<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00284
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 12, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00284

Full Text




PORT-AU-PRINCE (HArTI)


j


2J


f


QUOTIDIEN


ABONRIAiNTS :

Ait mOiB Une Gourde D.ArVANe
D*rART1MNTlm & rLIAM63;
Irrat do poeto on on.


Cqlementoxx t Niacglxf ic,

RtDACTION-AD J i NIkis !{A-TrjN
45, RUE ROus, 45.


LE NUMRO 10 CENTIMES.

Les abouiemments parent du len. a tdu Is dc chaqa
uose at gont payshles d'avance
Les mraLuscrits Inmrs on son eas t p easrnle.


Pour tout oe qui concern 1'A.drrnirsitration du Journal, s'adresscr A ,V *-siear Arthur ISIDORBE, 45, Rue Roux on Bonne-Foi.
I i il i i - I I


i propose des derniers Evenements


SAINT-MARC
XII
Quant aux Flibustiers, leur trans-' Cette causo une fois ddmblee, nous
ormatil,) en Habi'ants fut plus labo- verrons comment, au fur et A measure
ieuse, a cause de leur plus grand- qu'elle d.sparalt, cette superioritdellc-
ndurance et de la nature de leur in- memo s'altenue et baisie, et entin
lustie qu'on paul, sans malice, clas- lea moyen; que le Nord doit employer
r au nombre d-s travaux de sim- pour conserver et faire vivre cette
e rk&u-'. D'ailleurs, aprsa la diaper- sup6riorit4 ddlauelllsde li ichapper, ou
ion des Boucaniers, un grand nom- au contraire et ce quIi rdvient au m6-
re, en vertu de la loi social expri- ime, les mn yenss que les autres points
ne plus haut, restant refractaires A du pays doivAut meltre en oeuvre, au
Culture, aimerent mieux aller ren-'lieu de violence et decoups de fore,
brcer la lasse des Flibustiers. pour combattro cetto supdrioritd ou
11 n'aura pas fall moins de quatre-I meme la faire psser dd leur c6te.
ingt ans avant que les agissements
le a France clle-mnme, plus que a C (',t une c'jri31use histoire, Ct ((ii
~ux de l'Esp:Agie, puisient venic A sorait bien digna .i'arr~etr anjour'lui
3out de a cette fameuse flibuste d. I'attention de la France, quo celle d.
laint-Dorningue, A laquelle on pout la colorization d- la partie fran., i6s3
lire qu'il ne manqua que de la disci- de Saint-Domingu3 ecrikM. R. Le-
pine et des chefs qul eu-sent de- pelletier de Saint-Remy. Ell offre, eni
ues et tussent capable do les ui- effYt, un sujet d'etule unique dans
rp, pour conqudrur I'une et 'autre I'histoire de ce XVIl* sidcle qui en-
im6nrique ,mais qui, toute tulmultuai treprit le defriclhement civilisateur du,
qu'elle fdt, sans ordre, sans project, mon dt nouveau que I'illustre Gi-ois
a Is d6pendance, sanssubordination, avait ouvert A I'Europe.
Lourtant btL I'tonnement du mon- a L., ca n'atait pai la lutte d Ilkin-
entier, et a faith des choses, que la mes bardes de f4r, et lanqint la fo-
st6rit no croira point. dre centre le pauvres sauvagc qmi
Cest au commencemint du 18*sibe les prenaient pour des dieux ; c'l6tat
,lors de la nomination du come la lutte do deox nationalitoA dgalemont
Bienac ea quality6 de Gouveraeur fortes, dispo3ant des mrn moyen;
es- les sos le Vent, vers 1714, que do destruction, et don't I'une deman
dernie ibutier, la r,1,on du 4dait place a laulre. Ah! i jamiis lut-
paeur ,ar dhbeaA d ant s to fat inotroctive, c'est bieo celle-la I
otae a ao ad beiladd lI al jamats le paseo a tdgna iun evrre-
ptor as' voy rd plad so bar- rent A l'avenir, en Il l disant : Voi.A
sPour e 1toCer dans e10 terres comme it ftiu faire c'est bien celui-
t ieures. a.
A L'occupation de la c6to Saint-
Sce moment, Saint-Domingue e D. mingiue par I'htroiqlae descendance
iorte pla s que d-s planters : ou de la Tortue, c'est la COLONI.ATION
Fi voir ia vie priuie, repreaentAe MooILE (I) ;- car elle fut cot qti-
r Ces ParUcularistes avant la lettre, doit etre toute colonisation intlIiigen-
OX rises avec la vie publiaqe reprA- te: la gouttte d'huile qui s'-tend lefite-
tepart le fonetionnarismefraneais 'Lme
tepar le onctionnarismefranais,*ment, mai, invinciblernent. Ces gets
au esayr de fire toucher du de la flbusto ne s'mtaient point avist'a
Iecteuro la veritable caused de vouloir conqudrir une iminonsei
KMspt de co'oniale de Saint-Do-
et de la supdriorit6 social du. ( 1 ) 1 Iots sont ainai soulgns par
Wit do Nord. 'auteur.


Atet itdu do pay,- pounr le colon ser en-
suife. lis s'ttib'iss:iont par rgroupe.
10 plus p.(Il do la :n )o sib,'*, idres
saient leur bouca-t ldani Ile lieu qui
leur convenaiit, et, arnts jlsqu'aux
delnts, ddfendaient tant qu'ils pou-
vaient cette possession de fait. *
D6jb dans ces seules lignes, le lec-
teur peut apercevoir les causes qmi
nous cherchons : d':lbrd cell dA la
prospritA colo i:dlo do Saint-Domin-
gue. En effet, nous y voyons quo la
colonisation franaise, dats ses debuts,
n'a pas 6t4 administrative, inais live
et uiiquemornt inspiree par I'initiati-
v.* privde.-- Erisuilt, clle d i la su,)4-
rioritA du Nor!l : s la goutte d'hnile
qui s'4tend lentninent, mais invinci-i


Maintient son


attitude.


II declare qu'ilprefere perir plu-
t6t que de permettre aux
r6fugi6s de s'4chapper.
LA SITUATION EST SCRIEUSE

L-i France tt 1'Allemagne refu-
sent encore de remettre lea
revolutionnaires abrites
dans les consulate.


blemett ,, deposa e d'abord1 A la Tor- Port-au-Prince, 22 Fevrier.- La France
lue, sest propagoe oa premier li io et I'Allemigne appuient cnergiquement la
sur la; cote Nord et il de(vient ainsi fa- dcition de leurs Represcntants et du con-
cile d s'exp!iqupr cornnmint, pour sul espagnol aux Goniives, de demander
parl Tr le langaget do MI. d1 PrBville, qu'il soit permis aux rdvolutionnaires r6fu-
. I'ancienne domination des planteurs iugis dans les consulats de laisser le pays;
franc;is a laiss6, dans Ils :arondiss- parce qu'il est de tradition en Haiti que
ments du nord, une trace persistante ples consulats servent d'asiles pendant les
une crease cmpreinte qui dure enco- riuvolutions. C tte tralitio i piurrait ctre
re. mnodifidIe A1 'avenir par trait entire Haiti et
Mais in'alti,-ipons p;as ,unr nos con- les piissinces etrang res.
clusions ot cilons, conforinAin.irit a la M.11gr les rlihmations du gouverne-
m6thl)de exp rimentale, des fails qi; m:11C.t h itien, I France et 1'Allemagne ont
6tabli.ss'nt iunontestablemnot la pui;- pos tivement refuse aujourd'hui de re-
sance do I'inittative private dans ia miettre les rdtugies come prisonniers, met-
colonisatioa f.aneiisi naiks te. Nou tant en avant des raisons d'humanite.Tou-
avons vu do quell, tremp* sont ls ;iefos., le ministry d'Haiti A Paris a cAble
premiers planiteou' q'i ni' pas ef- onze heures A. M, A son gouvernemeat
frayi la laitte avec de formidablI qu'il a eu une important conference avec
monarchies; no~u allon; les voir M. Pichon, le miniistre des Affaires Etran-
rmintenant face A twice ave: les fonc- geres, qui a dit que la France n'avait pa
tionnaires delay; mtropole. autorisd son Reprsenntant de protester con-
tre I'action du Gouverneonet Hatien ;
mass lui avail envoy, pour instruction
-.Pmio ,l -M' d'eMuayer de fire sortir lee rdfgis do
Administration du MaLin Pays. M. Pichon, ajoute Ie cable, eami-
rappelle aux abonnAs de la Ca- nera do nouveau toute la question.
pitale qu'ils ne doivent rien ver- On consider cette situation come
ser, abonnerents ou autres tr$s grave pour le Pr6sident Nord Alexis,
qua sur REQ TS MPRIMtS et, A moins qu'il ne maintienne 6nergiqueaent
que sur R T IMPRIMES et s oits co nne Chef du Pouvoir Eicu-
signAs de M. A.dministrateur tif d'une Nation Ind6pendance et qu'il e
S. parvienne A fire remettre les rdfugi anz
i tribunaux hartiens. Le Pr6sident Aleis a
Pridre d'aviser l'administra- d&clard aujourd'hui au correspondent du
tion de la rnoindre irrjgularite Ira'
ion do Je vous donne ma parole d'honneur
dans le service du a MATIN' que je ne c&idrai jamais sur ce point, mt-
afin qu'il y soit .de suite rosa6- me au pCril de ma vie. a
di6 W( Naw York Hwald)


I~.- .~ .~---- C-
- ~aa-


~1


L


__-L-


i" ~NEENo 287


JETJDI, 12 MARS 1908.


cI


_ _~_____ ____ _


Lo Pro'sidoot d'HRIlti






LA


Nouvelle CalIedrale

Une lettre de Mr Perraul.--
Texte du Contrat.

Port-au-Prince, le 12 Mars 1908.
Monsieur le Dirccteur du journal it Matin
E.V.
Monsieur le Directeur,
Dans la note qui a precedd la lettre de
Mr Pierre liudicourt, publiee hier d ins les
colonnes da Matin, vous timoignez le de-
sir d'avoir, sur le procus qui existe entire
mon ancien mandataire et moi, quelques
explications.
Je dois vous d6clarer que je nc crois pas
A propos de porter dans la Presse une cause
qui se plaide actuellement devant le Tri-
bunal de cette ville.
Pour ce qui est de l'ex cution de mes
engagements viL- vis de l'Etat lilaitien,
seuls Mcs;ieurs les Mcmbrcs du Gouverne-
menit out cu en mai: les lcmincits pour en
juger, ct pour regretter les difticultes que
l'on semnble, a plais:r, seier sous mes
pas.
Aussit6t que tout sera aplani, jc repren-
drai les travaux de la Cathldra'e et je
conduirai : bonne fin l'Entreprise qui m'a
etd coufiee.
Veuillez agrer, Monsieur le Directeur,
rmetssaluts elmpre.,ds.
P. PERRAUD.

CONTRACT
Par devant Me ELIE EM"MNI AUL SUIRAD
VI.LLARl et son collkgue, notaires A Port-
au-Prince. D)partcment de 'l'Ouest sous-
sig'ds.
O)nt compare :
Monsieur PIERRE IIUDICOURT, avocat,
demeurant et domicilid a Port-au-Prince,
agissant au nom et c oime mandataire de
Messieurs PERRAI\ ct DuM.\s, Ingdnieuits
civils demeurant. 6, rue Vatrvew, a Bru-
xelles, ( Belgique ) suivant leur procura-
tion sound seing-prive en date du cinq Juil-
let de la prdsente ann&c, don't l'original
dfnient l'dgalise ct enregistred Port-au-
Prince le 30 Aout courant au folio 385
Rto 386 case 1522 du registry N. No 3
des actes civil est demeure annexed, aprei
avoir 6td certitie veritable par l comparant,
d'une part
Et Monsieur F. N. LARAQUE, Secrd-
taire d'Etat des Travaux publics, represen-
tant le Gouvernement d'Haiti, suivant au-
torisation du Conseil des Secrdtaires d'Etat
en date du six Septembre de la prdsente
ann&e, d'autre part :
Lesquels ont par ces presentes, fait et ar-
rett entire eux le march suivant, sous la
reserve de la loi permettant les presents :
Monsieur PIERRE HUDICOURT oblige
sesmardants envers leGouvernement de la
Ripublique d'Haiti A fire, fournir, execu-
ter suivantles rgles de I'art et en bons ma-
teriaux, tous les travaux et ouvrages neces-
saires pour la construction entire et par-
faite de la nouvelle Cathedrale de Port-au-
Prince
Cet edifice qui devra revc:ir toutes les
caracteristiques monolithiques, c'est-A-dire
avoir tous les caracteres d'un monument
taille dans une carrier de oierres des plus
belles essences et sans solution de conti-
nuitd, aura environ 84 me res de longueur
interieure sur 29 metres de larger A la
nef, 49 mcrres au transept dans oeuvres,
24 metres de hauteur sous vote A la nef,
et a6 metnr a transept.


Ainsi d'ailleurs quc le tout est expliqud
ct ddtaill aux plans ct devis acccptcs pat
leis r ies.
Messieurs PERIAUD ct DUMAS seront te-
nus de se con former en tous points A ces
plans tt devis et ne pourront sous aucur
pri.tcxie s'en ca.irter.
II deilncure Loic entcnidu ;
I o qulle ou:s ICS IIus les tours, les
arcs, les voices, scront executds, en bIton
de ciment arrm ou en pierres artificielles,
suivant les besoins du svs'*me des cons-
tructiurs ;
2 que tous les encadrements des por-
tes ct fencires, routes les colonnes int6-
rieurcs avcc lcurs bases et leurs chapiteaux
ainsi quc la facade principa'e seront rcvctus
en stuc ;
3 0 que toutes les parois interieures et
les voCites seront p!afoaines en stuck ;
4 c que touted lesmurs extericurs seront
rcvetus d'un enduit A la chaux hydrauli-
que pulverisee ;
i que touts cls pertes qti seront enbois
seront peintes ct q':e la serrurerie en scra
ci rapport avec l'iiportance des pieces et
leur destination, que les chhssis sc'rort en
ter ct points .1 trois couches ;
6 0 que la toiture qui scra formde par
une charpente en fer sera couverte en ar-
doises ou en tuiles belges, A la volont6 de
I'architccte dirigeant
7 que les vitraux seront enverre blanc;
8 que les murs, piliers, etc, seront
pklins suivant les plans remis;
9 0 que l'entreprise sera complete par
un dallage gencrral.
Les travaux devront etre commences
trois mois apres la signature des prdsentes
pour ,tre entidrement achev6s trente mois
aprcs.
Ce mnarchc constitute un forfeit don't ii y
a lieu de ddduire les foundations et les ter-
rassements qui n'ont pas dtr comptes.
En outre, ce march est aussi faith mo-
vennant la some de 300 ooo dollars or
americain qui stront payds en 5 annui'ds
de 6o0 oo dollars et cn 6 paiements de
xo.ood dollars chaque annee. lesquels paie-
ments scront espac6s de 60 jours.
Le paicment du ter terme de to ooo
dollars sera citectu6 dans le mois qui sui-
vra l'arrivee A Port-au-Prince des entre-
preneurs avcc leur matttiel et leurs matd-
riaux pour commencer leurs travaux.
Les travaux devant etre exdcutds en 30
mois et les paiernents devant re effectues
en 60 mois, il rdsultera de ce fait que la
I,2seulcment des travaux sera payee comp-
tant aprcs execution et que l'autre moitie
sera payee 30 nois plus tard.
En consequence, lors de chaque paie-
mcnt, ii sera remii aux entrepreneurs ou
A leur fondd de pouvoir d3signe A cet tffet,
par Ic Ministre, en plus du mandate de
1o.ooo dollars pour le paiement comptant
un mandate de xo.ooo dollars payable en
30 mois de date A la Banque Nationale
d'Haiti ou A dtfaut, A Paris, A un domicrle
A fixer.
Pour assurer et garantir le pavement des
300 ooo dollars or amiricain, le Gouver-
nement de la R6publique d'Haiti affected 8
centimes or americain sur les droits d'ex.
portation par cent livres de cafe.
Si pour une cause quelconqe, LI garan-
tie donn6e n'eiait pas suffisante pour as-
surer le paiement des 60.ooo dollars qui
seront dus chaque ann6e, sur la demand
des entrepreneurs, il sera pourvu au com-
plement de la dite garantie.
II est en outre, convenu que si, avant
l'expiration des cinq ann~es prevues pour
le pavement integral des 3oo,ooo dollars
lars, Ie Gouvernement se trouvait en me-
sure d'acquitter le solde rested du, les entre-
preneurs promttent de lui fire un es-


conpie raisonnable qui strait ddbittu par
avance.
L'exemption compete dedroits de toutes
sorts existant ou A crer sera accord6e
pour tous les objets quelconques et pour
tout le materiel et les matrriaux qu'il y
aura lieu d introduire en vue de la cons-
truction de la CathCdrale.
Pour I'txecution des pi eentes, les par-
ties lIisent domicile : les entrepreneurs,
en la demeure du mandataire et le Gouver-
nement d'Haiti au Minis:~re des Travaux
public. Dont acte.
Fait et passe A Port-au-Prince, en notre
drude, pour le mandataire et pour M. le
Secrdtaire d'Etat des Travaux publics, en
I'Hotel du department des Travaux pu-
blics, ce jour, Ie 12 Stptembie 1904. Et
apres lecture les parties ont sign avec nous,
notaires. Suivent les signatures Enregistr6,
etc.
Pour copie conform :
Le clhf de division au 'Dlpartement des Tra-
,aux publics.
CAMILLE LATORTUE.





RENSEIGNEMENTS
MiTEOROLOGIQUES

3bser vatoire
DU
iMINAIPRE COLLEGE St-MARTIAl


MERCREDI I MARS
Baromrtre ; midi 764."/'"6
6 t minimum 2o0,7
Temprau maximum 3 a2 6

Moyenne diurne de la temperature 25.4
Ciel tries clair jusqu'a 2 h. de l'apr6s-mi-
di ;ecouvert entire 3 h et I h. du soir.
Couronne lunaire irisee.
Le baromntre a baisse 16gerement.
R. BALTENWECK
Tribunal Civil
Audience civil du II A'ars 19oS
PIJsidence luge Janvier
Les jugements suivants ont t'i pronon-
ces.
1 Celui qui renvoie Mme Ve Fontanges
devant le juge Mondestin pour, l'enquete
faite et rapportee, etre par les parties conclu
et par le Tribunal statue ce qu'il appar-
tiendra.
20 Celui qui condamne Monsieur Astrel
Victor A signifier au demandeur dans la
personnel de son avocat les conclusions po-
sees en son nomn A 'audience du cinq Fe
vrier dernier et condamne Astrel victor
aux d6pens.
30 Celui qui permet au sieur Demosth&-
ne Sam de citer son spouse.
Affaire entendue
Osias Elysde Milien contre Vve Elyse
Millies.
Affaires entamEes
to Cauvin ainE contre Mme Amelie
Faubert.
2o Fleurville ChErubin centre Fleuranti-
ne Souffrant.
Puis le siege est level.
Tribunal de Cassation
SrEcrTox CRIMINEL.E
Audience du Mercredi, it ACars 1908.
Presidence de Mr le President, H. Le-
chaud.
Le ribunal prend siege A dix heures et
demie du mating et prononce l'arrt suivant :
Celui pui dit qo'il n'y a ps lieu A poor.


Ssuivrc Ic sicur A. Hriveau a,
Paix de Ranquite.
s Plus rien le siege cst Icd.
Arrivage
Voici la liste des passagers ardj
a President et venant de :
Santo 'Emingo : Louis Burno at
K. A. Drow.
Jacmel : F. Nicolas.
Caves : O Portes, Vital Dla r
Bermingham, Ernest Douyon,.
*
Par le a Quebec asont arrivesvenm
Gonaives : Mme E. Chdry, Melln
main, B. Romain, II W. Lyoanll
Sard, Enfant Violette, L. Kam
Elias Btesh. Augus'e Delaquis,
Nortz et enfant, Pere Riclard, Melle
thida Hibert, M. Bonnevi!le, Paul Jd
Mme V. Louis Dsir, V. Benoit, C,
cas.
Arrtt6 d'expulsion
Par un arrati en date du Ii Mars
de la Secrdtairerii d'IEtat Jde l'lntiriet
de la Police gdndrale, Ie s:cur Ivin M ia
sujet anglais, rdsidan: .1 Port-de-Pau,
expuls1d du tcrritoire de la RKpubliqw
sera embarque A board du premierni
en partance pour L'Etranger.
Rernerciements
Les Cpoux Memnon, leurs enfantset
autres parents remercinit bicii cordial
tous ceux qui leur ont envovcdes tl
mes de condoleances ainsi que ceun qii
out aides A conduire A sa derniere ei
leur regretide LUCE E.%iLIE. GER.MAIE.
Ils les print de croire A leur inv
gratitude.
Port-au-Prince, le 12 Mars 1908.
Asile FranGais
Pour r6pondre aux d6sirs expri~d
plusieurs personnel pour les bals
par la Socidti Francaise de SecoUts
tuels et de Bienfaisance, un seul i 1
donn6, celui des grandes personnel. I
lieu le 19 Mars, commencera a )
du soir pour finir A l'aurore. Leta
scra pas de rigueur.
On trouvera des cares chez les
SPatronnesses qui vtulent b:en aider kl
seil dans I'organisation de ce bal: -
Pierre Carteron, Ed. Hdraux, Paulaus
non, J Borno, Michel Oreste,JulesL
Jer&mie, Emile Rouzir, Ph. Kidfer,
Cheriez,- et chez MM. Fliz C
president, 8o rue Courbe, et A.
tresorir, 63 rue Courbe.
Soci'te Franga se de
Mutuels et de Bienfai
MM. les membres de la SocietC sot
voquds pour l'Assemblde Gnderal
qui sera tenue A l'Asile, salle
le dimanehe I5 Mars, a io hberes A*
cises du martin, et voudront bien It
peer les terms de I'article 68 des


Discussion
Discussion
Discussion
le Bureau.
Le president


Ordre du jour :
do rapport du Trdsor
do rapport do Preside
des propositions depol

de la Sailti, F. CI


N. B.- Article 68: Sont seuls i
ont droit de prendre part aux
les Membres qui font parties de la
puis 6 mois au moins, ct qui ne sad
retard de plus d'un mois pour le
leurs cotisations.
La Revue
Sommaire du No dou 5 Fivrit..
ment furent composes les mine
enfant, par Gabrielle Monod.-s.
mi6re confession, M- Jules
La facility des mars malg leA








Ce am' h,inl el langent Ies
ow c'., rl'ari, le AlglcAglerrc.
buew). La Guerre A I'opiurn, A.
S o ervilR.-Rudyard Kip!ing, Ni-
,.sc sg.- La Mentalit6 portugaise
temple, Jolo de Baros-- Nos ar-
bes s'en vt, Guitet-Vaulcquin.- La
S entle iastituteurs ct instttutrices en
'rique, Albert Schinz.-- Le mouve-
lia t train en Italhe, Maurice Muret.-
mouvecmentdramatique, Xavier Roux. -
1 nouvement intellectual en France, pir
es collaborateurs, e!c, etc.
-On s'abonne aux bureaux du Calit
esabonts recoivent regulierement et A
itre gracieux le Roman et Vie.
Administration Postale
*'L. res recommanddes en sonfrance
SERVICE INT'RIEUR
Mme Adelina Lamy, Mondestine Louis,
lie Julia Monuma, Esane Joseph, Alidas
aynt, Mrs. This Mhimotee Roland, Jo-
ph Liroche, Leonce Bellong.
Una catastrophe A Saint-
Domingue
'ne catastrophe, dans la'luelle une qua-
ntaine de personncs ont t.d gravement
less5s, s'est produite A Cotui.
Un grand noinbre de personnel s'e"aient
.unic, chez le genira! G'uayubin, ddlcgua
u goucvrnement et gouverneur de Ma-
ris, pour fkter le bipte in d'un enfant.
u moment oi la ft:e bittiit son plein,
me crtiine quantii' de coton-poudre fit
explosion. Secouec dans ses fonjat-ons, la
naison ';croul3 sur les invites. Une qua-
1a,:aine de ccux-:i furent b'ess4s et I en-
ant en 'ioaneur duquel utir donnee cette
te tut tue.
Parmi ies personnel les plus grievement
lessdes se trouvent le g6enral Guayubin
t le g oiral Louis Tcjera, gouverneur de
int-Dom:ingue.


Nouvelles Etralngeres

Derniires D6p6ches
LO\DRI I. O.i a appris ici avec laplus
ive sati'tiction la nouvellc qu'a la suite
e lI vi, t: du roi Edouard en France, une
isi:e ofti:ielle du President Fallieres A
ondrcs au mois de Mai prochain avait
d: J:ci.e en priicipe. On arrctera les
tails Je cette visit quand le roi passera
fnouvcau A Paris A son retour.
On pretend que l. visit du President
"allircs Ncra une visit d'&tat correspon-
lnt dans son ensemble A la visite du Pr6-
dent Loubet en 1903
BARCELO N tO. Le ,oi Alphonse qui
Squitt6 Madrid hier soir A 6 heures est
rrnv :I Barcelone ce matin a dix heures,
,conmpgn6 du premier ministry Maura et
Iune nombreuse suite : il a 6tC recu avec
athousiastne par une foale 6norme. II
'est rtnja en voiture escort pt la ca-
alere Aa i demeure du capiio dral
i ii logra. Dans I' 4ps-raidi it as-tise-
Idubilcoa au d6ild des troupes de la
rmison et recevra les offciers doe esca-
Ire autrichienne actuellement dans ce
PARIS to.- Lee tribus continent A se
2emb'er en grand nombre le long de la
dtonire alg6rienne.
ONDRES o1. La question de la torce
nmparbe des marines anglaise et alleman-
Ut a d&jl occupy tant de temps a la
Ion actlele du parlement a de nou-
3 rcmise i Aour cet aprts-midi A la
anbre das com mnes. Au course do d-
onsur les d6n C maritime ct A cette
lcciion, M. Hcrbert H. Asquoith remplis-


sant les functions du premier ministry a;
afiiiiic une fois de plus, quc le gouvcinc-
irntn avait l'iitention de maintenir d'unic
fac;on incontestable la suprimatic naval de
l'Angleterre.
BARCFNONE 1. A la fin de la r. pr6-
sentation, vers minuir, le consul de France
a presentC au roi le ministre des Affaires
Etrangeresdu, Maroc, Mohammed Sidi El
Mokhri qui se lend A Madrid. Aussi6tt a-
prcs, le roi est entr6 en automobile au pa-
ais d cipitaine general. II a 6z6 acclamie
par IL foule dans l'apres-midi. Le roi Al-
phonse a eu une conversation par tle6pho-
ne avec la reine et la reine mere et leur
a exprim6 combien il 6tait heureux de la
sp!endide r.ceptibn qui lui a et6 faite;
BIARRITz to. Le roi Edouard s'est ren-
du aujourd'hui en automobile A Cambo ou
ii a pris le thd avec M Edmond Rostand,
le po&te bien connu.
BARCELONE Io.- Li reception qui a 6ti
faite au roi en cette ville a dpass6 les
esp6rances des royalistes. II ny a pas eu
le moindre desordre ; le bruit court que le
roi profitera de la circonstance pour ac
cordcr I'ainnistie A plusieurs condamn6s
politiques, y comprise ceux qui avaient re-
cueilli l'individu qui a essay d'assassiner
le roi et la reine le jour de leur marriage.
PARIS ii. Rente 95.57-
On announce officiellemiunt que Mr Fal-
liUres se rendra a Londres dans la second
quinza'ne de Mai. II sera accompagnd de
P. Pichon.
Hier apres discussion la Chambre deci-
da de substituer au project de rdint6gration
de Mr Joseph Reinach le project compor-
tant la r6intdgrjtion des officers et fonc-
tionnaires frappei pour des raisons politi-
ques. Le project a eid vot6 A mains levees.
Elle continue ensuite la discussion de l'im-
p6t sur le revenue et s'ajourna au jeudi.
Le Sinat vota hier apresquelques modifi-
cations la loi du divorce. Sur la proposi-
tion de M. Cicdron,il ddcida que la loi se-
rait applicable en Algirie et aux colonies.
Au debut de 1 s ance, M. Brager de li vil-
le Moysan avait pos6 la question aux mi-
nistres des colonies au sujet du transport
des marines et employ's de la peche A Ter-
re-Neuve.
M. Regnault, minister de France, est
arrive hier A Tanger.
Le g6n ral Lyautey est arrive A Mar-
seille cc martin pour s'embnarquer sur le pa-
quebot a Ville d'Alger *.
MANI LE ( Philippines ) 1-ux. mille ha-
bitations de natifs ont etd detruites aujour-
d'hui par un incendie A Sam Paloc. fau-
bourg de Manille. 8 000o personnel sont
sans abri.
HAMBURG. Le steamer anglais iCres-
swell e, capitaine Appleton,tallant de New-
York a Hamburg a coule dans I'Elbe pros
de Gluckatadt A la suite d'une collision
avec un steamer inconnu. L'Oquipage a etd
sauve.
WASHIGTON. La flotte amrricaine
commander par le contre a niral Evans arri-
vera A San Francisco le 5 mai.
ST-PIrrESuURB. Un rojet de loi
levant la Ilgation Ruue a Tokio au rang
d'Ambassade a ti ddposk sur les bureau
de la Douma.


MR

KOLA
DE

KINGSTON
MACNISH'S KOLA PURHE,
MACNISH'S IRON BIEW* V
En Vente
chez Catinat Fouchard
Rue du Centre


A


LA M1iTROPOLE


llaisoni Jul:is LAVILLE
93, TRUE DU MAGASIN DE L'ETAT, 93.


'*nd.inil ii l., .e do, t<.;n,-i: lu.s nare.s di famille seront heureuses d'y
t., .ver tin ass ltim it ldo I I.\is is tiai s fra I qui leur petmettra de varier
les menus du I ur lal)! sans plus de dpenses qu'A l'ordinaire.


Sardines de Norv&ge
A l'luiile en bottes.
Anchois de Norvege
( Horse d'ueuvre exquis )
en pelits bat illets
Sardines A I'huile Lonit frcres
Anchois A l'huile
Pelits Iliaquor(i eaix A 1'lmiile
hMtuiereatx au ilturel


Saumon au natural
Iluile d'olive, extra
Huitres


Pommes de tei
Oignons
Vinaigre de vin
S de Mali
S de cidi


rre fraiclies


t
re


D61icieux Fromage de Munster le quart


Morue sans os


i. 3.oo


en paquet d'une livre P. 0.6T7


Morue sans OS quality extra en bite de 2 livres P. I.(f0

Les Cereales suivantes :


Hominy Ca~ur Extra
Avoine pout dsjeuner
Oat Meal, quaker oats

Chocolats !


Farine de sarrazin
Farine speciale pour (:elpes
ke flour).


Chocolats


Nouvelle Fabrication en Tablettes et en BAtons

Chocolat au lait Suisse,une viaie Merveille
Une Tablelte faith un ddliciedu. DdIeunet d la Minute


M


Dr Robert II. EWA'LD ON DEMAND
CHIRURGIEN-DENTISTE
Dipl6mr du 4 Philadelphia Dental Dle b)ons ollvriers COr-
College and Garretson' s Hospital loiiers ei piqile|rs i
of Oral Surgery,,. d ller t i ll
rembre dipl6m6 du Philadelphia |I Il(,|lil( e.


School of Anatomy.*
De retour A Port au-Prince autiionce
A ses clients en patrliculier ef an piu-
blic en g6enral qui'il se tient l cur dis-
position.
M 6me adresse :
7, RUE AMEIICAINE.
en face M1. Eug. d- Lespintasse, Ibanuuitr.


C'ie'lTransallantique


I.e steamer a QUt BEC asera da
reltoir jeudi 12 et partira vendredi 13
All heures tres precises pour Petit
GoAvc, Port-de-Paix, Cap, scales et
le HAvre.
Messieurs les passagers sont pries
d'etre A bord A 10 heures du matin aLn
plus lard.



Bon vin de Bordeaux
chez Alexis Benoit
03, RUE BONNE FOI.


S' dresser it la Tanine-
rc Coiiliieiitale.



IDlanullturue e Tabacs

S. T. L.

Amnricains en paquets de 10 cigares
A I'abri des poussi6res et Puretl ga-
rentie
VENDUS COMME SUIT:
Format No 0 25cts. les 10 cigars
S '2 0.30 a 10 4
Soil en dtdail
Format No 1 0.05cts. pour2cigares
6 a 2 0.03 cts. par piece
Pour leas acts en gr s, lea de-
bitants obtiendront 1'escompte
usuelle.
D p6t :
PLACE GEFFRARD, No 138.


i
i
I







Maison F, BIA&U'NFS


Fr'a neol- <.. r.>- t., !

A L'LLEGANCE
DO. FEI t.AKII,
Fabricant te c.l:)1u;sut zU&,
Porte A la col iuai.-sa. Ic du publrl ,
particulierement de ses nomtbreux t(li-
outs de la Cote et de la Capitale, que
I'ttablissereut a un stock incalcula-
ble do chaussures pour homme)q,
termmes: et enfants, ell tous gerjt.'-;,
et que, malgr6 I'offre de cinq pour ceul
sur I'achat en gross ( 5 0/0 ) tait un lra
basis exceptionuel sut les p'ix.
L'btablissemeut se charge do fair
preudre des measures A domicile.
Toe/ours : Soin, exactitude, ponctualih
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)


Chapeaux !
Chapeaux!!
Chapeaux
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOULREZ CHEZ


I!!


JOSE SIN 11LLAN
Le coitlonr :artistei, qt i vie nt avec: le
concourse d'un chapalier rn eiarquable,
M. JAIME TESTAIA, d'iintallir unrl
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRAtD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goits et pour toutes
les bourses.

Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux instIll6e fi
l'Ecole des Arts et Metiers, ;ncienne-
ment Maison (entrale, sous la raison
social de Vve P. Betoit et J (;. Gui-
teau a I'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son d6pept uni bore
stock de chapeaux de paille supcrieurs
pouvant satisfaire les gouts les plus
difliciles; in;algin cos uvantag"s elle
met ses chapeaux en v-nte a un prix
modique defiant toute concurrence.
La fabrique informe en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne & Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvritres venues expres-
sement de I'Etranger.
La fabrique rl)p.re aussi toutos sor-
teo de chapeaux. Bon march excep-
tioanel.
LA. PHARMAC E f'
Emmanuel Alexandre
88, RUE DES MIRACLES, 88,
Se recommande pour I'ex6cution
prompted et exacte des ordonnances A
n'importe qu'elle here du jour et dtl
la nuit.
Drogueries, Sp6cialit6s phar-
maceutiquesextr6mement fratches.
PaIX CONaCIaNCfIXtr.
-- -
E**E tel- estauxyraLn t
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'KTAT.)
Service bien organise.- Repas
A la carte. cuisine excellent
PROPRItTAlaR : JosPa DESRIVIERE


DiA Ni, f r


Lm iDELIN,
Ancient membre c cla Socict Plb:.

'i'',-I Iv ie ivvir lil gli -i cIvaix I*.-

de pkt, tra:ultAIa.njeuiit ~a ciisL*eI1UI 1.
belle Codelit t. c ti 1 Cuilpes tdo c --irrii
de gilets de fantaisio et de piquts d:
touts beauty.
Spdcialit6 de Costuz~es de no-
ces.- Coupez Fraul;ajse, Ang;lais. 3 t
Amiuicaine do la derniere perfection.
La moison confectionne aus'i de-- Ccs-
tuzrls mi3ilatrce, habits brod'js
dolhxian3, Luniqucs, habitl car
rt?*, etc Oc t-si -rz 1- zr

Francisco DESUSE
Fabricar.t dcp cchaussures
LIa Manufacr u-i: a toujours en o &
pt( un grand stock,-- pour la veDt-
en gros et d6taii,- de cnaussures n
tous genres pour
HOmmzS, FEumMS, EN;FANTS
It.:i curihJhL[sQu d es conirn
do iJint6frieur po~LrorA trt r UCe.S
daus une sernaine A peu p.-s
23, rue des Froow.s-Furtl, Lt
PORT-AU-PRINCE ( nnTI)

Cordonmterie No.uvelle
4


G.


B, PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE, 143
IPOwr-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DDLPOT, POUR LA VENTH
EN GROS ET D TAIL.


Execution prompt
commander, tant ici
Province.


des
qu'en


Formc:s a hommins; l6gantes et
rationc-lles.
(haussune s de dames ( Dernii e
moe de e Paris ) et le pluscommode:
chaussures pour enf.ints confection-
nees avec de,;Peaux de toules nuances
d'une selection et durte irreprocha-
bles, t des prix avantageux.
Cirages, pates et liquides
Pour chaussures de toules nuances.



R&G TUITEMENT
AU PROCKAIN TIRAG
do 10 NuoBONS 3 LOTS PANAMA
]flC fiT n ooooo'
I ', 5r0C0R0010
RS LU OI 010.000'
Enrvoy-z c.- BO,.N-ipRnfB
k N.I. L. DUGADIN., 1.rc. tr du
.r,:,t l,'ilabi le der A'r H -c
19, rue Rochochouart, Pari.


VIA\S DE BORDEA UX


MnIoc victix, Ito .t!un. -


1'. 3.


St Estephe ( du luxe C, lo G n . .
Champagne, p r cai:.se t ,n ( dt;:il.
Chez G. Cor aisco
GRAND'RUE, ( Ounct ), 1:14.
Port-au-Prince ( Haii )


fHlTL.R BELL EVUE
RKSTA URAN[
Place du Champs-de-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

Mme Ilermance ALFRED
T616phone, 220
APPARTEMENTh POUR FAMILLE
DINERS LUNC}HS.
,Irstaoi lalion mot er.e et .V'oefv bl. -- ur la mer. Temperaturt
doice et r/uliBre. Ls Tramwaiu!s ,l- "'r,,e. V I'HIdilcl-Bellevue routes les 7 Mi
I'HOPRl IT" SPACIEUSF., -'(OUVANrT SUR DEUX RUES
PROMEINAD'ES JARDINS
Sal!e de r~'eplio,..- Piano.--Gramophone.
Sonneries l.ectriques


oi~ta les jcU, de midi 4 2 heures,
i;; 7 n N h'tuiJ c.d toir


TAIIERIE CONTlNENTALE
DE
Port-a-i -Prince
PREPARATION DES PfAUX DL VINGT-QUAl RE (24) COULEUIS.
<(APA:IT' : .x)A I AI X "AI 1 JOUR
'PRIX DEs CHA SL. S;I?S COME SUIT:
Chevreau glace ; Loutonri'- et l [at- o rt4 fIommnes xt Dames 10 ( LDiZh


SRiecommandle
* liecommandie
.


I Imp.C.C MAGLOIf

45, RUE Roux, 45
TELEPHONE.

Journaux, brochures, billets

marriage, cares de fiancailI

Drogrammes, affiches, et to

autres travaux de ville.

Billets d'enterrement cI ear

de visit d la minute.


Verni ft aS:
POUR ENFANTS:L~


ndl % I o 'i 16. t e