<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00329
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 8, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00329

Full Text




p9,,Z.Oe Ann~e, NO


333.


PORT-AU-PRINCE ( H.irl )


Vendredi, 8 Mai 1908


-r i. ms .. -. ....


L


I-


j


SQUOTIDIEN
I- --- -~
ABONNEMETS : DIRECTEUR : LE NUMEROI 1 CENTIMES

IARMOIS Une Gourde D'AVANCE C1 em ent iM agloire,
PA Les abonneinents parent du Ier et du i$ de chaque
D9PARTEMENTS & STRANGERR : RiDACTION-ADMINISTRATION mois et sont payables d'avance
Frais de poste en sus. 45, RUE ROUX, 45. Ies Ianuscrits ins6rts ou non ne serontpas rendus

'Pour tout ce qui concern l'Adninistration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Rous cu Bonne-Foi.
LES JU A FRANCAIS I ..


LES JOURNAUX FRANCAIS


L'HISTOIRE DE SAINT-ELME


Oo se rappellele e procs sensation n-
ield'un certain Saint-Elme que l'on
oasait d'avoirmang~ une june fern-
e. La nouvelle en produisit une im-
pression profonde, et causa dans le
pbic la plus grande indignation. Le,
wrdu jugement, une grande foule
M transport au Tributal pour voir
Ctete de l'anthropopiage attard6 au
ttlde notre soci&t6 civilisee. Los dC-
is promettaient d'ttre d'autant plus
iatressants qu'un j une et brillant
trocat, M' S. Pradel, 6tait a la defen
e II fut clairement 6tabli par la d6-
position des t6moins, par les proces-
rrbaux des mndecins, que la fer-
e 6tait more d'un accident ; le feu
&ait pris sur elle, el elle atait more
ae ses blessures. Comme l'azcident
~ait arrive au course d'une cdc'rinonie
Btdu fait de bougies allum6es cii
pliu jour, Saint-Elne n'osa pas d6-
clarr la mort de son enfant a la mI -
re dela jeune femme qui lui avait
it confide en bas-age et qui le ser-

C'est ainsi que dans sa perplexity
it ds sa peur de la justice, ii avait,
rs en dire, garden le cadavre chez
Ped ant trois jours, et c'est I'o-
ear du corps en putr6facti-n qui
It ft dBcouvrir I'existence d'un
Echez Saint- Eme. Qu'on sache
qde dans nos pays tropicaux, un
ne'peut-6tre conserve plus de
eures, et si Saint-Elme avait tue
eager, 'le cadavre n'aurait pas
r"snve trois jours apres, intact,
Itn que des traces de brtilure.
sa dira l'6tranger, vous avouez
Si nt.Elme faisait une cdrdmo-
P rfaitement! C Saint-Elme 4tait
jeae Papa-loi, c'est-a-dire un de
S Ioes intelligent, qui exploit.
q superstition populaire, et ne
qe I1quivalent de vos tireuses
ts, de vos sorcibres, de vos
; Saint-Elme eat le type de
r istx partout en Europe,


le-s chose
filet du Fi
em pressed
niaux firai
L,-ire, de
d1e Toulon
I'Eclaireui


niqu6 de
Le Papa-Ioi W'est pas un caniibale. signature
Au course do lIistoire d'Haiti, on a NI
relev6 une on dI cm v i fc\iq (it- q aetoz ir


au point, donnons i'entre-
'garo qu'ont reproduit avec
meant piesque tous les jour-
.;ai, notainmenit le RReil
de Lille, le MWmorial de la
Saint-Etierine, le Petit Var
, Le Souvelliste de Bordeaux,
r, de Dieppe, elt Ln commu-
la Presse associce, sous la
de Jean Bernard.
IEURS HAITIENNES


'naire A ce quele Gtnkral Nord prenne
un air tt dte grAce en faveur de Saint-
l:lme '?
Le lI'lsident Fallires, au grand
scarilale de la France etdu monde civi-
lise, t'a-t-il |pas graci I'infame Soleil-
lluit ?
loujours la fable de la paille et de
la poutre! Et il me revient A la me-
rmoire, cette anedocte que contait no-
tre Delorme. Une fois, il se trouvait
aver u;ne comnatriote A table avec des


cannibalism; l'imagination de nos vi-, A Le correspondent du Figaro A Port- Europeens. Comme on s'accordait A
siteurs a tnultiplie ces fails, et a fait au-Prince rapport sur les habitants de dire que les Haitiens commettaient
de ces accidents un trait de m(eurs Haiti 1'histcire suivante qui )ette un )our des crimes sans nom: Je ne crois pas
haitiennes. Co que ces 6tranfers igno- curieux sur les nmturs de cet strange peu ipourtant, dit l'Haitienne, qu'on pour-
rent ou feignent d'ignorer, c'est que le pe : rait trouver en Haiti I'equivalent de
cannibalisine s'est toujours pratiqu6 et t Tandis que le president Nord Alexis Trop. mann I
sur une grande eclielle en France et voulait faire fusiller des centanes de per- 11t voild!
partout en Europe. sonnes pour complot politique, on c(;,ati-
. It y eut le cannibalism politiqlue nua:t de bien traiter le c;n amne de droit
le cceur de Concini fut mang6, man- common Saint-Elme, don't I'histoire vaut II~ 1)IttIBMR
ge le e(uLr de Foulon et zmangf le d'.tre contee. Saint-Elme, qui na pas tren-
cueur de Berthier. te ans, avait te t poursuivi nagucre ct con-
Sdamn6 a mort pour avoir... mangd une pe-
Pendant la t13 volition Frar,(aise, ite fille 1 iRENSEIGNEMENTS
I'abbd Morellet, dans dh livre irntitule: 'instinc aithropcphagiquc s'6ait brus- MiT OROLOGIQUE
lea Prdjug~vaincuj demandetres s-
rieusement au Comite da Salut public quement r6vcilll cn lui et dailleurs Sant-
de permettre de d6biter au people, it l'ne app'artcnt, cornme le president Nord C3b>ervatoire
I'tal des vouchers les cadavres des Alexis lui-nicin, "' un: sore de conftrrie
uillotin6s. Marat dclarait dans soi lou l'on a de l'i;dulgence pour le canniba- DO
D Project do Constitution ) que celui lisme, consid't3, coiiine un rite religieux. EMiNAhIE COLLEGE St-MARTIAL
SProjetde Constitution que celui in-lin, avait nang une petite
qui manque de tout a le droit d' gor- illonc Sai t I aairt g S unea ja- JEUDI7 MAI
ger son prochain plus heureux, et plu- ais voulu quc la sentence de mort soit H.romutr A midi 762,7=/=
trot de regaler de sa chair palpi- executde. On a done garden le dit Saint-El- Iminimum 21*,o
droit de se rgaime en prison, une prison t ts comfortable. TempBrature maximum 330,1
tante. e c eComme le condamn est, parait-il, beau' moyenne diurne 270,3
1 y out le anniba e Re pur et sim- garqon, un type exceptional dans la race Ciel clair le martin ; nuageux l'aprbs-mi-
ple : Gilles de Retz, un seigneur sa- noire, irqoit les visits des d tmes les plus di ; clair A 7 h. du soir. Temps brumeux.
vant du monde feodal au XVO siecle, 66ganltes et les plus coquettes. C'cst une'A 3 h. pluie d'orage aux environs de la
avoua devant les tribunaux de Nan- mode d'aller voir Saint-Elme dans sa pri- ville ; sur le more l'H6pital et la plane
tes, avoir mangt cent quarante enfants son, de gouter et de flirter avec lui. I1 n'y du Cul de Sac.
don't les ossements furent retrouv6sa pas de jolie fate sans une visit A Saint- Couronne lunaire A dift6rentes reprises.
dans la tour de son manoir. Elme. Le barometre rest stationnaire.
Tous les jours, il y a en Europe, et a La morale- immorale- de cette his- R. BALTENWECK
surto t en France, disparition d'en- rigoureusement authentique, c'est Tb C
fans; on a vite faith de mettre cs dis- Tribunal Civil
fants; on a vile fait d meltre e ces dis- qu'en Haiti il vaut beaucoup mieux man- un
paritions au copte des boh iens,ger une peti:e fille que de fire de 'ppo- audience civil du 7 Mai 1908
mais souvent la v6rit6 a perce. Pour government. Le Tribunal sous la presidence du juge
ne citer qu'un example, le Matil,, de H. Mondestin assisted du Substitut A. Mon-
Paris, vers le mois de mai de l'ann6e Parce que le Pr4sident Nord Alexis tas a rendu les jugements suivants:
derni6re, en parlant de la disparition n'a pas fait proc6der a I'ex4cution de Celui qui maintient un jugement du
d'uue demoisellle Berthe Foy, decla- Saint-Elme, notre chef d'Elat don't le Tribunal de Paix de 1'Arcahaie, rendu le
rait que les rapports de police con- caractbre est si haut et la vie si noble 31 Mars 1906: Entre Francois Etienne
cluaient A l'existence d ns Paris d'une est pr6sent4 ,:omme le protecteur offi- Alexandre se distant Imbert centre Pinga-
soci6td de cannibales I ciel du Cannibalisme. nean Imbert.
Et maintenant que nous avous mis Et pourtantquiyaurait-lld'extraordi- Colui qui maintient un jagement do


I II


9










Tribunal de Paix de I'Arcahaic, rendu le 3
Septemhre 1906 : entire Aristide ct Alfred
se distant Imbert centre Pinganeau Imbert.
Celui qui declare inexis-ant, la signi-
fication qui en a :c. faite inopa~iate et
1'appel sans obict, d'un ju'geilmnt rendu par
leTribunal de Paix de 'hllu lzeau le 17
Aouit 1907 : centre le siur Sa it (,-rmain
Jean Louis et les consorts Pierre et rintvoie
les parties a se contormer la loi :x ter-
rmes de l'ordonnance rendue par le j ge d,-
paix de'Thomazeau Ie sept Septembre 1907
RIserve les depens.
Celui qui rejette conmme mal fonde le
moyen soulevd par le sicur G. \incent
Maklouf tendant A demander une caution
suffisante contre le sieur I. L. de Piccioto
avant qu'il plaide le fond d'ure action pen-
dante entre lui et le sicur G. Vincent Ma-
klouf et ordonne de surseoir a statue jus-
qu'apies la procedure en faux incident ci-
vil, product par le sieur G. Vincent Ma-
klou f.
Celui qui done puremtnt et simple-
ment au sieur Thli' .gene Prin cong' de la
demnande d'opposiionn, condamine le sieur
L. G. Trabaud aux dipens.
Celui qui noinue le notaire A. ILafo-
rest en lieu et place du not.irc Miillcr
pour les operations de la vnI'c d'une pro-
priet6 des mineurs D. Raxmeau.
Puis Ic Tribunal a entendu I'atffire sui-
vante :
Joseph Georges centre Colo Julien.
Puis le siege est lev.
Les Etats-Unis et le V6nezuela
La situation se tend de plus cn plus
entire le V6n6zu6la et les Etats-Unis, a la
suite du refus obstiid du gouvernemsnt de
Caracas de faire droit aux justes r6clama-
tions am6ricaines.
On sait que le president Castro a mcme
refuse l'arbitrage. qui avait pourtant etd
pr6vu pour tous les ditffrends pouvant sur-
gir. Le gouvernenent des Etats-Unis est
one oblige de prendre des measures pour
la protection des intdrats de ses natio-
naux; mais a en croire les informations de
Washington, il ne recourrait pour le mo-
ment qu'a des reprdsailles de caractcre e-
conomique et non a des measures de coer-
cition. La rdpublique vdndzdlienne se
trouvera evideimment atteinte dans sa
prosp&rict par ces measures, puisqne c'est
avec les Etats-Unis que se tait la plus
grande pariie de son coniimerce. Reste :
voir si le padsident Castro comprendra
toute ia portle de clt avertis'cmenit.
I1 n'y parait guerc, puisqu'un novel in-
cident s'est product, a propose de la dispa-
rition de trois sacs du courier ofticiel des-
tin au croiseur americain Tacoma, qui
se trouve a la Guayra. Le ministry des E-
tats-Unis, M. Hussel, a immindiatement
exige des explications du cabinet de Cara-
cas au sujet de la violation du courier
ambricatn et le gouvernement v6n6zu6lien
lui a rdpondu en pr6textant d'une simple
mCprise.
A Caracas, on pretend que les Etats U
nis ooursuivent un plan preconcu, dans le
but de provoquer un conflict qui se termi-
nerait par la conquete de la petite repu-
blique. C'est l1 dvidemment une insinua-
tion absurd, caa il n'apparait que trop 6vi-
demment que les Etats Unis n'ont fait
preuve que de trop de patience A l'dgard de
ce gouvernement de Caracas qui m6connait
les droits des strangers r6sidant sur son
territoire.
Courrier des Etats-Unis
L'Inspecteur en chef de la
Police Administrative
Rappelle aux cochers et proprietaires de
vihicules les dispositions penales des re-
glemenat communaux concernant les Ian-


ternes qui doive:nt ,:rc allulmes d&s 6
lieures du soir.
Tout contrevenant .1 cs dispositions sera
poursuivi et puni d Asssqssin et .A rthropophage !
B iN.iA 16 Avril.-- )fechet prticuli're
du JCa tin ,.)- Le MNa'in a ad:nonce
du 't :Icalia a inno"Ce
l'arrcta:ion du cord,#.iri ikr i cidcr, I assa,-
sin dii jeunc lhommc dont Ic c-idivr dd-
pcCe tut trouve A B1.lin.
Le ineurtrier nie toujours son t >rtit,
1na1's Ls prc ves l'a, bun, de pl;, el
p!us. D autre plrt, I'instruction .1 Ci.il.
qu'ileidr avait dja coimp.ru il v a dix
ans, dc ant la court d'a-sises d'Oniabruck,
sous l'incjlpation de mcurtre d'une petite
fille qui avait et& cgalement couple en
morceaux. I1 fut cependant acquit:, taut,
de preuves
I1 est dtabli mainten.nt que Hcider cs
foncierement perverti. II avait coutunc de
couptr d'un coup de dent la tcte dc vola-
tiles vivants et de boire leur sangl II n 'st
pas impossible. dit la police, qu'il ait me-
m: m inge quelque morceau de si vic.ime.
LI :i'Caitin de 'Paris, N; dta 177 .'ril 19o .



Noiuvelles Elralngeres

Dernibres D6p6ches

BRLuxI .L s.- La Chambre des Repr6-
sentants a d6cidd de cl6turer sa session
Svendredi prochain et de se rdunir en ses-
Ssion extraordinaire Ie 2 Juin pour conti
Snuer la discussion du trait6 d'annexion
du Congo. L'opinion des cercles politi-
ques est que cette annexion est mainte-
nant certain.
MESSINE (Sicile) Ieruption du Mon-
tega continue ; elle est accompaignte dc
fr6quentes secousses sismiqucs. Tei rifi6s
par les detonations, les habitants des lo-
calitds voisines du volcan campent main-
tenant en plein air.
SAN-FRAN iSCO. Les 16 cuirass s d'es-
cadre qui component la flotte Ide atlan-
tique, commnand6e par le contre-amiral FI-
vans sont entries aujourd'hui dans !a radc
de San-Francisco o vendredi prochain Ic
secr6taire de la marine M. Moncalm les
passera en revue. Les cuirasses etaient
accompagn6s des six contre-torpilleurs qui
combine eux ont passe de 1'Atlaniiquc dans
le Pacifique et des quatorze navires dout
huit brands croiseurs-cuirass6s qui compo-
sent l'escadre du Pacifique.
sW'ASHINGTON 6. Les commissions de
la Chan-bre et du Sdnat ont finalement ac-
cept6 les divers amendments faits au bud-
get de la guerre don't le total est fix6 A
dollars 95.382. 246. Une des clauses de ce
budget augmente de dollars 5oo par solde
de tous les officers et de 3 5 pour cent celle
des soldats de l'arm6e fd6drale.
LIMA 7. -Dix membres pro6minents des
parties de l'opposition ont tde arr&t6s par
ordre du gouvernement et comparaitront
devant une cour martial. Nombre d'in-
surg6s captures par les troupes du gouver-
nement lorsque ces derniers dispers&rent
les partisans de Durand le 5 mai sont ar-
riv6s ce matin; le public en general est op-
pose au movement revolutionnaire.
PfKIN. Le baron Havashi, ministry du
Japon en Chine a remis au gouvLrnemcint
chinois une second protestation centre le
boycottage des marchandises japonaises cau-
se par l'incident du KARBIN 7.- Un detachement de la gir-
nison se rendra a Port Arthur le 14 mai
sur l'invitation des autorites militaires ja-
ponaises pour prendre part a l'inaugura-
tion du monument 6lev6 par les japonais a


Ion its Lruits allaicnt dc!ate. 11 est diflicile, pour ne pas d'tl
\V.ASIIIxrox Le It courant on pose- possible de dresser maintenatua
ra en prscncc du president des Etats-Unis bleau complete de toules les pla.ieil
la premiere piirre du novel editice desti- liferes d'Haiti, car aucun apLd!
nc au bureau international des R6publi- n'a encore cherclh sans douet?
quLs americaincs. Itudiei s~rieusement, ce qui "
N~I\Ac.'A. -- L.s nouvclles Ireues ici di- etonnant, vu qu'il y a a peine A
SLfl que !is c:.tions entire les rdpubliques cinq a six ans que i'apicultur*
du Guatnmal.i ct du Hlondura sont tries mence a se developer dans :li'a
tenducs. Le mi-"itre de liinanc.s du Hon- pagnes et celaparceque des espirid
duras, Miguicl Busilo .ccucs par le presi- et n it Lx iti. 4il as que il
dcin Cabrlra, contitn u toujours A ,tre dI- vres campagnards out comPri H
tenu nmlgrc les sollicitudes du gouecrne- les resources a tier de celtte It
mcit du tlonduras, du Mexique et des saute industries.
Etats-Unis. GiAce ai quelques renseignebenf
CBRTaI:NA.-- Le gouverncmntnt colony cueilis par ci, par 15, des ap0cu
bien croit quc le P.anam fait son possible tant danis les environs de Port-ao
pour provoquer un conflict cai:re le Vlnd- ce, qu'A Mirebalais, I'Arcaha^leL
zuela et la Colombie. et Saint-Louis du Nord, je P~
LIsBoA.- L'enqu te sur le double rd- quelques unes de nos plraW l
gicide est terminal. Le gouvernement a dd- les plus connues.
cide de ne poursuivre personnel en vue du L Amandier, I'Abricotier, r
grand nombre de personnages impliqu6s les Acacias, 1'Ancolie.
dans ce complot. Le Bayahonde, le
bois Cannelle, le Buis, 10
CONSEILS AUX APICULTEURS ( dit Agathi ou 'olive ),
caine, les Bananiers, le
Les Capres, le
n ino MO lI Campeche, le ocotier,
les Concombres ( Ptironf
No PIUIlUU 0ILU U ments, le Corosollier (I
-- Ghene, les "Citronniers, eI
La connaissance des plants mellifd- le Coya, letacaoyer.
resdoit tre un des souci.s de l'apiculteur, Le Divi Divi.
car c'est de leur nectar que depen- Le Fraisier, le Flainmboe .rs
dront I'airme, la richesse on la nocivi- ciades, le Fromeegers L
td du miel et de la cire des essaims. Gommier, le Gaiac, le Gre
Les planes inelliferes ne sont pas que, les Haricots, le Jiroui"J
rares chez nous et sont, la plupart d'au- pier, les Jasmins et aurtr
tant plus prkcieuses qu'elles fleurissent jardins. Melo 1a
abondamment, en touted saison et en Le Mais, les Melons,
un court space de temps. L'Otablisse- Medecin-er b6ui, 10 Moo
ment des ruchers dans le voisinage de guler, le Manioc, ls Ora |


Lam A la mnimoire des soldats russes tuts
pendant le sielc.
Livei.:mooL. 7- Le conseil d'administra-
tion dess quai Mcrsey a finalement approu-
v_ les agrandi-':mLnuts des quais de Liver-
pool :t un c.)i de 6 ooo.ojo dollars.
TomOO 7.- Un rapport ofticiel de Ia
prlec.trC de Mi\v.si.k. relate qu'a l d.ae
du 3 in.:i, 1So pcr-socs onut piill une :cie-
ric du village d ILino appartecnant a des
tranius et dvali.~rn its hbitants de
ces dirt icth s ; .1- .Lcronncsont dti arria tcs.
Le d-.s I:.I:s set va.:us a 5o.ooo do!-
lars. O(i) ignore Ic motif dc ceCte attaque.
P.\ IS D.iias es elections municip lcs
qui o;t eu lieu dans tout le pays les ra.i-
caux ct socialists ont obtenu. une grande
majority.
(,C.~Aol it. Pendant Ie mois d'avril
130 per'n)lc soot mn ratess deI l pcs'e bu-
bor.iqIuc t i( d- lI.a t I re iaune. Depuis le
22 LISi]U'. cc j"i.u on a enrcgistriie 8 cas
de peste bubo::iqlc
LI A 11 n su'o e que Ics rcvolution-
n.tir.s t,- i.' 2.,) lho'nii s SC trouvent at
)rov, Il'.: diLe Jun n. I.e, troupes occupent
le :crrioirc ]i.u' u': N.iAtucan. et se prepa-
rcie t :1 pouruI',iV !c es reb l'-1 .
PI ,,;.I:, o i. l-li la It. T lhaw l'assas-
Si Je S .nford \\'i t a dd provisoire-

train pn ; :.I d c'm de )ut-
S il :. : :' -.i c Li !e txibii-
n.il ait ilin'. 'V' ':i; idc sur la petilion
pr':.ci.t r., !... 2 J',:,t Ic lilalcais cor-
pus. Le tributnal ..i c, udra la situation
de Thaw c,)nmenc a-- -~, 5iions lundi
proc:iuin.
Sv:\.r LI ,l \Vicoi.- a 'oit:u etcoin-
plctcfcment di.spcitd cls aIgainI qui out en
vali l'Indc. On considLre ce mouvemrnt
commne compldtenicitt &choud.
ST TuI.iut.. Les 'l c:ions ont eu lieu
a la Guadeloupe sans desordrcs. Le gou-
vernement avait pris des measures de prd-
cautioni dn provision de dcsordres qui se-


ces plants, est tie Serieuqe
tie proseiitd ; les but
qu'elles s'atpproviziolluent 4,L
prtieuse (Cs usubstances D'Ok q
lonfs trajc, A Pa'coul'ir pour
Ie foycr (le IIouI-iture et ne I~uj
cxposce en iotite anx nombf%,
VIelits qui les ein lIeiIt bieg
Io Irte goUvej' lemr ru~he.
Ies enfd ois clhauds et bieiant
imilluent diormeneait sur I pr I
thoii du nectar;tii avec
iiel ~re, i I f it' ttLenir compte
a va ritI ;I geS culturaux et Ial,
exeiiple le c:1mptnclhe qui et
par tios apiculteurs COmm. jI g
melli(6rc par excellence "quit
abeilles ties res!ojree o
iiec!aren certainie rIdroits, tavijq
leuis, cetic platite serait surposf
I q uentetipjier, I'a inandier Is,,
et surtout Ic citcotier et le pahti
LIa cons!itutioti t"oiogique e e
paysi le place en p )rernire lignm :
(Ie Ce u x Ir.I v1oI.s.s 6SOUS e 'I,
de la puo(IuciionI du nectar,m '
Moiisieur A. L. i(; ent, d( it4
ciud '- G:mitrae Tl'Api .-iture de Fra
v iles ttrrai)ns calcaires paraic'e.
yJtftial t r5 s aivorablei d la ii
tio& dunelCtar. A
DjiisI le voiihinge d'un ruchb
A recommalter davoir des fi-,
toule saizcoil clstiltout des fl restoiit A I'arbre le Idlus iongter.,,;4
sible. Tous les iulicers que j'f.a,
pUi-E(u'iCi sowit, plos sousda i
dlies et pr&, des jmadirts de 'ti
vont butiiier Is abeilles, quaim.
raissent les Ijurs de campecle
A Tliors, j'ui rucneontu 6 ur.
au milieu d'un chamip de Bea Ld
ou I'olive ; ces aibres fleutigd
toute sai.on et sont t irsricbeai
tar.








1. U~ante, le Romril es
Pdle fli'tc, Ia Poie-
le sapoilliers sl-S~r
PSchadeck, 1I
#SIrSar ufle riarninie, I" Vt'r-


1,goCrs'l es pl Itt I citets,j c :i,
ejrs ,no ps Jelleer exi-letne" .surIl oirOe .-
,ie jibrscaract;.es principiux i'lin-
.1, do mentll ill' !1'.
*
Sfloers e so:it p t, le se ulCs mni-
o0 ls butinIaa es voit recueilir le
; il exise encore certaines plan
quli Nt par I'exutlation de leurs
les et de leur 'col ce infiniment
'e e l'apiculteure. Ces planes
dites nectal ines : elles porlent
0u Jlar feuilles et pros du p6liole,
oulleafouilles pdtioldrcs ile petites po-
has o glandes qui logetl un neclar
b~ndant selon la temperature et l''Lat
voiwmdtrique de I atmosphere. Plus
sIl etla tmolinipi e soiut humides,
ius le nectar est )abowlnl.tl c'est )pour-
aoi :; abeilles vout iittinei en plus
rant nombre le :tnin iie les apte.4 -
p1ii., ar 'aideur du soleil a dt'ssccht
e ,U!.
Le, planes place "s l.an-, i s tt.l'l;t
Sdt chautds, d lin tl 4 ,lrtlos pin tlis
Sil linee du tOil- Ie--Sic, oif I'eau est
s ioin et le sol toujours stc, sonlt
ins riches en nectar qtue c'Illes pla-
,ar les sommelts f ais el recevalnt
lctitaine quantit dte pluie.
Par exmpl., les pla;ites de Diquini,
Sla Riviere-Froi le, de Turgeau, de
urdon; cells tie Plioi-Ville, de la
iauoe, de Digu? et ties environs ;
esde Mirebil is snout o;it p'us
lliftres et pioduisent un nectar plus
'ultet que les plates de la IPlaine
Cuoe.-Sac et de certaines parties do
Oilm de I'Artibonite,
Malp tout, les apiculleurs haitiens
'ont pai a se plaind-ro du manque tie
tar, car la rcgularitd dl pluies, le
an1 ombre de I ,). valrijtis tlc plan-
maidUifres et I'exub`rane de de lurs
4'ations font, qu'eln i'irmporte lquel
lit du pays, I'apiculture peut-itie
llttgeusement :elnt reIp ie.
N as n'avons Lats a craiudre 1.: chute
feailles et les rigueurs (1 I'hiver
ur t prospritJ die n1os colonies et
or proluctivite, car notre printerups
terid, a soin d'offr'ir toujours des feuil-
Set d s fleurs iihies c t nonmbruses.
\ICTOIe MONTASSE.


S' Transallanllulle

le teamer a Ferdinand e Les-
Pos m eat atenllu & Port-au-Prince
reudradi 8 Mai courant. II partira le
m&O.ur1k & 5 heures du soir pour
S WMlvs et Petit-GoAve.
P1 f4rinee, le 5 Mai 1908.

I F. I. ALTrTIT


KOLA


DE

KINGSTON
MAQuISBH'S KOLA PURE.
S'S IRON BREW .
En Vente
Cauinat Fouchard
R4 du Centr


ZZ
sw


Produits l gifniqe pour la Toillet



paCtMEr *-i.

POU.RE.o Vaoulrnt f
p-M --*- -

<.&.250,@,ambara4Maea.PtW** a~ R O8 t"Mak


L.
I6


adoucit L'6piderme auquel ella
L.i fI done une souplesse et un ve-
loute incomparable en lui com-
muniquant son ddlicieux par-
fum. Elle conserve I'dclat et la fratcheur du teiitt, car elle est souveraine
coutre le lidae, les piqcires d'insectes et les tiuplioi:s de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
Li reit.k, impalpable, pr~par&t
spcianlement ,pour les person-
nes qui veulent avoir un teintt
iit t"rl chuble ; soni paifun dtlicat, son velout out contribtt A fair d'elle,
I' F;-vrite dts P'oudicrs de Toilette.
A basto de Czrme Simon,
I | i)t'IpropatrF selon l's pli cil)e-
I les llus scrupuleux de I'lygi~il'
I)O;-s cl A un ce retain devti,
tultes Its (qualit.-; bLifntaisantes et pr;servatrices do la C(lCrme Simon ; ii
cst parliciulierementt recommannd6 pour la Toilette des enfanuts et pour les.
datuint don't la peeau est delicate.
Agence G6nerale et D6p6t pour Haiti
4A. lae Me-trcopole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de I'Etat, 93


TTANNERIE CONTINENTAL
]DE
Port-au-Prince

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS.
CAIPACITf: 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COME SUIT:
C hevreau glac6; l;iutonne et Lac6 pour Hommes et Dames 10 ( Dix gdes)


Verni et couleurs: *
POUR ENFA.NT'-: .


ETUDE
SCirles Eillery
M" Clarles Millery


NOTAIHE PUBLIC
53, Rue du Port ou Pavre, 53
Heures: bbs a midi et 2 A 56'1


SOCULI1STE81..
VERRES BLANcs, BLEUS, rumls,
JAUNEs, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VIRES, PiRISCOPIQURS CONCAVES, P*-
RISCOPIQUBS CONVEXKS.
Assortiment completes foyers
VERRES JAWNus, U ts, BLEUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques, concaves
et oonuVexes.
Assortimet caxes complts.
Ches A. DE MATTERS.


a Recommandde 10 (Dix gdes.)
c Recommandle 12 (douze gdes'
.. 6 six (gdes)


Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURnMS N TOUS GENRES
EN D*P6T, POUR LA VENTS
Mg GROSS ST DETAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'en
Province.
Formes & homes ; 414gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames( Ierninre mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
nees avec des Peaua de routes nuances
d'une selection et durde irr6procha-
bles, a des prix avautageux.
Cirages, pates et liquides
Pour ethawasurw tgoes& mwa.e


I
~- --


-
II -- ---- -


A L'ELEGANCE

CORDONNERIE.


42, R.:c dcs 'o;:::s i orts.
C.ILAISSURES EN I)Dl-'I', '.l'oUI LA VEKNT
P'iomptitudo ct stiin atx comman-
dcs tant ici qu'fn province.
Chaussures te lDame tui f e et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former arnehicaine et fruanaise pour
Messieurs ; 610gantes et commodes.
Pour les etifants It. IplusA l'aise.
Travail solid ex&cut6 avec
des pea ux de prerni6re marque.
Assurance de oianid tabais.
PAtes, Cirages et Liquides

L-i Mnison d'Tmportation
O roseo SITalloni
P'ort-a, -PI ic'e
i ltK: 15< \ l:- I" i0.

qt', -l I*' I.('- It i % (mi\ ll e'llm t 'assoil t e
d'unie ot lit ijii ilit tde (.;l peatx
pour liuinmes cii tons ieres, for nIlis
Panaima, (ainotlics.
Tous les c-h i)eaux pIortent I'adres-
se de la liaison.
VENTE EN G;lLs IET EN DETAIL
BIBE.OTS de toIns genres en bron-
ze et en crislal;
Grands assiotimeits d I AM ES ct tIe
PENDUII:; de tous geei.s; tle BIJor:-
TERIE. de I.UNETTI:S et d'AIIGENTEHIIK
dc la Maisonl (ilristollte.
Ieaux cadeaux (de fian~ailles.
Grands assortimnentsi de Pots fleurs.

Denmoslle*nle RomnIIlinis
Distillateur-liquoriste-in-
dustriel,
Ihipl'n,; et ell,, dillll* I' positiontin Uni-
vereel{<' le Stiiat-l.oui: ( KItlats- Uni.
d'A mrique )
Anrionece ; st*s clients taut A Port-
aul Priiie lt, d.tlns tles autres locali-
tes, ,ii'il a tran-sf',rt' sa mason de
coiImmerce sise ci-dt'vaiit .t I'avenue
St Mart in, A Ia tit laitpublicaine(trand-
Rue ) Italli N- :38, unoi loin de la ga-
re du Nord.
Port-au-Prince, le 25 Avril 190.


Chapeaux I
Chapeaux II
Chapeaux I!
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CIEZ

JOSI SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIMs TESTAR, d'installer une
FABRIOUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Lo..wr
Pour tous ls gotta et poor touted
tee bourbes.


. .








LA MASON

J. COlil IASCO
l lic)1'll I I pul #lI,' ,I -t -- *'!nII s 211
articutlier, 4 '" ll. lt a ll
EtablisseincIt (do n'oiin iiet-. &i I,
rue du Magasinl de I'El.Iat, au N" I)3 de
la Grand'lIue, pres(qu'en face de I'Ad-
ministration des Postes.
Comme par le pass', la Maisoin pIo-
met A sos clients, ainsi qlu'Atois ceux
qui voudront I'honorer de leur cou--
ilance, les memes soins et la utl)ne
ponctualite qu'ellea toujours apportts
dans L'execution des commander.
Port-au-Prince, 23 Mars 1908.
LA
Meilleure Farine
du Monde
Celle qui done le nmilleur pain.
Qui produit le plus de pain.
Qui done le pain le plus blanc et
lo plus l6ger,
C'est la Pillsbury's Best de la
Pillsbury Washburn Flour Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Era. CASTERA. Rsprdsentant.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,- do chaussures en
tons genres pour
HOMMzS, FEMMES, ENFAWTS
Les commandos des commerCants
de l'int6rieur pourront 6tre ex6cutees
dan une emne eme a peu pr6s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINC1 ( HAITI)

Pa"namas !...
Elegants, solides, arrives par le
a Montrdal s.
Chez MNl' LE()NIDIE SOLAGES.
Rue des Fronts-Forts.


TibBre Z6phiriu Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de la
Place de la Croix-des-Bossales.
Annonce A ses nombreux clients et
au public qu'ils trouvoront chez lui
un assortment complete de chaussu-
res pour dames, homes et enfants,
confectionnees avec des materiaux
de premier choix.
La maison s'occupe aussi de routes
sortes de reparations.
SPCCIALITE :
P&AfTOuFLES MULES
II
R6daction du "Matin"
Offre d ses ecteurs les Trois Volumes
EDMOND DEMOLINS
Au prix de Librairie
Francs 3.5o ou P. 0.70 or.
A-t-on inter6t
A s'emparer du Pouvoir
A quoi tient la sup6riorit6
des Anglo-Saxons.-
L'Education Nouvelle
Eu VMTrr A L'IMPRIMMrs DU Martin.


Joseph Nadal

.\<;F.N'l I' I 'll Il A i'r
1)
JOHN SIMMONS COMPANY
NEWV-V )IKU L. A.
FAHRICAN:r uE TLVALX EN 'ER
ET AC:CESS0IKSE COMI'L.T.s.

Ait de'jnier" eai!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer A ses no"m-
breux clients de la Capitale et de la
province qu'il vient de so transf6rer de
la Rue des Frontsa-orts, avec son mame
stock de chaussures, d la Grand'Rue
au No I.~ aver l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans les nriines conditions ; c'est-a-
dire avec les ',, d'escotnpte sur la
vented en gros ; sans oublier lcs me-
mes soins et la ll1inile exactitude.
La Maison se charge toujours de fai-
re )prendre les measures a domicile.
L'ARTISTE
F. S TINES
lihen connu du grand public, se met
a la disposition de tous ceux qui vou-
draient conserver, en des portraits
artistiques d'une resemblance parfai-
te, les traits de parents ou d'amis af-
fectionn6s.
M. F. STINEs reproduit les portraits
les plus abllms, les plus deteriords,
triomphanIt de l'muvre d6vastatrice
du temps auquel ii arrache avec le
plus grand succes, la 'eautl et la grd-
ce des physionomies qu'on croyait
disparues a jamais.
Adresse: *lue Pat-Je, en face la Phar-
na:ie Ewald.
e.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societd Philan-
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recavoir un grand choji d'd-
totles diagonale, casimir alpaca, %evio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulierement A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialite de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la dernibre perfection.
La mason confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6e
dolmnns, tuniques, habits car-
r6s. eto eto, de tous grade

Ateliers
DE L'ECOLE
Des Sciences Appliquees
Ces ateliers sont aujourd'hui suffi-
sammsnt outilles pour offrir leurs ser-
vices au public.
[Is acceptent des travaux de Forge,
Ajustage, Tour et Menuiserie.


A ARTICLES POUR


re CQMMUI


Mousseline, Nansouck, Couronnes, V
Aumonieres, Bas, Gants, Livrds et chapel
Rubans.
(" A. l'Anfe Gardarien"

Spnecialit de Dleuil
98, RUE DU RESERVOIR, 98.
POlHT-A U-P I' NCE
.. . m I C


AL EXINE


ALEXINE I I


Etes-vous surmene, fatigue, b)oulue '?
Ne voiiu sentez-vous plus -'i'Tiergiie, de volonto, de vigueur??
Manquez.-vous d'app6tit ? ?
Ce nouveaLu tn 'dicainent pr6coiii- par les soinmites m6dicales du ma
enter 1'u jamiaiii eUn td'iInsuccIiC .
Les miilalties- dri Foie, loe I)ith ;te, lia (o itte, I'E,:zdrna, le Rhumatismre.
guerI'is pa) r son t.nillloi.
Jamais d'insucces ?
Se vend dans toutes les Pharmacies

D6p6t General : Alb. DESMARQUETS
21. RIE Iloux- I'ORT-AL'-PRINCK


n11p. C.


MAGLOIl


45, RUE Roux, 45
TILIPHONE


Journauix brochures, billets

marriage, caries de fiancail
nrogrammes, affiches, et t
autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et car
de visible d la minute.


HTUC BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS- LUNCH.
Installation moderne a comfortable. Vue sur la m r. -Ty
douce et rdguli~re. Les Tramways desservent I'Hdel-Bellevtne ie0Wr"
PROPRICTI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUS
PROMENADES JARDINS
Salle de rdception.-Piano.-Gran~ophon.
Sonneries lectriques


Table d'H6te


ticus Ls jours, a midi A t ,.W
dA 7d8 A.8wes uee "


-r --- I I


i