<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00286
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 14, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00286

Full Text



SAMEDI, 14 MA.S 19068.


)


60 a*j


-~- -----l,----


ABONNERENTS:

pAA MOIs Une Gourde D'AVA.NtC

btPARTAUMI(TA & mTR".Q]x;


QUOTIDIEN





RIPDACTION-ADMIN1.STR A 1NfON


Ac -TW *R&M orw Ar


LE NUMtRO 10 CNTIMS.


LUs abonucnenta partent du iti. at du 15 de c
mois et sora payable d'avauce
La mAnia.eeri *.an& AS a n ga sm &&rm


Irali de ,oieL an su, 4 L LJWaL .) L 5 iuu x r W.. .,.l w = e p ...o .
Pour tout co qui cxncerno I.'Adninistration du Journal, s'adiessr :5 Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Roe Roux on Bonne-Foi.


A propose des derniers Evenemnts


SAINT-MARC
XIV


' i 1 tT-, d 'a;prts Chlarlevoix, tandis
(tll< I; ,uloriie l'a!:I:;;ii-e coinptait 30.
000 |it sicI,-ofllIls libl) s.
\'ici. on lpas ant, une page de
(:Carlevoix sur le c'tractere et les
m,1' ors des colons espaguols de Saint-
D)omingue, que I'on peut offrir a la
inilitation des Dominicains actuels:
NIT f


a Ni comeaUIIIiI o i~ I merce i tlanutILacture
II 'y a ,Ipa do doute tqe I.x c6te porter dans Saint Domingue prtsque Icus nombreu troupeaux les nour-
lord ait 6~t plus particuliirement toute la colonies de Sainte-Croix qui rissent ; et c'est aussi de IA que la co-
wch1e pir I'wauvre des premiers fut alors r6pandue dans les quarters lonie franaise tiret oute la viande de
aons.Cependantc'estA la c6te oues' 'du Port-de-Paix et du Cap- bouherie. Nous leur fournissons en
4maigrale premier essaim colonisa- l'arrivde des nouva!wx habitants A change de quoi satisfaire ax plus
sMrti vers 1653 di la Tortue. On Saint Christopho eut ceitainement indisin, sables n6cessites d la viep
|reg6nralelaneit la raison de citte pour cffet d'accentuer a Port-de-Paix car I'Espagne ne lepr envoie presque
rdtrence, mais on sait nieux celles Ie mouvemnot de colonisation. Mais plus rien, et ils ne veulent pas so don-
ui, par la site, portaient le mi-as pr la tdctr:iaio recrue venue de nclua pene de e ocure les -
nts A s'atlacler la c6te nord : Sainte-Coix, les subsistances mena- sis pr leur trie et p Iur
'at d'abord e p.us giad cloigne- cant d'ttre insuflisantes, le Gouver- travail
mntt des habitationls espagioles .t: neur o;doniia au comnlandlant d.i a .
Isuite l'excellence do ;a temperature C:.p, le sieur tdl Graf, a d'avoir soi. << A la vmit, on leII dolt cette jus-
i la region du Nord. que toa* s lls l labilants da Cap fisentc twice ique ce sont les l honlnes du min Il-
D'Ogeron lui-mnme avait une habi- le plus qu'ils pov.rait al de vieres. ) De de qui savent se passer avec moims.
tion au Port-Margot ; de la Place, I plus, on distribua I crs nouveaux co- Leurs Ihattes les nourissen't, a t le ch-
o0 predecesseur, avait commenc,, loans, comma prdc6dm-nent atlita- colat supple c, qui manqie a cette
U moment de son replacement, a trees, routes les habitatiols vides lque nourriture chainmptre. Ils ne s'occu-
ifricher P.rt-de-Paix. 11 faut noter I'on Jput trouver, toujours dans les po't A rien pendant tout l, jour ; ils
assique, apres I'abandon de leur iu- quariiers du Nord et plus particu!iU- 'canploient pa i mI)n i alors oII s e s-
alrine par les Bouicanirs, ii trans- r emeit du Cap. clavcs aucin tiavuil pmSiibl. Il pas-
arent leurs boucanis en isabita- s utl tout jle tefips a jouer, o!1 ai st
8or le ursi boucans en habita- Enfin, on fCi0)', sur i'avis accept! t'aire bercer dans leurs beranies, o,1
inso; ulpritrcifpal de ces boucas par la mIntropole qu'il y avait iCeu litnacs. lQuad ils sent las d dor-
luvament le Fo 'endroit oIh s's lve pour augitenter los moyens defensif iir, ils chantdnt, ils ne sortent tie
eet le aaa rt-Liber le 'de lie, d'accumuler le plus de popn- leurs lits quo quand la fin les press.
eahaya. o s olalion possible au Cap, MM. d Gi- Pour aller chercher de l'eau i ta rnivir-
leNord West trouv etre inp fet at Dlcasse lirellt dvacuer l'orl-de- re ou aux fottaines, ils moiteunt a clie-
Imefnt Io lieu principal et I'aix, arrete ainsi dans son essor agri- vj, n'v cit-il que vingt pas a fire;
oe f yer de cette premiere co- cole, par Lous les Habitants tant an- il y a toujours un cheoval bride ,u pi-
Son qui nous occupe et qtii, dit ciens q.;e nouveaux et les firent dmi- quiet pour cet usage.
Ateur, parlie de I'extrdmit6 grer dans la plane du Cap.
AG,.cendait irresistiblement vers La plupart m6prisent flor sur le-
Un concourse de circonstan- Celle plane, on le sait, est la con- quel ils marclent, et its se moquent
'p.tiCUlbUres vint rendre ce mon- tinuation A l'ouestde la vast etfeti- des Fransfsf qu'ts voient se donner
mt1e colonisation plus particu le plain dominicaine de la Vega- d grands mouvements et abreger
intense dans le Cap et.las Real, don't ni les Epagnots, au temps leurs jours, pour amasser des riches-
-.Jev"s brivementleap paser de leur colonisation, ni les Domini- 3so, don't ls n'auront pas loisir de
e ie.~cv n pasr ains n'ontjamais su tirer un profit aus- jouir en repos..
tBO, lea Anglais conquirent si avantageux que celui que les pir-
-Christophe sur ler FranCaio, et ticulai istes francais que nous 4tudions a Le soin do culliver leur esprit les
d4Cussy fit transporter les plus ont tired du pro!ongement francais occupe aussi peu que celui de se pro-
iddrables dos habitants de cette de cette plaine. clrer lescom .-odtL6sde la vie... llsne
i & la Martiniglue et t Saint-Do-! Le lecteur, j'espreo, pett at ple- so laissent pourtant pas de so croire
ge, & Porl-de-aix, on leur I rent s'expliquie cetle diftfrece ce les pmius iomnes du mon-
*lg&e distribution de terres. Cinq les rsultats par la difference de for- de.... Quclqu'un demandait un jour A
PlUi lard, dans le but de peupler- mation social et cell, on ie pout u1 E-pagnol, ce qu'il y avait done de
S la colonie et de la Iettre trop le rdpkter, des proc6dds de colo- si estimable chez eux, pour mdpriser
4M de rdsister efficacement centre nisation. ainsi leurs voisins : Ay Hombres a,
i le chevalier des Augiers, Vers 170, la colonle espagnole de r pondil-il.
M1 Duceae, fib trans- Saint-Domingue ne comptalt que 18. -


1.1A122 IDJ~ila3

RE N SEIGNEMENTS
M T~OROLOGIQU ES


DU
iEMINHAlRE COLLEGE St-UARTIAL

VE\DREDI 13 MARS


;Ijromcrtre A midi


1111 minimum
Terp)rature maximum


763 ,/-9
19, 7
320 9


'Moyenne diurne de la temperature 260, 1
Ciel clair route la journey ; couvert A
8 h. du soir. A8h. 55 mque!ques gouttes
d'eau ; de to h A r h. pluie : 14, 4m'm.
Barometre en hausse.
L'agitation sismiquc de laveilles'est con-
inu&e jusque vers t h de l'aprcs-midi.
Iro secousscs ont 6td enrigistrees en 26 h
c. demie. Ces movements ont tous Ct
Je ties tfible inlensite.
R. BALTENWECK
Nouvelles des Gonaives
Dimanche. 8 mars dernier A 4 heures
de I1'Ipr&s-midi, le General Cyriaque Celes-
ti:. secretaire d'Etat de la Guerre et de la
Marine a rendu visit au Commandant du
d Estries. II a etd salu6 par une salve d'ar-
tillerie.
Mercredi i, A jo heures do martin,
ce ut Je tour da Paducah. Rtceptioua des
plus cordiales ou l'on a bu aux deux ripu-
bliques. Au depart, le General C6lestin a
eu les memes honneurs qu'A board du d'Es-
tries.
Brochure
Nous avons re;u une el6gante plaquette
6ditde A I 'mprimerie Amblard ct ninmulde
Une leon A 7SC. .Alain Cilri, de Jrimie.
Nous remercions l'auteur, Mr Annibal
Montasse, de son gracieux envoi.
FianQailles


Nous enregistrons avec plaisir les fian
;,ailles de Melle Thrdse Corvitgton avec M.
Charks LmaM.i.
SiDnchs compiplmnnt.


hraqu


Il I __ I)


In A.NNI:E, N- 289


POR.T-AU- PRINCE (muiTj)








Nous avons rc;u egaleincnt Ic f.iire p.ut Par Ic Prwsihdnt, directcemnt pour Kings-
des fianq ille; de Molle M.,A;or Cov avec ton :
Mr GI:ORGES JFANsi:-I.M .1i Casse, Mine Williams, Louis Bonine-
Nos compliments. ville, Salins Duck, Elie Charna, J. M. Gi-
Revue du March6 blions lames Bugers, W. Squitt, RIchard
Pratt, E Fischer, Commodore E. Meyer,


La r&colte dtant A sa fin, les bleoins
de gourdes ont dimninu4 s-1siblement. 11
s'en est suivi une hausse sur le CI rng, :
on a enregistr6 des venter d'or jusqu'a
O o/0, dans le courant de la semaine.
Mais dcpuis hier, nous soinmes un peu
plus faible a $43 0/o.
Lcs traits sur France sont negociecs dif-
ficilement :on en trouve A 2 3/4 ",'o es-
compte sur Paris-direct et Hambourg Paris.
Les chdques sur 'tw York sont vendus
SI /o et au pair suivant signature.
Le cacao a gagne encore quelques points
Les derniires nouvelles simnalent le course
des Frs. 79.-- 78. fermi.
Lecafd est A Frs 44.
Port-au-Prince. 14 Mars 1908.
Dec6s
Nous apprenons la mott de ? 'a;ie 4Anne
Lucie Chirdoni,,et, decade hicr, r t heures
du martin.
Ses tundr.alles auront lieu aujourd'hii,
A 3 heures de l'aprs-lidii .
Le convoi partira de la mason mortuai-
re, sise rue du Centre, N 225, pour se
rendre A l'Eglise Ste-Anne.
Nos sinceres condoldances aux families
Chardonnet, Nau et Guillou.
Tribunal Civil
Audience civil extraordinaire du l''ndi '-
di it Mars i oS
Prdsidence du juge Leon Nau
Le jugement suivant a cic prononoc :
Entre 1'Etat, la Banque Nationale d'Haiti
Stephen Latotantat et Calisthcne Fouchard,
aflaire de $o millions et don't voici le dis-
positif.
Par ces motifs, le T'ribunal aprs en avoir
delibedr, rejette comme mal fondles les
exceptions d'inconmpdtence proposes tant
par la Banque Nationale d'Haiti, N. S. L4-
fontant et C Fochaird; condamne la dire
Banque etN.S.Lafontant A rdpondre au fond,
reserve les d6pens quant Acux; dit n'y avoir
lieu quant a present A se prononcer sur la
demand en dommages interets de N. S.
Lafontant : Au fond, et en ce qui concer-
ne C. Fouchard seulement, d6boute 1'Etat
de ses moyens, fins et conclusions, dit
non justified la demanded en dommages-
intCrkts produite contre l'Etat, conmpenser
entire lui et C Fouchard les d.pe.is.
Aflaires tntendues :
t1 Velten contre A. Guyot.
2 Charles Dietz contre la Compa-
gnie P. C. S.
3 0 Georges Napoldon contre Aristi-
de Trinand.
Puis le siege est levi.
Arrivage
Hier est entree le steamer a Prins Wil-
lem 1N a avec les passagers suivants venant
des Cayes :
Grant, C. A. Barrack, J. Phipps, Deputt
A. Dufort, S. Rameau, A Rameau, Alida
Bonnefil et enfant, Fortune Dupont, Ulvs-
se Delince, J. Phisier, Cldmence l'ya-
cinth.
Departs


Voici la liste complete des paRsagers par-
tis hier, par Gracia, a destination de :
Cayes :'G. Sejourne, O. Portes, Mme A.
Lindor, Rev. Margron.
Jacmel : L. Elie, M. Toussaint.
c'tit-Godv : L. Mathieu, E. Paillere,
Mme V. Maignan et enfant, 0. Cave.


SCat. M. S. Che~lstr, M. I. Snape, Achille
SBarthe, NMi rh.dl, M. G. Finck, Franck M.
Langhlin, l'ernando Stines.
*
Par Ic Prins Willem IV, pour St-Marc
Louis Delva, A Ddrac, Fontain, Duro-
cher, Michel Cinisse, Elias lihbib, D6put6
Kenol, Mine Ssamuel Wadestranld, Vve
Pinchinat.
*


Covs-rANc:I
Compagniedes Po
de, 'Port-au-'P
Port au-Prince, le ic
an 34"'' de la Fc
ITi: \'IN I. n'ADMI'
(Coni .rm: Jhr. t qtie .ia se u
suelle |prvti,2 p. ir les
pour Ics exercises d'appli
et d'assouplissement, in
pour I'iniisruction thcor
des pompiers ; cons,'dra
font parties de la Compagr
ment, guides par la nol
coniribuer A son ,volutio


Par le Salvador de jeuJi, pour: leur exempe e uevju-n
Cay's : Louis Hibbcrt. Mine Mainteno tion* ;
Lapaire, MIll Francis, Elisabeth Maxena. Vu l'ariiclc 19 des dit
Nicolbs Dominique et enfant, Mmne Vve F. A vot, dains sa dnce
Lafond, Ilcrmonise Elisde, A, S. Gauthier. rant, lh R6solution suiva.
Slolde Culu : Mnle Pierre user, ii- Art i1r.-- II est insritu6
lippe Fusier, Jose A'varez Janez, Josd A, pagnie des PIompiers librc
Rodrigicz. Manuel Ocumare, Mine Fer- traction tihorique et pra
naid Savain. Fran.;ois Meshalv, A Lago- de gy.nnantique et de tmin
jannis, Sa.np:Lrro Giordani. Art. 2.- Sont et denic
J.eirni : A. Garoute, CUcile Sainville et pourchaque pompicr: ile
enfant, Fiddlia Sainvale et enfant. mI-ilie Ih dorie ds Sapeurs-lPomi
Germain, loseph Kalil liar, Georges Lin nuel d'Instruction de mar
din et 2 enfants. Mine Ghrard Vieux et 2 nastiquc.i prpard'-specilem
enfants, Corancie Beau et 2 enfants. lien- Art Les jours ct I
ri aicaud tils cc Cours sont Lundi, M
Jacmel : Abraham J. Moura, Emm. Bel- dredi de 6 A 7 I 2 hures
lane. cet eflet, les noms des poi
chaque semaine seront afi
Par le steamer Quebec pour: U enrale.
SArt. 4. Un concours a
I,'-.* : A.ugus:ce Di)l.iuis, Mre M tini, mestrv pour constater lei
Savur G(rard du S. C., Sceur Ste Angiie, cet pour bien distinguer c
Mr et Mme Fircre ct leur title, Abb- Va- front si'nal3s.
lentin, Luc Edouard Elie, Pere Bonneau, Art. i.- Les penalitds
Pere Rousseau. 40 des Statuts rigissant la
Cap : Elias Btesh, Mme Estruya, Nelson, ront appliques :a tout po
Soeur Germinien, Georges Ege!, Consul treviendra aux dispositions
Leisner, Alexis Diibei, S. Sch.iminia, Eu- Resolution.
ridis Luc, Addlai'd Mathieu. Lucinda Fait A la Station Central
llvppolite, Ndsilia Nuna, Melle R. tHyppo- et aid que dessus.
lltPl Catnobeart G C ri e A nrt A i-s AllitP


I ., ,,111UIJ i Ul JU 5l 1... fS* IAUtLt31Ct
R. Isidore, Eugenie Rosier, Vve R Alo-
quc, Uranie Balmier, Mine Toatoute.
'Poir de-Paix : Mme Marc Boutin et 4
infants une bonne, Mme Denis St-Aude,
Maximi Mr ct Mmie Roy, Melle Roy, Co-
rine Knaggs, M rie Rose, Whitty et enfant,
Plo Plata :Julio Issel, P. Groso.
Petit Godie : Melle Elina Laporte, Ovide
Bernadotte, Mme Welter Alexandre, Jac-
ques Piccioto, CUlimene Rimpel, M N.
Benoit.
Fort de France : Fdlix St-Victor.


Soci~te Franga'se de Secours
Mutuels et de Bienfaisance
MM. les membres de la Socidt6 sont con-
voques pour I'AssemblkeG4ndrale annuelle
qui sera tenue A 1'Asi!e, sale Marchand,
le dimanehe 15 Mars, A to heures tris pri-
cises du martin, et voudront bien se rap-
peler les terms de 1'article 68 des Statuts.
Ordre du jour :


Discussion du rapport du Tr"sorier ;
Discussion du rapport du President;
Discussion des propositions d6posees sur
le Bureau.
Election du President ;
a du vice-president et de six con-
scillers sortants.
Le pr-sident Je lai Socit, F. CHERIEZ.
N. HB.- Article 6 : Sont seuls ;ligibles et
out droit de prendre part aux ddlibtratlons,
les Menbres qui font partic de la Socie6t de-
puts (i iois nu moins, et qui ne sont pas en
retard de plus d'un mnois pour le paiciient de
leurs cotisations.
Nomination
Mr Louis Lamartine Devis a etC nomm6
:hef de bureau A l'ad.ninistration des finan-
:es des Gonaives.


4



Les
G. If.
LouIS,
V OYA,


Le CLomnmananti


-- -- II I


Conseill'rs : II.\[G, .. A EI.TI.
IA(-OB, A. M%-T.iLus. 11. PlI:Rr.-
F. Ci Mivs, A. L. BLANC, S. dt
A. ISIDORE.


Moitc tiux Leltres
I Arr,#;e%


La inegation imperiaie o ilnemagne, 1 .\Hrs I
.d lAUiiii mieraiei U Aiielnmgno I'.\Rs 13 --- Rente 97. 6.
nous a demand la publication de la Li: l rIE Cac.aoU Ititi 784
piece ci-dessous. P.xus 13.- Iier la C'ulmbre OU
Nous crayons savoir que Ie rapport clhpitre huit de I'imp3t sur I1 revert
des commissions don't parole S. E. le Aujourd'Ilui elle dciutc l'imterp
President d'Haiti paraltra aujourd'lui d N. R ibctti sur la situation de r
dans le journal oficiel. On sera a!ors tif dt rntoe. Au debut doe Isaf
bien lix6 sur la nationality des autres avait adopt la propose tion de M.
strangers qui ont pris part aux 6v6- Baudin tendant 'a :ablissement
nements de I'Artibonite. ventaire des domaines forLsticrS &
KAISIL.LICH et valid 1' lcction de M. Gheusi e
DE'TSCHE MINISTEI-RESIDE'NT H Le Senat vota hier avec uel
FUR HAITI uND SAN. DomIloo. cations la loi votic par la C
Port-au-Priac Haiti..- a modifier la loi du 30 Decembi
Port-au-Prince, le 9 Mars o908 lative la rehabilitation des
Monsieur C. Magloire, Hier eut lieu A Toulon la
Sla pose de la plaque comm
Directeur du Journal a Le Matin > .Ienao. Un incendie detruisit
En Ville. tierement la fabrique de pianos
Monsieur le Directeur, Fontenay sous bois. Ies d6gArs
Je vous prie de bien vouloir donner pu- blues Adeux mi llions. L'officied
blicit la copie certified de la lettre deourd'hui a lite depromoion de
Son Excellence kI Presi dnt ded honneur a I'occasion des exp
de ia Rpu-' Mi!an, Tourcoing et Amiens.
blique, come vous m'avez promise ven- WSH TON t Amiens
dredi dtrnicr. WASHINGTON 13. La rotte
Veuillez agreer, Monsieur le Directeur -ranr 1 iral Evain aprcs avoir q
mes meilleures salutations. rancisco visitera Havai, Sama,
BERT HRTZBRG ne, Sydney, les Philippines ctrd
ROBERT HERTZBERG. New-York par vote du canal de
Consell r Auliuej, CUX-HAVEN ( Allemagne ). It


NDoueiles Era

Derni6res D6y


PI'lKiKS\'LIR.ANC LiBSLRT EGALUTl
rnpiers libres RIEPUBL[QUE i'llAITI
rnce'. Port-au-Prince, Ic 23 -Kricr
SMars 1908, an tos"m de l'Independance
nrdation NORD ALEXIS
N ISTRATION; PReSIDENT DE LA RPPUBLIOI
I- reunion men- A Monsieur /ZIMI.:RER, MinAfi
St tauts ,. ciraux dent dI'..AlI4mnw, A Port-au-Prince
cation, de march Monsieur le Ministre,
e saurait suffire j
rique et pratique J'ai requ en son temps votre lettf
nt queF ceux qui Fvrier r laquclle vou. avez bia4
iie sont, assure& lu m'in ormer qu'il rsulte d'une
lbe ambition de nication t616graphique de votre
b!e ambition de ., _,
nement que j auraus, d aprs une
)n, en continuant pondancj parue clans le Nrt--Yt
>"t Aa opula- pondance parue dans le 1ew.^y,
nent A la Popula- dclar r au course d'une interview q
Smaisons allemandes 6tablies en Hil
s Stdtuts; raient contribui A fomenter l'insord
du 9 Mhirs cou. inr
du 9 Mars couqui a rtcemment Cclat dans l'Artij
ins : i Vous me demandez, pour vous pM
s u n Cou rs in- trc d r.ns~tiger votre Gouvcrneme"
:ique de march. je conscntirais A vous renouveler dati
.uvr.e d lettre la ddclara:ion que je vous fis
urent obligatoir, no:re cnrtvue au Pa!.:is N.:tio:nt, a
rIntuel Roinre t que a dans mes conversations suia
icnurs 2 I drniers 6tvnements, je n'avais p e
cie rt 2e le vm- du vistr sp6cialement Ics alleatnds
let. que javais parlc d' rangers d'une
ent. g6ndrale v.
heurs hs pour gnie .
ecr et Veix pour Accldant A votre demand, je vietn
* eredi mt Ven- pr6sente, Monsieur le Ministre,vous
piers deservic tirmer mna d&laration.- Je le fais d'
chis A la Station plus volontiers que le Gouvernetnem
sera bien fixed sur la nationality des
ura leu p gcrs compromise qu'apras les invest
progress realise que Poursuivcnt en ce moment I St-i
progr ui se rls A Gonalivs ct A Port-de-Paix des CoI
eux qui se se- sions charges de fire la lumiere sur
edictdes a l'art. surrection du 15 Janvier derair.
Jompagnie se e saisis cette occasion pour vous
om pagnie se- veler, Monsieur le Ministre, le ss
ierla upr onte de ma haute consideration.
Signed : NORD ALEXIS.
e les dates, inois Pour copies conforme A l'originale
< Port-au Prince, le Mars 190.
ROBERT HErrTlEG,
L'. :ri:rr. Coaseiller uliquc .


1


"' --








- Ailleiand S 12 a Ptr could ce matin
rLbouchurc de 'IEI. par un steamer
inconu0 Le cl-f micanicien a 6t-
t Ic rested de l'quipae sauv.
1t2. Lcs troupes out occupy
Ml Agua sur la c6e nmrocaine. L,
,neSent espagn11l cnsidlerl que le
IAbd El Az;z n'-ivnt pai tcmupli L:s
tionsdu traire de 189i, il doit o:cu-
tttc place p)our "aa.nt'r les comn unni-
a, les les i Zaflrin.
dpp 12 Une Jdc&che d.i corres-
lmt da < Telegram A Barcelo)e dit
bicr rtin, A 4 h.iur s, une for'uidi-
otion a r&veill, tous les h.-b;:ants
Scttte ville. Com'n chacun croyalt
c'uitit un coup de canon tired par an
Cavires de guerre en cc moment dnas
toot le m mile se rendormit sans
r plus attention A cc bruit insolite.
n'est que beoucoup plus tard que l'on
tque cette d-tonation avait ete pro-
par 'explosion" d'une bombe place&
le paVilIon r*g,- 1 'emnbarcadere d'oi
mi eait par i pour visitor I'escadre au-
Shienne. L':agin c':.Lr ave: un
int explosift tt d inorc.eaux de fer.
I'cxplosion s'ct.ait i lroduite au moment
lvu pirl s a.urchistcs il n'y a pas de
e qu'elle aurait fait de nombreuses vic-
BARCELONI 12 ( ',i ) ILie d.ui -
bombe vic,: eI C. tr,) ive, sur le q 'ai
les voi ingce Je I' n roit o liA pre-
fre a flit explosion muecreidi main.
nouvel c igin a1 ecal'r au 1io:we.t
on le mettait Jani le foargn du
.:oire muicipil. Li voitiire a etf tor-
t endotlnman c,tnuiis personnel n'a eti

Deux autres b.o)bcs ont e.e trouvces ce
Sedans le centre de la ville; ellcs taient
intactes.
OOIsiA 12. -A It suite de i'atrestation
les environs des forts de. Kars et de
um ( Caucase ) J plusi.-:rs otficiers
sque I'on croit etre des espions, le mi-
re de la marine .t interdi a tous les
ires de quelquc nationality qu'ils soient,
s'approcher O, d'cntrcr pcndant li: nuit
i ls ports forttiCs de la Mcr noire.
ouss s aviies qui con:rcviendront a: cet
rre seront c.inonnes ; cc:te interdiction
3use de grands r.tarJs A la navigation.
PARIS 12. Li mInnufacture e pinos
saveau fires a eti dtruite ce soir par un
cendie; les pittes sont estimees A 400 ooo
lars.

Tribune du Matinl

IEUX TYRANT S...
VIt:Ux TRAITRES I...
A propose de 1'Insurrection

Iorent gion,.. ces temps dernitrs,
lirs et chefs de section, Aqui, en
de leur f6roci 6, des conscien-
9d, troubles pir Is cfaiate de
ra le pouvoir, parent dcocher,
Sd'ane commission de cnmman
Splace.... le brevet de divisionnaire.
ique, Exil, Listdrial, Olophernes,
inhumains qui, des annaes en-
rayvarent Jacmel, MCrisier, Jean-
nsipides montagnards A coear de
i sem fent longtemps la terreur, le
das Jacmcel et le second dans I'Ar-
re...i maniaque poli'ique don't maint,
ar"l de pietd vaudouique. ornent la
anglante talent de ceux Ia....
Ci auitms encore 1...
.tt Ie progress social ordonna l a-
t des plus cruels.. Annulysse
as5Berrouet viennent d'en abattre'
*-*. UV, deux,.... pluMsines sa e rM


tent qui, A force de manages, conservent:
lkur situation florissante....
Naivement grossies, par leurs fr&res, 1nos
bo:is vicux amis les campagnards qui, pour
les epaulettes dories, luisantes, et ls cu
lot es rouges aux gallons luisants protes-ceat
uneiadmiration avoiiniant I'adoration, 1. urs
prof"iists, ( ? ) I; m6tamorphosant en
.' Ihilles et cn 'ThL'es ont trouvd et trtwu-
v.Int encore, helas, aujourd'hui des atis
vibrians, enf'atnmms. DutSud i l'Ouet, tde
1 Oaest A I'Artibonite, leurs noms vo'lnt
he l1&res en 1&vres, aurdol6s de gloire......
Que dani une escarmouche, iis aient eu
la chance de fire up movement heureux
on que quelqees coups de feu, maladroite-
ment tires ne les sent pas atteiuts.... Frd-
d&ric le Grand, Napoldon ter ( que sais-je
encore ) devraient sortir de leur mausolde
et... par dessus l'immensite bleue, leur ten-
dre une fren6tique poign6e de mains.....
0.. nouveaux Achilles... ldgers tant
au corps qu'A .. I1'me !
**
Par ainsi hisses sur un piddestal, combien
fragile !, ils se sentent forts.. puissants.
A leurs veux .avcugles ou avcuglts par

les no nbreux courtisan:, tout se confond ;
et les conveniences et I'age et la religion...
ils s'impostnt.
Les frdquclrtsc complnjti ins politiqucs
font recourir A eux bic:i des soinniwts... Et
l'or et l'argent et lei lcttres f'atteuses leur
ari ivent A profusion.
Tcl se dit convaiincu..., tel hdsitc..., tel
accepted tout et tous ., prompt tout et .A
tous pour ne rien fire. En somme, I'epee
cst au vainqueur, soit il d'abord le plus
faible, les traliisons 1,e faciteront. Et sou-
ve ,t....
*

Ainsi, Merisier Jeannis, d'infernale mrd-
moire, apres avoir, en 1883, tyrannise Jac-
ni\l, avili, massacre ses enfants les plus di-
gnes, grAce A la trahison, arme favorite des
Aches, en 1896 se reconstitue.... e
..... i.e concert de maledictions que
lui prodiguaient les parents ou amis des
morts de 83 se mnoditie, s'alt-re entiere-
nient. II devient uI chant de triomphe, les
vaincus d'autrefoi, nag iere attelds, lhuniili
I so.i chir...., cette fois attellent leurs
freres d'hier par gloriole : l'espoir en fait
changer de camp, car les \ic-_mes en arri-
vent benir leur bourrel-
O Quatre vingt trois, spectacle affreux,
de meres et de femmes et d'enfants con
templant, alarms, les cadavres, gisant, mc-
tiles, ensanglant6s, hrribles sur le sol...
On l'oubliait... on I'oublie encore mailte-
nant, car au chasst de 1902, bien des nota-
billis. devaient prtter leur concourse ...
Uu drame lugubre, affreux, est A jouer :
Jacmiel et ....., doivent e. etre le theA:re.
Sit6t pris A I'Artibonite rebelle, on doit rd-
pondre....
Beaucoup de fonctionnfires actifs du
Gouvernement brillent par leur absence
aux c6t6s de l'autori 6.... Nanmoins, dc-
vant I'6nergie do valeureux Commandant
de l'ArMrModimwnewt,* d'j'm.WoAlotai-
rs. le ,Iouvemeht a chou !i
Combien d'individus eus ent fui devant
I'importance de l'ceuvre A faire,... d'une si
formidable conjuration A 6touffer... C'est
qu'elle n'embrasiait pas, probablement Jac-
mel sculement. Ceux qui n'osent tout ki temps
que lacamel rste immobile y avaient tremp6 la
main .. A M6tisier le signal, A eux d'y sous-
crire.
Ceite junction infirmant les forces gou-
vernementales, une concentration dcvien-
drait urgent, qui paralyserait I'ceuvre de
repression commencec. Et le resultat....
borresco, borresco reforms \...,
Qu'on se rappele 88 ... qu on se rappel-
le I'rortnement do movement insurrec-
tioanl de po1901, dans lequel avaient agi,


I'Artibonite, une parties du Nord-Ouest et
du Nord...., ... chaiti par un Gouverne-
IIn nt provisoire...
Les vaincus d'alors pourraitnt-ils oser
' ir 6quipCe. aujourd'hui que Il General
N, rd,tnergique soldat, alts rcnes cn main,
.i1ns qu'ils n'aicit eu un champ d'action
pin. larg...., n rayonIIcinent iI?.nse ?
I )'.utrc par', .'i con'-dl' Ir y qii '. ins Icur
ltii;c, les ditrisii'i titts ( i;t lutt I a.vcc cha-
Irir, inerg'e et iage lo-r s'cnip r d'une
v.alse renfermant ? ? ? ..... tonub dc'
mains de lear chtf au fort de l.a minde....
Caveant consules .... caveat ...., car la
trahison a ground partout et dans bicn dis
consciences. .. II imported que tout soit mis
n nu.
En tout cas, la situation A la vcille d''-
tre compri, d.ins une gr. :id partic de
l'Ouest, avec t n:branchen~~ t ailicurs ci
p;s bien n'a 6td 'claircie quc par l'l ic,-
mint dc la ho.de nimrisirisic. A Cc,.~n, c*
qui lui apparticnt.... A B rrouvt.... :.c-
1 :uritrs i mi',ins !
I.ilnii 29 l-F vricr IoS.
1 rt1aNER BERNIE?.

Note Jcreinlniemliae

Nl Wi'ig norc c inincit :l .a C.ipita.lc. lors
dcs dciiicrs j vinIliiilc ', C'.r'i'ls tsprits
i itcrcs's, toijours Ln p1'- de piop gan -
de, avaiL:nt f'it courier I.a- bIrLits tlndin-
cicux sur le compt e de v..I de J"m'ic.
Or, pour pouivcr clncorc u ri liifs s.i rio-
lution de plus cn fi'C e dl'vo!ulr dans l.
Piix par le Trav.i:!, l.i population Jicimiein-
ne s' ctait ddeidde, dadnsi un ,.st spont.an,
1 envoyer Son Excellence ie Prsident
Nord Alexis une Adre;e qui c .ti-:ndr.ait,
avec ses felicitations chalcureuscs pour lI
succcts obtenu par le G.aierinment dais
I'Artibonite, I'hommaigc respctucux de sa
sympathie et de son devoumcnrt.
It fallait consultcr, l'on coisullia I'.auo-
ri'd locale a cette htn L la dkciion Iut
ajournee...
Mais le general Jo.plh G'imca com-
ma idant de I'arrondisement de 7a Grand
Anse, don't a l'dp'e, qui est soin moyn
d'existence, n'a pas trali et nti trahiri j.i-
mais a suivant sa declaration 1 nimc sui
i'Autel d. la Patrie, s'inspirani dl'un grol-
pe d'amis don't i! uft le dirccicur, il s a d-
cela un rmois et plus, reprit I i3,cc d,: la po-
pulation. Sur ses rccoinrandation:, for-
nelles, les commnis ions locals dts diverses
conmmunes de l'Arrondisscmel1t noh in:c-
rent Norniil Liurent, Orpliil Cha.iagic,
Arthur Rameau, lJseph Cihron, G(;uerricr
Lancivet, etc, ctc, mreeis d'u dcl'g:-
gation charge de remettreau Gntz'ir.al N'rd
Alexis une Adresse signed des principaux
meinbres de la population grand'ansoise.
Et ces honorables dblegu6s, actucilemcint
a Port au Prince sont en train d'accom-
plir leur delicate mission. llonneur Atux !
Le g6anral Glmncau a .bien dtsigud ct
les commissions locales, bien nomm6 les
membres de cette delegation. Et la Grand'
ore rondo, qU cl n a s -c brh
sa te:e, que son june chef n'a jamans bri
16, pour en adorer un autre, le dieu au-
que il doit son pouvoir et son rang...
DONTT.
Jrmie, to Mars 19o8

Service Hydraulique

L'Administration du Service H)'d dau-
lique informe sei ;tboon6a que 1'eari
de la source de Plaisance sera arr6tee
Lundi 16 courant settlement pour cau-
se urgenole.
Port-au'Priuce, 1e 13 Mars 1008.
La Direction.


Dernimere lure


Par arret'I' de S. Exe.
Ie PrIsidetnt de la R.-
Ilibliqlue, le G('- Ville-
lirdotliil Leconle, chlel
du Cabinet pr6sidentiel
est nomm86 Secr taire
dl'Etat de I'Interieur et
dle la Police GnIIeriale,--
el M. Louis Borno, Mi-
nistre ('llaitit Santo-
D)oingilof, secretaire
d'Elatt des Relations Ex-
(tirieures et des Cinltes.


VENTF. PAR VOlE PARE


1-:11 v. III lel a i LI go se .11foame ext il-

t'1110 ire T LI1..C obli-Tall II ti hyp (A(, l6CA M
PeA oi dit i .c1 obi i a Iii)!eIivp.1 ilisa hire
eist) noti air ;'lt o-ii- Pirin-
c cOt, e l Ale 1uI VIi i- Sept Nlit ii aleuf
,-: -it it l tix II Serti10 I I Seri -43'M6,
Lv meetI edi ique 1oun comjnep i dix axuit
IWtrs, u haoi. ; htrt s tie 1re r-s-uiidi,
nimoa O(iiol, t ie rie public a ort-au-
Pr al it la venite publitlue a" plus of-
franulet t dernier encheriseua' tune por-
loI da ot i tih jl te ueait eat se'ataHe leg Colls-
taicwitliuns 4 u I -'troluicet Vi c ituie t4uns
la. couir ii' uli prop ri '1 sise elk cel te
Ville,?IIueti-(e 1' Egalittl, la ulite portion
'einifl act'mnetit tie I i sonteitamce de
lA~igi Iillit 16041sS AX wmnCtei A CliaCU1
.leg Noril et Slid et tie (juatorzO
pietis j tt iace potites .A cIIIcLiIties cttls
E,1t et ()ies', y )mpuii un passage
CJ1,;11111111, le 1ollf 1N),wl)6~ Sa\Vo)i :
Au Nori pi~ Is i lhuiliers(G rtIan Jean
Ihpi iii, tv it S .Ii par ()dtaviti4 W'uneaua
AtI ii oikI 'I", a.ivaiii s ctistlt 1 litcito-
v.!. Io )Sit c lt Ic; I(i Ukne Miniache, A
i'F>t pat r; tut'sc Belair et Ii I'Ouest
paru N1.0Ian' I exiCii6s Laroche aux droil5
tie hierie Belliit-.
Sur la rniie Ar iprix ti ctrois cent tren-
i t,. troi trg ur:t -, soixawo centimes, ou-
it ,cg tiec 'eiichlr c y P.Sa3.OO
A It u d.-''ile tumi-ieur O;taveBtice,
propi it; iela tia neurairt et lomnicijid a
Porl-an -Pu rite, avantl pour avocat cons-
Iitu6 Me lietiiaLv 'rTelorige ;tvee Mlection
de domicile en' son cabinet, .1 Rue ties
CsAmrs.
Coutgre Mqn;ioiatr Vim6, Si Iouispro-
pilrtAtrei, demteuriant en cette ville.
Pour plus ampIes renseigneinents,
.4adresser A I'avocat soussigon ou A Me
E-1moid Oriol, notaire, d6positaire du
cabaier des chuaragcs.
PorLt-au-Prince le 13 Mars 1008.
H. TERLONGE,


Docteur RIGAUD


CONSUIT.ATIONS: 2 & 4 h. ap. midi.
Specialitd: Maladies osd.drin
45, Rum De CsleAR, 45.








A LA MITW)P"OLI

laisoin Juuis LAVILLE
93, RUE DU MAGA SIN DE L'tTAT, 93.

Pendant la duut3e dii 4 Xtrc~gne les Inio.; fill d'ille sooia e tit d
ItI'OUVe ua a~si lit'iv dot d pIrovisiowfiai: livs 41Ii leta pet ai ett ta de o varIie
l. menus de let"' table sais plhs dle -Cpoi.-ics 4111'A 'ordiiiaire.


Norvt~ge


a l'huilCe en boils.
Anchois de Norv6ge
( I ors d'euv'rc exquis )
en petits barillets
Sardines A I'huile Lonit flr'est
Anchois A I'huile
Petits maquereatx a I'lmuile
Maquereaux au taturel


Saumon au natural
Illile d'olive, extra
Huitres
Pommes de terre firicheli
Oignons
Vinaigre de vini
a de Malt
J do cidre


D1licieux Fromage de Munster ,, q uart


Morue sans os


p1. 3l.00


en pjquet t'une livre P. 0.65


Sans os qihailtt( % xtit ei obuile de 2 livrcs P. 1 .(;0)


Les Cereales
Hominy C(Iur Extra F&'a
Avoine pour ddjeuneir F
Oat Meal, quakcr oats Ike

Chocolats !


suivaiites "


rine de sarrazin
tine sp6ciale pour Cr.poes
floilr ).


i Penca-


Chocolate !


Nouvelle Fabrication en Tablettes et en BAtons


Chocolat


au lait Suisse,une viaie Merveille


UCe Tablelte fait un ddliie a I tjeue (i la VMinute



TIANNERIE C TNiNEITALE
DE

Port-au-Prince


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS.


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRfX DES CHAUSSURES COME SUIT:
Chevreau glace; Boutouu6 et lace pour Hommes et Dames 10 ( Dix gdes)
a a a a Recommandie 10 (Dix gdes.
Verni et couleurs: a c a Recommandle 12 (douze gdes)
POUR ENFANTS: . . . 6 six (gdes)



VII S DE BORDER UX


M6doc vieux, le Gallon . .
St Est6phe( du luxe ), le Gallon . .
Champagne, par caisse et en detail.

Chez G. Cordasco
GRAND'RUE, ( Ouest ), 134.


P. 3.00
6 5


Port-au-Prince (Haiti )


Sardines de


A. db Nllleis el Uo.
32, Rue du Magasin de 'k'tat
Mai'-on fo)nde" en 1888.
Bijouterie, Orfevrerie. Gravure
Vi*ilit d.- re:cevoir ,- articles de par-
f(it',riei !'i le- gfo:t les plus diffici-
Ic::. Le.s pilt f ,! -..Aqu.is et I rare d'une
d'licatesse pI6ntrante qu'elle otire A ses
clients south doe -dritables petite: mer-
veill;e.
Los dernieres marques qui charment
la Tout Paris sout chez Matteis:
Son Sourire, Floramys, Trdfelia. Idd
Cy:stamen, Vivitz, etc.
La maison a toujours un grand as-
sortiment do Lij outerie, argentorie,
bibelots de tous genres, parfumeros,
lunettes, montres or et argent, pendu-
!ea garanti Ys.
Spdc:clites: bague- aniise Fn bril-
Itntta t p,:rtir doi P. '200, aliiances Or
18 K anglaises et frng3ises sur com-
raande, Srvi.ce d'argt terie complete
pour mariage3.
Tou= let- articles vendus par la mai-
son .-o-.t iarantis.
Aciat Uet diii' 'i'" ir'cieu
ss ei vicilie t::,:o :- i,, d's ,ris[ avan-
tageux. Deuit _i i : L. t,.tes, ja.ines.
Contere remiie &de Dux dollars en
tiinbies-pj;i'e d'l;ui; la Maison Mat-
ttis envoie franc de port sous pli recom-
rnanll. ;lan-s toute les vi!les blique: Lunettes *u Lof igons en nickel
inox rdabi--;, s' on les prescriptions des
D)octe,'.ir.- o i, truc-'is des aebC tours.

Maison F. BiUNlINS.
19')5 GR_-ND'i;tE 19"5
'zr.. U[<'-M)'KI;3 r r


L. HODE.LIN
Alacicr. nFmnbre de la Societd Philan-
Ithropique des mn<.tr: taibeurs de Paris
Vin t d i lcevc I e it i ,l choix d'd
totfle:i .i-.goni:l, casimir alpaca, chevio
te, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particuli6rement A sa clientele une
bollc clc!ectiao de coupes de casimir,
de gilets de tant.isie et de piqu6 de
touted beauty.*
Sp6oialit6 de Costumes de no-
cos.- C(oupe.- Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la dernibre pertcction.
La rmaison confectio.nne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
r4X. e~tc etc, de tois grades.


Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installed b
I'Ecole des Arts et Mdtiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a l'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son d6pot un bon
stock de chapeaux de paille supdrieurs
pouvant satisfaire les gotts les plus
difflciles; inalgrd ces avantages elle
met ses chapeaux nenvente un prix
La fabrique itformeo en outre le pu-
Sblic qu'elle est la seule qui en confec-
Stionne A Port-au-Prince et ce, avec le
concourse d'ouvrieres venues expres-
Si6ment de l'Etranger.
La fabrique r6pare aussi routes sor-
teQ de chapea-x. Boo march excp-


Chape:rmx I
CClapeaux II
Chapeaux I
PAILLE DE PORTO-RICO
A.(:OUIt EZ CIIEZ

.JI)S; SAN IILLA
L-_' c.ll'c:: trli d;to, qoi Viejnt avcl
concoutls d 'u'r cI!apelier reImarqI
M. JAIMK TESTAI, d'installer iw
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvr
Pour tous les gots et pPour
les bourses.

Francisco DESUSI
Fabricant de chaussafu
La Manufacture a toujours a
p6t un grand stock,- pour li
en gros et d6tail,- de chauss
tous genres pour
HUMMES, FEMMES, ENFhrAN-
Les commands des coumm
do l'int6rieur pourrount tbre exo
dans une semwin3 a pen pr6os
23, rue des Fronts-Forts, 3
PORT-AU-PRINCI ( BAm)

Cordonnerie Nouve

G. B. PETOIA ET S
143, GRAND'RUE, 143
POUT-AU-Pl SINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRM
EN DEP6T, POUR LA VENTI
EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
cornmandes, tant ici qu'
Province.
Fo;i-.n-s A homrnes; dldgantel
rationelles.
Chaussures de dames (
mode de Paris ) et le pluscoml
chaussures pour enfants confei
nees avec desPeaux de toutes
d'une selection et durde irrdpr
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquid*O
Pour chaussures de routes nMt

LA PHARMACIB
Emmanuel Alexan
88, RUR DRS MIRACLES, 8,
Se recommande pour I'e
prompted et exact des ordon
n'importo qu'elle beurd du jour
la nuit.
Drogueries, Sp6cialit6s
maceutiquesextremement
ftIz Con8CI3tCBP

1E-- tel-lt testaUr
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX Er DU
SIN DB L'ETAT.)
Service bien organis6.--
a la carte. cuisine --
PaIopArITAlu : JOSEPH D


Morue


PREPARATION