<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00294
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 24, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00294

Full Text

POR.T-AIJ -PRINCE (HAiTl)


jj jffEV, No 997


24 MEANS 1oO0


t I hIUm


QUOTIDIBN
- -


&IABIOuEETS:

rm vois Una Gourde D'AVANCE
DivAXRUMMI Y~& raA"QRR;
Pfau d~eo 06"onume.
Dt~ HM S TTM!cu


Dusc-raua:
C!L6emeOi.Lt rMag~ClXz'o,

Rt'DACTION-ADMINISTRA TO)N
45, IVI 1o06X, 45


LE KUM*RO 10 mxu.

Let ahOnnemenu paret do tnt. 0a 43 3o d4
maoi It sont payalplas davaef
LAS maascArWIG Ise. OS 3M a O"' pmnow


Ptr toutt oe qui oonoerne 1'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Rou oes Boo-m .i


SPROPOS DuS NI S \ FIF:NIdTI S q" son d~,aptlemlnIt ,n'cit pas bon- du Nord, d'un c6t6, et de 'at fie,
A, PROPDOS S 1E I NilAII1 B 'S i M4 ,, ^ etl que, paI Iontdljent, il dlt avoir ceux de I'Ouest et du Sud, en'lal -
a;Ntx veux des revolutionnires moins rent de maniere diffdrente les con a-
die prtentiols h aspirelr aut gouver- tions de notre ddveloppement natio-
ne- ienit., hal.
LE NORD CONSERVATEUR (e'e.idnt;e, e ,i i"'vi.io,, de so av- Ies premiers, tdmoignant de 'esprit
ni.ment et le sentint indispensable, conservateur, ne participorent pas aou
-- les g6't'raux revolutiunnaires, obeis- violence et aux changements polUti
II rsulte bien certainement de la l'insurreclion avail particulirement ant Principalement aux s. ggestions q; :ues auxquels s'adress6rent les der-
diarente dont des I'origine les enlamm les eprits, le dces de l'Em- '*o I ion, imnagi tient tine soite de niers, plus directement touches piles
difeays se don't ds'origivelopps, enflamr povoqua es ri le frte d action co- go"verneinent qui ti ouva sai formula funestes theories venues d'outre-mer.
It di Iays se sont dvelopps, pereurprovoquauneforteraction con-i7 cemre
Mdiffrence dans la formation so- tie le systieme de gouvernemIent t u'il dans a cont r itution u >7 D6cembre
de leurs habitants. Cette diffdren- avait tabli. La dis iplie de I'artude 180 qui concerAra tols les ponvoirs
ett surtout apparent entire la po- s'en rese,;tit ; des milaires abanlon- enre les mains du Sdnal, y comprise CONSEILS AUX AGRICULTRUNS
du Nord et cell du rest 6u ncrenea leurs rdyimenls. Les citoyens la nomination aL i P functions civiles el
;oos savons ddjA pourquoi, il n'dtaient pas loin do croire que leur 'militaitre Le Prsident. lu pour 4
inlt~ressant de voir un peu bon plaisir d~.ait dire leur sea~u rgle. ans. olait simplemnent chalgIe de fire
SL'autoritd no se faisait gutre sten- ,omulguer et ex cuter les actes du
1. LautoritS ne so fasait gure sen- at.
Pour cela, nous gallons voir, mais tir ; une sorte de licence avait presque Ceci fait, Christphe ftit i Pre oo n vint a ais
rapidement, quelle a dst, au course remplac6 le regime absolu. Ceint. Mais voit-ol ble fulrstoplo Le Cocotier ne vent pas dal son aistu e
notre histoire, I'attitude des dif- VoilA pour le c6t6 Ouest et Sud : -e m ponn bepareile oprg an dessus de 200 m lres d'alile
Ots parties du pays et la manie- voici maintenaitt pour le cot6 Nord, eprionn ?- Ja s Iue pardittlmeo orgn- Ipne arit non plus se plaire dan jes
difl6rente don't elles se sont meldes d'apres le nmene ccrivain : 11 (Cllris- sali 'n soci.eis ne lut ilI Il arant- Clomne da ss le fo et trdea pluins du
svenements, au gr meme de tophe) n'avait aucunc peine i y main qua dat:s cc nie otrt coli ,olrtique. 'oml-de-Sansc, Thonmzeau, par e dmp;
te formation social. tenila fortedisciplinequ'ilavait con.ri- ( :lds ct prlenir colat icpltique. C c-de-Sea a Thomazeai par exempl;n
Nous avons d6ja vu a quel stade bu6 A 6dablir.... a Et il rest prudcmn- abandonnajle, s'em ttait li co te, cepedl s' plaiat bien dans lI-
attivement avanc6 de son develop- ment au Cap au milieu'de so. armne. 'abpndonna l "p i et P"L- v.Pisinages de oI'tang, don't les inliltra-
~drtivement avad de son ddelop- m.nt au Cap au miliewdeson MID60 dre sa place dans le Nord, iious ver- lions saumdtres lui seraient tidS favo-
eent agricole et induslrilc s Itait Veul-on connaltre les motif do cet-re ace vr- aumr i seraent favo-
l le Nord, au moment ou I'es- te attitude ? Je ne me retiens pas dio cimnm.icnt Ia blues.
iPition fut (Wslit ,sga par l :6nat pour l.,,xploitation du cocotier eot nual
r6volutionnaire francais faisait les donner, parce que, aussi bien, ils dio flt d'siginiar le .nat pour l loiion coer e
S.yamment irruption dans Saint-Do- traduisent une des caractbristique- d a i6 iv i ae ." a"o ie lalt bien qu'on rencontre ceile
ne. Ceux de mes lecteurs qui du temperament des septentrionaux; s ariva e.ist l plaltie sur toules le ctes du pays e
dmpCeux do nes lecteurs qum du teinp8rament doe setentrionaux; Sais il arrive que Ia Rt1publique iin- luz'elle y occupe d'importantes surfaim.
tu courant des travaux de scien- je cite It xtuellement le meme auteur, possible car Isprit revol tion- eltdue y occu pe imprteanoes cocotries
ciale savent A quel point l'atta- tellement son sentiment me semble nair des homm es de 'Ospr ution- du 'cst uas mo rs de 0000e cctares ur
0l1ent au sol et la pratique do la bienveiiu: Sud r,e put se rda!iser, mam ssous Il le quels on dev ait annuellement rd-
rveme creent dans les individus le Comme son ancient chef, Chi isto- direction du i'r ta iplal autu do I- c:olter environ 1.0000 Kg. d'huile.
i'espnt conservateur, m6me phe pensait que, dans I',tal oi. ,tail i to conlitutionaI de 1806 I). graves 0:t plante ordinairement 150 coco-
Ioesspritrete onVert A lins- Haits le pouvoir personnel o6ait s ul co:Ilits Eclatl'relL cirl'e tiLl etI l ;. iers par hectare et ch:qLue coco-ier
Pro te.possib le.-11 s'att --nit doneb Asuc6,-Jer i Sdna -Id li" ... ." hetareat casque cocotior
.ngres toisen. possible. II s'attendaitdon" sucd .er S.nat, lesquels enenndrer'ent toiltes' hoinne 50 cocos par an ; I coco done
oil les tonneral-je pas en di. purement et sitpleasent A Dessaliues sortes d'abus adminisrralfs. 0 kg .227 de coprah environ; Ie co-
S le s nouveautas lib4tales et Aussi accueillit-il avoc d6flance les Le Prdsldent, 41u pour 4 ans n'4tait prah contient 00 o/ /d'ehi r; Io,
te r dan R601 VN frangaoise doctrines nouveles qL ataient course pas i.nmddiatement rdeligible: p'i.r- chiffre de rdcolt anonoel d'belli
6 d a 0e Nord beaocou d w IOuestl et dam L Sud : on y par- tant on 1811, P6tion se it r66ire ; en i'est pas quelconqo, et est basd sur
dc'cas quo dans les -atres r lait, en effect, de limiter I'autorite A 1815, nouvelle election ; et on 181 6 ex r~ronce
SPays. J Vai, ce sojet, onfler au Chef de L'Etat et d'dtablir la constitution faite dons la but ex- L hulle de coco eat universllemwet
Perler sa ae des garanties centre la tyranie. It en clusif de mater Christophe genant utilis6e dans I'indusrie et das Ia m-
la ddpottation de Toussaint, vant a suspecter les intentions dC ceux ses propres inspirateurs, on lui en decinie ; elle eat presqu'aussi Snide as
Osr tProclam chef do la .na- qui patronnoient cs iniouvalion. substitua une nouvelle avec 4tablisse- I'eau et no se so idife qu 'S*i on
L&'isurrection qui marqua sa fn Dans quell measure Chiistophe ment de la pr~sidence Avie; et I'aus- dl'apras lea expdriences dolu ahi c4s
i PorI-SM 0 et rapidement !e avait-il raison ou tort le penser ain- t6re r6publicain que fut incontesta- Braconnot, qui a dres le tableau deae
S ara lu l Sud, sins avoir si ? Voici la r#ponse de 'l hstoit cA bloment P4tion accept lui-m6me, en nant le point de solidifiction des buh-
pgo0 le Nord, ot commandail ce point d'interrogation. 1810, la prdsidence viagbre. lea cummerciales. La fluidity de oee
5 e. AuMi blen, le sentiment La formation de Chrislophe le dcsi- Christophe avait-il tort de a suspec- huile so conserve danm le climate Igro
_eade s hitorians eat-il rsaume gnait si bien pour 6tre :e successeur ter les intentions. de ces farouche- ical, qui ne resceqd pas toujours au-
"Ute faon don't M. J. N. Ldger pur et simple de D:ssalines, que 1i. prometteurs de liberal et d'6galit6 ? lessous de 20 degrCs.
S leI. endemain de la mort de commandant du Nord inspire spon- On le volt, ds le lendemain de no- L'huile de coco fraiche et d'e aear.
l.r tandment de lombrage A tous les treiodependance et d6s nospremi6rei yveur sucrde et tr6s agrdable ; on o
iOeIt etIt das le. Sud of ohefs de I'ouest et do Sud, encore conjooctures politiques, les hommes rait I'utiliser dens Us usage alen


------ I


ow


% i --- - I ocz =







raneit vite et devieit aIor-, dot's ahi.
Les avaIqIges t.'4i'o jiilii-lit tiiel. die
I'exploitatioi 'de m miles desotit I tl
46normes et I'Amdeterre, h I'ai,
I'Allemn:wi-e, I. hle i iii eet Mill (4)1 IP-S
1tii~d1!eSiun prix rw!, ia''.11lr
Ctitte Imile sei-t S A ii.iaip,.~
1voluraries et Si Itfilbvijc~it lt)I i'mI
gies xlanjiEn.i iiFriwa4e', I 'c rnp' I ties
huiles tie coco ii'(,St -S M I i 1101'-
tant(JUC c cqu'il sliii I )1,e --tw ati
Unis et en Angleterre, Ini);iio 110115 avivllS
b'3aucoup plPus clitIitt'-tl Si Ai t illrii w~31 t'
huile cliez 1OU,; ch daiiino-i p oples usi-
ties ( u I'exp'ed(iet- A 1'etra'mger oil Ii di-
6 la demnanule oil a ai craiii'ire les ac-
cidents deit trari erso et Ics I 1,ut-t1itiolns
du prix.
Nos deux pz'iricipales in 1ucIlk''z (fili
tirenti lemizi intiei'e prenfli -lt'", ImilileM
Vt~n-t-ales c tur 'LitI' it lhl' 'le C0(1,)
SOW l-i. S IVOnnliae1ic e't h fLulni'l: ti-
UI.l~i",iU lp-O~tlUit'lue lepay' ;iC'~rail 411'
IIi A H~IdiILawe'. liLi-1 iit.1 I It' III
fait aUsii I1-.ig42 dIv Ilt'wt 'It' 42t(ctP.

Oulre 4jue' izos ImdiuIes toU-
outa ueiji lule
jolirs tit, placit:4 l~'il u,-r-ittIfstir h-(-
JIOUS pouIo(ils eiict)e cx porter' fi -
b~res du COI s etlIa cotie du'i 'wt) Iii ii
l'iitdustr ic ragrictaiIe tiue uli : "rI'ild
pm-~o t't I.
.b ccollel, pl I~lit ion t-me I'all
IIfee, mnais il scm Iblc qfue s mniemIiI
COCoS SOicit ceit x ue in stilSola phis
chliawle o licut les ctwilli mf
4 ltiUe sails tunif ciimpte de lIeiii Ci iW'-
re maturity, c'estj le co('o 00au Uli; mal
si I'o'i ('x ploite Ic cco p t i r entue I'
I' huile, c'est ilei notice hbt, ii (ol VI iii
de le cueillii' p;iandb les:3 dtie sil c .iu
ont 6te coiicrl6l&'. ()On s'ein UO.Id coi pIte
Liciemennt en lagiluiat le fruit 'lli [.ii t
enitendie tipn p'1t bruiLt ()In lit
ilt le i to.-o rhonte


I'ltuiuICd e1 oc(,,m(. 1 iste j lI lr 'Itlilt'-
lion tde Inuiamit e (,imorcealax 'k la fai-
re tllmac i'per Ip aullt luie unllitdI s i1n
baiquet ti'eatu po is tie passercm' 'CIIa'aliwmu-
tie Si a rape, operation tpli Se rliAila
naiii el rottaint les iliorI'ceaI' sarutie
rape ( -rage ) rudliment ailre. tt'le I)L'r'tkL
die tious.
Lre coprahI~ aitisl ral)6 e~mim 111MI,
preparer (des LibIit te-i, ( lablelles rat-
qdeq ) c nt In is ats 1tisIle,'ealn (!ieOi.
April's quelques lieutes, I'iuiie ,e t':a-
che et vienit suina-er a Ia sui Lice c:i
ci elci e une cotileut Iditchalire -. ii ae j
reste plus qu''i li it tetiIlir el ch is-
s.nut Ie iixpat' (ltic~ltat lotn ( ielIp-
tar.L i gc'rerneiit le liquitie il'e'bul ll~ionI.
L'extraclion )eult se tf.ire ewi-oi'e Iplus
sirplement et trl~i rapilerenert en e-n-
ploy atit lus inachies jifecl 22 olmliee
pou'r tole i dui( rie .elles tit!o'iCeii t
pas tres cher et ii z'en faut ajue deuw
ou trois pou' fabiiquer 'normt~ment
d' iuile.
Un systlme assez recent ( 1907 ) q i
est cepetidant i'.s ipanItl(u en '11 France
pour 1'extraclioi de I Iluili (wisi't
clans I'tllploi itds tibiuets sCefLlablltes
A celles utilises cl ans le-s suCl'Orrics j 11I
s~parer be sucre tI Iar inelasser. 'o
op8rer, on fail ail'ri er cl.riis I a t u li' ii C
le copi di p' EBpa~ipre 1'in ii lalxc~ur a
broyour dispo'b au dessus cit' Ia tut'lii-
ne Iii turbinagle sci fall Si Ilx v ape '1 ,
ce qui Qpure frc~ileineuL et p~lrcsqii'a
mrri1U~I i'huile con tenlue elarns I d


I (". svsIIIIC c- etie 1it41lflliIi
Ur~.I'lipiffii V et soil aC den ciai it;le
I's .4kdi l tAid llI, oilI lie -;(It plis bic le-


Sr~lni aunr u in
rotnprSratuir-e .naim u
Irarni


7(1 "/ '
190,
330 7


Moycnre diurne de la rcmnpiature 2 5,2
Ciel clair touted la iournec ; sauf quel-
.,ues Ii.nuaes entre I I h. du m.tin et 2 h.
dc l'aprL' -midi.
\ent tres tort spdcialement dans l'apres-
..idi ; v tcsct moy1vcne 7/" par second.
e.c biromatre a Idc'remcent baisse.
R. BALTENWECK
Lettre Ouverte
A Monsieur Annibal Montas.
Cher Monsieur,
D)a.is vo:re Icttre A M. le PIitcur Picot,
publide au L~.ouzrilisic de samcdi 21 cou-


I


1:44) k,, 07 en % IiroIIM p'qr 2011 At22)() kg.-

11)i'iii ir iieziiwi'i untie srieii~e exploit.-l
1 I I N, I a cllii) I "'lile (~I ~oi i t t cin lui



vnire pom, I ,Ien o preo.
' I F uliv' I tII(.t Ilii dir ti e l I 'ex-d
pI)r tcJ 1 11t I le 1112 Idioi cCt)'I ll', s ti'


c~ultuc Ile rette pluite e sur d c1
t l'0111111 "4)11- i e tw il de L( 'OI Iv ?Ue' It





417)bu ro encore
yi uAd ,
ploilation do l'ii iih lo i-; I(l---lco' wr, sur hi



culur docete lail etsu le sin











ErUNAIR II COtLAGE St-IAHTlAL

LNS G Nl 2; WE N T


Asile Frangais
C'est4M. Felix Chiricz quit a 1'Asscnm-
1 bie gentrale dc dimanche A l'Asile Fran-
cais, pour Ic rcnouvcllement du brc.au. a
Ie', une troisimiie t f elu Prcsident par
90 voix sur ro2 vo'ants.
Mr Albert Dcsmarquets a did clu vice-prd-
sident ; conseillers : MM. Crtspin. PKre Lc
*Giuyad:r, Gus-avcs, lit,,neau, 1 :rrc Elie-
Marie et Allien.


N ilvell- s Elrangpres


lrant votis dl'S : I
SOubliez-vous ce qu e I FI'ii e id Derni6res D6p6ches
de maui 1907- journal protesta.nt-- dit de LA P.S\.L.\s.- L'dquipage du bateau de
a tmille C'irid, a JdrSmic ". pche franais la Balcine qui a 6t
Ainmi done, dans s controvrss rli- reemment capur par les mnrocains aux
gilc -c; v.c Alain Cldrid .Il,'n', vous sere- environs du Cap Jubh a ere Ilvr sans ran-
blcz impliqucr toute uic n ombreusc et rcs- qon au comanindant du croiscur franais
pectable t.tni.lc don't le chef,- un vrai pa- Cassard cnvovd a son secours.
triarch., vandr. de tout: l. ville de Jerd- MADRID 22. Le journal # El Mundo
mie e: des citoyns les plus 6minents de dit avir appri, d, source a.uoris.e que la
la Rpubli. c ui ont cu l'honneur de Iblssur\ q Icaprince Mauel o ainte nte
I 'pprocer o'te actuclillmen: 90 an- roi du Portugal rl ut au bras le rer -
ncs d'honorabilite. vrier au moment dc I'assassinat de .on pC-
En ma qualitrc de petit fils de M. Ctiri e re et de son frerc n'est pas encore gudrie
ptre; le viens vous demander, et vous sau- et ue l'at 0u jlue souverain est trs
r et que 1c'tat du june souveram est tres
rais bien gre de ddclarer ce que le Foreirn .
ras bien ,rde dclrer ce ? u le For1 NCir critique. Lesmrdecins qui le soignent, ajou-
Field a pa bien dire de la a amill- Cl.rid d I *
Field a pu bien te ce journal d&clarcnt que I'amnpiation
A Jt inie a. est obligatoire.
I'cspere que vo,'s aurcz la lovautb dest ob ore.
Iu-, A d i PAKRs Le journal des Ddbats interprc'-
'rr ma it tc I'invit.vion que les Japonais ont envo-
tai> mies salutation disii n uees. 1
a ni cs aluae a la lotie amcricaine come une prcu-
ANTOIN: I.AFORESI. ve c rtainc qu'une guerre entire les Etats-
Dirtcteur de HaIiti Littiraire t Sciale Unis ct le Japon est impossible. Cc jour-
Mise en Libertnal pcnse que ce dernier se r.ind compete
Mise en ibertqu'il v a sutlisantnent de place encore en
Les commandauts L. Laraque et Milfort, Mandchlourie pour scs nm'gran's.
le capitaine Dambrcville, !e lieutenant Joli- SAINT PETERSBOURG. Linvitation que
bois et le sous lieutenant Andre Liroche, le Japon vient d'envoyer A la flotte am ri-


qui avaient ,td .arrias Ile martin dc la tcn-
tative de movement rdvolutionnaire on,
itt mis en liberty.
Aucune charge n'ay.nt 6t6 relev&e con-
tre eux, ccs otficiers out repris leurs diffI-
rents services dans la garden du Gouverne-
lletlit.
M. T. Carri6
Nous s.luoiis d'une co.rdiale bienv,:nue
le retour'p.irni nous de T'urenne Carie iqui
r.vicnt dc LFrince dipl6m' de I'Ins!itut
Technique die lRoubaix.
C'efit et une bien granJe ioie pour Jus-
tin Carrid de revoir son fi!s arnd pour
I'existence et disposed .A 'etffrt, .a travail
Tous nos souh its A T. Carrie pour
qu'il fosse valoir dans son pays les sbrieuses
connaissances qn'il a acquises en France.


Tribunal de Cassat'on
SEr.crIOM C(IMINEI.LE
4.Adio'nc Jiu Lundi, 2; :1Cnars 90oS.
Prs'idcnce dc Mr le Prisihnt 11. Le-
chaud.
Le Tribaan.i' pr~end sicc A\ Jix hcuires ci
prononce l'arrc: qu1i adm-t la suspicion lI -
itlime isoULVc-. par le sieur Henry Natha
niael Allen conrc le Tribunal ctiminel de.
Gonaive-i ;-- di, ie cn consqluelnce Ic
Tribunal criminal dJe Port-au-Prince pou
en connaitre.
Plus rien le siiee est lovr.
Tribunal Civil
Audlince i'2il' Jt, 2; :Ctars 1 90S
I'rcsidInce du j uae A. St Rome
MinistCre Pulic : Altrcd Thibault
AtTaircs entendues
I S II Jacob et les cpoux A. Tra
yrA.r ( suIccession Albert Lvon )
2 I-.Ls sicurs Dutton C Co con-
ire Elie Lnamothe.
3 0 Le siur Dereix contre Emma
nuel DDjean.
Puis le sitge est level.


LiliMc CsI consieTe.rt ai point j(
plorIlatltlue ComM:e un veritabl
maitre. Dans ses cormin-ntaires ik
de ii B~ourse dit : 4 L'Arinmiquc e
naturcleinetIlt a;Xs retuser cette
don't I's accet.ration servira &
public IL's iicrit ions pJCifi.ques W
Pun W peUt se dcpartir en raisom
de: s:' lan.in1ccs ct die: ~ manque 4
PARiS. Ml. Henri Farman a
hiicr. IVCcc mmocfl Jc rop'a stir t
iitiIIUxuvrLS d'Ilssy Ils Moulineau,
dic dLux kiom~tres ct "cmi en
routes ct %ingt-ct-un e seconds. in
Eats d'liicr ct Javant-hier sout
comme unt preuve que Ic pro
navigation pcuL p re d6finitivemuem
'.urtoiat en ce qui concern Ia
I &I uilibrc. On croit arriver A une
Jc'flliv:v avec Un Puisant moteur.
I..\ LAHAVANL. O cacuK qu'en
dc I s(chess e l.h renco'te de sum
Lc ,cli: n cra de 5jooo tunnlesin
.' ccilc de: 1907.

ci' ialv rsc iuiourd~j ligrie &r
mar-.Itloll i utre nI Nevada( i.t Ia Caiao
.1 pcc i xs h DI:xiteValley. JA
ch ine italictnne a quitrt&(),,den auo.(
ui 11cu avant minIdi poutr con~ourner

L~i voiture tran;.lvc d,: Dioa aa
so r a Ra~v.kins IKlomi ave I"a l
Edit 1Oii dc i: arclicr tt iol a nuit.
ha' .L 1-otu il e a lemand et arrive
apr: .-:uidi A laIt-- miieNom~n yet y


Sla nuit.
PARI. -- 23. Rente 96.75.
H1.VI.. Cafd Porto Cabcllo i0.
Le a Bolivia i est arrive .1 St-Ni
La at Normandie # est arrive hier.
La Chambre commence aujourd'U
discussion de la proposition de loi
par le Sdnat relative :A la relibilit
taillis. .
M. Maujan inaugural hier 1'
maiire d'Yvetot. II se rendit ensuitei
camp oil il inaugural lc L yee de
le College de fillies ct I'ecole primaire
Clihron prsidi la fiete d'inauguration
,roupes scolaires de Troard ( Cavad
I.cs marinls di ch.ilu;icr ( Baleine)
i:r.ca au cap Juby sont en sdcurite
du croiscur i Caisard a. M. Noel,
Sal est dlu deputd dc Verdun.'
Le general d'Amadc telegraphie qao
pacificaion fait des progress.
ToKLo. Le steamLr japonais Ulsa
ru apr:'e abordage pres de Toold
.iVac lc le idoyoski Maru, steamer de
nationalit, a could entrainant aveC
capitaline, 43 hoIinies de son equi
la plus grande parlic de ses 44
LISBON L. On dement ofticiel
quc I'amputation du bras blessi da n
nuel a did d6cdde. La blessure est
traire en treCs bonne voice de gunsU..
ST-l't'T1-RBOURG. Le nmariage
Wilhelm de Sude et la grande
Marie Pavlona a dt fix6 au 3 mam,
Sr-Tinot.\s. ( Antills ) Ie
anglais u Scylla a recucilli a t0
I'Uuest de cette ville le petit
lequel le capitainedu croiseurg
qu6 pour rejoindre son navire
nade ( Antilles anglaises) le 8
pitaine 6tait extenue, quand on Dr
et le bateau 6tait a moitim rempl.t
SHuAN;HAI. La population c
Canton, de Hankowv et deSh
un boycottage g6ndral des ma
ponaises.

A Vendre
Une demi douzaine de m
sucre-d'orge.
S'adresser au No. 49 de r
John Brown.


r








A, Au derii vIe'i C M!
pIRICATION DE CHAUSSURES
D. FERRARI
'A [honneur d 'anlflc(' rXrQ
I clients de Ie ( :1titall pet "'la
vioe il i ie! tdese I ransffrc rde
t~ue viae onvient do
i)uw IIe Frojjj,; 'O sSol 114,lf
Lkti ddehaussLuis a ii (;rni ,
N o" 183 avec( 'i scripliof ci-dcssilis.
Les clients iouit to.ijour s ervi.-s
9s los menles coniditionIs ; c'esf-A-
Ire aVeC 5 D 5 0',, d'CscozI1ptOe sur la
mteoen gros ; sails otibtier Irs ri
iwe soins et ia niin exactitudo.
La Maison se ciar(''1 toujo oil's tie fai-
prendre les mneSurI-es ,A domicile.
Port-au-Prince Il.i'i i.

LA ". ATSON

is COIII ASCE
luffiinele pubrllic c(t c(;~ lie iiit ell,
rlik-uier, 4,'olhI S ~ I-Ix.~ -im
abfi.-eleuil a C1,, (~ leI'' it, lt
,e du 11 s IaIi (doI ,i u N -Ia.-) Idti
Grazid'IRue, pw(p o- .*kwrlc doeI 'Ad-
(401111le lpar c eLMak-
et a ses Iilien l,, I (jlA'dtols cl-%C IIX
I VOi'drout (In,cr tie Ieir(m-())
i~', leA lhnfi t'nw-so) I &t i ,ii
nIs iQexcutiiolid, 'CI IIi~i
Pln':-aii- P'j i~ci, 2 1Mars I1908.


~utactr 9e Tabacs

Be T. L.
4~n~r~ai~senip Of~jI- Is dtI 0 C igikFCS
abni des 'ous.-icrus, ct Iutet6 ga-
otie
VENDUs cuM SL suT'
Fim-aat No I o3c5ts. les It) cigares
2 2).: 10 a K 10)
.Soit ca (clc(il
'UI lfj No I 1
2 a 0.(Jc)lts. par Iiece
'ourles ach itsern guos, les d6-
fnts obtiendror-t 1'escompte
aLelle
Dep -01
PLACE GIK:Fi-'IAI117, No 1.38.


A4vis

d.ne AUELLIA WA~zi ANDR de-
*.C' i t pn -ati('rln c, annrioce au
CC" gis~ral (, aux notaites eni
iculier qtu't'ile est -eule proprid&
O de la aisom1 silloe it [Porft-au-
e l'ai I'ec dks hues Capois NI
et Roinain enu
le d&ciare ntll,! et non avenue
tedne, VpioiW.Alue ou aul re qul
66l i[d Ili Uc ( llcjt Cull
ant ia dite iimjisci et oile totis Ics
aires de rtfirse de I asseL tout ac-
latif i I lakon stis-dtf sign(e A
qugOe de peirsonne autre que la
8190~e.
tAURILIA A. ANDHR.
Ot U*Prince, I-)A0 Mars 1908.


Eleciroiherapie

LUApplication Ion h iique de l'Elc' Iii-
CiLt! au hliti alu, lit(tis maladies. c sl
U)) 1ro'(tl0 valtioir:t I au plus IIaUl tlie
de hi~ doISc ~i' Ice miioderri e, (t ut 1.1 k
V( '--110iElt id. uS Ics al (/erlimii$s J: t,,~
Ii 'tes, C;failies, Ilt 10 11igisnI)-"
lt-ur*s, I-:u1ioiio e. :cllulites ut Adhlici i-
ces, I;Iosijt &, Sal pingites, (Jvarites,
suites de fausses couches ou de cou-
ches rnal soignries, Ddplacciiients,
Polypes, Fibroines, etc, ; et dans les
aflectionsl gefico- Urina ires spiciales de
'11homnme.
Cc Iprocdt t, A part corn eftlcacit.6
dais Ifa ctrer( ef ces afoictiows,' est
Pe00 (Ii '2t(10 : 11 jprt-seiee les mialades
ille t its s1iks f uclts ws SI liof
1 lf(S fllUU t, Ih r
Id moll1 apfleS lOptcitioii chilimiiiicile)
faux upem atimlis c~ljiriirjic les pz'ati-
(jIukC Iai:te dti S;iv%()Il uIc1CLIX O LII' p So-)it-
disaiit u;'Uiri cey afectUions.
IDocleiar C. GAVEAIt
MEDECIN, CHIRURGIEN,
ACCOUCHEL:R
I~i~,,n do1 1',i ive~rsift! te ha reca ,
( ltats-Uiis)
Cabinet a' Wlectrotherapie

Port u-1'riwce
Consult.,tions et traltement.s
De 8 kieures a 11 heures; du ratin.
De 2 heures a 5 hrs. apres-rnidi.


A L'ELEG ANCE
IEC. IE: FUE:
.12, R'ue de.s Fronts-Forts.


J'ai I'lionneur d'aviser le public cqu'
partii de celte -;lae. j, suis propi id-
tairo dle I.t cro ltninerie A l'Eldlance,
'2, Ite des F lons-lForts.
i' ~ tabl!!is-eiiieii t promiet ls soins
les plus prompts aux commandos qui
lui seront confties.
-:. SEPE.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PET 01A
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DIP6T, POUR LA VENTE
EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commands, tant ici qu'en
Province.
Formes A homes; dl6gantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Dernire
mode de Paris ) et le pluscommode:
ebaussures pour enfants confection-
ndes avec des Peaux de toutes nuances
d'une selection et durde irrdprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquides
Pour chaussures de routes nuances.
-- -
A VENDRE
lion vin de Bordeaux
chez Alexis Benoit
63, RUE BONNE FOI.


A LA MEITROPOLE
AIaison JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT, 93.


I'lndant la d(i ee tl, (t.Cartin les i i'res de tfamille seront heureuses d'y
ti v'r tt1n ass<.itim, ut ode pit\ isilons Irai hIts ipi leur permeltra de varier
It i mem s di tie r tailei' sans lhis it d~e di'l nses q 'lU I'A rdinaire.
Sardines de Norv-ge Saumon au natural
Ai l' ilem eln boites. Iluile d'olive, extra
Anchois de Norv6ge Huitres
(ors d'uvre exquis ) Pommes de terre fralclhea
en petits barillets
Oignons
Sardines A I'huile Lonit freres ign
Anchois ,i I'huile Vinaigre de vin
Petits maquereaux Ai 'liuile de Malt
Maquereaux au natural de cidre
Excellent Fromuage de Gruyi're
Fromages Camenbert, Portsilut, Gongonzola. Roquefort: P. 2
Motluadllle de liologne, par livre
Sou('iss s die Bologn / 4 Gourdes la livre
'a (:L esDOnii de iHoloine


a (apocollo


Pieds de pore


farcis, la


Charcuteries
Chocolats !


Boite:


P. 1.50


sup6rieures
Chocolats !


Nouvelle Fabrication en Tablettes et en Batons
Chocolat au lait Suisse,une viaie Merveilt,
Une Tablelle fait un ddlicieu.L Ih)jcu, er la Mi.nut




DE
Port-au-Prince


PREPARATION


DES PEA'X DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS*


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COME SUIT:
Chevreau glac6; Boutonnd et Lace pour Hlommes et Dames 10 ( Dix gdes)
( Recommandde 10 (Dixr gdes.)
Verni et couleurs: a a Recommandle 12 (douze gdes)
POUR ENFANTS: . . .6 six (gdes)

VIXS DE1 BORDEA UX


M6dOC vieux, le Gallon ...
St Estphe ( du luxe ), le Gallon . .
Champagne, par caisse et en detail.
Chez G. Cordasco


P. 3.0(
6.0


GRAND'RUE, ( Ouest ), 134.
Port-au-Prince ( Haiti )


Avis


Nous avons I'honneur d'aviser le
commerce et le public en particulier
que l'association PTrOIA & SEPE a etd
d'un commun accord dissoute.
Ddsormais la Cordonnerie Nou-
velle con'inuo sous la direction do.
G( B. Ptoia.
Port-au-Prince, le 2' Mars 19j8


PrTOIA & SEPE


KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S a KOLA PUREa
MACNISH'S a IRON BREW.
En Vente
chez Catinat Fouchard
Rue du Centre


1111 1 -- ~. .. __ 1
-~-- ~---" "~


`---









LA M&ISON NICOLAS CORD&ASO i
1I 7, iuet Rlepjlliaine, i 157.
A su conqudrir en peu deL l tOiemp la plre.nitre place tai it Pui t-.aiu-l'rinice que;
dans la Province.
Le veritable succes Ijont elie joiit est dia .1 a choix in 1 :,np2irt',Alle de ses mno-
dtAles sur formnesf et a rl,;iricai;ue .l' I'u iit l3 i` : I'ii e,,ro u o ilh le el rd-
j.ondant i Ious les caprices Ilu lntI golt.
Tous ses modules existaiit crI n iga-ii eon to ite; i ui i .; et l.I:gen s lui
permellent de chaussoe tous lds pieds, mi'nme I,; p1u11 diflicile-; ; et la mili-
cite de ses prix eat accessible a toutes les bouises.
Toutes les personnel qui ne trouteraient pas ;' soe la,.iasser dans le imagasin
seront satisfaites dans les 21 heures par un article fait sur mesnres.
N. B.- La mason peut chausser, saret prcndre les mequres, les persotnes quit
ne pruvent s'y rendre.
I suffit de lui envoyer une chaussure allant bien, ou sinon lui signaler les
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplacees par d'autres, rectili6es l'a-
pr6s les observations fournies.
La faculty du retour est permise ldals les 2 heures ap ies la livraison. Si
les chaussures ont 6te portdes ou tie sont pas A I'tat complete de neuf ellesscront
rigoureusement refuses.
La maison defie toute concurrence, et envoie franco en pro-
vince.
AVIS.- L. Maisonl a nouvellement re;iii un assortim nnt incomparable de
peau : veau verni, vAicle vernie, vAiche iire. veau satiiine, tlkngaroo, chevreaux
glacs inoir, j aunes, clhaml:pagnes, routes, etc, etc.
Vente en gros et en details
Les clients tiouveront i partir d'aujourld'ni toutes sites de fourniitures
pour cordoinerie A des piix exessiivenment re luits.
Ces prix exceptionnels ne sont oltentus (jue p:trce lqu la liaison ne fait plus
ses allaires que directenlient avec les tiliniques de pe.iux et de fournitures, des
Etats-Uins telles que: tirants, fillets, Ilctets, clous, 6lastiques, til pour machines
et pour coidonniers.
Machines a coudre Singer"
Pour cordonniers, tailleurs et couturiirres. IDemiiainler catalogie et IeAsei-
gnements.
La muisoi accepted toutes les comnm inles qiui lui soit faites en ce lqui ciconer-
ne la cordonnerie.
On y trouvera des empeigne., pour hornmes, fenimes et de toutes pointures,
travai les avec un grand soin. n (Coui)e excessivemenet Kodass v.
Avis aux marchands de chaussures
A Partir de ce jour, la Maison se charge d'eex&uter les corrina tles de claus-
sures qui lui seront faites avec uni grand I rabais *le prix.
Demander reuseignemetts ;' cet cgar I et le iatal)gue qui vous sera ei voye
franco.


> -
H STANT BELLEVUE
RI RETA UIIANT t )
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)


Mme Hermance ALFRED
T416phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue --sur la mer. -Tempdrature
douce et rdgulitre. Les Tramways desservent l'Hdtel-Bellevue toutes les 7 Minutes
PROPRIITEI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de reception. -Piano.-Gramophone.
Sonrneries .oectriques


Table d'H6te


Hi-Etel-Restatranxxat
ST-JOSEPH
( AMOLEDB8 RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DR L'KTAT. )
Service bien organisa.- Repas
A Ia carte. cuisine exoellente
Psorai*Amr: Josrs DESRIVItRE


to=u le jours, do mldi 4 f hmww,
de 7A 8 hews d du sir


TibBre Z phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALITY :
PANTOUFLES MULES


LB 1.e atteti o.


3t2, Rue du Magasin, del'Etat
Mi:-on fon,!ee en 1888.
Bijouterie, Orf6vrerio. Gravure
Vient (I-, rc:evoir ,d:; aitiles le par-
funmerie i'.,Ir les g(otis Ics! plus diffici-
les. Le-, iparuInis exquis et r.ares d'une
delicatesse pe:i&trantle qu'elle ofre ai es
clieitts sout de vdritables petites mer-
veilles.
Les derni&res marques qui charment
ae Tout Paris sont chez Matteis:
Son Sourire, Floramye, Trdfolia, Id4al
Cyclamen, Vivitz, etc.
La miison a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumerics,
lunettes, moutres or et argent, pendu-
lej garanties.
Spicialits: bagues frar ai's:!cs en bril-
lants A partir de P. 2UO, alliances Ot
18 K auglaises et franchises sur com-
mande, Service d'argeuterie complete
pour manages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de li;amaiit:;, piierres pr&cieu
sc.- et viedile bipo'iterie a des prix avan-
tageux. Dernier iei : Lunettes jaunes.
Contre remise de )ea'.c dollars en
timnbes-poste Id'iiti, la Maison Mat-
tdis envoie franc de port sous pli iecom-
mantld ildans toute les villes de la Repu-
blique: Luio'istte u Lorn!ons en nickel
i noiyd.aLles, slon les prescriptions des
Docteurs on instsructions ides acheteurs.
_L I II I-


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'HUE 195
Dirig6e par

L. HODELN
Ancien membre de la Societd Philan-
thropique des raftres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'O
totles diagioale, casimir alpaca, chevio-
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman
de particulibrement A sa clientele unt
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fontaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la derniere perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brodes
dolmans, tuniques, habits car-
res. etc etc, de tons grades.


Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installed &
l'Ecole des Arts et Metiers, ancienne-
merit Maison Centitale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a l'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son ddp6t un bon
stock de chapeaux de paill sup6rieurs
pouvant satisfaire les goilts les plus
difficiles; malgrd ces avantages elle
met s.js chapeaux en vente A un prix
mnodiquo defiant toute concurrence.
La tabrique inform en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne A Port-au-Prince ot ce, avec le
concours d'ouvrieres venues expres-
s4ment de l'Etranger.
I a fabrique r6pare aussi toutes sor-
tem de chapaux. Bon march excep
qlooPel.


Cha


mwm mmmmbmm


AC((OUIEZ CHEZ

JOSI SAN MIL
Le coiffeur artiste, qui vret
concourse d'un chapelier re
M. JAIMK TESTAR, d'installer
FABRIQUE DE CHAP
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Lowi
Pour tous los godts et poor
los bourses.
-- ""-*
Francisco DESUSR
Fabricant de chausOa
La Manufacture a toujoun
p6t un giand stock,- pour la
en gros et dAtail,-- de chaouns
tous genres pour
HOMES, FIgMMS, EnrrpA
Les commands des comm
de l'intriieur pourront Wtre
dans une semaine & pen prb. \
23, rue des Fronts-Forts, U
PORT-AC-PARINC ( Anf

LA PrHARMACI, -
Emmanuel Ale
88, RUE DES MIRACLES,
Se recommande pour rI
prompt et exacte des o
n'importe qu'elle here do jou
la nuit.
Drogueries, Specialit6s
maceutiquesextr6mement
i PRiM CONS


LA MAISON
Dessens & Maugey
10, Rue des Piliers-de-Tunlk
BORDEAUX ( FRANCE)
O(ir.e A ses nombreux clients d'
ti un stock considerable de mtu
dishes tie premier choix, A un pdl!
fiant toute concurrence.
Pour tous les renseignemeWi
dresser A Mr Hlenri Bouheur ( i
Port-au-Prince.


0( OCULIST
VERRES BL.ANCS, BLOS,
JAUNES, du Dr Fienzal et do 1D
VERRES BICONCAVoo ,
VEXES, PARISCOPIQUES COUNCIL
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortiment completed*
VERRES JAUNeS, FUMIt
BLANCS.
Plan et coquill
Sans foyers
Verres blanco cylindtriql A
st convexu.r.
AuortimeW d'axea co ,fSp
Chu A. DE 1MATT


ipeauix I
Chapeaux II

Chapel
PAILLE DE PORTO-Rk


II


I