<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00300
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 31, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00300

Full Text



MARDI, 31 MARS 1908.


6


j


QUOTIDIEN


ABOPNAEENT S

PAii~ iois Une Go-arde


Dt,rw.3~Wlt~'~ &~ TaAHGiA;


ZDus~crawl I
r x1


RA) AGT f 0- X Wi IiL 4--? Yr14!


LE NU MLKO 10 ENTIMESS


T.cf ai~nnem euts par-tenit 2un. g,, Ja Z5 de c
L ma s e tt onh payo ples dszravace
Lax manumfriurcm insdr~rx ou son "n Bout pas momlo.


l dra dd osir. aOti AUS.

Pcour tout ce 0q-ai rofloerne, I'Admninistrat~ion du. Jouru as rrssi-r V i bur Arthur ISTDO L, Rue Roux en Bonne-iFoI.


Enii mriniere de conclusion a cette
itude. nous voyons donc dans les
fails que nous venons d'observer une
frappalite confirmation de la thbse sou-
tenue et d6veloppde patr M. Demolins
dzans A i on intdret d s'emparer du pou-
t'oir 9
Los prieccupations politiques ont
affl'tl des nations bien plus fortc-
hment constitaeses que la notro et nons
ne pouvons avuir la pretention d'd-
chaipir aux consequences sociales
que nous aurors favorisies et pro-
voquies par nos Oireirmenns.
I.a lilart do nos dciivains se coii-
-uIt i I'envi de. not re malaise social
bar, ce consideration q ie not e si-
athlwi ,conomi(que est a peI pires co
' i!t, tait A la p6rio .le( do co'onisa-
tlo, t i w aise ; td'oufti l inblerait r -
'i;i"'rvie nou14s i' vo '.s p iss ,1igIndr
S',! ient comtpi q(1 notr'e popl-it-
1 11 ..' iron dotibiji depitis un sli
-1. s'.ra en droil do s'tl.onner dcn
c'h ;,il.ihmntilque specialo (qui se dd(
cilIe -,,tifdi e ct onsidere comtnm,
tI6oi.;,ugo de prc g~s, que la meme
bso(,)e S'accomplisse par lo double,
de r veaux et de bros.
Ii lel.t se dire qua si lI dtcIlin qullt
nOu :Iv.ns constant darns le No d ne
'.ti p.' prodclit eo si la pirt con-
'ibt'iv de celt.o srgion 6,tait.restme nl
via, a plus forte raison si elle
ait augmente,-_ notre dvolutioa efti
I 6elle et bien plus acctenute.
Tlale est la creuse empreinte ,
laibe par a formation historiqne
od Nr sur les homes de cette rd
son qut, en dpit de ce d6cliin co
Oralqur, its d6tinennt iune pr6pon-
jalouce polilique qui semble rendre
S lux bien d autres points du pay'.
Siau fond de la derniire convul-
tn il~tniienne il y a eu unpeude
ceinatirent de jalousie, les cousidd-
-Io r evque nous venons de passer
"1 reve serviront, je pense, & mon-


trer aux populations int~i'essees corn-
bien leur jugement s'6gam'e.
En matiere do changernent social,
le tcrrain auquel ii faut .d'abord s'at-
taquer, c'est celui d s ld~s et iVteq6
ment -ur Icqiael t'cffon' dolt s'vxercer,
cc soot les gc(tnerations nouveltes. Or,
it est Certatii (lit Ia fibvro inlellec-Iol-
lo a gagiu6 to Nord et que IA, ctncrillm
dansi tout Io- reste da pays, chaocar)
pense, A s'd6Jcver par tor moyen do [oc-
cupat ion duii OlV Cavoir (e!de la domnina-
lion sur' 1,Zs foutus.
Jusquiaii tetoimit, it y a Oiovr
ee;)eid nd rt .iis to YuN i(I uno P':ts g In
atfa(Iernt-ni d1 i:, ontif&-esdc, 1itl~lIPW1
a ieturs Iihibitaitimii ; cou qI t r-
cic0 da I) vo iir B ri'tifuttt 1) !)(-)1 L-
-PrI ..~ II-I-t .- I
icteit do 13115,--dou.li- r(iO py Lat. offi-
t!'ztititO 1( 3 hOres Co o'sl ci
jo:.O~fl inc';tf ~l-bii fo; u(latit n sPit'i;i
so ti'ati~t ti1 tI('pit de tout t; 5c:1ii:- x an-
raiiiL s oiigtic- d.e I rcte4.i, fste d
manu abli de, laures : ri Lzipi box


US6ItIIS SueCt':ciemS ( mI i pays, O'goc'nanl
t:hatethilon lilo(I sore posted es vo pel -
s inoellerneuit diigus,,- par deux horm-
nies do cetlt formation.


Est-ce a dire qu, le Nor, doi-.-e se
d.sinimresser de l'occup-i'ion du pou-
voir ? Loin de moi ce!it pens6e qui no
serait ni j:iste ni minee utie poutr le
pays ; car to it le monde le sent, I'd-i
lament du No d a relaivemer.t appor-
t1 au pouvoir I'unit6 de direction n cl
la s!abilit politiques.
Mais il scrait a sodnhaiter q -e les
occupants liu pouvoir, quels qa'ils
fussent d'ailleurs, se pdn6lrassent d,-
celle vdrite que le secret d- la force
social est ailleurs que dans le pau-'
voir et ses attributes, et que lc veri-
table home de gouvernement doit
jouer son role do telle faqon que les


t)oi its d L uV5pay-;1.eci rcown tamie't
Owt reridus (1 tc)l-i(.irUcs do IhsuptV-
1.io1i06 Sociale, 11"11) li(fIllent pjris IliietI
declinent, t (1(io Ccii ix 0Ia tp ajaIlUsiE
ou de resltc;,.Ckl tles iswopt i !it& s ien-
(kIL t ib n i ptgeux priiA, 01 i-anSt't
a couickri-e;'~eoSiJl'II terrain vtl.itow
bl~cifleit tile, qiuii &st cniii dles juitet-
rkts liivCs,- sous Ia saujveijarde do.
ia paix et de la justice.
Pierrot a sembhle c(re tn anacliro-
nisine vers 1815, pari- quo 1- l-, mteur's
et los idWes de ce viedilard pr~sideri1
conti'astaiett tfort avoc cellos de cette
Q( jeunesse ardierluv qui a un1eno10 Si
mal nos aflaiio s dep is 1813 et it s'esr
rincrre tiouv tin 6civain iout' *jetOI
I'ironie et le sa reasirle sur 'Vattache-
mcnt i iiclciacirialjle de ce potiriar7J ily
p)our, son habitation.
Au point d. vue d-- co1t ilaclienwri!
cj ai to iia ilij t t-s'i I Wi Wii ot11: Ir
t&i liiiii lc if t 'iI Sf)I bull? ] lt
C0 f1 h S][111,, ( p( o 1 Soli h JO ii! .at pavs
I tal






:,l:A pro.,;que 1 :1 poh l ;, -t li
4)1 V VQ
.l' o i I, (InI :I I ,,,Li l, d'Lii t
CQUl d3.y-;51 I cm Li I I filt fil Iei t \

S fI t 111 S O il WI it I et I P A'Oi, U : e

1,11 ii [hi (~l' it golt!\0 ti il~ I I I 5

I,-Aja (V bi i II, rI e Wen vo.
p i' 1e e 1; 'cab)Ch4111", bien deis dvivj-


IC I G 1 EN 2'N f




I) IA
I s'~tvI~ ~ECI~LLBEtr St-tS~aRTl AL


J.UNDI 30 MARS
~arom~trc: Li t:mli
/maxi nu fl


6~-1 ",/".-4
S9",()
310 7


Moyenne diurne de la tcnpiratunre 230,2
Le cicl clair tonet la nmatinde s'est cou-
v\'rt a 3 l du soir. La pluie a commence
vcrs 3 h. 20 pour reprcndrc avcc plus d'in-
ti nsit dc 5 11 A h 4.15 dJu soir. 'Total o, '" ,
Rose tis forte cc main ( 3 I mars )
B.iroinmtre cn haus-e.
R. EALTENWECK
Failitcs et fuites de banquiers
EN Al.LI:.MAGNI:
La Vossi.ce Zei!'i', ainnonce qu'unc fa-
;I qive importaiitc de clausurs,. los frcrcs
K.illmann, .i'i:t:cc A Bcerlin ct A Erfurt, a
suspendu ses p.ictlifllns.
LeLok,ld .Ana,'igcr a.n onic' q. 'ui' grande
maison d-c cuirs. Baruch &- CO, a fait failli-
te A Stecle La IlBnque d'empirc participe
.': cette faillite pour 120,000 marks.
La failiitc de Baruch a eu comnie con-
trI-coup deux autres faillites : cell de la
fabrique de tabac Stern et celle du bazar
BRrch.


r-- .i .e i Ux.1I.tUe t
sions ac!.ue'leruent existan'es, et l;t- Deux banques d'Essen, la banquet Hirs-
gi.t:' incotunces entre autres, cel!es chland ct la Rheinische Bank, sont inte-
dont s'i slpie .precisement celle 6tude. ressdes a cette faillite.
Et A ceux qui, avides d'ensoigne- La maison d'importation Lemke-Krase-
mentis uiversel, ,voudraie:nt des preu- mann, de Stettin, a suspend ses paie-
ves jiistoriqjei~, je citerai-la lulte on- iments ; le passif s'dleve A 250,000 marks.
fre Ath!nes ct Sparte se faisant la La faillite fut provoqude par plusieurs au-
guirre pour avoir la pr6poundrance tres faillites antrrieures.
poili(lque et al)ouli-:sant a rcduire 13 La banque Leuchde-Munich a fait failli-
Grnee, ;lffaiblie et impuissante, au te ; le passif est important, suivant le Ber-
rang do province romaine liner Tageblatt
Nous savors que ia Romol inodlerne La Maison de confections pour hommes
est dans le Nouveau lMoude.... et que, Hartwig et Karger a faillite ; la maison
mieux que l'ancienne, At niieux que Grunberg, de Lie nick, a fait faillite ; I1
par la conquete, el!e sait prendre et passifest important.
garder les provinces. Enfin on signal la faillite de Leopold


" ANNlNE, N 303


A PR(OPOS DES DERNIklS ;VI'NI:\ MI'iNT'S



A-t-o inlteit a s'emiarer du pOUilVr?


:haque


I-~-- c II -'~I#CTiPIIIIC -"F I II~ C-~-arr~~W-l -- ~.


LIZUC--qg~~-'l~L~~~I)~b~65:t;L C- ;JIIL~C~~MCI a"T-I*Mm w~


I


IJOKT-AU-PRINCE (HAII'r!


r`


D'* V Ak. Is"Z C rb


Al, RUE kOWI-t Ot









Cohn, propridtairc de trois grades mai-
sons Al Berlin. Suivant le Berliner Morgen
Post, le passif serait dnorne et plusieurs
creanciers seraient engages pour plus de
xoo,ooo marks chacun.
L'entrepreneur de bAtiments von Brofft,
Francfort-sur-le-Mein. a d~ suspendre ses
paiements et demander un moratorium a
ses creanciers ; il s'agit d'un passif de 2
millions 1/2 de marks.
Le passif de la mason Cogn, s'3leve a 3
millions de marks.
Le passif de la faillite Schce'ivald, A Cas-
sel. s'eleve A 1,300,ooo marks.
A signaler encore A Berlin la faillite Nas-
se : 54,00ooo marks de passif, aucnn actif;
a1 faillite Haake, rS8o,ooo marks de passif.
A francfort-surle-Mein. la faillite de la
fabrique Degen et, A Mildenan, la faillite
de la fabrwqne de norcelaine Pertsh :
840,000 marks de passif. A Berl;n. la faillite
de la maison de confection Russ : 50 000
marks de passif.
L'ancien directeur de la c,.mpaignie du
Kaiserhof Fr6deric Eberbach. frere dn s &-
culateur Eberbach. a tr, at son tour, decla-
re en faillite. II n'y a pis d'acrif ; le pa;sif
est tres important.
La maison de hbnqiie Marc WVartheimer
( grand-duch6 de Hesse ) a ete mise en
faillite ; les livres ont td6 confisqns : la
Banque d'Empire participe A cette faillite ;
le directeur de la Banque. le conseiller de
cour Rothschild, est en fuite. On estime le
passif A 80o,ooo marks.
Le passif de la maison de confections
Susskind s'cleve a 500 ooo marks. Enfin. on
signal une faillite de 300oo 00ooo marks A
Hambourg et la fuite du marchand Mar-
quasen, de Flensbourg, un associ6 du ban-
quier Friedberg, qui a pris la tuite en lais-
sant un passif considerable.
Si vous additionnez toutes ces faillites,
vous aurez une assez jolie some.
Un mandate d'arret a et6 lance centre le
banquier conseiller de cour, Rotschild,
propridtaire de la banque Vertheimer qui
a fait binqueroute.
Tribunal de Cassation
ALudieuce du Lundi, 30 mars IgoS.
SECTION CRIMINELLF.
Prbsidence de Mr le President H. Le-
chaud.
Le tribunal prend siege A dix heures et
demie du matin et intend definitivement
la continuation de I'affaire des sieurs Mu-
cius Moliere et Ainne Toussaint, contre
une ordonnance de la chambre du conseil
de Port-au Prince.
Me Leonce Viard est entendu en ses ob-
servations
Le Ministate Public, Mr Luc Domini-
que, conclut A la cassation, sans renvoi,
e l'ordonnance attaquee.
Plus rien le siege est lev6.
Tribunal Civil
Audience civil ordinaire du Lnndi 3o .MCars.
Pr-idence du juge A. St Rome Minis-
tere Public : A. Thibault.
Affaire entendue
J. L. Piccioto contre Vincent G. Ma-
kiouf.
Puis le siege est level.
L'Inspecteur en chef de la
Police
Annonce a qui de droit qu'un cheval
sous poil melade, blampe des lettres QNP,
avec selle anglaise, bride et schabraque ont
ete trouves par la police dans la soiree du
29 du courant; et que le proprietaire peut
les r6clamer enses bureau avec pieces i
I'appui,


Une arm lioration necessaire :
Yonsieur SIMMONDS et ses employs
Hier les employs de la miison Sim-
monds fires, de cette place, ont offert A
leur consciencieux patron un beau bouquet.
Voici dans quelles circonstances.
Avec la hausse du change les appointe-
ments des employes haitiens qui sont pa-
yds en gourdes diminuaient chaque jour.
De sorte qu'un employee qui gagne P.6o. -
ou or P. ro A 500 o/o le lundi matin, gagne
le mardi or P 8.- ainsi de suite. Cette
situation 6tait devenue agaqante pour ces
pauvres hai'tiens.
Monsieur Simmonds pare, de passage A
Port-au-Prince, ayant constant que son
personnel qui est compose exclusivement
d'haitiens, ne le c6dait en rien a celui de la
plupart des maisons qui ne se servent que
d'hommes... dores, a pris une decision qui
mdrite d'etre signalde ici. I1 a combl6 cette
lacune, don't il est question plus haut, en
portant les appointments de tous ses em-
ployds en or amer cain, dans la proportion
de o5 o/o.
Cette measure tres legitime, prise A un
moment aussi critique de 1'existence des
commis du bord-de-mer a produit un excel-
lent effet tant parmi les employes de la
mason Simmonds frjres, que parmi les au-
tres employes qui attendent depuis si long-
temos, une amelioration A leur sort.
II faut espirer pour eux que cette excel-
lente measure sera imit e par les autres pa-
trons, pour le plus grand bien des emplo-
yes hai iens don't le travail et I'application
ne laissent rien A d6sirer.
FianQailles
Nous avons requ avec plaisir le faire-
part des fiancailles de Mile ALICE MICHAUD
avec notre confrere CHRISTIAN RLGULUS du
Trait d' Union.
-Nos meilleurs compliments,



HNouvelles Eragers


Dernires D6p6ches


BERLIN 29.- Apres avoir &t6 informed de
l'impression que son refus d'accepter M.
David Amayne Hill comme ambassadelir
des EE UU. acaus6e surle president Roose-
velt et le people americain, 1'Empereur
Guillaume a change de decision et a infor-
me aujourd'hui le gouvernement ameri-
cain qu'il serait heureux de recevoir M.
Hill come ambassadeur.
VIENNE. Le prince Bulow, Chancelier
de l'empire d'allemagne est arrive ici au-
jourd'hui. II vient rendre au baron d'Ache-
rental, le ministry des affaires &trangeres la
visit qu'il en a reque au mois de mai der-
nier. Au diner qui lui a 6ti offers ce soir
assistaient les representants des puissances
6trangeres.
BERLIN.- Le rapprochement franco-al-
lemand en faveur duquel l'empereur lui
meme emploie tous ses efforts a faith cette
semaine un nouveau pas en avant sous
l'impulsion du baron de Mantenifel, prbsi-
dent de lachambredes seigneurs de Prusse.
Il est formed un comity compose de tout ce
que le monde politique, le commerce et
les arts competent d'eminent dans le but
de faciliter une entente cordiale entire les
peuples et le gouvernement francais et al-
lemand. Ce project a l'appui du gouverne-
,ment imprial.


GUYAQUIL ( Equateur ) 29. Cent ma-
lades atteints de la peste bubonique sont
en ce moment en traitement ici. Le doc-
teur vaccine toute la population avec le
sdrum Prophylactique.
lINTFKINE 29. Tous les navires par-
tant de ce port sont soigneusement fumi-
gos avant leur depart.
BERLIN Le ballon ( Grandens ayant
A bord le lieutenant Mezel et trois autres
passagers est alley buter centre la chemi-
se du gazometre d'Allenstein ei s'est abattu
sur le toit d'une maison. Ce n'est qu'A
grand'peine que les adronautes ont ete sau-
v6s.
CHEYNE ( Wyoning).-- On announce que
55 A 70 personnel sont peri dins les deux
explosions qui se sont produi-es hier dans
les minesde carbon no de l'i Union pa-
cific CoalCo a Honna-Galveston. On a
requ de Marizanillo Mexiquc la nouve'l:
qu'un amiricain nommn John E. Phillips
qui avait organist une expedit onpour re-
trouver le navire naufrag6 r Golden Gate )
avait 6td tud par les indigenes au com-
mencement de Fevrier.
ST-PkTERSBOURG 30. Une dcptche de
Liban announce qu'une collision s'est pro-
duite entire les deux contre-torpilleurs
Moskvitiann et Dobrovoletz pendant des
manceuvres dans la Baltique ; l'amiraut6
n'a requ aucune nouvelle de cet accident.
BERNE 30. Le tunnel dn chemin de fer
federal perce dans les montagnes Ricken
pres du lac de Zurich a et6 complete au-
jourd'hu:; sa longueur est de cinq milles.Le
travail du percent avait etd commencd
il y a quatre ans.
ToKIo3o.-Lagazeite officielle annoncera
demain que le 30 avril un remboursement
dc 20.000.000 de yen, environ 1o.ooo ooo
de dollars sera effectu6 par le gouvernemeut
reduisant d'autant la Dette naiionale.
PHILADELHIE 30.- Le croiseur amnricain
Prairie qui s'dchoua samedi dernier dans la
riviere de La Ware n'a pu encore itre ren-
flou6 ; ce croiseur se rendait a Guantanamo
(Cuba.)
PARIS.- Rente fran aise 96,70
HAvRE.- Carmpeche Haiti Cap bCiches 4.30
PARIS.- La Chambre des Ddputds
apres avois renvoyd sur la demande du
ministry de l'Instruction publique t jeu-
di prochain un interpellation de M. Meu-
nier sur I'incident du a Foyer ) et A ven-
dredi une interpellation de MM. Ferrette
et Cazeneuve sur les viandes avarides don-
nees anx troupes, valida I'dlection de M.
Achimbaud pere A Die. Elle commence en-
suite la discussion du project de loi sur
i'amnistie.
M. Barthou s'est rendu hier a Lyon oui
il inaugura la nouvelle gare. M. Cruppi
s'est rendu a Reims ou il visit 1 'cole r6-
gionnale des arts industries et inaugura
les nouveaux batiments de l'dcole pratique
du Commerce et de l'Industne.
M. Maujan inaugura hier apres-midi le
group scolaire A Courbevoie; ii pr6sida le
soir un grand banquet organism par le co-
mite repnblicain des dixneuvieme et ving-
tiime arrondissements.
M. Lardin de Musset, pr6fet de la Loi-
re est d6cded.

L'administration du a Matin a
rappelle aux abonn6s de la Ca-
pitale qu'ils ne doivent rien ver-
ser, abonnements ou autres
que sur REQUS IMPRIM S et
signs de M. 'Administrateur
Priere d'aviser l'adrx.inistra-
tion de la moindre irr6gularite
dans le service du MATIN,
afin qu'il y soit de suite rem6.-
di46.


Electrolherapit:

L'Application technique del
cite au traitement des mal
un proc4de rationnel au plus
gr6 de la Science moderne, et
ce surtout dans les affection
sptcialement les Eudom6trite,
trites, Catarrhes, HIImorrhagi&
leurs, Erosions, Cellulites et
ces, Fongosites, Salpingites,
suites de fausses couches on#
ches mal soignees, Dpli
Polypes, Fibromes, etc,; et
affections gdnito-Urinaires s
I'homme.
Ce procede, a part zon
dans la cure de ces affection
peu coiteux : il preserve les
des dangers inh dicnts ( Chrlo
Ether et les suits facheuses s
la mort apres lop aux operations ch liIiagicales
quees faute de savnit Inieux poor
disant gu6rir ces allections.

Docteur C. GAVEAl
MEDECIN, CHIRURGIEN,
ACCOUCHEUR
Dipldmd de Uni,,r.sit de Harm
(Etats-Unis)
Cabinet d'Electroth6ra
51, RUE f1-1:IOL', S1.
Port au-Prince
Consultations et traitemen
De 8 heures a 11 heures du
De 2 heures A 5 hrs. apr6s-


1 A. de Matteis cp
32, Rue du Magasin de l'EW
Maison fondee en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gra
Vient de recevoir iles articles de
fumerie pour les goOts les plus
les. Les parfums exquis et rare
delicatesse p6netrante qu'elle oft
clients south de vdritables petite
veilles.
Les derni6res marques qui
le Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourire7 Floramye, TrIfi.
Cyclamen, Vtvitz, etc.
La maison a toujours un
sortiment de bijouterie,
bibelots de tous genres, p
lunettes, montres or et argt,
les garanties.
Spdcfalitis: bagues fran
plants A partir de P. 200,
18 K anglaises et frangailf t
made, Service d'argenteri
pour manages,
Tous les articles vendu ps
son sont garantis.
Achat de i iadnis,n ipij
ses et vieille bijouterie Ad
tageux. Dernier cri: L"'
Contre premise de Deux
timbres-poste d'Haiti, la
t6ds envoie franc de port sors
mandd dans toute les villes de
blique: Lunettes ou LorgPa4o
inozydables, selon les pr
D ictears ou instructions de

Docteur RIG
CONSULTATIONS: '2 & 4b
Spcdialitd : Maladies tU~N
45, Rua Dts CatSAu S






-WO


FABRICANT DE TL'YAU EN FER
1T ACCESSOIRES COMPI.ETS.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PET01A
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CAUSSURES EN TOUS GENRES
a DAP6T, POUR LA VENTED
IN GROS ET DETAIL.
Ex6cution prompted des
commands, tant ici qu'en
Province.
Formes A homines; l.tgantes el
ationelles.
Chaussures de dames ( Dernidre
e deeParis) et le plus commode:
:baussures pour enif.ants confection-
Asesavec desPeaux. de toutes nuances
fune s61ection et durt.e irrdprocha-
)les, & des prix avantageux.
Cirages, pates et liquides
Pour chaussares de toutes nuances.


--
lannftacture e Tabacs

T. L.
Adricains en paquets do 10 cigares
l'abri dos poussitees et Purlet ga-
Votie
VENDUS COME SUIT


Format No 1


0 -25cts. les 10 citgares


2 0.)30 a 10
Soil en detail
rnat No 1 0.O0cts. pour2cigaies
a a 2 0.03cts. par oitce


.. . i[- -- .
Pourles achits en gros, les de-
itants obtiendront l'escornpte
isuelle.
Dep6t :
PLACE GEFFiIIAtID, No 138.

A VENDRE
Bon vin de Bordeaux
chez Alexis Benoit
63, RUE BONNE FOI.

L ELEGAiNCE
CORDONNERIE.
:. EP* E
42, Rue des Fronts-Forts.
UUaURES EN DEP6T,POUR LA VENTE
Promptitude et soin aux comman-
taut ici qu'en province.
Chauaures de Dame forme et tra-
lujours tout ce qu'il y a de plus
FourFas amricaine et franCaise pour
oieur; le61fgantes et commodes.
TrlSva etalits le plus& I'aise.
Triv--l S1oide execute avec
S Pu de Premi6reamarque.
A -acde grand rabais.
PtW, Ciragea et Liquideo


For


Joseph Nadal
poRTA U I'l I N :.E
AGENT pI'OCR hlATI
DE
SIMMONS COMPANY
NEW-YORHK U. '. A.


Proluils Hygilnipies pour la Tolelle


VIEIT DE PARAITRE!
A L'IMPRIMERIE DU 'MAT N"
ETUDE
SLR 1.1:
Tempiierament Hailievt
PAR
AUGUSTE MAGLOIRE
DElUX GOUR'DES

A Au dernier cri, 1 !!
FABRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
A I'honneur d'annoncer ai ses nom-
breux clients de la Capitale et de la
province qu'ilvient de se transferer de
la Rue ides Fronts Forts, avec son mnme
stock de chaussures, d la Grand'Rue
au N 153 avec l'inscription ci-dessus.
Les clients seront toujours servis
dans s l mliemes conditions ; c'est-a-
dire avec les 0,, d'escompte sur la
vente en gros ; sans oublier ts me-
mes soins et la meme exactitude.
La Maison se charge toujours de fai-
re prendre les inesures ai domicile.
Port-au-Piince ( Ilaiti ).
LA MAISON

J. CO IDASCO
Infiin le public et ses clients en
particulier, qu'elle a transft&re son
Etablisseinent de cordonnerie, de la
rue du Magasin de l'Etat, au N' 153 de
la Grand'lRue, presqu'en face de l'Ad-
iniistration des Postes.
Comme par le Ipasst, la Mais.on pro-
met a ses (ieints, ainsi qu'Atous ceux
qui voudroilt I'lonorer de leur con-
liance, les m~mes soins et la miume
ponctualit6 qu'ellea toujours apportes
dans l'execution des commands.
Port-au-Piince, 23 Mars 1!08.


KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S KOLA PURE *
MACNISH'S < IRON BREW *
En Vente
chez Catinat Fouchard
Rue da Centre
Avis
Nous avons I'honneur d'aviser le
public et le commerce en particulier
une 'association PETOIA & SEPE a ete
'un common accord dissoute.
Ddsormais la Cordonnerie Nou-
velle continue sous la direction de
G. B. Pdtoia.
Port-au-Prince, le 22 Mars 1908
PlETOIA & SEPE

Avis Important
J'ai I'honneur d'aviser le publicqu'A par-
tir de cette date, je suis proprietaire de la
cordonnerie A l'Elhgance, 42, Rue des
Fronts-Forts.
L'Ct abhssemtnnt promet les soias les plus
prompts aux cominindes qui lui seront
confies.
E. SEPE.


LA


fum. Elle
centre le


adoucit I'dpidezrne auquel elle
domnne une souplesse et ny ve-
IoutC% incomnpadrable eii lii corn-
muni(jlILLiit sonl dtIicieux pa-
coniserlve I'Mclat et la ftracliaur du teiint, car elle est sovt eiine
11111c) les piqti r&v~ d'azs-c-tes et le:-, 6Luptions de la peati


..-,s -. ,- .- /. : su:is bismnutli, invisible, adli6-
LI t f lente, impalpale, pr6pa
SL I )ptcialeinent pou It-les person-
is.- M nwZles (|i veulent avoir un tfiitt
Siipruochlbile; .;son par'ifu dtlicnlt, soi veloutl ouw t contiibutb i fire d'elle,
la Favorite dis lPoudies de Toilette.
p p 1 a b,' lase de Cr6me Simon,
L E (. i selmn les Iv 11 cirfs
L les pipl-ss<-riptilti\X dt I'I y 3ine
I -i)ass Ita e lilt icertail dtid
toutes les (lualites lbielifatisantes et p.e .'srvatrice:; de la Clieile Sililio ; ii
est partic Ii eteinenit recomi and i tpouli r ii' Toilette des enfat'.t s et pi ,r It ,
daines don't la peau est delicate.
Agence Gdnerale et D6p6t pour Haiti
.A la NMetropcole
MAISON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de I'Euat, !93


TANNER1M CONTINGENT ALE
DE
Port-ap -Prince

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
CAPACITY 500 PEAUX PAIH JOUI
PRIX DES CHAUSSURKS COME SUIT:
Chevreau glac6; Boutonn- et Lac6 pour fummnes et Dames t ( I)i.c ydes)
a a a a Recornmandc 10 (Dicx gdes. )
Verni et couleurs: a Reconmmand:e 12 (douze gdes)
POUR ENrANTS: .. . 6 six (gdes)

VINS LDE BOIDEA UX


M6doc vieux, ie Gallon
St Est6phe ( du luxe ), le Gallon .
Champagne, par caisse et ct detail.


Chez G.
GRAND'RUE.


. :uo
(;5(.)


Cordasco
( Oucst ), 134.
Port-au-Prince ( Haiti )


MACHINES I COUDRE "SINGER"
Machines A main, a deux fils pour tailleuis et ctuuri~tes ave. base
en fer et accessoires complete hien dtcor'.s. Pri.r ... 8 dollars
Machines A main, avec base cn bois et couveltules, accessoires A
plisser et A broder, tries t6!gantes. Pri.c ... . dollars.
La meme, mieux d6cor6e. Prix .. ..... ....14 dollars.
Machines a p6dales, pour cordonnier. Prix . o dollars,
En vente : 134, GRAND'RUE ( Ouest ).
Chez G. CORDASCO :


cmu


'ma










LA MAtSON ICOLS COROASCO

157, Rue Rbpublicaine, 157.
A su conqudrir on peu de temps la premniire placa tawt a Port-au-Prince qu';
dans la Province.
Le veritable success clout elle jouit es t i'i au choix itn,,omparAible de ses mo-
deles sur former franc iscs et amn4ricairis d0'uni il' tnct3 irr~)pro hable ot r* I
pondant a tous les caprices du bon goat.
Tous ses moJles existent en m:igasia on to tea p)oiturs. ot largeurs Ii
permettent dle chausser tous les pied,, mn ilan les plus diificiles ; et la modi-
cilt de ses prix est accessible A toutes les boiirses.
Toutes les personnel qui ne troumeraient pas a se chaasser daus le magasil
seront satisfaites dans lea 24 heures par un article fait sur measures.
N. B.- La mason peut chausser, sans prendre les measures, les personnes qua
npowuvent s' rendre.
11 suit de ui envoyer une chaussure allant bien, ou sinon lui signaler les
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien serbnt remplacdes par d'autres, rectifies d'a-
pros les observations fournies.
La faculty du retour est permise dans les 24 heures apres la livraison. SI
les chaussures ont WtB portdes ou ne sont pas a L'dlat complete de neuf ellesseront
rigoureusement refuses.
La maison defie toute concurrence, et envoie franco en pro-
vince.
AVIS.- L:t Maison a nouvellement revu un assortment incomparable d1e
peau : veau verni, vAche vernie, vAche neffe, veau satin, kangaroo, chevreaux
glacds noir, jaunes, champagnes, rouges, etc, etc.
Vente en gros et en details
Les clients trouveront ~ parir d'aujourd'hui toutes sortes de fournitures
pour cordonnerie A des prix excessivement rbduits.
Ces prix exceptionnels ne sont obtenus que parce que la mason ne fait plus
ses affairs que directemnent avec les fabiiquos de peaux et de fournitures, des
Etals-Uins tells que: tirants, coilleis, lacels, clous, Mlastiques, fil pour machines
et pour cordoniiers.
Machines coudre Singer"
Pour cordonniers, tailleurs et couturi6res. DJmander catalogue et Iousei-
gnements.
La maison accepted toutes les commander qui lai sont faites en ce qui concer-
ne la cordonnerie.
On y trouvera des empeignes, pour homrmes, femmes et de toutes pointures,
travailles avec un grand soin. Coupe excessivement Kodas ,.
Avis aux marchands de chaussures
A Partir de ce jour, la Maison se charge d'exocuter les commander de chaus-
sures quiui i seroit faites avec un grani rabais de prix.
Damuider reIseignemenits a cet 6gati' et le catalogue qui vous scra envoyd
franco.


GRANDE LOTERIE
Royale Hongroise


I


I


Ceite io-Erio ni quo a125.000 lots.
don't 6.000 gng-nts.
iLe 1cs lot itml le c(hifitce noim' do UNN MILLIO",N
DE COUUI'ONNES Plus W'on million do francs.
L.~ ji, prix rflci (1' desbii,'cls dde CI- iLOe iIo PoyaVi's un-.
g'cigo*. aoub-qic, e! gu'ianfw par' Ic Uotivernemcui c
(W)iT~fil sIit:
U N E NT*I'-l


I/l (C a- so
III
IV
V
VI 1


UN
I/il
IV
v
V1


DIEMI
-lse


5.c20.


'11

(4
(


3.40 -
3.40 -
4 20 -
3.40 -
260-


: 1t 2 3 N ai 190,.
14, 15 et 16 Juillet a'
11II. 12 t "13 A c t 9
2, 3 et 4 Septldimro.
du 22 Sept. aun 22,:9...
UN QUART
P 1.70
t 210
1.70
1.30


Pour port et les listes officielles des billets gagaants, 0,60 en plus par
classes.
Monsieur F. MADIOU, Agent general du Crddit Financier de France, se tient
A la disposition des souscripteurs pour leur fournir les renseignements qu'lls
eurvent d64irer, concernant la loterie don't le prospectus pent Wtre consult
Sla Pharmanle L. Gustaves.


A velritil~

Ube 8J#*1i douzitin de inoules pour
S'aJress' r 4a iue 1'aveiue
John Brown.


67.4~19 Wiiss hC~A54T? ET 'PFAdiO~h
8p#.~ia diEte F. Br CM.
Pow9' tD v -sso nhit? c e .) 46 -1 11ge ';"-oil
pnrgor, surde-4i s pieas--- La hoite P. I
?-YI ea~&.;qmaaique reov'd cfficar~e
oatvr l? accas d'astpr e et le.% toux
I~pgH le flacon;P 1. 50.
i6al~garcIaio7nS gatu~itee :
Km" i joahi *Ide8 i A 9 heures du matin
p'b kDodstnr. N. Tvowus.

9r tiRobert R. EWALD
CRIBURGIEN-DEfITISTE
Dlp6M6 diu ( Philadelphia Dental
College and Garretson' s Hospital
of Oral Surgery)).
,Vembr diplm6 di du ((Philadelphia
School of Anatomy.))
De retotir A -POrt -u-F'rhCe arntionce
& sca cliei en particoilicr et au pu-
blic en g~n('Tal qu'ii se tieit A leur dis-
p f [. me adresse :
7, IIJF AMERICAINE. ~
en face M3. Eug. d,. Lespinasse, bawiquicr.

Mais K2f.-B U TNI'S..
'GRA ~WND'U I 0
Dirig~e par.

'L1 HODEIJN
Ancide*a*uiibre de Ia Societ6 Philan-
thrvpiq-u c- r1 ; L ;tres lailkurs de Paris
VieiA de rcw.;n :in U;'and choix d'1
tetfeff di.gouJ, Casimir alpaca, chevio
tS) 4 h2i.. 1. A(d~' dcuil, Ric, R.cotrgan-

Cke- p i u6 dc

Sc-;:cv;i :t6 c e Coltu-ri de no-
r : ia knI~ise elr
tuu.:l~i mlr~clAn


F~olriquu dk!eIape.PAIX

j CA
1.0 FbviqUl ttjii: hz.Lt.phS~i



eUl rl'icilr lILeR to public
Sez ptn tin-bot
%(! ux (!o paile, su pe-rie'urs
Ificlel m mrg r rsl Cosr av~ miltyrs efle
e n vent~i Aun prix
*4~Iluodi ;r~lI li~ul~ cormurrerice.
La tabirique 1i:ifnl pen outro le Pu-
blic qtjeolle est la scuke qui tn eonfec-
tUouue Port-au-Pu i;!- 01t ce, avec 10
o %man doouvri ees ven ies expres-
smsat do ittranger.
a hbgiqw r pare aussi twu'eg sor-
tCwb *qmauI. "on mmch4 xrep.


CI41 tpeauj Y

ChaPeaui
Y,-L4 1E IE POG 0RICO
ACCOUREZ CHEZ

SAN VILLA
Le i.--4freur artist, qt~i vietgly
cwicaurs-! d'ur, chapelier re Iaa
IN. JAIV TESTAR, d'astall
FABRIQUE DE CiMAPUM"
PLACE GEFFpiAR
Salota de Coiffure du Iiuf
Pour tous les goots et Pourb,
k~s bo'arsos.

F~anisaDESumI
Pabricoat de chaussuM
La 1, A 4A L (3, a to0Vj u ft4
p~t urn ,Tar-.( ,:4ok pour lar
en, LYros e' d6tai1,--H de chatsgn
tcuns genrci pour
HoMmicS, FEMMRS, ENFA=
tc's jO-m-:adcJ s des CC ammey
~r~n~;r oo'r;~ kre e*4.P
rds rn-e samaine pou prbs.
2, t uc des Fronts-Forts, 13
PORT-,. U-PRIrel (VA*J

IrI
L .a PHARI'ACIJI

88, RUE i s MIRACLES, ,
Se recommando poiu r' 1dcx
pronapic ct exact des o'rd~cium
.'ihnporte (j'elle heure dia jodr 4
'a rT it.
Drogueries, Specialitfts p:
mac.-utiqic7 ex!rrmonf b1l
PAIl COaICia!

LA1 4111S1ON

'3t'ssens & Maigey
i10, lbio- ds J"PiiC2s-deL -Turilk
BUIoKrAUX (AFiNCE)
E ~ -(S iajumbirtl'ixclients'
Ii~ ~ .i It dib!O do all~

P0111 lus, lcs rlensfignikmeiib
~ hI Iew i Borijheur
Pot t-ai-PrincrC.
01


OCU!LIST
S


VflrT~flS LANCS, 9L
jAUNES, du] IF)r Fiouzal eett
VEIRRLES BICONCA
VEXEi, PomfiscOPIQUES CoIx
UrSC-(PIQUES CONVEKES.
Assortirnent comP1nt
VERRES JAUINES, I:-
IBLANCS
Flan et coqilIlO
Sans (oyfl -
Verves blancs
Aesortimenl d'axea
Chat A. D ICU


,.,.,.,.;.... .,r-i,,iCiPPrc- --iC~sb~RllirPPD~il~IP111312-


~fic.~ZSj~


1~128 igFcE~ 11 ~ r