<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00312
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 14, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00312

Full Text
peuxlbme Annde, No 315.


)


PORT-AU-PRINCE ( HlArTI )


Mardi, 14 Avril 1908


QUOTIDIEN

=-- ABONESMNENTS :T DRECTE"UR L
r-- ABONEEENT-S DIR.ECTER: Ii LE NL'MERO 11 CENTIMES

AR MOIS Une Gourde D'AVANCE Clemezat M1Vagloire,
i Les abonnements parent du ,r et du I5 de chaque
D~PARTEMENTS & STRANGER : R DACTION-ADMINISTliHATI )IN mois et sont payables d'avance
Frais de paistet en sus. 45, RUE ROUX, 4). Les ImaiuscrAts Iusercs ou noln ie serornt pas rendus

Pour tout ce qui concern l'Admninistration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Roe Roux cm Bonpe-Foi.


unte la Presse irai


e:


PROPOS


DES ARTI


La presse tran;iise ne nous a pas mtna-
, it est vrai, ses sar rnes, ses raille-
m chkat:cs e son prsiflage aga-
Mais, dans certainis journaux, des
mes autorisees out pris courageuse
ant no:re defense, des consciences bien
irtns ayant protest, centre les calomn-
s don't on nous accablait.
Nous mettons sous les veux de nos lec-
ars ces 1loquen:es lines que nons ex-
yoondu 'PTare, nous propoant de fair
ape qu gndral sur la champagne de
ese qui a 2tj menee autour de nous.
Le Francais n'est pas grand ama-
urde geographic : c'est IA un mau-
is bruit qui court dans le monde
Qpuis an certain temps d IjA. II faut
ouer que nous De faisons rien poutr
dbmentir. Nous nous contentions
Vuovt,pour juger les pays lointains
Ppreciations hatives formulees palr
SOyageurs peu avertis ou simple-
atfantaisistes: il nous ar ive ainsi
nous montr r injustes envers
penples qui nous ailment et que
U1 d tachons insensiblement de
"1p nos sarcasmes ou notre in-
4ISce miprisante. Nous som-
geat oetendu la nation la
Spirituelle de la terre, nous I'a-
oahO-m6mes proclame el l'uni-
.i lis6 a ratified ce jugement.
Is Prmoon garden que la joie de
,Cw bon mot ne nous rende in-
0'1irement m6chant : les peoples
rAir 'usceptibilit6 que I'on doit
r manager, si on veut conserve
= .ys a particulieremeit souflert
riSd6plorable tendance de notre
t e'est Haiti, que sa langue, ses
it 0s et ses moeurs font cepeti-
e rSS ielement francaise. Cette
i rpblique noire a eu bien des
bfas. lle a commis beaucoup
8s. Aa milieu de mm deboires


soute aux munitions, lira son revol- doulce a France n'en savent done
ver et lit feu. Une explosion formida- pas bien long sur notre compete. Les
ble se produisit et la C Crete-a-Pierrot* lives de gdographie, mis entire leurs
sombra dans les tlot-. le dtapeau na- mains durant leur passage au lycee,
tional n'avait pas t amuiend !.... Le no parent guere d'llaiti et quand ils
a another se livra alors A des exer- eni parent, c'est pour exi-cter., d'une
cice de tir sur la carcass du navire. petite phrase tranchante come le
Et Le lendemain, I'Empereur Guillau- couperet de la guillotine, un pays qui
Sme enregistrait la grande victoire de fut colonies francaise et qui constitute
la marine allemande dans la d6pchMie acluellement lo groupement franqais
CLES CONTRE HA ITI suivante adressde au capitaine, qui ne le plus important de touted I'Amfrique,
-- croyait pas vraiment avoir mnritd taut Ic Canada except.
elle s'est toujours, d'instinct tourn6e d'honneur : a Bravo, a Panther bien a Que voulez-vous quepense des Hai-
vers la France, epdra ne de Ian- travaill6 tens le rh6toricien franCais qui a lu
iee Imre-pariovia ent es p- aa passe amLiaino f unanrime dans son manuel de g6ographie un
trolet rconfor ante Mvis oTent ies pa- pour Iouer I'acte et la mort de Killick. jugement formula de cette fadon som-
dres raillconri s ie nous a cillos Les journaux franc ais, eux, le plai- mare: Haiti, capital Port-au-Prin-
des railoui s lIfe ieous acellls lile santrent agrbab~emenl sur son lilre ce, et Saint-Domingue, capital Saint-
plues sli vp -ss en d'uts. Et c ild'amiral et nos spiriluelschroniqueurs Doiningue sont des rdpubliques nf-
idoloures pses qt'elles se utant plusr soe roulerent a on dcrivant le nom cIes, trWs arrierees ? Comment
pdouloui-uses qi'eles soul prot't'es du malheurenx navire. Ce 'fut une vout-on quo devenu remain hom-
pa des r'oubaai jaraiesque im frre so grandejoie dans les bureaux de rd- me politique, banquie ', industrial,
pJnibLe n'ouie pruisirent cez es t1 daction.... n bateau, mime nteg". il port que'que intdert A cette Hai-
tiens cultivs lies articltez lde Hai- a-t-il le droit de s'appeler a Crete-A ti qu'on lui a represented come re-
atien. es oult auxivs articles d la plu- Pierrot ? Personne ne savait que ce fractaire A tout progres ou qu'il cher-
part des ournaux e frad(is Cil1II I nom grotesque evoqie anx yeux des clie A v placer ses capitaux et ses
tantisa:te oiroique de I'amiral KillII. Flaitiens le fait d'armes le plus glo- products? S'il apprend que I'Allemi-
I,'histoire mdrite d'tre rappele. ,ieux de la guerre de l'Iidpeandance giie se prepare A donner une bonne
Au course de la guei'ie civil de national !..... Ioon A ces nigres 1Ig4rement tein-
190"2, le commandant do la caLinnonib- Les Haitiens ne sont certespas md- t6s tde civilisation francaise le mot
re lhaitienne a Crtac-A-Pierrot -, au nagespar les journalists d'Allemagne est de Guillaume II il se taira ou
service des rdvolutio-inaires le 1'Arti- ou des Etals-Unis; mais, ne parlant me-me comnme cela lui est arrive
bonitt, lit fair des perquisitions 5 ni I'anglais, ni I'allemand, ils n'en sa- qulelquefois il joindra sos applau-
bord du steamer allemand a Makoma- vent ordinairement rien. La moindre dissements A ceux de la press offl-
nia a, qui transportail des arrnes et critique de la plus obscure feiiille cieuve allemande ignorant que I'une
des munitions pour le compete du trancaise est, au contraire, immndiate- de ces lecons la plus sanglante que
gouvernemeint provisoire dtabli A Poit inent connuo ici, reproduite et corn- nous ayons recue- fut donnde a Iai-
au Prince. La CrOte--lPier rot rientle par toi- I-sjournaTxI ti en 1871 parcequ'elle avail Irop net-
ayant t pour ce fail dtclarde pirate, Les F'ran<;ais jugent mal Haiti par- tement marqud sa sympathio pour la
le Pantiher a, de la marine impcria- ce qu'ils ne I t connaissent pas assez. France vainiue et hiumilide De crain-
lI d'Allemngne, rccut I'ordre de la C'est ce que constatait tout rdcem- to d'engager ses fonds dans des entre-
couler. ment un jeune ecrivain haitien, IM. prises hasardeuses en pays barbare,
Le navire haitien 4tait tranq tille- Dani~l Bellegarde, dans une etude il laissera les Allemands occuper seula
ment a I'ancre dans la rade des Go- publi6e par une importance revue de la place, s'emparer du haut commer-
naives quand, le 6 Septembre au ma- Pris : ce et faire la loi sur le march haitien.
tin, le bateau allemand part et son- Entre Tahiti et Haiti, beaucoup It se retirera humblement devant mes-
ma las Cretc-A Pierrot d'amener son ne font aucune difference et mmem pa- sieurs les Ainricains et- comme la
vavillon dans le plus bref delai. I'a- raissent assez 6tonnds quand on leur nature I'a pourvu d'une Ame singu-
miral Killick, qui Mtait a terre, alit6 apprend que I'Etatinddpendant d'Hai- librement compatissante il ira jus-
depuis quelques jours A la suite d'une ti n'a rien de commun- si ce n'est qu'a les plaindre d'exposer leur argent
operation chirurgicale, se rendit im- une certain similitude de noms- dans dos affairs aventuieuses de mi-
in6diatement A bord. Dans I'impossi- avec I'lle oceanienne qui abrita les nes et de chemins de fer. *
bilite do fire executer les iuanoeu- amours du volag- Loti et de la gra- Je soiiffre- ecrit encore M. Belle-
vres necessa;ires pour livrer bataille, cieuse IlRrahu. Quelques-uns con- grrde de voir que la France ig ore
ii ordonna A I'6quipage de quitter le naissent la position g4ographique de combien elle est aimde A Haiti et com-
navire. Le mddecin, le docteur Coles, notre pays, mais confondent volon- bien elle gagnerait et nous gagne-
lui demand comme une faveurde res- tiers les deux r6publiques entire lea rions A rendre plus 6troites sea re-
ter A ses c6t6s. Quand tout le monde quelles l'le est partagde .. Lea innom- nations intellectuelles et commercials
fut part, I'amiral descendit dans la brables bacheliers qui peuplent la avec notre people: son attitude Indif-


--- -- I I --- I -- I


c






rente ou aggressive, dioigne (1'elle de
plus en plus des alTfclions qui out rI-
itste jusqu'ici & tous les assaults mais
don't je n'oserais garantir la persis-
tance ind6finie. *

L'amiti6 d'un peuple--uelqueo pe-
tit qu'il soit- n'est pas & ddaigner.
SLa France exerce a Haiti come
Ie disait ces jours derniers un Hai
tien- une sorte de magistralure in-
tellectuelle a qu'elle a int&iet A con-
server. Elle ne doit pas ignorer coin-
bien les sympatllies pour elle sont vi-
vaces dans ce pays, rameau d6tachtl
de I'arbie igaulois qui continue o vi
vre de sa bvo puissante. M-is pour
s'uleuresser au sort d'Haiti, il faut la
connaltre. II faut connaltre son histoi-
re douloureuse, sos institutions, ses
m(ears, son degr6 de civilisation, ses
resources 6conomiques. II n'y a pas
IA- je vous assure- qu'nne question
de sentiment ou do simple curiosil6.
La Franco qui nc nourrit centre ce
pays les liaiticns lt saveit Ition
-aucun project d'abso lbtion, peut t
doit jouer ici Ic principal rule : sc.-
tralitions gOnkreuses et les intirets
de son commerce Ic lui comnmandent:
Je suis done lieuroux de I'liosliilali-
Id quo veux icn mtl'; accordd r, Ioo'm
patlet d'lluii. le Iliarc e la l nig-w
pratique qitet j'ai d, s lrlc s nsli i' i-
lies me perinetl e Its ajii't it.i (ni
connati-sunce do tausle clt li tour illn-
pal lijalit. J's.si n i. d .( s cs cau e-
ries de <|ti ai.ine, d'in'''%rssi r meIr'
lectelei s Ai l''vol t ion illte-ll'ti Ilo, ,I
mnatkrielle de la lth'luiblique laiitiuein
e*n presentlait, sans pIlli-p|is i~I I t-
iailienlent tou d'Iaio!tegi, i iuIdeall*
coiullet de va F ituatiol iI.s.'nt, .*'-
Pour comllupl idtt I'lrtat acluel tde I
jeulle tocidbc, il Iaulrtlonttr ai ses
origies. o01nl me pcime:at Ill a d'y iisi,,lei
un peu, le pass. plteana t nlcodlt de
tout son poids f'ur Ie parsent.




louvelles Etrangeres

Derni6res Ddp6ches

KIEL..- Aujourd'lhi a t6I lanct le nou-
veau croistur protigc Brucclxr qui dlplace
5.ooo tonaux t a unea vitesse de 25
neuds.
LISBOiNE.-- Le prisidcnt du Conseil des
ministries a donnm sa d mission mais le
rol a refuse de I'acccpter.
Le roi Manuel 1I a l'intention de dissou-
dre la garde municipal don't la conduit
pendant les derniers desordres electoraux a
caus6 Iindignation gC&nrale.
La vile est toujours pleine de troupes.
On sait que les republicans ont triomphb
I Opor o.
WAsCMImGTON.- L*a pi4dnt ROOw- fI
A dBasod6 au Cogres la coostrnction e
4 cuirae .

Soci6t6 I stronomique et
MUtorologique de Port-au-
Prines
La SociCte astomooniquc et mitorolo-
g'que de Port-au-Prince nous a tail le plai-
sir de oo.s eovoyer son bulletin annual
qui contiet des observations scientifiques
de grand int3et faites pendant l'annCe
t1O7, elles que direction et vitesse des
reWo, aotmouvmentis crosmiques, etc.
No seaeredments A la Soci1 asrono-
maIe et to0s no8s 7r0 de succ6s.


SENATE


La se.ince d'hier a eu lieu A 5 hcurcs 15
minutes avec la strict majority de 26 6-
naieur.
Sons !.a p 1 idence du snaiteur Dau-
phin, pi id i du Comitc permanent
qui p:-;\n a Jd'bord A I'a'semblde le rap-
port re a'a t les divers incidents qui ont
tu lieu per.d.tt les va:ances pairlementai-
rts, on pr)oc.ti &l la formation du Bureau
dfini it pour ic i" mois de It session.
Lct c.nd da L .1 la prs:dence du Grand
Corps sont IMM T. A. )oapton, Stephen
Archer ct Dr Deioic Laroche.
Le premier tour de scrutin donne les r&-
sultats suivants :


Archer
A. Dupiton
Laroche


13 voix
t10
3


Le sdna,.'nr Liroche price se; coollgucs
de reporter Icurs votes sur S Achlcr. On
passe alors A t111 c'cnd tour et le scnateur
Archer rst 'n unrdident n.ar IS vo'x con-


tre 8 accordces A Dupiton.
M I). Thtlodorc et iDion.6i
sont :Ius ler et 2'"" s.crdtaires.


. :rcb ours


~~.1


M' S. ARCHER
President
du Senat ds la Republique
Le nouveau president appartient depuis
1888 aux assenbl!es parlementaires.
D'une correction et d'une couroisic par-
faites, se solidarisant d'une fa;on sincere
avec ses collogues, soil a la Chambre, soit
au Senar ct pregnant hautement la respon-
sabilitd de tous les actes lIgislatifs, il a su
conquerir uu pres:ige qui fait autorit6
Pendant longtemps, il presida la Chambre
des D1put:s.
President du SCnat et par consequent
I'rsident de 1'Assemble Nationale, il sau-
ra maintcnir la plus protonde harmorie
entire le Pouvoir Excutif et le Pouvoir Ld-
gislatif afin que puisse se poursuivre la r6a-
Isation du beau programme d'ordre, de
probity et de fiertC national du Gen6ral
Nord Alexis.
-t -. 1- -




D6partA
Sont partis hier par le steamer a Prosi-
dent v A destination de Kingston les passa-
gers suivants :
Mr et Mme Joseph Dina, Elias Btesh,
D6plvire, Lyon Hall et enfant, Samuel
Messam, Simon Grand, Ernest Morais,
Mme Emm. Nadreau et famille, Mathilde
Beram. Arthur Bonnefil :et enfant, Marie
Conna Rose, Mme Vve Louis Bugoue La-


fontant, Mmne I. Cadet et enfant, Gas:on
Voltaire, B Swaly, S, Fruiman, Mr et
Mme Georges Allhm et 2 infants. N. Al-
lan,-Melle Marcelle Lauture.
Par le Cherusk;a .
St Mar. : Sylvia Gard&r-, Franck Bar-
ihole, Emile Dova.
Goaicves : Moliere Mathcier, C. V. Ca-
beche.
Hier est part '! si Contrdal avec Ies
pa;sagers suivants pour :
Port de-.Pai.x : Chirline Mazaire, Pere
LeCair, M,1nc L Rochemon. Mile Alicia
T'yphaine, E va De;roches, Eugrne Denis,
M. Jn Baptiste, Mine El4onore Duvivier,
Vve Alphonse Thlicbud
Cap-Hailtni : Mme Joseph; Adelaide,
Merentier, Theophile Christon, Em Jack-
son, C sir, Virginie PI'hajon. Mile Rose
Gabridl Augustin, loseph Gibriel Augus-
tirn, Mme Antoinette Pierre, Brunette Jean,
Boyer Daguindeau et cntfint. Civil, Mme
Parftit Josephl, Bonne Grimnard et enfant,
Nico!as. An.thallic Gcn:il,Mmne Ch.'ry Au-
gustin. Mmne N. Cvemite, Ducatrel Ga-
bri:l, Ldi l'css:er,t t eufait, Sceur Ger-
trude, Mni Ultino Hec:or et n urrisson,
Amdline Danatien, Preval Daniel e'
nourrinson,tt u;i nntm. Mile Digene Te!c
nmaue. Ara ...nd Cabriel, Dp'itS St Julien
Sanon, Mr Bouc, Alcxandtr Deaibes. Da-
,Iusseu Mo'n-reil, Mtle ,F Montreuil.
S.in Juan i' '1 i, oRi : Jo., Mau'y,
holh M iti a.
'lBs-c-Tcrre : Mmin Clhcritz, M le ChI
r'ez,Mll: G Chciriez.
SI',;t,.-,-.i-, : i : c r Gis:on KRevc-, Mile
Marie Bo!sgris.
l'wrt d* Fran.- : Mim; Sar,lI Jiohnes.
I.e II vi : Mr et Mine Pe,,z I nour-
ri~ on, P.ia aui, 4 t aifnt,l'ef z. FI:rre Jean
d- la Croix, I'rFre Az'mon Mr et Mme
Bertin, I re JacCes Mo'teIl.Flidmy Sieour-
nd, Mr ct MnU Ie.on Mttuhu t enfant.
!eai B:ndt ck.l'Ec Al'aine. Pcre Plessis,
IF'erand Liville, lPre Gendronneau.
Administration Postale
SERVICE INT RIE-:R
Lettres reconmm:ndres en siouffince
MM. Ft rniand Ditan, D. Fdlix, Bertrand
Casimrnr, Jos. V: Dcsir, Jos. Robert. Oddle
Pierre, G. Obas, Anta'cidas Guillaume,
Mary S. William, Mmes I.. Martin, Gos-
bo, Cccile Descayette, Melles C. R anfort,
Nessine C6sir.
Nouvelle Brochure
M. Henri E,'tnne vient de fire editer a
I'Imprimerie du Progres ( Cap-Hal'iin )
uine nouvelle brochure intitul&e : Menson-
ges audacieux. Bouffolnerie i enregistrer.
C'est la serie de ses pamphlets que
continue I'ardent polemiste pour le triorn-
phe de sa cause.
Nous lui presontons nos compliments.
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES8

Obsexvatoir i
DU
i81NAIBIL COLLtGE St-MARTIAL


LUNDI 13 AvaIL
tRarometre i idi
rewpratu minimum
re mxmum


763w'7S/u
200"g
320,1


Moyenne diurne de la temperature 260,2
Cidl clair jusqu'a $ h. du soir ; covert
aprcs 7 h.
Vers 9 h. du soir, pluie au NW.
Le barometre est stationnaire.
Un peu d'agiation sismique dans l'a-
prs- midi.
Direction dominant : vertical.
R. BALTENWiCK


Bulletin de ]aJugi%
-jL. dcrnEir t'Lcicule (Jan ier.
BuIILtiij official du DIparteincen
lice con:ient de nombreas ufft,
mt-ne otirant uti int~rtk vriL
N!, LUonce Viard y con iluel
sur Ics droits des infants nutrumks
Bulletin de I'Agricult
Nous avons rcu le dernie
t Jaivier-Fc~vrier du Bulldtin 'fkm
gRIZ'uhIrtI' cf ~te' lI))IduSIrje, tdiz6 &
meric Iklinond Chenet.
C c nuniu ro contient un rappa =&
~i'ieurCbivineau I~urochcr au
d'X at dc I'Agriculure des notes
cukure, Ic Pecher, la canne i
Promotions
Par suite de I nomination de .I
),*,iirc au poste de chiargi d'affaires
t, -t S in ro -Dorni ng,, les protnoioi
\intces Onft Liines au Ministr4014
nations Erxi6rieures
I .\kmiclr Duw-'Y chJf d dedivi
\1 CI.ir'c; L chiud. clief de Bums.
Nos compliments.
Deux grosses faillitesI
A Ilemagne
Lcs (aillites continmcnt.
I.a inaison Gc'z 1. ,de Glogaa,
X'huilc et de c r~: i dis. a depos4 ;ou
Son j isslf sVnv A i r 7 ono ri
Richard Gcltel ti cf de la minscn,
aV.ii pri~Iiih fitnt. s'A.t suicdl. O0
:Ton~lvc 'oiicadaivre hiis ~I'OJer
1i, 1 miii dL oftcctions cen go4
et \Woltfa suspendn ws piiementil
p.'-;iif est dc 7io.000 fri~nci.
[.a fabr:qvic de lin ---ti Gutuz 'V
St, "It cZdlemrnt en proic aux plus
difficult~s tinancktres Son Pasif
3 12 Soo francs on a:tif de 60 001
semultiient.

Service Atlas


I," loamt # ALTAI,
rjiitfm Ntw-York It 3 courant
Ca3 p-Haitien. Port-(e-Paix et
L'oi't, e5st attc~nduuici mercredi15
SF t. 11 1)ji lira pr'obableme t
-oirtse pour JturCrmie, Caves,:
Santa-Marta et New-York,p
nitlle, frkt et passagers.
**

La m-alle piour I'Etranger W
vetur t PRINS SIGISM
( vi., J(r*1mie ) serafermk8 i&
nwiiicredi 15 courant, A 6 h0u14
soir.
Port-au-Prince., t1 Avfil1N9
F. IERMN ANN &GOP C', A


--- ----~- -

An dernier

FABRICATION DE CI SIIS
"D. FERR]AI
A I'honneur d'annoncerl i
breux clients de la CapitI
province qu'ilviont dese
la tue des Fronts Forts, avecM
sto.k (Ce chaussures, d "
au No 153 avec l'iiiscription
Les clients seront ioujoe
dans les mtoIImes conditiOl';
dire avoc les 5 o/o d',escoaP
vente en gros ; sans oubWi.
mes soins et la mime O .
La Maison se charge
re prendre les maesuar l


~rt+ vr
,,


|




___ --l : l~~-Llt- awAs


da pourluoi il.s n'.vai4nt pis v\Olit1
baltre. L'un d' ux soil des aio gs sI
(it :
a C'est pas comine ;h qu'il fau-
nous commander, vous auriez di'i dit
re : a Moussou tamlbo, voutl'/-vous
battre, s'il vous plait. a
Ce tambour indiqjuait tr. his bi les
rapports qui doivent exister danis ine
arm&e entire ceux qui commandpnit el
ceux qui obbissent. I,'olbissanice re
doit pas ttre itnpost'e brutal it
elle doit etre consentie, diel dolt Itre
obtenue des soldais par Ie raisonne-
ment et la persuasion.
On faiit cilll \ue jouir, i ('C sitj et, des
C()US slspciaux 'dulls nosi regiilerils,
transfoirlbs palr Ile -ouflle pi)uificateur
de I'Affaire Ireyfus. Dominique lBon-
naud a Ineme rim,'i urne cihauon Ia-
dessus.

Je n'irai pas jusqu':t dire (Iue ce
pauvre Coico u avait riai-oi lorsiln'il
prtlelldait (lue I av nir gres et que la race noire n;i, ii r it
bienlol A lat tote (d' I'lliiiinai tit '. (:
Coicou 0t1ait l)po;te ; sa ftiEoin : i; ('t.itl
a dans le noitr tcomine d'iut' s solit
dans I0 bleu M. A i'h'lieire wletiillt, il
est lnimiie Itolut A f!'it dtuns lei( oir,
puisqu'iI a 4t&W fiusilld sais lque nous
puission(ss t Iop st'v-remenlt repiochler
sa mort aux inires, qui nous reponi-
draient : Aprl'-s tout, vous ne (nous
avez pas donrl6 I'exeiiple de la boil
t6, puisque vous avez giillottin6 Aul-
dr6 Chenier, qui ('tait bien sup'rieur
A Coicou.0
Ce que l'on peut dire, c'est (qie,dans
q(uelques ann6es, il a'y aura gubre
do difference entire I'histoire d'llaiti
et la n6tre. A measure Ineime que nous
avancons davantage dans le chemin
de la regression; nous nous rappro-
chons de plus en plus de ces prini-
tifs apparent qui sont itosPriinaires,
mais en 6bbne.
.Examinez les closes dte lpi-t vous
n'apercevez gnl're de difftientce entire
ce vieux pNre Noid Alexis qui, inalgrit
ses quatre-vingt-ltuit ans, ilOInlre' ulne
activity de june iinnmme 1rour con-
querir le pouvoir et le petit I ;' '- 'omn-
bes, cher auix vrais lioc;,itl -. i-: ii o-
diliant un peu It tlexte, I.-' loi.ards
pourraient chi ntetr danls l- 1 couloirls.
Nord .Alexis, Io I|>a:It '
No Nurd .\lxis. iproli' '
Ce bon i ii a qul i ha ln Illll-' li 016t 1t,.14 h,' ,Il '
C6 li nlo s vl.'. ce li ni.iis prtiI. (,.est ui ,it.'i ,ius
I /(irl, '"est lui pi / ,,ous p'roti'o 'l')
II serait putliili de nier, cepelnlait,
que si noius somlrns A peu Iitas ai
m6me nivean moral, nous avo;s .;ir-
de un clriiain advantage au point de
vue de la forming, de la virtuosity, du
lyrisme.
Les natgres d li:lli dansent peut-ktre
mieux la Itiflboula (pli' .lJaurl, inl:i
Jauis ^gallnadlide avee plus t.-;e verbo-'
sitd (d6clainiiloil' sur li code r'aide
du paradox et du sopliisme.
Un nIgre serait Iput-ctre embarrl;s-
si si vous Iiii doniie0 z ia fair e I'loge
d'un homme qui a vomi,tlaqut, truc-
t partout el qul s'est plu touto sa vie
dans les dtiec'ions, les corru tions
et les put refaciions.
Jaurts so tire it merveille de cet
exercise ; il vous aftirme imperturba-
blement que cet hoinme malproIpe
qui fut Zola a lhonorl I'iumaui itt, a
grand le patrimoine moral de la Fran-
ce et inmrite les honneurs du Pantl hion l.
Les representants du pays applau-
dihusent avec transport cette glorifica-
tion pompeuse et grotesque de I'ob-,
scenit4 et de I'ordure.


C'est cc qui fti.'it bcoile (flliC CO
mallieurt six Coic oui ,'aviit. jas io01t &
Fait tort (jItdk(l ii aflirmait qiue le le-
giie de Chim tait pioche. 01.;s pau-
vres Arvenis n'ont vr*aiment p'a de
chance. Apr6-s avoir t ( rd Iiiites nii e1-
clavptt i pal, 1(,. S Smites, ils auront
'I-Ait-rt.liii :.16t le C (haarnites pour
nallt rs...
I"DOUAID DRU MOUNT.









DU
S-0r;KAIRI: CrAttLL LS~ t~ii~;


MARDI 14 AvIL
Barointtre A ;;iiJ:
reuipi6rat ul"ni miinairn
Turlpe~ tu ma~;ximum~


6; 9 "-'
21 ,7
330 5


Moyenne diurne de la tempdr.atinre 250.5
Ciel assez clair le martin, un peu nua-
geux I'apres-midi ; couvert A 6 1h. du soir.
De 8 h. A 8. 3o0pluie : 2,7"'/"'.
Le baromttre est en hausse.
Un pcu d'agitation si :ique dans I'a-
pres-midi.
R. BAI.TENWECK
Une voletise
Hier soir, vers les 7 heures, Hue du
Centre, N) 76, au moment oi la fanille
Larricux se trouv it sous la galerie de la
mason, un vol important se comettait A
l'interieur.
Une bonne de i ans, originaire de Pe-
tit-Goave, enlevait une boite contenant
tout le produit de plusieurs jours de vente,
ainsi que la clef du mn.gasin de la Veuve
Larrieux, situ6 Rue des Fronts-forts. Un pa-
quet d'objets de couture, linge, fins den-
telles etc, e,&6r aussi enlcve.
Esptrons que la police arrive A mcttrc
la main sur 1'audacicuse cambrioleuse.
Haiti litteraire et social
Notre confr&re parait samedi, 18, deux
jours avant la date, avec l'int6ressant som-
maire que voici :
Paroles rdpublicaines, Ernest Lavisse ;
Le general Alexandre Dumas (fin), De la
Charlotterie ; Poesies ( 1876-1879 ): Con-
version ; Le Renouveau, Solon MVnos ;
R&cits historiques (suite ) Gustave Vi-
goureux ; Courtepointes, (Fortun6 Mal-
chanceux ), Laforft 'Noire ; Curieuses sil-
houettes sociales, ranciwque Pau ; La
puissance navale duJapon, Franfois-Xavier;
C. G. T; L'esprit de Maurice Donnay,
Lettre de Frridric Febvre : Lettre sur le
miel, du 'Dr mon .Audain; Interieur, ( Le
Maire et nos rues ), Antoine Laforess ; Pc-
tites notes, A. L.
Asile Frangais
Pour .rjpondre a i ddsir de plsieurs
membres. le Conseil d'Administration de
la Socikt francaie de Secours Mutuels et
de Bienfaisance a, dans sa seance du 8 cou-
ranr, dicidt en vertu du paragraphe 5 de
I'article ier des Statute, que la salle des
F',t, s serait ouverte tous les diminches,
atin de pernettre aux membres honoraires,
actits. etc., de pouvoir passer un moment
.igreable.
Dimanchel prochiain, 19 courant, Its por-
tes donnant sur la Grand'Rue scront ouver-
tes cd 9 heures du matin A midi ct de 2
lhiures A 6 heures Ju soir.
Des livres, journaux seront A la dispo-
sition des visiteurs.


Noruvelcs Elrangeres


Dernieres Ddp~ches
WVASHINcGTON.- L.e lieutenant Hob-
son, It t',su.; di Menionac et reprd-
serita:I pornl '1tat I'A'boirna a insist
'pour quo It'infiase C4 cuirass(rs au
lioiI (td o Ii (lit (IA'en -1808si le% Etats-
Un s avaieiit cu :3 cuirasscs de plus,
jarnais I'Eq)pagne I'aurait voulu la
gueero? ct 10 coniflit Hispano-Amdri-
caiam utait ,t16 rdg'8 par la voie di-

La convention rcptublicaife do New-
Y'l~ik a d(sigf M. Hugnes comme
c:andidat iti la Pr6sidence des Etats-
Unis.
StNDIEGO ( Californie ).- L'es-a-
dre am~ricaine a quitt. 6Bahia Mla da-
lena cn ioute potir S mdi- go.


LA


VANNERIE


Ullf. !t Iilt' iinlltisti it' (1U- chiitz IIGus
'lev I : l It atI I cti'!:I t II i tI,)II dia h ivpi 4i1qii'-
'lute, ft.m A ct.'lleetl 1.1 it 1.uI1 rie .(ui,
I~jet (ttiflil'o, vii'Jera.;c t mi % \ It thle ccu-
)1c'uXb Ir-as iiiacit i *I, tisdair assez
iindsi. (:C.tte ''efilt i~itlIsnti. par Ic peu
lell'ot I tju'e1'.' xig ei e -,I *recommati-
'-II tli Cll' JC

Wieli lol (CII Oae il Iit~l tN S cII0PllpIt Iit trop
l"Iaciezticiil q4 nt1[.1 lajio...tj~itiie Ikur
fanuil'! le IWua' jeIriuet jis tine existein-
cc l'acile.
iDopui.s 6 A 7 as hi vanilnleie s' st Ui-
velo,)pJ leinteinnt tii:us I acias- c i
SOMlASeS nii g.mir on, qui occutip.;it Iour
10i.-;ir iA cotl ecliomicr tAuie petits pauie ie s,
-Lgs ckciieatixI, de.-; veiilails, tles 1)oite--
141 l01.;p'hivs et mwie fuule eve'oui de
00 gonhle dont la vei.Mie tia Ii i -e jazalais
ct (jUi cOlIIiA4'W'L i~tZ' t, l0l' It25 stiles tie

Senieuit PCel'SOMt 1tc I'it o mpriO 6a cette
illiutistrij ia diiretion qiiti'e3 meitje ;
I In e 'ibil"!Ail' -.4 11-I1)It0i lev it i ?.Sel
it group~c autout~urtde ui, dmv;u&-tn alc.Iier
Ceux (11(i jit IdeS th vj)Ositioils InIj Ities
pour ..e g!z ldoaavail.
La vanterie Iiaitieiane manqiueit do va-
rit.tds parceiltje tl'uuic part,ele li s'in.s-
t re pas does m1Od6t''s etr-alige's ct (he
lautre ta'ulilise ptas les mnaticres si nom-
breuses du it oil se setL daris cette in-
dustftie.
Chiez- nLouZ,oni em jioie jusqu'a present
A ia vatnuerie luo les reuilies du Idaa-
coolier.e 12 ainbou, e ro teU, I' 1 ail-
le de uiz, 1: th Uche de la canoe a sucre,
du Wetit mil, du mius, tie la paille it
rauoir, ou jouc soot dhlaisad*, bien qne
COpendant ces planted ojient let maiy-
res lea meilleure. ot lea plus uslljm
I tan* a, vinnriem '6traagi. t surtogit
frangais..
NOUs reCcvons jourmiehlemncit (lei ina-
nd S les iPaiis des articles tie vainie-
lie, ties corbeilies, des hoites A mou-
th11* S et allttireS, ]dS pmrliers I our bon -
hoits, '1s boites A layettes, tiles porte-
(11 t1 j.iti0,1apluies (til uj'! hit'trent;
I 11ttiC0les ;ii iche, fabrij~s clie/

JA kC45 iS.) I 1ISIt k6et prei'-;eo e tei'
ulit"'av'nint pt':id inti Iepoqtju#' i.j dish i-
buti(1IS SkCOlidj's tie vi~.ileu'le..; exp)si -
h~ii~ t'ou~aIes ut~ivai~s ties 1i-moiseI-
les de I jog Igs.e, i tie 1itl ue. tie d'Exter-
'at, ile Mme Durand, de I'Orphelinat


]


lie hi NI t,4-dei tie erceinf,

a~vonr- pa conisstatel. long&,,
I&ASirt lef11 (I d e t'-4 OuVIges
auteutis mlciiitclli ;'Idilste tite
Ieul e I' *tCc0Jpcti~e que le xhe
lI1OIf-11 110j ac U IidSard (Iou en ec

s~ vallellIes(s sont issez nora
scll' a'.1SOCicr' CI career poe
iuihistre c~pahle ie sati.) airem

enflcoh 4 e joIt er IQu .14 WIN
1izi1aho 6iraiugers oil jig pkij
Iciiur finesse, par leur orginhiuj
I)IMs P4ix. Ct .flu'o lur Iua
1'6're IaborieU&U4-, inluli efj
aliude td17%ganc, aiis d
s' iCCti se i (fa nt Itn s IvslravauI dev
Ii litwiL mte.
VICTOR MIONTANsg
di ('titin aer



Electrolleapui


cit' ,u Iau tiiterinivit des maladies,
im ;1roeo'(t16 ratiorituel nii plus hid
~2Ic; (;i(,h S4 iLfl c morndcrm. Pt
s'm1 tiw dan,; It-s ,iafecionvut
-Z'&iti ellflleie't (c ,. I IT)4d tI itpmei
CmirrhoCtnl .cs.. I~morrfiagles,
EI' rS. F o~i n Is. :nCeitites et Ad
('PS, I'(, ofl it(-', S3Ipifl)itfcs 0
<1110 -,de faius-es cotich'is ou de
--ho, m I oign~t o-; T Nplae
PolvtIes, FI'ahrmcs. etc. ; et daMo
11fIection.s qeaito-Urinaires spici
t',1omme.
Coe proct1t6, A part con effic
dlami' In cure de ces affections,$
'eti votiieuix : ii vrisserve les Id
do,; dn-c'rs itulitsls ((Th ChlorO
Fther ct fps suites f;Ncheuics
l:1 mon t a pvus 1'op~ration chiru
:(!Ix oD.i'attions chirirL~gicale
'juiEcs f inte de savoir mieux powi
hlisant griirir ces -ffections.

Bocteur C. GAVEA(
MEDECIN, CHIRURGIEN,
ACCOUCHEUR
Diplili de e'UaiiuersiVtde Jjt10A
(Etats-Ufis)
Cabinet d' Electroth&&pO
51, RUE FtROU, 51.
Port au-Prin4e
Consultations et traitemOll'
De 8 heures A 11 heurs du
De 2 heures 6 5 hrs. apr6S"ig


Service Atlas

LA steamer 4 ALTA1 I
quittl New-York e 8 1
Cap-Haitien, Port-de,-.
port, est attend ici anetSn
i-ant. It partira probablell
soiree pour Jdrfmie, CaYel,
Santa-Marta et New-York,
I malle, fret et passagers
**

La manlle pour h'F~traflatpYI
p~eur ~ PPINS StI$)LY'-
( viil Jtfremie ) sora fe rWmA
Snlercr~edi 1S couIao, & 6
soir.
Port-au-Prince, I~Ail g
F. HERRMANN&aC',- ll






A Vendre
eAld dipoi 90 degr pt0 ., lstitut pa-4teur.
EploritedoO Coustard, Per et Mer-
Iivl Si ooean grande quantittb.
SfADRESSER A
vhitty frbres
SFULS AOGNTS REPRISEINTANTS
2, Rue des C6sars, 2.

r- I
O trouvera

Cttl. DOSsoaS
E PACK DB LA DOUANE
ls prwfsff de oute fraicheur
>our 1a Sermairle Sainte
Saumon sal6 Maquereaux sal6-.
- Langues de Morue par livre.- Mo-
de d&sossae en paquet de 1 livro.-
elle more blanche entiree et par
vre).- Conserves: Saumon. -
lomt'd.- Hultres.- Maquereaux. -
hon o I'huile.- Asperges francais.-s
hamnricaines.- La;tptloie a la Bor-
elaise. Aoclhis i I'luile. Pical-
li Capres.-- Capotes.- l'icklles. -
eits pignons blancs ai vinaigro.-
surri des Pyrtn6 s en boite d,' 5
vres Bearre firainjais de II. Haron
Is, en bolte de 1 livre.-- Beurro de
openhague. Saindoux frangai i,
Btiti da 2 kilog- ).- l'etite. lentil-
s v rtes par livre.- I'etits pois verts
ss4~ par livre.- Phlospho-Cacao.-
ucisson de Lyon.--Saucissons d'Ar
s( tes petits ).- Tapioca.- Ver-
icld.- Macaroni ( Goult ) par pa-
et. Vermicelle et Macaroni par li-
.- Fromages : Gruyere.-- Pate
as e. T6te de Maure.- Roquefort.
i'nbour, etc.-- uites : Vieige
'Aix. J. L. Duret.- Extra-floe en
Itagnons gross et detail ).- Vins
ns: Haut-Sautcrnes et Chateau Ar-
iaillacq.
Lait condense bien frais.


CIhe Roux C0

Morue desossde par paquet d'urte !i-
vrI.- Morue entire et par livic.-
Lingues do more. Saumon et ma-
quereatix sales. -- Conserves de
routes sor es: Saumon.- Homard.
Huitres.- Sardines.- Maquereaux.
Anchlois et Thoen h I'huile.- O i-
ves fircies.- CApres.- Cornichons.
Picallili.- Petits pois. Chalmpi-
gnons.- Crepes au naturel.- Pom-
.mes de terre et oignons.- Vinaigre
et huile surfle gros et detail.- Vinm
ins. Bibre frangalse, marque Paul-
lette. Champagne.- Liqueur Lafau-
rie et Marie Brizard.-.Bitter Aigos-
tura. Fromages : PAte grasse.-
Brie,- Rocquefort. Camembert,
Pont-L6veque. Confiserie: Choco-
lat Meunier.- Phospho Cacao.
Caporal frais


EMAINE SAINT

A L'EPICERIE


CADET


LUNDI


75, Rue ces Fronts-Forts, 75
Occasion unique ct exceptionnelle
pour les families permettant devarier
leus iepas d'une favon dconomique
et agreable.
Petits Turbots sales, la li-
vro . . P. 0.70
Petites Morues entieres
d'une livreet audessous, la liv. P. 0.00
Belle more large et 6pais-
se au prix du Cours.
Maquereaux au naturel en
Boltes. 0
Saumon au natural en boles.
Maquereaux A I'ulile.
Sardines A I'liuile.
Pommcs de terre fraiches.


COMPAGNIE P. C.
AVIS


A occasion n des fetes de a La Loi
public est prevenu que les parts
Dpa rde :
D-parts de la gare du Nord


A. I 6.30 train
7 30
8 30 v
1 30
1030
.11.00
. 1. 1.30 r
3.30
4.30
530
63,


ritglemeonai re


ill b~glemen taire


reglemeiitaire
su ppl mentaire


dit a le Vendredi,
des trains anront


S.



17 du coutan:, le
lieu aux heures sui-


D6parts de la Croixdes Missions


A. M. 8.00 train
8 0:,
10 00
12 ) M
P. M. 12.45
*200
3.00
4.03
500
-05 f0
6.00
7 m0)a


suppletdnentaire
rtCgl emen ta ire



suppV menteIAre
fac ultal if
rIglernentaire
su pp Itume n taire


Lu as de pluii, ou de mauvais temps le dernier train laissanrt l Gare du
A 6.30 et la Croix des Missions A 7h sera suppi irnm'.
" Itra- parent de la Gare du Nord et s'y arr6tent.
PourCaiml des Missions on no d6livrera que des billets Aller-Retour au

i" classes Aller-Retour P. Q.70
2" Aller-Retour 0.35 (fourgons)
LA DIRECTION.


LES MAGASINS DE LA METROPOLE
93, RUL DU MAGASIN DE L'ETAT, 93.
fPaou la Semxzxinte Sainte
Viennent de Recevoir :


Sardines 1a 'iillc t; ;nKi-, .un

a la it R ine L ;lil l! h
les VoyJge-;, s
S fIumees
MXaquereaux & l'huile
Maquereaux au natural
Escargots a la Bordelaise
Petits Pois fins


Huitres
Then marieit6 i I'huile
Sai- mon a:i Naturel
H -. engs fais au Naturel
tlaiengs frais Sauce Tomate
IIarengs Marines
tEits de Morue Cod-Roes
Moiles Mariniere
Haricots flageolets


Asperges CAprcs, corniclons
Poires au Jus Ple'lwe au Jus
Pommes do terre fralches Abricots au Jus
Pickles anglais au Viaaigre et A la Moutarde
Anchois mari ns en ,ptits Barillets
(!li)i'S D'(EUVRE DI)LICAT ET APPiiT'FSSANT )


Petites


Morues demi sel 2 et 3 livrcs ciacune


Morue s ;ns os., paquets de I livre t boltes de 2 livres
Beurre de table de Normaidie, lIoitis pour I'aiilles
)e I lives, piix exceptionnel : dollar 1.0
BeLarre extra, Boites de 1 livre
I)'licniox FromIage l,'le irasse de Munstler
C(I.IIME DE L.A CRI::MI
Froinages de Camembert
liaile d'olives extra.- Ifuile td'olie s /fi,
Vinaigres de table de Malt, de vin etc.
VINS BLANCS ET ROUGES SIUPiRIEURS


a


-
PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24)COULEURS.
CAPACITIJ 500 PEAIUX PAR .fOUR
PRIX DES CHA USSURES 4'OMM.'E SUIT :
Chavreau glac ; BuutonnA elt LacA pvc r omnmes e nI)amtw 10 ( Dix gda)
9 a a I Recommandle 10 (Dix gdes.)
Verni et couleurs: a a liec;mmanndPe 12 (douze gds)
POUR ENPANTTS: .. .. . six ( gdea)


ARTICLES POUR


Ire


COMMUNION


Mousseline, Nansouck, Couronnes, Voile,
Anmoni'res, Bas, Gants, Livres et chapelets,
Rubans.
A l'.-A.nge CGarcdier "
Sp6cialite de Deuil
98, RUE DU RESERVOIR. 98.
PORT-AU-PR SINCE
_._ I I "III I.E


PHARMACIES
A. ROBERTS & C"
Semences potage es bien
fratches arrive's samedi
Port-au Prince 13 Avril 1908.


A VENDrE
Bon vin de Bordeaux
chez Alexis Benoit
63, RUE BONNE FOI.


TANNERIE CON TINENTALE
DE
Port-au-Prince
PD


~__
__


1






CHINES A COUDRE


",SINGER"


Machines A main, i deux fils pour taitllurs ct couturiires avec base
en fer et accessoires complete bicil ddcors. 'r;i .. . 8 dollars
Machines A main, avec base i-n ois ft c, onvertties, acct ssoires i
plisser et A broder, Ires d:dgantes. lrix... . dollars.
La mmee, mieux ddcorde. Pri. .. .... .14 dollars.
Machines A pedales, pour cordotnnior. P I',. ... .. dollars..
En vente : 134, GRAN D'R U ( Ouest ).
G. CORDASCO
I II __ it I I I I I II


KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S KOLA PURE ,
MACNISH'S t IRON BREW s
En Vente
chez Catinat Fouchard
Rue du Centre


OCULISTESI..


VERRES BLANCS, BLEUS, FUMS,
JAUNEs, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
VERRES BICONCAVES, BICON-
VEXE8, PiRISCOPIQUES CONCAVES, PA-
RISCOPIQUBS CONVEXES
Assortment completes foyers
VERRES JAUNEK, Nuis, SBLUS,
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verre bancs cylindriques, concaves
st convexes.
Assortiment d'axes cosmplets.
Che A. DE MATTEIS.
LA MAISON

J. COHDASCO
Infirme le public et ses clients en
particulier, qu'ello a tranf,' r son
Etablisseinvmt do cordonnirikA, de la
rue du Magasin de l'Etat, :iu No 53 de
la Grand'lue, presqu'cn face de I'Ad-
ministration des Postes.
Coinme par le pass, la Maison pro-
met i ses clients, ainsi qu'Atous ceux
qai voudront I'honorer de leur con-
ance, les m6mes soins et la meme
ponctualite qu'ellea toujours apport6s
dans I'execution des commaides.
Port-au-Prince, 23 Mars 1908.
EK8 tei-featauwarxt
ST-( AmOet RU RO T DU
( AGLtE RUm somt rr DU MAGA-
sI n D L' 'AT. )
Service bten orania.- Repas
a mt ut-o ism-s Joi s llea '
PMr .a r .a.: SoMai DESRIVISER


Francisco DESUSE
Fabricant de chausaures

La Manufacture a toujours en de-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,-- de chaussures on
tous genres pour
HOMMEs, FEMMES, ENFPATS
Les commandos des commergants
de 1'intericur pourrout 6tie executees
Jans une semaine A peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PAINC ( HAITI )

LA
Meilleure Farine

du Monde
Celle qui cdonne le roilleur pain.
Qui produit sl plus de pain.
Qui done le pain le plus blan eot
le plus 16ger,
Cost la Pilsbury's Best de la
Pillsbury Washbrn Floor Mils Co,-
Minneapolis Minn.
Ern. CASTERA~I 'ReprAl.tant3

Cordonnerie Nouvelle


G. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURaS EN TOUS GENRES
ME D*P6T, POUR LA VENTED
RN GRos 3T DiTAIL.
Ex6oution prompted des
cowmarndes, tant ici qu'en
Province.
Formes a hommes; 6legantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Demihre
mode de Paris) et le plus commode:
chaussures pour entants confection-
n6es avec des Peaux de routes msem
d'une selection et dur6e irr6procha-
bles. A des prix avantagetn.
Cirage, pAtes t lquide
Pewo chanumse doe l uow IM*-.


VINS DE BORDER UX


EtMWO v Uie~ le Gallon . . .
t Etphe ( du luxe ), le Gallon . .
ChaGI pagnte, par caisse et en detail.
Chez G. Cordasco


P. 3.50
6.00


Dr Robert R. EWALD
CHIRURGIEN-DENTISTE
Dipl6me du a Philadelphia Dental
College and Oarretson' s Hospital
of Oral Surgery..
Membre dipl6me du A Philadelphia
School of Anatomy.*
De rtlour a Poit au-Priiice announce
A ses clients en particulier el au pu-
blic en general qu'il se tient A leur dis-
position.
M6me adresse :
7, RUE AMIRIGAINE.
en face M. Eug. de Lepins, ban quif.
i L t i l 1 II I 'I


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancien membre de la Societl Philan-
thropique des maitres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'd-
tofles diagonal, casimir alpaca, chevio-
te, cheviotepour deuil, etc, Recomman-
de particuli rement A sa clientele un
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de faniaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialite de Costumes de no-
ces.- Coupe, Frianaise, Anglaise et
Amricaiiue de~ ea dernihec perfection.
La mason confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car
r6s. etc etc. de tous grades.


Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux instalide ,
I'Ecole des Arts et M4tiers, ancienne-
ment Meison Centrale, souq la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'honncur d'informer le public
qu'il trouvera en son dGt6t un bor
stock de chapeaux de paille supArieur.
pouvant satisfaire les goits les plu:
difflciles; malgr6 ces avantages ell#
met ses cliapeaux en venteo un prii
modique defiant toute concurrence.
La fabrique inforrie en outre lepu-
blic qu'elle est,;a settle qui en confec
tionno A Port-au-Prince et ce, avec It '
concours d'ouvrieres venues expres-
sement de l'Etranger.
La fabrique repare aussi routes sor-
tea de chapeaux. Ben march excep-
tilorel.


A L ELEGANCE

CORDONNERIE.

42, RLe des PFooUIFetei.-
C.HAUSSURS8 BN DkP6T,POUR LA VMTE
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province
Chaussures de Dame forme et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Formes amdricaine et francaise pour
Messieurs ; 6l1gantes et commodes.
Pour les enfants le plus raise.
Travail solid ex6cut6 avec
des peaux de premi6remarque.
Assurance de grand rabbis.
PAtes, Cirages et Liquides


Chambres garnies
A Louer
S'adresser au NA' ,8, rue do la
union.

ETUDE
I)F.
Me Charles Millery
NOTAIBE PUBLIC-
.9, fRue du P), / oU Patie, 53
Heures: 8h mridi et _A, l
-~----L~.-- _-------u
Chapeaux i

Chapeaux! !

Chapeaill|
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOIJIHEZ CHEZ

lOSEi SAN MILLA4
Le coiffeur aitivt,. qui vienta_
:onC ouis d'un chl i l.i ir remarq
\1 JAIME TESTAk, d'in-taller sco
FABRIQUE DE CHAPEA9I
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Loewm
Pour tous les goits et poorid
les bourses.
[ I I I I I -


anufaclture de Tli

ST. L

Amdrichins eg paquets aB
A I'abr ides poussieres et
rentie
VxNDUS COMME SUIT:
Format N* 1 0 25cts. les0t
r 2 0.30 I
Soit en detail
Format No 1 0 05cts. pon f
2 0 03cts.par
Pour les achi;cts en gr S1
bitants obtiendront 1
usuelle.
Depbt:
PLACE GEFFRARD, I*


GRAND'RUE, ( Onest ), 134.
Port-au-Prince ( Haiti )


- -----~i=~


Panttal tsl,
Elkgants, solilo.d arrive p,
u Monetrial i. .r
Chz l"zN Lil: Nl)I. SOLAGES.
Rue des FIroals-Fors.

Joseph Nadal
PORT-A(;- I'INCB
AGRNT Po UR HAITI
DE
JOHN SIMMONS COMp
NEW-YORK U. P. A.
PABRICANT DE TUYAUX a
ET ACCESSOIRES COMPLII.