis qu'en consideration te notre histoire est former sont-ils pure-
des facilities qu'une telle compagnie ment heratologiques, oh sont-ils la mani-
procurera A I'exportation, les Chai- festation d'une indluctable loi de continui-
bres, pour encourager, de leur c6te t6 ? Nos pares ont connu les ruines et
I'exportation qui en a grand besoin, nous ont l gu6, A defaut de science, une
feraient bien d'dtablir en faveur de prudence classique et une statistique bru-
l'entreprise une 6chelle pr6efrentielle talement vraie.


Ue Lign de Navigation Haitienn

LES NOUVEAUX TARIFFS


-- lIsI I __


i


j

L
i

j








Ne voulant pas nous exposer A des vir- c La science acquise n'est pas un but ,
tualites malheureuses, nous churchois coin:nc le dit quclque part, le Cardinal
des voies plus sures. II n'y aura a so prd- Mercier ; plus l'honime dlargi: son savoir
valoir contre notre oric'tation, issues du- plus ii so doit a li nmnc eC aux autre3,
ne lente evolu ion, dion. 1i point d. d,.ar dc prendre consciLnc de ses obligations
se place au lendemain mnlne notre lnide- sociales e: morals, (:t d Sclairer le chemin
pendance, que des fits nouveaux, cnr-g:s- au bout du.qut l: a aptrci plus nctcincnt
tr6s en des statistiques dcfini ives, faits as- q:e d auircs l'id al de la vie. -
sez g6n6raux et imnenscs pour Lr, .-tx- Vous avez concu, Mon-icur Vincent, un
m.mes des ddterminanas de concIpt'onns iJ.ial de vie- le travail agricole qui eAt
nouvelles, pour a nous D le seul et unique moyen
A priori, nous rcp--ussons don: t ure de liberation et de salut.--
affirmation rationncle, touted idt'ologic Nous r;-concons loydlcment devant vo-
acad6mique- notre proccssus social e-t tre experience, a nos convictions person-
d ailleurs trop foncierement contingent pour neltes. Nous acceptons avec fier:e votre
ne pas Stre soustrait a 1'influence de toute rendez vous aux Champs- vous laissant
rh6torique.- come gage de notre since e conversion
Nous en sommes maintenant a la trois:c- un serment solennel I
me erreur, Monsieur Vincent. A chictin de vos coup de piochlt;, nous
Vous vous imagine, ainsi que tous ceux en donnerons deux.
qui parent commc vous, quc I'dtudiant en I. CORVtNGTON, R .UGUSTE,
droit est un personnage et seleve t6t come le roi de la chanson V.ALL ALBS.
quiflane, courtise Lt eiploi- le rcste dd son ,. -- .

means, Dieu sait cominmnt, aprcs dux ou : f
trois mois de preparation cssouflint. --
Vous vous trompez : 1'tndiant es, profes-
seur gnd6ralement, pltit touctionnaire ,j&.;
souvent, coiumlercy.i t Ct nus:ril a .- ....
souvent, courtier min!ie suivan:t ics hIsards -' ..
de la vie. 11 s'en va sculemer t a <, Toin:te-
relies Villa o se manager une poire dvci-
tuelle pour la soif et en mnmie temps re- ..
pondre A un voeu de la loi quc nul n'ignore
L'&eudiant en droit qui n'c tt pas ce'a
n'est que l'infime minority Oii done est
le mal ? Monsieur Vincent ?- Au surplus
votre geste est un de ceux don't on ne peut MARDI 26 MAI
que d6sapprouver los consequences malheu- M-;i.r; idi ig,4:.
ses.-- minimum 22a.I
Que nous diriz vous, si nous prenions ,..; ,-.nimaximum 32" 9
A parties ceux-la qui ont la pr6somption, movenne diurne 27' 8
dans. un pays d6mocratique, de hibrarchiser ass at ; nuageus1'a-
S.,. quCjUi e oUmpetiece, ) lc- gL Cil assez cair e ana ; naageus a
ments humans, en jouisseurs, en mares, presmidi'Est trs fort toute la journ6e.
en arrivistes, en nantis, en enclaves, en Eclairs au nord et A l'ouest entire 7 h. et
sous-hommes, en quasi homes. 1 dE a o
Pour nous, nous concevons autrement 9 h. u sor .
]a socidt6 rdpublicaine, nous sommes <(e baromeire est A peu pres staiionnaire.
pleins de respect pour tout concitoycn et ". FAL'.iEN '-EC
nous lui voulons un ddveloppement libre Tribunal Civil
et integral. Que tout soit accessible a tous, ,Audience civil du 26 VCai o190
voild comment nous entendons ia Frater-
nit. -- La classification d-.s professions; se I.e Tribunal sous la prc-idence du jvge
fera d'elle-mime par la grande loi de s6lec- A. St Rome assist du Substitut A. Montas
tion, et si par inalheur ui compagnon est a rendu les jugements suivants :
oblige de a s'accrocher de son sang aux Celui qui rab.t le ddfaut donn6 A son
parois de la vie, o c'est un devoir pour I'E audience du douze Mat mil neuf cent huit,
tat de le secourir ; il aura presque ioujours contre la dame Alice Mathieu, spouse
et6 victim d'6venements don't il n'-st pas Edouard Desroche, taveur Raymond aind.
responsaple. Renvoie la parnie d6fenderesse a se confor-
Nous avons deninde des faits, Monsieur mer a la Loi, relativement A l'acte d'avcnir.
Vincent, des fans asscz gendraux et inten- Rsecrve les d6pens
ses, pour &tre par eux-mienes d-:s ddrstr- -- Celui qui condainne :e sieur Augis-
minants de conceptions nouvelles. t Daumec A payer au nieur A. Boltd avec
Le moyen do inous donnir ces faits que ies in:cre;s lugaux, la sommre de trois cent
nous reclamons a grands cris, vous le con- gourdes ; ordonne l'dxdcution provisoire
naissez : c'est I'Exemple ( cette grande sans caution de ce j!gement et en outre aux
force g6ndratrice d'dvolution social. --: ddpens.
Sur ce point, nous avons toujours no:6 Celui qui condanine le sieur Marius
avec amertume le primat de I'id6e sur l'ac- Darosier a payer au sieur Bloin Addal!a la
tion, chez ceux qui dans le disarroi de some de cent quatre vingt gourdes, mon-
nos luttes sociales essayerent de nous ral- taut des -trois requs A lui souscrits en date
lier a leurs panaches divers. du vingt Aoit 1907 avec les intreats 1egaux
A vous Monsieur le Maire, 1'honneur Celui qui condamne le sieur D. The-
de faire tomber cette deplorable tradition. ard A payer par toutes les voices de droit,
Nous savons, certes, que les grandes vi s au sieur Antoine Soray la somme de six
ne se pr6parent, ne se tont et ne so con- cent; gourdes, montant d'un bon souscrit
firment que par l'iffort coutinu ct a re- 1: quinze Septembre 1906 et lui accord
dress6e Nous nous fansons gloire de pro- un d6lai de six mois, et le condamne en
clamer publiquement que l'effort intel!ec- outre aux depens.
tuel a 6t6 deployed par vous en son supra- Celui qui m.inrient dans tou'e sa
me degre,-a:.s i avouons nous toute notre forme et teneur un jugement rendu par dd-
surprise de vous voir de gaitd de ccur, faut de la justice de Paix de 1'Arcahaie, en
declarer vains les fiuits de tant de labeurs. date du vingt cinq iuin mil neuf cent sept
D6sapprouver son passe aussi sincere- entire la dame Paulemise Napoleon et le
ment, c'est faire preuve de courage et sare- sieur Aristide Tr6vant et condamne la dite
ment de forte conviction, dame Pauldmise a soixante quinze gourdes


de dommages iinthrts et la condamne en
outre aux depens.
Celui qui declare que l'immeuble hy-
poi;Ldqu en garantie de la crdance du Se-
nateur Ninus Bance sera vendue au dessous
dn ontoane de la dite crance,- dit que la
Veuve Moleus Germain sera redevable des
surplus et condamne la dite d.me aux d-
pens.
Celui qui diciare nul et de nul effect
le marriage contract le 27 Aoult 1907 par le
sieur Juan Lmandron y Acosta avec lh dame
Anna Duchatellicr et ordonne 1'inscriptlbon
du disusi-iifdu jugenicnt en marge de 'ac-
re du miriage.
.Affaires entend'.'es :
Les consorts Allea contre Lucius
H-yvopolte.
-- Sacphen Archer contre Stephen Lafon-
tant.
Puis le siege est level.
B ;,. .` -. idelenti:3 1
On a v1. da- s l o" lz'in i. v.:nridrcti d -r-
n er collmenlt la miscre- t"islit des victims
,Iin; les c'-np m n es de I'Arrodilssemient
3e Ticmel ptr sait: d- 1. lonnue secheres-
se de l'annae derni;re. Nous avon; racont6
tout au long quc!ques 6pisadcs navrants
de cete sinris:re his cire
Le Pri-id.'nt de la Rdpub!ique vieit ge-
,.reusemnent d',nvoyer de gr'nisl s-cours
.' ces popu' tino:seprouvees. Sontanement,
dis qu'il apprit ce- infortuncs, il fit
charger d'iimnin::c n's cargai.sons de vivres le
Centenairc qui fut rc':itl1-bas par toutes sor-
tes de bdnadiciions.
Tout de suite apres, d'autrcs embarca-
tions se rendaient dans 12 meme but, A la
mrme destination.
Nous tenions A signaler ce nouvel acte
de bonte pr6sidentielle et le livrons a la
profonde meditation du pays entier.
Le a Nord Alexis v
Notrj aviso de guerre qui vient de subir
en rade, une reparation dificile tres bien
faite, a reprise ia m-ir lundi A 4 heures de
I'aprcs-midi pour des manoeuvres d'essai.
A son board se trouvaient les Ministres
C. Cl6estin, V. Leconte et Laleau, ainsi
que nombre d'officiers et invi es.
Le LEogAne d'oi ii est revenue dans la nuit
aprcs des dvolutions en pleine mer qui out
peris' .-j :-'-ater le bni: iSt t d c ses m.a-
chines et de son armature.
Compliments A tons ceux qui travailld-
rent A la reparation du navire.
S6nat
Mardi 26 vCai i9o8


Malgr6 la presence des
teurs, le Grand corps n'a
reunir faute de majority.


nouveaux s6na"
pas pu hier, se


Lanterne M6dicale
Le No de juin de cette revue scienti"
fique vient de paraitre avec les matidres
suivantes : De la formule h6moleucoly-
taire ; dans I helminthiase, par le D.
Lissade; Contribution clinique et hdma-
tolcgique A 1'dtude des fievres intertropi-
cales par les Drs Ldon Audain et Ch; Ma-
thon; des notes de la redaction.
Au champ di Mars
Les travaux se poursuivent avec un jo-
yeux entrain et offrent deji aux regards
des passants la beauty symbtrique des large
avenues que macadanise m thodiquement
!a magnifique machine a vapeur de 1'Entre-
prise.
Nous avons appris ce matin que les con-
cessionnaires competent livrer ces avenues A
la circulation au commencement du mois
d'aoct, en meme temps qu'on travaillera a
l'achevement d'un gracieux kiosque a mu-
sique qui se dresser du c6te est presqu'en
face du caft Dennis.


- I -~lc-~c~""r"~-~RE~V`"'ZT~_ ~~JPI~S


r ~L__-- -ENRONr


On observe avec intrt les aai.
tions intelligemment conduites quiet
au-champ de Mais, appeld ? deveniji
quelque tenips, le rendez-vous quti
de tout Port-au -Prince.
S Le contract que nous avons sous lesyt
bien execute comnine on doit I'espter,
en effect, de cette parie de lavillee',
droit le pu attrayant et le plus grace
de la capital.



iouiveilegs EPItragC


Dernires D6Pcohes

LO\DREs 25.-- Les iournaux de Logn
publient des articles enthousiastes dans
quels ils proimnUttn au president Faili
1.1 -C iohn la i plus cha'eureuse et lap
t. e"
cordiale. L'un d'cux firere qu'aucunt
d'E'at sais ea excpt.jr le IrisidentRe,
vcl: no serait rcgu :,vcc une plus .
satisfaction. La prcsse anglaise dit quec
visite est la plus sinaificarive de to0a
cclies qni ont :e faites par lesdiv,
chefs d'Etat frangais et qu'elle est consii
rde come la conlfirration de: l'co:a
cordial in.ugurc iil y a cinq 'ans pr
pr6esdent Loub.t. Elle iit renuarquer qi
depuis lors cet accord n'a fait quess
center et qu ii a assurS la paix da mucz
pendant une pdriode de tension et defr.
tion sans egales. Le ( telegraph :ter
son article de fond en disant que tant
durera cette entente cordiale la pua
monde sera assure.
PARIS. La Chambre des d.pur
adopt aujourd'hui par 349 vo ix c
170 article du project d'imp6t sur le rea
par lequel la rente et les autres mtl
franqaises et 6trang&res seron: pass
d'un imp6t.
FEZ 25.- Les envoys de Mouhi L
fid sont arrives ici porteurs d'uneletirc
caid Bagdani le chef de 1'arme impr,
dans laquelle ii announce son in.rf
d'aller bombarder Mequinez. Furieux;
cette menace le pritendant au tr6ne a
arr^ter le fr&re de l'audacieux caid. i
Moulai Hafid 16ve en ce moment-
armne parmi les tribus voisinespour-'
exterminer les troupes de son ferI.
PARIS Le correspondent du s Matin2
A Tanger affirme que Moulai Hafidif
que si c'est necessaire ii fera assassinerfP
sieurs sujets allenands afin d'obliger
vale de la France a intervenir au i r~
Hier la Chambre, apres que Mr Caill
eut pose la question de confiance, vaFO
349 voix centre 17 le principle de 'imWp
sition surla rente. La Chambrevaconti
vendredi la discution de limp6t surl '
venu. Aujourd'hui elle procedeA l'lecd
de la commission du budget de Ig09
Le S6nat commence la discussion du"
chat de 1'Ouest 0
M. Cruppi s'est rendu hier i. ROU
avec les membres d lIa commission cI
d'6tudier la question du march a
It se rendit A la chambre de coff
partit ensuite a Tourcouig avec l1
sion ofi un ddjeuner leur fut offers
municipality. Aujourd'hui eurent !i
obsdques de Francois Coppe. .de-
MEQUINEZ 26. -Depois I'arrlv e1
lai-Hafid tous les edifices da
ment ainsi que les residents de
de Abd-El Aziz ont it6 p1bih.6
obtenu confisqu6 par MouIh
dernier a l'intention de marcher s
aujourd'hui. p, lsiep
WASHINGTON 26.--Aprs
fdrences entire le pr6si ent BROCVtl 1
crdtaire Taft et le g4neral Bell, -









Sri a ei at decide de ne pas encore
pi eleres oupes actuellement A Cuba.
p Rente franraise : 96.45.
Psinr de la R publique est arrive a
,ndres o0l ii fut j.vjt, par le roi d'Angle-
el n diner au alais de Buckingham-
Des discurs furent prononces par
s averain ct cl president. Ce matin
alliires reSut les iembres de la co-
israniaise. Le roi remit hier au prd-
ent de la Rpublique le grand cordon
fordre Victoria.

bambre de Commerce
a Chambre de Commerce s'empresse
riser le commerce que, sur sa demand
Gouvernement de Son Exc le g6ndral
rd Alexis, soucicux des int6,tsgen6raux
pays vient de rouvrir au commerce de
ipublique le service de la line tcdlgra-
ique ierrestre qui avait 6tr momentand-
nt interdit depuis les derniers ve6ne-
eats politiques.
Port-au-Prince 27 Mai 1908
Lerisi.ent de la Chambre de Co:mmerce
D. DEL[NOIS
r sarP~--..,a; va." ------'rrrP "


Avis


fes Crcanc'ers dle la maisoo A Ga-
mtaetCo declare en failte, sont in-
tes a se presern'er ou se fair iepre-
anter, au syndic provisoire, soussi-
1,dans le d!iai de quarante jours, a
iremettre lears titres de Crdances
ien fair le drp6t au Greffa du
ibunal de commerce de ce resort,
i fins de leur verification.
Jbremie, le 21 Mai 1908
Le Syndic provisoire,
CHINIER AUDANT

Cordonnerie Nouvelle


143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DAP6T, POUR LA VENTE
EN GROS ET DETAIL.
ExCcution prompted des
COmmandes, tant ici qu'en
Province.
Formes ahommes ; l4ggantes et ra-
onnelles.
haussures de dames ( D)ernijre mo-
4Paris ) et le plus commode :
assures poor infants confection-
Savee des Peaua de routes nuances
Une s election et dur6e irrdprocha-
e.des prix avantageux.
COrages, pates et liquids
P'?u chaussures de routes nuances.


KOLA
DE

KINGSTON
a0cNISHS KOLA PURE
"'NISIHS < IRON BREW
Z En Vente
z Catmat Fouchard
ARU du Centre


Service Atlas
Le vapeur ( Altai ayant (qli'e11
N.w-York mercredi '20 couranl, oIu1
Ie Cap-Haitien, 'Port-de-Paix, Gonaiv s
et notre port, est, attend ici jeudi 28
courant II partira i)robablement dai!s
la soir(epourJ.edmie, Jacmel, Santa-
M rta et New-York, pregnant la malle,
frit et passers.
**
La malle pour I'Etranger par le va-
peur Prins Eitel Friedirick ( vitA
Jeremie), fermera a la aPote, jcndi
soir A 6 heures pr6cises.
Port-au-Prince, 23 Mai 1908.
F. HERRMANN & C, -Agents.


SOCIJULISTES!..
VEFBRES BLANCS, BLEUS, FUMES,
JAUNES, du Ir' Fi.uzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXES, PERIUSCOPIQUES CONCAVES, PE-
RISCOPIQUES CONVEXIgS.
Assort rnent completes foyers
VE-R.RES JAUNMe;, FUMES, BLEUS,
RLA NCS.


Plan et coqujilo
Sanr foyers
Ver~res bkTaoc c4clindriques, cone,
ci eonuexes.
Assortixuient d' ex..ces comnpts.
Chez A. I)-:-:MA.TTEIS.


A Vendre
Deux buss FELCHT en bon ktat.
Pour les conditions, s'adresser
bureaux du Matin


eaves





aux


'ETUDE
DE

Me Charles Millery
NOTAIRE PUBLIC
53, Rue du Port ou PavJe, 53
Heures : 8h ah midi ^h'-.-.,5h'- *
Archives de Mes. Madiou, Servincent, Car-
r6, P. Fr6d6rique, Solages et Rosemond.

Hbotel-IFesttaurant
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- RIepas
& la carte. cuisine excellent
PROPRlITA RI : JOS PH DESRIVIEBE
--9-L



CORDONNERIE.

42, Rae des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DEP6T,POUR LA VENTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme et tra-
vail toujours tout ce qu'i! y a de plus
nouveaux.
Formes americaine et francaise pour
Messieurs ; 6legantes et commodes.
Pour les enfants le plusAi 'aise.
Travail solide execute avec
des peaux de prermire'marque.
Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquides


In


v'


F- DENTIFRICF E


LL seatsI


DENTIFRICES


C lebres des RR. PP. Benedictins

DE L'ABBAYE DE SOULAC (GIRONDE)
SPCIALITS ET PRODUCTS HYGl NIQUES
DE LA MASON A. SEGUIN DE BORDEAUX
SEUL CONCESSIONNAIRE POUR LA VENTE EN OROS

L'Incomparable Elixir Dentifrice
des RR. PP. Bdn6dictins par son usage journalier assu-
re la sant4 de la Gorge, de la Bouche et de plus, par sui-
te de la solidity qu'il conserve aux dents jusqu' I'Age le
plus avanc6, il facility le travail de la digestion en per-
mettant la mastication complete des aliments.
Lo flacon se vend: Gourdes 2.00

La Poudre I)entifrice des RR. PP.

B(n >dici ins J st !e pricieux auxi'iaiiC de 1'Elixir, La
lioite se vend : Gouides 1.25!

La Pa(e Dentifrice des RR.
PP. .B Il6deiclinsest ecplIovye seule ou
Sconcurrenmment avecl'E-
EsRRPP lixir. La Boile petit module se vend Gourdes 1.50
ILa Boite Grand ModIle se vend Gourdes 2.00


Les autres Produits Hygi6niques de la Maison SEGUIN sont
Poudre dAe Riz adh6rente extra-fine a LA MADONE ) ; la Bolte Grand
MOodele: Gourdes 3.00; Modele moyen : G. 9.00.
.Eau de pr6cieuse pour stimuler le cuir-chevelu et
Ea de Quinne, enlever les pellicules.- Le flacon : G. 2.00.
Glyrie ine angiaise centre les geroures et la duret6 de la peau,
yc ne an giai le flacon: G. 1.00.
Eau de Col)ne leni rAtive extra-fine; le flacon petit Modele : 1.50
lenitive e flacon moyen: 2.50
le flacon : 1/2 litre 5.00


Pour les commands ep gros: s'adresser A 1'Agence
et dep6t pour la,, R6publique d'Haiti
_A% lea JULEetroaole


Gdndrale


MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de l'Etat, 93


TANNllRE CONITIIENTALE
DE
Port-au-Prince

CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS*
Vente des chaussures : Chvreau-glace, Verni et cou-
leurs, pour Hommes, Dames et Enfants.
( BOUTONNi, ELASTIQUE ET LACI )
En gros et en detail pour toute la Republique.


ALEXIIE I


ALEXINE I


Etes-vous surmene, fatigue, < bouqude ?
Ne vous sentez-vous plus d'dnergie, de volont6, de vigueur ? ?
Manquez-vous d'appetit ? ? ?
Ce nouveau medicament pr6conis6 par les sommites medicales du monde
enter n'a jamais eu d'insucces.
Les maladies du Foie, le Diab.te,"la Goutte, I'Eczerna, le Rhumatisme. sont
udris par son emploi.
Jamais d'insucc6s ?
Se vend dans toutes les Pharmacies
D6p6t Gdndral :Alb. DESMARQUETS
21. RUE Roux-PORT-AU-PRINCE


~ZrllBI -r -- I -


% *P~ I~BS~S~S~S~S~S~S~S~S~5~5~5~5~~' ---~









ATTENTION I.


Yacht moderne a vapeur, 175 pieds; dessin et coistruc-
tion remarquables, grande rapidit amr6nag, mcnt
complete et parfait 6tat. Prix modder.
*TChaloupe neuve, 20 pie ds, 4 1/2 chevaux- ~ipeur', nachi-
aloupene Fernaat MonAkan

Chalou e-croiseur 26 pieds, cabinet, 2 cylindres
de 5 chevaux-vapeur, machi-
ne au milieu, 2 cylindres isoles de 3 chevaux-vapeur, machine
sur les c6tes.

Chaloupe-croiseur 38 pieds, cabinets, 20 chevaux-
vapeur, machine A gasoline,
management complete.

Chaloupe, 22 pieds, 8 chevaux-vapeur, double cylindre.

Bateau croiseur 50 pieds de longueur sur 11 de
larger, 3 pieds 3 pouces tirant
d'eau. 10 nceuds A l'heure. Exceptionnellement spacieux, grand
pont pour promenades, W. C., Side-Board, chambre de toiletet,
refrig6rateur, chambres, etc, 20 chevaux, machine a Globe en par-
fait 6tat. Plancher en cedie, rivets en cuivre, mats et voiles auxi-
liaires n'ayant jamais servi, lumiere 6lectrique, etc.
Le propri6taire a voyage sur ce bateau de New-YorkaBar Harbor.
S'adresser a FERNANDO STINES, seul representant du commo-
dore Geo. W. Meyer.


0
0












Cl)


ARTICLES POUR 'Ire COMMUNION

Mousseline, Nansouck, Couronnes, Voile,
Aumonieres, Bas, Gants, Livres et chapelets,
Rubans.


" AK. l'.ALnmge Carrdien "

Specialite de Deuil

98 RUE DU RESERVOIR, 98.

PORT-AU-PRINCE


Redaction du "Matin"
Offre d seslecteurs les Trois Volumes
DE
EDMOND DEMOLINS
Au prix de Librairie
Francs 3.50 ou P. 0.70 or.
A-t-on inter6t
A s'emparer du Pouvoir
A quoi tient la supdriorit6
des Anglo-Saxons.-
SL'Education Nouvelle
Ex VUNTE A L'IMPRIMERIE DU Matin.


Joseph Nadal
PORT-AU-PRINCE
AGENT POUR HAITI
DE
JOHN SIMMONS COMPANY
NEW-YORK U. S. A.
FABRICANT DE TUYAUX EN FER
BT ACOGESOIRES COMPLETE.


La Maison d'Importation
Oreste BEetlloni
Port-au-Prince
40, RUE BONNE-FOI, 40.
Annonce A ses nombreux clients
qu'elle s'est nouvellement assortie
d'une grande quantity de Chapeaux
pour hommes en tous genres, formes
Panama, Canotiers.
Tous les chapeaux portent I'adres-
se de la maison.
VENTE EN GROS ET EN DETAIL
BIBELOTS de tous genres en bron-
ze et en cristal;
Grands assortiments de LAMPES et de
PENDULES de tous genres; de BIJou-
TERIE, de LUNETTES et d'ARGENTERIE
de la Maison Christofle.
Beaux cadeaux de fiancailles.
Grands assortiments de Pots d fleurs.

Panamas !...
Elogants, slides, arrives par le
CMontrdal ,.
Chez Mne LEONIDE SOLAGES.
Rue des Fronts-Forts.


BIERE!.. BIERE !...
La meilleure, la plus avantageuse
est ce!le des
GRANDE BRASSERIES RRUNIES
DE MAXEVILLE
Socidtl au capital de 3.500.000 fcs
Cefle biiro est sans rivale, Brunm.
ou Blonde en caisse de 24 litres.
On la troi~ie au prix de 6 dollars la
caisse de 24 litres ou atu detail.
Chez L. de Gassion,
A COTi DE iMkDAME G. SERRE
Et au Bar de la Poste, GRAND'RUE
Vis-d-vis la Poste

A Vendre
Alcool depuis 90 degr4s et Tafia, 20
degr4s.
Proc6d6 Institut Pasteur.
Exploitation Coustard, Per et Mer-
ceron.
Livraison en grande quantity.
S'ADRESSER A
Whitty frires
SEUULS AGENTS REPRESENTANTS
2, Rue des C6sars, 2.


LA
P


Celle qui done le meiileur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui dornae i pai; ie plus blanco et
le plus leger,
C'est la Pillsbury's Best de ia
Piilsbury Washbarn Flour Mils Co -
Minneapolis Minn. Ev-2. >C'& *^- TERA.Repet t s


DeImosthene Romulus
Distillateur-liq uoriste-in-
dustriel,
Dipl_ "Q--i aill l'VE.,po~ition Uni-
verselle e Saint-Louis ( Etals- Unis
d'Amdrique )
Announce A ses clients tant a Port-
au-Prince que dans les autres locali-
tes, qa'il a transfer sa maison de
commerce sise ci-devant A l'avenue
St-Martin, a larueR6publicaine(Grand-
Rue ) halle No 38, non loin de la ga-
re du Nord.

Chapeaux I

Chapeaux!1

Chapeaux I11
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec lo
contours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goats et pour totes
les bourses.


Maison F. BRUNEg
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. H ODELUN
Ancien membre de la Societd Phik
thropique des maltres tailleurs de Pa
Vient de recevoir un grand choix d'
toffee diagonale, cas imir alpaca, chevi
to, cheviotepour deu, et Recom0
de particulibrement A sa client6le
belie collection de coupes de casai
de gilets de fantaisie et de piqu6a
toute beaut.
Spdoialit6 de Costumes de no
ces.- Coupes Francaise, Anglai
Americaine de la dernibre perfectia
La mason confectionne aussi des Co
tumes militaires, habits brodb
dolimans, tuniques, habits ca
rns. eto Stc, d; tons grades.

EMILE COURTT
Consignataire des fabricants de ni
chines A coudre c Singer etWho
eler VWilson de New-York.
Machines A pedale et A mind'
bon march exceptionnel.
J4r6mie, 11 Mai 1908.

Dr. John Seetulsingh
Diplom6 du New-York Institut
Sciences,
Diplome dt Piladelphe OpticalW
lege,
Membre diplo6m du Allumini AP
ciation,
Membre du Psycholopical Soc!s
de New-York,
Membre du Hygienic Institut *
New-York,
Membre da Hatha Lop's Hindoi
temple, de l'Inde.
Le Dr Seetulsingh offre ses ser
professionnels au public d'Haiti.
RUE DES PHILOSOPHES.- JI^R~M

Francisco DESUSB
Fabricant de chaussureslr

La Manufacture a toujours fi
p6t un grand stock,- pour la 1V
en gros et detail,-- de chaussurel
tous genres pour
HOxMMS, FBMMES, ENFAN
Les commandos des comn
de l'interieur pourront tre ex
dans une semaine A peu prbs
23, rue des Fronts-Forts, 23


PORT-AU-PRINCE ( EMt
_-- LJ


AU RATUITEMIM
AU PROCHAIN
d do 10 B1NsAIDTuls


__ I __ rr. L a ~9a~