<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00324
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 2, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00324

Full Text






Samedi, 2 Mai 1908


0 .


J


ABJ'4rErnEf'T .

rnw-ors Uui Gourde, D'AVANC

Dgp~jtE.NI &N FY F&,R- ; ANGI[L
Fra lis tlo ei u .


i* QQNELP~L
AwI:.


l~r~lc~r1. E.


Gt i rUg c~ire,



4 ), R U E R1'-),'X 1


,,rur ~h -IIII-.' .- I *_ I-'


10 CLENTI M IS


Les ajbonn,-:nin-s parent du r"' c! Leu i 5de clique
nol; Let SOnt pavables d'.avatice
l~t~ ha it Ol.4 lh t I- i non t i t l i ui~ iti ja rurid u.;


rO~r tout ce qui concerno 1'Administration d u Jouriila s' -as.. tr "N.'rsiour hr Arhur IS D0]RI,, Rue Roux ca Boare-Foi.


LES EVENEMENTS D'HAITI

Ls diplomats frangais et 1~s revolutionnaires. Le droit
d'asile et les partis en presence. La protection
des nationaux.

Le Ministry de France a envoy au dervait accorder a no; nationaux
tin les pieces suivantes que notre de s'immiscer dans les aflaires loc
partlialit6 nous fait un devoir de pu- les en protbgeant les r6volutionnaire
er ici. En rdpoinse A ces doldancea,
I lecteur cependant ne doit pas haitien residant en France, M. Ta
drle' que les premieres appr6cia- cride Alciiade, ~oiu ad Citisse a
reproduitos de la Patrie, 6ma- lettre don't nou- ne pouvons, vu
td'un Franc;ais n6 en Haiti, qui, longueur, r.,produire que les.prin

tdecertaine, attaches, en 190!,avec
LUgation de France. a II faut d'abord dire que les evti
SATION DE FIIANCE ments ont 0td considerablement-g ''
Es HA^i. sis par les coriespondants do jou
Port-au-Prince,e r Mai o naux. Pour ma part, je me me sti p
ort-au-Prince le er Masent, e mardi 17 mars, au mini
Monsieur ie Directeur, there des alfaires ktra!jng'es, ilnqu
oas ez jut convenable de publier sur le sort des membres de nma
aleeatindhier certain article de la mille que j'ai encore Yt-bas : je t
.e.A nrs dernierr or un Fran- suis vu compltminent rassurer.
Sjar sderniero6u Fan Les d6pchlies de notre mniist
ni I Port-aa-Prince et de passage a ah de noe nst
a 6prouv6 le besoin de me mal- 'n a-t-on dit, ne parent pas de silt
r. lion alarmanie, et il n'y a pas li
sais t bin, trop bien, qui est ce de s'effrayer d'une cruise qui touc
In,. Mais, par consideration pour dj a sa fin.
fille et peut-ere aussi un peu par a II est des strangers venus en II
pourlui, je m'abstiendrai de vous le ti, dans le but exclusif de ose ft
rouer de coups par la police et rc
VOsS ne pernetteez en revanche d'in- mer ensuite uno forte indemnit'
e aupres de vous, M. Tancrde Al- Gouvernement de Port-au-Prin
un Haitien qui reside a Paris. Je Croyez moi, monsieur le directed
PS le plaiir de le connaitre: mais c'est lA une plaie de mon beau m
i a dit des choses tort intressan- malheureux pays, et lorsque nc
h numiro du 27 Mars de cc m6- voyons un ministry de France r's
S1l la'Pt, je vous demd terai ter A certaines exigences, nous.
V.ouoir trouver convernabe de re- saurions asset nous en r6jouir.
sa letter e premiere page dans a Enfln, votre correspondent v(
pllcain Matin. Ci-joint cette let- parole d'une immixtion du represent
e r applications de la Patrie. francais dans les querelles intestii
.'t Monsieur le Directeur, 1expres- de i'lle. Qa'il souffre que je lui dor
IdW consideration distingnoe. un dementi. Des condamnds A m
P. CARTERON. se stavent dans votre Legation
Pr6dident Nord Alexis les reclamn
L des dvdnements d'Haiti le Ministro de France refuse d'
oa, 4dans la Patrie du 23 livrer. Ne dites pas qu'il n'a au(
.nbli6 lee d6cli rations d'un merite A adopter cette attitude;
de Port-au-Prince qui repro- fMvrier dernier, le gouvernement at
M. Carteou, ministry de Fran- ricain a livr6 les r6fugids de 1 'Aie
sto eapitale, de reserve consulaire am6ricaine de Saint-Mal
r hbUti i Is protection qu'll lis ont 4t6 sur I'heure fusillds.


S tCtjs, Sj~cfal A 1a iti ;i it est Icicll

irution a avoritn, de jon ir do vot r1 asi-
e. t Cd d I e VIpa rd c(ii'0 qiS6 fnt. iilfl.
lt Prt'sideiit actuiel Nord Alexis ,: a b
ne'lic] die I'lhospitlalt6 de vc~i'C IUga-
1101), cC (111i lIc fa s p4c1ose
e montrer ardent obitsSOnI dtsir de
-voir ce droit d'asi ho supIn .
La Franico gyrice a I'attitude tris
U I forme do ses rcpr~sentnts on hatiti
in- tmlite toujours davaitago do recoit-
n ea s-~ancc de la pair des Ihlicus pa-
sa triotes, qui ciroient one l'Vavenir de
cleur pa!ric no rrAsid -pas daus los Iei-
C catombes profitabi-s A tel ou _I par-
ti, inais Lien dans one con t.eptio t
p plus nette de Ia civiiisationdpL do H'lu-
rnaniit6. Da


jr-
is-
iet-
fa-
noi
re,
ua-
ieu
lhe

ai-
ir,
la-
au
ce.
Ur',

ms
sis-
ne

olis
ant
:I('S

I1S
no t,




ICt
n "e
Ie-
re


Oni Ic voit, i.t'.'ancr&lIo Alcibiado
no so, rnoi1tro pas atlreoerit impIs-
sionfl par 'es 6vtnemputs qlui se
1i6ro oletit dans so n pays. Nou-s retie n-
(Irulls plus partk icuWieineoit. do sa let-
tre inft(~rassarito iht art 10 (41i1 consMt-
cre au beau i oe, sinon de ruo~diateur
du mllOilns (ep ecteur, dHvolu do
par la tradition aux uppreseltantt s de lit
[ran ce.





~A ;~NSE 4cLIAENTS

? a n-a ir L*Otc:,iQj:-4-


1EMIPtAitE COLLEGE St-NIART!AL

V'LNDREDI ter MAI


n3a~o rtrt e nid1i

Sr~ pb ra L ( maximum


762 4'/"'m


Monyvenn diurne de la temperature 250.4
Ciel couvert le matin ; nuageux l'apres-
midi assez clair vers 8 h. du soir.
Le barom5ire est en hausse.
R. BALTENWECK


Nouvelles de Port-de-Paix
MARDI 21 AVRIL.- Le General Oreste
/ unor, ancien commandant de cet Arron-
di:;sement qui a 6et l'hrtc de Monsieur le
Consul de France est parti ce soir pour
I'Etranger sur un steamer de la Compagnie
I Harnbourgeoise.
SAMEDI 25. A pris mouillage en ce
port ce matin A sit heures la cannonicre
t Verticres aavmnt A son bord le g6ndral
Montreuil Guillaume, attache special de la
maison militaire de Son Excellence le-
Prdsident de la R6publique et deldgui spe-
cial du Gouvernement.
Le general Montreuil Guillaume qui,
par ses moyens energiques vient de sauver
Port-de Paix du pillage et d'un nouvel in-
cendie est un jeune officer militaire don't
les m&rites incontestables permettent au
pays d'esperer beaucoup de son armde qui,
ainsi reorganisbe par Son Excellence le ge-
neral Nord Alexis, sera dans un avenir
prochain l'objet de 1'admiration de tous.'-
D'un caractre gai, courtois et sincere, on
recontre en lui ce qui s'appelle ( Le Sol-
d.t 0, tranchanr, repoussant pres de lui
tout esprit de flatterie et d'intrigue. C'est
gice 1 ce bon temperament quee d6leguC
Guillaume a pu partout accomplir tant de
bien dans la grande et delicate mission
qu'il vient de remplir.
DIMANCH1E 26 Le neuvicme reginent
de ligne qui avait te envoy en garnison
en la ville du Borgne A l'issue des derniers
vdnrements a fait sa rentrde en cette ville
ce matin, a sept heures.
LLNDr 27.- La Compagnie des S Saint-
Louisiens a don't la conduit a toujours etc
tres admirable depuis trois mois qu'ello
tient la garde du bureau de l'Arrondisse-
ment de cette ville, s'est embarquie cet
aprts-midi pour la 'Capitale sur la cano-
nimre w Vertieres a de retour du Cap-Hai-
tien.
Nomination
Par commission de S. E. le Pr6sident de
la R4publique notre ami, MWrovi Pierre a
6:6 commissionn6 courtier et agent de
change A Port-au-Prince, en replacement
de Mr Eugene Vieux, noMmd administm-
teur des finances de Petit-Goive.
-Nos compliments.
La t616graphie sans fil au
V6n6zu61a
M. E. C. Newton, repr6seasant de l&
Deforest Wireless Telegraph Company, em
part samedi pour le Vsnizaila, oA i va


l6tne Annde, No 328.


- ~LT --5--1--- ---- -- -- --Y- --- rl


_ I ~--~ug~fioWlr ~ '-~e~~rur-4~u~lllea I~dlP 'CI~T~ '


i


I -I--


PORT-All-PRICE, ( Il7iri


c


,,Vp "0;6* 7 *
1 V- W- I ,Cjp


N UM P,110










s'entendre avec Ie president Cistro pour
I'installation de stations de ti!cgraphie sans
fil dans dittrentes villas.
On croit savoir que les raisons qui pous
sent le President Castro doter son pays
de post de tdlegraphie sans fil sont les
difhcultes qui existent entire son gouvcrne-
ment et la compagnie du cAble fransais.
Tribunal de Cassation
JAudirewe du leudi, 3o .Avil 190oS
SITIONC CIVIL
Prbsidence de Mr le Prrsident I Le-
chaud.
Le Tribunal preTmd siege dix heures e
demise du iatin et entend l'affaire de -la
Conpagnie P. C. S. contre la dame Octa-
vie ThCbaud.
Le Rapporteur le juge Enimm. Chancy,
done lecture de so:n r.ppor .
M'. l-Ainn. lithcard, I'i i des ',)ocat de la
dcimandere., e: ct Ma.Utiti l)Cdvt, a,\oat dte
la dc'fiend~lrtsse -,':ii rIcc tivctnctt cnt-n-
dus en leurs rv.iotio, i.
le M iltiitc c I ul'ic, M b.' :'-nc D),ca-
trel, coiclut .:' a ca -,.a oni du ~n in
dCnoncc.
Vu I lieurc ava c Ic c i l i- c:, Lt c.
Tribunal Civil
Audience civil dau jeudi u j.4eril "tg).'
Presidence du jugc S. Mairi.IanI ; Minij-
tare Public : A. Montas.
Jugemnerits rendius :- Cclui qui ordoti-
ne que Ic sicur [Lonce Qua!o scra tenu
de donncr dans Ic. troi's ,)rs du present
jugemcnt bonne ct valuable caution, jus-
qu'A concurrence de la soinmnc de Cent
gourdes ;
-Celui qui conditnne 'c sieur Joseph
Cdlt~tin A piy m sans ,ddlai, le montant
d'une obligation par lui souscrite A la mi-
neure Sylvia Ducasse et accord I'exbcu-
tion provisoire sans caution, et le condam-
ne en outre aux ddpens.
Nouvelle composition prdsidde par le
Juge Champagne qui rend le jugement
centre les corn itbs de ndgociants et les
ex-Secr6taires d'Etat du President Sun.
Voici le dispositif. ILe Tribunal..... Ad-
met la fin de non-recevoir oppose A la
demand de l'Eiat par les anciens Secrttai-
res d'Etat T. Auguste, G. Gddcon. B. Si
Victor : cn consequeoce les tiLit Iiors de
cause, maintient le ddfaut pi1 nonce .i l'au-
dience du 3 1 Janvier de cectc anune centre
I'ex-Secrdtaire d'Etat V. Guillaune, maiis
sur le profit, le met aussi hors de cause en
veru de la eninme tii de non-reccvoir : re-
jetic coinnic final fond)e l'action de l'Etat
centre le sieur E'd. Rimbold, le miet hours
de cause en annulant dans l'assignation
du 10 Jui'n 190 seulement la pirtie qui
le concern : rejette come dcpourvus


Juge Moindesti entcnd ensuite 1'atfairc de Boite aux Leltres
Mme. Justin Sdraphin centre son epoux.
Puis le siege est level.
Revue du March6 Port-au-Prince, le ier MaI 1908
Depuis nos derniers avis, nous avuow eu Monsieur Clement Magioire,
une baisse qui avait ramten la prime pour Directeur Ju Journal a Le Catin
'r A j 50 nais aprcs, nous ,onitnes port au-Prince
rcmontIc. A 9Oo/95 o/" Laible. P r au-P.inre
Nous avot s recommend aux petits Monsieur le Direc.tur.
acheteurs d'or d'attendre la baisse avant Nous vous serious oblig s de bien vou-
de convi tir leur encaisse de gourdes et loir donner dins le plus prochain numcro
de ne pas se liisser prendre dans le jeu des de votre journal, I'hospitalit a alettre
haus-icrs; its n'ont pas suivi nos con- suivante que nous adressons A votre con-
seils- et de ctte faon, ils ont contribute frere La Patrie, de Paris,dont vous avez re-
.1 nuintenir It hausse, malgrb le stock roduit, avant-hier, un article que nou-
d'or coidr.ble que nous Suron Inrpieol-. 1i1 ch.iit pour Mr Carteron qui a
ce, lorsquc tous les poreeurs de titres, se- :oarc la j v -np';de de la colonie fran.ai e
ront servis A la Banque. Vcuillta r' r, Monsieur le Directeur
Les Traites sur France out etc ncgocids no., inilleurcs silitations.
avec I de prime faveur traite contre Le President de la socitd franaise de se-
or. icours muutflv cIt JIr He!iaisance'. F. CHIRIEZ,
Lesc Chl;q u s sur c-'-Y, k, g lenient. Le Vice-pricident, A. DESMARCkRQUTS,- Le


I. C ,,1. 0a esC toiour;:, a ,IJ L 'I F francs
7 't lCe C(:,'ie l 1'ran;> .\ .
Poit-an lrinuic, 2 NlM.ai 9u.
Marriage
Nou. ..avous i-cu le Lure-p.irt du prochain
inari.lgc dc MNl e CiVl A PILIk R-CAIRLL.S,
,ivc Mtr AN.IN, : 1) 1 IDI.I1 \.- L bcnc-
diction nuptialc leur sera donnc Ile 14 Mai
couiant .1 6 heurcs du iatin A I'bglise pa-
roissialc e Baine:.
Complimentss aux future poux.
F6te de 1'Agriculture
Blrillante fic lhiir, rchausd'.e par la pre-
sence de l'arm-e. en grinde tenure.
Nous publicro,.is lundi les discourse pro-
noncds par F. N. Lara.iue SecritAaire d'E-
tat dc l'Agriculture rt M. S:enio Vincent,
Magistr.t Commnunal de Port-au-Prince, A
i'occasion de la f,:e de l'Agriculture.
Nos lccteurs in'auront aucune difficult
de constater A quel point le langige de M.
Vincent concorde avec les iddes sociales qui
nous sont chores. Aussi nous ne saurions
manquer de ftliciter vixecnent notre Ma-
gistrat Communal de I'esprit nouveau qu'il
a essayd d'implantcr dans I'administration
commnunale *-depuis son election .la tcte
de I'ddilit6 port-au-princienne.
Remerciernents
Les families Em. Alexandre et Louis A-
tcxis, Derac rcimercient bien les ionibreux
amis qui, A l'occasion de la perte doulou-
reuse qu'cllcs viennent d'6prouvcr Len la
pcrsonne de leur rcgrette Marie Claire An-
toine Edner, leur out tnioig'id des mar-
ques de sympathie.
Ellrs les priest de recevoir I'txprcssion
sinccr e dleur plus profonde gratitude.
Poi--au-Prince, 2 Mai 1907
Arrivage et D6part
Hier est entr le steamer, 'Prins Frederick


de tondenuents en lair ct en droit, ses tins flendick b avec les passagtrs suivants venant
de non-rccevo:r et autres moyens presents de :
par les sieurs T. Auguste, ancien corn- '2,w- York : V. P. Fommins, J. M. F.
mergant et F. Elie & Cie, les retient for- Schiess, E. I, Guilbaud.
cement dans Ia cause comme intervenant 'St Mar : R. Pinard, H, Jugereon, F.
de tnmme que les sieurs F. Herrmann et Wters, Jean Philippe, Francois Rameau,
Simmoitds frres : dit que c; jugement Mme Bailly, A. Deslande, Emile Brisson,
leur est common avec les anciens Secrtai- J. Eveillard, G. Guerrier, A. Nicolas,
res d'Etat T. Leconte et P. Faine, aussi Mine Darice, Vve Bourguignol, Euph. Mi-
retenus en cause et condamne solidaire- chel, L. Auguste, A. Berret. L. Mayard,
mentles sieurs C. Leconte, P. Faine en W. P. Larmier, A. Lacoste, Emmanuel
la rsonne du sieur P. Anselme, seAuestre Charnel, Lise Reneaud, Sh. Mortcl. G,
judiciair e d leur biens, les sieurs T. Au- Labrousse, F.' Barthole, Vve Chanoie, M.
guste. ancien comnmer;ant, F. Elie & Cie, Thtagene
Simmonds freres, ce dernier pour le profit Est parti jeudi soir le steamer Venetia ,
du difaut, et F. Herrmann a rembourser avec les passagers suivants:
A I'Etat, la some de Vingt sept mille cent Jdr/mie: Mr M. Boney, M. C. Boncy M.
soixante quinze dollars cinquant: centimes F. Boncy, M. A. Altred, V. E. Maniour,
avec intirt;k et frais, les condamne en ou- B. Couba, P. Riviere et garqon, F. Pierre
tre A lui payer solidairement la som.ne de et servant, J. Cayemitte. Melle Rose Bu-
Quinze cents dollars A titre de domnmaes teau, L. Chassagne, G. Vilaire, M. Moise,
int6r6ts, en reparation du prejudice qu ils L. A. Thermond, N. Lataillade, Trois
lui ont cause, etc. etc. sceurs, Gal L. Laguerre, J. Bighio, N.
Une nouvelle composition prisidhe rar le. Cayemitte, C. Lesconflair.


I I I -


Secritaire,,M. Ci-PIN,-- Le TrIsorier,A. AL- I.. L .i U ULI icmpsae
LIEN,- Les C,,eillers, II GUSTAVES, Hl- pos pour atteindre un poste plus &i,,
MEAU, 1. LE GLV.DEK, C. BORsO, P. Au- 1Telle st la v rit, Mr le Directfu
EA les fats qu'on impute avec tant de
XILA. volture A Mr Carteron. Nous sommes
reux de vous les avoir fournis en tootei
Port tu-Prince, le Ier Mai 1908 ddpendance et toute justice et soubi
Monsieur le D. ::u: L -i Journal la Patrie que le Gouvernement de la Ripdib
Paris Franyaise maintienne encore longtemp
SHaiti son digne Representant, p
Monsieur Ic l ):cc'cur, d'honneur et de confiance su 1ltietm
Le Matin de Port-.iau-P since, dans son terme le drapeau de la France.
No du 30 Avril ecoul,, a r. produit un ar- Veuillcz recevoir, Monsieur leDia
tile, rdcemment paru da:i vr, journal, l'assurance de notre consideration dA
So l'auteur un cabotin en i :'ure de di- guide.
licatesses, sans doute, avec la Lcgation de Suivent ls signatures
France- prend vivcnient A partie l'hono-
Srable repr6sentant de la France en Hati. Au Directeur du ,Catin
II est pour le moins strange que ce Port-au-PiROe
compatriote ne A Port-au-Prince et de pas-
sage A Paris, se soit servi de l'anonymat Monsieur le Directeur,
pour frapper lI.chement par derri&rc M. Dans les trois derniers numtro
Carteron don't la conduit, ici, impose le semaine passee de votre journal vous
respect et force l'admiration. du t Scandal de Id'Hntel de Frants,
Nous v ulions tout d'abord nous con- effet, Monsieur le Directeur, je ne
tenter de souligner de notre*mdpris, les pas qu'il y a de scandal plus grand
petites perfidies de ce gentilhornme peu celui d'un meurtre que la justice lisE
scrupuleux. Mais nous avons plus tard pen- puni ou ne veutpas poursuivre. C'est
se qu'i. convcnait, pour emp&eher que 1 opi- uoi je vous prie de signaler A I'a
union ici comnie en France, ne s'6garat sur le tous, le cas particuli&remceat ode t
la nature et la portee de ct acte mauvais, s!ieur Henry Allen, I'assassin de mon
de donncr A notre protestation justement Freddric Dupuy.
indigncd Ii plus large publicity possible. La famille Allen, qui n'et pas
Au rcste, le quai d'Orsay a do dcjA fai et a beaucoup d'atgent, affirtpe que Jobn
re bonne justice ,'ec cctte ignoble et degou- thaniel Henry Allen ne sera pas pm0i
tante cable mende avec un cynisme si et- crime. II a edt mis en prison, pi"r
front, contre M. Carteron, qui n'est pas I'assassinat dtait trop evident; mais,
en Haiti, a ses premieres armes dans sa ce a son argent, it a joui de toutesicl
carriere dip'omatique. veurs possibles. Dans la nuit du il
Toujours est-il que nous trouvons dr6le, vier dernier, un des premiers acta
Monsieur le Directeur, que l'auteur de nis a et l'ouverture des portes de I
l'article, qui n'a pas vecu les derniers dvd- son, si bien que l'on peut dire qotk
nements dont un point seulement du Pays cip.il bncdficiaire de la prise d'arme!s
a etC le theatre, ait hasard6 sur la condui- famille Allen L'assassin est en
te du Ministre de France des appreciations Une fois la paix ritablie, I'
d'une telle gravity. une requete A M. le Ministre deli
C'est evidemment 11 l'ceuvre d'un mal- qui, je dois le reconnairre, A en l
veillant ou d'un fon. ordres ic pour rentrer en prison
Mr Carteron ne s'est jamais embarqud de mon fils comtnes lei amtrs
dans aucune querelle hitiienne. Ilest seule- de droit common. Maits G I
ment exact qu'il air rcqu A la L4gation, Henry Allen continue. A W
avec toute la cordiality qui le caractrise, point que, de li cachetWa 4
les haitiens qui craignaient d'trre inquiitrs, pas le trouver, il a le drat di
A cause de leurs opinions 'politiques. une suspicion legitime centre e
D'autre part, Mr Carteron a toujours 6ti des Gonalves et de voolair to
d'une correction parfaite, depuis son arrive Portau-Prince, (o6 il esptre qu
A Port-au-Prince. II continue, de faCon sera moins connu. ) Depnis,
irreprocliable, A gerer les intCrets franqais pour Port-au-Prince, ou bien,
avec tout I'cnthousiasme de son tempera- meurtrier de l'H6tel de Frafe, s
meant, come il 1'a faith, du reste, A tous v6 tout A fait du pays ? nE.C
les postes qu'il a jusqu'ici occupies, et no- miis je crois, monsieur le Ditrec
tamment A Anvers ou il a dte, de la part c'est la premiere fois qu'on vo j,
du Gouvernement Belge. quelques jours Haiti, un scandal pareil. -
apres sa nomination au post de Ministre Moi, je n'ai pas d 'argent,.
Plenipotenriaire de France en Haiti, I'objet une bonne haitienne ( la pmr* ,,
d'une distinction flatteuse. ces jours-ci mes deux sa*g a
Quant A cette histoire qui consiste vingt et vingt-deun ans st PA'D


montrer Monsieur Carteron, pe.
derniers cvinenents, sous I'inflaNJ
peur, et demandant pour loi et f
sous couleur de proteger les inrtg
nationaux 1 envoi d'un navire de
dans les eaux haitiennes, elle est.
mOons. itr a.nte et ridicule: Mr t
nis re dc Friance n'a fait, en lacircoa
quc :uivrc 1'exempte de ses autmes
guts du QC(rps Diplomatique.
C'ert don,: en vain, Monsieur le
teur, qu nous cherchons la raiso
dan'c dc torotee ces basses intrigue
en concluons que le ressentiment u~
aura inspires.
Le seul irepr he, q.uecetx m qui,
cicnt pas le sentiment du devoir,
en droit de faire A M. Carteron,
lui de n'avoir pas suivi les fichex
emples de ceux de ses predcesseun
l'insousciance A l'6gard de leursa
saints semblent indiquer que leur
Port- ui-r ;nre ce nf ..- A-









'6c rl ame justice justice poor
lqui, 2 ans, a t tu6 dains
4? heurcs du martin, devant la
rEglise ou, sans armnes, sans s in-
r rien, il suivait la petite messe.
ptC beaucoup, Monsieur le Direc-
r vos sntiments d'hum.nite et de
por publier ma lettre dans votre
Ip rnmme place que Le scandal
rlid de France.
I d'avanc :. V- M. DUPUIY.
V vM. DUPU1Y.
GwCeaics, le 28 Avril 1908.



iens BEirangeres
I. --

bres D6p6ches

-Un- Ua tt raminme : I i '1) de T''aiis
uger dment la nouvlle de la mort de
II est vrai qu'il to nbt Jda:i une
ade que lui av.iia tendcl 1a irib Jdes
ses ancins ali x aJr avoir rcfu-
Sleurdonnir la part qui Icur c ait due
kI ranjon du Caid Mac Lean ct Jo:;t
v.l!ages avai:n: .: pn '.,
sduSu'tui o(ir c iLmotit.
UwicH Le dct:roycr agii'lai-, t (ala Li
icoup~encdux par laviso AtL-mtiv,:
a could imnnflJiaLtl cnti I.iL'acc.dJrt a1
lir ce nutin puedaint Ics iiiantuvrcs de
t, qu'effectuait 1'escadrc dats lt mner
Nord. Le drcsroyer R!ibble ,, a cu
i de grosses varies .
AuRAO. -- On a re meant que la peste bnbani.lue a ftit
apparition A Caracai.
AsMiGTOL)4. Le budget de la mari-
guse chiffre a 123.115 569 dollars a
pprouvm pir le Scnat aujourd hui
motion presentbe pour l'autorisation
h construction de 4 cuirasses a ete re-
ptpr o voix centre 23.
PO.- 11 announce semi-offizielle-
t que le Pape rdunira lc Consistoire des
(mnux dans la premiere quinzaine de
pour career de nouveaux cardinaux.
wtt les bruits qui circulent, seraient
bams: Monseig:leu- Amntte, Archeveque
Paris, Monseigneur Mendes Bello, Pa-
rche de Lisbonne et I'Evcque William
tiuer ou le professeur Franz Heicer,
Isdeux allemands; et si apr ~, ii se d-
hi pour la crda:ion d'un cardinal amid-
od deciderait pour l'Archeveque
WIon, Monseigneur O Connell.
.~I.UE.- M htiscal, mninisre de
ineur a d&clard hier soir que ni a
co., ni Guatemala, il n'y a des chan-
'fn1 conflict. On croit que les rumeurs
tIcirculd sont dues a la mauvaise in-
ption des circoust nces qui ont eu
4P'ici.ion uatisfaisnte. M. Mariscal
lt.que jimais Ic Mexique n'a eu l'idee
racnir cn Guatemala.
rsL-- Des nouvelles alarmantes arri-
il oie d'Armeoie limithrophci
ie. On dit que la population
'S livr~te d.s desorlres, desassassi-
hbitant s armmniens de cette r 1
cbactnto un refuge sur le territoire
Dtoig0 Californie 30 La flotille
Iri"ers as mricains de 1'escadre de
Sest arrive ici aujourd'hui.
oa I)eux tramways qui mar-
ya it *vi'*esse se sont rencontres.
"u uf personnes tues et 30o blesses
'n 3,--'- Le duc des Abruzzes a eu
Sietc" avec ses irre., le duc d'AX
I c vfte, de Turin on suppose que
tS3c, 3. Ceu pour objet le pro-
  • ""'tnateur amC.icain M. Elkins.


    TEHIrAN 30 Hier plusieurs deptches'
    furent lues au parlement. Dans cts dp&e
    clis il tst dit quc les Kurdes ont succagc
    36 villages et assassin 2000 person s Cn1
    Armenie.
    PORTHEMtOUTH -o Hier soir une ex-
    plosion d une chauditre a bord du cuirass .
    anglais i Britmama a cause des blessures
    a 4 honimcs de l'tquipage.
    SAINT- I'ETERSBOURG 30 Dimanche pro-
    chain ; Isarkorselo, aura lieu le marriage
    du prince Guillaume de Suede avec Ma-
    tia Pjulonne, tille du grand duc Paul A-
    lesandrovitch.
    Le roi Gustave, p.re du prince Guillau-
    me assistera au manage.
    RABAT 30 D'apres des noibLelles ie-
    ques dans cette ville, le Sultan, Mulay-
    Hafid aurait dti repouss6 dans sa march
    sur Fez et ob'ige de se rcfugier parmi la
    tribu Sidi Bendaond.


    LIGNE HOLLANDAISE

    L.e stet n-.r ( Prins Fre i erik
    Eenrdrik von inlt de SI-Marc, scra
    ici (litiallnr li l iaitn le 3 co irant, et
    I'l tr ira dix lieu es pt'cises pour
    Pplit- ; ve, ('ay.s, .l:tL'n'al 0t (-Cura ao
    Pc t-a-l' tince, "2 M .i 1908.
    GER .'A.'1H : C ,- AGENTS


    LA MASON

    J. COIIDASCO
    I infiume lo public et ses clients'en
    particu!ier, qui'elle a transfdre son
    Etablissemient do cordonnerif, de la
    rue du Magasin de l'Etat, au No 153 de
    la Grand'Rue, presqu'en face de I'Ad-
    ministration des Postes.
    Comtne parI le pass, la Maison pro-
    met a ses clients, ainsi lqu'Atous ceux
    qui voudrolt l'lionorer de lear con-
    Sfiance, les in~ies soins et la mme
    Iponctualit6 qu'ellea toujours apportsi
    dans I'exdcution des commades.
    Port-au-Prince, 23 Mars 1908.
    II -- I
    Notice

    A prominent American manu-
    facturing concern wants a repre-
    sentative familiar with the dry
    goods merchants and who can car-
    ry a side line, visiting regularly
    the large cities. Commission only.
    State references regarding ability
    and responsibility. Write to Pome-
    roy Advertising, Brunswick Buil-
    ding, New-York City, United Sta-
    tes of America.


    A Vendre
    Alcohol depuis 90 degrees et Tafia 20
    degr6s.
    Procede Institut Pasteur.
    Exploitation Coustard, Per et Mer-
    ceron.
    Livraison en grande quantity.
    S'ADRESSER A
    Whitty fr6res
    SEULS AGENTS REPRESENTANTS1
    2, Rue des C6sars, 2.
    _- --- --- -- e-h-d ---
    A Vendre
    Deux bass FELCHT en bon 6tat.
    Pour les conditions, s'adresser aux
    bureaux du Matin


    DENTIFRICES

    Celebres des RR. PP. Benedictins
    lKe L'ABBAYV DL)E SOULAc (GIRONDE)
    SPECIALISTS ET PRODUCTS HYGlINIQUES
    DI LA MAISON A. SEGUIN DE BORDEAUX
    SEUL CONCESSIONNAIRE POURLA VENTE EN GROSS

    L'Incomparable Elixir Dentifrice
    des RR. PP. Benidictins par son usage journalier assu-
    re la santte de la Gorge, de la Bouche et de plus, par sui-
    te de la solidity qu'il conserve aux dents jusqu'A I'Age le
    plus avarice, il facility le travail de la digestion en per-
    mettanit la mastication ciomlplte dtis aliments.
    Le flacon se vend: Gourdes 2.00

    La Poui re Dentifrice des BRi. PP.

    illt i;t/li l ( it ils st 1 pitcieux auxiliaiie de I'Elixir, La
    Ioite se vend Gouides 1.25


    tI'L.


    ~ TE=J JRD
    U.,


    4 11)lOVC selfle tI
    Co!iCUrlli) tilent avecl'l :-
    l;xir. LI I~it&' petit tiele e so vend (uourdes i.r15
    La B I-ite tzGiaid sod~le se vend (;Gourdes 2.01)


    Les autres Produits Hygi6niques de la Maison SEGUIN sont
    Poudr de Riz ,'i adhlc enCte exti -li-te LA MADONE S ; la BOile Grand
    SOUU Iil Modile: Gourcldes :3.U0; NModle mioyen : (. 2.00.
    E pr- cieuse pour stimuler le cuir-chevelu et
    Eail de uinine, enlever les pellicules.- I lnacon : G. 2.00.
    Glyc6rine anglaise core les gerCures et la duret6 de la peau,
    lt flacon : G. 1.00.
    Eau de Cologne lenitive extra-fine; le tlacon petit Modle : 1.50
    le lLacon moyen: a 2.50
    le flacon : 1/2 litre 5.00
    Priour ps co rn andes en aros: dresserr A 1'Aaence GOn@ral*


    et d6p6t pour la R6publique d
    A -a a. etropCole


    'Haiti


    MAISON JXyLES LAVILLE
    93, Rue du Magasin de l'Etat, 93


    'TANILIE COITI ENTALE
    DPort-au-Prince
    Port-au-Prince


    PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)
    CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
    PRIX DES CHAUSSURES COME SUIT:


    COULEURS.


    Chevreau glac: Boutonne et Lace pour Hoinmes et Dames 10 ( Dix gdes)
    a* a Recommande o10 (Dix gdes.)
    Verni et oouleurs: a c c Recommandle 12 (douze gd.s)
    POUR ENFANTS: . . . 6 si (gdas)


    ALEXINE I


    ALEXINE I


    Etes-vous surmene, fatigue, c bouqu6e ?
    Ne voas sentez-vous plus d'dnergie, de volontW, de vigueur? ?
    Manquez-vous d'app6tit ? ? ?
    Ce nouveau m6dicament preconisd par les soinnitls m6dicales du monde
    entier n'a jamais eu d'insuccts.
    Les maladies du Foie, le Diab6te, la Goatte, I'Eczetna, le ltliurnaisme. sont
    gueris par son emploi.
    Jamils d'insuccOs ?
    Se vend dans toutes les Pharmacies

    D6p6t G6n6ral : Alb. DESMARQUETS
    21. RvU Roux PORT-AU-PRINCI


    des


    I


    Va bentilrice









    Ateliers
    DE L'ECOLE
    Des Sciences ppliqu6es
    (es ateliers sont aujourd'lui sufli-
    sammsnt outill('s pour olfrir leur.s ser-
    vices au public.
    IIs acceptent des trav.iax de 'orig,,
    Ajustage, Tour et Menuiselie.

    LA
    Meilleure Farinei
    du Monde
    Qtui p.u Juitl I plu: de pain.
    Qui du!lit,,, li p:ain ilt plhs b!;aic e.
    le plus It/.-r,
    C'g--t la Pillsbury's Biest d(e I~
    ,ill-bury W,.-ib nti Fl[u Mils Co,-
    Mluuiapulis Mina.
    Ern. CASTEiA. ,..rKt ,'t &$.t

    Chapeaux I
    Chapeaux It
    Chapeaux I I
    PAILLE DE PORTO-RICO
    ACCOUREZ CHEZ

    JOSE SAN MILLAN
    Le coiffeur artiste, qui vient avec le
    concours d'un chapelier remarquable,
    M. JAIMz TESTAR, d'installer une
    FABRIOUE DE CHAPEAUX
    PLACE GEFFRARD
    Saoon dI Coiffure du Louvre
    Pour tons les go6ts et pour toutes
    lee bourses.

    Francisco DESUSE
    Fabricant de chaussures
    La Manufacture a toujours en d6-
    pOt un grand stock,- pour la vented
    eu gros et detail,- de chaussures en
    tous genres pour
    HOMMas, FaMMRS, ENFANTS
    Les commander des commercants
    de l'inutrieur pourront 6tre executes
    daus uue semaiae a peu pres.
    23. rue des Fronts-Forts, 23
    POuT-AU-PRINC ( HAITI )


    Panamas I...
    Elegants, solides, arrives par
    c Montrdal ,.
    Chez M"" LEONIDE SOLAGES.
    Rue des Fronts-Forts.


    Tib re Z6phiri Bel
    Fabrioant de chaussures
    Rue Tiremasse, facade Nord de la
    Place de la Croix-deo-Bossales.
    Aanonce A ses nombreux clients et
    an public qu'ils trouvaront chez lui
    an assortimeut complete de cihaussu-
    res pour dames, homes et enfants,
    confectionnees avec des mattriaux
    de premier choix.
    La mason s'occupe aussi de toutes
    sortes de reparations.
    SPCGIALITt:
    PAMTOUFLP8 MUL8E


    Joseph Nadal
    POlhT-AU-PHlIN CE
    AGENT POUR IIArTI


    DE
    JOH 14UIMMONSCGO 14 PANY
    Nh:\ -~i~U. -. A.
    l~l~ 1' 1 ) K TUL''A UX E .N F ER



    E TUDE
    DE


    NOTAIiI E tJB I-"

    ' rniui c:t 'e- A 5'

    KOL assc."0,1 A,, O"w
    K 0 L A


    KINGSTON


    MACNISH'S KOLA PURE,
    MACNISH'S < IRON BREW S
    En Vente
    chez Catinat Fouchard
    IRt, du Centre

    Demoslhene Romulus
    Distillateur-liquoriste-in-
    dustriel,
    Dipldme et medaillg d l'Exposition Uni-
    verselle de Saint-Louis ( Elats- Unis
    d'Amiriq ud)
    Annonce A ses clients tant a Port-
    au-Prin-;e aue dans les autres locali-
    tes, qa'il a transfdrd sa mason de
    cobninerce sise ci-devant :i l'avenue
    St-Martin, a larue Rpubicaine(Grand'-
    Rue ) lialle No 38, non loin de la ga-
    re du Nord.
    Port-au-Prince, le 25 Avril 1908.


    A L ELEGA-CE

    CORDONNERIE.


    42, Rue des Fronts-Forts.
    le CHAUSSURES EN DEPI'T,POUR LA VENTE


    Promptitude et soin aux comman-
    des tant ici qu'en province.
    Chaussures de Dame forme et tia-
    vail toujours tout ce qu'il y a de plus
    nouveaux.
    Former am6ricaine et frsanaise pour
    Messieurs ; 61egantes et commodes.
    Pour les enfants le plus& l'aise.
    Travail solide execute avec
    des peaux de premiere marque.
    Assurance de grand rabais.
    PAtes, Cirages et Liquides

    Chambres garnies
    A Louer
    Sadresser au No 38, rue de la Rdu.
    union.


    LA MAISO N NICOLAS CORDA
    157, Rue R6epublicaine, 1.7.


    1o 0"1I& V l ace!ItonaI' a I vj -i
    t I ik I C II ji II. L C ( )I I 1 %. 1)r ;t,' 111

    Ii U. I a1C S:Ii iFt !U; ILI V1s111! t-.~-S
    I~11c IV.t VCli i ar)li


    Tun,, ses MOMcri
    ta t e n tnagasire l
    lef" Po rk I ures et
    lui permnetleid,
    mesl Ito'i Ips diiIp
    me les )Iluid


    et l.i oi it .'- pix c-t accessible i toutes les bourses.
    Toites ,. s,.s 't t triou\eraie:it pas i so chausser dans le nrgn
    -fi ont s;lalitltit-s ,i, ts its Ic ule res patr un article fait sur measures.
    N. I'-- Lt atisu, p:Ul ,ct ituser, sans prendre les measures, les perooilna
    iie p.uA'cUt Us' rcndre.
    11 suftit Ile lui eivover une chaussure allant bien, ou sinon lui signer I
    ldefauts.
    L.e:; (.iai.-sutses ni'llan~ t pas bien sero;it iemplaces par d'autres, rectifibesd
    pLi'"s les ob.sei \;tiolls fournies.
    La faculty ,1,i Ietour es.t periiise datns les '2i heures apres la livraisom.(
    los chaussuires uait ete porties ou ne sont pas a l'dttat complete de neuf eAtll
    ligourcusemneit relusees.
    La maison defie toute concurrence, et envoie franco en
    vince.
    AVIS.- La Maison a nouvellement regu un assortment incomparaw
    peau : veau verni, vxAche vernie, vaiche noire, veau satin, kangaroo,
    glaces noir, jaures, champagnes, rouges, etc, etc.
    Vente en gros et en details
    Les clients trouveront a partir d'aujourd'hui toutes sortes de fourmi
    pour coidominerie dles prix excessivement reduits.
    (es p pix excetptioiniels ne sont obtenns que parce que la mason ne faith
    ses a Tl;irti s 'jit dlii .tteiniit avec les fu!riaques de peaux et de fournitur,
    Etats-lUins tells que: tirants, filletss, l;, ets, clous, 6lastiques, fil pour
    et Ipouur 0oi lon niers.
    Machines coudre Singer"
    Pour cordonniiers, taillters et couturi6res. Demander catalogue et m
    gnenmonts. 41
    La maison accepted toales les commanles qui lui sont faites en ce qui
    ne la cordonnerie.
    On y trouvera des empoignoC, pour homes, femmes et de toutes poi
    travailles avec un grand soin. Coupe excessivement Kodass P.
    Avis aux marchands de chaussures
    A Pat tir de ce jour, la Maison se charge d'executer les comman4i d dl
    sures qui lui seront faites avec un grand rabais de rix.
    Demnander renseignemrets A cet dgard et le catalogue qui vous era
    franco.


    Au dernier cri!
    FABRICATION DE CHAUSSURES
    b. FERRARI
    A l'honneur d'annoncer A ses nom-
    breux clients de la Capitale et de la
    province qu'il vient de se transfer de
    la Rue des Fronts-Forts, avec son mnme
    stock de chaussnres, d la Grand'Rue
    au N 153 avec l'inscription ci-dessus.
    Los clients seront toujours servis
    dans les memes conditions ; c'est-A-
    dire avec les 5 o/o d'escompte sur la
    vente en gros ; sans oublier Is me-
    mes soins et la Ilrme exactitude.
    La Mason se charge toujours de fai-
    re prendre lei measures A domicile.


    L'ARTISTE

    F STINN
    Bios ooau du grand peU
    A la disposition de tous ceo
    draient conserver, en de
    artistiques d'une ressemblance
    te, les traits de parents on d'
    fectionnds.
    M. F. STINes reproduit leP
    les plus ablmes, les plus
    triomphant de l'oeuvre
    du temps auquel il arrache
    plus grand succes, la beaut6
    ce des physionomies qu'o-
    disparueA & jamais.
    Adre: Rue Pavee, n faenMO
    macie Ewdd,.


    - 1 -~ ----~-