<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00270
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 24, 1908
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00270

Full Text
in AN EEE, N* 272 PORT-AU-PRINCE (~Aur) LUNDI, 24 IEVRIER E 1908.














QUOTIDIEN
m A. .- U -_________________ _____
ABONNINIETS : Dnmcr CENE

PAR MOI Une Gourde D'AVANCE C3lmaenxt IMVaglo E NUmOe 10 i,.
Les aboannmema patent da ier. st da IS do chaqb
DWATmgwrUMn a traMu nu ; RGDACTION-ADMINISTRATION mois t ost payables d'avance
raL do polteon s u. 45, PRr Rtou, 45. Le manUaoris 1 laCr se o asmatr pe re alC

Pour tout ce qui conoerne lAdministration du Journal, s'adresser A Monsieur Arthur ISIDORE, 45, Rue Roux ou Bonne-Foi.

L|S FOYES E S E Ii ments voisinri tnaient conlpagiie il les trois rignes de li nalur,', elle vous
L L I suititde celte companies, uine ri- repondra presqu'infaillibleuent ceci
Sbambelle de petits chiefs, et ii s'a- Les min6raux nourrissenit les vgdtaux;
massaient tous, peres, meres et reje- ceux-ci, grace A la lumiere lu soleil,
tons de tons ages autour de la barri- ont pour role de fabriquer,a I'aide des
Aux divers points de vue que nous une some desti ite & Ini permettre, que, et des convois interminales de mineraux, les substances organiques ;
avons parcourus, nos mceurs sociales en payant son compete chez un caba- mouches allaient sans cesse du vi- les animaux n'ont ensuile jI-i'a mettoe
se rapprochent, A n'en pas douter, de retier, de renouveler son stock d'al- sage des personnel a ce foyer d'in- en place dans leur corps c,.s sulstances
celles des colored ment amBricains. Je cool, et se laissait arracher le reste faction et se tixaient au bord de la organiques toutes formdes, en consom-
fais pourtant une reserve large et for- par sa compagne. barrique coinnme A clui d'un vase de mant des v6gdtaux ou des aniimaux
melle A l'egard des tentative et des Ce revenue serait certainement insuf- lait. herbivores:
faits de violence lubrique qui, tout en tisant si celle-ci ne pourvoyait aissi, Je n'ai jamais pu comprendre, si Quel que soit vote interlocuteur, ii
pouvant Utre relev6s dans les couches ne pourvoyatt surtout, a l'entretien bionveillant qu'on e 't voulu l'etre, y aura dans sa reponse une idde tina-
ilfdrieures de notre soci6te come de lacommunautd qui,outre ces deux cette longaniinit6 des voisins qui ac- liste, plus ou noins dissimnul6e. Au
d'ailleurs dans tous lea milieux, ne personnel, comptait deux grades tl- ceptaient si naturellement de vivre fond, le plus souvent, il s'y trouvera
peevent aucunement servir & nous letters quela maltressedeceans tenait jour et nuit, au milieu de cette atmos- mtme une idee anthropocentrique, f0t-
caractlriser. de deux plah:~ge.s anterieurs et qui, phlre de crudites et d'odeurs de sang, elle inconsciente.
Sur le chapitre du mode d'6tab'is- tout en h.Abitant ailleurs avec qielque c6te A c6te avec line minute de chiens
segment au foyer et des pratiques hy- parent, venaient presque quotidien- qui logeaient presque avec tout le L'homme desire toujours se considd-
gieniques meme les plus imposes nement presenter leurs hommages A nionde, le tout agidmente de I'atti- rer come le roi de )a Terre oi tout
par la nrcessite, les 1) kisses spheres la mbre et passer quelques heures rail sordide et varied de ces cinq fa- est dispose en sa faveir. C'est pour lui
de notre society n'ont rieni envier A avec elle, soit dans le compartment miles qui, sur un espace si restreint,-que les plants assirilent, c'est pour
nos congWnbres des Etats- Unis. Je ne maternel, soit en furetant dans les executaient tous leurs soins de mrna- lui que les animaux se development et
parole pas seulement des families les pieces voisines. L'liotine, presque ge, y comprit la cuisine et la lessive. il n'a plus qu'a ei regler la production
plus misutables qui s'etablissent n'in- continuelloment ivre, gardait toujours J'allais omottre de dire que I'appar- methodique pour assurer son bien-etre
porte comment; je parole encore de la maison et les voyait entree et sortii tement occupy par chaque famille tor- materiel.
cells qui pourraient s'dtablir avec avec indifference. mait uue piece unique qui cumulait II voudrait bien au'si pouvoir se re-
uue moyenne de commodity et qui Mais le plus interessant de cette toutes les fonctioiis. gaider aujourd'hui coumine situ6au cen-
se dispensent de le fire par I'igno- scene de moeurs, c'est le cot6 parti- Toutes les banlieues port-au-prin- tre de I'univers et de tous les phdno-
rance compb.te des prescriptions de culier de la profession maternelle, ciennes oftrent A pen prti le mmne mnenes cosmiques qui I'entourent. A la
l'hygiene et par I'absence de la notion don't je vais dire un mot. spectacle; sauf ce qu'il y a de par- vidit, les progr6s de I'astronomie sont
mmem de comfortable. La femme te ce logis traliquait de ticulier au tratic de viande quo nous veinus ebranlleirette conviction. L'hom-
J'ai connu dans la banlieue nord de la viande de boucherie qu'elle allai, 'venons de voir, I'habitat est le nornf me alors se trouve huailie d'occuper
Port-au-Prince uneagglomeration de deux ou trois fois par semaine, ache- pour la g6neralite de la classes pauvre, une si petite situation planss le Mondie.
cinq families logeis, chacune l'Itroit, ter A l'abattoir. Elle la faisait appor- au point de vue des incommodites de 11 se trouve ridicule ,le turner avec
dans un compartment d'une picd' ter chez elle et la disposait dans une installation et des observances hy- une vitesse dnorme, A la surface d'un
unique et commune don't la longueur large barrique installie dans la cour gidnique;. toton qui est I'un des plus petits astres
ne d6passait certainement pas quaran- que nous venous de voir et presque A VoilA pour le foyer. Quant A l'union connus !
te pieds et la larger dix pieds envi- l'entree de sa porte. Si bien qu'elle entire homes et femmes, nous savons Mlis s'il lit. par example, le livre id
ron. Chaque compartment mesurait essayAt de boucher la barrique, il s'en d ja ce qu'elle en est,etle lecteur peut Poincai! sur La science et I'hypotese et
done huit pieds a peu prbs sur dix ; 6chappait constammentde naus6abon- relire A ce sujet mnon article sur les s'iln'a pasassez r6fldchisur leb methodes
et dtait separ6 du voisin par une des emanations qui empestaient, non families haitiennes, dans le Matin du scientiliques pour le bien comprendre,
simple cloison ; la cour de tous ces seulement la maison, mais tou. Ies 8 Oclobre de l'annie passee. il renaltl I'espoir de reprendre sa place
compartimeatsftait commune et con- appartements voisins et faisaient te II est certain que, A ce dernier point pr6pond6rante. II concint, en effet, de
s1itait en un passage qui s'etendait boucher le nez meme aux passants de de vue aussi, nous ne nous reccom- cetle lecture, que la science n'a pas
sur toute la longueur des facades et la rue. mandons pas plus que les colored men grande solidite at qu'il n'y a pas plus
qui, come larger, pouvait computer Eh bien, aucur- des voisins n'a ja- du pays des Yankes. de raison pous que la Terre tourne au-
iax pieds. mais song a& protester centre ceate I tour du Soleil que le Soleil autour de
L'one de ces families 6tait compo- obsession persistante dont leur seas T r i la Terre, car tous leos mouvements sont
.*e de l'homme et de la femme sim- olfactif etait victim; des qu'on met- | N]]PtIn A i elatifs I
P5lenot 6tablis en concubinage. I tait le pied au seuil de la barrilre Ill l Etpourtant, cette conception du Dua-
Lhommd no faisait rion, n'avait au d'entree commune, on etait saisi par l liVsme, qui consist & opposer les v6ge-
o enemploi de son temps si ce n'est cette odeur de viande fratche et par- ~ P LANTES taux aux aniaaux dana toutes leurs
daller, certain jours d'arrivage, rem-! fois de viande pourrie qut ne vous .-- r i.. i I -fonction.s, au point de vue physiologi-
plr r'ofice de garden on sous-main quittait plus, dans quelque apparte- -- que el chimi,.ue, est absolumeotfansee.
an marchandises d6barqu6es sur le ment que I'on so r6fugiAt. Si vous demanded, non a un savant 11 ya dda lo teompl qme CLaude
wharf par lea chalands. Cela lui pre- Co diminutif de bouchere 6tait, ea proprement dit, mais a une personnel Bernard en aval fi7t j tjtjie. L'illustr.
ntU ua lJour on dean de la e emaie outre, flanque de deux chiens aux- inatruite et iatelligente ce qu'eole pen- pby iologiase frepn qFlesat Iquai
Ur o altant deo d pale, I pr6ievoat quIeles denu chlennes des apparte-' so au ujet de ce qu'on appelle encore avaiU )samal. t6laitherl daallbtque.






Maiselle a toujours reparu sous une
Iorme on sous uneautre. Et, d'aillcurs,
elle gardaitencoie une forteresse intact.
On n'avait jamais drnontr eque les vegj-
taux verts, non parasites, pussent absor-
ber par leurs racines autre chose qiue
des substances minirrales. C'est ce der-
nier rempart du Dualisme qui vient
d'etre pris d'assaut.
Mais avant de parler de ces expdrien-
ces rdeentes, A la plupart desquelles j'ai
pu assisted, je dirai qnelques mots tdn
Dualisme en g6ndral.

Le Dualismne aldmet que les v6gdlaux
fabriquent de toutes prices les subs-
tances organiques aux d6pens des subs-
tances minmrales, tandis que les ani-
maux se nourrissent implement des
substances organiques fabriqludes par
les v6egtaux.
Dans cette manibre dte voir, les v6ge-
taux seraient incapables d'assimiler les
sucres ou les dliverses substances azo-
teesorganilues. I., fumier ln'aurait nim-
me qu'une action tout ai fait itdirecte,
facilitant seulenment l'absorpthot des
matiires mi iinales ; les anitiaux se-
raient incapables de fabriquer les ma-
tires nutritives, autrement dit les vd-
g6taux feraient uniiluement de la syn-
tlihse et les aniMlnux uuniquement de
I'analyse.

Parmi les cliimistes ou pliysiologistes
qui out developed l'idee du Dualisise,
il suflit de citer Liebig en Allemagne,
Tyndall en Angleterre, Dumas et Bous-
singaull en France. Et cette ide et
tellement ancrde danm la science et
dans I'euseignement. que les nom-
breuses objections experimnentalesfaites
du Dualisme n'ont pu le fire disparai-
tre. Cela est si vrat que les savants qui
s'occupent d'6conomie rurale recher-
chent si, dans l'alimentation des bes-
tiaux, on peut trouver touted les subs-
tances qui constituent leur corp. ; on
s'elforce de dlecouvrir dans I'herbe d'u-
ne prairie tous les composs squi se ren-
contrent dans le lait de li vache.
I1 y avait deja cepenflant des fails dV-
monstratifs montrant que les animaux
fabriquent des mati6res organiques, au
lieu de les prendre absolument tells
quelles dans leur nourriture. Rappelotis
uneex ,irience classique de Clau le B r-
nard et de M. Berlhelot. On nourrit un
chien avec de la graisse, mais cette
graisse a6td transform ;e chimiquement,
de facon a remnplacer in certain nom-
bre d'atomes d'hydrogue par le mtnme
nombre d'atomes de chlore. Le chien
s'habitue a se nourrir avec cette graisse
chloride, et si la thdorie du Dualisme
Atait exacte,le corps de ce cnien linirait
par renfermer beaucoup de chlore dans
ses tissus. Or si on analyse apres quel-
ques mois de ce regime la graisse de ce
chien, on devrait ne trouver que de la
graisse chloreo. II west rien ; le chien,
ea se nourrissant, a complrlement dd-
compose la graisse chloree qu'on lui a
douae, et, par une synthbe organique,
il a fabriqu6 de la graisse de chien.
( d suivre )


min, homme d'un certain prestige en
Haiti.
Ceux qui suivent avec attention le dd-
veloppeinent progressif d'llaiti depuis quel-
ques anndes et particulicrement ceux qui
connaissent de pros les efforts et I'adminis-
tration intelligence du Gouvernement du
G" Nord Alexis pour reliever le credit de la
Republique considerent que le movement
rdvolutionnaire qui a cclat6 est sous tous
les rapports intempestifs et le people sense
du pays ne lui pretera ni I'appui ni les
sympathies qu'il aurait pu obtenir dans un
autre cas,
Le I'rsident actuel Nord Alexis ache-
vera son terie constitutionnel en Mai 1909
ct durant les six ans qu'il a deja pass6s au
pouvoir il a d6ployd de remarquables quali-
t6s d'energie et de serieux pour gouverner
son pays 11 a su s'entourer en nimne temps
des personnes les plus conpetentes et de
prestige du pays et avec des auxiliaires si
choisis, Haiti 3vidcnmienta progress&. L'ins
traction publique a conriidrablement aug-
nmnte de nouvclles coles et d:s centres
d'enseignement supdrieur se sont cre6s dans
les villes et villages, ou ils faisaient detaut.
Un rescau de chemin de fer se construit
actuellement pour embrasser toute la Rd-
publique, et la concession en est faite avec
la garantie du T'rdsor public. II se cons-
truit, pour compete de l'Etat une nouvelle
et superb Cathddrale pour le culte catho-
lique ct Ic commerce interieur s'est d6ve-
loppd d'une facon notable.
A l'exterieur Haiti s'est fait estimer des
nations grandes et petites. A ce rcsultat a
contribute le representant actuel WVashing-
ion, le diploinat disingue et remarqua-
ble dcrivain iai tien. J. N. Leger. Cet lhom-
me de lettres supdricur vient de publier en
anglais et en franCais une acuvre digne d'at-
tention A tous les points de vue, intitulde
Haiti, son histoire, ses detracteurs. C'est un
livre, habilement ecrit et bien documents
dans lequel son auteur a su dktruire la le-
,cnde obscure de l'6tat arriere d'Haiti. En
lisant son livre nous voyuns que Haiti d'au-
jourd'hui est tres loin d'ctre le pays que
nous ont pint quelques voyageurs tendan-
cieux. Latcivilisation moderne est entree 1A
:t ses fruits commencent 1 sc recueillir. Si
dans les temps passes Haiti eut des genies
militaires come Toussaint et Dessalines
auxquels elle rend hommage et devotion,
aujourd hui le people haitien ixe scs regards
sur les homines de paix, d'ordre et d'intel-
ligence qui le conduisent A occuper le r6-
le que la position geographique du pays, ses
richesses naturelles et son voisinage de la
confederation amcricaine lui indiquent dans
le concert de la civilisation.
( Le Figaro )
F6tes Magonniques
Hier apres-midi a eu lieu l'installation
du T.'.II.'. F.'. Cicron Francois, comme
Grand Maitre, Grand Commandeur de l'Or-
idre Maconnique d'Haiti.
Cette cer6monie a coincide avec la cl66-
bration du 84me anniversaire de I Inddpen-
dance Maqonnique haitienne.
Nos compliments au nouveau Grand
Maitre et nos meilleurs vaoux de success
dans st nouvelle-tiche.
Manuel d'Eistoire d'Haiti
Nous venons de recevoir le nouveau Ma-


Snuel d'Histoire d'1Haiti,6dit6 par MM. Wind-
rlN lbaI fl\li |sor Bellegarde et lustin Lh risson, ouvrage
adopt par le D6partement de 1'Instruc-
tion publique A I'usage des Ecoles de la
-- R oRdpublique.
Nouvelles d'Halti i Ce manuel est un des plus documents
Aprs quelques annues de paix sous 1'ad- qui a paru jusqu' ce jour.
minstraion oxpesne du Gneral NORD ALE- Nous remercions les auteurs de leur gra-
ministration experte du G6ntral NORD ALE- CICux DCVOi.
xSs le cible ouos annonce qu'uane convul- c
sion rdvolutionnaire a commenc pour i e. Mssager Evangl6ique
reaverser le government actuel. Le Chet Le Massager Evangdlique,organe de la So.
do Is R6volnion puut WtrWe it drsl Fir- ci t6 Biblique t des Ivres religieux d'Har.


ti, vient de piraitre avec le sommaire sui-
vant :
Notre oeuvre et la nouvelle annee, La
Direction ; Nouvelles de l'oeuvre, II. B. ;
Semer A tout vent. ,A. lackson ; Le soir
devant I'infini. ( Poesie ), If. Chevallier :
Oraison d'un libre-penseur; Meditation. A.
I ; La s6v6ritd tendre, G. Fulliguet ; Ras-
surez vous ; c'est moi, ( 'Posie ) ; Le prix
d'une mne, Mte I. Pirigord ; Qa et IA,
X ; Courtes meditation religieuses ; Notes
de la redaction ; Menus propos, .4.J ; Bul-
letin Bibliographique, A. J.
Administration postal
SERVICE IN'TERI.L'K
Letties r,,ncommandies en souffrance
Monsieur Geri ain Angerville, Chibitin
Lucien, Wrick ILanord, Clement Durosier,
Werter Guillon, Thomas P" Philippe,Mime
Lucia Romulus, Aniatte, Vve Romdus,
Francine Voltaire, Mile Jos6phine Sosth'-
ne, Annerose, Lydia Pcixotto.
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES

O)b-servatoire
DU
SIMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
DiMANCLI. 23 Fi~V'AnI
Barom6tre A midi 763,' ,"'r


remrnratureitAmun


20,9


I u I I 1 I- r


Nouvells FEtrannarR,


- -- --W...0. maximumm 3o,o -- _-.
Moyenne diurnede la temperature 2.4,8 Derni res D6p6ches
Cicl trrs nua.,:ux toute ia journde ct
couvert aprL 6 li. du soir. SI. PI'EKSBOURK 21.-Les representag
Brume dans la mnatinee. dc I'amirautd ont soumis aujourd'hui Al
Petite pluie le martin vcrs 1 h. : iS uis 1C commission parlementaire de la difem
6 I. du soir. national le nouveau programme naval,a
Forte averse a to h. 45 ct pluiec di- programme qui doit ctre acheve en 19
verses autres reprises pendant la nuit jus- comprend la construction d'une flotte
qu'A 5 h. du martin. cuirasses d'escadre ct des travaux hydD
Total de la pluie tombr e pendant les graphyques a cffcctuer dans plusieurs pq
nuits de samedi et dimanche : 46,m "I. russcs, sa mise cn execution necessim
Barorf.etre en baisse. une depcnse total de I.o78.ooo.ooo0
Agitation sismique continue, dans I'a- ars. La commission de la defense national
pres-midi de dimanche. n'a encore rien decide, on croit gdon6k
R. BALTENWECK nent qu'aucu n programme naval ne sW
:o:tc jusqu'a la complete reorganisatioan
D6parts 'amirautd.
Le steamer ( Prins Willem I a est part ANVERS Belgique ) 21.-- Le money
bier avec les passages suivants pour :nent d'dunigration entire ce port et cem
Cayes : Charles Moravia, Mine Numa des Etats-Unis est presque enticrement w
Francois. ). Coudol Bazile, Mine Ludovic pendu, par suite de la crise commercial
Leon, Cator, B. Lalanne, M. Darivagc, qui scvit en ce moment en Amrrique, k
Micefort Georges, Edouard Marsan, J. Clau- Coinpagnie de la *Red Sear Linit vient
de, Horace Fouron, Etienne Letang. Mlle disarmer le paquebot a Gothland sp*i"
Ultimene Naboya, Mme Edgard Cassis, element am6nagc pour le transport des ai,
Melle Ccile Rousseau, Esope Darbouze, grants.
Melle Florida, G6ndral J. V. Mansuy. VIENNE 21.- Les ftes qui devraies:
Jirinie : Henri Rouzier, Mme Vve Alex- avoir lieu au printemps prochain pour ce
andre Boucher, Alexandre Bouchcr tils, 16brer le soixantieme anniversaire de Ia'-
Br6zault. cession au tr6ne de l'empereur Frangis
'Petit-Godve : A. Lafontant, Benoit. Joseph, ont et, officiellement abandonotS
Le steamer ,Altai a laissd avec les pas- Cette decision a &et prise sur les constil6
sagers suivants pour : des m decins de l'empereur qui considk
eriemie : Rev. J. Dufeu, Mme Vorbe, E. rent que la sante du v6enrable mooarqu
Villedrouin, P. Pressoir.Mr et Mme P. n'est pas suffisamment rtiablie pour oi
Bridgman, C. Catze, Mr et Mme Th. Prin. permettre de supporter sans danger les f
I. Baboune. tigues que lui importeraient de tells ftl
Le Ruban Violet SAINT-PETERSBOURG 21.- Par une Od
d'arrestations qu'elle a opCrdes bier 1
Le a Journal official public la liste des dans divers quarters de la ville, h polia&
nouveaux officers de instruction publi- fait avorter uncomplotcontrelaviedelub
que et d'Academie. personnages ; So personnel ont Wt arrkia
Voici, a ce propos, les r6sultats, assex C'est le plus grand nombre d'arrestati
curieux, d'un petit travail de statistique. opcrdes d'un mmem coup dans Is capiak.
Laliste en question occupe ro6 colon- La majority des prisoners 6taient far
nes du Journal official a. Mises bout A meant arms; quelques uns avec desboa0m
bout, ces colonies s'cleveraient a la hau- tous ont otfert une resistance acbhrn1e,
teur de 28 mtres, c'est-A-dire A ia moitiC agents de police ont e&6 blessds et un s
de I'arc de triomphe. Le nombre total des tre tue.
nouveaux titulaires du ruban violet est de I Ces arrestations ont ea lieu d
S.317 Si ces 5,317 personnel formaient voisinage du palais du grand dc NJl
la chalne, elle couvriraient one distance Nicolaivitch qui Etait principalcbent W
de 8.641 mitres 20 centimetres, oilt i par les terroristes.


vol d'oiseau, de Notre-Dame A Ih bailr
de Saint D:nis.
Admettons que ces 5,3 7 dlus entn
d'appelds ont achetc, I'un dans I'autre,
quante centimctrci de ruban violet; 4
bien ce cordon irait de l'Obilisqaeil
place de l'l-toile.
D'un calcul tres soigneusement f~i
rdsulte que, pour signet ces 5,317 di-
mes, le ministry a mis 41 heures 37i
minutes 19 seconds ; et'encore n'a-t.ilt
prendre aucun repos et ne pas licher a
instant son porte-plune.
La superticie total de ces dipl6mes pei
ctre evalude A 1.I 27 metres carr,, ,so i
p!ac- Vendome.
Loul&s et mis bout a bout, ces diplhi
atteindraient la hauteur de 2.326 maet
soir pros de l. moiri du Mont Blanc.
Si on estine A 6o kilos le poids mo0y
d s nouveaux ofticiers de l'instructioup
blique et d'Acidemie ( rosettes et reub
cinlipis ), leur poids total atteindrait k
chiffre de 319,020 kilos Pour soule
ceit n111.1 s', il Ltu Ilri: une rue ania:
p.r 4 5o chevaux. l, ciabe l'acier auri
ine l.irgeur miiimu:n de 45 centimetr
Je pourrais coitinuer ce petit travel
mais tant de calculs m'ont donn6 la
Sraine.






MADRID 21.- La reine Amnlie, veuve '
du dJfunt roi Don Carlos, se propose dei
quitter le Portugal pour aller se fixer i S*-'
ville ( Esppgne ).
SAN-JUAN, PUERTO Rico i .-Le commis-
saire amiricain a ordonn6 aujourd'hui la
mise en liberty des 5 dominicains et des
dcux portoricains qui ont td arrktIs le 13
Wvrier pour avoir envoy de la contreban-
de de guerre i Saint Domingue.
Une d6peche special de Lisbonne dit
due la plus grande inquietude regne ici. Le
Pblais est entourd parles troupes et la gar-
nison toute entire est consignee dans les
asernes, des paquets de cartouches ont 6t '
listribues A tous les soldats.
PARIS 22.-- Rente: 9710o.


. .tS ETSILUCO


PARIS 22. Au conseil des ministres ce .
main, A 1'Elysde, sous la presidence de M. VERRES BLANCS, BLEUS, IUMis,
Fallieres, M. Pichon expose diverse ques- JAUNES, du Dr Fieuzal et du Dr Motais.
ions A I'ordre du jour notamment la ques- VERRES BICONCAVES, BICON-
ion des Balkans. M. Pichon donna con- VEXEs, PARISCOPIQUES CONCAVES, Pt-
missance d'une lettre de Moulai Hafid de- RISCOPIQUES CONVEXES.
nandant au Gouvernement d'observer la Assortiment completdes foyers
tcutraliti entire son frcre et lui. Le mi- VERRES JAUNKS, PUM!S, BLEUS,
iisuc des Atfaires Etrangtres ne repondra BLANCS.
us A cette lettre. M. Pichon tit connaitre Plan et coquille
nsuiie qu'il r6pondrait lundi A Mr Jau- Sans foyers
ts au sujet des .ffaires du Maroc, notam- Verres blancs cylindriqus, concaves
nent au sujet de l'emprunt consent par et Convexes.
a Banquc marocaine 21 Abd El Aziz. Sur Asortinent d'axes complete.
I proposition du ministre des Colonic s com
e conscil accept la nomination au giade Chez A. DE MATTEIS.
e Conmmandcur de la Legion d'Honneur, *
4. Gentil aJmis A la retraite sursa deman- Vient de paraltre:
e. La Chambre discuta hier sur l'inter-
ellation de M. Guerritr surle naufrage. .. | R U E
u v Angler a et Ic transport des marines L iANN AIRE
ar les lieux de la pche. La Chambre vota DE
ordie du jour en laveur du Gouverne- LEGISLATION HAITIENNE
nent. Prochaine seance lundi. Contenant les lois, contracts, dE crets
Le Senat comment la discussion de la votes par les Chambres legislative,
proposition adoptee par la Chambre ten- promulguts et publirs dans le ours
ant i la transformation de la separation de:
c corps en divorce au bout de trois ans. 1'AnnV e 1907
a suite de la discussion est renvoyee a l'Anne 1907
iardi. Ce recue4j si necessaire, publ6 de-
L'cnseigne de vaisseau Ulmo a 6te con- puis quatre ainnes par MA Etienne
amn= A I'unanimit6e la deportation per- Mathon, se vend A l'Imprimerie Verrol-
etuelle dansuneenceinte fortifi6e, ala de- ot, 96, Rue Roux, et au cabinet de
Xadation militaire et aux frais envers 1'E- I E. Mathon, 87, Rue du Centre.
It et a la publication du jugement dans Prix P. 2
inquante exemplaires. M. Rousson, nom- On trouvera aussi l'Annuaire des an-
16 trisorier particulier de a Guadeloupe, ndes 1904, 1905, 1906.
on installed, est nommi tresorier payeur _
e la c6te des Somalis en replacement Je s P r r-
e M. Ponlleau maintenu sur sa demand Je soussignd, Peseur A Expor-
Pointe-A-Pitre. Le Gal de Brigade Hustel tion a la Douane de ce'Port, fais sa-
asse au cadre de reserve. voir au public et au Commerce qu'A
FFz 22. Une leitre du sultan Mou- partir du 15 du couran ije nesigne-
ii Hafid annoncant un massacre d'infid6les ral plus Normil Colas, inais P. August
66 lue aujourd'hui dans les mosques. tave Colas avec le m6me paraphe.
ette nouvelle a ete salute d'une salve de Jacmel, le 12 fdvrier 1908.
eux coups de canon. NORMIL COLAS
LISBONNE 22. Les plus grandes pr--
autions ont it prises pour assurer le
aintien de l'ordre dans cette ville. Ii f
a evident que le Gouvernement craint
n ivcnement quelconque, mais jusqu'i
rent la tranquillity n'a cessi de r- NISHS KOLA PURE
ner. MACNISH'S a KOLA PURE
Le duc d'Oporto accompagno d'une forte MACNISH'S a IRON BREW V
,cone fai de constantes inspections dans En Vente
S esChez CATINAT FOUCHARD
Tons le monuments publics y compris hez TNAT FOUCHARD

i Bnque de Portugal sont occups par Rue du Centre
es ditachements de la garde municipal. -. -
-s aires se ressentent grandement de (h gargement d'adresse
aquitude g6n6rale. .-
Ljournal El Seculo dit aujourd'hui Tibere Z7 phirin Bell
ue leroiManuel, le premier ministry
ouverneur de Lisbonne et le general Lo- Fabricant de chaussures
ez commandant de la gamison, ont lon- Avise sea nombreux clients qu'il a
oment confr6 hier sur la situation. Ce transfAr6 son otablissement dans la
ornal est d'avis que tout indique que le Rue Tiremsse, facade Nord de la
oernemm t craint one revolution. Place le Ia Croxdes-Bomel es.
O.~P e que la situation est critique SPIICALITt:
StobDol. a canonanire Zaire a dPt
"o"4 dbau ce pon. PAITOUFLES MU7LEZ


LA MASON
Dessens & Maugey
10, Rae des Piliers-de-Tarelle
BORDEAUX ( FRANCE)
Offre A ses nomnbreux clients d'Hai-
ti un stock considerable de marchan-
lises de premier choix, A un prix dd-
fiant toute concurrence.
Pour tous les renseignements s'a-
dress(r t Mt Henri Bonheur ( AGE4T )
Port-au-Prince.


P. 3.00


MIdoc vieux, le Gallon .!.
St Estephe( du luxe ), le Gallon


650


Champagne, par caisse et en detail.
Chez G. Cordasco
GRAND'RUE, ( Ouest ), 134.
w --- .- -..., .... --- -- M


Occasion exceptionnelle

Liquidation d'Articles
ET
OUT1LS POUR LA CORDONNERIE
Diversessortes de peaux, 6lastiques,
tirants, oeillets, clous, etc; un grand
assortment de formes: Pp6cialement
des former Amdricaines don't la com-
modit6 est incontestable, et tout ao-
tre acccasoire pour la cordonnerie.
SPort-au Prince, 4 F6vrier 1908.
G. A. BERTOLINI
147, Rue Rdpublieaa, 147,


Dr L. Malebranche
Dipl6m6 de l'Institut de M6decine
Coloniale de Paris. ex-Moniteur du
Service Ophtalmologique dela Facult6,
& l'H6tel-Dieu, et ancient assistant de
la Clinique du Docteur Galezonski,
Membre de la Soci6et de M6decine
et d'Hygi6ne tropicales.
NtDECINE-CHIRURGIE
MALADIES DES YEUX
CONSULTATIONS PRIVIJ : DR 2 A 4 hra
CsUNIQUO D 410 rURS A MIDI
88, AR du PewpI, 88.


DENTIFI CFA

S CM616res des RR. PP. BWn6dictins
DE L'ABBAYE DE SOULAC (GIRONDE)
SPECIALITES ET PRODUCTS HYGItNIQUES
DE LA MAISON A. SEGUIN Di BORDRAUX
SEUL CONCESSIONNAIRE POUR LA VENTE EN GROS

L'Incomparable Elixir Dentifrice
des RH. PP. Be6ndictins par son usage journalier assu-
re la sant6 de la Gorge, de la Bouche et de plus, par sui-
te de la solidity qu'il conserve aux dents jusqu'A l'Age le
plus avance, il facility le travail do la digestion en per-
mettant la mastication complete des aliments.
Le flacon se vend: Gourdes 2.00

L La Poidre Dentifrice des RR. PP.

Be'n(dictins est le precieux auxiliai e de 1'Elixir, La
Boite se vend : Gouides 1.25

La Pate Dentitrice des RR.
PP Btndictins est eniploy'e seule ou
concurreniiinent avecl'K-
lixir. La Boite petitn mode!e se vied Gourdes 1.50
i] La Bolte Grand Modble se vend Gourdes 2.00
Les autres Produits Hygi6niques de la Maison SEGUIN sont

Poudre de Riz adh6rente extra-fine a LA MADONE ; la Roite Grand
MOeodle: Gourdes 3.00; ModBle moyen,: G. 2.00.
precieuse pour stimuler 1A cuir-chevelu et
Eau de Quinine, enlever les pellicules.- Le Ilacon : G. 2.00.
Glycrine anglcontre les gerures et la duret6 de la peau,
Glycrin le flacon :. .00.
Eau de Cologne 1nitive extra-fne; le flacon petit Mod~le : .50
EaudeCologne nitiveI flacon moyen: a 2.50
I le flacon : 1/2 litre 5.00
Pour les commandos en gros: s'adresser A 1'Agence G6nerale
et dep6t pour la R6publique d'HaYti
A Isa nM&-c topole
MASON JULES LAVILLE
93, Rue du Magasin de I'Etat, 93


VINAS DE BORDER UX


C-~ I






FVra zi c. exi en t

A L'tLtGAKCE
D. FERRARI,
Fabrioant de chaussures,
Porte A la connaissance du public,
particulibrement de ses nombreux cli-
ents de la C6te et de la Capitale, que
I'6tablissement a un stock incalcula-
ble de chaussures pour homes,
temmes et enfants, en tous genres,
et que, malgre 1'offre de cinq pour ceut
sur l'achat en gros (50/0) fault un ra-
bais exceptionnel sur les prix.
L'btabissement se charge de fair
preudre des measures a domicile.
Tofours : Soin, xactitude, ponctuaeit
42, Rue des Fronts-Forts, 42.
PORT-AU-PRINCE (HAITI)

DOCTEUR A. CARIES
ANCIEN ASSISTANT
EN MIDECINE ET EN CHIIRURGIE
DE LA POLYCLINIQUE-PIAN
SPI=CIALITIS : VOICES RESPIRATOIRES
ET
MALADIE DES ENFANTS.
Consultations : 7 d 9 h. et 2 d 4 hrs
123, Rue du Peuple, 123.
1- ft

Chapeaux !
Chapeaux
Chapeaux !
PAILLE DE PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Le coiffeur artiste, qui vient avec le
concours d'un chapelier remarquable,
M. JAIME TESTAR, d'installer une
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Louvre
Pour tous les goits et pour toutes
les bourses.

3I-3E tel-1=.esta.xxyeak't
ST-JOSEPH
( ANGLEDES RUES ROUX ET DU MAGA-
SIN DE L'ETAT. )
Service bien organis6.- Repas
A la carte. cuisine excellent.
PROPRltrIRE : JOSEPH DESRIVIERE

Fabrique de chapeaux
La Fabrique de chapeaux installed A
I'Ecole des Arts et Mdtiers, ancienne-
ment Maison Centrale, sous la raison
sociale de Vve P. Benoit et J. C. Gui-
teau a I'honneur d'informer le public
qu'il trouvera en son d6p6t un bon
stock de chapeaux de pale sup6rieurs
pouvant satisfaire les gotts les plus
diffeiles; malgr6 ces avantages elle
met see chapeaux en vente & un prix
modique d6efant toute concurrence.
La abrique informed en outre le pu-
blic qu'elle est la seule qui en confec-
tionne a Port-au-Prince et ce, avec le
concours d'ouvrieres venues expres-
semeot de 1'Etranger.
La fabrique repare aussi toutes sor-
tes de chapeaux. Bon march excep.
lemsel.


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. HODELIN
Ancien membre de la Sooietd Philan-
thropique des mattres tailleurs de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'6-
tofles diagonale, casimir alpaca, chevio-
to, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
de particulibrement A sa clientele une
belle collection de coupes de casimir,
de gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beaut6.
Sp6cialit6 de Costumes de no-
ces.- Coupea Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la dernibre perfection.
La mason confectionne aussi des Cos-
tumes militaires, habits brod6s
dolmans, tuniques, habits oar-
ria. etc etc, de tos 'grades.

Francisco DESUSE
Fabricant de cbaussures

La Manufacture a toujours on d6-
p6t un grand stock,- pour la vente
en gros et d6tail,- de phoussures on
tons genres pour
HOMES, FEMMES, ENFANTS
Les commands des commercants
de l'int6rieur pourront 6tre ex6cutdes
dans une semaine A pen pr6s.
23, rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINC ( HAITI )
I ll
Cordonnerie Nouvelle
(


G.


B. PETOIA ET SEPE
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES EN TOUS GENRES
EN DAPOT, POUR LA VBNTE
EN GROS ET DETAIL.


Execution prompted des
commands, tant ici qu'en
Province.
Forrnes A hommes; 616gantes et
rationelles.
Chaussures de dames ( Derniere
mode de Paris ) et le pluscommode:
chaussures pour enfants confection-
nees avec des Peaux de toutes nuances
d'une selection et durde irrdprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pates et liquides
Pour chaussures de touted nuances.

LA PRARMACIE
Emmanuel Alexandre
88, RuB DES MIRACLte, 88,
Se recommande pour l'edcoution
prompted et exacte des ordonnances A
n'importe qu'elle here du jour et de
la nuit.
Drogueries, Spc6ialit6s phar-
maceutiqueasetr6mement hracheos.
art CoMSMecmnx.


Sacs videsl..


Sacs videos, ,


Entrepot General des Grandes fabriques
DE CALCUTTA (INDE) DUNKERQUE (FRANCE) ET DUNDEE (ANGLuto.gH


SACS sp6ciaux pour


Cafes tries


Caf6s ordinaires
Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balls de o40 sa
depuis 20 centimes or jusqu'A 30 centimes or pour la grander r.
liere 65x110 centimetres.
Poids de 1 3/4 livres jusqu'a 2 1/2 livres.
Sacs sur modules et sur types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons mensuelles francs port de d6barquemeut g
si on le desire, Droits pays.
Conditions avantagenses.
S'adresser & JULES LAVILLE
AGENT ET DIPOSITAIRE GINIRAL


TANNERIE CONTINENTAL
DE
Port-au-Prince


PREPARATION


DES PEAUX DE VINGT-QUATRE (24) COULEURS,


CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PRIX DES CHAUSSURES COME SUIT:

Chevreau glac6; Boutonn6 et Lac4 pour Hommes et Dames


Verni et couleurs:
Pou. ENFANTs: .


. . .


S10( D i gd9


SRecommandda 10 (Die gdt
c Recommandr e 12 (dou gia
S. .. o i (gdo


A--A -


ON TROUVERA
A l'Imprimerie C. Magloire
Les Billets de la Loterie
DE L'ECOLE DES SCIENCES
APPLIQUtES
Tirage du 5 Janvier 1908, ddfinitive-
ment fixd au ler Mars prochain.


Prix du Billet :
Un Quart de Billet


4 gourdes
: 1 Gourde.


LISTE DES LOTS GAGNANTS:


1
2
5
10
50
100


froe
lots
lots
lots
lots
lots


lot de
de 500
deo 00
de 50
de 20
de 10


---- -LA


LAt
Meilleure Fai

Celle qui donne le


G. 1.000
1 000
500
500
1.000
1.000


EN


rine
du Monde
meilleur pain.


Qui product le plus de pain.
Qui donne le pain le plus blanc et
le plus leger,
C'est la Pillabury Beat de Is
Pillabury Washbrn Flour is Co-
Minneapolis Mina.
Era. CA5TKU. Repah*rmew .


A Vendre
A L'IMPRIMERIE C. MAGLOISE
Des reproductions du grand Ubi
historique de A. Madiou: Un dis)
de la bataille de Vertibres.
Prix : P. 2

La
Redaction du "Mati"
Offre d seslecteurs les Trois Vdle"
DE
EDMOND DEMOLINS


A-t-on int6r6t
A s'emparer du Pouvtr
A quoi tient la sup6riort
des Anglo-Saxons.-
L'Education Nouvoel
VKNTE A L'IMPRIMUImuB DO
Au prix do Libraire
Francs 3.5o on P. 0.70 or.


Induvtrie
MANUFACTUR19RE NAT1ONA'j
Juliam DOswoonb


Zoole dos Arts et 390ti00


1