<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00287
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 16, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00287

Full Text


LUNDI, 16 MARS 1O90.


N ANNHEE, N* 290


)


QUOTIDIEN


-P- -1--, au


ABONRKII TS :

AS MOIS Une Gourde D'AVANCo

DAPARTSUmrNT & A' lANOG ;
Frala de potoe an sue.

Pour tout ce qui concern 1'Administration


DLLXCTEUR



RIDACTION-ADMINISTRATION
45) RUE R OUI, 45.


du Journal, s'adresser A Monsieur


ULE NUMIRO 10 UNTITE
Les albonnucints ptent du itr. et A n5 de chbaqu
IMOil et Sont psyables d'avance
Los manuscrit Insrt Oe MOE oMe $oea P" fIcol.
ML -RL- ,


Arthur ISIDORE, 45,


A U P A IDU 1 V A rlieu vSeuiredi, l1:1 conrant a I I licures proximitl de la station de.s clleiii.s
du inatin. Surprise en1 flagrant d6lit de fer P. C. S.
d'cmnaucligr, avec valiseen mnains, M. Massillon Coicou n'htisita pas A
une centaine de dollars et des pieces signaler A I'antoritts ses principaux
Leo nouvelles victims de M. Firmin. Arrestation d3 Mm-e de nickel, elle s'enhardissail, jusque auxiliaircs. C'est ainsi qlu'il dnonqa,
Galette.- Officiers militaires devant u-n conseil de guer- dans les environs des posies militai- come pretsA trahir legouvernemenet,
re.- Execution dn chef d'Expedition et de ses prin- rres et lprincipalement au Portail Sal- etant gagnes A la cause, le conlman-
cipaux complicas.- Une letter de A. Firmin nave, A exercer son ,t uvre de corrup- dant oncee Laraque, le commain-
date du 1 Mrs tien. dant Milfort, le lieutenant Jolibois, le
datee du 1je1 Mars. Non loin du Bureau de Ia PIlace capitaine Dambreville, le sous-lieute-
ofo elle s'dtait arr.ie, feignant de sa- nant Laroche qui furent arretes hier
luer une parent tout en po tant ses matin.
consulate e France aux Gonaives depuis j'ai attendu, attend et lu npee teo'aie I
oe eult vc dae na onaives depuis jai at n vu vi regards et sGn attention sur les sol-l Is passeront devant un conseil de
i s tient avec d nombreux par- rien vu venir... dat qui I'obsrvaient, nIe ft appr-guerre.
le g .nral Firninu vent d'en- Aussi, combien j'ai ,te agrdable- ahente par la police et livrde a la jus-
a la mort de mallioureux ga- ment touch Iorsqe j'eus appis ar tice po A a js-
ment touch6 Idorsqueo j'eus appris par tice.
Ssurpris, les armies A la inain dans es s
sonrpris, le arnes a aui dases ami -;conimuins que vous n 'tes Les prevent abondent contre elle .
moiscadavrte, cre des davrs a s tre st1 ialudTrent la sainte cause Nou i croyons savoir iu'elle essavait
Dts autourdesde cet loesi ndfas- que nous dnfendons avoc tant de rai- (dentretenir lqelque intelligence avec
qui n'a pas renonce son project de "s et do patriotique conscience. le Bureau d'arrondissement de Port-
parer duPouvoir par le feu, parole. Cela tie m'ttonne pas d'ailleurs car au-Prirce. La police signal qI'en RENSEIGNEMENTS
;par le sang. Et par cc que Firmin je sais (u"i mnalgie votre appalrence tr)is foTs la seinaine derrnire, elle s'y METtOROLOGIQUES
Wtre Prdsident d liaiti, les fainil- ide tiddeur et de nollesse quelle rtnie est renldue sousl un prdtexto ou s -ous
x connaitront de nouveaux jours d'apCre briile dans votre poitrine et u't autre. Son conseiller, le gdr.edral
togoisses et d'alarmes et dans les dans votre tate !... Nd 'rette prit la fuite, das lu'it apprit
ampi nna^' d- Prev e arb I'aca in qstation de sa compile. TrOnbra e rva1t oir ei90
Eps drvastis, plans los ateliers Conmmuniquez done vote foi, une arran dsa complied.
6srtis, la chanson du Travail tein- foi agissante tous ceux qui vous en m. Galette dut certain oent jouer DU
, ses notes elatantes. vironent o vous aprochent avec o r6e important dans le mouve-
ete fois-ci encore, le gouverne-cettedouceur persuasive etceteardurment qui s'organisait Capitale. IIIIAIRE COLLGE St-MARTIAL
t a eu ialson de ceux-!it qui ont inspiratricequi sont en vous des dons Le G~' Fslix Salnave qui faisait L'ins-
Ilpouvoir s'attaquer A lui et le chef de I'esprit et du cceur. peion des bouch s ai eu du Palais DomiAue I MAI
I, pddition, ainsi que ses pranci- ;uNational sous I'air de la grande balla-
ia complices ont ,t ex6cuts. Vous avez A vos c6t s, serr6s pour de et dans la position d'un prome- laromitre midi 76.'-
LOutorit6 4tait dA ainsi dire par les liens du sang, d'an- neur inoffensif a 4td 6galetent arre'Otd miniUI 190.o9
Mutot uait dj npr6venue, trees braves cliampion- qui doivent samedi.
ait quune conspiration s'or.-p pr re maximum i o 4 l,7
isot e smeltre aussi A la noble ua'he e Nou n'insisterons pas trop sur co
saitr ici et e Fiparmiua envoyait I'honnOur t I pa riotisnme nous tinpo- gtndral F. Salnave lqui, A cause du Moyenne diurne de la temperature 25" t
Loslructions A ses partisans. La'ent quand m ... cs exception d se fes se
suivait les mendes de plusieurs cas exceptionnel de se tres qui se Ciel nuageuvx toute la journey cou-
Viduset Particuliirement de Mine Jo comptlt done non ,souilement si r trouvent au consulate des (;oiaives, a vert 9 h. du soir. Petite pluie de 9 t
i avaDt reru des fonds des- 'vous, mais encore sur II. C. le D)r P. cru nqcessaire de jouer un ztue quefl- 9 h. to m, o,4P"e.
tatieter desmilitaires qui pour- L. C. ( qui fit pour ioi une importan- conquer dana la nouvelle adventure fir-0
5 laisser gagner. Aux hautls to mission en -9,J ), mission que minister. Le le.teur conmprendra loe Halo solaire dans I'aprs-midi. Couron-
on devait offrir de hautes si- vous pouvez tous avoir & renouveller circonstances qui ddterminerent cet ne lunaire A 6 h. du soir.
et dts superbes faveurs. au moment voulu auprya do votro home & se trouver brusiquement les' Baronmtre en hausse.
It letter suivante- o r cousin A qui je gar le touto mon easi- arms A l]a main. Agitation sistique entire 9 h et demnie
e .,Suivant. on verra la me et enfin sur C. C., tous vos dignes du main et 2 h. et demise de I'aprhs-midi.
qu avait M. Massillon Coicou, MI.. Ilier martin, A 4 heures, la police a
"MCB.nt it 3 rit pour la mettrc rdas rabines ddposeses par R. BALTENWECK


TS~ican?

1e
Mon ch4

SWksris do,
ft& Roy


S .Pressez-leur la main bien cor,.lale-
io Cmet de ma part et avec eux reunis-
assillon Coicou sez-vous en group de gtAntreux
SMars 1908. pat iotes d6cids A tout affronler p)our
Ms l triomphe de nos idea. et pour nous
er Ami i dlivrer de la honto et de la tyrannio
deux ams qi sent sur le people depuis plus
duux ans que dans de cinq an.
Lion, vous avez pro- d cq n
directement, mali AfTeclueusemeut A vous,


M. Massillon Coicou cliez MneSimeon Asile FranGais
Salomon, sa mieur.
On a 6galemnent mis' la main sur Le Conseil d'Administration de la So-
doux sacs contenant des k6pis mili- cidte fran;aise de Secours Mutuels et de
taires. Bientaisance, a I'honneur de porter A la
Une certain femme qui porlait une connaissance des personnel qui voulaicnt
caisse de munitions, balles syslime lui fire l'honneur de repondre A son invi-
Gras et R.mington, fut arr6elt en me- station pour le grand bal project do 19 cou-
me temps que Massillon Coicou, rnt, qu'il es eovoy i onedate ulatrieure.


Roe Roox ca Bonne-Foi.


__L___C _~__


--- -- I


__ ___Y~


POYTI-AU- PKINCE (Hurrj)








Ordre du jour
NORID ALlXIS
President de la flt mbliqlue
I laitiens,
Depuis quelques jours il c:rculait Ic brui.
que rirmin, en ce moment refugid au con-
sulat franqis des Gonaives, avait ddIC4ub
quelques uns de ses partisans pour re&diter
A la Capitale et dans d'autres villas de la
R6publique la criminelle entreprise du 15
Janvier dernier.
Le Gouvernement, mis en eveil, s'em-
pressa de prendre toutes les measures nkces-
saires A la sauvegarde de la paix publique,
et, A cette fin, fit s rictement surveiller
les menees des individus d.nonces par 1 i
Police et notoirement connus pour leurs
opinions firministes et antipatrio-iques.
Des citoyens notables et honne"es, qui
requrent des propositions des ch-fs de la
conjuration, vinrent temo'gner au Gouver-
nement leur indignation cn protes-ant de
leur devouemcnt A la paix publique ; et lui
remirent des Icttres de Firmin q(ui, d d
Consulat des Gonaivcs, entreten it ani ii l
revolte au sein des poptlati mns ct la trahi-
sonparmi les ofticicrs de I'armee.
Le Gouvernement tit done redoubler de
vigilance ; et hier soir, une patrouil c par-
vint A arre,:er Ics principaux chiefs du corin-
plot avec des armes et munitions dcstindcs
A l'insurrection qui devait 6clater ce mntin
A dix heures.
Monsieur Massillon Coicou, cn pre.,enie
des preuves dtablissant sa culpability, n'hd-
sita pas a fAire l'aveu de son crime et dd-
noncer ses coiplices.
Les pieces trouvdes en sa possession per-
mnirent a la Police de recoinaitre que des
ofticiers mcmes de la Garde du G.uver-
ment, gagne; A la cause des conjures, de-
vaient assurer la rdussite du movement
en attendant aux jours du Chef de 1 Etat
et des principaux lieutenants du Gouver-
nement.
Les individus pris les armes a la main
requrent le seul chlitiment que meritait
leur entreprise anarcliique, et les officers
reconnus traitres A leur devoir ont edtd d-
f&eri au Conseil militaire.
Le Gouvernemennt fdlicite la population
de Port-au-Prince de son attitude came
qui condamne cette nouvclle tentative des
perturbateurs, et s'empresse de rassurer les
families en leur promettant de maintenir,
avec le concours de ses auxiliaires et d,.s
amis de la paix publique, l'ordre et la sd-
curit4, en depit des projects insensis de
ceux qui pr6mmditcnt le renvcrsement du
Gouvernement 6tabli pour satisfaire kur
coupable ambition.
Donnd au Palais National, A Port-au-
Prince, le is M.rs 1908 ; an ltoS de l'In-
dependance:
NORD ALEXIS.
R61e de l'arm6e
Le bureau de l'Arrondissement nous prie
de publier les articles suivants de la Cons-
titution :
-. V*i d'apres notre Pacte Coonitution-
el eux articles fondamentaux qui resu-
ment le r6le de l'armre :
Art. 172. La force publique est insii-
tu6e pour difendre 1'Etat contre les .nne-
mis du deho s et pour assurer au dedans
le maintien de I'ordre et l'exccution des
lois.
Art. 172. L'armde est essentiellement
obisamnte. Nul corps armed ne peut, ni ne
doit ddliberer.
A la Place
Le colonel Nadreau qui 6tait charge du
bouru de la Place est en tuite.
C't le Gal Rofilid Jn Baptiste qui le
rpiee as mame titre.


A Cuba PARIS I I.- Le government croitenfin
Une dpl6chie de Lagas, rLcue p r Ic aux pcr.pcti\cs d'uie paix prochaine au
t D)iaro de la Marina s, dit que dcrni rc- Maroc. Cette paix aur. pour bases la sou-
ment dcs soldats americains en sont venus mission et I'exil de Moulai Hafid. Q.oi-
aux mains avec d.s Cubains dans les quar- que Ics ndgociations avec Moulai fHafid
tiers interlopes et qu'aussi,6: aprt d.s pa- n'aicnt pas encore commnnencd, le general
trouilles de soldats ont fiit lear apparition, d'A:alc, con'm.iaIdant en chef des trou-
tirant dcs coups de fcu dans tous les sens ps traniL'ss au ar,-c,. teigraphie qu'tl a
et arrt.ant routes Ite personnel r~Incon requ d-,;s t'(- d.: p.i- x ,Ic It part di Prd-
trres. Ces pa rouilles ont p.trcouru tous ls ti tnd.mntt ct iLC SLS pI.utialns.
quarikrs en continuant 1 tirer. [L g'nir'il r.aporte en o lre, que se;
Uln ntgre qui dormait ch.uz lui a l ti orips 'onit caunpcds aux portes dc Se tat
bels.e par une ball perdue. Le judge muni- 't q'~ c la pacification d.- la region des
c;pl et le rcccvcur ont &6tt arrrtes et fou- Cho'.ia .:vaince rapidement.
I'lds. Dlautres personnel ont tad arrthtcs, M.DRID 14. On a reqa du Maroc la
quelques-un;s ont.6tdr rclchees aussi'6. Colofirpati, in othicielle des uouv lles annon-
Des pa;sag,-ri arrives de Cruces dissent que anlt quc Moulai HAfiI a fint des ouverturc
le bruit court que le capitaine Hill soup- de p.rx au Sultan Abl EI-Aziz. Le bruit
,onne une conspirrtion centre la '.lrni'on, co rt que des arrangements scront pris pour
mais le correspondent du journal d6ment quvl Moulai Il.lid ct ses licu'cnints oient
ce brlit. Les sold.its sont aims et Ics ofli- Pourvlii d'unc somine d'argent sufti.iaite
ciers re(pcccts, mais 1. ville protes'.e conI.rt pur t1 pcLrin.ic d'une d'.ur infinie .
lcs coipi dc feu et Ics perquisitions op.- a l 'q.., c'c, -ai-dire pour qu'i'i qui:tcnt
i rdes Il.z Ics autoriti s locales. .< fi iitvn,:.t 1 Maroc.
l.'. 1 ____ L.a tlottille am.nricaine d.-
.n1tr--:oipi lurs partic du Ca..a ) (R.ri )
Ic 1I2 I',1- c.l arrvve dJtani c port ccn ii-
Nl I Ei .ll1 l:.ui-s, c'tst-A-Jtirc cn advance de
!deux jours sur la date prevue.
Le nat..viris s nt cn L -ipa lt:t Lt.t, la s.i ntI
des iuipii~gcs cs: cxc,-llente. O). s'atter:d .'
Derni6 res D6p6ches Cuc la fio:tille rcstLeici lus.u'au 21 mars,
de dc .oi dcpait pour Ac Ipu!o(Mexique)
Mi ~ 1 "I OK)O .4. -- lnE pailint d-u rctour de la
MLxico 3.--On disai: aujiord' hui dan. tlottc de 1'Atiral 1ans par lc canal! d
les ccrcks ofticiel; que ce refuse du g.)uv..r- -;uez, 11 tl fnctionmaire d i inni--ire ds
nemcnt mexicainI.A la deCnm de des E.iat-
Unis en vue d'obtenir l'autori.iation dc di,:ii. i d',v v.ir cc:tte llotte fire IL tour
tiire cxcuterde; xc;xciz.s dc ti r-ur l liito- du miiidc, doi aire taire tous lks bruits
Sral de Magdalena biv va ez:re ccon, r d rrc ; cs Us ne .arantie pour la paix
ct que ceLte demanle scrn probabl:m..nit du iLondI l
accordee. Ces exercises de tir devolt cc- Sr.l'ki-rUSBOURG 14 Dapzcs un bruit ve-
pendant se taire dans un laps de temp. li- nant i \Vienne et qui vienct darriver ici,
nit6. deux vapeurs turcs charges d'armes ct de
'IANGEa.- Un paquebot a einbarqud munitions auraient 6te saisis dans la Mer
aujourd hui pjur Satff, Ic seul port maro- noire par des navires de guerre russes. II a
cain qui se trouve sqns il domi ation de et6 inposstble d'ob:enir contirma'ion de
Moulai Ht.fid des troupes et de l'artillerie cc bruit au ministire des Aqaires Errange-
des indes A con qurir cette place. Ces trou- res et A I'amiraute.
pa t'o.t partic e l'armnie du sultan Abd LIbBONNE 14.- O,1 apprcnd que le roi
el Aziz. n-. signera pas de dcciet d'annistie jusqu':I
LONDRES. Le correspondent du a T'1e- cc que 'on ait tab i qu'il n'y a aucune
graph a 1 Barcelone envoic des details sur connexion cntre I'assassinatdc son pcreet de
les explosions de bombes qui ont eu lieu son frercs ct la revolution qui dcvait dcla-
dan; cette ville II dit que la police a lte- ter I'a:inde dcrnicre.
couvcrt existence d'un complo: aaarchiste PLKIN 14.- L'.s ndgociations entire Ic
contre lc ro; Alphonse et contre le premier Japon Lt la Chine rel.aticmeint a la i a;ie
ministry M. Maara et que de nombreuses du vapeur 'lrcsu Maruo continent. La di-
arrestations ont 6t6 opdrees. reaction des affaires Etrangrecs a approuv
D'apris ce correspondant le gouverne- les denmndes formuldes hier parole Japon. La
meant a td. avisd de existence de cc corn- Chine paiera environ 10.700 dollarset gar-
plot par plusieuri gouvernements dtran- dcra les armes trouvdes A bord du a Tatsu
gers. La consequence de ces avis a etd que Maru w .Elle paiera galenment une indem-
e depart du roi s'est ctlectu plus tot qu'il nite pour surtaxes. Le a Tatsu Maru sera
n'avait cte primitivement fixd et que l'iti- probablement rclach6 le 16.
neraire de son voyage de retour a 6tC mo- LONDRES 14. On a rcqu des nouvelles
di fi. sur la famine qui fait d'horribles ravages
BERLIN. Le conseil fiddral a vot6 au- parmi les tribus des Tclheksthy et Ya-
jourd hui 'une proposition pour la cons- koutsk dans !c nord de la Sibirie. Plu-
truction de 900 mills d. nouvelles voies sieurs centaines de personnel sont mortes
ferries dan, le Caimeroam et la colonies Al- et pros de 300.000 rennes oat peri.
lemande de Sud-Ouest africain. IIoNGKONGJI4. D'apres les nouvelles
1BUCIIAREsr. ( Roumanie ) On a appris rccues ici de Formose la premiere escadre
aujourl'hmi qu une copie'Ii chiffre emplo- japonaise partira aujonrd'hui en mission
y6 par le d6partement d'Etat de Washing- secrete.
ton pour correspondre avec les agents i PARIS. Le Conseil dcs ministres s'est
plomatiqucs A I'etranger a edt soustraite r6uni ce matin A l'EIvse sous la Presi-
recemment A la I.ga ion americaine par un dence de M. Fallieres. 11 s'est presque ex-
employ, qui a reussi A s'enfuir A Constan- clusivement consacr6 A l'examen d'un pro-
tinople. jet d'amnistie. Le project s'applique aux
GUATEMALA.- Le congress a ra ifiC au- poursuites ou condemnations prononc6es
jourd'hui les traittc adopts par !a conf&- pour crimes ct ddlits common au coursdes
rence central anericaine de la paix qui a evtnements causes par .a crise viticole, aux
eu licu a Washington, il y a quclque temps faits de grctve, aux dl1i:s de press tt de rd-
Oran. union, aux contraventions de la loi sur le
Un detachemnent de troupes francai- repos hebd:mmadaire. Le conseil ainsi
ses a enune vio!ente escarmouche avec des qu'il a e'c ddclard par M. Clemenceau
tribus dans la region de Sioura. Un ofif- hier A la Chambre &carte de l'amnistie les
cier a dtd tuC et denu homes bless6s. condamn6s pour les manifestations aotimi.


litaristcs, les fonctiorinaires rd
indiscipline ainsi que ls col
application de la lot sur les fra
tires. Le project sera depose In
bureau de la Chambre.
Comme suite a I'inter-ellat,
Raiberti, la Chambre vota hier
jour pur ct simple. Elle disc
l'in:erp elation de M. Bcrttaus
tdgrat'o des fonctionnairnsrd
la rdponse de MM. Jn Banr
mcnctau r fusant de rep
foncuionnaires et posant la qu
tiancie, la Chambre vota un
Sfvorable au gouvernemeant et
Itindi.
SLe Snat vota hier Un credit'
i8.ooo francs pie nt :-quir.ze
vcur de la mission laiquc ainsi
Ijet relatif A la vente et nanti
funds de commerce et s'ajournal
I.e general d'Amade te'graphie
p.:,ifci ition se pursuit dans a
Ohao ui.'.
Un t ng gemL nt cut lieu ddal
O r.ii.ii; tn:re tn gro pv dc ti rii
un fort parti de marocaits. Nous l
un ofticiet tud et deux sous-officien r

L'adrmnistration du a
rappalle aux abonn6s de
pitalc qu'ils ne doivent rienl
ser, abonnements ou
que sur REQUSIMPRI
sirines de M. 1'Adminia
Pri6ro d'aviser l'admi

dans le service du M
atin qu'il y soit de suits
di6

Cie des Pompiers I
DE PORT-AU-PRINCR
AVIS

Le Commandant de la
pagnie des Pompiers
I ttoi'itni Cles inthleessids que
d1, ia (,iiopagitie est ouvert,
lant sou.s lolrs yeux les dis
Lides I' elt 2" a'indas de I'art.
St tuts rdgissant la Comipagilt
a L:t (oiupagnie des I'Poinpieri
n'accepte dans son sein que de
lines desintcress6., divoud
bous citoyens qui doinnent 1'
du patriotism, on veillant A'
publique. .
a Aucune deanande d'adm
s ra agr66e si lie n'est ap
Iroi. conseillei's et si le
n'est Ar6 de 21 ans acconmp
etro d'une fo to complex
grande probit6 et muni d'
cat de bonne vie et macei
pour les haitiens,par le
inunal de Port-au-Prin
stranger s, par reprds-
pays en HlttL -.a-



KOLA
DE

KINGS!.
MACNISH'S KOL0
MACNISH'8 IRONIC
En Vaento e
thez Cafimat F|
Are A. CMre






LA
llere Farine
du Monde
&l6e qui donne le meilleur pain.
OiW produit le plus de pain.
Q)i done le pain le plus blanc et
d la 16ger,
# I& Pillsbury's Best de la
bry Washburn Flour Mils Co,-
polis Minn.
Era. CASTERA. Reprsentang.


Dodteur RIGAUD
~NSUIT.ATIONS: 2 4 h. ap. midi.
Spicialit,: :Maladies 1-ndrilennes
45, RUE DES C:ESARS, 45.

A VENDRE
Bon vin de Iordeaux

chez Alexis Benoit
603, I[I'I: I 13 )NN I- F"OI.


]D Rtobert R. EWALD
CHIRURGIEN-DENTISTE
Dipl6md du a Philadelphia Dentia
College and Garretson' s Hospital
of Oral Surgery*.
Membre dipl6mAn du a Philadelphia
School of Anatomy.
I)e relour A Port au-Prince annorwii
a ses clients en particulier et au pu-
blic *tn gAn 'ral qu'il se tient Ileui l4s-
position.
M6me adresse :
7, RUE AMIERICAINE.
en face M. Etg. de Iepin[as, binquier.

Dr L. Malebranche
Dipl6me de I'Institut de MWdecine
Coloniale de Paris, ex-Moniteur du
Service Oplitalinologiolue dela Facult6,
A I'H6tel-Dieu, et ancient assistant de
la Clinique du Docteur Galezonski,
Membre de la Societd de MWdecine
et d'Hygitine tiopicales.
MtEDECINE-CHIRURGIE
MALADIES DES YEUX
CONSULTATIONS S PIllVEI:S : DE 2 A Ik 4 r
(:LINIQUR DE 10 HEUItES A MIDI
83, Rue du Peuple, 83.


A LA MI.ITROPOLE
Alaisoli JULES LAVILLE
93, RUEI DU MAGASIN DE L'ETAT, 93.
I'' nit.nt lai ltr6e d ( :i ei- les in-r.s dof l;mille seront Iheureuses d'y
l o,.ier tiln .ss, liin,. t d |. i:o1disi, tf:1i ,ii.s I's l iima nt de' m i r; l; :* san- Itus dI. d-'.I ,se-s qu'A i'ordinaire.
Sardines de Norv 'ge Saumon aunaturel


SI'In; ti ,,iles. Ili l,' cI. live, t-xrta
Anchois de Norvege Huitres
( ilors (l' (en perils d' euvie exu I'o Pomnl: e terre fratche,
eni petits b at illets
Sardines 5 I'liuile Ionit f-v.sd Oens
Anchois a I'liuile Viire de vin
Petifs mu;(luereauxI A 'liuile t de M;lr
Ala(lticeaux ui natui'el de cidire
Ddlicieux Fromage de Munster 1' qI:alt


Morue sans os


ell polijuot (I 'nelCliviel o. 0.6~.0


[M~orue sans os It-dia en bWi' do 2 Iivits P. 1.t
LeS 'sIs SiiiV;uILes


I lout ;~ \ ('es ~.i j.\ f [g


1A, MAISON IICOLAS CORDASCO

157, Ruie II&publieaine, 157.
A su conqu-lir vii petd dotempi la prea.uiure place tanti A Po't-a u P6i lce qu.';
L i 0 IA1)i LI C' It )Ii t Clle jo011i1, est ot :111 I o ix ilit~oin ).i 1 l e sO tilo--
im- fovmoe ri i w ii ti i se-, et amflirica ities i Ta i, ki rce11 '11 r 0 Ii tllt) Ci t '-j
lant A i touIes captri cs 'iu bobu go011t.
soui se m i,) .,cx istari t en unwagsiul ell toutc pji I1lur i lag'-Irs lii
mettent oih bo(-!I mi-t; totii- I es pieh, ini~mne les pIn j iini-iIe ;;et I In od i-
It de ses priw est accessible A Loutes les bourlses. 1,
Toutes I es per-mlil ue miii tie twou~erient paspAs ,- ci,sier thtli h, again
nt satkfai:s f :uir lemIs 24 lIeuwes, pal, un artioile fait silr niesur-es.
N. B.- L- 1w:' id ch'u tm/zaswr, sat&,? prew'felerhs neiartes.ol pe'rSwi-soaCes v/Ei
p vt'vel s i j r'clqc.
II suflitt tii vo'er ulle cLliatisstire allaiit biein, oil siIIIUI Iui sigiiter 1435
Iillmit pas 1) jen serouit remphieje.-; A pt 05 U t ree tifi eos TI'a-
r-t les oAbscu tt is fonurnies.
La (acult6 (hit wclmi I' es i pormi se dains les 2'k. iires apt 6sL I vhiv -ofl. Si
SchaussUoes sii d o t' to jmlwtLs, ol iesont pais ;I I'tIat cormplet l e tactwt eileN el-o011
Lbumeusement rcf 'tjtc-..
L& Mason defie toute concurrence, et envoie franco en pro-
~fce.
-AVIS I.\I .ti i a IIouvelle I omentiteq uot l il CIill le Ole
U : yowl v j1'111' %;i'whe verniei~, vil -lic nuit-e, veall SA;~it m', k' 111(r ll'(P), clwvlvtealjxr
S lhiw jiulle, li tll iies, ug -, ete, etc.

Vente en gros et en details
1s Cli~iits Ii ,t-, trov e i -ijd'auj 0111jul oures ortes d elO i fiimiimimeS
SCOldooiueriea A des porix ex *cssivenjellt reiluils.
prix exceplioniiheii lie sont obtenmis que parce quo, Ia m.fisotil tie fait jlu.
6aires q'ae dIitecteiient avec le.f lab[ i ues de peatax et tie foui niiures, des
ins teller que: tirants, willets, lacets, clous, 61astiques, fI pmui machines
Cordon niers.

&Machines A coudre Singer"
cordoniniei's, tailleurs et couturi~res. Demaii-ler catalogiue et ruisei-
i 1maiso5n azccpie toutesj ies commnflei qui ali si)1it failed on e eui concer-
COrdonnierie.
. tFrouvera Iles empeigneR, pour hKmmes femm1- et dA toules poi lures.
avc,,n un gr ( in C ou 'e excessivemlent Kodas- o


Avis aux marchands de


chaussures


L P tir de ce jour, I., Maisoti se charge d'ex&cuter Ifs corman'let de chaus-
Wqui lui scront rates avec un grand rubais de prix.
s.A r roos.oigoiemrenit Al o gar I el it! tvvl. gie qui v0Lu sera envoy;


Aw n, poll,, d tj,',.Itj I i V al"', il ,' t :, l ''I tlalt poll (I '|>t' p va-
)a! MN 4l, 11 :, l, i ,.1:1 1 10. Hloiir ).
Cliocolats Chocolats !
No ivell e i'irbrication ell T ':elett-:; oe en e 3:ntotn
Chocolat au lait Sis.uic, Ihe vi.. r itvcille
l'/at Ttablt'lte t u it ,ilii e'u. I i 'utei i la Miiilte


Imi). C. MAGi OIIRE

45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.

Journaiu.r, brochuiees, billets de

marriage, curles de fiancailles,

wrogrammes, affiches, et tons

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement et cartes

de visit a la minute.


La
lledaction du liatii"
Oflre d seslecelurs les Trois Volumes
DE
EDMOND DEIOLINS
Au prix de Librairie
Francs 1.5o on P. 0.70 or.
A-t-on interdt
A s'emparer du Pouvoir
A quoi tient la superiority
des Anglo-Saxons.-
L'Education Nouvelle
EN VENTE A L'IMPRIMERIK DU Matin.

A Vendre


A L'IMPRIMEIIE C. MAGLOIRE
Des reproductions du grand tableau
bistorique de A. Madiou: Un episode
de la bataille de Vei lires.
Prix : P. 2


IRanufactire de Tabacs

S. T.L.
Amnricains en paquets de 10 cigars
a I'abri des poussieres et Puret6 ga-
rentie
VENDUS COMMB SUIT:
Format No 1 0 25cts. les 10 cigars
a 2 0.30 a a 10
Soil en detail
Format No 1 0.05cts. pour2cigares
a '2 0.0o3cts. par piece
Pourles achqtse n gros, lea d6-
bitants obtiendront l'escomapte
usuelle.
D6pot :
PLACE GEFFRARD, No 438.


PI. :{.t)


I- I ItiC edo Sj rai 11








TANERIE GCONTINENTALE
DE

Port-iau-Prin ce
2-

PREPARATION DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PHIX DES CIHAUSSURES COME SUIT:


Chevreau glac6; BoutonnO et Lac6 pour I


a a
Verni et couleurs: *
POUR ENFANTS: .


. .


iommes et Dames 10 ( Dix gdes)
4 Recommand6e 10 (Dix gdes.
. Recommandde 12 (douze gdes)
.. .. 6 six (gdes)


VINS DE BORDER UX


M6doc vieux, le c(allon .
St Est6phe ( iu luxe ), le Gallon


. .


P. 3.00


6.50


Champagne, par caisse et eni detail.

Chez G. Cordasco
GRAND'RUE, < Ouest ), 134.
Port-au-Prince ( Haiti )


H URA T BELLEVUE
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Mne Hlermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS 'POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation moderne et comfortable. Vue -sur la mer. -Tempdrature
douce et r4gulihre. Les Tramways desserven, l'Hdtel-Bellevue routes les 7 Minutes
PROPRIfTI SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle de riception.-Piano.--Gramophone.
Sonneries Ilectriques


Table d'Hote


Tibere Zephirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de la
Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALITE :
PANTOUFLES MULES
LA MASON
Dessens & Maugey
10, Rue des Piliers-de- Turelle
BORDRAUX ( FRANCE )
Offre a ses nombreux clients d'Hai-
ti un stock considerable de marchan-
dises de premier choix, A un prix dd-
fiant toute concurrence.
Pour tous les renseignements s'a-
dresser A Mr Henri Bonheur ( AGENT )
Port-au-Prince.


tow les jours, de midi d 2 heures,
de 7 A 8 heura du soir


0 CULISTESI..
VERRES BLANCS, BLEUS, PUMAS,
JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motals.
VERRES BICONCAVEs, BICON-
VEXES, PARISCOPIQUZ8 CONCAVES. Pt-
RISCOPIQUES CONVEXES.
Assortment completes foyers
VERRES JAUNES, FUMtS, BLEUS,
3LANCS.


Plan et coquille
Sans foyers
Verres blancs cylindriques,
et convtexes.


concaves


Assortiment d'azes conples.
Chez A. DE M ATTEIS.


i A.ii e ittll* ilS l .
.'1, Rue du Magasin de l'Et.
Maibon fuinlde en 188"S.
Bijouterie, Orf6vrerie. Gravure
Vient de recevoir dts articles de pia;-
fumerie pour les golts Ics plus diffici-
les. Les parfums exquis et rarcs d une
delicatesso p6nmtrante qu'elle otire A ses
clients south de veritables petites mer-
veilles.
Les dernibres marques qui charment
le Tout Paris sont chez Matteis :
Son Sourire Florasmy, Trdfolia. Iddl
Cyclamen, Vivtz, etc.
La mason a toujours un grand as-
sortiment de bijouterie, argenterie,
bibelots de tous genres, parfumerios,
lunettes, montres or et argent, pendu-
les garanties.
Spcialitis: bagues fi angaise:; en bril-
lants a partir de P. 200, alliances Or
18 K anglaises et frangaises sur com-
mande, Service d'argenterie complete
pour marriages.
Tousles articles vendus par la mai-
son sont garantis.
Achat de diamants, pierres prdcieu
ses et vioiile bijouterie a des prix avan-
tageux. Dcrnier ri : Luettes ja:cnes.
| Contre rimrise de De Ix dollars en
timbres-poste ld'Haiti, la Maison Mat-
tdis envoie franc de port sous pli recom-
mandd dans toute les villcs de la Rdi-a-
blique: Lunettes ou Lorgnons en nickel
inoxydables, selon les prescriptions des
Docteurs ou instructions des achoteurs.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'R UE 195
Dirig6e par

L. HODE LIN
c (
Ancien membre de la Societd Philan-
thropique des maftres tailleurs de Paris
Vient de recevoi, un grand cloix d'6
totfes diagonal, casimil alpaca, chevio
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulibrement sa clieut6le une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de pilque de
toute beauty.,
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupes Frangaise, Anglaise et
Americaine de la derni&re perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
aolmans, tuniques, habits car-
res. etc etc, de tous grades.


Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installee A
l'Ecole des Arts et Metiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Bonoit et J. C. Gui-
teau al'lonneur d'infbrmer le public
qu'il trouvera en son dep6t un bon
stock de chapeaux de paille supdrieurs
pouvant satisfaire les gotts les plus
difflciles; malgre ces avantages elle
met ses chapeaux en vente A un prix
modique d6flant toute concurrence.
La tabrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne A Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvrieres venues expres-
s6ment de l'Etranger.
La fabrique r6pare aussi toutes sor-
te de chapeaux. Boo march excep-
Womnol.


Chai;eaux I
ChCapeauxcu

Chapeauxll
PAILLE DE PORTO-RICO
AC(OUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLA
L<) c,,lTeLiar artiste, qni vientavel
concours d'un chapolier remarqua
M. JAIMa 'TIESTAH, d'installer n$e
FABRIQUE DE (HAPEAUI
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Lounm ,
Pour tous les goAts et pour to
les bourses.


Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours eaf
p6t un grand stock,- pour la uv
en gius et d6tail,- do chaussnure
tous genres pour
1H)OM:ES, I'KMMES, INFANTS
i es commander ds ommercm
de 1'iit6 ieur pour; out etr~ eex4cut
dans une semainte A peu ,pfs
23, rue des Frouts-Fcirts, 23
PORT-AU-PRINCW : HAITI)

Cordonnerie NouvelI

G. B. PETOIA ET SE
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-lPRIN(:E
CHAUSSURES EN TOU* GENRME
EN DEP6T, POUR LA VENTI
EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commander, tant ici qu'6
Province.
Formes A lhommes; ifgantel I
rationelles.
(:haussures de dames (Deri
mode de Paris ) et le pluscommo
chaussures pour enfants confecli
n6es avec desPeaux de routes smd
d'une selection et dur&e irrdpred
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquidea
Pour chaussures de toutes n

LA PHARMACIB
Emmanuel Alexan
88, RUB DES MIRACLES, 88
Se recommande pour l'
prompted et exact des ord
n'importe qu'elle heure dt j
la nuit.
Drogueries, Sp6oiaUlit
maceutiquesextremement
PaIx Coonscw

E-C 6tel- t esta
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET D0
SIN DB L'ETAT.)
Service bien organis6.-
a la carte. cuisine e0
PRoPRrrTAInJ : Jo03PH DES