<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00295
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 25, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00295

Full Text


)MECREDI, 28 MARS 1000.


1'NNE No 298


C)


J


J


QUOTIDIAN


ABOMERENTS :


AR OIS Une Gourde


D'.ALVA-N CI


D*rjK-.%M3N'rq & -TRu1GRI;


RiONADimI t


RtDA~CTION-ADMI-XISTRATIfU


rrasr Ts poste On su. -- ---- -- ---
Pour tout ce qui concern l'Administration du Journal, s'adreiser A o(unsieur Arthur ISIDORE, 45, Rae Roa 0o Bome-Fei.


LE NUMIRO 10 cExnTIMK.


LUs zrionrneunts panest d oin. at do z do 4
Moi$ at gout payables d'awac
IA* umnuscrits Imm&AS r ~r~ u--r


DEUX TYPES DE GOUVERNEMENTS
LEURS RESULTATS


Co n'est pas pa: o- t dte I'antithelse
ae, sur presque tous l.s points, la
tysionomie et Ml', ,vre de PtSlion sont
otratlement llopposes it cells de
risto he : on ine passer d'avoir
pt.tentiomt d'vxpliquer, a l'aide de
science social, uno opposition si
ttebaent tratnchlt et pioclamee pat'
s les historie.ns.
Bien que, dans le ccoutrs de son ald-
inistration, (C riistopliC c'Att i~I rt' i-
erdeux soul;\v'menits, au Port- de-
ux el au M6le S-iint- Nicolas, on I)pent
re que les pop:ilalionis sounimse; a
in commandemetit \. olit plus folte-
eat adh6r6 que celies de l'Ouest et
I Sd ne I'ont utit A I'tgard du gotu-
mrnement de Petioni. On sait que,
ir les suggestions delligaud, puis de
I)gella, le Suli so detacla d ce
Mvernement de 1810 A 1812 ; en ou-
e, ds 1807, JMetnmie et sc. environs
rent infestes par Goman et sa ban-
idet Reulement Boyer, en 1819, li-
t par avoir raison.
On critique i I envi les mieurs du
de Nord et il est certain que, A
Ico0iddrer les choses qu'au point
Vu*ade 'esprit olitique qui I'ani-
til, sn systnme de gouvernement
wait re peu du gout de la plupart
I se contemporains qui entendaient
Uderee nationalist sur les idees
aCe de liberty et d'6galite.
lCeKdan, de m6me que I'on juge
ip re& ses fruits, je vais essayer
heTcier le regime royal de-Chris-
hve i sees sultats, A sa mise en
Vre et & ses moyens.

COitormtment A ses iddes sur les
h1Oitioas d'avaglcement de la sociO -
r it deH, Cltristoplie, pregnant It,
.riFpied de ce lui s'dtait fait dans
)0ao sfit voter au Cap une cons-
aviaO qul devait concntrer tous les
UVO ei re ses mains. Apres qua-
S~0O de pr'sidence dictatorial,
e t proclamer rot en 1811, pres-


I ravayl ai I amchljit 1toI i-w en bL i(fi- dans le spectacle (le ces grand soi-
ch~;il-, par Tl' ui's .exportafliorn que gneurs de la cour, vivant sur lour do-
le TI ~sn pu1 dicVii itt~grale- maine et reinplissant, coucurremniout
Ifi: lit. 0 avec la function publique. lear rtlO
Quo (II,- d*1111 t .l e c)miception, Si- 6iminent de dirigeants sociaux ?
1)1mi q1u' I ell e I di (1 s1 le Nord des ________
lioiiutnes d'utm aultt t eCl )m pque ceux
q1ui gvel'Iial it "PoII Poi-au-l'iinceHAITI
:Cei'Ies P6t ion a fait atussi ctes dist ribii-


qu'aI mtllm momientli o IL Ption fai- tIons) de teries, l;aiz f titre de purs --
sait rlnollveler ss pouvoirs prosi- rolpenses et sans I'obligation cor- Concours de l'Etranger aux
dsntil el ii s codaun ire co'r.' rlaive et impe'iuse quIe nuous e- rebelles haitiens.
dLnie-, i e ee i l nonis1 de voir. Aussi bieni, il est ilndt-
Le r6 it d-.- ItistoMielis i'et~tili t du nUial!'c q(io, dans touted I'Mtendue de
fasle et (e la It:1 nili I(.nc. de (oe (ttoe I, lI 'publique de I'lYiioi, I'agricul- Le lHerald a la bsMbW 3e du Rap-
cour et ii intrigue A un haut point de 'ture fut forcement iglig e port dela Coimmisson d'inves-
savoir comment I'Elat du Nord A pu Le petit .'tanuel d'histoire d'Halli de tigation.
supporter It po(is de cette magrili- W\indsor Bel e'arde et Ju.tii L iris-
cence -.iis, en (qpiellie sorte, fuire sotn me semrble hien inarquer "la ca- Le cas de Hermann & Co
faillito tt sans, i la li(liidatlion) d (t]I ttjrisltiie (des tdex conceptions j, Psident de la Commission .ilavoi
royai no siurIvet uii e ell 1 s0, sure ;. I Il- meo neni, ontales do mlt'Oue0st et (li t '
rer I, ila v 'i'elf dile 1 'ion aS rllI n tlit d it'Oueqt et ( ldit qu'il y a des documents prou-
11, iol vant la compliei des
conittadi e. IOIS l't;at de ba Inqteroute d tni-sor u le ioires p d#velopper ,nofre con-
Poit-au-Priiice, pensa it visitor le I'tre- erce et rn'pandre les I ienfaits de l'ins-
sor royal du Nord, il l otrouva regoi- lruclion P, et de celui de (Christopte Regus pour Argent.
gant d'or et u put on tinier ,lus (l'dn ,tLt'il| altaclia un soin particu'ier au Transactions avec feu le gdadral Jean-
million de dollars (lu il fit trantilsporter d lveloppment de l'a.ricuiulure et de Jumeau, chef de la Rloluion,
dans les caves de la tr'sorerie gn- I inu.uslri. ) Et .1. N. .Loer r(sume dlablies par Is Rapport
rale de Port-au-Prince. v come suit le coup d'-,il sur ce gou- official.
C'est q(e la formation de (liis- verneinent en parties double :
tophe, q(ui tait, d'aprs .I. N. Leger, c P6tion, dbonnaire par lemptlra- Td1lgramme special au
o iginaire de S int-Christoplie, le dis- Ient, cibarrasd par la Constilutio, a Herald.
posait modeler son gouvernement sur iqu'il avait fait voter, ie put imprimer
les prati(ques politiquesarnglaises entre- a son ouvernement l'impulsion vi-
vues intuilivement et avec toute la goureuise donitie au sien par son con- Port-au-Prince, Haiti, jeudi 5.- Je
conception dont son esprit Mtait capa- current du Nord. fus A Petion-Ville, pour la journ6o,
ble. a Les grades habitations du do- t Souverain absolu, nulleinent gtne oft je trouvai M. Lilavois, president
maine prve de I'ltat, dit un crivain, par l'opposition d'un corp, delib6- de la Commissioaqui a investigue our
aulieu d itre v.ndues des prix d6risoi- rant, Christophe put A son aise appli- les derniers vednements. II m'a dit :
res et A des amis qu'on voulait favori- quer ses idees. La discipline de fer a lci est le rapport prouvantla com
ser, come il en a det fait sous qi'il imposa A tous nm.intint chacun plicitd des 4lrangers.
le gouvernement de PMtion, ftirent dans lo devoir. La security, consf- a Voyez, j'ai en ma possession use
donnees A titre de lief personnel et queoce de I'ordre qui regnait, rendit lettre de la maison Hermann & C,
revocable, aux grands dignitaires de la production abondante et le commer- reconnaissant qu'ils oat paye au Co-
la couronne. Ceux ci devaient en lirar ce florissant. La parties du pays qu'il milt revolutionnaire des Gonalves,
tous les revenues ndcessaires pour entre- gouvernait devint pro ;pre, bien qu'au 800 dollars comme advance sor les
tenir le train d'uve cour somplueuse et fond le people ne flt pas tres content droils de douane sur le cafd.
c/rdmonieuse. Comme on n'avail pas le de la s8dvritd qu'il montrait. *, II y a aussi les recos de Jean-Juo
droit de manquer dune fIranle'ctrcmo- Et il ajonta, sans peut-ltre se dou- ineau A Hlermann & C* pour P. 9.000
nie ni de s'y prSienter sans dir'eon ru'- ter que c'6tait IA I'explicalion en par- ( Jaovier 15) la date du commerce
gle avec l'dtiquette, cheque dl;jnitaire tie de cet 6tat de choses : a Christo- ment des hostilitLs, et pour P. t400,,
drait obliq/d de s'occuper de l'andlioration phe entretint de bonnes relations avec le 17 Janvier,
de son fi /, don't la production repre- les Etats-Unis et I'Angleterre. La lettre deJean-Juma DOom mt
sentait le plus clair do ses rossour- Abstraction faite des iddes de liber- les Hermann trdsordJer e ,1 4 *o-
ces. L'absentdisme d4ait non-seulement t A 1'6gard desquelles je prie de te- lution, et les reQus .de4 n o
inconnu, mais presque impossible ; et il nir compete de I'otat social du temps Jean-Jumepu, pour 8&PO n a 46-
en rsulte que tout.s I s cultures fu- de Christophe, no sent on pas one posdeac ez oXPt .4l aer
rent particulibreme.t florissantes. Le rdelle organisation do la vie privu du Gouvornement avait4pd pil6.


I- -


-L eL~e31 II a


PORT-AU-PRINCEE (HriTI)


45 RUE Itav1 4$


"w"


I)E M] II1, HS JI.AXIil






(cs docminents oill (t recolll
exacts parI lerimainn & ,*', ,-uus let
signal ure.
a Nous avons I'evidrince qu'ils of
agi de force, et il est inconcevabl
que les canons du Gouvernementt a
lemand pourraient s'utiliser en uni
cause aussi fausse.
a D'autres rangers sont impliqu6:
dans cette affaire, lels que : Delain (l
Richarson, danois ; C. A. Mc-Guffi(
anglais, et Michel Abraliam, syrien.
Richarson et Mec-Guftie ont d&j
Wte expulses.
o Loe tiomphc de Id la evolution s
guiifierait pour quelqles 6Irangers
500.000 dollars cash nonobsta t d'au
tres privileges qui se chil'reraient pa
quolques milions.
1.'Allomagne a informtn' le Ministr,
hlaitien Iterlinl, qu'en di)it d, la di
to investigation, legouvernemenit alic
lmand(i (st convaii c(i |l.o Itje, I (cl Iharge
cortre llermiain & 1:O, 11 p uiven t pa:
tie justilides.
( Le Maltim co()liiniiLe to t cc' (pl
content l'intorviewv (I- Ic leco ift'.l)oii
dant sp )ci;il (Iii Herald a eon' avoc 10
Prtaiident No'd Alexis. I 18 F I'vi ir
Ge journal aawissi repi'o Ih t I if),itori,
du Herald A rco sii t et p lbli le Ie
Fevrier.
Editorial du a Herald ,
L'inforination d6laill e touclhaint los
strangers qui out donmic des fownls
'pour aider a ia ri-Yento itvolution o P
Hlaiti, est plulblido dans une d<'pech
special reI'ue ce martin, de lPort-aii-
Prince.
L'organe oflicieux dlu gouvernnenme
haillien reproduti du IIHerald ) l'in-
terview de notre corresponuilant spe-
cial avec le Prdsident Nord Alexis,
dans laqiello le Pr-sident donne une
pleine lumiere sur la situation de la
petite R6publique.
l~es faits rapport6s dans notre de-
p&cltc sp6ciale, ce martin, relativement
a I'assistance prtlee par le. reisidenls
strangers pot0r fomenter I'insurrec-
tion, prouvent A lit dernibre evidence.
1'erreur de la clause constitutionnelle
d'llaitiqui empeche I'immigration des
colons bllancs pour la culture do sol,
tandisque les ports so remplissent de
commerc'antset d'aventuriers totijours
prkts A ne reculer deviant juioique ce
soit, pour soigner leutr intorot person-
nel, aux d6pens do ceux (de la Nation.





RENSEIGNEMENTS
MfiTtOROLOGIQUES

Observatoire
DU
StaIliAIR COLLEGE St-IARTIAL

MARDI 24 MARS.


Bafometre & midi
Temp~atureminimum
Tsx~~ra~rmaximum


764,-/-5
19009
30O's5


Moyenne diurne de la temperature 250,0
Ciel clair le martin, tres nuageux 1'apres-
midi.
Le vent encore tris fort, a 6td un peu
moindre que la veille 6/" par second en
moyenne dans la soiree.
LA baromktre est i peu pres stationnaire.
Unt pen d'aguttion sismiq'c vers midi.
R. BALTINWBCK


Bulletin met4oroloqique
Nous avons rcqu avec plhisir la publica-
tion m ensuellede l'Observatoirc St-Martial
contenant toutes les observations faites par
les prnncipaux poi is de la Rdpublique
pendant les maois de Janvicr et de 1Fd-
vrier.


I)-s renscigniements tres pr1cieux
dent evideniel'utilire des services que
I'Obscrvatoirc S:-Martnial.
Nouveau Pont


ren-
rend


a Al ang'e des rues Courbe et FHrou, en
face la maison Sininonds freres, se cons-
i- truit en cc moment un 6l6gal.t et so-
: lide point en maqonner*e qui constituc un
- embellissenitntc pour cc centre d'affaires
r toujours anim, ainsi que pour les mai-
soLns avoisinanles.
e On nous apprenlI que c'est Ia inaion
- Sinmmonds qui fait construire ce pont,
A- ses frais. p r I'cntreprcneur M. Mombrun
s ELie.i
s C('c-,t uin b>l t xcnip'.c quc I ojs options
.1 la meditation de tous Ccux qui attendant
e dL la. comm-.i.iitiU ,.ur bien-ctre (t La Li a-
* tisf..ction de leurs dasirs.
* Tribunal Civil
l Adi,,iCv ,iih" duI 24 Cars 908o
S iPrcsidence du juge A. St Rome
Ministre Public A. Thibault
Atlaircs entenducs :
I --- Sylvia Hlyppolite centre Camille
-; Gabriel Augustin.
S 2 Mdrisme Jean Gilles centre For-
Stufdl Li -idor.
.. Dorainvillc contrec Octave
1Brice.
t -- Moinbrun Elic centre Alcxaidre
* lorian Brutus.
S Antoine Arnoux centre la dame
Lorina Pinchino
S PuOis le siege est level.
I I-- I I- l

Etats-Uvnis et Japon

TOKIot.- La prcsse japoraise recoit avec
un cnthousamsie unanime la nouvelle de la
visited de la flotte amiriciine ct louc hautc-
inent le gouvcrnement de Tokio qui a en-
vouy I'invitation.
I.es journaux voient dans la prompted
acceptation de cette invitation une preuve
de 1'aimiti6 des Etat-Unis pour le Japon et
la visit de l'escadre suffira pour ddmon-
trcr au monde l'impossibilit d'une ruptu-
re ertre les deux pays.
1Des dpca.cs recues aujourd'hui annon-
cent que l'escadre ambricaine arriv-ra au
Japon en novembre. La press demand
au gouvernement d'affecter a la reception
des amdricains des credits illimites. ]


Derni res D6p ches
WASHINGTON 23.- Deux des plus rd-
cents des meilleurs cuirasses de la flotte
americaine actuellement sur la c6te du Pa-
cifique accompagneront l'escadre de l'atlan-
tique dans son voyage aurour du monde.
Ce sont le Nebraska a et le Wiscon-
sin. .
MELBOURNE. Le premier ministre a re,
qu aujourd'hui de Washington une com-
munication ofticielle l'informant de la vi-
site certain de la flotte americaine A Mel
bourne.
Le premier a cAbld a Washingtonn de-
mandant qu'on l'informe en temps utile
de l'arriv6e de la flotte a Melbourne afin
qu'un programme de fetes soit 6labor6 et


que les prparatifs cominencent le plus ltr
possible.
MOSCOL. Des nouvelles r.cues de
Kasnava Polyana disent que le come
_Leon Tolstoi est coinp'etemnent remis de
sa derunire attaque de grippe.
S.\N l:r .\ ICI Un corden nommi
Wong Cliong a b'css6 gravenient A coups
de revolver M. Ste'ens, consei.ler do gou-
vrincricnt cor.en. Une ball perdtue est
allde se longer dans,'abdomen d'un aulre c )-
rden qui .:ccompagn;ait WVong Chong Ce
coreln nommnet Wchiu: cst, cruit on, lor-
telleiment bless.
Ou I Ur.Aii. Ln ddpeche de Fres-
no (Calforniie)nmentionne que l'automrobile
Thomas est arrive dans ct c ville A o10 hrs
4) de l'apres-midi.
L'au:omobile italienne a ca une nou-
velle avarie : 91 Iilles d Og len. Les rdpa-
altions dLvron: se faire A Ogden.
Le I)ion a travLrs, Green Rivercet apres-
3indi alLiln: 'i a mne v tsse.
Le Piotos c t arrive cc soir:t Ro.k Spring
Wyoming.
h~l~u .!\ 2 ).--L'mpircur (;il'.'.umne. l'imi
ped:itrice. !e pri'c- Aug tste, la princess
Vict ria ct Ic'r .,, suites out tLi t, Berlin
ce main. poLur Co)iou voice VeInise or, ils
,'cmba rquero';: ,sur "l YV,, cl imin p rial (,lo-
h!.! '/oll< rn. ,,
I.o\m) S 2t l.'abu.I dc la cigarette
dans I .rnsc ct sCs con-qu,. ncs sur la
aintd des lommes .A provoquc attention
des autori'cs militair. s.
Pi iKIN 2 Les comtImanld.ints ang.laisS
ctablis a Ticntsin .\ Neisoclvany ont p:o-
ICt, aUipi-s Ji gouvernement iBrit.nni-
quc conItre I',1 a:issciinents des ]aponais
,elativciniie t au chemin de thr Tsin min
Fin I kuminenyv csquels c travcn: Ic future
devtloppcment d,: la Mandchouric.
Hox(,I\ox(; 24 Le boycott ig; de; pro-
duits japonais devient de plus en p!us se-
rieux.
P.RIS. Renie tranmaisj.: 96.85.
Le Conseil de,, Ministres .s'c,t reuni cc
matin A I'Elysec sous la prdsidence de ,M.
l:aliiercs. 11 s'est occup, du condlit qui
s'ct luved entire ICs cntrepicneuris et les
ouvricrs de la mann crL,. MM. (C!nem n-
C:au t Viv ian0i ot refndu coiiip:c de.s en-
t:evucs qu'ils onte ues a\cC les rcprdscntan: s
des deux parties.
Le consul d cida cnsuite de' retardcr la
:6rimonic de* la translation des cendres
S'Emile /ola au 4 Juin.
Itier li Chambre dc-, Dputds vo: .a lloi
:oncernant la rehabilitation des fail ;
:ette loi est promulguae ottiicl!eni.nIt au-
ou-d'hui. La Climbre contiiinu a;j )ur-
l'hui la discusiioa dc l'impo: sur le revenue.
L'Officiel public un decrct relatif A la
irculation des boils de ciisse ': la Guade-
oupe.
M. Bereus, medecin-major de 2e clause
les troupes coloniales a tdc nommu admi-
Listrateur de 3' classes des colonies.
On arrcta hier A Paris M. Rochette, di- j
ecteur fondateur du Crddit miniLr et de
lanque F'ranco-Espagnole, inculpd de vols, l
bus de confiance, escroquerie se mon-
ant A une cinquantaine de millions.
I


Banp i alionl l l'Hilaili

Conformiment aux instructions dn
Secretaire d'Etat des Finances la Ban-
que Nationale d'llaiti a I'honneur d'in-
tormer les in!tresses qu'ils peuvent,
A partir de ce jour. se presenter A ses
guichets pour toucher une qualridme
rdpartition ( gale A la 3%me Rep. )
sur les intdrets arridrds des Emprunts
suivants :


tj
ti
u
bi


10Empriinte ~f,
0100S/11'1 (I c80sol.d1 d lh
IW)11p1ti.ACtvaloirSll, t' lu dorts
J ui n 1905.
h'rnpuiu Co~i9U 1900-c..
10 0,'0 sup 16 solde ali' aprds I&
Avaboir Sul. intc1Outsde,.N1iiet
I-,'rnprunts ~ui~
10 0 Ot'l-r le solde (11" aprsbf
A valoi "s u L't 6 L'~ts d u'186

C:oitz'.c1e I'etii 01 Sill seenn
bolls.
Pot-t-au-Piuince, 'lL"I11; Mars



.4,L"?E L-EQGfN
00ORD 0N N, RIE.


.42, ue dei l:!onsFots.FO

l'i(IIjoii tide et sum aux
dles 1,111 t icitl l'L'n Ipro0vince.
tv e~ Wbei )ae finnit et ttav~j1
I nult ce (jUil >ya de, plus
I'oi-mes UIUCiediicame e1 [it-n
i\I.ssietu is ; 6I*"ga itei et c
Pout, IoseiitCaitsle plmnsal'aise.
solide exO-cu'6 avec doe
de premtrni n).mrque.
do -rand u'abais.
P;Ates. Cirage; et Li


iDocleur RIGA
CONSULTATIONS: A 4h.
SpicialiWc: Mah(Adies z


45, RUE DES CASARS,


I A. dle NaisISi
3?, hIue du Magasin dori
M.ii,-on fundee en IL
Bijouterie, Orf6vrerie. 61
Vient de recevoir des articZ
furneri. pour les g .)its les
les. Les parfams exquis et rq
lelicatcse pbbtrante qa'ellsg
cheiits south de vritables
Ie llltes. U*
Les dernikr-'s in rques qui
' Tout 'iris -,o-. t ,h-ez Mattel:
Son Sourire. Floramye, Trt
Cyclamon, Vivitz, etc.
La maison a toujours us I
sortiment de bijouterie, _,
bibelots de tous genres, PI-
luaette*i, moatres or et irslk
es garAnties.
Sp6jdials: bagues fr
ants A partir de P. 00, I
18 K an laises et fran
minde, Service d'argent
pour marriages.
Tous les articles vendas
son sont garantis.
Achatde diamants., Paeit
ses et vieille bijouterie dI*
ageux. Dernier ri : Li
Ctuitre roemise de Dos
imbres-poste d'llaiti, la
dis envoie franc de port so80
nandd dans toute les villei
>lique: Lunettes ou Lor
nozydables, selon les P
)octeurs on instruction sd 1


I


I
I







r Au derlier *i %i W 1!!
figNICATL0N DE CHOUSSURES
Do FERRARI
AI'bonneur d'anlOfcer a cS flsofi-
clients (te la (Cipitale ot de la
ice qu 'itvient de se transftjr`r d.
Ow fdaeFroots k'i)s, avec son wtivirce
dt3chCha1Is'Ice 'i Ida GrCid'Pup
No 183avec l'iflscIiPtiOtl ci-dessus.
Lesclients seiOl "t 1tI"jurs seiiS
leg MIkles c~onditlions ; C'e'st-a-
alec les 5 o,' dOesc'mrp!v sur la
-g satis ottblier i, I.s 6-
soins et a rntme exac I i ude.
IMaison, se callargd tooijurs die dfui-
prendre les Ae'riics b domicile.
Port-au-Prince ( Ibui ).

LA MAISON

Js CO lItJ)ASCAO
lidrine Iepublic c s, i lit nts en
bilisenhewit do corona rlieij, d(- I h
ed d1a gasi'' do I'i:wat, ;m VN'153 (.,
vrandltue, ie-Ii'd)[fiace ti de I'Ad-
ministrationl des. I'ost; -.
Comine par lo1) p N a ~iso:l P1o
eti ases (lclie aii 'ttt ,h I'lix
dzi YouIIo~lt liii )!w )It'i'(I,) ltA I C ))Ii-
me, les rno~Inci so*rJs t la ,i qtmv
iltaicu t6 i CticiIi liIC lIj L.-. ijj' W' S
ans 1'exCution dt s cdrnl~i;.dos.
Port-au-Prince, 21 Mars 1908.



agcacrlre de Tabacs

B.eT.oL.
Amiricaiuq eni pqItqc ts de 10 rig;1I0
l'abri des potjssieI'es et Iurethl ga-
tie
VENDSc (:OmMIE SUIT
Format No 1 0 253ets. les 10 (igares
2 0.30 a 0-to1
Soil en dilail
FormaL NoI 0.0,3)ct;. pirj~jjj cigaies
2 0.Octs. par pi-ce0
Pouries ach -ts en grc-s, les dA-
bitants obtiendront lescompte
olle.
Depot:
PLACE GEFFHARD, No "18.


Avis

AURMLIA Azoa AWDR* do-
a Vort-au-Priuce, annon" au
10 na g~ndral el aux notables Ga
calier q'teIie eat jeule proprid-
de oa mainon situde A Port-au-
W & "angle des rues Capois No
et Remain.
- ble declare nullm et non avenue
*Veole, hypothequo ou autre qui
46 fIite i~a Ii quiconque co~n.
St Ia dule nlajsor e t prie tous k s
fsde r'eflser de passiem tout 3c-
*Iatif t A a rnaison suS-d Bsign~e A
C ted personnel aiitre que la
~ALJRtLI A. ANDRE.
OI'SIIPrnce, k9 ~. Mars 1906).


PElectroltherapie '

L'Applicalion tc-hniique de l'EIC I i-
cilO au tfri''m, llljt ds maladies. csl
ui p)ro"((ld at(ioi :~,l au plus halt t '.
g'. de Ia Si- nlct' moderne, et tl'li' ;
c sllu tout l. i.s !'s af/eclions ulti i. 'S,
s"c(;ci;l:iii (;,I es E'.doin i ites,lt's I I -
II'tels, (' ala n lIres, ttSmon-l.gies, I1, hi-
Icurs, I'Adions, (:clulites (.1 Adli'rt ii-
ces, lFo')t.silds, Salpingites, variese,
suites de fausses couches ou de cou-
ches mal soigndes, Deplaceients,
Polypes, Fibroines, etc, ; et dlans ,los
affections gen:lo-Urinaires spdciales de
I'ho mine.
Cee proc4de, A part con efflcacit6l
daIns Ia cnre d(ie ceos affections,' est
peu cu''eux : il preserve les inalades
,des dangers inilhrenrts ( hlorot'orme,
Eller ct I(s -tiitces fachieuses -i Inon
la moil api s 1'opration clieirirgic ole)
aux op"'rationis (lchirii;T,icales poati-
(quces faille (dl savoir IlicnlX ) poIn soil-
disanlt iu rir c( s ic- -ll'ciolls.
DocleuJr C. GAVEAI
MEDEC,1, CHIRURGIEN,
ACCOUCHEL R
I)iWl'h m, d *' liu I ',,.i l; ,e Ila,''a -.1
( Ktats'-Uiis)
Cabinet d'Ellectrothe. api.
!-I. UCEI : FI* U'!I >1.
Poi l-au-Prii e
Consult tions et traitement.s
De 8 heurcs a 11 heures du matin.
De 2 heures a 5 hrs. apre3-rnidi.
La
Redaction du "M.tatin"
Ofjre d ses.ecteurs les Trois Vol nems
DE
ED)MUNi) DEMlIOLINS
Au prix de Librairie
Francs 3.50 ou P. 0.70 or.
A-t-on interest
a s'einparer du Pouvoir
A quoi tient la superioritW
des Anglo-Saxons.--
L'Education NLouve'le
l.N VENTE A L'IMPBJRI'.EMh DU Malin.

Cordonnerie Nouvelle

G. B PETOIIA
143, GRAND'BUE, 143
PORT-AU-PRIN(CE
CHAUSSURES EN TOUS GE':I:ES
EN D*P6T, POUR LA VENTE
RN GROSS wr DrEAIL.
Execution prompte des
co rnrmanda, tant ici qu'en
-Province.
Forms & homes; 6legantes et
ratlootales.
Chaussures de dames ( Dermire
mode de Paris ) et le plus commode:
chaussures pour oefauts confection-
nees avec des Peaux de toutes nuances
d'une selection et duree irreprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquides
Pour chau.squres de toules nuances.


A VENDE
-- -- Y-

Bon vin de Bordeaux
chez Alexis Benoit
03, RUE BONNE FOI.


A LA


METROPOLE


Mlaison JULtS LAVILLE
93, RUE' DU MAGASIN DE L'ETAT, 93.
'Pendant la dur6e II Cuar i les inres ,d famille seront heureuses d'y
Iti veIr liin aIss,('til. i,! de i.I,.\ iSiiou s riai Ih's qIi leur permettra de varier
'a s iellilni dot i or tl'' saiw- plts (I d,' e:ises qu'ld 'ordinaire.
Sardines de Norv: ge ISaumon au natural


aI l it! l l ,n il .' t lil.l
Anchois de Norv6ge IHu
( Hlrs d'tuuvrte cxquis )Pom
en petits billets
Sardines A I'huile Lonit frres Oig
Anchois a l'iuile Vina
Petits maquereaux l'liuilo
laquereaux an natural a
Excellent Fromnage
Frcomag:U; C'amnnbert, Ports xlut, Go


* fJ t2spo niM de lolognie
* (:;ipocollo


. d'olive, exlra
Litres


lines de terre fratchea
Ions
igre de vin
de Mall
de cidir
de Gruyere
angonzola, Roquefort: P. 2


4 Gourdes la livre


Pieds de porc farcis, la Boite: P. 1.50
Charcuteries sup6rieures
Chocolats Chocolats !
Nouvelle Fabrication en Tablettes et en Batons
Chocolat au lait Suiss, une vraie Merveille
Une Tablelte fzit un ildlicieut. I)Djeuei d lia Minute


TANNERIE CONTINENTAL
DEPort-a
Port-au-Prince


PREPARATION


CAPACITi 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHA USSURES COME SUIT:
Chevreau g1ac ; Boutonnu et Lac6 poIrr Hommes et Dames 10 ( Dix des)
a Recommandle 10 (Dix gd.a.)
Verni et couleurs: Recommandle 12 (douze gdes)
I' R LNPANTS.: . . . 6 six (gde )

VIAS DE ORDA EUX


M6doc vieux, le Gallon . .
St Estbphe ( du luxe ), le lln . .
Champagne, par caisse et en detail.
Chez G. Cordasco


P. 3.00
6.50


GRAND'RUE, ( Oucst ), 134.
Port-au-Prince (Haiti)


Avis


Nous avous l'hotnneur d'aviser le
public et le commerce en particulier
que I'association PETOIA & SEPE a t4t
d'u, commune accord dis-oute.
Ddsormn.is la Cordonnerie Nou-
velle con*'iue sous la direction de
. B. Petoia.
Port-au-Prince, le 22 Mars 1908
PITOIA & 8EPE


KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S KOLA PURE
MACNISH'S c IRON BREW *
En Vente
chez Calinat Fouchard
Rue de Celr


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.


~-'---
--- -~--~--- `










LA MAISON NICOLAS COROIASCO

A su conf(fulriI ellI J'lde ieni)- :t jroenii-re placettml it 1I'ot-jU-i'iceque:
(aisfall I Jhoviiice.
1Le verlitablIe Suctloi 114,111 ell~'! JoIlt Q',t '111 111I(1i..iiii. i Ie so-, JIII)-
d(ItIes sur foriies r 1116 )i10 1,e t ,bl ei#litl'i' HtII c
Ilfl(Idait lti.1 t)ls les C'3j11iceS 4111 boll "Ill
1,01.11Sses I noI11(tb. CX.~ x-4tarit 411e l iij~r'j..1I 111to ie-le,'Il t' t Ii ,Lr li
pertnetteilt i t .j lialls~sel. l dti l c4 ; et Lt 11modi-
ci le de seS p)1*i c lIA .cce'si Ille lotil cS VS I 'tIf'stll2
l11ou.tes los persoiiiies ((ui e10 trou~ ei'lilit p;ti ; a So C cbiii-o-'ie thfls le fagasin
serorit satisfaites flaiss le 21 Ileurm, e ar umi ;irlicle faith sur meslres.
N. IB- La maisota )eut chausscr, saw; preilndre les mnesures, les persotmfes I'L
tie Pluvepit s'y rendre.
II suffit de iui envoyer utie chaussure allant bien, ou sinon lui signaler les
dl fauts.
ILes chaussnires n'allaIlt p[s I)ien serotit iemljIhc&es parr i'autres, ri-ctifiees ,I'F-
fwr& les obserivations fournines.
Lit facul td ft d u our est jermnise dais Ies il. Nl'ties alpr,t s a ivraisoii .-;
Iles chassutre(l.(jilt ltc P6 't~es 011lie sonti pats i tI't'tat cwinlpiet de iieuf ellesserot-0
FingOuteusemctit riela'mc s.
La maison defie toute concurrence, et envoie franco en pro-'
vince.
AiVIS. I\1Iai,)0i t I;I oti'cIlt'mnewi, it im t- *,4ortjlmliititicomhlmrabl)c(le
IW~lt : V all erfl. v;Who elil'., wil-. vo.,~u sttiiit' t1mgaroo0, chevromnl

Vente en gros et en details
L~es ciiclelllt 1tinli(Iiolit t ;* I ';IUJ141l141111i toulec, sm-tes tie foninitmies
P0111 Cord illelle ;' .1(- la 1 fit lt.lllts
(:sjr ~e~e41lIikli 4-1 44tI 5I Ue 1) lIc(' TV*1 I'l ll~i-)ll 1ie fait 1)1115
'C-_ Atlre.. file fill et'tttHl ilt ICOIt'- i ~i e-. I'i p0nx et 1e fouritiitureS, des
IFtals-i 1ins ile. 4fille:tiialkiit. titsI hrIir#t, cli.,u-, las 1, 1 tes, fiii pour mithlie's
il 1. 0111' o ldmilIlers..
Machines coudre "1Singer"
hait I4lEoilta ,idIIIUI -, e Otil O )1111ltcatalo-'ii.' iet lset-
*tf Clie C ut '.
IA Ill II SfOI 14 t'I t(' ttutit es Vs )lf ll i ii' l (iI sli tit C;ttle.;I lentce 111.i
lie la crOl'tiOl lierc.i
(ihi v trouverit de. em wIgiies. 4pout- i Ii. mmIiles, fernmres ct die toites Ioiritu 1CM,
trivai avec mi grlil .l4)it l (C 4 l )C1wv t'xcestsiitvemm O(IISs P.
Avis aux marchands de chaussures
A Pat Irtit- de cc jour, ht ti'.oii sc chalir C 44.Ct.iX6Citti les coifhlidlies tie c lijus-
tiuIe,, qui li seroritath'sae-r, uni graeitI i tI a.it tde Prix.
ID)eraiiuicr Fetir scmi*r l(1eIkzts r'I t i.t i tI (I.' oA r el I,- (fli vous !ei'a Onvoyt't
traico.


ET
R KAS TA U A T BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

MIjme IHermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et confortable. Vue sur la mer. Temporature
douce et rdgulihre. Les Tramway.s desservent L'HIlel-Bellevue toutes les 7 Minlutes
PROPRI9T9 SPACTEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramlsophone.


Sonneries l1ectriques


Table d'H6te


-6 tel-RIestatxxraza. t
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- Repas
A la carte. ciiline excellent
PRortaIrAls : Josmu DESRIVItRE


tow. le jours, de midi d f hIuru,
do 7 d S herirv. dw soir


Tibn re Zephirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALITI :
PANTOUFLES MULES


la


A V inlr
IJiUe d(L'mi dotmirz;' de moulces ,our
SU Tie' (I'ole't1.
S'adrssi au l N,. d tie avti jtie
.olln 13 vow n.

Pharnmacie F. lrti no
67-119 RUES EGAi IT P iT FiPOU.
Specialites F. Bruno :
Po ucre tpu i.s's rnt'con redeiman neaison
prurigo, sueur *les piedls- La boite P. 1
Sirop antiashmatique, remu6deefficace
centre les accBs d'asthne et les toux
rdquentes le flacon ;P : 1. 50.
Consultations gratuites :
Mardi et Jouli del a 9 liures du matin
par Ie Docteur. N. TuouAs.


D, Iolbert R. EXVALD
CHIRURGIEN-DENTISTE
Diplorn dti Philade!!ph :a Dental
College an1-l Garretv:on'i : Hospital
o Or.-l S'irgerv-.
Metn.:rc (ipltn)1oI u C I'.ladelphia
School '! Anati in\
)li) oi'1()l l l t 11ll- 'l 1:1.t l ll ll(1 '('
,'t sc c l. I'll,' al< en1 l,;,ii l i' l ri( 'r t1' 1,1 ii-
t)lic e ll ^ *', n ''' iI i 'il : l i ," l .i i tt l i --
[Islti(f.
Mome adresse :
7. I 1"1: \M II 1 ..\IN I-:.
c/, f/ 'ee .l. I,' l.' ,< I ,na, e, bt ,ui,' r.
I J-
Maison F. NL I NES.
195 GRAND'RIKE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Ancien membre ai- la Societe Phzian-
thropique des ,mo 'res Zlai'ieurs de Paris
Vient ,,' r, c\.)i ,n ',,! c .ix J'd
totlcs dui. goi:.c; ( asimir : i,. a, chcvio
te, cheviote i,_-u.; d,;uil, ,',. R.-.omman
de kaA ticul;b rr c .'nlt 6 s' clik. ti'-3 'in
bel- coc,letic: d" co pe- .J. cas.- ir,
de gilci deo I: rai-t;i et d: piu4' d<
touto beauttc.
Spcialit6 de Costuiies de no-
cos.- (Coupt Flr ise. Anglais,+ et
Amdricainc de la icrni..:c persc' on.
La maisUn _corif,.tio;!,ec .Cussi ?es- Cos-
tumes militairest, habits Lrodds
dolmans, tuniques, habits car-
"A. t-e tc. de tous rra,'le.


Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installed A
I'Ecole des Arts et M4tiers, ancienne-
ment Maison Centiale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a l'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son d4p6t un bon
stock de chapeaux de paille superieurs
pouvant satisfaire les gouits les plus
difficiles; malgr6 ces avantages elle
met sos chapeaux en ventes un prix
modique d&liant toute concurrence.
La fabriiiue informc eOn outre le pu-
blic qu'elle est la soule qui en confec-
ionne a Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvrieres venues expres-
s4ment de l'Etranger.
I a fabrique rdpare aussi routes sor-
ts de chapeaux. Bon march excep-
eaosel.


t

I


t


--e __ --___ ___I~~ ._ --- ---- --


LA PHARMACIB
,Emmanuel Alexaoi
88, RUK DKS MIRACLgS, 8,
St recommande pour I'exdM
piumpl- 4-t exacte des ordonnam
*:'iril: It, qu'elle hbure du jour I
Id ;:;i.
Drog'eries, Spdcialit6a p4
maceutiquesextr6memment fr
PuIX CoxnoaCsi

LA MAISON
)esseIns & Maugey
It0, Rue des Piliers-de-Turelle
IORDIAUX (FRANCE)
Oill'e a ses nombreux clients dI
ti iin stock considerable de martl
li-ses de premier choix, A un prl
fiant toute concurrence.
Pour tons les renseignem
dresser A Mr HenriBonhear (
Port-au-Prioce.


^ OCULIST
VERRES BANcs, BL
JAUNES, du Dr Fieozal et duo
VERRES BICONCAVM,
VEXES, PARISCOPIQUES CONCA
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment oompletdW
VERRES JAUNES, FUDlI
BLANCS.
Plan et coquille
Sans foyers
Verres blanco cylindriqusw,
ct convexes,
Assortiment r 'a ccomplaW
Chaz A. DE MA


Chapeaux I
Chapeaux I

Chapeaux
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CIHEZ

JOSE SAN MILLAi
Le coiffeur artiste, qui vient avl
concourse d'un chapelier remarqi
M. JAIME TESTAR, d'installer as
FABRIOUE DE CHAPEAI1
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louwv
Pour tous les go0ts et pour
les bourses.

Franeisco DESUSE
Fabricant de chauss
I.a ,ir.'i: fifacture a toujourn
p;.'t illi ma aid t. O k, pour la
*' .os t d t;ail -- de chan
'ous gcLt re pour
H!oMMF, FEM.aES, ENFAIN
Le: corlma:itics des comia
le iiintt'iit j,,r ipourr' :t 6tre exdul
I.t s une semaine A peu pras.
rd des Frcnts-Forts, 2
POIT-AU;-PRINC ( HAITI1)


-