<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00285
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 13, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00285

Full Text




SANNfEE. N 28 PORT-AU-PRINCE (Tri) VENDKED1, 13 MARS 1908.















QUOTIDIEN
... n -" .
ABONMIKINTS : Dmacrv t LE NUMtRO 0 CENTIMkS.

pia MOIS Une Gourde DoAVANO Cl mtM Las a nements parted da eir. st do i do chaque

D*iPA Tr MMrT & Irt U l ; RIDACTION-ADMINISTRATION mois t et payables d'avance
4rais d p, U. ROVl5, 45. Les manuscri tl lar6soa mosem o se pas o reote.
... ...--- I ----- i ...-. -- l
Pour tout ce qui conoerne l'Administration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Roe Roux ou Bonne-Fui.

Sin'est peut-etre pas trangRre A ce fait 'eetiPrese'ait +pa sste sous la (dlminatii,S
que celle-ci, quoique crde pour40 ans franaise, si l'on efIt laisst- fire cettot
Sc LU s'est dissoule apri-s dix annbes seu- brave et entreprenante population co,-
lement d'existence. loniale.
Je ne veux pourtant pas lasser la
AIT-MAR patience du lecteur,
SAINT -MARC Disons, pour nous rdsumer, que
les colons de I'epoque que nous dtu-
dions, constituaient une classes d'hom- J
J'ai rapport plus haut qu'en 1665, ment avec la Compagnie des Indes; mes exclusiuement dominds par les
ors de I'installation de M. d'Ogeron, cette entente fut limited A un droit intrhets prives et auzquels la domina- IT
e Flibustiers s'6taient soumis A la d'entrde et de sortie decinq pour cent. tion sur les autres offrait peud'attrait. Les derniers 6v6nements
olont6 du roi de France, A la condi J'ai pass & pieds joints sur les p6- Its n'ont jamais fait la guerre luee
ion formelle, entire autres, qu'on ne rip6ties de cette premiere r6volte don't pour cette sort d'intdrits, et quand, -
i4terdit point le commerce avec on peut lire lea details dans les r6- abandonnant leur vie aventuribre, ilsi A )a suite des derniers vncments qui
ls strangers et particulierement avec cits des historians pour comprendre se sont implants sur le sol de Saint- ont 6clat. dans I'Artibonite, just au mo-
aHollandais et j'ai ajoutd que Ie la puissance formidable dout la vie Domingue, ils n'nt pas cherche A ment oU tous les vrais patriotes augurJieit
emier gouverneur francais dut, par prite avait prm6 les Habitants. Enco- en avoir le gouvernement politique une tin A cette crise 4conomique qui nous
mpuissance et alit depouvoirprendre re ceux-ci I'ont-ils souscrit A l'arran- et se sont contents de fonctionnai-' treint depuis trop lontemps d&j., clhcun
~session de son gouvernement, cementt e je viens de dire que sous res venus de la metiopolo fruncaise. se demandait jusqu'ou iriit la :olcre du
voir 'air de conceder ce point ca- la sugf -tion de leurs interets. Cette Mais A cause m.me de cette ten- premier Magistrat de la Rcpubliiqu qui,
tal. insurreclion avait amend dans les dance, ilsacceplaientdiffncilement tou- attaqud, a su vaincre ou plutitr toutrfr en
Or, le roi de France avait, une an- ports de I 'le une certain quantity dd te intrusion administrative dans leurs douze jours cette prise d'armes a liquelle
6e auparavant, concdd A la Compa- vaisseaux du roi de France et les plan- intdrets privds, soit qu'il s'agit de ,n ne s'attendait pas.
nie desIndes occidentales le privi- teurs avaient sagement faith reflexion taxer trop lourdement les products II ftut trre just : quand on t it la guer-
4ge exclusif du commerce de la colo- q(ue tant qu'on enverrait des navi- de leur sol, ( ils ont laiss. pour cette ri on doit s'auendre A toutes sc, cond-
ie ; a ce moment, celle-ci produisait res du roi sur leurs c6tes, les mar- cause pdricliter la culture du tabac >. qutnces. et les consequences d'une guerre
rincipalement le tabac et c'est de chands strangers n'en approoheraient soit qn'il s'agit d'entraver la libertC sont toujours tries dplorables
ette monnaie lque les Habitants pa- point. v de leur commerce. Comme ces Get- Vainqueur, on peut imposcr ses .ondi-
Vaient les provisions et les vetements A c6te de ce fail, je peux en citer mains don't parole Tacite,, Ioute attein- tions ; mais vaincu, on subic la loi du
lue leur apportait le commerce hol- d'autres, tel que le boycottage des ne- te a leurs int6tets les trouvait a on- vainqueur : V: vitis !
padais. On assure, dit Charlevoix, gres don't la Compagnie du SdnBgal jours prets A prendre les ateas, et CCpcuidant, lorsquc cclui-ci,-prenant en
ioe la Compagnie leur vendait soixan avail le monopole de la traite ; A un mCme a former une armde, si I'altai consideration les doldances de celui-IA -
a lives de tabac une aune de toile, moment donne, aucun navire negrier re le demand. veut bicn pardoiner ci pardonne, n1 I est
lue les lollandais leur donnaient appartenanta la compagnie ne pouvait De plus, come le particularisle pas sans intrt de procla.ner hIuteiteet la
rn vingt sols; 730 lives de tabac Isjourner sur les c6tes de l'ile ;- tel franc ou saxon, ils colonisaient en noblesse des sentiments de son grand c:.ur.
1baril de lard, qu'ils avaieut des encore que le refus d'accepter dans s'insirnuant .. M. Lepelletier de St-i Avant tout, nous tenons A fire ressor-
Ies Hollandais pour deux pistoles, la colonies la reduction do valour des liemy nous a deja, pour caracteriser tir deux icecs qui, pcut-etre, passent ina-
udeux cents lives d, tabac et le'especes monetaires et la decision ro- le proc6dd de ces colons, otlert 1'ima- percus, mais pourtant dnotenr visible-
e A proportion. a' yale de ne les computer qu'au poids : go de a la goutte d'huile qui s'tend ment route la sagesse ct toute la bomci
VYltf l'un des premiers actes a c'6tait A I'epoque du sy tome tman- lentement et invinciblement l; il plI- paternelle du Chef de I'Eat.
n -Domiogue de I'administration cier de Law; plusieurs Habitants cise et complete come suit son ex-; Dans le but de ne pas inquidcer les fa-
raaiseava essingai s nt e achetes en billets de banquet pod4 df leur former d expansion : Iaulles cc de constator si rdcl emcnt il pou-
Dlux vaisseaux flessinguai s'dtant de fortes quantits de denr6es qu'ilsi On d6frichait par dlage. Ieas pre- i vait computer sur les amis de la Paix, le
raenolds, en 1670, aux ports de Ba- apportaient en France pour la vente miieres plantations se firent sur le Pr6sident s'est abstenu de fire battle I'As-
&aha et de l'ort-de-Paix pour y fire et centre lesquelles ils ne recurent I board de la mer, pour 6tre plus a por- semblee Inerale et de donner I'alarme A
e comMerce, un commis de la Com-n qu'une monunaie dprecie ; c'est cet- tle du commerce et moins A la port6e la Capitae. C est un far unique dans nos
gnie des Indes s'y oppoisa Ies Ha- te d6pr6cialiou qu'une ordonnance ro- des Espagnols. Puis I'occupation se anuales politiques.
tant r6claiarrent alors, les armes a yale tenta d'etendre jusqu'a Saint-Do- consolidant et tel nouveaux arrivants En dehors du theatre de la guerre, on
i main, I'ex6cution de I'ergagement mingueet centre laquelle les Habitants trouvant le littoral occupe,-- se ris- vaquait A ses adt.ires comnme si de ren n 6-
1s enveis eux et bientot I'insurrec- protestarent avec success ;- tel enflo quaient plus avant dans les terres, un tain. Et les quelques citoyens qui ont ter
nse prepagea dans Loule 1'lle. Ellenoque le refuse de laisser sojourner dans peu au-dessus dd la premiere line. arretbs- parmi lesquels j'ai comnpt6- ont
calma que parl'arrangement suivant 'i miles troi. Directturs de la Compa- Puis une troisieme line franchissailt pu recouvrer leur liberty sans grat;gnure
ept, bien qu'& contre-coeur, par'gnie des indes et destines, I'un pour ensuitela second; e cette marde mon-. I v a plus : Le Gouvrnement n a pas
h iabitants, A savoir que tout corn- le Cap; le second pour Saint-Louis du tait, montait touioujrs, avec cette for- tenu tfaire d'exiles, A clle einieigne
resterait interdit A des navi- Sud, et le troisieme pour Leogane. ce que Dieu a donn6e aux races con- que quatorze compatrrotes venant de Jac-
8 troangers, mais que tout navire Je pourrais enfln supposed que querantee eomme au iot de la mor. mel et en route pour la terre d'exil ont re-
ui ,?i. aurai la liberty de troafquer I'hostilit6 dds Habitants centre le ao. II no faut qu'.uvrir celle oorieuse (u- arrive en rade de Port-au-Prince, -
SI',le, ntuf & senteOdre dlrecte-* npole commercial de Ia ComlpaSnie histolre, pour so coovwticre qau I'le ur 'intercession du General Marc D re-







noncourt, chef des mnouvcments dc ce
port,- lI'utorisation d'y descendre en tou-
te s6curite.
Sept d'entre eux ont accept cette fa-
veur.
D'autre part, presque tous ceux qut avai-
ent gagn6 les consulate A la Capitale circu-
lent en ce moment sans aucune inquietude.
Nous croyons done fermement que la grin-
de mansu6tude du Ge6nral Nord Alexis
n'aura point de bornes, et alors il serait
souveramnement injuste de ne pas reconnai-
tre qu'll possede des qualitcs qui tranchent
du vuagaire et Lui permettent d'etre sourd
A la malveillance.
D6p'orons ces derniers 6vdnements, et
rendons au Chef de I'Etar, tout I'homma-
ge qui lui revient !
D' J. J. DESSALINES HIPPOLY E.
( L',qAricultcur )





RENSEIGNEMENTS
MWITIOROLOGIQUES

Obser 'vato ire
DU
StMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL


JEUI)I 12 MARS
Harom6tre A midi

Temperaturemaxiimum
I


763 ,"/"8
210,5
3 3 ) -


Moyenne diurne de la temperature 250,8
Ciel tres clair le martin ; ligrcment nua-
geux l'apres-midi.
Brume tres forte ce main 13 ; Rosde.
Nombreux mouveinents sisiniques A par-
tir de 1o h. 30 m. du martin, pendant la
journec ct la nuit.
R. BALTENWECK
D le6gation
Par le steamer franais Sal:hJior c-t arri-
vie nerrcdi une ddlIgation charge par
les populations de la Grande-Anse de re-
mettre une adresse de f6licitations au chef
de I'Etat.
Cctte d616gation est comnposde de MM.
Normil Laurent Granfort. president. Ar-
thur Rameau, Ortilu C hassagne, Henri
Rouzier, D. M. Meceron, Htenri Labos-
sidre. Augustn Thomas, Joseph Cheron-
Fernand Bernard, T&risfort Belfort, Jo,
seph Malbranche, Lucien Nicolas et Saint-
Louis.
La c Colombine a
Le joli et rapide Yacht du Commodore
Meyer appartient maintenant au gouverne-
ment haitien qui en a fait]l'acquisition.
Au moment de la reprise'du bateau, M.
Laleau, charge du D6partenent de la ma-
rine a prononce un discours qui a d.4 fort
applaud.
ALudacieux voleur
La police a mis la miin sur un nommei
Napoleon Briva, surprise en flagrand ddlit!
de vol, la nuit, chez un honnate Syrien,
do nom de Joseph, rue des Cesars, pres de
la Pharmacie F. Delva.
Ce Breva est un ricidiviste qui, I'annie
derniere, prevenu d'un vol important com-
mis au prejudice de Gerlach& Co avait 6tC
jugd et acqiitte.
Cette fois, il aura A rendre compete de
son nouveau coup de main qui lui a rap-
pontd .4oo gourdes environ.
Un boa point a Ia police.


It

s


La Science Sociale A I'6tranger
Nous transcrivons avec un legittne or-
gueil l'apprkciation suivante de notre oem
vre de propaganda social, faite ar un des
6crivains les plus autoris6s de la science
social, et pub!ie dans le Bulletin de ftl
vrier de aa Societe Internotionale dc
Science Sociale :

c A. Haiti, les idWes et les conclusions de
la Science social sont vigoureusement pro-
pagies dans le Catin de Port-au-Prince
Ce journal, dirigd par deux dc nos mem-
bres, MM. Cldment et Auguste Magloire,
consacre chaque jour un article intiressant
sur les etudes qui nous sont chores. Nous
citerons entire autres, la Femnme hnitienne,
la Crise aniricaine, des Idles collectives, etc..
II y a 11 un example, auquel nous ne pou-
vons qu'applaudir, d'un quotidien sachant
s'61evei au-dessus du fait-divers banal, tout
en restant A la porter du grand public. Les
rddacteurs de ce journal out compris quelle
force ils pourraient tirer en vulgarisant les
r6sultats d'une science nouvellement cons-
titute. Ils onu, enl outre, compris qu'en
faisant ainsi, ils faisaient une oeuvre bonne
pour leur pays.
a Sans doute, ce n'est pas le premier
journal propageant nos iddes, mais je crois
pouvoir affirmer que c'est le premier qui le
fitssc' 'une, fia,,n aussi suivie et aussi dncrgi-
que, /l premier eial'ement qui ne craigne pas
it let proclamer tout haut. Il est a souhai-
tcr que cc procede se r6pande de plus en
plus et que nous ne voyions pins nos idWes
propagees par des hommes qui feignent de
nous i;.iorer. Nous n'oublierons pas que
c'est i Haiti quece nouveau sillon altd creust.
PAUL DESCAMPS.
La Tribune
el est le titre d'un journal hebdomadai-
re. politique et litteraire qui vient de pa-
raitre, Al Imprimerie Hdraux, sous la di-
rection de M. Theoxene Bouzon.
En retour du cordial et fraternel salut
de la Tribune, nous lui faisons nos meil-
leurs v-cux de succs.
Nominations Militaires
I.es nominations suivantes ont 6td faites
au Borgne :
Le General Thimagene Rameau conm-
mandant d'arrondissement et le Gendral
Bouzi Mond6sir, commandant de la Place.
Tribunal de Cassatio n
SECTION CIVIL
,Audience du Jeudi, 12 .Cars 19o8.
Prtsidence de M. le Vice-President, Er-
nest Bonhomme.
Le Tribunal prend siege A dix heures
et demie du martin et entend les affaires
suivantes :
tx. Francois Jean-Charles, contre Au-
gus e A. Heraux.
Le rapporteur M. le juge P. L-raque,
donne lecture de son apport.
Le Ministere Public, M. Luc Domini-
que conclut A la cassation du jugement de-
nonce.
2o -- Desauguste Pierre fils, contre Au-'
guste Pierreville.
M. le juge S. Marius, rapporteur, lit
son rapport.
Le Minist&re Public, M. Luc Dominique
conclut a la cassation du jugement d6non-
ce.
3o. Richema Christalin & C* contre
Altimeda Kins.
Le rapporteur, M. le juge Baron, lit son
rapport.
M* J. L. Dominique, pour les deman-
deurs est entendu en ses observations.
Le Ministere Public, M. Eugene D6ca-
ttel, conclut A la cassation do. jugement
attqaqu. *-


4o. Simeon Pietre DJolice & C con
tre Georges Pierre.
M. le juge Edmond H&raux, rapporteur
pr6sente son rapport.
M* Arrault june, l'un des avocats de
demaudeurs, est entendu en ses observa
tions.
Le Ministre Public, M. Eug. Decatrel
conclut au r jet du pourvoi.
S*. Frageline Alexandre, centre la da
me Souffrance Louis Charles.
M. le juge S. Marius, rapporteur, lii
son r pport.
Me Constantin Benoit est entendu en se!
observations.
Le Minis-ere Public, M. Eug. Dicatrel,
conclut A la cassation du jugement de
nonce.
Vu I'heure avancle le sitge est lev4.
Tribunal civil
Le Tribunal, hier, sous la presidence du
Juge St Rome, a entendu l'atffire Ferdi-
nand Duroseau contre son spouse.
Une nouvelle composition prdsidee par
le juge Mondestin a entendu Me J. B. W.
Francis contre Fernand Riboul et J. Ri
boul.


Arrivage
Par le steamer Gr:ecia entr6 ce
sont arrives venant de :
'N~w York : L.' Candert.
Cap-Haitien : Mile D. Netusor.
Port-de Paix :Julia St Eloi et
1. Liforest, A. Michel et enfant,
yot.


,t


s





t

s


martin,


enfant,
A. Ga-


Gonaives : J. Dubois, J. Martelly, De-
sert, J. Hasboune.
Palais du S6nat
Compl&tement restaurde, la Mai'on Na-
tionale a pris le caractre imposant qui
convent a I edifice oi doivent se tenir es
grands d4libdrations des peres conscrits.
On se rappelle que c'est provisoirement
que les deux Chambres tenaient leurs sdan-
ces dans le mame local.
Legouvernement met fin A cet 6tat de
choses pour la prochaine session 1cgisla-
tion, en donnant aux Senateurs un Palais
bien installed et amenage avec soin.
CONSTANCE PERSLVRANCE
Compagnie des Pompiers libres
de 'Port-au-'Princte.
Port au-Prince, le o1 Mars 1908,
an 3,4 de la Fondation
LE CONSEIL D'AI)MINISTRATION
Considerant que la seule reunion men-
suelle prevue par les Statuts generaux
pour les exercicts d'application, de march
et d'assouplissement, ne saurait suffire
pour l'instruction theorique et pratique
des pompiers ; considrant que ceux qui
font parties de la Compagnie sont, assure-
ment, guides par la nob'e ambition de
contribuer A son evolution, en continuant
leur exemple de devoucment A la Popula-
tion ;
Vu I'article 19 des dits Statuts ;
A vote, dans sa stance du 9 Mars cou-
rant, la Rdsolution suivante :
Art it.- 11 est instituu dans la Com-
pagnie des Pompiers libres un Cours d'ins-
truction th6orique et pratique de march,
de gymnastique et de manoeuvre.
Art. 2.- Est et demeure obligatoire
pour chaque pompier: le Manuel Roret, -
Thdorie des Sapeurs-Pompiers; 20 le Ma-
nuel d'Instruction de march et de Gym-
nast que prepare spdcialement.
Ant 3.- Les jours et heures fix6s pour
ce Cours sont : Lundi, Mercredi et Ven-
dredi de 6 A 7 1/2 heures du martin. A
cet eflet, les noms des pompiers de service
chaque semaine seront affich6s A la Station
Central.
AC. 4. Un oconrs aur n ie par -w


*mestre pour constater lei progrt
et pour bien distinguer ceux qui
ront signals.
Art. S.- Les pDnalites edict6ti
40 des Statuts r6gtssant la Com
ront appliquees A tout pompier q
treviendra aux dispositions de la
Resolution.
Fait A li Sta ion Centra!e les date
et an que dessus.


Les
G. H.
Louis,
S*OYA,


Le Commandant,
LI. l:'i;
Cons'illers: V. HAIG, E .
IA(.OB, A. MiTELLUS, H.
F. Cit. MEVS, A. L. BL.i.e
A. ISIDORE. [
Asile Francais


Dernieres D6


PARIS ix:-- Les nouvelles qw
vernement a rescues aujourd'hni i
indiquent que 1'dtoile de Moulai
sultan du sud baisse rapidement.
toires rdpetCes des troupes franli
tees A I'attitude indiffrente do I
au tr6ne qui pendant cinq seC
absentee du camp de MechraedA
crC un grand miconteatemnent P
partisans.
On dit que deas des plus paiPO


Les personnes ddsireuses d'assisr
grand Bal organism par la Socitc' Fti
de Secours Mutuels et de Bienfaisli
vront, le 19 Mars, se ddp&cher de p
Icurs cartes-le nombre ktant limitedr
s'enlevent rapidement.
Inutile de rappeler que les invites t
veront co:nme toujours, tout cc qu'il(
pour egayer le c(ur et les yeux. Ra
ions en passant qu'A part les dams
tronncsses qui veulent b:cn aider le c
en plant des cirtes d'entrde A c
on en trouve des maintenant che
Cheriez, president, 80, Rue Courbe.
A. Allien, tresorier. 63, Rue Courik
Ferdinand Fatton, o13, Rue du Q*
M. J. C. Guiteau
Le sympathique directeur de l'Ecok
Arts et Metiers, M. J. C. Guitcau ea
frant depuis quelques jours des suites
surmenage journalier au poste delica
occupe.
Nous formons des south its pour et
plet r6tablissement de ce laborieux et
nete homme.
Soci't6 Franga'se de So
Mutuels et de Bienfais
MM. les membres de la Societs soa
voques pour I'Assembie Genrale aI
qui sera terue A 1'Asi!e, salle MM
le dimanehe 15 Mars, A to heures trl
cises du matin, et voudront bien se
Speler les terms de I'article 68 des
Ordre du jour:
Discussion du rapport du Tresoinr;
Discussion du rapport du President;
Discussion des propositions ddpos
le Bureau.
Election du President;
a du vice-president et de si
sellers sortants.
12 president de la Socidt, F. CHaIii.I
N. It. Article 68 : Sont seuls
ont droit de prendre part aux dd
les Membres qui foot partic de la
puis 6 mois au molns, et qui ne soar
retard de plus d'un niis pour le
leurs cotisations.



onelles EU







S1, Glaoni et Mtorgi sont sur le point
adJeier la bannirc r e Moulai lafid et
stendre avec lesultan Abdel Aziz. On
aussi que le .slhrif el Kitani qui
itre de la sitntion A Fez est dicou-
S ce que Moulai Hafid n'a pu reus-
m soir dans cette capital. On croit
.nWeg t qne si les troupes du cai Bag-
chef de I'armee d'Abd et Az;z mar-
ict sur Fez,elles s'en empareraient sans
p irir.
BAgCELOE. Li deuxicme journee de
isitc d Alphonse XIII a Barcelone s'est
ossii heureurement quela prenm cre;
iSpv tait magnifique et le roi a did ac-
Spr la foule chique fois qu'ils s'est
dAn. les rues ; il n'y a pis eu de
dre ct par consquent pas d'accidents
aprls-mndi le roi a passe en revue les
pes de La garnison et il a visit la ca-
ec Tarazanas.
La poplation a protitd de cllaque ap-
tiona dAlphonse pour lui t4moigner ses
pathies. Sa Maijestt pardira pour Mi-
id cesoir A 7 heures 45.
MADRD.-- La pohce suise a notifi0 A
police Espagno' le depart de plusieu's
rchistes de Genes.
DRESDE ( Sax. ) La qucs:ion du suf-
age univercl a etc vivement discutde au-
,rd'hui A la dcuxiinme hiambre de la
ite ; au course lh s i an.Ie les socialists
ant6 rapptlds p'usicurs fois A lordre.
SAN JUAN PORTO-RIco. Li Clamnbre
es delgabs a vote j une grande majority
ne loiautorisantla trcsorerie insulaire A or-
iser une loteric :. tirages mensuels don't
prix s'cleveront a 40.ooo dollars pour
aiue tirage.
ROME. Eln rpandant aujourd'hui a une
terpellation sur la question des voices
rr&es dans les Balkans le ninistre des af-
ires trangcres M. Tittoni a dit A la cham-
redes dipucts qu'il n'y a rien d'exact
-le nouvelles annoncint une friction
e les membres de la triple alliance,
Musxic.- Le gouvernement Bavarois a
donn6 l'expulsion immediate des mis-
ires Mormons don't la presence est
asid6rde dangc:ruse pour lord e public.
CASAB.ANC.A 12. Le general d'Amade
re;u une requctt du sultan du Sud Mou-
SHafid a I'etfet d'obtenir une suspension
'hostilitds preparatoire A un arrangement
n vue de la paix.
MADRID 12 I.: roi Alphonse ren-
ant de Barcelone est arrive ici oii il a tr
qu avec cnthousiaime par la populat io1n.
s deux reins et les autrcs meinbres de
famille royale I'attendaient la gare, la
eie Victoria pleurait de joie en emnbras-
tnt le roi.
BIARRITz 12. Li croisir.Tr q,, le roi
douard devait fire dans la Me literrande
Sbabandonne, le roi rentrceri Londres
Sle mois d'Avril.
IWASAIIGTON 12. La flotte a'lmiicaine
s airiv6e A Mtggatena Bay M:xique.
TOKIG 12. Les negotiations conti-
UtD centre les gouvernements japonais et
hiois au sujet du steamer Japonais Tatsu

a~ -. Caf6 Haiti CpP 42 0, cam-
lfahi Cap buches 4.o5
uS. Le Conseil des ministres s'est
. e martin A I'Elvs6e sous la pr6siden-
e e M. Fallires
1 iasitre de la guerre communique
0ndip'chedu general d'Atnade rendant
*p I'effet considerable produit par
SIrncer combat.
te g&aeral fait savoir que le pretendant
&I*iHalid lui Hit des ouvertures pour
SInclusion d'un armistice cn vue de la
tL general transmit les propositions a
* raoent diplomnatique.
SIr Ci*il dacida de prendre l'initiative
I r ItOt d'amnislie en favur des per-,


sonnes cond.anndes ou poursuivies pour
Ics troubles occasionnls par la crisc \i
tizole.
Le ministry des Finances fut autoti C A
deposer un project avant pour but d'nm-
pcher les fraudes en ;natiere de droit de
succession. Cc proj-: tut d6pos6 sur le bu-
reau de la Chambre.
Aujourd'hui la Chanibre valida I'dltc
ton de M. Bougues elu d6pute a Saint-
Gaudens. Elle continue la discussion de
1'imp6t sur le revenue.
Le Sdnat commence la discussion de la
proposition de loi modifiant la loi de 1903
sur la rehabilitation des faillis.
A l'occasion de la quinzieme election
prt&identielle a la Chambre de Mr B'risson,
plus de quatre cents deputes et senatenrs
offrirent hier un banquet et une medail'e
commemorative A M Brisson. MM. An-
toine Dubost, Combes, Couraut, Cldmenn
ceau. Etienne, et M. Brisson prononcerent
des discourse.
Le gndral de brigade de Lineau passe
dans le cadre de reserve.

Docteuir RIGAI D
CONSULTATIONS: 2 A I h. ap. midi
Sp&'iali': Maladies : eneriennes
RU, It'UE D :s C(sAs, i5.

Service Hydraulique

L'Adminilistration du Service Ilydrau-
lique info me ses abounms quo l'eau
de la source de Plaisance sera arrstee
Lundi 16 courait seulement pour cau-
se urgente.
Port-au-Prince, le 13 Mars 1908.
La Direction.

Ci des Pompiers libres
DE PORT-AU-PRINCE
,AVIS


Le Commandant de la Corm-
pagnie des Pompiers Libres
Iftortt e les intdl ess'Is que le cadre
de la (CoUpaguie est ouvert, en met-
tant sous leurs yeux It's disposi tions
des 1-" et 2,' alin6as de I'art. :3 des
Statuts rdgissant la Comupagnie :
cLit Comtpagnie des Popiers. libces
n'accepto dans son sein que des liom-
rues tltsintdresss, dtAvoutds et de
bons ciloyens qui dounent l'exemple
du pattiotisme, en veillant A la chose
publique.
a Aucune demai.inle d'admission ne
sera agreed si elle 'est appuyde dle
trois conseillers et si lo postulantt
Wt'est Ag', de 21 atis accomplish. 11 doit
tAre d'une fo le complexion, d'une
granile probl(6 ot mrni d'un certili-
cat do bonne vie et inoeurs, delivr6,
pour les hail iens,par le Conseil Com-
mnunal de Port-au-Prince, pour les
t rangers, par le repr6sentant de leur
pays en Haiti. *
Lovuis 11TllART.
S --


KOLA


DE


KINGSTON
MACNISH'S KOLA PURE
MACNISH'S IRON BREW a
En Vente
chez Calinat Fouchard
Rue du Centre


i3

..


(I -


i iG OH BPGhltC IIR, IRDOUCIR
POIS 3 pei du visage ot dS T maOU
S O1, 59, u9, r og St-a rt,., P1rIS I' 4ecfur 6r 1e 6 Ialtatica6
W W -* W W


adoucit I'epiderrne auquel elle
I A V ? V 1 1donne une souplesse et un ve-
Ail f ,: i,< : 1 I lout injcomparable en lui com-
.... .. ..e.^-L-L uniqlu tut son dilicieux par-
fum. Ello consetvie 1'clal t it la traichotiur du teint, car elle est souveraine
centre le Itile, les piqiret-; d'insectcs ct les eruptioils de la peau.
..- sans bismutl, invisible, adhe-
L p : ente, inplpalble, prdparde
t ,- i L i spicial""ement pour les person-
'. .I.I'. -_ s iqui veulent avoir un teint
S1procnlll11 ; :1on |ardin 1 d';1t, son vclotul"t ont contribud A fire d'elle,
ia Favorite dts l'oudics de 'lTiltte.
.. .- li se de Cr6me Simon,
p .. par' seli les p incipes
LE"-" *, ^, I 's Ilu.-ssCripulM'ux del'hlygiene
-- ..... t -' jt u cerltlaiin degrio
toutes Its ltl;tlit; s bicit'.isaites et to 'ir v.tities dt li C i0Snoe Simon ; il
est particuliireoinenit irIcoiiintiaidt pour lt ltiiiette des eintanits et pour les,
dates don't la peau est tdlicate.
Agc;rnce G6n6rale et Dep6t pour Haiiti

/A la VIMctropole

MAISON JULES LAVILLE

9., lRue du Magasin de l'Etat, 93


I)' Rol'ert It. A LI)
CHIRURGIEN-DENTISTE
Diplornm du a Philadelphia Dental
College and Garretson' s Hospital
of Oral Surgery,,.
Membre dipl6m6 du i P'hiladelphia
School of Anatomy.*
De retour At Pol 1 au-PLiince aitionce
& ses clients en parliculie lr Pt :,i pu-
blic en gendral qu'il so tient a l position.
Mtme adressa :
7, ItUE AMIK'LWAINE.
,,a f',Le .\1. I'a!i. ,l I. '.si,.nza w<', haIib,, m 'r.



Iu

Le steamer a QUL'BEC seraa t';
relour jeudi 12 et partira v',.ndrIldi 13
~ ll heures 16rs pricists pour 'Peit(
Goavc, Port-de-Paix, Cap, escales et
le IHavre.
Messieurs les passages .ont prtis
d'etre & board & 10 heures du matin an
plus tard.



Boil vi iil e Bordeallx
chez Alexis Benoit
63, RUE BONNE FOI.


T.A
A1eilleire Farine
du Monde
(C:tie q.:i ldoinn, e meilleur pain.
Qcjl piuduit le plus de pain.
OQui duonne lu pain le plus Llauc et
It. IIIIS It gei,
;'est la Pillsbury's Best de la
I1: bury 'A~vAsburu Flour Mils Co,-
,t!.iAcapolis Minn.
Lkr (.C% STLRA. Iprsentantl.


Manufacture e Tahacs

S. T. L.
A,infricaits en paquets de 10 cigares
& I'abri des poussieres et lPurel6 ga-
rentie
VNDU C(:OM1ME SUIT:
I' rnt;it N I 0 25cts. les 10 cigars
a a 2 0.30 a 10 a
Soil en detail
Folmiiat N' I 0.03cls. pour2cigauCs
a a 2 0.03cts. par lpiece
Pour les achitsen gros, les dd-
bitqnts obtiendront l'escompte
usuclle.
DeGpot:
PLACID; GEFFRAR)D, NO 138.







Maison F. BRIUNES.
195 GRAND'RU 195
Dirig6e par


Fabricant de chaussures, .L. aiUUELLIM
Porte A la connaissance du public,
particulibrement de ses nombreux cli- Ancien membre de la Societe Philan-
ents de la C6te et de la Capitals, que thropique des maitres tailleurs de Paris
I'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour hommes, Vient de recevoir un grand choix d'6
temmes et enfants, en tous genres, tofes diagonal, casimir alpaca, chevio-
et que, malgr6 l'offre de cinq pour ceun te, chviote pour deuil, etc, Recomman-
sur 1'achat en gros (50/0) fait un ra- de particuli rement A sa clientele une
bars exceptionnel sur les prix. belle collection de coupes de casimir,
L'Btablissement se charge de fair de gilets de fantaisie et de piqu6 de
preudre des measures A domicile. touted beaut.
Touojers : Soin, xactitude, ponctualik Sp6cialit6 de Costumes de no-
42, Rue des Fronts-Forts, 42. ces.- Coupes Francaise, Anglaise et
PORT-AU-PRINCs (HAITI) Ambricaine de la dernibre perfection.


Chapeaux I
Chapeaux !
Chapeaux I I
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les gotts et pour toutes
les bourses.

Fabrique de chapeaux
La Fabrique ie chapeaux installie a
I'Ecole des Arts et Mktiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
social de Vve P. Benoit et J. (;. Gui-
teau a l'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son dep6t un bonf
stock de chapeaux de paille supdrieurs
pouvant satisfaire les goits les plus
difficiles; inmalgr ces advantages elle
met sbis chapeaux en vente a un l)rix
modique defiant toute concurrence.
La fabrique intormo en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne A Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvrieres venues expres-
s6ment de I'Etranger.
La fabrique rdpare aussi toutes sor-
tes de chapeaux. Bon march excep-
tionnel.
-
LA PHARMACIES
Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour l'execution
prompted et exacte des ordonnances a
n'importe qu'elle here du jour ot de
la nuit.
Drogueries, Sp6cialites phar-
maceutiquesextr6mement fratches.
Parx COWSClNmCIotT.
Hbdtel- tRestaxurant
ST-JOSEPH
'( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organise.- Repas
A la carte. cuisine excellent
PaoRrltTAm : JosPas DESRIVIMRE
0


La mason confectionne aussi aes ucs-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits car-
rAs. ete etc, do tous grade?.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en d6-
pot un grand stock,- pour la vente
en gros et detail,- de chaussures en
tons genres pour
HOMES, FEMMES, ENFArNT
Les commands des commercants
de l'intdrieur pourront etre executes
dans une semaine a peu pres.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )

Cordonnerie Nouvelle


G.


BPETOIAET SEPE
143, GRAND'RUE, 143


PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DiEPT, POUR LA VENTE
EN GROS ET DETAIL.
Execution prompted des
commands, tant ici qu'en
Province.
Forces A homes; 616gantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Derniere
mode de Paris ) et le pluscommode:
chaussures pour enfants confection-
nees avec desPeaux de toutes nuances
d'une selection et duree irreprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquids
Pour chaussures de toutes nuances.


BR ITUITEHEIT
AU PROCHAIN TIRAGE
de 10 Ni"BOIS8 ILOTS PIAM
^ / Kft600m0Ot
SS LOTS 600001(r
g-l IO0IOOGf
Envoyez c BON-PRl0M
M Id. L. DUGARDm. Dirocti du
Credit JP"reteder de JIsem
S19, ru Rohchoouar. Pari.
NOM
A dresse


VIN S DE BORDEA UX


I


jt'yra nc lx ex-x- ctr i t-

A L'tLEGANCE
D. FERRARI,


Champagne, par caisse et en detail.
Chez G. Cordasco
GRAND'RUE, ( Ouest ), 134.
Port-au-Prince ( Ha )
H -.. BELLEVUE'
RESTA URANT
Place du Champs-de-Mrs
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Mme Hermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LUNCHS.
Installation modernse t comfortable. Vue sur la mer. Termpiraw,
douce et rdgulire. Les Tramways desservent l'Hdtl-Bellevue toues le 7
PROPRIfiT SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES-- JARDINS
Salle de rdeeption. -Piano.-Gramophoko.
Sonneries ilectriques


Table d'H6te


touw U fours, do midi 4 2 mwrw
do 74A 8 m dwsedir


STANNEBIE CONTINENTAL


DE
Port-au-Prince


DES PEAUX


DE VINGT-QUATRE (24) COULEM


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
SPRIX DES CHA USSURES COME SUIT:


Chevreau glace6 Boutonne et Lace pour h


. *


Hommes et Dames 10 ( Dks
t Recommend& 10 (bas
a Recommandm e 12 (d4om
S 6 Afe (l


SImp. C. MAGLOI

45, RUE Roux, 45


TgetPHONB.


" Journaux, brochures, bilt

marriage, cartes de fianua
nrogrammes, affiches, et
autres travaux de mile.
Billets d'enterrement et ea
Ide visit d la minute.


M6doc vieux, le Gallon .. .
St Est6phe( du luxe ), le Gallon ..


PREPARATION


Verni et couleurs: a
POUR ENFANTS: .


. P.q


I 1:n lI


I